«La vidéoprotection en Belgique» Multitel - Mons Mardi 15 novembre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«La vidéoprotection en Belgique» Multitel - Mons Mardi 15 novembre 2011"

Transcription

1 «La vidéoprotection en Belgique» Multitel - Mons Mardi 15 novembre 2011

2 Table des matières I. Programme de la réunion... 3 II. Liste des inscrits... 4 III. Synthèse des interventions ) Présentation de la démarche AN2V ) La vidéoprotection : Comme être efficace? ) "Video Content Analysis", challenges et réalités ) Retours d expérience de vidéoprotection urbaine ) Le cadre juridique de la vidéoprotection ) Une approche technologique de la vidéoprotection : quelles sont les tendances actuelles? IV. Quelle suite donner à cette réunion... 15

3 I. Programme de la réunion 14h00 : Accueil/Café 14h15 : Ouverture de la réunion M. Serge BOUCHER, Président du Conseil d administration de Multitel 14h30 : Présentation de la démarche AN2V M. Dominique LEGRAND, Président de l AN2V 14h45 : La stratégie d un projet de vidéoprotection M. Dominique LEGRAND, Président de l AN2V 15h00 : "Video Content Analysis", challenges et réalités M. Bernard ETIENNOT, Tein Télécom 15h30 : Retours d expérience de vidéoprotection urbaine M. Pascal NEYMAN, Chef de Corps de la ZONE DE POLICE NIVELLES-GENAPPE M. Daniel RENWA, Directeur du Plan Zonal de Sécurité de la ZONE DE POLICE DE LIEGE 16h00 : Le cadre juridique de la vidéoprotection M. Bernard MAGREZ, Avocat au barreau de Bruxelles 16h15 : Une approche technologique de la vidéoprotection : quelles sont les tendances actuelles? M. Jean-François DELAIGLE, Managing Director, ACIC sa M. Cyril CARINCOTTE, Chef de département, Multitel asbl 16h30 : Débat : Quelle suite donner à cette première rencontre?

4 II. Liste des inscrits Nom Prénom Fonction Société BERTE Alexandre Analyste stratégique ZP Mons - Quévy BRACKE Geert Resp. Commercial BeLux Belden BRIGODE Nathalie Channel Manager Benelux STS Group Benelux BRONGNIART Claude Commandant de Police INHESJ CASTIAUX Christophe Commercial Manager Fabricom SA SABATEL Jacques Fabricom SA COPPIETERS Koen Belden DALE Glen Directeur Général Euralarm DANTINE Roland Chef de Corps ZP des ARCHES Robrechts & Thienpont Security DE CLERCK Philippe Consultant Consultancy DE SMET Emiel Security Consultant DS-Consulting DE VALCK Guy Sales & Marketing Director GES-EUROPE (Ex Cieffe Benelux) RESPONSABLE SURETE DELEERSNIJDER Jean-Pierre INDUSTRIELLE ARCELORMITTAL BELGIUM DERNI Jean-Pierre Expert - Senior Consultant Expertise & Security Consultants DUPOUY Serge KEY ACCOUNT MANAGER KEENEO GARNIER Thierry Responsable Marketing SLAT HINDERYCKX Jacques Prescripteur CUE Coordinateur Vidéoprotection KACI Madjid Sécurité & Médiation MAIRIE DE ROUBAIX KLEIN Bob General Manager GES-EUROPE (Ex Cieffe Benelux) LABLACK Adel Expert en analyse vidéo VidAP LAMARCQ Claude Conseiller Municipal Mairie de Bondues LATAWIEC Stephane Directeur Police Municipale Roubaix Ville de Roubaix LEDUC Jean-Marc Programme Manager Controlware MENETRIER Nadège Rédacteur administratif Mairie de Joinville MICHIELS Olivier Siqura MUSUMECI Carmelo Controlware NAWROCKI Julien Responsable Commercial SLAT PIERET Julien Chercheur ULB/Centre de droit public PONCIN Patrick Sales Consultant TTG POULAIN Erwan Responsable des ventes - France IndigoVision RYCKAERT Yves Président ALIA VANDERBECK Patrice CHEF DE CORPS ZONE DE POLICE HAUTS-PAYS

5 III. Synthèse des interventions 1) Présentation de la démarche AN2V M. Dominique LEGRAND, Président de l AN2V L association nationale de la vidéoprotection est une association dont le but est de réunir tous les acteurs de la vidéoprotection. Fondée en 2004, elle réunit aujourd hui 80 entreprises qui fournissent des solutions et 400 utilisateurs et partenaires institutionnels. Toutes les informations pratiques peuvent être trouvées sur le site web ou en consultant l ouvrage de référence de l AN2V, le guide PIXEL : L activité principale de l AN2V est de proposer des temps de rencontre pour ses adhérents, qui permettent d aborder des thèmes d actualité. Quelques thèmes abordés en 2011 : Quelles (r)évolutions technologiques de la vidéoprotection à court terme? Quelles conséquences pour la vidéoprotection des évolutions juridiques récentes? L organisation d'un centre superviseur La mise en place d une détection automatique d anormalité Dans le cadre d un partenariat avec MULTITEL, l AN2V propose aux utilisateurs et fournisseurs de solutions belges de mettre en place une structure similaire en Belgique, dans des conditions qui devront être précisées dans les semaines suivant cette première réunion.

6 2) La vidéoprotection : Comme être efficace? M. Dominique LEGRAND, Président de l AN2V Un schéma mis au point par l AN2V explique les 6 notions à distinguer, souvent mélangées : Par ailleurs, définir une stratégie de vidéoprotection implique d être capable de déterminer dans quel temps précis le dispositif mis en place doit intervenir et être efficace : Concernant les technologies, on peut aujourd hui distinguer trois axes d évolutions majeures : Une vision 360 permanente

7 La haute résolution Mégapixel, Gigapixel La DAA : Détection Automatique d Anormalité

8 3) "Video Content Analysis", challenges et réalités M. Bernard ETIENNOT, Telecommunications industry (Tein Télécom) Qu est-ce que l analyse d image? C est doter un système de vidéoprotection d une capacité à détecter automatiquement certains événements prédéfinis : Quels sont les éléments d un dispositif d analyse d image? Quelles sont les limites d un dispositif d analyse d image? Les solutions proposées à ce jour ne permettent de réaliser que des détections d événements très limitées, elles ne remplacent pas la capacité d analyse d un opérateur, du fait de la complexité de l analyse, des limites technologiques et de l environnement dans lequel un système est déployé (environnement urbain en particulier)

9 La vidéosurveillance «intelligente» se limite donc à certaines applications utiles mais encore limitées : comptage, reconnaissance de plaques d immatriculation, détection d intrusion

10 4) Retours d expérience de vidéoprotection urbaine M. Pascal NEYMAN, Chef de Corps de la ZONE DE POLICE NIVELLES-GENAPPE Lancement politique du projet en 2004 avec plusieurs étapes : Etude de faisabilité par un bureau d étude Visite de Koekelberg (stewards) Les options prises dans le cadre du projet, lancé de façon effective en 2005 : 12 caméras dans le centre-ville jusque gare Globes mobiles Bonne capacité de zoomage Pas de visionnage en temps réel Gestion par la Ville / Utilisation par la zone Un changement d orientation en 2006 avec une exploitation temps réel mais sans qu un local réellement adapté soit prévu : En fin de compte: pas de visionnage et difficultés d identification pour les enquêtes. Un nouveau départ en 2008, avec des améliorations techniques et un visionnage confié à des gardiens de la Paix. Initiative peu concluante d où une remise à plat en 2011 et la possibilité de dessiner les conditions de réussite d un projet au travers de cette expérience complexe : Critères politiques Rôle du bureau d études Rôle de l installateur Organisation du système Choix technologiques

11 M. Daniel RENWA, Directeur du Plan Zonal de Sécurité de la ZONE DE POLICE DE LIEGE Objectif initial: 109 caméras installées sur l ensemble de la Ville et ce, selon trois critères: Mobilité, Maintien de l ordre public, Sécurité La situation actuelle : 118 caméras placées et raccordées, dont plusieurs caméras «Haute résolution» en centreville (Carré) Réseau fibre : plus de 80 km Caméras et Services de Police reliés. Système 24/24 h via Centre de Gestion des évènements. Cellule Mobilité (7 jrs/7 jrs). Visualisation possible dans les Commissariats Outremeuse et Wallonie-Liège-Centre. Images conservées 7 jours (avant 72 heures possibilité 1 mois). Consultation régulière des divers services Les perspectives : Développement de la téléphonie et de la bureautique. Possibilité d augmenter le nombre des caméras. Suivi des diverses sollicitations. Acquisition de caméras «déplaçables». Développement du CGC Centre de Gestion des caméras. En conclusion une expérience réussie qui donne satisfaction aux services concernés.

12 5) Le cadre juridique de la vidéoprotection M. Bernard MAGREZ, Avocat au barreau de Bruxelles Un constat de départ : Une multitude de situations... Une multitude de finalités Des normes diversifiées Un seul point commun : la caméra! La réglementation actuelle est constituée de nombreux textes : Loi du 8 décembre 1992 relative à la protection des données à caractère personnel; Loi du 21 mars 2007 ( «Loi caméras» ) relative à l installation et à l utilisation de caméras de surveillance C.C.T. nº 68 du 16 juin 1998 relative à la protection de la vie privée des travailleurs à l'égard de la surveillance par caméras sur le lieu de travail; Loi du 19 juillet 1991 organisant la profession de détective privé; Loi du 5 août 1992 sur la fonction de police; Lois coordonnées relatives à la police de la circulation routière; Loi du 6 janvier 2003 concernant les méthodes particulières de recherche; Loi du 10 avril 1990 réglementant la sécurité privée et particulière; Loi du 7 mai 1999 sur les jeux de hasard, les établissements de jeux de hasard et la protection des joueurs + A.R. du 23 juin 2003; Loi du 21 décembre 1998 relative à la sécurité lors des matches de football et Arrêté royal du 22 février 2006 relatif à l installation et au fonctionnement de caméras de surveillance dans les stades de football Certaines normes se cumulent ou s excluent. Le régime juridique applicable à un dispositif est différent selon le type de lieu et la qualité de la personne surveillée : Lieu ouvert Lieu fermé accessible au public Lieu fermé non accessible au public Lieu de travail (travailleurs du secteur privé) Terrain de football Casino, Il faut donc préalablement définir ce que revêt exactement chacune de ces notions (voir support). Enfin, les finalités du dispositif sont différentes selon les normes.

13 6) Une approche technologique de la vidéoprotection : quelles sont les tendances actuelles? M. Jean-François DELAIGLE, Managing Director, ACIC sa Pourquoi la VS automatisée ou analyse vidéo? Des études ont prouvé qu après 20 minutes un opérateur derrière ses écrans de vidéosurveillance n analyse plus que 5% de l information présentée à lui. La probabilité de détecter un événement descend sous les 1 pour L AV ajoute de l intelligence à la vidéosurveillance pour faire des tâches de surveillance automatiquement et aider la vigilance des opérateurs humains et leur prise de décision. Les limites de l analyse vidéo : Les systèmes d AV se fatiguent moins que les humains mais : Interprétation de scènes limitée (comportements, scénarios complexes, ) Scènes de foules difficiles à interpréter «individuellement» Levée de doute par humains nécessaire Le contexte urbain rend encore plus complexe la mise en œuvre de l analyse vidéo. Ce qui fonctionne en analyse vidéo : On peut lister les applications qui sont aujourd hui opérationnelles : Lecture de plaques mobile (Police) DAI Comptage piétons/vélos/voitures Détection de franchissement de feux rouges Surveillances ciblées Périmètrie de sites Conclusion : Il faut travailler sur l adéquation entre besoins fondamentaux et réponse technologique avec une gestion réfléchie des (fausses) alarmes. L AV peut apporter énormément en assistance aux opérateurs si : Les contraintes de l AV sont prises en compte Les opérateurs sont formés à l utilisation de la technologie

14 M. Cyril CARINCOTTE, Chef de département, Multitel asbl Quelles sont les tendances actuelles? Découverte automatique d activité et détection d anormalité : exemple de la circulation routière et du métro Surveillance de foule et comptage de personnes

15 IV. Quelle suite donner à cette réunion Au terme d un débat animé avec les participants il semble que tous souhaitent qu une nouvelle réunion puisse être organisée sur le sujet de la vidéoprotection en Belgique. Un sondage sera adressé aux participants pour évaluer leurs attentes précises (lieu, langue, horaires, thèmes ) Les résultats seront communiqués courant La prochaine réunion devra permettre de définir les contours d une «AN2V» belge. Contacts utiles : Magali CHAMBON Attachée Commerciale MULTITEL 2, rue Pierre et Marie Curie 7000 Mons, Belgique Web site : Tel: +32 (0) Rémi FARGETTE Directeur général AN2V Tél. +33 (0) Mobile. +33 (0)

Vidéo surveillance, biométrie, technique et réglementation. 18 mars 2009

Vidéo surveillance, biométrie, technique et réglementation. 18 mars 2009 Vidéo surveillance, biométrie, technique et réglementation 18 mars 2009 Intervenants Serge RICHARD, IBM Raphaël PEUCHOT, avocat Eric ARNOUX, gendarme Jean-Marc CHARTRES 2 Aspects techniques Eric ARNOUX

Plus en détail

Les Conférences de la Sécurité à Genève Mardi 9 juin 2015

Les Conférences de la Sécurité à Genève Mardi 9 juin 2015 Auditorium de la FER, 98, rue Saint Jean, Genève Les Conférences de la Sécurité à Genève Mardi 9 juin 2015 Vos interlocuteurs : Dominique LEGRAND Tél. +33 607 860 768 Mail : DL@an2v.org Arnaud DUCROT Tél.

Plus en détail

Vidéo Protection La R82

Vidéo Protection La R82 Vidéo Protection La R82 Nos métiers R 81 R 82 i7/f7 Nos clients 50%. de nos clients sont des «risques lourds»! Nos certifications La Déclaration de Conformité: Un engagement de résultat sur nos installations

Plus en détail

2 La surveillance de votre site redéfinie grâce à la Télé Vidéo Surveillance

2 La surveillance de votre site redéfinie grâce à la Télé Vidéo Surveillance 2 La surveillance de votre site redéfinie grâce à la Télé Vidéo Surveillance Ne vous inquiétez pas pour votre sécurité ; laissez-nous nous en charger. Nous assumons l entière responsabilité de vos besoins

Plus en détail

- Biométrique par badge code - Visualisation en directe - Positionnement sur des alarmes - Image haute résolution de jour comme de nuit

- Biométrique par badge code - Visualisation en directe - Positionnement sur des alarmes - Image haute résolution de jour comme de nuit Réseaux intelligent - Système d analyse de scène - Déclenchement de signal automatique ou manuel - Surveillance périphérique et périmétrique - Biométrique par badge code - Visualisation en directe - Positionnement

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

PRINCIPALES RÉFÉRENCES

PRINCIPALES RÉFÉRENCES PRINCIPALES RÉFÉRENCES VIDÉOSURVEILLANCE DE LA VILLE DE CASABLANCA Dans le cadre d un groupement solidaire avec TYCO et TFO, AB PROTECTION a gagné un appel d offres international pour doter la ville de

Plus en détail

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale PREAMBULE Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Rouen dans le cadre

Plus en détail

Catalogue Audit «Test Intrusion»

Catalogue Audit «Test Intrusion» Catalogue Audit «Test Intrusion» Ne plus imaginer son niveau de sécurité : Le mesurer! À CHACUN SON APPROCHE! 1. par un «Scénario» L objectif est de réaliser un scénario d attaque concret de son Système

Plus en détail

GEOLOCALISATION Siège social Centre technique OBJECTIFS : surveiller, contrôler, prévenir, assister. 4 rue de Salonique 271, Chaussée Jules César

GEOLOCALISATION Siège social Centre technique OBJECTIFS : surveiller, contrôler, prévenir, assister. 4 rue de Salonique 271, Chaussée Jules César www.vap-securite.com vap Sécurité c est 10 années d expertise au service de sécurisation des biens et des personnes. vap Sécurité c est une équipe de personnes formées, qualifiées dans tous les domaines

Plus en détail

L Intelligence Économique

L Intelligence Économique L Intelligence Économique : Un outil de Management pour décrypter un monde complexe L Intelligence Économique & le Knowledge Management L IE pour identifier les risques, anticiper les crises et saisir

Plus en détail

Audit citoyen du dispositif de vidéosurveillance de la commune de Nogent-sur-Marne

Audit citoyen du dispositif de vidéosurveillance de la commune de Nogent-sur-Marne Audit citoyen du dispositif de vidéosurveillance de la commune de Nogent-sur-Marne www.action-nogent.fr contact@action-nogent.fr Twitter : @ACTION_Nogent Facebook : https://www.facebook.com/action94130

Plus en détail

CONSTRUIRE votre solution de sécurité

CONSTRUIRE votre solution de sécurité CONSTRUIRE votre solution de sécurité SARL au Capital de 15 000 1 square Bainville 78150 Le Chesnay Tél. : 01 39 43 59 75 / Port : 06 74 28 16 23 Protecn@ - Conseil en sécurité 1 Protecn@ est une société

Plus en détail

L Intelligence Économique

L Intelligence Économique L Intelligence Économique : Un outil de Management pour décrypter un monde complexe L Intelligence Économique & le Knowledge Management L IE pour identifier les risques, anticiper les crises et saisir

Plus en détail

Nos références Assistance à Maître Assistance à d Ouvrage Maître - Maîtrise d Œuvre Protecn@ V déosurveillance :

Nos références Assistance à Maître Assistance à d Ouvrage Maître - Maîtrise d Œuvre Protecn@ V déosurveillance : Vidéosurveillance : Urbaine - Industrielle - Zone d Activité - Parkings OPMHLM Gennevilliers 92230-2008 - 80 caméras AMO pour un Audit en vue de travaux d installation de surveillance par la vidéo protection

Plus en détail

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM CIRCUS BELGIUM reconnaît l'importance de la protection des informations et données à caractère personnel. C'est pourquoi nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS

MAISON DES ASSOCIATIONS MAISON DES ASSOCIATIONS ESPACE CLÉMENT-MAROT PLACE BESSIÈRES 2 Situé au cœur de la ville à l espace Clément- Marot, la Maison des associations a pour vocation de promouvoir et de faciliter la vie associative.

Plus en détail

LE SPF INTÉRIEUR ET LA

LE SPF INTÉRIEUR ET LA LE SPF INTÉRIEUR ET LA VIDÉOSURVEILLANCE Caroline Atas, Sylvie Murengerantwari, Sofie Van Waes LE SPF INTÉRIEUR ET LA VIDÉOSURVEILLANCE I. LE CADRE JURIDIQUE II. OFFRE DE SOUTIEN DU SPF INTÉRIEUR I. LE

Plus en détail

Les Ateliers d AccEss

Les Ateliers d AccEss INVITATION Les Ateliers d AccEss Jeudi 2 avril 2015 L EMBARCADÈRE À LYON Jeudi 9 avril 2015 L ESPACE 55 À ANNECY Évènement Access Group Les Ateliers d Access Entrez au cœur de l entreprise digitale Fin

Plus en détail

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Reconnaissance automatique de plaques d immatriculation Vidéosurveillance Contrôle d accès Solutions innovatrices Tout simplement puissant. Le Security Center

Plus en détail

EN FR ES DE IT. Vidéosurveillance

EN FR ES DE IT. Vidéosurveillance EN FR ES DE IT Vidéosurveillance 2 TKH Security Solutions Solutions intégrées Gestion de sécurité Détection d'intrusions TKH Security Solution Vidéosurveillance Contrôle d'accès Sommaire 1. Aperçu TKH

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION relative au formulaire CERFA n 13806*03 et 14095*02 Demande d autorisation d un système de vidéoprotection

NOTICE D INFORMATION relative au formulaire CERFA n 13806*03 et 14095*02 Demande d autorisation d un système de vidéoprotection NOTICE D INFORMATION relative au formulaire CERFA n 13806*03 et 14095*02 Demande d autorisation d un système de vidéoprotection Ministère de l intérieur A) Informations générales cerfa N 51336#02 A-1)

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION

DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION HAUT-COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE EN NOUVELLE-CALEDONIE DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION Loi du 21 janvier 1995 modifiée, article 10 Décret du 17 octobre 1996 modifié ATTENTION :

Plus en détail

Quels avantages apportent les systèmes de sécurité modernes à l aide de l informatique et de l intégration? Par exemple:

Quels avantages apportent les systèmes de sécurité modernes à l aide de l informatique et de l intégration? Par exemple: 1 En parlant d intégration de systèmes on imagine plutôt une intégration de systèmes informatiques. À l époque romaine il y 2 000 ans l informatique était inexistante. Par contre les principes de la sécurité

Plus en détail

Leader français de l édition de contenus et de services professionnels pour la Construction et les Collectivités Locales

Leader français de l édition de contenus et de services professionnels pour la Construction et les Collectivités Locales Le Groupe Moniteur et l Association des Maires de France, sont partenaires historiques et créateurs du Salon des Maires. La 19 e édition du Salon des Maires et des Collectivités Locales confirme sa position

Plus en détail

1. Historique. Créée en 1999, E.S.T. distribue alors du matériel de vidéosurveillance.

1. Historique. Créée en 1999, E.S.T. distribue alors du matériel de vidéosurveillance. Présentation - 2012 Ce document est la propriété de European Security Trading SAS, toute reproduction totale ou partielle sans autorisation expresse de l entreprise est interdite. 1. Historique Créée en

Plus en détail

Ocularis. NOVADIS 14 place Marie Jeanne Bassot 92 300 Levallois Perret Tel : +(33) 1 41 34 03 90 Fax : +(33) 1 41 34 09 91 www.novadis.

Ocularis. NOVADIS 14 place Marie Jeanne Bassot 92 300 Levallois Perret Tel : +(33) 1 41 34 03 90 Fax : +(33) 1 41 34 09 91 www.novadis. Ocularis NOVADIS 14 place Marie Jeanne Bassot 92 300 Levallois Perret Tel : +(33) 1 41 34 03 90 Fax : +(33) 1 41 34 09 91 www.novadis.eu Ocularis La dernière génération de plateforme VMS d OnSSI, Ocularis,

Plus en détail

Formats de vidéo et architectures de systèmes de vidéosurveillance. utilisant le protocole IP

Formats de vidéo et architectures de systèmes de vidéosurveillance. utilisant le protocole IP Formats de vidéo et architectures de systèmes de vidéosurveillance utilisant le protocole IP Sommaire Introduction Formats de vidéo sur IP Architectures de systèmes Systèmes Web grand public Systèmes privés

Plus en détail

PETITS COMMERCES GRANDE DISTRIBUTION CENTRES COMMERCIAUX

PETITS COMMERCES GRANDE DISTRIBUTION CENTRES COMMERCIAUX PETITS COMMERCES GRANDE DISTRIBUTION CENTRES COMMERCIAUX 1 PETITS COMMERCES - GRANDE DISTRIBUTION - CENTRES COMMERCIAUX SOMMAIRE 03 Technologies 05 06 08 09 Petit Commerces Grandes Boutiques Les petits

Plus en détail

ANALYSE SPÉCIFIQUE AÉROPORTS

ANALYSE SPÉCIFIQUE AÉROPORTS ANALYSE SPÉCIFIQUE AÉROPORTS Aéroports La sécurité dans les aéroports couvre une large gamme de possibilités à envisager. De la sécurité des passagers, la gestion du trafic, jusqu au contrôle des passagers

Plus en détail

Installation Urbaine Type. www.pro.sony.eu/nvm/villes

Installation Urbaine Type. www.pro.sony.eu/nvm/villes Installation Urbaine Type Villes et Collectivités Conscient que la vidéo protection urbaine requiert des attentions spécifiques, Sony a écouté les attentes et préoccupations des villes et des collectivités.

Plus en détail

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Propos d accueil Didier LEGRAND Directeur général MutRé 2013 Biarritz les 7 et 8 novembre MutRé RAPPEL DU PROGRAMME MutRé 2013

Plus en détail

Protecn@ Protection des biens et des personnes

Protecn@ Protection des biens et des personnes Protection des biens et des personnes Ensemble construisons votre solution de Sécurité Protecn@ est un Bureau d Etudes Sécurité / Sûreté spécialisé dans la lutte contre la Malveillance et l Insécurité.

Plus en détail

Assistance à Maître d Ouvrage. Maîtrise d Œuvre de projets de sécurité. www.protecna-securite.com. Protecn@ - BE Sécurité 2

Assistance à Maître d Ouvrage. Maîtrise d Œuvre de projets de sécurité. www.protecna-securite.com. Protecn@ - BE Sécurité 2 CONSTRUIRE votre solution de sécurité. Protecn@ est une société spécialisée dans la lutte contre LA MALVEILLANCE & L INSECURITE Son objectif est de Conseiller, d Assister et d'aider ses clients sur l'ensemble

Plus en détail

PLAN DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA VOIRIE ET DES AMENAGEMENTS DES ESPACES ET DES BÂTIMENTS PUBLICS P.M.A.V.A.E.P.

PLAN DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA VOIRIE ET DES AMENAGEMENTS DES ESPACES ET DES BÂTIMENTS PUBLICS P.M.A.V.A.E.P. DES AMENAGEMENTS DES ESPACES ET DES P.M.A.V.A.E.P. Accueil & tour de table Présentation ACCESMETRIE Mise en accessibilité d'une commune: mode d'emploi Les objectifs: La politique d accessibilité

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE VIDEOSURVEILLANCE Introduction 2.1 Vidéosurveillance : pourquoi? 2.2 Architecture d une installation de vidéosurveillance 2.2.1 Vidéosurveillance en circuit fermé et circuit

Plus en détail

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème

p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème p r o g r a m m e Ateliers de la Filière Automobile les 2 et 3 octobre 2013 Espace Cap 15, 13 Quai de Grenelle - Paris 15 ème w w w. p f a - a u t o. f r «Venez prendre votre place dans la PFA!» edito

Plus en détail

PRÉSENTATION Historique Concept Evolution. www.unitedtelecom.fr

PRÉSENTATION Historique Concept Evolution. www.unitedtelecom.fr 2 PRÉSENTATION Historique Concept Evolution 3 HISTORIQUE UNITED TELECOM Un peu d histoire... Présent sur le marché des télécommunications depuis plus de 18 ans, United Telecom met à votre service l audit,

Plus en détail

Programme. Nos Sponsors. Ostende, Kursaal: 22 juin 3 juillet 2010. 50 e Championnats d Europe de Bridge

Programme. Nos Sponsors. Ostende, Kursaal: 22 juin 3 juillet 2010. 50 e Championnats d Europe de Bridge 50 e Championnats d Europe de Bridge Programme Sous le patronage du COIB Comité Olympique et Interfédéral Belge Ostende, Kursaal: 22 juin 3 juillet 2010 Stad Oostende Toerisme Oostende Nos Sponsors MARC

Plus en détail

Rentrée du Barreau de Paris et de la Conférence du Stage 2005

Rentrée du Barreau de Paris et de la Conférence du Stage 2005 Rentrée du Barreau de Paris et de la Conférence du Stage 2005 Programme de la journée des s Ouvertes Mardi 15 novembre 2005 Maison du Barreau et Bibliothèque de l'ordre Rentrée du Barreau de Paris et de

Plus en détail

Surveillance sur IP Axis. Des possibilités illimitées pour la vidéosurveillance.

Surveillance sur IP Axis. Des possibilités illimitées pour la vidéosurveillance. Surveillance sur IP Axis. Des possibilités illimitées pour la vidéosurveillance. Répondre aux exigences de vidéosurveillance actuelles Le marché de la vidéosurveillance explose, poussé en cela par les

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/081 DÉLIBÉRATION N 08/027 DU 6 MAI 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL CODÉES PAR

Plus en détail

Écoute. Coopérative. Partenaire régional. Projets. Service. Engagement. Conseil. Proximité. Chiffres. Innovation. Territoire. Clés. Mutualisme.

Écoute. Coopérative. Partenaire régional. Projets. Service. Engagement. Conseil. Proximité. Chiffres. Innovation. Territoire. Clés. Mutualisme. Coopérative Service Engagement Utilité Solidarité Territoire Projets Conseil Chiffres Clés Écoute 2 0 1 4 Innovation Proximité Mutualisme Partenaire régional Santé Crédit Agricole du Languedoc Près de

Plus en détail

Challenge François Grinnaert

Challenge François Grinnaert Challenge François Grinnaert Date Vendredi 4/7/2014 18h.00 Samedi 5/7/2014 8h.45 Organisateurs : Philippe (0477/33.16.46) Didier (0477/78.19.64) Christophe (0475/64.68.56) Guy (0479/35.85.22) Thème : La

Plus en détail

N 130 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 130 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 7 septembre 2007 N 130 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 2 août 2007. PROPOSITION

Plus en détail

MULTITEL, votre partenaire en R&D et innovation

MULTITEL, votre partenaire en R&D et innovation CENTRE DE RECHERCHE MULTITEL, votre partenaire en R&D et innovation Photonique appliquée Réseaux informatiques Traitement de la parole Traitement du signal Traitement de l image Certification ferroviaire

Plus en détail

KIT VIDÉO SURVEILLANCE POUR LES ENTREPRISES

KIT VIDÉO SURVEILLANCE POUR LES ENTREPRISES KIT VIDÉO SURVEILLANCE POUR LES ENTREPRISES Kit vidéo surveillance prêt à installer Kamatec met à votre disposition plusieurs kits de vidéosurveillance incluant tout le matériel nécessaire à votre installation.

Plus en détail

Nos prestations en vidéo-protection Urbaine - Industrielle - Parcs de Stationnement - Zone d Activité

Nos prestations en vidéo-protection Urbaine - Industrielle - Parcs de Stationnement - Zone d Activité Assistance à Maîtrise d Ouvrage Maîtrise d œuvre de projets de sécurité Nos prestations en vidéo-protection Urbaine - Industrielle - Parcs de Stationnement - Zone d Activité Nos prestations en Audit Sécurité

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 26/2012 du 12 septembre 2012

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 26/2012 du 12 septembre 2012 1/8 Avis n 26/2012 du 12 septembre 2012 Objet: Demande d avis concernant l avant-projet de loi modifiant la loi relative à la police de la circulation routière, coordonnée le 16 mars 1968, la loi du 29

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE Sommaire La légende ASSE Page 3 Le Musée en chiffres Page 4 Le Musée en bref Page 4 7 salles d exposition Pages 5 et 6 Conseil général de la Loire Page 7 Saint-Étienne

Plus en détail

How to preserve SME financing from the consequences of the crisis. Belgian Financial Forum - October 9, 2013 1

How to preserve SME financing from the consequences of the crisis. Belgian Financial Forum - October 9, 2013 1 How to preserve SME financing from the consequences of the crisis Belgian Financial Forum - October 9, 2013 1 Agenda 17:00 Introduction - Jan Smets 17:05 Insight into the political rationale underlying

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE VILLE DE VANNES

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE VILLE DE VANNES CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE VILLE DE VANNES Le législateur a voulu favoriser la sécurité des personnes et des biens en utilisant des moyens nouveaux de préventions. La loi du 21 janvier 1995

Plus en détail

Charte pour une utilisation démocratique de la vidéosurveillance

Charte pour une utilisation démocratique de la vidéosurveillance Charte pour une utilisation démocratique de la vidéosurveillance >>> Les systèmes de vidéosurveillance connaissent selon les villes européennes des évolutions d ampleur et de nature différentes tenant

Plus en détail

ANALYSE SPÉCIFIQUE LES CASINOS

ANALYSE SPÉCIFIQUE LES CASINOS ANALYSE SPÉCIFIQUE LES CASINOS Casinos Sécurité ANALYSE POUR LE SECTEUR DE CASINOS Sécurité-Marketing Marketing Contrôle avancé de surveillance vidéo pour les bâtiments nécessitant un contrôle de sécurité

Plus en détail

Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011. Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au

Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011. Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011 Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au sein des structures de santé» L opération VDI du nouvel hôpital du CHAC ParisTech les 8 et 9

Plus en détail

02 > 04 JUIN 2015 LYON / EUREXPO

02 > 04 JUIN 2015 LYON / EUREXPO 02 > 04 JUIN 2015 LYON / EUREXPO La Communication et le Numérique, Un nouvel enjeu pour les territoires de demain! Le déploiement des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) et ces champs

Plus en détail

DOSSIER D'EXPERTS. La vidéosurveillance réglementation et pratique. Par Eddie MALLIÉ, responsable du centre superviseur urbain de la ville d'agde

DOSSIER D'EXPERTS. La vidéosurveillance réglementation et pratique. Par Eddie MALLIÉ, responsable du centre superviseur urbain de la ville d'agde DOSSIER D'EXPERTS REF. 315 La vidéosurveillance réglementation et pratique Par Eddie MALLIÉ, responsable du centre superviseur urbain de la ville d'agde LA LETTRE DU CADRE TERRITORIAL Editions de «La Lettre

Plus en détail

Financement et régulation des pensions

Financement et régulation des pensions Faculté de droit et de criminologie Faculté des Sciences (Institut de Statistique, Biostatistique et Sciences Actuarielles -ISBA) CERTIFICAT D UNIVERSITÉ (12 CRÉDITS ECTS) Financement et régulation des

Plus en détail

Comment déployer rapidement et à moindre coût des caméras de vidéosurveillance?

Comment déployer rapidement et à moindre coût des caméras de vidéosurveillance? Comment déployer rapidement et à moindre coût des caméras de vidéosurveillance? Olivier Maillard Responsable d Activité Hélène Depardé Chargée de Mission Marketing AnyMAX, Une Société une société du du

Plus en détail

NOTE ANNEXE EXEMPLES CONCRETS DE DIFFICULTES EN MATIERE DE VIDEOSURVEILLANCE

NOTE ANNEXE EXEMPLES CONCRETS DE DIFFICULTES EN MATIERE DE VIDEOSURVEILLANCE NOTE ANNEXE EXEMPLES CONCRETS DE DIFFICULTES EN MATIERE DE VIDEOSURVEILLANCE La présente note complémentaire vise à illustrer par des cas concrets rencontrés par la Commission les difficultés d application

Plus en détail

Problème posé. Sécurité. Sécurité Humaine. Exploitant. électronique. Politique Sécurité. Réglementation. Comportements

Problème posé. Sécurité. Sécurité Humaine. Exploitant. électronique. Politique Sécurité. Réglementation. Comportements Problème posé Réglementation Politique Sécurité Comportements Flux Événements Sécurité Humaine Sécurité électronique Exploitant Personnes Patrimoine Exploitation Population Environnement Secret Risques

Plus en détail

INDEXATION DES BAREMES AU 01 DÉCEMBRE 2012

INDEXATION DES BAREMES AU 01 DÉCEMBRE 2012 SERVICES EXTERNES POUR LA PRÉVENTION ET LA PROTECTION AU TRAVAIL (CP 330) INDEXATION DES BAREMES AU 01 DÉCEMBRE 2012 Vous souhaitez d autres informations sur le secteur? Vous désirez devenir un relais

Plus en détail

COMMENT LA TECHNOLOGIE NUMÉRIQUE PEUT-ELLE AMÉLIORER LE SYSTÈME DE SANTÉ? MARDI 7 AVRIL 2015 MAISON DE LA CHIMIE MATINALES DE L ÉCONOMIE SANTÉ ET

COMMENT LA TECHNOLOGIE NUMÉRIQUE PEUT-ELLE AMÉLIORER LE SYSTÈME DE SANTÉ? MARDI 7 AVRIL 2015 MAISON DE LA CHIMIE MATINALES DE L ÉCONOMIE SANTÉ ET COMMENT LA TECHNOLOGIE PEUT-ELLE AMÉLIORER LE SYSTÈME DE SANTÉ? MATINALES DE L ÉCONOMIE SANTÉ ET MARDI 7 AVRIL 2015 MAISON DE LA CHIMIE PRÉSIDÉES PAR Pascal TERRASSE Député de l Ardèche Vice-président

Plus en détail

Halle aux Toiles - Rouen

Halle aux Toiles - Rouen Halle aux Toiles - Rouen nomen nique Un moment unique... La cérémonie de la prestation de serment est un moment fort de la profession au cours de laquelle, les nouveaux inscrits déclarent solennellement

Plus en détail

PROGRAMME D ENSEIGNEMENT DE DROIT MEDICAL

PROGRAMME D ENSEIGNEMENT DE DROIT MEDICAL COLLEGE DE MEDECINE LEGALE PROGRAMME D ENSEIGNEMENT DE DROIT MEDICAL 2014-2015 RESPONSABLES Monsieur F. MARMOZ, Doyen de la Faculté de Droit de l Université Jean Moulin Lyon 3 Monsieur D. MALICIER, Professeur,

Plus en détail

Ajoutez de la valeur à vos innovations, protégez-les!

Ajoutez de la valeur à vos innovations, protégez-les! guide pratique Ajoutez de la valeur à vos innovations, protégez-les! Les réponses de la propriété intellectuelle Stéphanie Koch, Wallonie Design asbl - Coordinatrice, auteure Vincent Lamberts, Actéo, cabinet

Plus en détail

Trophées de l ADI 2015

Trophées de l ADI 2015 Trophées de l ADI 2015 12 février 2015 Cette note a pour objet de présenter le dispositif 2015 des Trophées de l ADI. Pour mémoire, en 2014, deux Trophées supplémentaires ont été créés. Définition des

Plus en détail

Vidéosurveillance. Caméras de surveillance de maisons

Vidéosurveillance. Caméras de surveillance de maisons SYSTEMES Vidéosurveillance Caméras de surveillance de maisons Surveillance à distance sur Internet et téléphone mobile Tarifs promotionnels novembre 2006 12 octobre 2006 v2 http://www.alpha-surveillance.fr

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

INVITATION. LES ATELIERS d AccEss. Mardi 9 avril 201 3. Vendredi 12 avril 201 3

INVITATION. LES ATELIERS d AccEss. Mardi 9 avril 201 3. Vendredi 12 avril 201 3 INVITATION LES ATELIERS d AccEss Mardi 9 avril 201 3 EsPAcE REnconTRE AnnEcY-LE-vIEUx Vendredi 12 avril 201 3 stade DEs ALPEs GREnoBLE Événement Access Group Les Ateliers d Access Une rencontre autour

Plus en détail

Module 1 : mercredi 1 er octobre 2014 Jour 1

Module 1 : mercredi 1 er octobre 2014 Jour 1 CALENDRIER 2014/2015 Module 1 3 jours Module 2 & 3 4,5 jours Module 4 3 jours Module 5 3 jours Module 6 2,5 jours Du 01 au 03/10/2014 Du 17 au 21/11/2014 Du 21 au 23/01/2015 Du 18 au 20/02/2015 Du 18 au

Plus en détail

SURVEILLANCE. SÛRETé AéROPORTUAIRE

SURVEILLANCE. SÛRETé AéROPORTUAIRE SURVEILLANCE SÛRETé AéROPORTUAIRE Ingénierie sûreté TechnologieS télésurveillance sécurité mobile formations services 1 er groupe français indépendant de sécurité privée Une grande entreprise familiale

Plus en détail

IV. Pour vous, expert juridique

IV. Pour vous, expert juridique www.besafe.be IV. Pour vous, expert juridique Le cadre juridique Les références réglementaires sont à jour au 31 décembre 2010. SOMMAIRE I. Pour vous, bourgmestre: Questions sur la surveillance par caméras

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 7 Titre I La police de la circulation routière 9

Table des matières. Sommaire 7 Titre I La police de la circulation routière 9 Table des matières Sommaire 7 Titre I La police de la circulation routière 9 Chapitre 1 La police de la circulation routière, les infractions et les procès-verbaux 9 Section 1 Introduction 9 Section 2

Plus en détail

Vidéosurveillance. Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/

Vidéosurveillance. Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/ Vidéosurveillance Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/ Les principes La vidéosurveillance va de plus en plus souvent participer à la détection antiintrusion, au contrôle d'accès, à la télésurveillance.

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Caméras de surveillance : la cohabitation légale reste houleuse

Caméras de surveillance : la cohabitation légale reste houleuse Caméras de surveillance : la cohabitation légale reste houleuse A propos du champ d application de la loi du 21 mars 2007 et de sa coexistence avec d autres normes réglant les caméras de surveillance Franck

Plus en détail

Séance du 1 er mars 2012

Séance du 1 er mars 2012 CONVOCATION L an deux mil douze et le 25 février 2012, une convocation est adressée à tous les conseillers municipaux pour le jeudi 1er mars 2012 à 20h00, salle de la mairie. Le Maire, Séance du 1 er mars

Plus en détail

EN NL DE FR ES. Gestion de la sécurité

EN NL DE FR ES. Gestion de la sécurité EN NL DE FR ES Gestion de la sécurité 2 TKH Security Solutions Solutions intégrées Gestion de la sécurité Détection intrusion TKH Security Solution Vidéosurveillance Contrôle d'accès Sommaire 1. Aperçu

Plus en détail

ARTICLE. Dix raisons d acheter une caméra réseau ou ce que votre fournisseur de caméras analogiques ne vous révèlera jamais

ARTICLE. Dix raisons d acheter une caméra réseau ou ce que votre fournisseur de caméras analogiques ne vous révèlera jamais ARTICLE Dix raisons d acheter une caméra réseau ou ce que votre fournisseur de caméras analogiques ne vous révèlera jamais TABLE DES MATIÈRES Introduction 3 Dix arguments que ne vous révèlera pas votre

Plus en détail

La musique : facteur d identité européenne? Du 10 au 17 mars 2012

La musique : facteur d identité européenne? Du 10 au 17 mars 2012 C E N T R D E C U L T U R E U R O P E E N N E A B B A Y E R O Y A L E - 1 7 4 0 0 S A I N T J E A N D ' A N G E L Y - F R A N C E Tél. 00 33 (0)5 46 32 60 60 - Fax 00 33 (0) 5 46 32 60 70 - e-mail : centredecultureeuropeenne@gmail.com

Plus en détail

Sécurité de l information : un cas réel d intrusion à l UQAM. Présentation GRICS RN2010 25 novembre 2010

Sécurité de l information : un cas réel d intrusion à l UQAM. Présentation GRICS RN2010 25 novembre 2010 Sécurité de l information : un cas réel d intrusion à l UQAM Présentation GRICS RN2010 25 novembre 2010 Plan de la présentation Mise en contexte D incident à crise de sécurité informatique L art de la

Plus en détail

Règlement du jeu télévisé «JEUX DE NUIT»

Règlement du jeu télévisé «JEUX DE NUIT» Règlement du jeu télévisé «JEUX DE NUIT» Ce règlement est à considérer dans le cadre de l Arrêté Royal du 21 juin 2011 fixant les conditions auxquelles doivent satisfaire les jeux proposés dans le cadre

Plus en détail

Pour la Commune de FAVIERES, Monsieur Morad FENNAS, Madame Josette LAUTIER, Monsieur Jean Claude MARTINEZ, Monsieur Philippe MURO.

Pour la Commune de FAVIERES, Monsieur Morad FENNAS, Madame Josette LAUTIER, Monsieur Jean Claude MARTINEZ, Monsieur Philippe MURO. L an deux mille neuf, le 6 Juillet à vingt et une heures, les Délégués des cinq communes, composant la Communauté de Communes de la Brie Boisée, légalement convoqués, se sont réunis à la Mairie de Pontcarré,

Plus en détail

La cartographie des risques juridiques : un outil de management au service de la stratégie

La cartographie des risques juridiques : un outil de management au service de la stratégie La cartographie des risques juridiques : un outil de management au service de la stratégie Synthèse de la rencontre organisée par l Anvie en novembre 2012 La cartographie des risques juridiques : un outil

Plus en détail

Commune de BOURESSE. *** DELIBERATIONS du CONSEIL MUNICIPAL *** Séance du 24 février 2011 ***

Commune de BOURESSE. *** DELIBERATIONS du CONSEIL MUNICIPAL *** Séance du 24 février 2011 *** Commune de BOURESSE DELIBERATIONS du CONSEIL MUNICIPAL Séance du 24 février 2011 L an deux mil onze, le vingt quatre février à dix huit heures trente, le Conseil Municipal de la commune de Bouresse, légalement

Plus en détail

www.premier-ministre.gouv.fr

www.premier-ministre.gouv.fr Portail du Gouvernement Site du Premier ministre Les Chantiers EN PERSPECTIVE Projets pour la France Tableau de bord du Gouvernement LES THÈMES Garantir la sécurité routière Les derniers titres Les dossiers

Plus en détail

1 CAS 1 : VIDEOPROTECTION D UNE COMMUNE DE TAILLE MOYENNE... 4

1 CAS 1 : VIDEOPROTECTION D UNE COMMUNE DE TAILLE MOYENNE... 4 Votre projet de vidéoprotection Guide Méthodologique Comité de Pilotage Stratégique pour le développement de la vidéoprotection 1 Sommaire 1 CAS 1 : VIDEOPROTECTION D UNE COMMUNE DE TAILLE MOYENNE... 4

Plus en détail

Les aspects paiements de la loi sur l ouverture à la concurrence du marché des jeux d argent et de hasard en ligne

Les aspects paiements de la loi sur l ouverture à la concurrence du marché des jeux d argent et de hasard en ligne Making a Play in the French Online Gambling Market : Part II Gambling Application and Requirements 26/05/2010 - Le Méridien Etoile (France) Les aspects paiements de la loi sur l ouverture à la concurrence

Plus en détail

Colloque parrainé par le Ministère MIPMEPI et organisé le 23-24 Mai 2011 Hôtel EL-RIADH Sidi Fredj - Algérie

Colloque parrainé par le Ministère MIPMEPI et organisé le 23-24 Mai 2011 Hôtel EL-RIADH Sidi Fredj - Algérie De la Société des Savoirs à l Économie de l Intelligence : Les méthodes et les outils pour cerner, optimiser et relever les défis de la mondialisation et de la globalisation Colloque parrainé par le Ministère

Plus en détail

Cahier des Clauses techniquesparticulières

Cahier des Clauses techniquesparticulières ARCHES PUBLICS MAIRIE DE BASTIA Avenue Pierre Guidicelli 20410 BASTIA CEDEX MARCHE D ETUDES A MAITRISE D OUVRAGE EN VUE DE L ORIENTATION ET DU DEVELOPPEMENT DU SYTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE SERVICE

Plus en détail

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville CONSEIL MUNICIPAL 1 Séance du 06 décembre 2012 Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe

Plus en détail

Solution de gestion vidéo basée sur IP

Solution de gestion vidéo basée sur IP 1 DIVA Recherche et Développement Conseils et Supports Vidéo Management System - VMS Solutions Applications Mobilité Références clients Produits associés Caractéristiques techniques 2 Solution de gestion

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP?

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP? AVANT-PROPOS Ces dernières années, le fort développement d un Internet à Très Haut Débit dans les entreprises s est traduit par la migration d une téléphonie dite traditionnelle à une téléphonie utilisant

Plus en détail

p.1 p.2 & 3 p.4 La vidéosurveillance intelligente, réponse aux enjeux sécuritaires planétaires

p.1 p.2 & 3 p.4 La vidéosurveillance intelligente, réponse aux enjeux sécuritaires planétaires Le œil Édito Newsletter - Automatic Sea Vision n 14 - Novembre 2014 p.1 Focus p.5 Sommaire Intégration OEMs et vidéosurveillance maritime Témoignage p.2 & Les questions du Troisi Œil Interview de J-F DELAIGLE

Plus en détail

Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE

Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE Réunion du cluster Habitat Bâtiment Intelligent (HBI) 17 Mars 2014 P RÉSENTATION DU PROJET ADVICE ACCEPTA BILITÉ ET DROIT DE L I NTELLIGENCE ENERGÉTIQUE Présentation du Projet ADvICE En quelques mots La

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE DE LA COURNEUVE CABINET DU MAIRE AVENUE DE LA RÉPUBLIQUE 93120 LA COURNEUVE AVEC LA PARTICIPATION DE :

HÔTEL DE VILLE DE LA COURNEUVE CABINET DU MAIRE AVENUE DE LA RÉPUBLIQUE 93120 LA COURNEUVE AVEC LA PARTICIPATION DE : AVEC LA PARTICIPATION DE : DAVID ALCAUD Vice-président de la Fondation internationale pour la recherche comparative en sciences sociales DANIEL BEHAR Géographe, enseignant à l Institut d urbanisme de Paris

Plus en détail

LA SOLUTION D ALARME, DE VIDÉOPROTECTION ET DE DOMOTIQUE INTELLIGENTE ET SANS FIL. Simple à installer, simple à utiliser, haute protection.

LA SOLUTION D ALARME, DE VIDÉOPROTECTION ET DE DOMOTIQUE INTELLIGENTE ET SANS FIL. Simple à installer, simple à utiliser, haute protection. LA SOLUTION D ALARME, DE VIDÉOPROTECTION ET DE DOMOTIQUE INTELLIGENTE ET SANS FIL Simple à installer, simple à utiliser, haute protection. Sommaire LA SOLUTION EVOLOGY EN UN COUP D OEIL L INNOVATION AU

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

AFFICHEUR DE JEUX DE TABLE ET SYSTEME ANALYTIQUE VISUALIMITS

AFFICHEUR DE JEUX DE TABLE ET SYSTEME ANALYTIQUE VISUALIMITS AFFICHEUR DE JEUX DE TABLE ET SYSTEME ANALYTIQUE VISUALIMITS Modules et Caractéristiques Disponibles pour les Casinos Août 2014 DISPONIBLES EN EUROPE ET EN AFRIQUE CHEZ LE DISTRIBUTEUR EXCLUSIF EUROCOIN

Plus en détail