CSCC-OEC. communication. pour le Changement Social et Comportemental Outil d Evaluation des Capacités. Guide et Outil d Evaluation de l Animateur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CSCC-OEC. communication. pour le Changement Social et Comportemental Outil d Evaluation des Capacités. Guide et Outil d Evaluation de l Animateur"

Transcription

1 CSCC-OEC communication pour le Changement Social et Comportemental Outil d Evaluation des Capacités A l usage des Personnes Guide et Outil d Evaluation de l Animateur Cette publication est rendue possible grâce au soutien généreux du peuple américain par l entremise de l Agence américaine pour le développement international (USAID) aux termes de l accord n GPO-A Son contenu est la responsabilité du projet C-Change, géré par FHI 360, et ne reflète pas nécessairement les opinions de USAID ou du gouvernement américain.

2 COMMUNICATION POUR LE CHANGEMENT SOCIAL ET COMPORTEMENTAL - OUTIL D ÉVALUATION DES CAPACITES (OEC-CCSC) GUIDE ET OUTIL D EVALUATION DE L ANIMATEUR Project 2012 de Communication pour le Changement (C-Change) Cette publication est rendue possible grâce au soutien généreux du peuple américain par l entremise de l Agence américaine pour le développement international (USAID) aux termes de l accord n GPO-A Son contenu est la responsabilité du projet C-Change, géré par FHI 360, et ne reflète pas nécessairement les opinions d USAID ou du gouvernement américain.

3 Citation recommandée : C-Change Communication pour le changement social et comportemental - Outil d Évaluation des Capacités (OEC-CCSC) à l Usage des Personnes. Washington, DC : C-Change/FHI 360. C-Change est mis en œuvre par FHI 360 et ses Partenaires CARE, Internews, Université de l Ohio, IDEO, Center for Media Studies, Inde, New Concept, Inde, Soul City, Afrique du Sud, Social Surveys, Afrique du Sud, et Straight Talk, Ouganda. CONTACT : C-Change 1825 Connecticut Ave., NW, Ste. 800 Washington, DC ÉTATS-UNIS Tél. : Télécopie : Courriel : Site Internet :

4 TABLE DES MATIÈRES Table des matières... 3 Introduction... 4 Contexte... 4 Quel est l objet de l oec-ccsc pour les personnes et qui doit l utiliser?... 4 Pré- et post-évaluations : instructions pour les animateurs... 5 Sondage de suivi... 6 Outil d évaluation des capacités ccsc (oec-ccsc)... 7 I. Questions de connaissances de la ccsc... 7 Section 0 ou module 0 : concepts ccsc de base... 7 Section 1 ou module 1 : compréhension de la situation... 8 Section 2 ou module 2 : ciblage et conception de la stratégie de communication... 8 Section 3 ou module 3 : création des interventions et des matériels pour le changement... 9 Section 4 ou module 4 : mise en œuvre et suivi du processus de changement Section 5 ou module 5 : évaluer et replanifier Ii. Aptitudes et compétences ccsc Evaluation de suivi Solutions des questions de connaissances Ressources ayant servi au développement de l'oec-ccsc Crédits images PAGE 3

5 INTRODUCTION Contexte C-Change a conçu la Communication pour le changement social et comportemental Outil d Évaluation des Capacités (OEC-CCSC) { l attention des personnes pour mieux évaluer l impact des efforts de renforcement des capacités et pour informer l assistance supplémentaire susceptible d être nécessaire dans ce domaine, au niveau individuel. La CCSC est un processus interactif, documenté et planifié dont l'objectif est de changer les conditions sociales et les comportements individuels. La CCSC a recours au plaidoyer, à la mobilisation sociale et à la communication pour le changement comportemental pour atteindre son objectif souhaité : parvenir à trouver un point de basculement pour des changements durables des comportements et de la société dans son ensemble. Une CCSC réussie s articule autour d un processus en cinq étapes intitulé C-Planning. Il est essentiel de respecter certaines règles pour chacun des éléments suivants : 1. Comprendre le contexte pour l analyse de la situation 2. Cibler et concevoir la stratégie de communication 3. Créer des interventions et des matériels pour le changement 4. Mettre en œuvre et suivre les processus de changement 5. Évaluer et replanifier le programme Pour en savoir davantage au sujet de C-Planning et de chacune de ces étapes, vous pouvez consulter C-Change s C-Modules: A Learning Package for Social and Behavior Change Communication (http://c-changeproject.org/focusareas/capacity-strengthening/sbcc-modules). Ce document reflète les C-Modules et le C-Planning, mais son contenu peut être ajusté et s adapter aux autres formations CCSC. Quel est l objet de l OEC-CCSC pour les Personnes et qui doit l utiliser? Cet outil sert à évaluer les connaissances et compétences CCSC des personnes, ainsi que le degré de réussite qu une formation spécifique { rencontré auprès d eux. Les personnes qui sont sur le point de suivre une formation CCSC remplissent la pré-évaluation fournie dans ce document, puis complètent la post-évaluation immédiatement après avoir achevé la formation. Les questions et les points sont les même pour les deux évaluations. Les personnes complétant une formation réussie et remplissant l évaluation post-évaluation répondront correctement à plus de questions et pourront noter leurs propres compétences CCSC { des niveaux supérieurs. C est la comparaison qui compte. La différence entre les scores et les notes d une personne d'une évaluation { l'autre permet d'assurer un suivi de la formation et de l évaluer en la mesurant. Le score indique si la personne a augmenté ses connaissances, aptitudes et compétences CCSC pendant la formation, et les notes peuvent indiquer si une formation supplémentaire ou un renforcement des capacités est nécessaire et dans quelles compétences CCSC. GUIDE DE L ANIMATEUR INTRODUCTION PAGE 4

6 Les personnes qui s inscrivent aux C-Modules en ligne peuvent utiliser l OEC CCSC pour les Personnes ; elles peuvent remplir les pré- et postévaluations par elles-mêmes, mais elles n enregistrent pas de score durant le prétest, ni ne se servent des solutions en fin de document, jusqu { ce qu elles aient réalisé la post-évaluation. Elles comparent ensuite les scores et les notes obtenus dans les deux évaluations afin de déterminer si leurs connaissances et leurs compétences en CCSC ont augmenté après avoir suivi la formation en ligne. Le processus est différent lorsque les individus participent à une formation CCSC de personne à personne organisée par leur programme ou par leur organisation. Dans ce cas, c est alors l animateur qui administre les pré- et post-évaluations, après avoir défini les questions ou les points de connaissances et de compétences CCSC appropriées pour une formation spécifique. Le pourcentage de participants ayant augmenté leurs connaissances et compétences en CCSC grâce à la formation est calculé, puis ces données sont transmises au programme ou { l organisation qui finance la formation. Les gestionnaires de programme et les prestataires d assistance technique peuvent utiliser ces données pour évaluer la réussite de la formation, et pour savoir si les participants sont suffisamment préparés en matière de CCSC. Trois à six mois plus tard, une enquête en ligne ou par courriel est envoyée aux mêmes participants pour savoir comment ils ont appliqué ce qu ils ont appris lors de la formation et s ils ont transféré leurs connaissances et leurs aptitudes à leurs collègues. Pré- et post-évaluations : instructions pour les animateurs Le premier jour Faites une brève introduction sur les objectifs des pré- et post-évaluations et sur le besoin, pour tous les participants, de les remplir toutes les deux. Dites aux participants que leurs résultats personnels ne seront pas communiqués et qu ils n affecteront pas leurs futures opportunités de formation. (Si l on vous le demande, soulignez que les informations de genre sont recueillies par le Plan d urgence du Président des États-Unis pour la lutte contre le sida aux fins d'établissement de rapports). Demandez aux participants de procéder à la pré-évaluation, en saisissant leur nom ou les numéros qui leur ont été attribués ou tout autre code d identification anonyme. Suite à cela, ils tentent de répondre correctement aux questions de connaissances, puis ils notent leurs compétences CCSC sur une échelle de 1 à 5. Ramassez les formulaires remplis par les participants et servez-vous des solutions pour calculer le nombre de bonnes réponses aux questions de connaissances données par chacun des participants. Saisissez le nom ou le numéro d identification de chacun sur la feuille Excel qui convient, ainsi que leur nombre de bonnes réponses et leur propre note en compétences CCSC. Ne communiquez ni ces résultats, ni les bonnes réponses aux participants. Assurez-vous que tous les participants procèdent bien à la pré-évaluation le premier jour, avant que la formation ne commence. (Quiconque arrive en retard ou manque le premier jour doit remplir la pré-évaluation avant de se joindre à la formation) GUIDE DE L ANIMATEUR INTRODUCTION PAGE 5

7 À la fin de la formation Assurez-vous que tous les participants procèdent bien à la post-évaluation le dernier jour de la formation. Ceux qui partent avant la fin doivent remplir le formulaire avant de quitter les lieux. Ouvrez la feuille Excel utilisée pour les pré-évaluations et saisissez-y le nombre de bonnes réponses aux questions de connaissances données par chaque participant à côté de son nom ou de son numéro d identification. La feuille de calcul effectuera automatiquement le changement du nombre de bonnes réponses entre la pré- et la post-évaluation. Cette différence est le score, pas le nombre de bonnes réponses. Ne rapportez pas de changements dans les connaissances et compétences pour un participant qui n a pas complété les deux évaluations. La comparaison est le score, pas le nombre de bonnes réponses ou le nombre de participants qui ont reçu une note élevée. Saisissez sur la feuille Excel le nombre de participants hommes et femmes dont le score de connaissances a augmenté entre la pré-évaluation et la post-évaluation. La feuille Excel calcule ensuite le pourcentage de tous les participants qui ont augmenté leur score de connaissances pendant la formation. Saisissez sur la feuille Excel le nombre de participants hommes et femmes qui ont augmenté leurs niveaux moyens de compétences entre la pré-évaluation et la post-évaluation. La feuille Excel calcule ensuite le pourcentage de tous les participants qui ont augmenté leurs niveaux de connaissances pendant la formation. Si les participants demandent leurs résultats personnels, communiquez-les-leur en privé. Les animateurs peuvent également rendre aux participants les originaux de leurs évaluations si tous les scores ont été enregistrés et vu qu il n est pas nécessaire de conserver ces documents. Conservez les pré- et post-évaluations sous clé. Signalez l ensemble des scores et des notes { l organisation ou { l agence responsable de la formation, mais sans divulguer le nom des participants. Sondage de suivi Trois à six mois après la formation CCSC, l animateur ou l'organisateur de la formation enverra un courriel { chaque participant lui demandant de bien vouloir procéder à un sondage au cours de la semaine qui suit. Ce courriel peut contenir un hyperlien vers un sondage en ligne ou directement vers les questions du sondage. Deux semaines plus tard, la personne responsable de l envoi des courriels calculera le pourcentage de participants qui ont répondu et enverra un courriel de rappel { ceux qui ne l ont pas fait. (L objectif est un taux de réponse de 75 pour cent.) Les sondages servent { estimer l impact de la formation CCSC sur le lieu de travail. GUIDE DE L ANIMATEUR INTRODUCTION PAGE 6

8 OUTIL D ÉVALUATION DES CAPACITÉS CCSC (OEC-CCSC) Vérifiez le type d évaluation effectué : Pré-évaluation Post-évaluation Date : / / Genre : Homme Femme Nom ou Code d identification : Jour Mois Année Veuillez n entourer qu une seule réponse pour chaque question. I. Questions de connaissances de la CCSC Section 0 ou Module 0 : Concepts CCSC de base 1. À quel niveau le modèle socio-écologique aborde-t-il le changement? a. Individuel b. Communauté c. Environnement sociopolitique d. Tout ce qui précède 2. Parmi ce qui suit, qu est-ce qui N EST PAS un principe transversal de la CCSC? a. Prendre en considération le contexte social. b. Utiliser les théories et les modèles pour orienter les décisions. c. Ne se focaliser que sur le changement comportemental de la personne. d. S appuyer sur la recherche pour mener le programme. 3. Parmi ce qui suit, qu est-ce qui est une caractéristique clé de la CCSC? a. La CCSC est un processus interactif, documenté et planifié dont l'objectif est de changer les normes sociales et les comportements individuels. b. La CCSC utilise un modèle socio-écologique pour le changement. c. La CCCS opère par le biais de trois stratégies clés : le plaidoyer, la mobilisation sociale et le changement comportemental. d. Tout ce qui précède. OUTIL D ÉVALUATION QUESTIONS DE COMPETENCES PAGE 7

9 Section 1 ou Module 1 : Compréhension de la situation 1. Les personnes qui ont travaillé dans ce domaine pendant de nombreuses années peuvent sauter l étape intitulée Compréhension de la situation. a. Vrai b. Faux 2. Parmi les affirmations suivantes, quelles sont celles qui s appliquent aux théories de la CCSC et aux modèles théoriques? a. Elles vous disent ce que les gens feront toujours, quel que soit le type de situation. b. Elles fournissent des programmes et des informations sur les moyens de financer leurs activités. c. Elles vous aident { comprendre comment et pourquoi les gens se comportent d une certaine façon. d. Elles contribuent { définir les besoins en personnel d un programme CCSC. 3. Parmi ce qui suit, qu est-ce qui est abordé lorsqu un programme CCSC utilise un modèle socio-écologique? a. Facteurs transversaux (information, motivation, capacité à agir, normes) b. Analyse du contexte (activer l environnement, la communauté, l interpersonnel) c. Analyse des personnes (soi-même, partenaires, famille, pairs, leaders, prestataires, gouvernement, ONG, secteur privé) d. Tout ce qui précède 4. Vérifier les hypothèses en examinant les recherches existantes est une étape essentielle de la compréhension de la situation. a. Vrai b. Faux 5. Parmi les raisons suivantes, quelle est celle qui convient { l examen des activités des intervenants lors d une analyse situationnelle? a. Pour étudier les opportunités de liens et de collaboration. b. Pour s assurer que les intervenants privilégient votre programme par rapport aux autres. c. Pour éviter un double effort dans une communauté. d. A et C. Section 2 ou Module 2 : Ciblage et conception de la stratégie de communication 1. Parmi ce qui suit, qu est-ce qui NE décrit PAS le rôle joué par la stratégie de communication CCSC? a. C est une passerelle entre l'analyse de la situation et la création de matériels, de produits et d activités. b. Elle limite la capacité d un programme { changer de direction. c. Elle donne l orientation du reste de l intervention. d. Elle garantit que les différents produits, matériels et activités travaillent en synergie pour créer le changement. OUTIL D ÉVALUATION QUESTIONS SUR LES CONNAISSANCES PAGE 8

10 2. Dans le cadre d un programme de planification familiale qui s adresse aux populations urbaines masculines et féminines en âge de procréer, parmi les groupes suivants et dans une analyse des personnes, quel serait celui qui serait considéré parmi les personnes influençant directement les personnes les plus affectées? a. Journalistes et programmateurs de radio qui traitent de la santé dans les villes. b. Défenseurs nationaux pour le droit des femmes. c. Pharmaciens en milieu urbain qui fournissent des contraceptifs modernes. 3. Les objectifs de communication sont adaptés { un public spécifique, ils sont mesurables, quoi d autre? a. Ils comprennent des descriptions détaillées des différents publics. b. Ils abordent les obstacles au changement que le public va rencontrer. c. Ils informent le public de ce qu il fait mal. d. Ils sont semblables aux objectifs généraux du programme. 4. L approche stratégique réfère { la façon dont un programme CCSC décide de présenter ses activités dans une intervention, campagne, ou activité unique. a. Vrai b. Faux 5. Les activités CCSC auront un plus fort impact si : a. Un seul canal de communication est utilisé pour toutes les activités. b. Les canaux de communication sont stratégiquement combinés de façon à ce que les messages et les activités se renforcent mutuellement. c. Les médias imprimés sont essentiellement utilisés pour communiquer des messages. d. A et C. Section 3 ou Module 3 : Création des interventions et des matériels pour le changement 1. Parmi ce qui suit, qu est-ce qui N EST généralement PAS un élément d un exposé créatif? a. Le but et le ou les public(s) cible(s) des matériels et des activités b. Les changements désirés, les obstacles au changement et les objectifs de communication c. Un résumé du message d. L identité du personnel qui travaillera sur le matériel ou l activité 2. Parmi ce qui suit, qu est-ce qui N'est PAS un élément essentiel de la conception du matériel et du message? a. Rester simple. b. Connaître et impliquer son public. c. Présenter une solution. d. Utiliser autant de messages et autant d informations que possible. OUTIL D ÉVALUATION QUESTIONS SUR LES CONNAISSANCES PAGE 9

11 3. Il n y a pas de vraie différence entre un essai de concept et un prétest. a. Vrai b. Faux 4. Parmi ce qui suit, qu est-ce qui ne doit jamais venir en dernier lorsque l'on développe du matériel CCSC? a. Un examen des intervenants b. Un essai de concept c. Un prétest du public d. Un test du public sur le terrain Section 4 ou Module 4 : Mise en œuvre et suivi du processus de changement 1. Parmi les éléments suivants, quel est celui qui N est PAS une composante majeur du plan de travail d un programme CCSC? a. Noms des communautés où les activités seront mises en œuvre b. Activités liées aux objectifs de communication c. Indicateurs MO&E d. Rien de ce qui précède 2. Quelle grande catégorie de dépenses doit être incluse au budget de la CCSC? a. Recherche et planification de communication b. Manifestations spéciales c. MO&E d. Production d'émissions et de matériel imprimé de CCSC e. Tout ce qui précède 3. Parmi ce qui suit, qu est-ce qui est fondamental pour la gestion du personnel et la mise en œuvre d un programme CCSC? a. Formation et expérience acquise dans la CCSC b. Un diplôme universitaire c. Relations avec des personnes importantes dans la communauté d. Un état de service en termes de présence 4. Parmi ce qui suit, que faudrait-il intégrer à la supervision du personnel CCSC de terrain et des bénévoles? a. S assurer qu ils disposent du matériel de communication dont ils ont besoin pour mener leurs tâches { bien. b. Vérifier leurs cartes de pointage hebdomadaires. c. Téléphoner à chacun une fois par semaine. d. Se rendre régulièrement sur le site et donner une rétroaction. e. A et D OUTIL D ÉVALUATION QUESTIONS SUR LES CONNAISSANCES PAGE 10

12 Section 5 ou Module 5 : Évaluer et replanifier 1. Les extrants et la qualité sont deux types d indicateurs de suivi. a. Vrai b. Faux 2. Parmi ce qui suit, qu est-ce qui NE constitue PAS une décision clé à prendre avant la collecte de données? a. Qui utilisera les données et comment? b. Où notre prochain programme sera-t-il mis en œuvre? c. Quelles méthodes investigatrices d évaluation correspondent le mieux aux indicateurs? d. Comment garantirons-nous la qualité des données recueillies? e. Quels sont nos indicateurs? 3. Parmi les exemples suivants, quel est celui qui N est PAS un outil de suivi courant? a. Une proposition de financement b. Un registre utilisé par un employé à la sensibilisation c. Une enquête démographique de santé d. Le formulaire d observation d une formation 4. Parmi les possibilités suivantes, quelle est celle qui N'est PAS communément intégrée à un plan MO&E? a. Indicateurs b. Méthodes de collecte de données c. Rôles et responsabilités d. Un exposé créatif e. Le calendrier MO&E 5. Vous n'avez besoin de données de suivi que pour la replanification (Étape 5). a. Vrai b. Faux OUTIL D ÉVALUATION QUESTIONS SUR LES CONNAISSANCES PAGE 11

13 II. Aptitudes et compétences CCSC Pour chaque aptitude et compétence CCSC répertoriée, veuillez entourer le niveau que vous possédez, en vous basant sur une échelle de 1 à 5 et sur les définitions ci-dessous. Veuillez n entourer qu une seule note par question. 1=Pas d aptitude/ compétence Je n ai jamais réalisé cette compétence et je ne sais pas comment le faire. 2=Niveau novice Je comprends cette compétence de manière superficielle, mais pas assez pour la réaliser. 3=Niveau apprenti Je possède cette compétence, mais une formation supplémentaire à son sujet serait la bienvenue. 4=Niveau professionnel Je maîtrise bien cette compétence et je sais l'appliquer dans mon travail. 5=Niveau expert Je maîtrise cette compétence, je sais l'appliquer et former les autres à son sujet. Aptitude/Compétence Niveau de compétence Aucun Novice Apprenti Profession nel Section 1 ou Module 1 : Comprendre le contexte par l analyse de la situation 1. Réaliser une analyse de situation 2. Utiliser les théories ou les modèles d analyse de situation ou de conception de stratégie de communication 3. Utiliser les données de recherche pour la conception d'un programme CCSC 4. Examiner les activités des intervenants pendant une analyse de situation afin de réduire le doublement des programmes Section 2 ou Module 2 : Ciblage et conception de la stratégie de communication 1. Développer une stratégie de communication 2. Réaliser une segmentation du public 3. Développer des objectifs de communication 4. Déterminer une combinaison des canaux efficace pour atteindre les publics 5. Utiliser une approche stratégique qui connecte tous les canaux et les stratégies en un effort coordonné Section 3 ou Module 3 : Création des interventions et des matériels pour le changement 1. Développer des exposés créatifs 2. Réaliser un essai de concept auprès des publics clés 3. Examiner les intervenants et l'aspect technique des messages et des matériels développés 4. Prétest des matériels auprès des publics clés Section 4 ou Module 4 : Mise en œuvre et suivi du processus de changement Expert OUTIL D ÉVALUATION QUESTIONS DE COMPETENCES PAGE 12

14 Aptitude/Compétence Niveau de compétence Aucun Novice Apprenti Profession nel 1. Développer un plan de travail détaillé 2. Coordonner la mise en œuvre avec d autres programmes CCSC 3. Développer des budgets détaillés et précis avant de démarrer des activités CCSC 4. Coordonner la mise en œuvre d activités pour obtenir un impact (c.-à-d. envisager des activités concurrentes, synchroniser des éléments de programme, avoir des activités qui s enrichissent mutuellement) 5. Déterminer si la direction et le personnel ont la capacité de gérer et de mettre en œuvre des programmes CCSC. 6. Superviser régulièrement le personnel de terrain et s assurer de la bonne disponibilité de leurs matériels (notamment par l observation de terrain) Section 5 ou Module 5 : Évaluer et replanifier 1. Développer des plans MO&E pour les programmes CCSC 2. Développer des indicateurs pour les programmes CCSC qui soient en relation avec les objectifs de communication 3. Développer des outils de suivi de la mise en œuvre des programmes CCSC 4. Mettre un système en place pour assurer l'excellente qualité de la collecte de données et de l'analyse MO&E 5. Documenter et diffuser les résultats, les leçons apprises et les meilleures pratiques 6. Analyser et communiquer les données MO&E aux personnes chargées de mettre les programmes CCSC en œuvre 7. Utiliser les données MO&E pour affiner les programmes CCSC actuels Merci d avoir rempli cette évaluation! Expert OUTIL D ÉVALUATION QUESTIONS SUR LES CONNAISSANCES PAGE 13

15 Évaluation de suivi Nous vous remercions de votre récente participation à la formation en communication pour le changement comportemental et social (CCSC). Ce sondage de suivi a pour but d'évaluer l utilité qu a eue cette formation sur votre travail en cours. Votre rétroaction servira à suivre, évaluer et améliorer la formation. Veuillez consulter la page pour davantage d outils CCSC et d informations sur les ressources C-Change. Formations, cours en ligne et expériences de tutorat 1. Quels ont été les sujets couverts par votre récente formation, votre récent cours en ligne, ou votre récent tutorat? Veuillez cocher ou entourer tout ce qui s applique. Section 0 ou C-Module 0 : Introduction, ou une formation qui définissait et décrivait la CCSC et ses bases théoriques. Section 1 ou C-Module 1 : Compréhension de la situation, ou une formation qui traitait de la réalisation d une analyse de situation et d un modèle socio-écologique pour le changement. Section 2 ou C-Module 2 : Ciblage et conception, ou une formation qui traitait du développement d une stratégie de communication CCSC, de ses objectifs de communication et de ses publics. Section 3 ou C-Module 3 : Création, ou une formation qui traitait du développement d un exposé créatif et de la conception de matériels et de messages. Section 4 ou C-Module 4 : Mise en œuvre et suivi, ou une formation qui traitait du développement du plan de travail et du budget d un programme CCSC, de sa mise en œuvre pour impact, et de la gestion du personnel et des travailleurs de terrain. Section 5 ou C-Module 5 : Évaluation et replanification, ou une formation qui traitait des indicateurs MO&E, des méthodes et des outils de collecte de données, et du développement d un plan MO&E. Évaluations de suivi 2. Avez-vous réalisé une évaluation de suivi dans un délai de trois à six mois sur une ou plusieurs de ces formations? Oui Non 2a. Si oui, veuillez cocher les formations pour lesquelles vous avez réalisé une évaluation de suivi. Section 0 ou C-Module 0 : Introduction, ou équivalent Section 1 ou C-Module 1 : Compréhension de la situation, ou équivalent Section 2 ou C-Module 2 : Ciblage et conception, ou équivalent Section 3 ou C-Module 3 : Création, ou équivalent Section 4 ou C-Module 4 : Mise en œuvre et suivi, ou équivalent Section 5 ou C-Module 5 : Évaluation et replanification, ou équivalent OUTILS D ÉVALUATION SONDAGE DE SUIVI PAGE 14

16 Application de la formation et transfert de compétences 3. Comment avez-vous appliqué ce que vous avez appris au cours de cette ou de ces formations? Veuillez cocher toutes les propositions qui s appliquent. J ai partagé ce que j ai appris avec mes collègues de façon informelle. J ai partagé ce que j ai appris avec mes collègues et j ai fait une présentation { cet effet, le tout de façon formelle. J ai partagé ce que j ai appris de façon formelle et j ai fait une présentation devant les dirigeants de mon organisation. J ai formé mes collègues au contenu de la formation et { sur ce que j ai appris, le tout de façon formelle. J ai développé des plans concrets afin d utiliser ce que j avais appris lors de la formation dans mon travail. 3a. Si vous avez partagé ce que vous avez appris, veuillez expliquer brièvement ce que vous avez communiqué (outils, concepts ou autres types d informations) et comment et avec qui vous l'avez partagé. 3b. Veuillez décrire tout plan destiné à utiliser ce que vous avez appris pendant la formation. 4. Quel est le nombre approximatif de collègues avec lesquels vous avez partagé les connaissances sur la CCSC apprises pendant la formation? Plus de 10 4a. Quel est le nombre de salariés dans votre organisation ou votre agence? Plus de 10 OUTIL D ÉVALUATION SONDAGE DE SUIVI PAGE 15

17 5. À quel point avez-vous réussi à appliquer ce que vous avez appris pendant la formation dans votre travail? Veuillez noter cette réussite sur une échelle de 1 à 5 (5 représentant une forte réussite, 3 et 4 représentant une réussite moyenne, et 1 et 2 représentant une faible réussite Si vous avez choisi 3, 4 ou 5, merci de préciser ce que vous avez appliqué et comment vous l avez appliqué. Si vous avez choisi 1 ou 2, merci de préciser les difficultés rencontrées. Merci d avoir répondu { ce sondage de retour! OUTILS D ÉVALUATION SONDAGE DE SUIVI PAGE 16

18 Solutions aux questions de connaissances Section 0 ou C-Module 0 : 1. d 2. c 3. d Section 1 ou C-Module 1 : 1. b 2. c 3. d 4. a 5. d Section 2 ou C-Module 2 : 1. b 2. c 3. b 4. a 5. b Section 3 ou C-Module 3 : 1. d 2. d 3. b 4. b Section 4 ou C-Module 4 : 1. a 2. e 3. a 4. e Section 5 ou C-Module 5 : 1. a 2. b 3. c 4. d 5. b OUTIL D ÉVALUATION SOLUTIONS AUX QUESTIONS DE CONNAISSANCES PAGE 17

19 Ressources ayant servi au développement de l'oec-ccsc Les ressources et documents utiles suivants ont servi au développement de l OEC-CCSC. Association of Schools of Public Health Master s Degree in Public Health Core Competency Development Project Report. Version 2.3, octobre 2004 août Washington : ASPH. Bantwana Institute Community Assessment Tool: Providing Comprehensive OVC Care in Resource-Limited Settings. Washington : John Snow, Inc, World Education, et Bantwana Institute. Calhoun, J., et al Development of a core competency model for the master of public health degree. American Journal of Public Health, 98 (9), Castro, A. G. Coe, et S. Waisbord, éd Comunicación en Salud: Lecciones Aprendidas y Desafíos en el Desarrollo Curricular. Preparado por la Organización Panamericana de la Salud y el Proyecto CHANGE. Washington : AED/Grupo Manoff College of Nurses of Ontario Competency Review Tool. Toronto : CNO. International HIV/AIDS Alliance Network Capacity Analysis: A Toolkit for Assessing and Building Capacities for High Quality Responses to HIV. Brighton : The Alliance. Irigoin, M., P. Tarnapol, D. Faulkner, et G. Coe Mapping Competencies for Communication for Development et Social Change: Turning Knowledge, Skills, and Attitudes into Action. Washington : The Change Project/USAID. Programme des Nations Unies pour le développement A Synopsis of General Guidelines for Capacity Assessment and Development. New York : PNUD. Fonds des Nations Unies pour la population Communication for Development Roundtable Report: Focus on HIV/AIDS Communication and Evaluation. New York : FNUP. RESSOURCES PAGE 18

20 Crédits Images Graphique : C-Planning adapté de : Health Communication Partnership The new P-Process: Steps in strategic communication. Baltimore : Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health, Center for Communication Programs, Health Communication Partnership. McKee, Neill, Erma Manoncourt, Chin Saik Yoon, et Rachel Carnegie (éd.) Involving people, evolving behavior. New York : UNICEF ; Penang : Southbound. Parker, Warren, Lynn Dalrymple, et Emma Durden Communicating beyond AIDS awareness: A manual for South Africa (première édition). Afrique du Sud : Beyond Awareness Consortium. Academy for Educational Development (AED) A tool box for building health communication capacity. SARA Project, Social Development Division. Washington : AED. National Cancer Institute Making health communications work: A planner s guide. Rockville : U.S. Department of Health and Human Services. CREDIT IMAGES PAGE 19

COMPILATION D APPRENTISSAGE POUR LA COMMUNICATION SOCIALE ET DE COMPORTEMENT

COMPILATION D APPRENTISSAGE POUR LA COMMUNICATION SOCIALE ET DE COMPORTEMENT COMPILATION D APPRENTISSAGE POUR LA COMMUNICATION SOCIALE ET DE COMPORTEMENT Les C Modules : Documents d Apprentissage pour la Communication pour le Changement social et comportemental (CCSC) Projet de

Plus en détail

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE»

FINANCEMENT DE «PARTENAIRE PILOTE» Manuel de mise en œuvre de la communication pour le changement social et comportemental (CCSC) à destination des adolescents en milieu urbain en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) Organisation

Plus en détail

Comment répondre aux questions d un examen en droit qui sont basées sur des faits

Comment répondre aux questions d un examen en droit qui sont basées sur des faits Comment répondre aux questions d un examen en droit qui sont basées sur des faits Types de questions d examen Un examen en droit peut comporter plusieurs types de questions : à réponse courte, à développement,

Plus en détail

Guide de référence rapide pour la recherche au collégial

Guide de référence rapide pour la recherche au collégial Guide de référence rapide pour la recherche au collégial Daniel Puche, Ph.D., CEGEP de St-Hyacinthe, 2012 Ce guide se veut une référence pratique pour les enseignants-chercheurs dans leurs démarches de

Plus en détail

Mois d approvisionnement alimentaire adéquat (MAHFP) pour la mesure de l accès alimentaire des ménages: Guide d indicateurs VERSION 4

Mois d approvisionnement alimentaire adéquat (MAHFP) pour la mesure de l accès alimentaire des ménages: Guide d indicateurs VERSION 4 Mois d approvisionnement alimentaire adéquat (MAHFP) pour la mesure de l accès alimentaire des ménages: Guide d indicateurs VERSION 4 Juin 2010 Paula Bilinsky Anne Swindale FANTA FHI 360 1825 Connecticut

Plus en détail

Programme de bourses universitaires conjoint Japon-Banque mondiale (JJ/WBGSP) Programme régulier. Formulaire de demande de bourse 2012

Programme de bourses universitaires conjoint Japon-Banque mondiale (JJ/WBGSP) Programme régulier. Formulaire de demande de bourse 2012 Programme de bourses universitaires conjoint Japon-Banque mondiale (JJ/WBGSP) Programme régulier Formulaire de demande de bourse 2012 T H E W O R L D B A N K 1818 H Street NW MSN J4-402. Washington, DC

Plus en détail

République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo TERMES DE REFERENCE Pour une étude finale du projet Intégration des messages sur la santé dans les émissions radiophoniques et télévisées avec C-Change, FHI360 Search for Common Ground (Centre Lokole),

Plus en détail

Demande d aide financière

Demande d aide financière Demande d aide financière Fonds d affectation spéciale des Nations Unies devant aider les États en développement, en particulier les pays les moins avancés et les petits insulaires en développement, à

Plus en détail

Implication des Parties Prenantes dans les Plans d Application Chiffrés de la Planification Familiale

Implication des Parties Prenantes dans les Plans d Application Chiffrés de la Planification Familiale Kit de Ressources du Plan d Application Chiffré Kit de Ressources Implication des Parties Prenantes dans les Plans d Application Chiffrés de la Planification Familiale Cadre en quatre étapes pour impliquer

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE POUR L APPLICATION ET LE SUIVI DES POLITIQUES ET DES INTERVENTIONS DE PLAIDOYER

FEUILLE DE ROUTE POUR L APPLICATION ET LE SUIVI DES POLITIQUES ET DES INTERVENTIONS DE PLAIDOYER FEUILLE DE ROUTE POUR L APPLICATION ET LE SUIVI DES POLITIQUES ET DES INTERVENTIONS DE PLAIDOYER Cet ensemble d outils a été conçu pour renforcer la capacité des parties prenantes clefs de s impliquer

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL

FORMULAIRE DE DEMANDE D INSCRIPTION À TITRE DE TRAVAILLEUSE OU TRAVAILLEUR SOCIAL Formulaire de demande d inscription à titre de travailleuse ou travailleur social Certificat d inscription général de travailleuse ou travailleur social Combinaison de titres et d expérience pratique 250,

Plus en détail

le cycle de certification des écoécoles émérites (ccee)

le cycle de certification des écoécoles émérites (ccee) le cycle de certification des écoécoles émérites (ccee) Qu est-ce que le cycle de certification des ÉcoÉcoles émérites? Le CCEE est un cycle de certification de deux ans, soit une année d engagement et

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016. 1 re étape Lisez les lignes directrices pour connaître l objet de la bourse, les candidats et

SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016. 1 re étape Lisez les lignes directrices pour connaître l objet de la bourse, les candidats et LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE MISE EN CANDIDATURE SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016 Veuillez suivre les trois étapes suivantes pour soumettre une candidature à cette bourse : 1 re

Plus en détail

Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées :

Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées : Règlement sur les Normes d accessibilité intégrées : Guide pour la formation de vos employés en vertu de l article 7 www.verslaccessibilite.ca Août 2013 Avertissement La présente ressource de formation

Plus en détail

Marketing social. PPA Mars 2007

Marketing social. PPA Mars 2007 Marketing social PPA Mars 2007 Objectifs Survol des principes du marketing social. VOUS en tant que spécialiste du marketing social. Qu est-ce que le marketing social? Le marketing social est «l utilisation

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE AU PROGRAMME D'ÉCHANGE ENTRE PAIRS ASSOCIATION INTERNATIONALE DES GÉRANTS DE LA VACCINATION (IAIM)

FORMULAIRE DE DEMANDE AU PROGRAMME D'ÉCHANGE ENTRE PAIRS ASSOCIATION INTERNATIONALE DES GÉRANTS DE LA VACCINATION (IAIM) FORMULAIRE DE DEMANDE AU PROGRAMME D'ÉCHANGE ENTRE PAIRS ASSOCIATION INTERNATIONALE DES GÉRANTS DE LA VACCINATION (IAIM) Cher candidat/chère candidate, Le Programme d'échange de l'association internationale

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Vérification des qualifications et des diplômes chinois d études postsecondaires. CAPLA Octobre 2006

Vérification des qualifications et des diplômes chinois d études postsecondaires. CAPLA Octobre 2006 Vérification des qualifications et des diplômes chinois d études postsecondaires CAPLA Octobre 2006 Principaux objectifs VETASSESS et nos activités d évaluation Les études postsecondaires et les diplômes

Plus en détail

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence

PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION 2014 : Appel à propositions et termes de référence Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West and Central Africa PROGRAMME ROCARE DES SUBVENTIONS POUR LA REHCERCHE EN EDUCATION, 9 ième EDITION OU EDITION

Plus en détail

TECHNICIENS EN GÉNIE INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION. Poste : Conditions d accès à la profession : INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION

TECHNICIENS EN GÉNIE INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION. Poste : Conditions d accès à la profession : INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION Norme professionnelle (Pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Poste : Description du poste (selon la définition

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Auto-évaluation des organisations de l hémophilie

Auto-évaluation des organisations de l hémophilie Auto-évaluation des organisations de l hémophilie Introduction À l instar de nombreuses organisations bénévoles, les organisations de patients hémophiles ont parfois du mal à subvenir aux besoins de la

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

Sondage sur le climat. scolaire. Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs

Sondage sur le climat. scolaire. Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs Sondage sur le climat scolaire Guide d utilisation à l attention des administratrices et des administrateurs SONDAGE EN LIGNE Table des matières Introduction...2 Instructions étape par étape à l intention

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004

Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004 Note informative Commission de coopération dans le domaine du travail juillet 2004 HAUSSE DU NIVEAU DE SCOLARITÉ DE LA POPULATION ACTIVE EN AMÉRIQUE DU NORD Selon des statistiques récentes, la population

Plus en détail

INVITATION À PRÉSENTER DES IDÉES

INVITATION À PRÉSENTER DES IDÉES INVITATION À PRÉSENTER DES IDÉES L American Association for Cancer Research International-Canada (AACR International-Canada), au nom de Stand Up To Cancer Canada (SU2C Canada) et du Consortium sur les

Plus en détail

DIRECTIVES. 2. Vous devez joindre au présent formulaire les documents originaux ou des copies certifiées conformes à l original suivants :

DIRECTIVES. 2. Vous devez joindre au présent formulaire les documents originaux ou des copies certifiées conformes à l original suivants : DEMANDE DE RECONNAISSANCE D UN DIPLÔME OU D UNE FORMATION EN VUE DE L EXERCICE DE LA PHARMACIE AU QUÉBEC DIRECTIVES 1. Veuillez écrire en lettres moulées de façon lisible. Le présent document doit être

Plus en détail

Ce que vous devez savoir avant de soumettre votre demande pour le bénéfice maladie grave

Ce que vous devez savoir avant de soumettre votre demande pour le bénéfice maladie grave Avant de soumettre votre demande Ce que vous devez savoir avant de soumettre votre demande pour le bénéfice maladie grave Veuillez prendre connaissance des termes de votre contrat d assurance afin de vous

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Guide de préparation à la certification

Guide de préparation à la certification Guide Guide de préparation à la certification Axis Certification Program Sommaire 1. Introduction 3 2. Qu est-ce que l Axis Certification Program? 3 3. Informations détaillées sur l examen 4 4. Préparation

Plus en détail

PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS

PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS PROPOSITION ASSURANCE DES SPORTS BFL CANADA risques et assurances inc. 2001 McGill College, Bureau 2200, Montréal, Québec, H3A 1G1 Tél. (514) 843-3632 / 800 455-2842 Télec. (514) 843-3842 Renseignements

Plus en détail

Guide pour l élaboration des rapports sur le projet (rapport descriptif et rapport financier)

Guide pour l élaboration des rapports sur le projet (rapport descriptif et rapport financier) Guide pour l élaboration des rapports sur le projet (rapport descriptif et rapport financier) Ce sont les projets qui doivent être les premiers bénéficiaires de l élaboration des rapports. Ils permettent

Plus en détail

Formulaire de demande d inscription. Licence. 1. Identité. Vos études à l Université Paris-Sorbonne Abou Dhabi. Réservé à l administration :

Formulaire de demande d inscription. Licence. 1. Identité. Vos études à l Université Paris-Sorbonne Abou Dhabi. Réservé à l administration : Formulaire de demande d inscription Licence Réservé à l administration : Date de réception: Lettre envoyée le: 1. Identité (Veuillez remplir en respectant les indications exactes de votre passeport) Nom

Plus en détail

Devenir un gestionnaire de personnes

Devenir un gestionnaire de personnes Devenir un gestionnaire de personnes SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Déterminer vos besoins Trouver les bonnes personnes Conserver les bons employés SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le passage de personne d

Plus en détail

MAster of Cultural LANDscapes

MAster of Cultural LANDscapes MASTER MACLAND-OMJ MAster of Cultural LANDscapes DOSSIER DE CANDIDATURE ETUDIANTS 2014-2016 Date limite des candidatures par email : 30 juin 2014 Pour de plus amples informations : http://www.maclands.fr/

Plus en détail

Quand et où pourrai-je acheter des billets pour la finale?... 4 Y a-t-il des restrictions dans l achat de billets pour la finale?...

Quand et où pourrai-je acheter des billets pour la finale?... 4 Y a-t-il des restrictions dans l achat de billets pour la finale?... FAQS 1 Où et quand se déroulera la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015?... 3 Quels pays seront représentés?... 3 Quel est le calendrier des matchs?... 3 À quelle heure les matchs démarreront-ils?...

Plus en détail

PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES

PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES Des systèmes de santé plus solides. Un meilleur impact sur la santé. EN PARTENARIAT AVEC LES ORGANISATIONS LOCALES Depuis

Plus en détail

Programme d assurance de la qualité. Tutoriel Portfolio professionnel

Programme d assurance de la qualité. Tutoriel Portfolio professionnel Programme d assurance de la qualité Tutoriel Portfolio professionnel Information sur le tutoriel Ce tutoriel a été conçu afin d aider les hygiénistes dentaires à compléter les formulaires du portfolio

Plus en détail

Une étude du leadership chrétien

Une étude du leadership chrétien Une étude du leadership chrétien DES HOMMES, DES TACHES ET DES BUTS par Billie Davis MANUEL D ETUDE Produit en collaboration avec la redaction de Global University--ICI Spécialiste du développement de

Plus en détail

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Ce programme a été conçu par les professeurs de la Weatherhead School of Management de la Case Western Reserve

Plus en détail

Création d entreprise «Survey_Economy» www.doingbusiness.org

Création d entreprise «Survey_Economy» www.doingbusiness.org Création d entreprise «Survey_Economy» www.doingbusiness.org Nous tenons à vous remercier pour votre collaboration au projet Doing Business. Votre contribution et votre expertise dans le domaine de la

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Préambule: DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée

Plus en détail

Planification financière

Planification financière Planification financière Introduction La planification financière couvre un large éventail de sujets et dans le meilleur des cas, elle les regroupe d une manière ordonnée et intégrée. Toutefois, vu qu

Plus en détail

Mini atelier: Les plans de travail annuels à la bibliothèque publique

Mini atelier: Les plans de travail annuels à la bibliothèque publique Mini atelier: Les plans de travail annuels à la bibliothèque publique Automne 2012 Traduction de Annual Work Plans in the Public Library Fall 2011 Service des bibliothèques de l Ontario-Sud 111, rue Peter

Plus en détail

Guides d introduction sur l amélioration de la qualité. Guide d introduction sur la propagation

Guides d introduction sur l amélioration de la qualité. Guide d introduction sur la propagation Guides d introduction sur l amélioration de la qualité Guide d introduction sur la propagation REMERCIEMENTS Ce manuel est le résultat des efforts de Qualité des services de santé Ontario (QSSO). Pour

Plus en détail

DEMANDE D ÉVALUATION DES DIPLÔMES INTERNATIONAUX

DEMANDE D ÉVALUATION DES DIPLÔMES INTERNATIONAUX WES_BrochureFrench.qxd:WES_brochure.qxd 12-11-27 10:01 AM Page 1 Des évaluations de diplôme crédibles Faire évaluer vos diplômes par WES peut vous donner l avantage sur les autres étudiants. Votre rapport

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail

SÉLECTION DE CONSULTANTS

SÉLECTION DE CONSULTANTS MODÈLE DE RAPPORT D ÉVALUATION SÉLECTION DE CONSULTANTS Banque mondiale Washington Octobre 1999 iii Préface 1 Les Consultants 2 qui sont employés par les Emprunteurs de la Banque mondiale et dont les

Plus en détail

Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel

Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide d élaboration du plan d activités et du plan opérationnel Mise à jour : juillet 2009 Version 3.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

41% LA PRISE DE DÉCISION DES MÉNAGES ET L UTILISATION DE LA CONTRACEPTION EN ZAMBIE. Note de recherche

41% LA PRISE DE DÉCISION DES MÉNAGES ET L UTILISATION DE LA CONTRACEPTION EN ZAMBIE. Note de recherche Note de recherche NOVEMBRE 2013 PAR KATE BELOHLAV ET MAHESH KARRA LA PRISE DE DÉCISION DES MÉNAGES ET L UTILISATION DE LA CONTRACEPTION EN ZAMBIE Les besoins non satisfaits en planification familiale correspondent

Plus en détail

Pharmaciens de l industrie. Art. L. 4221-1 et suivants du code de la santé publique. Votre état civil. Remplir en majuscules accentuées

Pharmaciens de l industrie. Art. L. 4221-1 et suivants du code de la santé publique. Votre état civil. Remplir en majuscules accentuées Demande d inscription ou de modification d inscription au tableau de la Section B de l Ordre des pharmaciens Pharmaciens de l industrie Art. L. 4221-1 et suivants du code de la santé publique Votre état

Plus en détail

Fiche de candidature pour un programme de formation

Fiche de candidature pour un programme de formation INSTITUT AFRICAIN DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE PLANIFICATION (IDEP) BANQUE ARABE POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EN AFRIQUE (BADEA) Fiche de candidature pour un programme de formation THEME : LIEU

Plus en détail

Poste : AGENT AUX ACHATS. Conditions d accès à la profession : Tâches : ACHATS

Poste : AGENT AUX ACHATS. Conditions d accès à la profession : Tâches : ACHATS Norme professionnelle (Pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la définition

Plus en détail

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick SONDAGE SUR L ATTITUDE DES PARENTS ENVERS L ÉDUCATION EN MATIÈRE DE SANTÉ SEXUELLE Nota : Vous pouvez transmettre ce sondage de

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

GUIDE DU FORMATEUR. L'art d'inspirer une équipe de travail

GUIDE DU FORMATEUR. L'art d'inspirer une équipe de travail GUIDE DU FORMATEUR L'art d'inspirer une équipe de travail TABLE DES MATIÈRES PRÉPARATION À L'ATELIER LE MESSAGE VIDÉO................................................................ 2 COMMENT UTILISER

Plus en détail

DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN

DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN Analyse secondaire des données des enquêtes démographiques et de santé réalisées au Bénin et à Madagascar Avril

Plus en détail

Indice d intégration du genre

Indice d intégration du genre Indice d intégration du genre Pays: Effectifs: Budget année fiscale (spécifier année): Directeur ou gestionnaire dans le pays: Date: Introduction Objectif Suite à l engagement pris par l USAID à la défense

Plus en détail

ADVANCING PARTNERS & COMMUNITIES

ADVANCING PARTNERS & COMMUNITIES RESSOURCES ET ORIENTATION DE SOUS-SUBVENTION ADVANCING PARTNERS & COMMUNITIES ORIENTATION SUR LE PLAN DE STRATEGIE DE CO-BRANDING ET DE MARQUAGE POUR LES BENEFICIAIRES DE SUBVENTIONS Advancing Partners

Plus en détail

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT Date 22/05/2014 Pays: Maroc Description de la mission: Consultant(e) National(e): Évaluation nationale du cadre juridique et institutionnel

Plus en détail

Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM

Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM LIVRE BLANC Utilisation de l automatisation du marketing pour augmenter le retour sur investissement du CRM Introduction La technologie permet d améliorer de manière significative la productivité du service

Plus en détail

Master Dynamics of Cultural Landscapes and heritage Management

Master Dynamics of Cultural Landscapes and heritage Management Master Dynamics of Cultural Landscapes and heritage Management DYCLAM Dossier de candidature Etudiants 2015-2017 1 NOTES EXPLICATIVES Veuillez lire attentivement les instructions ci-dessous avant de compléter

Plus en détail

Promotion 2014-2015 Formulaire de candidature

Promotion 2014-2015 Formulaire de candidature Programme de formation en Gestion de la Politique Economique (GPE) organisé sous le parrainage Banque mondiale - Ministère français des Affaires étrangères et européennes Promotion 2014-2015 Formulaire

Plus en détail

Bienvenue à notre sondage en ligne pour l examen du Code canadien de déontologie professionnelle des psychologues

Bienvenue à notre sondage en ligne pour l examen du Code canadien de déontologie professionnelle des psychologues Bienvenue à notre sondage en ligne pour l examen du Code canadien de déontologie professionnelle des psychologues Conformément à l engagement de la Société canadienne de psychologie (SCP) d effectuer des

Plus en détail

Une stratégie d enseignement de la pensée critique

Une stratégie d enseignement de la pensée critique Une stratégie d enseignement de la pensée critique Jacques Boisvert Professeur de psychologie Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu La pensée critique fait partie des capacités à développer dans la formation

Plus en détail

Bienvenue. Critères d éligibilité. Contact Information

Bienvenue. Critères d éligibilité. Contact Information Bienvenue La Fondation de bienfaisance Placements Mackenzie (la Fondation) est un organisme sans but lucratif dirigé par les employés. Nous avons pour mission d investir dans des organismes et programmes

Plus en détail

Faits saillants et survol des résultats du sondage

Faits saillants et survol des résultats du sondage NORMES PROFESSIONNELLES NATIONALES pour les gestionnaires de ressources bénévoles Préparer les prochaines étapes Résultats du sondage d'octobre 2012 Merci aux membres qui ont pris le temps de répondre

Plus en détail

Instructions pour le dépôt d une plainte en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière

Instructions pour le dépôt d une plainte en vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités auprès de la Commission de révision de l évaluation foncière Tribunaux de l environnement et de l'amenegment du territoire Ontario Commission de révision de l'évaluation foncière 655 rue Bay, suite 1500 Toronto ON M5G 1E5 Téléphone: (416) 212-6349 Sans Frais: 1-866-448-2248

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

Bienvenue à l historien virtuel 2.0

Bienvenue à l historien virtuel 2.0 Bienvenue à l historien virtuel 2.0 Par où commencer.2 Comment s inscrire...4 Comment créer des classes..7 Comment éditer une leçon.. 10 Comment partager une leçon...21 Comment se débrancher.. 22 Comment

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL de Postes Canada EDUCATION, ATELIERS À AWARENESS L INTENTION & DES HANDS-ON PROFESSIONNELS TRAINING FOR AGENCY PROFESSIONALS DE LA PUBLICITÉ Fundamentals Pour des campagnes

Plus en détail

Avis d Appel d Offres Ouvert : Campagne Publicitaire pour l American English Language Program

Avis d Appel d Offres Ouvert : Campagne Publicitaire pour l American English Language Program Introduction : l Ambassade des Etats Unis au Niger est heureuse d annoncer l ouverture d un appel d offres ouvert pour une campagne publicitaire pour son programme d anglais qui vient juste d être transféré

Plus en détail

Sujets Afin d aborder des sujets d actualité, les organisateurs de la conférence lancent un appel à propositions sur les sujets suivants :

Sujets Afin d aborder des sujets d actualité, les organisateurs de la conférence lancent un appel à propositions sur les sujets suivants : 8 e Conférence internationale sur la micro-assurance, www.microinsuranceconference.org/2012 La 8 e Conférence internationale sur la micro-assurance aura lieu du 6 au 8 novembre 2012 à Dar es Salam, en

Plus en détail

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION À L USAGE DES ORGANISATIONS HUMANITAIRES ET DE DEVELOPPEMENT REALISANT UNE AUTO-EVALUATION SUR LA BASE DE LA NORME HAP 2010

Plus en détail

Formation certifiante au métier de coach scolaire

Formation certifiante au métier de coach scolaire Formation certifiante au métier de coach scolaire 1 Préambule CoachingMaestro est un portail de formations dédié à toute personne intéressée dans l accompagnement des jeunes. Préambule Ses missions sont

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA GUIDE DE TRANSMISSION WEB 2014. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE-SALAIRE 20$ 40$ 80$ 50 $ 30$ WEBGUIDE-14

OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA GUIDE DE TRANSMISSION WEB 2014. oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE-SALAIRE 20$ 40$ 80$ 50 $ 30$ WEBGUIDE-14 7 GUIDE DE TRANSMISSION WEB 204 OBLIGATIONS D ÉPARGNE DU CANADA oec.gc.ca PROGRAMME D ÉPARGNE-SALAIRE 40$ 5$ 30$ 0$ 20$ 80$ 70$ 0$ Pourquoi épargnez-vous? 50 $ 40$ 20 0$ 80$ 4 20$ 7 7 $ $ $ $ $ $ $ $ $

Plus en détail

DOSSIER DE SAISINE pour l accès à la fonction publique territoriale des personnes reconnues travailleur handicapé Ingénieur territorial

DOSSIER DE SAISINE pour l accès à la fonction publique territoriale des personnes reconnues travailleur handicapé Ingénieur territorial NB : En vertu des dispositions de l article 8 du décret n 2007-196 du 13 février 2007, la commission procède à une comparaison des connaissances, compétences et aptitudes attestées par votre ou vos titres

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Janvier Module 2009 10 : Gérer les conflits Modifié en décembre 2010 Révisé en décembre 2012 Révisé en décembre 2012 1 Objectif

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR. SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS Page 1 LIV_PRJ_RDL_DEV914_APP_ENLIGNE_GUIDE_UTILISATEUR_1,1_2013-03-14.docx/.

GUIDE DE L UTILISATEUR. SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS Page 1 LIV_PRJ_RDL_DEV914_APP_ENLIGNE_GUIDE_UTILISATEUR_1,1_2013-03-14.docx/. SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS GUIDE DE L UTILISATEUR SERVICE EN LIGNE DE PRISE DE RENDEZ-VOUS Page 1 Table des matières 1 Termes techniques, icônes et boutons... 4 1.1 Termes techniques... 4

Plus en détail

2) Modèle de rapport mensuel sur les données relatives aux participants (MDRP) à l ICTA Ce rapport est présenté en format Microsoft Excel.

2) Modèle de rapport mensuel sur les données relatives aux participants (MDRP) à l ICTA Ce rapport est présenté en format Microsoft Excel. Initiative ciblée pour les travailleurs âgés (ICTA) Instructions pour la présentation des rapports mensuels et trimestriels à l intention des fournisseurs de services 2014-2015 Le ministère de la Formation

Plus en détail

Inscrire un nouvel élève

Inscrire un nouvel élève Système d éducation publique de la Nouvelle-Écosse Inscrire un nouvel élève Dernière révision : 1. Aide-mémoire EST-CE QUE VOUS AVEZ?...4 2. Documents qu il est possible qu on exige au moment de l inscription...5

Plus en détail

OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT

OBJECTIFS DU MILLÉNAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT ÉVALUER LE COÛT D ATTEINTE DE LA CIBLE 10 SUR L EAU ET L ASSAINISSEMENT Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et la Cible 10 sur l eau et l assainissement A l occasion du Sommet du Millénaire

Plus en détail

DEMANDE D EXONÉRATION DES PRIMES D ASSURANCE-VIE

DEMANDE D EXONÉRATION DES PRIMES D ASSURANCE-VIE DEMANDE D EXONÉRATION DES PRIMES LA DEMANDE D EXONÉRATION DES PRIMES La présentation de formulaires dûment remplis constitue la première et peut-être la plus importante démarche à entreprendre en vue de

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 LIVRE BLANC SUR LES PRATIQUES ITIL Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 Exploiter le potentiel des pratiques ITIL grâce aux ateliers d analyse de solutions organisés

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail