Cas n 1 - La gouvernance et la stratégie de marque partagée de l Alsace

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cas n 1 - La gouvernance et la stratégie de marque partagée de l Alsace"

Transcription

1 Table ronde «Marketing territorial : focus sur deux expériences remarquables» Organisé en partenariat avec la Chaire «Attractivité et Nouveau Marketing Territorial» de Sciences Po Aix Présenté par Joël Gayet, Directeur de la Chaire Joël Gayet insiste sur le fait que certains points concernant l Alsace sont remarquables, pas forcément l attractivité. Même chose pour Barcelone. Cas n 1 - La gouvernance et la stratégie de marque partagée de l Alsace Joël Gayet commence par présenter le contexte et les choix qui ont été faits par l'alsace. 1. Établissement d une stratégie d attractivité par le Conseil Régional qui s était réuni avec des partenaires, basé sur une vision transversale de l attractivité. Il a fallu donc rassembler tous ceux qui pouvaient jouer sur l attractivité. Depuis s est ajoutée ligne la coopération décentralisée/action internationale qui est en général mise complètement à part dans les organisations : jumelages entre villes, ONG Cela ouvre un champ puisqu'il arrive dans l attractivité un secteur très éloigné, y compris dans la coopération décentralisée (ONG, aides directes des territoires ) 2. Comment démarche a- t- elle été menée : l Alsace a essayé de suivre enseignements de la Bretagne. Il a été décidé de multiplier par quatre, cinq ou six, voire plus, la participation de l ensemble des acteurs économiques à sa démarche. Le diagnostic a été fait en suivant ces étapes : a. Diagnostic d attractivité ; b. Stratégie écrite d attractivité ; c. Stratégie de marque ; d. Lancement entreprises ont été mobilisées pour faire ce diagnostic. Certains ont travaillé de façon opérationnelle. Une enquête sur tous les acteurs du territoire a été menée en utilisant le fichier de l INSEE et de la Chambre de Commerce chefs d entreprise ont répondu. Ctte démarche est importante pour des raisons de mobilisation, mais elle a surtout permis de collecter une somme d informations d une grande richesse. La somme investie par l ensemble de la démarche : d enquêtes de toutes sortes, toutes ciblées marketing, sur l ensemble des outils de marques ; de coûts d études d honoraires, de consultants, divers un travail énorme a été entrepris, des choses très originales telles que l étude des marques qui communiquent en Alsace les unes après les autres. Des études des logos, des couleurs utilisées et qui ont permis d identifier les deux seules couleurs utilisées, à savoir le rouge et le noir. Les messages ont été étudiés aussi. Ils ont aussi demandé aux chefs d entreprises quelles seraient les valeurs de l Alsace si elle était une personne. Ils ont majoritairement répondu «la qualité» (plus de 60 %), ce qui est énorme sur les valeurs. Les clients et visiteurs à qui on a posé la question ont répondu la même chose. Lionel Malard évoque la proximité de l Allemagne. Joël Gayet montre ensuite un document non publié exprimant les 4 orientations et 20 actions- clés. Pour comparer, Saint- Etienne a fait 80 actions- clés pour son attractivité. Ils ont beaucoup travaillé sur la vision, qui a été partagée avec des élus qui n avaient pas de document projet de territoire. Six valeurs- clés ont été dégagées, puis présentées aux élus qui ont travaillé sur les éléments de vision. La vision s est construite autour de l imagination et l innovation. Valeurs de la marque portée ont été définies par couple de valeurs parce que cela correspond à l identité alsacienne. Quatre couples de valeurs ont été construits, des couples de valeurs qui ont une importance considérable, qui vont impacter toute la stratégie.

2 Alsace est le premier territoire de France à concevoir un écosystème de marques en faisant de sorte que entreprises l adoptent. Les marques les plus performantes dans le monde codifient par tout une série d éléments (couleur, forme, personnages, musique ), mais pas par le logo. Concernant la marque Alsace, il a été décidé d adopter un signe qui soit le plus petit et le plus simple possible pour qu il puisse être utilisé et qu il soit symbole. Cela fera un logo qui sera utilisable par qui le voudra bien. Il a été décidé ensuite de décliner un système qui soit réutilisable au possible, sans imposer la moindre charte graphique. Le signe «A cœur» qui rappelle beaucoup de choses de l Alsace. Le cœur introduit un élément affectif, ce qui manque à l image de l Alsace. Ce logo pourra être utilisé à volonté, pourra être inséré n importe où, il a été transformé en trade- mark. La démarche a été pensée pour être très souple et simple, n importe qui peut l utiliser : sur une affiche, en remplacement des étoiles dans un hôtel Aucune des entreprises pilotes du projet n a refusé de l utiliser. Pendant la démarche et alors que rien n avait encore été créé, la stratégie a été présentée à 700 chefs d entreprise qui avaient travaillé sur le projet. Il leur a été demandé s ils voulaient être pilotes. 150 d entre eux ont accepté. 60 ont été traités en individuel, et ont contribué à la création d applications qui ont été insérées dans le code de marque futur. Ils étaient présents lors du lancement. Les témoignages ont été utilisés. C est un concept décliné autour du concept d Imagine Alsace, avec toutes sortes de déclinaisons (affaires, événementiel, études). Des couleurs sont privilégiées, le noir et rouge, surtout le noir parce que, hormis la Bretagne, aucune région française n utilise le noir comme base. Les codes renvoyant à l imagerie alsacienne sont utilisés. Des boîtes privées comme Alsthom ont réutilisé les oxymores. Des textes de boîtes privées alsaciennes ont été repris et modifiés de sorte à y intégrer les six valeurs de la marque Alsace. Ils l ont fait pour les cafés SATI qui ont adopté les changements sans hésiter. Les vins d Alsace ont récupéré le code de la marque. À ce jour, entreprises ont signé une convention avec la marque Alsace et la portent. Lalique et d autres ont commencé à intégrer la marque Alsace dans leur communication. Joël Gayet présente ensuite les huit motivations ressorties dans les enquêtes menées auprès des 150 entreprises pilotes. Il leur a demandé pourquoi ont- ils accepté de porter la marque Alsace dans leur propre communication : moins de 10 % ont répondu que c était pour prouver leur appartenance au territoire. Tous les autres chefs d entreprise ont répondu que c était parce qu il y a création de valeurs. Les motivations sont différentes, mais tous les acteurs d un territoire se fédèrent autour d une marque de territoire. L Alsace a montré cela de façon éclatante. Les chefs d entreprise sont venus parce qu ils ont été associés de façon importante, ensuite parce que le système est très personnalisable et adaptable par chaque entreprise et parce que la création de valeurs est précise. Ce n est pas propre à l Alsace : Michelin est rentré dans Auvergne Nouveau Monde parce qu ils n arrivaient pas à faire entrer les cadres américains à Clermont- Ferrand. Ils sont entrés dans Auvergne Nouveau Monde pour des raisons de ressources humaines, pour attirer les talents (troisième motivation). Volvic avait une autre motivation, ce sont des raisons marketing, doter sa marque d un supplément d âme ou lui donner de la visibilité. D autres y sont parce qu ils ont eu le label d excellence, destiné à moins de 500 entreprises qui ont un ISO et 9001 et qui ont un référentiel Alsace en plus. Label vise à présenter l excellence de l Alsace. Une autre façon de sélectionner l excellence. Beaucoup de gens très motivés pour avoir ce label : il sera imprimé sur l étiquette du produit et garantira l excellence et la qualité du produit, qu ils s engagent dans la protection de l environnement et que l entreprise est citoyenne.

3 Label lancé par une institution au départ publique, les entreprises sont très motivées au point d exercer une grosse pression sur les élus pour diminuer les exigences pour l obtenir. Ce label ne coûte rien à la collectivité, il est entièrement financé par les entreprises. Il a coûté au départ pour installer système et depuis il est rentable. Joël Gayet présente ensuite les 10 formes de mobilisation faites auprès des entreprises : elles sont partout, au départ, dans les informations, dans les enquêtes, dans la gouvernance qui est en train de se créer, dans les labels, les constructions, les ambassadeurs. L Alsace est entrée dans une politique d ambassadeurs très puissante : au départ ils étaient dans les réseaux sociaux, ils sont aujourd hui 1,8 million. Par ailleurs, ils ont lancé une politique d ambassadeurs labellisée. C est un très gros projet et ils ont rédigé un écosystème expliquant la stratégie de l Alsace dans les 10 ans qui viennent. Les ambassadeurs sont au centre du système marketing. Les ambassadeurs servent de construction de contenu, ils font de l action commerciale et du conseil personnalisé. Lionel Malard : l ensemble de cette démarche est- il duplicable à d autres régions, est- elle incontournable pour exister en termes d attractivité? La conclusion du livre «Place Marketing Trends», c est qu il n y a pas de modèle. Lyon est partie d un logo. Il y a des démarches parties du tourisme, d autres de l économique et vont sur des éléments globaux. Mais il y a des principes. L idée de faire venir les entreprises était particulièrement intéressante : on voit comment la conception même de la marque a fait exploser les chiffres pour l Alsace, qui pourtant a engagé le processus après la Bretagne, parce que le système même a été conçu pour cela. Ils ont identifié des motivations différentes entre les acteurs, et le système a été conçu pour répondre à cette attente. Si l entreprise voit son intérêt, ils sont d accord pour financer, l argent n est plus un problème. Voilà pourquoi le montage est très important. Gérald Buscemi (Biarritz) demande combien de temps a pris la démarche. La durée de la démarche a été d un an et demi. Il a été planifié sur douze mois. C est difficile, notamment à cause des marques, mais faisable de planifier sur douze mois. En effet, quand on veut faire venir les entreprises, un an c est déjà très long. De plus, ils ont communiqué dès le début la stratégie de l entreprise en la présentant comme des axes d orientation. Cela permettait de faire gagner une réunion. La personne qui a piloté est un chef d entreprise. C était une élue régionale qui «était présidente du groupe Mars. Elle a 25 ans de stratégie de marque. Elle était très éloignée du public. Mais elle a pu faire le relais avec les élus et les chefs d entreprise. Joël Gayet insiste sur le fait que les démarches peuvent varier d un territoire à un autre, mais il y a des principes. Surtout, il faut prévoir à l avance le futur écosystème. Cas n 2 - L écosystème de Barcelone autour du congrès du «Mobile World Capital» À l origine c était GSM géré par Cannes, jusqu en Barcelone récupère ensuite le salon. En 2011, une petite révolution arrive. Une nouvelle consultation élargie avec plusieurs villes, Munich, Milan, Paris En 2012, Barcelone devient le siège de la nouvelle World Mobile Capital mondiale et crée une entreprise elle- même autour de GSM. World Mobile Capital est devenue ensuite une fondation. L ancien organisateur propriétaire de ce colloque est dans la fondation aujourd hui, avec des personnes de Barcelone. L association actuelle est organisée avec des programmes autour du mobile ou développement par secteurs portant sur toutes les applications du mobile.

4 Ils ont expliqué à l avance à un appel d offres de congrès qu ils voulaient positionner Barcelone Capitale Mondiale des Technologies à travers Mobile World Capital. Ils ont proposé un congrès, un centre, un hub. Le hub est un point permanent de rencontre et d échanges des acteurs du mobile dans le monde. Toutes les entreprises dans l univers du mobile peuvent se rencontrer. Des aides à l entrepreneuriat sont proposées aux personnes qui veulent monter une entreprise, avec les avec grands experts du sujet. C est une activité permanente. Le centre est situé au centre- ville. Il a ouvert tout récent, c est un musée, un lieu de formation et espacio movistar, une boîte privée qui a financé 70 % du plateau. Une série d événements sportifs, culturels, des événements, sont connectés autour du lien avec Mobile World Capital. C est parti du positionnement de Mobile World Capital, de l autre ils avaient des événements qu ils ont transformés via le numérique. Tous es premiers investisseurs au monde sont venus s installer sur un des anciens quartiers des anciens Jeux olympiques, l un des endroits les plus branchés de Barcelone. Communication de la ville : la ville communique elle- même et fait plein d éléments, énormément de réseaux sociaux. Le congrès : participants en 2010, en 2013, plus de entreprises exposantes. Pourquoi Barcelone a- t- elle fait cela? Les métropoles de demain, c est l économie créative. C est le cœur du projet. Voulaient positionner Barcelone, mais ils avaient des concurrents, Amsterdam, Paris, Londres, New York Cet appel d offres était une occasion. Dans le système, ils se sont servis du Congrès pour le relier à des projets, à l ensemble de ces activités. On peut aller très loin pour intégrer un congrès à un ensemble d activités. Exemples : Fête des Lumières à Lyon, ils ont créé un Cluster Lumière avec les personnes qui ont fait les décorations de la ville, École/ils créent une Formation de Master en Éclairage urbain avec l INSA Lyon, l Association internationale LUCI qu ils président toujours, un Salon Et ils ont vendu l ingénierie de la Fête des Lumières à Dubaï. On est dans un Marketing intéressant, Lyon s est créé un écosystème. Chaque point vient renforcer la puissance de Lyon. Tout se nourrit. Ils sont les seuls à avoir un écosystème complet sur la lumière. Vendée globe : Si elle crée une plateforme, elle va créer une communauté de passionnés de voile. Vendée globe vendra des voiliers? Bien entendu. Même chose pour le Tour de France : toutes les grandes marques de vélos au monde voudront intégrer la plateforme. La puissance viendra de la communauté. Et ces thèmes peuvent fédérer une communauté sans avoir à partir de zéro. L événement se tient tous les quatre ans, il faut nourrir tous les ans, donc on crée une communauté ; on fait du marketing pour attirer les investisseurs ; On fédère les entreprises Ils ont des idées qu ils vont faire voter et financer par crowfunding Les produits dérivés sont connectés à la communauté

5 Olivier Lepine (Biarritz) est intrigué, car le projet de Barcelone a démarré avec une ville déjà prête sur une stratégie à renouveler la stratégie ses Jeux olympiques. En France, les Lumières c'est une opération qui a commencé il y a 35 ans, Joël Gayet précise qu elle s appuie sur une tradition séculaire, une légitimité. La vitesse d application à l étranger est immédiate, alors qu en France, les projets sont beaucoup plus longs à se monter. Joël Gayet répond que l on s aperçoit quand on part en retard. L Alsace a été très vite alors qu ils étaient en retard, ils ont vu comment mieux optimiser. Il y a la stratégie dans les deux cas. On parle de plus en plus d écosystèmes. Lionel Malard remarque à l origine de cette strate territoriale il y a un événement, souvent ancré dans le territoire lui- même, souvent inspiré des traditions du territoire. Le Puy- du Fou est en train de se développer à l international en termes de conseils, d apports d animation. Joël Gayet met en garde, il ne faut pas se bloquer là- dessus. Il peut y avoir des choses qui ne relèvent pas d un événement. C est la réflexion d écosystème qui importe, qui doit être valable

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Liège, 10 / 10 / 2014 Joël Gayet Chercheur associé à Sciences Po Aix Directeur de la Chaire «Attractivité & Nouveau Marketing Territorial» Attractivité

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

Module 6 «Marketing Territorial, manager l attractivité de son territoire» ---------------------------------------------- Certificat Manager Public

Module 6 «Marketing Territorial, manager l attractivité de son territoire» ---------------------------------------------- Certificat Manager Public Module 6 «Marketing Territorial, manager l attractivité de son territoire» ---------------------------------------------- Certificat Manager Public 14/ 12 / 2012 Travaux de recherche Joël Gayet Chercheur

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark Campus Paris Saclay L enquête en ligne Les déplacements : des spécificités par statut L équipement : un intérêt marqué pour les transports doux et les services pratiques Le logement : des attentes et des

Plus en détail

Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley. CREATIV Labs

Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley. CREATIV Labs Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley CREATIV Labs Atelier 2 du 12 décembre 2013 À l Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower 1 Le Territoire de l Initiative Créative Valley

Plus en détail

Définition du tourisme d affaires

Définition du tourisme d affaires Décembre 2007 Définition du tourisme d affaires Activité économique générée par les congrès, séminaires, conventions, salons. Ces événements ne relèvent pas du tourisme mais contribuent puissamment à l

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

CREATIVE RESOURCES. La montagne nous offre le décor... à nous d inventer l histoire qui va avec. Nicolas Helmbacher

CREATIVE RESOURCES. La montagne nous offre le décor... à nous d inventer l histoire qui va avec. Nicolas Helmbacher La montagne nous offre le décor... à nous d inventer l histoire qui va avec. Nicolas Helmbacher L es activités de nature ont ceci de commun avec la stratégie d entreprise, qu elles demandent la plus grande

Plus en détail

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS PALAIS DES CONGRÈS PARKING CRÊCHE TECHNOPOLE PISCINE PORT 2 e 27 mai au 2 juin 2013 Semaine nationale des Entreprises publiques locales Appel à mobilisation édito Cette Semaine est celle de notre mouvement,

Plus en détail

Bilan du volet communication «5. Dissémination des résultats»

Bilan du volet communication «5. Dissémination des résultats» Bilan du volet communication «5. Dissémination des résultats» Evian, le 23 mai 2013 «5. Dissémination des résultats» 5.1 Développement des outils d information Création des identifiants visuels Site internet

Plus en détail

Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay»

Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay» Cahier des charges fonctionnel : Conception de l identite visuelle de la marque «Universite Paris Saclay» Contexte Le projet de l Université Paris Saclay repose sur la création d une université de rang

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français

Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français Création de la Plateforme numérique d'infomédiation du tourisme français Le tourisme français point d'appui de l'image et du rayonnement de la France De l ordre de 80 millions de visiteurs étrangers se

Plus en détail

CR de la réunion ouverte extraordinaire financement. mercredi 16 avril 19h00 à 21h à la MRES

CR de la réunion ouverte extraordinaire financement. mercredi 16 avril 19h00 à 21h à la MRES CR de la réunion ouverte extraordinaire financement mercredi 16 avril 19h00 à 21h à la MRES (suite report du point lors de la pleinière du 8 avril pour accord non trouvé) Présents (11) : Arnaud B, Ismael,

Plus en détail

Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD. www.em-lyon.com

Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD. www.em-lyon.com Découvrez EMLYON EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD www.em-lyon.com Préparer des entrepreneurs pour le monde Mission EMLYON est une Business School européenne dédiée à l apprentissage du management

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

SALON. et événementiel. Cité Centre de Congrès de Lyon. www.lightfestivalexpo.com

SALON. et événementiel. Cité Centre de Congrès de Lyon. www.lightfestivalexpo.com SALON de l éclairage festif et événementiel 7 & 8 décembre 2015 Cité Centre de Congrès de Lyon www.lightfestivalexpo.com Qui expose? Les fabricants et distributeurs de matériels de mise en lumière pour

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives

Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Catégorie d initiative 4 : Organiser une campagne de communication sur le réemploi et la réparation Synthèse des 3 initiatives Descriptif : Mise en place d une campagne de communication visant à promouvoir

Plus en détail

Whaller.com. Créez votre réseau associatif!

Whaller.com. Créez votre réseau associatif! Whaller.com Créez votre réseau! 14.01.2015 Réseau social 2 Sommaire 1. Principes généraux 2. Whaller au service des associations 3. Concrètement 4. Pour aller plus loin Réseau social 1. Principes généraux

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON MISSION D ASSISTANCE TECHNIQUE POUR l APPUI A L ELABORATION DE LA STRATEGIE DE SPECIALISATION INTELLIGENTE (3S) EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Réalisation d une étude en vue de la création d une «Agro-chimie

Plus en détail

Gestion Participative Territoriale :

Gestion Participative Territoriale : !!" #!#$ # % #% Touiza Solidarité Evaluation ex post et externe Gestion Participative Territoriale : François Durand Consultant ITG Paris Foued Chehat Expert associé 1 Le cadre de l évaluation Le projet

Plus en détail

Avec l assistance électrique, le vélo devient facile! Le réseau movelo Alsace

Avec l assistance électrique, le vélo devient facile! Le réseau movelo Alsace Avec l assistance électrique, le vélo devient facile! Le réseau movelo Alsace Contexte o Une politique régionale de développement du cyclotourisme : l Alsace à vélo Un réseau de 2 000 km de pistes et d

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LUNDI 7 JUILLET 2014. Contacts Presse :

DOSSIER DE PRESSE LUNDI 7 JUILLET 2014. Contacts Presse : DOSSIER DE PRESSE LUNDI 7 JUILLET 2014 Contacts Presse : Isabelle DUSCHET, directrice, iduschet@tourismevalenciennes.fr 03 27 28 89 02 Virginie BORNIER, vbornier@tourismevalenciennes.fr 03 27 28 89 10

Plus en détail

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder.

tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. 2015 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Pour réussir son année, 7 sujets majeurs à mettre sur votre to-do-list. Les 7 tendances du marketing BtoB à adopter sans tarder. Selon Laurent Ollivier,

Plus en détail

Concours de l Affiche d Or - 10 ème édition. à lire attentivement

Concours de l Affiche d Or - 10 ème édition. à lire attentivement Concours de l Affiche d Or - 10 ème édition Brief & Règlement à lire attentivement Toute affiche ne respectant pas l un des points de ce règlement ne pourra être retenue. Les affiches ne respectant pas

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

Learning Expedition Dublin

Learning Expedition Dublin Learning Expedition Dublin Du 3 au 5 novembre 2015 Inclus une journée au Salon web summit www.institut-commerce-connecte.com Le contexte Le Dublin Web Summit : une rencontre incontournable dans le secteur

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité

Définir une stratégie de communication. Adapter la communication au territoire et à la collectivité détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Définir une stratégie de communication Définir et partager une politique de communication Cerner les enjeux de la communication publique territoriale...2662 Établir

Plus en détail

L INITIATIVE «FRENCH TECH»

L INITIATIVE «FRENCH TECH» L INITIATIVE «FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS La French Tech en actions Mobilisation des écosystèmes sur les territoires : labellisation de quelques

Plus en détail

Paris, ville mondiale

Paris, ville mondiale Première S, géographie LMA, 2011-2012 Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 2 La France dans la mondialisation Paris, ville mondiale Cours 3 I Un rayonnement planétaire 1. Une mégapole de

Plus en détail

Promouvoir la Rive droite Stratégie et plan communication 2009-2011. Plan de communication 2009-2011 1

Promouvoir la Rive droite Stratégie et plan communication 2009-2011. Plan de communication 2009-2011 1 Promouvoir la Rive droite Stratégie et plan communication 2009-2011 Plan de communication 2009-2011 1 PREALABLES Pour bâtir ce plan de communication, le GIP GPV s est appuyé sur : - l étude sociologique

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

SOMMAIRE. 2/ Phase de travaux et de lancement

SOMMAIRE. 2/ Phase de travaux et de lancement SOMMAIRE Tout projet doit être mûrement réfléchi pour juger de sa pertinence, de sa faisabilité et des enjeux économiques qui en résultent, de ses coûts et finalement de sa rentabilité. La constitution

Plus en détail

Dossier de presse. Agences de développement économique : état des lieux et perspectives

Dossier de presse. Agences de développement économique : état des lieux et perspectives Dossier de presse Agences de développement économique : état des lieux et perspectives Une étude réalisée par le CNER, Katalyse et SNCF Développement Une période d incertitudes Les agences de développement

Plus en détail

Agence communication évènementielle. Donnez de la couleur à vos événements...

Agence communication évènementielle. Donnez de la couleur à vos événements... Agence communication évènementielle Donnez de la couleur à vos événements... Qui sommes-nous? L Agence Zétó est une agence de communication spécialisée dans l organisation d événements à destination :

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

Your Global Flagship Event. EuroShop

Your Global Flagship Event. EuroShop Your Global Flagship Event. EuroShop The World s Leading Retail Trade Fair 16 20 February 2014 Düsseldorf Germany www.euroshop.de F www.euroshop.de/visitors-world Cliris Group hall 7 / D28-1 Cliris propose

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Qu est-ce que Pays Basque Incoming?

Qu est-ce que Pays Basque Incoming? Qu est-ce que Pays Basque Incoming? Une association créée en 2008 regroupant 6 agences réceptives : Biarritz For Events Le Tourisme Basque Outdoor Travel Passion Côte Basque Sud Emotion Terres Basques

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

MODE & RESEAUX SOCIAUX COMMENT SURFER SUR LA TOILE DES RESEAUX

MODE & RESEAUX SOCIAUX COMMENT SURFER SUR LA TOILE DES RESEAUX MODE & RESEAUX SOCIAUX COMMENT SURFER SUR LA TOILE DES RESEAUX P our accompagner les marques de mode dans leur développement sur le Net, la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin, en partenariat

Plus en détail

Voyage Exploratoire Barcelone

Voyage Exploratoire Barcelone Voyage Exploratoire Barcelone 24 au 26 février 2016 Inclus une journée au Mobile World Congress Le contexte Elue «Capitale européenne de l innovation» par la commission européenne en 2014, Barcelone accueille

Plus en détail

L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport

L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport Communiqué de presse Rolle, le 13.11.13 L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport Education 4 Peace, Fondation Suisse basée à Rolle, en collaboration avec l UEFA, publie le premier

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Compte rendu Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15 Compte rendu n 25 Audition, ouverte à la presse, de M. Patrice BÉGAY,

Plus en détail

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?»

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Nombre de réponses Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Erwan Le Goff Doctorant en Géographie aménagement de l espace UMR 9 CNRS Espaces

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Les objectifs de Rennes Métropole

Les objectifs de Rennes Métropole 12 Décembre 2012 Les objectifs de Rennes Métropole Se doter d une fonction métropolitaine nouvelle pour : Renforcer son attractivité internationale - favoriser le développement économique culturel et social

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Souveraineté numérique

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Compte-rendu de l atelier 5 : Souveraineté numérique JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Compte-rendu de l atelier 5 : Souveraineté numérique Thème de la journée contributive : Transformation numérique

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012

Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012 Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012 Tour de table d une dizaine d indépendants et gérants de P.M.E.

Plus en détail

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale

Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Méthodes et techniques de la Prospection commerciale Maison de l'entreprise de l'yonne 6 route de Monéteau - BP 303 89005 AUXERRE Cedex Tél. : 03 86 49 26 00 Fax : 03 86 46 47 00 Nom de l émetteur 09/2006

Plus en détail

Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014

Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014 Comment communiquer le PST? Atelier du 3 novembre 2014 1. Communiquer le plan stratégique : utopie ou défi? par J. MOISSE, Inspecteur général au Service public de Wallonie Cf. présentation.ppt en annexe

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN?

CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS 2015 TANGO&SCAN LE CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN P 2 ANNEXE - POURQUOI TANGO&SCAN? P 7 1 CAHIER DES CHARGES DES APPELS A PROJETS TANGO&SCAN

Plus en détail

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW

TANGER TOURISM EXPO LEADING TRAVEL TRADE SHOW TANGER TOURISM EXPO 21-24 OCTOBER 2015 TANGIER MOROCCO LEADING TRAVEL TRADE SHOW EDITO Il apparaissait important pour nous, professionnels du tourisme, à ce stade de notre carrière professionnelle de pouvoir

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

À destination des acteurs & des professionnels du Tourisme d Affaires

À destination des acteurs & des professionnels du Tourisme d Affaires ME MEN TO À destination des acteurs & des professionnels du Tourisme d Affaires ÉDITO Luc Doublet, Président Christine Batteux, Vice-Présidente du Conseil Régional, Chargée du Tourisme Avec 5,8 milliards

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.285/LILS/1 285 e session Conseil d administration Genève, novembre 2002 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS PREMIÈRE QUESTION

Plus en détail

VIGNOBLES ET CHÂTEAUX

VIGNOBLES ET CHÂTEAUX STRATÉGIE DE COMMUNICATION CRÉATION DE SITES WEB CONSULTANT EN E-COMMERCE VIGNOBLES ET CHÂTEAUX Le vin est une des grandes réussites de l'homme pour transformer un fruit périssable en quelque chose de

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

13-14-15 février 2014 Parc Chanot Hall 2 Marseille GUIDE DE L EXPOSANT 2014

13-14-15 février 2014 Parc Chanot Hall 2 Marseille GUIDE DE L EXPOSANT 2014 GUIDE DE L EXPOSANT 2014 1 SOMMAIRE Conditions particulières 3, 4, 5 Renseignements généraux 6 Organisation des Rencontres 7 Prestations 8, 9 Logistique 10 Processus d inscription 11 2 CONDITIONS PARTICULIERES

Plus en détail

Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION

Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION - Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION OFFICE DE TOURISME INTERCOMMUNAUTAIRE «DES PAYS DE SAINT-FLOUR» 26 juin 2014 1 - Est Cantal - OTI «DES PAYS DE SAINT-FLOUR» - Importance de l AXE 75 - Des

Plus en détail

Whaller.com. Réseau social d entreprise

Whaller.com. Réseau social d entreprise Whaller.com Réseau social 13.01.2015 Réseau social 2 Sommaire 1. Principes généraux 2. Whaller au sein de l entreprise 3. Concrètement 4. Pour aller plus loin Réseau social 1. Principes généraux Réseau

Plus en détail

DOSSIER EXPOSANTS 2016

DOSSIER EXPOSANTS 2016 Genève Mardi 9 février 2016 DOSSIER EXPOSANTS 2016 Early Bird -10 % Actualités 1 salon 1 000 m² 100 exposants & conférenciers 1 000 visiteurs professionnels Conférences thématiques RDV d affaires «Exposez

Plus en détail

Bilan intermédiaire du Luxembourg City Tourist Office confirme hausse des activités de 4,21% par rapport à 2013 et attractivité de la capitale

Bilan intermédiaire du Luxembourg City Tourist Office confirme hausse des activités de 4,21% par rapport à 2013 et attractivité de la capitale Luxembourg, le 8.9.214 Bilan intermédiaire du confirme hausse des activités de 4,21% par rapport à 213 et attractivité de la capitale A deux tiers du terme de l'année 214, le (LCTO) dresse le bilan provisoire

Plus en détail

Le 29 mai à la Cité de la Musique et de la Danse de Strasbourg

Le 29 mai à la Cité de la Musique et de la Danse de Strasbourg EMDay 2015 Email Marketing Day, présenté par Clic et Site Le 29 mai à la Cité de la Musique et de la Danse de Strasbourg Dossier de presse 2 3 Sommaire L EMDay, c est quoi? Email Marketing Day 3 L EMDay,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. MIPIM 2015 10 13 mars STAND. Lille Region, Cœur d Europe Nord Pas de Calais

CAHIER DES CHARGES. MIPIM 2015 10 13 mars STAND. Lille Region, Cœur d Europe Nord Pas de Calais CAHIER DES CHARGES MIPIM 2015 10 13 mars STAND Lille Region, Cœur d Europe Nord Pas de Calais 1 1. Le MIPIM : Marché international des professionnels de l immobilier Le MIPIM est le premier salon mondial

Plus en détail

Pourquoi le Pôle Numérique Culturel (phase projet) est-il devenu «Louvre Lens Vallée» (phase action)?

Pourquoi le Pôle Numérique Culturel (phase projet) est-il devenu «Louvre Lens Vallée» (phase action)? Dossier de presse Pourquoi le Pôle Numérique Culturel (phase projet) est-il devenu «Louvre Lens Vallée» (phase action)? Une différenciation territoriale évidente Dans la compétition qui est à l œuvre sur

Plus en détail

Castel Deuches 2012. Notre projet! Qui sommes nous? La 2CV

Castel Deuches 2012. Notre projet! Qui sommes nous? La 2CV Castel Deuches 2012 Qui sommes nous? Castel Deuches est une association loi 1901 ayant pour vocation d organiser la 19éme rencontre nationale 2CV & dérivés. Cette association regroupe des membres du Loire

Plus en détail

SEMINAIRES Business Rhône-Alpes Le SALON

SEMINAIRES Business Rhône-Alpes Le SALON 4éme édition Mercredi 17 et Jeudi 18 JANVIER 2007 CENTRE DES CONGRES Lyon 2 JOURS POUR LES PROFESSIONNELS DU SEMINAIRE, INCENTIVE ET TOURISME D AFFAIRES. Dossier de Présentation du Salon «Séminaires &

Plus en détail

3 EXPERTISES AU SERVICE DE VOS OBJECTIFS

3 EXPERTISES AU SERVICE DE VOS OBJECTIFS BOOK 3 EXPERTISES AU SERVICE DE VOS OBJECTIFS DESIGN GRAPHIQUE ÉDITION WEB Conseil Concepts / Branding Création de logotypes Création de typographies Illustrations Papéterie Plaquettes / Brochures Flyers

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA TACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT

Plus en détail

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web

COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web COMETIK, le partenaire incontournable de la communication Web Dossier de presse 2012-2013 Réussite, Dynamisme, Prospérité COMETIK en 3 mots Réussite, proximité et dynamisme REUSSITE Cometik est une agence

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR SESSION 2013 SUJET ZERO ÉPREUVE Durée: 3 heures coefficient : 2.5 L usage de la calculatrice est interdit pour cette épreuve. Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt?

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt? Y : Cette année, je suis le cours ETIC de sujet MOOC, donc mon prof m a recommandé de vous contacter pour une interview, parce que vous avez fait beaucoup de MOOCs. R : Oui, j ai un peu d expérience. Y

Plus en détail

LE CONSEIL GENERAL DES DES VOSGES PRESENTE

LE CONSEIL GENERAL DES DES VOSGES PRESENTE LE CONSEIL GENERAL DES LE VOSGES CONSEIL PRESENTE GENERAL DES VOSGES PRESENTE FORMATIONS ACTIONS POUR LES ACTEURS DU TOURISME Schéma Départemental de Développement Touristique des Vosges Programme de formations

Plus en détail

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006 En partenariat avec 1 Plan Syntec Logiciel pour les Éditeurs Jean-Pierre Brulard, Président du Comité Éditeurs Journée «Croissance Éditeurs Syntec informatique», 6

Plus en détail

29 mars 2012. Support de correction : Grille d évaluation. Observations générales relatives à l évaluation des copies

29 mars 2012. Support de correction : Grille d évaluation. Observations générales relatives à l évaluation des copies 51 ème Concours National de la Commercialisation 29 mars 2012 Support de correction : Grille d évaluation Observations générales relatives à l évaluation des copies Le sujet du concours 2012 porte sur

Plus en détail

Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface

Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface Compte-rendu de la réunion organisée par le Bureau Export et le CNV 8 novembre 2006 Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface Intervenants : Mathieu de Seauve, Directeur Crédit

Plus en détail

PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST...

PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST... PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST... 18 ans d expérience Une équipe passionnée et motivée Plus de 500 clients satisfaits et motivés LES 10 ETAPES CLES D UN PROJET E-COMMERCE LES 10 ÉTAPES CLES 1 L

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS Fédération Internationale des Logis VOUS SOUHAITEZ conserver votre identité et votre indépendance en vous appuyant sur une marque puissante?, c est 3 000 restaurateurs-hôteliers,

Plus en détail

Des ronds dans des carres communication visuelle / Webdesign. Book 2013

Des ronds dans des carres communication visuelle / Webdesign. Book 2013 Des ronds dans des carres communication visuelle / Webdesign Book 2013 Des ronds dans des carres Des ronds dans des carrés est une agence de communication visuelle basée à Salon de Provence, dans les Bouches

Plus en détail

COMMENT REUSSIR UNE COLLECTE DE LIVRES (Un tel succès que vous ne serez que faire de vos 7000 livres collectés!)

COMMENT REUSSIR UNE COLLECTE DE LIVRES (Un tel succès que vous ne serez que faire de vos 7000 livres collectés!) HARR Y P O T TER ALLIANCE CHAPTERS RE SOURCES COMMENT REUSSIR UNE COLLECTE DE LIVRES (Un tel succès que vous ne serez que faire de vos 7000 livres collectés!) LE GUIDE TRÈS OFFICIEL DE COURTOISIE PAR EDMONTON

Plus en détail

formaliser des lignes directrices et des cahiers des charges pour conseiller, orienter et soutenir activement les opérateurs publics et privés,

formaliser des lignes directrices et des cahiers des charges pour conseiller, orienter et soutenir activement les opérateurs publics et privés, squad - Centre de compétences transfrontalier pour le suivi et la planification des quartiers durables INTERREG IVA France Suisse Rapport de synthèse (version août 2015) Objectif de ce document Ce document

Plus en détail