ORANGE RESPONSABILITE SOCIALE D'ENTREPRISE BILAN DES REALISATIONS 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ORANGE RESPONSABILITE SOCIALE D'ENTREPRISE BILAN DES REALISATIONS 2014"

Transcription

1 ORANGE RESPONSABILITE SOCIALE D'ENTREPRISE BILAN DES REALISATIONS 2014 Dans le cadre de sa démarche de responsabilité sociale d entreprise, Orange s engage depuis plusieurs années sur des objectifs précis. Voici le bilan des réalisations

2 DEMARCHE... 3 ÉTHIQUE... 3 LUTTE CONTRE LA CORRUPTION... 3 DIALOGUE PARTIES PRENANTES... 3 Dialogue dans les pays... 3 Dialogue au niveau Groupe... 4 Dialogue appliqué à des thématiques ou services spécifiques... 4 Digital Society Forum... 5 GUIDER CHACUN EN CONFIANCE DANS LE MONDE NUMERIQUE... 6 NOS CLIENTS... 6 Gagner la préférence des clients... 6 Communiquer en toute sérénité... 7 Accompagner les familles vers des usages sûrs et responsables des nouvelles technologies... 7 Répondre aux interrogations sur les ondes radio... 9 NOS COLLABORATEURS...10 Concilier performance sociale et performance économique Préparer l avenir du Groupe Promouvoir la diversité au travail NOS FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS...16 Orange, donneur d ordre responsable Promotion des standards RSE dans la chaine de sous-traitance Intégration renforcée de la RSE au sein de BuyIn RESPECT DES DROITS HUMAINS...20 ACCELERER LE DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE LUTTER CONTRE LES FRACTURES NUMERIQUES...21 Lutter contre la fracture numérique géographique Lutter contre la fracture numérique physique Contribuer au développement culturel DEVELOPPER DES SERVICES ESSENTIELS INNOVANTS...25 SOUTENIR L'ENTREPRENEURIAT...25 FACILITER LA TRANSITION ENERGETIQUE ET ECOLOGIQUE UNE POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE AMBITIEUSE...28 LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE...28 Maitriser nos impacts réseaux et SI Bâtiments tertiaires Transports et déplacements Aider nos clients à réduire leurs impacts OPTIMISER LA DUREE ET LA FIN DE VIE DES EQUIPEMENTS...30 Déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) collecte, reconditionnement, revente ou recyclage des mobiles PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSSOURCES RARES...32 biodiversité ressources rares

3 Démarche DEMARCHE ÉTHIQUE déployer le nouvel e-learning éthique dans les entités et les pays du Groupe Le module e-learning éthique a été traduit en anglais, espagnol, polonais, slovaque, roumain et arabe. Il a été principalement déployé en 2014 par les entités utilisant le module en français. L année 2014 a été consacrée au calage des traductions en arabe, espagnol, polonais, et roumain. Le déploiement dans ces langues par les entités et pays concernés sera lancé début Des tests d'accessibilité techniques pour les pays africains de langue française ont été effectués en vue d'un déploiement en LUTTE CONTRE LA CORRUPTION réaliser une évaluation des risques de corruption et poursuivre les actions engagées en matière de formation avec le déploiement du e-learning anti-corruption La méthodologie d analyse des risques de corruption définie au niveau groupe a été déployée dans les filiales. La version française du e-learning anti-corruption a été finalisée en mai 2014 et diffusée chez Orange France selon le principe du déploiement managérial personnes ont ainsi été identifiées et formées dans cette première phase. La version anglaise est en cours de déploiement dans le reste du groupe. Des traductions en polonais et en flamand ont été lancées pour les besoins spécifiques de nos filiales en Belgique et en Pologne. L adaptation en Slovaque et en Espagnol est en préparation. DIALOGUE PARTIES PRENANTES DIALOGUE DANS LES PAYS organiser un dialogue dans les pays où cela n a pas pu être fait, pour des raisons politiques ou organisationnelles (Kenya, Égypte, Slovaquie) ; Au Kenya, en République Centrafricaine, et en République du Congo, le dialogue n'a pu être réalisé en raison de la situation très instable. Report en 2015 pour l'egypte. La Slovaquie n'a pas mené de dialogue organisé en tant que tel, mais a fait intervenir des panels de parties prenantes thématiques dans le cadre de la remise à plat de ses actions de mécénat et RSE. Au moins un dialogue a été mené dans tous les autres pays d'europe 3

4 Démarche renouveler le dialogue dans les pays où il a déjà été réalisé, selon différentes méthodes (entretiens individuels, panel s, sondages), et mettre à jour les plans d action RSE (2 e vague) Botswana: un nouveau dialogue a été mené en octobre avec une nouvelle proposition de plan d actions prioritaires autour des thèmes de l expérience client, de la priorisation des actions de la Fondation, de l accessibilité et du support à l entrepreneuriat. 20 parties prenantes rencontrées en face à face. Dialogue renouvelé en Jordanie en mars et septembre : une première phase avec diagnostic interne et une dizaine d entretiens externes en face à face ont été menés. La finalisation est prévue en mars 2015 DIALOGUE AU NIVEAU GROUPE France: dialogue mené en novembre avec 3 panels grand public, 2000 entretiens en ligne avec un panel représentatif du grand public, 700 entretiens par téléphone avec des partenaires et des interlocuteurs de la société civile. Résultats disponibles début 2015 pour une priorisation des plans d action, avec une diffusion des résultats au niveau de chaque Direction Orange régionale. mettre en place un dialogue parties prenantes au niveau du Groupe en impliquant le Comité Exécutif Les grands principes ont été définis, Des présentations au Comité Exécutif, et au Conseil d'administration sont prévues en DIALOGUE APPLIQUE A DES THEMATIQUES OU SERVICES SPECIFIQUES réaliser un dialogue thématique sur les produits et services du Groupe Dialogues menés sur la thématique des Diaspora connectées avec un focus sur la diaspora malienne - une trentaine d entretiens menés en région parisienne suivis par une vingtaine à Bamako. Ces dialogues ont fait ressortir des attentes fortes en termes de transfert d argent à l' international, d offres de communication spécifiques (forfaits bloqués), d intérêt pour des services de magri gérés à distance. Sénégal: mise en place d'un dialogue magri en zone rurale en avril Le dialogue magri a pour objectif d'identifier les produits et services contribuant au développement du monde rural et de l agriculture en Afrique. Dialogue mené en France sur la responsabilité de la division Entreprises, traitant des aspects relation client, achats, environnement, impact sur l emploi Une restitution a eu lieu en mai auprès des parties prenantes internes et externes (une cinquantaine de parties prenantes rencontrées en face à face) Dialogue mené en décembre au Niger, comme pilote, sur la problématique des femmes et nouvelles technologies "mwomen", avec pour objectif de mieux comprendre les enjeux socio-économiques auxquels 4

5 Démarche sont confrontées les femmes,d' identifier les solutions de télécommunication qui répondent le mieux aux besoins exprimés, discerner les caractéristiques majeures permettant de lever les freins à l adoption des nouvelles technologies. A cet effet, une soixantaine d entretiens sous forme de panels ou en face à face ont eu lieu auprès de populations (femmes, et hommes, de tous âges et catégories sociaux-professionnelles) et d institutions en zone rurale et urbaine (Niamey, Tahoua, Maradi). DIGITAL SOCIETY FORUM Réalisation de 2 sessions de dialogue, sous forme de e-learning forums, avec les parties prenantes concernées par les notions de liberté d'expression et de protection de la vie privée. Ces sessions, qui se sont tenues à Washington (USA) et à Genève (Suisse), ont réuni des représentants de gouvernements, des ONG, des opérateurs de télécommunication (Industry Dialogue) et des universitaires. accompagner l'internationalisation du Digital Society Forum s'ouvrir à de nouveaux partenaires et dépasser les 1500 visiteurs uniques/jour sur le site web Tenue de deux ateliers du Digital Society Forum (DSF) hors de France, l un au Caire ("child empowerment"), l autre à Bamako ("migrants connectés"). En France, 14 ateliers ont par ailleurs été tenus sur l année, couvrant 7 régions. Les discussions ont porté sur les thèmes suivants: les migrants connectés, la consommation collaborative, réinventer le management, les nouvelles formes d'apprentissage. De nouveaux partenaires académiques (Essec, Ecole management Grenoble, Dauphine) ont rejoint le DSF. A fin décembre 2014, les statistiques d usage du site Internet du DSF sont les suivantes : près de visiteurs uniques /mois (dont un tendanciel de sur le dernier trimestre), plus de pages vues, contributeurs et le compte twitter du site suivi par abonnés. Orange est sponsor gold de l édition 2014 du Ouishare Fest, un événement international regroupant tous les acteurs de l économie collaborative. Orange a organisé un petit déjeuner sur la question dans le cadre du DSF. 5

6 Confiance GUIDER CHACUN EN CONFIANCE DANS LE MONDE NUMERIQUE NOS CLIENTS GAGNER LA PREFERENCE DES CLIENTS déployer le référentiel d'autoévaluation de la relation de service responsable dans les pays dans le cadre de l'ambition d'offrir la meilleure expérience client en 2015, renforcer les plans d'action Groupe portant sur : - la simplification et la segmentation de nos offres; - le développement des offres de simplification ; - la simplification des parcours clients et des architectures techniques ; - la mobilisation de tous les métiers du Groupe pour la qualité de service ; - une relation client vente et après-vente facilitée sur l'ensemble de nos canaux (boutiques, centres d'appels, canaux online et réseaux sociaux) Le référentiel d auto-évaluation est un outil à usage interne. Il a été diffusé dans les filiales pour appropriation et mise en œuvre Renforcement du programme de simplification pour en faire un axe majeur pour les années à venir. Le programme de simplification des offres a continué sous deux angles, simplification du catalogue des offres (le "pruning") et la simplification des parcours clients. Dans nos différentes filiales, une cinquantaine de parcours portant sur les offres prioritaires ont été revus dans un souci de simplification des parcours. Concernant la qualité de service, nous mettons en œuvre les outils permettant de suivre la qualité de service rendue à nos clients de façon personnalisée. Ainsi, après une expérimentation au premier semestre 2014, il a été décidé de déployer cet outil de gestion personnalisée de la qualité de service en 2015 dans une dizaine de nos filiales. L accent a été porté dans la relation client sur une volonté de faire rentrer nos centres d appels dans une démarche dite «COPC» d amélioration continue et de progrès des indicateurs de qualité de service rendue aux clients. Concernant le multi-canal, nos actions ont porté sur le développement de la trans-canalité (boutiques, web, mobile.) en privilégiant les actions prioritaires sur le terminal mobile (développement par exemple d Orange et moi dans les filiales, suivi de la qualité de service réseau.) 6

7 Confiance COMMUNIQUER EN TOUTE SERENITE décliner la Charte Orange pour la protection des données privées dans les pays ; offrir aux clients d Orange le droit de maîtriser, contrôler et gérer les informations personnelles qu ils fournissent sur les plateformes Orange, pour tous les services gérés par Orange ; mettre à leur disposition d ici à 2015 un tableau de bord de leurs données personnelles Plan d action validé par le data governance board du groupe Mise en œuvre dans les filiales en Projet MesInfos: participation à l'expérimentation menée par le think tank La Fing et d'autres entreprises autour du partage et de la réutilisation des données personnelles, afin d'explorer les enjeux des "Self Data" (la production, l'exploitation et le partage de données personnelles par les individus, sous leur contrôle et à leurs propres fins) Projet en cours ACCOMPAGNER LES FAMILLES VERS DES USAGES SURS ET RESPONSABLES DES NOUVELLES TECHNOLOGIES objectifs échéance Etat d'avancement déployer les actions de la CEO coalition notamment la mise en œuvre des outils de contrôle parental ; 2014 Les actions de la CEO Coalition ont été pour la plupart réalisées, notamment en ce qui concerne les outils de contrôle parental qui sont aujourd hui proposés à nos clients sur l ensemble du périmètre de la zone Europe. En revanche, la mise en œuvre des guidelines de la GSMA sur le respect de la vie privée est en cours de déploiement et sera finalisée en Un rapport indépendant d évaluation de la réalisation de ces engagements par les membres de l ICT Coalition dont Orange fait partie est disponible en ligne : renforcer les actions de sensibilisation des parents en Europe ; 2014 Dans chacun des pays de la zone Europe, les actions de sensibilisation auprès des parents ont été poursuivies et renforcées. Quelques exemples : Arménie: depuis 2012, durant le mois de l'internet Sûr, rencontres avec les enfants, les enseignants et les parents, avec l'aide des employés. Chaque année plus de enfants et 200 parents sont touchés. Belgique: création d'un mini-site dédié (http://www.mobistar.be/fr/offre/options-etservices/internet/safer-internet-kids) France: Cours des Parents, site "bien vivre le digital" (http://bienvivreledigital.orange.fr/) Pologne: l'offre de contrôle parental Safe Starter, lancée 7

8 Confiance en septembre 2014, s'accompagne de pages de conseils dédiées aux parents (www.bezpiecznystarter.com) Roumanie: diffusion d'un guide pour les parents et les enseignants Slovaquie: relance du site web accompagner le déploiement des offres marketing destinées aux familles dans les pays européens évaluer les attentes en matière de protection des enfants et d'offres famille sur la zone AMEA ; mobiliser les collaborateurs dans les actions de sensibilisation aux usages sûrs et responsables des nouvelles technologies en s appuyant sur les actions de la Fondation, de la Direction RSE et du Digital Society Forum. En plus de sensibiliser aux usages sûrs et responsables, Orange a souhaité porter l'attention sur les opportunités que l Internet offre aux jeunes. Dans le cadre de la EU CodeWeek, initiée par la Commission Européenne, Orange a proposé 9 ateliers ludiques et pédagogique #SuperCoders à des jeunes de 10 à 13 ans, simultanément dans 4 pays (France, Espagne, Pologne et Roumanie). Les quelques 200 jeunes ont pu s initier au codage et partager entre eux et en direct leur expérience par un lien de vidéo présence La RSE a participé avec les équipes marketing Groupe et Pays à une série d ateliers de réflexion sur les besoins et attentes des parents afin de développer et d enrichir dans chacun des pays des offres familles plus adaptées. Une réflexion globale sur une meilleure intégration des messages de sensibilisation dans les parcours clients et offres marketing est également en cours avec les acteurs du marketing et de la marque. L objectif est de proposer au marketing et à la marque des pays Orange des solutions concrètes en Les initiatives ont été freinées par les instabilités économiques et politiques des pays concernés. Ces initiatives se prolongeront en 2015/2016 pour mobiliser les équipes pays et identifier les attentes à la fois sur les opportunités et sur les usages sûrs et responsables de l Internet par les plus jeunes Pologne: dans le cadre des Orange Studios déployés dans 50 petites villes (locaux équipés d'ordinateurs avec une connexion internet gratuite), la Fondation Orange a mis en place un programme de formation le développement des compétences numériques Espagne: sensibilisation dans les écoles par des employés volontaires Orange a lancé plusieurs MOOC à destination de ses employés et du grand public, comme "le digital, vivons le ensemble", et "décoder le codage" (voir section " lutter contre les fractures numériques") Digital Society Forum: de nombreux collaborateurs d'orange ont contribué à l'animation des ateliers du DSF 8

9 Confiance REPONDRE AUX INTERROGATIONS SUR LES ONDES RADIO déployer des formations auprès des salariés concernés des filiales AMEA ; renforcer cet enjeu au sein de la politique santé/sécurité du Groupe (2 pays au moins formés sur 2014) ; auditer un pays sur l'application de sa politique ondes radio Des formations ont été effectuées au sein d'orange Tunisie à destinations des juristes, du personnel des réseaux et services, des communicants et des marketeurs. Ces formations ont permis d'alimenter les discussions stratégiques du Comité de Direction sur l'amélioration des process d'installation des antennes et de la gestion des litiges liés aux ondes, et de discuter des axes de progression avec les experts externes. Au Maroc (Meditel), la formation a été suivie par le personnel des réseaux et services Présentation de la politique santé sécurité sur les ondes et atelier dédié lors du séminaire environnement du Groupe de décembre 2014 Renforcement de la politique santé et sécurité lors du séminaire chez Orange Tunis, et auprès de Meditel, filiale marocaine Pas de pays audité sur 2014 pour cause de contexte politique 9

10 Confiance NOS COLLABORATEURS CONCILIER PERFORMANCE SOCIALE ET PERFORMANCE ECONOMIQUE renforcer les actions de sensibilisation et de communication auprès des salariés sur les différentes thématiques relatives à la RSE, et accompagner le programme Digital Academy ; Actions de sensibilisation sur les thématiques RSE : de nombreux dossiers sont régulièrement diffusés auprès des salariés sur l'intranet du Groupe, sur l'ensemble des thématiques couvertes par la RSE: les enjeux globaux, expérience clients (excellence de la relation, protection des données personnelles, ), l'implication dans le développement économique et local, par des offres spécifiques, par l'innovation ou par le mécénat, l'environnement (le recyclage, les matériaux rares et critiques, l'économie circulaire, ), les RH (femmes, lutte contre l'homophobie, engagement contre le handicap, ). La Digital Academy a été déployée dans 8 pays passeports ont été délivrés, dont à l'international (voir plus bas le détail du programme de la Digital Academy) déployer des actions de formation intégrant ces enjeux au sein des métiers ; renforcer les actions de sensibilisation et de communication sur les différentes thématiques relatives à la RSE dans nos relations écoles ; Poursuite des certifications RSE avec Kedge Business School: dans la zone AMEA: 3 sessions francophones (Dakar et Abidjan) et 1 anglophone (Amman) qui ont amené à 30 employés Orange de 13 pays de la zone AMEA d'être certifiés. dans la zone Europe: modification du support de formation pour l'adapter à la zone Europe et première session à Madrid en Décembre avec 10 employés certifiés. Interaction avec les écoles métiers pour entrer les notions de RSE dans les formations existantes: intervention dans l école métier des réseaux, et auprès des ingénieurs formations; Prise de contact avec les école Marketing et Distribution Des interventions ont régulièrement lieu en AMEA auprès d écoles et d universités, ou en France via des webinaires auprès d étudiants internationaux (par exemple, le webinaire "L engagement d Orange pour l entrepreneuriat social en Afrique", organisé conjointement par RSE-et-PED et Orange, en novembre 2014, ou le colloque de lancement de la chaire Unesco sur le thème "Terminaux et environnements numériques mobiles dans l espace francophone"). 10

11 Confiance poursuivre les engagements du Groupe en matière de dialogue social via les moyens adaptés aux contextes locaux et les réunions régulières des comités ad hoc (Comité Groupe Monde - Comité européen ) ; poursuivre l analyse de la qualité sociale à travers la remontée périodique des baromètres et indicateurs composites nationaux / internationaux et la prise en compte des résultats dans la part variable des top managers du Groupe à l international ; poursuivre le déploiement de la politique santé sécurité en accompagnant les pays du groupe Le Comité de Groupe Européen inclut 28 représentants des salariés (19 pays) En 2014, il s'est réuni six fois physiquement, dont trois à titre exceptionnel dans le cadre d information et de consultation sur des projets d évolution et d acquisition sur les périmètres Europe et OBS. Le Comité Groupe Monde réunit 31 membres, représentant les 22 pays dans le monde comportant plus de 400 salariés chacun. Il se réunit une fois par an à l'initiative du Directeur Général du Groupe. La réunion du Comité de Groupe Monde s est tenue pendant 3 jours en avril En outre, une conférence téléphonique a été organisée en octobre 2014 pour apporter des précisions et répondre aux questions des élus sur un projet d évolution majeur sur la zone AMEA. Au niveau local, les représentants des salariés sont à la fois des représentants d organisations syndicales, des représentants désignés par les forums élus de salariés et des représentants des salariés désignés par un processus démocratique selon des règles définies localement France : publication des résultats de la 9e édition du baromètre social en juin 2014 et de la 10e édition en janvier 2015 Autres pays: quatrième campagne de mesure annuelle fin 2014 dans 21 pays d AMEA et d Europe, et dans les quatre zones d Orange Business Services. Le taux de participation de 66 %, en hausse de 2% par rapport à 2013, reflète l intérêt des salariés sur ce sujet qui porte sur cinq thématiques : stratégie et Responsabilité Sociale d Entreprise, développement professionnel, qualité de vie au travail et environnement de travail, management, reconnaissance Les ambitions santé sécurité affichées sont communes pour tous mais la mise en œuvre d un système de management doit être adaptée à chaque situation. Il a donc été décidé de laisser chaque entité se développer à son rythme, tout en accompagnant ce développement Un référentiel de management santé sécurité groupe a été élaboré par un groupe de travail composé de représentants des différents pays, sur la base du référentiel international OHSAS Chaque pays a le choix entre utiliser ce référentiel ou utiliser le référentiel OHSAS Pour lancer la dynamique, un questionnaire d'autodiagnostique permet aux pays d évaluer l écart entre ce qui est fait actuellement et ce qui est attendu. Un accompagnement personnalisé pour l auto-diagnostique est effectué par la direction santé sécurité du Groupe pour les entités de plus de 1000 salariés ou à risque. 11

12 Confiance En parallèle, un réseau santé sécurité a été mis en place pour favoriser une approche globale cohérente auprès des acteurs de la santé/sécurité, diffuser l information et accompagner les pays dans la déclinaison de la nouvelle politique santé sécurité, et partager les bonnes pratiques. En outre, le 21 novembre a été signé un accord Santé Sécurité Groupe avec l UNI Global Union, l Alliance Syndicale Mondiale UNI-Orange (qui regroupe l ensemble des organisations syndicales adhérentes à UNI Global présentes au sein de l entreprise) et les représentants des trois organisations syndicales françaises affiliées à l'uni (CFDT, CGT et FO). Cet accord concerne l ensemble de nos salariés du Groupe. Il s inscrit dans le prolongement de celui sur les droits fondamentaux signé, en 2006, avec l alliance syndicale mondiale-uni. PREPARER L AVENIR DU GROUPE accélérer la digitalisation interne : sensibiliser, former nos collaborateurs, et irriguer le Groupe avec de nouveaux modes de fonctionnements ; Déploiement du programme "Orange Digital leadership Inside", un programme lancé fin 2013 et structuré autour de 3 axes complémentaires (sensibiliser, former, équiper) avec des livrables étalés dans le temps. Dans le cadre de la partie "former" a été lancée, entre autres, la Digital Academy, qui permet d acquérir un socle commun de connaissances sur le digital pour chaque salarié du Groupe. Elle permet à chacun de réaliser à son rythme son cursus "digital pour tous" en complément des actions de formation des écoles métiers et d Orange Campus pour les managers. Plus de passeports ont été obtenus, dont à l'international. En outre, la mise en place de 2 MOOC en 2014 («devenir web-conseiller» et «décoder le code») lancés fin 2014, à destination des collaborateurs et du grand public, permettent à Orange de concrétiser l un de ses engagements forts en tant qu employeur: l accès à des dispositifs de formation et de développement professionnel innovants au service des parcours professionnels au cœur du digital. Par ailleurs, les contenus du Digital Society Forum ont été valorisés au sein d un MOOC dédié, "bien vivre le digital". Un atelier DSF a été tenu au sein de la Direction Innovation, Marketing et Technologies (IMT) sur la question des «migrants connectés». Le Comité Exécutif d'orange France a par ailleurs suivi une session Simplon.co. (voir chapitre 4-). 12

13 Confiance poursuivre le déploiement du référentiel managérial Groupe vers l'ensemble des managers de managers et des managers d'équipe ; s'engager dans l'effort national d'insertion professionnelle des jeunes en France. En parallèle plusieurs pilotes ont été mis en place pour prendre en compte l impact du digital sur l organisation du travail. Ainsi par exemple : Accompagner le développement du télétravail et du travail en mobilité tout en prenant en compte les impacts sur l organisation, le management, l animation des ressources à distance, le pilotage de l activité, le SI et l aménagement d un espace de travail Repenser le centre de contact de demain: accompagner la création du centre de contact de demain d une réflexion sur les modes de fonctionnement, l organisation de l espace de travail, et l usage des outils collaboratifs. De nouvelles modalités de fonctionnement innovantes ont été testées Lancement de la "Villa Bonne Nouvelle", un espace de co-travail au sein de la "Silicon sentier" à Paris, accueillant des équipes Orange en mode projet avec des partenaires extérieurs permettant l échange d expérience et un encadrement similaire à un incubateur. L objectif principal est de créer les modes de fonctionnement optimaux, dans une culture digitale et de comprendre comment ce cadre favorise le développement de la qualité sociale et de la performance économique. Les "étableurs" : opération test visant à inclure le digital dans un environnement classique pour observer la manière dont les modes de fonctionnement se décloisonnent. 15 salariés du site se transforment en coach digitaux ½ journée par semaine: accompagnement individuel des salariés, ateliers de groupe et aide à l amélioration des façons de fonctionner grâce au digital Sessions menées dans 22 pays; réalisation de quiz d auto positionnement Managers formés: 76 sessions, dont 20 internationales : 1100 leaders formés ( dont 300 hors France ), 450 managers de managers; RH formés: 68 sessions dont 14 internationales : 800 personnes formées (dont 160 internationaux) Le groupe Orange poursuit sa politique volontariste d accompagnement des jeunes dans le cadre de leur formation initiale ou en complément de celle-ci. Cet engagement a été réaffirmé dans le cadre de deux accords complémentaires conclus avec les partenaires sociaux : l accord intergénérationnel du 27 septembre 2013 et l accord sur l alternance et les stages conclu le 25 février Ces accords prévoient en particulier de maintenir chaque année au sein du Groupe en France au moins alternants auxquels se rajoutent, en 2014, alternants supplémentaires pour le plan Très Haut Débit. Dans ces accords le Groupe s engage aussi à accueillir au moins

14 Confiance stagiaires chaque année. Ils prévoient de favoriser l intégration de ces jeunes sur les métiers nécessaires au Groupe en recrutant au moins alternants en CDI à l issue de leur formation, sur les trois années 2013, 2014 et Avec près de contrats d alternance en cours au 31 décembre 2014 (apprentissage et contrats de professionnalisation) soit 6,1 % des effectifs en activité (périmètre de l accord Groupe en France), le Groupe réalise pleinement ses objectifs. En 2014, environ 350 ex-alternants ont été recrutés en CDI, et environ 600 sur les 2 dernières années de l engagement triennal. Par ailleurs, le Groupe complète son action en faveur de l insertion professionnelle des jeunes en continuant à accueillir chaque année un volume important de stagiaires (2 735 en 2014 versus en 2013). PROMOUVOIR LA DIVERSITE AU TRAVAIL renforcer les initiatives d égalité professionnelle femmes-hommes, à toutes les étapes de la vie au travail dans tous les pays du Groupe et la mise en place des dispositifs d évaluation et de suivi ad hoc ; La politique Groupe comporte 4 piliers: 1- Egalité salariale : le suivi se fait pour l ensemble du groupe. Spécifiquement pour la France, une étude visant à identifier l écart salarial "non explicable a démontré qu'il est de 0,63%, un écart extrêmement faible par rapport à un marché qui est de 10 fois plus (6,3%) 2- Accès des femmes aux responsabilités : suivi des "talent pools" des réseaux Leaders et "Executives", des plans de succession pour les postes clé et du mentoring de femmes à potentiel qui se déploie en Europe; participation des femmes à des réseaux internes (InnovElles, le réseau chapeau des femmes cadres du Groupe, l ensemble des réseaux locaux et des divisions en France, Niger, Mali, et certains pays d'obs - Egypte, UK, Allemagne, USA,..), et externes pour développer leur leadership (WIL, PWN, InterElles), maitriser leur autocensure et leur donner les clés du succès. 3- Féminisation des métiers techniques : lancement de Capital Filles en Roumanie et extension du programme en France, renforcement des actions de "shadowing" avec Elles Bougent 4- Equilibre vie privée vie professionnelle : le Comité Stratégique Egalité Professionnelle qui pilote le déploiement de la politique Egalité Professionnelle du Groupe, a décidé de la généralisation de la Charte pour l Equilibre des temps de vie, produite par le Ministère des Droits des Femmes français, à l ensemble du groupe Orange, avec les adaptations locales requises. Il a également décidé de tester l acceptabilité du concept des «Happy Men» hors de France afin d engager les 14

15 Confiance hommes en matière d égalité professionnelle. faire progresser la proportion de femmes dans les instances dirigeantes (objectif 2015 : 35 %) ; développer le soutien aux pays et divisions du Groupe pour aider au renforcement des politiques locales en matière de diversité en particulier dans le domaine du handicap. La politique Groupe dans son ensemble fait l objet d une évaluation dans le cadre du Gender Equality European and International Standard, l ensemble des pays d Europe va être audité et un plan de d extension à certains pays AMEA est prévu en L objectif d atteinte de 35% de femmes dans le réseau des leaders a été repoussé à horizon 2020 lors de la réunion du Comité Stratégique d'octobre 2014 pour tenir compte du faible renouvellement de cette population. A fin 2014 le chiffre est de 32%. Afin d'atteindre cet objectif, les actions suivantes sont mises en œuvre : lors des revues de talents du Groupe, sont présentés systématiquement la proportion de femmes sur les postes des réseaux de management et dans les viviers associés dans lesquels nous visons la parité, et, selon les cas, une action contribuant à l atteinte de l objectif Une action long terme pour atteindre le 35% est le recrutement à parité de très jeunes talents potentiels au travers de "l Orange graduate program" Le partenariat avec l'organisation Internationale du Travail en matière de handicap a été renforcé. Orange a notamment participé au colloque annuel d'octobre 2014 à Genève avec une représentation d Europe et d AMEA. Des pilotes d initiatives égalité des chances sont en cours de lancement en Roumanie pour Capital Filles et au Maroc pour Passeport Avenir. Un réseau "Diversité" est en cours de création au sein d AMEA avec un "diversity champion". 15

16 Confiance NOS FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS ORANGE, DONNEUR D ORDRE RESPONSABLE poursuivre le renforcement de la RSE dans la gouvernance et les processus achats et logistiques ; renforcer l appropriation des orientations et des engagements RSE par les acteurs des achats ; validation de la Politique Achats Responsables, disponible en ligne, (http://www.orange.com/fr/engagements/responsabilite/visi on/achats-responsables). Elle structure la mise en place de la RSE dans l ensemble des processus Achats et logistiques Sur la France, renforcement de la clause RSE, et sensibilisation de tous les acheteurs et juristes Déploiement en cours de la nouvelle clause RSE sur l ensemble des pays d Europe et d AMEA lancement du réseau de coordinateurs RSE dans les achats de chaque pays Europe et AMEA:18 coordinateurs sont désignés (dont 11 pour AMEA), et tenue des premières réunions locales pour partager les bonnes pratiques RSE lancement du réseau de coordinateurs RSE/ Logistique Corporate et Europe (France, Belgique, Roumanie, Moldavie, Roumanie et Slovaquie) ; sensibilisation des Reverse Managers pays aux dispositifs D3E et réglementation en vigueur renforcement du comité risques fournisseurs des achats, qui intègre les composantes RSE, éthique, sécurité des données contribution à la politique de gestion des déchets : o finalisation du projet Sirius Refurbished Handsets pour professionnaliser et maximiser la collecte des mobiles usagés en Europe ; mise en place en Roumanie et en Moldavie; étude en cours pour la Pologne, l'arménie et la Moldavie o reconditionnement des Live Box 2 usagées pour AMEA (Côte d'ivoire et Sénégal dans un premier temps) o Révision du Cahier des charges SAV afin de produire les pièces détachées à base du plastique recyclé récupéré de nos coques de Live Box et Set-top box En France, formation de 51 acheteurs dans 5 ateliers "risques & opportunités RSE" visant à renforcer leurs connaissances de base, l appréhension des risques et opportunités RSE et de la règlementation, et formation de 104 acheteurs aux évaluations RSE des fournisseurs afin de leur permettre d impulser et accompagner l amélioration continue de nos fournisseurs 174 acheteurs et employés du département Gestion et Administration des Achats ont suivi le module "Orange : relations fournisseur responsables" en 2014 formation de 8 correspondants "Reverse Logistique" des pays d Europe lors d un atelier RSE afin de renforcer leur sensibilisation à RSE, 16

17 Confiance Pour BuyIn, formation de 70 personnes (acheteurs et fonctions support) lors de sessions de 3 heures, soit près de 40% de la population cible; 55% des employés de BuyIn ont suivi le nouveau module de e-learning RSE. contribuer au développement territorial et à l emploi local en favorisant l accès à nos appels d offres aux entreprises du secteur adapté et protégé et aux PME innovantes. Conception du module de formation des coordinateurs RSE achats des pays Europe et AMEA qui sera déployé en 2015 Renforcement du programme de sensibilisation / formation Ethique-anti-corruption o e-learning Anticorruption diffusé à l ensemble des salariés o communications spécifiques à l occasion du Compliance Day : pushmails aux managers et salariés, éditorial mis en ligne sur l intranet de GSSC avec liens vers les e-learnings Ethique et Anticorruption ainsi que vers les pages éthique, compliance et lutte contre la fraude de GSSC o push-mail général éthique/fraude/compliance/sécurité avec liens vers les quiz et e-learnings éthique et anticorruption, ainsi que vers les pages éthique, compliance, sécurité et lutte contre la fraude de GSSC soutien actif au développement des entreprises françaises du secteur adapté et protégé, avec la reconduction de l engagement de recourir pour au moins 15 millions d euros d achats par an à ce secteur. Actuellement plus de 450 entreprises de ce secteur travaillent avec Orange pour plus de 15,4 M facturé à fin Dans le cadre de la charte des entreprises à participations publiques en faveur de l émergence et du développement des PME innovantes signée en 2012, Orange accompagne aujourd hui en France plus de 200 PME innovantes dans leur développement économique, au travers d achat directs avec plus 100M par an dans le groupe, et au travers d un programme d Open innovation. De même Orange grâce à son expertise du marché chinois via sa filiale OSC, a développé depuis mi 2014 une offre d accompagnement pour les PME innovantes afin de les aider dans leur développement international, à identifier et à sélectionner les manufacturiers Chinois ayant le niveau de maturité suffisant pour répondre aux exigences internationales de couts/qualité/délais/protection de la propriété intellectuelle/conformité RSE. 2 startups Françaises bénéficient en décembre 2014 de cet accompagnement privilégié. 17

18 Confiance PROMOTION DES STANDARDS RSE DANS LA CHAINE DE SOUS-TRAITANCE privilégier les fournisseurs qui répondent aux enjeux éthiques, sociaux et environnementaux, en améliorant la prise en compte de tous les critères environnementaux ou sociaux dans les appels d offre, et s'assurer de la mise en œuvre des exigences RSE d Orange par les fournisseurs ; Evaluation de 212 fournisseurs par la société spécialisée EcoVadis en 2014 pour le compte d'orange, dont 85 sur le périmètre de BuyIn renforcement de la RSE dans la sélection de nos fournisseurs: test sur 6 appels d offre pilotes. 10 préconisations ont été élaborées et ont été actées lors du Comité de pilotage RSE renforcement de la connaissance des fournisseurs notamment en matière de lutte active contre la corruption, par l'intégration de "Due Diligence" dans le processus de Management du Risque Fournisseur (analyses de risques et procédures adaptées): o identification des catégories d achat à risque de fraude ou de corruption o définition d un questionnaire intégré de Due Diligence regroupant renseignements financiers, éthique des affaires et auto-déclarations de "compliance" o diffusion de guidelines pour la validation de la sélection des tiers Pour Orange en France, labélisé "relations fournisseur responsables", l'adhésion des sous-traitants aux principes et engagements définis dans la charte " relations fournisseur responsables" est un des axes majeurs de la mise en place de la RSE. Sur les 500 signataires de la charte à fin septembre 2014, 97 sont nos fournisseurs directs et correspondent à près de 16,5% de nos volumes d'achats en France. contribuer au déploiement de la Joint Audit Cooperation (JAC), notamment par le développement du dialogue multi-parties prenantes sur les Principes Directeurs de la JAC pour en améliorer le sens et contenu ; Utilisation de QREDIC, la méthodologie d évaluation de la performance des fournisseurs d Orange pour évaluer la performance des fournisseurs locaux en Europe (Espagne, Belgique, Slovaquie, Roumanie) et en Afrique (Tunisie, Côte d Ivoire, Egypte) audits ont été fait en 2014, soit un total de 148 depuis En 2014, 58% des audits couvrent des sites des soustraitants de rang 2. Dialogue multi parties prenantes: le 4 ème forum s'est tenu le 22 janvier 2015 en Chine, avec pour thème "transparence dans la chaine de sous-traitance". 150 personnes y ont participé Publication des Guidelines et des KPIs associés (Heures de travail et Salaires équitables) Mise en place d un questionnaire RSE "pre-audit" pour mieux cibler les sites à auditer 18

19 Confiance développer la traçabilité des minerais issus de zones de conflit pour les produits concernés Intégration dans les contrats d achat de tous les équipements ou produits par Orange et BuyIn d'une clause concernant les minerais issus de zones de conflit tels que définis dans la section 1502 du Dodd Franck Act (étain, tantale, tungstène et or). Obligation pour les fournisseurs d'indiquer si un de ces minerais est intégré dans les équipements. Si tel est le cas, le Cocontractant doit promouvoir la traçabilité de la source des minerais et la transparence parmi sa propre filière d approvisionnement ; Intégration dans les audits sur sites réalisés dans le cadre de la JAC, de questions sur les moyens mis en œuvre pour promouvoir la traçabilité de la source des minerais et la transparence parmi la filière d approvisionnement du fournisseur. Forte implication des achats dans le comité ressources animé par la Direction de l Environnement d Orange. INTEGRATION RENFORCEE DE LA RSE AU SEIN DE BUYIN assister BuyIn dans le renforcement d un système de management de la RSE et d outils d évaluation et de maîtrise des risques et de la performance RSE des fournisseurs Extension de la couverture du processus Achats Responsables au sein de BuyIn, en particulier les opérations de "due-diligence" (évaluation Ecovadis, audits) des fournisseurs actifs Pré-qualification RSE (via évaluation externe ou questionnaire interne) effectuée sur la plupart des appels d offres lancés par BuyIn Mise en place et suivi des plans d amélioration RSE pour les fournisseurs de faible maturité Lancement d un chantier commun entre Orange, Deutsche Telekom et BuyIn visant à harmoniser les documents de référence pour les 3 entités (clause RSE, Code de Conduite fournisseurs) Coordination des démarches d escalades vis-à-vis des fournisseurs en cas de problèmes 19

20 Confiance RESPECT DES DROITS HUMAINS déployer les 10 principes de l Industry Dialogue dans l ensemble des pays d implantation du Groupe ; réaliser une évaluation des risques Groupe en matière de droits humains avec un focus sur les pays à plus haut risque ; communiquer et sensibiliser les salariés sur les position papers publiés par l Industry Dialogue notamment sur la surveillance et les différences entre opérateurs et fournisseurs internet Présentation des principes à l'ensemble du réseau des correspondants RSE lors de 2 réunions, l'une téléphonique, et l'autre lors du séminaire RSE du Groupe. Travail avec la fonction juridique et les pays pour construire un rapport de transparence sur les demandes gouvernementales concernant les écoutes et les réquisitions 2014 Poursuite en 2014 de l évaluation réalisée en décembre 2013 sur les pays du Groupe Orange et notamment ceux qui présentent des impacts négatifs élevés. Un approfondissement sur les pays les plus à risque, identifiés par l évaluation sur les pays du Groupe, est en cours avec un travail sur la méthodologie d analyse 2014 Communication aux filiales du Groupe des positions de l Industry Dialogue au cours des 2 réunions citées cidessus Diffusion sur orange.com de ces principes et du lien vers le site Web dédié de l'industry Dialogue Mise en place, conjointement avec les entreprises de l EDH (Entreprises pour les droits humains) d'une formation dispensée en Préparation d'un e-learning pour les salariés, qui sera diffusé en

Dans le cadre de sa démarche de responsabilité sociale d entreprise, Orange s engage depuis plusieurs années sur des objectifs précis.

Dans le cadre de sa démarche de responsabilité sociale d entreprise, Orange s engage depuis plusieurs années sur des objectifs précis. ORANGE RESPONSABILITE SOCIALE D'ENTREPRISE Feuille de route à 2020 Dans le cadre de sa démarche de responsabilité sociale d entreprise, Orange s engage depuis plusieurs années sur des objectifs précis.

Plus en détail

Dossier de presse Juin 2013. l égalité professionnelle chez Orange

Dossier de presse Juin 2013. l égalité professionnelle chez Orange Dossier de presse Juin 2013 l égalité professionnelle chez Orange Orange est fermement convaincu que la mixité, dans toutes les fonctions et à tous les niveaux de l entreprise, est un gage de performance

Plus en détail

CHARTE de développement durable

CHARTE de développement durable CHARTE de développement durable Nos engagements Politique des Ressources Humaines (GPEC) Depuis 2010, Umanis a nitié une politique de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). La GPEC

Plus en détail

panorama 360 des actions d Orange en faveur de l entrepreneuriat local en Afrique

panorama 360 des actions d Orange en faveur de l entrepreneuriat local en Afrique panorama 360 des actions d Orange en faveur de l entrepreneuriat local en Afrique Catherine Flouvat / AMEA/RSE novembre 2014 3 axes de développement d égale importance a mener en rupture vers de l innovation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - avril 2010. Label Diversité. CONTACT PRESSE Julien Duperray Tel : +33 1 34 96 11 47 julien.duperray@areva.com

DOSSIER DE PRESSE - avril 2010. Label Diversité. CONTACT PRESSE Julien Duperray Tel : +33 1 34 96 11 47 julien.duperray@areva.com DOSSIER DE PRESSE - avril 2010 Label Diversité CONTACT PRESSE Julien Duperray Tel : +33 1 34 96 11 47 julien.duperray@areva.com SOMMAIRE Annonce : AREVA obtient le Label Diversité AREVA, leader en solutions

Plus en détail

ASSEMBLEE GENRALE 2015

ASSEMBLEE GENRALE 2015 ASSEMBLEE GENRALE 2015 Réponse du conseil d Administration du 29 avril 2015 (articles L. 225-108 et R 225-84 du Code de commerce) QUESTIONS ECRITES D ACTIONNAIRE posée le 17 avril 2015 par EUROPEAN WOMEN

Plus en détail

Programme Jeunes Leaders Termes de référence

Programme Jeunes Leaders Termes de référence Programme Jeunes Leaders Termes de référence 1. Présentation générale du programme bsfcampus 1.1 Présentation résumée du programme Bibliothèques Sans Frontières reçoit le soutien de la Fondation Bill &

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Responsabilité Sociale d Entreprise

Responsabilité Sociale d Entreprise Responsabilité Sociale d Entreprise 2013 rapport détaillé 2013 Responsabilité Sociale d Entreprise sommaire éditorial 4 vision et stratégie 6 rapport RSE détaillé 8 1 2 3 4 5 démarche RSE 9 1.1. nos priorités

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

bienvenue Bertrand Deronchaine Directeur Relations Actionnaires Reims, 16 octobre 2014

bienvenue Bertrand Deronchaine Directeur Relations Actionnaires Reims, 16 octobre 2014 bienvenue Bertrand Deronchaine Directeur Relations Actionnaires Reims, 16 octobre 2014 un secteur en mouvement cartes SIM en France + 24,8 % 69 M 55,3 M 2007 2013 SMS envoyés en France 44,8 mds + 685 %

Plus en détail

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE

Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE Philippe DOLE Mission IGAS CEP 08 décembre 2013 PROJET DE CAHIER DES CHARGES DU CONSEIL EN EVOLUTION PROFESSIONNELLE 1. PREAMBULE ET PROPOSITIONS D ELEMENTS DE METHODE POUR LE DEPLOIEMENT DU CONSEIL EN

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À DISTANCE CHEZ TOTAL

L APPRENTISSAGE À DISTANCE CHEZ TOTAL L APPRENTISSAGE À DISTANCE CHEZ TOTAL LA FORMATION EN CHIFFRES DONNÉES GLOBALES (1/2) SOURCE: PSM 2013 * 148 SOCIÉTÉS 59 PAYS 98,799 EMPLOYÉS Estimation du nombre de jours dans l ensemble du Groupe : Sécurité

Plus en détail

LA POLITIQUE NUMERIQUE

LA POLITIQUE NUMERIQUE N 14 Infos Thématiques LA POLITIQUE NUMERIQUE Face à la révolution numérique, qui bouleverse l économie mais aussi la société et le quotidien des Français, le gouvernement a engagé depuis 18 mois une action

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

AG 2015 - Tableau récapitulatif des questions écrites des actionnaires

AG 2015 - Tableau récapitulatif des questions écrites des actionnaires IPAC : Initiative pour un actionnariat citoyen 1. Le rapport RSE évoque de nombreuses actions environnementales menées par Saint-Gobain mais n aborde pas la question du papier carton. Cette question peut

Plus en détail

Rapport Développement Durable

Rapport Développement Durable 2014 Rapport Développement Durable Inventy s engage dans la RSE! Notre conviction est que la Responsabilité Sociale et Sociétale de notre entreprise (RSE) relève avant tout d un engagement. Cet engagement,

Plus en détail

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Le Cluster Solaire/MCIC, un outil pour appuyer le développement industriel vert STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE Plan Solaire Marocain Plan Eolien

Plus en détail

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES ACHATS

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES ACHATS CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES ACHATS CESA Certificat d enseignement supérieur des affaires Pourquoi choisir un CESA HEC? Destinés aux responsables fonctionnels ou opérationnels

Plus en détail

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA Jérôme GUERIF Formation permanente nationale Vocal : +33 (0)4 32 72 2951 E-mail : Jerome.Guerif@avignon.inra.fr CAHIER DES CHARGES FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA Contact

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Ministère de l Économie et des Finances COMITE INTERMINISTERIEL DES DROITS DES FEMMES ET DE L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES FEUILLE DE ROUTE BILAN 2013 PROGRAMME D ACTION 2014

Plus en détail

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés :

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés : Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial Principes illustrés : n 6 : Elimination de la discrimination en matière d emploi et de profession n 8 : Prise d initiative

Plus en détail

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION 2012 CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION A propos d Emerging 2 Des passerelles entre l enseignement et l entrée dans l entreprise Emerging, société de conseil RH et d ingénierie en formation est spécialisée

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

La plateforme de MOOC FUN : bilan et perspectives

La plateforme de MOOC FUN : bilan et perspectives La plateforme de MOOC FUN : bilan et perspectives Forum UNESCO Online, Open and Flexible Higher Education for the future we want, 9-11 juin 2015, Paris Catherine Mongenet, Chargée de mission FUN, MENESR

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Dossier de presse Septembre 2015

Dossier de presse Septembre 2015 Dossier de presse Septembre 2015 Le programme d accélération de croissance des start-ups Contacts presse : +33 1 44 44 93 93 Tom Wright tom.wright@orange.com Caroline Simeoni caroline.simeoni@orange.com

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

Question avec des mots clés. La réponse de ResEnTer. Entreprises. Simplifier les relations. Monter en maturité/thémathique

Question avec des mots clés. La réponse de ResEnTer. Entreprises. Simplifier les relations. Monter en maturité/thémathique La communauté au service de l intêret général Question avec des mots clés La réponse de ResEnTer Favoriser les circuits courts Evaluer impact socio-économiques Mettre en relation les acteurs Entreprises

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Indicateur satisfaction clients Satisfaction des clients promotion Indicateur qualitatif ü NA PR1 SO9

Indicateur satisfaction clients Satisfaction des clients promotion Indicateur qualitatif ü NA PR1 SO9 5 RESPONSABIITÉ SOCIAE D ENTREPRISE (RSE) TABEAU DE BORD ET PÉRIMÈTRES SOCIÉTA Donnée de référence 2014 Évolution Vérification E&Y 2014 Couverture d activité 2014 GRI G4 CRESS Relations clients et utilisateurs

Plus en détail

Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail. signé le 27 novembre 2014

Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail. signé le 27 novembre 2014 Accord Européen du Groupe GDF SUEZ, Amélioration de la qualité de vie au travail signé le 27 novembre 2014 Jacques Mouton, GT du Secteur Electrique le 24 février 2015 à Bruxelles Présentation I II III

Plus en détail

Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés

Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés Convention d engagement volontaire des métiers de la propreté & Services Associés entre la Fédération des Entreprises de Propreté & Services Associés, d'une part et le Ministère de l Ecologie, du Développement

Plus en détail

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N E T D AP P U I C O N S E I L P O U R L E D E V E L O P P E M E N T L O C A L F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I

Plus en détail

YMAGIS SA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE (RSE) 2014

YMAGIS SA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE (RSE) 2014 YMAGIS SA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L ENTREPRISE (RSE) 2014 Les données sociales, sociétales et environnementales présentées concernent, sauf exception explicitement mentionnée, l ensemble des sociétés

Plus en détail

Publié par: Université Paris 8. 2 Rue de Liberté, 93526 Saint-Denis. www.idefi-creatic.net

Publié par: Université Paris 8. 2 Rue de Liberté, 93526 Saint-Denis. www.idefi-creatic.net Publié par: Université Paris 8 2 Rue de Liberté, 93526 Saint-Denis www.idefi-creatic.net IDEFI CREATIC -Septembre 2015 LE MOT DE LA DIRECTRICE GHISLAINE AZEMARD, professeure des universités Cette année,

Plus en détail

CONVENTION DE COOPÉRATION

CONVENTION DE COOPÉRATION CONVENTION DE COOPÉRATION ENTRE : L ÉTAT Représenté par la Secrétaire d'état chargée du Numérique, auprès du ministre de l Économie, de l Industrie et du Numérique Madame Axelle LEMAIRE Ci-après dénommée

Plus en détail

Thématique de travail possible n 1. RSE, compétitivité et développement durable l enjeu des PME

Thématique de travail possible n 1. RSE, compétitivité et développement durable l enjeu des PME Thématique de travail possible n 1 RSE, compétitivité et développement durable l enjeu des PME Constat/Diagnostic On assiste depuis quelques années à une diffusion croissante de pratiques dites «responsables»

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

VEOLIA TRANSDEV ET LE PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Rapport de communication sur le progrès 2011

VEOLIA TRANSDEV ET LE PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Rapport de communication sur le progrès 2011 VEOLIA TRANSDEV ET LE PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Rapport de communication sur le progrès 2011 VEOLIA TRANSDEV, ACTEUR DU GLOBAL COMPACT Le Groupe Veolia Transdev, en cohérence avec les valeurs portées

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale CJD international Présentation Générale Niveau texte 3 Niveau texte 4 Le CJD International est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d entreprise sur 12 pays. Le CJD International a pour

Plus en détail

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement Direction du réseau DRH réseau Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement INC du 23 avril 2014 1 Afin de lancer la démarche d élaboration d une méthodologie concertée d analyse du

Plus en détail

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 1 Nos performances environnementales, sociales et sociétales en 2011 Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 Sur les données environnementales publiées dans le présent rapport, il

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE 2015

CONFÉRENCE SOCIALE 2015 CONFÉRENCE SOCIALE 2015 SOMMAIRE LA DÉLÉGATION DE LA CFDT RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Intervention de Laurent Berger TABLE-RONDE 1 La sécurisation des parcours professionnels et la création

Plus en détail

Pacte social pour les industries de la métallurgie

Pacte social pour les industries de la métallurgie Paris le, 22 mai 2014 Contact : Dominique Gillier, Secrétaire général FGMM-CFDT 01 56 41 50 70 Pacte social pour les industries de la métallurgie Dans le cadre des engagements des branches pour la mise

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Chez Orange, nous sommes 161 000 femmes et hommes à accompagner chaque jour nos clients pour faciliter leur vie digitale partout dans le monde.

Chez Orange, nous sommes 161 000 femmes et hommes à accompagner chaque jour nos clients pour faciliter leur vie digitale partout dans le monde. Chez Orange, nous sommes 161 000 femmes et hommes à accompagner chaque jour nos clients pour faciliter leur vie digitale partout dans le monde. En nous rejoignant, vous découvrirez toute une diversité

Plus en détail

la stratégie d Orange pour le Développement

la stratégie d Orange pour le Développement la stratégie d Orange pour le Développement soirée débat : thème : "TIC et RSE, un duo gagnant pour le développement entrepreneurial en Afrique" 17 mars 2015 BRAH ADAMOU Amadou Chef de projet magri AMEA

Plus en détail

(Texte non paru au Journal officiel)

(Texte non paru au Journal officiel) Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable.

Le RSE de BEDEL. Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Le RSE de BEDEL Responsabilité sociale de l'entreprise. BEDEL est une entreprise socialement responsable. Notre démarche commerciale ne découle pas seulement d une maximisation des profits, mais exige

Plus en détail

Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition

Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition GMT édition Editeur français de la Solution de Gestion des Ressources Humaines : Adèle RH Création : 2003 Partenaire Sage historique depuis 10 ans Une

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Coordinateur-trice du personnel de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES FAMILY BUSINESS CESA Certificat d enseignement supérieur des affaires Pourquoi choisir un CESA HEC? Destinés aux responsables fonctionnels ou opérationnels

Plus en détail

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL

L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL L EXPERIENCE DE LA NEGOCIATION EUROPEENNE CHEZ TOTAL Plan : Introduction I.- Le Dialogue Social européen et son cadre La négociation européenne : - pour l entreprise - pour les partenaires sociaux Les

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRADE/C/CEFACT/2013/6 Distr. générale 27 mars 2013 Original: français Commission économique pour l Europe Comité du commerce Centre pour la facilitation du

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015

Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015 Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015 Six semaines pour s initier gratuitement à la cartographie des processus métiers DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2015 CONTACTS PRESSE Marion MOREL Melior & Maximus

Plus en détail

Rapport Séminaire de Fondation ATEC ITS France

Rapport Séminaire de Fondation ATEC ITS France Rapport Séminaire de Fondation ATEC ITS France Date : 29 Juin 2015 Rédaction : Marion APAIRE Jean-Marie ARDISSON Frank CHUCHE François-Xavier DUPERRET 08 juillet 2015 Le Séminaire de Fondation ATEC ITS

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 27/12/2013 Envoi des offres : aurelie.huby@midi-pyrenees.cci.fr Le

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE. Cahier des charges. Développeurs sectoriels

APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE. Cahier des charges. Développeurs sectoriels APPEL À CANDIDATURE DISPOSITIF GLOBAL DE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE Cahier des charges Développeurs sectoriels l'union Européenne avec le Fonds Social Européen Page 1 SOMMAIRE I. Principes et objectifs

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE La mission de la direction de l information légale et administrative est de donner un large accès à une information et à un débat public de qualité et cela à un moindre coût économique,

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

champ d action Commentaires et actions 2011

champ d action Commentaires et actions 2011 champ d action PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES, dont les activités sont fondées sur le modèle économique de l abonnement, recueille des données destinées à la gestion de la relation commerciale avec

Plus en détail

Responsabilité Sociale d Entreprise. rapport détaillé

Responsabilité Sociale d Entreprise. rapport détaillé 2012 Responsabilité Sociale d Entreprise rapport détaillé sommaire panorama 6 rapport RSE détaillé 20 1 2 3 4 5 la démarche RSE 20 1.1. la RSE, au cœur de la stratégie du 20 1.2. une démarche nourrie par

Plus en détail

Essentiels2020, le nouveau plan stratégique d Orange

Essentiels2020, le nouveau plan stratégique d Orange communiqué de presse Paris, le 17 mars 2015 Essentiels2020, le nouveau plan stratégique d Orange Orange présente aujourd hui son nouveau plan stratégique à horizon 2020, baptisé «Essentiels2020». Ce plan

Plus en détail

CEMEX : ISO 14001. Certification

CEMEX : ISO 14001. Certification CEMEX : Certification ISO 14001 CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 94 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex.fr - www.cemexbetons.fr Dossier de presse CEMEX Certification

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

Signature de la convention cadre de partenariat CCI Grand Lille/ Université Lille1. Soirées de l étudiant créateur

Signature de la convention cadre de partenariat CCI Grand Lille/ Université Lille1. Soirées de l étudiant créateur DOSSIER DE PRESSE Signature de la convention cadre de partenariat CCI Grand Lille/ Université Lille1 Soirées de l étudiant créateur 7 avril 2014 Contacts Presse : Valérie SOLARCZYK - 03 20 63 78 03 06

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

Dossier de presse. Orange Collecte

Dossier de presse. Orange Collecte Dossier de presse Orange Collecte Septembre 2015 Contacts presse : +33 1 44 44 93 93 Tom Wright tom.wright@orange.com Caroline Simeoni caroline.simeoni@orange.com 1 Sommaire 1. Orange Collecte, première

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Ingénierie de Formation : des besoins aux compétences Claude Vasamillet 17 juin 2014 Projet EBESM 2 1. THEMES TRAITES

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : 08-12-2014 DATE D APPLICATION : 01-01-2014

PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : 08-12-2014 DATE D APPLICATION : 01-01-2014 PROCEDURE DE GESTION GROUPE REPORTING ACHATS DD DAG PASCAL DECARY DIRECTEUR ACHATS GROUPE REDACTEUR : BENJAMIN HULOT VERSION - DATE : V1 : 08-12-2014 DATE D APPLICATION : 01-01-2014 OBJECTIF 1. Définition

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES

ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES D ASSURANCES ACCORD DU 8 DECEMBRE 2014 RELATIF AU PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE DANS LES SOCIETES

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37

Les outils et ressources. Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 Les outils et ressources Guides pratiques et méthodologiques 2 Diagnostics, recueil d exemples et annuaires 26 Plateformes collaboratives 37 1 Les guides pratiques et méthodologiques L économie circulaire,

Plus en détail

Sphinx Institute. Conseil et expertise en collecte et analyse de données. Confiez-nous vos projets!

Sphinx Institute. Conseil et expertise en collecte et analyse de données. Confiez-nous vos projets! Sphinx Institute Conseil et expertise en collecte et analyse de données Confiez-nous vos projets! Sphinx Institute, un label pour vos études Sphinx Institute est un pôle de compétences qui vous conseille

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire

Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Une loi de reconnaissance de l'economie Sociale et Solidaire Ensemble, Entreprendre Autrement 1 1. Principes, périmètre et bonnes pratiques : ce que dit la loi Ensemble, Entreprendre Autrement 2 Des principes

Plus en détail

SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE

SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE SPÉCIALISTE DU SOCIAL MEDIA INTELLIGENCE Le web regorge de conversations, de publications disparates souvent sous-exploitées : une source de valeur ajoutée, des leviers de décisions stratégiques. LE SOCIAL

Plus en détail

Audit de la Responsabilité Sociale du Réseau des Caisses d Epargne

Audit de la Responsabilité Sociale du Réseau des Caisses d Epargne Audit de la Responsabilité Sociale du Réseau des Caisses d Epargne OBJECTIFS DE LA MISSION Le Groupe Caisse d Epargne a demandé à VIGEO d évaluer sa démarche de responsabilité sociale sur le périmètre

Plus en détail

EVOLUTIONS DU CURSUS D INGENIEUR GENERALISTE EN 2011

EVOLUTIONS DU CURSUS D INGENIEUR GENERALISTE EN 2011 EVOLUTIONS DU CURSUS D INGENIEUR GENERALISTE EN 2011 Suite 2. Le concours actuel des écoles des mines A partir de 2011, le recrutement sur concours des écoles des mines d'albi, Alès, Douai et Nantes se

Plus en détail

Collaboration Transversalité

Collaboration Transversalité Collaboration Transversalité Catherine PENNEC DRH Limagrain Congrès RH 7 octobre 2015 Quatre grands défis Défi démographique: 9,6 milliards d individus 2050, plus de 8 milliards dès 2030 à nourrir, loger,

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire, patrimoine et technologies numériques de l Ecole Nationale des Chartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES

COMMUNICATION SUR LE PROGRES COMMUNICATION SUR LE PROGRES 2009/2010 Par ce document, je réaffirme l attachement de Havas aux 10 principes du Global Compact et renouvelle notre engagement à les respecter, les promouvoir et à les mettre

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail