lecture du budget communal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "lecture du budget communal"

Transcription

1 lecture du budget communal atteindre la maîtrise nécessaire pour pouvoir communiquer sur les questions budgétaires 1. notions de base Acquérir les notions fondamentales pour comprendre les grandes lignes budgétaires et participer pleinement aux choix financiers de sa collectivité. 1

2 budget : notions de bases Les documents budgétaires les différents documents et leur déclinaison dans l année Les principes budgétaires annualité, unité, universalité, équilibre, sincérité... L ordonnateur, le comptable rôles respectifs dans le cadre de la comptabilité publique Les contrôles budgétaires définition, obligations, risques Les maquettes budgétaires Les annexes budgétaires présentation et fonctions Le montage d un budget dépenses / recettes fonctionnement / investissement Les ratios présentation et fonctions étude de cas sur le budget d un commune moyenne La fiscalité 2

3 les documents budgétaires 1/6 le budget retrace l'ensemble des dépenses et des recettes prévues et autorisées pour une année plusieurs documents selon administratif (CA) (BS) modificatives (DM) la période de l'année budget primitif (BP) compte le besoin (modification) budget supplémentaire décisions le secteur d'activité budget annexe 3

4 les documents budgétaires 2/6 selon la période de l'année p r é v i s i o n 2008 budget primitif année en cours 31 mars vote (15 avril) année suivante avril 2008 prévision r é a l i s a t i o n compte administratif 30 juin vote 30 juin 2009 réalisation 4

5 les documents budgétaires 3/6 budget primitif prévoit et autorise les recettes et les dépenses pour une année concrétise les choix et les orientations de la collectivité p r é v i s i o n 2008 budget primitif 2 mois avant le vote année en cours débat d'orientation budgétaire 31 mars vote (15 avril) équilibre année suivante 5

6 les documents budgétaires 4/6 compte administratif enregistre les recettes et les dépenses d'une année retrace l'exécution du budget année en cours année suivante r é a l i s a t i o n compte administratif 30 juin vote 31 décembre 31 décembre 21 janvier 31 janvier clôture des comptes clôture des comptes ajustements budgétaires dernières opérations décisions modificatives journée complémentaire (fonctionnement) 6

7 les documents budgétaires selon le besoin 5/6 Ajustement des prévisions décisions modificatives jusqu'au 21 janvier Reprise des résultats de l'exercice précédent budget supplémentaire restes à réaliser pas nécessaire si repris au budget primitif 7

8 les documents budgétaires selon le secteur d'activité 6/6 budget principal budget(s) annexe(s) communes départements régions EPCI services publics industriels et commerciaux (SPIC) services assujettis à la TVA services relevant du secteur social et médico-social 8

9 les principes budgétaires 1/1 annualité unité universalité équilibre sincérité opérations financières du 1 er janvier au 31 décembre un seul document pas d'affectation des recettes pas de contraction des écritures comptables équilibre de chaque section couverture du capital des emprunts par des ressources propres inscription des dépenses obligatoires les dépenses et les recettes ne doivent pas être volontairement surévaluées, ni sous-évaluées 9

10 l'ordonnateur et le comptable séparation des fonctions entre l ordonnateur et le comptable 1/5 Il Il faut faut refaire les les locaux de de la la mairie Je Je paye paye l entreprise BTP BTP Deniers publics Ordonnateur Comptable public 1 0

11 l'ordonnateur et le comptable séparation des fonctions entre l ordonnateur et le comptable 2/5 ordonnateur 2 comptabilités distinctes comptable public conseille et contrôle dépenses recettes 1. engagement 2. liquidation 3. mandatement 4. paiement 1. liquidation 2. émission 3. encaissement exécution budgétaire compte administratif compte de gestion 1 1

12 l'ordonnateur 3/5 Le budget est proposé par l'exécutif (le maire) et voté par l'assemblée délibérante (le conseil municipal). Le maire, ordonnateur des dépenses et des recettes, exécute le budget en émettant les mandats et les titres de recettes. La comptabilité du maire doit permettre de connaître en permanence : - les crédits ouverts en dépenses et les prévisions de recettes ; - les crédits disponibles pour engagement ; - les crédits disponibles pour mandatement ; - les dépenses réalisées et les recettes réalisées. L'ordonnateur est déclaré comptable de fait s'il effectue des opérations relevant du comptable public. La comptabilité administrative n'est pas organisée "en partie double" (inscription simultanée, en débit et en crédit, des mouvements financiers). 1 2

13 l'ordonnateur 4/5 La comptabilité administrative n'est pas organisée en partie double (inscription simultanée, en débit et en crédit, des mouvements financiers) comptable public ordonnateur Débit 6061 électricité Crédit Dépense électricité Recette Débit 5121 banque Crédit

14 le comptable public 5/5 Le receveur tient seul, sous sa responsabilité personnelle et pécuniaire, la comptabilité générale de la commune. La comptabilité générale est organisée "en partie double" : inscription simultanée, en débit et en crédit, des mouvements financiers année en cours année suivante compte de gestion er juin transmission par le comptable concordance 30 juin vote compte administratif 31 décembre 31 décembre clôture des comptes clôture des comptes 21 janvier ajustements budgétaires décisions modificatives 31 janvier dernières opérations journée complémentaire (fonctionnement) 1 4

15 les contrôles budgétaires 1/7 Contrôles et Paiements Comptable public Mise en jeu de la responsabilité personnelle et pécuniaire... p mise en débetd Chambre régionale des Comptes 1 5

16 les contrôles budgétaires la chambre régionale des comptes expert indépendant qui ne peut se saisir seul d'un contrôle budgétaire 2/7 L'assemblée est dessaisie de ses pouvoirs budgétaires pendant toute la procédure. Le préfet est substitué à l'ordonnateur pour le paiement des dépenses obligatoires. La CRC présente des avis, qui sont un préalable au règlement du budget par le préfet. Les avis de la CRC doivent être rendus publics. date d'adoption du budget préfet saisine CRC CRC avis 1 mois préfet règlement du budget inscriptions des dépenses obligatoires préfet comptable saisine CRC personne intéressée CRC 1er avis 1 mois CM délibération 1 mois CRC 2e avis préfet règlement du budget équilibre réel du budget préfet saisine CRC 1 mois CRC propositions 1 mois CM délibération 1 mois CRC propositions définitives 15 jours préfet règlement du budget 20 jours déficit du compte administratif préfet CRC CRC saisine CRC propositions 1 mois préfet saisine CRC (BP) CRC propositions définitives 1 mois préfet règlement du budget 1 6

17 les contrôles budgétaires 3/7 Le budget est exécutoire s il est Budget publié et transmis Préfecture contrôles 1 7

18 les contrôles budgétaires / année en cours année suivante p r é v i s i o n budget primitif 2 mois avant le vote débat d'orientation budgétaire 31 mars vote 15 avril transmission au Préfet 1. date d'adoption du budget 2. équilibre réel du budget r é a l i s a t i o n compte de gestion compte administratif 1er juin transmission par le comptable 30 juin vote 15 juillet 31 décembre 21 janvier 31 janvier clôture des comptes transmission au Préfet ajustements budgétaires dernières opérations concordance décisions modificatives journée complémentaire (fonctionnement) 3. inscriptions des dépenses obligatoires 4. déficit du compte administratif 1 8

19 les contrôles budgétaires 5/7 LE CONTROLE DU RESPECT DES REGLES BUDGETAIRES saisit Préfet propose Chambre régionale des Comptes 1 9

20 les contrôles budgétaires 6/7 le comptable contrôle préalable crédits ouverts ou suffisants régularité des pièces justificatives C.R.C. le préfet contrôle a posteriori des actes transmissibles des décisions publiques des contrats et marchés Tribunal administratif un contribuable 2 0

21 le contrôle de légalité (préfet) 7/7 Champ d'application du contrôle de légalité Actes soumis à obligation de transmission (article L du CGCT) Délibérations du conseil municipal ou décisions prises par délégation du conseil municipal ; Décisions réglementaires et individuelles prises par le maire dans l'exercice de ses pouvoirs de police ; Actes à caractère réglementaire pris par les autorités communales dans tous les domaines relevant de leur compétence en application de la loi ; Conventions relatives aux marchés et aux emprunts ainsi que les conventions de concession et d'affermages de services publics locaux ; Actes pris par le maire au nom de l'état (articles L ) Actes exclus de l'obligation de transmission Actes pris par les autorités communales au nom de l'état (article L du CGCT). Exemples : - actes relatifs à des mesures de sûreté générale ; - actes concernant des fonctions spéciales attribuées par la loi ; - actes d'état civil ; Actes relevant du droit privé (articles L du CGCT) [gestion du domaine privé communal par exemple]. Décisions individuelles prises en matière de gestion de personnel (nomination, avancement d'échelon, avancement de grade, sanctions soumises à l'avis du conseil de discipline, licenciement) ; Permis de construire et autres utilisations du sol, certificat d'urbanisme et certificat de conformité délivrés par le maire ou le président de l'epci lorsqu'il a reçu compétence dans les conditions prévues par l'article L du Code de l'urbanisme ; Ordres de réquisition du comptable pris par le maire ; Décisions relevant de l'exercice de prérogatives de puissance publique prises par les SEML pour le compte d'une commune ou d'un EPCI. 2 1

22 les maquettes budgétaires 1/9 le budget respecte des règles budgétaires et comptables instruction comptable M14 M21 M22 M31 M4 M52 M61 M71 Communes et leurs services publics à caractère administratif, centres communaux et intercommunaux d'action sociale, établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). Hôpitaux. Etablissements et services médico-sociaux. Organismes HLM. Services industriels et commerciaux. Départements. Services départementaux d'incendie et de secours. Régions. 2 2

23 les maquettes budgétaires 2/9 budget primitif compte administratif A1 - Vue d'ensemble - Exécution du budget et détail des restes à réaliser 2 3

24 les maquettes budgétaires la classification par nature et par fonction 3/9 Exemple : acquisition de tables pour l école primaire Par nature Chapitre 21 - Immobilisations corporelles Article Mobilier Comptabilité Par fonction Fonction 2 - Enseignement Sous-fonction 21 - Premier degré Rubrique Ecoles primaires Connaître le coût des dépenses dédiées à l enseignement 2 4

25 les maquettes budgétaires le vote par nature Le plan de comptes se présente en huit classes. Les comptes sont répartis en comptes de bilan (classes 1 à 5), comptes de résultat (classes 6 et 7) et comptes spéciaux (classe 8). 4/9 Comptes de bilan Classes 1 Comptes de capitaux 2 Comptes d'immobilisation 3 Comptes de stocks et d'encours 4 Comptes de tiers 5 Comptes financiers Comptes de résultat Classes 6 Comptes de charges 7 Comptes de produits Comptes spéciaux Classes 8 Comptes spéciaux Le chapitre correspond au compte à 2 chiffres du plan comptable. L'article correspond au niveau le plus détaillé du plan comptable. Présentation croisée par fonction 2 5

26 les maquettes budgétaires le vote par nature 5/9 Comptes de bilan Classes 1 Comptes de capitaux 2 Comptes d'immobilisation 3 Comptes de stocks et d'encours 4 Comptes de tiers 5 Comptes financiers Comptes de résultat Classes 6 Comptes de charges 7 Comptes de produits Comptes spéciaux Classes 8 Comptes spéciaux Le chapitre correspond au compte à 2 chiffres du plan comptable Dotations, fonds divers et réserves 13 - Subventions d'investissement 16 - Emprunts et dettes assimilés. L'article correspond au niveau le plus détaillé du plan comptable Dotation FCTVA Subventions Etat Subventions Régions. 2 6

27 les maquettes budgétaires le vote par nature 6/9 les chapitres "globalisés", les chapitres "opération", ainsi que les chapitres sans exécution font l'objet d'une définition spécifique, indépendante du plan de comptes par nature. Chapitres globalisés 011 Charges à caractère général (comptes 60, 61, 62 ) 012 Charges de personnel (comptes 621, 631, 633 et 64).. Chapitres opérations Ensemble de mouvements financiers (acquisitions, travaux, frais d'études, subventions) aboutissant à la réalisation d'un ouvrage ou de plusieurs ouvrages de même nature. Chapitres particuliers 020, 022 Dépenses imprévues 021, 023 Virement fonctionnement / investissement 024 Produits de cessions 001, 002 Reports 2 7

28 les maquettes budgétaires le vote par fonction Pour les dépenses et les recettes ventilées entre les dix fonctions, le chapitre correspond à chacune des fonctions précédées de la codification : 90 en investissement 92 en fonctionnement Pour les dépenses et les recettes non ventilées entre les dix fonctions, aux subdivisions 0 à 9 précédées de la codification : 91 en investissement 93 en fonctionnement L'article correspond au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle à l intérieur de chaque fonction, précédée de la codification 90 en investissement et 92 en fonctionnement. fonction 0 services généraux des administrations publiques locales fonction 1 publiques enseignement- fonction 2 formation fonction 3 fonction 4 fonction 5 et santé fonction 6 fonction 7 santé et salubrité culture sport et jeunesse interventions sociales famille logement fonction 8 aménagement et services urbains environnement fonction 9 action économique 7/9 Présentation croisée par nature 2 8

29 les maquettes budgétaires le vote par fonction 8/9 fonction 0 services généraux des administrations publiques locales fonction 1 publiques enseignement- fonction 2 formation fonction 3 fonction 4 fonction 5 et santé fonction 6 fonction 7 santé et salubrité culture sport et jeunesse interventions sociales famille logement fonction 8 aménagement et services urbains environnement fonction 9 action économique Le chapitre correspond à chacune des fonctions précédées de la rubrique 90 en investissement et 92 en fonctionnement Culture (investissement) Culture (fonctionnement). L'article correspond au niveau le plus détaillé de la nomenclature fonctionnelle à l intérieur de chaque fonction, précédée de la rubrique 90 en investissement et 92 en fonctionnement Expression musicale, lyrique et chorégraphique (investissement) Arts plastiques et autres activités artistiques (investissement) Théâtres (investissement). 2 9

30 les maquettes budgétaires les crédits sont votés par chapitre et, si le conseil municipal en décide ainsi, par article. 9/9 Chapitre Chapitre Dépenses Article ##### Article ###### Article #### Article #### Article #####.. Recettes Chapitre Chapitre Article ##### Article #### Article #####.. 3 0

31 les annexes budgétaires 1/1 elles améliorent et complètent l'information elles sont obligatoires données synthétiques de la commune (ratios de dépenses et ratios de structure) présentation par fonction (par nature) état du personnel présentation agrégée du budget principal et des budgets annexes décisions en matière de fixation des taux liste des subventions versées liste des groupements dont la commune est membre liste des organismes dans lesquels un engagement financier a été pris encours des emprunts garantis et échéancier de leur amortissement contrats de crédit-bail état de la dette état des provisions liste des services individualisés dans un budget annexe méthodes comptables utilisées (seuils d'amortissement, charges à étaler ) recettes et dépenses des services d'eau et d'assainissement répartition de la TEOM 3 1

32 le budget 1/7 le budget respecte des règles budgétaires et comptables instruction comptable M14 M21 Communes et leurs services publics à caractère administratif, centres communaux et intercommunaux d'action sociale, établissements publics de coopération intercommunale (EPCI). Hôpitaux. M22 M31 M4 M52 M61 Etablissements et services médico-sociaux. Organismes HLM. Services industriels et commerciaux. Départements. Services départementaux d'incendie et de secours. M71 Régions. (modification au 01/01/08) 3 2

33 le budget : les deux sections 2/7 section de fonctionnement Retrace les opérations de dépenses et de recettes liées à la gestion courante de la commune. section d'investissement Présente les opérations de dépenses et de recettes liées aux programmes d'investissement nouveaux ou en cours, qui modifient ou enrichissent le patrimoine communal. 3 3

34 le budget : schéma simplifié EX1 3/7 gestion des services recettes excédent reporté produits de l'exploitation et du domaine produits fiscaux dotations fonctionnement dépenses charge à caractère général charge de personnel autres charges de gestion courante charges financières charges exceptionnelles gestion des services intérêts des emprunts produits financiers opérations d'ordre produits exceptionnels opérations d'ordre épargne brute virement à l'investissement virement du fonctionnement épargne brute FCTVA subventions emprunts opérations d'ordre investissement épargne nette dépenses financières dépenses d'équipement opérations d'ordre capital des emprunts chaque section est équilibrée 3 4

35 le budget : schéma simplifié EX1 3/7 recettes BP 2007 dépenses ,77 fonctionnement ,77 excédent reporté (0) produits de l'exploitation et du domaine ( ) produits fiscaux ( ) dotations ( ) autres produits ( ) produits financiers (5 000) produits exceptionnels (15 000) opérations d'ordre (35 499,77) charge à caractère général ( ) charge de personnel ( ) autres charges de gestion courante ( ) charges financières ( ) charges exceptionnelles ( ) autres charges (30 000) opérations d'ordre ( ,43) épargne brute ( ,34) ,64 investissement ,64 épargne brute ( ,34) FCTVA ( ) subventions ( ,54) emprunts ( ,39) opérations d'ordre ( ,43) autres recettes (25 000) excédent de fonctionnement ( ,94) dépenses financières ( ) dépenses d'équipement ( ,54) opérations d'ordre (35 499,77) solde reporté ( ,33) 3 5

36 le budget EX2 4/7 L'excédent de recettes de la section de fonctionnement (l'épargne brute) est utilisé prioritairement au remboursement du capital emprunté par la commune. fonctionnement investissement épargne fonctionnement brute priorité capital des emprunts financement de l'investissement Le surplus constitue l'épargne nette Budget primitif Compte administratif virement à la section d'investissement excédent de fonctionnement 3 6

37 le budget EX2 4/7 BP 07 fonctionnement épargne brute virement à l'investissement investissement capital des emprunts , , ,00 3 7

38 le budget : articulation entre les sections Si chaque section est gérée distinctement, des transferts de crédits existent d'une section à l'autre. Ces opérations obéissent à des règles précises. Elles constituent des opérations d'ordre, qui s'équilibrent en dépenses et en recettes. Opérations réelles Donnent lieu à encaissement ou décaissement effectif. Opération d'ordre Sur l'initiative de l'ordonnateur. Pas d'encaissement ni de décaissement. de section à section... à l'intérieur de la section Pas d'incidence sur l'équilibre global du budget, mais sur l'équilibre de chacune des sections. Pas d'incidence sur l'équilibre global du budget ni sur l'équilibre de chacune des sections. 5/7 EX3 à EX13 recettes fonctionnement dépenses amortissements provisions Virement à l'investissement Épargne ou autofinancement virement du fonctionnement amortissements provisions investissement ressources propres 3 8

39 le budget : articulation entre les sections 5/7 BP 07 - fonctionnement : dépenses d'ordre EX3 BP 07 virement à la section d'investissement dotation aux amortissements provisions (023) ,34 (68) ,43 (68) 0,00 ressources propres ,99 3 9

40 le budget : articulation entre les sections 5/7 EX4 BP 07 recettes dépenses fonctionnement ,77 virement à l'investissement ( ,34) amortissements ( ,43) provisions (0) ,77 investissement virement du fonctionnement ( ,34) amortissements ( ,43) provisions (0) 4 0

41 le budget : articulation entre les sections 5/7 BP 07 - investissement : dépenses d'ordre EX5 recettes ,77 (777) subventions transférées (35 499,77) fonctionnement dépenses investissement ,77 (13) reprise de subventions (35 499,77) 4 1

42 le budget : articulation entre les sections 5/7 BP 07 - autofinancement EX6 recettes recettes recettes réelles réelles de de fonctionnement fonctionnement ( ) fonctionnement dépenses dépenses réelles de fonctionnement dépenses réelles de fonctionnement ( ) autofinancement autofinancement (763? 498) recettes d'ordre ,77 fonctionnement (777) subventions transférées (35 499,77) dépenses d'ordre ,18 Virement à l'investissement ( ,34) amortissements ( ,43) provisions (0) 4 2

43 le budget : articulation entre les sections 5/7 CA 06 - fonctionnement : dépenses d'ordre EX7 recettes fonctionnement dépenses ,70 (675) valeur des immobilisations cédées (33 244,76) (676) plus-values de cessions (6 141,74) (68) amortissements et provisions ( ,20) ,70 (19) plus-values (6 141,74) (21) immobilisations cédées (33 244,76) (28) amortissements ( ,89) (481) charges à répartir (17 799,31) (041) opérations patrimoniales (6 723,09) investissement (041) opérations patrimoniales (6 723,09) 4 3

44 le budget : articulation entre les sections 5/7 CA 06 -investissement : dépenses d'ordre EX8 recettes ,00 (72) immobilisations (6215,11) (77) transferts (43 782,89) (79) transferts (33 294,00) fonctionnement dépenses investissement ,00 (13) subventions (31 591,18) (19) moins-values (12 191,71) (23) encours (6 215,11) (48) pénalités dette (33 294,00) (041) opérations patrimoniales (6 723,09) (041) opérations patrimoniales (6 723,09) 4 4

45 le budget : articulation entre les sections 5/7 CA 06 - autofinancement EX9 recettes d'ordre ,00 (72) immobilisations (6215,11) (77) transferts (43 782,89) (79) transferts (33 294,00) ,70 fonctionnement dépenses d'ordre ,70 (675) valeur comptable des immobilisations cédées (33 244,76) (676) Plus-values de cessions (6 141,74) (68) immobilisations ( ,20) 4 5

46 le budget : les ressources propres 5/7 virement à la section d'investissement dotation aux amortissements provisions recettes fonctionnement investissement dépenses amortissements provisions épargne brute épargne brute ressources propres amortissements provisions Excédent reporté FCTVA, TLE dotations immobilisations financières subventions 4 6

47 le budget : l'équilibre (BP 07) 5/7 équilibre de chaque section EX10 couverture du remboursement du capital des emprunts par des ressources propres inscription des dépenses obligatoires fonctionnement investissement épargne brute virement à l'investissement ,34 dotation aux amortissements ,43 provisions = ,18 capital des emprunts compte 16 en dépense ,23 ressources propres? 4 7

48 le budget : l'équilibre (BP 07) 5/7 budget primitif 07 équilibre de chaque section couverture du remboursement du capital des emprunts par des ressources propres inscription des dépenses obligatoires EX ,71 virement investissement = ,34 dotation amortissements = ,43 excédent investissement reporté = 0 excédent fonctionnement = ,94 FCTVA = TLE = ,00 dotations = 0,00 immobilisations financières = 0 subventions non transf. =

49 le budget : l'équilibre (BP 07) 5/7 compte administratif 06 équilibre de chaque section couverture du remboursement du capital des emprunts par des ressources propres inscription des dépenses obligatoires EX , ,37 virement investissement = 0 dotation amortissements = ,70 excédent investissement reporté = 0 FCTVA = ,63 TLE = ,08 excédent fonctionnement = ,46 immobilisations financières = 4 569,83 subventions = ,67 4 9

50 le budget : le résultat EX13 6/7 détermination du résultat au vu de la section de fonctionnement du compte administratif En théorie, correspond au minimum à la prévision de virement à la section d'investissement prévue au budget. résultat = résultat de fonctionnement de l'exercice + résultat reporté à la section de fonctionnement de ce même exercice affectation du résultat 1. en priorité à l'apurement d'un déficit de fonctionnement antérieur (résultat reporté négatif) 2. à la couverture du besoin de financement de la section d'investissement 3. en excédents de fonctionnement reportés ou en une dotation complémentaire en réserve à l'investissement 5 0

51 le budget : le résultat 7/7 à l'investissement cumulé : fonctionnement + investissement les restes à réaliser reprise anticipée Le solde d exécution d investissement fait l objet d un simple report en section d investissement, quel qu en soit le sens (positif ou négatif). Lorsque le résultat cumulé est déficitaire, il n est pas affecté mais seulement reporté sur la ligne "déficit reporté". Le résultat tient compte des restes à réaliser en dépenses et en recettes. Les résultats sont la plupart du temps connus à l'issue de la "journée complémentaire" (31 janvier) et donc bien avant le vote du compte administratif (30 juin). La reprise anticipée doit être justifiée par une fiche de calcul du résultat prévisionnel établie par l ordonnateur et attestée par le comptable, accompagnée, soit du compte de gestion s il a pu être établi à cette date, soit d une balance et d un tableau des résultats de l exécution du budget visé par le comptable et accompagnés de l état des restes à réaliser au 31 décembre. 5 1

52 le budget : le résultat 7/7 résultat = résultat de fonctionnement de l'exercice + résultat reporté à la section de fonctionnement de ce même exercice , ,94 EX13 affectation du résultat 1. en priorité à l'apurement d'un déficit de fonctionnement antérieur (résultat reporté négatif) 2. à la couverture du besoin de financement de la section d'investissement 3. en excédents de fonctionnement reportés ou en une dotation complémentaire en réserve à l'investissement 2007 non ,94 non 5 2

53 les ratios (article L du CGCT) en première partie du budget 1/4 Les ratios 1 à 6 sont obligatoires pour les communes de habitants et plus et leurs établissements publics comprenant au moins une telle commune. Les ratios 7 à 11 sont obligatoires pour les communes de habitants et plus et leurs établissements publics comprenant au moins une telle commune. 1 Dépenses réelles de fonctionnement/population 2 Produit des impositions directes/population 3 Recettes réelles de fonctionnement/population 4 Dépenses d'équipement brut/population 5 Encours de la dette/population 6 Dotation globale de fonctionnement/population 7 Dépenses de personnel/ Dépenses réelles de fonctionnement 8 Coefficient de mobilisation du potentiel fiscal 8 bis Coefficient de mobilisation du potentiel fiscal élargi 9 Dépenses réelles de fonctionnement et remboursement annuel de la dette en capital/recettes réelles de fonctionnement 10 Dépenses d'équipement brut/recettes réelles de fonctionnement 11 Encours de la dette/recettes réelles de fonctionnement 5 3

54 les ratios 2/4 dépenses/recettes réelles de fonctionnement dépenses/recettes de fonctionnement hors opérations d'ordre dépenses d'équipement brut immobilisations corporelles, incorporelles, travaux encours de la dette endettement total de la commune coefficient de mobilisation du potentiel fiscal mesure la pression fiscale exercée dans la commune = rapport entre le produit des 4 taxes effectivement encaissé par la commune et le produit moyen théorique la pression fiscale est d'autant plus importante que ce rapport est élevé potentiel fiscal mesure la richesse fiscale théorique de la commune = somme que produiraient les taxes directes si l'on appliquait les taux moyens nationaux aux bases communales de ces mêmes taxes (+ DGF pour le potentiel financier) 5 4

55 les ratios 3/4 dépenses réelles de fonctionnement et remboursement de la dette / recettes réelles de fonctionnement compare les charges courantes de gestion, augmentées de l'annuité de la dette, aux recettes courantes de gestion un ratio supérieur à 100% exprime que la charge de la dette n'est pas totalement financée par les recettes courantes dépenses d'équipement brut /recettes réelles de fonctionnement taux d'équipement encours de la dette / recettes réelles de fonctionnement encours de la dette exprimé en nombre d'années de recettes courantes 5 5

56 les ratios 4/ < / / / / / / / > Ensemble Potentiel fiscal des quatre taxes Potentiel financier Dépenses réelles de fonctionnement par habitant Charges de personnel Produits des 4 taxes par habitant Recettes réelles de fonctionnement par habitant Epargne brute Epargne nette Dépenses d équipement brut par habitant Annuité de la dette par habitant Encours de la dette par habitant * Emprunt par habitant DGF par habitant Dépenses de personnel / Dépenses réelles de fonctionnement 27,0% 39,3% 45,3% 48,8% 52,0% 43,2% 55,1% 56,4% 55,7% 49,9% 53,9% 49,8% Coefficient de mobilisation du potentiel fiscal élargi 76,5% 78,5% 81,4% 84,6% 89,0% 82,6% 94,3% 92,7% 84,8% 76,9% 86,1% 84,7% Produit taxes "ménage" / Potentiel fiscal taxes "ménage" 67,1% 76,3% 84,3% 89,9% 95,9% 83,1% 105,5% 111,1% 99,9% 82,9% 97,9% 91,6% Dépenses de gestion + Annuité / Recettes réelles de fonctionnement 118,6% 102,4% 98,2% 96,9% 97,6% 101,4% 99,2% 99,7% 101,2% 97,1% 99,0% 99,5% Dépenses d équipement brut / Recettes réelles de fonctionnement 123,4% 105,8% 87,3% 71,5% 58,0% 86,7% 41,6% 33,3% 31,7% 25,9% 32,2% 52,9% Emprunt / Equipement brut 21,4% 31,0% 34,0% 37,5% 41,8% 32,6% 44,0% 46,8% 56,7% 54,2% 49,9% 39,2% Epargne brute / Recettes réelles de fonctionnement -9,2% 7,5% 11,5% 11,7% 10,3% 7,5% 8,7% 7,7% 7,7% 8,7% 8,2% 7,9% Annuité de la dette / Recettes réelles de fonctionnement 12,2% 13,7% 13,7% 13,0% 12,0% 12,9% 11,1% 10,7% 11,3% 8,4% 10,1% 11,2% Encours de la dette / Recettes réelles de fonctionnement * 0,57 0,77 0,85 0,83 0,84 0,78 0,74 0,80 0,82 0,62 1,47 1,21 Encours de la dette / Epargne brute * -6,2 10,3 7,4 7,1 8,1 10,5 8,6 10,3 10,7 7,2 18,0 15,4 Source : DGCL - Les budgets primitifs communaux en 2007 * < hab = / = 2005 > hab =

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

GESTION FINANCIERE ET COMPTABLE DES OFFICES DE TOURISME EN EPIC 4 ET 5 FEVRIER 2010 1 . LE FONCTIONNEMENT D UN ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE INDUSTRIEL ET COMMERCIAL 2 DEUX MODES DE GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Le compte administratif 2011

Le compte administratif 2011 Le compte administratif 2011 Le compte administratif 2011 de MIONS en quelques chiffres Budget principal. 16 590 970 de recettes réalisées, dont :. 13 003 158 en fonctionnement dont 165 000 de rattachements.

Plus en détail

Du budget à la comptabilité

Du budget à la comptabilité Du budget à la comptabilité 1 Plan de la présentation I-L élaboration du budget II-L exécution du budget III-La reddition des comptes 2 LE BUDGET -I- L ELABORATION DU BUDGET 3 QU EST-CE QUE LE BUDGET?

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré

Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré Fiche synthétique du Compte Administratif 2013 de la commune d'amuré Le service Finances de la CAN a élaboré cette fiche à partir des documents transmis par les communes en juillet 2014 : - Compte Administratif

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE

REPUBLIQUE FRANÇAISE REPUBLIQUE FRANÇAISE LORIOL Numéro SIRET : 21260166000013 POSTE COMPTABLE : TRESORERIE M14 COMPTE ADMINISTRATIF voté par nature BUDGET : Budget Principal ANNEE 1 Code INSEE 26166 LORIOL Budget Principal

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT.

ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT. ANALYSE FINANCIERE DE LA COMMUNE D ITANCOURT. -=-=-=- L étude porte sur la situation à la clôture de l exercice 2 (se reporter au compte administratif de 2). Il n est pas tenu compte du budget annexe du

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Guide comptable. Les inscriptions comptables

Guide comptable. Les inscriptions comptables Guide comptable Les inscriptions comptables les ressources d emprunt Les emprunts sont exclusivement destinés à financer des investissements, qu'il s'agisse d'un équipement spécifique ou d'un ensemble

Plus en détail

PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015. Commune de Poisat 23 février 2015

PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015. Commune de Poisat 23 février 2015 PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015 Commune de Poisat 23 février 2015 Sommaire Le budget communal : quelques points de compréhension 1. Principes budgétaires 2. Préparation du budget 3. Exécution du budget

Plus en détail

,ES DES RÏGLEMENTAIRES DES PAR #OLLECTION 4EXTES

,ES DES RÏGLEMENTAIRES DES PAR #OLLECTION 4EXTES .............................................................. 5................... 7........ 77..... 132................ 141..................................................... 156................................................

Plus en détail

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur,

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur, MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Direction du Trésor Direction de la Comptabilité publique Direction générale des collectivités

Plus en détail

Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14

Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14 Note sur la simplification de l instruction budgétaire et comptable M14 L instruction budgétaire et comptable M14 est appliquée aux collectivités locales depuis 1997 soit bientôt près de dix ans. Elle

Plus en détail

TITRE 3 LE CADRE BUDGETAIRE

TITRE 3 LE CADRE BUDGETAIRE TITRE 3 LE CADRE BUDGETAIRE 101 CHAPITRE 1 LE BUDGET 1. LE REGIME BUDGETAIRE 1.1. GENERALITES Le budget est l acte par lequel l assemblée 13 prévoit et autorise les dépenses et les recettes de l exercice.

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 1.1 Les indicateurs de la santé financière d'une

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Le Code Général des Collectivités Territoriales prévoit dans les communes de plus de 3 500 habitants, les départements, les régions et les EPCI la tenue d un débat

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

Rapport financier - Exercice 2013

Rapport financier - Exercice 2013 Rapport financier - Exercice 2013 Sommaire Le budget réalisé en 2013 // Résultat de l'exercice 2013 page 4 // Origine des recettes page 4 // Destination des dépenses page 4 Les grands équilibres financiers

Plus en détail

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales

Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales 1 Les Marges de Manœuvre Financières des Collectivités s Locales Gilles TESTUD, ECOFINANCE Frédéric ric DUPUIS, DEXIA CL Réunions avec les élus du Territoire de Belfort 07 juin 2012 Sommaire 2 1. Introduction

Plus en détail

RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES

RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Ce règlement vient préciser le règlement intérieur adopté le 2 avril 2004 et notamment les dispositions du Titre I - chapitre IV «Du vote

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

Territoires et Finances

Territoires et Finances Territoires et Finances Étude sur les finances des communes et des intercommunalités Bilan 2 14 et projections 215-217 214 : une forte baisse de l épargne brute et des investissements qui cristallisent

Plus en détail

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014

CdC du Pays bellêmois Conseil 25-02-15 Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL. Compte Administratif 2014 BUDGET GÉNÉRAL Compte Administratif 2014 SECTION DE FONCTIONNEMENT DEPENSES CA 2013 CA 2014 Alloué Réalisé Alloué Réalisé 011 Charges à caractère général 445 615 424 289,55 448 291 411 184,65 012 Charges

Plus en détail

La comptabilité M14 des communes

La comptabilité M14 des communes La comptabilité M14 des communes Guide pratique de l élu 90 80 70 60 50 40 30 20 HOTEL DE VILLE 3 3 DIRECTION GÉNÉRALE DES COLLECTIVITÉS LOCALES Sommaire Généralités 4 Une évolution historique 4 Les objectifs

Plus en détail

Bordeaux, le 14 mars 2012. Le Président Références à rappeler : CM/ROD1/040011 197 COMMUNE DE MORCENX. Monsieur le Maire,

Bordeaux, le 14 mars 2012. Le Président Références à rappeler : CM/ROD1/040011 197 COMMUNE DE MORCENX. Monsieur le Maire, Le Président Références à rappeler : CM/ROD1/040011 197 COMMUNE DE MORCENX Bordeaux, le 14 mars 2012 Monsieur le Maire, Par lettre du 5 mai 2011, vous avez été informé que la chambre régionale des comptes

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

PROJET DE BUDGET PRIMITIF

PROJET DE BUDGET PRIMITIF DIRECTION DES FINANCES PROJET DE BUDGET PRIMITIF De l exercice 2012 2011 DF 58 DOCUMENT BUDGETAIRE SECTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D INVESTISSEMENT BUDGET GENERAL REPUBLIQUE FRANÇAISE VILLE DE PARIS POSTE

Plus en détail

COMMUNE DE SALINS-LES-BAINS

COMMUNE DE SALINS-LES-BAINS COMMUNE DE SALINS-LES-BAINS Principaux enseignements de l audit financier réalisé en octobre 2014 26 JANVIER 2015 4 rue Galilée 75782 PARIS cedex 16 Tél. : 01 43 06 08 10 Web : www.cabinetmichelklopfer.fr

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DES COMMUNES

DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DES COMMUNES LE BILAN-SANTÉ DES COMMUNES EYSINES FÉVRIER 214 POPULATION Population 1999 (sans double compte) Population 26 (municipale) Population 211 (municipale) Classement en fonction de la population (211) Rangs

Plus en détail

Audit financier et fiscal

Audit financier et fiscal Audit financier et fiscal Eléments synthétiques tiques extraits de l auditl Juin 2008 Territoires & Conseil 12 rue de Castiglione 75001 Paris Territoires-et-conseil@wanadoo.fr Tél.: 01.53.34.07.17 1 La

Plus en détail

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ;

(articles L. 1612-2 et L. 2412-1 du code général des collectivités territoriales) VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE BOURGOGNE SEANCE du 8 juillet 2008 AVIS n 08.CB.08 COMMUNE d ARGILLY Budget principal, budget annexe de la section d ANTILLY (Département de la Côte-d'Or) BUDGET PRIMITIF

Plus en détail

Fiches pédagogiques. Intercommunalité. Finances locales

Fiches pédagogiques. Intercommunalité. Finances locales Fiches pédagogiques Intercommunalité Finances locales SOMMAIRE I - Présentation des budgets et des comptes 5 Les satellites de la commune 6 Les budgets et les comptes 7 Les différents documents budgétaires

Plus en détail

Ville de Schiltigheim. Audit financier version définitive

Ville de Schiltigheim. Audit financier version définitive Ville de Schiltigheim Audit financier version définitive 10 octobre 2014 Préliminaire Le présent document vise à présenter les conclusions de l audit financier réalisé entre les mois de juillet 2014 et

Plus en détail

COMPTE ADMINISTRATIF 2012

COMPTE ADMINISTRATIF 2012 COMPTE ADMINISTRATIF 2012 REPUBLIQUE FRANÇAISE COMMUNE dont la population est de 3500 habitants et plus - CA DU GRAND ANGOULEME (1) AGREGE AU BUDGET PRINCIPAL DE (2) Numéro SIRET : 24160025300017 POSTE

Plus en détail

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015 Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014 Débat d Orientation Budgétaire 2015 Le budget 2015 sera le premier de ce nouveau mandat 2014-2020 Il est construit sur le Plan de mandat financier en

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Les produits prévisionnels de fiscalité directe des collectivités locales en 2013

Les produits prévisionnels de fiscalité directe des collectivités locales en 2013 N 99 Janvier 2014 Marie-Christine FLOURY, Département des études et des statistiques locales LA FISCALITE DIRECTE LOCALE EN 2013 : les produits économiques en forte hausse En 2013, les collectivités locales

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014

Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier. Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Commune de Bourcefranc-le- Chapus: Audit financier Conseil Municipal du 22 juillet 2014 Eléments de cadrage de la situation financière de la Commune de Bourcefranc-le- Chapus Les soldes intermédiaires

Plus en détail

GUIDE FONCTIONNEL. Réaliser une analyse prospective à l aide du tableau financier de Mairie-conseils

GUIDE FONCTIONNEL. Réaliser une analyse prospective à l aide du tableau financier de Mairie-conseils GUIDE FONCTIONNEL Réaliser une analyse prospective à l aide du tableau financier de Mairie-conseils SOMMAIRE I - Objectifs 1 - Calculer des indicateurs financiers 2 - Animer la réflexion prospective II

Plus en détail

BILAN 2011. - Le résultat comptable est en bonne évolution après avoir été limité en 2010 et 2009

BILAN 2011. - Le résultat comptable est en bonne évolution après avoir été limité en 2010 et 2009 BILAN 211 - Le résultat comptable est en bonne évolution après avoir été limité en 21 et 29 - Les dépenses de fonctionnement sont en baisse et les recettes augmentent - Ainsi la capacité d autofinancement

Plus en détail

Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET)

Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET) Suppression de la taxe professionnelle et création de la Contribution Economique Territoriale (CET) (Articles 2, 47, 77, 78 et 99 de la loi de finance pour 2010) Actuellement, la taxe professionnelle (TP)

Plus en détail

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) -

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - - Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE)

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

www.pwc.com 20 novembre 2014 Le Taillan-Médoc Analyse organisationnelle RH et financière Rapport Final

www.pwc.com 20 novembre 2014 Le Taillan-Médoc Analyse organisationnelle RH et financière Rapport Final www.pwc.com Le Taillan-Médoc Analyse organisationnelle RH et financière Rapport Final Table of Contents Section Overview Page 1 Etat des lieux de l organisation 1 2 Audit Financier 5 2.1 Etat des lieux

Plus en détail

Audit financier rétro-prospectif 2009-2018

Audit financier rétro-prospectif 2009-2018 Audit financier rétro-prospectif 2009-2018 Commune de Pierre-Olivier Hofer Directeur associé Ludivine Louette Consultante Toulouse, le 20 mai 2014 E14-0514 EXFILO Tél : 01.83.62.86.35 Fax : 01.83.62.86.34

Plus en détail

GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS

GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS Les régions et les départements ont l obligation de se doter d un règlement budgétaire

Plus en détail

DECISION MODIFICATIVE N 2 DE L'EXERCICE 2014 BUDGETS ANNEXES ET ANNEXES

DECISION MODIFICATIVE N 2 DE L'EXERCICE 2014 BUDGETS ANNEXES ET ANNEXES DECISION MODIFICATIVE N 2 DE L'EXERCICE 2014 BUDGETS ANNEXES ET ANNEXES SOMMAIRE BUDGETS ANNEXES I p. 1/22 Domaine Départemental d'ognoas II p. 1/43 Parc et Ateliers Routiers des Landes p. 1/40 Actions

Plus en détail

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 DEBAT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 BUDGET COMMUNE La tenue du débat d orientations budgétaires est obligatoire dans les régions, les départements, les communes de plus de 3 500 habitants, leurs établissements

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF

REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF d'un budget voté par fonction ANNEE 2009 1 SOMMAIRE I - Informations générales IV - Annexes - Présentation croisée p. 3 1 - Informations statistiques

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

AVIS. VU le code des juridictions financières, notamment ses articles L. 232-1 et R. 232-1 ;

AVIS. VU le code des juridictions financières, notamment ses articles L. 232-1 et R. 232-1 ; SYNDICAT DE PROMOTION DE L INTERCOMMUNALITE SPORTIVE (Maine-et-Loire) Article L. 1612-5 du code général des collectivités territoriales Déséquilibre réel du budget 2012 Rapport n 2012-0072 Séance du 9

Plus en détail

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées La tenue de la comptabilité d engagement ou comptabilité administrative est de la responsabilité de l exécutif de la collectivité. Le CGCT prévoit

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF

REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF REPUBLIQUE FRANCAISE REGION CENTRE M 71 COMPTE ADMINISTRATIF d'un budget voté par fonction ANNEE 2010 1 SOMMAIRE I - Informations générales IV - Annexes - Présentation croisée p. 3 1 - Informations statistiques

Plus en détail

ANALYSE FINANCIèRE. RéTROSPECTIVE DU BUDGET PRINCIPAL DE L Agglomération CôTE BASQUE ADOUR 2003-2012

ANALYSE FINANCIèRE. RéTROSPECTIVE DU BUDGET PRINCIPAL DE L Agglomération CôTE BASQUE ADOUR 2003-2012 ANALYSE FINANCIèRE RéTROSPECTIVE DU BUDGET PRINCIPAL DE L Agglomération CôTE BASQUE ADOUR 2003-2012 RESSOURCES CONSULTANTS FINANCES SOCIÉTÉ D ETUDE, RECHERCHE ET PROSPECTIVE EN FINANCES LOCALES S.A. au

Plus en détail

ANNEXE III. Le nouveau schéma de financement des collectivités territoriales après la réforme de la taxe professionnelle

ANNEXE III. Le nouveau schéma de financement des collectivités territoriales après la réforme de la taxe professionnelle ANNEXE III Le nouveau schéma de financement des collectivités territoriales après la réforme de la taxe professionnelle SOMMAIRE 1. DIFFERENTS PRINCIPES DIRECTEURS ONT GUIDE LA MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME

Plus en détail

Trébeurden Synthèse financière

Trébeurden Synthèse financière Jeudi 27 juin 2013 Trébeurden Synthèse financière Yvan Pellé Réunion publique Méthodologie (1) 2 Charges courantes ( personnel, fluides, entretien, contrats..) Excédent brut courant Produits courants (impôts,

Plus en détail

DIRECTION DES FINANCES BUDGET PRIMITIF. De l exercice 2014 2013 DF 23G DOCUMENT BUDGETAIRE SECTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D INVESTISSEMENT

DIRECTION DES FINANCES BUDGET PRIMITIF. De l exercice 2014 2013 DF 23G DOCUMENT BUDGETAIRE SECTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D INVESTISSEMENT DIRECTION DES FINANCES De l exercice 2014 2013 DF 23G DOCUMENT BUDGETAIRE SECTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D INVESTISSEMENT BUDGET GENERAL REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DE PARIS Numéro SIRET : 22750005500016

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Commune de Bordeaux M14 BUDGET PRINCIPAL. Budget primitif Voté par nature

REPUBLIQUE FRANCAISE. Commune de Bordeaux M14 BUDGET PRINCIPAL. Budget primitif Voté par nature REPUBLIQUE FRANCAISE Commune de Bordeaux POSTE COMPTABLE DE : Bordeaux Municipale. M14 BUDGET PRINCIPAL Budget primitif Voté par nature ANNEE 2009 SOMMAIRE Pages I - Informations générales 1 A - Informations

Plus en détail

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Thomas Duquesne Février 2015 Pourquoi utiliser des indicateurs techniques? Notre compte administratif (bilan comptable annuel) est contrôlé par

Plus en détail

Bilan de mandat municipal

Bilan de mandat municipal Association des Maires de la Corrèze Bilan de mandat municipal Brive-la-Gaillarde, le vendredi 12 avril 2013 Intervention de Patrice LALANNE Ancien conseiller du Président du Sénat Consultant formateur

Plus en détail

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.)

- 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) - 06 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES (O.E.C.) Objectif(s) : Pré-requis : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement. o Connaitre

Plus en détail

Recettes ou excédents

Recettes ou excédents DÉPARTEMENT DE L AISNE - CANTON DE COUCY LE CHÂTEAU - COMMUNE DE TROSLY-LOIRE COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le vingt-neuf avril, le Conseil Municipal, régulièrement

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DE L'INTERCOMMUNALITÉ

DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DE L'INTERCOMMUNALITÉ DIAGNOSTIC SOCIO-ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE BILAN-SANTÉ DE L'INTERCOMMUNALITÉ FÉVRIER 214 IDENTIFICATION / POPULATION Commune siège : Pau Type de fiscalité : Fiscalité professionnelle unique (FPU) Commune

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE RETROSPECTIVE (2005-2009) SICTOBA. Mai 2010

ANALYSE FINANCIERE RETROSPECTIVE (2005-2009) SICTOBA. Mai 2010 ANALYSE FINANCIERE RETROSPECTIVE () SICTOBA Mai 2010 Pascal HEYMES Stratorial Finances Agence de Montpellier 2, rue des Arbousiers 34070 MONTPELLIER Tél. : 04 99 61 47 05 - Fax : 04 99 61 47 09 www.stratorial-finances.fr

Plus en détail

ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF

ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF INTRODUCTION Un Etablissent Public Administratif est une personne morale de Droit Public, dotée de l autonomie

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Références à rappeler : FP/033003555/ROD II Monsieur le Maire, Par lettre du 20 août 2009, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes d Aquitaine

Plus en détail

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Thomas Duquesne conseil du 17 octobre 2014 Pourquoi utiliser des indicateurs techniques? Notre compte administratif (bilan comptable annuel) est

Plus en détail

La mise en œuvre de la gouvernance du Conseil général de la Mayenne

La mise en œuvre de la gouvernance du Conseil général de la Mayenne RÈGLEMENT FINANCIER Préambule Lors de l exposé des objectifs du programme gestion budgétaire, il avait été indiqué qu un nouveau règlement financier serait soumis à l approbation du Conseil général précisant

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

COMPTE ADMINISTRATIF

COMPTE ADMINISTRATIF COMPTE ADMINISTRATIF EXERCICE 2008 BUDGET PRINCIPAL ET BUDGETS ANNEXES CYCLE DE L EAU EAU ASSAINISSEMENT LOTISSEMENTS ACTITES INDUSTRIELLES ET COMMERCIALES ABATTOIR BATIMENTS D ACTITES BUDGET PRINCIPAL

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE FRANCAISE AGGLOMERATION DE CHAUMONT SIREN : 245 200 456 BUDGET ANNEXE DU PORTAGE DE REPAS A DOMICILE POSTE COMPTABLE DE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-MARNE TRESORERIE DE CHAUMONT EPCI de plus de 10000

Plus en détail

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan S O M M A I R E Les temps forts de l année 2000 Les grandes masses budgétaires 1995-2000 L équilibre financier 2000 et les dépenses par secteurs d intervention Les résultats de la politique financière

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Ressources affectées Selon l instruction n 93-59-M9 du 18 mai 1993 Fiche de gestion financière

Ressources affectées Selon l instruction n 93-59-M9 du 18 mai 1993 Fiche de gestion financière Ressources affectées Selon l instruction n 93-59-M9 du 18 mai 1993 Fiche de gestion financière Date de création : mars 2011 Modification : décembre 2011 SOMMAIRE 1 DEFINITION DES RESSOURCES AFFECTEES 3

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE DU CADY PRESENTATION DU BUDGET PRIMITIF 2015

SIVOM DE LA VALLEE DU CADY PRESENTATION DU BUDGET PRIMITIF 2015 SIVOM DE LA VALLEE DU CADY PRESENTATION DU BUDGET PRIMITIF 2015 PREAMBULE 1) POUR LA PREMIÈRE FOIS EN 2015, LE BUDGET M49 DES SERVICES EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT EST VOTÉ EN HORS TAXES. PAR CONSÉQUENT,

Plus en détail

13 avril 2012. Texte Législatif Texte d'application Codification Instructions. Références et date de publication. Articles de la loi

13 avril 2012. Texte Législatif Texte d'application Codification Instructions. Références et date de publication. Articles de la loi 13 avril Liste des articles n -1977 du 28 déc embre de finances pour qui feront l'objet d'un texte d'application et / ou d'un commentaire 2 Création d une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus

Plus en détail

BUDGETS PRIMITIFS 2015

BUDGETS PRIMITIFS 2015 BUDGETS PRIMITIFS 215 Communauté d Agglomération de la Vallée de la Marne 1/ Budget principal 2/ Assainissement 17/2/215 1 Contexte Un environnement territorial contraint dans un contexte économique tendu

Plus en détail

financier et fiscal Mémento du Maire

financier et fiscal Mémento du Maire financier et fiscal Mémento du Maire Mémento financier et fiscal du Maire Sommaire Préambule...05 État des lieux : les finances locales en France...07 Les enjeux du secteur public local Les finances locales

Plus en détail

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe

Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe Documents comptables : bilan, compte de résultat et annexe La fin de l'année, pour les trésoriers, rime avec synthèse comptable. Trois documents doivent être produits. Les deux premiers (bilan et compte

Plus en détail

COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E. Orientations budgétaires 2010

COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E. Orientations budgétaires 2010 COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E Orientations budgétaires 2010 Conseil Communautaire du 1 ER Mars 2010 3 - FINANCES Débat d orientations budgétaires 2010 Notre communauté, créée il y a maintenant plus

Plus en détail

DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE

DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE Séance de Conseil Municipal du 26 février 2015 DES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE : UN HÉRITAGE DIFFICILE Le contexte De beaux équipements (médiathèque, CLSH, espace culturel Armorica, espace loisirs sportifs) MAIS

Plus en détail

LES DOTATIONS DES COMMUNES NOUVELLES

LES DOTATIONS DES COMMUNES NOUVELLES LES DOTATIONS DES COMMUNES NOUVELLES Réunion d information à destination des élus des communes lundi 30 mars 2015 à Avranches mars 2015 1 LES DOTATIONS DES COMMUNES NOUVELLES : Dotation Globale de Fonctionnement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS Sommaire I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 A/ L amortissement réel... 2 B/ L amortissement neutralisé... 2 1 - Biens acquis sur dotation... 3 2 -

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE

LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX (E.P.L.) SITUES HORS DU CHAMP DE L INTERCOMMUNALITE Les centres communaux d action sociale 2 (CCAS) Ils ont vocation à fournir des prestations d action sociale en nature

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

LE DEBAT D'ORIENTATION BUDGETAIRE 2011

LE DEBAT D'ORIENTATION BUDGETAIRE 2011 LE DEBAT D'ORIENTATION BUDGETAIRE 2011 LA LOI DE FINANCES POUR 2011 LA LOI DE FINANCES POUR 2011 En milliards d'euros 2010 2011 Dépenses du budget général dont charges de la dette dont pensions dont dépenses

Plus en détail

RÉGION NORD-PAS DE CALAIS

RÉGION NORD-PAS DE CALAIS RÉGION NORD-PAS DE CALAIS CONSEIL RÉGIONAL BUDGET PRIMITIF POUR 2012 PRÉSENTÉ PAR M.DANIEL PERCHERON PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL SUR RAPPORT DE M. BERNARD ROMAN PREMIER VICE-PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL

Plus en détail

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES CESSIONS D'ELEMENTS D ACTIF - IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : o Conséquences comptables des opérations de cessions, o Aspects fiscaux. Pré-requis : o Maîtrise des amortissements et provisions,

Plus en détail

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION

Annexe A : Tableau des SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION FINANCE D ENTREPRISE DCG - Session 2008 Corrigé indicatif DOSSIER 1 - DIAGNOSTIC FINANCIER Première partie : Les outils du diagnostic financier proposés dans cette étude 1. Calculer les soldes intermédiaires

Plus en détail

PRESENTATION BUDGETAIRE. Comptes Administratifs 2009 Budgets Primitifs 2010

PRESENTATION BUDGETAIRE. Comptes Administratifs 2009 Budgets Primitifs 2010 PRESENTATION BUDGETAIRE Comptes Administratifs 2009 Budgets Primitifs 2010 Budget Bâtiments Industriels Dépenses Recettes CA 2009 BP 2010 CA 2009 BP 2010 Fonctionnement Investissement 147 092.35 155 692.15

Plus en détail

Conseil Régional de Picardie

Conseil Régional de Picardie RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Conseil Régional de Picardie M 71 Compte Administratif 2009 Sommaire Page Page I - Informations générales IV - ANNEXES - Présentation croisée joint sans objet 1 1 - Informations statistiques

Plus en détail