ne passez pas à côté! Dyslexie : actualités Tout savoir sur les garanties et les services de votre mutuelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ne passez pas à côté! Dyslexie : actualités Tout savoir sur les garanties et les services de votre mutuelle"

Transcription

1 MG Le actualités magazine santé de votre mutuelle N 106 Octobre 2012 Tout savoir sur les garanties et les services de votre mutuelle PAGE 7 Dyslexie : ne passez pas à côté! Page 14 A découvrir aussi dans ce numéro : Repenser le financement de notre système de santé page 11 Personnes âgées, surveillez votre assiette! page 13

2 Facilitez-vous la vie : Consultez votre compte en ligne! Déjà 9 2 % d entre vous plébiscitent la consultation des remboursements en ligne! Sur lamutuellegenerale.fr, je saisis mon numéro d adhérent et mon mot de passe (par défaut, ma date de naissance) et j accède à mon compte en un clic Je suis alerté(e) par mail à chaque nouveau remboursement santé et je peux consulter mes remboursements en ligne à tout moment. Mes décomptes sont archivés pendant un an J ai accès à toutes les informations concernant mon contrat (garanties, données personnelles, documentation...) et je peux demander une modification Je trouve, près de chez moi, tous les professionnels de santé dont j ai besoin et auprès de qui je n avance pas d argent pour mes frais de santé Je lis en ligne le magazine MG Actualités pour m informer sur la santé et l actualité de La Mutuelle Générale 2 MG actualités

3 l édito de Patrick Sagon, Président de La Mutuelle Générale Notre priorité : l égalité d accès aux soins C est le thème retenu pour le 40 ème congrès de la Mutualité Française qui se tient à Nice du 18 au 20 octobre Un événement important pour le mouvement mutualiste qui fédère la quasitotalité des mutuelles santé en France et, avec 38 millions de personnes protégées, intervient comme le premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale. Réunissant près de congressistes, le mouvement mutualiste entend, à cette occasion, réaffirmer l importance d un système de protection sociale solidaire et promouvoir son modèle et ses valeurs, pour agir en faveur de l égalité d accès aux soins. L accès aux soins pour tous Quand crise économique et sociale et développement de l individualisme et du «courtermisme» se conjuguent, la logique solidaire et la pérennité de notre système de santé sont menacées. Dès lors, la première urgence est de «recréer pour tous les conditions d un égal accès aux soins et d une protection efficace de la santé». Pour cela, le mouvement mutualiste propose de «changer de cap», avec idées nouvelles et solutions novatrices pour rendre notre système de santé plus juste, plus efficace et pérenne. Ces propositions, débattues avec des acteurs de terrain, figurent dans le Rapport publié en amont du Congrès*. Les mutuelles s engagent notamment à agir aux côtés des pouvoirs publics : au service de l organisation des soins de premier recours et du développement du parcours de soins, grâce notamment à leurs centres de santé et à leurs actions de prévention et de promotion en santé ; en contribuant au financement d autres formes de rémunération des médecins, à la maîtrise des dépassements d honoraires, à la réduction des restes à charge des assurés La défense et la promotion du modèle mutualiste Réaffirmant son ancrage dans l économie sociale et solidaire, la Mutualité entend promouvoir le modèle mutualiste, ses valeurs de solidarité, d égalité et d entraide, qui font des mutuelles des sociétés de personnes à but non lucratif, sans capital à rémunérer, ayant vocation à créer exclusivement de la richesse collective. Si ce modèle a incontestablement de l avenir, il est aujourd hui confronté à une concurrence exacerbée et à la banalisation rampante des règles juridique, prudentielle et fiscale ; les pratiques vertueuses s en trouvent désavantagées. Aussi, les mutuelles, qui protègent davantage d adhérents aux revenus faibles et de personnes âgées, doivent pouvoir, par des règles du jeu spécifiques, préserver la solidarité. Une solidarité qui, grâce à une mutualisation des ressources, s exprime entre les générations, entre les bien portants et les malades ou envers les personnes en situation de rupture professionnelle, familiale et sociale. Parfois critiquées, il appartient également aux mutuelles de démontrer, par une crédibilité économique et sociale accrue, que l on peut entreprendre autrement en faveur de l intérêt général. Une solidarité qui, pour être maintenue, ne peut également faire l économie d une réforme profonde et globale de l organisation et du financement de notre système de santé. Patrick Sagon, Président * Rapport Congrès de la Mutualité Française Nice 18 au 20 octobre 2012 : L accès aux soins : quel rôle pour la Mutualité? quel rôle pour les mutuelles? MG ACTUALITÉS Publication officielle de La Mutuelle Générale. 67 ème année. N 106 nouvelle série. Dépôt légal : 4 ème trimestre. Prix au numéro : 0,53 euro Directeur de la publication : Michel Montaut Rédactrice en chef : Sophie Bancet Secrétaire de rédaction : Pascale Reyre Conception : Éditoria Mise en pages : Pascale Reyre Ont participé à la rédaction : Véronique Valentino, Les Éditions Tribune Santé Photos : Julien Millet, Fotolia, Getty Images, Photoalto, D. Echelard, DR Photogravure : Marnat Impression : Imaye Laval. Ce numéro comporte 4 pages spéciales (7 à 10) pour le contrat statutaire, le contrat collectif La Poste et les autres contrats collectifs. Commission paritaire 0215M La Mutuelle Générale 6, rue Vandrezanne Paris cedex 13 - Tél.: CCP T Paris. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité. N SIREN La reproduction des articles est interdite, sauf autorisation expresse de la rédactrice en chef. MG actualités 3

4 La Mutuelle Générale m écoute Chaque trimestre, votre magazine MG Actualités répond à vos questions et vous apporte des conseils. Morceaux choisis. Actes infirmiers Mon épouse nécessite beaucoup de soins infirmiers et en lisant les relevés de prestations j ai des difficultés pour les comprendre. A quoi correspondent les cotations AIS (actes infirmiers soins) et AMI (soins infirmiers)? Pierre-Yves S. La Sécurité sociale attribue au travers de la Nomenclature Générale des Actes Professionnels (NGAP), la cotation AMI pour les soins infirmiers courants tels que les injections, les soins de pansement, les poses de sonde, etc. et la cotation AIS pour des actes plus complexes, notamment tout ce qui concerne la surveillance et l accompagnement des malades. Il s agit des actes visant à les aider à accomplir les gestes quotidiens de la vie pour permettre leur maintien à domicile et éviter une hospitalisation. Relevés de prestations Est-il possible de recevoir mes relevés de prestations plus rapidement, j attends parfois un mois? Marc D. Le dispositif d envoi des relevés de prestations, adopté dans un souci de maîtrise des coûts de fonctionnement par l ensemble des organismes gestionnaires de la Sécurité sociale, consiste à regrouper l ensemble des remboursements émis sur une période de 28 jours (délai maximum). Si vous êtes géré en Sécurité sociale et mutuelle ou en mutuelle seule par La Mutuelle Générale, vous avez la possibilité de consulter vos décomptes en ligne. Pour cela, il vous suffit d utiliser votre compte en ligne sur l espace adhérent, en vous connectant sur notre site C est simple et le service est gratuit. D un simple clic, vous pourrez consulter vos remboursements quand vous le souhaitez et vous serez prévenu par mail à chaque nouveau remboursement. 4 MG actualités Vous souhaitez nous solliciter, réagir, poser une question? Nous sommes à votre écoute : par courrier MG Actualités, 79 av. de Fontainebleau, Kremlin-Bicêtre cedex par mail : Votre enfant a 16 ans Ma fille vient d avoir 16 ans et la Sécurité sociale exige, pour fabriquer sa carte Vitale, une copie de sa pièce d identité. Elle n a ni carte d identité ni passeport. Que puis-je faire? Hélène D. Pour les enfants, jusqu à l âge de 16 ans, les cartes de transport et les cartes scolaires sont acceptées comme documents d identité, à condition qu elles soient présentées avec le livret de famille ou un extrait de naissance. Présentez ces documents en mains propres à votre CPAM ou à votre agence de La Mutuelle Générale, si celle-ci gère votre Sécurité sociale. Transport et ALD J ai rendez-vous à la clinique où j ai été opérée du genou pour une visite post-opératoire, mais je ne suis pas en ALD. Le transport en taxi me sera-til remboursé? Martine F. La prescription de soins pré ou post-opératoires ne correspond pas à une condition médico-administrative qui justifie la prise en charge des transports par la Sécurité sociale. Cela ne donne donc pas lieu à un remboursement, ni par l Assurance-maladie, ni par La Mutuelle Générale.

5 La Mutuelle Générale actus Lutte contre le tabagisme L Australie introduit le paquet uniforme L absence de logo et de marque distinctive devrait rendre les paquets moins attractifs. «Un symbole fort» pour le Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue et président de l Office français de prévention du tabagisme (OFT). Les différents recours juridiques de l industrie du tabac n y ont rien fait : à compter du 1 er décembre prochain, les paquets de cigarettes vendus en Australie seront tous olivâtres. Seul le nom du produit sera visible sur l emballage, ainsi que des photos «choc». Dissuasif? «Quand on commence à fumer gamin, c est l image de la marque qui compte et c est à ce moment-là que les industriels du tabac accrochent le jeune fumeur pour la vie.» D autres nations, à l instar de la Grande-Bretagne ou de la France, deux pays qui ont récemment évoqué cette perspective, lui emboîteront-elles le pas? C est en tout cas le vœu du Pr Dautzenberg : «Il faut cesser de considérer que le tabac est un produit commercial comme un autre. Vend-on librement des mines antipersonnel? Le tabac tue!» En France, personnes meurent chaque année du tabac. en savoir plus : 200 C est, par jour, le nombre de décès imputables au tabac. ça & là L activité physique, c est la vie Le manque d activité physique est responsable de 1 décès sur 10 dans le monde, selon la revue britannique The Lancet. Chiffre à peu près équivalent aux dommages causés par le tabac! Parmi les recommandations : une demi-heure de marche rapide 5 fois par semaine. Benzodiazépines : toujours trop Avec 1 Français sur 5 qui en utilise chaque année, l Hexagone est le deuxième consommateur européen de psychotropes. Or, l usage de ces médicaments n est pas sans danger. Outre des troubles de la mémoire et du comportement, ils augmentent les risques de chute et de fracture chez les personnes âgées. Et les spécialistes soupçonnent un lien entre benzodiazépines et démence Le meilleur traitement après un AVC? L arrêt du tabac! Les personnes qui se remettent à fumer après un accident vasculaire cérébral ont trois fois plus de risques de décéder dans l année qui suit, selon une étude italienne. «L arrêt du tabagisme est plus efficace ( ) que n importe quel traitement pour réduire les risques d événements ultérieurs» graves, affirment les auteurs. Moins de snacks... moins d obésité La confirmation vient des États-Unis, à la suite d une étude menée dans différents établissements scolaires. Là où nourriture et boissons sucrées sont interdites, on note une diminution de 5 % des cas d enfants en surpoids et de 8 % du nombre d obèses. MG actualités 5

6 La Mutuelle Générale actus 14,3 millions C est le nombre de boîtes de vasodilatateurs délivrées aux assurés sociaux en Vasodilatateurs Pas la panacée En dépit des nombreuses réserves émises ces dernières années, les vasodilatateurs continuent d être délivrés massivement en France. Censés agir sur la dilatation des vaisseaux afin d améliorer le flux sanguin, ces médicaments sont prescrits contre les vertiges, les acouphènes et même contre les troubles de la mémoire du sujet âgé. Problème : leur efficacité n a jamais été démontrée et leur consommation n est pas sans risques, notamment chez les personnes âgées, les principaux consommateurs. En 2010, leur taux de remboursement est d ailleurs passé de 35 à 15 % sur décision de la Haute Autorité de santé (HAS), qui rappelle que d autres alternatives thérapeutiques existent. (www.has-sante.fr) En image Vaccin ROR... les grands aussi! Bonne nouvelle sur le front du ROR (Rougeole- Oreillons-Rubéole) : l épidémie de rougeole semble se tasser. Entre janvier et juillet 2012, 728 cas ont été enregistrés. En 2011, près de cas avaient été notifiés. Mais la vigilance reste de mise. Car si le taux de vaccination chez les enfants ne cesse de s améliorer (90 % pour la première dose, 60 % pour la seconde à l âge de 2 ans), le rattrapage auprès des jeunes adultes (15-30 ans) reste problématique. Or, ils constituent la majorité des cas de rougeole, avec des risques plus graves dans cette tranche d âge. Entre guillemets «Les adolescents sont moins portés à écouter les diverses préconisations en matière de santé» Marie-Christine Keters, sous-directeur du département information et prévention au sein de la direction déléguée à la gestion et à l organisation des soins de l Assurance-maladie. Pourquoi le taux de participation des adolescents à l opération M T dents est-il aussi faible? Depuis 2007, année du lancement de ce programme destiné à offrir des consultations dentaires gratuites aux enfants et aux adolescents âgés de 6 à 18 ans, la participation des ans continue de progresser. Fin mars, elle était de 26 % pour les ados de 15 ans (contre 25,6 % fin 2011) et de 27,1 % pour les jeunes de 18 ans (contre 25,8 % fin 2011). Néanmoins, elle reste, c est vrai, inférieure à celle des autres tranches d âge. L explication réside sans doute dans le fait qu à l adolescence, les jeunes souhaitent davantage s affranchir de l autorité et sont moins enclins à «écouter» les diverses préconisations en matière de santé. Comment peut-on les convaincre de participer? Nous avons élaboré une communication dédiée grâce à des messages Internet qui se veulent ludiques et qui jouent sur l apparence de l état bucco-dentaire, une préoccupation sensible à cet âge. Ces innovations, prises au plan national, s accompagnent également, au niveau de chaque caisse, par des relances téléphoniques ou par SMS. Et les derniers chiffres semblent indiquer que ça marche. en savoir plus : 6 MG actualités

7 La Mutuelle Générale me protège Garantie obsèques Une sécurité pour vos proches Pour protéger ceux qui vous sont chers en toutes circonstances, y compris après votre décès, La Mutuelle Générale s engage à aider vos proches lors de ce moment douloureux. Explications. Plusieurs modalités de versement Au titre des garanties de prévoyance incluses dans votre contrat, vous disposez d un «capital obsèques» dont le montant s élève à 1 500, ou euros (selon le choix que vous avez fait entre ces trois niveaux et sous réserve que vous ne vous soyez pas désengagé dans les conditions prévues par le règlement de La Mutuelle Générale). De façon générale, le capital obsèques sera versé à la personne qui aura avancé les frais d obsèques sur la base d une facture justificative. Le «tiers payant obsèques» Grâce aux conventions passées par La Mutuelle Générale avec entreprises de pompes funèbres, vos proches peuvent bénéficier de la procédure dite du «tiers payant obsèques». A l instar du «tiers payant santé», celle-ci évite l avance des frais, dans la double limite du montant de la facture et de la garantie obsèques choisie. Il suffira dès lors, à votre famille de se mettre en relation avec le service vie-décès de La Mutuelle Générale qui prendra ainsi directement en charge le règlement des frais d obsèques, sur présentation d un devis. Le reliquat éventuel sera versé aux bénéficiaires que vous avez désignés ou à défaut, les bénéficiaires mentionnés dans le règlement de La Mutuelle Générale. Si vous avez sollicité par avance un organisme funéraire pour organiser vos obsèques, et réglé les frais d obsèques ou si vous avez prévu un prélèvement direct sur votre compte lors de votre décès, l intégralité du capital obsèques sera alors versée au(x) bénéficiaire(s) que vous aurez nommément désigné(s). Si vous n avez pas désigné de bénéficiaire, le montant du capital obsèques sera versé selon la clause bénéficiaire standard prévue par le règlement de La Mutuelle Générale (voir encadré ci-contre). Des funérailles dignes dans tous les cas Quel que soit le montant de la garantie obsèques que vous avez choisi, La Mutuelle Générale et ses partenaires s engagent sur des prestations de qualité notamment en ce qui concerne le cercueil et son transport. Tous les organismes de pompes funèbres conventionnés auprès de La Mutuelle Générale doivent obligatoirement respecter ce niveau de qualité et présenter à vos proches les caractéristiques des prestations proposées. Zoom Une clause bénéficiaire standard En l absence de bénéficiaire nommément désigné, le capital est versé dans l ordre suivant et par défaut : au conjoint survivant du membre participant non divorcé, non séparé par une décision judiciaire définitive à la date du décès, au partenaire survivant du membre participant lié par un pacte civil de solidarité non dissous à la date du décès, aux enfants du membre participant nés ou à naître, vivants ou représentés ainsi que les enfants recueillis par le membre participant jusqu à 18 ans, par parts égales entre eux, aux père et mère du membre participant, par parts égales entre eux ou au survivant d entre eux, aux frères et sœurs du membre participant vivants ou représentés, par parts égales entre eux, aux légataires universels du membre participant, par parts égales entre eux. Les renseignements contenus dans les pages 7 à 10 concernent les adhérents au titre du contrat individuel statutaire de La Mutuelle Générale. MG actualités 7

8 La Mutuelle Générale me protège Le point sur Vos prothèses auditives En France, 4 à 6 millions d individus souffrent d un problème auditif. Pour faire le bon choix en matière d appareillage et bénéficier des conseils indispensables, un interlocuteur s impose : l audioprothésiste. Éclairage. Une perte progressive des capacités auditives Vous augmentez sans cesse le volume de votre téléviseur pour écouter vos programmes préférés? Certains sons vous paraissent de moins en moins distincts? Il se pourrait que vous soyez atteint de presbyacousie, une perte progressive des capacités auditives liée à l âge ou à des traumatismes sonores répétés, dont souffrent environ 95 % des personnes malentendantes. Des professionnels à l écoute Pour s en assurer, il faut consulter votre médecin traitant qui vous orientera vers un ORL. Celui-ci mesurera votre acuité auditive et vous remettra un audiogramme. Une fois le diagnostic établi et le besoin de prothèses identifié, il établira une prescription pour que vous puissiez vous faire appareiller chez un audioprothésiste. «La base des tarifs fixés par l Assurance-maladie pour les moins de 20 ans varie entre 900 et par appareil, remboursés à 100 % en cas d affection longue durée, explique le docteur Jean-Luc Paturel, directeur médico-social de la plate-forme d information et de conseil santé de La Mutuelle Générale. Pour les plus de 20 ans, la prise en charge effective est bien moindre : environ 120 par appareil, alors que son coût moyen avoisine » D où l importance de disposer d une bonne mutuelle (cf. tableau). Lors du premier rendez-vous, l audioprothésiste pratiquera une audiométrie tonale, puis vocale, pour savoir comment vous entendez en contexte réel et dans le cadre d une conversation. «Surtout, il prendra en compte vos besoins au quotidien, tout comme votre capacité de manipulation, pour choisir le bon appareil», poursuit le docteur Paturel. Schématiquement, les appareils intra-auriculaires sont adaptés à des surdités légères ou moyennes, tandis que les appareils à contour d oreille concernent des surdités plus importantes, nécessitant de fortes amplifications. Pour chaque appareil, un réglage des canaux est nécessaire. Certains sont d ailleurs équipés de préréglages pour certaines situations (travail en réunion, 8 MG actualités

9 L entretien des prothèses acoustiques est pris en charge par la Sécurité sociale et la mutuelle. Il existe également des assurances contre la perte, le vol et/ou la casse. etc.), voire de fonctionnalités modernes : lien Bluetooth avec le téléphone mobile et la télévision, système de boucle magnétique se déclenchant dans les lieux publics, télécommande pour actionner les préréglages, etc. Des prothèses à l essai Une phase d essai est ensuite indispensable. «Jusqu à six mois peuvent être nécessaires pour arriver à un réglage optimal, précise le docteur Paturel. En effet, outre la surdité effective, il existe une surdité fonctionnelle : le cerveau a perdu l habitude de décoder les messages auditifs, et il Zoom lui faut se réadapter.» Une fois les appareils adaptés, il faut penser à leur entretien : il est important de les sécher (les composantes informatiques peuvent se dérégler au contact de l humidité), soit à l aide d accessoires, soit chez l audioprothésiste et de changer régulièrement les piles (plus l appareil est puissant et les piles petites, plus il consomme). Par ailleurs, des réparations peuvent intervenir, prises en charge par la Sécurité sociale et La Mutuelle Générale. Côté garanties fabricant, la plupart sont de deux ans, mais peuvent aller jusqu à quatre ans. En fonction de vos habitudes de vie, il peut être important de souscrire en plus une assurance couvrant la perte, le vol et/ou la casse. Le saviezvous? Une plateforme de conseil à votre service Nous analysons vos devis pour définir votre reste à charge et vous communiquons le prix moyen d un appareillage. Vous pouvez également solliciter l avis d un spécialiste pour choisir votre appareillage, à partir de vos devis, de l audiométrie et d un questionnaire permettant de cerner vos besoins. Enfin, il est possible d être orienté pour trouver un audioprothésiste. Pour contacter notre service, téléphonez au (N Indigo : 0,12 TTC/mn). Vos remboursements sur les prothèses acoustiques et sur leur entretien Sécurité sociale Niveau 1 Niveau 2 bis Niveau 2 Niveau 3 Fournitures d acoustique prises en charge par la SS 119, Fournitures pour entretien et réparation des appareils pris en charge par la SS (cas général et par oreille) 21,95 12,80 14,64 95,13 131,72 MG actualités 9

10 La Mutuelle Générale me protège Séjours hors d Europe Partez bien couverts Dans les 27 états de l Union européenne ainsi qu en Norvège, au Lichtenstein, en Islande et en Suisse, vous êtes couverts grâce à la carte européenne d Assurance-maladie. En revanche, si vous voyagez ailleurs, il est indispensable que vous disposiez d une assistance médicale et rapatriement, afin de ne pas devoir faire face à des dépenses de santé considérables. Vérifiez si vous êtes couvert via votre carte bancaire ou votre assurance habitation. Sinon, consultez un organisme spécialisé. Pour obtenir votre carte européenne d Assurance-maladie, contactez votre caisse d Assurancemaladie ou nos conseillers au (appel gratuit depuis un téléphone fixe), si La Mutuelle Générale gère votre Sécurité sociale. Prévention La Mutuelle Générale partenaire du Club Santé Débat de Michel Cymes Avec le Club Santé Débat, dont La Mutuelle Générale est le principal partenaire, Michel Cymes a décidé d aller à la rencontre du grand public dans les principales villes de France. L animateur du magazine de la Santé sur France 5 organise des conférences interactives au cours desquelles il aborde, aux côtés de spécialistes, des questions de santé essentielles, telles que le sommeil, la mémoire, la nutrition ou l activité physique. Ces conférences ouvertes à tous permettent de répondre concrètement, et en direct, aux questions que chacun se pose sur sa santé et prolongent sur le terrain l action de La Mutuelle Générale en matière de prévention. Après Bordeaux, Levallois, Nice et Saint-Etienne, le Club Santé Débat fera étape en novembre à Strasbourg et à Lille. en savoir plus Consultez lamutuellegenerale.fr Jeux paralympiques de Londres Une pongiste en argent Déjà médaillée d or aux Jeux paralympiques de Sidney et Pékin et championne du monde, Thu Kamkasomphou défendait les couleurs de la France aux Jeux de Londres Cette championne handisport de tennis de table âgée de 44 ans, cadre du groupe La Poste, s est à nouveau illustrée en remportant la médaille d argent le 2 septembre dernier à Londres. Engagée depuis longtemps auprès de cette sportive hors norme, La Mutuelle Générale salue cette très belle performance. Vos avantages Jusqu à 15% de réduction chez Europcar! Grâce au partenariat conclu par La Mutuelle Générale avec Europcar, vous bénéficiez de remises pouvant aller jusqu à 15 % sur la location de véhicules de tourisme et de véhicules utilitaires (pour une location payée en agence). Ces tarifs sont valables partout en France métropolitaine. Dans les DOM et à l étranger, Europcar vous accorde jusqu à 10 % de remise (pour une location payée en agence). Pour bénéficier de ces avantages, composez le * pour les véhicules de tourisme et le * pour les véhicules utilitaires en précisant que vous êtes adhérent de La Mutuelle Générale. * 0,15 TTC/mn depuis un poste fixe.

11 La Mutuelle Générale m informe Enjeux Repenser le financement de notre système de santé Les dépenses de santé ne cessent d augmenter en France depuis dix ans. Malgré les nombreuses mesures prises par les pouvoirs publics pour limiter cette hausse, la question du financement de notre système de santé demeure entière. En 2011, les Français ont consacré 240 milliards d euros à leurs dépenses de santé. Pour la première fois, le seuil des 12 % de la richesse nationale a été franchi plaçant la France en tête des pays de l Union européenne en matière de dépenses. Malgré les plans d économies successifs mis en place ces dernières années par les pouvoirs publics, les dépenses de santé ont donc continué à croître, entraînant une dégradation du déficit du régime général* de la Sécurité sociale qui, fin 2011, atteignait 17,4 milliards d euros. Quant à la dette sociale c est-àdire le déficit cumulé du régime général*, elle s alourdit encore pour atteindre 156,5 milliards d euros. De nouvelles mesures d économies Dans un tel contexte, des mesures correctives ont été adoptées cet été par les pouvoirs publics avec la Loi de finances rectificatives pour 2012 qui devrait rapporter 1,5 milliard d euros à la Sécurité sociale (5 milliards en année pleine). D autres mesures d économies seront connues fin septembre avec le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour Malgré ces dispositions, toutes les branches de la Sécurité sociale (maladie, accidents du travail, retraite et famille) resteront en déficit cette année. Or, dans la mesure où l objectif de rétablissement des comptes publics est impératif à l horizon 2017, il n est plus possible de faire l économie d un débat sur le financement de la protection sociale. Structure de la CSBM en 2011 Autres biens médicaux 6,8 % Médicaments 19,3 % Soins de ville 25,4 % Transport de malades 2,2 % Soins hospitaliers 46,4 % * le régime général de la Sécurité sociale comprend quatre branches : maladie, accidents du travail, retraite et famille. ** source : Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques (Drees), septembre À savoir Qui paie quoi** Sur les 240 milliards d euros de dépenses de santé, 180 milliards concernent la Consommation de Soins et de Biens Médicaux (csbm). La répartition de la prise en charge est la suivante : 75,5 % par le régime général de la Sécurité sociale ; 13,7 % par les organismes complémentaires d Assurancemaladie : mutuelles, sociétés d assurance et institutions de prévoyance ; 1,2 % par l État ; 9,6 % restent à la charge des Français. Depuis 2008, du fait du désengagement progressif de la Sécurité sociale, les organismes complémentaires, au premier chef les mutuelles, assurent une part croissante des remboursements des dépenses de santé et voient donc leurs charges s alourdir. MG actualités 11

12 La Mutuelle Générale m informe Prévention Vaccin antigrippe : c est maintenant! C est de saison. Avec l automne revient le temps de la vaccination contre la grippe. Particulièrement concernées, les personnes fragiles qui risquent de graves complications. Les conseils du Pr Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations. Chaque hiver, la grippe frappe entre deux et sept millions de personnes en France, entraînant la mort de à d entre elles. Il n empêche, le taux de vaccination a tendance à faiblir, y compris chez les individus à risque. «On est très largement au-dessous des 50 % de couverture vaccinale dans cette catégorie de la population», déplore le Pr Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations du Haut Conseil de la santé publique (HCSP). Des complications cardio-vasculaires Premiers ciblés, les plus de 65 ans. «On observe clairement un risque de mortalité supérieur chez les personnes âgées durant la période grippale.» Sans qu on puisse d ailleurs toujours imputer leur décès directement à la grippe : «Généralement, les personnes âgées présentent d autres pathologies. Une grippe peut alors entraîner de multiples complications, comme l aggravation d une maladie cardiovasculaire sous-jacente.» Les femmes enceintes aussi Autre groupe vulnérable, celui des patients souffrant de maladies chroniques, qu elles soient pulmonaires, neurologiques, cardiaques, rénales Depuis 2009 et l épidémie de grippe A(H1N1), les personnes obèses ont également rejoint la liste des personnes à risque. Tout comme les femmes enceintes, fortement incitées à se faire vacciner pour protéger leur nourrisson durant les six premiers mois de la vie. en savoir plus : En pratique Facile pour les personnes à risque La campagne de vaccination contre la grippe a débuté le 20 septembre 2012 et se déroule jusqu au 31 janvier Si vous avez 65 ans et plus ou si vous souffrez d une affection de longue durée (ALD), vous recevez par la poste une invitation, un imprimé de prise en charge et un dépliant d information. Remettez la prise en charge à votre pharmacien qui vous délivrera gratuitement le vaccin. Votre infirmier pourra alors procéder à l injection. Si vous n avez jamais été vacciné(e) contre la grippe auparavant, prenez rendez-vous avec votre médecin traitant qui vous prescrira le vaccin s il l estime nécessaire. 12 MG actualités

13 Dénutrition Personnes âgées : surveillez votre assiette! Isolement, problèmes de déglutition, troubles digestifs, entrée en institution Avec l âge, le risque de dénutrition se fait plus fréquent. Il faut donc redoubler de vigilance. Comment le dépister et y faire face? Les conseils du Dr Monique Ferry, gériatre et nutritionniste. A85 ans, Hélène vit seule. Pas question néanmoins pour cette petite dame toute menue de sauter un repas : «Je n ai plus très faim et mon dentier me fait souffrir, mais je sors chaque jour faire mes courses.» Au menu, du potage, des yaourts, des fruits, un peu de viande et «surtout du chocolat», sourit-elle. Le bon réflexe car «si la diminution de l appétit est inéluctable avec l âge, il faut jouer sur l envie de manger», explique le Dr Ferry, gériatre et nutritionniste. Manger autrement Jouer sur l envie, c est introduire des aromates quand le goût s émousse ; c est privilégier des mets faciles à ingérer (viande hachée, thon en miettes ) quand, comme Hélène, la mastication devient un handicap ; c est encore maintenir une activité physique, même modérée, pour stimuler l appétit. À cet égard, insiste le Dr Ferry, «il faut manger trois fois par jour et la période du jeûne nocturne ne doit pas dépasser douze heures». Car contrairement à une idée reçue, «un sujet âgé a besoin de 20 % d énergie en plus par rapport à une personne jeune». Conclusion : l apport énergétique journalier doit être augmenté «en ajoutant du lait, de la crème ou du fromage râpé, par exemple». Enfin, certains produits sont à privilégier, comme les aliments d origine animale (viande, œuf ) pour prévenir la perte de masse musculaire et faire le plein de vitamine B12, essentielle au fonctionnement du cerveau, et les poissons gras, riches en Oméga 3 et en vitamine D, en prévention des risques de fracture. Monter sur la balance Pour dépister un début de dénutrition, l indice le plus fiable reste la perte de poids. «Il faut se peser une fois par mois, conseille le Dr Ferry. Ce suivi est d autant plus important qu un début de dénutrition est réversible. Il suffit d enrichir les repas.» En revanche, une dénutrition qui s installe et c est le risque de Avis d expert À domicile ou en institution, le dépistage est une nécessité Selon la Haute Autorité de santé (Has), entre 4 et 10 % des personnes âgées qui vivent à domicile souffrent de dénutrition, tandis qu en institution, la fourchette oscille entre 15 et 40 %, et peut même atteindre 70 % à l hôpital! «Dans de très nombreux cas, les patients âgés étaient déjà dénutris au moment de leur hospitalisation, précise toutefois le Dr Ferry. Ils n avaient simplement pas été diagnostiqués.» C est pourquoi la Has recommande un dépistage «une fois par an en ville, au minimum une fois par mois en institution et lors de chaque hospitalisation». Plus d informations sur le site de la Has : pathologies associées : «Les personnes âgées n ont alors plus les défenses nécessaires pour lutter contre les infections ou les virus. Pour compenser, le corps puise dans ses réserves et c est la spirale de la dénutrition.» Bref, mieux vaut garder un œil sur votre assiette ou celle de vos parents... en savoir plus : MG actualités 13

14 La Mutuelle Générale m informe Échec scolaire Dyslexie : ne passez pas à côté! En France, entre 4 et 6 % des écoliers présentent des troubles du langage. Pour éviter un échec scolaire et des souffrances psychologiques, la dyslexie doit être prise en charge le plus tôt possible. Le point avec le Dr Michel Habib, neuro-pédiatre au CHU de Marseille, président d un réseau de soins, et Florence Vedel, présidente d une association de parents. «C ela entre les a pris trois ans premiers signes qui indiquaient que quelque chose n allait pas et la pose d un diagnostic précis», confie Florence Vedel, présidente de l Association française de parents d enfants en difficulté d apprentissage du langage écrit et oral (Apeda). Louis, son fils cadet de 11 ans, est dyslexique orthographique. Il souffre d un trouble de l apprentissage du langage écrit qui le gêne pour associer les sons et les lettres. Comme souvent, sa dyslexie ne s est révélée qu en classe de CP, à l âge de l apprentissage de la lecture. Cette année-là, Louis voit un pédopsychiatre, une orthophoniste et une psychomotricienne. Deux bilans décèlent des retards, «mais il n y avait pas encore de nom sur son problème. Les professionnels vous caressent longtemps dans le sens du poil, disant que votre enfant va à son rythme», regrette-t-elle. Dépistage précoce Pourtant, avant même le cours préparatoire, il existe des signes précurseurs. «En maternelle, parents et enseignants peuvent repérer un enfant qui s exprime ou comprend moins bien que les autres le langage parlé, explique le Dr Michel Habib, neuro-pédiatre au Centre de référence des troubles de l apprentissage du CHU de Marseille et président de Résodys. Il faut toutefois s assurer qu il n a pas un problème d audition ou qu il ne souffre pas de dysphasie», un trouble de la communication verbale. Une partie des enfants dyslexiques ont également des problèmes d ordre moteur, ce qu on appelle la «dyspraxie». «Elle se manifeste par un retard pour apprendre à marcher, défaire un bouton, nouer les lacets, etc.». Des tests de dépistage peuvent être menés par les médecins scolaires en grande section de maternelle et par les médecins de PMI (protection maternelle et infantile) dès l âge de 3-4 ans. Mais les rapprochements ne se font pas systématiquement. «Il existe aussi un facteur génétique», rappelle le Dr Habib. Louis n a pas d antécédent, mais un gros problème de concentration. «En classe, il s endort, ne retrouve jamais ses affaires Il est très dispersé et a du mal à se repérer dans le temps et l espace», raconte sa maman. Il est crucial d être attentif à de tels indices pour permettre une prise en charge le plus tôt possible. La dyslexie, un handicap Depuis le CE2, Louis est suivi à l hôpital Robert Debré, à Paris, par une équipe pluridisciplinaire réunissant psychologues, pédopsychiatres, psychomotriciens et orthophonistes. «Il a fallu se remettre en question, avoue Florence Vedel. Ils m ont dit que si je le faisais travailler encore plus le soir, il allait craquer, qu il valait mieux faire deux heures de foot que de devoirs.» Grâce au projet personnalisé de scolarisation (PPS) établi suite à la reconnaissance de son handicap, 2 ans «C est le laps de temps minimal entre l apparition des premiers troubles et la pose d un diagnostic clair, permettant une prise en charge.» 14 MG actualités

15 «Louis bénéficie d un tiers de temps supplémentaire pour les contrôles, a un quart d exercices en moins, des dictées à trous et il ne peut pas être pénalisé pour l orthographe ou l écriture.» Sans oublier les quatre consultations par semaine chez l orthophoniste, le psychomotricien et l ergothérapeute. «Il y va entre midi et deux, ou le soir. C est lourd pour lui, mais on a de la chance, l école est très à l écoute.» «Ils me trouvent bête» Le Dr Habib insiste : «Le lien entre équipes paramédicale et éducative est primordial, sinon le problème peut s aggraver. Chaque enfant présente des problèmes spécifiques, il n y a pas de recette.» Pas de solution unique, mais un ensemble de pratiques qui ont fait leurs preuves : une approche ludique, des cahiers riches en couleurs, en symboles, en dessins... Voire de plus grands espacements entre les lettres : une récente étude franco-italienne a montré qu avec cette méthode, les enfants dyslexiques font deux fois moins d erreurs et lisent 20 % plus vite! Si Louis a fait un assez bon CM1, Florence Vedel appréhende son entrée au collège : «Les élèves sont plus nombreux, ce n est pas un prof unique, il y a davantage de cours à copier» Avec l ergothérapeute, Louis travaille sa motricité fine pour apprendre à taper sur un clavier «afin d être autonome sur ordinateur à la rentrée en sixième». Son PPS lui permettra, en outre, l accès à un logiciel de «retour vocal» l ordinateur prononce les lettres des mots tapés. «Mais les démarches prennent du temps, les progrès se font tout doucement. On ne peut pas attendre la veille du bac de français pour demander des aménagements», avertit Florence Vedel. Magali, 33 ans, n a jamais été diagnostiquée. Monitrice éducatrice, elle rencontre des difficultés dans son travail, sans parler des sarcasmes de ses collègues. «Je m occupe de personnes avec des handicaps mentaux et moteurs. Il faut être habile, décider vite, témoigne-t-elle. Or, j ai toujours eu des difficultés à me concentrer, m organiser, faire deux Avis d expert «Trop d élèves dyslexiques arrivent au collège ou au lycée non détectés. Certains compensent par leur précocité ou par une sur-stimulation intellectuelle. Mais nombreux sont considérés comme idiots, paresseux ou perturbateurs une réaction contre l injustice ressentie. Cela peut entraîner dégâts psychologiques, dépression, déscolarisation, isolement» Dr Michel Habib, neuro-pédiatre. choses en même temps. Du coup, mes collègues me portent des regards dévalorisants ou navrés. Ils me trouvent bête. C est une vraie souffrance.» La jeune femme se retrouve stigmatisée aujourd hui, faute d avoir été prise en charge plus jeune. en savoir plus Réseau de soins pour les troubles du langage et déficits d apprentissage : Association française de parents d enfants en difficulté d apprentissage du langage écrit et oral (Apeda) : MG actualités 15

16 LES PERFORMANCES AUTO Être à vos côtés en cas de panne et payer les réparations *. AdHérents de LA MUTUELLE GÉNÉRALE 2 mois offerts ** sur votre CONTRAT D ASSURANCE AUTO Du 1 er octobre au 30 novembre 2012 * Voir conditions et détails des prestations en agence GMF ou sur ** 2 mois offerts la 1 re année, pour toute souscription d un contrat d assurance auto entre le 1 er octobre et le 30 novembre LA GARANTIE MUTUELLE DES FONCTIONNAIRES et employés de l état et des services publics et assimilés. Société d assurance mutuelle. Entreprise régie par le Code des assurances. R.C.S. Paris Siège social : 76, rue de Prony Paris Cedex 17 et ses filiales GMF Assurances et La Sauvegarde. Adresse postale : Orléans Cedex 9. ASSURANCES MUTUELLE DE FRANCE. Société d assurance mutuelle. Entreprise régie par le Code des assurances. R.C.S. Chartres Siège social : 7, avenue Marcel Proust Chartres Cedex 9 - Adresse postale : Orléans Cedex 9. S

17

18 -39 % + Accès exclusif au site ludo-éducatif fleurusforkids.fr. De 3 à 5 ans. Réf. : Mens. 11 N os Prix Normal : 64,50-31 % Réf. : Mens. 20 N os Prix Kiosque : 40,00-23 % Réf. : Mens. 11 N os Prix Kiosque : 49,50-21 % Réf. : Bimest. 8 N os dont 1 N o hors série Prix Kiosque : 32,00-23 % Réf. : Mens. 11 N os Prix Kiosque : 42,90-22 % Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 54, Réf. : Mens. (10 N os /an) 10 N os dont 1 N o hors série Prix Kiosque : 45, % -25 % Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 66,00-40 % -30 % Réf. : Hebdo. 24 N os Prix Kiosque : 54,60-35 % -33 % -31 % Réf. : Mens. 11 N os dont 1 N o double Prix Kiosque : 44,00-20 % -79 % Edition du mardi. Réf. : Mens. 10 N os Prix Kiosque : 40,00 Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 58,80 Réf. : Mens. 10 N os Prix Kiosque : 55,00-49 % Réf. : Hebdo. 26 N os Cadeau : un hors série surprise Prix Kiosque : 76,75 Réf. : Mens. 15 N os Prix Kiosque : 45,00-20 % Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 62, Accès réservé aux archives Time sur internet. Réf. : Hebdo. 54 N os dont 4 N os doubles Cadeau : un réveil multifonctions Prix Kiosque : 243, De 8 à 12 ans De 6 mois à 3 ans % Réf. : Mens. 8 N os dont 4 N os doubles Prix Kiosque : 39,60-36 % DÉCOUPEZ SUIVANT LES POINTILLÉS + Accès exclusif au site BayaM. De 2 à 6 ans. Réf. : Mens. 10 N os Prix Normal : 58,20-29 % -31 % Réf. : Mens. 6 N os Prix Kiosque : 42, La revue pour gagner aux jeux-concours. -28 % Architecture, décoration, arts, design. Réf. : Bimest. 12 N os Prix Kiosque : 54,00-36 % Réf. : Mens. 8 N os Prix Kiosque : 63,20-50 % Réf. : Mens. 10 N os dont 2 N os doubles Prix Kiosque : 49,00-29 % Réf. : Bimest. 6 N os Prix Kiosque : 35,40-18 % Réf. : Mens. 11 N os Prix Normal : 72,10-38 % -21 % -35 % -44 % -23 % -18 % -21 % -15 % Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 33, Accès exclusif au site ludo-éducatif fleurusforkids.fr. Dès 6 ans. Réf. : Bimest. 14 N os dont 2 N os hors série Prix Kiosque : 52,00 Réf. : Hebdo. 44 N os Prix Kiosque : 88,00 Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 54,00 Réf. : Mens. 18 N os Prix Kiosque : 43,20 Réf. : Mens. 11 N os Prix Normal : 77,50 Réf. : Mens. 11 N os Prix Normal : 72,10 Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 57,60 Réf. : Mens. 10 N os Prix Kiosque : 29, Accès exclusif au site ludo-éducatif fleurusforkids.fr. De 5 à 8 ans Accès exclusif au site ludo-éducatif fleurusforkids.fr. De 5 à 8 ans Le magazine des ans % -30 % de remise supplémentaire Réf. : Mens. 18 N os Prix Kiosque : 81,00-22 % Réf. : Mens. 10 N os Prix Kiosque : 45,00-55 % Réf. : Hebdo. 35 N os Cadeau : un stylo plume cuir Prix Kiosque : 87,50-30 % Format poche. Réf. : Mens. 21 N os Prix Kiosque : 39,90-67 Réf. : Hebdo. 24 N os Prix Kiosque : 84,00 Avec un radio-réveil : 28,00 Soit un total de : 112,00-32 % -40 % Réf. : Hebdo. 30 N os Prix Kiosque : 75,00-25 % -37 % -23 % -23 % + L'Express Styles De 1 à 3 ans. La liberté de penser autrement. Réf. : Mens. 24 N os Prix Kiosque : 79,20 Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 48,00 Réf. : Hebdo. 52 N os Prix Kiosque : 52,00 Réf. : Hebdo. 26 N os Prix Kiosque : 52, Réf. : Mens. 12 N os dont 3 N os spéciaux et 1 N o hors série Prix Kiosque : 68, % Réf. : Mens. 15 N os dont 1 N o hors série Prix Kiosque : 45,00-54 % Réf. : Mens. 11 N os dont 5 N os spéciaux Prix Kiosque : 47,90-24 % -30 % Réf. : Hebdo. 52 N os Prix Kiosque : 124,80-18 % -35 % BON DE COMMANDE Offre réservée aux adhérents de Réf. : Bimens. 12 N os dont 1 N o hors série Prix Kiosque : 39, Accès exclusif au site ludo-éducatif fleurusforkids.fr. De 8 à 12 ans. Réf. : Mens. (11 N os /an) 11 N os Prix Normal : 72,10 Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 54,00 Reportez ici votre N Adhérent à La Mutuelle Générale figurant sur votre carte mutualiste N : 102 MAGAZINES à des prix imbattables POUR COMMANDER PAR INTERNET PAR COURRIER Connectez-vous sur et saisissez le code MB526 Retournez votre bon de commande ACCOMPAGNÉ DE VOTRE RÈGLEMENT PAR CHÈQUE À L ORDRE DE FAE AVANT LE 15/01/2013 À : ADLPARTNER FRANCE ABONNEMENTS ENTREPRISES CREIL CEDEX 9 PAR TÉLÉPHONE Appelez votre conseiller au *, et donnez le code remise MB534. *Du lundi au vendredi de 9h à 18h (0,34 TTC/min). Vos coordonnées sont destinées à France Abonnements Entreprises. Elles sont nécessaires pour le traitement et le suivi de votre commande. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d un droit d accès, de rectification, d interrogation et d opposition aux informations vous concernant que vous pouvez exercer en écrivant à France Abonnements Entreprises 3, Rue Henri Rol-Tanguy Montreuil. Par notre intermédiaire, vous pouvez être amené à recevoir des propositions d autres sociétés. Si vous ne le souhaitez pas, cochez ici % Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 48,00-31 % Réf. : Mens. 12 N os dont 1 N o spécial Prix Kiosque : 65,40-22 % Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 36,00-42 % Réf. : Hebdo. 36 N os Prix Kiosque : 121,15-29 % Réf. : Bimest. 6 N os Prix Kiosque : 41,40-41 % Réf. : Hebdo. 26 N os Prix Kiosque : 44,20-20 % Réf. : Hebdo. 30 N os Prix Kiosque : 60,00-30 % Réf. : Mens. 14 N os Prix Kiosque : 35,00-38 % Réf. : Mens. 18 N os Prix Kiosque : 63,00-23 % Réf. : Hebdo. 52 N os Prix Kiosque : 52, Accès au site De 7 à 14 ans. -18 % Réf. : Mens. 11 N os Prix Normal : 72,10-21 % -32 % Réf. : Hebdo. 39 N os Prix Kiosque : 50,70-20 % Réf. : Mens. 12 N os dont 4 N os spéciaux avec CD audio Prix Kiosque : 70,00-22 % -22 % + Accès privilégié au site Réf. : Mens. 12 N os dont 1 N o spécial impôts Prix Kiosque : 54,50 Réf. : Mens. 11 N os dont 2 N os spéciaux et 1 N o double Prix Kiosque : 50, Accès exclusif au site ludo-éducatif fleurusforkids.fr. De 3 à 5 ans. Réf. : Mens. 16 N os dont 4 N os hors série et 1 guide fiscal Cadeau : 2 appels à Allo conseil Prix Kiosque : 79,40-35 % Réf. : Bimest. 9 N os dont 3 N os spéciaux Prix Kiosque : 54, % Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 45,60-37 % -47 % Réf. : Hebdo. 40 N os Cadeau : un sac Elle Prix Kiosque : 80,00-50 % Réf. : Hebdo. 26 N os Prix Kiosque : 156,00-62 % Réf. : Quot. 60 N os Prix Kiosque : 91,00-30 % Réf. : Mens. 8 N os dont 4 N os doubles Prix Kiosque : 36,00-25 % Réf. : Hebdo. 24 N os Prix Kiosque : 60,00-26 % Réf. : Hebdo. 52 N os Prix Kiosque : 57,20-32 % Réf. : Bimens. 12 N os Prix Kiosque : 34, Les tendances sont dans Be avant d'être ailleurs. Réf. : Hebdo. 26 N os Prix Kiosque : 31,20-12 % Réf. : Mens. 6 N os dont 4 N os spéciaux Prix Kiosque : 32, Edition du samedi (+quotidien du vendredi). -20 % Réf. : Mens. 12 N os dont 4 N os spéciaux Prix Kiosque : 75,60-12 % -22 % -33 % Accès exclusif au site liberation.fr. Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 24,00 + un roman par mois Réf. : Hebdo. 26 N os Prix Kiosque : 58,00-32 % Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 58, Réf. : Mens. 19 N os dont 4 N os hors série et 4 N os spéciaux Prix Kiosque : 94, % Réf. : Hebdo. 50 N os dont 8 N os spéciaux et 2 N os doubles Prix Kiosque : 126,40-35 % Le décryptage des grandes tendances de notre époque, en France comme à l'étranger. Réf. : Mens. 5 N os dont 1 N o double Cadeau : un détecteur de fumée Prix Kiosque : 40, % Réf. : Mens. 20 N os dont 2 N os doubles Prix Kiosque : 67,40-28 % Réf. : Mens. 12 N os Prix Kiosque : 81,60-22 % Réf. : Hebdo. 30 N os Prix Kiosque : 45,00-40 % Réf. : Bimest. 12 N os Prix Kiosque : 42,00-28 % Réf. : Mens. 16 N os dont 4 N os hors série Prix Kiosque : 70,40-17 % Réf. : Mens. 11 N os Prix Normal : 71,10-16 % Réf. : Bimest. 6 N os Prix Kiosque : 35,40-62 Réf. : Hebdo. 21 N os Prix Kiosque : 73,50 Avec une montre Lip : 27,00 Soit un total de : 100,50-54 Réf. : Hebdo. 24 N os Prix Kiosque : 84,00 Avec une lampe 9 leds : 15,00 Soit un total de : 99,00-28 % Réf. : Mens. 16 N os dont 4 N os hors série Prix Kiosque : 70,00-22 % Réf. : Mens. 11 N os Prix Kiosque : 49, Pour les passionnés de points de croix. -21 % -29 % De 10 à 14 ans. Réf. : Bimens. 17 N os Prix Kiosque : 83, % -32 % Supplément Téléobs Cinéma. Réf. : Mens. 15 N os Prix Kiosque : 22,50 Réf. : Mens. 11 N os Prix Kiosque : 42,90 Réf. : Hebdo. 50 N os dont 1 N spécial et 2 N os doubles Prix Kiosque : 130,00 Avec un hors série Teotihuacan : 7,90 Soit un total de : 137, Accès exclusif au site ludo-éducatif fleurusforkids.fr. De 8 à 12 ans. Réf. : Mens. 14 N os Prix Kiosque : 28,00-12 % Réf. : Mens. 10 N os dont 2 N os doubles Prix Kiosque : 48,40 Titres des magazines Références Prix,,, 318 MB5268 MG2 Sauf points rouges POUR DÉDUISEZ ICI VOTRE REMISE SUPPLÉMENTAIRE -30 % De 3 à 7 ans (M., M me, M elle ) Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : POUR VOUS OFFRIR (M., M me, M elle ) Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Titres des magazines Références Prix,,, Total de la commande - Total à règler Votre chèque de remise de -30% au verso

ne passez pas à côté! Dyslexie : actualités Tout savoir sur les garanties et les services de votre mutuelle

ne passez pas à côté! Dyslexie : actualités Tout savoir sur les garanties et les services de votre mutuelle MG Le actualités magazine santé de votre mutuelle N 106 Octobre 2012 Tout savoir sur les garanties et les services de votre mutuelle PAGE 7 Dyslexie : ne passez pas à côté! Page 14 A découvrir aussi dans

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL Bienvenue!

LIVRET D ACCUEIL Bienvenue! LIVRET D ACCUEIL Bienvenue! 180x250_Livret20P_GFM_.indd 1 27/06/12 16:17 Chère Adhérente, cher Adhérent, Nous avons le plaisir de vous remettre votre Livret d Accueil. Véritable trait d union entre nous,

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Alimentation, quoi de neuf chez les seniors? Bien s alimenter pour bien vieillir» Conférence du Docteur Carol SZEKELY, Chef de Pôle AGE HUPNVS Hôpital Charles Richet à Villiers-le-Bel

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

livret d accueil Frais de santé

livret d accueil Frais de santé www.verspieren.com livret d accueil Frais de santé Santé Prévoyance Ce document n a pas de valeur contractuelle. Télétransmission, tiers-payant, décompte frais de santé un langage parfois compliqué pour

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

Guide pratique frais de santé

Guide pratique frais de santé www.mutuelle-saint-martin.fr Guide pratique frais de santé Bien vous accompagner dans le quotidien de votre complémentaire santé Mutuelle Saint-Martin Bien vous accompagner dans le quotidien de votre complémentaire

Plus en détail

À tout moment. une mutuelle sur qui compter

À tout moment. une mutuelle sur qui compter À tout moment une mutuelle sur qui compter Harmonie Mutualité, votre partenaire santé Votre entreprise vous permet de bénéficier d une complémentaire santé collective Harmonie Mutualité. En nous rejoignant,

Plus en détail

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital.

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. SOLLICITUDES ASSURANCE OBSÈQUES MGEN Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. Sans questionnaire médical Capital décès garanti mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance Autonomie Retraite

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

Voir conditions auprès de votre conseiller MNT.

Voir conditions auprès de votre conseiller MNT. Avec plus de 1,1 million de personnes protégées, la MNT est la 1 re mutuelle de la Fonction publique territoriale, en complémentaire santé comme en prévoyance. Présente partout en France métropolitaine

Plus en détail

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention

Définition et prévalence de la dénutrition. Dépistage et intervention Dépistage de la dénutrition ou de son risque, outil pour suivre les ingesta Isabelle Demierre Sandro Mascaro Contenu: Définition et prévalence de la dénutrition Causes de la dénutrition Dépistage et intervention

Plus en détail

PRÉVOYANCE DÉCÈS. Dispositions particulières GARANTIE OBSÈQUES. [ Assemblée générale du 11 octobre 2013 ]

PRÉVOYANCE DÉCÈS. Dispositions particulières GARANTIE OBSÈQUES. [ Assemblée générale du 11 octobre 2013 ] PRÉVOYANCE DÉCÈS Dispositions particulières [ Assemblée générale du 11 octobre 2013 ] Sommaire DISPOSITIONS PARTICULIÈRES 3-8 1 OBJET DE LA 4 2 DÉLÉGATION DE GESTION 4 3 ADHÉSION ET VIE DE LA 4 4 NATURE

Plus en détail

Swiss santé Génération vitalité

Swiss santé Génération vitalité Assurance santé Swiss santé Génération vitalité Pour votre santé, ayez le réflexe prévention! Des formules adaptées à tous vos besoins de santé Spécialistes, hospitalisation, soins dentaires, lunettes

Plus en détail

Découvrez. les5. bonnes. raisons MNT. d adhérer. à la

Découvrez. les5. bonnes. raisons MNT. d adhérer. à la Découvrez les5 d adhérer à la bonnes raisons MNT 1 Vous 3 Vous En adhérant à la MNT, vous choisissez une mutuelle qui vous connaît bien optimisez votre 2budget santé Vous disposez de services efficaces

Plus en détail

Le Système Modulaire Optionnel

Le Système Modulaire Optionnel Le Système Modulaire Optionnel Votre garantie santé sur mesure... Des partenaires au plus près de votre santé GROUPE France Mutuelle une mutuelle d avance GROUPE France Mutuelle est l une des 30 plus importantes

Plus en détail

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité,

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes La Garantie Santé Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des mutuelles sous le

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

Ville de VANDOEUVRE LES NANCY. Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires

Ville de VANDOEUVRE LES NANCY. Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires Ville de VANDOEUVRE LES NANCY Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires Les principes qui régissent la politique en direction du périscolaire

Plus en détail

PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS

PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE ASSURER LE REMBOURSEMENT DE VOS DÉPENSES PRÉVOIR LE REMBOURSEMENT DE SES DÉPENSES DE

Plus en détail

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE DE L AGRICULTURE PAR LE MINISTÈRE OFFRE RÉFÉRENCÉE

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE DE L AGRICULTURE PAR LE MINISTÈRE OFFRE RÉFÉRENCÉE RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE OFFRE RÉFÉRENCÉE PAR LE MINISTÈRE DE L AGRICULTURE LA SANTÉ DURABLE DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION! La MGET et la MGEN s engagent pour tous les agents du ministère de l Agriculture

Plus en détail

Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés

Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés salariés santé Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés Réseau AUTOVISION SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE ET CULTURELLE IRP AUTO, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

le guide pratique santé

le guide pratique santé le guide pratique santé introduction En quelques points AG2R-MACIF Prévoyance est une institution de prévoyance issue du partenariat en assurances collectives santé et prévoyance entre le groupe MACIF

Plus en détail

ÉDITION 2013 MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE

ÉDITION 2013 MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE ÉDITION 2013 Tout organiser maintenant pour vivre l esprit tranquille MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE Pourquoi souscrire une Assurance Obsèques? L espérance de vie augmente... Nous vivons

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

La franchise médicale en pratique

La franchise médicale en pratique Information presse le 26 décembre 2007 La franchise médicale en pratique La franchise médicale s applique à partir du 1 er janvier 2008 sur les boîtes de médicaments, les actes paramédicaux et les transports

Plus en détail

MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE. Vivez bien protégés avec la MMJ

MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE. Vivez bien protégés avec la MMJ MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE Vivez bien protégés avec la MMJ 1 CHOISIR VOTRE PROTECTION EN TOUTE LIBERTÉ POURQUOI ADHÉRER? La MMJ s engage à faire vivre des

Plus en détail

Une couverture santé adaptée aux besoins spécifiques de ma famille.

Une couverture santé adaptée aux besoins spécifiques de ma famille. Santé Une couverture santé adaptée aux besoins spécifiques de ma famille. Esprit de Famille Des forfaits santé évolutifs en optique, orthodontie... Des services d assistance au retour d hôpital, du soutien

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000 anciens salariés.

En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000 anciens salariés. Contact Octobre 2013- N 17 Lettre d information du Régime de Prévoyance de l Industrie Pharmaceutique En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE SERVICES aux Adhérents NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Services aux adhérents + En partenariat avec

Plus en détail

Swiss santé, Ma formule Guide pratique de votre assurance santé

Swiss santé, Ma formule Guide pratique de votre assurance santé Swiss santé, Ma formule Guide pratique de votre assurance santé Vous avez choisi une assurance Swiss santé et nous vous remercions de votre confiance. Vous n êtes pas toujours à l aise avec le fonctionnement

Plus en détail

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE RÉFÉRENCÉE LA SEULE OFFRE PAR LE MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE RÉFÉRENCÉE LA SEULE OFFRE PAR LE MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE LA SEULE OFFRE RÉFÉRENCÉE PAR LE MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE LA SANTÉ DURABLE DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION! La MGET s engage pour tous les agents du ministère du Développement

Plus en détail

Offre MMJ - Ouverture

Offre MMJ - Ouverture M U T U E L L E D U M I N I S T E R E D E L A J U S T I C E Bulletin d adhésion Offre MMJ - Ouverture MES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Merci de renseigner les informations demandées EN LETTRES CAPITALES N

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

Reflexio Santé. La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr

Reflexio Santé. La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr Reflexio Santé La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr Sécurité sociale et complémentaire, essayons d y voir plus clair! Qui rembourse quoi? La Sécurité sociale rembourse une

Plus en détail

MOI PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE

MOI PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE MOI PRÉVENTION PRÉVOYANCE LA DURABLE DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION! La MGET s engage pour tous, sur les terrains de la santé, de la prévoyance mais aussi de la prévention innovante et de l action sociale.

Plus en détail

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES?

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? Sommaire 1 ère partie : Les aides techniques I. Appareils de correction auditive & implant d oreille moyenne (dont le BAHA) 1. Les prestations pour tous

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) Siège Social : 7/9 Villa de Lourcine 75014 PARIS. TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Les solutions Henner SÉLECTION OBSÈQUES. Les solutions Henner PUISQUE CE N'EST PAS QUAND JE VEUX, ÇA SERA COMME JE VEUX!

Les solutions Henner SÉLECTION OBSÈQUES. Les solutions Henner PUISQUE CE N'EST PAS QUAND JE VEUX, ÇA SERA COMME JE VEUX! Les solutions Henner SÉLECTION OBSÈQUES Les solutions Henner SENIORS PUISQUE CE N'EST PAS QUAND JE VEUX, ÇA SERA COMME JE VEUX! La star, c est moi! INDÉPENDANCE ET LIBERTÉ, N ÊTRE UNE CHARGE POUR PERSONNE

Plus en détail

Audition Mutualiste. Pour le prix et pour GUIDE PRATIQUE. Vos progrès. sont les nôtres

Audition Mutualiste. Pour le prix et pour GUIDE PRATIQUE. Vos progrès. sont les nôtres GUIDE PRATIQUE Pour le prix et pour Partout en France, animés du même état d esprit, plus de 280 centres d audition sont à votre écoute pour vous conseiller, vous faciliter l accès à un équipement de qualité

Plus en détail

Jet Santé. immédiate et sans délai d attente

Jet Santé. immédiate et sans délai d attente Jet Santé immédiate et sans délai d attente Priorit té sant té Priorité santé Mutualiste... Pour accéder aux services proposés par Priorité Santé Mutualiste, il suffit de composer le 39 35 et de communiquer

Plus en détail

Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014. Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014

Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014. Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014 Séminaire CDC TDTE Saison 2013-2014 Quelle assurance santé face au vieillissement? Mercredi 15 janvier 2014 Intervenant : - Jérôme Wittwer (Université de Bordeaux) Discutants : - Guillaume Sarkozy (Délégué

Plus en détail

REGLEMENT DES GARANTIES - LA SOLI. Options Individuelles BRONZE ARGENT OR NICKEL PLATINE ALLIAGE PREMIUM

REGLEMENT DES GARANTIES - LA SOLI. Options Individuelles BRONZE ARGENT OR NICKEL PLATINE ALLIAGE PREMIUM REGLEMENT DES GARANTIES - LA SOLI Options Individuelles BRONZE ARGENT OR NICKEL PLATINE ALLIAGE PREMIUM Options Labellisées pour les agents territoriaux : ALPHA DELTA GAMMA OPTIMUM Options Spécifiques

Plus en détail

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE

L ASSURANCE MALADIE EN LIGNE BIEN GÉRER MA SANTÉ AVEC L ACS Ce que l Assurance Maladie fait pour moi L Assurance Maladie me permet de bénéficier de l Aide pour une complémentaire santé : l ACS. Des offres et des services pour m accompagner

Plus en détail

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15

Guide. du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Guide du Correspondant Mutualiste MNT 2O15 Merci pour votre démarche et bienvenue Comme 9 000 agents territoriaux, vous êtes désormais Correspondant Mutualiste à la Mutuelle Nationale Territoriale. Afin

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION

PLAQUETTE D INFORMATION Mutuelle du personnel du groupe Société Générale PLAQUETTE D INFORMATION Registre National des Mutuelles N 784 410 805 Juillet 2010 Comment calculer un taux de remboursement de Mutuelle? Les remboursements

Plus en détail

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ JEUNES PROFESSIONNELS Pour étudier en toute sérénité, j ai choisi GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ PACK SENOÏS* Et aussi des... GARANTIES À LA CARTE Responsabilité Civile et Protection Juridique Professionnelles

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) Siège Social : 7/9 Villa de Lourcine 75014 PARIS. TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article

Plus en détail

Adaptations pédagogiques

Adaptations pédagogiques 1 enfants A B C Adaptations pédagogiques Mon enfant a besoin d être accueilli dans une classe pour apprendre à son rythme. Dispositif adapté en milieu ordinaire Classe d Inclusion Scolaire CLIS) : La Classe

Plus en détail

Être aux petits soins

Être aux petits soins L offre AG2R LA MONDIALE pour les PROFESSIONNELS Partout en France un acteur de référence de l assurance de protection sociale et patrimoniale santé Complémentaire santé Prévoyance Incapacité et invalidité

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

La prise en charge de votre schizophrénie

La prise en charge de votre schizophrénie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre schizophrénie Vivre avec une schizophrénie Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Les Sources. Dossier d inscription. Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées. Pargny-lès-Reims. Tel : 03.26.84.21.55

Les Sources. Dossier d inscription. Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées. Pargny-lès-Reims. Tel : 03.26.84.21.55 Dossier d inscription Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées Les Sources Pargny-lès-Reims Tel : 03.26.84.21.55 E mail : marpa.les.sources@orange.fr Dossier d inscription Les personnes âgées du milieu

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire /Assurance Maladie Complémentaire : guichet unique et reste à charge

Assurance Maladie Obligatoire /Assurance Maladie Complémentaire : guichet unique et reste à charge Assurance Maladie Obligatoire /Assurance Maladie Complémentaire : guichet unique et reste à charge Colloque de Lyon du 5, 6 et 7 janvier 2012 1 Plan de l intervention 1. Présentation MFP Services : Union

Plus en détail

Swiss santé Génération vitalité

Swiss santé Génération vitalité Assurance santé Swiss santé Génération vitalité Pour votre santé, ayez le réflexe prévention! Des formules adaptées à tous vos besoins de santé Swiss santé, la garantie d un service de qualité. Les formules

Plus en détail

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ 2 INTRODUCTION LE GROUPE AG2R LA MONDIALE, UNE EXPERTISE COMPLÈTE EN ASSURANCE DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

Plus en détail

BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes

BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes Page 1 sur 5 BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes Sommaire N 03 du 07 mars 2000 Avis du Conseil national de la consommation relatif aux prothèses

Plus en détail

Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé

Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé Vos soins de santé en toute sérénité! SwissLife Frontaliers Suisses santé Ajustez votre formule à vos besoins Parce que vous êtes frontalier (1), vous avez des besoins très spécifiques en matière de protection

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 4 valeurs : service solidarité avenir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

Reflexio Plénitude. La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants. www.francemutuelle.fr

Reflexio Plénitude. La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants. www.francemutuelle.fr Reflexio Plénitude La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants www.francemutuelle.fr Sécurité sociale et complémentaire, essayons d y voir plus clair! Qui rembourse quoi? La Sécurité sociale

Plus en détail

Une assurance complémentaire santé immédiate et sans limite d âge

Une assurance complémentaire santé immédiate et sans limite d âge Santé Une assurance complémentaire santé immédiate et sans limite d âge Esprit Vitalité Pas de questionnaire médical, des forfaits adaptés. Une cagnotte en cas d hospitalisation. Chez AXA, notre volonté

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie d Alzheimer? Repérer les premiers signes. Envisager ou établir un diagnostic. Comment évolue la maladie?

Qu est-ce que la maladie d Alzheimer? Repérer les premiers signes. Envisager ou établir un diagnostic. Comment évolue la maladie? LA MALADIE D ALZHEIMER Que savons-nous en 2010? Dans le cadre de la XVIIème journée de mobilisation internationale organisée le 21 septembre, l Equipe Mobile d Intervention Gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

ESAT SAVS FOYER D HEBERGEMENT

ESAT SAVS FOYER D HEBERGEMENT DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION ESAT SAVS FOYER D HEBERGEMENT 24, rue Gaillot Aubert 51800 SAINTE MENEHOULD 03 26 60 09 03 03 26 60 09 07 e-mail : assistant.direction@elan-argonnais.fr Les réponses aux

Plus en détail

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF 1 Collège Jean-Baptiste Carpeaux Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF Quelques chiffres : Environ 10% des jeunes de moins de 25 ans présentent une perte auditive pathologique.

Plus en détail

olidaris alentendants Une solution adaptée pour les enfants et adultes en situation de handicap [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS handicap

olidaris alentendants Une solution adaptée pour les enfants et adultes en situation de handicap [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS handicap [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS handicap olidaris alentendants Une solution adaptée pour les enfants et adultes en situation de handicap L assurance n est plus ce qu elle était. [ SOLIDARIS MALENTENDANTS]

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Assurés en réseau avec MMA POUR VOTRE SANTÉ ET VOTRE PRÉVOYANCE

PROFESSIONNELS. Assurés en réseau avec MMA POUR VOTRE SANTÉ ET VOTRE PRÉVOYANCE PROFESSIONNELS Assurés en réseau avec POUR VOTRE SANTÉ ET VOTRE PRÉVOYANCE Professionnels Santé et revenus, assure votre tranquillité En tant que professionnel, vous vous consacrez pleinement à votre entreprise

Plus en détail

EOVI MANAGER. des solutions au tempo de votre équipe. qui renouvelle la mutuelle

EOVI MANAGER. des solutions au tempo de votre équipe. qui renouvelle la mutuelle EOVI MANAGER des solutions au tempo de votre équipe SANTé Intégral la qui renouvelle la mutuelle GARANTIE SANTÉ : VOUS la CHOISISSEZ, VOS SALARIÉS la RENFORCENT 1 Vous choisissez la garantie collective

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire

La prise en charge de votre fibrillation auriculaire G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre fibrillation auriculaire Vivre avec une fibrillation auriculaire Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

LA CMU COMPLÉMENTAIRE

LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Service de réadaptation Une fracture, une prothèse articulaire, une amputation, un AVC? Vous êtes dans l impossibilité de rentrer chez vous ET une réadaptation vous est nécessaire?

Plus en détail

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé 1 Complémentaire Santé MCDef MELODY SANTE Préservez votre capital santé 2 MCDEF MELODY SANTE À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO * département 79 Au fil du temps, les besoins

Plus en détail

2011 Informer, sensibiliser, dépister

2011 Informer, sensibiliser, dépister 2011 Informer, sensibiliser, dépister Le plan d actions Prévention plandeprevention4.indd 1 01/12/2010 15:06:23 Edito L a Mutualité Française Aquitaine est convaincue de la nécessité de prévenir, dépister

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

d inscription à plusieurs services

d inscription à plusieurs services LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR TOUTE INSCRIPTION CONCERNANT LES NAPS, LE PERISCOLAIRE, LE CENTRE DE LOISIRS DU MERCREDI ET LA RESTAURATION SCOLAIRE LIVRET DE FAMILLE (feuillets parents + enfants) JUSTIFICATIF

Plus en détail

«Avec les bons plans de la MNT, je me simplifie le quotidien à prix mini!» mois offerts* en santé. * Voir conditions à l intérieur du dépliant.

«Avec les bons plans de la MNT, je me simplifie le quotidien à prix mini!» mois offerts* en santé. * Voir conditions à l intérieur du dépliant. Offre «JEUNE AGENT» «Avec les bons plans de la MNT, je me simplifie le quotidien à prix mini!» 2 en santé mois offerts* * Voir conditions à l intérieur du dépliant. Couverture santé, projets d installation,

Plus en détail

Version approuvée par l Assemblée Générale du 26/06/2009

Version approuvée par l Assemblée Générale du 26/06/2009 Règlement Mutualiste Version approuvée par l Assemblée Générale du 26/06/2009 Le présent règlement mutualiste présente le contenu et la durée des engagements existants entre l adhérent et la Mutuelle dans

Plus en détail

ASSURANCE DéCèS GROUPAMA

ASSURANCE DéCèS GROUPAMA ASSURANCE DéCèS GROUPAMA Pour préserver l avenir de vos proches www.groupama.fr Lorsque l on a une famille, on a naturellement envie de l accompagner le plus longtemps possible et de la protéger. Ce qu

Plus en détail

R ENTREPRISES TPE PME : votre protection santé LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ POUR TOUS LES SALARIÉS

R ENTREPRISES TPE PME : votre protection santé LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ POUR TOUS LES SALARIÉS R ENTREPRISES LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ POUR TOUS LES SALARIÉS TPE PME : votre protection santé Dès votre 1 er salarié Renforcez la santé de votre entreprise en protégeant celle de vos

Plus en détail

Des Formules adaptées à chacun

Des Formules adaptées à chacun Des Formules adaptées à chacun AVANTAGES FIDÉLITÉ GARANTIES au 01/01/2014 * Reflex Déclic Tonic Zénith Zénith + HONORAIRES MÉDICAUX Consultation, visite, imagerie, actes techniques (1) 100% 100% 130% 175%

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

Prévention grossesse

Prévention grossesse Prévention grossesse Le mot de la Directrice La Fondation PremUp, reconnue d utilité publique, agit pour la santé de la femme enceinte et du nouveau-né. Elle conduit 3 types de missions : 1. Faire progresser

Plus en détail

Néoliane. senior+ livret de vente

Néoliane. senior+ livret de vente Néoliane senior+ livret de vente 2013/2014 Notre offre Néoliane SENIOR+ a été conçue pour répondre aux attentes de tous les profils seniors. Avec cette nouvelle gamme, vos adhérents sont assurés de bénéficier

Plus en détail