Vendredi 16 mai h00 13h00 Présidente : Annie Douce Discutant : Patrick Chemla Ouverture : Emile Lumbroso

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vendredi 16 mai 2014 9h00 13h00 Présidente : Annie Douce Discutant : Patrick Chemla Ouverture : Emile Lumbroso"

Transcription

1

2 Vendredi 16 mai h00 13h00 Présidente : Annie Douce Discutant : Patrick Chemla Ouverture : Emile Lumbroso Emile Lumbroso : Les aléas de la transmission Transmettre est une nécessité, pour que se perpétuent les métiers dans le champ de la santé mentale. Ce n est pas seulement enseigner un savoir théorique, mais aussi former infirmiers, psychologues, assistants sociaux, éducateurs, psychiatres. Il s agit de léguer l expérience accumulée depuis la création de la psychiatrie en France. Pour qu il y ait transmission, il faut du désir de part et d autre, pour réinventer une pratique s articulant autour de l éthique du sujet. Anna Angelopoulos : Conte et représentation de l impensable Le conte oral transmet une pensée en images. L on y repère souvent des points ou des tâches aveugles, c est-à-dire des lacunes dans la transmission dues à des oublis du conteur. Ces lapsus d images trahissent la pensée inconsciente du conte dont les mécanismes sont les mêmes que ceux du rêve. La manière singulière du conte populaire de traiter la transmission de l impensable à travers ces motifs aveugles qui font trou dans le récit, n est pas sans lien avec certains moments forts de notre pratique clinique dont je donnerai quelques exemples. Pierre Dardot : Transmettre et inventer La transmission est ce par quoi un héritage se constitue dans l ordre de la culture, héritage qui lie ceux qui viennent après à leurs prédécesseurs. Mais toute transmission est menacée par la répétition, la routine et l inertie. C est ainsi que se perd l héritage. En effet, si être héritier est un état, hériter est d abord et avant tout une tâche qui reste toujours à accomplir. C est pourquoi faire vivre un héritage requiert une réinvention dans et par des pratiques nouvelles capables d obliger tous ceux qui s y engagent (cum-munus). Seules de telles pratiques peuvent faire de l héritage un véritable «commun». Jean Oury : Transmettre! Qui transmet à qui? Quoi transmettre? Catégorie du transfert, des «transferts»? Cela implique rencontre (tugkanon) et déchiffrement. A partir de quoi? D une expérience : singulière? Collective? Intervient logiquement toujours, un processus «d interprétation». Et c est là la difficulté! Qui interprète? Quoi? A qui? Existe là forcément un «processus dialectique». C est un grand mot, dangereux, mais qu il faut maintenir car transmettre, c est «transférer». Dans un autobus : ce qui est dominant, ce n est pas forcément le but à atteindre, mais ce qui apparaît, par hasard, du paysage, à travers les vitres. De l inattendu? Encore faut-il un autobus! Décision à prendre en évitant tout ressassement pseudo-pédagogique. Comment se transmet la façon de sourire? Et le Silence? Et le pathique? S agit-il d un «transpassible»? A développer sur le plan collectif, institutionnel! Etc.

3 - Atelier 1 : «L Exil intime», animé par Fethi Benslama 14h30 18h30 Six Ateliers Janine Altounian : Odyssée d une transmission au pays de son effacement Françoise Attiba : La valeur d une vie Abednour Laraba : Le soin : Héritage et devenir. Expérience du service de Pédiatrie, CHU de Bab El Oued, Alger Dina Joubrel : Rituel d accueil collectif et singulier: du Bimaristan d Alep au SPAO de Rennes Thérèse Zampaglione : A en «perdre la boule» - Atelier 2 : La mise en acte de l inconscient dans la clinique, animé par Pascale Hassoun Alain Abrieu : Soutenir l hypothèse de l inconscient en pratiques Géraldine Delcambre : Récits au féminin Sarah Gatignol : Une transmission de la clinique de l inconscient : le packing Faïka Medjahed : Transmettre : fonction du centre d accueil Antonin Artaud Benjamin Royer : Pour une psychothérapie des psychoses entre points de fondation et moments de transmission - Atelier 3 : L expérience du transfert, animé par Heitor O Dwyer de Macedo Yacine Amhis : Violette et Bélinda Amélie Barbier : Clinique et tarte au citron : une expérience du chant en groupe Sarah Colin : Se parler entre langues Pierre Kammerer : Le fantasme ne tombe pas du ciel; faire le chemin avec lui Nawal Souissi : Qu est-ce que je fou là?

4 - Atelier 4 : Histoire et Politique, animé par Jean-Claude Polack Olivier Apprill : Antipsychiatrie et dépsychiatrisation Collectif «les psy-causent», Virginie Perilhou et Sophie Mailhe : Du collectif au singulier, Histoire(s) de dire et de transmettre Patrick Coupechoux : Une question politique : l humanité de la folie Aurore Le Nail : L infra-ordinaire Jacques Tosquellas : Expériences concrètes de transmission - Atelier 5 : La clinique à l épreuve du Médico-social, animé par Serge Klopp Emilie Cazin et Guillaume Alemany : Itinéraires d un accompagnement thérapeutique, de la campagne à la ville Pascal Creté : Le champ médico-social, aire de jeu des pratiques institutionnelles Marie France et Raymond Negrel : La clinique de la rue... Mission sans abri de Médecins du Monde PACA Marseille Françoise Nielsen : Dedans-dehors Pedro Serra : Spinoza et le médico-social - Atelier 6 : Le travail de culture, animé par Laurence Marchand Jean Louis Giovannoni } Frédérique de Carvalho Des mots pour s entendre Magali Latil Nurith Aviv : Perte et transmission : autour de son film «Perte» (Vaters Land) Alexandra de Seguin : L énigme des corps célestes Simone Molina : De l autre côté de l ombre, ou : La transmission / une énigme en forme d énoncé?

5 Président : Yacine Amhis Discutante : Pascale Hassoun Samedi 17 mai h30 18h00 Fethi Benslama : La transmission entre la psychologie individuelle et la psychologie collective Dans «Psychologie des masses et Analyse du moi», Freud propose la formule de la constitution libidinale de la foule en ces termes : «une somme d individus, qui ont mis un seul et même objet à la place de leur idéal du Moi et se sont en conséquence identifiés les uns aux autres». Cette définition suppose l identification à un chef ou à un meneur et l aliénation des individus dans la masse constituée par cette identification. Or, qu en est-il lorsqu il s agit des foules pacifiques et libératrices qui n ont pas de chef ou de meneur, à l instar de ce qui a eu lieu lors des soulèvements en Tunisie? Comment penser les processus psychiques dans ce type de foule? Annie Topalov : Transmissions silencieuses Beaucoup pensent que la folie c est pour l hôpital et la névrose pour le bureau du psychanalyste. C est cette pseudo-évidence que nous voudrions mettre en discussion. Comment accueillir en privé des patients dont la souffrance ne peut se loger dans l espace limité des séances? Le psychanalyste a besoin de construire un réseau soignant qui rend possible une première transmission horizontale et la formation d un espace secourable. Nous montrerons, à partir d une expérience clinique, comment la question de la transmission se noue, non pas avec «ce qui s est passé», mais avec «ce qui ne s est pas passé». Jean Cooren : Dégager la dimension politique de la psychanalyse «Transmettre» suppose une réactualisation du savoir de la psychanalyse, de mieux percevoir sa dimension étique et politique, son lien intime avec une démocratie toujours en devenir En se déconstruisant elle-même, la psychanalyse réintroduit l aporie, et c est bien là que réside sa force. Patrick Chemla : «Aller plus vite que sa folie, aller plus loin que le rêve infini» Il sera question dans cette intervention de mettre en perspective une transmission de l expérience institutionnelle du centre Antonin Artaud fondée sur le transfert avec des patients psychotiques. Nous partirons d une expérience inaugurale et de son retentissement dans la formation de thérapeutes. Tolten, ponctuera le colloque par des interventions slamées. Pierre Sadoul interprétera les situations à sa manière.

6 Liste des Intervenants Abrieu Alain, psychiatre, Marseille Alemany Guillaume, éducateur spécialisé, Reims Altounian Janine, essayiste et traductrice de Freud, Paris Amhis Yacine, psychiatre et psychanalyste, Reims Angelopoulos Anna, psychanalyste et anthropologue, Paris Apprill Olivier, psychanalyste et journaliste, Paris Attiba Françoise, psychologue et psychanalyste, Reims Aviv Nurith, cinéaste, Paris, Tel Aviv Barbier Amélie, psychiatre, Asnières Battut Mireille, présidente de «La Main à l Oreille», Cachan Benslama Fethi, psychanalyste, Paris Professeur de psycho-pathologie à l université Paris Diderot Bichon Philippe, psychiatre, La Borde Cazin Emilie, éducatrice spécialisée, Reims Chaise Christine, UNAFAM, Reims Chemla Patrick, psychiatre chef de service et psychanalyste, Reims Colin Sarah, psychiatre, Reims Coupechoux Patrick, journaliste et essayiste, Paris Cooren Jean, psychiatre et psychanalyste, Lille Creté Pascal, psychiatre et psychanalyste, Caen Dardot Pierre, philosophe, Paris de Carvalho Frédérique, poète, St Vincent sur Jabron Delcambre Géraldine, psychiatre, Reims Delcourt Thierry, psychiatre et psychanalyste, Reims Vice président du Syndicat National des Psychiatres Privés De Seguin Alexandra, psychiatre, Longjumeau Douce Annie, psychiatre et psychanalyste, Reims Gatignol Sarah, psychiatre, Asnières Giovannoni Jean Louis, écrivain, Paris Hassoun Pascale, psychanalyste, Paris Hazan Adeline, Maire de Reims Humapsy, Association de patients suivis en psychiatrie, Reims Joubrel Dina, psychiatre et psychanalyste, Rennes Kammerer Pierre, docteur en psychologie, psychanalyste, Grenoble Klopp Serge, infirmier cadre de santé, Ville Evrard Latil Magali, plasticienne et poète, Puget Ville

7 Laraba Abdenour, professeur Chef de service en pédiatrie CHU Bab El Oued, Alger Le Nail Aurore, éducatrice spécialisée, Reims Lumbroso Emile, psychologue, président EURO-PSY, Paris Mailhe Sophie, infirmière en psychiatrie, Lavaur Marchand Laurence, psychanalyste, Reims Medjahed Faïka, psychanalyste, Alger Molina Simone, psychanalyste et écrivain, Vaucluse Fondatrice du Point de Capiton et d Inter/s/tisse Negrel Marie France, infirmière psychiatrique à la retraite, Marseille Negrel Raymond, infirmier psychiatrique cadre de santé à la retraite, Marseille Nielsen Françoise, psychanalyste, Paris O Dwyer de Macedo Heitor, psychanalyste, Paris Oury Jean, Médecin Directeur de la Clinique de la Borde Perilhou Virginie, infirmière en psychiatrie, Lavaur Polack Jean-Claude, psychiatre et psychanalyste, Paris Directeur de la revue Chimères Royer Benjamin, psychologue, Asnières Serra Pedro, psychiatre et psychanalyste, Paris Sadoul Pierre, graphiatre désaliéniste, Paris Souissi Nawal, psychiatre, Montfermeil Tolten, slameur, Montpellier Topalov Annie, psychanalyste, Paris Tosquellas Jacques, psychiatre, Marseille Zampaglione Thérèse, psychologue et psychanalyste, Reims

8 TRANSMETTRE A la suite des deux années sur l hospitalité, il nous paraît important de reprendre à bras le corps un des motifs fondateurs de La Criée, à savoir la transmission, et cela dans un mouvement d une répétition mise au travail du Collectif. Nous vivons en effet un moment très particulier de crise de la transmission dans tous les registres des échanges sociaux, en particulier pour la psychanalyse et les pratiques psychiatriques qui s en réclament. La haine de la psychanalyse et de la Psychothérapie Institutionnelle, la haine de l inconscient font rage et engendrent des campagnes qui affolent l opinion par le biais de calomnies qui tournent dans Internet et dans de nombreux média. Le récent plan Autisme en est un symptôme politique accablant. Comment en sommes-nous arrivés là? Ce serait une des manières contextuelles d aborder les enjeux de la transmission, et en particulier qu elle ne se satisfait d aucune évidence: des cultures, des civilisations ont pu disparaître pour certaines sous nos yeux au profit d une homogénéisation ; et rien ne nous dit qu il n en sera pas de même pour nos pratiques si nous n avons pas le souci de les transmettre. Ce qui ne saurait s envisager en dehors d un processus dialectique qui suppose dessaisissement chez les uns et travail de réappropriation/réinvention chez les autres. Encore faut-il aussi qu il n y ait pas empêchement, voire interdiction d une telle transmission en contradiction flagrante avec l entreprise de formatage actuelle où c est la non-pensée qui se trouve prônée. Reste qu il nous faudrait ensuite préciser «l inestimable objet de la transmission» (Legendre), à le distinguer de l enseignement d un savoir quand bien même ce savoir nous apparaît-il précieux, indispensable et échappant au dogmatisme. Cette transmission ne saurait s opérer sans reste, sans butée sur l intransmissible et l impartageable, faute de quoi elle produirait «une bande de clones» (J.Hassoun). Et tous ceux qui ont fréquenté les institutions y compris analytiques connaissent cette difficulté que Derrida a nommé «monolinguisme de l Autre». Le narcissisme des petites différences et son cortège de «petits meurtres entre amis» constitueraient l autre versant de la même impasse. Enfin nous garderons à l esprit le registre métapsychologique du fantôme et de la crypte (Abraham et Torok), et des conséquences à en tirer pour la clinique mais aussi pour la transmission. La censure, le caviardage, et les silenciations (JJ Moscovitz) de l histoire trament ainsi de façon spectrale toute transmission et ne sont aucunement l apanage d une configuration clinique : nous sommes tous plus ou moins des sujets cryptophores Ces rencontres s inscriront de fait dans l après-coup des Assises Citoyennes pour l Hospitalité en Psychiatrie et dans le médico-social tenues avec succès par le collectif des 39 les 31 mai et 1er Juin dernier à Villejuif. Ce sera l occasion de poursuivre le travail de rassemblement nécessaire pour nous tenir aux enjeux cliniques et politiques du Transmettre. Patrick CHEMLA

9 XIV èmes Rencontres de la CRIEE Vendredi 16 et samedi 17 MAI 2014 à Reims Renseignements et inscriptions : Patrick Chemla et Gérard Rodriguez Centre de Jour Antonin Artaud 40 rue Talleyrand REIMS Déclaration d activité enregistrée sous le numéro auprès du préfet de la région Champagne Ardenne. N SIRET: Code NAF : 9499Z BULLETIN D INSCRIPTION M Adresse E Mail Tél Au titre de la Formation Continue : 235 Incluant le repas de vendredi midi et les actes des Rencontres Le repas du samedi midi ne peut être pris en charge au titre de la formation continue. Les personnes souhaitant déjeuner sur place peuvent s inscrire individuellement auprès de: A titre individuel Inscription au Colloque : 120 Repas vendredi midi : 25 Repas samedi midi : 25 Inscription étudiant, demandeur d emploi (sans repas) : 20 par jour Repas festif du vendredi soir : 40 Total : Chèque à l ordre de la CRIEE Liste des hôtels disponible :

31 mai et 1 er juin 2013

31 mai et 1 er juin 2013 ASSISES CITOYENNES pour l hospitalité en psychiatrie et dans le médico-social Rencontre organisée par le Collectif des 39 et les Ceméa 31 mai et 1 er juin 2013 Espace Congrés les Esselières 94800 Villejuif

Plus en détail

Joseph Mornet PSYCHOTHÉRAPIE INSTITUTIONNELLE HISTOIRE & ACTUALITÉ CHAMP SOCIAL ÉDITIONS

Joseph Mornet PSYCHOTHÉRAPIE INSTITUTIONNELLE HISTOIRE & ACTUALITÉ CHAMP SOCIAL ÉDITIONS Joseph Mornet PSYCHOTHÉRAPIE INSTITUTIONNELLE HISTOIRE & ACTUALITÉ CHAMP SOCIAL ÉDITIONS Préface Lorsque Joseph Mornet m a proposé d écrire une préface pour son livre sur la Psychothérapie institutionnelle,

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Association Institut de Psychosomatique Pierre Marty IPSO Pierre Marty Centre d enseignement et de formation CEFP Année universitaire 2011-2012 20 rue Bellier Dedouvre - 75013 Paris Secrétariat : 06 85

Plus en détail

Diplôme d Université LE GENRE DANS LES PRATIQUES : EDUCATION, MEDECINE, PSYCHANALYSE ET CHAMP SOCIAL

Diplôme d Université LE GENRE DANS LES PRATIQUES : EDUCATION, MEDECINE, PSYCHANALYSE ET CHAMP SOCIAL UFR d Études psychanalytiques 2014-2015 Diplôme d Université LE GENRE DANS LES PRATIQUES : EDUCATION, MEDECINE, PSYCHANALYSE ET CHAMP SOCIAL Responsable : Laurie LAUFER Coordinateur : Vincent BOURSEUL

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS - JOURNEES COLLOQUES D.U et D.I.U

ENSEIGNEMENTS - JOURNEES COLLOQUES D.U et D.I.U ENSEIGNEMENTS - JOURNEES COLLOQUES D.U et D.I.U Pr. Philippe DUVERGER CHU ANGERS SEMINAIRE CLINIQUE - Psychanalyse avec les enfants 2 ème et 4 ème jeudi de chaque mois de septembre 2007 à juin 2008 Etudes

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Point du vue d un pédopsychiatre sur l autisme aujourd hui» Conférence du Professeur Pierre DELION, Pédopsychiatre, Chef du Service Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent,

Plus en détail

12 et 13 OCTOBRE 2015. Amphithéâtre Marseille Provence Métropole

12 et 13 OCTOBRE 2015. Amphithéâtre Marseille Provence Métropole 12 et 13 OCTOBRE 2015 Amphithéâtre Marseille Provence Métropole Comment fêter un anniversaire et une union autrement qu en faisant la fête? 2015 verra les 30 ans de l AMPTA en même temps que son union

Plus en détail

Cecile Meignant. Infographie - Illustration - photographie. 42 ans. cecile.meignant@wanadoo.fr 06 88 75 07 99

Cecile Meignant. Infographie - Illustration - photographie. 42 ans. cecile.meignant@wanadoo.fr 06 88 75 07 99 Formation a l ESAG (atelier Met de Penninghen), Paris en 5 ans Salariée en milieu associatif : responsable de communication et monteuse de projets culturels En Free lance depuis 7 ans Cecile Meignant 42

Plus en détail

Le coaching socianalytique : un dispositif d analyse institutionnelle au niveau individuel et collectif.

Le coaching socianalytique : un dispositif d analyse institutionnelle au niveau individuel et collectif. Le coaching socianalytique : un dispositif d analyse institutionnelle au niveau individuel et collectif. Le coaching socianalytique est une pratique réflexive d Accompagnement Professionnel Personnalisé

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

Les Cahiers de l Actif

Les Cahiers de l Actif Les Cahiers de l Actif N 424-425 - septembre - octobre 2011 Le Référent : un Objet Professionnel Non Identifié? S o m m a i r e éditorial 3 dossier 5 I - Représentations et fonctions identitaires du Référent...

Plus en détail

SOIREE INTERVISION Rencontre entre professionnels de la santé hypnopraticiens PROGRAMME 2015 Objectifs : Perfectionnement des pratiques fondé sur le partage de cas cliniques, les échanges d expériences,

Plus en détail

LA MORT ANNONCEE DE LA JURIDICTION DES MINEURS

LA MORT ANNONCEE DE LA JURIDICTION DES MINEURS LA MORT ANNONCEE DE LA JURIDICTION DES MINEURS Dans l indifférence générale, le gouvernement s apprête à faire voter en procédure accélérée la disparition de la spécialisation de la justice des mineurs

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée»

«SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» «SOINS AUX PERSONNES AGEES : Cadre juridique et administratif des prises en charge chez la personne âgée» intéresser, l entendre, et transformer en soins de vie ce qu elle veut nous dire qu elle soit atteinte

Plus en détail

L ANIMATEUR D ATELIER D ÉCRITURE DOIT S ASSUMER CRÉATEUR Par Michel DUCOM Conférence de Barcelone, 2008.

L ANIMATEUR D ATELIER D ÉCRITURE DOIT S ASSUMER CRÉATEUR Par Michel DUCOM Conférence de Barcelone, 2008. L ANIMATEUR D ATELIER D ÉCRITURE DOIT S ASSUMER CRÉATEUR Par Michel DUCOM Conférence de Barcelone, 2008. QUEL EST LE RÔLE DE L ANIMATEUR? L essentiel de son rôle a certes un aspect prosaïque : il s agit

Plus en détail

L école de référence DES METIERS DE L ACCOMPAGNEMENT ET DU COACHING FRANCE ET MAROC

L école de référence DES METIERS DE L ACCOMPAGNEMENT ET DU COACHING FRANCE ET MAROC L école de référence DES METIERS DE L ACCOMPAGNEMENT ET DU COACHING FRANCE ET MAROC 2015-2016 01 L Académie du Coaching L Académie du Coaching a été créée en 2003 par trois praticiens historiques du coaching

Plus en détail

Coaching et Team Building

Coaching et Team Building recherché par les entreprises Ils représentent deux leviers ENTREPRISE Coaching et Team Building des outils de management au service de la personne, des entreprises et des organisations Serge LANTEAUME

Plus en détail

2010/2011 MASTER 2 SPECIALITE 8 MEF (IUFM/UPV/INSHEA)

2010/2011 MASTER 2 SPECIALITE 8 MEF (IUFM/UPV/INSHEA) 2010/2011 MASTER 2 SPECIALITE 8 MEF (IUFM/UPV/INSHEA) ACCOMPAGNEMENT DE PUBLICS A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS PAR UNE PEDAGOGIE INSTITUTIONNELLE ADAPTEE Responsable : CANAT Sylvie MASTER 2 SPECIALITE

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Fins d analyse T R A N S. Note: À partir du présent numéro, la revue paraît en hiver et en été. H I V E R 1 9 9 5

Fins d analyse T R A N S. Note: À partir du présent numéro, la revue paraît en hiver et en été. H I V E R 1 9 9 5 T R A N S R E V U E D E P S Y C H A N A L Y S E Fins d analyse Note: À partir du présent numéro, la revue paraît en hiver et en été. H I V E R 1 9 9 5 T R A N S C.P. 842, succ. Outremont, Montréal, (Québec)

Plus en détail

Unité de psychiatrie du développement mental. Des soins spécialisés pour la personne souffrant de retard mental

Unité de psychiatrie du développement mental. Des soins spécialisés pour la personne souffrant de retard mental Unité de psychiatrie du développement mental Des soins spécialisés pour la personne souffrant de retard mental Qui sommes-nous? L unité du développement mental (UPDM) propose des soins à tout adulte souffrant

Plus en détail

9h à 16h Séminaire d une journée avec Luc Jetté. Nouvelle formule cette année!

9h à 16h Séminaire d une journée avec Luc Jetté. Nouvelle formule cette année! Québec, le 3 mars 2011 Liste préliminaire des conférenciers et des sujets traités Colloque 2011 de l APAPI 24, 25, 26 et 27 mai 2011 Afin de débuter vos demandes de libération pour le colloque 2011 avant

Plus en détail

Plaisir dans l accompagnement, accompagnement aux plaisirs

Plaisir dans l accompagnement, accompagnement aux plaisirs èmes JOURNÉES NATIONALES DE FORMATION GRENOBLE ALPEXPO Plaisir dans l accompagnement, accompagnement aux plaisirs AIN HAUTE-SAVOIE LOIRE RHÔNE SAVOIE ISÈRE Grenoble ARDÈCHE DRÔME Ces journées s adressent

Plus en détail

UNIVERSITÉ PAUL-VALÉRY MONTPELLIER III Arts et Lettres Langues et Sciences Humaines SUFCO U.F.R. I DÉPARTEMENT MUSIQUE

UNIVERSITÉ PAUL-VALÉRY MONTPELLIER III Arts et Lettres Langues et Sciences Humaines SUFCO U.F.R. I DÉPARTEMENT MUSIQUE UNIVERSITÉ PAUL-VALÉRY MONTPELLIER III Arts et Lettres Langues et Sciences Humaines SUFCO U.F.R. I DÉPARTEMENT MUSIQUE Enseignements de la Musicothérapie Diplôme Universitaire de Musicothérapie (1 er niveau)

Plus en détail

P.M. Si on commençait cette rencontre par des souvenirs plus anciens que les souvenirs professionnels?

P.M. Si on commençait cette rencontre par des souvenirs plus anciens que les souvenirs professionnels? , vol. 26, no. 1, 2005 RENCONTRE AVEC Guy FOURNIER (1925-2005) Guy Fournier raconte d abord sa «rencontre» avec la psychologie en la personne du père Mailloux. Ses souvenirs portent ensuite sur son travail

Plus en détail

Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI

Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI Programme détaillé Analyse des actions de prévention précoce en PMI La formation continue du Centre d Ouverture Psychologique Et Sociale (Copes) s adresse à tous les acteurs du champ médical, psychologique,

Plus en détail

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes

Livret d accueil du service Accueil temporaire. Maison Saint Cyr Rennes Livret d accueil du service Accueil temporaire Maison Saint Cyr Rennes 1 L Accueil temporaire pour qui? L Accueil temporaire s adresse aux personnes âgées qui vivent à domicile et qui souhaitent un séjour

Plus en détail

Diplôme Universitaire d expertise judiciaire psychiatrique et psychologique

Diplôme Universitaire d expertise judiciaire psychiatrique et psychologique Université Claude- Bernard LYON I (Institut universitaire A. Lacassagne) Centre Hospitalier Le Vinatier (Pôle santé mentale des détenus et psychiatrie légale) Diplôme Universitaire d expertise judiciaire

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

JOURNEE D ETUDE DU 5 JUIN 2007 «Coaching : méthodes, techniques, outils» 3, rue de la Trinité 75009 PARIS

JOURNEE D ETUDE DU 5 JUIN 2007 «Coaching : méthodes, techniques, outils» 3, rue de la Trinité 75009 PARIS Le coaching professionnel est l'accompagnement de personnes ou d'équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d'objectifs professionnels JOURNEE D ETUDE DU 5

Plus en détail

Centrale de Fukushima, bactérie E.Coli, crise des

Centrale de Fukushima, bactérie E.Coli, crise des GR 2P6R ON 2ME AM Centrale de Fukushima, bactérie E.Coli, crise des dettes souveraines... Que ce soit en physique, en biologie ou en sciences économiques, l actualité de ces derniers mois témoigne du besoin

Plus en détail

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps Introduction Y A-T-IL COUPLE? Au fil des siècles et au fil des années, la société se transforme et avec elle, la valeur accordée à la réussite sociale, à la famille mais surtout à l amour. Dans le monde

Plus en détail

ACCÈS AUX SOINS. La santé mentale. dans le 5 e a Lyon

ACCÈS AUX SOINS. La santé mentale. dans le 5 e a Lyon ACCÈS AUX SOINS La santé mentale dans le 5 e a Lyon décembre 2010 ACCÈS AUX SOINS Le Conseil Local de Santé Mentale du 5 e arrondissement : qu est-ce que c est? Le Conseil Local de Santé Mentale du 5 e

Plus en détail

Lettre n 12, Novembre 2012

Lettre n 12, Novembre 2012 Lettre n 12, Novembre 2012 Cher(e) ami(e), Le silence des vacances cède la place au vacarme de la rentrée qui nous renvoie les premiers effets de la loi sur le titre de psychothérapeute et le redémarrage

Plus en détail

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème

Problématique / Problématiser / Problématisation / Problème Problématique / Problématiser / Problématisation / PROBLÉMATIQUE : UN GROUPEMENT DE DÉFINITIONS. «Art, science de poser les problèmes. Voir questionnement. Ensemble de problèmes dont les éléments sont

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Dans la prise en charge d adolescents en grande difficulté, de nombreuses personnes sont mobilisées autour

Plus en détail

Programme 2014. Vivre et être dans l instant Présent

Programme 2014. Vivre et être dans l instant Présent Programme 2014 Séminaire Résidentiel d été Découverte et Apprentissage des techniques de la Sophrologie, la Méditation et la Pleine conscience Du 18 Juillet au 22 Juillet - Du 1 er août au 5 août Et du

Plus en détail

La supervision en soins infirmiers

La supervision en soins infirmiers La supervision en soins infirmiers (article en deux parties : version jumelée) La pratique de la supervision en soins infirmiers étant peu courante en France et les écrits la concernant de même, bien que

Plus en détail

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir Annie Claude Sortant-Delanoë L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir À sa naissance, l enfant est un organisme dont le cri exprime un besoin. Ce cri n a aucune intention de signification.

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE : DES FORMATIONS POUR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTE AD'PROSANTE - GROUPE SOFT FORMATION 84, Boulevard de la Corderie 13007 Marseille Tél : 04.91.15.71.03 Fax : 04.91.81.52.62 1 NOTRE OFFRE

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

TABLEAU DES BENEVOLES POUR JEUDI 25 JUIN 2015

TABLEAU DES BENEVOLES POUR JEUDI 25 JUIN 2015 TABLEAU DES BENEVOLES POUR JEUDI 25 JUIN 2015 JEUDI 18H30 Noms A faire Salle des fêtes Dominique LG Jean-Marc H Patrick Pascale, Alex, Mercedes Le soir Patrick Câbles à poser mousselines Déposer pendrillons

Plus en détail

Equipe Métiers de la formation. Sciences du travail et de la société. master. Analyse du travail et développement des compétences (ATDC)

Equipe Métiers de la formation. Sciences du travail et de la société. master. Analyse du travail et développement des compétences (ATDC) 2012-2014 Equipe Métiers de la formation Professeur Guy Jobert master Sciences du travail et de la société organisé à Montpellier à l Institut de Formation des Cadres de Santé du CHU secteur sanitaire

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES. Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie

PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES. Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie Définition Une psychothérapie est un traitement actif par des moyens psychologiques (Senon, 1995) «toute utilisation

Plus en détail

Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie. DDASS des Bouches-du-Rhône

Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie. DDASS des Bouches-du-Rhône Evaluation des équipes mobiles spécialisées en psychiatrie DDASS des Bouches-du-Rhône Modalités de l évaluation envoi aux équipes d un questionnaire d évaluation spécifique entretiens menés avec tout ou

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 24 avril 2015 à 18 h 00 --------------------------------- AUJOURD HUI vingt quatre avril deux mille quinze LE CONSEIL MUNICIPAL de la

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

«Les essentiels du coaching» «Le Coaching existentiel»

«Les essentiels du coaching» «Le Coaching existentiel» SARL METASOPHIA Organisme de formation professionnelle, 20 rue Théodore de Banville 06100 NICE Immatriculé au registre de commerce de Nice : N 450 630 363 00023 N de formateur : 93060567606 R.C.S. NICE

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN Siège Social & Administratif (Direction Générale Pôle Ressources) Centre polyvalent «Les Blanchères» - 40, rue Louise Damasse VERNON Tél. 02 32 64 35 70 Fax. 02 32 64 35 79 Courriel : siege.asso@lesfontaines.fr

Plus en détail

ASSISES REGIONALES 2014 A AUBAGNE

ASSISES REGIONALES 2014 A AUBAGNE SECTION PROVENCE ASSISES REGIONALES 2014 A AUBAGNE 26 et 27 septembre 2014 DOSSIER D INSCRIPTION Programme intellectuel du Vendredi 26 septembre 2014 «La responsabilité civile et pénale des cadres territoriaux

Plus en détail

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant

Brochure d information destinée aux parents. Bienvenue à Clairival. Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Brochure d information destinée aux parents Bienvenue à Clairival Informations utiles sur la prise en soins de votre enfant Présentation Le service de psychiatrie de l enfant et de l adolescent des Hôpitaux

Plus en détail

ATELIER 2: Les «bénéfices psychologiques» de l ETP: psychothérapie, thérapie cognitivocomportementale. quels équilibres?

ATELIER 2: Les «bénéfices psychologiques» de l ETP: psychothérapie, thérapie cognitivocomportementale. quels équilibres? 12èmes Journées Régionales d échanges en Education du Patient EDUCATION DU PATIENT : «Entre bénéfices possibles et attendus.vers de nouveaux équilibres» jeudi 29 et vendredi 30 novembre 2012 ATELIER 2:

Plus en détail

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART première partie Alessandra Guerra En France il y a des jugements sur la question psychothérapiepsychanalyse J ai entendu

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Yves Le Bon. Carnets de voyage. Psychanalyse et médecine

Yves Le Bon. Carnets de voyage. Psychanalyse et médecine Yves Le Bon Carnets de voyage Psychanalyse et médecine J ai proposé cette intervention comme une étape, comme on dit faire étape dans un parcours, dans un cheminement qui fait circulation dans différents

Plus en détail

Lucile Cognard. S identifier à son symptôme

Lucile Cognard. S identifier à son symptôme Lucile Cognard S identifier à son symptôme Dans notre milieu analytique, l expression est connue : «s identifier à son symptôme». D où vient-elle, que recouvre-t-elle? C est la question que je me suis

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE PSYCHOSOMATIQUE LA PSYCHOSOMATIQUE RELATIONNELLE

CENTRE INTERNATIONAL DE PSYCHOSOMATIQUE LA PSYCHOSOMATIQUE RELATIONNELLE CENTRE INTERNATIONAL DE PSYCHOSOMATIQUE LA PSYCHOSOMATIQUE RELATIONNELLE Membre de l'euopean Association for Psychotherapy Agréé par la Fédération Française de Psychothérapie et Psychanalyse CIPS-PSYCHOSOMA.ORG

Plus en détail

Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique?

Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique? rfsm fnpg fribourgeois de santé mentale er Netzwerk für psychische Gesundheit Vous êtes proche d une personne qui souffre d un trouble psychique? Vous vivez des moments difficiles : Nous sommes là pour

Plus en détail

2 tournées dans cette dernière partie de l année : septembre et décembre.

2 tournées dans cette dernière partie de l année : septembre et décembre. Chers amis, Merci encore pour tous ces beaux et chaleureux échanges que nous avons eus avec vous lors des tournées d avril, de juin et de fin juillet /début août. Voici donc le programme des activités

Plus en détail

Perfectionnement au coaching Gestalt-coaching

Perfectionnement au coaching Gestalt-coaching VoieX (prononcer «voi-yé») a le plaisir d annoncer la formation : Perfectionnement au coaching Gestalt-coaching Jean-Paul Sauzède, Anne Sauzède-Lagarde et Catherine Deshays 10 jours en 2013-2014, à Lyon

Plus en détail

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap?

Séminaire romand pour cadres d INSOS. Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Séminaire romand pour cadres d INSOS Réinventer les institutions pour personnes en situation de handicap? Du 25 au 27 novembre 2015 Séminaire INSOS Les institutions pour personnes en situation de handicap

Plus en détail

La biologie et la fonction au service de la réussite implantaire à long terme. Hôtel Le Méridien N'Fis

La biologie et la fonction au service de la réussite implantaire à long terme. Hôtel Le Méridien N'Fis Congrès ITI Francophone Marrakech Maroc 7-8 novembre 2014 La biologie et la fonction au service de la réussite implantaire à long terme Hôtel Le Méridien N'Fis www.congresitifrancophone.com Préambule Chères

Plus en détail

LES BASES DE LA MÉTAPSYCHOLOGIE

LES BASES DE LA MÉTAPSYCHOLOGIE Chapitre 1 LES BASES DE LA MÉTAPSYCHOLOGIE I. RAPPEL THÉORIQUE Le terme Métapsychologie désigne le cadre théorique que Freud a élaboré et enrichi tout au long de sa vie. La métapsychologie constitue la

Plus en détail

Organisation des études et conditions d inscription

Organisation des études et conditions d inscription COLLÈGE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE DE PARIS Organisation des études et conditions d inscription COLLÈGE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE DE PARIS Les enseignements proposés se répartissent ainsi : I Les Unités cliniques,

Plus en détail

INCERTITUDE 3 È M E C O L L O Q U E I N T E R S O C I É T É S S A V A N T E S

INCERTITUDE 3 È M E C O L L O Q U E I N T E R S O C I É T É S S A V A N T E S CLINIQUE Le 20 Mars 2015 À l Auditorium de l'hôpital Européen Georges Pompidou INFORMATIONS PRATIQUES SUR : www.cliniquedelincertitude.fr www.afsos.org www.sfetd-douleur.org www.sfpo.fr SECRÉTARIAT : 06

Plus en détail

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé

NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé NOUVELLE THEMATIQUE A L EXPLORATOIRE! Les métiers au service de la santé L Exploratoire raconte la «belle histoire» d un territoire engagé à maintenir et accroître le niveau de santé de toute sa population,

Plus en détail

Université d Automne en Economie Autrichienne - 2ème édition à Troyes du 5 au 7 octobre 2012 -

Université d Automne en Economie Autrichienne - 2ème édition à Troyes du 5 au 7 octobre 2012 - Université d Automne en Economie Autrichienne - 2ème édition à Troyes du 5 au 7 octobre 2012 - Comme lors de la 1ère édition, l Université d Automne en Economie Autrichienne vise à expliquer les raisons

Plus en détail

Comité de Jumelage Commune de Piégut-Pluviers (Dordogne) Place Yves Massy 24360 Piégut-Pluviers (Association loi 1901 - N Registre W 24 20 00 361)

Comité de Jumelage Commune de Piégut-Pluviers (Dordogne) Place Yves Massy 24360 Piégut-Pluviers (Association loi 1901 - N Registre W 24 20 00 361) Comité de Jumelage Commune de Piégut-Pluviers (Dordogne) Place Yves Massy 24360 Piégut-Pluviers (Association loi 1901 - N Registre W 24 20 00 361) 1 Ordre du jour Compte rendu de l Assemblée Générale du

Plus en détail

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG)

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Filière : SANTE MENTALE Carte d'identité Nom de l'institution : FONDATION DE NANT- SECTEUR PSYCHIATRIQUE DE L EST VAUDOIS Nom du service : UNITE

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

Journée de conférences plénières le mardi 17 mars, 9h 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Journée forum / ateliers le vendredi 20 mars, 9h - 17h, Centre

Journée de conférences plénières le mardi 17 mars, 9h 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Journée forum / ateliers le vendredi 20 mars, 9h - 17h, Centre Journée de conférences plénières le mardi 17 mars, 9h 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Journée forum / ateliers le vendredi 20 mars, 9h - 17h, Centre Pablo Neruda, Nîmes Des actions en parallèle tout au

Plus en détail

Programme détaillé Les enfants à besoins spécifiques dans les adoptions tardives

Programme détaillé Les enfants à besoins spécifiques dans les adoptions tardives Programme détaillé Les enfants à besoins spécifiques dans les adoptions tardives La formation continue du Centre d Ouverture Psychologique Et Sociale (Copes) s adresse à tous les acteurs du champ médical,

Plus en détail

DIPLOMES UNIVERSITAIRES DE PSYCHIATRIE Faculté Médecine Poitiers Année 2002 Professeur J. L. SENON Psychiatrie

DIPLOMES UNIVERSITAIRES DE PSYCHIATRIE Faculté Médecine Poitiers Année 2002 Professeur J. L. SENON Psychiatrie DIPLOMES UNIVERSITAIRES DE PSYCHIATRIE Faculté Médecine Poitiers Année 2002 Professeur J. L. SENON Psychiatrie Accompagnement des Personnes Atteintes de Maladies Génétiques et de leur Famille D.U. - 1

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

COACH ME if you can! par Christine Thioux Administrateur-Directeur d A-Th & Associates

COACH ME if you can! par Christine Thioux Administrateur-Directeur d A-Th & Associates COACH ME if you can! par Christine Thioux Administrateur-Directeur d A-Th & Associates Avec le support de Bernard Baert, Senior Consultant, A-Th. & Associates Et André Thioux, Fondateur A-Th & Associates

Plus en détail

Compte-rendu Réunion de constitution du collectif retraites de Rennes 6 mai 2010

Compte-rendu Réunion de constitution du collectif retraites de Rennes 6 mai 2010 Objectif de la réunion : constitution d un collectif retraites sur Présents : - Olivier Tétard, Isabelle Lambert, Marylou Perrin, Rozenn Perrot, Mathias Poirier, Florence Piechocki, Inès Rahal ATTAC ;

Plus en détail

MANAGEMENT ET RESILIENCE

MANAGEMENT ET RESILIENCE Partager, Agir, innover Sous le haut patronage de Madame Bachelot-Narquin, Ministre des Solidarités et de la Cohésion Sociale L ANADESSMS ORGANISE SON CONGRÈS FONDATEUR LE JEUDI 30 JUIN 2011 A RENNES MANAGEMENT

Plus en détail

PSYCHOSOMATIQUE, RELAXATION, PSYCHOTHERAPIES A MEDIATION CORPORELLE

PSYCHOSOMATIQUE, RELAXATION, PSYCHOTHERAPIES A MEDIATION CORPORELLE UNIVERSITE MONTPELLIER 1 DIPLOME UNIVERSITAIRE PSYCHOSOMATIQUE, RELAXATION, PSYCHOTHERAPIES A MEDIATION CORPORELLE Option A: Psychosomatique, thérapies de relaxation. Option B: Psychosomatique et psychothérapies

Plus en détail

Règlement intérieur de l association

Règlement intérieur de l association Règlement intérieur de l association Naissance et fonctionnement de l association, informations diverses. Reims Parkour School est une association ayant vu le jour le 4 novembre 2011, sous l impulsion

Plus en détail

N 175 - JANVIER 2015

N 175 - JANVIER 2015 N 175 - JANVIER 2015 Sommaire E-SANTÉ LA REVOLUTION EN MARCHE 07. ÉDITORIAL par Michel Barth (1984), Drs Daniel Legendre & Claude Meisel 08. L e-santé au service de la Démocratie en santé Jean-Luc Plavis

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Les stagiaires, au nombre de 12 maximum, disposent de tables de travail et de chaises.

Les stagiaires, au nombre de 12 maximum, disposent de tables de travail et de chaises. Créé en 2005, l Institut Mots pour Maux est une association d accompagnement et d aide à la personne. Son objectif est de favoriser et de développer l amélioration de la condition de l être humain et son

Plus en détail

PSYCHIATRIE MEDICO-LEGALE (27.01.2014)

PSYCHIATRIE MEDICO-LEGALE (27.01.2014) PSYCHIATRIE MEDICO-LEGALE (27.01.2014) (Diplôme Interuniversitaire de) avec Besançon et Dijon Objectifs : Ce DIU a pour objectif de garantir une formation théorique et clinique de haut niveau aux praticiens

Plus en détail

La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux

La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux La Réhabilitation Psychosociale : philosophie et enjeux La réhabilitation psychosociale est à la mode. Ce n est jamais bon signe. Cela risque de conduire à perdre le sens initial de cette démarche. La

Plus en détail

institut européen psychanalyse & travail social programme 2015 - joseph rouzel formations www.psychasoc.com N de déclaration : 91.34.04490.

institut européen psychanalyse & travail social programme 2015 - joseph rouzel formations www.psychasoc.com N de déclaration : 91.34.04490. institut européen psychanalyse & travail social programme 2015 - joseph rouzel formations www.psychasoc.com N de déclaration : 91.34.04490.34 Edito L heure est grave. J en voudrais pour preuve les textes

Plus en détail

Année Universitaire 2008-2009

Année Universitaire 2008-2009 Année Universitaire 2008-2009 1 ère Année DIPLOME INTER UNIVERSITAIRE de SEXOLOGIE et du DIU D ETUDES BIOLOGIQUES, PSYCHOLOGIQUES, et SOCIALES de la SEXUALITE HUMAINE Les cours auront lieu : Le Vendredi

Plus en détail

GUIDE DES STAGES CLINIQUES 2014/2015

GUIDE DES STAGES CLINIQUES 2014/2015 UFR D ETUDES PSYCHANALYTIQUES GUIDE DES STAGES CLINIQUES 2014/2015 Service de la Professionnalisation Université Paris Diderot-Paris 7 5 rue Thomas Mann, Case courrier 7058, Paris 75205, Cedex 13 01 57

Plus en détail

Fondements éthiques de la psychothérapie institutionnelle

Fondements éthiques de la psychothérapie institutionnelle Fondements éthiques de la psychothérapie institutionnelle Docteur Nicole Cano Introduction La psychothérapie institutionnelle est un modèle d élaboration théorique et pratique du soin psychiatrique utilisant

Plus en détail

Burn out des professionnels de santé. Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences?

Burn out des professionnels de santé. Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences? Burn out des professionnels de santé Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences? Docteur Jean-Claude PERREAND Centre Hospitalier de Valence De quoi parle t-on? Burn out, ou syndrome d épuisement

Plus en détail

STATUTS de L ASSOCIATION

STATUTS de L ASSOCIATION STATUTS de L ASSOCIATION PREAMBULE L association d Aide aux Handicapés «Les Briords» a été créée en 1973 par la Caisse Centrale de Mutualité Sociale Agricole et les membres fondateurs ci-après énumérés,

Plus en détail