REALISATION D UNE MAISON DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLE. DCE LOT N 3 ELECTRICITE CF/cf PLOMBERIE CHAUFFAGE- VENTILATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REALISATION D UNE MAISON DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLE. DCE LOT N 3 ELECTRICITE CF/cf PLOMBERIE CHAUFFAGE- VENTILATION"

Transcription

1 COMMUNE DE OISEMONT REALISATION D UNE MAISON DE SANTE PLURI-PROFESSIONNELLE DCE LOT N 3 ELECTRICITE CF/cf PLOMBERIE CHAUFFAGE- VENTILATION JANVIER 2012 Maître d ouvrage EPISSOS 3 Rue du Capitaine Fay POIX de PICARDIE Mr Le Directeur Adjoint M JULLIAN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE AMIENS AMENAGEMENT IMMEUBLE OXYGENE 80 RUE DE LA VALLEE AMIENS Maîtrise d œuvre de Conception EN ACT Architecture Rue Lavoisier ZI des Prés Salés EU MAITRISE D ŒUVRE DE REALISATION OREA 48 Bld Jules Verne Amiens Tél. : Fax :

2 SOMMAIRE A ELECTRICITE CF et cf GENERALITES ELECTRICITE... Objet des travaux Documentation à fournir Limites de prestations : Contrôle, essais et réception Téléphone Système de sécurité incendie 7 2 INSTALLATION DE CHANTIER 7 3 DESCRIPTION DES OUVRAGES COURANTS FORTS TABLEAU GENERAL BASSE TENSION Mise aux normes du tableau Identification DISPOSITIFS D'ARRET D'URGENCE DISTRIBUTION PRINCIPALE APPAREILLAGES ET HABILLAGES EQUIPEMENT 12 4 PRECABLAGE INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE 14 5 ALARME INCENDIE 16 6 ECLAIRAGE DE SECURITE 17 7 ALARME ANTI-INTRUSION 19 8 EQUIPEMENTS FORCE ET AUTRES USAGES 19 9 ECLAIRAGE EXTERIEUR 20 B CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE 21 GENERALITES CHAUFFAGE TRAVAUX OU PRESTATIONS COMPRIS DESCRIPTION DES TRAVAUX GENERALITE PLOMBERIE DESCRIPTION DES TRAVAUX : APPAREILS SANITAIRES : GENERALITE : VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE DESCRIPTION DES TRAVAUX : LOT N 3 - Page 2 / 23

3 A ELECTRICITE CF et cf. 1 GENERALITES ELECTRICITE 1.1 Objet des travaux Le présent document a pour objet de définir les prestations de toutes natures incombant au lot N 3 ELECTRICITE, CHAUFFAGE,VENTIL ATION,PLOMBERIE relatives aux travaux de Réhabilitation de l antenne DDE de Oisemont en une maison de santé pluri-professionnelle. Avant la remise de son offre, l'entrepreneur prendra connaissance des lieux pour apprécier exactement toutes les conditions d'exécution des ouvrages nécessaires pour répondre au programme des travaux demandé. Le maître d œuvre se tient à sa disposition pour tout renseignement complémentaire Les travaux à réaliser comprennent la fourniture et la pose de l'ensemble des installations électriques courants forts et courants faibles, à savoir : - L'installation provisoire de chantier - La dépose complète de l installation existante - La distribution principale - Les appareils d'éclairage - Les appareillages - Le réseau téléphonique - Le pré câblage informatique - Le système de sécurité incendie de type 4 - Le système d alarme anti-intrusion - L'éclairage de sécurité - Les alimentations diverses (extérieur) Les quantités d'ouvrages, la nature des prestations indiquées au présent document n'ont qu'une valeur indicative et non contractuelle. Il appartient aux entreprises consultées de les vérifier, compléter et modifier selon leur propre appréciation et sur leur seule responsabilité. L'entrepreneur s'engage à mettre à la disposition du chantier la main d'œuvre qualifiée et tout l'outillage nécessaire à la réalisation de ses travaux dans les délais prescrits au planning général. L'entrepreneur est tenu d'établir sa proposition conformément au dossier d'appel d'offres. D'une façon générale, l'entrepreneur ne pourra invoquer une omission non signalée, ni une mauvaise interprétation des documents pour refuser de fournir ou de monter un dispositif mettant en cause le bon fonctionnement de l'installation. Toute anomalie constatée devra être aussitôt signalée au Maître d'oeuvre. LOT N 3 - Page 3 / 23

4 1.2 Documentation à fournir * Les plans indiquant : - l'implantation du matériel et de l'appareillage, - le parcours des canalisations avec caractéristiques Les schémas comportant : - le tracé unifilaire des circuits de distribution, - le tracé multifilaire des circuits de commande, - les plans de borniers, - les caractéristiques des appareils de protection (calibre, PdC, etc...) * Les documents suivants : - les références, caractéristiques, etc..., de tout l'appareillage, - les certificats de classement au feu, - les PV de classement IP de l'appareillage et des appareils d'éclairage - la copie du certificat de classement des matériels de classe II. En fin de travaux - le dossier DOE comprenant les plans et schémas des installations réalisées sur support papier en 4 exemplaires et sur support informatique (format compatible.dwg ou.dxf), - le dossier de maintenance (lorsque les normes applicables l'exigent), 1.3 Conditions minima à respecter L'entrepreneur du présent lot s'engage à réaliser l'installation conformément aux règles énoncées dans la norme NF C , éditée par l'u.t.e., concernant les installations électriques à basse tension, homologuée le 13 mai L'attention de l'entrepreneur est attirée sur le fait que cette norme l'oblige également à suivre toutes les normes et publications référencées dans cet ouvrage. L'installation désignée dans le présent document doit également satisfaire : - à la norme NF C relative aux branchements de 1ère catégorie - au décret du 14 novembre 1988 relatif à la protection des travailleurs - aux prescriptions E.D.F. selon les directives éventuelles du centre de distribution local - aux recommandations PROMOTELEC - aux dispositions du réglement de sécurité dans les Etablissements Recevant du Public (Arrêté du 25 juin 1980) - aux dispositions particulières applicables aux établissements du type PE LOT N 3 - Page 4 / 23

5 1.4 Limites de prestations : - L entreprise devra prévoir la dépose de toutes les alimentations non nécessaires au présent cahier des charges y compris dépose des supports. - L entreprise devra prévoir dans son offre toutes les pénétrations et (ou) les carottages nécessaires à la bon exécution des ses ouvrages - les bouchages et raccords de tous les percements et saignées consécutifs à la dépose, Toutes les traversées de murs ou planchers coupe-feu devront être rebouchées au plâtre. L'entrepreneur reste responsable des conséquences que peuvent avoir ses travaux sur la solidité des constructions et des traces ou fissures qui pourraient apparaître par la suite. Le but est la réalisation complète en ordre de marche des installations décrites dans le présent projet. D'une façon générale, l'entrepreneur ne pourra invoquer une omission non signalée, ni aucune mauvaise interprétation des documents pour refuser de fournir ou de monter un dispositif mettant en cause le bon fonctionnement de l'installation. L'entreprise se conformera aux prescriptions du cahier des charges et prendra en particulier, à sa charge et compris dans les installations complètes, tous les travaux afférents à d'autres corps d'état et nécessaires à la mise en œuvre de ses propres installations telles que définies dans les différents documents, notamment : Chauffage - Ventilation Le présent lot doit : - Les alimentations et protection électriques du groupe VMC, Nettoyage de chantier 1.5 Contrôle, essais et réception Contrôle des installations A la réception, une minutieuse inspection de la pose des appareils et canalisations sera réalisée. Tout ouvrage qui serait négligé ou dont la fixation serait insuffisante sera systématiquement refusé. L entreprise devra remettre un rapport final des installations électriques réalisé par un organisme de contrôle certifié. LOT N 3 - Page 5 / 23

6 Essais et réception Ils seront réalisés conformément à la partie 6 de la norme NF C et suivant les documents techniques COPREC N 1, 2 et 3 et devront satisfaire aux exigences fonctionnelles attachées aux ouvrages décrits dans le présent C.C.T.P. L'entrepreneur doit, à cet effet, le personnel et le matériel nécessaires pour procéder à ses essais. Il assistera aux vérifications faites par l'organisme de Contrôle. Toutes défectuosités constatées seront immédiatement réparées par l'entrepreneur. L'Entrepreneur devra procéder au contrôle technique des ouvrages qui comportera : Pour les installations électriques : - une vérification du bon fonctionnement général, - des essais à vide et en charge des réseaux et appareillages, - des contrôles d'échauffements et de chute de tension, - des vérifications d'équilibrage des phases, - des essais d'isolement des réseaux entre phases, entre neutre et phase, - des contrôles de résistance de terre et d'impédance des circuits, - contrôle de conformité au projet, - des contrôles de conformité au décret du 14 Novembre 1988, - des contrôles des éclairements. Les résultats des vérifications feront l'objet d'un rapport détaillé qui sera signé par le Maître d'oeuvre et l'entrepreneur. Mise en service L'entrepreneur du présent lot doit être présent lors de la mise en service effective des installations; il assistera le service entretien pour donner toutes les indications nécessaires à la bonne marche de l'installation. 1.6 Téléphone Les ouvrages et équipements devront obligatoirement répondre, en qualité et en mise en œuvre, aux exigences des normes ou documents ayant valeur de normes et aux règlements en vigueur. La proposition de l'entreprise sera réputée conforme aux textes connus à la date de la remise de son offre (Textes Officiels, Lois, Décrets, Arrêtés, Circulaires, Ministérielles et leurs additifs, fiches techniques, notes et commentaires) et, notamment : - au décret n du 12 juin 1973 modifiant, en ce qui concerne l'établissement des lignes téléphoniques, le décret n du 14 juin 1969, fixant les règles générales de construction des bâtiments de construction, - aux spécifications FRANCE TELECOM LOT N 3 - Page 6 / 23

7 - de l'arrêté du 3 mai 1983 : établissement des lignes téléphoniques dans les immeubles groupant plusieurs logements - du Code de la Construction et de l'habitation (Article R ) - du Code des Postes et Télécommunications (Article D.407-1) Les installations devront également être conformes aux règles interprofessionnelles pour la couverture des garanties résultant des obligations d'assurance. Toutes les prescriptions et recommandations seront interprétées comme faisant partie des "Règles de l'art" et, à ce titre, devront être respectées scrupuleusement. - protection incendie correspondant aux matériels installés. 1.7 Système de sécurité incendie L'installation doit être conforme et réalisée suivant : - la norme AFNOR NF S sur la nature du son modulé d'évacuation - les normes NF S à , , et relatives aux Systèmes de Sécurité Incendie - la norme NF C relative aux blocs autonomes d'alarme sonore 2 INSTALLATION DE CHANTIER Coffret de chantier Alimentation base vie L'entreprise devra la mise en œuvre d'un branchement provisoire 220 V +T dimensionné pour l'ensemble du chantier avec comptage, armoires et de coffrets de chantier répondant au décret du 14 novembre 1988 et aux recommandations de l'o.p.p.b.t.p. L'entreprise du présent lot aura à sa charge la vérification de son installation électrique par un organisme de contrôle agréé. LOT N 3 - Page 7 / 23

8 L'installation de chantier comprendra un tableautin de chantier possédant un indice de protection approprié au lieu d'installation. Ce tableau monté sur pieds, sera équipé de 4 prises de courant 2P+T 10/16 A protégés en tête par un différentiel spécifique depuis l armoire TGBT en pied de l escalier accès sous-sol. Prévoir une alimentation spécifique pour les installations de chantier à l extérieur 3 DESCRIPTION DES OUVRAGES COURANTS FORTS L entreprise devra prévoir dans son offre la mise hors tension de l armoire TGBT existante tout en maintenant pour la phase chantier une alimentation pour la base vie et une alimentation pour le coffret chantier. Par la suite l entreprise déposera l installation existante complétement. Liaison équipotentielle Le raccordement de la liaison équipotentielle sur le réseau existant doit être réalisé conformément à la norme NF C Elle relie entre eux les éléments suivants : la borne principale de terre, toutes les canalisations métalliques d'alimentation en eau, les colonnes montantes et conduit de chauffage, les corps métalliques d'appareils sanitaires, les conduits de VMC, les huisseries métalliques (suivant prescriptions UTE C , tableau AH), les éléments métalliques accessibles de la construction, les éléments métalliques d'autres canalisations de toute nature. Elle sera réalisée par conducteur de section non inférieure à la moitié de celle du plus grand conducteur de protection, avec minimum de 6 mm² en cuivre et un maximum de 25 mm². - Liaison équipotentielle supplémentaire dans les locaux sanitaires : Elle doit être assurée entre toutes les canalisations métalliques (eau froide, eau chaude, vidange, chauffage, etc...), les corps lorsqu'ils sont métalliques, les autres éléments conducteurs accessibles tels que les huisseries métalliques et tous les conducteurs de protection. Le conducteur assurant la liaison équipotentielle doit être, de préférence, soudé aux canalisations ou aux autres éléments conducteurs, sinon fixé solidement par des colliers, attaches, vis de serrage en métal non ferreux sur des parties métalliques non peintes. Le conducteur de la liaison équipotentielle locale ne peut en aucun cas être noyé directement dans les parois; les conditions de mise en œuvre sont les conditions suivantes : Elle sera réalisée par câble H07V-U, R ou K, ou conducteur nu de section 4 mm² fixé directement aux parois ou conducteur H07V-U, R ou K de section 2.5 mm² sous conduit isolant apparent, en encastré ou sous moulure. LOT N 3 - Page 8 / 23

9 3.1 TABLEAU GENERAL BASSE TENSION Le tableau au sous sol sera déposé avec l ensemble de ses alimentations. Tout devra être évacué. Le nouveau tableau TGBT sera implanté au Sous sol dans le dégagement. (voir plan ci-annexé). Un boite sera coulée sur l alimentation générale EDF pour rallonger le câble jusqu à la nouvelle implantation. Prévoir la réalisation d une colonne montante au droit du TGBT jusqu au combles afin de ventiler les différentes alimentations au droit des futurs bureaux ( y compris percements et rebouchements) L alimentation des bureaux se fera en apparent par les combles via un chemin de câbles Mise aux normes du tableau L'appareillage de protection des circuits sera composé de disjoncteurs équipés de déclencheurs thermiques pour les surcharges faibles, de déclencheurs électromagnétiques pour les fortes surcharges ou les courts-circuits. Il sera équipé d'un organe de coupure générale par interrupteur à coupure visible en charge avec poignée extérieure avec au minimum les équipements cidessous : - 1 protection différentielle générale + bobine de déclenchement à émission - 1 disjoncteur différentiel 300 ma par zone pour la distribution lumière - N disjoncteurs différentiels 30 ma par zone pour la distribution prises de courant normales : 6 PC max par circuit monophasé - Contacteurs pour commande éclairage - N disjoncteurs différentiels 300 ma pour la distribution petite force motrice et diverse. - N disjoncteurs différentiels 300 ma de calibre et courbe adapté pour chaque départ spécifique aux autres corps d'état techniques. - des disjoncteurs magnéto-thermiques en aval pour la protection divisionnaire de chaque circuit. Ces disjoncteurs seront de type modulaire de calibre et courbe appropriés Identification Un schéma fixé à l'intérieur repérera tous les appareils avec indication du calibre de l'appareil et son utilisation Câblage Le câblage interne devra être réalisé de façon très soignée, sous goulotte plastique perforée avec couvercle repéré. Les conducteurs de la série HO7 V aboutiront sur un bornier constitué de blocs isolants encliquetables posés côte à côte sur rail DIN. LOT N 3 - Page 9 / 23

10 Ce bornier servira également de raccordement de tous les circuits terminaux et fractionnaires. Les boîtes de distribution apparentes ou non devront rester accessibles. A l'intérieur, les raccordements seront effectués par bornes isolées, les épissures seront formellement interdites. Pour les conducteurs actifs, il sera admis, au maximum, 2 arrivées ou 2 départs sur une même plage de raccordement des organes de commandes et de protection. 3.2 DISPOSITIFS D'ARRET D'URGENCE Coffret sous boîtier L'entreprise devra la fourniture, pose et raccordement d'un coffret bris de glace pour coupure d'urgence à double signalisation. Celui-ci assurera la coupure générale de l'alimentation électrique Ce coffret sera placé au Sous-sol sur l armoire TBGBT ou au rez de chaussée sur la colonne montante, en fonction des exigences du bureau de contrôle. 3.3 DISTRIBUTION PRINCIPALE Rappel :Les canalisations électriques issues de l armoire basse tension seront posées sur des chemins de câbles dans les combles. Ces chemins de câbles seront du type CABLOFIL. Le titulaire du présent lot devra tous les accessoires de fixations tant pour les éléments suspendus que pour ceux posés en applique. L'entreprise du présent lot aura à sa charge également la pose de chemins de câbles nécessaires à la distribution de l'ensemble des courants faibles, tels que alarmes, D.I., etc... Les chemins de câbles courants faibles seront séparés physiquement des chemins de câbles courants forts. Ils devront également comprendre une capacité de réserve de 30%. LOT N 3 - Page 10 / 23

11 Les câbles seront fixés tous les 0.50 m par colliers du type COLSON. Les points lumineux seront pourvus de boîtes d'encastrement pour connexion de luminaires, pour cloisons sèches ou maçonnerie, diamètre 40 mm pour les appliques ou 70 mm avec piton pour les points de centre. - dans les cloisons sèches, en fils HO7V de section appropriée posés sous conduits ICT encastrés. Les boîtes d'encastrement à fixation par serrage d'étriers seront de marque LEGRAND, pour appareillage à vis ou à griffes. Avant leur mise en service, tous les câbles, sans exception, seront contrôlés, en particulier en ce qui concerne la mesure des isolements et leur repérage. Il ne sera pas toléré de boîtes de jonctions sur les parcours entre les points normalement prévus pour leur raccordement (continuité physique). Les raccordements, imposés par les dérivations des circuits, seront effectués dans des boîtes réservées à cet effet et exécutés à l'aide de bornes uniquement. 3.4 APPAREILLAGES ET HABILLAGES Règles d'installation Appareillage encastré dans l ensemble des locaux Les interrupteurs, va et vient, boutons poussoirs seront placés prés des portes côté gâche, à portée de main. Ils seront posés à une hauteur de 1.10ml du sol fini. Pas de commande d éclairage par détecteur de mouvement PC et RJ 45 (tel et informatique) dans une goulotte technique PVC posée en plinthe fixée sur une largeur et une longueur de chaque bureau ou salle d attente Les niveaux d éclairement seront conformes aux recommandations relatives à l éclairage intérieur rédigées par l AFE. Aucune prise de courant ne sera installée au-dessus d'un évier. Les socles des prises de courant devront comporter un contact de terre (2P+T). Il sera mis en œuvre des boîtes d'appareillage (socles de prise de courant, interrupteur,...) fixés par vis et non par griffes. Le matériel installé devra comporter la marque NF correspondante. NOTA : Le nombre maximal de points d'alimentation d'éclairage ou de socles de courant 10/16 A alimentés par un même circuit sera limité à CINQ conformément au label PROMOTELEC. LOT N 3 - Page 11 / 23

12 L'entreprise devra la fourniture, pose et raccordement des appareillages désignés dans la gamme ci-dessous, comprenant les supports, cadres, mécanismes, plaques et toutes sujétions de pose. L entreprise devra prévoir dans son offre une alimentation dédiée au groupe de ventilation dans les combles. 3.5 EQUIPEMENT Sous-sol Au Sous sol dans la chaufferie - La fourniture et pose de deux réglettes étanches Fluo 2*36 W commandés en simple allumage à voyant (installation de type métro sous tube IRO et câble U 1000 RO2V) - 1 PC 10/16 A +T plexo de service - 1 Bloc autonome de sécurité 60 lumlens étanche - 1 coffret DTU de coupure chaufferie - 1 Bloc portatif - 1 alimentation U 1000 RO2V 5G6 mm2 issue du TGBT du tableau général - 1 liaison équipotentielle des installations techniques de la chaufferie. dans le SAS accès chaufferie -1 bloc autonome de sécurité 60 lumlens étanche 1 hublot fluo 26W dans le dégagement au sous-sol 2 plafonniers 2*36 w fluo à grille alu Commande va et vient 1PC 10/16A dans le stockage fuel Ré-alimentation des équipements en stockage fuel dans la cage d escalier 1 Bloc autonome de sécurité 60 lumlens étanche. 3 hublots 2*26w ref Chartres anti vandalisme. LOT N 3 - Page 12 / 23

13 1 PC 10/16A Au Rez de chaussée Bureaux : 5 unités de Lux -la fourniture et pose de plafonniers en suspension par câbles inox type THORN ref Planor 2*54w commandés en double allumage -1 applique classe 2 1*18w pour l évier y compris la commande par interrupteur séparé -la fourniture et pose de 6PC 10/16A+T -la fourniture et pose de 3 RJ 45 catégorie 6 cle dédiée au téléphone et informatique. Entrée -Fourniture et pose de spots encastrés CAHORS 2*18 w HF + verre déco VCO commandés par télérupteur (1 dans chaque dégagement, + 1 entrée) -Fourniture et pose de 5PC de service + 1PC au droit de la porte accès sous-sol Sanitaires 1 et 2-1 spot fluorescent en saillie 1*18w -liaison équipotentielle secondaire des installations sanitaires. - 1PC 10/16A. Dégagement -2 PC de ménage 10/16A SAS Entrée d entrée. -2 Spots fluo encastrés commandé par simple allumage depuis le SAS LOT N 3 - Page 13 / 23

14 4 PRECABLAGE INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE Etat actuel : Le système informatique actuel devra être totalement déposé seule la tête France Telecom sera conservée. Réseau : Mise en place dans le dépôt au sous-sol d un coffret de brassage au format unités 600*600. Raccordement des lignes sur bandeaux de brassage RJ 45 blindées. Mise à disposition de l exploitant de 3 étagères, de 8PC au format 19 et d un kit de mise à la terre depuis la mise à la terre du bâtiment Le réseau sera constitué d'un ensemble de câble et connectique de catégorie 6( câbles cuivre de type 100 ohms écrantés) répondant à la norme ISO édition 1-2, classe D-2000 (ou D-new) et adoptera une topologie en étoile. Il assurera une transmission des signaux à 100 Mégabits sur la totalité du bâtiment. Normes Le câblage structuré des bâtiments pour l informatique et les télécommunications résulte de l application simultanée de la dernière version disponible des normes et règles suivantes : - NF C pour la partie courants forts (basse tension 230 V) - EN pour la partie courants faibles (ISO 11801) - EN câbles capillaires écrantés pour transmission numérique - EN câbles capillaires écrantés pour raccordement du terminal - EN câbles de rocades écrantés pour transmission numérique - EN CEM - Règles de l art professionnelles F3i relatives au câblage VDIE, pour les réseaux voix, données, images et alimentation électrique. Les entreprises devront apporter une garantie sur les applicatifs supportés par le système de câblage selon les modalités suivantes : - Garantie constructeur 5 ans sur les applicatifs pour un pré câblage catégorie 6. Les entreprises devront également justifier de toutes les formations techniques sur le système de pré câblage installé et devront présenter un agrément du constructeur. LOT N 3 - Page 14 / 23

15 Répartition des prises RJ45 1 poste de travail comprendra : - 1 prise RJ45 pour la téléphonie - 2 prises RJ45 pour l'informatique Connectivité Tous les connecteurs sont de type RJ45 dans les bureaux et dans le coffret, référencés et étiquetés de bout en bout. Les prises RJ45 seront du type MULTI 6 de chez MULTIMEDIA CONNECT ou équivalent avec une connexion sans outil, paire par paire. les câbles de distribution, de rocade et les câbles capillaires ne doivent pas comporter de point de coupure entre répartiteurs ou entre répartiteurs et points d'accès. Ils doivent respecter un écartement avec les perturbateurs électromagnétiques conformes aux règles suivantes : Câbles d'énergie : 30 cm ; tubes fluorescents (avec ou sans starter) : 50 cm Eclairage : Le passage des câbles près des tubes fluorescents d'éclairage, quels qu'ils soient, doit se faire à une distance minimale de 50 cm. En cas d'impossibilité, un capotage du chemin de câble, sur 1 m de part et d'autre du tube, est nécessaire. Plinthe/Goulotte Le passage de câbles courants faibles s'effectueront : - dans des plinthes 2 compartiments pour les bureaux - dans des fourreaux dans les cloisons sèches, parois béton ou maçonnées pour les autres locaux Tests, réception et recette L'entreprise devra réaliser la recette technique, qui comprendra : * Les contrôles visuels : Ils ont pour objet de s'assurer que l'installation est réalisée conformément au cahier des charges, aux normes et aux Règles de l'art. LOT N 3 - Page 15 / 23

16 Les points importants sont : - contrôler les références des composants installés, - vérifier l'absence de contrainte mécanique sur les câbles (rayons de courbure à minima acceptables, colliers de fixation ne déformant pas la gaine de câble, absence d'arrachement de la gaine par un tirage trop violent), - vérifier le câblage des prises et modules de raccordement ; convention de raccordement, pas de torsade au plus près du point de raccordement (maxi 13 mm), longueur de suppression de l'écran, Attention : Pour les composants cat. 6, il est impératif de respecter les recommandations des constructeurs. - vérifier le raccordement et la distribution des terres et masses sur les chemins de câbles, les baies et fermes de répartition, - s'assurer du respect des distances d'éloignement par rapport aux sources de perturbation. * Le Dossier de recette : Un dossier de recette devra systématiquement comporter : - une copie du cahier des charges - le synoptique des répartiteurs et des baies de brassage - une description précise de l'architecture de l'installation, les plans du site, les modes de passage des câbles, les plans de repérage avec les références permettant l identification des connexions - une présentation des matériels utilisés ainsi qu une documentation des fournisseurs - la liste des critères de qualité sur laquelle a porté l'examen visuel de l'installation ainsi qu'un commentaire sur les non-conformités constatées - les fiches de mesure relatives aux tests basse et haute fréquence. Cahier de recette sous format papier et informatique 5 ALARME INCENDIE L'équipement d'alarme sera de type 4, il comprendra : - déclencheurs manuels à chaque issue (DM) - diffuseurs sonores son AFNOR non autonome, l'implantation prendra en compte les contraintes acoustiques du bâtiment- raccordement à l'équipement d'alarme de type 4 neuf à créer au sous sol - câblages selon normes NFS formation du personnel exploitant. Conformément aux articles MS 51 et MS 69, la mise en service sera ponctuée par la formation à l'utilisation et à l'exploitation du système de sécurité incendie du personnel. Ces informations devront être jointes au registre de sécurité - fourniture d'un procès verbal de mise en service et d'essais par le constructeur. LOT N 3 - Page 16 / 23

17 Equipement d'alarme de type 4 L'équipement d'alarme de type 4, de marque CHUBB Sécurité, type Chorus T4S NFS ou équivalent, intègrera un déclencheur manuel et un diffuseur sonore en face avant. Il sera capable de gérer une ligne d au moins 5 déclencheurs manuels et une ligne de 4 diffuseurs sonores. Diffuseurs sonores non autonomes (sirène) Les diffuseurs sonores non autonomes, de marque CHUBB Sécurité, type Chorus S3NFS ou équivalent, seront audibles en tout point du bâtiment, le son émis sera conforme à la norme NFS Ils seront hors de portée du public et des chocs par éloignement (hauteur minimum d'installation : 2,25m) ou par interposition d'un obstacle. Déclencheurs manuels d'alarme Les déclencheurs manuels, de marque CHUBB Sécurité ou équivalent, associés à l'équipement de contrôle et de signalisation, seront installés dans le hall d entrée à proximité des sorties (principales et aléatoires) au sous sol dans le dégagement et à proximité de la sortie. Ils seront placés à 1,30 mètres au-dessus du sol. Ils se présenteront sous la forme d'un boîtier en matière thermoplastique de couleur rouge, du type verre à briser prédécoupé ou à membrane déformable. 6 ECLAIRAGE DE SECURITE L entreprise du présent lot devra la réalisation de l ensemble du réseau d éclairage de sécurité. Selon la réglementation en vigueur, l éclairage de sécurité répondra aux objectifs suivants : - Eclairer les circulations - Permettre une reconnaissance des obstacles - Signaler les issues et cheminements pour procéder à l évacuation des locaux - Permettre l intervention du personnel de sécurité LOT N 3 - Page 17 / 23

18 L'éclairage de sécurité sera du type C. Il sera réalisé à partir de blocs autonomes d'éclairage de sécurité de type SATI à LED qui posséderont un indice de protection différents suivant leur implantation et les influences externes. Réglementation Eclairage de sécurité Les blocs de sécurité mis en place devront satisfaire aux exigences de la norme Européenne NFEN (règles de conception) et des normes Françaises NF C /801/805 (aptitude à la fonction pour répondre aux exigences du règlement de sécurité). Ils seront revêtus de l'estampille "NF AEAS" (arrêté du 2 octobre 1978). Règles d'installation Alimentation et câblage Chaque bloc sera alimenté depuis le circuit desservant l'éclairage normal du local concerné, cette alimentation étant effectuée en aval du dispositif de protection et en amont du dispositif de commande. Le câble utilisé pour l'alimentation et la télécommande sera de type non propagateur de la flamme C2 et de section minimale 1.5 mm². (Ph, N, +, -, T). Autogestion Les blocs autonomes seront du type à autogestion intégrée, permettant un test automatique bloc par bloc. Signalétique Les blocs autonomes comporteront selon le cas, les étiquettes de signalisation "Sortie", "Sortie de Secours", plus une flèche indicatrice, conforme à la norme NF X Emplacement des BAES de balisage Les blocs de balisage seront installés dans les dégagements ainsi qu'à tous les changements de direction et à chaque obstacle. L'éloignement entre deux blocs de balisage ne devra pas excéder 15 m. Les B.A.E.S. devront être hors de portée du public (2.25 m minimum ou encastrés). Emplacement des BAES d'ambiance LOT N 3 - Page 18 / 23

19 Un éclairage d'ambiance sera installé dans tous les locaux où l'effectif atteint 50 personnes ou plus pour les salles et dégagements situés en sous-sol et 100 personnes ou plus en rez-de-chaussée et étages. La distance maximale entre 2 blocs d'éclairage d'ambiance ne sera pas supérieure à 4 fois la hauteur du local dans lequel ils sont implantés. Aucune étiquette ne devra être apposée sur les appareils d'ambiance. Prévoir un flash lumineux dans chaque sanitaires pour l information des personnes sourdes. 7 ALARME ANTI-INTRUSION L installation comprendra un système de sécurité intrusion estampillé NF A 2P et conforme à la NFC assurant la protection des bâtiments contre toute tentative d intrusion ou de vol. L installation sera constituée : - Centrale adressable à bus - D une alarme sonore - De détecteurs bi technologiques IR+HF - D un clavier d accès à l entrée La centrale sera implantée au sous-sol, Les radars seront montés sur un support orientable en partie haute des dégagements et des locaux. Ils seront reliés au module d entrée. L alarme sonore permet de signaler l effraction et de mettre en fuite les intrus. Emission d un son type sirène de Police d une puissance acoustique de 115Db à 1m. Le clavier sera installé dans l entrée (SAS) ou hall d entrée. L entreprise chiffrera en option la possibilité de transmettre l effraction sur un transmetteur téléphonique. 8 EQUIPEMENTS FORCE ET AUTRES USAGES Alimentations particulières L'entreprise devra l'alimentation, depuis le tableau général, des équipements définis ci-après. Chaque alimentation sera protégé par un disjoncteur différentiel avec sonidentification dans l'armoire générale. Alimentation électrique du Groupe d'extraction VMC par câble U1000 RO2V aboutissant sur interrupteur sectionneur de proximité près du coffret pour raccordement au lot chauffage ventilation - Localisation : Dans les combles LOT N 3 - Page 19 / 23

20 Alimentation électrique de Ballon d'accumulation électrique par câble U1000 RO2V aboutissant sur interrupteur sectionneur de proximité près du coffret pour raccordement au lot plomberie. - Localisation :chaufferie Alimentation électrique des chaudières par câble U1000 RO2V 3G2.5 aboutissant sur un interrupteur modulaire de proximité. Le raccordement en aval de l'interrupteur à la chaudière est dû au présent lot - Localisation : chaufferie Alimentation électrique de la baie informatique au sous sol par câble U1000 RO2V 3G2.5. Le raccordement en aval est dû au présent lot Alimentation électrique de l autocom par câble U1000 RO2V 3G2.5. Le raccordement en aval est dû au présent lot Alimentation électrique en façade pour l éclairage de la rampe extérieure et du palier par câble U1000 RO2V 3G2.5. Le raccordement en aval est dû au présent lot 9 ECLAIRAGE EXTERIEUR L éclairage extérieur sera commandé par une horloge programmable et inter crépusculaire placé au TGBT au sous-sol et comportera une marche forcée. Les luminaires extérieurs seront positionnés sur la façade avant du bâtiment pour éclaire d une part : La rampe extérieure Le palier extérieur Plaque de Rue Un éclairage complémentaire est à prévoir en façade arrière au droit de la porte sortie de secours. Les éclairages extérieurs seront réalisés par des luminaires Lucky 1*26W posés sur la façade LOT N 3 - Page 20 / 23

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel MORESTEL (38510) Opération : REHABILITATION D UN «BATIMENT ARTISANS D ART» MORESTEL (38510) D.C.E. Dossier de Consultation

Plus en détail

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté ELECTRICITE / CORANTS FORTS ET FAIBLES CORANTS FORTS NITAIRE 1 RESEA DE TERRE Prise de terre Piquet de terre en acier cuivre Barrette

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170)

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170) Octobre 2013 Maître d'ouvrage Communauté de Communes des Trois Rivières Rue Pasteur BP10 14170 SAINT PIERRE SR DIVES CONSTRCTION D'N ATELIER INDSTRIEL POR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SR DIVES (14170)

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE

CONSTRUCTION D'UNE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE DCE Communauté de Communes Entre Thue et Mue 8 avenue de la Stèle 14740 Bretteville l'orgueilleuse CONSTRCTION D'NE CANTINE SCOLAIRE + ESPACE GARDERIE PERISCOLAIRE Commune de Saint-Manvieu-Norrey DCE Octobre

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola 20144 SAINTE LUCIE DE PORTO

Plus en détail

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité

Réhabilitation du domaine Melchior Philibert à CHARLY (69390) - Phase 2 : Pôle économique ELECTRICITE. INTITULE U Qtité LOT 10 ELECTRICITE INTITULE U Qtité 10.1. DEPOSE 10.1.1. Consignation des installations électriques 10.1.2. Dépose de l'ensemble des installations électriques 10.2. PREPARATION DE CHANTIER 10.2.1. Installation

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE LORRAINE BORDEREAU DESCRIPTIF QUANTITATIF formant D.P.G.F. LOT N 3 : ELECTRICITE - ECLAIRAGE MAITRE DE L'OUVRAGE CONTROLEUR TECHNIQUE ET COORDONNATEUR SPS

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

Dossier n 1409 MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS. Architecte ; M. SAMPER Gérard. BET Structure BET GRIF INGENIERIE

Dossier n 1409 MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS. Architecte ; M. SAMPER Gérard. BET Structure BET GRIF INGENIERIE Phase DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MURVIEL-LES-BEZIERS D.C.E. D.P.G.F. LOT N 7. ELECTRICITE LUSTRERIE CHAUFFAGE ELECTRIQUE N : Echelle : Date : 28.05.2015. MAITRE D OUVRAGE : MAIRIE DE MURVIEL-LES-BEZIERS

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE 6.1 GENERALITES ELECTRICTE SECURITE 6.1.1 NORMES ET REGLEMENTS L'ensemble des installations sera réalisé conformément aux normes, règles et décrets actuellement en vigueur 6.1.2 OUVRAGES PREVUS Le présent

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 10: ELECTRICITE MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES L'entreprise devra fournir le détail des métrés. Ce document est un bordereau cadre et l'entreprise devra le compléter. Les quantités par rapport au CCTP et plans, nt us la seule

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges

Mesure tension arrivée EDF. Mesure tension point le plus éloigné. Plans armoires. Contrôle des serrages armoires. Mise en services des horloges COURANTS FORTS Mesure terre principale ( indiquer valeur) Contrôle des laisons équipotentielles et continuité de terre Contôles ou mesure isolement (indiquer la valeur) Mesure tension arrivée EDF Mesure

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESIGNATION Prix Option Montant total 1. COURANTS FORTS - COURANTS FAIBLES - VDI Plus value pour l'option réalisation d'un percement 2. CLIMATISATION - PLOMBERIE

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CENTRE HOSPITALIER GENERAL Rue Frédéric Raboisson BP40024 60600 CLERMONT CEDEX MAITRE d'ouvrage 03 44 77 33 00 Fax 03 44 77 33 97 Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CAHIER

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE. Construire Aménager Décorer Jardiner CONSEIL. Castorama

INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE. Construire Aménager Décorer Jardiner CONSEIL. Castorama 80.04 INSTALLER UN CHAUFFAGE ELECTRIQUE CONSEIL Castorama Memo page 2&3 L alimentation electrique page 4&5 Emplacement et branchement pages 6 Fixation et entretien pages 7 page 1/7 MEMO Ce mémo vous permet

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE Maîtrise d Œuvre : C3C 21 rue Normande 28230 EPERNON Tél : 06.32.89.12.95 Fax : 09.58.83.45.69 E-mail : c3c.capelle@gmail.com Maître d Ouvrage LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) SÉCURISATION DE DEUX BÂTIMENTS A USAGE SPORTIF: COSEC - CHEMIN SOUS LE FORT SALLE MARCEL RAMILLIER RUE ANDRE GELAS Marché n 14.025T LOT 2 : DISPOSITIF

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels 1. Lot n 1 : Electricité 2 1.1 Description des ouvrages... 2 1.2 Tableau général basse tension... 3 1.3 Tableaux divisionnaires

Plus en détail

Le guide de l électricien

Le guide de l électricien Jacques HOLVECK Le guide de l électricien Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11575-X Sommaire Introduction........................................................1 1. Conception et structure d'une installation...................

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

Tableaux d alarme sonores

Tableaux d alarme sonores Tableaux d alarme sonores Type T4 CT 1 boucle NiMh Réf. : 320 020 Type T4 CT 2 boucles Réf. : 320 019 FEU BOUCLE 1 FEU TEST BOUCLE 2 DEFAUT BATTERIE SOUS TENSION SECTEUR ABSENT Contenu de l emballage -

Plus en détail

CCTP LOT 12 ELECTRICITE PLOMBERIE SANITAIRE PHASE DCE

CCTP LOT 12 ELECTRICITE PLOMBERIE SANITAIRE PHASE DCE 5 Chemin du haut 63490 SAUXILLANGES 04 73 96 86 97 06 21 38 06 97 AMENAGEMENT DE 2 LOGEMENTS LOCATIFS DANS UN BATIMENT COMMUNAL CCTP LOT 12 ELECTRICITE PLOMBERIE SANITAIRE PHASE DCE ARCHITECTE : CLEF DE

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE MARINADOUR 25 Allées Marines 64100 BAYONNE NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Bâtiment B2 Edition du 27/06/2013 Page 1 sur 9 A/ APPARTEMENTS Gros œuvre : 1) Démolition, nettoyage du terrain. 2) Fondations des

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

www.defiscalisation.com

www.defiscalisation.com DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE Commune De Fort de France Quartier Beauséjour Jambette «Domaine de Bélize» 57 Appartements 60 Garages DESCRIPTIF DE VENTE www.defiscalisation.com 1/5 1 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Le câblage VDI. V: Voix D: Données I: Images

Le câblage VDI. V: Voix D: Données I: Images Le câblage VDI D après le catalogue Legrand 1 ) Introduction : Les moyens actuels de communication sont en évolution permanente. Là où le téléphone était le seul système de communication, de nouveaux moyens

Plus en détail

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62

Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 Tableaux d alarme incendie de type 4-230V~ - 1 boucle / 2 boucles 405 61/62 R Présentation Tableau de type 4 secteur 1 boucle Réf. : 405 61 Tableau de type 4 secteur 2 boucles Réf. : 405 62 Contenu de

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT Clermont-Ferrand, le 17 Septembre 2012 DP/AH/3527 MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT LOT N 6 : ELECTRICITE D.P.G.F. Bureau d Etudes Techniques : Architecte : gretco ingénierie

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles RESTAURANT DU CNRS PHASE PRO DCE Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles 39 allée Félix NADAR - 33700 MERIGNAC - Tel : 05 57 92 32 10 - Fax : 05 56 34 02 24 - e-mail :artec.ing@wanadoo.fr

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF / AGENCE ANAPEC REGIONALE FES BOULEMANE. ( R.D.C & MEZZANINE AVEC 4ème ETAGE ) P.U / HT

BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF / AGENCE ANAPEC REGIONALE FES BOULEMANE. ( R.D.C & MEZZANINE AVEC 4ème ETAGE ) P.U / HT BORDEREAU DES PRIX - DETAIL ESTIMATIF / AGENCE ANAPEC REGIONALE FES BOULEMANE PRIX 100- GROS ŒUVRE ( R.D.C & MEZZANINE AVEC 4ème ETAGE ) 101 DEMOLITION, DEPOSE ET EVACUATION A DECHARGE PUBLIC ENS Forfait

Plus en détail

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP L EVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Groupement prévention du SDIS 85 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle

Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle VILLE DE PUSSAY Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle Ancienne école Paul Bert Place du Carouge PUSSAY 91740- CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 05

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP guide Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG lot CVC Avant-propos AVANT-PROPOS CHAUFFAGE... 1 CLIMATISATION... 2 GESTION TECHNIQUE CENTRALISÉE 3

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Les schémas électriques normalisés

Les schémas électriques normalisés On distingue 4 types de schémas I)- Schéma développé : Les schémas électriques normalisés C'est le schéma qui permet de comprendre facilement le fonctionnement d'une installation électrique. Il ne tient

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2015 07 Ville de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur Ville de Bergues, Hôtel de ville - Place de la République 59380

Plus en détail

AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA:

AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA: MAITRE D OUVRAGE 133, rue Falguière 75015 PARIS Date 23/09/2011 Affaire / indice 0821-28-2011_IndA AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA: Nom du fichier AUDIT_0821-28-2010_IndA_Caves Mouchotte.docx

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire «La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON Descriptif commercial sommaire A) CARACTERISTIQUES GENERALES 1. Gros Œuvre Infrastructure : - Implantation. - Fouilles en rigoles pour fondations.

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Numéro d affaire : Etablie entre : Vialis, Gestionnaire de Réseau

Plus en détail