Numérisé par l'ecole Centrale de Lyonhttp://histoire.ec-lyon.fr Association des Centraliens de Lyon. Association des Anciens Élèves L'ÉCOLE CENTRALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Numérisé par l'ecole Centrale de Lyonhttp://histoire.ec-lyon.fr Association des Centraliens de Lyon. Association des Anciens Élèves L'ÉCOLE CENTRALE"

Transcription

1 Numérisé par l'ecole Centrale de Lyonhttp://histoire.ec-lyon.fr Association des Centraliens de Lyon Quatrième Année - N 4. Septembre igoy. Association des Anciens Élèves DE L'ÉCOLE CENTRALE LYOHKAISE iulletin MENSUEL de l'association CATALOGUE DES OUVRAGES COMPOSANT LA BLIOTHÈQUEDEL'E.C.L PRIX D'UN NUMÉRO : 0.50 CENT..,. Secrétariat et Lieu des Réunions hebdomadaires de l'association SALONS BERRIER & MILLIET, Si, place Bellecour LYON

2 Numérisé par l'ecole Centrale de Lyonhttp://histoire.ec-lyon.fr Association des Centraliens de Lyon SOCIETE DES GAZ INDUSTRIELS 37, rue Claude Vellefaux, PARIS X-(Tèlèplwne 47-68) Concessionnaire exclusive pour la fabrication et la vente des installations produisant le GAZ A L'EAU PELLWICK-FLEISCHER GAZOGÈNES A GAZ PAUVRE,Système LENCAUCHEZ pouvant utiliser des combustibles quelconques APPAREILS SPÉCIAUX POUR L'ÉPURATION DES GAZ DES HAUTS-FOURNEAUX Adresse télégraphique :. COMTELUX-PARIS Aug. MORISSEAU Mécanicien, à NANTES TARAUDS POLYGONAUX - FILIERES COUSSINETS-LUNETTES FORETS - FRAISES ALÉSOIRS HÉLICOÏDAUX llillllllllllllllllllllllllllllllllflllll llllllll = Etudes et Projets d' 5 INSTALLATIONS HYDRAULIQUESl ET ÉLECTRIQUES = Aménagement de Chutes d'eau = = EXPERTISES = H. BELLET! INGENIEUR E. C. L. = Expert près les Tribunaux = 35, quai St-Vincent LYON fiïiiiiiiiiiiiiiiiiiiimmiiiiiiimiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuw PH. BONVILLAIN & E. RONCERAY INGÉNIEURS-CONSTRUCTEURS 9 et, Rue des Envierges; 7, Villa Faucheur, PARIS Toutes nos Machines rite des dans nos Ateliers, PARIS Envierges, fonctionnent ^ * ^ ^ ^ \ ^ \ ^ < ^ ^ * ^ ^ ' «# ^ ; ^ e MACHINES-OUTILS

3 Numérisé par l'ecole Centrale de Lyonhttp://histoire.ec-lyon.fr Association des Centraliens de Lyon Quatrième Année - No 4. Septembre 907. Association des Anciens Élèves DE L'ÉCOLE CENTRALE BULLETIN MENSUEL d.o l'association CATALOGUE DES OUVRAGES COMPOSANT LA BIBLIOTHÈQUE DE L'E.CL PRIX D'UN NUMÉRO : 0.50 CENT Secrétariat et Lieu des Réunions hebdomadaires de l'association SALONS BERRIER & MILLIET, 3i, place Bellecour LYON

4 Numérisé par l'ecole Centrale de Lyon Association des Centraliens de Lyon à l'usage des Efltfeppeneufs de Tmmux Pablies, Gtietoiis de pef, Caflaax, ete. GUANO PRIX - DIPLOME D'HONNEUR - S MÉDAILLES D'OB aux Expositions Universelles DE PARIS ISQO - ARRAS 904 & LIÈGE , i. ' CONSTRUCTEUR, Rue Dulong, Ane 3, Rue Boursault PARIS xvir FOURNISSEUR DE PLUS DE.800 ENTREPRENEURS DE TRAVAUX PUBLICS DONT PLUS DES /3 DES MEMBRES DO SYNDICAT CATALOGUE GÉNÉRAL ILLUSIM Envoyé FRANCO sur demande " paseieole INSTRUMENTS DE PRÉCISION Nivellement, Levé de plans Mathématiques Mires, Jalons, Chaînés, etc. me paseieule FOURNITURES DE 3ESSIN & DE BUREAU Jtfotiee Desevlpth/e saf les CERCLES D'ALIGNEMENTS THEODOLITES TACHÉOMÈTRES Hlbutnde Modèles d'imprimés m ENTREPRISES DE TRAVAUX PJBLICS: 'KiTcaa à bulle réversible IL JlOltliV, arec pied et boite nojer : 85» Feuilles de Paie, Carnets, etc. (Modèle déposé) EXPOSITION PERMANENTE : n, Rue Dulong Voir description <t<ms./e Coiaiogue Générât REPARATIONS D'INSTRUMENTS DE TOUTES PROVENANCES POUR LA FRANCE : FRANCHISE ABSOLDE de PORT et d'emballage pour toute Commande de 5 Francs élan-dessus

5 Numérisé par l'ecole Centrale de Lyonhttp://histoire.ec-lyon.fr Association des Centraliens de Lyon Quatrième année. N"4i. Septembre igoj. CATALOGUE DES OUVRAGES COMPOSANT LA BIBLIOTHÈQUE DE L'E. C.L De nombreux camarades nous ayant demandé de publier le Catalogue des Ouvrages composant la Bibliothèque de l'ecole, dont la dernière impression remonte à 899, nous sommes heureux de déférer à leur désir en leur adressant le présent numéro de notre Bulletin Mensuel, qui, nous l'espérons, sera bien vu de tous. Nous profitons de cette occasion pour insérer ci-dessous le règlement du service de la Bibliothèque en ce qui concerne spécialemont les Anciens Elèves de l'e. CL. RÈGLEMENT La Bibliothèque de l'ecole est ouverte aux Anciens Elèves pendant toute la durée des cours. M. le Directeur les autorise à emporter chez eux les ouvrages dont ils pourraient avoir besoin et cela aux conditions du règlement général. Un surveillant chargé de ce service, est tous les jours à la Bibliothèque, de h. / à heures dimanches et jeudis exceptés, et pendant l'année scolaire seulement.

6 Numérisé par l'ecole Centrale de Lyonhttp://histoire.ec-lyon.fr Association des Centraliens de Lyon INDEX Mathématiques 9 Mécanique, Machines, Hydraulique 3 Législation, Droit, Economie politique 9 Architecture, Construction Chimie, Teinture, Pharmacie 5 Physique 3 Géologie, Minéralogie, Histoire naturelle, Cosmographie 37 Technologie, Industriesspéciales U Ouvrages divers 53 <

7 IVIATHEIVIATIQXJES P S a o o 3 d DESIGNATION DES OUVRAGES Q W S o o > ' 3 ARITHMETIQUE Arithmétique Précis d'arithmétique Arithmétique et ailgèbre Arithmétique et algèbre Traité d'arithmétique Eléments d'arithmétique GEOMETRIE Giétamétria élémentaire GâtamStrie élémentaire ; Gtâornéitrie élémentaire Oéiométrie élémentaire Géométrie élémentaire Géométrie élémentaire Géométrie élémentaire (3 exemplaires) Géométrie édémenitiairie ( exemplaires) Géométrie plane et dans l'espac et Trigonométrie reetiligne et sphérique Géométrie élémentaire Géométrie élémentaire Géométrie Lee lieux géométriques Leçons de géométrie élémentaire Traité de géométrie Combette. Simon.. Dufailly. Cornberousse. Humbert. Les Frères. Roguet. Rouché et Comberousse Combette. Dufailly. Les Frères. Vacquant. Comberousse. Catalan. Legendre. Tombeck..Sauvage. Hadamard. Guichard. Bertrand. Briot. Algèbre ( exemplaires) ALGEBRE Alcan. Delagrave. Nony. Masson. Germer Baillière. Delagrave. Poussielgues. Masson. Dalmont. Firmin Didot. Hachette. Colin. Hachette. Nony. Delagraver

8 P C5 a o o I DÉSIGNATION DES OUVRAGES sa 5 i-i 6 o o > S g H a Algèbre Algèbre Algèbre Algèbre Algèbre Théorie des logarithmes Tables de logarithmes Eléments d'algèbre Compléments d'aûgèbre et notions de géométrie analytique Algèbre élémentaire Leçons d'ailgèbre élémentaire TRIGONOMETRIE Traité de trigonométrie Eléments de trigonométrie ( exemplaires) Eléments de trigonométrie Trigonométrie et descriptive Tombeck. Vacquant. Gombetle. Père Saussiô. Les Frênes. Tarnier. Dupuis-Gallet. Les Frères. Combctte. Cor et Rieman. Bonrlet. Serret, Les Frères. Tarnier. Dufailly. Hachette. Delagrave. Germer Baillière. Croville-Morant. Nony. Hachette. Poussielgues. Baillière. Nony. Colin. Nony. Hachette. Delagrave Journal de mathématiques élémentaires Années » » (900-0) (90-0) Vuibert, Nony.

9 0 O a o DÉSIGNATION DES OUVRAGES s S S o > o z Q g H Q <>a "">-! MATHEMATIQUES SUPERIEURES ALGEBRE Calcul intégral (intégrales définies et indéfinies) Calcul différentieil Algèbre (mathématiques spéciales) Algèbre (mathématiques spéciales) Algèbre supérieure. Tome er Algèbre (cours de St-Cyr) Cours d'analyse de l'ecole polytechnique Algèbre supérieure. Tome Algèbre (mathématiques spéciales) Algèbre et géométrie analytique Algèbre supérieure Eléments d'analyse mathématique GEOMETRIE ANALYTIQUE Leçons de géométrie analytique Géométrie analytique à trois dimensions Géométrie analytique Géométrie analytique Géométrie analytique Géométrie analytique Géométrie analytique et calcul infinitésimal Géométrie analytique Revue de mathématiques spéciales années Bertrand. Bertrand. De Longchamps. Niewenglows-ki. De Comberousse. Gambette. Sturm. De Comberousse. Briot et Lacour. Launay. Sahnon. Appell. Briot et Bouquet. Bourget et Housel. Piquet. Sonnet et Fontelra. Imbcrt et WeiU. De Longchamipis Bélanger. Sahnon. Niewenglowski. i Mallet-Bachclet. Mallet-Bachelct. Dèlàgràve. Colin. Afcian. Delagrave. Hachette. Carré et Naud*. Delagrave. Hachette. Masson. Hachette. Masson. Delagrave. Mallet-B achelier. Nony !8<S »»»»

10 PS a o i-l o Z -r!? t-j DESIGNATION DES OUVRAGES Revue de mathématiques spéciales, années Des méthodes en géométrie MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES LEVER DES PLANS L'art de lever les plans L'art d lever les plans L'art du géomètre arpenteur ropognoiphiie Levés des plans à la Siadia Cours complet de topographie et de géodésie- Lover des plans et nivellement Traité de nivehieiment NiveWeman.t Suppression du chaînage dans le nivellement et le. lever des plans Lever des plane et de l'arpentage Le géomètre souterrain Arpentage et lever des plans Les lewers photographiques et la photographie en voyage. Traité de topographie Recherches sur les méthodes et le dessin topographique. Tome er ReeherGhes sur les méthodes et le dessin topographique. Tome, Niewenglowski Chastes. Bonnard. Laussédat. Guy. Sautrez. Moinot. Benoit. Durand-Glayc. Breton de Champ. DupJessis. Loir. Breton de Champ. Sarran. Les Frères. Le Bon. Pelletan. Laussédat. Laussédat, Q CO CO S S ri s a h S S < S O H o > m tat: as Nony Mallet-Bachelier. Lacroix et Baud.ry. Imprimerie Nationale. Lacroix, Paris. Sautrez, à Paris. Bonnet, à Périgueux. Lacroix et Baudry, Paris B au dry, Mathias, à Paris. Deligne et Lcnglet, Cambrai, Gauthier- Villars. Poussielgues. Gauthier-ViUars.

11 DÉSIGNATION DES OUVRAGES H Q en w w 3 W S 3 «P.s O H O > w S o H Q S- a D J GEOMETRIE DESCRIPTIVE Traité de géométrie descriptive Traité de géométrie descriptive.., Leçons dis géométrie descriptive Problèmes et épures de descriptive Problèmes et épures de descriptive Géométrie descriptive : droite et plan Géométrie descriptive : cônes, cylindres, sphère. Stéréotomie Stéréotomie Eléments de géométrie descriptive Géométrie descriptive Géométrie descriptive et infinitésimale Géométrie descriptive Géométrie descriptive et infinitésimale ( e ex.).. OUVRAGES DIVERS Traité de mesurage La règle à calcul Instructions sur la règle à calcul Dictionnaire de mathématiques appliquées Perspective linéaire Perspective linéaire Cours d'ombres et de lavis Etudes de lavis à teintes plates Cours mathématiques Cours appliquées. de dessin industriel \) Théorie Arts Ponts et et Métiers et Chaussées pratique Leroy. De la Gouraerie. Rogueit. Leçon. Charriait. Car on. Leroy. Pillet. Les Frères. Gouilly. D'Ocagne. Antomari. D'Ocagne. Sergent. Benoît. Artuir. Sonnet. Girardon. Pillet. (Sans nom d'auteur). Cotillon. Bardin. Castelneau. lv. lat. lv, lat. lv.lat. 3 v.lat. atlas lv.l at. atlas 3 Mallet-Bachelier. Masson. Delalain. Nony. Alcan. Delagrave. Poussielgue. Nony. Lacroix, Paris. Mallet-Bachelier. Hachette. Savy, Lyon. Delagrave. (Sans nom d'éditeur). Vve Morel, Paris. Lacroix, Paris. S sans date sansclate

12 DÉSIGNATION DES OUVRAGES Théorie mathématique des assurances sur la vie Théorie mathéma'liqnie des opérations financières Guide Manuel du capitaliste Recueil de sujets de concours pour l'admission à l'ecole centrale des Arts et Manufactures 09 Recueil die sujets de concours pour l'admission à l'ecole des mines de St-Etienne Théorie des assurances sur la vie Histoire des mathématiques Œuvres, tome 7 S Traité de géométrie De l'expérience en géométrie Calcul des probabilités Le calcul simplifié Exercices de géométrie analyt. et de géométrie super.. Cours d'analyse Recueil d'exercices sur le calcul infinitésimal Cours d'analyse de l'ecole polytechnique Cours d'analyse infinitésimale (app. mécan.et physiques Cours de calcul différentiel et intégral Exercices élémentaires de géométrie analytique à deux et à trois dimensions 4 Calcul différentiel et intégral 5 Analyse infinitésimale à l'usage des ingénieurs Eléments de géométrie descriptive et de géométrie cotée. 7 Cours de géoraôtrie analytique à l'usage des candidats à l'ecole des Arts eit Manufactures, aux Ecoles des Mines, à l'ecole des Ponts et Chaussées et des élèves de l ro année de mathématiques spéciales Dormoy. Gharlon. Bonnet. Laurent. Zeuthen. De Laplace. Guichard. Freycinet. Bertrand. D'Ocagne. Kochîer. Humbert. Frenet. Jordan. Boussinesq. Serre t. Ré-mond. Pauly. Rouché et Lévy. Dufailly. Tresse et Tybant. Q M W W S «a S J S o o > Garnier Frères. Nony. Nony. Gauthier-Vill a.rs. Nony. Delagrave. Colin. o

13 DESIGNATION DES OUVRAGES «p a Q H Q Leçons sur les applications de la géomérie et de la trigonométrie Problèmes d'arithmétique et d'algèbre Annales des Ponts et Chaussées de l'année 86 à l'année 880 Annales des Ponts et Chaussées, tables de 86 à 870. Id Id. de 87 à 875. Id. Id. de 876 à 880. Exposé géométrique du calcul différentiel et intégral Leçons d'algèbre et d'analyse Topographie, er vol. : Instrumente e vol. : Méthodes Serret et Bourgeois. Sonnet. Sans nom d'auteur Chaque année comprend généralement fascicules Lamarle. ïannery Prevet Bachelier. Hachette. Mallet-Bachelier. Gaulhier-Villars Dunod

14 Numérisé par l'ecole Centrale de Lyon Association des Centraliens de Lyon DEGRÉMONT Arrivée 'de l'eau Ingéif-Constructr, LE GATEAU (Nord) MM. AGENTS RÉGIONAUX : BARBIER,Professeur,etLELIÈVRE,anc.ElèoeE.C.L. 0, rue Président-Ca mot, LYON Epurateur automatique (Brevets DERVATJX etreisert) Pour l'épuration à froid et à chaud des eaux calcaires, sulfatées, etc., par la chaux. et le carbonate de baryte Diplôme d'honneur à I'Expos. internat. Milan 906 Avantages : Fonctionnement complètement automatique ; " Service facile n'exigeant que quelques minutes par jour ; 3 Epuration et clarification complète de l'eau ; 4" Les appareils sont appropriés aux locaux disponibles ; 5 Dimensions réduites et par conséquent faible emplacement ; 6" Construction très solide et durable ; 7- Eau épurée de qualité constante ; Avantages : Dimensions réduites permettant de filtrer de grands volumes d'eau. La matière filtrante (gravier) ne se remplace jamais. Le nettoyage s'effectue en quelques minutes. La quantité d'eau servant à un nettoyage etficace de la matière filtrante est insignifiante, etc., etc. SurchaufPeur de Vapeur (Brevet SZAMATOLSKI) Peut être placé très facilement sur tous les générateurs, même ceux en usage. Supprime les joints, les brides, tout entretien coûteux. S'installe pour toutes températures, en donnant le maximum d'économie. APPAREILS DEPENDANTS OU INDÉPENDANTS NOMBREUSES REFERENCES Envoi rie Questionnaires et Projets sur demande Un ingénieur ira sur place donner tous renseignements nécessaires APPAREIL ANALYSEUR-ENREGISTREUR Pour l'analyse des gaz de fumée et l'enregistrement automatique et constant des teneurs en acide carbonique CO. MANUFACTURE DE GRAISSE CONSISTANTE Fabrication de Joints et Garnitures métalliques Construction de Poches et Armatures pour Fonderies Séparateurs d'huile des oapeurs d'échappement.

15 MÉCANIQUE. MACHINES. HYDRAULIQUE P a a o o 3 0C DESIGNATION DES OUVRAGES Leçons de Mécanique élémentaire Eléments de Mécanique Eléments de Mécanique Cours élémentaire de Mécanique Leçons nouvelles de Mécanique Leçons de Mécanique élémentaire Mécanique industrielle (cours autographié) Mécanique appliquée Traité de Mécanique industrielle Principes de Mécanique expérimentale et appliquée D.e la fonction potentielle et du potentiel Aide-mémoire de mécanique pratique Dynamique d'un point matériel et des systèmes maté Dynamique riels Dynamique et Hydraulique.. Traité de Cinématique Cinématique Cinématique et statique Statique Statique graphique Statique graphique Statique graphique Statique graphique Statique Cinématique et dynamique. Eléments de Mécanique Harant et Lafitte. Mascart. Vieille. Brio t. Gand. Simon. Poncelet. Bocquet. Delaunay. Guiraudet. Clausius. Morin. Bélanger. Collignon. Bour. Bélanger. Collignon. Bour. Collignon. Lévy. Seyrig. Kœchlin. Maurer. Carvallo. Anlomari. Les Frères. Q W tfi H -i w S H K 0 e g < S o H o > m z 3 lv.lat lv.l at lv.lat Dalmont, Paris. Hachette. André Guédon. Clouez, Paris. Ma s s on. Hachette. Hachette. Hachette. Hachette. Nony.: Poussielgues

16 H Q OJ CO H 4 3 ri «p H ph P «> a S < w S 3 0 TE DITI < 'H T P COUPS do Cinématique Statique graphique Principes de la théorie mécanique de la chaheur Théorie mécanique de la chailcur Théorie mécanique de la chaleur Thermodynamique Unité des Forces physiques Thermodynamique Cours do Mécanique élémentaire. '.' Eléments et Organes des Machines Résistance des Matériaux Id. M. Id. M. Résistance appliquée Manuel des constructions mécaniques et métalliques (résistance des Matériaux Résistance des Matériaux M. Id. Hydraulique Hydraulique et Hydrostatique Traité théorique et pratique des moteurs hydrauliques. Les moteurs hydrauliques actuels Les pompes Centrifuges et Rotatives Machines hydrauliques Mécanique hydraulique Vignole des Mécaniciens Kœnigs. Kœchlin. Combes. Zenner. Hirn. Viry. Secchi.. Witz. Moulait. Gouilly. Collignon, De Mastaing. Flamant. Planât. Sergent. Conta m in. Buchetti. Flamant. Résal. Madamet. Collignon. Philipps. Armengaud. Buchetti. Chaudy. Diairiès. Armengaud. 3 i lv. at. lv.lat. lv. at. lv.lat. lv. at. Hermann. Bouchard (Paris). Dejey et Cie (Paris). Savy. Dejey et Cie (Paris). Vve Fournier (St-Denis) Dejey et Cie (Paris). Buchetti (Paris). Bernard (Paris). Dejey et Cie (Paris). Armengaud (Paris). Buchetti. Buchetti (Paris). Morel et Cie (Paris) c

17 D o Q O J o -^ U DESIGNATION DES OUVRAGES Aide-Mémoire! de l'ingénieur. Partie théorique et partie pratique Aide-Mémoire de l'ingénieur Claudel. Huguenin. Notes et formules De Laharpe. Agenda Opperman Opperman. Album Thévenin frères (Fonderies de cuivre) Thévenin. v. at. Couns de Machines Caille n. Principes de la Construction des Organes de Machines Redlcn bâcher. Résultats scientifiques et pratiques destinés à la construction des Machines Reuleaux. Redlenbacher. Le Constructeur Armengaud. 3 v. 3at. Publication industrieue des Machines Opperman. 47 ' Portefeuille économique des Machines Buchetti. Guide de l'essai des Machines Langonet. Manuel de l'outillage Fay. Le guide du Traceur mécanicien Richard. r Traité des Machines-Outils Wehrenfcnnig. î Défauts des Chaudières de Locomotives et Locomobiles... Demoulin. v. at. Construction dos Machines à Vapeur. 4v.at. Armengaud. Traité théorique et pratique des moteurs à vapeur Ledieu. I v. lai. Les machines marines. App. à vap. et de navigation.. Scharps et Roberston. Etudes sur les machines Locomotives Uhland. Les nouvelles Machines à Vapeur Spineux. Distribution de la Vapeur dans les Machines Zenner. Iv.'lat. Distribuiton par Tiroir Costc et Maniquet. Tracé exact des épures de distribution (l re édit.) L-Vïl at. Id. ( e édit.) Coste et Maniquet. Tracé des machines à vapeur, au point de vue de la dis tribution ( exemplaires) 3 K P -= m < S o H o > S Bernard., Arnaud (Lyon).. Savy. Armengaud (Paris) Béranger (Paris). Buchetti (Paris). Quesnet (Paris). Armengaud (Paris) ' Bernard (Paris).» y I

18 DÉSIGNATION DES OUVRAGES es D H a j < S O H > Q O H Q S' a Q 'J L'air comprimé Les Machines à vapeur actuelles Les régulateurs à force centrifuge Air comprimé ou raréfié Essai des machines et chaudières à Vapeur Traité des machines à vapeur Les moteurs à Gaz Les nouveaux moteurs à Gaz e't à Pétrole Id. Tranlé des Machines à Vapeur La Machine locomotive La Mécanique américaine à l'exposition de Chicago La Machine à vapeur Traité des Chaudières La Machine locomotive Machines marines Chaudières marines Calcul des poutres droites et planchers en béton de ciment armé Chaudières marines Etude de la Locomotive et de la chaudière Installations modernes de Chaudières à vapeur Eléments des Machines, leur calcul, leur construction Traité pratique des machines marines motrices La mesure du temps. Réglage des montres et des horloges Cours pratique de résistance des Matériaux Revue de Mécanique, année Essai des matériaux de Construction Costa. Bûche tti. Lebeau et Linglin. Gonilly. Thurston. Alheilig et Roche. Chauveau. Richard. Thurston. Sauvage. Krantz. Sauvage. Bellens. Demoulin. Berlin. Lefort. Girard. Deharme et Pnlin. Reinert. Bach. Girard. Mayette. Novat G. Richard, rédacteur. Congrès International. lv.lat. lv.l at. lv.l at. 4 lv.6at. Buchetti (Paris). Mayolez (Bruxelles). Masson. Imprimerie Nationale. Bernard (Paris). Bernard (Paris). Pitrat (Lyon)

19 P Es o o M o <; o DÉSIGNATION DES OUVRAGES Q m tfi BRE LUME ATLA S O H o > a ivi Z TE Dl DITIO S' w ;ino un HÏ Las distributions a changement de marche avec Tiroir unique, Traité de la Condensation Manuel de renseignements pour calculs pratiques Machines-Outils 'Les Locomotives au début du 0 e siècle Etude de la Locomotive La Mécanique Traité pratique du tracé et de la taille des engrenages. Houes et Turbines à vapeur Traité de Mécanique rationnelle L'énergie hydraulique et les récepteurs hydrauliques... Les turbines Traité des essais des Matériaux destinée à la construction des Machines Thermodynamique, notions fondamentales Cours de Mécanique à l'usage des Candidats à l'ecole Centrale de Paris La Locomotive actuelle, Etude des types récents Résistance des Matériaux et éléments de la théorie mathématique de l'élasticité Traité théorique et pratique des turbines hydrauliques. Théorie des Turbines Le Rhône, sa navigation Expériences sur le Travail des Machines-Outils, er vol.. e vol.. Mécanique : Hydraulique et Thermodynamique e Edition) Principes Eléments de la Machines construction des Machines-Outils Fliegner. Weiss. Ruff. Cassier's Mazarine. Sauvage. Deharme et Pulin. Mach. Wève. Sosnowski. Appell. Masoni. Lavergne. Breuil. Marchis. AppeL.Demoulin. Foppl Boyeux. Zeuner. Breittmayer. Codron. Dariès. Bach. Mlerlot. Iv.lat. v. rit. Iv. at. - Reinwald, Schleicher. Reinwald, Schleicher, Gauth ie r-villans. Herraann (Paris). Gratter (Grenoble). Vve Georg, Lyon. Dunod et Pinat

20 FABRIQUE ET MANUFACTURE DE CUVRERE BRONZE ET FONTE DE FER BÉGUIN & CL PERRETIERE INGÉNIEURS- CONSTRUCTEURS E. C. L. LYON - S, 7, 9, Cours Vitton, S, 7, 9 - LYON APPAREILS ET ROBINETTERIE POUR EAU ET VAPEUR FOURNITURE COMPLÈTE D'APPAREILS D'HYDROTHÉRAPIE Envoi franco des Catalogues su.r demande Installations complètes de STATIONS THERMALES, BAINS-DOUCHES POPULAIRES Fabrication spéciale de Pièces pour Automobiles : Carburateurs, Pompes, Graisseurs GINDUE - DITCHAVANY & C 8, quai de Retz, LYON APPLICATIONS INDUSTRIELLES DE L'ÉLECTRICITÉ ÉCLAIRAGE TRANSPORT DE FORCE ÉLECTROCHTMIE MATERIEI C. IL 3VCIB Traits, Lames, Paillons or et argent faux et mi-fins, Dorage électrochimiojue Imprimerie Lithographique et Typographique P H O T O G R A V U R E COURBE-ROUZET Cu. ROUZETJ Ingénieur E. C. L. à D O L E (J-Lucet ) Catalocfues - flffiehes Illustrées - Tableaux-Réelame P. DESROCHES, Représentant, 6, PLACE DE L'ÉGLISF LYON IVIONTCHAT A. MARCHET, rue du Pont-Neuf, REIMS COURROIE brevetée S. G. D. G. en peau, indestructible, inextensible, très adhérente, 3 fois plus résistante que celle en cuir tanné. SPÉCIALITÉ DE CUIRS DE CHASSE Taquets brev. s. g. cf. g. LANIÈRES INDESTRUCTIBLES A POINTES RADES TAQUETS EN BUFFLE, MANCHONS EXPORTATION y.llllllllllllll<lllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll' Ascenseurs Stigler \ MONTE CHARGES de fours systèmes IL PALLORDETI ÏZ INGÉNIEUR E. C. L. S = 8, Quai des Brotteaux, 8 S = L.Y O N Téléph = rrlllllllll!ltllllllllllllllllllllllllllll!lllllllimilll" llll T

21 X.ÉGrXSX.ATXON DROIT ÉCONOMIE POLITIQUES D o es o * " DÉSIGNATION DES OUVRAGES Code des Chemins de Fer Législation des Chemins de Fer en Allemagne Manuel pratique des tribunaux militaires Législation des mines françaises et étrangères Des usines et autres établissements sur les cours d'eau. Cours d'économie industrielle Economie politique et œuvres complètes Cours complet d'economie politique Petit traité d'economie politique Leçons d'economie politique Traité poulaire d'economie politique Economie rurale de la France Economie rurale de l'angleterre, de l'ecosse et de l'irlande L'agriculture et la population Comité général des sociétés de secours mutuels de Lyon. Rapports, notes et documents de la section d'économie sociale et d'assistance La Chambre de Commerce de Lyon, 8 e et 9 e siècles Droit industriel, brevets d'invention, etc Traité pratique de la jurisprudence des mines, minières, forges et carrières Législation du bâtiment et des usines Législation minière et contrôle des mines. Autorisation et concession administratives Code de commerce (codes expliqués) Cerolet. De Reden. Alla. A gui lion Nadault de Bulïon. Blanqui allié, Bastiat. J.-B. Say. - F. Passy. Amieux. L. d'e Lavargne. L. de Laveirgne. Chambre de Commerce. Chambre de Commerce. Paris et. Pelletier. Dupont. Barberot Cuvillier. Bougaull. Sirey. W S «P a H g O o > Mathias (Paris). Jevain (Lyon). Mia.resoq (Paris). Mathias (Paris). Guillaumin et C' e (Paris) Palud (Lyon). Guillaumin et C ie (Paris) Guillaumin et C i0 (Paris) Mougin-Rusand. Mougin-Rusand. Plan, r. la Barre (Lyon). Vve Rey et Grutier (Grenob.) Marchai et Billard.

22 TISSAGES ET ATELIERS DE CONSTRUCTION DIEDERICHS OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR. INGÉNIEUR E. C. L. Société Anonyme au capital de de francs entièrement versés TÉLÉPHONE BOXJRGrOIN (Isère) TÉLÉPHONE INSTALLATIONS COMPLÈTES D'OSINES POOE TISSAOE GRAND PRIX à l'expositionfle Paris -9BO - GRAND PRiX,Lyonl894 - GRAND PRIX, Rouen 896 Adresse télégraphique et Téléphone: DIEDERICHS, JALLIEU SOIE Métiers pour Cuit nouveau modèle avec régulateur perfectionné à enroulage direct, pour Tissus Unis, Armures et Façonnés, de un à sept lats et un nombre quelconque de coups. BREVETÉS S. G. D. G. Mouvement ralenti du battant. Dérouleur automatique de la chaîne. BREVETÉS S. G. D. G. Métiers pour Grège, ordinaires et renforcés. Métiers nouveau modèle à chasse sans cuir. Variation de vitesse par friction et grande vitesse. BREVETÉS S. G. D. G. Métiers à enroulage indépendant permettant la visite et coupée de l'étoffe pendant la marche du métier. Métiers à commande électrique directe. Métiers de à 7 navettes et à un nombre quelconque de coups. BREVETÉS s. G.D. G. Ourdissoirs à grand tambour, à variation de vitesse par friction réglable en marche. Bobinoirs de 80 à 0 broches. Machines à nettoyer les trames. Gannetières perfectionnées. BREVETÉS S. G. D. G. Doubloirs. Machines à plier et à métrer. Dévidages. Détrancannoirs. Ourdissoirs pour cordons. BREVETÉS S. G.D. G. Mécaniques d'armure à chaîne. Mécaniques d'armures à crochets. Mécaniques Jacquard. Mouvements taffetas perfectionnés. Métiers a faire les remisses nouveau système. BREVETÉS S. G. D. G. GOTOIV, X_.^5k.ll*i"E3, etc. Métiers pour Calicot fort et faible. Métiers à 4 et 6 navettes pour cotonnades Métiers à i navettes, coutil fort. Métier pour toile et linge de table. Mouvements de croisé. Mouvements pick-pick à passées doubles. Ratières. Machines à parer, à séchage perfectionné. BREVETÉS S. G. D.G. Ourdissoirs à casse-fil. Bobinoirs-Pelotonnoirs. Cannetières de 50 à 400 broches perfectionnées. BREVETÉS S. G.D. G. Métiers pour couvertures. Métiers pour laines à, i ou 6 navettes. -- Gannetières pour laine. Ourdissoirs à grand tambour jusqu'à 3,n 50 de largeur de chaîne. BREVETÉS s. G. D. G. Machines à vapeur, Turbines, Éclairage électrique, Transmissions, Pièces détachées, Réparations INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE. FONDERIE

23 ARCHITECTURE CONSTRUCTION, P D o a o DESIGNATION DES OUVRAGES Q m a Ë < SpH S O O > H Z z a o w 3^ Q j Traité d'aiidiitecture ( er exemplaire) Id. ( 6 exemplaire) Recherches sur l'architecture Ouvrages d'art Histoire des Styles d'architecture Murs de Soutènement Traité d'architecture Matériel roulant, résistance des trains Calcul et construction dos transmissions Album du cours de travaux publics Cours pratique de construction Annales de la construction Procédés et matériaux de construction. Recherches sur les matériaux de construction Murs de soutènement Cours de Routes et Ponts Travaux de Terrassement, Tunnels, o!c Tracé des Chemins de Fer, Routes, eue Ciments et Ghaux hydrauliques Ciments et Chaux hydrauliques du bassin du Rhône e de l'isère Manuel des Conducteurs des Ponts et Chaussées Vaido-mecum des Ponts et Chaussées Mortiers et Ciments Reynaud. Martin. Descamps. Barbe rot. Dubosque. Cloquet. Deharme-Pulin. Karl Keller. Boutillier. Prudhomme. Oppermann. Dcbauve. Baudson. Gobin. Mary. Pontzen. Baudson. Candlot. Gobin. Endrès. Duquesnay. Dubosque. Denfer. Denfer. Emy. Maçonnerie Etudes Charpentes Traité de sur l'art les en bois murs de la et de Gharpenterie Menuiserie Soutènement v.at. v.at. at. 0 o at. 5 Iv.iat. Iv.l at. 3 i i i 3v.l at. Baud (Lyon). Ch.Tant, r. St-Denis,Courbe. Ch. Dalmont (Paris). Vve Ch. l'aut., Laon (Aisne). Bauidry » 89» 900» » »

24 DÉSIGNATION DES OUVRAGES s O 3^ CO fcl CO S S O H O > W w S o TE DITI â«a ^ I 3055 ( Album des Charpentes en bois Le Charpentier-serrurier au XIX e siècle Traité complet et prat. de la const. des escaliers en bois. Couverlures des édifices Le bélon et son emploi Ventilation des bâtiments et des édifices éclairés au gaz. Salubrité des maisons Constructions civiles Stabilité des constructions Fumisterie, Chauffage cit Ventilation La Voie publique Ponts et Viaducs métalliques Ponts métalliques... Construction métallique dtes ouvrages de la navigation. Le viaduc de Garabit Pont de Gilly. Application de l'air comprimé Barème des poutres métalliques Traité pratique de Serrurerie Ponte en maçonn ie : Emplacements, Débouchés, Fondations Calcul des ponts métal, par laméth. des lignes d'influence Plomberie : Eau, Assainissements, Gaz Barème pour le calcul des ponts métalliques Dessèchement du lac Fucino Tracé d'un Chemin de Fer Tnalcé des chemins vicinaux Traité p ' letracédes courbes circulaires de raccordement Loyau. Ferrand. Aubureau. Denfer Mahiels Vanderpol. Slcvens Hellyer. Barbêrot. Pillet. Denfer. Lefebvre. Regnaud. J. Résal. Fourmond et Branciard. Eiffel. Teissier. Pascal. Biarberot. J. Résal. Cart et Portes. Denfer. Dupuy et Cuénot. Torlonia. Dufour. Henry. Grimmessen. Gaunin. Legouëz. Tables Emploi Routes pour du et bouclier le Canaux tracé dans des Courbes la construction de Chemins des souterrains. de Fer, des lv.lat. lv.lat. lv.lat. Dejey (Paris). Bénard (Liège). Mouillot (Paris). Vve Genty (Paris). Hodoyer (Albertville). Vve Tivoli (Rome). Chez l'auteur, Le Faoué't (MorM&an) Vve Ch. 873 s. date s. date 893» » »

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection CFC GENRE DE TRAVAIL SUVBENTIONNALBE 0 TERRAIN 04 Financement avant le début des travaux 05 Conduites

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier.

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier. serrurierv2 Page 1 sur 8 SERRURIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Construction 45.2 Amiante Acier Mécanique Benzène dans mélange d'hydrocarbures Chrome

Plus en détail

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 1 sur 9 ELECTRICIEN Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits

Plus en détail

Demande chimique en oxygène

Demande chimique en oxygène Table des matières Introduction Réactifs DCO Azote et phosphore HI 83214 HI 83099 HI 839800 HI 3898 Page J3 J5 J6 J7 J8 J10 J11 J1 Tableau comparatif Paramètre Photomètre Photomètre Thermo-réacteur Trousse

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 19 Traitement des eaux Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de

Plus en détail

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel 10 en agronomie Les engrais minéraux Livret d autoformation ~ corrigés 8 Domaine technologique et professionnel Collection dirigée par Madeleine ASDRUBAL Ingénieur d agronomie ENESAD Département des Sciences

Plus en détail

Foyer 1100 Double ouverture

Foyer 1100 Double ouverture Foyer 1100 Double ouverture Référence 6811 44 LC 27/01/2010 page 1/6 580 949 1158 Foyer 1100 DO AD681144 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ, C EST QUOI?

L ÉLECTRICITÉ, C EST QUOI? L ÉLECTRICITÉ, C EST QUOI? L'électricité est le moyen de transport de l'énergie! L électricité, comme l énergie, est présente dans la nature mais on ne la voit pas. Sauf quand il y a un orage! L électricité

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE OFFICE NATIONAL DES STATISTIQUES

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE OFFICE NATIONAL DES STATISTIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE OFFICE NATIONAL DES STATISTIQUES QUATRIEME RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT CODE DES DIPLOMES JUILLET 1998 Introduction: Le présent document

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

01/10/07. Notice d emploi et d installation kit ballon 75 kit ballon 100 kit ballon 150 Installatie en gebruiksaanwijzingen

01/10/07. Notice d emploi et d installation kit ballon 75 kit ballon 100 kit ballon 150 Installatie en gebruiksaanwijzingen 01/10/07 Notice d emploi et d installation kit ballon 75 kit ballon 100 kit ballon 150 Installatie en gebruiksaanwijzingen Table des matières Page 1. Composition du ballon réservoir 3 2. Dimensions et

Plus en détail

2 C est quoi la chimie?

2 C est quoi la chimie? PARTIE 1 AVANT LA CHIMIE VERTE... 2 C est quoi la chimie? L inconnu étant source d angoisse, nous allons essayer de définir les grands domaines de la chimie pour mieux la connaître, l appréhender et donc

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN

GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN NOM DE L'APPRENTI: ENTREPRISE:..... 4ème année d'ss. 1 Evaluation globale de la troisième année 2 Comportement adéquat envers la clientèle 3 Comportement envers

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01)

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01) (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 886 760 A1 (43) Date de publication: 13.02.2008 Bulletin 2008/07 (21) Numéro de dépôt: 0711197.6 (1) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2012

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2012 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2012 Profil Public cible Bureaux d architectes, ingénieurs, géomètres Entreprises de construction, de génie civil et

Plus en détail

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides.

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. HMX la reine du chauffage au bois. HMX la technique de chauffage optimale pour un chauffage écologique. Chaudière modulante à bûches de bois. Puissance

Plus en détail

gamme de nettoyants industriels adaptés!

gamme de nettoyants industriels adaptés! gamme de nettoyants industriels adaptés! Une gamme de nettoyants industriels adaptés! Une buzil solutions de propreté L entreprise propose à ses clients une offre «tout compris» en matière de solutions

Plus en détail

3-5 rue Jean-Quitout Montchat Lyon 3e Dossier IA69001272 réalisé en 2009

3-5 rue Jean-Quitout Montchat Lyon 3e Dossier IA69001272 réalisé en 2009 Usine métallurgique (fabricant de cuivrerie) Rome et étalage pour magasins Ulmo et Wergrove puis Buyret frères et Cie tissage mécanique puis Buyret frères et Lévy plombier puis Electro- Ceres puis S.A.B.

Plus en détail

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL Robinetterie de sécurité Sécurité et économies d eau COMAP offre une gamme d équipements de sécurité et de protection de la distribution

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2014

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2014 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2014 Profil Public cible Bureaux d architectes, d ingénieurs, de géomètres Entreprises de construction, de génie civil

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2015

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2015 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2015 Profil Public cible Bureaux d architectes, d ingénieurs, de géomètres Entreprises de construction, de génie civil

Plus en détail

LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON - A L G A D E

LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON - A L G A D E LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON Sylvain BERNHARD - Marion DESRAY - A L G A D E Membre de l UPRAD, Union Nationale des Professionnels du Radon LES EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Foyer 900 Double ouverture

Foyer 900 Double ouverture Foyer 900 Double ouverture Référence 6890 LC 26/01/2010 page 1/6 580 1158 Foyer 900 Double ouverture Notice particulière d utilisation et d installation AD6890 Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Fiche technique Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Table des matières Page Introduction... 3 Caractéristiques techniques... 3 AVTA pour fluides neutres...

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie AGRI-TH-101 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude de type "Open Buffer" AGRI-TH-102 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude AGRI-TH-103 Agricole Pré-refroidisseur de lait AGRI-TH-108 Agricole

Plus en détail

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant plus de dix salariés) du 8 octobre 1990. Etendue par

Plus en détail

Actif. pour un. environnement propre. demain. Échangeurs de chaleur à plaques nervurées en fonte de fer. Échangeurs de chaleur à tubes en verre

Actif. pour un. environnement propre. demain. Échangeurs de chaleur à plaques nervurées en fonte de fer. Échangeurs de chaleur à tubes en verre Actif pour un environnement propre de demain Échangeurs de chaleur à plaques nervurées en fonte de fer Échangeurs de chaleur à tubes en verre Société Votre centrale énergétique: Réalisation d un seul prestataire!

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2013

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2013 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2013 Profil Public cible Bureaux d architectes, d ingénieurs, de géomètres Entreprises de construction, de génie civil

Plus en détail

la Contribution Climat Energie

la Contribution Climat Energie Paris le 05/09/2009 la Contribution Climat Energie 1. Quelle assiette aura la CCE? a. Assiette : La CCE serait une contribution additionnelle aux taxes intérieures (TIPP, TICGN, TICC), assise sur l ensemble

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008 3 Liants 3.1 Ciments Les ciments Portland (CEM I) et ciments Portland composés (CEM II) doivent être conformes à la norme NF EN 197-1. NOTE 1 La marque NF-Liants hydrauliques, ou son équivalent dans les

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

Abratech. Esthétique & anti-corrosion

Abratech. Esthétique & anti-corrosion Abratech Esthétique & anti-corrosion SECTEURS Constructions Charpentes métalliques Ferronnerie Bâtiment Travaux Publics Carrosserie industrielle Agro Alimentaire Constructions Navales Plasturgie Serrurerie

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE EPA Environnement Peinture et Application ÉTUVES POUR SÉCHAGE CUISSON PEINTURE OU POUDRE AVEC ÉCHANGEUR FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE 200 C 95 C 0 à 95 C pour peinture liquide / colle 0 à 200 C pour peinture

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch 1 L UTILISATION DU PLOMB EN DENTISTERIE : MYTHE OU REALITE Dr Berdj HAROUTUNIAN, Genève Le plomb ne devrait en principe pas être utilisé en dentisterie car il n est pas considéré comme un oligo-élément

Plus en détail

Foyer 700 GA Double ouverture à contre poids

Foyer 700 GA Double ouverture à contre poids Foyer 700 GA Double ouverture à contre poids Référence 6876 43 Rédacteur FL, le 23/06/2014 Page 1 sur 7 AN687643 Foyer 700 GA DO à contre poids référence 6876 43 Notice particulière d utilisation et d

Plus en détail

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL. Fonds Michel Vautrin, documentation technique

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL. Fonds Michel Vautrin, documentation technique ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL Fonds Michel Vautrin, documentation technique 2007 056 INTRODUCTION Activités Electricité Présentation de l entrée Monsieur Vautrin, qui eu une carrière dans l électricité,

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI?

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L électricité est le moyen de transport de l énergie! L électricité, comme l énergie, est présente dans la nature mais on ne la voit pas. Sauf quand il y a un orage! L électricité

Plus en détail

Guide exposant pour les stands de 9 m2

Guide exposant pour les stands de 9 m2 Guide exposant pour les stands de 9 m2 IMA-events 80 rue d Aboukir - 75002 Paris France S.A.R.L au capital de 7 500 SIREN 527 509 327 RCS Paris - APE 8230Z Page 1 Contactez-nous... Vos interlocuteurs Contacts

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Région du lac de Gras

Région du lac de Gras E. Davey and W. Puznicki le 3 août 1997 Division de la gestion des eaux Affaires indiennes et du Nord canadien, Yellowknife (T. N.-O.) Résumé Dans ce rapport, on présente les résultats d'une étude sur

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Le confort de l eau chaude sanitaire Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Attestation de Conformité Sanitaire Afi n de réduire les quantités de matières toxiques pouvant

Plus en détail

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR THERMIQUE

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR THERMIQUE SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Les Produits MURPHCO Ltée

Les Produits MURPHCO Ltée DESCRIPTION Les Produits MURPHCO Ltée Le drain de toit Murphco est constitué d'un tablier de cuivre plein et d'un manchon en cuivre rigide sans joint ni soudure verticale. Il se distingue par sa conception

Plus en détail

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds CAPENA GmbH - PISCINES - Gruber Strasse 6-85551 KIRCHHEIM Allemagne

Plus en détail

Institut Technique de Formation Professionnelle en Bâtiment, Travaux Publics et Génie Civil (Privé) Plan de Formation

Institut Technique de Formation Professionnelle en Bâtiment, Travaux Publics et Génie Civil (Privé) Plan de Formation Plan de Formation Adresse : 66 Rue Melouiya, 4 ème étage, plateau N 11, Agdal Rabat (angle Avenue de France et Rue Melouiya) Tel/Fax : 05 37 68 60 62 Email : contact@itechbtp.com Site : www.itechbtp.ma

Plus en détail

PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille UNIF

PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille UNIF No ÉCOLES HABILITÉES À DÉLIVRER UN TITRE D'INGÉNIEUR DIPLÔMÉ PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille 2 Ingénieur diplômé de l'école polytechnique universitaire

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

Marquage laser des métaux

Marquage laser des métaux 62 Colorer Marquage laser des métaux TherMark Produit à base aqueuse pour un nettoyage rapide. Appliquer une fine couche de produit sur le métal, laisser sécher moins de 2 minutes et graver au laser. L

Plus en détail

taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012

taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012 Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012 Secteurs Résidentiel Institutionnel et commercial Industriel Génie civil et voirie Table des matières

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR POUJOULAT POUR PLUS DE PERFORMANCE POUR L AVENIR > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 Objectif: S informer sur la mise en œuvre des procédés électriques de production de chaleur pour les locaux d'habitation Problème: La famille Durand possède une maison construite

Plus en détail

Page 1 sur 24. 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE

Page 1 sur 24. 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Page 1 sur 24 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Page 2 sur 24 AutoCAD - AutoCAD 2D de base... 3 -AutoCAD 2D avancé... 4 -AutoCAD modelisation 3D...5 AutoCAD Mep...6 AutoCAD Structural

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Technologie du Bâtiment Second œuvre

Technologie du Bâtiment Second œuvre Menuiseries intérieures/extérieures 8. Convention de représentation Sur la figure 5 ci-dessous, on convient d une notation conventionnelle de représentation sur les plans des principaux types de portes

Plus en détail

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com CARDOK MULTI Doubler votre espace de parking Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Installation pour maison privée, immeuble, hôtel, bureau, CARDOK MULTI - FICHE TECHNIQUE Différents

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

Le risque toxique lors des. dans le secteur du BTP

Le risque toxique lors des. dans le secteur du BTP Le risque toxique lors des opérations de brasage fort dans le secteur du BTP F. MICHIELS 1, B. BOUARD 1, F. RIVIERE 1, C.MALLANTS 2 1: service de santé des armées 2: APSMT Blois Rappels technologiques

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET Sélections régionales 2012 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3/4 B. Déroulement du concours... 5 C. Matériaux et consommables... 6/7 D. Caisse à outils... 8 E. Barème de correction...

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Identifier Stocker Distribuer Transformer

Identifier Stocker Distribuer Transformer Les énergies dans les transports Stocker Distribuer Transformer JPS - MAZAMET _ACT6_Energies.pub - 1 Les différentes énergies utilisées dans les transports... Tâche 1 IDENTIFIER LES ÉNERGIES... Dans le

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail