Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire"

Transcription

1 Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale de changes fixes : les monnaies seraient liées entre elles de manière fixe. Toute l histoire monétaire de l Europe repose sur la recherche de stabilité des taux de change (éviter les fluctuations des monnaies). Cette recherche commence à se concrétiser dans les années 70 (de 57 à 70 on a privilégié l économie réelle). La recherche se poursuit encore. I. L expérience du serpent monétaire (1972) 1972 : crise du SMI accélère la recherche ; accords de Bretton Woods déstabilisés. A) Les rapports Barre (1969) et Werner (1971) Poussée inflationniste en France qui a inquiété la Communauté Européenne. Barre suggère qu il est temps que l Europe coopère en matière monétaire. Werner : description de la réalisation d une union économique et monétaire avec une seule monnaie et une seule banque centrale. B) L instauration du serpent monétaire Le serpent monétaire = les monnaies européennes sont liées 2 à 2. Les taux de change peuvent varier dans des marges de fluctuations évaluées à +/- 2,5%. Dans le même temps, il y avait pour chaque monnaie européenne une marge de fluctuation vis-à-vis du dollar (+/- 2,25%) = liaison entre les monnaies européennes entre elles et une contrainte entre les monnaies et le dollar = le serpent dans le tunnel. + 2,5 % $ 2,25% - 2,5 % En 1973, on lève la contrainte par rapport au dollar -> les pays européens décident de laisser flotter leur monnaie par rapport au dollar => serpent hors du tunnel. Ça a fonctionné jusqu en Entre 1973 et 1978, un certain nombre de pays ont eu des difficultés à maintenir cette contrainte et des monnaies qualifiées de faibles vont devoir en sortir : livre sterling, franc => la coopération monétaire via ce serpent est réduite à une zone Mark (Benelux, RFA, Danemark) => échec Les pays dont la monnaie était faible avaient du mal à intervenir sur le marché des changes. Serpent monétaire : intervention des banques centrales se faisait de manière asymétrique : la banque centrale d une monnaie faible intervenait et pas l autre. Ex : Franc déprécié par rapport au Deutschemark -> banque centrale française intervient (offre des devises) mais Bundesbank n intervient pas). II. Le système monétaire européen (1979) Toujours le même principe : coopération pour stabilité monétaire en Europe. A) Composantes de ce SME : 1) Les monnaies européennes vont être rattachées à une monnaie : l écu (ou ECU). C est une monnaie atypique (ne remplit pas toutes les fonctions d une monnaie). Ecu = panier de monnaie des pays-membres -> numéraire du SME? Valeur de l écu en une monnaie : on part

2 du poids, on prend les taux de change des monnaies les unes par rapport aux autres. Ex : valeur de l écu en franc français : on part du taux de change des différentes monnaies en franc français, on les additionne en les affectant de leur poids. => 2 valeurs de l écu : une valeur officielle (définie à partir des taux de change bilatéraux fixés dans le SME) et une valeur quotidienne de l écu (se calcule à partir des taux de change observés quotidiennement dans le marché des changes). Emission de l écu public (= officiel) par le FECOM -> intervient sur le marché des changes pour maintenir une marge de fluctuation. Cette émission d écu public dépendait des réserves des pays => on transforme les réserves des banques centrales en écus. L écu ne circulait qu entre les banques centrales et sur le marché des changes. Il ne permettait pas de régler les transactions entre agents privés (ex : entreprises). Pour cela s est développé un marché privé de l écu : les entreprises qui avaient un besoin de financement ont contribué au développement d actifs financiers libellés dans cette monnaie. Pourquoi c est intéressant? Comme la monnaie est un panier, le risque du taux de change est moindre. La particularité de cette monnaie est qu elle n est pas émise par une banque centrale ( euro). L écu privé est une monnaie incomplète. Elle a une fonction d unité de compte, de réserve de valeur mais n est pas créée par un système hiérarchisé. 2) Le mécanisme de change : changes fixes et ajustables. Des parités officielles sont définies (taux de change fixes définies par rapport à l écu). Comme chacune des monnaie avait une parité fixe par rapport à l écu, deux monnaies européennes étaient aussi en parité fixe entre elles = cours bilatéraux. A quelles contraintes étaient soumis les pays européens? Parité fixe entre chaque monnaie, devaient intervenir pour respecter ces marges de fluctuation. Les banques centrales devaient faire en sorte que le taux de change de référence soit respecté. Les marges de fluctuation ont aussi évolué au cours du temps. Les différentes marges de fluctuation Avant 1989 Après octobre Après septembre Depuis Monnaies non intégrées Monnaies intégrées Marges 2,25% Marges 6% Marges 15% 9 août Pour faire en sorte que les taux de change ne fluctuent pas trop, intervention obligatoire symétrique. Quand il y a un problème entre la monnaie et l écu, maintien du cours pivot -> quelle banque centrale intervient et en quelle monnaie? Ex : si le franc diminue par rapport à l écu, la banque centrale doit acheter des francs. Mais quelle monnaie du panier doit-elle vendre en contrepartie? => indication en regardant les taux de change bilatéraux : on retenait les monnaies contraires : si le franc se déprécie, on prend une monnaie qui s apprécie ) 3) Des mécanismes de coopération et de crédit Interventions symétriques des banques centrales Lorsqu une monnaie est attaquée, et donc qu il faut obtenir des devises ; possibilités de crédits entre BC ou possibilités de crédits auprès de la BC. Les opérations de crédits sont toutes libellées en écu.

3 B) Le bilan du SME Bilan dressé autour de 3 thèmes : la stabilité des changes, la désinflation et la question de l autonomie des politiques monétaires. 1) La stabilité des changes Les fluctuations en Europe sont moins marquées qu ailleurs. Chronologie SME (79 93) : 3 grandes parties : : fréquents réalignements de parité, qui ne remettent pas en cause les fondements mêmes du système => réajustement général des parités : stabilité du système, aucun réalignement de parités, alors même qu un certain nombre de monnaies entrent dans les systèmes monétaires (peseta 1989, livre sterling 1990, escudo 1992) -> contrainte à leur entrée = marge de fluctuation de 6% : période de turbulence (attaques spéculatives de l automne 1992 et juillet 1993 à l égard du franc. Les spéculateurs pensaient que la France allait dévaluer sa monnaie. La Banque Centrale intervient mais va devoir être soutenue par la Bundesbank => pas de dévaluation mais réforme du système monétaire (août 93). Elargissement des marges de fluctuation à +/- 15% autour des cours pivots bilatéraux = régime de change quasi flottant. Dernière période du SME ( ) est marquée par un resserrement progressif des fourchettes de variation. 31/12/1998 : marge de fluctuation = environ 0,3%. 2) La stabilité des prix La politique monétaire a un impact sur les biens : plus il y a de monnaie, plus l agent consomme => le prix augmente. Fort mouvement de désinflation depuis le début des années : les taux d inflation = de 24% pour le Portugal à 4% pour la Belgique (moyenne = 11,6%). En 1991 : moyenne = 5% et les taux vont de 2% pour le Danemark à 18% pour la Grèce. Quel lien de causalité entre la réussite des politiques anti-inflationnistes et l appartenance au SME? L appartenance au SME => crédibilité des autorités publiques. 3) La question de l autonomie des politiques monétaires Fonctionnement du SME : le pays dominant (la RFA, monnaie forte) est au centre du SME. La RFA fixait sa politique monétaire (restrictive à l époque car le but était de lutter contre l inflation) et autres pays obligés de s aligner même s ils n ont pas les mêmes problèmes d inflation que l Allemagne. Cette asymétrie du système fait référence au principe «N-1» = lorsque N pays participent à un mécanisme de changes fixes, un pays peut décider de sa politique monétaire de façon autonome, les N-1 autres doivent s ajuster => exception à la trilogie impossible = le triangle d incompatibilité de Mundell = impossibilité d avoir une stabilité des changes, une politique monétaire autonome et une libre-circulation des capitaux. Politique monétaire autonome Libre circulation des capitaux stabilité des changes Le triangle d incompatibilité de Mundell Padoa Schioppa (1987) Pour Mundell, un pays ne peut pas bénéficier des ces trois aspects simultanément. Le seul cas où les 3 sont possibles est pour le leader de la zone monétaire -> RFA dans le cas du SME.

4 Libre circulation des capitaux = possibilité pour les capitaux de se déplacer sans contrôle des changes. Stabilité des changes : limitation des fluctuations Politique monétaire autonome : l Etat peut régler ses taux d intérêts, évolution de sa masse monétaire et de ses taux d intérêts en raison de ses objectifs économiques. Si le pays privilégie la stabilité des changes et la libre circulation des capitaux, il n a plus la maitrise de sa politique monétaire et de ses taux d intérêts, car si le pays diminue ses taux d intérêts, cela entraîne une fuite des capitaux (rémunération des capitaux moindre), ce qui va remettre en cause la stabilité des changes (les placer ailleurs, changer de pays) => plus de maitrise de sa politique monétaire. Si le pays privilégie la mobilité des capitaux et la politique monétaire autonome, il doit adopter un régime de change flottant. Ex : s il met en œuvre une politique monétaire expansive en baissant ses taux d intérêts, cela va entrainer une fuite de capitaux et donc la dépréciation du change. Si le pays privilégie la stabilité des changes et la politique monétaire autonome, il doit limiter les mouvements par un contrôle des changes. Pourquoi seul le pays leader peut-il avoir les 3? Car sa monnaie est forte, il n a pas de contrainte sur le taux de change. En quoi y a-t-il incompatibilité? Cette trilogie impossible s observe au sein du SME. Une fois que le pays dominant, en l occurrence l Allemagne, a choisi la politique monétaire, en l occurrence une politique monétaire restrictive, les autres pays avaient 3 choix possibles : soit sortaient du SME, soit acceptaient la politique monétaire restrictive imposée par le pays dominant, soit optaient pour une dévaluation. => Le SME a permis à l Europe de devenir une zone de relative stabilité monétaire. Il a forcé les économies à converger, notamment en matière d inflation (convergence sans doute responsable d une partie de la montée du chômage). Le SME a empêché la conduite de politiques monétaires indépendantes et en a forcé le rapprochement. Fin 90 : l Europe subit le coût de la réunification allemande => augmentation des taux d intérêts réels en Europe => Allemagne = regain d inflation, a surenchéri, les autres taux se sont alignés => début 90 taux d intérêts très élevés alors que la croissance s étouffe. Financement de la réunification allemande -> les pays européens y ont concouru, au prix d une activité économique ralentie. III. L Union Economique et Monétaire L UEM est prévue par le Traité de Maastricht. Elle se définit par la mise en place de politiques économiques convergentes => une monnaie unique émise par une banque centrale unique et indépendante des Etats et une politique monétaire unique. A) La mise en place de la monnaie unique Le rapport Delors, 1989 Traité de Maastricht, processus de transition en 3 phases : 01/07/90 -> 31/12/93 : libéralisation des mouvements de capitaux ; les Etats devaient rapprocher les évolutions économiques de leur pays, rendre leur banque centrale indépendante.

5 01/01/94 -> 31/12/98 : création de l institut monétaire européen, embryon de la BCE, approfondissement de la convergence des résultats économiques. Critères à respecter : o Taux de change : marges de fluctuation du SME à respecter, pas de dévaluation o Taux d inflation : taux pas trop élevé, ne doit pas dépasser de + de 1,5 point la moyenne des 3 Etats membres qui ont les meilleurs résultats o Les finances publiques. Déficit public = budget de l Etat + des administrations publiques. Ne doit pas dépasser 3% du PIB. Dette publique = somme des emprunts à court, moyen et long terme. Ne doit pas dépasser 60% du PIB. Pourquoi ces critères? Idées : - Coût de l inflation > coûts du chômage => il faut combattre l inflation (monétarisme) - Critère des finances publiques limite rôle de l Etat dans la régulation de la conjoncture (orientation libérale) 01/01/99 : aurait pu être en 1997 mais trop peu d Etats satisfaisaient les critères de l euro (qui a remplacé l ECU, 1=1). 11 pays l adoptent, appréciation des critères de convergence relativement souple : Grèce, 2009 : Slovaquie Aujourd hui 16 pays. Les billets et pièces sont mis en circulation seulement au 01/01/2002 B) Les raisons de la monnaie unique Avantages : - Baisse des coûts de transaction (on élimine les coûts de conversion ; les entreprises n ont plus besoin de se couvrir contre le risque de change) - C est le complément naturel du marché unique - Transparence des prix car plus facilement comparables, commercent avec des entreprises des pays qui ont l euro - Meilleur prévision des prix - L euro peut devenir une monnaie de référence au niveau du SMI et constituer un des piliers d un éventuel nouveau SMI Régime de changes flottants avec dollar et yen. Zone euro peut obtenir une autonomie monétaire. Inconvénients : - Perte de souveraineté monétaire : une politique pour tous mais chacun garde sa politique budgétaire - Coût psychologique d abandonner sa monnaie - Coûts techniques - Perte de seigneuriage (= émettre sa propre monnaie) - Etats ne peuvent plus utiliser le taux de change pour des ajustements sur l économie

Système Monétaire International Et Système Financier International

Système Monétaire International Et Système Financier International Système Monétaire International Et Système Financier International I. Le S.M.I Objet du SMI : c est l établissement de règles relatives aux échanges de biens de services de capitaux entre pays qui utilisent

Plus en détail

L euro : huit ans après

L euro : huit ans après L euro : huit ans après Gilbert Koenig Au cours de ses huit années d existence, l euro s est imposé au sein de l union monétaire en tant que monnaie supranationale et dans le système monétaire international

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES I- un bref survol historique du système monétaire international Le Système Monétaire International (SMI) représente le cadre institutionnel des échanges internationaux.

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 3 Bretton Woods et le système monétaire 3.1 L étalon-or Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 1 Le prix d or

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

DE l ETALON-OR à l EURO

DE l ETALON-OR à l EURO DE l ETALON-OR à l EURO 1- Un peu d histoire Pendant des siècles, les métaux précieux (argent et or) ont servi au règlement des échanges commerciaux intérieurs et internationaux. Progressivement, les billets

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ (1 $ = 0,8 ) Une appréciation du taux de

Plus en détail

Les systèmes de taux de change

Les systèmes de taux de change Les systèmes de taux de change Du taux de change fixe au taux de change flottant 2012 1 Introduction Dans une économie globalisée, avec des marchés financiers intégrés, comme celle dans laquelle nous vivons

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard Note de synthèse : Les avantages et les inconvénients d une politique de changes flexibles La politique de change

Plus en détail

1950 La Déclaration Schuman

1950 La Déclaration Schuman Chapitre 3 31 Du Marché commun à l Union monétaire En mai 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l Europe est en ruine. La crainte qu un tel drame ne se reproduise inspire aux hommes politiques

Plus en détail

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or

Le SMI. Chapitre 1. 1.1 Les origines historiques du SMI actuel. 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or Chapitre 1 Le SMI 1.1 Les origines historiques du SMI actuel 1.1.1 Avant la première Guerre mondiale : l étalon or L étalon change-or (Conférence de Gênes - 1922) Caractéristiques : Chaque monnaie nationale

Plus en détail

Quelle est la place de l Union Européenne dans l économie globale?

Quelle est la place de l Union Européenne dans l économie globale? Quelle est la place de l Union Européenne dans l économie globale? 1. LES JUSTIFICATIONS DE L INTEGRATION EUROPEENNE... 1 1.1 L intégration européenne est un projet historique... 1 1.1.1 La marche vers

Plus en détail

Université de Strasbourg LA POLOGNE, LA REPUBLIQUE TCHEQUE ET LA HONGRIE DOIVENT-ELLES INTEGRER L UNION MONETAIRE EUROPEENNE?

Université de Strasbourg LA POLOGNE, LA REPUBLIQUE TCHEQUE ET LA HONGRIE DOIVENT-ELLES INTEGRER L UNION MONETAIRE EUROPEENNE? Université de Strasbourg INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LA POLOGNE, LA REPUBLIQUE TCHEQUE ET LA HONGRIE DOIVENT-ELLES INTEGRER L UNION MONETAIRE EUROPEENNE? Anne-Sophie Schaudel Mémoire de

Plus en détail

Dissertation 13. L intégration économique puis monétaire des pays européens a-t-elle favorisé la croissance des pays membres de

Dissertation 13. L intégration économique puis monétaire des pays européens a-t-elle favorisé la croissance des pays membres de 145 Dissertation 13 L intégration économique puis monétaire des pays européens a-t-elle favorisé la croissance des pays membres de l Union? I Analyse du sujet 1 Les mots clés Le sujet se présente sous

Plus en détail

Le risque souverain en zone euro

Le risque souverain en zone euro Patrice PALSKY - FRACTALES s.a. p.palsky@fractales.com Le risque souverain en zone euro FRACTALES 0 Stress Testing Solvabilité 2 n aborde pas explicitement le risque souverain des pays membres de l Union

Plus en détail

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 Chapitre 2 Le Système Monétaire International Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 PARTIE B. Le système monétaire international depuis 1945 Chapitre 2 - Le Système Monétaire International

Plus en détail

4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies

4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies 4.1.3. Le flottement généralisé des monnaies L effondrement du système de Bretton-Woods (1965-1971) Le problème de la convertibilité du dollar Le paradoxe de Triffin aurait pu être surmonté par une politique

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire I. Objectifs et instruments de la politique monétaire A) Les objectifs des politiques économiques Une politique économique = toute

Plus en détail

fixation des taux de change

fixation des taux de change Task force sur l'union économique et monétaire Briefing 26 Deuxième révision fixation des taux de change Briefing rédigée par la Direction générale des études Division Affaires économiques Les opinions

Plus en détail

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 Pascale Micoleau-Marcel Déléguée Générale de l IEFP La finance pour tous Sommaire 1/ De quoi parle-t-on? 2/ Pourquoi

Plus en détail

Les politiques économiques et monétaires européennes

Les politiques économiques et monétaires européennes Dossier Rubrique Les politiques économiques et monétaires européennes Lors de la séance des vœux, il fut beaucoup question de l Europe et de la crise de l Euro. L invité de ce numéro 105 de la revue, M.

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

Heurts et malheurs du système monétaire international

Heurts et malheurs du système monétaire international Heurts et malheurs du système monétaire international Introduction : du système monétaire international à la finance internationale I) Le système monétaire international issu de Bretton Woods (1944) 1

Plus en détail

Vers quel système monétaire international?

Vers quel système monétaire international? Colloque International de la Banque de France Paris, le 4 mars 2011 Jacques de Larosière Vers quel système monétaire international? J axerai mes propos sur trois thèmes : 1. Quelles ont été - historiquement

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

Quel est le "bon" système de Bretton-Woods?

Quel est le bon système de Bretton-Woods? aoűt 9 - N 359 Quel est le "bon" système de Bretton-Woods? Le Système Monétaire International de Bretton-Woods "normal" est un système où le pays dont la monnaie s'affaiblit doit passer à une politique

Plus en détail

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Vers un retour de l or comme garantie du système financier international. Jean Borjeix Aurélien Blandin Paris, le 7 octobre 2014 Faisant suite aux opérations de règlement

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

LA BANQUE CENTRALE EUROPEENNE. Etienne Farvaque. Introduction :

LA BANQUE CENTRALE EUROPEENNE. Etienne Farvaque. Introduction : LA BANQUE CENTRALE EUROPEENNE Etienne Farvaque Introduction : L auteur pose l intégration Européenne comme étant une «aventure humaine». La création de la monnaie unique fait partie de cette «aventure

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Colonisation/colonialisme: variables coloniales dans l économie internationale

Colonisation/colonialisme: variables coloniales dans l économie internationale Colonisation/colonialisme: variables coloniales dans l économie internationale Présentation de David Cobham Heriot-Watt University, Edinburgh 1 Esquisse: Les variables coloniales dans les modèles de gravité

Plus en détail

L'euro est-il la cause de tous nos maux?

L'euro est-il la cause de tous nos maux? L'euro est-il la cause de tous nos maux? Malgré sa présence dans pas moins de 17 pays représentant 330 millions d utilisateurs, l euro vient de fêter ses 10 ans en mode mineur. En cause, la crise de la

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL?

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? Clément ANNE, clem.anne@hotmail.fr Doctorant, Ecole d Economie de Clermont-Ferrand, CERDI 18/03/2015, Assises Régionales de l économie EN

Plus en détail

CHAP 11 QUELLE EST LA PLACE DE L UE DANS L ECONOMIE GLOBALE?

CHAP 11 QUELLE EST LA PLACE DE L UE DANS L ECONOMIE GLOBALE? CHAP 11 QUELLE EST LA PLACE DE L UE DANS L ECONOMIE GLOBALE? Introduction : 1. La construction européenne est un projet politique. En novembre 1954, Jean Monnet écrivait : «Nos pays sont devenus trop petits

Plus en détail

CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique

Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique Boudriga Abdelkader Gestion financière internationale Septembre 2002 Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique I-LE SYSTEME D ETALON-OR Depuis les anciennes civilisations l or

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE. 4 e PARTIE : LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE L EUROPE IUFM AUVERGNE CHAPITRE 16 MOTS CLES ECONOMIE - GESTION

ECONOMIE GENERALE. 4 e PARTIE : LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE L EUROPE IUFM AUVERGNE CHAPITRE 16 MOTS CLES ECONOMIE - GESTION IUFM AUVERGNE ECONOMIE - GESTION Cours de Mr DIEMER ECONOMIE GENERALE 4 e PARTIE : LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE CHAPITRE 16 L EUROPE MOTS CLES - BCE - Commission européenne - Concurrence - Critères de

Plus en détail

Politique des Taux de Change dans le Cadre l UEM

Politique des Taux de Change dans le Cadre l UEM Task-force Union économique et monétaire Briefing 29 Politique des Taux de Change dans le Cadre l UEM Préparée par la Direction générale des études Division des affaires économiques Les avis exprimés dans

Plus en détail

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur,

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur, Version de : juillet 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Les mécanismes européens de stabilité Sur la voie de l Union de la stabilité 1 2 3 4 ème volet Editorial

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Le système monétaire international

Le système monétaire international Séquence 7 Le système monétaire international u Contenu Partie 1 Le marché des changes et la fixation des taux de change... 117 1. Le marché des changes... 117 1A. Les opérations à l origine des interventions

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS) 92 10 mars 2008 Quelle «diplomatie» pour l euro? Franck LIRZIN ancien élève de l École Polytechnique et de l École des hautes études en sciences sociales (EHESS) Résumé En moins d une décennie, l euro

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

PRINCIPALES DATES DE L'EUROPE MONETAIRE et calendrier prévisionnel 1957 25/3 : Traité de Rome : l'article 67 indique que les "Etats membres suppriment progressivement entre eux les restrictions aux mouvements

Plus en détail

Mécanismes monétaires et financiers

Mécanismes monétaires et financiers Mécanismes monétaires et financiers Département IG, 1ère année (IG3) Polytech Montpellier Cours et TD : Marie MUSARD-GIES Introduction au cours (1/2) Marchés financiers (cf cours économie) Plus grande

Plus en détail

BCE, pistes de réforme, Ruben Global Economics, Micheledouard2001@yahoo.fr

BCE, pistes de réforme, Ruben Global Economics, Micheledouard2001@yahoo.fr BCE, pistes de réforme, Ruben Global Economics, Micheledouard2001@yahoo.fr La BCE (Banque Centrale Européenne) a, il faut l avouer, fait preuve de pragmatisme et de réactivité dans sa gestion de la crise

Plus en détail

Régulation financière et recomposition du système monétaire international

Régulation financière et recomposition du système monétaire international Régulation financière et recomposition du système monétaire international Jacques Mazier Dominique Plihon Centre d Economie de Paris Nord 16 décembre 2013 I/ La régulation financière et ses instruments

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

4.1.1. Le régime de l étalon-or (1879-1933)

4.1.1. Le régime de l étalon-or (1879-1933) 4.1.1. Le régime de l étalon-or (1879-1933) «L âge d or» (1879-1914) Introduction Pendant des siècles, les échanges commerciaux intérieurs et internationaux se sont réglés en métaux précieux. Jusqu'à la

Plus en détail

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences.

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences. Cours passé : Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Aujourd hui : Le «peg» du yuan et les conséquences. - Important rappel théorique ; - Le contexte ; - L effet sur le niveau des taux d intérêt

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

Annexe 2 L UEM et la stabilité du taux de change euro/dollar

Annexe 2 L UEM et la stabilité du taux de change euro/dollar Annexe 2 L UEM et la stabilité du taux de change euro/dollar Agnès Bénassy-Quéré et Benoît Mojon Janvier 1998 Synthèse L étude de l incidence de l UEM sur la stabilité du taux de change euro/dollar soulève

Plus en détail

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1

UPEC - AEI M2 AMITER Action humanitaire internationale et ONG Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann 2011 1 Les fonctions d un système monétaire international Les crises et la réforme du SMI fondé à Bretton Woods. La nature du système né dans les années 1970 Soiio-Economie de la mondialisation - D. Glaymann

Plus en détail

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-5 Politiques

Plus en détail

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA)

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA) La BNS capitule: Fin du taux plancher Alain Freymond (BBGI Group SA) Changement radical de politique monétaire le 15/1/2015 Les taux d intérêt négatifs remplacent le taux plancher 1. Abandon du taux plancher

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.3 : Qui crée la monnaie? INDICATIONS

Plus en détail

Monnaie et financement de l économie

Monnaie et financement de l économie Monnaie et financement de l économie I. Monnaie, masse monétaire création monétaire, devises A. Les différents aspects de la monnaie Monnaie = Instrument d échanges qui permet ds une éco donnée l achat

Plus en détail

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE L ACTUALITÉ FÉDÉRALE Quelle monnaie pour une Écosse indépendante? Patrick Leblond Université d Ottawa École supérieure d affaires publiques et internationales Dans quelques jours, soit le 18 septembre,

Plus en détail

SOMMAIRE DU LIVRET PLAN ET MINUTAGE DU PROGRAMME

SOMMAIRE DU LIVRET PLAN ET MINUTAGE DU PROGRAMME 2 PLAN ET MINUTAGE DU PROGRAMME SOMMAIRE DU LIVRET 3 Ce film est conçu pour être visionné dans son ensemble, mais aussi pour être utilisé sous forme de chapitres permettant une utilisation pédagogique

Plus en détail

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL

LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL LE FONDS MONETAIRE INTERNATIONAL BIBLIOGRAPHIE Lenain P., 2002, Le FMI, Repères, La découverte. (code LEA 332.15 LEN) SITE INTERNET : www.imf.org I LE FMI, INSTITUTION CENTRALE DU NOUVEL ORDRE MONETAIRE

Plus en détail

LA ZONE EURO TRAVERSE UNE CRISE d une exceptionnelle gravité ; les

LA ZONE EURO TRAVERSE UNE CRISE d une exceptionnelle gravité ; les 01 Intérieur LP 56 12/03/12 19:17 Page 129 Sortir de la crise de la dette en zone euro PIERRE DE LAUZUN* Points d attention 2012 * Économiste. Derniers ouvrages parus : L Économie et le Christianisme (F.-X.

Plus en détail

Les régimes de change

Les régimes de change Les régimes de change Amina Lahrèche-Revil * p. 93-103 Le système monétaire international a profondément évolué au cours des années quatre-vingt-dix : alors que les pays européens réalisaient une union

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Royaume du Maroc. L'euro et le Maroc. Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation. Novembre 1998(Version actualisée en mars 2002)

Royaume du Maroc. L'euro et le Maroc. Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation. Novembre 1998(Version actualisée en mars 2002) Royaume du Maroc Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation L'euro et le Maroc Novembre 1998(Version actualisée en mars 2002) Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par

Plus en détail

Politiques économiques

Politiques économiques Politiques économiques Benoît Bayenet Email : bbayenet@ulb.ac.be http://www.bayenet.be Année académique 2014-2015 Faculté des sciences politiques et sociales Université libre de Bruxelles 1 La politique

Plus en détail

Chapitre 6 Le système monétaire international

Chapitre 6 Le système monétaire international Introduction 1) les régimes de change a) définition et typologie Chapitre 6 Le système monétaire international A retenir. Les régimes d arrimage ferme (terminologie du FMI) : les changes fixes mais aussi

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Table des matières 1 Les déterminants du

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

Vers une réforme du système monétaire et financier international

Vers une réforme du système monétaire et financier international Colloque de l Académie des Sciences Morales et Politiques Paris, le 20 juin 2011 Vers une réforme du système monétaire et financier international INTRODUCTION Le monde vient de subir la crise économique

Plus en détail

TENDANCES CONJONCTURELLES Fiche de travail

TENDANCES CONJONCTURELLES Fiche de travail De quoi s agit-il? Le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) est le centre de compétence de la Confédération pour toutes les questions fondamentales de politique économique. La situation économique actuelle

Plus en détail

Introduction à la théorie économique

Introduction à la théorie économique Norman PALMA Introduction à la théorie économique Tome III Remarques théoriques sur l Euro et le Dollar Essai de compréhension de la crise monétaire actuelle Université de Paris VIII Département de Droit

Plus en détail

Le mot du Gouverneur. Photo: Timo Porthan.

Le mot du Gouverneur. Photo: Timo Porthan. Suomen Pankki (Banque de Finlande) Snellmaninaukio BP 160, FI-00101 Helsinki, Finlande Téléphone +358 10 8311 (standard) Téléphone +358 10 195 701 (communication) www.suomenpankki.fi www.rahamuseo.fi www.euro.fi

Plus en détail

Vers un système monétaire international multipolaire? Agnès Bénassy-Quéré Jécos, Lyon, 10 novembre 2011

Vers un système monétaire international multipolaire? Agnès Bénassy-Quéré Jécos, Lyon, 10 novembre 2011 Vers un système monétaire international multipolaire? Agnès Bénassy-Quéré Jécos, Lyon, 10 novembre 2011 Que reproche-t-on au SMI? Des déséquilibres importants et durables des balances de paiements Discipline

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

Quelles perspectives pour le franc suisse au cœur de la zone euro?

Quelles perspectives pour le franc suisse au cœur de la zone euro? Quelles perspectives pour le franc suisse au cœur de la zone euro? Exposé de Jean-Pierre Roth Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse Associazione Carlo Cattaneo Mercredi 9 mars

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Terminale ES Enseignement spécifique Science économique Thème n 2 : Mondialisation, finance internationale et

Plus en détail

Système financier global et Intermédiation de l épargne

Système financier global et Intermédiation de l épargne Système financier global et Intermédiation de l épargne High La Mobilité des flux de capitaux internationaux Capital Mobility Gold Standard 1880-1914 1900 1914 Float 1973-2010 2007 Sfax-ESC Février 2014

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

2 - Le financement de l'économie

2 - Le financement de l'économie 1 2 - Le financement de l'économie Cette fiche explique le fonctionnement de la monnaie, des institutions financières et des marchés financiers. Elle montre en quoi les innovations des années 80, soutenues

Plus en détail

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES Objectif(s) : o o o Evaluation des créances et dettes libellées en monnaies étrangères, Traitements comptables : facturation, fin d'exercice, règlement, Conséquences

Plus en détail

CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE La forte réduction de la dette extérieure durant la seconde moitié des années 2000, en contexte d envolée des importations des biens et services, a

Plus en détail