Communication et médiation des sciences en Albanie: analyse des opinion des futur enseignants, chercheur, journalistes.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communication et médiation des sciences en Albanie: analyse des opinion des futur enseignants, chercheur, journalistes."

Transcription

1 Communication et médiation des sciences en Albanie: analyse des opinion des futur enseignants, chercheur, journalistes. Communication and mediation of sciences in Albania: survey on opinions of future teachers, researchers, journalists. Dr. Edlira Prenjasi, Département de Physique, Université de Shkodër, Albanie Prof. Halil Sykja, Département de Physique, Université de Tiranë, Albanie Prof. Artan Haxhi, Département des Sciences de l Éducation, Université de Shkodër, Albanie Résumé Le fond collectif des connaissances technico-scientifiques et industrielles, est d'une grande importance pour le développement harmonieux futur de la Société. Les Sciences, sont basées sur ce «fond» et leur communication, médiation et enseignement prend nécessairement un rôle primordial pour leur développement et enrichissement permanent. En ce début du nouveau millénaire, la science, la technologie et la société sont en train de subir des changements radicaux clairement visibles. L évolution des technologies et la croissance exponentielle du volume des connaissances scientifique ont produit de profonds changements dans nos vies et dans la culture. Les développements scientifiques et technologiques offrent beaucoup plus de possibilités pour améliorer les conditions de vie dans le monde en général et de chaque pays en particulier. Les connaissances scientifiques en accroissement, évoluent de plus en plus profondément la conception du monde qui nous entoure. En Albanie, la question de la communication des sciences et de la technique, spécialement après la formation de l Etat albanais en 1912, a toujours été au centre du débat public, ainsi que des questions comme l efficacité du processus de communication scientifique ; son impact social et culturel dans le contexte de la préparation des citoyens ; la préparation des jeunes pour les études supérieurs, etc De profonds changements dans les caractéristique sociales, politiques et économiques, ainsi que le potentiel de l ouverture du pays à l Union Européenne et au-delà, a mis en évidence, dans certains cas aigus, des problèmes tels que la personnalisation de recherche de raffinement constant avec l évolution de la société et de la technologie. Cette proposition envisage analyser les opinions des futurs enseignants, journalistes, chercheurs, qui étudient à l Université «L.Gurakuqi» de Shkodër, le plus grand centre de l'éducation, de recherche scientifique et de la culture dans le Nord de l'albanie. Mots clés communication scientifique ; enseignements des sciences ; apprentissage des sciences ; formation des médiateurs scientifique ; didactique des sciences. Abstract The collective fund of knowledge in Science and Technology is particularly important for the harmonious development of the society in the future. The permanent development of the Sciences is based on this «fund» and the communication and mediation, as well as the teaching of Sciences necessarily takes a primordial role for the development of a country. In this beginning of the New Millenary, Science, Technology and the Society are going to have big, radical and clearly visible changes. The evolution of technologies and the exponential growth of the volume of scientific knowledge have produced big changes in our lives and in our culture. The development in science and technology offer much more possibilities for ameliorating the standard of lives in every country as well as everywhere in the world. The scientific knowledge, being permanently growing, contributes to the evolution of our concepts about the world around us. In Albania, the problem of science communication information in technology progress, especially after the creation of the relatively recent Albanian State in 1912 has been permanently in the focus of the public debate. The same is true for the efficiency of the process of science communication, of the teaching process of sciences, it s social and cultural impact in the context of the preparation of future citizens of the country, the preparation of the students for university studies etc. Profound changes in the social, political and economic characteristics of our country, as well as the complete opening of the country towards international community in general and European in particular, has put in evidence-sometimes in an acute manner

2 problems concerning the personalisation of scientific research, coping scientific research with the new reality now existing in our country, as well as the evolution of science and technology in the world. This paper aims to show an analysis of opinions of future teachers, journalists, researchers who are studying in the University Luigj Gurakuqi of Shkodër, which is the biggest centre of education of culture and scientific research in the northern part of Albania. Key words science communication; teaching sciences; learning sciences; education and training of scientific communicators and mediators; science education. La Communication Scientifique dans le contexte albanais En ce début du nouveau millénaire, tout le monde subit le charme de la croissance exponentielle du volume des connaissances techniques et scientifiques, si bien que celles des profonds changements, que l évolution des technologies produit dans nos vies et dans notre culture. En Albanie, le "fond collectif" des connaissances technico-scientifiques, a été créé principalement après la formation de l'etat albanais, après une très longue période d occupation Ottomane. Pendant cette période le pays était presque entièrement coupée du reste de l Europe Occidentale juste au moment quand les sciences ont commencé a ce développer et prendre l aspect que nous connaissons aujourd hui. Le fond collectif est d'une grande importance pour le développement harmonieux de la société, ainsi que pour le progrès dans d'autres domaines de la connaissance, de la communication et de l'information. Les branches scientifiques sont à la base de ce «fond» et leur enseignement, ainsi que leur communication et diffusion au public en général, joue un rôle de premier plan dans le développement même du fond, de sa richesse et sa mise à jour permanente. La diffusion des nouveaux paradigmes, de nouvelles réalisations de la science, leur communication et médiation au public, aussi bien que leur 'enseignement et l'apprentissage, en Albanie, ainsi que dans d'autres pays de l'europe et du Monde, a toujours été d'une importance particulière. Il est difficile de dire qu'il y avait une période de «calme» où les acteurs principaux de cette question n'ont pas été préoccupé par des questions telles que: l'efficacité du processus de l'enseignement et l'apprentissage ; l'impact du développement social et culturel de ce processus, dans le cadre de la préparation des citoyens sur nombreux aspects, en particulier, la préparation des jeunes femmes et les jeunes aux études supérieures, pour leurs formations dans des domaines pertinents. Traditionnellement, dans notre pays, la tâche de la diffusion des sciences et des techniques a été confiée surtout à l école où aux universités et respectivement aux enseignants et professeurs des matières scientifiques. La télévision, les revues qualifiées, les livres relatifs à la thématique, les Musées des Sciences ont été aussi utilisés, surtout comme instruments de support aux institutions de l éducation. Cependant, nous constatons que pour une partie de la jeunesse de notre pays, existe une sorte de «crise de réputation» des sciences, surtout pour les sciences dures - une «crise» qui se traduit par le manque du désir des jeunes d étudier ces disciplines, et de les choisir comme matière d étude universitaire, ainsi qu existe le manque du désir de choisir la futur carrière de la vie dans ces domaines, qui sont sans doute difficile et qui nécessitent un effort particulier pour être abordés. Bien sûr, il faut mettre aussi l'accent sur des questions tels que le niveau de préparation des enseignants, leur formation continue, leur motivation au travail et sur la motivation des jeunes aux études scientifiques, l amélioration du niveau technologique à échelle nationale, etc. Mais, il est évident que la tradition maintenant consolidé de notre pays de faire la communication scientifique à travers des institutions de l éducation, va être complété par de nouveaux éléments tels que la diffusion des sciences et la communication à toute la société qui perçoit les développements scientifiques et technologiques, la

3 croissance des connaissances scientifiques, le changement de plus en plus profond de concept que nous avons sur le monde qui nous entoure. Pour cet raison, nous avons cherché l opinion des nos étudiants de l Université de Shkodër, qui, comme les étudiants de tous le monde, constituent la part de la société la plus sensible aux changements sociaux, culturelle, politique, et plus spécifiquement dans le domaine de la communication scientifique, objet du présent travail. La recherche des opinions des futur enseignants, chercheur, journalistes à l université «L.Gurakuqi» de Shkodër : L université «L.Gurakuqi» de Shkodër, en Albanie, est une Institution Nationale de l'enseignement Supérieur et de la Recherche, (ancienne Ecole Supérieure Pédagogique "Luigj Gurakuqi"), qui dépend du Ministère de l'éducation et de Recherches Scientifiques. L Université dispose de six facultés: la Faculté des Sciences Naturelles, des Sciences Sociales, des Langues Étrangères, des Sciences de l'éducation, du Droit et de l Économie et 24 Départements. Elle constitue le plus grand centre de l'éducation, de recherche scientifique et de la culture dans le Nord de l'albanie, et au fil des ans, elle a formé et qualifié des milliers d enseignants dans les branches de linguistique-littérature, géographie-histoire, mathématiquesphysique et chimie-biologie. Le relief géographique de la Région de Shkodër, est dominé par des montagnes, et un grand pourcentage de la population, 62,3%, vit dans des villages (la région compte 269 villages); dans certaines zones particulières, ce pourcentage atteint les valeurs de 89% et 82 %. Les écoles dans cette région jouent un rôle important en offrant, aux enfants et aux jeunes, un accès à l'éducation. Chaque année, environ enfants sont inscrits dans les écoles primaires et environ sont inscrits dans les écoles secondaires. L'Université de Shkodër joue un rôle de pont entre les écoles et les communautés villageoises, aussi parce qu'une partie des enseignants qui s y qualifient, retournent travailler dans leur village d'origine. Nous nous sommes intéressées au cas particulier des nos étudiants qui représentent des futurs enseignants, futurs journalistes, futurs chercheurs, soit dans le domaine des sciences naturelles,soit des sciences humaines et sociales. Nous leur avons demandé (28 futur enseignants des sciences ou chercheur + 46 futur enseignants de langue et littérature ou future journalistes) de répondre à un questionnaire contenant 11 propositions. Les réponses devraient être faites selon les «5 points» de l échelle de Likert : Pleinement d accord (Pd A), d accord (d A), pas sur (PS), pas d accord (Pd A), entièrement pas d accord (EPd A). Enfin, nous avons regroupé une gamme des structures, institutions, organisations diverses qui développent, appuient, promeuvent la communication scientifique, et nous avons demandé aux sujets de les ranger dans un ordre décroissant à partir de la meilleure. Considérations : Les propositions englobent différents aspect du problème de la communications scientifique, tel par exemple : la self évaluation faite par les sujets liée à leur préparation universitaire en tant que futurs communicateurs des sciences ; l évaluation faite par les sujets pour l école comme une structure où l on peut développer la communication scientifique ; l évaluation que les sujets font pour leur formation sur la communication scientifique ; l évaluation qu ils font pour le statut de l enseignant comme communicateur des sciences par rapport au territoire de exercice de leur profession, aussi bien que les habitants de cet territoire. 1.Évaluation des sujets sur leur préparation et leur formation en tant que futurs communicateurs des sciences : Selon les données collectées, nos sujets ont en général, une attitude positive envers la formation qu'ils reçoivent au cours de leurs études universitaires. Ils pensent que cette préparation constitue la base pour entreprendre non seulement la profession d enseignant, chercheur où de journaliste, etc, mais aussi de communicateur des sciences. En particulier, 93% d entre eux, se disant appartenir aux deux branches, scientifique et humaine, répondent d être Pleinement d A ou d A sur la proposition (1.1) : «un enseignant des matières scientifiques est aussi un communicateur des sciences». 50% des sujets des branches

4 scientifique et 63% des sujets des branches humaine, répondent d être Pleinement d A ou d A sur la proposition (1.2) : «Les matières scientifiques que j ai étudié pour devenir un enseignant(e) de ces disciplines donnent suffisamment de bases pour la communication scientifique». Il y a des différences d opinion concernant la proposition 1.3: L étude de la didactique des sciences est plus que suffisante pour devenir un communicateur des sciences. 85% des sujets des branches scientifique répondent d être Pleinement d A où d A, contre 39% des sujets des branches humaine. Il y a aussi des différences d opinion concernant la proposition 1.4: «Un journaliste qualifié (e) pour d une rubrique scientifique des medias est un communicateur des sciences». Entre les sujets des branches scientifiques, 43% répondent d être Pleinement d A ou d A, et 21% répondent d être Pas d A et E Pas d A, à différence des sujets des branches humaine, que répondent d être P d A ou d A à la mesure de 61%, et Pas d A et E Pas d A à la mesure de 9%. Il y a presque un 30% de PS pour les deux catégories de sujets. Doit être mis en évidence que presque tous les sujets, 96% des scientifiques et 98 % des humaines, «considèrent nécessaire d avoir un master en communication scientifique». (proposition 1.5) 2. L évaluation faite par les sujets pour l école comme une structure ou la communication scientifique se poursuit continuellement: Les données recueillis, nous ont surpris un peu, notamment par ce que, d une part, la plupart de nos sujets ont confiance à l école comme une institution qui éduque les générations et, au même temps, développe la communication des sciences (89% des sujets étudiants des branches scientifiques et 85% des sujets étudiants des branches humaines, répondent d être Pleinement d A où d A avec la proposition 2.1 : «L école est le meilleur lieu pour la communication scientifique»), mais, d autre part, leur vision pour cette institution reste fermée entre les murs de cette même école. (Notamment, 66% des sujets étudiants des branches scientifique et 62% des sujets étudiants des branches des sciences humaines, répondent d être PS où Pas d A et E Pas d A, avec la proposition 2.2 : «L école doit être transformée en un lieu ouvert pour le publique adulte durant les activités de la communication scientifique». 3. Évaluation des sujets sur le rôle des enseignants comme communicateur des sciences par rapport au territoire et les gens qui y vivent : Selon les données collectées, la plupart des nos sujets ne sont pas satisfaits de la représentation pour le public des arguments scientifique liée directement à la vie quotidienne et pour lequel les gens sont intéressé a apprendre en manière plus approfondit. En particulier, 75% des sujet des branches scientifique et 85% des sujet des branches humaine, répondent d être PS, Pas d A ou E Pas d A à la proposition 3.1: «Dans ma ville ou village, le lieu ou j habite, les arguments scientifiques lie avec les problèmes de la vie quotidienne, sont amplement présents à la conscience d un large public». À la proposition 3.2: «Dans ma ville ou village, les gens considèrent l enseignant comme une figure de référence pour ce qui concerne les arguments scientifiques auxquels ils s intéressent et aime approfondir», 43% des sujets des branches scientifique répondent d être Pleinement d A ou d A, contre 26% des sujets des branches humaine. 4. Évaluation des sujets sur le structure plus adapte à développer, appuyer et promouvoir la communications scientifique : Nous avons regroupé les suivante structures, institutions et organisations : Académi des Sciences; École, Université et Institutions de Recherche ; Agences de Recherche; Ministère de l Education et de la Recherche ; Associations sur la diffusion des sciences ; Livres ; Musée des Sciences ; Projets et Conférence ; Network ; Magasin ; Médias en général, et nous avons demandé aux sujets de les énumérer dans l'ordre décroissant, du plus adapte et ainsi de suite. Les sujets des branches scientifique, classent aux premiers places l École, l Académi des Sciences, Université et Institutions de Recherche ; Agences de Recherche. De 4ème jusque à 7ème, le Ministère de l Education et de la Recherche, les Associations sur la diffusion des sciences, les Conférences Scientifique, Livres sur des arguments scientifique, Musée des Sciences et des Projets spécifique sur la communication des sciences. De 8ème jusque à 12ème, ils classent Network et Magasin qualifié sur la communication scientifique. Au 13ème et dernière place, le plupart des nos sujets (61 %) classent les Médias en général.

5 Les sujets des branches humaine, classent aux premiers places, l Académi des Sciences, l École, Université, Institutions de Recherche et Agences de Recherche. De 4ème jusque à 7ème, Projets spécifique sur la communication des sciences, les Conférences Scientifique, Musée des Sciences, le Ministère de l Education et de la Recherche. De 8ème jusque à 11ème, ils classent Livres sur des arguments scientifique, Network et Magasin qualifié sur la communication scientifique, et Associations sur la diffusion des sciences. Au 13ème et dernière place, 48% des nos sujets, classent les Médias en général. Conclusions : Les futurs enseignants, chercheurs, journalistes et étudiants albanais des branches scientifiques et humaines se sentent, en général, des principaux acteurs dans le processus de la communication et la diffusion des connaissances scientifiques. Ils ont confiance à leur formation scientifique acquise durant les cours universitaires. Au même temps, ils désirent poursuivre des études, qui ont pour but spécifique la communication et la diffusion des connaissances scientifique. Ils ont confiance aux institutions scientifiques consolidées depuis des siècles tel les Académies, des universités, mais ils ont moins de confiance a la politique et les medias en général. Á l heure actuelle, devient évidente la nécessité de financer des programmes Nationaux, comme, par exemple, «Science en Société», en France, la préparation par assentiment des titres d études des «Master sur la Communication Scientifique», le soutien et la promotion des activités de la diffusion scientifique á l échelle National et International. Bibliographie Allegra, M., Prenjasi, E., Haxhi, A. (2012). The integration of e-learning at school: the perspective of preservice teachers of Region of Shkodër, Albania. 6th International Technology, Education and Development Conference, INTED2012 Proceedings, ISBN , 5-7 March, Valencia, Spain Council of Ministers, National Agency on Information Society (2009). Cross Cutting Strategy on Information Society, Tirana, Albania Prenjasi, E., (2010), An open environment for science education activities, The Teacher Journal, Ministry of Education and Science, pg.6 Albania Prenjasi, E., (2009), Learning Physics by Playing, The Teacher Journal, Ministry of Education and Science, pg.11 Albania Sykja, H. (2005). Sulla situazione del Sistema Universitario in Albania e del suo ruolo per lo sviluppo della cultura, della scienza e del integrazione del paese. Dialogo Oggi, Catholic Institute Anton Luli, Tirana, Albania Sykja, H. (2007). Problemi d insegnamento di fisica nelle scuole pre-universitarie in Albania. Dialogo Oggi, Catholic Institute Anton Luli, Tirana, Albania

DIFFICULTES D'APPRENTISSAGE, ECHEC SCOLAIRE, RÉUSSITE... MAIS AU FOND, A QUOI CELA EST-IL DU?

DIFFICULTES D'APPRENTISSAGE, ECHEC SCOLAIRE, RÉUSSITE... MAIS AU FOND, A QUOI CELA EST-IL DU? DIFFICULTES D'APPRENTISSAGE, ECHEC SCOLAIRE, RÉUSSITE... MAIS AU FOND, A QUOI CELA EST-IL DU? Marie-Louise ZIMMERMANN Docteure ès Sciences de l Éducation École Jean Piaget, LDES, Université de Genève MOTS-CLEFS

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université ParisDauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE V : Concepts et Langages EA 4509 Sens Textes Informatique Histoire T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline : Linguistique

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Extension Program 2014-15 VACANCES SCOLAIRES Maternelles/Primaires et Collège/Lycées AMERICAN SCHOOL OF PARIS. Founded 1946. Text

Extension Program 2014-15 VACANCES SCOLAIRES Maternelles/Primaires et Collège/Lycées AMERICAN SCHOOL OF PARIS. Founded 1946. Text AMERICAN SCHOOL OF PARIS Extension Program 2014-15 Founded 1946 Text 1 Inscriptions et règlements doivent se faire en ligne via notre site internet. Votre choix d activité établi (pour le secondaire uniquement).

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

EUREKA Tourism et Projets Européens

EUREKA Tourism et Projets Européens EUREKA Tourism et Projets Européens Jean-Bernard TITZ jbtitz@dev-help.fr Activités principales Accompagnement des PME innovantes dans le montage de partenariats technologiques et financiers avec comme

Plus en détail

PariS ScienceS & LettreS. Sapere Aude

PariS ScienceS & LettreS. Sapere Aude PariS ScienceS & LettreS Sapere Aude PSL, a federal research university in the Very heart of PariS PSL was born as the result of the strategic alliance of 25 prestigious French institutions sharing a common

Plus en détail

Integrated Music Education: Challenges for Teaching and Teacher Training Presentation of a Book Project

Integrated Music Education: Challenges for Teaching and Teacher Training Presentation of a Book Project Integrated Music Education: Challenges for Teaching and Teacher Training Presentation of a Book Project L enseignement intégré de la musique: Un défi pour l enseignement et la formation des enseignants

Plus en détail

Sawsen Lakhal. Ce que représente PeDTICE pour moi

Sawsen Lakhal. Ce que représente PeDTICE pour moi Sawsen Lakhal Ce que représente PeDTICE pour moi En tant que nouvelle professeure, PeDTICE représente pour moi des occasions de rencontres très enrichissantes. Ces rencontres permettent un codéveloppement

Plus en détail

Master en Histoire Européenne Contemporaine. Master académique

Master en Histoire Européenne Contemporaine. Master académique Master en Histoire Européenne Contemporaine Master académique an interdisciplinary faculty accompanying the development of society in its social, economic, cultural, political and educational aspects «une

Plus en détail

Towards a sustainable university-enterprise partnership scheme in Tunisia. Practical Training at Saarland University 29-30 November 2010

Towards a sustainable university-enterprise partnership scheme in Tunisia. Practical Training at Saarland University 29-30 November 2010 Towards a sustainable university-enterprise partnership scheme in Tunisia Practical Training at Saarland University 29-30 November 2010 La Grande Région SaarLorLux Luxembourg Lorraine (France) Huit Facultés

Plus en détail

L apprentissage tout au long de la vie, une perspective européenne.

L apprentissage tout au long de la vie, une perspective européenne. L apprentissage tout au long de la vie, une perspective européenne. Erasmus + : enjeux et opportunités pour l Enseignement supérieur en Bretagne Brest, Rennes, 27 novembre 2013 Jean-Marie Filloque Vice-président

Plus en détail

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-8a-v1 1 / 7 8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français

Plus en détail

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT MODERN LANGUAGES DEPARTMENT Common Assessment Task 3 YEAR 9 Je m appelle Ma classe Mark 20 10 19 22 16 13 Total Effort Instructions For this extended piece of homework, you are going to learn and write

Plus en détail

La participation d'un éditeur à l'intégration des données pour la communauté des astrophysiciens

La participation d'un éditeur à l'intégration des données pour la communauté des astrophysiciens L éditeur partenaire des communautés scientifiques La participation d'un éditeur à l'intégration des données pour la communauté des astrophysiciens Paris, Gfii, 12 février 2014 Jean-Marc Quilbé P-DG Présentation

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN

PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN Présentation publique du jeudi 10 septembre, 2009 Public presentation of Thursday, September

Plus en détail

ESPE ACADEMIE BORDEAUX Référence GALAXIE : 69

ESPE ACADEMIE BORDEAUX Référence GALAXIE : 69 ESPE ACADEMIE BORDEAUX Référence GALAXIE : 69 Numéro dans le SI local : 0076 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 71-Sciences de l'information et de

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Cours de didactique du français langue étrangère (*) French as a foreign language (*)

Cours de didactique du français langue étrangère (*) French as a foreign language (*) FORMULAIRE DESTINE AUX DEMANDES DE BOURSE DURANT L ETE FORM TO BE USED FOR APPLICATIONS FOR A SUMMER SCHOLARSHIP Wallonie-Bruxelles International Service des Bourses d études 2, Place Sainctelette 1080

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

UN PEU DE VOTRE CŒUR EST TOUJOURS À LYON... A PIECE OF YOUR HEART IS FOREVER IN LYON...

UN PEU DE VOTRE CŒUR EST TOUJOURS À LYON... A PIECE OF YOUR HEART IS FOREVER IN LYON... UN PEU DE VOTRE CŒUR EST TOUJOURS À LYON... A PIECE OF YOUR HEART IS FOREVER IN LYON... Diplômé(e)s et futur(e)s diplômé(e)s, les moments passés sur le campus d EMLYON ne s oublient pas... Etre membre

Plus en détail

Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business

Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business 2009-1-TR1-LEO05-08630 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

Parenthood and social reproduction(esther N. Goody)

Parenthood and social reproduction(esther N. Goody) Parenthood and social reproduction(esther N. Goody) Les stratégies que les parents adoptent pour accomplir les différentes tâches relatives à leur rôle sont fortement contraintes par le système social

Plus en détail

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France Stages de recherche dans les formations d'ingénieur Víctor Gómez Frías École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France victor.gomez-frias@enpc.fr Résumé Les méthodes de l ingénierie ont été généralement

Plus en détail

Atelier : Formation. Rapport du Groupe 1. Brainstorming Formation actuarielle. 1. Système de formation

Atelier : Formation. Rapport du Groupe 1. Brainstorming Formation actuarielle. 1. Système de formation Atelier : Formation Rapport du Groupe 1 Brainstorming Formation actuarielle 1. Système de formation Formation universitaire ou Système examens (système anglo-saxon) Conciliation entre les deux: Formation

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

HOSPEDALE DE FUTURO : QUALI PROSPETTIVE? L HOPITAL DEMAIN : QUELLES PERSPECTIVES?

HOSPEDALE DE FUTURO : QUALI PROSPETTIVE? L HOPITAL DEMAIN : QUELLES PERSPECTIVES? HOSPEDALE DE FUTURO : QUALI PROSPETTIVE? L HOPITAL DEMAIN : QUELLES PERSPECTIVES? Il ruolo della IAAS nei programmi europei Le rôle de l'international Association for Ambulatory Surgery Surgery dans les

Plus en détail

Faire parvenir votre candidature avant le 2011 à : Send your application before, 2011 to: 789, rue Beaulieu 789, rue Beaulieu

Faire parvenir votre candidature avant le 2011 à : Send your application before, 2011 to: 789, rue Beaulieu 789, rue Beaulieu PSYCHO-ÉDUCATEUR(TRICE) PSYCHOEDUCATOR Située le long du Golfe St-Laurent, son territoire comprend dix villages anglophones et quatre villages francophones, s échelonnant de Kégaska à Blanc Sablon, incluant

Plus en détail

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK ECVET system for No borders in tourism hospitality European Training and Work N.E.T.WORK 147788--1-IT-ECVET Units of learning outcomes What methods have you used? Le projet a pris en compte, à l avance

Plus en détail

Chercheurs: une carrière? Des carrières!

Chercheurs: une carrière? Des carrières! Chercheurs: une carrière? Des carrières! Pierre Feyereisen ASBL Objectif Recherche, le 6 mai 2011 Plan Introduction: les problèmes La diversité des carrières Réflexions et analyses Faciliter les transitions

Plus en détail

PeTEX Plateforme pour e-learning et expérimentation télémétrique

PeTEX Plateforme pour e-learning et expérimentation télémétrique PeTEX Plateforme pour e-learning et expérimentation télémétrique 142270-LLP-1-2008-1-DE-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing:

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

CONVERSATION PRISM THE VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX. Visio-conférence de Brian SOLIS

CONVERSATION PRISM THE VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX. Visio-conférence de Brian SOLIS THE CONVERSATION PRISM VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX Visio-conférence de Brian SOLIS Votre entreprise a besoin d aide pour définir sa stratégie digitale? Se présentant lui-même comme un geek,

Plus en détail

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL FINANCIAL ADMINISTRATION ACT SPECIAL WARRANT

LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL FINANCIAL ADMINISTRATION ACT SPECIAL WARRANT SPECIAL WARRANT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES MANDAT SPÉCIAL Pursuant to subsections 19(2) and (3) of the Financial Administration Act, the Commissioner in Executive Council hereby issues this

Plus en détail

D R A F T (a work in progress destined to always be incomplete, the way all dictionaries are, because people and languages constantly evolve )

D R A F T (a work in progress destined to always be incomplete, the way all dictionaries are, because people and languages constantly evolve ) D R A F T (a work in progress destined to always be incomplete, the way all dictionaries are, because people and languages constantly evolve ) Glossary/Glossaire The enclosed list includes many of the

Plus en détail

AVOB sélectionné par Ovum

AVOB sélectionné par Ovum AVOB sélectionné par Ovum Sources : Ovum ovum.com «Selecting a PC Power Management Solution Vendor» L essentiel sur l étude Ovum AVOB sélectionné par Ovum 1 L entreprise britannique OVUM est un cabinet

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016 CHECKLIST FOR APPLICATIONS Please read the following instructions carefully as we will not be able to deal with incomplete applications. Please check that you have included all items. You need to send

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies)

Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies) Règlement sur les avis relatifs aux dépôts non assurés (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2008-64

Plus en détail

RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE

RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE CALL FOR PAPERS / APPEL A COMMUNICATIONS RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE The Conference Rethinking

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

Les Ontariens rejettent catégoriquement le projet de création d une école afrocentriste

Les Ontariens rejettent catégoriquement le projet de création d une école afrocentriste ÉCOLE AFROCENTRISTE EN ONTARIO Pour diffusion immédiate PAGE 1 DE 5 Les Ontariens rejettent catégoriquement le projet de création d une école afrocentriste La vaste majorité des répondants sont d accord

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE European University Association Association Européenne de l'université Copyright 2008 par l Association Européenne de l Université

Plus en détail

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos L A P P R E N T I S S A G E E N P R O F O N D E U R Présenté par : Michael Lafontaine, CGA, M. Fisc. Bruce Lagrange, CA, M. Sc. Patricia Michaud, CA, MBA Francis Belzile, CA, M. Fisc. Janie Bérubé, CA,

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Descriptif de la Bourse: Ce programme autrefois appelé «Fulbright

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

Persée. http://www.persee.fr. Conversion ou reniement? Modalités d'une adhésion ambiguë des chrétiens à l'islam (XVIe-XVIIe siècles)

Persée. http://www.persee.fr. Conversion ou reniement? Modalités d'une adhésion ambiguë des chrétiens à l'islam (XVIe-XVIIe siècles) Persée http://www.persee.fr Conversion ou reniement? Modalités d'une adhésion ambiguë des chrétiens à l'islam (XVIe-XVIIe siècles) Bartolomé Bennassar Benassar Bartolomé. Conversion ou reniement? Modalités

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Dr. Sawako TAKEUCHI Docteur es Ingénierie, l Université de Tokyo et Docteur es Sciences économiques Ancien conseiller du Premier Ministre du Japon sur la

Plus en détail

Présentation d EUPATI

Présentation d EUPATI The project is supported by the Innovative Medicines Initiative Joint Undertaking under grant agreement n 115334, resources of which are composed of financial contribution from the European Union's Seventh

Plus en détail

L étude de : The Oakland Institute

L étude de : The Oakland Institute L étudede: TheOaklandInstitute Shepard DANIEL and Anuradha MITTAL, (Mis)investment in Agriculture. The Role oftheinternationalfinancecorporationingloballandgrabs,préfacedehoward G.Buffett,TheOaklandInstitute,2010,54p.

Plus en détail

A l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité.. Andy WAHROL

A l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité.. Andy WAHROL A l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité.. Andy WAHROL trough the In the " trough the mirror " work, the question of the value of a video image as reflection of reality arises and in this

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 We, the participants, assembled in Ouagadougou, Burkina Faso, from 5-7 March 2012, for the meeting

Plus en détail

Wallonia-Belgium A continuous success story. Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America

Wallonia-Belgium A continuous success story. Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America Wallonia-Belgium A continuous success story Alphi CARTUYVELS Deputy General Manager Europe & North America I. ORGANISATION & STRATEGY II. FIGURES & RESULTS III.BELGIUM WALLONIA S ASSETS I. ORGANISATION

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES

QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES SNVEL - France QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES QUESTIONNAIRE FOR VETERNARY SURGEONS AND PERSONS IN CHARGE OF VETERNARY CLININCS Ce questionnaire a été

Plus en détail

FAQ Foire aux questions. Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe.

FAQ Foire aux questions. Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe. FAQ Foire aux questions Sur cette page, vous trouverez les réponses à toutes vos questions relatives aux études de la musique en Europe. FAQ Foire aux questions POURQUOI MOI? 1. Pourquoi entreprendre des

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master Bologne à l EPFL Réforme de Bologne Implications pour l EPFL Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master EPFL Quelques chiffres 6 600 Etudiants, 23% femmes, 38% étrangers, 109 nationalités 1 400 Doctorants

Plus en détail

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Miroir de presse International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Contenu 1. L Agefi, 9'510 ex., 02.03.2015 2. Market, online, 12.3.2015 3. Studyrama, online, 13.3.2015 4. Venture Magazine, online, 15.3.2015

Plus en détail

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' RESUME

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE' RESUME RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' ERTUGRULALP BOVAR-CONCORD Etwiromnental, 2 Tippet Rd. Downsviel+) ON M3H 2V2 ABSTRACT We are faced with various types

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Date de rédaction : 20/02/15. Argumentaire général

FICHE DE POSTE. Date de rédaction : 20/02/15. Argumentaire général UNIVERSITE LYON 2 (LUMIERE) Référence GALAXIE : 4217 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : F002 Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 71-Sciences de l'information

Plus en détail

Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle

Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle Stephanie Clarke Ecole doctorale FBM Amphipôle UNIL-Sorge Dorigny IMPORTANCE DE L INTÉGRITÉ SCIENTIFIQUE Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle

Plus en détail

YOUR TACTICS TO PROSPER IN CHINA?

YOUR TACTICS TO PROSPER IN CHINA? YOUR TACTICS TO PROSPER IN CHINA? AMBITION Pour séduire les plus courtisés du monde... les consommateurs chinois, les organisations occidentales doivent adopter une stratégie de différentiation culturellement

Plus en détail

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 THE JOHN LYON SCHOOL MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 Section 1: Reading (20 mins) Section 2: Writing (25 mins) Important: Answer all the questions on the question paper

Plus en détail

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 The UNITECH Advantage Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 Two key aspects of UNITECH Distinctive by being selective Standing out while fitting in The Wide and Varied

Plus en détail

Auto-évaluation en lycée professionnel

Auto-évaluation en lycée professionnel Auto-évaluation en lycée professionnel 2011-1-FR1-LEO05-24398 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Auto-évaluation en lycée professionnel 2011-1-FR1-LEO05-24398 Année: 2011 Type de Projet: Statut:

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a RENÉ CHARBONNEAU C o n s u l t a t i o n e t f o r m a t i o n C o n s u l t i n g a n d T r a i n i n g 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 Numéro dans le SI local : 06 MCF 0413 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 06-Sciences de gestion

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

PROGRAMME DE BOURSES POUR CHERCHEURS POSTGRADUÉS CONCOURS 2013. Cour des comptes européenne Luxembourg **********************************

PROGRAMME DE BOURSES POUR CHERCHEURS POSTGRADUÉS CONCOURS 2013. Cour des comptes européenne Luxembourg ********************************** PROGRAMME DE BOURSES POUR CHERCHEURS POSTGRADUÉS CONCOURS 2013 Cour des comptes européenne Luxembourg ********************************** Institut universitaire européen - Florence Archives historiques

Plus en détail

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Project Introduction and Stakeholder Consultation Introduction du projet et consultations publiques Agenda/Aperçu

Plus en détail

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter?

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? François GEORGES (LabSET ULg) Séminaire Be-ODL 18 novembre 2013 1 Plan La qualité

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Les formations interculturelles en Australie et Nouvelle-Zélande. Sommaire

Les formations interculturelles en Australie et Nouvelle-Zélande. Sommaire 1 Sommaire L Australie et la Nouvelle Zélande sont fortement intéressant pour l étudient souhaitant se spécialiser dans les domaines de l interculturel. Le deux pays ont été bâti d une immigration très

Plus en détail

Programme de la formation du CAPJC Media Innovateurs

Programme de la formation du CAPJC Media Innovateurs Programme de la formation du CAPJC Media Innovateurs «Média Innovateurs" est une formation à temps partiel qui dure 6 mois en travaillant en tant que professionnel de média moderne capable d explorer de

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

A / BIOGRAPHY. 2005-2009 : Doctorat en Sciences Economiques et de Gestion (Ph.D.), Louvain School of Management Université catholique de Louvain

A / BIOGRAPHY. 2005-2009 : Doctorat en Sciences Economiques et de Gestion (Ph.D.), Louvain School of Management Université catholique de Louvain Albert B.R. LWANGO, PhD. Finance, Innovation and Entrepreneurship Groupe ESC Troyes Contact address : 217 avenue Pierre Brossolette BP 710 10002 Troyes cedex - France Phone : +33(0)3 25 71 22 79 Mail :

Plus en détail

Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION

Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) SOR/92-284 DORS/92-284 Current to August 4, 2015 À jour

Plus en détail

La connaissance et la perception des jeux vidéo comme outil didactique par les enseignants stagiaires de la langue Amazighe

La connaissance et la perception des jeux vidéo comme outil didactique par les enseignants stagiaires de la langue Amazighe La connaissance et la perception des jeux vidéo comme outil didactique par les enseignants stagiaires de la langue Amazighe Ibrahim Ouahbi 1, Hassane Darhmaoui 2, Fatiha Kaddari 1, Abdelrhani Elachqar

Plus en détail

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire

CIHEAM. Année académique Academic Year. Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Année académique Academic Year CIHEAM 2015 2016 Programmes Master of Science et de spécialisation post-universitaire Master of Science & Postgraduate Specialisation Programmes Productions alimentaires

Plus en détail

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies.

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies. CAILLAUD Frédéric Directeur du Licensing L'ORÉAL Frédéric Caillaud joined L'Oréal in 1994 as Director of the Licensing and Business Development Department in charge of negotiating alliances, licensing

Plus en détail

Site : www.dys35.fr - Email : contact@dys35.fr - Tél. 02.99.53.48.82. Conférence - Débat

Site : www.dys35.fr - Email : contact@dys35.fr - Tél. 02.99.53.48.82. Conférence - Débat Site : www.dys35.fr - Email : contact@dys35.fr - Tél. 02.99.53.48.82 Conférence - Débat Ecole et Troubles Spécifiques du Langage et des Apprentissages : Les pratiques au Canada, en Angleterre et en Belgique

Plus en détail

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation www.terresneuves.com Institut d Acclimatation et de Management interculturels Dans un

Plus en détail