CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES. GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES. GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB"

Transcription

1 CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB

2 GENERALITES Incidence : 6400 / an Sex ratio : deux hommes pour une femme Age moyen au diagnostic : 70 ans 3 ème cause de mortalité par cancer Type histologique : adénocarcinome 95% Classification de Lauren : Forme intestinale (53%) Forme diffuse (33%) Mixte (10%)

3 PRONOSTIC Survie globale : 15% à 5 ans Pronostic : fonction de la résécabilité è Tumeur résécable : 20 à 50% à 5 ans è Métastatique : médiane 4-5 mois sans chimiothérapie

4 CLASSIFICATIONS CANCER GASTRIQUE Classification UICC 2009

5 DIFFÉRENTS TRAITEMENTS Chirurgie Radiothérapie Chimiothérapie

6 BILAN DIAGNOSTIC ET EXTENSION Diagnostic positif : FOGD avec biopsies (examen histologique, recherche du statut HER2) Bilan d extension : Scanner TAP +/- Echo-endoscopie ( suspicion de linite, extension, infiltration pariétale ) TEP TDM (accord d expert) Bilan pré-thérapeutique: Etat général (OMS) Evaluation onco-gériatrique Nutritionnelle Evaluation cardiologique, pulmonaire, rénale

7 PRISE EN CHARGE

8 CHIMIOTHÉRAPIE PÉRI OPÉRATOIRE

9 CHIMIOTHÉRAPIE PÉRI OPÉRATOIRE Essai MAGIC, cancer gastriques opérables Critères de l essai : survie globle / PFS Traitement : 1. Groupe chimiothérapie (n=250) o 3 cures d ECF préopératoire o Chirurgie après 3 à 6 semaines o 3 cures d ECF postopératoire (6 à 12 semaines après la chirurgie) 2. Chirurgie seule (n=253) o 6 semaines après la randomisation

10 CHIMIOTHÉRAPIE PÉRI OPÉRATOIRE Survie globale à 5 ans : 23% si chirurgie seule, 36,3% si chimiothérapie péri opératoire HR : 0,75 ( 0,60-0,93), p=0,009 Survie sans progression : HR : 0,66 ( 0,53-0,81) p < 0,001 42% des patients ont effectué l ensemble du protocole dans le bras chimiothérapie

11 CHIMIOTHÉRAPIE PÉRI OPÉRATOIRE Chirurgie Chimio périopératoire Chirurgie seule Résection curative 69% 66% Morbidité post-opératoire 46% 45% Mortalité post-opératoire 14% 15% NS NS Anatomopathologie Chimiothérapie péri opératoire Chirurgie seule ypt1-t2 51% 37% ypn1-n2 84% 70,5% P= 0,002 P=0,01

12 CHIMIOTHÉRAPIE PÉRI OPÉRATOIRE Essai FFCD 9703, 2006, phase III Cancer gastriques jugés résécables 2 groupes : N = 113 Chimiothérapie pré-opératoire : cycles J1J28 : - Cisplatine 100 mg/m2 J1-5FU IV 800 mg/m2/j 5j N = 111 Chirurgie seule - +/- chimiothérapie post opératoire si reponse ou stabilité chez pn+ Ychou and al, JCO, 2006 ASCO, Vol 25, No 18S (June 20 Supplement), 2007: 4510

13 CHIMIOTHÉRAPIE PÉRI OPÉRATOIRE CT + chir N= 113 Chirurgie N=111 CT pré op N=98% (87%) Chirurgie N=108 (96%) Chirurgie N= 110 (99%) CT post op ( 1-4 cycles ) N=54 (51%)

14 CHIMIOTHÉRAPIE PÉRI OPÉRATOIRE Bonne tolérance Résection curative RO : 84% vs 73% p = 0,004 SSR à 5 ans : 21% (14-30%) vs 34% (HR 0,65 p =0,003) +13% Survie globale : 24% vs 38 % (HR 0,69, p 0,02) +14% è 5FU- cisplatine bonne alternative a l ECF en néo adjuvant

15 TRAITEMENTS ADJUVANTS

16 TRAITEMENTS ADJUVANTS Objectifs : Prévenir le risque de récidive locorégionale et métastatique Améliorer la survie Différents moyens : Chimiothérapie adjuvante Radiothérapie adjuvante Radio chimiothérapie adjuvante

17 RADIO CHIMIOTHERAPIE ADJUVANTE Essai Mac Donald, phase III Réséction R0 Cancer gastriques ou cardia Stade I à IV MO 2/3 T3 ou T4 85% N+ N=281 N=275 Chimiothérapie pr FUFOL Encadrant une radio chimiothérapie (FUFOL + 45 Gy ) Pas de traitement MACDONALD JS, et al.. N Engl J Med 2001; 345:

18 RADIO CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE Survie globale : Médiane : 36 mois RCT 27 mois pas RCT P = 0,05 Survie sans récidive : Médiane 30 mois RCT 19 mois pas RCT P<0,001

19 RADIO CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE Mais toxicité grade 3-4 : hématologique 54%, digestive 33% Curage ganglionnaire < D1 donc insuffisant dans 54% 33% des patients dans le groupe RCT ont eu un traitement incomplet (17% arrêt pour toxicité) è radio-chimiothérapie adjuvante améliore la survie chirurgie non optimale

20 RADIO CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE Cependant, remplacer la chimiothérapie FUFOL par LV5FU2 semble mieux toléré 23 patients 1 seul arrêt pour toxicité Dahan L, et al. Gastroenterol Clin Biol. 2005

21 RADIO CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE The ARTIST trial N= 228 N=230 Jeeyun L and al, J Clin Oncol 30:

22 RADIO CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE DFS 3 ans : XP/XRT/XP : 78,2% XP : 74,2% P= 0,0862 Sous groupe de patients avec envahissement ganglionnaire DFS 3 ans : XP/XRT/XP : 77,5% XP : 73,3% P=0,0365 Jeeyun L and al, J Clin Oncol 30:

23 RADIO CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE Analyse multivariée Amélioration de la DFS dans le bras radiothérapie HR 0,6865 (IC95 0,4735 à 0,9952) Jeeyun L and al, J Clin Oncol 30:

24 CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE

25 CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE JAMA. 2010;303(17):

26 CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE HR = 0,82 IC 95% (0,75-0,90) P< 0,001 JAMA. 2010;303(17):

27 CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE Classic study CDJ principal : DFS à 3 ans CDJ secondaire : survie globale BANG Lancet 379: ; 2012

28 CHIMIOTHÉRAPIE ADJUVANTE

29 CANCERS GASTRIQUES RESECABLES

30 CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES

31 CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES Bénéfice démontré par rapport à un traitement symptomatique (symptômes, QV) Chimiothérapie augmente la durée de vie en situation métastatique par rapport au soin de confort (HR 0,37, IC95% 0,24-0,55) Poly chimiothérapie plus efficaces que les monothérapies en terme de durée de vie ( HR 0,82, IC95% (0,74-0,90)

32 CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES Chimio Bsc HR IC95% Murad Cancer 1993 Pyrhonen BJC 1995 FAMTX ,33 0,17-0,64 FEMTX ,25 0,25-0,47 Scheuthauer Ann hematol 1996² ELF ,49 0,33-0,74 Total ,39 0,28-0,52 EFFICACE : 11 mois vs 4,3 mois P<0,00001 Cochrane Database Syst Rev Mar 17;3:CD004064

33 PROTOCOLES CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES «Anciens» 5FU Anthracyclines cisplatine

34 CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES Poly chimiothérapie > mono chimiothérapie Combinaison 5FU / CDDP / Anthra > 5FU / CDDP Combinaison 5FU / CDDP / Anthra > 5fu / Anthra Wagner A et al. J Clin Oncol 2006 Cochrane Database Syst Rev Mar 17;3:CD004064

35 PROTOCOLES CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES «Anciens» 5FU Anthracyclines cisplatine FUP ECF «modernes» Taxanes Oxaliplatine 5FU oral Irinotecan

36 CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES Objectif principal : TTP (temps jusqu à progression) Moiseyenko V et al, ASCO 2005 Van Cutsem E et al. JCO 2006; 24:

37

38 DCF MODIFIE / 2 SEMAINES MOINS TOXIQUE ET PLUS EFFICACE! M.A. Shah et al. ASCO Abstract 4014

39 PROTOCOLES CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES «Anciens» 5FU Anthracyclines cisplatine FUP ECF DCF mdcf «modernes» Taxanes Oxaliplatine 5FU oral Irinotecan

40 OBJECTIF PRINCIPAL : SURVIE GLOBALE Real 2

41 CDDP = OXALIPLATINE 5FU IV = CAPECITABINE

42 PROTOCOLES CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES «Anciens» 5FU Anthracyclines cisplatine FUP ECF DCF mdcf EOX FOLFOX «modernes» Taxanes Oxaliplatine 5FU oral Irinotecan

43 CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES Objectif principal : temps jusqu'à échec thérapeutique Objectif secondaire : - PFS, OS - Toxicité - Taux de reponse, QdV R. Guimbaudet al, J ClinOncol27:15s, 2009 (abstr 4533 )

44

45 PROTOCOLES CHIMIOTHÉRAPIES PALLIATIVES «Anciens» 5FU Anthracyclines cisplatine FUP ECF DCF mdcf EOX FOLFOX «modernes» Taxanes Oxaliplatine 5FU oral Irinotecan FOLFIRI

46 CHIMIOTHÉRAPIES 2 ÈME LIGNE 1.Thuss-Patience 2011 (n=40) : irinotecan versus BSC : HR= 0.48 (95%CI ) (p = 0.012). Survie médiane = 4.0 mois vs 2.4 mois. 2.Kang 2012 (n=202) : docetaxel ou irinotecan vs BSC : HR=0.657 [ ] P=0.007); Survie médiane 5.3 mois vs 3.8 mois. 3.Etude COUGAR 02 (n=168) vs BSC : docetaxel Trois phases III positives vs BSC

47 /3 SEM

48 THÉRAPIES CIBLÉES

49 RÔLE DE DU TRASTUZUMAB HER2 : récepteur codé par un proto-oncogène Amplification génique entraine surexpression à la surface de la cellule et à une augmentation de la division cellulaire è La recherche de sa surexpression est nécessaire devant tout cancer oesogastrique métastatique

50 RÔLE DU TRASTUZUMAB IHC 0 OU 1+ STOP 3+ HERCEPTIN 2+ FISH Surexpression protéine HER (IHC) ou amplification gène (FISH) : 20 à 25% des cancers gastriques

51 RÔLE DU TRASTUZUMAB Anticorps monoclonal humanisé de type IgG1 Prévient l activation de HER2 en bloquant son domaine extra cellulaire

52 RÔLE DE L HERCEPTIN Etude TOGA, phase III Efficacité de l HERCEPTIN + chimiothérapie ( 5 FU- Cisplatine) En première ligne de chimiothérapie Cancers gastriques métastatiques, HER2 + (IHC 2+/FISH+ ou IHC3+) Efficacy Results from the ToGA Trial: A Phase III Study of Trastuzumab Added to Standard Chemotherapy in First- Line HER2Positive Advanced Gastric Cancer, Van Cutsem E et al. Proc ASCO 2009;Abstract LBA4509

53 RÔLE DE L HERCEPTIN Survie globale Augmentation de la survie globale de 3 mois chez les patients traités par traztuzumab

54 Survie sans récidive RÔLE DE L HERCEPTIN

55 RÔLE DE L HERCEPTIN

56 RÔLE DE L HERCEPTIN Première thérapie ciblée efficace dans les cancers gastriques AMM en association avec 5FU-CISPLATINE Traitement de choix des cancers gastriques surexprimant HER2 Recherche de surexpression de HER2 si indication de traitement de première ligne et pas de ci

57

58 INTÉRÊT DU BEVACIZUMAB Essai AVAGAST, phase III Etudie l intérêt de rajouter du bevacizumab à une chimiothérapie par 5FU cisplatine dans le traitement des cancers gastriques avancés Objectif principal : survie globale Y. Kang et al., ASCO 2010, LBA 4007

59 RÔLE DU BEVACIZUMAB N= 774, 95% métastatiques, 87% estomac, JOG 13%, intestinl : 40%/ diffus 50% SURVIE A UN AN : 50% VS 42% p= 0,03

60 RÔLE DU BEVACIZUMAB Une étude négative

61 RÔLE DU RAMUCIRUMAB Essai rainbow, étude internationale Cancers gastriques métastatiques progressifs sous chimio par 5FU-platine N = 655 Objectif principal : survie globale Paclitaxel + Ramucirumab (n=330) Paclitaxel + placebo ( n=335)

62 RÔLE DU RAMUCIRUMAB Survie a 1 an 40% vs 30% Taux de réponse 28% vs 16% (p=0,0001)

63 RÔLE DU RAMUCIRUMAB Efficacité du Ramucirumab en deuxième ligne de cancer gastriques progressifs Faible toxicité Premier anti angiogénique efficace dans le cancer gastrique à un stade avancé Essai rainfall : en cours, ramu en première ligne de cancers gastriques avancés en association avec 5FU et cisplatine

64 DE NOUVELLES PERSPECTIVES PD1 : récepteur présent à la surface des lymphocytes T anti tumoraux PDL1 PDL2 : ligands de PD1 présents sur les cellules présentatrices d Ag et les cellules tumorales Liaison PD-L1 / L2 à PD1 : Induit une inhibition de l activité anti tumorale des cellules T Mécanisme impliqué dans le développement tumoral

65 PEMBROLIZUMAB YJ Bang et al., ASCO 2015, A 4001

66 CONCLUSION Chirurgie est le seul traitement curatif Chimiothérapie péri opératoire montre un bénéfice pour les tumeurs >T2 et/ou N+ Chimiothérapie adjuvante à proposer selon la tumeur, le terrain, discussion RCP Chimiothérapie palliative en 1 ère et 2 ème ligne chez patient en bon état général : bénéfice certain vs BSC Statut HER Intérêt des thérapies ciblées ( Ramucirumab )

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen Traitement du cancer gastrique métastatique P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen XXe siècle Meta analyse Cochrane Library 35 essais 5726 patients Chimio vs Soins Palliatifs

Plus en détail

Le cancer de l estomac

Le cancer de l estomac Chapitre 2 Le cancer de l estomac Bilan minimal Bilan minimal : - Fibroscopie + biopsies - TDM thoraco-abdomino-pelvien (foie, ganglions) - Biologie hépatique - Si cancer superficiel : réalisation d une

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie 5 ans

Plus en détail

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013?

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Dr Thomas Walter Hôpital E. Herriot, Lyon 13 décembre 2013 Jean-Louis Legoux et les auteurs du chapître Estomac du TNCD Survie globale des

Plus en détail

Cancers de l'œsophage, du cardia et de l'estomac. Traitement des formes avancées

Cancers de l'œsophage, du cardia et de l'estomac. Traitement des formes avancées Cancers de l'œsophage, du cardia et de l'estomac Traitement des formes avancées Emmanuel MITRY Ambroise Paré Séminaire DES 21/11/2008 1. CANCERS DE L'OESOPHAGE Traitement symptomatique Objectif = Qualité

Plus en détail

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr Multiples protocoles en 1 ère ligne

Plus en détail

Cancer de l estomac. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen

Cancer de l estomac. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen Cancer de l estomac P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen Questions 1. Quel bilan préopératoire (EE)? 2. chimiothérapie des formes localisées 3. Adénocarcinome de la jonction localisé

Plus en détail

Traitement des formes avancés des cancers gastriques. Dr Aziz ZAANAN Hôpital Européen Georges Pompidou Université Paris Descartes

Traitement des formes avancés des cancers gastriques. Dr Aziz ZAANAN Hôpital Européen Georges Pompidou Université Paris Descartes Traitement des formes avancés des cancers gastriques Dr Aziz ZAANAN Hôpital Européen Georges Pompidou Université Paris Descartes Drogues de chimiothérapie «Anciens» 5FU Anthracyclines Cisplatine Méthotrexate

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements périopératoire

Cancer de l estomac traitements périopératoire Cancer de l estomac traitements périopératoire P. Michel Unité d oncologie Digestive Service d Hépato-gastroentérologie CHU de Rouen 1. Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie

Plus en détail

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 J Desramé Hôpital privé Jean Mermoz Lyon Sélection : FOLFIRI/ECX vs ECX/FOLFIRI Guimbaud R, J Clin Oncol 2014 ; 32 : 3520-6 RAMUCIRUMAB

Plus en détail

Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes

Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes En 2015 : quelle stratégie pour quel patient? Dr Christelle de la Fouchardière Centre Léon Bérard, Lyon France Michel P, Carrère N, Lefort

Plus en détail

Traitements néo-adjuvants et adjuvants des adénocarcinomes oesogastriques Quid des adénocarcinomes à cellules indépendantes J.F.

Traitements néo-adjuvants et adjuvants des adénocarcinomes oesogastriques Quid des adénocarcinomes à cellules indépendantes J.F. MERCI Traitements néo-adjuvants et adjuvants des adénocarcinomes oesogastriques Quid des adénocarcinomes à cellules indépendantes J.F. SEITZ Service d Oncologie Digestive CHU Timone MARSEILLE Cours Intensif

Plus en détail

Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants

Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants Dr Julien Volet Alger le 17/09/2016 SAHGEED CONTEXTE PopulaGon âgée (> 70ans ) PopulaGon asiagque populagon caucasienne en termes d incidence et

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger Adénocarcinomes gastriques métastatiques : quelle chimiothérapie pour quel bénéfice et quelles biothérapies pour quelles indications en 2010? H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre

Plus en détail

Cancer du pancréas. Cancer fréquent et grave: décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Comment améliorer cela???

Cancer du pancréas. Cancer fréquent et grave: décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Comment améliorer cela??? Cancer du pancréas Cancer fréquent et grave: 40 000 décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Survie à 5 ans: < 5 % voire < 1 % Diagnostic tardif et génie évolutif particulier

Plus en détail

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac H.Mahfouf, M.Oukkal, S.Belhadef, B.Benzidane,L. Haddouche K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Atteinte

Plus en détail

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour!

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! et n a pas de conflits d intérêt Pr Thierry CONROY Chimiothérapie adjuvante des cancers du rectum : le point de la situation Cancers du

Plus en détail

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac H.Mahfouf, M.Oukkal, S.Belhadef, B.Benzidane,L. Haddouche K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Atteinte

Plus en détail

Traitement des formes HER2+ du cancer gastrique

Traitement des formes HER2+ du cancer gastrique Traitement des formes HER2+ du cancer gastrique Dr Aziz ZAANAN Hôpital Européen Georges Pompidou Différents sous groupes de cancers gastriques D après Bass AJ, Nature 2014_Cancer Genome Atlas Research

Plus en détail

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Œsophage non résécable (TNCD 2016)? Critères de non-résécabilité Tumeur

Plus en détail

Traitement du cancer des voies biliaires. Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007

Traitement du cancer des voies biliaires. Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007 Traitement du cancer des voies biliaires Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007 Traitement chirurgical = seul traitement à visée curative Classification de Thomkins Classification de Bismuth et Corlette pour

Plus en détail

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Pr Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie Digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr 20/10/2017 Pr Thomas APARICIO thomas.aparicio@aphp.fr

Plus en détail

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES

Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Prise en charge des patients avec cancer du rectum et métastases hépatiques synchrones RESECABLES Regimbeau JM Service de chirurgie digestive et Oncologique CHU Amiens Nord, université de Picardie Amiens

Plus en détail

Le cancer de l estomac

Le cancer de l estomac Chapitre 2 Le cancer de l estomac Bilan minimal Bilan minimal : - Fibroscopie + biopsies - TDM thoraco-abdomino-pelvien (foie, ganglions) - Biologie hépatique - Si cancer superficiel : réalisation d une

Plus en détail

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Le Cancer colorectal Tumeur développée sur le gros intestin Séquence polype cancer Diagnostic

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires

Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires L.Debbah, H.Djedi CAC Annaba CIC Alger le 11/03/2017 Introduction Pathologie rare: -< 1% de tout les cancers dans le monde -

Plus en détail

L Herceptin : un nouveau standard du traitement du cancer de l estomac?

L Herceptin : un nouveau standard du traitement du cancer de l estomac? . concepts et pratique L Herceptin : un nouveau standard du traitement du cancer de l estomac? Hercetpin : a new standard treatment for gastric carcinoma? doi: 1.1684/hpg.21.55 Frédérique Maire Hôpital

Plus en détail

L Herceptin : un nouveau standard du traitement du cancer de l estomac?

L Herceptin : un nouveau standard du traitement du cancer de l estomac? . concepts et pratique L Herceptin : un nouveau standard du traitement du cancer de l estomac? Hercetpin : a new standard treatment for gastric carcinoma? doi: 1684/hpg.21.55 Frédérique Maire Hôpital Beaujon,

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort E FRANCOIS Nice Cas clinique Homme né en 1952 ATCD : asthme, diabète Douleurs abdominales depuis plusieurs mois 62 kg (PDF 68kg) 1,70m Examen clinique

Plus en détail

Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante

Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante M.OUKKAL, K. BOUZID Service d Oncologie Médicale EHS CPMC Alger Symposium International de Cancérologie Digestive Alger

Plus en détail

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016 1 Cancer bronchique et immunothérapie Sylvie Friard 7 avril 2016 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Inhibiteurs des points de contrôle

Plus en détail

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S.

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Pernot Traitement adjuvant du cancer colique Stade (AJCC 6 th ) Survie

Plus en détail

Nouvelles molécules en cancérologie digestive

Nouvelles molécules en cancérologie digestive Nouvelles molécules en cancérologie digestive Dr A. DROUILLARD CHU DIJON CANCER GASTRIQUE Cancer gastrique: Options thérapeutiques actuelles Les thérapies ciblées dans le cancer gastrique Survie globale

Plus en détail

Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive?

Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive? Métastases pulmonaires Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive? Jean-Luc Raoul Oncologie Digestive Centre E Marquis RENNES ABCT, 16 Oct 2009 Données de base:

Plus en détail

Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives. C. Klotz interne Dr E. Mitry

Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives. C. Klotz interne Dr E. Mitry Traitement médical systémique des tumeurs endocrines digestives C. Klotz interne Dr E. Mitry Indications Métastases évolutives selon les criteres OMS et RECIST Echec du traitement symptomatique Métastases

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Réunion ACOMEN novembre 2015 Dr CLAVEL Léa Service de gastro-entérologie et d oncologie digestive, Pr PHELIP, CHU Saint-Etienne

Plus en détail

Traitements médicaux en oncologie digestive. Nouvelles thérapies. Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République

Traitements médicaux en oncologie digestive. Nouvelles thérapies. Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République Traitements médicaux en oncologie digestive Nouvelles thérapies Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République Cancer colorectal Cancer colorectal Un nouvel anti métabolite : le TAS 102 Nouvelles thérapies

Plus en détail

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES

NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES NOUVEAU THÉSAURUS DES TUMEURS ENDOCRINES PANCRÉATIQUES Objectifs pédagogiques : Classifications OMS TNM Options thérapeutiques et indications Réseaux TENPATH et RENATEN Catherine Lombard-Bohas Service

Plus en détail

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures)

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures) Référentiel en Oncologie Digestive Réseau ONCO LR (mise à jour : 2007) Cancer du côlon non métastatique Stade I pt1-t2-n0 Stade II pt3-t4-n0 Stade III pt-n1-n2 Bon pronostic Mauvais pronostic Occlusion,

Plus en détail

Métastases hépatiques colorectales. Diane Goéré Michel Ducreux

Métastases hépatiques colorectales. Diane Goéré Michel Ducreux Métastases hépatiques colorectales Diane Goéré Michel Ducreux Patiente de 58 ans ATCD personnels : Stent coronaire en 2007 ATCD familiaux : RAS Juin 2012: Sigmoidectomie pour tumeur infiltrante, sténosante,

Plus en détail

Prise en charge des cancers gastrique

Prise en charge des cancers gastrique Prise en charge des cancers gastrique Traitement Chirurgie Traitement adjuvants et néoadjuvants Traitements palliatifs : => la chimiothérapie Chimiothérapie palliative vs BSC Bénéfice démontré par rapport

Plus en détail

Cohorte NADEGE. Thomas APARICIO. Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny

Cohorte NADEGE. Thomas APARICIO. Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny Cohorte NADEGE Thomas APARICIO Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny thomas.aparicio@avc.aphp.fr Cours intensif de cancérologie digestive, FFCD-PRODIGE, 6 avril 2012 Pourquoi une cohorte

Plus en détail

CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important!

CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important! CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important! Pr. Michel Rivoire Département de Chirurgie Centre Léon Bérard, LYON michel.rivoire@lyon.unicancer.fr Grand

Plus en détail

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Astrid Lièvre Département d Oncologie Médicale Institut Curie Hôpital René Huguenin (Saint-Cloud) Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

RAPPORT DE CONGRES : L ASCO 2003/CHICAGO P.ARTRU - G.LLEDO

RAPPORT DE CONGRES : L ASCO 2003/CHICAGO P.ARTRU - G.LLEDO 1 RAPPORT DE CONGRES : L ASCO 2003/CHICAGO P.ARTRU - G.LLEDO L ASCO 2003 aura été un grand cru en cancérologie digestive avec son lot d informations de grande importance concernant surtout le cancer colorectal

Plus en détail

Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé. Dr FRANCOIS Eric

Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé. Dr FRANCOIS Eric Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé Dr FRANCOIS Eric Epidémiologie Incidence en 2009 n = 41 342 Incidence 04-12/2009 n= 31 665 < 75 ans n = 18 410 75 ans n = 13 255

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm)

Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Stratégies thérapeutiques médicales du cancer colo-rectal métastatique (CCRm) Distinguer les formes accessibles à un traitement à visée curative, potentiellement curative, définitivement palliative Connaître

Plus en détail

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Dr Denis SMITH Oncologie Digestive CHU Bordeaux denis.smith@chu-bordaux.fr Des progrès considérables depuis 20 ans dans

Plus en détail

Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Historique Années 1970: CMF, CMFVP Années 1980: Anthracyclines En association: AC,

Plus en détail

Gastrectomie pour cancer infiltrant : Quelle étendue? Quel curage?

Gastrectomie pour cancer infiltrant : Quelle étendue? Quel curage? Gastrectomie pour cancer infiltrant : Quelle étendue? Quel curage? B.Dousset Service de Chirurgie, Hôpital Cochin, 75014 Paris Classification des relais ganglionnaires JRSGC 1981 : 16 groupes ganglionnaires

Plus en détail

Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016

Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016 Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016 Chimiothérapie de première ligne Sans exposition préalable au

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Cours INSERM 7 mars 2006 Géraldine PERKINS, Ph ROUGIER Les facteurs pronostiques STADE TNM +++ Taille de la tumeur Qualité de la chirurgie

Plus en détail

TRAITEMENT NEO-ADJUVANTS ET ADJUVANTS DANS LE CANCER DE L ŒSOPHAGE. Cours intensif de cancérologie digestive Marseille Février 2009

TRAITEMENT NEO-ADJUVANTS ET ADJUVANTS DANS LE CANCER DE L ŒSOPHAGE. Cours intensif de cancérologie digestive Marseille Février 2009 TRAITEMENT NEO-ADJUVANTS ET ADJUVANTS DANS LE CANCER DE L ŒSOPHAGE Cours intensif de cancérologie digestive Marseille - 5-6 Février 2009 Jean-François SEITZ LE PRONOSTIC DU CANCER DE L ŒSOPHAGE A PEU CHANGE

Plus en détail

Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche

Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche HAS, Septembre 2011 Rationnel de l étude Rationnel de l étude Années 1980 : Survie à 5 ans des cancers de l œsophage tous stades confondus traités par chirurgie

Plus en détail

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris Chimioradiothérapie des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris CLASSIFICATION FIGO 2009 I: Carcinome limité au col IA: Carcinomes micro-invasifs (diagnostic histologique

Plus en détail

Cancers digestifs non colorectaux Actualisation ASCO

Cancers digestifs non colorectaux Actualisation ASCO Cancers digestifs non colorectaux Actualisation ASCO 2005 1 F. Cvitkovic Cancer de l estomac Encore des progrès à faire dans les bonnes pratiques chirurgicales et anatomopathologiques d après une étude

Plus en détail

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert 1 Stratégies: grandes lignes tumeurs de l hypopharynx et du larynx résécables tumeurs

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives R.SAI; K.BOUZID EHS C.P.M.C INTRODUCTION Tumeurs Rares : 2 /100000 et de Diagnostic difficile Prise en Charge Thérapeutique

Plus en détail

Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017

Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017 Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017 Epidémiologie Taux d incidence et de mortalité augmentent jusqu

Plus en détail

Traitement du cancer du poumon avancé

Traitement du cancer du poumon avancé Traitement du cancer du poumon avancé Joffre C. Allard, M.D., Rimouski Octobre 2008 Plan Classification TNM : qu est-ce qu un stade IV? Cancer du poumon non à petites cellules Chimiothérapie palliative

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée?

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Paris, 09 10 décembre 2016 Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Pr Jaafar BENNOUNA Université de Nantes - France Institut de Cancérologie de

Plus en détail

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal

G LLEDO. Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal G LLEDO Evolution des standards du traitement adjuvant du cancer colo-rectal Connaître les indications et les modalités actuelles des chimiothérapies adjuvantes Connaître les nouveaux protocoles et les

Plus en détail

M. Deslandres CHU/Oncopôle

M. Deslandres CHU/Oncopôle Recommandations Saint Paul de Vence 2016: ce qui change M. Deslandres CHU/Oncopôle Depuis 2012 Mise à jour des classifications anatomo-cliniques Évolution des critères de qualité recommandés pour la chirurgie

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon. Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon du sujet âgé Pascale Rivera 12 avril 2011 Réunion Régionale Oncogériatrie Chimiothérapie adjuvante Cancer du colon RECOMMANDATIONS : pour les stades III : FOLFOX

Plus en détail

La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique?

La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique? La pcr est-elle un surrogate marker permettant d envisager une désescalade thérapeutique? Joseph Gligorov MD, PhD APHP Tenon, Paris, France INSERM U938 Institut Universitaire de Cancérologie Université

Plus en détail

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Nouveautés en Cancérologie P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG 1.00 0.75 Regorafenib

Plus en détail

STRATEGIES THERAPEUTIQUES DANS LE CANCER DE L OESOPHAGE L. BEDENNE

STRATEGIES THERAPEUTIQUES DANS LE CANCER DE L OESOPHAGE L. BEDENNE STRATEGIES THERAPEUTIQUES DANS LE CANCER DE L OESOPHAGE L. BEDENNE Société algérienne d Hépatogastroentérologie ALGER 18-12-2008 Cancer oesophagien - Cas clinique Mi.. Mat.., né le 8/04/1950 Tabac 40 PA

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones. Dr Aziz ZAANAN Hôpital Européen Georges Pompidou Université Paris Descartes

Cancer du rectum avec métastases synchrones. Dr Aziz ZAANAN Hôpital Européen Georges Pompidou Université Paris Descartes Cancer du rectum avec métastases synchrones Dr Aziz ZAANAN Hôpital Européen Georges Pompidou Université Paris Descartes Cancer du rectum métastatique Situation clinique complexe Traitement tumeur rectale

Plus en détail

Conduite à tenir devant une carcinose localisée

Conduite à tenir devant une carcinose localisée XVIème Journée de l Association Picarde de Cancérologie Digestive Conduite à tenir devant une carcinose localisée Diane Goéré Département de Chirurgie Oncologique Institut Gustave Roussy Université Paris

Plus en détail

Quelques nouveautés ou nouvelles AMM

Quelques nouveautés ou nouvelles AMM Quelques nouveautés ou nouvelles AMM V. Noirez Réunion groupe qualité 04 mars 2008 NEXAVAR: Sorafénib comprimés 200 mg Traitement du carcinome hépatocellulaire 800 mg/jour Survie globale: 46,3 semaines

Plus en détail

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Le cancer colorectal est une maladie du sujet âgé France Estimations année 2000-36.257 cas incidents - 60 % après 70 ans -

Plus en détail

Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux

Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux 40-70% KC colo-r. Méta Foie seul: 50%. Christian GOUILLAT Lyon France Exérèse chirurgicale. mortalité PO < 5%. survie à 5 ans: m=35%

Plus en détail

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique. Lorraine Blaise DES

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique. Lorraine Blaise DES Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique Lorraine Blaise DES Épidemiologie Cancer métastatique : plus de 60% au moment du diagnostic Sites les plus fréquents : foie ++ ; péritoine ; adénopathies

Plus en détail

Cancers digestifs à l ASCO 2014

Cancers digestifs à l ASCO 2014 Cancers digestifs à l ASCO 2014 R. AMAROUCHE; M. OUKKAL Clinique Zirout Amine, Alger COLORECTAL Métastatique: CALGB TRIBE CRYSTAL Maintenance: CAIRO3 FOIE Adjuvant: STROM ESTOMAC Métastatique: RAINBOW

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 avril 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 avril 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 avril 2007 TAXOTERE 20 mg, solution à diluer et solvant pour perfusion B/1 flacon de Taxotere et 1 flacon de solvant (CIP : 559 517-9) TAXOTERE 80 mg, solution à diluer

Plus en détail

Les marqueurs tumoraux

Les marqueurs tumoraux Interprétation des anomalies biologiques autours de cas cliniques : Les marqueurs tumoraux Cours intensifs de la SNFGE Novembre 2013 Pr J Marc Phelip Service HGE et Oncologie digestive CHU de St Etienne

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers non colorectaux. Leïla BENGRINE LEFEVRE Centre Georges François Leclerc UCOG Bourgogne

Chimiothérapie des cancers non colorectaux. Leïla BENGRINE LEFEVRE Centre Georges François Leclerc UCOG Bourgogne Chimiothérapie des cancers non colorectaux Leïla BENGRINE LEFEVRE Centre Georges François Leclerc UCOG Bourgogne lbengrine@cgfl.fr Cancer de l œsophage Cancer de l estomac Cancer du pancréas Cancer des

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers ORL

Chimiothérapie des cancers ORL Société Française de Pharmacie Oncologique Chimiothérapie des cancers ORL Sophie Chapet Y. Pointreau- G.Calais- J.F Tournamille Centre H.S Kaplan, CHRU de Tours Introduction (1) Epidémiologie Incidence

Plus en détail

CCRm: La réponse mais pas uniquement

CCRm: La réponse mais pas uniquement CCRm: La réponse mais pas uniquement Grand Round Digestif 9 10 décembre 2016 Pr Phelip Jean Marc Service d HGE et d oncologie digestive CHU de Saint Etienne Liens d intérêt Board / conseil : Merck Serono,

Plus en détail

nouveaux cas/an (FRANCIM 2000). 60 % après 70 ans (H : 56 %, F : 64 %). 43 % après 75 ans (H : 37 %, F : 49 %).

nouveaux cas/an (FRANCIM 2000). 60 % après 70 ans (H : 56 %, F : 64 %). 43 % après 75 ans (H : 37 %, F : 49 %). Actualités thérapeutiques en oncologie gériatrique Cancers digestifs Pr Jean-Philippe SPANO GHPS Université Paris6 Courtesy of E Mitry Introduction Les publications concernent essentiellement le cancer

Plus en détail

«Guérir à coût contrôlé»

«Guérir à coût contrôlé» «Guérir à coût contrôlé» Quelles Chimiothérapies pour quel bénéfice dans les cancers digestifs ou quid du rapport coût/efficacité Philippe Rougier Service d Oncologie Digestive Hôpital Européen Georges

Plus en détail

10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive

10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive 10 ème Rencontre Régionale de cancérologie Digestive Poitiers, le 19 juin 2014 10 ème Rencontre Régionale de Cancérologie Digestive 3 ème communication: Nouveautés en matière de traitement médical des

Plus en détail

3.2 Stade Pathologique I avec des marqueurs tumoraux dans les normes Ganglion unique 2 cm avec des marqueurs tumoraux dans les normes

3.2 Stade Pathologique I avec des marqueurs tumoraux dans les normes Ganglion unique 2 cm avec des marqueurs tumoraux dans les normes CANCER TESTICULAIRE TEMPLATE 1. Classification : TNM, groupe de risque 2. Seminome 2.1 stade I 2.2 stade II 2.2.1 Ganglions retro péritonéaux 2 cm de grand axe (IIA) 2.2.2 Ganglions retro péritonéaux >=

Plus en détail

Remise en perspective : du mieux

Remise en perspective : du mieux Remise en perspective : du mieux BSC 1 ère G 2 ème G 3 ème G Médiane de survie 4,5 mois 6 mois 8 mois 8 à 10 mois Survie à 1 an 5 % 15 % 25 % 35 à 46 % Survie à 2 ans 8 à 24 % Survie à 3 ans 6 à 13 % Chimiothérapie

Plus en détail

CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL

CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL Gabriele BARABINO Université Jean Monnet - CHU Saint Etienne Chirurgie Digestive et Oncologique Thèse de Doctorat Gabriele BARABINO 22 octobre

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Prise en charge des formes localement avancées David TOUGERON

Prise en charge des formes localement avancées David TOUGERON Prise en charge des formes localement avancées David TOUGERON Service d Hépato-Gastro-Entérologie Service d Oncologie Médicale Laboratoire Inflammation, Tissus Epithéliaux et Cytokines CHU de Poitiers

Plus en détail

Radiothérapie dans le Cancer du Rectum. Olivier Dubreuil Février 2008

Radiothérapie dans le Cancer du Rectum. Olivier Dubreuil Février 2008 Radiothérapie dans le Cancer du Rectum Olivier Dubreuil Février 2008 Plan Pourquoi? Comment? Quand faire de la radiochimiothérapie? Conclusions Pourquoi faire de la radiothérapie? Diminution des récidives

Plus en détail

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Dr Philippe KOSYDAR- chirurgie Digestive SEL des Drs BRIEZ et KOSYDAR Polyclinique du Bois Oncomel Introduction Foie

Plus en détail