LYMPHOMES NON HODGKINIENS. UE Processus tumoraux Année

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LYMPHOMES NON HODGKINIENS. UE Processus tumoraux Année"

Transcription

1 LYMPHOMES NON HODGKINIENS UE Processus tumoraux Année

2 DEFINITION Cancer du système lymphatique Prolifération tumorale aux dépends des lymphocytes dans les organes lymphoïdes secondaires ETIOLOGIE Indéterminée le plus souvent Virale : - VIH - EBV et lymphome de Burkitt - HTLV1 ( Japon et Caraïbes ) Maladies auto-immunes Immunosuppression (Transplantés)

3 EPIDEMIOLOGIE 6 ème rang des cancers les plus fréquents en France nouveaux cas en 2008 en France 9 ème rang en terme de mortalité (4000 décès /an) Survenue à tout âge, incidence augmentée à partir de 60 ans Âge médian : 64 ans chez l homme 70 ans chez la femme Prédominance masculine : 54 % des cas 85% lymphome B / 15 % lymphome T Hémopathie hétérogène en terme d atteinte, de présentation, de mode évolutif : - formes ganglionnaires - formes extra-ganglionnaires - LNH indolents - LNH aggressifs

4 (pour information, à ne pas retenir) Répartition des hémopathies malignes aux USA entre 1992 et 2001 Répartition des LNH LNH MDH Myélome LLC/LL LPL HCL LAL/LL Autres HLM LAM LMC Autres Leu Divers = Lymphomes Non Hodgkiniens = Maladie de Hodgkin = Leucémie Lymphoïde Chronique/LNH Lymphocytique = Leucémie Pro-Lymphocytaire = Leucémie à Tricholeucocytes (Hairy Cell Leukemia) = Leucémie Aiguë Lymphoblastique/ LNH Lymphoblastique = Autres Hémopathies Lymphoïdes Malignes = Leucémies Aiguës Myéloblastiques = Leucémie Myéloïde Chronique = Autres Leucémies DGCB Foll MALT MCL MW Au. Lymphoplasmo Burkitt MF/DS LAI AGC Au. LNH T LNH T/NK = LNH Diffus à Grandes Cellules B = LNH Folliculaire = LNH de la Zone Marginale = LNH du Manteau = Maladie de Waldenström = Autres LNH Lymphoplasmocytaires = Lymphome de Burkitt = Mycosis fungoïde/ Syndrome de Sézary = LNH Angio-immunoblastique = LNH Anaplasique à Grandes Cellules = Autres LNH T périphériques

5 Quand évoquer le diagnostic de LNH? Adénopathie superficielle persistante, quelle que soit la localisation (typiquement mobile, non inflammatoire, indolore) Hépatomégalie, splénomégalie, en dehors d un contexte connu (cirrhose, hépatopathie par exemple) Signes compressifs par adénopathie profonde (œdème en pèlerine, syndrome cave supérieur, OMI asymétrique) Signes généraux : Fièvre inexpliquée, sueurs nocturnes profuses, prurit généralisé, amaigrissement, asthénie Syndrome inflammatoire biologique non expliqué Anomalies de la NFS

6 Comment poser le diagnostic de LNH? DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE = BIOPSIE 1. Biopsie ganglionnaire, superficielle ou profonde (scanno-guidée) 2. Biopsie ostéo-médullaire (BOM) 3. Biopsie hépatique ou cutanée Analyse anatomopathologique, imunophénotypage, caryotype, biologie moléculaire BILAN D EXTENSION : - TDM thoraco-abdomino-pelvien: Classification Ann Arbor Stade I Stade II Stade III Stade IV Atteinte d'une seule aire ganglionnaire sus ou sous-diaphragmatique Atteinte de deux ou plusieurs aires ganglionnaires du même côté du diaphragme Atteinte ganglionnaire de part et d'autre du diaphragme Atteinte viscérale à distance d'un groupe ganglionnaire (médullaire, hépatique, pulmonaire...) - TEPscan: visualise l activité métabolique de la maladie

7 Bilan biologique systématique: - NFS - Ionogramme sanguin, créatininémie (clairance), uricémie, calcémie - CRP, Electrophorèse des protéines plasmatiques - Bilan hépatique - LDH, β2-microglobuline (Lymphome folliculaire) - Sérologies virales (HBV, HCV, VIH, EBV, CMV) - Ponction lombaire pour les formes agressives (recherche de localisation neuroméningée) Bilan et mesures pré-thérapeutique: - Test de grossesse - Echographie cardiaque - EFR (selon les antécédents) - Evaluation gériatrique - Pose de chambre implantable - Préservation de la fertilité: cryoconservation de sperme, congélation de tissu ovarien (expérimental)

8 Facteurs pronostiques IPI (Index Pronostic International des lymphomes B diffus à grandes cellules) âge (> 60 ans) stade clinique d Ann Arbor (III ou IV) score de performance ( 2) taux de LDH (élevé) atteinte d au moins 2 organes Risque Faible risque Faible risque intermédiaire Facteurs 0 1 Survie à 5ans 73% 51% Haut risque intermédiaire 2 43% Haut risque 3 26% FLIPI (Index Pronostic International des lymphomes folliculaires) âge (> 60 ans) stade clinique d Ann Arbor (III ou IV) taux d hémoglobine (> 12g/dl) taux de LDH (élevé) nombre d aire ganglionnaire atteinte (>4) Risque Facteurs Survie à 5ans Faible % Intermédiaire 2 51% Elevé %

9 Schématiquement 2 types de maladie: Histologie la plus fréquente LNH agressifs Lymphome B diffus à grandes cellules LNH indolents Lymphome folliculaire Evolution clinique Rapidement progressive Lentement progressive (médiane de survie :10ans) Possibilité d évolution vers une forme agressive Traitement Réponse au traitement Immuno-chimiothérapie en première intention Initiation dès le diagnostic Possibilté de guérison complète (>50% des patients) Immuno-chimiothérapie en première intention Abstention thérapeutique avec surveillance peut être proposée chez patients asymptomatiques et sans critère de forte masse tumorale Rémissions, Rechutes habituelles Résistance au traitement au fur et à mesure des poussées

10 PRINCIPES DU TRAITEMENT Discussion en réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) Projet thérapeutique personnalisé = IMMUNO-CHIMIOTHERAPIE Association d une poly-chimiothérapie et d un anticorps monoclonal anti-cd20 pour les LNH de type B Traitement d induction: 6 à 8 cycles espacés de 2 à 3 semaines Evaluation de la réponse: repose sur examen clinique, TDM et TEPscan Radiothérapie complémentaire dans les formes localisées En cas de rechute : traitement de rattrapage et intensification thérapeutique (chimiothérapie intensive et autogreffe de cellules souches hématopoïétiques) Dans certains cas: Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques COMPLICATIONS Liées au traitement: hématotoxicité (aplasie), cardiaque, infections, alopécie, infertilité Liées à la maladie: rechute, récidive, hémopathies secondaires (myélodysplasie, leucémie aiguë)

Lymphomes malins non hodgkiniens

Lymphomes malins non hodgkiniens Lymphomes malins non hodgkiniens La classification REAL, 1995 Lymphomes B : I - Lymphomes des précurseurs B : Lymphome/leucémie lymphoblastique B. II - Lymphomes des cellules B «périphériques» : 1 - Leucémie

Plus en détail

Hémopathies lymphoïdes «matures»

Hémopathies lymphoïdes «matures» Hémopathies lymphoïdes «matures» Définition Proliférations monoclonales de lymphocytes B, T ou NK Classification OMS 2008 Classification en 4 types histologiques : - Type 1 : à prédominance lymphocytaire,

Plus en détail

Item n 164 : Lymphome

Item n 164 : Lymphome Généralité Item n 164 : Lymphome Les lymphomes sont des prolifération maligne de cellules lymphoïde monoclonale, dont le point de départ sont les organes lymphoïdes secondaire (ganglions). Les viscères,

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013 Leucémie lymphoïde chronique Introduction Définition: Prolifération lymphoïde monoclonale, responsable d'une infiltration médullaire, sanguine, parfois ganglionnaire, constituée de lymphocytes matures

Plus en détail

LYMPHOMES et MYELOME du sujet âgé

LYMPHOMES et MYELOME du sujet âgé LYMPHOMES et MYELOME du sujet âgé Pr Eric DECONINCK INSERM U-645 Université de Franche-Comté / IFR 133 Service d hématologie CHU BESANÇON DEFINITION Hémopathie maligne: cancer du système hématopoïétique,

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE GENERALITES Définition Syndrome lymphoprolifératif Prolifération monoclonale maligne de lymphocytes B matures Infiltration médullaire, gg et sanguine Evolution lente Etiologie

Plus en détail

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition et nosologie... 3 2. Épidémiologie... 3 3. Présentations et manifestations

Plus en détail

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules LMNH = proliférations malignes du tissu lymphoïde, pouvant disséminer dans le sang. Observation à tout âge avec un pic vers 55-60 ans, plus souvent

Plus en détail

Leucémies aiguës. Leucémies aiguës. Signes cliniques possibles 03/10/2013

Leucémies aiguës. Leucémies aiguës. Signes cliniques possibles 03/10/2013 Leucémies aiguës Leucémies aiguës = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Lymphoblastiques : enfants ++ Leucémies aiguës Myéloblastiques

Plus en détail

Leucémies aiguës. = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes

Leucémies aiguës. = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Leucémies aiguës = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Lymphoblastiques : enfants ++ Leucémies aiguës Myéloblastiques

Plus en détail

L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar. Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna

L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar. Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna Lymphomes Prolifération maligne monoclonale de cellules lymphoïdes, se développant initialement au

Plus en détail

Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes

Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes Définition Lymphome Malin (LM) Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes Les LM correspondent à des tumeurs du système immunitaire B ou T Immunologie, cytogénétique et

Plus en détail

Généralités HEMATOLOGIE. Cellules sanguines. Pierre FAURIE

Généralités HEMATOLOGIE. Cellules sanguines. Pierre FAURIE Généralités HEMATOLOGIE Pierre FAURIE Hématologie: étude des maladies du sang, et, par extension, des maladies de la moelle osseuse et des organes hématopoïétiques secondaires (rate, ganglions) Cellules

Plus en détail

Vincent Ribrag DU hématologie 2016

Vincent Ribrag DU hématologie 2016 Lymphomes folliculaires Les lymphomes folliculaires (FL pour follicular lymphoma) représentent 20 à 25 % de l ensemble des lymphomes. Les FL sont composés de cellules centrofolliculaires du centre germinatif

Plus en détail

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP Informations générales sur le patient Consentement : OUI NON Identifiant patient INSC visible :................. NOM D USAGE :.............................. NOM DE NAISSANCE :.................................

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales

Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales Une hémopathie maligne est une prolifération d un clone malin provenant de cellules d origine hématopoïétique à partir de la MO (myéloïdes ou lymphoïdes

Plus en détail

PATHOLOGIE TUMORALE DU SYSTÈME LYMPHOIDE : LES LYMPHOMES

PATHOLOGIE TUMORALE DU SYSTÈME LYMPHOIDE : LES LYMPHOMES PATHOLOGIE TUMORALE DU SYSTÈME LYMPHOIDE : LES LYMPHOMES I - Généralités 1 - Les grands compartiments du système lymphoïde - Ganglions, rate - Thymus - moelle osseuse - Muqueuses respiratoires et digestives...

Plus en détail

perte de 4 kg. Il décrit des sueurs nocturnes depuis 15 jours. L examen clinique retrouve une polyadénopathie superficielle axillaire,

perte de 4 kg. Il décrit des sueurs nocturnes depuis 15 jours. L examen clinique retrouve une polyadénopathie superficielle axillaire, Un homme de 35 ans consulte pour altération de l état létat général, asthénie et perte de 4 kg. Il décrit des sueurs nocturnes depuis 15 jours. L examen clinique retrouve une polyadénopathie superficielle

Plus en détail

Dossier anatomo-clinique A2

Dossier anatomo-clinique A2 Dossier anatomo-clinique A2 Dr Copie-Bergman, Dr Moroch Département de Pathologie Dr Isabelle Gaillard, Unité Hémopathies Lymphoïdes Hôpital Henri Mondor Faculté de Médecine Paris 12 Université Paris Est

Plus en détail

XIIIème congrès Maghrébin d Hématologie Du 26 au 28 Mai 2016 Hôtel SHERATON - ALGER

XIIIème congrès Maghrébin d Hématologie Du 26 au 28 Mai 2016 Hôtel SHERATON - ALGER Particularités clinico-biologiques et pronostiques de 841 cas de lymphomes malins non Hodgkiniens pris en charge au service d hématologie de Casablanca H.Bencharef, N.Chellakhi,B.Houssou, M.Dakkoune,S.Cherkaoui,

Plus en détail

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC)

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Date de création du document 2009-2010 ENC : OBJECTIFS Diagnostiquer une leucémie lymphoïde chronique. INTRODUCTION La Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) est

Plus en détail

Hématologie et sujet âgé : les enjeux

Hématologie et sujet âgé : les enjeux Hématologie et sujet âgé : les enjeux DIU 2016 Sujet âgé? Point de vue des gériatres: Caractéristiques sujet âgé * Modifications physiologiques liées au vieillissement -état de base / stress * Polypathologie;

Plus en détail

TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Lymphomes de l enfant 10 à 15% des cancers de l enfant 3 ème cause de cancer après les leucémies

Plus en détail

Leucémie Lymphoïde Chronique

Leucémie Lymphoïde Chronique Leucémie Lymphoïde Chronique Plan: I. Introduction II. Physiopathologie III. Etude clinique IV. Diagnostic : Positif et Différentiel V. Classification VI. Facteurs pronostiques VII. Complications VIII.

Plus en détail

HEMOPATHIES MALIGNES. - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX

HEMOPATHIES MALIGNES. - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX HEMOPATHIES MALIGNES - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX Hôpital Avicenne - Université Paris 13 (items n 138 139) HEMOPATHIES MALIGNES

Plus en détail

Attention, ceci diffère de la Cim-O-3 mais représente un nombre infime de cas Leucémie à grands lymphocytes T à grains (LGL- T)

Attention, ceci diffère de la Cim-O-3 mais représente un nombre infime de cas Leucémie à grands lymphocytes T à grains (LGL- T) GUIDE DE RECOMMENDATIONS POUR L ENREGISTREMENT DES HEMOPATHIES MALIGNES PAR LES REGISTRES DE CANCER 1- Fiche de synthèse 2- Liste des codes Cim-O-3 1- Fiche de synthèse Anémie réfractaire C42.1 9980/3

Plus en détail

ECN 2016 Lymphomes malins. DC item 316. Mars 2016

ECN 2016 Lymphomes malins. DC item 316. Mars 2016 DC item 316 Mars 2016 DC1 item 316 Un homme de 19 ans sans antécédents est adressé en consulta7on pour l appari7on d adénopathies cervicale basse et axillaire gauches, indolores de 2 cm au maximum, il

Plus en détail

Myélome. Définition. Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux

Myélome. Définition. Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux envahissant la moelle osseuse sécrétant de façon anormale une Ig monoclonale complète ou incomplète Myélome. Définition

Plus en détail

LOCALISATION THORACIQUE DES LYMPHOMES MALINS. A.Ketfi, M.Gharnaout Service de Pneumologie, EPH Rouiba

LOCALISATION THORACIQUE DES LYMPHOMES MALINS. A.Ketfi, M.Gharnaout Service de Pneumologie, EPH Rouiba LOCALISATION THORACIQUE DES LYMPHOMES MALINS A.Ketfi, M.Gharnaout Service de Pneumologie, EPH Rouiba Introduction : Hémopathies malignes provenant de la prolifération des cellules lymphoïdes ou des cellules

Plus en détail

Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir

Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir Docteur Ludovic Cardon-Fréville Adresse du site : www.docvadis.fr/ludovic.cardon-freville Validé par le Comité Scientifique

Plus en détail

REFERENTIEL HODGKIN O. REMAN 2012

REFERENTIEL HODGKIN O. REMAN 2012 REFERENTIEL HODGKIN O. REMAN 2012 DIAGNOSTIC La ponction ganglionnaire permet d'évoquer le diagnostic mais il doit être confimé par une biopsie ganglionnaire ou par une ponction-biopsie sous scanner d'une

Plus en détail

Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir

Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse Validé par le Comité Scientifique Hématologie

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique (LLC)

Leucémie lymphoïde chronique (LLC) Leucémie lymphoïde chronique (LLC) Sommaire : 1 - Diagnostic positif 2 - Diagnostic différentiel 3 - Pronostic et évolution 5 - Complications 6 Notions de Traitement Module 10 item 163 Objectif ECN : Diagnostiquer

Plus en détail

Hématologie et sujet âgé : les enjeux

Hématologie et sujet âgé : les enjeux Hématologie et sujet âgé : les enjeux DIU 2011 Sujet âgé? Point de vue des gériatres: Caractéristiques sujet âgé * Modifications physiologiques liées au vieillissement -état de base / stress * Polypathologie;

Plus en détail

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC)

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Date de création du document 2009-2010 Table des matières I ENC :... 2 II Diagnostic positif...5 II.1 Les circonstances de découverte... 5 II.2 Les éléments

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

LYMPHOMES MYELOME MULTIPLE

LYMPHOMES MYELOME MULTIPLE LYMPHOMES MYELOME MULTIPLE Dr J.J. Kiladjian Service d hématologie clinique Ontogénèse Cellule Souche Hématopoïétique B Plasmocytes T Lymphocytes T Les Lymphocytes Dérivent de la Cellule Souche Hématopoïétique

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 08 juin 2005 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion B/2 MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion B/1 ROCHE rituximab Liste

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité Les syndromes lymphoprolifératifs chroniques Néoplasies B matures Néoplasies T matures Syndromes lymphoprolifératifs des immunodéprimés :

Plus en détail

Élaboré dans le cadre de la

Élaboré dans le cadre de la Traitements et soins Lymphomes de l adulte C O L L E C T I O N Recommandations Outil d aide à la décision Consensus d experts à partir de recommandations internationales Focus sur les indications de la

Plus en détail

Biopsie ganglionnaire chirurgicale: LMNH diffus grandes cellules B

Biopsie ganglionnaire chirurgicale: LMNH diffus grandes cellules B QUIZZ LMNH ALGERIE Mlle L, 37 ans sans antécédents en dehors d une appendicectomie dans l enfance présente des adénopathies sus-claviculaires bilatérales fermes, indolores, apparues rapidement en 2 semaines

Plus en détail

LNH du sujet agé. Clément Gaudin Toulouse

LNH du sujet agé. Clément Gaudin Toulouse LNH du sujet agé Clément Gaudin Toulouse Ontogénie des lymphocytes et hémopathies malignes lymphoïdes B (2) L = lymphome non hodgkinien Le schéma montre la correspondance entre certaines étapes de la différenciation

Plus en détail

DR A AZZEDINE SERVICE ONCO-HEMATOLOGIE CH MONTELIMAR

DR A AZZEDINE SERVICE ONCO-HEMATOLOGIE CH MONTELIMAR DR A AZZEDINE SERVICE ONCO-HEMATOLOGIE CH MONTELIMAR Groupe de cancers du tissu lymphoïde Le plus grand groupe des hémopathies 5% des cancers de l adulte On distingue les LNH et MDH Grand bénéfice des

Plus en détail

!!!!! !!!!! LYMPHOMES. Définition. Diagnostic de certitude = anapath sur biopsie ADP +++ Signes évocateurs. Classification Ann Arbor

!!!!! !!!!! LYMPHOMES. Définition. Diagnostic de certitude = anapath sur biopsie ADP +++ Signes évocateurs. Classification Ann Arbor Définition LYMPHOMES Prolifération lymphoïde B, T, NK Origine extra-médullaire : ADP ou extra-ggr (rate, ORL, tube dig, poumon ) Non lymphoïde : peau, estomac Signes évocateurs ADP périph +++ : ferme,

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES 1 Les syndromes lymphoprolifératifs chroniques Néoplasies B matures Néoplasies

Plus en détail

HEMATOLOGIE MALIGNE. Dr E Voog Centre Jean Bernard Le Mans

HEMATOLOGIE MALIGNE. Dr E Voog Centre Jean Bernard Le Mans + HEMATOLOGIE MALIGNE Dr E Voog Centre Jean Bernard Le Mans + Plan (1) n Rappel: Hématopoïèse n Syndromes myélo-prolifératifs chroniques n Leucémie myéloïde chronique n Maladie de Vaquez n Thrombocytémie

Plus en détail

LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques

LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques LMNH de l enfant Aspect histologique diffus Haut grade de malignité Présentation souvent extra ganglionnaire LMNH de l enfant Classification

Plus en détail

MALADIE DE WALDENSTRÖM

MALADIE DE WALDENSTRÖM MALADIE DE WALDENSTRÖM DEFINITION I - DIAGNOSTIC CLINIQUE A - Signes Hematologiques B - Syndrome d' Hyperviscosite Sanguine C - Autres II - DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE III- DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL IV - EVOLUTION

Plus en détail

Comorbidités selon l âge

Comorbidités selon l âge Espérance de vie à 65 ans Par sexe, 1970 et 2005 ONCO-HEMATOLOGIE certificat Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Sylvain CHOQUET 2 3. Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE).

Plus en détail

Evaluation de la prise en charge des stades disséminés du lymphome Hodgkinien

Evaluation de la prise en charge des stades disséminés du lymphome Hodgkinien Evaluation de la prise en charge des stades disséminés du lymphome Hodgkinien Expérience du service d hématologie CHU ANNABA Boucheloukh N, Mehnnaoui H, benalioua M, Bentorki S, Bouras M, El Kouti N, Guemriche

Plus en détail

agressifs, à forte malignité : ce que je dois savoir

agressifs, à forte malignité : ce que je dois savoir Lymphomes non hodgkiniens agressifs, à forte malignité : ce que je dois savoir Les lymphomes sont des maladies du sang et des ganglions. Les lymphomes non hodgkiniens représentent 80% d entre eux. Avec

Plus en détail

HEMATOLOGIE ONCO-HEMATOLOGIE

HEMATOLOGIE ONCO-HEMATOLOGIE Les «200 questions isolées QCM» incontournables Les fiches flash QCM essentielles Les dernières conférences de consensus et recommandations en QCM 200 QUESTIONS ISOLEES QCM EN HEMATOLOGIE ONCO-HEMATOLOGIE

Plus en détail

MALADIE DE HODGKIN : Diagnostic, classification internationale à. visée pronostique, évolution et principes du traitement

MALADIE DE HODGKIN : Diagnostic, classification internationale à. visée pronostique, évolution et principes du traitement MALADIE DE HODGKIN : Diagnostic, classification internationale à visée pronostique, évolution et principes du traitement Pr Gilles SALLES Service d Hématologie, Centre Hospitalier Lyon-Sud, 69495 Pierre-Bénite

Plus en détail

infection par le VIH et

infection par le VIH et Je comprends le lien entre infection par le VIH et lymphome Les lymphomes sont des cancers qui touchent le système lymphatique. Leur fréquence augmente en cas d infection par le VIH. Ils nécessitent une

Plus en détail

Définition Lymphome Malin (LM)

Définition Lymphome Malin (LM) Définition Lymphome Malin (LM) Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes Les LM correspondent à des tumeurs du système immunitaire B ou T Immunologie, biologie moléculaire

Plus en détail

Lymphomes : biologie, aspects cliniques et traitement

Lymphomes : biologie, aspects cliniques et traitement Lymphomes : biologie, aspects cliniques et traitement Cours IFSI Nicolas Blin Nantes, 2 Janvier 2017 Lymphomes : plan du cours Définition, classification, biologie Epidémiologie Présentation clinique Diagnostic

Plus en détail

LLC. Leucémie Lymphoïde Chronique

LLC. Leucémie Lymphoïde Chronique LLC Leucémie Lymphoïde Chronique Définition La Leucémie Lymphoïde Chronique est une hémopathie chronique, définie par l accumulation dans le sang de lymphocytes Le taux de lymphocytes doit être supérieur

Plus en détail

HEMATOLOGIE ONCOLOGIE PEDIATRIQUE Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL

HEMATOLOGIE ONCOLOGIE PEDIATRIQUE Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL HEMATOLOGIE ONCOLOGIE PEDIATRIQUE Dispositif d annonce du diagnostic ENTRETIEN MEDICAL Date : Nom du médecin qui annonce le diagnostic :. Nom du médecin responsable du patient : non encore défini L annonce

Plus en détail

Leucémies aigues. Dr. Benhalilou

Leucémies aigues. Dr. Benhalilou Leucémies aigues Dr. Benhalilou 1 I- Définition : - Hémopathies malignes caractérisés par l expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines bloqués à un stade précoce de

Plus en détail

Je m'informe sur les leucémies aiguës

Je m'informe sur les leucémies aiguës Je m'informe sur les leucémies aiguës Le cabinet du Docteur Jean-Marie CHOQUET Adresse du site : www.docvadis.fr/jean-marie-choquet Validé par le Comité Scientifique Hématologie Les leucémies aigües sont

Plus en détail

JC DELCHIER. Lymphomes intestinaux en dehors du MALT

JC DELCHIER. Lymphomes intestinaux en dehors du MALT JC DELCHIER Lymphomes intestinaux en dehors du MALT - Connaître la classification - Savoir faire le diagnostic et le bilan d extension - Connaître les possibilités thérapeutiques LYMPHOMES GASTRO- INTESTINAUX

Plus en détail

Déjeuner-débat, JNMG 2009, samedi 10 octobre, Paris. Journée Mondiale du Lymphome 2009

Déjeuner-débat, JNMG 2009, samedi 10 octobre, Paris. Journée Mondiale du Lymphome 2009 Initiation du diagnostic des cancers Rôle du MG, exemple du lymphome Déjeuner-débat, JNMG 2009, samedi 10 octobre, Paris Journée Mondiale du Lymphome 2009 Le Lymphome, une pathologie complexe Pr Pierre

Plus en détail

PRISES EN CHARGE HÉMATOLOGIQUES PÉDIATRIQUES À DOMICILE. HAD IHOPe. Marie Cervos Véronique Veyet Anna Marcault-Derouard

PRISES EN CHARGE HÉMATOLOGIQUES PÉDIATRIQUES À DOMICILE. HAD IHOPe. Marie Cervos Véronique Veyet Anna Marcault-Derouard PRISES EN CHARGE HÉMATOLOGIQUES PÉDIATRIQUES À DOMICILE HAD IHOPe Marie Cervos Véronique Veyet Anna Marcault-Derouard PATHOLOGIES HÉMATOLOGIQUES EN PÉDIATRIE GÉNÉRALITÉS SUR LES LEUCÉMIES Les leucémies

Plus en détail

Les tumeurs conjonctives

Les tumeurs conjonctives Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux, fibroblastes) ou différencié (adipocyte, cellules musculaires lisses

Plus en détail

Immunophénotypage des des syndromes lymphoprolifératifs chroniques. Dr Naouel Ben Salah Faculté de Médecine de Tunis Laboratoire d hématologie HAO

Immunophénotypage des des syndromes lymphoprolifératifs chroniques. Dr Naouel Ben Salah Faculté de Médecine de Tunis Laboratoire d hématologie HAO 1 Immunophénotypage des des syndromes lymphoprolifératifs chroniques Dr Naouel Ben Salah Faculté de Médecine de Tunis Laboratoire d hématologie HAO Hémopathies lymphoïdes matures 2 groupe hétérogène de

Plus en détail

Le Dossier Communicant de Cancérologie avenir dans la nouvelle région. Observatoire des hémopathies en Limousin

Le Dossier Communicant de Cancérologie avenir dans la nouvelle région. Observatoire des hémopathies en Limousin Le Dossier Communicant de Cancérologie avenir dans la nouvelle région Observatoire des hémopathies en Limousin MP Gourin, A Jaccard, D Bordessoule, Limoges le 20 mai 2016 OHL Observatoire des hémopathies

Plus en détail

ANEMIES ET HEMOPATHIES MALIGNES

ANEMIES ET HEMOPATHIES MALIGNES ANEMIES ET HEMOPATHIES MALIGNES N. BOUDJERRA 6 ème Forum National de l Omnipraticien 7 et 8 Avril 2010 INTRODUCTION Anémie : modification hématologique la plus fréquente rencontrée en pratique clinique.

Plus en détail

Hémopathies malignes lymphoïdes

Hémopathies malignes lymphoïdes Hémopathies malignes lymphoïdes Maladie de Hodgkin (MH) Lymphomes Non Hodgkinien (LNH) ITEM 316 : Diagnostiquer un lymphome malin Dr A. Chauchet Hématologie - CHU Besançon UE 9 cancérologie PLAN 1) Qu

Plus en détail

Lymphomes agressifs du sujet âgé

Lymphomes agressifs du sujet âgé Lymphomes agressifs du sujet âgé Corinne HAIOUN Unité Hémopathies Lymphoïdes- CHU Henri Mondor Université Paris Est Créteil DIU Hématologie et Cancérologie du sujet âgé Mai 2012 On February 10th, the merging

Plus en détail

Dysglobulinémie monoclonale non myélomateuse du sujet âgé. Capacité de gériatrie 2008 Dr Hafsaoui (CCA med int)

Dysglobulinémie monoclonale non myélomateuse du sujet âgé. Capacité de gériatrie 2008 Dr Hafsaoui (CCA med int) Dysglobulinémie monoclonale non myélomateuse du sujet âgé Capacité de gériatrie 2008 Dr Hafsaoui (CCA med int) ÉPIDÉMIOLOGIE DES GAMMAPATHIES MONOCLONALES NOSOLOGIE DES GAMMAPATHIES MONOCLONALES ENQUÊTE

Plus en détail

11/ Leucémies aiguës et myélodysplasies

11/ Leucémies aiguës et myélodysplasies SEMESTRE 5 UE 2.9.S5 Processus tumoraux 11/ Leucémies aiguës et myélodysplasies I. Leucémies aigues myéloïdes (LAM) Epidémiologie Incidence Maladie rare Age médian: 64 ans Etiologie LAM de novo: cause

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Aurélie Marion Domenech cours du 28/03 Module 3 cancéro LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Suite du cours III - BILAN DE LA MALADIE A - BILAN D'EXTENSION 1) recherche d'adp profondes - adénopathie symétrique,

Plus en détail

Au Canada, on estime à le nombre de personnes atteintes ou en rémission d une leucémie, d un lymphome ou d un myélome.

Au Canada, on estime à le nombre de personnes atteintes ou en rémission d une leucémie, d un lymphome ou d un myélome. CONCERNANT LES CANCERS DU SANG La leucémie, le lymphome hodgkinien ou maladie de Hodgkin (LH), le lymphome non hodgkinien (LNH), le myélome, les syndromes myélodisplasiques (SMD) et la néoplasie myéloproliférative

Plus en détail

CLASSIFICATION ET PRONOSTIC DES HEMOPATHIES MALIGNES. Dr BEN NEJI Hend

CLASSIFICATION ET PRONOSTIC DES HEMOPATHIES MALIGNES. Dr BEN NEJI Hend CLASSIFICATION ET PRONOSTIC DES HEMOPATHIES MALIGNES Dr BEN NEJI Hend Collège de réanimation médicale Juin 2013 Progrès en onco-hématologie: Nouvelles molécules (inhibiteurs de tyrosine kinase, Ac monoclonaux,

Plus en détail

Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. Physiopathologie... 3 3. Présentation clinique... 3 3.1. Plasmocytome

Plus en détail

SOCIETE CAMEROUNAISE D'HEMATOLOGIE ET DE TRANSFUSION SANGUINE CAMEROONIAN SOCIETY OF HEMATOLOGY AND BLOOD TRANSFUSION RECOMMANDATIONS

SOCIETE CAMEROUNAISE D'HEMATOLOGIE ET DE TRANSFUSION SANGUINE CAMEROONIAN SOCIETY OF HEMATOLOGY AND BLOOD TRANSFUSION RECOMMANDATIONS SOCIETE CAMEROUNAISE D'HEMATOLOGIE ET DE TRANSFUSION SANGUINE CAMEROONIAN SOCIETY OF HEMATOLOGY AND BLOOD TRANSFUSION SOCAHEMA RECOMMANDATIONS Version 2014 SOCAHEMA Ces recommandations ont été préparées

Plus en détail

Item 164 : Lymphomes malins

Item 164 : Lymphomes malins Item 164 : Lymphomes malins Date de création du document 2009-2010 Table des matières 1 Quand suspecter une maladie lymphomateuse?... 1 1. 1 Les tableaux principaux :... 1 1. 2 Trois tableaux d'urgence

Plus en détail

a. Adénopathie localisée aigue b. Adénopathie chronique et polyadénopathies 1. Etiologies infectieuses 2. Métastases d un cancer solide

a. Adénopathie localisée aigue b. Adénopathie chronique et polyadénopathies 1. Etiologies infectieuses 2. Métastases d un cancer solide Conférence 3 ème année médecine Dr B BENZINEB MA Hématologie LES ADENOPATHIES Le plan : I. Définition II. III. Physiopathologie Diagnostic A. Diagnostic positif 1. Interrogatoire 2. Examen clinique 3.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 novembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 8 novembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 8 novembre 2006 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion (CIP 560 600-3) B/2 MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion (CIP 560 602-6) B/1 ROCHE rituximab

Plus en détail

CLASSIFICATION DES LYMPHOMES

CLASSIFICATION DES LYMPHOMES CLASSIFICATION DES LYMPHOMES Séminaire APRAMEN lymphome 9 décembre 2008 Diane Damotte, Pathologiste, Hôtel Dieu Université Paris Descartes GOELAMS Classification OMS 2008 des lymphomes Lymphome = localisation

Plus en détail

LYMPHOME GASTRIQUE DU MALT

LYMPHOME GASTRIQUE DU MALT LYMPHOME GASTRIQUE DU MALT Diagnostic et Traitement Leïla KANAFI. CHU Limoges. Tursac 19 Octobre 2006 GENERALITES: Localisations digestives: 12.5% des LNH Localisations gastriques: 50 à 60% des lymphomes

Plus en détail

Pathologie des tissus lymphoïdes

Pathologie des tissus lymphoïdes Pathologie des tissus lymphoïdes Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Françaises (6th Ed.) Pathologie Inflammatoire: Lymphadénites Lymphadenites aigues non spécifiques Lymphadénites

Plus en détail

DES Pathologie Hématologique

DES Pathologie Hématologique DES Pathologie Hématologique Lymphomes B à petites cellules Nicole Brousse Hôpital Necker-Enfants Malades nicole.brousse@nck.aphp.fr Mercredi 15 avril 2008 CLASSIFICATION des LYMPHOMES Nombreuses entités

Plus en détail

Hémopathies lymphoïdes

Hémopathies lymphoïdes 07/10/2009 Module Onco-Hématologie Hémopathies lymphoïdes Hématologie: Hématologie clinique: * Hospitalisation: hémopathie maligne ++ Hémopathie myéloïde: Leucémie Aigue (LA), Myélodysplasie (MDS), Syndrome

Plus en détail

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 9 Pathologie ganglionnaire Localisation ganglionnaire d un d lymphome Métastases ganglionnaires d un d carcinome peu différenci rencié et d un d carcinome

Plus en détail

Lymphome de Hodgkin Pathologie, traitement, actualités

Lymphome de Hodgkin Pathologie, traitement, actualités RENCONTRE DES PHARMACIENS DE LA REGION CENTRE EN ONCOLOGIE Monographie Lymphome de Hodgkin Pathologie, traitement, actualités Dr Emmanuel Gyan Maître de Conférences Praticien Hospitalier Service d hématologie

Plus en détail

Lymphome B ovarien primitif : difficultés diagnostiques et traitement

Lymphome B ovarien primitif : difficultés diagnostiques et traitement Lymphome B ovarien primitif : difficultés diagnostiques et traitement 14 / 04 / 2011 SMFC N Mottet, AS Tholozan, A Bourtembourg, F Leung, G Simon, JJ Terzibachian, D Riethmuller, R Maillet CAS CLINIQUE

Plus en détail

quels éléments sémiologiques significatifs peut-on retenir sur es images Clémence BALAJ IHN

quels éléments sémiologiques significatifs peut-on retenir sur es images Clémence BALAJ IHN Patient de 21 ans consulte au Service d Accueil des Urgences de Nancy Tuméfaction cervicale gauche inflammatoire récente, augmentant de volume rapidement Pas de porte d entrée cutanée. Circulation veineuse

Plus en détail

Maladie de Hodgkin. Notes préliminaires

Maladie de Hodgkin. Notes préliminaires Notes préliminaires À l heure actuelle, il n est pas envisageable de proposer une classification TNM pour la maladie de Hodgkin. La classification d Ann Arbor pour la maladie de Hodgkin publiée en 1971

Plus en détail

Table des matières CHAPITRE 1. HÉMATOPOÏÈSE CELLULES CIRCULANTES 5

Table des matières CHAPITRE 1. HÉMATOPOÏÈSE CELLULES CIRCULANTES 5 Table des matières AVANT-PROPOS 3 CHAPITRE 1. HÉMATOPOÏÈSE CELLULES CIRCULANTES 5 I. HÉMATOPOÏÈSE...5 A. Définitions...5 B. Localisation...6 C. Organisation...6 D. Érythropoïèse...6 E. Maturation granulocytaire

Plus en détail

SYNTHÈSE DES ATELIERS

SYNTHÈSE DES ATELIERS Rédigé par le Docteur Tristan CUDENNEC (Boulogne Billancourt) SYNTHÈSE DES ATELIERS Myélodysplasies (P.Chaibi, G.Albrand) Transfusion, hémovigilance (I.Devie, M.Cartier, P.Chevalet) Syndromes myéloprolifératifs

Plus en détail

Maladie de Waldenström

Maladie de Waldenström Maladie de Waldenström Plan: I. Introduction II. Physiopathologie III. Etude clinique IV. Diagnostic : Positif et Différentiel V. Facteurs pronostiques VI. Evolution et Complications VII. Traitement AF

Plus en détail

D r Richard Delarue Service d hématologie adultes, centre hospitalier universitaire Necker, Paris, France

D r Richard Delarue Service d hématologie adultes, centre hospitalier universitaire Necker, Paris, France I-10-Q164 I-00-Q000 D r Richard Delarue Service d hématologie adultes, centre hospitalier universitaire Necker, 75015 Paris, France richard.delarue@nck.aphp.fr ÉPIDÉMIOLOGIE Les lymphomes représentent

Plus en détail

TABLEAU DE SUIVI DES PROPOSITIONS DE MISES A JOUR DU RBU CANCERS HEMATOLOGIQUES DE L ADULTE

TABLEAU DE SUIVI DES PROPOSITIONS DE MISES A JOUR DU RBU CANCERS HEMATOLOGIQUES DE L ADULTE TABLEAU DE SUIVI DES PROPOSITIONS DE MISES A JOUR DU RBU CANCERS HEMATOLOGIQUES DE L ADULTE Première Publication : Mise à Jour : Avril (AMM : Autorisation de mise sur le marché ; PTT : Situations temporairement

Plus en détail

Dossier 1. Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal.

Dossier 1. Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal. Dossier 1 Vous voyez en consultation une patiente de 48 ans pour avis sur un hémogramme anormal. Son examen physique est normal. Hémogramme : Hémoglobine : 12,4 g/dl VGM : 93 μm 3 CCMH : 33 % Réticulocytes

Plus en détail

Myélome multiple. (maladie de Kahler)

Myélome multiple. (maladie de Kahler) Myélome multiple! (maladie de Kahler) Clone plasmocytaire malin Myélome multiple Plan - Définition - Physiopathologie - Diagnostic - Manifestations cliniques et biologiques - Pronostic et traitement Myélome

Plus en détail