Untied Nations Economic Commission for Africa African Centre for Statistics. Review of the statistical training curricula in Africa

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Untied Nations Economic Commission for Africa African Centre for Statistics. Review of the statistical training curricula in Africa"

Transcription

1 Untied Nations Economic Commission for Africa African Centre for Statistics Review of the statistical training curricula in Africa December 2011

2

3 Sommaire 1. Introduction Contexte Les enjeux actuels des curricula de formation statistique en Afrique Objectif de l étude Cadre de l analyse Définition du curriculum Qu est ce qu un curriculum en statistique devrait contenir? Méthodologie Description générale des programmes de formation Les diplômes d Université Les diplômes d ingénieur Les diplômes professionnels intermédiaires Aspects de la différentiation entre les types de curricula Cartographie des programmes de formation Analyse des contenus des programmes de formation Répartition des programmes par domaines de concentration Analyse comparative des contenus des programmes Conclusions et recommandations Références bibliographiques et sites web...27 ANNEXE 1. Liste des programmes...27 iii

4

5 1. Introduction 1.1 Contexte L importance de l utilisation des statistiques pour définir, suivre et mesurer l impact des politiques publiques fait du renforcement des capacités des systèmes statistiques un élément essentiel pour la conduite des politiques de développement et de lutte contre la pauvreté en Afrique. La capacité des systèmes statistiques nationaux (SSN) à produire et diffuser des statistiques de qualité repose largement sur la disponibilité de ressources humaines qualifiées pour préparer, gérer et analyser des statistiques. Il est donc indispensable que les Centres de formation statistique soient capables de répondre aux besoins de qualifications de la main d œuvre des SSN. La prise de conscience de l enjeu que constitue la formation des statisticiens a conduit les partenaires au développement intervenant dans le domaine du renforcement des capacités statistiques (Paris21, ACBF, BAD, StatCom Africa) à mettre en place différents Groupes de travail sur la formation statistique en Afrique. Afin d assurer la coordination de toutes ces initiatives, il a été décidé de créer le Groupe africain sur la formation statistique et des ressources humaines (AGROST) dont le secrétariat a été confié au Centre Africain pour la Statistique (UNECA). Dans un premier temps, les membres d AGROST ont jugé utile d avoir un état des lieux des capacités et des besoins en formation statistique sur l ensemble du continent africain. A cet effet, ils ont lancé une étude comportant quatre volets : l élaboration du Compendium des Centres de formation statistique en Afrique la revue des curricula offerts par ces Centres de formation statistique l évaluation des besoins et des capacités en formation statistique l harmonisation des curricula et la standardisation des qualifications offertes par les différents Centres de formation statistique Le présent rapport concerne le deuxième volet de l étude. Il intervient logiquement après l identification des Centres de formation statistique réalisée dans le Compendium. Il doit fournir des éléments sur l offre de formation statistique utiles pour l évaluation des capacités de formation et la confrontation avec la demande de formation statistique. Par ailleurs, il sert de point de départ pour l étude sur l harmonisation des curricula et la standardisation des qualifications. 1.2 Les enjeux actuels des curricula de formation statistique en Afrique Pour que la formation statistique contribue au renforcement des capacités statistiques, une condition sine qua non est la qualité des curricula. La préoccupation à l égard de la qualité des curricula de formation statistique en Afrique est reliée à un certain nombre d enjeux : 1. L adaptation aux besoins et challenges des systèmes statistiques nationaux Est-ce que les programmes actuels répondent de manière appropriée aux besoins des SSN et plus généralement du marché du travail? La réponse à cette question requiert une analyse des métiers, des savoirs faire et des compétences dans le domaine de la statistique qui fait l objet de l étude sur l évaluation des besoins et des capacités statistiques. 1

6 2. L intégration régionale et l harmonisation des statistiques en Afrique La nécessité de produire des statistiques comparables entre les pays pousse à une harmonisation régionale des concepts et méthodes statistiques en Afrique. Ceci plaide pour une formation commune dans certains domaines précis et plus généralement pour une meilleure coordination des activités de formation statistique. 3. L alignement sur les standards internationaux Dans un contexte de mondialisation de l enseignement supérieur, les curricula doivent satisfaire de nouveaux critères et standards internationaux. 1.3 Objectif de l étude Comme indiqué dans les termes de références, l objectif de l étude est d examiner les curricula offerts par les Centres de formation statistique dans les différentes régions géographiques du continent africain en indiquant : Le certificat, Diplôme ou «degree» délivré Le type de formation La durée de chaque programme Les critères d admission pour chaque programme Les domaines de spécialisation Le personnel enseignant par niveau de formation Les diplômés par niveau et type de formation ainsi que leurs pays d origine En outre, le rapport présentera la carte des programmes de formation dans les principaux groupes linguistiques : (i) le groupe anglophone, (ii) le groupe francophone, (iii) le groupe lusophone, et (iv) le groupe arabophone. La liste des curricula offerts par l ensemble des Centres de formation statistique sera placée en annexe du rapport. 2. Cadre de l analyse Avant de présenter la méthodologie retenue, on précise les concepts importants qui serviront de grille de lecture pour l analyse des curricula en statistique. 2.1 Définition du curriculum Le terme curriculum (en anglais) est apparu dans les sciences de l éducation anglo-saxonnes à la fin du XIXème pour désigner les cours dispensés par les universités et certaines écoles dans le cadre d une réflexion pour «adapter l enseignement aux réalités du terrain». Dans la pédagogie traditionnelle francophone, c est la notion de programme qui est plus largement utilisée. Selon les spécialistes en sciences de l éducation les deux concepts ne sont pas synonymes car ils ne traduisent pas les mêmes approches. La notion de programme met l accent sur les contenus successifs des cours mis en œuvre dans une progression déterminée alors que le curriculum met d avantage l accent sur les finalités et les processus. La notion de curriculum serait donc plus vaste. Au delà des contenus disciplinaires (contenus des matières), le curriculum comprend les buts et objectifs (les apprentissages visés), les méthodes d enseignement et 2

7 d évaluation, les modalités de gestion du curriculum. Mais surtout, l approche curriculum repose sur une forte prise en compte des compétences et des résultats de l éducation (learning outcomes). Dans la suite de l étude, c est bien à «l approche curriculum» que l on fera référence lorsqu on utilisera indifféremment les termes «curriculum» ou «programme». On retiendra qu un curriculum ou programme se caractérise par les éléments suivant : La vision Les objectifs Les conditions d admission La durée La structure du programme Le contenu du programme Les méthodes pédagogiques L évaluation Le diplôme obtenu Par ailleurs, les spécialistes en sciences de l éducation ont définit une typologie du curriculum que l on peut schématiser de la manière suivante : Curriculum officiel (Written Curriculum) Curriculum enseigné (Taught Curriculum) Curriculum maîtrisé (Learned Curriculum) Cette représentation décrit les trois facettes du curriculum. Le curriculum formel ou officiel est le curriculum tel qu il est explicitement formulé par l institution. Le curriculum enseigné correspond à ce que les enseignants ont réalisés. Le curriculum maîtrisé est le résultat de l apprentissage par les élèves. Entre le curriculum formel et le curriculum maîtrisé, il peut exister un écart plus ou moins important. Les enseignants ont évidemment un impact déterminant sur la mise en œuvre du curriculum officiel. Celle-ci dépendant de leur formation, de leurs expériences professionnelles, de leurs croyances et attitudes sur ce que doit être l enseignement de la statistique. Il peut y avoir à leur niveau des problèmes d interprétation ou de la résistance à appliquer le curriculum officiel. De plus il est nécessaire que les ressources financières, d infrastructure (bibliothèque, salle informatique, laboratoire de langues ) et les moyens pédagogiques soient adaptés aux objectifs du curriculum. Notre étude se situe au niveau des curricula formels, c est-à-dire des programmes et des méthodes d enseignement affichés par les Centres de formation statistique. C est l une de ces limites car l écart entre les intentions et les réalisations peut être le point faible de certains programmes. 3

8 Notons également qu un Centre de formation peut enseigner autre chose ou davantage que ce qu il annonce. Dans ce cas, on parle de curriculum caché pour définir l apprentissage qui n est pas explicitement dans les programmes officiels. 2.2 Qu est ce qu un curriculum en statistique devrait contenir? Dans notre étude, nous sommes confrontés à des questions relatives aux concepts à enseigner et aux stratégies pédagogiques dans les formations statistiques qui conduisent indubitablement à se demander ce qu un curriculum en statistique doit contenir? Bien qu il n existe aucune définition opérationnelle d un programme statistique, nous pouvons indiquer quelques grands principes qui font l objet d un large consensus parmi les spécialistes en éducation statistique. Bien évidemment, ces principes sont à relativiser en fonction du type et du niveau de la formation. A la question qu est ce qu il est important d enseigner et comment? Le message clairement exprimé par les professionnels et les pédagogues est qu il faut former des statisticiens orientés vers la pratique. Cette vision conduit à privilégier une approche d apprentissage de la statistique basée sur l utilisation de données et la résolution de problèmes concrets (data-based and problem-oriented approach). Pour résumer, on peut identifier quatre aspects essentiels pour un curriculum en statistique. 1. La théorie. Elle est importante pour comprendre tous les développements de la statistique et montrer que la statistique peut aller dans beaucoup de directions différentes. C est-elle qui permet à l expert de prendre du recul et de s adapter à l évolution des techniques. L importance de la théorie renforce le besoin d attirer des étudiants avec un bon niveau en mathématiques. Le problème de la théorie, c est lorsque l on ne va pas au-delà. L enseignement de la théorie doit être conçu comme un apprentissage de la modélisation : comment construire et choisir des modèles, comment utiliser les modèles et les adapter. Les données c est ce qui rend la théorie intéressante, ce qui permet de donner des exemples de la théorie. Le reproche qui est fait aux cours traditionnels, c est le manque d applications et leur concentration presque exclusive sur les mathématiques. Ce qui est important c est de trouver l équilibre entre les démonstrations formelles et la manipulation des données. 2. L informatique. C est une composante indispensable de la formation statistique qui doit être intégrée dans les programmes à tous les niveaux. Compte tenu de ce qui vient d être dit plus haut, c est l informatique qui permet de rendre la théorie plus pertinente. C est l informatique qui a rendu beaucoup des méthodes statistiques modernes possibles grâce aux possibilités de calcul actuelles. L outil informatique doit donc être introduit le plus tôt possible comme instrument fondamental de la pratique statistique. Des bases en algorithmique et programmation sont indispensables pour comprendre les concepts de base de l informatique et pour faciliter l apprentissage et l utilisation des logiciels statistiques notamment s ils comportent une «partie programmable». L accent doit également être mis sur la gestion et le traitement d informations de bases de données pour compléter la gamme des compétences informatiques des étudiants. 3. Le raisonnement et l expérience statistique. Plus qu un ensemble de techniques, la formation doit apporter un mode de pensée statistique (statistical thinking). On observe bien souvent que les étudiants ont une bonne maîtrise des techniques mais sont incapables d utiliser ces compétences de manière pertinente. Au delà des applications dans les cours statistiques qui sont le plus souvent des exemples des différentes méthodes, la formation doit impliquer les étudiants dans la résolution de problèmes concrets et leur faire acquérir de l expérience statistique à travers des mises en situations réelles. En ce sens, il est important que les étudiants apprennent aussi les pratiques de terrain pour collecter des données. La réalisation d enquêtes est d ailleurs un moyen d atténuer la césure entre d une part la collecte et le traitement des données et d autre part les modèles probabilistes. 4. Les «soft skills». La formation ne doit pas se limiter aux aspects techniques des statistiques, mais couvrir aussi la gestion, l explication et la diffusion des données. La capacité de communiquer efficacement apparait ainsi tout aussi importante pour le statisticien que la connaissance des méthodes statistiques. Le travail du statisticien est aussi un travail de communication avec des spécialistes 4

9 comme avec des non-spécialistes. En outre, le statisticien doit avoir la capacité à s intégrer dans une organisation, à conduire une équipe de travail, à manager des projets. 2.3 Méthodologie L étude est essentiellement descriptive et qualitative. Au-delà des impressions qualitatives, on s efforcera de s appuyer sur des éléments quantitatifs. On définit tout d abord une typologie des programmes de formation statistique qui nous permettra de classer l ensemble des curricula offerts par les Centres de formation statistique puis on présente brièvement les méthodes et sources d informations utilisées pour explorer et comparer les différents programmes. 1. Typologie des formations La typologie que l on propose est basée sur le niveau d éducation et la nature du diplôme (ou certificat) délivré à l issue du programme de formation plutôt que sur la nature de l institution qui le délivre. En effet, à la différence de l étude sur le compendium, notre unité d analyse est le curriculum et non le Centre de formation qui le met en œuvre. La classification sera donc fondée sur le type de diplôme plutôt que sur la différenciation institutionnelle des Centres de formation. Ces derniers peuvent se différencier par leur statut universitaire ou non, leur vocation nationale ou régionale etc. Bien que notre classification ait un caractère institutionnel, il n y a pas de relation univoque entre la typologie des programmes et la typologie des Centres de formation. 1 Un même type de formation peut être offert par des Centres de formations ayant des caractéristiques institutionnelles différentes, de même, un Centre de formation peut offrir plusieurs types de programmes. On retient trois grands types de programmes que l on déclinera, le cas échéant, selon le niveau ou la spécificité linguistique. a. Les formations universitaires b. Les formations d ingénieurs c. Les formations professionnelles de niveau intermédiaire (Middle Level) Les deux premières catégories sont des formations diplômantes (degree programmes). Les institutions qui les dispensent sont de deux types : Universités et Ecoles d ingénieurs (plus ou moins autonomes). La troisième catégorie recouvre des formations qui débouchent sur un diplôme ou certificat professionnel de niveau intermédiaire. Elles peuvent également être délivrées par des Universités et des Ecoles d ingénieurs mais aussi par des Centres de formation rattachés à un Institut National de Statistique ou d autres établissements de formation professionnelle. 2. Collecte des informations sur les curricula L univers des programmes retenus pour cette étude comprend l ensemble des formations initiales menant à un métier de statisticien ou de démographe ou à une spécialisation en statistique. Parmi toutes les formations proposées par les Centres de formation, on s est donc focalisé sur les programmes axés principalement sur la statistique et la démographie ou un domaine connexe. On a exclu de l analyse les formations dont les cours de statistique ne représentent qu une partie marginale du programme. La stratégie utilisée pour créer une base de données sur les curricula a consisté, à partir des informations contenues dans le premier draft du compendium, à utiliser l internet pour identifier les programmes proposés par les Centres de formation statistique puis à pousser les investigations pour avoir des informations sur leurs structures et contenus respectifs. Cette recherche sur internet et nos connaissances personnelles, nous ont permis d identifier de nouveaux programmes et de nouveaux Centres de formation. Au total 278 programmes ont été recensés dans 95 Centres de formation. 2 1 Notamment celle proposée dans le Compendium. 2 Compte tenu de la définition très large retenue dans le Compendium, il est encore possible que certains programmes aient été oubliés. De plus le 1 er draft du Compendium contenait un biais en faveur des Départements de mathématiques, que l on a cherché à corri- 5

10 Pour recueillir des données, on a demandé (par ) aux Centres de formation statistique de répondre à un questionnaire général sur leurs différents programmes et de fournir des documents qui présentent le contenu détaillé de leurs programmes. Malheureusement, tous les Centres de formation statistique contactés n ont pas fourni les informations demandées. De plus un grand nombre de courriers électroniques non délivrés ont été retournés à l envoyeur. Au final, le taux de non réponse est resté élevé. Pour y pallier, nous avons dans certains cas pu utiliser des contacts personnels au niveau des professeurs ou des anciens étudiants pour avoir des compléments d informations. Pour l ensemble des programmes identifiés, l internet a néanmoins permit d avoir les informations générales sur les programmes : libellé du diplôme, durée, conditions d admission et le domaine de concentration. En revanche, tous les Centres de formation n ont pas leurs programmes complets (syllabus) et encore moins les descriptions des cours disponibles sur le web. Nous avons pu obtenir très peu de renseignements sur les effectifs des diplômés et leurs nationalités, de même que sur le corps professoral. Sur la base des informations générales sur la structure et le domaine de concentration des programmes, nous avons sélectionné un échantillon de programmes pour lesquels on pouvait obtenir des informations détaillées et comparables sur les cours. Nous avons regroupés l ensemble des cours par sujets de manière à différencier les types de programmes. On a accompli cette démarche en se servant dans un premier temps de la sémantique utilisée dans la liste des cours. Lorsque les titres des cours n étaient pas suffisamment explicites quant à leur contenu, on a du pousser les investigations au niveau des descriptions de cours. La comparaison des programmes d études a été faite sur la base des volumes horaires consacrés à chaque cours dans la mesure où il est impossible de dire quoi que ce soit sur la base des crédits, les définitions institutionnelles de ce qui constitue un crédit étant tellement variables. Lorsque cela a été possible, nous avons utilisé la règle prescrite par l institution pour déterminer le volume horaire de chaque cour à partir des crédits. Le nombre total d heures consacrées à chaque sujet a été calculé ainsi que la durée globale des programmes (hors mémoires, projets et stages pour ne pas fausser les calculs). Par ailleurs des informations ont été recueillies sur l inclusion de stages, de d enquêtes, de projets de recherche dans les curricula. La liste de l ensemble des programmes pertinents pour l étude, classés par groupe linguistique, a été placée en annexe du rapport. 3. Description générale des programmes de formation A ce stade, on ne fait que des considérations générales sur la structure et l organisation des différents types de programmes. Cela permet, dans un premier temps, d avoir une vision globale des principales caractéristiques des curricula en statistique en Afrique et de leur répartition par grands groupes linguistiques. 3.1 Les diplômes d Université En Afrique, tous les pays n ont pas les mêmes structures et les mêmes nomenclatures de diplômes universitaires. Cela vaut également pour les diplômes en statistique. Les systèmes universitaires se différencient essentiellement suivant les frontières linguistiques. On peut globalement distinguer le système «francophone» et le système «anglo-saxon». Les pays arabophones se répartissent globalement entre ces deux systèmes, mise à part l Egypte qui a un système plus spécifique. ger en poussant les investigations du côté des Départements d économie et sciences sociales et des Centres de formation professionnelle. 6

11 1. Le système anglophone Dans les pays de tradition universitaire «anglo-saxonne», le Bachelor (bachelor s degree) est le diplôme sanctionnant le premier cycle universitaire (undergraduate), après 3 ou 4 années d études selon les pays et les institutions. On distingue le Bachelor of Sciences (B.Sc.) et le Bachelor of Arts (B.A). Le Bachelor of Sciences est plus difficile, avec plus de cours que le Bachelor of Art. En statistique, notamment, il comprend généralement plus de cours de mathématiques. L accès au premier cycle universitaire, est fonction des notes obtenues aux examens clôturant les études secondaires (A-level ). Les critères d admission peuvent être plus ou moins exigeants selon les pays et les universités ou écoles. Dans certains pays, comme le Nigeria, le système universitaire peut être plus sélectif puisque les étudiants ayant obtenus le A-level doivent en outre se présenter au concours d entrée à l Université. En Afrique du Sud, les Universités délivrent également des Bachelors avec distinctions (honours) : «BSc (Hons)» correspondant à un an d études après le Bachelor of Sciences. Le B.Sc. (Hons) est alors considéré comme un diplôme du deuxième cycle (Graduate), comme les diplômes de Master (Master s degree) qui correspondent à une ou deux années d études après un Bachelor of Sciences. Le Doctorate of Philosophy (Ph. D) est le diplôme universitaire le plus élevé conféré par une université aux étudiants qui ont effectué au moins trois années d études après un Master s degree avant de soutenir une thèse. Certains Centres de formation statistique proposent également un Postgraduate Diploma in statistics. Ce programme de formation s effectue en principe en un an après avoir obtenu un Bachelor. C est un programme qui s adresse aux étudiants qui souhaitent améliorer leurs compétences professionnelles pour entrer sur le marché du travail. Il est moins exigeant que le master, se concentre sur des applications plus pratiques et ne comprend pas la rédaction d un mémoire (thesis). Les pays qui délivrent des Postgraduate Diploma in Statistics sont le Nigeria, le Kenya, l Ouganda, le Botswana et le Soudan. En Afrique du sud, l Institut de formation ISILABO va proposer en partenariat avec une université un Postgraduate diploma in official Statistics pour permettre au titulaire d un Bachelor de se spécialiser en un minimum de temps en statistique officielle. Notons que les diplômes d études supérieures en statistique et en démographie délivrés en Egypte peuvent être comparés aux Postgraduate diploma. On y accède après la licence (Bachelor Level) en 4 ans. Les programmes proposés par les Centres de formation statistique ne sont pas toujours essentiellement consacrés à la statistique. Souvent, on a des programmes «hybrides» qui combinent la statistique avec une autre discipline : économie, démographie, sociologie, commerce, informatique, Les étudiants obtiennent alors un «combined degree» qui désigne le fait d étudier deux matières : une matière principale (major) et une matière secondaire (minor) ou un «joint degree» qui désigne le fait d étudier deux matières à part égale. On a retenu pour l étude les curricula dont la statistique (ou la démographie) constitue la matière majeure. Les Centres de formation statistique dans les pays anglophones sont essentiellement des Départements de statistique des Universités. Exceptionnellement, il s agit d Ecoles ou Instituts rattachés à une Université comme par exemple, la SSAE (School of Statistics and Applied Economics) 3 qui est rattachée à l Université de Makerere ou le RIPS (Regional Institute for Population Studies) qui est rattaché à l Université du Ghana. 3 ex-isae (Institut of Statistics and Applied Economics) 7

12 2. Le système francophone À la suite des changements intervenus en Europe dans le cadre du Processus de Bologne, les pays de tradition universitaire francophone et des pays d Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie) ont adopté le système LMD (Licence, Master, Doctorat). L objectif premier de la réforme LMD était de faciliter les comparaisons entre les différents cursus des pays de l Union européenne afin de favoriser la mobilité et les équivalences de diplômes. Un aspect important de la réforme est qu elle invite les pays à mettre l accent sur les résultats de l éducation et sur les compétences. Le système LMD repose sur trois grands principes : a. un système de diplômes à trois niveaux : Licence (3 ans) ; Master (5 ans) ; Doctorat (8 ans). b. une organisation en semestres et en Unités d enseignements (UE) c. un système de crédits capitalisables et transférables ECTS (European Credit Transfert System) un crédit correspondant au volume de travail que l étudiant doit fournir pour valider un cours. Sachant qu un semestre de cours équivaut à 30 crédits, un étudiant doit totaliser 180 crédits pour obtenir la Licence et 120 crédits supplémentaires pour obtenir le Master. Bien que le système LMD ne soit pas encore complètement mis en œuvre dans tous les pays, on peut relever que la réforme en cours a déjà fourni un système homogène de présentation pour les intitulés des diplômes. Par ailleurs, il a considérablement rapproché la structure des diplômes du modèle anglo-saxon (Cf. tableau 1). A l instar de la France, certains pays distinguent deux types de Masters : les Masters professionnels et les Masters recherches destinés à la poursuite d études en Doctorat. Certains pays distinguent également deux types de Licences : les Licences académiques (ou générale) et les Licences professionnelles plus appliquées. Le terme Master 2 (M2) est utilisé lorsque le programme ne comporte que la deuxième année de Master, soit seulement un an de formation. L admission se faisant alors avec une première année de Master (M1), l équivalent de la maîtrise dans l ancien système universitaire francophone. Force est de constater que les programmes en statistique identifiés à partir du compendium se trouvent essentiellement dans les Départements de mathématiques et informatique des Universités. En général, il s agit essentiellement de diplômes en mathématiques dont le niveau de spécialisation en statistique varie considérablement d un programme à l autre. En premier cycle, l option statistique n intervient souvent qu à la 3ème année de Licence après un tronc commun de 2 ans en mathématiques. Quelques Licences professionnelles offrent toutefois un cursus complet en statistique avec une formation plus appliquée. Au niveau Master, on a principalement des Masters de recherche qui offrent une spécialisation en probabilités et statistique après une Licence en mathématiques (avec ou sans option statistique). Certains programmes de Master sont plus appliqués, généralement en bio-statistique. Très peu de programmes universitaires sont donc orientés vers les statistiques publiques ou les statistiques économiques et sociales en général. On notera que tous les Instituts qui offrent des programmes de formation en démographie sont rattachés sur le plan académique à des Universités et délivrent diplômes universitaires. C est le cas de l IFORD (Institut de Formation et de Recherche Démographique) qui propose un Master professionnel en démographie, du CEFORP (Centre de formation et de recherche en matière de population) au Bénin qui propose un Master en Population et Dynamiques Urbaines et de l ISSP (Institut 8

13 Supérieur des Sciences de la Population) au Burkina Faso qui propose une Licence professionnelle en statistiques sociales et un Master en sciences de la population avec des options professionnelle et recherche. Le tableau ci-dessous présente la structure des diplômes universitaires dans les principaux pays africains. Tableau 1 : Tableau comparatif des différents systèmes universitaires en Afrique Système LMD Pays Francophones Algérie Maroc Tunisie Ethiopie Ouganda Tanzanie Afrique du Sud Botswana Kenya Lesotho Namibie Nigéria Rwanda Zambie Ghana PH D PH D 8 ans Doctorat PH D PH D 7 ans 6 ans 5 ans Master M2 4 ans M1 License 3 ans L3 M. Sc M. Phil M. Sc M. Sc M. Sc Bachelor Bachelor HONS Bachelor Bachelor Bachelor 2 ans L2 1 an L1 Diplômes ou certificats de fin d études secondaires 3.2 Les diplômes d ingénieur Les Ecoles qui délivrent le diplôme d ingénieur, s inspirent du modèle traditionnel des Ecoles d ingénieurs françaises qui ont pour particularité de se distinguer par un concours d entrée très sélectif et un effectif réduit. En France, le diplôme d ingénieur sanctionne cinq années d études au total. On distingue deux catégories d Ecoles d ingénieurs. Celles qui recrutent après un cycle préparatoire aux grandes Ecoles de deux ans et qui forment en trois ans (majoritaires). Et celles qui forment pendant cinq années au sein de l Ecole. En Afrique, on retrouve ce type d Ecoles essentiellement dans des pays francophones et d Afrique du nord (Algérie, Maroc, Tunisie). L organisation et la structure de leurs programmes présentent, à quelques variantes près, les principales caractéristiques du modèle français. On distingue toutefois deux types de titres d ingénieur. Les diplômes de niveau Master (Bac + 5 ans minimum) qui correspondent aux ingénieurs de conception et les diplômes de niveau Bachelor (Bac + 4) qui correspondent aux d ingénieurs d application ou ingénieurs des travaux. A la différence des programmes de type universitaire, les formations conduisant à un diplôme d ingénieur en statistique peuvent être présentées de manière exhaustive. 9

14 1) Les Diplômes Ingénieur d Etat en statistique, Ingénieur statisticien économiste En Afrique Subsaharienne, l ENSEA (Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d Economie Appliquée) en Côte d Ivoire, l ISSEA (Institut Sous-Régional de Statistique et d Economie Appliquée) au Cameroun, l ENSAE-Sénégal (Ecole Nationale de la Statistique et de l Analyse Economique) au Sénégal constitue un réseau avec un concours d entrée commun organisé au niveau de l ensemble des pays francophones et une harmonisation relativement poussée de leurs programmes. Ces trois écoles proposent un cycle d Ingénieur Statisticien Economiste (ISE) d une durée de 3 ans après un concours ouvert aux élèves des classes préparatoires (dans les pays où cela existe) et aux titulaires d une Licence en mathématiques ou en économie. Les diplômes d Ingénieurs Statisticiens Economistes délivrés par ces écoles sanctionnent donc selon les cas 5 ou 6 années d études après le Baccalauréat. L organisation de la formation est similaire dans les trois écoles. Les programmes de formation sont identiques les deux premières années. La première année est en grande partie consacrée à l homogénéisation des connaissances des étudiants provenant d horizons différents (mathématiques et économie). En troisième année, chaque Ecole se différencie par des voies de spécialisation spécifiques réduites au statut d option. 4 Pour l ENSEA : Statistique et économie des entreprises Actuariat- finance Evaluation de la politique économique Méthodes statistiques et sciences sociales Pour l ISSEA : Planification stratégique et évaluation des politiques de développement Modélisation statistique appliquée à la finance et à l assurance Management et Ingénierie des systèmes d information Analyse de marché et finance d entreprise Pour l ENSAE-Sénégal : Analyse et évaluation des politiques publiques Modélisation statistique En Afrique du nord, l INSEA (Institut National de Statistique et d Economie Appliquée) au Maroc, l ESSAI (Ecole Supérieure de Statistique et d Analyse de l information) en Tunisie et l ENSSEA (Ecole Supérieure de la Statistique et d Economie Appliquée) en Algérie, délivre le titre d Ingénieur d Etat correspondant au niveau Bac +5. Le diplôme d ingénieur d Etat de l INSEA sanctionne une formation en 3 ans dont l accès en première année se fait principalement après deux années de Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles. L INSEA propose, dès la deuxième année les options suivantes: Economie Appliquée Statistique-Démographie Actuariat-Finance Aide à la Décision Informatique Au Maroc, la Faculté des Sciences et Techniques de Tanger (FSTT) de l Université Abdelmalek Essaâdi Tanger-Tétouan est également habilité à délivrer un Diplôme d Ingénieur d Etat en statistique intitulé: In- 4 Notons que toutes ces voies de spécialisation ne sont pas forcement ouvertes chaque année. 10

15 génieur en Statistique et Informatique Décisionnelles. La durée de la formation est 3 ans après les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles. L ESSAI délivre le diplôme national d Ingénieur en Statistique et Analyse de l Information. La formation à l ESSAI a une durée de 3 ans après deux ans de Classes préparatoires. En troisième année, l ESSAI propose les spécialités suivantes : Analyse et production statistiques Modélisation et politique macro-économique Marketing, Finance et Gestion des Risques Statistiques pour les applications industrielles Analyse et conception des systèmes d information Statistiques pour les sciences de la vie et de la terre L ENSSEA se distingue des autres écoles par un recrutement post Bac (le classement se faisant sur la base de la moyenne générale au Bac) et une formation en 5 ans sanctionnée par le diplôme d Ingénieur d Etat en statistique et planification. A partir de la quatrième année, l ENSSEA propose les spécialités suivantes : Statistique appliquée Conjoncture économique et prospective Finance et actuariat Management des organisations et modèles de décisions 2) Les Diplômes d Ingénieurs des Travaux Statistiques L ENSEA, l ISSEA et l ENSAE-Sénégal offrent également un Diplôme d Ingénieur des Travaux Statistiques (ITS), dénommé Ingénieur d Application de la Statistique (IAS) à l ISSEA, qui sanctionne quatre années d étude. A l ISSEA et l ENSAE-Sénégal, la durée de la formation ITS est de 4 ans. Le recrutement se fait dans le cadre d un concours commun au niveau du Baccalauréat scientifique (dit concours ITS voie A). A l ENSEA, la formation des Ingénieurs des Travaux Statistiques dure deux ans. L admission se fait sur concours (dit ITS voie B) après deux ans de Classes préparatoires ou un diplôme sanctionnant deux ans d études supérieures. Chacune des trois écoles propose des options au niveau de la dernière année de formation ITS. A l ENSEA : Macroéconomie Entreprises Système d information et de gestion pour la santé A l ISSEA : Systèmes d information et statistique décisionnelle Evaluation des politiques sociales Ingénierie des projets Ingénierie économique et financière A l ENSAE-Sénégal : Statistique et informatique décisionnelles Statistiques de l éducation et de la santé 11

16 Pour être exhaustif sur les formations d ingénieurs, indiquons qu au Bénin, l ENEAM (Ecole Nationale d Economie Appliquée et de Management), propose une formation en deux ans (en cours du soir) sanctionnée par un «diplôme d ingénieur option statistique». L admission pour ce cycle de formation (cycle II) requiert le diplôme de Technicien Supérieur de la Statistique de l ENEAM sanctionnant 3 ans d études en statistique (Cycle I). Le diplôme d Ingénieur en statistique de l ENEAM qui correspond au total à 5 années d études peut être assimilé à un diplôme d Ingénieur des Travaux Statistiques. Le tableau ci-dessous résume les différents schémas conduisant à un diplôme d ingénieur. Tableau 2 : Tableau comparatif des différents schémas conduisant à un diplôme d ingénieur en Afrique francophone et Afrique du nord ENSSEA (Algérie) INSEA (Maroc) ESSAI (Tunisie) ENSEA (Côte d Ivoire) ISSEA (Cameroun) ENSAE (Sénégal) ISSEA (Cameroun) ENSAE (Sénégal) ENSEA (Côte d Ivoire) 6 ans ISE 3 ème Année 5 ans 5 ème Année 3 ème Année 3 ème Année 2 ème Année 4 ans ITS (voie A) ITS (voie B) 4 ème Année 2 ème Année 2 ème Année 1 ère Année 4 ème Année 2 ème Année 3 ans 3 ème Année 1 ère Année 3 1 ère Année L 3 ème Année 1 ère Année 2 ans 2 ème Année 2 CPGE L 2 ème Année CPGE 1 an ou Bac + 2 CPGE 1 ère Année 1 L 1 ère Année Bac CPGE = Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles 3.3 Les diplômes professionnels intermédiaires Des Centres de formation statistique offrent également des formations professionnelles de niveau intermédiaire (Middle level). Ces formations professionnelles courtes (de 1 an à 2 ans voire 3 ans) sont sanctionnées par des diplômes ou certificats qui ne permettent pas toujours de poursuivre des études universitaires. Pour la plupart, ces programmes sont ceux qui avaient été admis dans le cadre du Programme de formation statistique pour l Afrique (STPA) mis en œuvre par la CEA dans les années 80. 1) Dans pays francophones Dans pays francophones, on distingue le diplôme d Agent Technique de la statistique (AT) qui se prépare en 1 an et le diplôme d Adjoint technique de la statistique (AD) ou de Technicien Supérieur de la Statistique (TSS) qui se prépare en 2 ans. Les Agents Techniques de la Statistique (Niveau Bac +1) ont pour vocation principale l exécution des travaux liés à la collecte des données statistiques. Les Adjoints techniques de la statistique ou Techniciens Supérieurs de la Statistique (Niveau Bac + 2) ont pour vocation la production des statistiques courantes ainsi que l encadrement des enquêteurs sur le terrain. Ces diplômes sont délivrés par les Ecoles qui forment également les ingénieurs. 12

17 L ENSEA d Abidjan forme des Agents Techniques et des Adjoints techniques. L ISSEA (Yaoundé) et l EN- SAE-Sénégal (Dakar) forment des Techniciens Supérieurs de la Statistique (TSS). Le recrutement pour toutes ces formations se fait par concours. Le concours est organisé au niveau national pour l ENSEA et l ENSAE, au niveau de la CEMAC pour l ISSEA. Certains Centres de formation rattachés à l INS ont ouvert, en partenariat avec l ENSEA, des formations d AT et d AD dans leurs pays respectifs. Il s agit du Centre de formation statistique de l INS du Niger, du Centre de formation statistique de l INS du Burkina et du Centre national de formation en statistique de Madagascar. Bien qu il puisse y avoir une ambigüité sur l intitulé de la formation, d autres Centres de formation professionnelle proposent des programmes équivalents aux AT et TSS. L Ecole Normale Administration et Magistrature (ENAM) en République Centrafricaine forme des AT (1 an) et des TSS appelés «Ingénieurs Adjoints de la Statistique» (2 ans) et le Centre d Application de la Statistique et de la Planification (CAPS) au Congo forme des Techniciens Supérieurs de la Statistique (2 ans). Notons que l ENEAM du Bénin délivre un diplôme de Technicien Supérieur de la Statistique (TSS) après 3 ans d études. 2) Dans les pays anglophones Dans les pays anglophones, les diplômes AT ou AD correspondent grosso modo au Certificate in statistics (1 an) ou au Diploma in statistics (2 ans). En Afrique de l ouest, depuis que l ISSER (Institute of Statistical Social and Economic Research) au Ghana a cessé de délivrer le Certificate in statistics et le Diploma in statistics, on retrouve essentiellement ces formations au Nigéria. Le Département de statistique de l Université d Ibadan propose en formation à distance (Distance Learning Mode) un Professional Diploma in Statistics (PDS). Cette formation a une durée de 3 ans. Le PDS est un programme conçu principalement pour les non diplômés en statistique qui pour la plupart sont déjà employés dans le Système Statistique National. Leur formation est censée les préparer à retourner dans leur emploi. Dans certains cas cela sert de tremplin pour le Bachelor. Dans le reste du pays, le Higher National Diploma in statistics est préparé en 2 ans dans les Polytechnics 5 accrédités par le National Board for Technical Education (NBTE). Les autres Centres de formation qui proposent ce type de curricula se trouvent en Afrique de l Est et Australe. En Tanzanie, l EASTC (Eastern Africa Statistical Training Centre) qui a une vocation régionale prépare le Certificate in Statistics en 1 an et avec une année supplémentaire de formation le Diploma in Statistics. Le Département de statistique de l Université du Botswana propose également le Certificate in statistics (1 an) et le Diploma in statistics (2 ans). Le Département de statistique et de démographie de l Université nationale du Lesotho (NUL) propose un Certificate in Statistics en 2 ans et le Département de statistique de démographie de l Université de Namibie un Diploma in Applied statistics en deux ans également. Pour finir indiquons qu en Afrique du Sud, l Institut de formation ISILABO va offrir un National Certificate in Official Statistics en 1 an. 5 La liste des Polytechnics (plus de 70) ne figure pas dans le compendium et n a pas été reprise dans la liste des programmes en annexe. 13

18 3) Dans pays arabophones En Algérie, l ENSSEA (Ecole Nationale de Statistique et d Economie Appliquée) délivre le diplôme de Technicien Supérieur de la Statistique (3 ans). En Tunisie, la formation des Techniciens Supérieurs en Statistiques, appelés Techniciens Supérieurs en Statistique et Traitement Informatique des Données (STID), s effectue dans les Instituts Supérieurs d Etudes Technologiques (ISET) de Sousse et ISET de Sfax, en 2 ans et demi (5 semestres) après le bac. Au Maroc, l INSEA a cessé la formation des Techniciens Supérieurs en Statistiques. En Egypte, CAPMAS (Central Agency for Public Mobilization and Statistics) propose plusieurs formations courtes débouchant sur un certificat en statistique: General Statistical program for higher certificate graduates (125 h) General statistical program for intermediate certificate graduates (125h) Advanced statistical program for higher certificate graduates (175h) Applied Program for workers in centralised statistical departments (75h) 4) Dans les pays lusophones Dans les pays lusophones, seule l ENE (Escola Nacional de Estatística) qui est rattachée à l Institut National de Statistique (INE) du Mozambique offre depuis cette année un Certificate of professional medium level. La formation qui dure 3 ans s adresse aux élèves de l école secondaire (grade 10) ainsi qu aux professionnels du Système Statistique National. L accès au programme se fait par un examen d entrée. 3.4 Aspects de la différentiation entre les types de curricula Il n est évidemment pas possible de faire une description précise de chaque type de formation sans risquer de tomber dans la caricature. S il existe un certain nombre de facteurs identitaires communs à toutes les formations d ingénieurs et une certaine congruence entre les formations professionnelles intermédiaires, notamment dans l objectif général des études, il est très difficile, du fait de leur grande diversité, de dégager les caractéristiques communes aux programmes de type universitaire. Pour ces derniers, la tradition «linguistique» semble être un facteur plus important de différentiation au niveau des objectifs et des stratégies de formation. Dans le tableau suivant, nous avons cherché à mettre en relief les aspects distinctifs des trois types de programmes. 14

19 Tableau 3. Aspects de la différenciation entre les types de curricula en statistique Aspects Caractéristiques Vision / Mission Domaines d études Diplômes d Ingénieur Diplômes d Université Experts en statistique alliant la rigueur scientifique à des compétences pratiques orientées vers la résolution de problèmes concrets. Similaires : Statistique appliquée avec une nette coloration en économie Spécialistes et chercheurs de haut niveau ayant une bonne maîtrise des outils de traitement et de modélisation statistique (Variable selon les traditions universitaires de l établissement) Diversifiés : Statistique théorique Statistique appliquée Démographie Actuariat Bio-statistique Diplômes, certificats Professionnels Techniciens capables d assister les cadres supérieurs de la statistique et de collaborer avec les spécialistes des autres disciplines Similaires : Statistique de base, méthodes de collecte des données de la statistique officielle Admissions Concours d entrée Examen d admission à l Université ou système d orientation sélective ou sélection sur dossier Durée d études 3 à 5 ans Undergraduate : 3 ou 4 ans Programmes d études / Approche pédagogie Formation professionnalisante axée sur des activités de conception Contient une solide base en mathématique et informatique, des connaissances approfondies en méthodes quantitatives et analyse économique Pédagogie centrée sur les aptitudes personnelles (communication, travail en groupe) L expérience professionnelle est intégrée dans le curricula à travers des stages, des enquêtes de terrain, des projets et des séminaires délivrés par des professionnels Graduate : 2 ans Formation académique axée sur la maîtrise du champ disciplinaire Privilégie l acquisition de connaissances scientifiques et techniques plus que le développement de compétences transversales Organisation et méthodes de la statistique officielle plus ou moins ignorées Plus grande variété de choix dans le système anglophone (dans la mesure où une fraction notable du curriculum est élective) et formation plus pratique, apprentissage par problèmes et projets plus développé Concours d entrée ou sélection sur dossier 1 ou 2 ans Formation centrée sur le développement d aptitudes professionnelles intermédiaires Privilégie l acquisition des connaissances de bases en mathématiques et statistique. Enseignement de l informatique très pratique et orienté vers la mise en œuvre des logiciels statistiques. Accent mis sur les méthodes de travail dans le domaine de la collecte des données. Enseignements d ouverture et de communication pour l adaptation au milieu professionnel Pratique d enquêtes et stages inclus dans le curriculum 15

20 Aspects Caractéristiques Qualifications obtenues et finalité Qualifications du personnel enseignant 16 Diplômes d Ingénieur Diplômes d Université Conception d un projet de collecte et d analyse d informations statistiques Compétences en analyse économique et outils d aide à la décision dans le domaine des politiques publiques Capacité à prendre du recul, à suivre l évolution des techniques et des méthodes Maîtrise de la gestion et de l évaluation de projets Capacité à manager une équipe de travail Capacité à assurer la maîtrise d œuvre d une enquête Qualifications scientifques (doctorat) et qualifications professionnelles (part significative des enseignements assurée par des professionnels en activité) Maîtrise des techniques de modélisation et des outils du traitement scientifique des données dans le cadre d une étude statistique ou d un projet de recherche Connaissances spécifiques à la spécialité ex : bio-statistique, actuariat Capacité de mener des activités de recherche en statistique fondamentale et appliquée Qualifications académiques requises pour enseigner à l Université Taille des effectifs Réduits Variables Réduits Principaux Débouchés professionnels Postes à responsabilité dans la Statistique publique, les Grandes Entreprises, les Etablissements Financiers et les Organismes Internationaux. Postes de Chargés d études dans les services statistiques des grandes entreprises et des administrations, les unités de recherche Enseignement Diplômes, certificats Professionnels Bonne maîtrise des techniques d enquête Capacité à produire en première analyse des résumés graphiques et numériques des données Produire des statistiques courantes et encadrer les enquêteurs Qualifications académiques et professionnelles Postes de cadres moyens au sein de la statistique publique et autres entités administratives Les nuances les plus importantes à apporter à ce tableau concernent les programmes de type universitaire pour lesquels les orientations peuvent être très différentes selon le contexte institutionnel ou géographique. Dans les pays francophones et d Afrique du Nord, les programmes en statistiques sont généralement concentrés dans les Départements de mathématiques et d informatique. La statistique y est avant tout perçue comme une sous-discipline des mathématiques et l enseignement se concentrent presque exclusivement sur les mathématiques. La pédagogie est centrée sur l acquisition de connaissances dans le domaine de la spécialité et les disciplines d ouverture sont quasiment absentes. Les méthodes sont classiques : enseignements magistraux, travaux dirigés, travaux pratiques. Les Licences en statistique qui se déroulent sur 3 ans permettent d acquérir des connaissances en mathématiques fondamentales, en statistiques mathématiques et en informatique offrant ainsi la possibilité de poursuivre les études en Master. Généralement, en première et deuxième année, la majorité des enseignements sont communs avec les licences de mathématiques et informatiques. Souvent ce n est qu au niveau de la troisième année que le programme comporte des enseignements propres à la statistique. Quelques licences en «ingénierie statistique» ou «licences professionnelles» qui visent une intégration immédiate dans le milieu professionnel sont plus appliquées. Les Masters en statistique se déroulent sur deux ans. L admission se fait généralement sur examen du dossier universitaire pour les titulaires d une Licence de Mathématiques de Statistiques, dans la limite des places disponibles. Ce sont des formations de haut niveau dans le domaine de la statistique mathématique

Généralités. L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges.

Généralités. L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges. Généralités L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges. Requiert une certaine créativité et des facultés d adaptation. Il est possible de changer de nombreuses fois de postes

Plus en détail

Troisième Réunion de la Commission statistique pour l Afrique (ComStat-Afrique III)

Troisième Réunion de la Commission statistique pour l Afrique (ComStat-Afrique III) Distr.: GÉNÉRALE NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième Réunion de la Commission statistique pour l Afrique (ComStat-Afrique III) E/ECA/STATCOM/3/7 décembre

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS

L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS L enseignement supérieur français propose des formations générales et des formations professionnelles, essentiellement à l université, mais aussi dans de nombreuses écoles

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLOME

SUPPLEMENT AU DIPLOME SUPPLEMENT AU DIPLOME Préambule : «Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO/CEPES. Le supplément vise à fournir des données

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLOME

SUPPLEMENT AU DIPLOME SUPPLEMENT AU DIPLOME Préambule : «Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO/CEPES. Le supplément vise à fournir des données

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications

Master. en sciences et technologies mention mathématiques et applications Master en sciences et technologies mention mathématiques et applications master mathématiques et applications Contacts Nicolas Lerner lerner@math.jussieu.fr www.master.math.upmc.fr Master sciences et technologies

Plus en détail

GUIDE DE CONSTITUTION DE DOSSIER EN VUE DE LA RECONNAISSANCE ET/OU DE L EQUIVALENCE DES DIPLOMES, TITRES ET GRADES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

GUIDE DE CONSTITUTION DE DOSSIER EN VUE DE LA RECONNAISSANCE ET/OU DE L EQUIVALENCE DES DIPLOMES, TITRES ET GRADES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org GUIDE

Plus en détail

CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT DES PROGRAMMES

CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT DES PROGRAMMES CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT DES PROGRAMMES Les études sont organisées en 3 cycles : Premier cycle : Il consiste en une formation initiale de 3 ans (diplôme d Etat + 3 ans). C est un cycle de transition,

Plus en détail

COMMENT OBTENIR DES RENSEIGNEMENTS?

COMMENT OBTENIR DES RENSEIGNEMENTS? Université Lyon 2 Institut d Urbanisme de Lyon MASTER mention URBANISME, AMENAGEMENT M1 PREMIERE ANNEE 2011-2012 Responsable : Roelof VERHAGE Mention du domaine «SCIENCES DES SOCIETES ET DE LEUR ENVIRONNEMENT»

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION. Sciences économiques. Territoires Environnement Energie. 286 h 119 h h h 300 h 705 h

DROIT ECONOMIE GESTION. Sciences économiques. Territoires Environnement Energie. 286 h 119 h h h 300 h 705 h Niveau : MASTER Année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION Sciences économiques M1 Parcours : Volume horaire étudiant : Territoires Environnement Energie 60 ES 286 h 119 h h h 300 h 705 h cours magistraux

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE D ANALYSER LES CURRICULA AU COLLEGE 1. CONTEXTE Le bilan de l Éducation Pour Tous révèle que les pays d Afrique subsaharienne ont accompli

Plus en détail

ACCORD FRANCO-AUSTRALIEN SUR LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES ETUDES ET DES DIPLOMES EN VUE D UNE POURSUITE D ETUDES SUPERIEURES DANS LE PAYS PARTENAIRE

ACCORD FRANCO-AUSTRALIEN SUR LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES ETUDES ET DES DIPLOMES EN VUE D UNE POURSUITE D ETUDES SUPERIEURES DANS LE PAYS PARTENAIRE ACCORD FRANCO-AUSTRALIEN SUR LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES ETUDES ET DES DIPLOMES EN VUE D UNE POURSUITE D ETUDES SUPERIEURES DANS LE PAYS PARTENAIRE La Conférence des Présidents d Université (CPU), la

Plus en détail

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo. Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.org I- PRESENTATION DU CRADAT A- Création - Siège Le Centre Régional

Plus en détail

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E

D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I R E D E L T A - C C E N T R E D E F O R M A T I O N E T D AP P U I C O N S E I L P O U R L E D E V E L O P P E M E N T L O C A L F O R M A T I O N U N I V E R S I T A I R E E T P O S T U N I VER S I T A I

Plus en détail

Note conceptuelle concernant le séminaire du PQIP/DCTP sur «Les cadres nationaux de certification»

Note conceptuelle concernant le séminaire du PQIP/DCTP sur «Les cadres nationaux de certification» Note conceptuelle concernant le séminaire du PQIP/DCTP sur «Les cadres nationaux de certification» Introduction La deuxième réunion du Pôle de Qualité Inter-Pays dans le domaine du développement des compétences

Plus en détail

Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3)

Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3) LICENCE Informatique Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Tours (L1) Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3) Formation continue Type de diplôme : Durée des études

Plus en détail

LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE :

LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE : LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE : Mise en œuvre et enjeux Pr Viviane KROU ADOHI Directeur Général de l Enseignement Supérieur Abidjan, février 2012 1 Définition LICENCE (bac +3) INTRODUCTION MASTER (bac+5)

Plus en détail

MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION

MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : MASTER DROIT ECONOMIE - GESTION MENTION DROIT PUBLIC MENTION DROIT PRIVE Spécialité recherche Protection des droits fondamentaux et des libertés M2

Plus en détail

MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES

MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES MASTER RECHERCHE ETUDES LITTERAIRES Mention : Lettres et ingénierie culturelle Spécialité : Études littéraires Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s) : Vous êtes titulaire : -

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques) 202-206 0Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE AAI Comité Afrique UNE MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE 28 Mai Tallinn, Estonie L Afrique un continent multiforme : Arabe Français anglais portugais Divisé, en trois, zones 1 - Le Maghreb ou l Afrique du Nord

Plus en détail

MASTER HISTOIRE HISTOIRE MARITIME ET LITTORALE. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

MASTER HISTOIRE HISTOIRE MARITIME ET LITTORALE. www.univ-littoral.fr SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MASTER SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES HISTOIRE HISTOIRE MARITIME ET LITTORALE www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Le master vise à donner aux étudiants la culture et les outils méthodologiques

Plus en détail

Les grandes étapes de l orientation en France

Les grandes étapes de l orientation en France Septembre 2011 Lettre d Information sur l Orientation du Lycée Français du Caire N 1 Editorial Chers lecteurs, L orientation postbac se prépare sur le long terme en construisant son projet personnel pas

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

Eléments sur la stratégie d application des réformes des enseignements supérieurs basées. sur LMD

Eléments sur la stratégie d application des réformes des enseignements supérieurs basées. sur LMD Eléments sur la stratégie d application des réformes des enseignements supérieurs basées sur le dispositif «Licence/Master/Doctorat» au sein des facultés des sciences exactes et technologie 32 Mr M. D.

Plus en détail

Master MAE. Management et Administration des Entreprises

Master MAE. Management et Administration des Entreprises Formation Continue Master MAE Management et Administration des Entreprises I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 - http://iae.univ-lyon3.fr

Plus en détail

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche Le RBA du PNUD et l UNITAR - soutenir les priorités stratégiques de développement de l Afrique Alors que nous nous approchons de la nouvelle année, il est important de méditer ce qui a été accompli. Tout

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT FINANCE

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT FINANCE sous réserve de validation des modifications Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M2 Spécialité : FINANCE 120 ES Volume horaire étudiant : 335 h 35 h

Plus en détail

Master Droit de l entreprise

Master Droit de l entreprise Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit de l entreprise Institut catholique de Lille - ICL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Institut des sciences et techniques de l ingénieur

Plus en détail

DROIT-ECONOMIE-GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT ADMINISTRATION DES ENTREPRISES

DROIT-ECONOMIE-GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT-ECONOMIE-GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M Spécialité: ADMINISTRATION DES ENTREPRISES 120 ECTS Volume horaire étudiant : 362 h 90 h h h h h cours magistraux

Plus en détail

Fiche Info STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE

Fiche Info STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE Fiche Info AIDE JURIDIQUE STRUCTURE DES ETUDES SUPERIEURES: LA REFORME DE BOLOGNE AIDE JURIDIQUE Fédération des Étudiants Francophones ASBL 20 rue

Plus en détail

CONSEIL FEDERAL DE THIES LE SYSTEME LMD

CONSEIL FEDERAL DE THIES LE SYSTEME LMD CONSEIL FEDERAL DE THIES LE SYSTEME LMD 27 Décembre 2008 Dame SECK LES RAISONS Le dernier Congrès de Tambacounda avait voté une notion nous inscrivant dans l innovation pédagogique. Nous devons donc pour

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIE SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION. METIERS DE L'ENSEIGNEMENT, DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION 1 er DEGRE (MEEF 1 er DEGRE)

SCIENCES TECHNOLOGIE SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION. METIERS DE L'ENSEIGNEMENT, DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION 1 er DEGRE (MEEF 1 er DEGRE) Niveau : MASTER année Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention : Parcours : SCIENCES TECHNOLOGIE SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION M METIERS DE L'ENSEIGNEMENT, DE L EDUCATION

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT CHARGE DE REALISER UNE ETUDE SUR LES FACTEURS DE REUSSITE ET D EQUITE SCOLAIRE AU COLLEGE ET DE CONSTRUIRE DES QUESTIONNAIRES CONTEXTUELS 1. CONTEXTE

Plus en détail

MASTER «ENSEIGNEMENT ET FORMATION EN HOTELLERIE RESTAURATION»

MASTER «ENSEIGNEMENT ET FORMATION EN HOTELLERIE RESTAURATION» MASTER «ENSEIGNEMENT ET FORMATION EN HOTELLERIE RESTAURATION» Institut Universitaire de Formation des Maîtres Midi-Pyrénées École interne de l université de Toulouse II le Mirail Siège Social : 56, avenue

Plus en détail

"Sous réserve de validation des modifications"

Sous réserve de validation des modifications "Sous réserve de validation des modifications" Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M2 Spécialité : CONTROLE DE GESTION 120 ES Volume horaire étudiant

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

120 ECTS CONTACTS : Objectifs de la formation et débouchés : 367 h 186 h h h h 554 h. Rentrée 2015-2016 DROIT ECONOMIE - GESTION.

120 ECTS CONTACTS : Objectifs de la formation et débouchés : 367 h 186 h h h h 554 h. Rentrée 2015-2016 DROIT ECONOMIE - GESTION. Niveau : LICENCE Année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE - GESTION Economie L2 120 ES Volume horaire étudiant : 367 h 186 h h h h 554 h cours magistraux travaux dirigés travaux pratiques cours intégrés

Plus en détail

DiFiQ. Diplôme Finance Quantitative. Une formation en partenariat. Ensae Dauphine Bärchen

DiFiQ. Diplôme Finance Quantitative. Une formation en partenariat. Ensae Dauphine Bärchen DiFiQ Ensae Dauphine Bärchen Diplôme Finance Quantitative Une formation en partenariat bonnes raisons 5de s inscrire au DiFiQ 1. Gagnez une maîtrise incontournable des techniques quantitatives en finance

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT EURO-MEDITERRANEEN : DEVELOPPEMENT DURABLE www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille : 110,

Plus en détail

MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT DES AFFAIRES

MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT DES AFFAIRES 2011-2016 Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT DES AFFAIRES Parcours Droit des affaires 1 re année M1 60 ES Volume horaire étudiant : h h h h

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques-Informatique de l Université de Perpignan Via Domitia Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Licence Economie et Société

Licence Economie et Société Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et Société Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

DROIT-ECONOMIE-GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT ADMINISTRATION DES ENTREPRISES

DROIT-ECONOMIE-GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT-ECONOMIE-GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M Spécialité: ADMINISTRATION DES ENTREPRISES 120 ECTS Volume horaire étudiant : 362 h 90 h h h h h cours magistraux

Plus en détail

Domaines professionnels

Domaines professionnels Anglais LICENCE 2 Objectifs de la formation La licence d anglais LLCE de l université Bordeaux Montaigne se caractérise par la grande pluridisciplinarité, la richesse et la variété de ses contenus, ainsi

Plus en détail

APRÈS LE BAC, QUELLE FORMATION

APRÈS LE BAC, QUELLE FORMATION APRÈS LE BAC, QUELLE FORMATION CHOISIR? (DOCUMENT 1) «CAP SUP» 20 mars 2015 2 ETUDES COURTES/ETUDES LONGUES Durée des études Finalité des enseignements Zoom sur les filières 3 ETUDES COURTES 2 À 3 ANS

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT DE LA QUALITE ET GESTION DES SERVICES PUBLICS www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille :

Plus en détail

FILIERE DE LICENCE PROFESSIONNELLE

FILIERE DE LICENCE PROFESSIONNELLE ROYAUME DU MAROC Ministère de l Education nationale, de l Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique Département de l Enseignement Supérieur, de la Formation des

Plus en détail

Préparation diplômante

Préparation diplômante Préparation diplômante La préparation diplômante de la faculté de Finance, Banque, Comptabilité (FFBC) de l université Lille 2 permet aux étudiants à la fois d acquérir une licence de gestion et de préparer

Plus en détail

Dossier de Validation des Acquis de l expérience

Dossier de Validation des Acquis de l expérience Dossier de Validation des Acquis de l expérience Etape : 2 Guide de réalisation du dossier de présentation de V.A.E. Demande concernant le Diplôme de l Ipag Diplôme de Formation Supérieure au Management

Plus en détail

Ministère des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique SEPTEMBRE 2007-1 -

Ministère des enseignements secondaire, supérieur et de la recherche scientifique SEPTEMBRE 2007-1 - - 1 - - 2 - - 3 - II FORMATION 1 Objectif L enseignement vise à la formation en 4 semestres de collaborateurs polyvalents participant à la responsabilité de l étude et de l exécution des travaux de génie

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE EN GESTION DES ENTREPRISES ET AUTRES ORGANISATIONS (LPGEO)

LICENCE PROFESSIONNELLE EN GESTION DES ENTREPRISES ET AUTRES ORGANISATIONS (LPGEO) Centre Africain d Etudes Supérieures en Gestion Institut Supérieur de Management des Entreprises et autres Organisations LICENCE PROFESSIONNELLE EN GESTION DES ENTREPRISES ET AUTRES ORGANISATIONS (LPGEO)

Plus en détail

Bienvenue à l UCL, dans une

Bienvenue à l UCL, dans une Bienvenue à l UCL, dans une des 9 universités de la Communauté française des 3300 universités de l Union européenne des 4000 universités européennes (4194 aux USA) des 17000 universités dans le monde Bologne

Plus en détail

Gaborone, Botswana 17-21 Février 2014 PROGRAMME DE TRAVAIL (DRAFT)

Gaborone, Botswana 17-21 Février 2014 PROGRAMME DE TRAVAIL (DRAFT) 9 e Symposium Africain sur le Développement de la Statistique Gaborone, Botswana 17-21 Février 2014 PROGRAMME DE TRAVAIL (DRAFT) Thème: Promouvoir l utilisation des systèmes d enregistrement des faits

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21

Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Secrétariat général de la cshep, Thunstr. 43a, 3005 Berne, tél.: 031 350 50 20, fax: 031 350 50 21 Recommandations de la CSHEP et de la CRUS pour la mise en œuvre coordonnée de la déclaration de Bologne

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE 1 CONTEXTE ET JUSTIFICATION Compte tenu de l évolution rapide des techniques dans tous les domaines,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Communication scientifique et technique de l ENS Cahan Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Tout savoir sur la série STI2D SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE L ESSENTIEL SUR LA SÉRIE STI2D La série STI2D s inscrit de manière affirmée dans la voie technologique

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais

www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais Objectifs de la formation Perspectives professionnelles La licence d anglais LLCE de l université Michel de Montaigne Bordeaux 3 se caractérise par la grande pluridisciplinarité,

Plus en détail

MASTER 2 RECHERCHE «STATISTIQUE ET ECONOMÉTRIE FINANCIÈRE» Responsable Scientifique : Prof. Bédia F. AKA. Responsable Académique : Dr.

MASTER 2 RECHERCHE «STATISTIQUE ET ECONOMÉTRIE FINANCIÈRE» Responsable Scientifique : Prof. Bédia F. AKA. Responsable Académique : Dr. RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ------------------- UFR SCIENCES ECONOMIQUES ET DEVELOPPEMENT (SED) -------------- ECOLE DOCTORALE MASTER

Plus en détail

Niveau : LICENCE année Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES Mention :

Niveau : LICENCE année Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES Mention : Niveau : LICENCE année Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES Mention : L3 LANGUES, LITTERATURES ET CIVILISATIONS ETRANGERES 180 ES Spécialité : Allemand Volume horaire étudiant : cours magistraux travaux dirigés

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

ANNEXE DESCRIPTIVE (déclinaison française du «Supplément au Diplôme»)

ANNEXE DESCRIPTIVE (déclinaison française du «Supplément au Diplôme») ANNEXE DESCRIPTIVE (déclinaison française du «Supplément au Diplôme») Préambule qui ne peut être modifié La présente annexe descriptive au diplôme (supplément au diplôme) suit le modèle élaboré par la

Plus en détail

Rapport d'évaluation externe du programme de Licence en «Administration des Affaires» de Sherbrooke Academy Dakar

Rapport d'évaluation externe du programme de Licence en «Administration des Affaires» de Sherbrooke Academy Dakar REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE --------- AUTORITE NATIONALE D ASSURANCE QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Rapport d'évaluation

Plus en détail

Parcours Renforcé - Recherche de la Licence SESI (*)

Parcours Renforcé - Recherche de la Licence SESI (*) Renforcé - Recherche de la Licence SESI (*) PRESENTATION OBJECTIF ET PUBLIC VISE Le parcours renforcé - recherche de la licence sciences exactes et sciences pour l ingénieur (SESI) s adresse à des bacheliers

Plus en détail

L'enseignement du transport et de la logistique en France après la réforme LMD : cohérence et visibilité Journée AFITL / AFT-IFTIM.

L'enseignement du transport et de la logistique en France après la réforme LMD : cohérence et visibilité Journée AFITL / AFT-IFTIM. L'enseignement du transport et de la logistique en France après la réforme LMD : cohérence et visibilité Journée AFITL / AFT-IFTIM. Paris, 3 mai 2006 Michel Savy professeur Université Paris 12 et ENPC

Plus en détail

LES FILIERES D ETUDES APRES LE BAC - 2014

LES FILIERES D ETUDES APRES LE BAC - 2014 LES FILIERES D ETUDES APRES LE BAC - 2014 A chaque étape de votre orientation, le BIOP vous aide à faire le bon choix en vous proposant les prestations suivantes : rendez-vous d orientation, «Passeport

Plus en détail

LICENCE. S.U.I.O. - UNIVERSITE DU MAINE - Le Mans - Laval. Mention : ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DOMAINE ECONOMIE, GESTION

LICENCE. S.U.I.O. - UNIVERSITE DU MAINE - Le Mans - Laval. Mention : ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DOMAINE ECONOMIE, GESTION DOMAINE ECONOMIE, GESTION Faculté de Droit, des Sciences Economiques et de Gestion Avenue O. Messiaen 72085 Le Mans cedex 9 Tél 02 43 83 31 22 (et 31 14) scol-ecodroit@univ-lemans.fr Fax : 02 43 83 31

Plus en détail

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique.

Généralités. Formations transversales aux sciences humaines: histoire, sociologie, littérature, langues, droit, économie, géopolitique. Généralités Difficile de faire la différence entre des formations orientées vers la science politique et une autre vers les relations internationales dans l organisation de l enseignement supérieur français.

Plus en détail

DUT1 GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE. 176 h 372,5 h 373,5 h 100 h 922 h. travaux pratiques

DUT1 GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE. 176 h 372,5 h 373,5 h 100 h 922 h. travaux pratiques Niveau : DUT1 GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE 1 ère année Domaine : Mention : Volume horaire étudiant : Formation dispensée en : SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE DUT1 60 ECTS 176 h 372,5 h 373,5 h 100 h 922

Plus en détail

REOUVERTURE D UN AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/2015/05 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5)

REOUVERTURE D UN AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/2015/05 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA AFRICAN COURT ON HUMAN AND PEOPLES RIGHTS COUR AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES P.O Box 6274 Arusha, Tanzania, Tel: +255 732 979506/9; Fax: +255

Plus en détail

Master. Dynamiques Africaines MIDAf. Interdisciplinaire et professionnel. devient Université Bordeaux Montaigne

Master. Dynamiques Africaines MIDAf. Interdisciplinaire et professionnel. devient Université Bordeaux Montaigne Master Interdisciplinaire et professionnel Dynamiques Africaines MIDAf devient Université Bordeaux Montaigne Objectifs de la formation La spécialité «Dynamiques africaines» associe l Université Bordeaux

Plus en détail

L enseignement supérieur français

L enseignement supérieur français «Destination France» L enseignement supérieur français Université Catholique de Louvain, le 01 mars 2012 1 Le système français, quelques chiffres Quelques chiffres: La France compte 2,3 millions d étudiants

Plus en détail

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES 2013-2014 ÉCONOMIE en Licence Les informations présentes dans ce document sont valables pour l'année 2013-2014. D'importantes modifications interviendront pour l'année 2014-2015. Il s agit d un cursus

Plus en détail

2014-2017. Organisation des études

2014-2017. Organisation des études 2014-2017 Institut Universitaire de Technologie GEA Gestion des Entreprises et des Administrations 32 rue Boris Vian - BP 4006 76610 Le Havre 02.32.74.46.00 - Fax 02.32.74.46.71 Secrétariat administratif

Plus en détail

Numéro 4 Janvier 2014

Numéro 4 Janvier 2014 La lettre de l orientation des Lycées français en Espagne Numéro 4 Janvier 2014 Terminales En France Zoom sur les Ecoles de commerce À quel moment entre-t-on en école de commerce? Tout dépend du type de

Plus en détail

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Mention : METIERS S LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Domaine : Spécialité : Volume horaire étudiant : Niveau : MASTER 2 année ARTS LETTRES LANGUES ET VEILLE DOCUMENTAIRE INTERNATIONALE M2 120 ES 120 h 48/78

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ELABORATION D UN GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE REFERENTIELS COMPETENCES-EMPLOIS-FORMATIONS DGRU (Direction Générale de la Rénovation Universitaire)

Plus en détail

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES 202-20 Mention : METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Niveau : MASTER PROFESSIONNEL année Domaine : Parcours : ARTS LETTRES LANGUES E-LANGUES M Volume horaire étudiant : 47 à 8 suivant les langues

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et mathématiques de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Dimensions de la qualité pour les programmes de formation

Dimensions de la qualité pour les programmes de formation L évaluation des programmes de formation à l Université de Genève Dimensions de la qualité pour les programmes de formation BUREAU QUALITÉ Table de matières Avant-propos... 3 Dimension 1 : Description

Plus en détail

CNPN _ M_MS_2014 / Version _SGG1 CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE

CNPN _ M_MS_2014 / Version _SGG1 CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE CAHIER DES NORMES PEDAGOGIQUES NATIONALES DU MASTER ET MASTER SPECIALISE 2014 1. NORMES RELATIVES AUX FILIERES (FL) FL1 Définition de la filière Une filière du cycle Master est un cursus de formation,

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES L Université de Reims Champagne-Ardenne, Soucieuse d accompagner l internationalisation grandissante de l enseignement

Plus en détail

Master of Arts en didactique des langues étrangères (Master spécialisé)

Master of Arts en didactique des langues étrangères (Master spécialisé) Master of Arts en didactique des langues étrangères (Master spécialisé) Le Master en didactique des langues étrangère est une filière d enseignement commune aux universités de Berne et Fribourg, en collaboration

Plus en détail

les différentes filières

les différentes filières Les classes préparatoires littéraires offrent les débouchés suivants : les écoles normales supérieures (voir pages 2 et 3) les instituts d études politiques (I.E.P. ou " Sciences Politiques ") (voir page

Plus en détail