ANESTHESIE AMBULATOIRE. Dr B. Coustets Unité Chirurgie Ambulatoire Hôpital PURPAN CHU Toulouse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANESTHESIE AMBULATOIRE. Dr B. Coustets Unité Chirurgie Ambulatoire Hôpital PURPAN CHU Toulouse"

Transcription

1 ANESTHESIE AMBULATOIRE Dr B. Coustets Unité Chirurgie Ambulatoire Hôpital PURPAN CHU Toulouse

2 PLAN Définition Circuit Ambulatoire Consultations et Critères de sélection Le jour J Anesthésie Générale et Loco Régionale Aptitude à la rue Complications Indicateurs de suivi Conclusion

3 CONCEPT d ORGANISATION «ensemble des actes chirurgicaux ou d investigation programmés et réalisés dans les conditions techniques de sécurité d un bloc opératoire, sous une anesthésie de mode variable et selon des modalités permettant sans risque majoré, la sortie du patient le jour même de son admission»

4 «chirurgie à part entière dont le propre est un accès facile du patient et d une équipe chirurgicale qui se rencontre en un rendez vous concis,efficace et peu traumatique»

5 Activité AMBULATOIRE EQUIPE MULTIDISCIPLINAIRE PROXIMITE MOYENS d accès et départ Mêmes critères de SECURITE Retour domicile privé le jour même

6 ORGANISATION AMBULATOIRE SECURITE PATIENT AU CENTRE SECURITE SELECTION PATIENT INFORMATION

7 SELECTION Acteur motivé = le patient Acteur disponible = l accompagnant Information précise = l équipe soignante

8 CIRCUIT AMBULATOIRE CONSULTATIONS APPEL de la Veille VISITE de pré anesthésie Bloc opératoire puis SSPI Aptitude à la rue Appel du lendemain Consultations post opératoires

9 CONSULTATION CHIRURGICALE Programmées, courtes durée (1 à 2 h) Faible risque, hémorragique et respiratoire Suites simples, douleur gérable à domicile, sans handicap à domicile Chirurgien senior disponible Liste non exhaustive des actes Consensus préalable Chirurgien/Anesthésiste pour nouvel acte

10 CONSULTATION ANESTHESIE ASA 1 à 3 stabilisé Age: plus de 6 mois Contre indications: Affections psychiatriques Coagulopathie sévère,insuffisance hépatique Obésité pathologique, morbide Immobilisation prolongé en post opératoire Apnée du sommeil, Hyperthermie Maligne

11 CRITERES SOCIAUX Disponibilité et compétence de l entourage Accompagnant et entourage la nuit suivante Éloignement de moins d une heure d une structure de soins adaptée à l acte, disponibilité d un moyen de transport Domicile fixe Accès rapide à un téléphone fixe ou mobile Absence de barrière linguistique Conditions d hygiène satisfaisantes

12 CRITERES IMPERATIFS Risque opératoire faible sur le plan hémorragique et respiratoire Douleur post opératoire facilement gérée à domicile ASA 1 à 3 stabilisé, PATIENT VOLONTAIRE Éloignement de moins d une heure d une structure de soins adaptée à l acte, disponibilité d un moyen de transport Disponibilité et compétence de l entourage Accompagnant et entourage la nuit suivante

13 INFORMATION du PATIENT Carnet ambulatoire, livret d accueil Fiches information chirurgicale et anesthésie Consignes post opératoire Coordonnées pour la continuité des soins Ordonnance Compte rendu de l acte Fiche d évaluation: démarche qualité Appel du lendemain

14 APPEL La Veille Le patient ou l UCA appelle, Heure d arrivée % heure bloc opératoire Consigne d hygiène Équipement pour la sortie ( canne anglaise ) Rappel «accompagnant «( 2 pour l enfant) Vérification absence de prise d aspirine Synthèse: réunion sur dossier

15 Le Jour J Visite de pré-anesthésie et entrée échelonnée Brancardage au bloc opératoire Préparation de l anesthésie Chirurgie par un Sénior SSPI Brancardage de retour Salle de repos post interventionnelle Aptitude à la rue

16 OPTIMISER LE CIRCUIT UCA INTEGRE UN CHIRURGIEN UNE VACATION UN BLOC DEDIE

17 QUELLE ANESTHESIE Toutes sont autorisées Certaines sont préférées: ALR, Sédation Prémédication :Midazolam,Hydroxyzine Amnésie peropératoire Induction rapide et douce Réveil rapide et sans complication

18 50 % N2O diminue les doses des anesthésiques inconvénients : - incidence majorée NVPO si association aux morphiniques, - majore la pression gastro-intestinale rapport coût / bénéfice : favorable

19 MORPHINIQUE Sufentanil: puissance et sécurité, 0,2 à 0,3 mcg/kg Rémifentanil: action on/off, 0,05 à 0, 2 mcg/kg/min en entretien Alfentanil: 7 à 12 mcg/kg pour V sp Inconvénients: NVPO, sédation

20 Propofol rapidité et qualité du réveil 1,5-2,5 mg/kg : induction 5-10 mg/kg : entretien diprifusor; objectif de concentration réveil plus rapide ( propofol/n2o) - Thiopental/Isoflurane/N2O - Méthohéxital/N2O

21 Propofol / Avantages moins de NVPO intubation sans curare, et entretien mise en place facile d'un masque laryngé précocité de déambulation et retour à domicile en 2 à 3 h

22 Propofol / Inconvénients injection douloureuse chute de la Pression artérielle (20 à 30 %) troubles mnésiques : 10 % consignes écrites pour la sortie

23 Anesthésiques VOLATILS SEVOFLURANE: intubation sans curare, entretien rapidité d'élimination : pas de différence significative acte > 90 minutes ; - réveil plus rapide avec Sévoflurane - complications peu fréquentes:nvpo

24 DESFLURANE coef de solubilité (0,42) < N2O (0,46) réveil plus rapide % Sévo avantage sur Sévo = pas significatif - incidence des nausées vomissement - stabilité hémodynamique - aptitude à la rue inconvénients : coût élevé

25 CURARES réduire les besoins en anesthésiques choix basé sur durée d'action : - vécuronium et atracurium : 1 h - mivacurium (0,15-0,2mg/kg) : minutes - cisatracurium: pas d histamino libération, durée d action dose dépendante:45 à 90 min

26 INTUBATION INCONVENIENTS : - maux de gorge, laryngite, enrouement dans les 2 h postopératoire - myalgies; surtout avec succinylcholine Alternative : Masque laryngé : ne majore pas les besoins en anesthésique

27 Anesthésie Loco Régionale Anesthésie et analgésie post op Anesthésie péri-médullaires: retard de sortie, AL de courte durée d action, peu de remplissage Préférer les blocs tronculaires Information et accord du patient Associée à une sédation N apporte pas toujours un avantage déterminant % AG

28 COMPLICATIONS PEU NOMBREUSE RAREMENT MAJEURE TOUJOURS MAL SUPPORTE

29 Incidence complications sexe antécédents d'anesthésie générale type et quantité d'anesthésique intubation trachéale durée d'intervention titration des drogues

30 PREVENTION 0,26 2,6 % (Pöll,European congrés ambulatory surgery, 1991) Hospitalisation Non Programmée (HNP)

31 COMPLICATIONS Gold B.S.,1989, 9616 chirurgies ambulatoires 96 patients hospitalisés : 1% chirurgicales (39) syndrome douloureux (18) nausées vomissements (17) cardio-vasculaire (14) rétention urinaire (5) somnolence (3)

32 NVPO Premières plaintes au domicile INCIDENCE le sexe féminin, le jeune âge, non fumeur les antécédents de NVPO, le mal des transports la durée de l anesthésie l analgésie post opératoire par un morphinique RISQUE NVPO SCUDERI (ASA 2002) EBERHART, Acta Anesthésiol Scand, 2000 APFEL, BJA, 2002 Un facteur présent: risque de 10% Quatre facteurs: risque de 79%

33 PREVENTION NVPO = MULTIMODALE Réglette d évaluation du risque Si Prophylaxie, le risque est de 30% dropéridol mcg/kg induction ou fin chirurgie ondansetron 4mg seul en fin d intervention, ondansetron 4mg et dexaméthasone:10 mg IV avant induction

34 ANALGESIE POSTOPERATOIRE EFFICACE TRAITEMENT PREVENTIF NVPO

35 APTITUDE à la rue Éveil Douleurs Constantes vitales Nausées vomissements Déambulation Miction Saignement chirurgical SCORE de CHUNG

36 UCA PURPAN patients 73 HNP ou sortie retardée 3,5% Complications chirurgicales: 31 NVPO, Douleur, Complications médicales: 34 Hospitalisation à la demande patient: 3 Sortie retardée: 5

37

38

39 CONCLUSION décret organisation UCA - Organisation autour du patient - Indicateur de suivi = qualité de l organisation( 1 à 2% d échec) - Important potentiel dans notre pays

NAUSEES ET VOMISSEMENTS POSTOPERATOIRES

NAUSEES ET VOMISSEMENTS POSTOPERATOIRES NAUSEES ET VOMISSEMENTS NAUSEES ET VOMISSEMENTS Pr Dan BENHAMOU, Dominique RIBEYROLLES C.H.U. Bicêtre, 78 rue du général Leclerc 94275 le Kremlin Bicêtre Cedex Un des effets indésirable les plus fréquents

Plus en détail

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005

Anesthésie pour chirurgie viscérale. Dominique CONCINA Octobre 2005 Anesthésie pour chirurgie viscérale Dominique CONCINA Octobre 2005 Chirurgie viscérale Chirurgie Digestive Urologique haute Gynécologique Hors urgence et transplantation Coeliochirurgie Risques principaux

Plus en détail

Information aux parents avant anesthésie de leur enfant

Information aux parents avant anesthésie de leur enfant Information aux parents avant anesthésie de leur enfant Les médecins du service d anesthésie de l hôpital vont prendre en charge votre enfant pour assurer son anesthésie et son réveil. Ce document est

Plus en détail

NAUSEES ET VOMISSEMENTS POSTOPERATOIRES

NAUSEES ET VOMISSEMENTS POSTOPERATOIRES NAUSEES ET VOMISSEMENTS NAUSEES ET VOMISSEMENTS Pr Dan BENHAMOU, Dominique RIBEYROLLES C.H.U. Bicêtre, 78 rue du général Leclerc 94275 le Kremlin Bicêtre Cedex Un des effets indésirable les plus fréquents

Plus en détail

Arthroplastie totale d épaule. en ambulatoire. Dr Guy KUHLMAN Dr Christophe MENIGAUX Hôpital Ambroise Paré

Arthroplastie totale d épaule. en ambulatoire. Dr Guy KUHLMAN Dr Christophe MENIGAUX Hôpital Ambroise Paré Arthroplastie totale d épaule en ambulatoire. Dr Guy KUHLMAN Dr Christophe MENIGAUX Hôpital Ambroise Paré Etat des lieux : la littérature : deux études pilotes. Total Shoulder Arthroplasty as an Outpatient

Plus en détail

Généralités sur l anesthésie et la prise en charge périopératoire. Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre

Généralités sur l anesthésie et la prise en charge périopératoire. Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre Généralités sur l anesthésie et la prise en charge périopératoire en SSPI Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre Consultation d anesthésie A distance de la chirurgie (chir programmée): au moins 48 h avant (pb médical

Plus en détail

REHABILITATION PRECOCE APRES CESARIENNE

REHABILITATION PRECOCE APRES CESARIENNE REHABILITATION PRECOCE APRES CESARIENNE Congrès JLAR 2015 Dr Julien Corouge Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille REHABILITATION ET CESARIENNE Césarienne : 20% des naissances 160 000 césariennes / an Multiplié

Plus en détail

Anesthésie et Endoscopie Digestive

Anesthésie et Endoscopie Digestive Anesthésie et Endoscopie Digestive Dr Jean STEPHANAZZI Département d Anesthésie Réanimation Hôpital Cochin Paris, France Pratique en France Une activité en très forte augmentation > 1 Million d actes/an

Plus en détail

prévention du risque infectieux pendant le parcours du patient en chirurgie ambulatoire? Paris 31 mars Jean Pierre TRIBOULET CHU Lille

prévention du risque infectieux pendant le parcours du patient en chirurgie ambulatoire? Paris 31 mars Jean Pierre TRIBOULET CHU Lille prévention du risque infectieux pendant le parcours du patient en chirurgie ambulatoire? Paris 31 mars 2016- Jean Pierre TRIBOULET CHU Lille Le parcours du patient en chirurgie ambulatoire «le chemin clinique»

Plus en détail

Informations médicales sur l'anesthésie

Informations médicales sur l'anesthésie Informations médicales sur l'anesthésie Ces informations vous sont normalement transmises par votre chirurgien suite à une décision d intervention. Nous vous demandons de les lire attentivement, afin de

Plus en détail

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE HÔPITAL HENRI MONDOR PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE - Modalités de mise en œuvre du protocole de prise en charge de la douleur - Protocole de prise en charge

Plus en détail

THÈME EPP CERTIFICATION V2010

THÈME EPP CERTIFICATION V2010 THÈME EPP CERTIFICATION V2010 CHIRURGIE AMBULATOIRE DES AMYGDALES DE L ENFANT AU CHU D AMIENS V. STRUNSKI, M. FERARY Service ORL et CCF PROGRESSION DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE Quatre raisons au changement

Plus en détail

Pharmacologie des agents anesthésiques chez l obèse. Frédérique Servin AP-HP Hôpital Bichat, Paris

Pharmacologie des agents anesthésiques chez l obèse. Frédérique Servin AP-HP Hôpital Bichat, Paris Pharmacologie des agents anesthésiques chez l obèse Frédérique Servin AP-HP Hôpital Bichat, Paris Conséquences pharmacocinétiques de l obésité 1 Distribution : 1GPA masse grasse mais aussi volume du compartiment

Plus en détail

ANNEXES EXEMPLES DE DOCUMENTS

ANNEXES EXEMPLES DE DOCUMENTS ANNEXES EXEMPLES DE DOCUMENTS Groupe de travail SFAR «dossier anesthésique» Liste des documents annexes 1. Introduction : - Textes réglementaires : o http://www.legifrance.gouv.fr/ o http://www.conseil-national.medecin.fr/

Plus en détail

Organisation Titre de l anesthésie ambulatoire à l Hôpital Européen Georges Pompidou (Paris)

Organisation Titre de l anesthésie ambulatoire à l Hôpital Européen Georges Pompidou (Paris) Organisation Titre de l anesthésie ambulatoire à l Hôpital Européen Georges Pompidou (Paris) Dr Sophie Nguyen-Roux Médecin coordonnateur de l Unité d Anesthésie et de Chirurgie Ambulatoires UACA Enquête

Plus en détail

Anesthésie pour chirurgie ORL pédiatrique. Valérie Milot-Roy CHUQ-CHUL-CME

Anesthésie pour chirurgie ORL pédiatrique. Valérie Milot-Roy CHUQ-CHUL-CME Anesthésie pour chirurgie ORL pédiatrique Valérie Milot-Roy CHUQ-CHUL-CME La chirurgie ORL pédiatrique Courtes procédures Indications Très électives Espérance de vie immense Très faible tolérance pour

Plus en détail

Le développement de la chirurgie ambulatoire en France. Mme Marinette Olivier-Thomas Dr Elisabeth Gaertner

Le développement de la chirurgie ambulatoire en France. Mme Marinette Olivier-Thomas Dr Elisabeth Gaertner Le développement de la chirurgie ambulatoire en France Mme Marinette Olivier-Thomas Dr Elisabeth Gaertner Définition de la chirurgie ambulatoire Mode de prise en charge raccourcissant à une journée (de

Plus en détail

Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire

Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Michel MAILLET Unité d Anesthésie & Chirurgie Ambulatoires Hôpital Tenon, AP-HP 4 rue de la Chine; 75020 Paris Chemin Clinique Éligibilité

Plus en détail

Prothèse totale de hanche en chirurgie ambulatoire. Pascale SZTARK Clinique du Sport Mérignac

Prothèse totale de hanche en chirurgie ambulatoire. Pascale SZTARK Clinique du Sport Mérignac Prothèse totale de hanche en chirurgie ambulatoire Pascale SZTARK Clinique du Sport Mérignac Quelques chiffres sur la Clinique du Sport Ouverture dela nouvelle clinique en septembre 2013 : chirurgie orthopédiquearticulaire

Plus en détail

INTRODUCTION. Mise en œuvre d un programme RAC institutionnel à l Institut Paoli Calmettes, Marseille: gynécologie, digestive, urologie

INTRODUCTION. Mise en œuvre d un programme RAC institutionnel à l Institut Paoli Calmettes, Marseille: gynécologie, digestive, urologie ABSTRACT Mise en place d un programme de réhabilitation améliorée après chirurgie (RAC) oncologique gynécologique et digestive : impact sur l analgésie et les nausées vomissements postopératoire (NVPO)

Plus en détail

Le consentement éclairé à l anesthésie

Le consentement éclairé à l anesthésie Le consentement éclairé à l anesthésie Des référentiels à la pratique quotidienne Leclerc Charles Service de Chirurgie et d Anesthésie ambulatoire Fondation de la Miséricorde, Caen Introduction Le consentement

Plus en détail

Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015

Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015 Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015 A. Domaine d application Chirurgie digestive élective B. Responsabilités Chirurgiens, médecins anesthésistes,

Plus en détail

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire»

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Expérimentation 2015-2016 Secteur Médecine, Chirurgie, Obstétrique (MCO) 1 Grille

Plus en détail

Claire LEMIERE IADE Cherbourg

Claire LEMIERE IADE Cherbourg Claire LEMIERE IADE Cherbourg Introduction Quelques chiffres pour le CHU de Caen 2013: - Échantillon 138 patients chir digestive carcinologique, 41 (29,7%) diagnostic de dénutrition, 44 (31,9%) complications

Plus en détail

GUIDE UNITÉ DE CHIRURGIE. Au cœur de la vie, au cœur de la ville COORDONNÉES DU SERVICE HORAIRES D OUVERTURE DE 7H00 À 19H00

GUIDE UNITÉ DE CHIRURGIE. Au cœur de la vie, au cœur de la ville COORDONNÉES DU SERVICE HORAIRES D OUVERTURE DE 7H00 À 19H00 Au cœur de la vie, au cœur de la ville UNITÉ DE CHIRURGIE A M B U L ATO I R E GUIDE P R AT I Q U E COORDONNÉES DU SERVICE 04 78 61 82 44 HORAIRES D OUVERTURE DE 7H00 À 19H00 NOUS VOUS SOUHAITONS UN AGRÉABLE

Plus en détail

Protocole de réhabilitation améliorée après chirurgie colorectale

Protocole de réhabilitation améliorée après chirurgie colorectale Protocole de réhabilitation améliorée après chirurgie colorectale Les éléments du protocole doivent être adaptés à chaque situation pratique, appliqués dans chaque centre après consensus au sein de l équipe

Plus en détail

Compte Rendu : Evaluation des pratiques professionnelles au bloc ILM

Compte Rendu : Evaluation des pratiques professionnelles au bloc ILM Compte Rendu : Evaluation des pratiques professionnelles au bloc ILM CHU TLS PPR ILM Données : août 2014 à juillet 2016 M. Kurrek (DECT 7.21.69) Avec le soutien de Vincent Minville Salah Ferhane Séverine

Plus en détail

Mon Passeport Ambulatoire

Mon Passeport Ambulatoire CHRU centre hospitalier régional universitaire Hospitalisation d'un jour Mon Passeport Ambulatoire Unité de Chirurgie Ambulatoire Centre hospitalier régional et universitaire de Besançon -hôpital Jean

Plus en détail

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Catherine CADINOT, IDE Hygiéniste, Bloc Opératoire Stéphanie MULLIER, Qualiticienne - Maryline LEPAGE, IDE Hygiéniste, Services d

Plus en détail

OCCLUSIONS. Dominique Concina Juin 2006

OCCLUSIONS. Dominique Concina Juin 2006 OCCLUSIONS Dominique Concina Juin 2006 OCCLUSIONS Choix du moment de l intervention Induction à séquence rapide CHOIX DU MOMENT DE LA CHIRURGIE Mécanismes de l occlusion Par strangulation souffrance du

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Évaluation, soins post anesthésiques et congé pour l usager en chirurgie d un jour. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Infirmières auxiliaires Ordonnance

Plus en détail

Mesure du Diamètre pupillaire

Mesure du Diamètre pupillaire Mesure du Diamètre pupillaire «La Pupillomètrie» On peut monitorer la profondeur d anesthésie.. On peut monitorer la curarisation.. Jusqu à ce jour, on ne pouvait pas monitorer la douleur Pr M Beaussier

Plus en détail

Les différents types d anesthésies

Les différents types d anesthésies Les différents types d anesthésies Ce document a pour objectif de vous donner des informations quant aux 4 types d anesthésies pratiquées à l Hôpital ophtalmique Jules-Gonin. Vous avez également la possibilité

Plus en détail

Liste des compétences prévalentes au sein du service, en lien avec le référentiel

Liste des compétences prévalentes au sein du service, en lien avec le référentiel Liste des compétences prévalentes au sein du service, en lien avec le référentiel 1- Observation et recueil de données cliniques Observation de l état de santé d une personne Examen clinique de la personne

Plus en détail

Unité de Chirurgie ambulatoire Centre Hospitalier d Avignon

Unité de Chirurgie ambulatoire Centre Hospitalier d Avignon Unité de Chirurgie ambulatoire Centre Hospitalier d Avignon Pour mémoire, la chirurgie ambulatoire concerne : la Chirurgie Ambulatoire actes chirurgicaux programmés réalisés dans le cadre sécurisé d un

Plus en détail

DEVELOPPER LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN PRATIQUE. L expérience du CHRU de TOURS

DEVELOPPER LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN PRATIQUE. L expérience du CHRU de TOURS 28 avril 2016 DEVELOPPER LA CHIRURGIE AMBULATOIRE EN PRATIQUE L expérience du CHRU de TOURS Unité de diagnostic et de thérapeutique ambulatoire (UDTA), CHRU de Tours Pôle Anesthésie Réanimation SAMU, CHRU

Plus en détail

Quels gestes et quels anesthésiques en chirurgie ambulatoire

Quels gestes et quels anesthésiques en chirurgie ambulatoire Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d état 2012 Sfar. Tous droits réservés. Quels gestes et quels anesthésiques en chirurgie ambulatoire N. DUFEU (PHAR) Unité de chirurgie ambulatoire

Plus en détail

THEME : AMYDALECTOMIE EN AMBULATOIRE

THEME : AMYDALECTOMIE EN AMBULATOIRE THEME : AMYDALECTOMIE EN AMBULATOIRE Ne retenez parmi les objectifs et les CEAP ( ) proposés ci-dessous que ceux qui correspondent le mieux à vos priorités et aux spécificités de la démarche d amélioration

Plus en détail

Fiche technique n check-lists de «J-1» à «J+1» (segments 3, 4 et 5)

Fiche technique n check-lists de «J-1» à «J+1» (segments 3, 4 et 5) Fiche technique n 12 8 check-lists de «J-1» à «J+1» (segments 3, 4 et 5) La check-list constitue l une des bonnes pratiques de sécurité des soins (cf. fiche technique n 2). Mise en œuvre de façon pertinente,

Plus en détail

SEDATION EN REANIMATION

SEDATION EN REANIMATION SEDATION EN REANIMATION M.T. GATT P. TETARD GATT TETARD 2009 1 1. Quels sont les objectifs de la sédation? 1. Améliorer le confort et la sécurité du patient et de son entourage 2. Permettre la réalisation

Plus en détail

Straborexie, dentisterie et pyloromyotomie V A L É R I E M I L O T - ROY C H U L - CME

Straborexie, dentisterie et pyloromyotomie V A L É R I E M I L O T - ROY C H U L - CME Straborexie, dentisterie et pyloromyotomie V A L É R I E M I L O T - ROY C H U L - CME Objectifs pour la straborexie Connaître les considérations anesthésiques de la straborexie. Être en mesure d expliquer

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS. Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux Rennes cedex

LIVRET D ACCUEIL LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS. Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux Rennes cedex CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS UNITÉS AMBULATOIRES DE CHIRURGIE ET D ANESTHÉSIE Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux - 35033 Rennes cedex 9

Plus en détail

Faut-il monitorer la curarisation?

Faut-il monitorer la curarisation? XXIX ème journée d Anesthésie-Réanimation de Picardie 20 juin 2012 Faut-il monitorer la curarisation? Dr Thibault LOUPEC Pr Bertrand DEBAENE Département d Anesthésie-Réanimation CHU de Poitiers Conflits

Plus en détail

de différentes techniques analgésiques postopératoires dans l unité de soins Acute Pain Service

de différentes techniques analgésiques postopératoires dans l unité de soins Acute Pain Service Surveillance de différentes techniques analgésiques postopératoires dans l unité de soins Acute Pain Service Mira Dernedde MD CHU CHARLEROI Analgésie inadéquate 70 60 50 % 40 30 20 10 0 Apfelbaum Rocchi

Plus en détail

Notion de réhabilitation rapide après chirurgie. Drs. JB DOLBEAU & B RAIMBAULT

Notion de réhabilitation rapide après chirurgie. Drs. JB DOLBEAU & B RAIMBAULT Notion de réhabilitation rapide après chirurgie Drs. JB DOLBEAU & B RAIMBAULT Principes de la RRAC Rétablissement rapide des conditions physique et psychique Favoriser et ne pas contrarier la réhabilitation

Plus en détail

Anesthésie pour Chirurgie Ambulatoire

Anesthésie pour Chirurgie Ambulatoire Anesthésie pour Chirurgie Ambulatoire Pr F. Sztark Pôle d Anesthésie Réanimation CHU Bordeaux Octobre 2012 Anesthésie ou Chirurgie Ambulatoire Les structures pratiquant l'anesthésie ou la chirurgie ambulatoire

Plus en détail

ANALGESIE POST-OPERATOIRE EN AMBULATOIRE

ANALGESIE POST-OPERATOIRE EN AMBULATOIRE ANALGESIE POST-OPERATOIRE EN AMBULATOIRE Centre Henri Becquerel octobre 2016 Dr Gouerant Pathologies prises en charge En Ambulatoire Chirurgie sénologique: - tumorectomie, ganglion sentinelle axillaire,

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ A N N E X E I I RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ A N N E X E I I RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES A N N E X E I I RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier anesthésiste diplômé d État ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un référentiel

Plus en détail

Spécificités pédiatriques de l Anesthésie ambulatoire. Serge Dalmas Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille

Spécificités pédiatriques de l Anesthésie ambulatoire. Serge Dalmas Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille Spécificités pédiatriques de l Anesthésie ambulatoire Serge Dalmas Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille 1 2 CNCE-ADARPEF Conditions d organisation Locaux avec environnement hôtelier (berceaux, lits,

Plus en détail

DRA en chirurgie maxillo-faciale. Dr Maxime Roux Anesthésiste Réanimateur CH Villefranche

DRA en chirurgie maxillo-faciale. Dr Maxime Roux Anesthésiste Réanimateur CH Villefranche DRA en chirurgie maxillo-faciale Dr Maxime Roux Anesthésiste Réanimateur CH Villefranche Présentation du BO 8 salles opératoires 1 salle dédiée aux urgences (salle 3) 1 salle maxillo (salle9) PEC en urgence

Plus en détail

Généralités sur la curarisation et la décurarisation. Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre

Généralités sur la curarisation et la décurarisation. Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre Généralités sur la curarisation et la décurarisation Pr Dan Benhamou DAR Bicêtre Composantes de l anesthésie Conscience Mémorisation Hypnose Réponses somatique et du SNA Antinociception Anesthésie balancée

Plus en détail

Soins dentaires sous anesthésie générale des personnes en situation de handicap Accueil et prise en charge

Soins dentaires sous anesthésie générale des personnes en situation de handicap Accueil et prise en charge Soins dentaires sous anesthésie générale des personnes en situation de handicap Accueil et prise en charge Pourquoi la Fondation s'est elle engagée dans ce type de soins? - Projet proposé par le RSVA et

Plus en détail

ANALGÉSIE PÉRIDURALE THORACIQUE ET ÉPARGNE

ANALGÉSIE PÉRIDURALE THORACIQUE ET ÉPARGNE ANALGÉSIE PÉRIDURALE THORACIQUE ET ÉPARGNE MORPHINIQUE EN CHIRURGIE GYNÉCOLOGIQUE 6 EME CONGRES NATIONNAL DE LA LUTTE CONTRE LA DOULEUR k. Meddeber, D. Benali,.Boufas,.Zelmat, F. Mazour, B. Chafi INTRODUCTION

Plus en détail

Accueil aux urgences et hospitalisation d un patient grippé

Accueil aux urgences et hospitalisation d un patient grippé Accueil aux urgences et hospitalisation d un patient grippé A propos de l épisode grippal 2014-2015 3 ème Journée régionale de veille sanitaire en Bretagne -15 décembre 2015- Dr F. Cellier-Dr P. Kergaravat

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de la santé met à disposition un tableau de bord

Plus en détail

Introduction à l anesthésie générale

Introduction à l anesthésie générale Introduction à l anesthésie générale Pr François Sztark Service d Anesthésie Réanimation 1 Hôpital Pellegrin CHU Bordeaux Ecole IADE-Oct 2011 Plan du cours Objectifs de l anesthésie générale Les agents

Plus en détail

Réponses Techniques aux Situations Cliniques en Anesthésie-Réanimation

Réponses Techniques aux Situations Cliniques en Anesthésie-Réanimation Réponses Techniques aux Situations Cliniques en Anesthésie-Réanimation Pr Bertrand Debaene Département d Anesthésie Réanimation Chirurgicale CHU de Poitiers, France b.debaene@chu-poitiers.fr Analyse de

Plus en détail

Chapitre 9. Causes d échec d analgésie. Contrôle de la douleur post-opératoire. Réalité du problème. Insuffisance d administration

Chapitre 9. Causes d échec d analgésie. Contrôle de la douleur post-opératoire. Réalité du problème. Insuffisance d administration Chapitre 9 Causes d échec d analgésie Insuffisance de prescription Contrôle de la douleur post-opératoire Insuffisance d administration Insuffisance d adaptation Réalité du problème Insuffisance d administration

Plus en détail

Anxiété et douleur au bloc opératoire: prise en charge en c est possible?

Anxiété et douleur au bloc opératoire: prise en charge en c est possible? Anxiété et douleur au bloc opératoire: prise en charge en c est possible? Debout Digne Détendu Francon Daniel DAR, Institut Paoli-Calmettes, Marseille L ARRIVÉE DU PATIENT AU BLOC OPÉRATOIRE: «WHY DO WE

Plus en détail

Clinique Médipôle Garonne Chirurgie Ambulatoire et orthopédie Savoir changer nos habitudes

Clinique Médipôle Garonne Chirurgie Ambulatoire et orthopédie Savoir changer nos habitudes Dr Patrice Determe Clinique Médipôle Garonne Chirurgie Ambulatoire et orthopédie Savoir changer nos habitudes Une histoire de culture Lié à la terminologie même de patient. Le patient est à la disposition

Plus en détail

Le résumé de l activité

Le résumé de l activité Le résumé de l activité Les moyennes journalières par spécialité et type d intervention Parcours Ambulatoire Consultation de chirurgie : Programmation Défaut de communication inter-spécialité Dossier et

Plus en détail

LES CONDITIONS DE L AMBULATOIRE. Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique

LES CONDITIONS DE L AMBULATOIRE. Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique LES CONDITIONS DE L AMBULATOIRE Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique LES CONDITIONS DE L AMBULATOIRE L organisation : Patiente ASA 1 ou 2 Consultation préalable

Plus en détail

L IDE ET L IADE EN SSPI: PLACE ET ROLE. AOUSTIN Myriam (IADE) CHASSAT Aurélie (IADE) LANQUETOT Hervé (MAR)

L IDE ET L IADE EN SSPI: PLACE ET ROLE. AOUSTIN Myriam (IADE) CHASSAT Aurélie (IADE) LANQUETOT Hervé (MAR) L IDE ET L IADE EN SSPI: PLACE ET ROLE AOUSTIN Myriam (IADE) CHASSAT Aurélie (IADE) LANQUETOT Hervé (MAR) CADRE LEGISLATIF Décret n 94-1050 du 5 Décembre 1994 du Code de la Santé Publique relatif aux conditions

Plus en détail

EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne

EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne EPARGNE MORPHINIQUE Stratégies et outils Intérêt de la Kétamine et de la Lidocaïne Docteur Matthieu BOISSON: Médecin Anesthésiste Réanimateur Praticien Hospitalier Universitaire CHU Poitiers Dominique

Plus en détail

ANALGÉSIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE: PEUT ON SUPPRIMER LA PCA MORPHINE? Dr Aissou Mourad DAR Hôpital Saint-Antoine Pr Beaussier

ANALGÉSIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE: PEUT ON SUPPRIMER LA PCA MORPHINE? Dr Aissou Mourad DAR Hôpital Saint-Antoine Pr Beaussier ANALGÉSIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE: PEUT ON SUPPRIMER LA PCA MORPHINE? Dr Aissou Mourad DAR Hôpital Saint-Antoine Pr Beaussier PCA morphine le gold standard Depuis l enquète sur l évaluation des pratiques

Plus en détail

Clinique universitaire d anesthésiologie et de thérapie de la douleur. Information pour les patients

Clinique universitaire d anesthésiologie et de thérapie de la douleur. Information pour les patients Clinique universitaire d anesthésiologie et de thérapie de la douleur Information pour les patients Un bref aperçu Salle de réveil centrale Le laboratoire de recherche La clinique universitaire d anesthésiologie

Plus en détail

Le SAOS et Anesthésie. Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR

Le SAOS et Anesthésie. Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR Le SAOS et Anesthésie Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR EPIDEMIOLOGIE Après 50 ans, 4% hommes et 2% femmes diagnostiqués 60-90% patients obèses atteints d un SAOS Constante

Plus en détail

Sédation et Analgésie

Sédation et Analgésie Collège de Médecine d Urgence de Bourgogne, 7 Octobre 2010 Recommandations Formalisées d experts 2010 : Sédation et Analgésie en Structure d Urgence Adultes Marc FREYSZ, Benoit VIVIEN Méthodologie Actualisation

Plus en détail

Molécules antalgiques en SSPI

Molécules antalgiques en SSPI Lieux de diffusion : SSPI, USC, blocs opératoires Rédacteurs : C Jolly (Médecin Anesthésiste) F Hibbert (Médecin Anesthésiste) M O Rorke (IADE) Chemin informatique Version n 1 Page 1/6 Personnes concernées

Plus en détail

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE au Centre Hospitalier de Beauvais. PASSÉ, PRÉSENT et FUTUR C. BONAN -LESUR

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE au Centre Hospitalier de Beauvais. PASSÉ, PRÉSENT et FUTUR C. BONAN -LESUR LA CHIRURGIE AMBULATOIRE au Centre Hospitalier de Beauvais PASSÉ, PRÉSENT et FUTUR C. BONAN -LESUR Le concept de chirurgie ambulatoire Ce n est ni une nouvelle technique ni un nouveau concept architectural

Plus en détail

Anesthésie en chirurgie carotidienne. Sylvie Godier

Anesthésie en chirurgie carotidienne. Sylvie Godier Anesthésie en chirurgie carotidienne Sylvie Godier Position du problème Les AVC : 3ème cause de mortalité responsables d invalidité définitive souvent secondaires à une sténose oblitérante de la carotide

Plus en détail

Visite de risques. Objectifs

Visite de risques. Objectifs Visite de risques Complexité de l activité au BO Aspect multifactoriel du risque infectieux Multiplicité des procédures et des acteurs Facteurs potentiels des risques infectieux identifiés Diagramme d

Plus en détail

Les complications les plus souvent rencontrées sont :

Les complications les plus souvent rencontrées sont : Les complications les plus souvent rencontrées sont : - nausées, vomissements, obstruction respiratoire et hypotension sont souvent dues à des mécanismes intriqués (événement per-opératoire, propriétés

Plus en détail

17/11/2012. Facteurs de risque des ISO et des INLA. Définition. Ampleur du problème

17/11/2012. Facteurs de risque des ISO et des INLA. Définition. Ampleur du problème Facteurs de risque des ISO et des INLA Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Définition Ampleur du problème 234 millions d actes / an dans le monde 6,5 millions d opérés / an en France

Plus en détail

Choc anaphylactique au curare

Choc anaphylactique au curare Choc anaphylactique au curare de l accident à l expertise Pierreclos, 16 juin 2016 Dr Ariane Légaut CH Mâcon Monsieur G, 54 ans 86kg 1m78 Antécédents : HTA sous TENORETIC, tabagisme actif, néphrectomie

Plus en détail

PLACE DE L AMBULATOIRE EN CHIRURGIE GENERALE ET DIGESTIVE

PLACE DE L AMBULATOIRE EN CHIRURGIE GENERALE ET DIGESTIVE PLACE DE L AMBULATOIRE EN CHIRURGIE GENERALE ET DIGESTIVE Dr Dr Pascal CHEVREAU Polyclinique du Parc Dr JF Gravié Dr C Maigné Clinique St Jean du Languedoc LES PRINCIPES Faisabilité s évalue au moment

Plus en détail

Anesthésie pour amygdalectomie chez l enfant

Anesthésie pour amygdalectomie chez l enfant Société Française d Anesthésie et de Réanimation Association des anesthésistes réanimateurs pédiatriques d expression française Anesthésie pour amygdalectomie chez l enfant Conférence d experts Texte court

Plus en détail

2/ Les complications post-anesthésiques

2/ Les complications post-anesthésiques STAGES Anesthésiologie 2/ Les complications post-anesthésiques I. Les complications respiratoires Les facteurs de risque La plupart des complications respiratoires sont liées à des surdosages Les facteurs

Plus en détail

LE PARCOURS DE SOINS DE MON ENFANT

LE PARCOURS DE SOINS DE MON ENFANT LE PARCOURS DE SOINS DE MON ENFANT EN UNITÉ AMBULATOIRE : CHIRURGIE - ANESTHÉSIE - ENDOSCOPIE www.chu-lyon.fr LE PARCOURS DE SOINS DE MON ENFANT EN UNITÉ AMBULATOIRE : CHIRURGIE - ANESTHÉSIE - ENDOSCOPIE

Plus en détail

Sédation au rémifentanil. Équipe des infirmiers anesthésiste de la

Sédation au rémifentanil. Équipe des infirmiers anesthésiste de la Sédation au rémifentanil Équipe des infirmiers anesthésiste de la I. La sédation I.1 Définitions SFAR (2000) * : Ensemble des moyens, médicamenteux ou non, destinés à assurer le confort physique et psychique

Plus en détail

A - Rôle de L IDE fondé par : 1 - LÉGISLATION PROFESSIONNELLE RÔLE DE L INFIRMIÈRE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX

A - Rôle de L IDE fondé par : 1 - LÉGISLATION PROFESSIONNELLE RÔLE DE L INFIRMIÈRE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX RÔLE DE L INFIRMIÈRE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX M.th Gatt ( CHU Bobigny ) Ph.Tetard ( CH Saint Camille- Institut Mutualiste Montsouris ) 1 - LÉGISLATION PROFESSIONNELLE A. le rôle de l infirmière

Plus en détail

La chirurgie rachidienne en ambulatoire

La chirurgie rachidienne en ambulatoire La chirurgie rachidienne en ambulatoire ColloqueAmbulatoire 12 décembre 2016 J.M. VITAL, C. DEGRYSE, A. GENNARI, O. GILLE Unité Rachis 1, CHU Bordeaux Etat des lieux de la chirurgie ambulatoire en Orthopédie

Plus en détail

Retour au domicile après chirurgie Quelle organisation pour mieux traiter la Douleur?

Retour au domicile après chirurgie Quelle organisation pour mieux traiter la Douleur? 25 février 2016 Villa Massalia Marseille Réseau Douleur PACA OUEST Retour au domicile après chirurgie Quelle organisation pour mieux traiter la Douleur? Dr Nicolas DUFEU Pas de Conflits intérêts Retour

Plus en détail

Anesthésie du patient ambulatoire

Anesthésie du patient ambulatoire 36-635-A-10 Anesthésie du patient ambulatoire H. Massa, S. Hubert, M. Carles, M. Raucoules-Aimé Alternative à l hospitalisation dite «traditionnelle» qui nécessite un hébergement, la chirurgie ambulatoire

Plus en détail

Introduction. Fractures tassements vertébraux. Plan. Cimentoplastie. Kyphoplastie LES TRAITEMENTS ORTHOPEDIQUES EN RADIOLOGIE

Introduction. Fractures tassements vertébraux. Plan. Cimentoplastie. Kyphoplastie LES TRAITEMENTS ORTHOPEDIQUES EN RADIOLOGIE LES TRAITEMENTS ORTHOPEDIQUES EN RADIOLOGIE Dr S. Welschbillig Anesthésiste-Réanimateur Introduction Technique en plein essor Imagerie performante Coopération entre les équipes radiologie anesthésie orthopédie

Plus en détail

Introduction à l anesthésie générale

Introduction à l anesthésie générale Introduction à l anesthésie générale Pr François Sztark Pôle d Anesthésie Réanimation CHU de Bordeaux Séminaire Pharmaco DESAR 7 mars 2013 Plan du cours Objectifs de l anesthésie générale Les agents de

Plus en détail

Ambulatoire en 2011 réglementation, état des lieux national

Ambulatoire en 2011 réglementation, état des lieux national Ambulatoire en 2011 réglementation, état des lieux national Textes de référence Deux définitions fondatrices sont complémentaires selon l assurance maladie et l a.f.c.a (association française de chirurgie

Plus en détail

QUELLE PLACE POUR L HYPNOSE DANS LA CHIRURGIE DU CANCER DU SEIN?

QUELLE PLACE POUR L HYPNOSE DANS LA CHIRURGIE DU CANCER DU SEIN? QUELLE PLACE POUR L HYPNOSE DANS LA CHIRURGIE DU CANCER DU SEIN? Dr BOUVIER Stéphane Anesthésiste Réanimateur Dr EYRIEY Emmanuel Chirurgien Gynécologue Obstétricien Dr SCHWEITZER Jérôme Anesthésiste Réanimateur

Plus en détail

Paris Healthcare Week 26 mai 2016

Paris Healthcare Week 26 mai 2016 PRÉSENTATION DE L UNITÉ D ACCUEIL DE CHIRURGIE DU GROUPEMENT HOSPITALIER LYON SUD HOSPICES CIVILS DE LYON Paris Healthcare Week 26 mai 2016 Pierina APOLLO, cadre supérieure de santé Didier ANTOINE, responsable

Plus en détail

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN URGENCE SOMMAIRE

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN URGENCE SOMMAIRE PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN URGENCE Objectifs! Reconnaître le patient douloureux! Instituer un traitement adapté à l intensité de la douleur! Permettre de réévaluer systématiquement et

Plus en détail

ANESTHESIE LOCALE, LOCO-REGIONALE, ET GENERALE

ANESTHESIE LOCALE, LOCO-REGIONALE, ET GENERALE ANESTHESIE LOCALE, LOCO-REGIONALE, ET GENERALE MODULE 6 ITEM 67 J.E. BAZIN Décembre 2006 OBJECTIFS - Connaître les grand principes de réalisation d une anesthésie générale et d une anesthésie loco-régionale.

Plus en détail

Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique

Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique Prise en charge de la douleur post opératoire chez le sujet âgé en chirurgie carcinologique D.Ourrad, D Benmoussa,B.Griene Anesthésie réanimation CPMC Introduction Onco-gériatrie: discipline née Etats-Unis

Plus en détail

Anesthésie inhalatoire à objectif de concentration: AINOC. Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille

Anesthésie inhalatoire à objectif de concentration: AINOC. Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille Anesthésie inhalatoire à objectif de concentration: AINOC Gilles LEBUFFE Clinique d Anesthésie-Réanimation Hôpital Claude Huriez CHRU de Lille!" Conflits d intérêt Aucun avec cette présentation Les halogénés

Plus en détail

Prise en charge de la D P O

Prise en charge de la D P O 1 - REGLES GENERALES DE PRESCRIPTION Prise en charge de la D P O M.T. GATT P. TETARD GATT TETARD 2008 1 GATT TETARD 2008 2 Organisation concernant les protocoles thérapeutiques protocoles standardisés

Plus en détail

ANAP HAS- AFCA. Pr. Corinne VONS - Conseil Scientifique AFCA

ANAP HAS- AFCA. Pr. Corinne VONS - Conseil Scientifique AFCA ANAP HAS- AFCA Colloque chirurgie i ambulatoire Retour d expérience: Considérer la chirurgie ambulatoire et non l hospitalisation complète comme la norme pour beaucoup d interventions Pr. Corinne VONS

Plus en détail

APD thoracique. Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord

APD thoracique. Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord APD thoracique Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord Introduction ALR place importante en chirurgie thoracique: APD thoracique et BPV Douleur post thoracotomie très importante en intensité

Plus en détail

SYMPOSIUM CHIRURGIE BARIATRIQUE PRÉ-OPÉRATOIRE

SYMPOSIUM CHIRURGIE BARIATRIQUE PRÉ-OPÉRATOIRE SYMPOSIUM CHIRURGIE BARIATRIQUE PRÉ-OPÉRATOIRE Investigation pré-opératoire Présentée par Annick Dallaire et Ann Bilodeau Infirmières cliniciennes Objectif de la présentation Décrire le déroulement de

Plus en détail

MAINTIEN DES COMPÉTENCES EN ANESTHÉSIE PÉDIATRIQUE

MAINTIEN DES COMPÉTENCES EN ANESTHÉSIE PÉDIATRIQUE 1 MAINTIEN DES COMPÉTENCES EN ANESTHÉSIE PÉDIATRIQUE Depuis quelques années la tendance a été de regrouper l'anesthésie pédiatrique, en particulier par la suppression des centres à activité pédiatrique

Plus en détail

Unité de chirurgie ambulatoire (UCA)

Unité de chirurgie ambulatoire (UCA) livret d information Unité de chirurgie ambulatoire (UCA) Plateau technique médico-chirurgical (PTMC) 32 bd Jean-Monnet 44000 Nantes Rez-de-chaussée haut Tél. 02 44 76 69 50 livret d information Vous allez

Plus en détail

L hypnose au service de la chirurgie au Centre Hospitalier de Valenciennes DOSSIER DE PRESSE

L hypnose au service de la chirurgie au Centre Hospitalier de Valenciennes DOSSIER DE PRESSE L hypnose au service de la chirurgie au Centre Hospitalier de Valenciennes DOSSIER DE PRESSE Contexte Définitions de l hypnose La définition de la British Medical Association de 1955 est reprise dans de

Plus en détail