Joseph Mornet PSYCHOTHÉRAPIE INSTITUTIONNELLE HISTOIRE & ACTUALITÉ CHAMP SOCIAL ÉDITIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Joseph Mornet PSYCHOTHÉRAPIE INSTITUTIONNELLE HISTOIRE & ACTUALITÉ CHAMP SOCIAL ÉDITIONS"

Transcription

1 Joseph Mornet PSYCHOTHÉRAPIE INSTITUTIONNELLE HISTOIRE & ACTUALITÉ CHAMP SOCIAL ÉDITIONS

2 Préface Lorsque Joseph Mornet m a proposé d écrire une préface pour son livre sur la Psychothérapie institutionnelle, je m en suis réjoui non seulement pour la qualité de son manuscrit, mais aussi parce qu il tombe à un moment où beaucoup s interrogent sur ce que cette locution peut bien encore vouloir dire aujourd hui. «Psychothérapie» est maintenant devenu un mot et, de surcroît, une pratique difficiles à porter sinon à défendre. Quant à «Institution», le vocable rime souvent, à tord, avec ces établissements dont la lourdeur est la principale qualité. Alors que peut bien vouloir dire «Psychothérapie institutionnelle» sinon un casse-tête conceptuel ou une source de difficultés en tout genre? Eh bien, vous trouverez parmi de nombreuses choses passionnantes, les réponses à ces questions angoissées dans l ouvrage que vous venez d ouvrir. Mais, et ce n est pas son moindre avantage, ce livre tombe à pic! Et je dirais que, justement aujourd hui, la Psychothérapie institutionnelle, nous allons en entendre de plus en plus parler, parce que, d une certaine manière, les conditions sont à nouveau réunies pour que son existence même ne soit plus seulement l objet d une nostalgie voire d une hostilité, mais bien plutôt une mine de recherches répondant aux nécessités de notre temps. En effet, la Psychothérapie institutionnelle a révolutionné la psychiatrie à un moment où les pratiques et les théories de cette dernière semblaient en panne, embourbées dans les aléas de la deuxième guerre mondiale, avec, il faut bien le dire, de nombreux morts sur la conscience. Je rappelle à toutes fins utiles que ce sont plus de la moitié des patients hospitalisés dans les hôpitaux psychiatriques français qui sont morts de faim et de privation pendant cette période, et que, dans le même temps, certains aliénistes n avaient pas peur de faire des communications au Congrès de Montpellier en 1942, sur les effets de l hypoprotidémie en psychiatrie, sans mettre en cause les raisons qui - 5

3 6- y conduisaient. Ce sera d ailleurs l occasion pour Balvet de faire une communication courageuse (très en lien avec Tosquelles qui, du fait de son étrangéité, n était pas admis à ce congrès) sur la nécessité de changer le fonctionnement des hôpitaux pour mieux soigner les malades qui y viennent, et sortir enfin de l impasse dans laquelle ils étaient arrivés. Toujours est-il que c est dans cette atmosphère de dérive abandonnique que plusieurs psychiatres vont, autour de Tosquelles, commencer à réfléchir à une autre manière de soigner les malades mentaux. Celui-ci, avec Bonnafé, Daumezon, Koechlin, Oury, Chaurand et bien d autres, vont se pencher sur les deux grandes questions héritées de Sigmund Freud et de Hermann Simon, d une part, la relation transférentielle comme base de la relation thérapeutique, et d autre part, le nécessaire traitement de l hôpital psychiatrique avant tout traitement des malades qui y sont accueillis, pour en déduire des réponses théoriques, permettant de féconder de nouvelles pratiques de la psychiatrie. Et ce sont de ces grandes questions vitales pour les malades mentaux que sont nées pendant la deuxième guerre mondiale et juste après son achèvement, d une part la Psychothérapie institutionnelle comme méthode d analyse et de traitement du milieu dans lequel peut se développer la thérapeutique psychiatrique dans des conditions «suffisamment bonnes», et d autre part la Psychiatrie de secteur comme dispositif organisationnel de sa mise en place. Plus tard, notamment par un sophisme dérivé de l antipsychiatrie, ces deux faces indissociables d une même éthico-pratique de soin ont été opposées, la Psychothérapie institutionnelle devant rester confinée dans l intérieur de l hôpital et la Psychiatrie de Secteur chargée de la part extra-hospitalière. L expérience nous a montré que cette partition de l exercice psychiatrique a toujours abouti à une aporie renforçant les clivages des équipes et partant ceux des patients. La révolution culturelle de ce mouvement consiste justement à organiser les soins là où se trouve le patient sans en moraliser le lieu (extrahospitalier bon objet et intrahospitalier mauvais objet) en prenant en compte la relation transférentielle de ce patient avec l équipe dans sa réalité et à en assumer la condition de possibilité dans la durée. Autant dire que la question du lieu d accueil du patient devient aussitôt secondaire à la qualité de cet accueil, et l on pourrait dire que la Psychothérapie institutionnelle permet d en dialectiser les différents aspects, y compris dans les pathologies psychiatriques les plus graves,

4 d où la nécessité du recours aux «institutions», entendu dans le sens de Hochmann (institutions mentales). Or, aujourd hui, que voyons nous se profiler dans le champ de la psychiatrie? Si les descriptions apocalyptiques ne font pas souvent avancer les idées de changement, il peut toutefois dans ce cas, être utile de se reporter au livre récent de Patrick Coupechoux «Un monde de fous 1», qui fait le point d une façon pertinente sur l état actuel de la psychiatrie dans nos contrées. Il ne faut pas se voiler la face : la psychiatrie est en passe d être détruite pour être remplacée par une sorte de bouillie conceptuelle qui se contente de la description des symptômes et en déduit, d une façon simplificatrice, les consignes à suivre pour que «ça change», sous entendu, de comportement. Dans peu de temps, si nous n y prêtons pas attention, les nouveaux psychiatres ne seront plus formés en référence à la thérapeutique et à la psychopathologie, mais à une observation de surface permettant d appliquer les conclusions des conférences de consensus qui sont, le plus souvent, globalement «athéoriques» elles aussi. Pour parler plus clairement, quand je dis athéorique, je dis que la théorie implicite est celle de la police des comportements et que, lorsque les redressements de comportements ne suffisent plus, il leur est adjoint des médicaments psychotropes. Dans un tel projet de psychiatrie, toute la culture édifiée progressivement par nos pères et nos pairs à partir des références historiques, psychanalytiques, phénoménologiques, anthropologiques, et qui prenait en compte les aspects humains de la souffrance psychique, risque purement et simplement d être balayée par ces modes qui ne tiendront pas longtemps, sauf à trouver des relais de type commercial sur les groupes auxquels elles rapportent. Sans compter les nouvelles formes «mana(d)gériales» de gouvernance, qui, en prétendant redonner le pouvoir aux médecins, les aliènent à celui du marché. Pour ma part, je lutterai pour que ces pratiques et ces théorisations des différentes approches de psychothérapies institutionnelles continuent d être connues, enseignées et transmises à nos jeunes collègues psychiatres, infirmiers, psychologues et tous les membres de l équipe pluridisciplinaire de psychiatrie, pour que, le cas échéant, et il échoira certainement, ils puissent s y référer pour aider au soin des malades mentaux, et notamment des plus graves qui risquent de se retrouver sur le bord du chemin. Pour ce faire nous avons besoin de prises de positions argumentées pour étayer les combats que nous avons à mener aujourd hui, et ce livre en contient beaucoup. - 7

5 8- Dans son ouvrage très intelligent et documenté, Joseph Mornet propose trois grandes parties. Une première dans laquelle il décrit la naissance et le développement de la Psychothérapie institutionnelle et reprend le concept fondamental d aliénation sociale selon plusieurs perspectives, notamment avec Marx et Sartre, et montre comment la réalisation de «club thérapeutique» peut en résulter selon une dialectique subtile et opératoire. Dans sa deuxième partie, il développe l idée de l aliénation mentale en reprenant son parcours dans l histoire de la folie, puis la «nouvelle administration de la folie» résultant des organisations plus récentes en matière de psychiatrie. Il insiste, avec juste raison, sur l importance des nouveaux modèles de la maladie mentale, et notamment sur la transparence des corps et l objectivation de la subjectivité, en montrant comment ces changements peuvent pervertir la praxis psychiatrique de façon discrète mais efficace. Dans sa troisième partie, il développe autour des grandes questions de transfert, psychose et institution, la pertinence des outils et des opérateurs conceptuels de la Psychothérapie institutionnelle. Il précise en quoi des concepts fondamentaux, tels que celui de liberté, d humour et de risques du soin peuvent ou non modifier profondément les conditions d exercice de nos métiers de psychistes (Tosquelles). Enfin, il accorde une place importante à ce qu il définit comme «soigner les soignants». En effet, ce n est pas un des moindres aspects de la psychothérapie institutionnelle d avoir mis l accent sur les aspects institutionnels du contre-transfert, non seulement comme moyen de mieux comprendre les éléments transférentiels des patients dans notre contact avec eux, mais aussi comme une des modalités incontournables pour prendre en considération les concepts et les pratiques de groupes mis au service des patients les plus en déshérence. Dans ce livre, les différents concepts sont revisités d une façon précise et la longue expérience de l auteur acquise dans la clinique de Saint Martin de Vignogoul avec ses amis Enjalbert, Bokobza, et d autres, donnent à l ouvrage une authenticité qui en garantit la pertinence. Les principaux théoriciens de ce mouvement sont relus avec acuité et il est intéressant de voir comment les concepts cliniques et psychopathologiques sont déclinés en tenant compte des aspects institutionnels et inversement. Tout cela fait de ce livre, non seulement une très bonne introduction à cette histoire de la Psychothérapie institutionnelle, mais aussi

6 un manuel à la disposition des praticiens aguerris et/ou en formation pour approcher au plus près d une méthode thérapeutique intégrant les divers aspects complémentaires d une psychiatrie actuelle qui en a tellement besoin, et porteuse d outils féconds pour demain. NOTE 1. P. COUPECHOUX, Un monde de fous, éd. Seuil, 2006.

7

8 Introduction La psychiatrie française traverse une crise profonde : certains doutent même de son devenir face aux nouvelles conceptions de la maladie mentale et aux pratiques de soin désormais imposées aux institutions. Face à ces changements, la psychothérapie institutionnelle apparaît pour beaucoup comme une survivance, certes respectable, mais quelque peu surannée d un certain humanisme psychiatrique. Née dans la tourmente des années de la deuxième guerre mondiale, est-elle encore susceptible de représenter une quelconque utilité à l actualité de nos sociétés? Quel éclairage peut-elle encore apporter à nos pratiques? Quel enseignement peut-elle fournir à nos temps d incertitudes théoriques? Pour Pierre Delion la réponse ne fait aucun doute : la psychothérapie institutionnelle «porte en elle l exigence éthique et la vue d ensemble nécessaires à l exercice d une psychiatrie humaine, tenant compte à la fois de la réalité du monde qui nous entoure sans céder aux pressions technocratiques et bureaucratiques déshumanisantes, et de celle qui entoure la personne psychotique 1». Son approche se situe au-delà de la psychopathologie : elle concerne l homme aussi bien dans sa singularité que dans ses liens avec les groupes sociaux et le monde économique qui l entourent. L histoire de la folie montre clairement comment elle est intimement liée, depuis les origines de l humanité, à la culture, à la religion, au politique et à l économie, la science s efforçant sans relâche d amarrer aux filets de la raison ce qui, sans cesse, lui échappait 2. S appuyant sur la psychanalyse et l analyse sociale, la psychothérapie institutionnelle a constitué, avec le secteur, une contribution essentielle à la révolution idéologique et pratique de l institution psychiatrique depuis sa création au XIX e siècle. Elle a, en même temps, contribué à porter un autre regard sur la folie. - 11

9 12 - Pour la psychothérapie institutionnelle la folie ne se réduit jamais à un processus déficitaire rééducable, ou biologique traitable comme n importe quelle autre maladie organique : elle est une création chargée de sens touchant le cœur de l homme dans son rapport à son être au monde et à sa liberté. La psychothérapie institutionnelle place le sujet «malade mental» au centre du processus de sa guérison, et la singularité de la relation transférentielle comme levier du dispositif de soin de la psychose. Elle ne fait pas du temps de soin un en-dehors du social : l hospitalisation du psychotique est le premier temps de sa socialisation. Elle le sort de l isolement physique ou psychique qui l a précédée. Les conditions de vie qu offre l institution doivent, pour cela, savoir s adapter à sa singularité et lui offrir la garantie de pouvoir compter sur elle dans la durée. Placé au centre de la pratique clinique psychiatrique, le cadre institutionnel, qu il soit intra ou extrahospitalier, nécessite la même vigilance, le même soin et le même travail d analyse que le patient lui-même. La psychothérapie institutionnelle situe l analyse institutionnelle au cœur du dispositif de soin : elle est un outil de réflexion politique et de transformation sociale. La psychothérapie institutionnelle, enfin, enseigne que toute clinique de la psychose part d une conception double de l aliénation : l aliénation mentale, repérable dans les symptômes psychopathologiques, et l aliénation sociale touchant l homme dans son rapport aux groupes qui l entourent. La première concerne son entrée dans l ordre du désir, la seconde dans l ordre du social. Une institution doit savoir traiter les deux dans leur différence. Le premier travail est de l ordre de l analyse contre-transférentielle comme le rappelait François Tosquelles : il se réfère à l aliénation psychopathologique en référence à la psychanalyse. Le second est de l ordre organisationnel : il relève de l aliénation sociale et du droit du travail. Seule la prise en compte dans le dispositif clinique de cette double dimension peut faire espérer un véritable soin de la psychose : «cette importante distinction ne vise pas à choisir de s attacher à un des types d aliénation pour refuser l autre, bien plutôt à dialectiser les deux 3». Écrire sur la psychothérapie institutionnelle répond à un devoir de transmission. Notre société remplace de plus en plus l acte de «transmettre» par celui de «communiquer». Pourtant, comme le souligne Régis Debray dans Les diagonales du médiologue, les deux ne sont pas du même ordre : le premier se situe dans le temps, le second se contente de

10 l espace. Il ajoute : «plus nous saturons l espace, plus nous désertons le temps 4». Seule la durée permet de conjurer la fragilité de l éphémère des pratiques humaines. L institution est la meilleure garante de la transmission : «À quoi sert, continue Debray, une institution? A rien d utilitaire à première vue Elle a une autre sorte d utilité. Elle n est pas fasciste. Elle est incorporante, pour aider les humains à se survivre, en leur prêtant sa pérennité propre. Elle les ancre dans le long terme. Elle les aide à se tenir droit. En faisant beaucoup de solide avec beaucoup de fluide. En glissant de l après dans le pendant. Un zest d immortalité parmi les gens de passage que nous sommes 5.» La psychothérapie institutionnelle est une affirmation de la nécessité de la transmission et du temps : temps de l accueil et du soin du psychotique, temps de la constitution et de l organisation de l institution, temps de l inscription de la pratique et de la transmission de l histoire. Au fil des ans, beaucoup d anciens ont disparu, d autres, gagnés par l âge de la retraite, ont quitté la pratique institutionnelle au quotidien. Nous sommes confrontés à la nécessité de transmettre l histoire et les acquis de la psychothérapie institutionnelle à tous ceux qui sont concernés par la question de la santé mentale et de son soin, qu ils soient professionnels, usagers ou seulement soucieux de la question de l homme, de sa liberté et donc de sa folie. Ce livre est issu de quarante ans de pratique et d engagement cliniques et institutionnels. Il est tout particulièrement l œuvre de tous ceux et de toutes celles qui m ont accompagné à Saint Martin de Vignogoul 6 depuis ses origines. Il est une contribution à la nécessité de transmission et, par là, il a, aussi, une fonction de formation NOTES 1. P. DELION, Soigner la personne psychotique, Paris, éd. Dunod, 2005, p Le retour à l histoire de la folie est un détour indispensable pour mieux saisir les enjeux des mutations actuelles de l approche de la maladie mentale : nous ne pouvons qu effleurer cette partie historique dans cet ouvrage. 3. P. DELION, Soigner la personne psychotique, Paris, éd. Dunod, 2005, p R. DEBRAY, Les diagonales du médiologue, Paris, éd. de la Bibliothèque Nationale de France, 2001, p Ibid., p La clinique Saint Martin de Vignogoul se situe près de Montpellier et a été créée par Jean Marie Enjalbert en 1972 : elle est actuellement dirigée par Hervé Bokobza.

11

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART première partie Alessandra Guerra En France il y a des jugements sur la question psychothérapiepsychanalyse J ai entendu

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

Droits des malades en fin de vie. Connaître la loi Leonetti et l appliquer

Droits des malades en fin de vie. Connaître la loi Leonetti et l appliquer Droits des malades en fin de vie Connaître la loi Leonetti et l appliquer Lorsque la médecine trouve ses limites et que la personne, avec ses proches, se situe dans la perspective d une échéance annoncée,

Plus en détail

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG)

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Filière : SANTE MENTALE Carte d'identité Nom de l'institution : FONDATION DE NANT- SECTEUR PSYCHIATRIQUE DE L EST VAUDOIS Nom du service : UNITE

Plus en détail

Fondements éthiques de la psychothérapie institutionnelle

Fondements éthiques de la psychothérapie institutionnelle Fondements éthiques de la psychothérapie institutionnelle Docteur Nicole Cano Introduction La psychothérapie institutionnelle est un modèle d élaboration théorique et pratique du soin psychiatrique utilisant

Plus en détail

Que peut nous apporter une réflexion sur nos désirs?

Que peut nous apporter une réflexion sur nos désirs? Que peut nous apporter une réflexion sur nos désirs? Problématique : La difficulté lorsque vous vous trouvez face à un tel sujet est de confondre le thème avec le problème du sujet. Ici le thème était

Plus en détail

Coaching et Team Building

Coaching et Team Building recherché par les entreprises Ils représentent deux leviers ENTREPRISE Coaching et Team Building des outils de management au service de la personne, des entreprises et des organisations Serge LANTEAUME

Plus en détail

droits des malades et fin de vie

droits des malades et fin de vie DOCUMENT à CONSERVER ET À EMPORTER si VOUS êtes HOSPITALISé droits des malades et fin de vie La loi Leonetti Le respect de la personne Le rôle de votre médecin L accès aux soins palliatifs Photo couverture

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Méthode universitaire du commentaire de texte

Méthode universitaire du commentaire de texte Méthode universitaire du commentaire de texte Baptiste Mélès Novembre 2014 L objectif du commentaire de texte est de décrire la structure argumentative et de mettre au jour les concepts qui permettent

Plus en détail

Le coaching socianalytique : un dispositif d analyse institutionnelle au niveau individuel et collectif.

Le coaching socianalytique : un dispositif d analyse institutionnelle au niveau individuel et collectif. Le coaching socianalytique : un dispositif d analyse institutionnelle au niveau individuel et collectif. Le coaching socianalytique est une pratique réflexive d Accompagnement Professionnel Personnalisé

Plus en détail

Les Cahiers de l Actif

Les Cahiers de l Actif Les Cahiers de l Actif N 424-425 - septembre - octobre 2011 Le Référent : un Objet Professionnel Non Identifié? S o m m a i r e éditorial 3 dossier 5 I - Représentations et fonctions identitaires du Référent...

Plus en détail

HISTORIQUE DES SOINS PALLIATIFS ET ENJEUX POUR LE FUTUR

HISTORIQUE DES SOINS PALLIATIFS ET ENJEUX POUR LE FUTUR HISTORIQUE DES SOINS PALLIATIFS ET ENJEUX POUR LE FUTUR CHANTAL COUVREUR Sociologue, Docteur en Santé Publique Présidente de «Mediteam» Si l on s intéresse à l histoire des soins palliatifs, on constate

Plus en détail

Commission Statut et Juridique AH-HP. COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS

Commission Statut et Juridique AH-HP. COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS Commission Statut et Juridique AH-HP COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS Février 2010 1 Origine du code de déontologie Faisant

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

Esprit critique et dérives psychologique

Esprit critique et dérives psychologique Esprit critique et dérives psychologique L'esprit critique et l'autodéfense intellectuelle... Psy : clés d interprétation de notre environnement La construction et la transmission du savoir recouvre des

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

Lettre n 12, Novembre 2012

Lettre n 12, Novembre 2012 Lettre n 12, Novembre 2012 Cher(e) ami(e), Le silence des vacances cède la place au vacarme de la rentrée qui nous renvoie les premiers effets de la loi sur le titre de psychothérapeute et le redémarrage

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

A LA DECOUVERTE DE L HYPNOSE 1

A LA DECOUVERTE DE L HYPNOSE 1 A LA DECOUVERTE DE L HYPNOSE 1 JULIA LEGRAND, Psychologue- Psychothérapeute L hypnose est un terme qui entraine un grand nombre d idées reçues, d inquiétudes et de méfiance. On donne parfois à l hypno-thérapeute

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir.

On a souvent entendu que l information c est le pouvoir. En fait, c est le pouvoir d agir. Le droit d être informé prend sa source dans les droits fondamentaux de la Charte des droits et libertés québécoise. L article 44 confirme que tout Québécois a droit à l information, sous réserve de la

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

Partie 1: La relation psyche-soma. Illustrations de la place des interactions corps-esprit

Partie 1: La relation psyche-soma. Illustrations de la place des interactions corps-esprit Partie 1: La relation psyche-soma Illustrations de la place des interactions corps-esprit A. L APPROCHE PSYCHOSOMATIQUE 1. Origines de l approche psychosomatique Le terme psychosomatique est développé

Plus en détail

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE du médecin libéral Patrice MARIE, c est l ensemble des documents concernant la santé d un patient donné que le médecin garde, en temps que médecin traitant. La loi, promulguée le 4 mars 2002, réaffirme

Plus en détail

Université d été de l AFORPEL 30 juillet 4 août 2012. La Gestalt et les «état limite» (Borderline)

Université d été de l AFORPEL 30 juillet 4 août 2012. La Gestalt et les «état limite» (Borderline) La Gestalt et les «état limite» (Borderline) Les patients qui souffrent du trouble borderline (plus de 2% de la population active, 10% des consultations externes des médecins psychiatres et 15 à 20% des

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation De «pair patient» à «pair aidant» : vers de nouvelles fonctions des destinataires de l action médico-sociale? Présentation Association Trait d Union 07.02.2014 Esther Hartmann, Pro Mente Sana Florence

Plus en détail

MA DIRECTIVE ANTICIPEE

MA DIRECTIVE ANTICIPEE MA DIRECTIVE ANTICIPEE Préambule Dans votre directive anticipée ( Patientenverfügung ), vous pouvez consigner vos volontés pour votre fin de vie. La loi du 16 mars 2009 relative aux soins palliatifs, à

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie, psychanalyse de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. PENTA Editions Des livres qui résonnent

DOSSIER DE PRESSE. PENTA Editions Des livres qui résonnent DOSSIER DE PRESSE En couverture : Ludwig van Beethoven, impression couleur d après une peinture de Johann Baptist Reiter Beethoven-Haus Bonn Partie de violon de quatuor à cordes op. 135 de Ludwig van Beethoven,

Plus en détail

PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES. Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie

PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES. Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie Définition Une psychothérapie est un traitement actif par des moyens psychologiques (Senon, 1995) «toute utilisation

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DU COACHING

LE GRAND LIVRE DU COACHING Sous la direction de Frank Bournois, Thierry Chavel et Alain Filleron LE GRAND LIVRE DU COACHING Préface de Raymond Domenech, 2008 ISBN : 978-2-212-54052-9 Faire école sans être une École Au terme de cet

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

2010/2011 MASTER 2 SPECIALITE 8 MEF (IUFM/UPV/INSHEA)

2010/2011 MASTER 2 SPECIALITE 8 MEF (IUFM/UPV/INSHEA) 2010/2011 MASTER 2 SPECIALITE 8 MEF (IUFM/UPV/INSHEA) ACCOMPAGNEMENT DE PUBLICS A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS PAR UNE PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE ADAPTEE Responsable : CANAT Sylvie MASTER 2 SPECIALITE

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon

Plus en détail

PSYCHOSOMATIQUE, RELAXATION, PSYCHOTHERAPIES A MEDIATION CORPORELLE

PSYCHOSOMATIQUE, RELAXATION, PSYCHOTHERAPIES A MEDIATION CORPORELLE UNIVERSITE MONTPELLIER 1 DIPLOME UNIVERSITAIRE PSYCHOSOMATIQUE, RELAXATION, PSYCHOTHERAPIES A MEDIATION CORPORELLE Option A: Psychosomatique, thérapies de relaxation. Option B: Psychosomatique et psychothérapies

Plus en détail

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement.

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Automne 2014 MOT DE BIENVENUE ET PRÉSENTATION DES FORMATRICES Réjeanne Bouchard Guylaine Cloutier

Plus en détail

SOINS ET ACCOMPAGNEMENTS. Professionnels de la psychiatrie. www.psycom.org

SOINS ET ACCOMPAGNEMENTS. Professionnels de la psychiatrie. www.psycom.org SOINS ET ACCOMPAGNEMENTS Professionnels de la psychiatrie www.psycom.org Professionnels de la psychiatrie SOMMAIRE Organisation des soins psychiatriques Professionnels de la psychiatrie Psychiatre et pédopsychiatre

Plus en détail

Psychiatrie. Place du Maréchal Niel 31130 PIN-BALMA 05 61 24 97 50 www.clinique-aufrery.com infos@clinique-aufrery.com

Psychiatrie. Place du Maréchal Niel 31130 PIN-BALMA 05 61 24 97 50 www.clinique-aufrery.com infos@clinique-aufrery.com Psychiatrie Place du Maréchal Niel 31130 PIN-BALMA 05 61 24 97 50 www.clinique-aufrery.com infos@clinique-aufrery.com Psychiatrie L équipe soignante Bienvenue La Clinique d Aufréry accueille en hospitalisation

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Point du vue d un pédopsychiatre sur l autisme aujourd hui» Conférence du Professeur Pierre DELION, Pédopsychiatre, Chef du Service Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent,

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17

Management Responsabilité. Management Responsabilité. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 17 Management Responsabilité Management Responsabilité 2012 17 L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

Fins d analyse T R A N S. Note: À partir du présent numéro, la revue paraît en hiver et en été. H I V E R 1 9 9 5

Fins d analyse T R A N S. Note: À partir du présent numéro, la revue paraît en hiver et en été. H I V E R 1 9 9 5 T R A N S R E V U E D E P S Y C H A N A L Y S E Fins d analyse Note: À partir du présent numéro, la revue paraît en hiver et en été. H I V E R 1 9 9 5 T R A N S C.P. 842, succ. Outremont, Montréal, (Québec)

Plus en détail

ANNEXE 1 CAHIER DES CHARGES D'UN GROUPE D'ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES SOUFFRANT DE TROUBLES PSYCHIQUES

ANNEXE 1 CAHIER DES CHARGES D'UN GROUPE D'ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES SOUFFRANT DE TROUBLES PSYCHIQUES ANNEXE 1 CAHIER DES CHARGES D'UN GROUPE D'ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES SOUFFRANT DE TROUBLES PSYCHIQUES Les Groupes d'entraide mutuelle trouvent leur base légale dans la loi n 2005-102 du 11 février

Plus en détail

1 Chapitre Chapitre. Le coaching QU EST-CE QUE C EST?

1 Chapitre Chapitre. Le coaching QU EST-CE QUE C EST? 1 Chapitre Chapitre Le coaching «Ils jouent un jeu. Ils jouent à ne pas jouer un jeu. Si je leur montre que je le vois, je briserai les règles et ils me puniront. Je dois jouer leur jeu, qui consiste à

Plus en détail

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2

PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 PRÉSENTATION du SEMESTRE 2 INTRODUCTION Dans la poursuite de la pédagogie proposée dès le semestre 1, nous vous proposons, pour le semestre 2, de renforcer l apprentissage des savoirs et vous permettre

Plus en détail

Questionnaire. sur l évaluation interne Qualité dans les centres d accueil pour enfants, adolescents et jeunes adultes

Questionnaire. sur l évaluation interne Qualité dans les centres d accueil pour enfants, adolescents et jeunes adultes Questionnaire Université du Luxembourg, Version novembre 2013 Ulla Peters, Julia A. Jäger, Danielle Lellinger sur l évaluation interne Qualité dans les centres d accueil pour enfants, adolescents et jeunes

Plus en détail

France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7. Série ES, France métropolitaine, juin 2008

France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7. Série ES, France métropolitaine, juin 2008 France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7 7 SUJET Dissertation Série ES, France métropolitaine, juin 2008 Est-il plus facile de connaître autrui que de se connaître soi-même? LE SUJET COUP de POUCE ANALYSE

Plus en détail

Le guide. Don d organes. Donneur ou pas. Pourquoi et comment je le dis. à mes proches.

Le guide. Don d organes. Donneur ou pas. Pourquoi et comment je le dis. à mes proches. Don d organes. Donneur ou pas à mes proches. Le guide Pourquoi et comment je le dis Don d organes. Pourquoi est-ce si important d en parler? En matière de don et de greffe d organes, la loi française prévoit

Plus en détail

Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie. DDASS des Bouches-du-Rhône

Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie. DDASS des Bouches-du-Rhône Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie DDASS des Bouches-du-Rhône Modalités de l évaluation envoi aux équipes d un questionnaire d évaluation spécifique entretiens menés avec tout ou

Plus en détail

Problèmes d accès aux soins?

Problèmes d accès aux soins? Problèmes d accès aux soins? Une étude exploratoire par entretiens avec des professionnels (Synthèse) Beat Sottas, Adrienne Jaquier, Sarah Brügger 1. Contexte : qui est «socialement défavorisé»?... 2 2.

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

"Les médecins seront les infirmières de 2030"

Les médecins seront les infirmières de 2030 RECHERCHE par Laure Martin le 25-09-2014 38 RÉACTION(S) "Les médecins seront les infirmières de 2030" Afficher sur plusieurs pages Chirurgien-urologue et neurobiologiste de formation, le Dr Laurent Alexandre

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

Section «Psychanalyse en psychiatrie» Newsletter, Newsletter, Newsletter!! Septembre 2006

Section «Psychanalyse en psychiatrie» Newsletter, Newsletter, Newsletter!! Septembre 2006 Section «Psychanalyse en psychiatrie» Newsletter, Newsletter, Newsletter!! Septembre 2006 I) Les nouvelles du Congrès d Istamboul Il faut tout d abord très vivement remercier les organisateurs du Congrès

Plus en détail

Implémentation d une fonction de coordination locale de don à la Clinique Saint-Joseph de Liège

Implémentation d une fonction de coordination locale de don à la Clinique Saint-Joseph de Liège Implémentation d une fonction de coordination locale de don à la Clinique Saint-Joseph de Liège Pol Grosjean, infirmier chef des Soins Intensifs Virginie Libert, infirmière Sisu 2 ième Colloque Liégeois

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Le guide. pour tout comprendre. Agence relevant du ministère de la santé

Le guide. pour tout comprendre. Agence relevant du ministère de la santé DON D ORGANES, IL SUFFIT DE LE DIRE. MAINTENANT. Le guide pour tout comprendre Agence relevant du ministère de la santé La greffe D organes comment s y prendre? des vies La greffe d organes est un acte

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé?

Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé? Qu est ce que l identitovigilance dans un établissement de santé? P.FRESSY, Cellule Qualité, Vigilances et Gestion des risques liés aux soins, ARS d Auvergne Ambert 2011 L identitovigilance? De quoi parlons

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

GIP Ecole Supérieure Montsouris

GIP Ecole Supérieure Montsouris > - ouverture et excellence GIP Ecole Supérieure Montsouris En 1988, la faculté de médecine de Créteil crée la première Maîtrise Sciences et Techniques (MST) Santé Mentale - Editorial - GIP Ecole Supérieure

Plus en détail

NATIONALE DE GERONTOLOGIE. 20 ème anniversaire - 2007 - 49, rue Mirabeau 75016 PARIS Tel : 01 55 74 67 00 www.fng.fr

NATIONALE DE GERONTOLOGIE. 20 ème anniversaire - 2007 - 49, rue Mirabeau 75016 PARIS Tel : 01 55 74 67 00 www.fng.fr fng FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE 20 ème anniversaire - 2007-49, rue Mirabeau 75016 PARIS Tel : 01 55 74 67 00 www.fng.fr 2 Avant-propos Pourquoi une nouvelle version de la Charte? La avait pris

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION. Etre Coach professionnel en entreprise

PROGRAMME DE FORMATION. Etre Coach professionnel en entreprise PROGRAMME DE FORMATION Etre Coach professionnel en entreprise Buts : Former des coachs professionnels capables d intervenir dans le monde de l entreprise pour accompagner et développer l autonomie de salariés

Plus en détail

le guide DON D ORGANES : DONNEUR OU PAS, je sais pour mes proches, ils savent pour moi L Agence de la biomédecine

le guide DON D ORGANES : DONNEUR OU PAS, je sais pour mes proches, ils savent pour moi L Agence de la biomédecine le guide L Agence de la biomédecine L Agence de la biomédecine est un établissement public national de l État créé par la loi de bioéthique de 2004. Elle exerce ses missions dans les domaines du prélèvement

Plus en détail

Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale

Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale Ma mutuelle paye un montant fixe chaque mois à ma maison médicale LE FORFAIT est un contrat entre patient, maison médicale et

Plus en détail

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008

Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Intervention de Gilles LEPROUST, Maire d Allonnes Inauguration du lieu d écoute santé «Escale» Le lundi 6 octobre 2008 Ce soir, nous inaugurons un nouveau lieu pour un nouveau service mis à la disposition

Plus en détail

DON D ORGANES Donneur ou pas

DON D ORGANES Donneur ou pas Agence de la biomédecine L Agence de la biomédecine, qui a repris les missions de l Etablissement français des Greffes, est un établissement public national de l Etat créé par la loi de bioéthique du 6

Plus en détail

5 postures pour mobiliser le don

5 postures pour mobiliser le don Confiance Sollicitude Réciprocité d engagement Tirer partie de son Relance expérience relationnelle constructive 5 postures pour mobiliser le don Attention à soi Alliance : Lier sans défier Donner Recevoir

Plus en détail

Qu est-ce que le métier d aide-soignante?

Qu est-ce que le métier d aide-soignante? Au sein de l'équipe médicale, l'aide-soignante assure l'hygiène et le confort des patients. C'est sans doute la personne la plus proche, à l'écoute des souffrances et des inquiétudes des malades. Qu est-ce

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

Code d éthique de l ATTrueQ

Code d éthique de l ATTrueQ Code d éthique de l ATTrueQ Version 2009 Table des matières Introduction..3 1. Devoirs et obligations..4 1.1 Déclarations du travailleur de rue...4 1.2 Dispositions générales du travailleur de rue...6

Plus en détail

La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux

La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux La réhabilitation psychosociale est à la mode. Ce n est jamais bon signe. Cela risque de conduire à perdre le sens initial de cette démarche. La

Plus en détail

«SOINS ET PSYCHOSE : QUESTION DE TEMPS»

«SOINS ET PSYCHOSE : QUESTION DE TEMPS» «SOINS ET PSYCHOSE : QUESTION DE TEMPS» Les 8 et 9 mai 1998 LE CORUM MONTPELLIER Organisé par l association ISADORA et le Centre psychothérapique Saint Martin de Vignogoul Atelier E Président : P. FAUGERAS

Plus en détail

LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand

LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand Guillaume Wicker Professeur à l Université Montesquieu - Bordeaux IV 1 Je commencerais par cette interrogation : est-il

Plus en détail

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care!

Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! Perdre le libre choix de son médecin? NON à la loi sur le Managed Care! ARGUMENTAIRE DÉTAILLÉ Aujourd hui, tous les habitants et habitantes de notre pays sont assurés au sein de l assurance de base pour

Plus en détail

ATELIER 2: Les «bénéfices psychologiques» de l ETP: psychothérapie, thérapie cognitivocomportementale. quels équilibres?

ATELIER 2: Les «bénéfices psychologiques» de l ETP: psychothérapie, thérapie cognitivocomportementale. quels équilibres? 12èmes Journées Régionales d échanges en Education du Patient EDUCATION DU PATIENT : «Entre bénéfices possibles et attendus.vers de nouveaux équilibres» jeudi 29 et vendredi 30 novembre 2012 ATELIER 2:

Plus en détail

COACH ME if you can! par Christine Thioux Administrateur-Directeur d A-Th & Associates

COACH ME if you can! par Christine Thioux Administrateur-Directeur d A-Th & Associates COACH ME if you can! par Christine Thioux Administrateur-Directeur d A-Th & Associates Avec le support de Bernard Baert, Senior Consultant, A-Th. & Associates Et André Thioux, Fondateur A-Th & Associates

Plus en détail

troubles comportementaux aigus et/ou cognitifs tous les intervenants de l entreprise Prise en charge immédiate sur le lieu de travail.

troubles comportementaux aigus et/ou cognitifs tous les intervenants de l entreprise Prise en charge immédiate sur le lieu de travail. Introduction Les troubles comportementaux aigus et/ou cognitifs concernent tous les intervenants de l entreprise : dangerosité du salarié pour lui-même et pour autrui, risque de désorganisation de l activité

Plus en détail

Convention constitutive

Convention constitutive Convention constitutive Entre les parties signataires, Vu les textes législatifs suivants : - l article L. 6321-1 du Code de Santé Publique relatif aux réseaux de santé - la loi n 2002-303 du 4 mars 2002

Plus en détail

FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA SOLIDARITE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE ET A L ACTION SOCIALE

FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA SOLIDARITE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE ET A L ACTION SOCIALE FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA SOLIDARITE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE ET A L ACTION SOCIALE 1999 La Fondation nationale de gérontologie et le ministère des affaires

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

SOUFFRANCE AU TRAVAIL

SOUFFRANCE AU TRAVAIL Page 1 sur 8 SOUFFRANCE AU TRAVAIL «Un état de stress survient lorsqu il y a déséquilibre entre la perception qu une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu elle

Plus en détail

LES RELATIONS PUBLIQUES

LES RELATIONS PUBLIQUES Andrea Catellani, Caroline Sauvajol-Rialland LES RELATIONS PUBLIQUES Préfaces Jean-Luc Letouzé Thierry Libaert DES MÊMES AUTEURS Caroline Sauvajol-Rialland, Infobésité, Vuibert, 2013. Caroline Sauvajol-Rialland,

Plus en détail

La supervision en soins infirmiers

La supervision en soins infirmiers La supervision en soins infirmiers (article en deux parties : version jumelée) La pratique de la supervision en soins infirmiers étant peu courante en France et les écrits la concernant de même, bien que

Plus en détail

Lignes directrices de la Société suisse de psychiatrie d assurance pour l expertise médicale des troubles psychiques*

Lignes directrices de la Société suisse de psychiatrie d assurance pour l expertise médicale des troubles psychiques* Lignes directrices de la Société suisse de psychiatrie d assurance pour l expertise médicale des troubles psychiques* Société suisse de psychiatrie d assurance, Association suisse d experts médicaux pour

Plus en détail

APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE. 3. Elaboration des recommandations de pratique. 4. Diffusion au personnel des recommandations.

APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE. 3. Elaboration des recommandations de pratique. 4. Diffusion au personnel des recommandations. PROCESSUS D ASSURANCE QUALITE MIS EN ŒUVRE APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE 1. Identification des circonstances déclenchantes de l acte de maltraitance. 2. Définition des objectifs correctifs. 3. Elaboration

Plus en détail

Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique?

Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique? rfsm fnpg fribourgeois de santé mentale er Netzwerk für psychische Gesundheit Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique? Vous vivez des moments difficiles : Nous sommes là pour

Plus en détail