Avec le soutien de. Nouvelles approches de la confiance numérique : les pistes d'innova8on et d'ac8on

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avec le soutien de. Nouvelles approches de la confiance numérique : les pistes d'innova8on et d'ac8on"

Transcription

1 Avec le soutien de Nouvelles approches de la confiance numérique : les pistes d'innova8on et d'ac8on

2 Référen8el : confiance, assurance Confiance (Trust) Pari sur le comportement coopéra1f de l'autre Contextuel (interlocuteurs, circonstances, acte ) Inclut une dimension irréduc1ble de risque Non réduc1ble à un calcul La confiance engage l'autre, mais ne peut en être exigée Assurance (Confidence) AEente normale et socialement sanc1onnée vis- à- vis des autres Générique et impersonnelle ; implique un système de codes et d'ins1tu1ons Réduit l'incer1tude, sanc1onne l'abus, couvre le risque (formellement ou non) Une dimension de calcul, mais aussi des valeurs partagées Réciprocité d'aeentes et d'engagements Un cadre d'établissement et d'élargissement de la confiance Mais qui rend aussi la confiance moins indispensable dans beaucoup de cas 2

3 4 domaines prioritaires à explorer Dispositifs de confiance Explorer le poten1el de ces ac1vités, Développer les disposi1fs qui manquent L'ou1llage des individus dans leurs rela1ons avec les organisa1ons Communautés, Confiance "P2P" Le poten1el, les limites, les facteurs de succès de la confiance "P2P" Individus La rela%on Etablir et mériter la confiance Se différencier en accordant confiance Organisations

4 Des domaines prioritaires aux pistes d'ac8on Rendre la confiance transitive Des "tiers de confiance" comme pivots d'une confiance mutuelle Pérenniser et étendre la confiance "P2P" Accorder sa confiance sans s'y perdre Les dispositifs de confiance La confiance "P2P" Participer à la conversation de ses clients La relation L'outillage des individus Outiller les individus dans leur relation aux organisations Ré-humaniser la relation client, source de confiance Se différencier par sa frugalité en information La "transparence raisonnée" comme facteur de différenciation 4

5 Une organisation pourrait choisir de se différencier en accordant par principe sa confiance à ses clients, dans toutes les phases de leur relation. Elle fait le pari (calculé) que cette confiance sera payée de retour et que les bénéfices feront mieux que compenser les abus. A l'entrée en relation : abaisser les barrières, demander peu ou pas d'information, ouvrir les choix Dans la relation : jouer la transparence, laisser libre, valoriser l'informel, prendre des risques vis-àvis du client En cas de litige ou conflit : partir du principe que le client a raison Rendre ces choix gérables Demander toujours moins de garanties et de signatures qu'on ne devrait Valoriser la fidélité par une confiance croissante : "toujours une confiance d'avance" Donner droit par principe à une demande d'exception, une réclamation Susciter l'autocontrôle : du client lui-même (relation personnelle, partage de l'info), de la communauté des clients Des "arbitres" indépendants et reconnus Des modèles élaborés de mesure du risque, intervenant en aval plutôt qu'en amont des décisions

6 Susciter la confiance Transparence du business model Intervention (transparente) dans les forums clients Engagements généraux Privacy by design Non-commissionnement (CM) Réputa1on Dashboard Proximité, valeurs communes e-réputation Blogueurs d'entreprise Qualité, richesse de la rela1on VRM Historique partagé Un vrai interlocuteur Portabilité Le client "libre et égal" Achats groupés Ges1on li1ges et conflits Donner droit par principe à une réclamation Encourager le bricolage et les transformations Evolu1on des produits Community managers Ecoute client, feedback Service clients "P2P" (ex. Free) Commentaires clients sur les produits Frugalité en informations et garanties Entrée en rela1on, contractualisa1on Personnalisation sans identification Faire confiance

7 La plupart des "tiers de confiance" actuels se concentrent sur la sécurisation technique et juridique des échanges. Cette fonction a plus de valeur pour les organisations que pour les individus. Or il existe un vaste espace d'innovation pour des dispositifs réellement producteurs de confiance mutuelle. Faire en sorte que les prestations de sécurisation apportent une valeur beaucoup plus perceptible aux consommateurs Enrichir et à structurer l'univers des services qui invitent à accorder sa confiance, plutôt qu'à se garantir. En définitive, ces tiers "nouvelle génération" contribuent à rendre plus symétriques les relations entre entreprises et individus. Les dispositifs de sécurisation "s'ouvrent" et fournissent aux individus des options et des informations utiles. Le marché des 1ers "d'évalua1on" (sites de consommateurs, médias spécialisés, ra%ng, comparateurs ) s'enrichit et se structure. La "transitivité" de la confiance s'organise sous la forme de chaînes délibérément courtes, de proche en proche. Des outils et des services de délégation proposent de "représenter" le consommateur dans divers actes et choix quotidiens. Les entreprises jouent le jeu de cette ouverture et de la confiance.

8 Implication dans l'échange Au niveau du contenu de l'échange Au niveau des par8es de l'échange Au niveau du mécanisme technique et contractuel - - Escrow services Confidentialité MMA Coffre-fort Adminium La Poste Sequoia (Keynectis) Identification Anonymisation Anonymizer ZeroKnowledge Keynectis ebay Sécurité des paiements "Tiers de paiement" Garan1r la bonne fin, l'absence de pb La Poste Echanges à valeur probante Nombreuses startups Preuves : identité, authenticité, signature, horodatage, archivage SquareTrade Garanties Assurance Dispositifs : - de signature - de traçabilité - d'archivage (Cecurity, Arkineo-CDC, TrustMission, etc.) Assurer qu'un pb trouvera sa solution Fia-Net Comparateurs de prix Evaluation de produits, de services Forums consommateurs Médias conso e-réputation resellerratings.com TrustedShop ChamberTrust TRUSTe Labels : sécurité, vie privée, qualité de service Rassurer inciter à faire confiance à autrui Délégation "Agents intelligents" (à la mode en 2000 ) Externalisation Prendre en charge inciter à déléguer Transitivité / portabilité de la confiance ++ Degré de confiance

9 Créer les condition et les outils pour mieux "faire circuler" la confiance "P2P", avec l'accord et la maîtrise de l'usager Pouvoir rassembler ses différents ratings à un seul endroit, quand on en a besoin "Emporter" avec soi dans un nouvel espace l'a priori de confiance acquis "ailleurs" Pondérer les évaluations selon des critères négociés entre les usagers et les opérateurs Des solu1ons de Fédéra1on d'iden1té plus souples, lisibles, que l'u1lisateur peut décider de changer La portabilité des données rela1onnelles (amis, historiques de rela1on ) devient réalité via des APIs ouvertes La "transitivité" de la confiance s'organise sous la forme de chaînes délibérément courtes, de proche en proche. Les ratings deviennent transférables d'un espace à un autre au sein de réseaux d'acceptation mutuelle, en mode bilatéral Des compétences acquises de manière plus informelles sont labélisées par les opérateurs du service

10 "Les marchés sont des conversations", et cette conversation se mène de plus en plus en dehors des espaces que maîtrisent les entreprises. Pour (r)établir et nourrir la confiance, celles-ci doivent apprendre à y prendre part, où et quand elle a lieu, d'une manière ouverte plutôt que défensive. Intégrer les nouveaux espaces où l'on parle de l'entreprise dans la manière dont elle gère sa relation clients : Participer à visage découvert aux conversations qui la concernent, où qu'elles se déroulent Sur ses espaces comme sur les autres, valoriser les avis négatifs comme les positifs Fonder des décisions sur ces conversations et le faire savoir, voire déléguer certaines fonctions aux "communautés" L'entreprise repère les "conversations" qui la concernent et y participe ouvertement, représentée par des individus qui disposent d'une liberté de parole. Sur ses forums, l'entreprise ouvre des espaces d'échange et d'évalua1on. Elle publie les mauvais commentaires comme les bons. L'entreprise "délègue" une part de la gestion des crises(voire de l'assistance clients) aux communautés. L'entreprise "veille" sur ces espaces, mais rend compte des décisions qu'elle a prises à partir de ce qui s'y est dit. L'entreprise suscite des évaluations indépendants et les partage avec les communautés.

11 L'industrialisation de la relation clients (ou administrés) détruit la confiance. Peut-on recréer une relation plus humaine et moins standardisée, sans perdre en productivité? Remettre face aux clients de "vraies" personnes, nommées, reconnaissables et dotées d'une certaine autonomie Proposer un degré de personnalisation réelle, au-delà des "cases" prévues par les logiciels de gestion Chercher la productivité dans le caractère collectif de la relation, plutôt que dans sa dématérialisation Les collaborateurs en contact avec les clients sont invités à gérer cette relation d'une manière plus personnelle, moins standardisée. Les clients retrouvent un interlocuteur (pas forcément unique), avec un visage et un nom (réels). Les canaux rela1onnels s'enrichissent. L'entreprise partage avec le client toute l'information qu'elle a sur lui. Le client assure la continuité relationnelle. Les collaborateurs sont encouragés à s'exprimer sur des forums, dans des blogs, etc., avec un contrôle minimal et a posteriori. Via les réseaux sociaux, et par l'intermédiaire d'un "interlocuteur" plus ou moins direct, la communauté des clients participe à la relation de chacun avec l'entreprise.

12 En demandant délibérément beaucoup moins d'information personnelle à son client, l'entreprise se différencie de 2 manières : elle montre qu'elle fait confiance, et elle n'abuse pas des données personnelles. L'information s'enrichit ensuite, à mesure que la relation s'approfondit, et de manière transparente et réversible. Demander d'emblée le moins d'information possible à son client ou usager Apprendre à travailler avec l'information strictement nécessaire voire moins Enrichir l'information client/usager au fur et à mesure que la relation s'enrichit, d'une manière transparente et réversible. Minimiser les données de profil : l'entreprise respecte l'intimité de son client Minimiser la demande de données administra1ves et financières : je vous fais confiance, je ne demande pas de preuves. L'entreprise demande toujours le moins d'information possible, et lie l'enrichissement avec l'approfondissement de la relation de nouveaux outils et intermédiaires facilitent l'établissement d'inférences à partir d'un petit nombre d'informations Les clients constatent la différence dans la durée : la relation est plus fluide, on sent qu'on nous fait confiance, on apprend l'un de l'autre.

13 Etablir, rétablir, nourrir la confiance par une mise en transparence délibérée (mais raisonnée) d'une entreprise et/ou d'un marché. Les entreprises (ou les administrations) rendent délibérément visibles, compréhensibles et auditables leur fonctionnement, leurs pratiques, leurs modèles d'affaires et leurs critères de décision Elles s'engagent de manière transparente et de bonne foi dans les "conversations" qui se déroulent en ligne autour de leur enseigne, leurs produits, leur métier. L'entreprise aide ses clients à comprendre comment elle gagne de l'argent en général, et en particulier sur les produits qu'elle leur propose. Elle partage ses données : publiques avec tout le monde, privées avec ses clients. Quand elle ne partage pas, elle explique pourquoi. Ses collaborateurs interviennent à visage découvert dans des forums de consommateurs, avec une réelle liberté de parole. Une profession décrit ses mécanismes et ses règles, partage des données, facilite la comparaison et l'évaluation. Un "dispositif de confiance" rend disponible l'information nécessaire pour juger de sa performance et du respect de sa mission.

14 La confiance peut difficilement naître dans une relation asymétrique entre une organisation informée et outillée, et un individu isolé, sans moyens. Outiller les individus, c'est les doter d'informations, d'outils, de compétences et de moyens d'échange pour rééquilibrer la relation. Doter les individus d'informations, d'outils, de compétences et de moyens d'échange pour leur permettre d'être dans une position plus solide pour entrer en relation avec des organisations d'évaluer si la confiance accordée l'est à bon escient. Refondre les processus des organisations pour leur permettre de dialoguer d'égal à égal avec des interlocuteurs ainsi équipés. Les individus peuvent réunir et gérer : les documents personnels, les infos dont les organisations disposent sur eux, des infos externes a propos des organisations, etc. Ils disposent d'ou1ls de self- analy%cs, de datamining personnel, de ges1on personnelle, de publica1on et partage de leurs données Ils peuvent exploiter leurs données de manière active dans leurs relations (ex. Vendor Relationship Management) Les entreprises ou les administrations adaptent leurs systèmes d'information pour dialoguer avec les individus par l'intermédiaire de ces nouveaux outils L'identité numérique est considérée comme une "compétence essentielle" à acquérir dès le collège

15 Engagement dans l'action Agir Lancer ses propres appels d'offre (VRM) Class actions P2P crypté Droits réglables à l'oubli Négocier Fédération d'identités Infocards Gestion de budget (ex. Quicken) Anonymisation Portabilité des données Hétéronymat S'informer / analyser Googling Dashboard Mensonges sur les formulaires de collecte eportfolio Agences de notation PEts Sousveillance La commodité gagner du temps, obtenir des avantages La négocia1on de ses données, son accessibilité Le contrôle total ou l'individu opposé aux organisations Motivation des individus

16 L'émergence d'un grand nombre d'espaces de confiance fondés sur l'échange entre un grand nombre d'internautes ne contribuera durablement à la confiance que si ces espaces eux-mêmes fabriquent des règles, des dispositifs et des compétences qui permettent d'éprouver leur qualité, et celle de ceux qui y interviennent. Stimuler l'échange d'idées, d'informations, de services, de biens, d'argent que ce soit entre individus ou avec des professionnels Créer un dialogue utile entre les internautes et les sites, les enseignes ou les professionnels qu'ils évaluent Développer la confiance en soi, préalable de la confiance envers les autres. Les opérateurs d'espaces de confiance P2P acceptent de rendre compte, de mettre en discussion et/ou de faire évaluer leur propre fonctionnement Des disposi1fs indépendants pour évaluer les autres espaces P2P. Les espaces de confiance P2P les reconnaissent et contribuent à leur financement Les relations entre les espace P2P et les professionnels se codifient et gagnent en transparence Des modes de signalisation communs à plusieurs espaces émergent. Des espaces de confiance organisent une reconnaissance mutuelle Le métier de "community manager" se professionnalise et se transforme en "trust manager"

17 Engagement dans la relation Transac1on / Rencontre LeBonCoin Sites de rencontre Financement P2P Evaluation dans les sites d'enchères Par1cipa1on / Collabora1on Partage de contenus Wikipedia Youtube Forums de patients, de clients Partage de signets Réseaux sociaux Veille Twitter Echange de fichiers Rating de contributeur?? Évaluation / Notation TripAdvisor Recommandation LinkedIn Note2be, NoteTonToubib - - Parole confiance a priori et par le nombre Communauté appui sur ses réseaux Sanc1on mécanismes évaluables Garan1es mécanismes opposables ++ Degré de formalisat

Déployer une Stratégie Web Globale

Déployer une Stratégie Web Globale Lundi 23 Avril 2012 Déployer une Stratégie Web Globale au service de sa structure Plan de la présentation A) Internet en France aujourd'hui B) Internet : une constellation de moyens à disposition C) Pourquoi

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S P r é a m b u l e Proximité Singularité de la personne Universalité du service De nombreux territoires ruraux et urbains se situent en

Plus en détail

GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité MEDIATION INFORMATIONS

GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité MEDIATION INFORMATIONS GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité INFORMATIONS MEDIATION La médiation fait partie du dispositif de protection de la personnalité des membres du personnel de l'etat de Genève et des institutions

Plus en détail

EXPERIMENTER LE PARTAGE DES DONNEES ENTRE L'ENTREPRISE ET SES CLIENTS

EXPERIMENTER LE PARTAGE DES DONNEES ENTRE L'ENTREPRISE ET SES CLIENTS "NOUVELLES APPROCHES DE LA CONFIANCE NUMERIQUE" EXPERIMENTER LE PARTAGE DES DONNEES ENTRE L'ENTREPRISE ET SES CLIENTS Note en vue d'un projet d'expérimentation multi-entreprises Version 1 Août 2011 «La

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

Les défis de la Gestion de la Relation Client

Les défis de la Gestion de la Relation Client Les défis de la Gestion de la Relation Client 1 1. Le client au cœur de votre stratégie 2 1.1 Définition La Gestion Relation Client est un système qui doit vous permettre : De mieux comprendre vos clients

Plus en détail

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86 1 Formations & Conseils Web Marketing Myriam GHARBI Formations & Conseils Web Marketing Vous êtes Auto-entrepreneur, Créateur d'entreprise, Salarié au sein d'une TPE, PME ou dans une Collectivité? Vous

Plus en détail

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20%

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20% Baromètre mené en juin 2014 auprès de 1 000 salariés d entreprises et 300 dirigeants/managers impliqués dans le pilotage des réseaux sociaux et du digital pour leurs entreprises de plus de 50 salariés.

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX ET COMMUNICATION DE CRISE. Gilles Bazelaire - Dogstudio.be

RÉSEAUX SOCIAUX ET COMMUNICATION DE CRISE. Gilles Bazelaire - Dogstudio.be RÉSEAUX SOCIAUX ET COMMUNICATION DE CRISE Gilles Bazelaire - Dogstudio.be LE WEB 2.0? DE NOUVEAUX POUVOIRS Un ensemble de tendances qu on observe sur le Net depuis 2004 Montée en puissance du contenu produit

Plus en détail

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête!

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! 18 SEPTEMBRE 2014 E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! Réputation : de quoi parle-t-on? «Ce que les gens disent ou pensent de moi» car ils l ont vu dans le journal, à

Plus en détail

NOUVELLES APPROCHES DE LA CONFIANCE NUMERIQUE

NOUVELLES APPROCHES DE LA CONFIANCE NUMERIQUE NOUVELLES APPROCHES DE LA CONFIANCE NUMERIQUE Conclusions de l'expédition Février 2011 D'avril à décembre 2010, un groupe de travail réuni par la Fing et la Fondation Télécom a exploré les "Nouvelles approches

Plus en détail

L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles

L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 1 er octobre 2013 L AACC Customer Marketing prône une approche consensuelle et durable de l utilisation des données personnelles Focus sur les conclusions du nouveau livre

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

Cours de Community Management Master 2 CAWEB

Cours de Community Management Master 2 CAWEB Cours proposé le 19 novembre 2014 Cours de Community Management Master 2 CAWEB Chargé d enseignement : Max Schleiffer, consultant social media Tour de table Quelques mots avant de commencer... Notre programme

Plus en détail

Position du CIGREF sur le Cloud computing

Position du CIGREF sur le Cloud computing Position du CIGREF sur le Cloud computing Septembre 2010 Cette position est le fruit d un groupe de réflexion ayant rassemblé les Directeurs des Systèmes d Information de grandes entreprises, au premier

Plus en détail

Exemple 360. Questionnaire Leadership Thomas. Personnel & Confidentiel

Exemple 360. Questionnaire Leadership Thomas. Personnel & Confidentiel Feed-back 360 Exemple 360 Questionnaire Leadership Thomas Personnel & Confidentiel Introduction Comment lire votre rapport Feed-back 360? Moyenne par compétence Représentation graphique des 5 meilleures

Plus en détail

Community management ou relation client en ligne?

Community management ou relation client en ligne? Community management ou relation client en ligne? Réalisé par Synthesio Sommaire Introduction : Médias sociaux, quel est le bon porte- parole pour votre marque?.2 Le rôle du community manager : faire croître

Plus en détail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail

Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise. Applaudissons les Visionnaires 2009 de Québec. La génération C et le marché du travail VOLUME 12 NO 3 FÉVRIER/MARS 2010 LE MAGAZINE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DE QUÉBEC Le Web, les réseaux sociaux et votre entreprise 13 chemin du Pied-de Roi, Lac-Beauport (Québec) G3B 1N6 ENVOI DE PUBLICATION

Plus en détail

Optimiser sa présence sur les médias sociaux

Optimiser sa présence sur les médias sociaux Optimiser sa présence sur les médias sociaux Cédric DENIAUD Co-fondateur associé du cabinet conseil Internet, The Persuaders Auteur de MediasSociaux.fr, CedricDeniaud et pour DocNews Cédric Deniaud Cédric

Plus en détail

Rencontre E-tourisme 25 Novembre 2010. Réseaux sociaux et avis de consommateurs Comment valoriser votre présence?

Rencontre E-tourisme 25 Novembre 2010. Réseaux sociaux et avis de consommateurs Comment valoriser votre présence? Rencontre E-tourisme 25 Novembre 2010 Réseaux sociaux et avis de consommateurs Comment valoriser votre présence? Ouest Ouest Online Online 4E rue 4E du rue Bordage du Bordage - 35510-35510 Cesson Cesson

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

Les nouvelles technologies * et les réseaux sociaux au service des DRH enjeux et perspectives autour du web 2.0

Les nouvelles technologies * et les réseaux sociaux au service des DRH enjeux et perspectives autour du web 2.0 Les nouvelles technologies * et les réseaux sociaux au service des DRH enjeux et perspectives autour du web 2.0 * Web 2.0, dématérialisation, self services Sommaire Introduction : quelques définitions

Plus en détail

LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications

LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications FORUM MONDIAL SUR LES RELATIONS PUBLIQUES NOVEMBRE 2012 Le mandat des

Plus en détail

Développer sa stratégie sur les médias sociaux

Développer sa stratégie sur les médias sociaux Your network is more powerful than you think Développer sa stratégie sur les médias sociaux Nicholas Vieuxloup Mai 2010 VOUS LES Panorama CONNAISSEZ des médias sociaux TOUS? Les Médias Sociaux en chiffres

Plus en détail

Douze règles pour fidéliser la clientèle.

Douze règles pour fidéliser la clientèle. Douze règles pour fidéliser la clientèle. Il n'y a pas de plus puissante arme marketing que le bouche à oreille (BAO). Pour que vos clients deviennent vos apôtres évangélistes, il faut commencer par les

Plus en détail

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations Solution complète clé en main pour la gestion des flux d informations Gestion du cycle de vie du document actif Partage et

Plus en détail

COMMENT GERER LES AVIS DES VOYAGEURS?

COMMENT GERER LES AVIS DES VOYAGEURS? LAD C. MENES / Shutterstock COMMENT GERER LES AVIS DES VOYAGEURS? Février 2014 Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 INFLUENCE DES AVIS SUR LES INTERNAUTES LES CHIFFRES

Plus en détail

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable.

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Introduction La Gestion Electronique des Documents est la mémoire de l entreprise. La mémoire existante qui

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION?

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION? Faut-il être présent sur les réseaux sociaux? De plus en plus d entreprises se posent la question. Considéré il y a encore peu comme un simple moyen d échange ou de prise de contact, le réseau social est

Plus en détail

Gérer son image en ligne : besoin réel ou nombrilisme? Albéric Guigou & Juliette Descamps Reputation Squad

Gérer son image en ligne : besoin réel ou nombrilisme? Albéric Guigou & Juliette Descamps Reputation Squad Gérer son image en ligne : besoin réel ou nombrilisme? Albéric Guigou & Juliette Descamps Reputation Squad La e-reputation c est quoi exactement? Pourquoi est-ce important? Les Gens parlent de vous quand

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION. Institut de l Innovation et du Développement de l Entrepreneuriat - InsIDE

CATALOGUE DE FORMATION. Institut de l Innovation et du Développement de l Entrepreneuriat - InsIDE CATALOGUE DE FORMATION Institut de l Innovation et du Développement de l Entrepreneuriat - InsIDE «L expression de l innovation et de l entrepreneuriat» - Devenir Community Manager : créer et animer sa

Plus en détail

RÉFÉRENCEMENT NATUREL GOOGLE. Kelreferencement, marque déposée de Kelsociété

RÉFÉRENCEMENT NATUREL GOOGLE. Kelreferencement, marque déposée de Kelsociété RÉFÉRENCEMENT NATUREL GOOGLE 1 2 3 4 5 6 RÉFÉRENCEMENT NATUREL page 3 KELREFERENCEMENT, UNE AGENCE RECONNUE page 4 KELREFERENCEMENT, VOTRE RÉFÉRENCEMENT DE A À Z page 5 PACK "EXPRESSIONS" page 6 PACK "PERFORMANCE"

Plus en détail

1/ Le Web : Quid? Pour quoi faire?

1/ Le Web : Quid? Pour quoi faire? GRILLES D'ANALYSE DE SITES WEB (Synthèse réalisée par la Direction départementale de la Jeunesse et des Sports de la Loire) Sommaire 1/ Le Web : Quid? Pour quoi faire? 2/ Grilles de lecture d'informations

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

PROMOUVOIR SON ASSOCIATION GRACE AUX RESEAUX SOCIAUX

PROMOUVOIR SON ASSOCIATION GRACE AUX RESEAUX SOCIAUX PROMOUVOIR SON ASSOCIATION GRACE AUX RESEAUX SOCIAUX Bruno GARCIA http://assodiabal.free.fr assodiabal@free.fr janvier 2013 Définition Un réseau social est constitué d'individus ou de groupes reliés par

Plus en détail

Maitre de conférences associé en e-marketing à l'université d'angers. Responsable webmarketing International chez Jymeo

Maitre de conférences associé en e-marketing à l'université d'angers. Responsable webmarketing International chez Jymeo Maitre de conférences associé en e-marketing à l'université d'angers Responsable webmarketing International chez Jymeo Auteur de deux livres en web analytique aux éditions ENI Formateur et consultant indépendant

Plus en détail

DEVELOPPER VOTRE POTENTIEL CREATIF

DEVELOPPER VOTRE POTENTIEL CREATIF DEVELOPPER VOTRE POTENTIEL CREATIF Découvrir son profil créatif et s'en servir pour incarner une posture créative. Lever les freins à la créativité et penser différemment. Acquérir le processus de créativité.

Plus en détail

Le nouveau dispositif sur l intermédiation

Le nouveau dispositif sur l intermédiation Le nouveau dispositif sur l intermédiation Une directive européenne du 9 décembre 2002 sur l intermédiation en assurance vient d être transposée en droit français par la loi du 15 décembre 2005. Un décret

Plus en détail

Guide de référence rapide : Recommandations réglementaires relatives aux nouveaux gtld

Guide de référence rapide : Recommandations réglementaires relatives aux nouveaux gtld Guide de référence rapide : Recommandations réglementaires relatives aux nouveaux gtld Ce guide de référence contient l'ensemble complet de principes, recommandations et directives de mise en œuvre élaboré

Plus en détail

W3MS Web, Marketeur, Manager de Médias sociaux

W3MS Web, Marketeur, Manager de Médias sociaux W3MS Web, Marketeur, Manager de Médias sociaux Nouvelles modes de consommations des biens et des services, Nouvelles formes de communication dans le B2B, dans le B2C, dans le B2B2C, le C2C, Nouvelles compétences

Plus en détail

A propos de la médiation

A propos de la médiation A propos de la médiation La médiation, une démarche volontaire mais spécifique Si toute personne peut, en principe, être médiateur, il faut avoir suivi avec un succès une formation d'un minimum de 90 heures

Plus en détail

WHY CONSULTING. Performance Commerciale en B2B

WHY CONSULTING. Performance Commerciale en B2B É t u d e WHY CONSULTING Performance Commerciale en B2B La performance commerciale d une entreprise est un sujet complexe qui emprunte des chemins différents selon les organisations et les marchés, car

Plus en détail

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Sortir des murs, démultiplier les contacts 2013 T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons nos Talents 1 Introduction Entre discours incantatoires

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

10 points clés pour apprivoiser les réseaux sociaux en PME et TPE. club entrepreneurs ISC -6 Novembre 2014 à 19H

10 points clés pour apprivoiser les réseaux sociaux en PME et TPE. club entrepreneurs ISC -6 Novembre 2014 à 19H 10 points clés pour apprivoiser les réseaux sociaux en PME et TPE club entrepreneurs ISC -6 Novembre 2014 à 19H PETIT RAPPEL HISTORIQUE Quelques dates et chiffres clé pour comprendre l ampleur du phénomène

Plus en détail

Gestion d E-réputation. Management de marque

Gestion d E-réputation. Management de marque Renforcez votre présence sur Internet Stratégie Digitale Gestion d E-réputation Community Management Management de marque Web Marketing 0 www.forcinet.ma 1 Qui Sommes-Nous? Forcinet est une entreprise

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL «PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» Juin 2013 Introduction : Les parents sont parmi les principaux bénéficiaires de Paris classe numérique. Grâce à ce nouvel outil, la communication

Plus en détail

Révélatrice de talents. Développement personnel

Révélatrice de talents. Développement personnel Révélatrice de talents Développement personnel Révélatrice de talents Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Le développement personnel Notre

Plus en détail

Principes de liberté d'expression et de respect de la vie privée

Principes de liberté d'expression et de respect de la vie privée L'Initiative mondiale des réseaux Protéger et faire progresser la liberté d'expression et le respect de la vie privée dans les technologies de l information et de la communication Principes de liberté

Plus en détail

Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin

Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin Booster son e-réputation : quels sont les enjeux pour son entreprise? Gauthier Blin Activités de la Société Argaus est une société de Conseil et Stratégie spécialiste du numérique. Argaus vous accompagne

Plus en détail

Plateforme. Nos «CGU» publics en vigueur. PRESTATIONS ET TARIFS MAÎTRE D OUVRAGE V2.0

Plateforme. Nos «CGU» publics en vigueur. PRESTATIONS ET TARIFS MAÎTRE D OUVRAGE V2.0 Nos «CGU» Ce document présente les Conditions Générales d Utilisation de la plateforme AODemat. Il convient de le retourner daté et signé pour s inscrire en qualité de Maître d ouvrage. Plateforme AODemat

Plus en détail

Quel management dans un collectif de travail en télétravail?

Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Le passage au télétravail s accompagne de transformations importantes en termes d organisation et de pratiques. Comment faire évoluer le management

Plus en détail

Risques liés à l'utilisation des réseaux sociaux

Risques liés à l'utilisation des réseaux sociaux Risques liés à l'utilisation des réseaux sociaux Risques des réseaux sociaux en entreprises A/ Baisse de productivité Depuis l'apparition des réseaux sociaux, les entreprises ont pu constater une réelle

Plus en détail

Les Réseaux Sociaux d'entreprise (RSE)

Les Réseaux Sociaux d'entreprise (RSE) Les Réseaux Sociaux d'entreprise (RSE) Les Matinales IP&T - 10 février 2011 L'entreprise et les Réseaux Sociaux Stéphane Lemarchand, Avocat associé, stephane.lemarchand@dlapiper.com Agenda La particularité

Plus en détail

Divulgation 2.0 : approche comportementale. Comment détecter ou prévenir cette démarche compulsive amplifiée par les outils de mobilitédirectement

Divulgation 2.0 : approche comportementale. Comment détecter ou prévenir cette démarche compulsive amplifiée par les outils de mobilitédirectement Divulgation 2.0 : approche comportementale. Comment détecter ou prévenir cette démarche compulsive amplifiée par les outils de mobilitédirectement connectés aux médias sociaux? Agenda La divulgation compulsive

Plus en détail

Convention portant sur l'adoption du nom «FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT»

Convention portant sur l'adoption du nom «FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT» Convention portant sur l'adoption du nom «FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT» Entre : association soumise à la loi du 1er juillet 1901, dont le siège social est situé, n Siret code NAF, et représentée par, dument

Plus en détail

Livret Mind Mapping pour le Pilotage & la Gestion Projet avec MindManager - Mindjet

Livret Mind Mapping pour le Pilotage & la Gestion Projet avec MindManager - Mindjet Livret Mind Mapping pour le Pilotage & la Gestion Projet avec MindManager - Mindjet MIND MAPPING : LE COMPAGNON DE VOTRE PILOTAGE PROJET Les apports du Mind Mapping pour les projets sont vus ici sous 2

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place»

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + E-réputation de L Entreprise Et les autres «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + Introduction : Vidéo 2 + Des chiffres 3 Internet est désormais le 1er canal

Plus en détail

ÉVÉNEMENT «DYNAMISEZ VOTRE INTRANET» INTRANET, PANORAMA 2012 ET NOUVELLES TENDANCES WWW.CROSS-SYSTEMS.CH JÉRÔME BAILLY WWW.CROSS-SYSTEMS.

ÉVÉNEMENT «DYNAMISEZ VOTRE INTRANET» INTRANET, PANORAMA 2012 ET NOUVELLES TENDANCES WWW.CROSS-SYSTEMS.CH JÉRÔME BAILLY WWW.CROSS-SYSTEMS. ÉVÉNEMENT «DYNAMISEZ VOTRE INTRANET» INTRANET, PANORAMA 2012 ET NOUVELLES TENDANCES JÉRÔME BAILLY 10.10.2012 CONTACT JÉRÔME BAILLY CROSS AGENCY JBAILLY@CROSS-SYSTEMS.CH +41 78 878 78 26 SKYPE: JEROME.BAILLY

Plus en détail

Entretien Individuel d'evaluation

Entretien Individuel d'evaluation Entretien Individuel d'evaluation 1. Définition de l'entretien individuel d'évaluation Les appellations sont nombreuses : «entretien d'évaluation», «entretien d'appréciation», «entretien d'activité et

Plus en détail

GUIDE DE PARTICIPATION DES JOURNALISTES AFP AUX RESEAUX SOCIAUX

GUIDE DE PARTICIPATION DES JOURNALISTES AFP AUX RESEAUX SOCIAUX 17.07.2013 GUIDE DE PARTICIPATION DES JOURNALISTES AFP AUX RESEAUX SOCIAUX GENERALITES Les réseaux sociaux font désormais partie du quotidien de milliards de personnes et l information, foisonnante, y

Plus en détail

Attentes liées aux prestations

Attentes liées aux prestations Appel à propositions du 26/05/2014 "Diagnostics de Sécurisation des Parcours Professionnels" Attentes liées aux prestations Projet SECURI'PASS 2.0 Cette opération bénéficie du soutien financier de l'etat,

Plus en détail

Présentation The social network Enjeux, dangers,... Réseaux sociaux. Découverte, intérêt, enjeux, dangersvincent Guyot. 6 mai 2012

Présentation The social network Enjeux, dangers,... Réseaux sociaux. Découverte, intérêt, enjeux, dangersvincent Guyot. 6 mai 2012 Découverte, intérêt, enjeux, dangers Vincent Guyot 6 mai 2012 Objectifs Personnels Utiliser des réseaux Se rendre compte de leur possibilités Évaluer les problèmes potentiels Trouver des solutions En discuter

Plus en détail

E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G )

E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G ) 14 MARCH A L A N A L L M A N A S S O C I A T E S A C A D A M Y 2014 E - R E P U TAT I O N D E S I N D I V I D U S ( P E R S O N A L B R A N D I N G ) L E S E N J E U X S O M M A I R E L E S R I S Q U E

Plus en détail

EXPERIMENTER LE PARTAGE DES DONNEES PERSONNELLES ENTRE LES ORGANISATIONS ET LES INDIVIDUS QU'ELLES CONCERNENT

EXPERIMENTER LE PARTAGE DES DONNEES PERSONNELLES ENTRE LES ORGANISATIONS ET LES INDIVIDUS QU'ELLES CONCERNENT Un projet de la Fing et du pôle de compétitivité Cap Digital EXPERIMENTER LE PARTAGE DES DONNEES PERSONNELLES ENTRE LES ORGANISATIONS ET LES INDIVIDUS QU'ELLES CONCERNENT DOSSIER DE PARTENARIAT Décembre

Plus en détail

Cadre de bonnes pratiques pour l e-learning

Cadre de bonnes pratiques pour l e-learning Cadre de bonnes pratiques pour l e-learning Grungtvig 2 - ESOFEL Stratégies pour un apprentissage ouvert et flexible Un projet de partenariat européen West Lothian College, Royaume-Uni Greta du Velay,

Plus en détail

Fiche de l'awt Cadre juridique des relations interentreprises

Fiche de l'awt Cadre juridique des relations interentreprises Fiche de l'awt Cadre juridique des relations interentreprises Du point de vue juridique, les stratégies e-business inter-entreprises (B2B) s'organisent en un ensemble de contrats tenant lieu de loi entre

Plus en détail

CODE DE CONDUITE HEBERGEMENT (CCH) Procédure de notification et de retrait de contenu illicite

CODE DE CONDUITE HEBERGEMENT (CCH) Procédure de notification et de retrait de contenu illicite CODE DE CONDUITE HEBERGEMENT (CCH) Procédure de notification et de retrait de contenu illicite PREAMBULE La simsa swiss internet industry association a élaboré le présent Code de conduite Hébergement (ci-après

Plus en détail

Stratégie webmarketing

Stratégie webmarketing Stratégie webmarketing OBJECTIFS - Comprendre et maîtriser les différents techniques et leviers de promotion online utilisés par les professionnels Chefs d entreprise, créateurs d entreprise, webmasters,

Plus en détail

Formation e-commerce : Community Management Les clés pour créer et animer vos communautés

Formation e-commerce : Community Management Les clés pour créer et animer vos communautés Page 1 sur 5 28 bd Poissonnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 contact@ecommerce-academy.fr http://www.ecommerce-academy.fr/ Formation e-commerce : Community Management Les clés pour créer et animer

Plus en détail

Référence client ELO Wilhelm Huber & Söhne GmbH & Co KG

Référence client ELO Wilhelm Huber & Söhne GmbH & Co KG Référence client ELO Wilhelm Huber & Söhne GmbH & Co KG Des processus automatisés, ça sonne bien Wilhelm Huber & Söhne (WHD) mise sur une gestion de processus adaptée harmonieuse avec ELOprofessional.

Plus en détail

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités.

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Charte informatique Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Préambule L'entreprise < NOM > met en œuvre un système d'information et

Plus en détail

Annule : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. 1. TITRE... 2 2. CONTEXTE...

Annule : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. 1. TITRE... 2 2. CONTEXTE... Approbation : CC-120424-3691 Amendement : Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S U J E T : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. TABLE

Plus en détail

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PARTENAIRES ENTREPRISE ET TRANSFORMATION DIGITALE LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PROGRAMME Face à la mulplicaon des canaux digitaux de communicaon, à l évoluon des comportements des clients et

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ

EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ CRÉER ET GÉRER SON IDENTITÉ NUMÉRIQUE François BONNEVILLE Aricia Jean-Baptiste MERILLOT Photo & Cetera Le terme d'identité recouvre plusieurs

Plus en détail

Introduction à l infonuagique

Introduction à l infonuagique Introduction à l infonuagique Lorsque vous stockez vos photos en ligne au lieu d utiliser votre ordinateur domestique, ou que vous utilisez le courriel Web ou un site de réseautage social, vous utilisez

Plus en détail

«Les avis des voyageurs construisent votre réputation sur internet»

«Les avis des voyageurs construisent votre réputation sur internet» «Les avis des voyageurs construisent votre réputation sur internet» Présentation du 22 mars 2011 1 Il y avait l'an dernier en France 38 millions d'internautes, soit 18 millions de plus qu'en 2003 Source"Le

Plus en détail

Dématérialisation et document numérique (source APROGED)

Dématérialisation et document numérique (source APROGED) Dématérialisation et document numérique (source APROGED) La dématérialisation se répand très rapidement dans tous les domaines d'activités. Depuis l'origine, le concept de dématérialisation repose sur

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

vous? Publics concernés Dirigeants Décideurs Professionnels Le saviez -

vous? Publics concernés Dirigeants Décideurs Professionnels Le saviez - MARKETING D I G I T A L Pour répondre aux nouveaux enjeux numériques, l Université Paris-Dauphine vous offre une formation adaptée en marketing digital. Grâce à cet outil, vous pouvez atteindre votre cible

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

ANIMER UNE COMMUNAUTÉ CONSTRUCTION21

ANIMER UNE COMMUNAUTÉ CONSTRUCTION21 ANIMER UNE COMMUNAUTÉ CONSTRUCTION21 Les communautés en ligne sont des espaces d échange, de veille et de partage documentaire. En créant une communauté sur un sujet précis, vous vous posez en expert de

Plus en détail

E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION

E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION Ségolène Rouillé-Mirza Avocate au Barreau de Tours 15 février 2011 Introduction 1/2 Qu est ce que l e-réputation? Définition de réputation Dictionnaire Larousse: «Manière

Plus en détail

Charte d engagements des annonceurs pour une communication responsable

Charte d engagements des annonceurs pour une communication responsable Charte d engagements des annonceurs pour une communication responsable Présentation du 4 décembre 2007 Espace Hamelin Pourquoi une Charte? "Promouvoir une communication responsable" est l'une des trois

Plus en détail

LA E-REPUTATION LES SITES D AVIS CLIENTS. Mardi 25 mars 2014

LA E-REPUTATION LES SITES D AVIS CLIENTS. Mardi 25 mars 2014 LA E-REPUTATION LES SITES D AVIS CLIENTS Mardi 25 mars 2014 OFFICE DE TOURISME Maison du Patrimoine 2 rue de la Chapelle 66820 VERNET-LES-BAINS Tel : 04 68 05 55 35 www.vernet-les-bains.fr Contact e-tourisme

Plus en détail

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE VegaPro DIGITAL COMMUNICATION www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE DIGITAL En tant qu'agence digitale à Bejaia, Vegapro vous accompagne dans la définition

Plus en détail

Les acteurs de la carte d'achat

Les acteurs de la carte d'achat CHAPITRE 3 Les acteurs de la carte d'achat Pour mettre en œuvre une exécution des marchés publics par carte d achat, l acheteur et le gestionnaire public vont devoir s adresser à un fournisseur de services

Plus en détail

Conférence e-business jeudi 22 mars 2012. Edouard Pihet - Associé. Francis Lelong - Associé

Conférence e-business jeudi 22 mars 2012. Edouard Pihet - Associé. Francis Lelong - Associé Conférence e-business jeudi 22 mars 2012 Edouard Pihet - Associé Francis Lelong - Associé Francis Lelong Entrepreneur dans l âme, Francis est le fondateur de plusieurs sociétés dans le web, dont Sarenza,

Plus en détail

Référentiel C2i niveau 1 Version 2 :

Référentiel C2i niveau 1 Version 2 : Référentiel C2i niveau 1 Version 2 : Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif Tout au long de sa vie, l'usager travaille dans un environnement numérique. La virtualisation des ressources,

Plus en détail

DÉCLARATION DES RISQUES

DÉCLARATION DES RISQUES DÉCLARATION DES RISQUES Tenant compte du fait que CM Marketing Associates Ltd accepte de conclure, à la base de gré à gré ( OTC ) des contrats financiers pour différences ( CFD ) et contrats de change

Plus en détail