SYNDICAT C.G.T. de L'OPH de PARIS-HABITAT 5/7 rue Clovis PARIS cgt-oph.fr Fait à Paris, le 12/12/2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYNDICAT C.G.T. de L'OPH de PARIS-HABITAT 5/7 rue Clovis - 75005 PARIS cgt-oph-paris@sfr.fr 0143269320 cgt-oph.fr Fait à Paris, le 12/12/2014"

Transcription

1 SYNDICAT C.G.T. de L'OPH de PARIS-HABITAT 5/7 rue Clovis PARIS cgt-oph.fr Fait à Paris, le 12/12/2014 Votez et faites voter CGT! A l issue du 1 er tour des élections professionnelles de 2014, le paysage syndical à Paris- Habitat a été modifié, mais les élections ne sont pas terminées : il y a un 2 ème tour uniquement pour le collège 1 (Salariés dans les jardins d enfants, gardiens, ouvriers, fonctionnaires de catégorie C), dont l enjeu est la composition des instances et la défense des intérêts des salarié(e)s dans celles-ci. La représentativité au 1 er tour: Depuis la loi de 2008, la représentativité des organisations syndicales est basée sur les résultats au 1 er tour des candidat(e)s titulaires au CE, que le quorum (50 % des suffrages valablement exprimés) soit atteint ou non. Les syndicats ayant plus de 10 % des voix sont dits représentatifs et peuvent négocier et signer des accords. Pour signer un accord il faut 30 %, pour le dénoncer 50 %. Les nouvelles donnes: La CGT est en tête et conserve sa place de 1 ère organisation syndicale aux CAP. L UNSA passe pas la barre des 10 % et devient donc non-représentative. La CFDT est également non représentative. La CGT, la CGC, la CFTC, FO, «SUPAP» ont obtenu plus de 10%. Les instances à venir: Si l enjeu du 1 er tour était la représentativité, au 2 ème tour c est la composition et la vie des instances (CE, DP, CHSCT) qui est concernée. C est pourquoi ces élections et l orientation du vote sont essentielles. Pour la CGT de Paris Habitat, l heure n est plus à l éparpillement des voix qui donne toujours plus de marges de manœuvre à la direction. Face à des directions unies, les salarié(e)s ne peuvent se permettre de présenter des forces émiettées. Cette situation conduirait certain(e)s à des alliances sans principe qui dénatureraient le vote des salarié(e)s. Il faut que nous manifestions notre force et notre détermination par un vote CGT massif des salariés du Collège 1 pour obtenir un siège au Comité d Entreprise et un siège aux délégués du personnel. Sans compromission ni opportunisme. En votant CGT le 18 décembre 2014, vous savez pour qui et pour quoi vous votez!

2 SALAIRES: - Un salaire minimum à 1800 net avec revalorisation de l ancienneté pour tous les salariés - Une véritable grille salariale par catégorie avec réactualisation tous les ans - Un véritable 13éme mois et demi - Changement de catégorie tous les 3 ans maximum pour tous les salariés. - Augmentations individuelles tous les 2 ans maxi d un montant minimal de 150 net - Augmentation de 5,5% pour la catégorie 1, de 3,5% pour la catégorie 2 et de 2% pour les autres catégories de salariés. - Intégration de la prime de participation aux bénéfices au salaire de base. - Pour les fonctionnaires : augmentations de salaires analogues aux salariés de Paris Habitat sous statut privé - Prime d ancienneté au pourcentage du salaire, après 15 ans, augmentation tous les 5 ans de 5% - Paiements ou récupérations des heures supplémentaires - Alignement des fonctionnaires sur le statut oph pour l indemnité de départ en retraite - Augmentation de la journée de remplacement mutuel : Pour la 1 ère journée : 150, pour la 2 ème et la 3 ème : Réévaluation de la prime de salissure à 50 net mensuel pour tous les salariés utilisant une tenue de travail fournie par Paris Habitat. - Prime de tri sélectif mensuelle de 150 pour les gardiens (sachant que les gardiens ne sont rémunérés que pour les Ordures Ménagères non triées). - Reconnaissance de la pénibilité pour tous les métiers concernés à Paris Habitat - Prime de site sensible de 200 pour tous les salariés travaillant ou intervenant sur ses sites - Pour les élagueurs : Prime de risques «travail en hauteur» de 150 par mois - Prise en charge du passe Navigo à 100% par l employeur - Prime de départ à la retraite de 6 mois de salaire pour tous - Prime de 500 par an, si Paris Habitat obtient la certification iso 9001, car c est grâce aux salariés si Paris habitat obtiens cette certification. - Une prime «quargo» équivalente à celle des conducteurs camions. EMBAUCHES: - Remplacement systématiques des postes devenu vacants - Privilégier les recrutements en interne (CDD comme CDI) sur les bureaux loges vacants au lieu de recrutements externes. - Après 3ans de CDD à répétition : titularisation des gardiens dans cette situation

3 CONDITIONS DE TRAVAIL : - Suppression des tâches ménagères et des O.M sur les groupes de la politique de la ville. - Pallier au logement de fonction pour tous nouveaux gardiens lorsque le logement de base n est pas libéré en temps voulu - Réactualisation du matériel EPI - Doubler les lots d EPI attribués à chaque ouvriers de la régie, un lot c est trop peu! - Suppression des colonnes vide-ordures non accessibles à hauteur réglementaire. - L accès à tous les groupes de Paris habitat, pour les ouvriers de la régie, cette question a été actée plusieurs fois, mais le problème reste inchangé. - Loges : création d espaces d accueil suffisamment grand et «sécurisés», soit par une porte de sortie, un sas ou un comptoir comme dans les secteurs de proximité. AVANTAGES : - Arrêtons de payer, pour aller travailler : Prime de frais kilométriques et prise en charge à 100% pour l ensemble du personnel sur les frais de transport en commun, Vélib, etc - Augmentation de la prime de chauffage pour l ensemble des gardiens - Revalorisation des Tickets Restaurant sur la base de 10 avec la prise en charge de 60% par l employeur - Instaurer l IREX (Sur-complémentaire retraite) pour les gardiens, les fonctionnaires et pour les salariés dans les jardins d enfants - 3 jours de congés en cas de décès d un membre de la famille direct ou la belle-famille. - Pour tous les salariés, accès à un logement décent dont la quittance (loyers + charges) ne dépassent pas 20% des revenus. - Annulation de la perte des jours de congés annuels en cas de maladie - Augmentation des jours «enfants malades» de 6 à 12 jours, pour les familles monoparentales. - Aide financière pour l obtention du Permis B, en cas de nécessité professionnelles - Augmentation des moyens du Comité d Entreprise pour financer et diversifier les activités sociales. Vous vous sentez abandonnés, trahis, rejetés, pas écoutés par votre hiérarchie, ou même par certains de vos responsables syndicaux... S apitoyer, se scandaliser, critiquer pour démolir sans rien proposer pour reconstruire ne sert à rien. Pour réformer ce qui ne vous convient pas, la passivité et la résignation sont sans issue. Pour prendre votre destin en main, il faut y prendre part (Y participer) : développer ses compétences, écouter, dialoguer avec les autres pour être en mesure de faire des propositions concrètes, et après mûre réflexion, s exprimer avec calme et discernement et agir avec détermination ; être tour à tour discret et diplomate ou combatif en fonction de vos besoins, voici la seule profession de foi qui vaille pour la CGT de Paris Habitat!

4 SYNDICAT C.G.T. de L'OPH de PARIS-HABITAT 5/7 rue Clovis PARIS cgt-oph.fr Fait à Paris, le 12/12/2014 Aussi bien, sinon mieux? Ah bon? Chiche! Pour la CGT de l OPH de Paris Habitat, Si la santé ne s achète pas, la qualité des soins et leurs remboursement doivent être les meilleurs possibles! Votre complémentaire santé est un point majeur de votre protection sociale et celle-ci a un impact indirect important sur vos revenus : Alors que l ensemble des organisations syndicales ont finies par se rattacher aux idées de la CGT sur les prestations d AG2R (Assurance privée) et après avoir eu bien des difficultés à faire entendre vos doléances, l art de notre Directeur Général de minimiser les problèmes en les limitant à l optique est manifeste pour ceux qui ont eu quelques difficultés, entre autres en dentaire. De façon surprenante il «informe» chacun de vous en intranet que tout n a jamais été aussi bien pour le reste. De plus, les moyennes (abstraites) qui nous ont été exposées ne font pas les innombrables mauvaises surprises des cas particuliers (concrets) vécus par vos collègues. Alors que Mr ARGOUD, nous conseillait de consulter les comparateurs de prix, il est à noter qu Harmonie est classée N 2 (Rapport qualité prix) des Complémentaires Santé, alors qu AG2R se classe en 10 ème position sur internet. Peut être auriez-vous du, aidé par les «experts» d Adding, en tenir compte vous aussi! Rappelons tout de même qu il n existe pas, à notre connaissance de comparateur de prix pour les dentistes, que faire des devis prends du temps et que tous le monde n a pas de relations privilégiées avec cette corporation! Le Directeur Général nous a donc promis une amélioration des barèmes de remboursement en optique à compter du 1 er janvier Les salariés qui ont dût changer leurs lunettes en 2014 seront contents de l apprendre! (Les verres adultes «à fortes corrections» n étant pas, loin s en faut, les seuls verres dont les remboursements pratiqués par AG2R ont été jusqu à présent très insuffisamment satisfaisants). Le 1 er janvier 2015, vous devriez avoir accès à la garantie optique maximale (Opti 5) ce qui représente un cout d environ 4 à 5% pour l assureur (Le remboursement des montures restera bloqué à 110 euros). Avec le surcout de la mise en place de l A.N.I. (3,3%), il restera globalement encore au minimum 11,7% de «marge» pour AG2R pour l année prochaine (20% pour 2014). Alors qu on vous avait promis aussi bien sinon mieux en matière tant de remboursement que de qualité des prestations : Le «mieux» eût été de ne pas vous imposer l Opti 3 pendant un an alors que vous

5 bénéficiez de l Opti 4 chez Harmonie! Pour ce qui est de la contrainte de passer par le réseau fermé qu est Itélis : Moins d enseignes où faire vos lunettes, moins de choix sur les montures, en ayant des verres moins chers, mais de piètre qualité, l obligation de passer par ce réseau sous peine de ne pas pouvoir bénéficier du tiers payant... les restes à charge du fait de la «garantie» limitée de l opti 3 vous sont malgré tout restés sur l estomac! Que cette belle «cagnotte», en partant sur la même base de cotisation, réapparaisse (En totalité?) «Généreusement» redistribué l année suivante à d autres assurés que ceux qui ont pu se retrouver lésés, doit laisser un goût amer à ses derniers. Ils préfèreraient sans aucun doute possible bénéficier d un effet rétroactif! (Dédommagez et remboursez, remboursez!) Estimez-vous heureux de bénéficier, grâce à cette formule de prix imbattables à options égales! C est en gros ce qu on nous a «expliqué». La belle affaire que voilà lorsque la qualité n y est pas! La CGT en intersyndicale a exigé qu il soit procédé (Ça n est pas notre directeur général qui l a «souhaité» spontanément), le plus rapidement possible après son entrée en vigueur, à une étude précise des taux de remboursements, garanties par garanties dont ont «bénéficié» les salariés de notre établissement. Cette «analyse» comparative nous a été délivrée par le cabinet de consultant Adding, choisi par la DRH (En toute impartialité et sans aucun conflit d intérêts?) MDR. Un comparatif, avec un manque de précision évident sur les «détails» qui fâchent (Notamment le détail des prestations dentaires...), avec les taux de remboursements pratiqués par la Mutuelle Harmonie (Et non pas «l ancien assureur») qui, pour ce qui la concerne, nous fournissait des chiffres extrêmement fouillés, sans commune mesure avec ce qui nous est seulement parvenu la veille au matin de la dernière réunion Commission «Mutuelle»! Génération (Véritable gestionnaire des contrats qui sous-traite le service aux assurés) était au service absent... dans les débats. On ne peut leur demander de comptes qu à travers Adding puis AG2R (Les intermédiaires, c est très pratique pour se décharger des responsabilités!). Pourtant, en matière de service, tout ne va pas pour le mieux!. Ce sont ces téléopérateurs qui vous ont parfois affirmé que vos problèmes étaient dus au choix fait par la direction de Paris Habitat des contrats les moins performants! Quant au renforcement des remboursements sans aucune augmentation de cotisations au titre de l année 2015, il semble inutile, au DG, de vous rappeler que cela ne sera sans doute vrai qu hors A.N.I. (3,3% selon les dires même du consultant d Adding)! À moins que ce cout ait été anticipé d un an pour ne pas être répercuté au 1 er janvier : nous verrons bien là! Pour la CGT, il faut poursuivre la lutte en intersyndicale, il ne suffit pas de satisfaire une partie de nos revendications en optique pour que tout le monde soit content. N oublions pas les retraités radiés par manque d information. Il ne suffit pas de payer grassement des consultants qui sont censés être «les meilleurs sur la place de Paris» pour nous dire que tout va bien. À Paris Habitat, la CGT et Fo maitrisent le sujet de la mutuelle depuis plus de 30 ans.

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015 Projet de loi Modernisation du dialogue social Suivi du projet par l UNSA 25 mai 2015 La commission des affaires sociales de l Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif au dialogue social et

Plus en détail

ce que l UNSA a obtenu

ce que l UNSA a obtenu Agents contractuels de la Fonction publique : ce que l UNSA a obtenu UNSA Fonction publique 21 rue Jules Ferry 93177 BAGNOLET cedex Tél. 01 48 18 88 29 - Fax. 01 48 18 88 95 uff@unsa.org - www.unsa-fp.org

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2014 SAFRAN

BILAN SOCIAL 2014 SAFRAN BILAN SOCIAL SAFRAN BILAN SOCIAL La loi n 77-769 du 12 juillet 1977 fait obligation aux entreprises, comptant des établissements de plus de 300 salariés, d élaborer chaque année un bilan social pour chaque

Plus en détail

NEGOCATION ANNUELLE OBLIGATOIRE DU 22 MARS 2011

NEGOCATION ANNUELLE OBLIGATOIRE DU 22 MARS 2011 NEGOCATION ANNUELLE OBLIGATOIRE DU 22 MARS 2011 Pour la direction : Mrs BURON-TRINTIGNANT-MASSET-CIAPPARA Les directeurs des magasins de : Pontault Combaut - St pierre des corps Chambourcy - Armentiere

Plus en détail

TEMPS PARTIELS : application de l ANI (accord national interprofessionnel). 1ère proposition d avenant des employeurs : 4h hebdomadaires.

TEMPS PARTIELS : application de l ANI (accord national interprofessionnel). 1ère proposition d avenant des employeurs : 4h hebdomadaires. Lors de la 1ère commission paritaire de l année 2014, le 14/01, le collectif national CGT de l'aide et du Maintien à Domicile, les camarades de la Fédération du personnel des Organismes Sociaux, dont le

Plus en détail

LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES

LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES 17/09/2013 "Matinées de formation" 1 1 - Loin 2013-504du14juin2013relativeàlasécurisationdel'emploi - Publiée aujodu16 - Issue de l ANI du 11

Plus en détail

NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C

NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C FILIÈRE ADMINISTRATIVE DE LA FONCTION PUBLIQUE D ÉTAT PERSONNELS ADMINISTRATIFS DU PÔLE ÉDUCATIF Éducation Nationale - Enseignement Supérieur - Jeunesse et Sports NOTRE PRIORITÉ : LA CATÉGORIE C Une revalorisation

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD SUR LES NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2014. C.S.F. France 1/9

PROTOCOLE D ACCORD SUR LES NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2014. C.S.F. France 1/9 PROTOCOLE D ACCORD SUR LES NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES 2014 C.S.F. France 1/9 En préambule, il est rappelé que la négociation annuelle obligatoire prévue par les articles L.2242-1 et suivants du

Plus en détail

FICHE PRATIQUE LE DÉLÉGUÉ DU PERSONNEL

FICHE PRATIQUE LE DÉLÉGUÉ DU PERSONNEL FICHE PRATIQUE LE DÉLÉGUÉ DU PERSONNEL Consternant mais réel constat dans le secteur associatif : la représentation du personnel dans nos structures reste anecdotique, en dépit des obligations légales

Plus en détail

Le salaire. en 7 questions

Le salaire. en 7 questions Le salaire en 7 questions Sommaire Comment lire ma fiche de paie? p.4 Comment se calcule mon salaire? p.6 Quelle est la différence entre salaire brut et salaire net? p.7 La qualification, c est quoi? p.8

Plus en détail

enmodesocial LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013

enmodesocial LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013 enmodesocial Le magazine des informations sociales de la Fédération Nationale de l Habillement LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013 octobre novembre

Plus en détail

La révision de la CCN 51. en 15 points. Evolution. Adaptation. Masse salariale constante. Marges. Négociations locales

La révision de la CCN 51. en 15 points. Evolution. Adaptation. Masse salariale constante. Marges. Négociations locales La révision de la CCN 51 en 15 points Masse salariale constante Marges Evolution Négociations locales Adaptation Edito Les évolutions importantes des secteurs sanitaire, social et médico-social (adaptation

Plus en détail

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés R eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés Le droit d expression des salariés Dans toutes les entreprises (associations incluses), quel

Plus en détail

PROJET DISTRIBUTION CASINO FRANCE ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES POUR 2014

PROJET DISTRIBUTION CASINO FRANCE ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES POUR 2014 DISTRIBUTION CASINO FRANCE ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES POUR 2014 Entre : D une part, La Direction de la Société Distribution Casino France, représentée par M. Yves DESJACQUES, Directeur

Plus en détail

SALAIRES : UN ACCORD ARRACHE AUX FORCEPS

SALAIRES : UN ACCORD ARRACHE AUX FORCEPS SALAIRES : UN ACCORD ARRACHE AUX FORCEPS Ordre du jour : Ouverture de la négociation sur les salaires, Projet de mutuelle santé du réseau, Bilan de formation 2010, orientations 2012. Présents : Marcel

Plus en détail

Les résultats des élections dans les fonctions publiques : chiffres et commentaires. Un dossier de clés du social

Les résultats des élections dans les fonctions publiques : chiffres et commentaires. Un dossier de clés du social Les résultats des élections dans les fonctions publiques : chiffres et commentaires Un dossier de clés du social SOMMAIRE 1/ Présentation 2/ Résultats globaux des comités techniques 3/ Fonction publique

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

CAHIER DE REVENDICATIONS 2012 CGT VALEO SYSTÈMES D ESSUYAGES

CAHIER DE REVENDICATIONS 2012 CGT VALEO SYSTÈMES D ESSUYAGES CAHIER DE REVENDICATIONS 2012 CGT VALEO SYSTÈMES D ESSUYAGES SITE CHÂTELLERAULT / ISSOIRE / REILLY SALAIRES : 1. La CGT revendique la mise en place d une véritable grille de salaires démarrant avec un

Plus en détail

Oui à l'augmentation des salaires dans la Fonction Publique! FSU Fédération Syndicale Unitaire Novembre 2013

Oui à l'augmentation des salaires dans la Fonction Publique! FSU Fédération Syndicale Unitaire Novembre 2013 Oui à l'augmentation des salaires dans la Fonction Publique! FSU Fédération Syndicale Unitaire Novembre 2013 1 Une politique salariale désastreuse : La baisse du point d'indice Le traitement des agents

Plus en détail

Aide pour les formations

Aide pour les formations Aide pour les formations 1 Janvier 2008 Qu elles viennent des bases nouvelles ou des représentants syndicaux nouveaux, la Fédération souhaite répondre efficacement aux multiples demandes de formations

Plus en détail

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE 1 REMBOURSEMENT DES FRAIS DE SANTE Sommaire 1 - AFFILIATION...2 2 - COTISATIONS...3 3 - GARANTIES...4 31 - Contenu des garanties...4 32 - Bénéficiaires des garanties...4 33 - Prise d effet des garanties...5

Plus en détail

Proposition de deux situations d évaluation

Proposition de deux situations d évaluation Titre Propriétés Type de ressource Niveau Matière Public Description Thème Objectifs Pré-requis Outils numériques associés Mots-clés (notions) Droit STS Deuxième année Description Proposition de deux situations

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

Vous défend Vous informe Vous accompagne. Section Syndicale CFTC du Secours Catholique. Section Syndicale CFTC du Secours Catholique Page 1

Vous défend Vous informe Vous accompagne. Section Syndicale CFTC du Secours Catholique. Section Syndicale CFTC du Secours Catholique Page 1 Vous défend Vous informe Vous accompagne Section Syndicale CFTC du Secours Catholique Section Syndicale CFTC du Secours Catholique Page 1 QUI SOMMES-NOUS? Une équipe composée de représentants du personnel

Plus en détail

ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008

ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008 ACCORDS DE BERCY SUR LE DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE MAI 2008 Eric WOERTH Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique et André SANTINI Secrétaire d État chargé de la

Plus en détail

COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008?

COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008? MANUEL D AIDE COMMENT S ORGANISENT LES ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DEPUIS LA LOI DU 20 AOÛT 2008? Cgt FORCE OUVRIERE - Secteur Conventions Collectives Négociation Collective - Comités d Entreprises - Comités

Plus en détail

Article 2 Autres éléments de rémunération

Article 2 Autres éléments de rémunération MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3234 Convention collective régionale IDCC : 1391 MANUTENTION ET NETTOYAGE SUR

Plus en détail

Cahier revendicatif de l UNSA pour le PSE IBM France

Cahier revendicatif de l UNSA pour le PSE IBM France Cahier revendicatif de l UNSA pour le PSE IBM France CSP du 11 juin 2013 I Revendications Générales L UNSA considère que le plan tel que présenté est inacceptable. L UNSA a pris acte des avancées lors

Plus en détail

REFORME DE LA FPC : ANI DU 14/12/2013 ET LOI DU 5/3/2014

REFORME DE LA FPC : ANI DU 14/12/2013 ET LOI DU 5/3/2014 1 REFORME DE LA FPC : ANI DU 14/12/2013 ET LOI DU 5/3/2014 L OBJECTIF REVENDICATIF POUR LA CFDT : LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Objectifs de la SPP : Sécuriser les mobilités des salariés

Plus en détail

PROTOCOLE n 155 du 4 juillet 2014 relatif au régime collectif de complémentaire santé

PROTOCOLE n 155 du 4 juillet 2014 relatif au régime collectif de complémentaire santé «ACCORDS COLLECTIFS DE TRAVAIL APPLICABLES DANS LES CENTRES D HÉBERGEMENT ET DE RÉADAPTATION SOCIALE ET DANS LES SERVICES D ACCUEIL, D ORIENTATION ET D INSERTION POUR ADULTES» PROTOCOLE n 155 du 4 juillet

Plus en détail

INFOS N 5. Veille Jurisprudentielle IRP :

INFOS N 5. Veille Jurisprudentielle IRP : 1 INFOS N 5 Information du CE sur la déclaration du nombre de travailleurs handicapés «L'employeur porte à la connaissance du comité d'entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel la déclaration

Plus en détail

vos remboursements de soins évoluent CSMA (COUVERTURE SUPPLÉMENTAIRE MALADIE DES ACTIFS)

vos remboursements de soins évoluent CSMA (COUVERTURE SUPPLÉMENTAIRE MALADIE DES ACTIFS) CSMR 1 er Janvier 2016, vos remboursements de soins évoluent La loi de financement de la rité Sociale de 2013 impose des plafonds et de nouvelles règles sur certains remboursements. (COUVERTURE SUPPLÉMENTAIRE

Plus en détail

Flash Abonnés ACTIF INFORMATION N 2014-10

Flash Abonnés ACTIF INFORMATION N 2014-10 Flash Abonnés N 2014-10 CHIFFRES ET DONNEES EMPLOYEURS PLAFOND DE SECURITE SOCIALE : REVALORISATION AU 1 ER JANVIER 2015 A compter du 1 er janvier 2015, le plafond mensuel de la Sécurité Sociale est fixé

Plus en détail

1/ Comment est calculé notre salaire brut?

1/ Comment est calculé notre salaire brut? Comprendre son salaire Le salaire à EDF et dans la branche des IEG Juin 2015 1/ Comment est calculé notre salaire brut? Notre salaire brut et fonction : - du salaire national de base ; le SNB - d un coefficient

Plus en détail

DAEC 2015 : Les mesures

DAEC 2015 : Les mesures DAEC 2015 : Les mesures 1 Synthèse dispositif «DAEC» 2015 Ouvert aux métiers sensibles et à l équilibre Opérationnel dès décembre 2014 pour des départs à compter de janvier 2015 Un congé senior avec dispense

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3066 Convention collective nationale IDCC : 292. PLASTURGIE ACCORD DU 29 OCTOBRE

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 7501. CRÉDIT AGRICOLE (13 janvier

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3196 Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ AVENANT DU 28 JANVIER 2011

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille!

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale est un terme générique qui recouvre, la Sécurité Sociale (régime général obligatoire solidaire, géré

Plus en détail

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale»

L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL. «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» L ÉPARGNE SALARIALE DU CABINET MÉDICAL «Comprendre & appliquer le mécanisme de l épargne salariale» SOMMAIRE Préambule Le PEE Le PERCO L intéressement La participation Les dernières informations Autres

Plus en détail

www.lesdroitsduce.com

www.lesdroitsduce.com www.lesdroitsduce.com La place des femmes dans les entreprises et les instances représentatives du personnel 60 rue du Landy Le Césarée 93 210 La Plaine Saint-Denis Tel : 01 48 13 17 72 Fax : 01 48 13

Plus en détail

ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002

ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002 ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002 Préambule Le présent accord est conclu en vue de conserver les effectifs qualifiés et de préserver l emploi des salariés dans la

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE DÉSACCORD DU 22 JANVIER 2013

PROCÈS-VERBAL DE DÉSACCORD DU 22 JANVIER 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE PROCÈS-VERBAL DE DÉSACCORD DU 22 JANVIER 2013 RELATIF

Plus en détail

Des modes de régulation paritaire de la protection sociale et de la formation professionnelle en mutation

Des modes de régulation paritaire de la protection sociale et de la formation professionnelle en mutation Des modes de régulation paritaire de la protection sociale et de la formation professionnelle en mutation Michèle Tallard (CNRS-IRISSO/Université Paris-Dauphine) Catherine Vincent (IRES) Intervention au

Plus en détail

La politique salariale de branche qui a fait l objet de trois séances de négociation a fini «par accoucher dans la douleur

La politique salariale de branche qui a fait l objet de trois séances de négociation a fini «par accoucher dans la douleur La politique salariale de branche qui a fait l objet de trois séances de négociation a fini «par accoucher dans la douleur» de : 0.3 % d augmentation de la RMAG. Comment ne pas être indigné par cette proposition

Plus en détail

RAPPORT SUR LES ELECTIONS T.P.E. PRESENTE PAR PHILIPPE LEPRAT LORS DE LA CE DE L UD DU 12 JUIN 2012

RAPPORT SUR LES ELECTIONS T.P.E. PRESENTE PAR PHILIPPE LEPRAT LORS DE LA CE DE L UD DU 12 JUIN 2012 RAPPORT SUR LES ELECTIONS T.P.E. PRESENTE PAR PHILIPPE LEPRAT LORS DE LA CE DE L UD DU 12 JUIN 2012 Les élections de représentativité pour les salariés des petites entreprises de moins de 11 salariés auront

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES DE

Plus en détail

LES REPONSES À VOS QUESTIONS. ZOOM Qu est-ce que la contribution au FNCIP-HT ACTUALITÉ AGENDA

LES REPONSES À VOS QUESTIONS. ZOOM Qu est-ce que la contribution au FNCIP-HT ACTUALITÉ AGENDA Le magazine des informations sociales de la Fédération Nationale de l Habillement LES REPONSES À VOS QUESTIONS Complémentaire santé : une nouvelle obligation pour les employeurs janvier février mars 2015

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Avenant n 65 du 30 décembre 2014 à la Convention Collective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998

Avenant n 65 du 30 décembre 2014 à la Convention Collective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998 Avenant n 65 du 30 décembre 2014 à la Convention Collective Nationale du Golf du 13 Juillet 1998 Avenant n 65 du 30 décembre 2014 portant modification de l article 11.2 «Prévoyance des salariés cadres»

Plus en détail

Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Questions sur la négociation de l accord :

Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Questions sur la négociation de l accord : Complémentaire santé PQSR (Pas de Question Sans Réponse) Date de création : 31/03/2014 Date de mise à jour : 25/09/2014 SOMMAIRE : Questions sur la négociation de l accord : LEGENDE : rouge : question

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE BRIE PICARDIE

ACCORD RELATIF A LA COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE BRIE PICARDIE ACCORD RELATIF A LA COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE BRIE PICARDIE Entre les soussignés : - La Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Brie Picardie, dont le siège social

Plus en détail

D I R E C T I O N D E S RESSOURCES HUMAINES

D I R E C T I O N D E S RESSOURCES HUMAINES D I R E C T I O N D E S RESSOURCES HUMAINES BILAN SOCIAL EXERCICE 22 Place de l O.I.T. Colobane BP. 102 Dakar Sénégal Tél. (221) 889 19 89 Ninéa 20219210C0 1 AVANT PROPOS Outil de gestion prévisionnelle

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé. Guide D INFORMATION. Harmonie Mutuelle vous accompagne dans la mise en place de ce nouveau dispositif

Généralisation de la complémentaire santé. Guide D INFORMATION. Harmonie Mutuelle vous accompagne dans la mise en place de ce nouveau dispositif Guide D INFORMATION Généralisation de la complémentaire santé Harmonie Mutuelle vous accompagne dans la mise en place de ce nouveau dispositif Généralisation de la complémentaire santé La loi du 14 juin

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SOLIDARITÉS MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SOLIDARITÉS ÉTABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX Arrêté du 7 juin 2011 relatif à l agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements

Plus en détail

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015 MA/SL/GB/GL P.S.J L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA Année 2015 Le droit syndical constitue l'une des garanties accordées à l'ensemble des fonctionnaires et agents non titulaires par le statut général

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL

QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL SOMMAIRE I) - Les effets de l accord sur les dispositions conventionnelles actuelles :... 3 II) - L exercice d'une activité syndicale

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES

PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES PARCOURS PROFESSIONALISANT RESSOURCES HUMAINES Le parcours proposé se découpe en 8 journées de qui permettent d aborder l ensemble des missions couvertes par la fonction RH. L ensemble du parcours permet

Plus en détail

COMITE D ENTREPRISE DE L ETABLISSEMENT PUBLIC DU PARC ET DE LA GRANDE HALLE DE LA VILLETTE

COMITE D ENTREPRISE DE L ETABLISSEMENT PUBLIC DU PARC ET DE LA GRANDE HALLE DE LA VILLETTE COMITE D ENTREPRISE DE L ETABLISSEMENT PUBLIC DU PARC ET DE LA GRANDE HALLE DE LA VILLETTE 211, avenue Jean-Jaurès 75935-PARIS Cedex 19 PROCES-VERBAL DE LA REUNION MENSUELLE DU COMITE D ENTREPRISE DU JEUDI

Plus en détail

Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD

Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD LETTRE CIRCULAIRE N 13/11/2008 Paris, le 5 novembre 2008 Aux Délégués Syndicaux Mutualité Aux Secrétaires de Syndicats OSDD Chers

Plus en détail

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Salarié-es de droit privé CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Complémentaire : frais de santé invalidité/arrêt de travail décès Sommaire Page 2-3 : présentation de l accord Page 4-5 : arrêt maladie/invalidité

Plus en détail

PROJET/ACCORD HARMONISATION DES REGLES SOCIALES ASSA ABLOY Côte Picarde

PROJET/ACCORD HARMONISATION DES REGLES SOCIALES ASSA ABLOY Côte Picarde PROJET/ACCORD HARMONISATION DES REGLES SOCIALES ASSA ABLOY Côte Picarde A la suite au 1 er juin 2009, de la fusion absorption par la société Fichet Serrurerie Bâtiment des sociétés Laperche, Abloy France

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3125 Convention collective nationale IDCC : 1586. INDUSTRIES CHARCUTIÈRES (Salaisons, charcuteries,

Plus en détail

Assédic des Pays de la Loire ACCORD D ENTREPRISE. Entre l Assédic des Pays de la Loire, représentée par Hervé CHAPRON, Directeur,

Assédic des Pays de la Loire ACCORD D ENTREPRISE. Entre l Assédic des Pays de la Loire, représentée par Hervé CHAPRON, Directeur, Assédic des Pays de la Loire ACCORD D ENTREPRISE Entre l Assédic des Pays de la Loire, représentée par Hervé CHAPRON, Directeur, et les Organisations Syndicales représentatives du Personnel, CFDT CFE CGC

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3115 Convention collective nationale IDCC : 2335. PERSONNELS DES AGENCES GÉNÉRALES

Plus en détail

DISTRIBUTION CASINO FRANCE : ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL 2008

DISTRIBUTION CASINO FRANCE : ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL 2008 DISTRIBUTION CASINO FRANCE : ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE SUR LES SALAIRES ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL 2008 Entre : D une part, La Direction de Distribution Casino France représentée par M. Yves DESJACQUES,

Plus en détail

ON VOUS DIT TOUT N 35. Le bureau et les commissions du conseil d administration ont également été installés.

ON VOUS DIT TOUT N 35. Le bureau et les commissions du conseil d administration ont également été installés. ON VOUS DIT TOUT N 35 Billet d humeur : SOMMAIRE : CONSEIL D ADMINISTRATION Le nouveau conseil d administration s est réuni le 21 Mai. Lors de ce conseil, Mr Max André PICK a été élu Président de Partenord

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

PLATEFORME REVENDICATIVE SUD PERSONNELS DE L ORIENTATION

PLATEFORME REVENDICATIVE SUD PERSONNELS DE L ORIENTATION PLATEFORME REVENDICATIVE SUD PERSONNELS DE L ORIENTATION A partir des productions collectives des personnels du CROP Midi-Pyrénées SUD fait le constat qu il n'a malheureusement pas été instauré de rapport

Plus en détail

Porter à "10 x sans frais" les paiements avec la carte pour les salariés

Porter à 10 x sans frais les paiements avec la carte pour les salariés Carte salariés Remise sur achats portée à 10 % 10 % supplémentaires sur les MDD Porter à "10 x sans frais" les paiements avec la carte pour les salariés Reconduction des avantages offerts depuis 1986 sur

Plus en détail

Article 2 Les modifications apportées à la convention collective nationale sont les suivantes.

Article 2 Les modifications apportées à la convention collective nationale sont les suivantes. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3020 Convention collective nationale IDCC : 787. PERSONNEL DES CABINETS D EXPERTS-COMPTABLES

Plus en détail

Emploi et mesures en faveur des seniors Accord signé par la CGT 1 novembre 2009

Emploi et mesures en faveur des seniors Accord signé par la CGT 1 novembre 2009 Emploi et mesures en faveur des seniors Accord signé par la CGT 1 novembre 2009 Généralités : L accord est là pour faciliter le maintien dans l entreprise des salariés «seniors» et non pour faciliter leurs

Plus en détail

FICHE PRATIQUE L entretien professionnel intégré dans le code du travail

FICHE PRATIQUE L entretien professionnel intégré dans le code du travail FICHE PRATIQUE L entretien professionnel intégré dans le code du travail Créé par l ANI du 05 décembre 2003, l entretien professionnel est intégré en 2014, pour la première fois, dans le Code du travail.

Plus en détail

Elections professionnelles Fonction publique 4 décembre 2014

Elections professionnelles Fonction publique 4 décembre 2014 Elections professionnelles Fonction publique 4 décembre 2014 Pourquoi voter? taux de participation élevé : représentativité indiscutable mesurer la représentativité des organisations syndicales, par leur

Plus en détail

La Loi n 2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi est parue au journal officiel du 18 août 2015

La Loi n 2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l emploi est parue au journal officiel du 18 août 2015 DROIT SOCIAL Le mois d août n a pas été de tout repos pour le droit du travail puisque deux lois ont été publiées : La Loi n 2015-990 du 6 août 2015 dite «Macron» pour la croissance, l'activité et l'égalité

Plus en détail

Résultats des élections professionnelles pour les comités techniques dans la fonction publique en 2014

Résultats des élections professionnelles pour les comités techniques dans la fonction publique en 2014 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE STATS RAPIDES Décembre 2014 Résultats des élections professionnelles pour les comités techniques dans la fonction publique en 2014 Répartition

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU COMITE D'ENTREPRISE DU 29 NOVEMBRE 2001

PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU COMITE D'ENTREPRISE DU 29 NOVEMBRE 2001 PROCES-VERBAL DE LA REUNION DU COMITE D'ENTREPRISE DU 29 NOVEMBRE 2001 Etaient présents : Monsieur SUSSFELD Président du Comité Monsieur MOREAU Directeur des Ressources Humaines Monsieur JOULIN (M) Titulaire

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE PROTECTION SOCIALE MUTUELLES

FICHE TECHNIQUE PROTECTION SOCIALE MUTUELLES PROTECTION SOCIALE MUTUELLES FICHE TECHNIQUE Références Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, article 22 bis Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

Présente L ANI. «Accord National Interprofessionnel»

Présente L ANI. «Accord National Interprofessionnel» Présente L ANI «Accord National Interprofessionnel» Carole GUANTI Juriste associée Ardisson conseils Ou comment faire d un cadre légal national un dispositif sur-mesure adapté aux exigences de l entreprise

Plus en détail

NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES GrandOptical PROCES VERBAL d accord - 12 décembre 2006

NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES GrandOptical PROCES VERBAL d accord - 12 décembre 2006 NEGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES GrandOptical PROCES VERBAL d accord - 12 décembre 2006 Les négociations annuelles obligatoires ont donné lieu à 4 rencontres entre la Direction et les Partenaires Sociaux

Plus en détail

Bilan Social Société PROJET. Années 2011 à 2013. Direction des Ressources Humaines

Bilan Social Société PROJET. Années 2011 à 2013. Direction des Ressources Humaines PROJET Bilan Social Société Années 2011 à 2013 Direction des Ressources Humaines Ce document, soumis pour avis au Comité Central d'entreprise lors de la réunion du, constitue le Bilan Social 2013 de la

Plus en détail

NEGOCIATION SALARIALE 2015 PROCES-VERBAL DE DESACCORD

NEGOCIATION SALARIALE 2015 PROCES-VERBAL DE DESACCORD PEUGEOT CITROËN AUTOMOBILES NEGOCIATION SALARIALE 2015 PROCES-VERBAL DE DESACCORD En application de l article L. 2242-8 du Code du travail, Les Organisations Syndicales CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO et

Plus en détail

LA CFDT SIGNE UNE COMPLEMENTAIRE SANTE DE QUALITE POUR TOUS

LA CFDT SIGNE UNE COMPLEMENTAIRE SANTE DE QUALITE POUR TOUS LA CFDT SIGNE UNE COMPLEMENTAIRE SANTE DE QUALITE POUR TOUS LE 12 NOVEMBRE DERNIER, LA NEGOCIATION A ABOUTI A 3 PROJETS D ACCORD : SANTE, PREVOYANCE ET ACCOMPAGNEMENT SALARIAL. LA CFDT ENGAGE SA SIGNATURE,

Plus en détail

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) AVENANT DU 24 SEPTEMBRE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3081 Conventions collectives nationales INDUSTRIES DE CARRIÈRES ET MATÉRIAUX

Plus en détail

LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 -

LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 - LA RÉMUNERATION GLOBALE À EDF SA REPÈRES - EDITION 2013 - Sommaire 1 - Les principes de la rémunération 2 - Les composantes de la rémunération globale 3 - Le salaire 4 - La performance individuelle 5 -

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE. MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010

ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE. MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010 ACCORD D ENTREPRISE BANQUE POPULAIRE D ALSACE MIXITE des EMPLOIS et EGALITE PROFESSIONNELLE 2008-2010 Entre les soussignés : La BANQUE POPULAIRE D ALSACE, Société Coopérative à Capital Variable, dont le

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE INSTITUANT UN REGIME DE PREVOYANCE COLLECTIVE

ACCORD D ENTREPRISE INSTITUANT UN REGIME DE PREVOYANCE COLLECTIVE Caisse Régionale de CREDIT AGRICOLE MUTUEL de la TOURAINE et du POITOU ACCORD D ENTREPRISE INSTITUANT UN REGIME DE PREVOYANCE COLLECTIVE Entre les Soussignés : La CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL

Plus en détail

ANIM INFOS. Dossier sur les négociations salariales dans l Animation. Numéro 1. L information conventionnelle de l Animation.

ANIM INFOS. Dossier sur les négociations salariales dans l Animation. Numéro 1. L information conventionnelle de l Animation. ANIM INFOS L information conventionnelle de l Animation Juin 2011 votre équipe pour gagner! Dossier sur les négociations salariales dans l Animation Accord salarial arraché dans un contexte de plus en

Plus en détail

SYNDICAT C.G.T. DE L'OPH DE PARIS HABITAT 5/7 rue Clovis - 75005 PARIS cgt-oph-paris@sfr.fr 0143269320 cgt-oph.fr

SYNDICAT C.G.T. DE L'OPH DE PARIS HABITAT 5/7 rue Clovis - 75005 PARIS cgt-oph-paris@sfr.fr 0143269320 cgt-oph.fr SYNDICAT C.G.T. DE L'OPH DE PARIS HABITAT 5/7 rue Clovis - 75005 PARIS cgt-oph-paris@sfr.fr 0143269320 cgt-oph.fr 30/12/2015 Filiales, GIE, Fondation informatisation à marche forcée, le cap est fermement

Plus en détail

TABLE DES MATIERES ENVOI DU 26 JUIN 2015. Simplifications pour les entreprises 4. Complémentaire santé..5-6. Actualité sociale.. 6

TABLE DES MATIERES ENVOI DU 26 JUIN 2015. Simplifications pour les entreprises 4. Complémentaire santé..5-6. Actualité sociale.. 6 TABLE DES MATIERES ENVOI DU 26 JUIN 2015 Pages REUNIONS Medef Assemblée Permanente. 2-3 ECO Attestation de vigilance 4 Simplifications pour les entreprises 4 Acheteurs publics procédures d achat 4 SOCIAL

Plus en détail

NEGOCIATION ANNUELLE OBLIGATOIRE Accord Année 2011

NEGOCIATION ANNUELLE OBLIGATOIRE Accord Année 2011 RH/vf/eh NEGOCIATION ANNUELLE OBLIGATOIRE Accord Année 2011 Conformément à l article L 2242-8 du code du travail, la négociation annuelle obligatoire portant sur le thème des salaires, s est engagée entre

Plus en détail

Qualité et efficacité du dialogue social : Les propositions de l UNSA

Qualité et efficacité du dialogue social : Les propositions de l UNSA Qualité et efficacité du dialogue social : Les propositions de l UNSA Motion adoptée lors du Bureau national du 26/11/2014 L UNSA, organisation syndicale interprofessionnelle, est un acteur important du

Plus en détail