Direction Générale des Services du Trésor 12/03/2012 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Direction Générale des Services du Trésor 12/03/2012 2"

Transcription

1 Direction Générale des Services du Trésor 12/03/2012 2

2 SÉMINAIRE DE FORMATION SUR LA COMPTABILITÉ AUXILIAIRE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX, DES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, DES ADMINISTRATIONS DE L ETAT JOUISSANT DE L AUTONOMIE DE GESTION DÉCRET N 01403/PR/MBCPFPRE DU 06 DÉCEMBRE 2011

3 LA COMPTABILISATION DES RECETTES Emmanuel NZE NGOUA Inspecteur Principal du Trésor Directeur du Compte de Gestion

4 FAIT GÉNÉRATEUR : L ORDRE DE RECETTE Individuel ou Collectif; Présente les renseignements et références d'ordre administratif, budgétaire et comptable propres à assurer le contrôle, l'exécution et la comptabilisation de la recette; Est Transmis au comptable par Bordereau d émission de titres pour prise en charge. 12/03/2012 5

5 ENREGISTREMENT DES RECETTES Les recettes perçues en vertu de titres de perception: Contrôle, acceptation et prise en charge d un Ordre de Recette. recouvrement 12/03/2012 6

6 SCHÉMA DE COMPTABILISATION DE LA PRISE EN CHARGE EN FONCTIONNEMENT EN COMPTABILITE BUDGETAIRE RÉCEPTION DE L ORDRE DE RECETTE ET PRISE EN CHARGE RECETTE BUDGÉTAIRE DÉBIT 4XXX TIERS CRÉANCIER CRÉDIT 7XXX OU 8XXX 12/03/2012 7

7 SCHÉMA DE COMPTABILISATION DE LA PRISE EN CHARGE EN INVESTISSEMENT EN COMPTABILITE BUDGETAIRE RÉCEPTION DE L ORDRE DE RECETTE ET PRISE EN CHARGE RECETTE BUDGÉTAIRE DÉBIT 4XXX TIERS CRÉANCIER CRÉDIT 1 XXX OU 8XXX 12/03/2012 8

8 SCHÉMA DE COMPTABILISATION RECOUVREMENT PARTIEL OU TOTAL EN COMPTABILITE BUDGETAIRE RECOUVREMENT DÉBIT 5XXX COMPTE DE TRÉSORERIE CRÉDIT 4XXX TIERS CRÉANCIER 12/03/2012 9

9 SCHÉMA DE COMPTABILISATION D UNE CRÉANCE DEVENUE DOUTEUSE EN COMPTABILITE BUDGETAIRE DÉBIT 416 «CRÉANCES CLIENTS LITIGIEUSES SOLDE DU COMPTE DE TIERS OU DOUTEUSES» CRÉDIT 4XXX TIERS CRÉANCIER DÉBITÉ LORS DE LA PRISE EN CHARGE 12/03/

10 ENREGISTREMENT DES RECETTES PERÇUES AVANT ÉMISSION DE TITRE Encaissement Régularisation par prise en charge et annulation du compte d attente 12/03/

11 SCHÉMA DE COMPTABILISATION ENCAISSEMENT EN COMPTABILITE BUDGETAIRE ENCAISSEMENT DÉBIT 5XXX COMPTE DE TRÉSORERIE CRÉDIT 471 «COMPTE D ATTENTE» 12/03/

12 RÉGULARISATION EN COMPTABILITE BUDGETAIRE RÉCEPTION DE L ORDRE DE RECETTE ET PRISE EN CHARGE RECETTE BUDGÉTAIRE DÉBIT 4XXX TIERS CRÉANCIER CRÉDIT 7XXX OU 8XXX SOLDE DU COMPTE D ATTENTE DÉBIT 471 «COMPTE D ATTENTE» CRÉDIT COMPTE DE TIERS 12/03/

13 LES ORDRES DE RÉDUCTION OU D ANNULATION DE RECETTE Deux hypothèses: - Avant recouvrement - Après recouvrement

14 LES ORDRES DE RÉDUCTION OU D ANNULATION DE RECETTE AVANT RECOUVREMENT DE L ORDRE DE RECETTE RECETTE DE FONCTIONNEMENT IMPACTS EN COMPTABILITE BUDGETAIRE EMISSION D UN TITRE D ANNULATION OU DE RÉDUCTION RÉCEPTION ET PRISE EN CHARGE DU TITRE CRÉDIT 4 XXXX CRÉDIT 7XXX OU 8XXX COMPTE DE CHARGE (NÉGATIF) 12/03/

15 LES ORDRES DE RÉDUCTION OU D ANNULATION DE RECETTE AVANT RECOUVREMENT DE L ORDRE DE RECETTE IMPACTS RECETTE D INVESTISSEMENT EN COMPTABILITE BUDGETAIRE EMISSION D UN TITRE D ANNULATION OU DE RÉDUCTION RÉTABLISSEMENT DES CRÉDITS RÉCEPTION ET PRISE EN CHARGE DU TITRE CRÉDIT 4 XXXX CRÉDIT 1XXX OU 8XXX COMPTE DE CHARGE (NÉGATIF) 12/03/

16 LES ORDRES DE RÉDUCTION OU D ANNULATION DE RECETTE APRÈS RECOUVREMENT DE L ORDRE DE RECETTE IMPACTS RECETTE DE FONCTIONNEMENT EN COMPTABILITE BUDGETAIRE EMISSION D UN TITRE D ANNULATION OU DE RÉDUCTION RÉCEPTION ET PRISE EN CHARGE DU TITRE CRÉDIT 7XXX OU 8XXX COMPTE DE PRODUIT (NÉGATIF) CRÉDIT 471X COMPTE D ATTENTE DÉBITEURS 12/03/

17 LES ORDRES DE RÉDUCTION OU D ANNULATION DE RECETTE APRÈS RECOUVREMENT DE L ORDRE DE RECETTE IMPACTS RECETTE D INVESTISSEMENT EN COMPTABILITE BUDGETAIRE EMISSION D UN TITRE D ANNULATION OU DE RÉDUCTION RÉCEPTION ET PRISE EN CHARGE DU TITRE CRÉDIT 1XXX OU 8XXX COMPTE DE PRODUIT (NÉGATIF) CRÉDIT 471X COMPTE D ATTENTE DÉBITEURS 12/03/

18 LES ORDRES DE RÉDUCTION OU D ANNULATION DE RECETTE REMBOURSEMENT IMPACTS EN COMPTABILITE BUDGETAIRE DÉBIT 471X COMPTE D ATTENTE DÉBITEURS CRÉDIT 5XXX COMPTES DE DISPONIBILITÉS 12/03/

19 LES RÉIMPUTATIONS Les erreurs d'imputation de recettes constatées au cours de l'exercice sont rectifiées dans les écritures de l'ordonnateur et dans celles de l'agent comptable l ordonnateur émet un certificat de réimputation en triple exemplaire 12/03/

20 ECRITURES DE RÉIMPUTATIONS IMPACTS EN COMPTABILITE BUDGETAIRE DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT DÉPENSES D INVESTISSEMENT CREDIT 7XXX OU 8XXX COMPTE DE CHARGE DÉFINITIF CREDIT 7XXX OU 8XXX (NÉGATIF) COMPTE DE CHARGE ERRONÉ CREDIT 1 XXX OU 8XXX COMPTE DE CHARGE DÉFINITIF CREDIT 1XXX OU 8XXX (NÉGATIF) COMPTE DE CHARGE ERRONÉ 12/03/

21 Merci de votre aimable attention Emmanuel NZE NGOUA Inspecteur Principal du Trésor Directeur du Compte de Gestion Informations complémentaires : Le site du Trésor Public : 12/03/

22 Direction Générale des Services du Trésor 12/03/

18 Cession d un bien Nomenclatures M14 / M52 et M71

18 Cession d un bien Nomenclatures M14 / M52 et M71 18 Cession d un bien Nomenclatures M14 / M52 et M71 Quels textes de référence? Instruction M14 : Tome 1 Chapitre 2 fonctionnement des comptes Tome 2 - Titre 3 chapitre 3 Paragraphe 1.3 Tome 1 annexe 26

Plus en détail

Recette Présentation du processus standard de la recette

Recette Présentation du processus standard de la recette Gestion Budgétaire et Comptable Publique (GBCP) Recette Présentation du processus standard de la recette Détails et explicitations dans les commentaires du document Préambule Présentation de l ensemble

Plus en détail

La période d inventaire

La période d inventaire La période d inventaire Réalisation Bureau Aide et conseil aux EPLE DIFIN Académie d Aix Marseille décembre 2008 L examen des comptes financiers de 2007 révèle une certaine méconnaissance de la période

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

9 - Opérations sous mandat sur collèges / lycées

9 - Opérations sous mandat sur collèges / lycées 9 - Opérations sous mandat sur collèges / lycées Quels textes de référence? Instruction M52 Tome 2 Titre - Chapitre 3 Paragraphe 3 (voir compte 458) Instruction M71 Tome 2 Titre - Chapitre 3 Paragraphe

Plus en détail

Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste

Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste Nouvel agent comptable les indispensables à la prise de poste Cette fiche ne se prétend pas exhaustive, elle permettra toutefois à un nouvel agent comptable de prendre un poste dans les meilleures conditions

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

Comment prendre en compte l opération

Comment prendre en compte l opération 19 Immobilisations sinistrées Nomenclatures M14 / M52 et M71 Quels textes de référence? Instruction M14 : Tome 1 Chapitre 2 fonctionnement des comptes Tome 2 - Titre 3 chapitre 3 Instruction M 52 : Tome

Plus en détail

Fiche n 1. Le traitement comptable du risque de non recouvrabilité, la comptabilisation des dépréciations des créances et des admissions en non valeur

Fiche n 1. Le traitement comptable du risque de non recouvrabilité, la comptabilisation des dépréciations des créances et des admissions en non valeur Fiche n 1 Le traitement comptable du risque de non recouvrabilité, la comptabilisation des dépréciations des créances et des admissions en non valeur Direction générale des fi nances publiques 1 I. OBJET

Plus en détail

Du budget à la comptabilité

Du budget à la comptabilité Du budget à la comptabilité 1 Plan de la présentation I-L élaboration du budget II-L exécution du budget III-La reddition des comptes 2 LE BUDGET -I- L ELABORATION DU BUDGET 3 QU EST-CE QUE LE BUDGET?

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

Mode d'emploi du manuel et de l'aide en ligne... 9

Mode d'emploi du manuel et de l'aide en ligne... 9 Sommaire 1 Sommaire Mode d'emploi du manuel et de l'aide en ligne... 9 1. Comment sont organisés le manuel et l'aide en ligne?... 9 2. Comment utiliser le manuel et l'aide en ligne pour la mise en œuvre

Plus en détail

INSTRUCTION CODIFICATRICE

INSTRUCTION CODIFICATRICE INSTRUCTION CODIFICATRICE N 02-038-M91 du 30 avril 2002 NOR : BUD R 02 00038 J Référence publiée au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique RÉGLEMENTATION FINANCIÈRE ET COMPTABLE DES ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES

LE CONTROLE DES COMPTES. Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie. Modalités : TABLE DES MATIERES LE CONTROLE DES COMPTES Objectif(s) : o o o Lettrage, Apurement des comptes d'attente, Contrôle du compte banque. Pré-requis : o Maîtrise du fonctionnement des comptes de tiers et des comptes de trésorerie.

Plus en détail

Le recouvrement des produits locaux UN PARTENARIAT ORDONNATEUR / COMPTABLE PUBLIC POUR L ORGANISATION OPTIMALE DE LA GESTION DES PRODUITS LOCAUX

Le recouvrement des produits locaux UN PARTENARIAT ORDONNATEUR / COMPTABLE PUBLIC POUR L ORGANISATION OPTIMALE DE LA GESTION DES PRODUITS LOCAUX Le recouvrement des produits locaux UN PARTENARIAT ORDONNATEUR / COMPTABLE PUBLIC POUR L ORGANISATION OPTIMALE DE LA GESTION DES PRODUITS LOCAUX L ARTICULATION DES DECISIONS DE L ORDONNATEUR ET DU COMPTABLE

Plus en détail

1 2 3 4 Aide à l animateur Les opérations de trésorerie sont définies comme «les mouvements de numéraire, de valeurs mobilisables, de comptes de dépôts et de comptes courants, ainsi que les opérations

Plus en détail

LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES

LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES 1 LES AVANCES POUR MENUES DEPENSES 2 COMPTE 548 : AVANCES POUR MENUES DEPENSES fonctionne comme un compte de régie avances qui ne peuvent excéder 300 Euro fixées par

Plus en détail

Les bases de la comptabilité (2)

Les bases de la comptabilité (2) 28 octobre 2009 Les bases de la comptabilité (2) Notions de débit et de crédit Les écritures comptables sont passées selon le système dit "en partie double". Dans ce système, tout mouvement ou variation

Plus en détail

Ressources affectées Selon l instruction n 93-59-M9 du 18 mai 1993 Fiche de gestion financière

Ressources affectées Selon l instruction n 93-59-M9 du 18 mai 1993 Fiche de gestion financière Ressources affectées Selon l instruction n 93-59-M9 du 18 mai 1993 Fiche de gestion financière Date de création : mars 2011 Modification : décembre 2011 SOMMAIRE 1 DEFINITION DES RESSOURCES AFFECTEES 3

Plus en détail

Fiche n 11. Les ressources affectées

Fiche n 11. Les ressources affectées DGOS / DGFiP BureauPF1 / CL1B Mise à jour Septembre 2013 Fiche n 11 Les ressources affectées Objet de la fiche La présente fiche a pour objet : de définir la notion de ressources affectées. Cette définition

Plus en détail

Compte général de l État pour 2008

Compte général de l État pour 2008 Compte général de l État pour 2008 166e Cahier de la Cour des comptes Complément 3 Compte de la Trésorerie Compte des variations du patrimoine Compte synthétique des opérations de l État COMPTE GÉNÉRAL

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

De l avant avec AVANT-GARDE Atelier 155. André Montminy Société GRIc.s.

De l avant avec AVANT-GARDE Atelier 155. André Montminy Société GRIc.s. De l avant avec AVANT-GARDE Atelier 155 Par : André Montminy Société GRIc.s. Plan de la présentation La gestion des mauvaises créances L archivage des données Les nouveaux modes de paiement Crédit d impôt

Plus en détail

DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

DOCUMENTS ADMINISTRATIFS Année 2012. N o 14 ISSN 0242-6773 Mercredi 26 décembre 2012 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ÉDITION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS DIRECTION DE L INFORMATION LÉGALE ET ADMINISTRATIVE 26, rue

Plus en détail

Travaux pratiques : Les dépenses de Véronique

Travaux pratiques : Les dépenses de Véronique Travaux pratiques : Les dépenses de Véronique Patrice MARIE À travers l histoire de Véronique, nous allons voir comment il convient de gérer un cabinet médical : Le livre-journal Les rapprochements bancaires

Plus en détail

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information pour les copropriétaires Le décret comptable Quelques repères......pour mieux comprendre Juin 2007 Plan du guide

Plus en détail

Les emprunts assortis d une ligne de trésorerie (crédits revolving)

Les emprunts assortis d une ligne de trésorerie (crédits revolving) Comité national de fiabilité des comptes locaux Les emprunts assortis d une ligne de trésorerie (crédits revolving) Écritures budgétaires et comptables Caractéristiques des crédits revolving Ils sont connus

Plus en détail

Débit 4011 «Fournisseurs» Crédit compte de la classe 6 intéressé (mandat d annulation)

Débit 4011 «Fournisseurs» Crédit compte de la classe 6 intéressé (mandat d annulation) 5 CLASSE 4 COMPTES DE TIERS Les comptes de tiers enregistrent les créances et les dettes liées à des opérations financières et non financières faites en général à court terme. Par extension, ils enregistrent

Plus en détail

Eliminés, 02.2008. Eliminés, 02.2008

Eliminés, 02.2008. Eliminés, 02.2008 22 M Agence comptable (13B ARS-28) 1 Dépenses 1993-1994 2 Relevés de trésorerie générale 1993 3 Journal de trésorerie générale 1993 4 CCP relevés de comptes 1994 5 CCP relevés de comptes 1994 6 Dépenses,

Plus en détail

Le compte financier 2009

Le compte financier 2009 Le compte financier 2009 Référence : - Message Rconseil n 2009-436 - La lettre aux recteurs DAFA3/08-104 du 18 novembre 2008 Un certain nombre de contrôle bloquant ont été introduit dans GFC 2009 confer

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS Sommaire I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 A/ L amortissement réel... 2 B/ L amortissement neutralisé... 2 1 - Biens acquis sur dotation... 3 2 -

Plus en détail

MEN DAF A3 L EXTOURNE Mode opératoire GFC- 2014/2015

MEN DAF A3 L EXTOURNE Mode opératoire GFC- 2014/2015 L extourne est une méthode de traitement des charges à payer et des produits à recevoir qui donne la compétence à l ordonnateur pour solder les opérations de l année N-1 exercice antérieur- en année N

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

Comptabilité de l état

Comptabilité de l état Instruction codificatrice N 06-003-P-R du 12 janvier 2006 NOR : BUD R 06 00003 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique Comptabilité de l état Analyse Livre 2 - Produits Tome 3 -

Plus en détail

MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE

MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE Royaume du Maroc Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation ***** N DE/SPC MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE

Plus en détail

GFC SEPA Généralisation. Présentation des évolutions

GFC SEPA Généralisation. Présentation des évolutions GFC SEPA Généralisation Présentation des évolutions virtuelles 6 et 10/09/2012 1 Paramètres application Disparition de la notion zone SEPA et zone non SEPA Saisies et restitutions des coordonnées bancaires

Plus en détail

ANNEXE N 3 : CREDIT-BAIL ET LOCATION-VENTE

ANNEXE N 3 : CREDIT-BAIL ET LOCATION-VENTE ANNEXE N 3 : CREDIT-BAIL ET LOCATION-VENTE Les schémas d écritures n 1, 2 et 3 se rapportent à deux formules de location-vente qui devraient être les plus couramment utilisées dans les contrats de ce type

Plus en détail

INSTRUCTION. N 07-021-B1-O-M9 du 6 mars 2007 NOR : BUD R 07 00021 J AVANCES SUR FRAIS DE DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES ANALYSE

INSTRUCTION. N 07-021-B1-O-M9 du 6 mars 2007 NOR : BUD R 07 00021 J AVANCES SUR FRAIS DE DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES ANALYSE INSTRUCTION N 07-021-B1-O-M9 du 6 mars 2007 NOR : BUD R 07 00021 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique AVANCES SUR FRAIS DE DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES ANALYSE Nouvelles modalités

Plus en détail

Mode d emploi. des services en ligne. Employeurs régime général. Après authentification sur www.urssaf.fr vous naviguez dans un espace sécurisé

Mode d emploi. des services en ligne. Employeurs régime général. Après authentification sur www.urssaf.fr vous naviguez dans un espace sécurisé Mode d emploi des services en ligne Employeurs régime général Après authentification sur www.urssaf.fr vous naviguez dans un espace sécurisé VOUS ACCÉDEZ À L'ENSEMBLE DES SERVICES : Panorama des comptes

Plus en détail

v Les ressources affectées :

v Les ressources affectées : v Les ressources affectées : Parmi les principes fondamentaux du droit budgétaire figure le principe d universalité du budget qui comporte comme importante conséquence l interdiction d affecter certaines

Plus en détail

Les écritures de la comptabilité patrimoniale

Les écritures de la comptabilité patrimoniale Les écritures de la comptabilité patrimoniale En fin d exercice, il convient de vérifier si toutes les écritures relatives à la comptabilité patrimoniales ont bien été passées. Parmi ces dernières, il

Plus en détail

INSTRUCTION. N 10-015-A71 du 7 juin 2010 NOR : BCR Z 10 00046 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique du mois de juin 2010

INSTRUCTION. N 10-015-A71 du 7 juin 2010 NOR : BCR Z 10 00046 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique du mois de juin 2010 INSTRUCTION N 10-015-A71 du 7 juin 2010 NOR : BCR Z 10 00046 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique du mois de juin 2010 VISA ET VALIDATION DU PERMIS DE CHASSER AUPRÈS DES RÉGIES

Plus en détail

INSTRUCTION. N 05-028-A7 du 27 juin 2005 NOR : BUD R 05 00028 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique PERMIS DE CHASSER

INSTRUCTION. N 05-028-A7 du 27 juin 2005 NOR : BUD R 05 00028 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique PERMIS DE CHASSER INSTRUCTION N 05-028-A7 du 27 juin 2005 NOR : BUD R 05 00028 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique PERMIS DE CHASSER ANALYSE Instruction relative à la validation du permis de

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER ET CONTRAT DE PRELEVEMENT AUTOMATIQUE (POUR LE REGLEMENT DES FACTURES D'EAU)

REGLEMENT FINANCIER ET CONTRAT DE PRELEVEMENT AUTOMATIQUE (POUR LE REGLEMENT DES FACTURES D'EAU) M A I R I E D E REPUBLIQUE FRANCAISE Seyne-les-Alpes ALPES DE HAUTE PROVENCE : 04.92.35.00.42 : 04.92.35.18.98 : mairie@seynelesalpes.fr EXEMPLAIRE CLIENT (à conserver) REGLEMENT FINANCIER ET CONTRAT DE

Plus en détail

DISSOLUTIONS DE SOCIETES

DISSOLUTIONS DE SOCIETES DISSOLUTIONS DE SOCIETES Objectifs : o Présentation des objectifs, des modalités et des conséquences comptables et financières des opérations de dissolution des sociétés. Pré requis : o Connaissances en

Plus en détail

L audit des établissements publics locaux d enseignement

L audit des établissements publics locaux d enseignement L audit des établissements publics locaux d enseignement L audit des EPLE 1 ère partie : le déroulement d une mission d audit 2 ème partie : les principaux constats MNA - 06/03/2015 2 L audit des EPLE

Plus en détail

Compte général de l État : Compte de la Trésorerie et compte des variations du patrimoine

Compte général de l État : Compte de la Trésorerie et compte des variations du patrimoine Compte général de l État : Compte de la Trésorerie et compte des variations du patrimoine 167 e Cahier de la Cour des comptes Complément 2 Adopté le 10 juillet 2013 par l assemblée générale de la Cour

Plus en détail

Mode d emploi. des services en ligne. Tiers déclarants - Experts-comptables

Mode d emploi. des services en ligne. Tiers déclarants - Experts-comptables Mode d emploi des services en ligne Tiers déclarants - Experts-comptables Après authentification sur www.urssaf.fr vous naviguez dans un espace sécurisé VOUS ACCÉDEZ À L'ENSEMBLE DES SERVICES : Panorama

Plus en détail

Objet : Cadre budgétaire et comptable des établissements publics locaux d enseignement (EPLE)

Objet : Cadre budgétaire et comptable des établissements publics locaux d enseignement (EPLE) Paris, DIRECTION DES AFFAIRES FINANCIERES Sous direction du budget de la mission «enseignement scolaire» Bureau DAF A3 110 rue de Grenelle 75357 PARIS SP 07 re-eple.dafa3@education.gouv.fr DIRECTION GÉNÉRALE

Plus en détail

ENREGISTREMENT COMPTABLE DE LA TVA

ENREGISTREMENT COMPTABLE DE LA TVA ENREGISTREMENT COMPTABLE DE LA TVA I- La comptabilisation de la tva collectée C est une facture normale. Pour indiquer la TVA collectée, le fournisseur utilise le compte 44571 TVA collectée. II- TVA déductible

Plus en détail

OBJET : GERER LES CESSIONS ET LES OPPOSITIONS DANS BFC

OBJET : GERER LES CESSIONS ET LES OPPOSITIONS DANS BFC DOMAINE DEPENSE PROCESSUS REGLEMENT OBJET : GERER LES CESSIONS ET LES OPPOSITIONS DANS BFC date N de version Auteur Stade Novembre 2006 0 C.BRETELLE Transmis le 12 janvier 2007 DEFINITIONS ET PRINCIPALES

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

Produire le Compte Financier (module Compte Financier)...3

Produire le Compte Financier (module Compte Financier)...3 Manuel du module Compte Financier 1 Sommaire Produire le Compte Financier (module Compte Financier)...3 1. Présentation générale du module Compte Financier...5 1.1. A quoi sert le module Compte Financier?...5

Plus en détail

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr

COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013. OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr COMPTES ET CLASSES IUT GRENOBLE FEVRIER 2013 OLIVIER PARENT 06.16.71.46.72 oparent@seedsolutions.fr Vocabulaire : Débiter un compte signifie inscrire une somme au débit de ce compte Créditer un compte

Plus en détail

TOME III LA TENUE DES COMPTABILITES

TOME III LA TENUE DES COMPTABILITES 1 TOME III LA TENUE DES COMPTABILITES SOMMAIRE Préambule... 5 CHAPITRE 1 la comptabilité de l ordonnateur... 6 1. Principes généraux... 6 1.1 Objet de la comptabilité de l ordonnateur... 6 1.2 Registres

Plus en détail

Vu la loi n 47-96 relative à l'organisation de la région, promulguée par le dahir n 1-97-84 du 23 kaada 1417 (2 avril 1997) ;

Vu la loi n 47-96 relative à l'organisation de la région, promulguée par le dahir n 1-97-84 du 23 kaada 1417 (2 avril 1997) ; Décret n 2-09-441 du 17 moharrem 1431 portant règlement de la comptabilité publique des collectivités locales et de leurs groupements. (B.O. n 5814 du 18 février 2010). Vu la loi n 45-08 relative à l'organisation

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction générale de la Comptabilité publique Bureau 6C MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Direction générale des collectivités locales

Plus en détail

Contrat de prélèvement automatique pour la restauration scolaire, et l'accueil de Loisirs Associées à l Ecole (A.L.A.E.) (exemplaire Mairie)

Contrat de prélèvement automatique pour la restauration scolaire, et l'accueil de Loisirs Associées à l Ecole (A.L.A.E.) (exemplaire Mairie) DEPARTEMENT R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E de la HAUTE - GARONNE M A I R I E DE L H E R M Arrondissement de Muret 2 avenue de Gascogne Téléphone : 05 61.56.07.25 Télécopie : 05 61.56.11 82 E.mail:

Plus en détail

L AMORTISSEMENT III NOUVEAUTE AVEC L INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6

L AMORTISSEMENT III NOUVEAUTE AVEC L INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 L AMORTISSEMENT I DEFINITION L amortissement est la constatation comptable de l amoindrissement de la valeur d un élément d actif sur sa durée probable de vie. Les immobilisations demeurent les éléments

Plus en détail

Fiche n 6. Apurement du compte 158 «autres provisions pour charges»

Fiche n 6. Apurement du compte 158 «autres provisions pour charges» Fiche n 6 Apurement du compte 158 «autres provisions pour charges» Objet de la fiche La présente fiche a pour objet de préciser l utilisation du compte 158 «Autres provisions pour charges» 1 tout en rappelant

Plus en détail

(Economie, Finances et Industrie : Comptabilité publique ; Intérieur : Collectivités locales ; Education nationale : bureau DAF A3)

(Economie, Finances et Industrie : Comptabilité publique ; Intérieur : Collectivités locales ; Education nationale : bureau DAF A3) Circulaire du 31 mai 2001 (Economie, Finances et Industrie : Comptabilité publique ; Intérieur : Collectivités locales ; Education nationale : bureau DAF A3) Fonds communs des services d'hébergement des

Plus en détail

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise.

EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES. Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. EMPRUNTS OBLIGATAIRES EMIS PAR LES SOCIETES Objectif(s) : o Pré-requis : Conséquences du financement par emprunt obligataire dans le tableau de financement de l'entreprise. o Outils de mathématiques financières

Plus en détail

Octobre 2012. Guide du traitement budgétaire et comptable des créances irrécouvrables et des indus

Octobre 2012. Guide du traitement budgétaire et comptable des créances irrécouvrables et des indus Guide du traitement budgétaire et comptable des créances irrécouvrables et des indus 1 Sommaire Octobre 2012 Partie I Les créances irrécouvrables. I-Définition II-Plan des comptes. III-Obligations de provisionner

Plus en détail

Employeurs et autres débiteurs de cotisations

Employeurs et autres débiteurs de cotisations CLASSE 4 COMPTES DE TIERS La classe 4 comprend les comptes de tiers et reprend toutes les opérations du bilan autres que financières (classe 3) avec les tiers et qui se représentent dans le cadre des relations

Plus en détail

Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés

Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ 5 MARS 2009 Position du CNC relative au traitement comptable applicable aux cessions de créances futures dans le cadre de contrats de partenariats publics-privés 1/11

Plus en détail

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 1 RELATIF AUX NORMES COMPTABLES APPLICABLES AUX ETATS MEMBRES

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 1 RELATIF AUX NORMES COMPTABLES APPLICABLES AUX ETATS MEMBRES COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 1 RELATIF AUX NORMES COMPTABLES APPLICABLES AUX ETATS MEMBRES Directive n 03/11-UEAC-195-CM-22

Plus en détail

Activation de la gestion des effets - Paramétrage... 2 Préférences Dossier... 2 Fiche Client... 3

Activation de la gestion des effets - Paramétrage... 2 Préférences Dossier... 2 Fiche Client... 3 Activation de la gestion des effets - Paramétrage... 2 Préférences Dossier... 2 Fiche Client... 3 Gestion des effets... 4 Portefeuille des effets clients... 4 Effets négatifs... 5 Fiche Effet : Consulter,

Plus en détail

FIABILISATION ET CERTIFICATION DES COMPTES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE

FIABILISATION ET CERTIFICATION DES COMPTES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE Direction générale des finances publiques Direct FIABILISATION ET CERTIFICATION DES COMPTES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE Cartographie type du cycle de l'endettement long terme et de la trésorerie cour

Plus en détail

D exia CLF Banque. Conditions et Tarifs

D exia CLF Banque. Conditions et Tarifs D exia CLF Banque Conditions et Tarifs Mise à jour au 1 er octobre 2010 Sommaire Le compte bancaire... p. 3 Les règlements et encaissements... p. 3 Les opérations sur effets de commerce et Loi Dailly...

Plus en détail

Division Moyennes et Grande Entreprises Les éditions de Sage trésorerie. Sommaire

Division Moyennes et Grande Entreprises Les éditions de Sage trésorerie. Sommaire Les éditions de Sage trésorerie Sommaire 1. Préambule... 4 2. Trésorerie... 6 Paramétrage... 6 Edition des sociétés... 6 Edition des banques.... 7 Edition des natures.... 8 Edition des affectations des

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION SIMPLY SYNDIC

GUIDE D UTILISATION SIMPLY SYNDIC GUIDE D UTILISATION SIMPLY SYNDIC NOVEMBRE 2014 1 SOMMAIRE Installation Page 4 Démarrage et mise en route Page 5 1. CREATION DE LA COPROPRIETE 1.1 L IMMEUBLE Page 6 1.2 LES LOTS Page 7 1.3 LES COPROPRIETAIRES

Plus en détail

La dématérialisation des échanges et des moyens de paiement

La dématérialisation des échanges et des moyens de paiement La dématérialisation des échanges et des moyens de paiement Réunions Inter-cantonales en partenariat avec l AMF, Association des Maires de France. DDFiP du Cantal Mars 2012 1 1- La dématérialisation 2

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés. Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension. La petite caisse 1, 3 3

Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés. Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension. La petite caisse 1, 3 3 3 L encaisse Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Les éléments constitutifs 1 de l encaisse La gestion de l encaisse 1 Le contrôle interne

Plus en détail

Le guide des bonnes pratiques de l ordonnateur

Le guide des bonnes pratiques de l ordonnateur Le guide des bonnes pratiques de l ordonnateur Un autre point important relevé dans les observations des inspecteurs vérificateurs du Trésor Public est relatif à l existence de bonnes pratiques de gestion.

Plus en détail

Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre

Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre A - Notion sur la tenue des livres : 1) Notions Générales : La tenue des livres consiste à inscrire sur des registres comptables les différentes

Plus en détail

Section 1 La Spécialité. Section 4 L unité. Section 2 L Annualité. Section 5 L Universalité. Section 3 Le caractère limitatif des crédits

Section 1 La Spécialité. Section 4 L unité. Section 2 L Annualité. Section 5 L Universalité. Section 3 Le caractère limitatif des crédits Section 1 La Spécialité Section 4 L unité Section 2 L Annualité Section 5 L Universalité Section 3 Le caractère limitatif des crédits Section 6 La Sincérité Raymond FERRETTI 2 Raymond FERRETTI 3 art. 7.I

Plus en détail

Décret royal n 330-66 du 21/04/1967 (10 moharrem 1387) portant règlement général de comptabilité publique. (B.O. n 2843 du 26/04/1967, p. 452).

Décret royal n 330-66 du 21/04/1967 (10 moharrem 1387) portant règlement général de comptabilité publique. (B.O. n 2843 du 26/04/1967, p. 452). Décret royal n 330-66 du 21/04/1967 (10 moharrem 1387) portant règlement général de comptabilité publique. (B.O. n 2843 du 26/04/1967, p. 452). LOUANGE A DIEU SEUL! Nous, Amir Al Mouminine, Roi du Maroc

Plus en détail

Directive sur les services de paiement

Directive sur les services de paiement Directive sur les services de paiement Les principales dispositions - Novembre 2009 La Directive sur les Services de Paiement (DSP) est entrée en vigueur le 1er novembre dernier conformément à l Ordonnance

Plus en détail

1. Définition des composantes de la trésorerie

1. Définition des composantes de la trésorerie Avis n 2015-06 du 3 juillet 2015 relatif à la norme 10 «Les composantes de la trésorerie» du Recueil des normes comptables de l Etat Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 3 juillet

Plus en détail

Objet : délivrance des formules numérotées de reçus et justification de leur utilisation.

Objet : délivrance des formules numérotées de reçus et justification de leur utilisation. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Paris, le 16 février 2015 Service juridique Pôle partis politiques Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SPP/MP Objet : délivrance des formules numérotées de reçus et justification

Plus en détail

Documents comptables et archives

Documents comptables et archives ocuments comptables et archives Les références BO n 24 du 16 juin 2005 Instruction n 2005-003 du 22-2-2005 : NOR : MENA0501142J RLR : 9-1 Instruction de tri et de conservation pour les archives reçues

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI Décret n 2001-0012/PR/MEFPCP portant règlement général sur la comptabilité publique. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DU GOUVERNEMENT VU La Constitution

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE PAIEMENT EN LIGNE DES RECETTES PUBLIQUES LOCALES TIPI TITRE. entre

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE PAIEMENT EN LIGNE DES RECETTES PUBLIQUES LOCALES TIPI TITRE. entre CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE PAIEMENT EN LIGNE DES RECETTES PUBLIQUES LOCALES TIPI TITRE entre LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE L AVANCE et la DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES

Plus en détail

DIRECTIVE N 06/2009/CM/UEMOA PORTANT LOIS DE FINANCES AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 06/2009/CM/UEMOA PORTANT LOIS DE FINANCES AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 06/2009/CM/UEMOA PORTANT LOIS DE FINANCES AU SEIN DE L UEMOA LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION

Plus en détail

Gestion des fonds dans le bilan et hors du bilan de letat

Gestion des fonds dans le bilan et hors du bilan de letat SAGEFI Directive dexøcution No 18 07.018.01 Gestion des fonds dans le bilan et hors du bilan de letat Emetteur : Destinataires : Service d analyse et de gestion financières (SAGEFI) Secrétaires généraux

Plus en détail

INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 EPLE

INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 EPLE INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 EPLE TOME 1 - BUDGET TOME 2 - CADRE COMPTABLE TOME 3 - COFI RCBCM9_6.doc 1/229 Texte Instruction 11. TITRE 1 : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX

Plus en détail

SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE

SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE SFT Instr. 1.1.1 INSTRUCTION DE TRAVAIL : GESTION D UNE CAISSE Sommaire 1. Demande d ouverture d une caisse... 2 1.1 Démarche de l institut... 2 1.1.1 Spécimen de signature... 2 1.2 Démarche du SFT...

Plus en détail

Vu le décret royal n 136-65 du 7 safar 1385 (7 juin 1965) proclamant l'état d'exception ;

Vu le décret royal n 136-65 du 7 safar 1385 (7 juin 1965) proclamant l'état d'exception ; Décret royal n 330-66 du 10 moharrem 1387 (21 avril 1967) portant règlement général de comptabilité publique. (Bulletin officiel n 2843 du 26/04/1967 (26 avril 1967)) LOUANGE A DIEU SEUL! Nous, Amir Al

Plus en détail

FAQ SEPA Dispositions générales Qu est-ce qu un virement SEPA? Qu est-ce qu un prélèvement SEPA?

FAQ SEPA Dispositions générales Qu est-ce qu un virement SEPA? Qu est-ce qu un prélèvement SEPA? FAQ SEPA Dispositions générales Auprès de qui puis-je domicilier un virement ou un prélèvement SEPA? Combien coûte un virement/prélèvement SEPA? Ma banque peut-elle appliquer des dates de valeur sur la

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

revenus locatifs perçus au titre de conventions d occupation précaire (2).

revenus locatifs perçus au titre de conventions d occupation précaire (2). Secrétariat Général Direction des finances NOT99R315DFI Note à l'attention de Mesdames et Messieurs les Chefs des services financiers sous couvert de Mesdames et Messieurs les Délégués régionaux et Directeurs

Plus en détail

Direction Spécialisée des Finances Publiques pour l AP-HP. Intervention du 10 sept. 2013 de M. Christian THALAMY, Directeur

Direction Spécialisée des Finances Publiques pour l AP-HP. Intervention du 10 sept. 2013 de M. Christian THALAMY, Directeur Direction Spécialisée des Finances Publiques pour l AP-HP Intervention du 10 sept. 2013 de M. Christian THALAMY, Directeur DIRECTION SPECIALISEE DES FINANCES PUBLIQUES POUR L AP-HP Elle fait partie du

Plus en détail

Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques

Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques Les moyens de règlement des dépenses publiques et les moyens d'encaissement des recettes publiques L arrêté du 24 décembre 2012, publié au JORF n 0301 du 27 décembre 2012 texte 13, portant application

Plus en détail

Financement des créances professionnelles. Innovation Trésorerie Croissance International Création Transmission oseo.fr

Financement des créances professionnelles. Innovation Trésorerie Croissance International Création Transmission oseo.fr Financement des créances professionnelles Innovation Trésorerie Croissance International Création Transmission oseo.fr Financement des créances professionnelles Avances de trésorerie Engagements par signature

Plus en détail

Guide du Vérificateur

Guide du Vérificateur Guide du Vérificateur Deuxième édition Décembre 2013 DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE INSPECTION GENERALE DU TRESOR SOMMAIRE Sommaire 2 Préface.3 Introduction..4 PREMIERE PARTIE

Plus en détail

Comptabilité de l état

Comptabilité de l état Instruction codificatrice N 05052PR du 14 décembre 2005 NOR : BUD R 05 00052 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique Comptabilité de l état Analyse Livre 7 Trésorerie Date d application

Plus en détail