Priorité au retour à l emploi SOLIDARITÉ. Le magazine du conseil général de la Manche

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Priorité au retour à l emploi SOLIDARITÉ. Le magazine du conseil général de la Manche"

Transcription

1 Le magazine du conseil général de la Manche Juin 2010 Mensuel N 14 SOLIDARITÉ Priorité au retour à l emploi Il y a tout juste un an, le RSA (Revenu de Solidarité Active) remplaçait le RMI. Et avec lui, la politique d insertion était revue en profondeur. Sur le terrain, les premiers résultats sont déjà visibles. Gagnez vos places pour Chauffer dans la Noirceur. p.7 Visite en avant-première du Pavillon des énergies. p.8 Portrait de Marc Burnouf. p.15

2 Sommaire 3 Édito Le conseil général se mobilise pour l accès et le maintien dans l emploi! 4 En bref Devenez acteur de TV Manche : envoyez-nous vos vidéos! 8 Développement durable Visite en avant-première du Pavillon des énergies. 9 Dossier du mois : Insertion Le RSA, des résultats déjà visibles un an après sa mise en place. 14 Vie pratique Environnement Le précieux travail des gardes du littoral. 15 Portrait : Marc Burnouf Pâtissiers de père en fils. 2

3 ACPN-Bertrand Cauvin par Jean-François Le Grand Le conseil général se mobilise pour l accès et le maintien dans l emploi! L édito Le Revenu de Solidarité Active ne reprend pas la notion d insertion dans son nom, mais c est un objectif qu il poursuit plus encore que le RMI. Continuant d aider ceux qui ne parviennent pas à renouer avec le monde du travail malgré de véritables efforts, le RSA comporte une deuxième partie incitant à la reprise d une activité et soutenant ces travailleurs pauvres qui ne peuvent vivre d un emploi qu ils doivent cependant garder. L abstention des élus de gauche à l Assemblée nationale lors de la création du RSA, en 2008, était surprenante. Un an après et alors que 36% des allocataires perçoivent un RSA en plus de leurs revenus professionnels, cette attitude apparaît comme une faute pourtant renouvelée puisqu ils n ont pas voté l extension du RSA aux jeunes de moins de 25 ans. Le conseil général de la Manche consacre 33 millions d euros au RSA, au sein de ses dépenses d actions sociales qui mobilisent un tiers de son budget. Les finances du Département sont contraintes mais saines et je veux assurer qu à aucun moment il ne sera question de réduire ces interventions fondamentales pour la cohésion de notre territoire et le mieux-vivre de chacun. Soucieux de les sécuriser, j ai demandé au Premier ministre qu un meilleur financement des compétences sociales transférées soit proposé. Légende fenêtre de liberté : «La Tour Vauban chatouille le ciel bleu azur surplombant l île Tatihou» Ce magazine est disponible en braille et en CD audio. Pour obtenir l'une des deux versions, téléphonez à l'association «Donne-moi tes yeux» au ou envoyez un mail à l adresse : N 14 / Juin 2010 LE MAGAZINE MENSUEL DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA MANCHE / Maison du Département Saint-Lô Cedex Directeur de la publication : Jean-François Le Grand Directeur de la communication : Michel Chopin Rédactrice en chef : Isabelle Parry Rédaction : Lucile Kergueno Photographies : cg50 (David Daguier) sauf mention Conception et réalisation : Libre cours Impression : Imaye Graphic Distribution : La Poste/Mediapost Tirage : exemplaires ISNN : Dépôt légal : mai 2009 Contact Manche Mag : Tél. : Fax : Courriel : Aux côtés de ces moyens matériels, j ai également souhaité que le conseil général modernise ses mesures concrètes pour l insertion : le nouveau programme départemental sera finalisé prochainement. Convaincu que l emploi est une condition essentielle de l épanouissement, je salue la réussite du RSA. Le conseil général de la Manche a également pris sa part dans le soutien au pouvoir d achat en décidant de ne pas augmenter sa fiscalité en Ensemble, soyons solidaires! Jean-François Le Grand Sénateur de la Manche Président du conseil général 3

4 E n bref... S OLIDARITÉ AVEC HAÏTI Une forte mobilisation dans la Manche Suite au terrible séisme qui a frappé Haïti en janvier dernier, le conseil général a lancé un vaste appel aux dons. Une collecte d envergure, organisée avec l association manchoise Ti Moun, qui a rencontré un grand succès. En trois mois, denrées alimentaires, draps, lits, produits d hygiène et de première nécessité ont afflué des quatre coins du département. Particuliers, associations humanitaires, collectivités et établissements scolaires, la solidarité de tous a porté ses fruits et a permis de récolter 90 m 3 de marchandises au total. Deux conteneurs ont ainsi pu être acheminés Outre-Atlantique début mai, un troisième sera expédié dans quelques semaines. Ces conteneurs resteront sur place et deviendront par la suite des lieux utiles pour stocker du matériel ou pour être transformés, par exemple, en centres de loisirs pour les enfants. Parallèlement, le conseil général a souhaité intégrer Haïti comme pays prioritaire à soutenir en matière de coopération décentralisée. Dans ce cadre, il va apporter une aide significative à la commune de La Vallée de Jacmel, en participant à la reconstruction de maisons et d écoles. Le premier conteneur en partance pour Haïti le 30 avril dernier. A CTU DE LA WEB TV Envoyez-nous VOS vidéos! Ce mois-ci, TV Manche vous invite à contribuer à la nouvelle Web TV du conseil général. Parmi les rubriques que vous pouvez découvrir sur tvmanche.tv, «Vos vidéos» est la plus ouverte, la plus interactive, la plus surprenante. Pour l instant, un clip vous donne un avant-goût du ton que peut prendre cette rubrique. Mais nous comptons sur vous pour alimenter cette rubrique qui est avant tout la vôtre! Alors, si vous êtes amoureux de la Manche, si vous avez de l imagination et un caméscope, envoyez-nous vos vidéos sur CD ou DVD à «Conseil général de la Manche - TV Manche Saint-Lô Cedex». Aucune contrainte, hormis la durée (3 minutes maximum), n est imposée. Nous nous réservons le droit d autoriser ou non la diffusion de ces films amateurs. (POUR EN SAVOIR PLUS, CONNECTEZ-VOUS À tvmanche.tv S PECTACLE VIVANT «Pffffff», un conte acrobatique en musique Les 7, 8 et 9 juillet, venez découvrir la dernière création de la compagnie AKOREACRO, «Pffffff», sur le site exceptionnel des fours à chaux du Rey à Regnéville-sur-Mer. «Pfffffff», c est le son d une bouteille de champagne, celui d un feu d artifice... Les personnages, un quartet de cirque accompagné de quatre musiciens, vous l expliqueront avec leur beat-box, dont le son est naturellement devenu le titre du spectacle. Un véritable conte de fées moderne au cours duquel se côtoient musique live d influences hétéroclites, chorégraphies originales et acrobaties à couper le souffle! (PRATIQUE : Spectacle tous publics - à la tombée de la nuit «Pique nique concert sur l herbe» dès 20h00 avec Strand Hugg. Prévoir votre panier repas et un vêtement chaud (représentation en extérieur). Plein tarif : 12 / 6-15 ans : 4 / moins de 6 ans : 1 Informations et réservations au ou sur culture.manche.fr (à partir du 15 juin) Akoreacro 4

5 E n bref... V OILE Tour des Ports de la Manche 2010 Événement incontournable du calendrier nautique, le Tour des Ports de la Manche vous réserve une édition 2010 exceptionnelle! Organisé par le Yacht-club de Granville, en partenariat avec le conseil général, le Tour des Ports de la Manche réunit chaque année 110 voiliers régionaux, nationaux et étrangers, soit environ 700 marins amateurs passionnés, autour d un parcours toujours original. Cette année, pour la première fois, le départ de la fameuse régate se fera de Jersey, dans la baie de Saint-Aubin, située près du port de Saint-Hélier, le dimanche 11 juillet. Les équipages s élanceront ensuite vers Barneville- Carteret, Guernesey, Port Diélette et Cherbourg-Octeville, avant d arriver, vendredi 16 juillet, à Saint-Vaastla-Hougue. Autre nouveauté : un navigateur hors-pair, Charles Caudrelier, parrainera et donnera le coup d envoi de cette édition. Alors, rendez-vous du 11 au 16 juillet pour profiter, dans une ambiance chaleureuse incomparable, des nombreuses manifestations festives qui attendront les navigateurs et le public à chaque escale! (PRATIQUE : Vous souhaitez participer au Tour des Ports de la Manche? Tous les documents de course (bulletins d inscriptions, fiches équipage et avis de course) sont téléchargeables sur yachtclubgranville.com ou sur tourdesports50.fr. Date limite de réception des dossiers : 26 juin. Plus d infos : Yacht Club de Granville : ou tourdesports50.fr A RCHIVES DÉPARTEMENTALES Une exposition inédite Promenades au crayon - Dessins inédits de Joseph Le Dieu (Sud-Manche, ) C est dans une collection privée que les archives départementales de la Manche ont découvert en 2009 cent trente-neuf dessins originaux représentant Avranches, Granville, Coutances et leurs environs dans les années et Ces documents sont exceptionnels à plus d un titre, notamment par la maîtrise de la technique du crayon dont fait preuve leur auteur, Joseph Le Dieu ( ), avocat à Avranches. Encore jamais présentées au public, ces planches offrent la contemplation du bocage manchois, bien avant l invention de la photographie. À découvrir jusqu au 29 octobre aux archives départementales de la Manche à Saint-Lô. Entrée libre et gratuite. (PLUS D INFOS : archives.manche.fr agenda Sylvia Tournerie LE 12 JUIN Prix International des Médias Soirée de remise des prix à Saint-Lô. 18h30, au Ciné- MoViking, en partenariat avec l Agence de l Eau Seine- Normandie, l Ademe et EDF. planete.manche.fr LES 12 ET 13 JUIN Salon bien-être et bio au château de Flamanville. De 10h à 18h lahague-tourisme.com LE 15 JUIN concert de «l Orchestre à l école» de Granville à l occasion de l inauguration du Printemps de l éducation. A 17h30, salle du Hérel. DU 18 JUIN AU 5 SEPTEMBRE Exposition «Millet, à l aube de l Impressionnisme» au musée Thomas-Henry à Cherbourg-Octeville. Gratuit LE 20 JUIN Course La Barjo trail sur la côte ouest du Cotentin entre Barneville-Carteret et Jobourg. lahague-tourisme.com LE 21 JUIN Fête de la musique dans le centre-ville de Saint-Lô, en partenariat avec Tendance Ouest. Et partout dans le département 5

6 E n bref... E XPOSITION Idées de lumière à l Abbaye de Hambye Du 4 juin au 17 octobre, l Abbaye de Hambye, l un des 13 sites et musées départementaux, accueillera l exposition «Jacques Le Chevallier ( ) - Idées de lumière». L occasion de découvrir les multiples facettes d un créateur polyvalent qui a consacré sa vie à l art et à la recherche de lumière, à travers une pluralité de modes d expression : peinture, gravure, verre, illustration, décoration. Auteur notamment des vitraux de la cathédrale Notre Dame de Paris, Jacques Le Chevallier a porté un regard très novateur sur la lumière. Empruntant à l univers industriel ses matériaux et ses techniques, son apport à l art du vitrail moderne et la conception innovante des ses luminaires, lui donnent une place de premier rang dans l histoire des arts décoratifs du 20 ème siècle. Retrouvez également deux expositions sur le travail de l artiste, présentées simultanément au Musée d art moderne Richard Anacréon à Granville et au Musée d art et d histoire à Avranches. (Tarif réduit sur présentation d un billet d un des trois musées.) Une des œuvres de Jacques Le Chevalier. (PLUS D INFOS : Abbaye de Hambye : Ouvert tous les jours jusqu en octobre de 10h à 12h et de 14h à 18h. Fermé le mardi sauf en juillet et août. ET POURENSAVOIRPLUS: retrouvez le Guide des Expos des Sites et Musées sur patrimoine.manche.fr Et toujours valable dans l ensemble des sites et musées départementaux : i-services Découvrez le portail internet manche.fr Depuis un an, manche.fr a vu le jour et n a cessé d évoluer en offrant davantage de services et d informations aux citoyens. Ce portail de services internet a alors remplacé le site institutionnel Ce mois-ci, manche.fr passe à la vitesse supérieure afin d entrer véritablement dans une ère d i-services et d interactivité. Aujourd hui, l internaute peut déjà s inscrire aux transports Manéo en ligne, acheter un billet de spectacle, réserver un ouvrage à la bibliothèque départementale ou encore obtenir de l information en temps réel en cas d intempéries. Demain, en se connectant à manche.fr, il aura non seulement accès à 16 sites, mais il pourra consulter les archives en ligne, consulter son dossier APA, télécharger différents formulaires ou encore trouver des idées de sorties pour le week-end. L habitué de manche.fr et du web 2.0 pourra également personnaliser sa page et cibler les informations et services qui l intéressent. (PLUS D INFOS : Pour information : La billetterie en ligne pour le Festival des Traversées Tatihou, du 10 au 14 août prochains, ouvre dès le 14 juin pour les abonnés et à partir du 29 juin pour tous. N hésitez pas à réserver vos places sur tatihou.manche.fr! 6

7 J EU- CONCOURS Gagnez vos places pour Chauffer dans la Noirceur! Manche Mag vous fait gagner des places au festival Chauffer dans la Noirceur, à Montmartin-sur-Mer. Pour participer, il vous suffit d envoyer un courriel* avant le 17 juin minuit à l adresse électronique suivante : 20 heureux gagnants seront tirés au sort et recevront chacun 2 places. *Votre courriel doit préciser vos coordonnées complètes : nom, prénom, adresse postale, numéro de téléphone. E n bref... agenda DU 25 AU 27 JUIN 4 ème édition Rando Baie Au Mont-Saint-Michel, entre Cherrueix et Genêts : 32 randonnées, animations, village festif, concerts, Fest-Noz rando-baie-mont-saint-michel.fr DU 25 AU 27 JUIN Festival de la glisse à Agon-Coutainville festivaldelaglisse.fr Rokia Traoré CHAUFFER DANS LA NOIRCEUR - 18 ème édition du 15 au 18 juillet - Avec une quarantaine d artistes au programme, Chauffer dans la Noirceur, véritable photographie des musiques actuelles, vous réserve cette année encore un plateau artistique original, éclectique et cosmopolite! Pendant trois jours, têtes d affiche côtoient révélations internationales, nationales mais aussi régionales, que le festival a particulièrement à cœur de mettre en lumière, pour vous faire vivre des expériences scéniques rares et intenses! Le tout dans une ambiance toujours conviviale sur un site naturel exceptionnel, au pied de la dune de Montmartin-sur-Mer. Chauffer dans la Noirceur, c est aussi un festival qui joue «à fond» la carte de l éco-responsabilité et de l éco-citoyenneté avec des projets artistiques aux thèmes «éco», un village associatif et tout un panel d actions concrètes en matière de développement durable. Plus d infos : et sur chaufferdanslanoirceur.org Extrait de règlement du jeu-concours : 1. Jeu sans obligation d achat 2. Date limite de participation : jeudi 17 juin 2010 minuit 3. Règlement complet déposé chez Me Bougon Huissier de Justice à Saint-Lô. Il est adressé à toute personne qui en fait la demande en écrivant à : Me Bougon «Jeu » - BP 372, SAINT-LÔ Cedex. (Frais d affranchissement remboursés au tarif lent de la Poste). 4. Une seule participation par candidat 5. Jeu doté de 40 places au festival Chauffer dans la Noirceur 2010 (frais de convoyage non compris) 6. Loi n du 06/01/78 relative aux fichiers informatiques : vous disposez d un droit d opposition, d accès et de rectification des données vous concernant (Cf. Art. 26 à 36 de la Loi) 7. En cas de litige, seules la loi et les juridictions françaises sont compétentes LES 26 ET 27 JUIN Médiévales de Gavray animations autour du village des artisans et du marché médiéval. O medievalesgavray.fr DU 1 ER AU 4 JUILLET 6 ème Raid VTT Tatihou-Mont-Saint-Michel tatihoulemont.ffct-lbn.org LES 10 ET 11 JUILLET Festival du livre de mer et d aventure à Saint-Vaast-la-Hougue saint-vaast-reville.com LES 10 ET 11 JUILLET Festival «Ecoute s il pleut» Festival de musique celtique «Ecoute s il pleut» à Valognes. 6 concerts dont Soldat Louis et The Silencers festival-ecoutesilpleut.fr 7

8 D éveloppement durable PAVILLON DES ÉNERGIES Visite en avant-première Construit sur l Ecosite du Fleurion, par le conseil général de la Manche, le Pavillon des énergies a pour vocation de devenir un pôle de ressources, d information et de formation sur les thématiques d éco-construction et d énergies renouvelables. Après un an et demi de travaux, le bâtiment, exemplaire à plus d un titre, s apprête à ouvrir ses portes au public. quant comment concevoir, construire ou rénover, comment installer des énergies renouvelables chez soi, un amphithéâtre et des vidéos expliquant également les effets du changement climatique dans la Manche. Une conception exemplaire Comme l explique Thierry Collin, directeur des bâtiments au conseil général de la Manche, «ce bâtiment se devait d être exemplaire dans sa conception pour pouvoir devenir démonstratif.» C est pourquoi rien n a été laissé au hasard, de la conception des plans à l édification du Pavillon : ossature en bois, mur en pisé pour l inertie thermique, ouate de cellulose et laine de chanvre pour l isolation des murs et de la toiture, puits canadien pour la ventilation, chauffage et eau chaude sanitaire assurés à 100 % par des énergies renouvelables (panneaux solaires thermiques et Depuis fin 2008, un drôle de ballet se joue à la sortie de Saint-Jeande-Daye, à quelques kilomètres de Saint-Lô. Terre, bois, briques, laine de chanvre, ouate de cellulose, ou encore panneaux photovoltaïques Les matériaux les plus variés arrivent les uns après les autres au cœur de l Ecosite du Fleurion, cette zone d activités de la commune du Dézert, afin d édifier un bâtiment unique dans sa fonction et sa conception : le Pavillon des énergies. Comme le rappelle Jean-François Le Grand, le Président du conseil général, initiateur et maître d ouvrage de ce projet, «la principale ressource énergétique dont on dispose sur la planète, c est celle qu on ne consomme pas et il faut s inscrire dans cette démarche. Avec la charte Planète Manche, nous avons répondu local à une préoccupation globale.» A quoi sert le Pavillon des énergies? D un point de vue économique, implanté volontairement dans une zone d activités dédiée au développement durable, le Pavillon des énergies aura un effet moteur pour les entreprises du secteur (construction de maisons en bois par exemple) qui cherchent un lieu propice pour développer leur offre. D un point de vue plus global, ce bâtiment, qui s inscrit dans le programme Planète Manche Energies durables, s adresse aux professionnels du bâtiment, aux particuliers qui souhaitent s équiper, mais aussi au grand public et aux scolaires qui souhaitent obtenir de l information dans ce domaine. C est donc un lieu de ressources, de démonstration, de formation également, pour tous ceux et celles qui souhaitent se lancer dans l éco-construction ou simplement en savoir plus avant de faire un choix. On y trouve notamment une salle d exposition permanente expli- Greffe de pommiers par l association des Croqueurs de Pommes sur l aire de stationnement du Pavillon des énergies, le 17 avril dernier. (PLUS D INFOS : planete.manche.fr (à voir notamment : des prises de vue en accéléré de la construction du Pavillon des énergies) EN PRATIQUE chaudière bois), cuve de récupération d eau de pluie, pile à combustible pour le générateur de secours, panneaux photovoltaïques pour la production d électricité, etc. Au final, ce bâtiment sera labellisé THPE (très haute performance énergétique). Katell Prigent, l architecte du projet, conclut : «le Pavillon des énergies n est pas à proprement parler un bâtiment futuriste. Il est juste un petit peu en avance sur ce qui nous attend dans les prochaines années. Il va nous servir, il nous sert avec les entreprises à apprendre une nouvelle façon de travailler pour atteindre ces objectifs durables». Pavillon des énergies, Ecosite du Fleurion, Le Dézert A partir du 1 er septembre, le Pavillon des énergies sera ouvert au public du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 13h30 à 17h. Le samedi, le Pavillon sera ouvert sans interruption, de 10h à 18h. L entrée, qui comprend la visite de l exposition permanente, sera gratuite. Accès : De Saint-Lô, RN 174, sortie n 9, direction Saint-Jean-de-Daye. De Carentan, RN 174, à droite en sortant de Saint-Jean-de-Daye. 8

9 Dossier du mois Interview de Philippe Bas, vice-président en charge des solidarités - p.10 Reportage à Pôle Emploi - p.11 Les nouveaux contrats d insertion - p.12 S OLIDARITÉ Priorité : le retour à l emploi 9

10 Dossier du mois S OLIDARITÉ Le RSA, un an après En juin 2009, le RSA (Revenu de Solidarité Active) remplaçait sur l ensemble du territoire français le RMI (Revenu Minimum d Insertion), créé 20 ans auparavant. S il est prématuré de dresser un premier bilan chiffré dans notre département, nous allons revenir avec Philippe Bas sur les grands changements induits par ce nouveau dispositif. PHILIPPE BAS, Vice-président du conseil général en charge des solidarités En 2009, le RMI comptait 1,2 million de bénéficiaires en France, contre en C est à la fois la preuve de son succès, puisque personne n est abandonné, et de son échec : le RMI n insère pas.» Ce constat dressé par Philippe Bas, l ancien ministre de la santé et des solidarités, souhaite qu il appartienne au passé. «Avec le RSA, nous sommes entrés dans une ère nouvelle où l on préfère toujours le travail sur l assistance. Pendant trop longtemps, nous nous sommes contentés de distribuer un revenu sans aucune contrepartie. Aujourd hui la priorité est donnée au retour à l emploi.» Ainsi, les bénéficiaires du RSA reçoivent certes une aide de la collectivité, mais, en échange, ils ont l obligation de se mettre en mouvement. «Le retour à l emploi est le seul garant de l autonomie et de la dignité des personnes.» Les avancées des Assises de l Insertion À la différence des autres départements, la Manche a souhaité profiter de la mise en place du RSA pour remettre à plat sa politique d insertion. Ainsi, pendant 6 mois, les associations, allocataires, conseillers de Pôle Emploi, Caisse d Allocations Familiales, collectivités, etc., ont travaillé en commun pour aider le conseil général à déterminer les priorités dans le domaine de l insertion. «A partir de ces réflexions communes, nous avons élaboré un programme départemental d insertion pour la période , dont les grands axes ont été adoptés en session plénière en mars dernier. Ces axes ne signifient pas que tous les allocataires vont pouvoir reprendre un travail du jour au lendemain, car les difficultés peuvent être très nombreuses (transports, famille, santé, logement, formation, etc.), mais, grâce à ce programme, pour chaque problème à régler sur le chemin de l insertion, une aide leur sera apportée.» Ainsi, chaque bénéficiaire passe un entretien au moment de son inscription au RSA, en présence d un représentant de Pôle Emploi et d un représentant des services sociaux du Département ou des travailleurs sociaux de la CAF, le but étant de déterminer quelle est la priorité : régler des difficultés sociales en premier lieu ou trouver un emploi. La crise économique en toile de fond «La difficulté, que nous ne pouvions pas prévoir au moment où la réforme du RSA a été entreprise, réside bien entendu dans la crise économique. La majorité des allocataires sont des personnes avec peu de qualifications. Or la situation de l emploi aujourd hui est très difficile. Si nous n aidons pas ces personnes, elles seront les dernières à être recrutées sur des postes vacants.» Il est donc prématuré de dresser un bilan des premiers retours à l emploi, d autant plus que les premiers contrats aidés ont été mis en place en début d année. «Le RSA ne suffit pas, encore faut-il qu il y ait du travail», précise Philippe Bas. La chasse aux fraudeurs La collectivité veut également profiter de cette remise à plat du système pour ne laisser passer aucun abus. «Avec le RSA, nous voulons être très vigilants ; nous avons donc décidé d être très sévères en cas de fraude au RSA. Ainsi, lorsque le contrat n est pas respecté, nous avons décidé que le Président du conseil général puisse suspendre l allocation au bénéficiaire.» Précisons qu avec 30,3 millions d euros en 2010 pour les allocations et 2,5 millions pour les actions d insertion sociale, le RSA représente 6 % du budget départemental, soit la 4 ème dépense de solidarité du Département, après les personnes âgées, la famille et les personnes handicapées. 10

11 Dossier du mois M ÉMO Qu est-ce que le Revenu de Solidarité Active? Le RSA est une allocation qui remplace plusieurs systèmes qui existaient avant le 1 er juin 2009 : - les minimas sociaux, tels que le Revenu Minimum d Insertion (RMI) et l Allocation Parent Isolé (API) - les dispositifs d intéressement de retour à l emploi, tels que la Prime de Retour à l Emploi (PRE) et la prime forfaitaire de retour à l emploi Le RSA permet à toute personne qui retrouve un emploi à temps plein ou partiel de toucher un revenu plus important en travaillant qu en restant sans emploi. Le champ d application du RSA est donc beaucoup plus large que l ancien RMI, puisque le RSA peut apporter un complément de revenu aux travailleurs pauvres ou salariés modestes. Il concerne tous les Français âgés de plus de 25 ans qui perçoivent un revenu inférieur au SMIC (1343,77 euros brut par mois). Pour les moins de 25 ans, le RSA jeunes entrera en vigueur dès septembre (voir plus loin). Les personnes percevant des indemnités chômage sont également éligibles. Le RSA en quelques chiffres (Source : CAF et MSA) - Montant maximum du RSA pour une personne seule sans enfant à charge : 460,09 - Montant maximum du RSA pour un couple sans personne à charge : 690,14 - Montant maximum du RSA pour un parent isolé et un enfant à charge : 787,75 - Nombre d allocataires du RSA en mars 2010 : (4 392 sans activité, 898 familles monoparentales, travaillant quelques heures par mois et en complément de revenu). Au total, le conseil général de la Manche verse en moyenne 2,4 millions d euros chaque mois aux allocataires du RSA. Antenne de Pôle Emploi à Saint-Lô. R EPORTAGE Pôle Emploi, à Cherbourg-Octeville Afin de faciliter et d améliorer le retour à l emploi des bénéficiaires du RSA, le Département de la Manche a signé une convention avec Pôle Emploi. Cette convention repose sur le principe que chaque personne suivie a un référent unique, qui doit tout mettre en œuvre pour insérer les bénéficiaires du RSA sur un emploi stable et si possible durable (CDI à mi-temps minimum ou CDD d au moins 6 mois). En échange de cet accompagnement professionnel spécifique et renforcé, le conseil général subventionne Pôle Emploi et met à sa disposition une enveloppe financière qui permet de répondre à des besoins très concrets en termes de déplacement, logement, formation, etc. ACherbourg-Octeville, 4 conseillers se consacrent exclusivement à l accompagnement des bénéficiaires du RSA. C est le cas d Emmanuelle Léonard, qui reçoit ce matin Frédéric, à la recherche d un emploi depuis Ce jeune homme de 30 ans, qui n a pas de qualification, a toujours occupé des emplois précaires et se heurte à des difficultés financières dès qu une formation lui est proposée. «Nous avons déjà refait son CV, réédité une carte de demandeur d emploi, pris contact avec l AFPA pour des tests», nous explique Emmanuelle Léonard, qui rencontre Frédéric tous les 15 jours. «Nous nous occupons maintenant de l aider à remettre en état sa mobylette et l assurer. C est la base pour l aider à se déplacer jusqu à son futur lieu de formation.» Le binôme avance donc pas à pas, en choisissant des solutions concrètes et réalistes, mais c est la clé pour que Frédéric reprenne confiance en lui : «Ça met en confiance ce suivi régulier. Avant, je voyais mon assistante sociale tous les trois mois, elle remplissait simplement mon contrat d insertion. Là, j ai un peu plus d espoir.» Frédéric va donc suivre prochainement et à proximité de son domicile une formation d agent d entretien, un secteur où la demande est forte. Emmanuelle Léonard, conseillère accompagnement renforcé et Frédéric, bénéficiaire RSA. 11

12 Dossier du mois L ES CONTRATS UNIQUES D INSERTION De nouveaux contrats aidés plus harmonisés La loi sur le RSA a réformé le paysage des contrats aidés en créant un Contrat Unique d'insertion (CUI), destiné aux personnes sans activité rencontrant des difficultés d accès à l emploi. L objectif du CUI, entré en vigueur le 1 er janvier dernier, est d harmoniser les précédents types de contrats aidés, qui, par leur diversité, offraient peu de lisibilité. Volet professionnel du RSA, le CUI intègre des innovations majeures, dont la possibilité pour le salarié de bénéficier du RSA en complément de ses revenus de travail. Le CUI comporte deux volets : l un adapté au secteur non marchand, le Contrat d Accompagnement dans l Emploi (CAE), l autre s appliquant au secteur marchand, le Contrat Initiative Emploi (CIE). Ces deux contrats peuvent prendre la forme d un CDD (de 6 à 24 mois) ou d un CDI, la durée hebdomadaire de travail pouvant varier de 20 à 35 heures par semaine. Outre des simplifications administratives, le CUI prévoit également un accompagnement renforcé pour le salarié afin de faciliter la réalisation de son projet professionnel, des actions de formation ou encore de Validation des Acquis de l Expérience. Le Contrat d Accompagnement dans l Emploi (CAE) Depuis la mise en place du CAE, destiné au secteur non marchand, 244 contrats initiaux, financés par le conseil général, ont été signés dans le départe- ment avec vingt employeurs différents, associations et collectivités, dont l'association Relais Enfant à Cherbourg-Octeville. Les employeurs perçoivent une aide financière mensuelle à hauteur de 90 % du SMIC horaire brut (dans la limite de 24h de travail hebdomadaire) et 105 % du SMIC horaire brut, sur les chantiers d insertion (dans la limite de 26h de travail hebdomadaire). Les embauches en CAE ouvrent également droit à des exonérations de cotisations. Le Contrat Initiative Emploi (CIE) Le CIE est réservé à tous les employeurs du secteur marchand, affiliés au régime d assurance chômage : les entreprises et sociétés de droit privé (à l'exclusion des administrations et des entreprises publiques), ainsi que les groupements d'employeurs qui organisent des parcours d'insertion et de qualification. Ce contrat est ouvert à toutes les personnes sans emploi, inscrites ou non à Pôle Emploi. L objectif : inciter les employeurs à embaucher des personnes en difficulté sur le marché du travail, en allégeant le coût de cette embauche. Les employeurs perçoivent en effet une aide financière mensuelle, dont le montant est fixé chaque année par le préfet de région en fonction des actions de formation prévues, du statut de l'employeur, etc. Elle ne peut dépasser 47 % du SMIC horaire brut par heure travaillée. Dans la Manche, parmi les employeurs ayant signé ce type de contrats depuis le début de l année, Mme Aubert, gérante de la boutique Chocolat de Neuville à Cherbourg-Octeville, a embauché en avril dernier une jeune vendeuse, Aurélie, en CIE. «J avais besoin de quelqu un au magasin, donc Pôle Emploi m a directement informée de ce nouveau dispositif.». «Même si la période actuelle n est pas particulièrement propice à l embauche pour les commerçants», ce contrat a l avantage «d être simple à mettre en place». Un CDI à temps partiel qui permet à Aurélie, 27 ans, de faire un peu plus d heures par semaine. Et si les compétences sont, bien entendu, pour Mme Aubert, le premier critère de recrutement, «s il y a des aides en plus c est parfait!». (PLUS D INFOS : Direction des Solidarités Actives du conseil général : Pôle Emploi :

13 Dossier du mois RSA JEUNES LE RSA va s ouvrir aux jeunes actifs L extension du RSA aux jeunes actifs de moins de 25 ans entrera en vigueur dès septembre 2010*. Véritable incitation au travail des jeunes mais aussi soutien inédit à leurs revenus, le RSA jeunes viendra mettre fin à une injustice sociale : un jeune de 24 ans qui travaille déjà depuis plusieurs années et un jeune de 25 ans dans la même situation n avaient pas jusqu alors les mêmes droits. Le second bénéficiait du RSA contrairement au premier. Désormais, les moins de 25 ans auront droit à ce revenu dès lors qu ils ont travaillé au moins deux ans à temps plein (soit l équivalent de heures) au cours des trois dernières années. Les jeunes qui ont signé un contrat d apprentissage sont également concernés, s ils remplissent la condition d activité préalable attestant de leur insertion dans la vie active. Concrètement, si les jeunes concernés occupent un emploi, ils percevront le RSA jeunes en complément de leur revenu d activité. S ils perdent leur emploi, ils auront accès, après épuisement de leur droit à l assurance chômage, au RSA pour les personnes ne disposant que de ressources limitées. Dans les deux cas, ils toucheront la même prestation, calculée selon les mêmes modalités, que leurs aînés âgés de plus de 25 ans. * A NOTER : Les dossiers ne pourront être retirés auprès de la CAF qu à partir de la rentrée G ESTION DES FRAUDES De nouvelles dispositions pour plus de vigilance L a généralisation du RSA et la réforme des politiques d insertion ont modifié les sanctions applicables en cas de fraude et comportent plusieurs nouvelles dispositions. Afin d avoir une vision départementale, la procédure relative aux fraudes au RSA repose sur une commission des recours et des fraudes, dont le rôle a été réaffirmé. Elle aura notamment en charge l examen des indus RSA (les sommes versées à tort) supérieurs à 1 500, ainsi que les dossiers RSA pouvant être traduits en justice. Parmi ses attributions, cette commission proposera à la commission RSA, puis au Président du conseil général, la solution la plus adaptée en cas de fausse déclaration ou d omission délibérée : le recours à des amendes administratives (dans la limite de ) ou la suspension du RSA (pour une durée d un an maximum). En cas d avis favorable au dépôt éventuel de plainte, les cas seront examinés en commission permanente pour autoriser le Président à engager une action en justice. RSA : LES CONTACTS UTILES Pour vous orienter et vous accompagner dans vos démarches, vous pouvez vous adresser auprès : du conseil général de la Manche : standard ou directement auprès de votre Territoire de Solidarité de l organisme payeur : - la CAF de la Manche : ou caf.fr - ou la MSA Côtes Normandes : du Centre d Action Sociale de votre commune (CCAS) (PLUS D INFOS SUR : rsa.gouv.fr 13

14 V ie pratique E NVIRONNEMENT Les anges gardiens de notre littoral La Manche est riche d espaces naturels littoraux uniques très diversifiés : dunes, marais, falaises, landes, Autant de richesses que le Syndicat Mixte Espaces Littoraux de la Manche (SYMEL) s attache à protéger et valoriser. P our veiller sur ce «capital naturel sensible», 12 gardes du littoral sont chargés de sauvegarder et d entretenir 35 des plus beaux sites du littoral manchois, acquis conjointement par le Département et le Conservatoire du littoral. Accueil du public sur les sites, aménagement, observation, surveillance, entretien, formation et conseils Une «polyvalence qui fait la richesse de ce métier», comme le souligne Ludivine Gabet, garde du littoral dans le Val de Saire. Notamment chargés d informer les visiteurs sur la richesse et la fragilité des sites dont ils ont la responsabilité, les gardes ont à cœur de sensibiliser le public à la protection de la nature. Ludivine fait ainsi découvrir aux visiteurs son secteur, riche d une faune et d une flore uniques «qui font de lui un milieu particulier sur le plan écologique, avec des espèces que l on ne retrouve nulle part ailleurs». Selon son champ d activité «de prédilection», chaque garde peut se pencher plus particulièrement sur un domaine. Ainsi Ludivine, elle, réalise un suivi ornithologique poussé sur son secteur : comptage et baguage des oiseaux, suivi de la reproduction d espèces qui ont choisi le Val de Saire pour nicher, etc. Leur rôle consiste aussi à aménager ces espaces protégés, par des rénovations paysagères par exemple, ainsi qu à assurer la maintenance et la propreté des sites et des équipements (panneaux, barrières, déchets laissés sur les sentiers ) dans un but de valorisation touristique de ces sites. Autant de missions essentielles de sauvegarde du patrimoine et de la biodiversité manchoise que les gardes du littoral remplissent au quotidien avec passion. POUR PLUS D INFOS : symel.fr Le secteur de Ludivine Gabet : l espace naturel sensible situé au pied du phare de Gatteville, dans le Val de Saire. P A R O L E S G ROUPE DES ÉLUS SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS Action sociale : la question du financement Le Revenu de Solidarité Active, RSA, est une prestation dont l ambition va au-delà d un simple changement de nom. Elle induit une nouvelle approche et surtout touche un plus grand nombre de bénéficiaires puisqu elle garantit un revenu minimum même pour les personnes en activité. Et si la finalité reste la reprise d activité par l accompagnement et la levée de certains freins, il ne faut pas omettre la nécessaire réinsertion sociale, première étape pour beaucoup : se loger, se déplacer, se former etc. C est dans ce but, qu au-delà de la prestation de base, il existe des aides individuelles qui peuvent être accordées par les Commissions Locales d Insertion. En 2010, le conseil général a choisi de diminuer de moitié l enveloppe consacrée à ces aides. Si l Aide Personnalisée au Retour à l Emploi, gérée par l Etat, compensera une partie des besoins sur la mobilité, nous pensons que cette diminution importante risque d être préjudiciable alors qu il s agit d aides ciblées, personnalisées et efficaces. Il est vrai que le Département de la Manche, comme tous les Départements, doit assumer des charges financières d action sociale dont l Etat est loin de compenser les coûts. Le financement des grandes aides créées ou transférées par l Etat (Allocation Personnalisée d Autonomie en faveur des personnes âgées, RMI/RSA, Prestation Compensatoire du Handicap etc.) devrait relever de la solidarité nationale. La dette pour les Départements s alourdit tous les ans d au moins 4 milliards d euros. Les réformes qui se mettent en place vont encore diminuer l autonomie fiscale et financière des conseils généraux. A droite, des voix s élèvent déjà pour demander la réduction de ces aides sociales. C est révélateur. Chaque jour une nouvelle réforme, de nouvelles déclarations illustrent la politique de régression menée par N. Sarkozy. Ne devrait-on pas, au contraire, avoir l ambition de renforcer la solidarité en recherchant des modes de financements plus justes? (LES ÉLUS DU GROUPE SOCIALISTES ET RÉPUBLICAINS : Pierre Bihet, Equeurdreville-Hainneville Lucien Boëm, Saint-Jean-de-Daye Paul Delaunay, Saint-James Gérard Dieudonné, La Haye-Pesnel Hervé Houel, Carentan Jean-Michel Houllegatte, Cherbourg-Octeville nord ouest Patrick Larivière, Pontorson Christine Le Coz, Saint-Lô est Michel Lerenard, Cherbourg-Octeville sud ouest Michel Louiset, Cherbourg-Octeville sud est Yves Néel, Valognes Claude Périer, Coutances Dieudonné Renaux, Barnevillle-Carteret François Rousseau, Les Pieux André Rouxel, Tourlaville. (CONTACT : Martial Defoy - Tél : Courriel : D É L U S G ROUPE DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE L insertion : une solidarité et une responsabilité collectives Le 1 er juin 2009, le Revenu Minimum d Insertion laissait la place au Revenu de Solidarité Active. Alors que le RMI ne s adressait qu aux personnes sans activité professionnelle, le RSA allait désormais permettre de compléter les revenus des plus modestes, augmentant ainsi considérablement le nombre de bénéficiaires, puisque Manchois pourraient à terme être concernés. Anticipant la mise en place de cette réforme importante, le conseil général de la Manche avait souhaité mener une réflexion en profondeur et organisait en février 2009 les premières assises de l insertion, regroupant tous les partenaires concernés. Ces assises ont permis, non seulement de mesurer les besoins et les attentes en matière d insertion sociale et professionnelle des personnes en difficulté, mais également de travailler en collaboration avec tous les acteurs de l insertion pour une meilleure coordination. Un an après, un nouveau programme départemental d insertion pour les trois ans à venir est en cours de réalisation et un pacte territorial avec les différents partenaires est sur le point d être finalisé. Parce que la solidarité envers les plus démunis est une priorité, vos élus ont souhaité revoir toutes les actions d insertion sociale et professionnelle, afin de proposer aux actuels et futurs bénéficiaires des moyens d accompagnement et d orientation plus efficaces et réactifs. Cette nouvelle politique, qui s inscrit dans un budget départemental voté sans augmentation de la fiscalité, s accompagne d une enveloppe budgétaire conséquente pour 2010 de 33 millions d euros. (LES MEMBRES DU GROUPE DE LA MAJORITÉ : J. Andro, Avranches P. Bas, Saint-Pois A. Bazire, Sourdeval E. Beaufils, Saint-Malode-la-Lande G. Beaufils, Tessy-sur-Vire J. Bizet, Le Teilleul J. Bouvet, Saint-Hilaire-du-Harcouët R. Brécy, Montebourg F. Brière, Saint-Lô Ouest J. Chanoni, La Haye-du-Puits G. Coulon, Saint-Sauveur-Lendelin S. Deslandes, Mortain L. Desloges, Isigny-le-Buat H.J. Dewitte, Ducey J.P. Enguerrand, Torigni-sur-Vire H. Guesdon, Barenton J.Y. Guillou, Villedieu-les-Poêles C. Halbecq, Cerisy-la-Salle P. Huguet, Juvigny-le-Tertre J.M. Julienne, Granville M. Laurent, Beaumont- Hague C. Lebacheley, Saint-Pierre-Eglise M. Lefèvre, Sainte-Mère-Eglise J.F. Le Grand, Lessay J. Le Maux, Percy H. Lenormand, Périers J. Lepetit, Quettehou G. Nicolle, Gavray P. Pillet, Bricquebec G. Quinquenel, Marigny J.M. Remoué, Bréhal P. Ripouteau, Saint-Sauveur-le-Vicomte J. Thouvenot, Sartilly B. Tréhet, Brécey. (CONTACT : Brigitte Harel - Tél : Courriel : 14

15 Portrait M ARC B URNOUF Pâtissiers de père en fils Lorsqu il a débuté comme apprenti-pâtissier à 14 ans, le futur fondateur de «la Maison du Biscuit» ne s imaginait pas se retrouver à la tête d une des plus grandes réussites économiques du département. Et malgré l agrandissement en cours de la Maison du Biscuit, Marc Burnouf garde la tête froide. ville-en-beaumont, petite commune du Cotentin de 300 habitants. Marc Burnouf a eu beaucoup de mal à l époque à convaincre les banques de lui faire confiance. Aujourd hui, certaines doivent encore s en mordre les doigts! 450 tonnes de gâteaux par an Car aujourd hui, la Maison du Biscuit, c est 4 millions d euros de chiffres d affaires, 450 tonnes de gâteaux vendus tous les ans, sur toute la France, sur internet et à l étranger jusqu aux Emirats Arabes Unis, une croissance à deux chiffres chaque année et plusieurs milliers de visiteurs par mois. La Maison du Biscuit devient même un pôle Dans la famille Burnouf, l arrière grand-père était pâtissier, le grand-père était pâtissier, le père était pâtissier Alors quand est venu le tour de Marc de choisir son orientation professionnelle, le choix était vite vu : «Dans la famille, on n a pas le droit de faire autre chose», dit-il en plaisantant. Mais à moitié seulement. Lorsque Marc a eu 14 ans, son père a mis un sac de voyage dans le coffre de la voiture et l a emmené chez un maître d apprentissage pour apprendre les bases de la pâtisserie pendant 3 ans. Si on lui avait demandé son avis, Marc Burnouf aurait sans doute préféré la mécanique industrielle. Les boulons au lieu des petits fours Et une carrière qui aurait sans doute pris une toute autre tournure. Du mariage de raison à la passion Au fil du temps et de l apprentissage, Marc Burnouf a appris à aimer faire glisser la farine entre ses doigts, jouer avec les matières premières et réaliser l alchimie qui mène aux meilleures pâtisseries. «C est comme un mariage de raison lorsqu on se rend compte que la mariée est vraiment géniale. Il suffit de s immerger et on y prend goût.» Une véritable passion est née. En 1985, Marc Burnouf reprend l affaire de son père, «la biscuiterie du Cotentin», à La Haye-du-Puits. Mais suite à la reprise de l entreprise par un grand groupe, le pâtissier décide de créer sa propre biscuiterie. «La Maison du Biscuit» est née. C était il y a 20 ans. Les petits fours financiers, à l origine d une réussite Pendant 5 ans, Marc Burnouf et son épouse vont sillonner les marchés de la région avec pour seul bagage des cookies et des petits fours financiers, les fameux biscuits qui font craquer même les moins gourmands d entre nous. «A l époque, je ne croyais pas que je réussirais à ce point-là. Il faut rester très humble dans ce métier.» Grâce au bouche à oreille, la Maison du Biscuit a commencé à faire parler d elle, mais le déclic a été le déménagement dans une ancienne laiterie située à Sortos- L intérieur du magasin. d attractivité touristique à part entière, devenant une étape obligée de certains autocaristes. Le secret du patron? «La passion que nous partageons tous dans l entreprise.» Une passion qui a poussé le patron à s agrandir. D ici la fin du mois, la Maison du Biscuit aura doublé de surface et aura surtout changé d aspect extérieur. Marc Burnouf a souhaité recréer le style d une rue commerçante de La Haye-du-Puits avant la guerre : «Ces vieilles vitrines sont indémodables et elles rappellent des souvenirs aux anciens.» Et ne demandez surtout pas à Marc Burnouf s il a la folie des grandeurs. «A près de 60 ans, je me rendette pour 15 ans. Si je le fais, c est pour l entreprise. Si je n investis pas, elle périclitera. Je veux assurer l avenir de mes 20 salariés» Et aussi celui de son fils de 17 ans, Kévin, qui achève son BEP pâtisserie! La Maison du Biscuit Sortosville en Beaumont Tél : Ouvert 7j/7, de 8h30 à 19h00 (Fermeture annuelle du 1 er au 31 janvier) maisondubiscuit.fr Vue extérieure du futur agrandissement de la Maison du Biscuit. 15

16

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT

ASSEMBLEE NATIONALE AMENDEMENT Finalité de la prime d activité Article 24 Rédiger ainsi l alinéa 6 : «Art. L. 841-1. La prime d activité a pour objet de soutenir le pouvoir d achat des travailleurs modestes, qu ils soient salariés ou

Plus en détail

de l office de tourisme 1/12

de l office de tourisme 1/12 de l office de tourisme 1/12 Vous êtes acteur de la vie touristique? Ensemble, réalisons vos objectifs! Accroître votre notoriété Promouvoir votre activité Rejoindre un réseau fort de 215 adhérents Bénéficier

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Connectez-vous sur museobase.fr rubrique Devenez muséonaute

Connectez-vous sur museobase.fr rubrique Devenez muséonaute La Fabrique de patrimoines en Normandie, après avoir rendu accessibles en ligne les collections numérisées des musées régionaux et ses propres fonds sur le site museobase.fr va encore plus loin dans l

Plus en détail

Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation

Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation Depuis la parution de la circulaire du 23 juillet 2007, le paysage des incitations financières a fortement

Plus en détail

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir Contrat de Professionnalisation ou Stage??? Tout savoir pour bien choisir L objectif de ce livret est de répondre à vos questions en matière de contrat de professionnalisation et de stage. En effet, cette

Plus en détail

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale PREMIER MINISTRE PLAN PLURIANNUEL contre la pauvreté et pour l inclusion sociale 3 mars 2015 SYNTHÈSE Adopté à la suite d un comité interministériel de lutte contre l exclusion en 2013, le plan pluriannuel

Plus en détail

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf ... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf Ecran d'accueil du Caf.fr Mon Compte Pour gérer directement son dossier Ma Caf pour accéder aux

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

Guide pratique de l al ocataire

Guide pratique de l al ocataire Guide pratique de l allocataire S o m m a i r e Chiffres et engagements de la Caf Communiquez vos coordonnées électroniques et téléphoniques à la Caf Rsa, Aah : faites votre déclaration trimestrielle de

Plus en détail

SPL Le Voyage à Nantes

SPL Le Voyage à Nantes SPL Le Voyage à Nantes REGLEMENT DE LA LOTERIE PUBLICITAIRE Tirage au sort pour l achat de billetterie pour la Tablée unique du 6 juillet 2015 et le Dîner secret du 20 juillet 2015 ARTICLE 1 Présentation

Plus en détail

GDF Suez et. «la gestion des clients en difficulté»

GDF Suez et. «la gestion des clients en difficulté» GDF Suez et la Solidarité ité «la gestion des clients en difficulté» 1 Le marché de l énergie depuis juillet 2007 Le marché de l énergie est ouvert aux particuliers depuis juillet 2007. Cela implique :

Plus en détail

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi

APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi . APRE Aide Personnalisée de Retour à l Emploi Règlement d attribution & Mode d emploi Seine-Maritime page 1 Préambule Considérant que les bénéficiaires du RMI avaient parfois besoin d être soutenus financièrement

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

Guide. Le Revenu de Solidarité Active. pratique R S A. Les aides. www.cg64.fr

Guide. Le Revenu de Solidarité Active. pratique R S A. Les aides. www.cg64.fr Guide pratique 2014 Le Revenu de Solidarité Active R S A Vos droits Vos devoirs Les aides www.cg64.fr p. 2 L édito du Président du Conseil général Une relation de confiance Le revenu de solidarité active

Plus en détail

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi Août 2012 GUIDE PRATIQUE Guide de SAISIE EN LIGNE de l ATTESTATION EMPLOYEUR Pôle emploi Depuis le 1 er janvier 2012 les entreprises de plus de 10 salariés doivent transmettre leur attestation employeur

Plus en détail

Calendriers 2014-2015 des réunions et séances de travail sur les cimetières et le patrimoine funéraire (arrêté à la date du 3 juillet 2015) :

Calendriers 2014-2015 des réunions et séances de travail sur les cimetières et le patrimoine funéraire (arrêté à la date du 3 juillet 2015) : Calendriers 2014-2015 des réunions et séances de travail sur les s et le patrimoine funéraire (arrêté à la date du 3 juillet 2015) : 2014 11 janvier Saint-Martin-le-Bouillant Reportage (dont ) 12 janvier

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 07 août 2013 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) 3. EMPLOIS

Plus en détail

Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL)

Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) Le Fonds de solidarité pour le logement (FSL) Pour faciliter vos démarches et bénéficier d une aide du FSL Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Vous avez des droits en matière de logement a Vos droits

Plus en détail

Nom de l aide. Nature. Publics. A qui s adresser. Conditions. Démarches. Le Service complémentaire d aide à la mobilité (S.A.

Nom de l aide. Nature. Publics. A qui s adresser. Conditions. Démarches. Le Service complémentaire d aide à la mobilité (S.A. Le Service complémentaire d aide à la mobilité (S.A.M) Pole Emploi Les demandeurs d emploi qui souhaitent se rendre à un entretien d embauche éloigné de leur lieu d habitation et dont les horaires de transport

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg!

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! Communiqué de presse Printemps 2015 Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! En cette saison printanière, accompagnés par une douce chaleur et de légères brises, les visiteurs

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Salon du Tourisme et des Loisirs

Salon du Tourisme et des Loisirs Salon du Tourisme et des Loisirs 16,17 et 18 avril 2010 Palais Régional Omnisports Georges Théolade Introduction Seule Région européenne sur le continent Sud américain, située sur le plateau des Guyanes

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU 1 er janvier 2009 L e contrat d avenir vise à faciliter l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires de l allocation de revenu

Plus en détail

AIDES FORMATION / ACCES A LA QUALIFICATION. Région Département 04 05 06 13 83 84 Local

AIDES FORMATION / ACCES A LA QUALIFICATION. Région Département 04 05 06 13 83 84 Local AIDES FORMATION / ACCES A LA QUALIFICATION Bourse d études Conseil régional Provence-Alpes-Côte d Azur Mise à jour : Février 2011 (Réf. FO00001) Secteur géographique concerné Région Département 04 05 06

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur

INFORMaTIONS. administratives et législatives. concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur INFORMaTIONS administratives et législatives concernant l emploi d un assistant maternel agréé par un particulier employeur Pôle sanitaire social < Ce document a été rédigé afin de vous donner une information

Plus en détail

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX MAI 2011 SOMMAIRE ADMINISTRATIF - DOMICILIATION - C.N.I Carte Nationale d Identité - EXTRAIT D ACTE DE NAISSANCE - DEMANDE D ASILE

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir,

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, CIRCULAIRE CDG90 16/2013 LES EMPLOIS D AVENIR Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, Décret n 2012-1207 du 31 octobre 2012 relatif à l entrée en vigueur de décrets et

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL RELATIF AUX INDUS DES ALLOCATIONS RMI/RSA ET A L OUVERTURE DE DROIT AU RSA DES SITUATIONS DEROGATOIRES

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL RELATIF AUX INDUS DES ALLOCATIONS RMI/RSA ET A L OUVERTURE DE DROIT AU RSA DES SITUATIONS DEROGATOIRES Annexe 2 à la convention RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL RELATIF AUX INDUS DES ALLOCATIONS RMI/RSA ET A L OUVERTURE DE DROIT AU RSA DES SITUATIONS DEROGATOIRES TITRE I : GESTION DES CREANCES LIEES AU RMI/RSA 1/

Plus en détail

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général 1 EDITORIAL L édition 2012-2013 du Livret d Accueil du Centre Communal d Action Sociale rassemble

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Généralités Le contrat Financement du contrat

Généralités Le contrat Financement du contrat Le Contrat d Avenir Sommaire 2 7 10 Généralités Le contrat Financement du contrat Généralités A qui s adresse le contrat d avenir? Le contrat d avenir s adresse aux personnes sans emploi qui bénéficient

Plus en détail

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère

Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Finalité 1 : Lutte contre le changement climatique et protection de l atmosphère Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture Mettre en place un pédibus Sensibiliser les habitants sur la thématique

Plus en détail

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES 1 ère ÉDITION à la Réunion LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES Du 11 au 13 MARS 2016 Au PARC DES EXPOSITIONS ET DES CONGRÈS AUGUSTE LEGROS SAINT DENIS DE LA RÉUNION INFOS : contact@eventgo.fr / 0692 527 520

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

GUIDE POUR LES PARENTS EMPLOYEURS D UNE ASSISTANTE MATERNELLE

GUIDE POUR LES PARENTS EMPLOYEURS D UNE ASSISTANTE MATERNELLE 1 GUIDE POUR LES PARENTS EMPLOYEURS D UNE ASSISTANTE MATERNELLE édito La petite enfance est l une des priorités du Conseil général, et en particulier les modes d accueil. L accueil au domicile d une assistante

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

Direction de la communication

Direction de la communication Direction de la communication Directrice : Chrystèle PEYRACHON Adresse : Hôtel du Département, 29-31 cours de la Liberté, 69003 Lyon Téléphone : 04 72 61 78 39 Courriel : chrystele.peyrachon@rhone.fr Nombre

Plus en détail

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes Cartes sur table Pour une justice sociale et fiscale Quatre propositions concrètes AVERTISSEMENT La mission de la Fondation Jean-Jaurès est de faire vivre le débat public et de concourir ainsi à la rénovation

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée

AIDES SOCIALES 2015 Cocher la case correspondante à l aide concernée Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr AIDES SOCIALES 2015 Cocher

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation Appel à candidature Au printemps 2016, le département de la Sarthe et la Direction Régionale des Affaires culturelles des Pays de la Loire,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

RÈGLEMENT MUZIK CASTING, édition 2015

RÈGLEMENT MUZIK CASTING, édition 2015 RÈGLEMENT MUZIK CASTING, édition 2015 (CASTING ET DÉPÔT DE MUSIQUE SUR INTERNET) ARTICLE 1 L ORGANISATEUR L association FÉDÉRATION RHÔNE ALPES DU CRÉDIT AGRICOLE, dont le siège social est situé 465 rue

Plus en détail

Services de Mundo-B pour les associations sans personnel permanent

Services de Mundo-B pour les associations sans personnel permanent Services de Mundo-B pour les associations sans personnel permanent Votre association a certainement, depuis le début du projet en 2006, participé ou été informée de création de la Maison du Développement

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Questions générales sur le Pacte

Questions générales sur le Pacte QUESTIONS-RÉPONSES Questions/réponses sur le pacte de responsabilité et de solidarité Questions générales sur le Pacte QUAND CES MESURES SERONT-ELLES TRADUITES DANS LA LOI? Certaines mesures entrent en

Plus en détail

Maître Eventail, Les mains qui fleurissent

Maître Eventail, Les mains qui fleurissent Contact : Ghislain Foulon shintai@live.fr Tél.: +33 (0)6.82.887.60.36. Comité des Fêtes CRS 53 MARSEI CHICHE Eric 71 AVENUE CLAUDE MONET 13014 MARSEILLE comite.des.fetes.crs53@gmail.com 0664712294 Maître

Plus en détail

ALIMENTATION BOUCHER / BOUCHERE

ALIMENTATION BOUCHER / BOUCHERE ALIMENTATION BOUCHER / BOUCHERE Type et durée du contrat : CDI EMPLOI D'AVENIR Nombre d'heures hébdomadaires : 39 Lieu de travail : JUAN LES PINS Jours travaillés : DU MARDI AU DIMANCHE Horaires : Pour

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

La prime d activité INC du 16 septembre 2015

La prime d activité INC du 16 septembre 2015 La prime d activité INC du 16 septembre 2015 1 Le 3 mars 2015, lors de la présentation du plan pluriannuel contre la pauvreté et l inclusion sociale, le Premier ministre a annoncé la création au 1 er janvier

Plus en détail

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

Aides financières pour travaux économiseurs d énergie Nouveautés 2012

Aides financières pour travaux économiseurs d énergie Nouveautés 2012 Aides financières pour travaux économiseurs d énergie Nouveautés 2012 Avec la mise en place de notre nouveau gouvernement, certains changements ont été effectués, notamment en ce qui concerne les aides

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

Le Contrat premier emploi

Le Contrat premier emploi www.far.be Le Contrat premier emploi Marie Greffe Septembre 06 Historique En 1999, afin de stimuler le travail des jeunes, Laurette Onkelinx (PS), alors ministre de l Emploi, lance l idée d un «Plan Rosetta»,

Plus en détail

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat Nous sommes là pour vous aider Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat Articles D.1 et D.21 du code des pensions civiles et militaires de retraite et demande de retraite additionnelle Article

Plus en détail

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme Les engagements La qualité est devenue une priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme ainsi que de l Etat qui s engagent dans différents processus de qualité pour améliorer l'image de la France auprès

Plus en détail

DIRECCTE Île-de-France Unité Territoriale 75 5 AVRIL 2011 GUIDE DE L EMPLOYEUR CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) :

DIRECCTE Île-de-France Unité Territoriale 75 5 AVRIL 2011 GUIDE DE L EMPLOYEUR CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : DIRECCTE Île-de-France Unité Territoriale 75 5 AVRIL 2011 GUIDE DE L EMPLOYEUR CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) Les informations

Plus en détail

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10 mode Notes Sommaire Le RSA, c est quoi? 4 Qui peut en bénéficier? 5 Mes droits l L allocation RSA l L accompagnement Mes obligations et engagements l Mes démarches d insertion l Mes démarches administratives

Plus en détail

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI)

CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) CREER UN ATELIER-CHANTIER D INSERTION (ACI) SOMMAIRE POUR COMMENCER Qu est-ce qu un ACI? Quels sont les enjeux? Quels sont les points de vigilance à prendre en considération? ETATS DES LIEUX Les chiffres

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite de réversion

Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite de réversion Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite de réversion Nous sommes soucieux de vous apporter une aide pour l accomplissement de vos démarches. Pour cela nous avons créé

Plus en détail

Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais

Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais Vendredi 3 octobre 2014 Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des

Plus en détail

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants

Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010. Axe Emploi et Solidarité. PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 Axe Emploi et Solidarité PME - Indépendants Plateforme électorale Ecolo Elections fédérales du 13 juin 2010 PME - Indépendants Etat des lieux

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent

Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent Contact Roland Le Joliff-Service communication 06.69.22.44.92 roland.lejoliff@cma-var.fr www.cma-var.fr Avril 2014 2 / 10 1 er avril 2014 En avant première

Plus en détail

L'annuaire du Développement Durable PLAN MÉDIA

L'annuaire du Développement Durable PLAN MÉDIA L'annuaire du Développement Durable PLAN MÉDIA abcvert propose des supports de sensibilisation, d'éducation et de formation au développement durable. Pour communiquer plus largement auprès du public et

Plus en détail

Quelles évolutions pour les ACI?

Quelles évolutions pour les ACI? Réforme de l IAE Quelles évolutions pour les ACI? Document élaboré le 23 juin 2014 GARIE 28, avenue Gustave Eiffel 33600 PESSAC Tel : 05 57 89 01 10 Fax : 05 56 36 96 84 www.iae-aquitaine.org 23 Juin 2014

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5 Mars 2015 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66

Plus en détail

Fête de l énergie : concours «Selfie Energie»

Fête de l énergie : concours «Selfie Energie» Fête de l énergie : concours «Selfie Energie» Règlement et modalités Interlocuteurs ADEME : Christophe BAREL pour le réseau EIE en Lorraine Francine MAIDA pour la communication Interlocuteurs Région Lorraine

Plus en détail

En Île-de-France, les jeunes ont de l avenir

En Île-de-France, les jeunes ont de l avenir En Île-de-France, les jeunes ont de l avenir www.iledefrance.fr En Île-de-France, les jeunes ont de l avenir 600 000 étudiants, 480 000 lycéens et plus de 100 000 apprentis : les jeunes ont de l avenir

Plus en détail

L Ardèche en fauteuil roulant Visite en side-car. Par Kornelia et Michel, juin 2011

L Ardèche en fauteuil roulant Visite en side-car. Par Kornelia et Michel, juin 2011 L Ardèche en fauteuil roulant Visite en side-car Par Kornelia et Michel, juin 2011 Anduze, train des Cévennes Train à vapeur ou vieille diesel, payant, billet valable la journée indépendamment des changements

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 13 octobre 2014 Délibération n 2014/199 DEPLOIEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE POUR LES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES PARTICIPATION

Plus en détail

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT Expositions Jusqu au lundi 12, A partir de 17h La Magie de Noël SAINT-PAIR-SUR-MER, Eglise La neige, les congères et les stalactites vous plongeront dans l univers d un décor montagnard pour un Noël féérique

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France MISSIONS TEMPORAIRES Livret d accueil 15 rue Boileau 78008 Versailles cedex Téléphone : 01 39 49 63 00 Fax : 01 39

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CABINET SAUVAGE GESTION Administrateur de Biens SYNDIC LOCATION GERANCE FICHE DE RENSEIGNEMENTS du bien :...... Date d entrée souhaitée :... LOCATAIRE IDENTITE (1) Nom Prénoms Date de naissance Lieu de

Plus en détail

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr Biblio tech Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville www.deauville.fr Biblio Tech Biblio tech le service de prêt en ligne 1 2 Une insomnie, une chanson qui trotte dans la mémoire, le

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

Le rsa L Aide Personnalis. Aide Personnalisée de Retour à l Emploi. Préfecture de Seine Maritime

Le rsa L Aide Personnalis. Aide Personnalisée de Retour à l Emploi. Préfecture de Seine Maritime Le rsa L Aide Personnalis 1 Aide Personnalisée de Retour à l Emploi 1 Le rsa ses objectifs : Lutter contre la pauvreté 2 Encourager l exercice l ou le retour à une activité professionnelle Aider à l insertion

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail