ÉDITORIAL JEAN-LOUIS MUSCAGORRY. Délégué RTE Île-de-France Normandie. RTE innove en Île-de-France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉDITORIAL JEAN-LOUIS MUSCAGORRY. Délégué RTE Île-de-France Normandie. RTE innove en Île-de-France"

Transcription

1 1

2 ÉDITORIAL RTE innove en Île-de-France RTE gère, à chaque instant, via les autoroutes de l électricité, l équilibre entre la production et la consommation. Sur la région, cette dernière est en hausse de 2% en 2013 à 71,4 TWh. Le Grand Paris apportera son lot de besoins en puissance électrique avec 2200 MW supplémentaires en 2030! Dans une région où la demande en électricité représente un cinquième de la consommation française, RTE participe à bâtir la smart city, la ville intelligente, de demain et ses mobilités électriques, tout en relevant le défi de la transition énergétique. Innovation économique. En Île-de-France, RTE est garant de la sûreté et de la qualité d alimentation des poumons économiques : Paris intra-muros, le quartier d affaires de la Défense, le pôle de Roissy -premier aéroport français-, le plateau de Saclay Sur ces territoires d enjeux, RTE y acte son rôle moteur dans la relance économique de notre pays. Pour préparer l équilibre entre l offre et la demande d électricité à moyen et long termes, RTE poursuit une politique d investissements soutenus. En 2013, l entreprise a investi 116 millions d euros dans la région et prévoit d y investir plus de 500 millions entre 2014 et Innovation technologique. RTE facilite le développement de data centers en Île-de-France et affirme, chaque jour un peu plus, sa capacité à innover dans le domaine des SmartGrids et des outils digitaux de prévision et de suivi des flux électriques de production et de consommation. Alors que l Île-de-France, dans le cadre du Grand Paris, se dote des moyens d une mégapole, le réseau de l intelligence électrique innove pour accompagner cette mutation et l évolution des habitudes de consommation de près de 12 millions d'habitants. En Île-de-France, responsabilité, performance et anticipation caractérisent RTE. Une ADN innovante, pour permettre à chacun de nos clients franciliens un accès durable, économique, sûr et propre à l électricité. JEAN-LOUIS MUSCAGORRY Délégué RTE Île-de-France Normandie 2

3 SOMMAIRE DÉLÉGATION RTE RÉGION ÎLE-DE-FRANCE MÉDIATHÈQUE RTE OLIVIER GUERRIN CONSOMMATION PRODUCTION PROJETS ET INVESTISSEMENTS PANORAMA DES RÉGIONS ANNEXES

4 I. CONSOMMATION 4

5 SYNTHÈSE LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ RÉGIONALE CONTINUE D AUGMENTER Avec GWh (71,4 TWh), la consommation d électricité en Île-de-France en 2013 progresse de 2 % par rapport à 2012 (+ 1,1 % au niveau national). Corrigée du facteur météorologique*, la consommation de la région tend à se stabiliser (- 0,4%), à l instar de la consommation nationale. De 2006 à 2013, la consommation corrigée augmente près de 2 fois plus rapidement (+ 5,1%) que la consommation corrigée nationale (+ 3 %). En 2013, la région importe environ 92% de l électricité qu elle consomme. (*) La consommation finale corrigée permet d analyser les évolutions de la consommation en les corrigeant préalablement de l aléa météorologique et du secteur de l énergie 1. CONSOMMATION 5

6 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION GWh ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION EN ÎLE-DE-FRANCE CONSOMMATION FINALE CONSOMMATION FINALE CORRIGÉE DU FACTEUR MÉTÉOROLOGIQUE GWh UNE ÉVOLUTION DIFFÉRENCIÉE EN FONCTION DE LA TYPOLOGIE DES CONSOMMATEURS PME/PMI PARTICULIERS ET PROFESSIONNELS GRANDE INDUSTRIE ANALYSE DE LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ EN ÎLE-DE-FRANCE La progression de 2% de la consommation d électricité s explique par : Des températures plus froides en 2013 qu en 2012 Le secteur PMI/PME - Particuliers, dont la consommation continue de progresser en 2013 (+ 2,3%) à 64,2 TWh, à l inverse du rythme annuel plutôt stable constaté à l échelle nationale (-0,1%). Ce secteur représente 90% de la consommation régionale. La consommation de la grande industrie en Île-de-France tend à se stabiliser à 7,2 TWh (- 0,45%). Au niveau national, la baisse est plus marquée avec - 2,5%. L Île-de-France est la première région en termes d emplois industriels. 1. CONSOMMATION 6

7 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION 5% 4% 3% 2% 1% 0% ÎLE DE FRANCE 5,2% FRANCE 3,0% ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION FINALE CORRIGÉE DE 2006 À 2013 Entre 2006 et 2013, la consommation régionale augmente près de 2 fois plus rapidement que la consommation nationale. LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ 2013 CONSOMMATION CONSOMMATION DU SECTEUR INDUSTRIEL CONSOMMATION DES PME/PMI, PROFESSIONNELS ET PARTICULIERS (*) ENTRE 2012 ET 2013 EN ÎLE DE FRANCE 71,4,6 TWh +2 %* 495 TWh -0,45 %* +2,3 %* EN FRANCE +1,1 %* -2,5 %* -0,1 %* 1. CONSOMMATION 7

8 LES POINTES DE CONSOMMATION HISTORIQUE DES POINTES DE CONSOMMATION EN ILE-DE-FRANCE SUR 10 ANS EN MW CONSOMMATION DE POINTE / AN LA POINTE A ÉTÉ ATTEINTE LE 18 JANVIER 2013 À 19H À L ÉCHELLE DE L ÎLE DE FRANCE À L ÉCHELLE NATIONALE Un jour d hiver à 19h, la consommation d électricité croît en moyenne de 370 MW par degré Celsius perdu, ce qui correspond à l alimentation de personnes en conditions moyennes. La sensibilité de la consommation à la température s accentue légèrement et est de l ordre de 2400 MW par degré Celsius perdu en hiver. 1. CONSOMMATION 8

9 COUVERTURE DE LA CONSOMMATION PAR LA PRODUCTION RÉGIONALE ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION FINALE ET PRODUCTION ÉLECTRIQUE EN 2013 (GWh) CONSOMMATION MENSUELLE JANV. FÉV. MARS AVRIL MAI JUIN JUILL. AOÛT SEPT. OCT. NOV. DÉC. PRODUCTION MENSUELLE EN 2013, LA RÉGION IMPORTE ENVIRON 92% DE SES BESOINS EN ÉLECTRICITÉ L Île-de-France est fortement importatrice d électricité puisque sa production couvre environ 7% de sa consommation. La production régionale baisse en 2013, à GWh (6 123 GWh en 2012). CONSOMMATION GWh ÎLE DE FRANCE 5240 GWh PRODUCTION ÎLE DE FRANCE GWh CONSOMMATION NATIONALE GWh PRODUCTION NATIONALE 1. CONSOMMATION 9

10 II. PRODUCTION 10

11 SYNTHÈSE LE MIX ÉNERGÉTIQUE DE LA RÉGION ÉVOLUE En 2013, la production électrique en Île-de-France baisse de 14 %, à GWh. Cette inflexion s explique par une plus faible production thermique fossile (-18%). En revanche, la production des filières éolienne et photovoltaïque progresse respectivement de 9% et 7%. La part des énergies renouvelables dans le mix énergétique francilien augmente sensiblement et représente près du quart de la production régionale. Les filières renouvelables couvrent près de 2% de la consommation régionale. 2. production 11

12 RÉPARTITION DE LA PRODUCTION % 1% 1% 20% 77% PRODUCTION PAR FILIÈRE EN ÎLE-DE-FRANCE (GWh, %) HYDRAULIQUE PHOTOVOLTAÏQUE ÉOLIEN THERMIQUE RENOUVELABLE THERMIQUE FOSSILE PRODUCTION PAR FILIÈRE EN ÎLE-DE-FRANCE DEPUIS 2006 ENR HORS HYDRAULIQUE HYDRAULIQUE THERMIQUE FOSSILE L Île-de-France concentre 20% de la capacité de production nationale d origine thermique renouvelable. La production d origine renouvelable poursuit son développement et atteint GWh. Elle représente 23% du mix énergétique francilien : 20 % Thermique renouvelable 1 % Eolien 1 % Photovoltaïque 1% Hydraulique Les filières renouvelables couvrent près de 2% de la consommation régionale. 2. production 12

13 ÉVOLUTION DE LA PRODUCTION DES ÉNERGIES RENOUVELABLES PRODUCTION DES ENR EN ÎLE-DE-FRANCE, EN GWh THERMIQUE RENOUVELABLE ÉOLIEN PHOTOVOLTAÏQUE PART DES ENR DANS LA PRODUCTION, EN % 25% 20% 15% 10% 15,0% 17,3% 20,3% THERMIQUE RENOUVELABLE 5% 0% 0,0% ,9% 1,1% 0,9% 1,1% PHOTOVOLTAÏQUE ÉOLIEN 2. production 13

14 DÉVELOPPEMENT DES PARCS ÉOLIENS ET PHOTOVOLTAÏQUES ÉVOLUTION DES PARCS ÉOLIENS INSTALLÉS (EN MW) DEPUIS 2008 ÉVOLUTION ANNUELLE PARC INSTALLÉ AU 31 DÉCEMBRE ÉVOLUTION DES PARCS PHOTOVOLTAÏQUES INSTALLÉS (EN MW) DEPUIS 2008 ÉVOLUTION ANNUELLE PARC INSTALLÉ AU 31 DÉCEMBRE En 2013 le parc éolien ne s est pas davantage développé. Il s élève à 31 MW. La production éolienne en 2013 est de 60 GWh, ce qui équivaut à 10% de la consommation moyenne d une ville comme Boulogne-Billancourt. Le parc photovoltaïque atteint 67 MW, dont 8 MW installés en La production photovoltaïque en 2013 est de 58 GWh. 2. production 14

15 ÉCO2MIX POUR TOUT SAVOIR DE L ÉLECTRICITÉ EN FRANCE ET EN ÎLE-DE-FRANCE DONNÉES NATIONALES DONNÉES RÉGIONALES Consommation d électricité Production d électricité par filière Échanges commerciaux aux frontières Émissions de CO2 par kwh d électricité produite en France Consommation, production et flux interrégionaux MIEUX CONNAÎTRE LA PRODUCTION ET LA CONSOMMATION D ÉLECTRICITÉ EN FRANCE ET, DÉSORMAIS, DANS LES RÉGIONS éco2 mix permet désormais de visualiser les caractéristiques de la situation électrique des 21 régions françaises. Conformément au principe de transparence qui guide son action, RTE entend ainsi éclairer la mise en œuvre de la transition énergétique, notamment au niveau local. 2. production 15

16 III. PROJETS ET INVESTISSEMENTS 16

17 LE RÉSEAU DE RTE EN ÎLE-DE-FRANCE À FIN 2013 CHIFFRES CLÉS ENTITÉ LIAISONS AÉRIENNES LIAISONS SOUTERRAINES NOMBRE DE POSTES NOMBRE DE TRANSFORMATEURS Région ÎLE-DE-FRANCE 3447 km 1195 km projets et investissements 17

18 LES PRINCIPAUX PROJETS DE RTE EN ÎLE-DE-FRANCE Renforcement du réseau à volts francilien pour fiabiliser l alimentation de la région et transporter l électricité issue de la production renouvelable. Passage à volts de la ligne volts existante entre Cergy et Persan Mise en service : 2018 Fiabiliser l alimentation du Nord-Ouest francilien, dont la zone de la Défense. Construction d une 3 e liaison souterraine à volts entre Nanterre et Puteaux. Mise en service : fin 2014 Reconstruction du poste de Courbevoie ( volts) Mise en service : 2015 CEYRAC LAGABRIELLE MANTES-LA-JOLIE PONTOISE SARCELLES VERSAILLES PARIS BOBIGNY CRÉTEIL TORCY EVRY Préparer le Grand Paris et accompagner le développement économique. Raccordement du nouveau poste distributeur volts / volts de Saclay par la construction de deux liaisons souterraines volts Mise en sercice : 2017 MELUN FONTAINEBLEAU VOLTS VOLTS PROJETS À DÉCOUVRIR SUR LE SITE 3. projets et investissements 18

19 INVESTIR DURABLEMENT POUR UN RÉSEAU INTELLIGENT ET ADAPTÉ À DEMAIN RTE MÉDIATHÈQUE JEAN-LIONEL DIAS OLIVIER GUERRIN MÉDIATHÈQUE RTE RTE investit pour anticiper les évolutions du paysage énergétique francilien et fiabiliser l alimentation d un territoire stratégique. Le réseau électrique d Île-de-France est historiquement construit pour alimenter en électricité une région fortement urbanisée, dont la demande en électricité est soutenue (1/5 de la consommation française). A contrario, la production d électricité francilienne diminue en raison de la fin annoncée des centrales de charbon et de fioul, et le développement des énergies renouvelables ne permet pas de compenser cette baisse. La densité urbaine très forte en Île-de-France conduit à une extrême sensibilité aux incidents pouvant affecter le réseau électrique, notamment pour Paris intra-muros. Les pôles économiques importants, dont particulièrement celui de La Défense, requièrent un niveau élevé de qualité d alimentation d électricité. Dans ce cadre, les investissements sur le réseau électrique francilien dans les années à venir visent à : garantir une alimentation pérenne, sûre et de qualité dans la région accompagner les pôles économiques et ceux du Grand Paris, avec notamment le renforcement de l alimentation de la Défense Des travaux destinés à augmenter les capacités des postes électriques sont aussi prévus dans les dix années à venir. 3. projets et investissements 19

20 INVESTIR DURABLEMENT POUR UN RÉSEAU INTELLIGENT ET ADAPTÉ À DEMAIN 116 millions d euros, c est le montant investi par RTE en 2013 en Île-de-France, dont 60 millions consacrés au développement du réseau (52 % des investissements). En 2014, RTE investira 124 millions d euros dans la région. Ces investissements se poursuivront dans les années à venir puisqu entre 2014 et 2019, RTE prévoit d investir environ 510 millions d euros en Île-de-France. LE RÉSEAU FRANCILIEN : UN RÉSEAU ATYPIQUE ENRICHI DE 4 NOUVELLES INFRASTRUCTURES EN 2013 L alimentation électrique s appuie sur un réseau haute et très haute tension architecturé en «anneaux». Un premier «anneau» se compose des 11 postes de transformation d électricité volts situés dans la grande couronne francilienne. Il alimente un second «anneau» représentant le réseau volts, resserré autour de l agglomération parisienne. SCHÉMA DU RÉSEAU ÉLECTRIQUE À TRÈS HAUTE TENSION ALIMENTANT L AGGLOMÉRATION PARISIENNE MÉZEROLLES YVELINES VILLEJUST CERGY Puteaux Menus Harcourt Moulineaux CIROLLIERS TERRIER Novion Fallou Perret Chevilly Liaison Volts inter-postes Liaison Volts de secours Couloir d alimentation des postes de répartition Lignes électriques Volts PARIS Saint-Ouen Ampère Cretaine PLESSIS-GASSOT Avenir Arrighi Romainville CHESNOY Malassis Charenton SAUSSET Nom du poste de tranformation / Volts VILLEVAUDÉ MORBRAS Nom du poste de répartition Volts Boucle regroupant les postes Volts situés en lointaine banlieue MISES EN SERVICE 2013 EN SEINE ET MARNE ET DANS LE NORD-OUEST FRANCILIEN Un 3 e transformateur au poste volts de Faÿ-les-Nemours Raccordement du nouveau poste distributeur volts du Génitoy Une nouvelle liaison souterraine volts entre Melun et Pont du Mée Une 3 e liaison souterraine entre le poste Seine ( volts) et le poste de Saint Ouen ( volts) 3. projets et investissements 20

21 RTE RENFORCE LE RÉSEAU DU NORD-OUEST FRANCILIEN Le développement du Nord-Ouest francilien entraînera au cours des prochaines années une augmentation de la consommation d électricité estimée à 190 MW. PASSAGE À VOLTS DE LA LIGNE ÉLECTRIQUE À VOLTS EXISTANTE ENTRE CERGY ET PERSAN (VAL D OISE) L axe électrique entre les postes électriques de Cergy et Terrier est de plus en plus sollicité, frôlant régulièrement la saturation. En renforçant cet ouvrage, RTE apporte une réponse pérenne (au-delà de 2030) aux contraintes sur le réseau. Deux opérations sont envisagées : Le réaménagement de la ligne à volts existante entre Cergy et Persan Il consiste principalement à remplacer ses câbles par des câbles volts, sans construire de nouvelle ligne puisque les pylônes existants peuvent supporter du volts. Le raccordement de la nouvelle ligne volts au réseau volts existant pour établir la liaison avec le poste de Terrier. La concertation avec le public, sous l égide d un garant indépendant, s est tenue fin Elle a permis : des échanges directs et transparents entre RTE et la population concernée par le projet la prise en compte des besoins liés à l environnement et au cadre de vie. ligne aérienne à volts entre Cergy et Persan ligne aérienne à volts limites communales CHIFFRES CLÉS DU PROJET : 20 km de lignes 47 pylônes 45 millions d euros (coût) CALENDRIER PRÉVISIONNEL DU PROJET : ÉTUDE D IMPACT ENQUÊTE PUBLIQUE AUTORISATIONS ADMINISTRATIVES Déclaration d Utilité Publique 3. projets et investissements 21 TRAVAUX Mise en service

22 RTE RENFORCE LE RÉSEAU DU NORD-OUEST FRANCILIEN UNE 3 E LIAISON SOUTERRAINE ENTRE NANTERRE ET PUTEAUX (HAUTS-DE-SEINE) RTE crée une 3 e liaison souterraine à volts entre Nanterre et Puteaux. Cette liaison vise à fiabiliser l approvisionnement en électricité du nord-ouest francilien -en plein développement économique-, et en particulier du quartier d affaires de La Défense. Cette liaison alimentera le nouveau poste Boule volts à Nanterre, dont la création permet de désengorger les postes voisins et garantir une alimentation électrique de qualité sur la zone. La 3 e liaison Nanterre-Puteaux sera mise en service en Elle coûte environ 20 millions d euros. RECONSTRUCTION DU POSTE À VOLTS DE COURBEVOIE (HAUTS-DE-SEINE) RTE et Erdf modernisent, rendent plus compact et augmentent la capacité du poste volts de Courbevoie. L objectif est de : Renforcer l alimentation électrique de Courbevoie et des communes de la Boucle de Seine Garantir une qualité de fourniture de haut niveau La partie des travaux incombant à RTE est terminée ; les travaux côté Erdf sont en cours. La mise en service est prévue en Le coût du projet pour RTE est d environ 5 millions d euros. LE POSTE BOULE VOLTS : UN POSTE EN ACCORD AVEC SON ENVIRONNEMENT AVANT APRES Les nouvelles techniques de construction optimiseront l insertion du poste dans le milieu urbain qui l entoure. Le poste est ainsi construit en terrasses pour éviter l aspect «bloc» et les toitures accueilleront de la végétation. poste RTE 3. projets et investissements 22

23 RTE PRÉPARE LE GRAND PARIS Pour adapter au mieux son réseau à demain, RTE anticipe les évolutions à long terme des besoins en électricité. En Île-de-France, le Grand Paris est une de ces évolutions. RTE participe aux travaux menés par la Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Energie. Dans ce cadre, il contribue à identifier les besoins liés à la dynamique démographique et économique du Grand Paris. Selon ces travaux : Le Grand Paris accélèrerait la croissance démographique régionale, générant 1 million d habitants supplémentaires, à 13,6 millions (12,5 millions en scenario sans Grand Paris). Le Grand aris nécessiterait la construction et la rénovation de logements supplémentaires. Le nombre de logements atteindrait 6,1 millions (5,6 en scenario sans Grand Paris). Le Grand Paris impliquerait un développement plus important des infrastructures de transport, gourmandes en électricité : - Côté ferroviaire, les nouvelles infrastructures (métro, tram ) engendreraient une augmentation de 300 MW sur le réseau électrique - Côté véhicules électriques, sont prévus dans le cadre du Grand Paris ( en scenario sans Grand Paris). Avec le Grand Paris, la pointe de consommation augmenterait de 30% par rapport à 2011, alors qu en scenario sans Grand Paris, la hausse serait de 11%. Au total, les besoins supplémentaires générés par le Grand Paris sont estimés à MW à horizon 2030, soit l équivalent de la production de deux centrales nucléaires. Ces besoins se répartissent géographiquement selon le schéma suivant : LE GRAND PARIS EN 3 ZONES CONTRATS DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAUX Consommation «Grand Paris» + 750MW par rapport au scénario sans Grand Paris Consommation «Grand Paris» + 960MW par rapport au scénario sans Grand Paris Consommation «Grand Paris» + 450MW par rapport au scénario sans Grand Paris RACCORDEMENT DU NOUVEAU POSTE DISTRIBUTEUR 225 KV/20KV DE SACLAY RTE crée deux liaisons souterraines à volts, de 6 km chacune, pour raccorder le nouveau poste distributeur de Saclay dans les Yvelines. Il s agit d accompagner le développement économique du plateau du Saclay, dans le cadre du Grand Paris. Les travaux auront lieu en 2016 et La mise en service est prévue en Le coût du projet est d environ 17 millions d euros pour RTE. 3. projets et investissements 23

24 IV. PANORAMA DES RÉGIONS 24

25 CONSOMMATIONS ANNUELLES RÉGIONALES EN 2013 (GWh) Consommation supérieure à GWh Consommation entre et GWh Consommation entre et GWh Consommation entre et GWh Consommation inférieure à GWh 4. panorama des régions 25

26 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION CORRIGÉE PAR RÉGION DE 2006 À 2013 Hausse de plus de 5% Hausse entre 1 et 5% Stable Baisse entre 1 et 5% Baisse de plus de 5% 4. panorama des régions 26

27 RAPPORT PRODUCTION/CONSOMMATION PAR RÉGION 2013 Production supérieure au double de la consommation Production comprise entre 120% et 200% de la consommation Production équivalente à la consommation Production entre 20 % et 80 % de la consommation Production inférieure à 20% de la consommation 4. panorama des régions 27

28 UN BESOIN D ÉCHANGES ENTRE LES RÉGIONS Fort surplus de production Surplus de production Équilibrée Manque de production Fort manque de production 4. panorama des régions 28

29 PARC ÉOLIEN TERRESTRE INSTALLÉ Plus de1000 MW De 700 à 1000 MW De 300 à 700 MW De 100 à 300 MW De 0 à 100 MW 4. panorama des régions 29

30 PARC PHOTOVOLTAÏQUE INSTALLÉ Plus 500 MW De 350 à 500 MW De 200 à 300 MW De 50 à 200 MW De 0 à 50 MW 4. panorama des régions 30

31 ANNEXES 31

32 ANNEXE 1 / RTE IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ via les 46 interconnexions électriques de RTE EXPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ via les 46 interconnexions électriques de RTE INDUSTRIES 560 sites industriels directement connectés au réseau de transport d'électricité. PRODUCTEURS D ÉLECTRICITÉ 650 centrales de production nucléaire, hydraulique, thermique énergies renouvelables (éolien, biomasse ). TRANSPORT D ÉLECTRICITÉ DE 400 KV À 63 KV RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DE 20 KV À 220 V ERDF et entreprises locales de distribution PME-PMI PARTICULIERS Réseau de transport d'électricité de RTE RTE, Réseau de Transport d Electricité, est une entreprise de services dont la mission fondamentale est d assurer à tous ses clients un accès durable, économique, sûr et propre à l électricité. RTE achemine l électricité entre les producteurs d électricité (français et européens) et les consommateurs, qu ils soient distributeurs d électricité ou industriels directement raccordés au réseau de transport. RTE met l intelligence de son réseau au service de l économie et de l énergie de demain, en coopération avec l ensemble de ses partenaires. Architecte et maître d œuvre du marché de l électricité, RTE permet l accès aux sources de production d électricité les plus performantes et optimise les flux d électricité au meilleur coût pour ses clients et pour la collectivité. Il veille à la sécurité de l alimentation électrique en proposant des outils qui facilitent les investissements dans les moyens de production ou d effacement de consommation d électricité. Garant du bon fonctionnement du système électrique, RTE exploite, maintient et développe un réseau de km de lignes comprises entre et volts et 46 lignes transfrontalières, qui en font le réseau le plus important d'europe. RTE exploite un réseau propriétaire de fibres optiques de plus de km, développe et utilise des solutions IT avancées pour répondre aux attentes de ses clients et assurer ses missions. annexes 32

33 ANNEXE 2 / GLOSSAIRE CONSOMMATION Consommation finale : Consommation de la région, hors perte. Consommation finale corrigée : Consommation finale corrigée de l influence du climat et du 29 février pour les années bissextiles. Grande industrie : Clientèle finale raccordée au réseau de transport d électricité. PMI/PME : Clientèle finale desservie par les gestionnaires de réseaux de distribution en basse tension dont la tension souscrite est supérieure à 36 kva. Particuliers et professionnels : Clientèle finale desservie par les gestionnaires de réseaux de distribution en basse tension dont la tension souscrite est inférieure ou égale à 36 kva. DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU Longueur de liaison aérienne : Longueur géographique des portions homogènes aériennes empruntées par un circuit de ligne électrique ou par deux circuits et plus. Longueur de liaison souterraine : Longueur réelle des circuits électriques souterrains exploités par RTE. Postes : Lieux clos contenant un certain nombre d'appareils électriques qui participent au bon fonctionnement du réseau. Ils sont des éléments clés du réseau qui reçoivent l'énergie électrique, la transforment d'une tension à une autre, et la répartissent. Volumes d'investissements : Budget consacré à la construction ou la rénovation d'ouvrages pour le réseau public de transport électrique dans la région. PRODUCTION La catégorie «Hydraulique» comprend tous les types de centrales hydrauliques (éclusée, file de l eau...). La consommation induite par le pompage des centrales dites «Step» n est pas déduite de la production. La catégorie «ENR hors hydraulique» comprend l éolien, le solaire photovoltaïque, et le thermique renouvelable. La catégorie «Thermique renouvelable» comprend la biomasse, les biogaz et les déchets papeterie/carton. La catégorie «Thermique à combustible fossile» comprend les combustibles de type charbon, fioul et gaz. Les valeurs de puissance installée sont validées au 31 décembre DÉVELOPPEMENT DES ENR ENR : Énergies renouvelables. Le terme désigne les filières de production hydraulique, éolien, photovoltaïque et thermique renouvelable. SECRET STATISTIQUE RTE est soumis au respect du secret statisque : RTE n est pas propriétaire des données de production et de consommation des clients injectant ou soutirant de l énergie sur le système électrique. Par conséquent, RTE a l interdiction légale de publier une donnée agrégée permettant l identification indirecte d un client ou de sa production ou consommation. Concrètement, une donnée est couverte par le secret statistique si elle est constituée de données de moins de trois acteurs différents ou si l un des acteurs représente plus de 85% du volume publié. annexes 33

34 ANNEXE 3 / EN SAVOIR PLUS BILAN ÉLECTRIQUE Consommation et production d électricité en France, échanges contractuels, évolution du réseau de transport d électricité : RTE publie les données et les analyses de l année /bilans-electriques ÉCO2MIX Consommation, production, échanges commerciaux et émissions de CO2 : suivez l'électricité française en direct. france.com/fr /developpement durable/eco2mix PANORAMA DES ENR En partenariat avec le Syndicat des Énergies Renouvelables, ERDF et l ADEEF, RTE propose un état des lieux détaillé des filières éoliennes et photovoltaïques à la date du 31 décembre /panorama_enr_ BILAN PRÉVISIONNEL RTE réalise et publie le Bilan Prévisionnel de l équilibre offre demande d électricité en France. Deux objectifs : réaliser un diagnostic prévisionnel de l équilibre du système électrique à cinq ans et élaborer des scénarios prospectifs à long terme (15 20 ans). france.com/lienrapide /bilan previsionnel SCHÉMA DÉCENNAL DU RÉSEAU DE TRANSPORT D ÉLECTRICITÉ RTE présente la vision à dix ans du développement du réseau de transport d électricité. /schema_decennal APERÇU SUR L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Retrouvez tous les mois l analyse du comportement du système électrique français lors du mois écoulé. /media_apercus annexes 34

35 CONTACT PRESSE Carine Vidal RTE / CONTACT AFFAIRES PUBLIQUES Agathe Nedelec Tél : POUR EN SAVOIR PLUS Réseau de Transport d Électricité Délégation Régionale 21 rue des Trois Fontanot Nanterre Dossier imprimé sur papier recyclé Symbol Freelife.

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

PERSPECTIVES DE ILE-DE-FRANCE DEVELOPPEMENT EN

PERSPECTIVES DE ILE-DE-FRANCE DEVELOPPEMENT EN PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT EN ILE-DE-FRANCE RTE Réseau de transport d électricité. Société anonyme à Directoire et Conseil de surveillance au capital de 2 132 285 690 RCS Nanterre 444 619 258 - Conception

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

POSTE ÉLECTRIQUE PUTEAUX. p o s t e é l e c t r i q u e

POSTE ÉLECTRIQUE PUTEAUX. p o s t e é l e c t r i q u e électricité réseau distributionfrance Rééquilibrage de l alimentationélectrique de l ouest francilien Ex t e n s i o n d u jeu d e b a r r es d u p o s t e 225 000/20 000 v o lt s n a n t e r r e et c

Plus en détail

Bilan électrique 2014

Bilan électrique 2014 Bilan électrique 214 Edition du 29/1/215 215 RTE Réseau de transport d électricité RTE Réseau de transport d électricité se réserve le droit de revendiquer les droits attachés à sa qualité d auteur et

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC Organisation territoriale Eléments clés du réseau de distribution du Nord-Pas de Calais (31/12/2012) Calais Saint Martin Boulogne Boulogne-sur-Mer Saint

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Le «Grand Paris» www.investinfrance.org. Le «Grand Paris» Paris, une ville monde. 1. Le projet du grand Paris. 2.

Le «Grand Paris» www.investinfrance.org. Le «Grand Paris» Paris, une ville monde. 1. Le projet du grand Paris. 2. Le «Grand Paris» Paris, une ville monde Paris est au cœur de la 1 ère région économique d Europe, avec un PIB de + de 550 Mds ; Paris est la 1 ère ville européenne pour l accueil des quartiers généraux

Plus en détail

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE MARDI 15 OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE POUR EN SAVOIR PLUS Jeanne DEPERROIS 03 83 92 89 71 06 28 92 26 20 jeanne.deperrois@rte-france.com

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique.

Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. Final le 08/10/2007 Le contenu en CO2 du kwh électrique : Avantages comparés du contenu marginal et du contenu par usages sur la base de l historique. - NOTE DETAILLEE - 1- Le contexte Le calcul du contenu

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012

Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012 Direction Générale des Ressources / Direction des Achats et de la Commande Publique Question n 375 DACP REF : DACP2012059 Signataire : ED/ESP Séance du Conseil Municipal du 11/12/2012 RAPPORTEUR : Tedjini-Michel

Plus en détail

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise. Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence?

Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise. Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence? Café Sciences et Citoyens de l Agglomération Grenobloise Eolien et solaire: comment gérer l'intermittence? Electricité : France - Allemagne en quelques chiffres 2012 France Allemagne 540 TWh 560 TWh 62

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER ÉLECTRICITÉ, J ACHÈTE! L ÉLECTRICITÉ, nécessaire à tous, est présente partout avec ses usages éclairage (dont éclairage public),

Plus en détail

Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014

Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014 Les réseaux de chaleur en Île-de-France Marguerite MUHLHAUS DRIEE/SECV 13/06/2014 Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

La vague de froid de février 2012

La vague de froid de février 2012 La vague de froid de février 212 2 La vague de froid de février 212 La France a connu début février 212 un événement météorologique exceptionnel avec une vague de froid d une durée et d une ampleur inédite

Plus en détail

Effacement diffus et transition énergétique

Effacement diffus et transition énergétique Effacement diffus et transition énergétique 56 WATT Atelier du 20/03/2014 1 #1 L effacement diffus 2 L effacement diffus >> Principaux enjeux // Sociaux: pour les foyers chauffés électriquement : -le chauffage

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

RTE, ACTEUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DURABLE BILAN ELECTRIQUE 2010 ET ACTUALITE EN ILE-DE-FRANCE

RTE, ACTEUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DURABLE BILAN ELECTRIQUE 2010 ET ACTUALITE EN ILE-DE-FRANCE RTE, ACTEUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DURABLE BILAN ELECTRIQUE 2010 ET ACTUALITE EN ILE-DE-FRANCE MERCREDI 30 MARS 2010 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE Elsa Blavin 06 65 03 99 68 01 30 45 68 69 POUR

Plus en détail

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère Dossier de Presse Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère CONTACT PRESSE : RTE : Daniel Dexmier (06 88 07 42 40)-daniel.dexmier@rte-france.com Page 1/7 RTE

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

Approvisionnement électrique du Grand Paris

Approvisionnement électrique du Grand Paris Approvisionnement électrique du Grand Paris Séminaire du 6 mars 2012 Ouverture de Daniel CANEPA, Préfet de la Région d'ile-de-france, Préfet de Paris Séminaire sur l'approvisionnement électrique du Grand

Plus en détail

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014

Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Colloque ATEE, pôle DERBI et MPI à Toulouse, 14 octobre 2014 Sommaire! La démarche Smart grids de la CRE! Les recommandations de la CRE pour accompagner le développement des Smart grids 2 Une démarche

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

ARGIA : RTE fait la lumière sur 2 années d exploitation

ARGIA : RTE fait la lumière sur 2 années d exploitation N ARGIA : RTE fait la lumière sur 2 années d exploitation Villefranque, le 30 novembre 2004 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Pierre Claverie : Directeur de Projets : 06 75 65 41 23 : Téléphone fixe :

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

«Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité» Fédération mondiale des travailleurs scientifiques World Federation of scientifique Workers 85ème session du Conseil exécutif Symposium «Résoudre les problèmes de l'énergie, une clé pour la survie de l'humanité»

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

GrDF Un distributeur de gaz au cœur de la transition énergétique

GrDF Un distributeur de gaz au cœur de la transition énergétique GrDF Un distributeur de gaz au cœur de la transition énergétique Ordre du Jour Chiffres clés 2013 GrDF Rappel - Les missions du distributeur GrDF Le modèle GrDF Relation concédant/concessionnaire Autorité

Plus en détail

Planification urbaine et Grand Paris

Planification urbaine et Grand Paris Planification urbaine et Grand Paris François Bertrand DRIEA/UT92-29 novembre 2012 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement Ile-de-France

Plus en détail

Électricité 2030 QUELS CHOIX POUR LA FRANCE. Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co

Électricité 2030 QUELS CHOIX POUR LA FRANCE. Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co Électricité 2030? QUELS CHOIX POUR LA FRANCE Étude réalisée par l UFE avec le concours du cabinet Estin&Co Erratum Page 11 Synthèse de l évolution de la consommation en énergie : SCÉNARIOS D ÉVOLUTION

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Choc de simplification

Choc de simplification Choc de simplification Le choc de simplification souhaité par le Président de la République rejoint les besoins identifiés par le Syndicat des énergies renouvelables qui a défini six grands axes de modernisation

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Impact économique des Transports Urbains

Impact économique des Transports Urbains Impact économique des Transports Urbains L exemple du Réseau express régional en Île-de-France Thierry Mayer (SciencesPo) et Corentin Trevien (Insee-SciencesPo.-Crest) Mercredi 27 novembre 2013 Introduction

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Plan de développement 2015-2025 Draft préliminaire

Plan de développement 2015-2025 Draft préliminaire Plan de développement 2015-2025 Draft préliminaire Users Group 25 Septembre 2014 Grid Development Department Contexte légal & processus Plan de développement du réseau 1. Cadre formel i. Loi du 29 avril

Plus en détail

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents?

Ateliers 2011. Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? Ateliers 2011 Energie et territoires Vers des réseaux intelligents? ENERGIE ET TERRITOIRES : VERS DES RESEAUX INTELLIGENTS? Atelier Promotion 2011 - IHEDATE CONTEXTE : Dérèglements climatiques et énergie

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique Mardi 30 juin 2015 Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique «Transition énergétique, développement des énergies renouvelables (EnR), essor du

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Plan Industriel Réseaux Electriques Intelligents

Plan Industriel Réseaux Electriques Intelligents Plan Industriel Réseaux Electriques Intelligents APPEL à CANDIDATURE et à PROJETS des territoires pour contribuer au déploiement à grande échelle de solutions technologiques Smart Grids Avril 2015 Date

Plus en détail

réseaux électriques et pompes à chaleur

réseaux électriques et pompes à chaleur réseaux électriques et pompes à chaleur dossier de Presse Contact presse SICECO : Nathalie Blanc - 03 80 50 85 09 - nblanc@siceco.fr SOMMIRE Communiqué de presse Pompes à chaleur : attention au réseau

Plus en détail

Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives

Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives Commission Transports Infrastructures - Circulation - Signalétique 6 novembre 2014 Les projets de transport Infrastructures Le

Plus en détail

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS

RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS LIVRE BLANC Des industriels au service de l intelligence énergétique RÉSEAUX ÉLECTRIQUES INTELLIGENTS Des propositions concrètes au service de la nouvelle organisation du marché énergétique - Version détaillée

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Frédéric Léonhardt Les travaux du Grand Paris Express s annoncent coûteux et décalés par rapport aux problèmes réels. Pour Frédéric Léonhardt,

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse

Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse Smart Energy Day 2013 Les expériences réseaux d un distributeur suisse BKW Energie SA Alain Schenk Chef Asset Management Réseaux Sion, 6 septembre 2013 Sommaire 1. Groupe et réseau BKW 2. Signification

Plus en détail

Pointe et chauffage électrique

Pointe et chauffage électrique Pointe et chauffage électrique Enquête et décryptage sur une bien curieuse singularité française Association négawatt 1 er déc 2009 011209e Pour commencer, un petit lexique Pour caractériser la puissance,

Plus en détail

DÉFIS CLIMATIQUES NOUVEAUX ENJEUX ÉLECTRIQUES

DÉFIS CLIMATIQUES NOUVEAUX ENJEUX ÉLECTRIQUES Union Française de l'électricité DÉFIS CLIMATIQUES NOUVEAUX ENJEUX ÉLECTRIQUES Synthèse des propositions de l UFE pour mettre l électricité au service de la croissance verte et de la réduction des émissions

Plus en détail

Opportunités de financement offertes au titre du programme opérationnel régional FEDER-FSE-IEJ de l Ile-de-France et du bassin de Seine

Opportunités de financement offertes au titre du programme opérationnel régional FEDER-FSE-IEJ de l Ile-de-France et du bassin de Seine Unité affaires internationales et européennes Opportunités de financement offertes au titre du programme opérationnel régional FEDER-FSE-IEJ de l Ile-de-France et du bassin de Seine Saint-Denis - 24 juin

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY

AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY Paris Saclay, un territoire du Grand Paris Paris Saclay, état initial de la frange sud du Plateau de Saclay N 1 km SACLAY CEA SAINT- AUBIN Soleil Supélec Danone Thales IOGS

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

Tout savoir sur le marché de l énergie

Tout savoir sur le marché de l énergie Tout savoir sur le marché de l énergie Sommaire Fiche 1 Que signifie l ouverture du marché de l énergie pour vous? Les acteurs du marché Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Le marché de l énergie, les réponses à toutes

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

La transition énergétique progresse. Mai 2013

La transition énergétique progresse. Mai 2013 énergétique progresse Mai 2013 énergétique progresse Mai 2013 2 énergétique progresse énergétique progresse 3 énergétique progresse L Allemagne a décidé de restructurer en profondeur son approvisionnement

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 13 juin 2013 portant proposition d approbation du lancement du déploiement généralisé du système de comptage évolué de GrDF Participaient

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 2004

BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 2004 BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 24 Rapport Final Novembre 26 Visa 5/489/NOLL pour le compte du Ministère de la Région Wallonne DGTRE BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 24 Rapport final Novembre

Plus en détail

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs Paris, 19 Juin 2014 1 1 Evolution de la consommation finale d électricité Dans

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE

SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Diapositive 1 SENSIBILISATION À LA PROBLÉMATIQUE ÉNERGÉTIQUE Mastère OSE janvier2011 Diapositive 2 LA FILIÈRE ÉNERGÉTIQUE, CAS DE L ÉLECTRICITÉ EN FRANCE Diapositive 3 La filière énergétique Pour quels

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit.

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit. ENTRE LES SOUSSIGNES Raison sociale.. Dont le siège social est.... N SIRET : Représentée par... Agissant en qualité de... Tél :.Fax :... E-mail :.. Ci-après désignée «Le mandant» D UNE PART ET MÉDÈS INTERMÉDIAIRE

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

Que suis-je? Plus de 50% des GES sont sous mon contrôle et donc ma responsabilité

Que suis-je? Plus de 50% des GES sont sous mon contrôle et donc ma responsabilité Que suis-je? Je détiens près de 60% des infrastructures J accueille aujourd hui plus de 60% de la population mondiale Je réunis l économie du savoir, des services, des finances sur mon territoire 1 Que

Plus en détail

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. L ouverture du marché de l énergie

OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN. L ouverture du marché de l énergie OPAH VINCENNES CENTRE-ANCIEN Contexte L ouverture du marché de l énergie 14 Depuis le 1er juillet 2007, les marchés de l électricité et du gaz naturel se sont ouverts à la concurrence. Il est désormais

Plus en détail

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif NEBEF 1): synthèse des propositions de Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de RTE 16 octobre 2013 Expérimentation sur la valorisation

Plus en détail

La carte heuristique ou carte mentale

La carte heuristique ou carte mentale La carte heuristique ou carte mentale La carte heuristique : qu est ce que c est? La carte heuristique : à quoi ça sert? La carte heuristique et les profils de compréhension Carte mentale et fonctionnement

Plus en détail

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises

État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises État et perspectives énergétiques mondiales et québécoises Rendez-vous de l énergie Agents socio-économiques, Côte-Nord 23 février 2011 Patrick Déry, B.Sc., M.Sc. physicien, spécialiste en énergétique

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004?

Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004? 6 ème Assises de l énergie - atelier 6 Quels sont les premiers retours d expériences sur l accès aux réseaux depuis juillet 2004? L expérience du distributeur dans le nouveau contexte OLIVIER COURSIMAULT

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

ACTIVITE INDUSTRIELLE

ACTIVITE INDUSTRIELLE ACTIVITE INDUSTRIELLE 28 ENERGIE ELECTRIQUE APPELEE L énergie électrique nette appelée au cours de l année 2002 a atteint 15 539.6 GWh, en progression de 5 % par rapport à l année 2001. ENERGIE APPELEE

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

: prolongement du rer e à l ouest

: prolongement du rer e à l ouest : prolongement du rer e à l ouest S Y N T H È S E D U D O S S I E R D U D É B A T P U B L I C >>> PRÉAMBULE Le Syndicat des transports d Île-de-France (STIF) et Réseau Ferré de France (RFF) ont pour projet

Plus en détail