POST THE. Newsletter de Medine, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POST THE. Newsletter de Medine, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012"

Transcription

1 POST THE letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012 Entretien avec Stéphane Poupinel de Valencé, Development Manager du Medine Education Village pour une meilleure productivité s ouvre à de nouveaux horizons Le vinaigre à l honneur!

2 POST THE letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre de Daniel Giraud, CEO 3 : Jeni Smith 4 : Entretien avec Stéphane Poupinel de Valencé : Conduire une réunion 6 pour une meilleure productivité 7 La canne à sucre constante chez Medine 8 bientôt à la portée de tous 9 : Nouveau souffle pour les artisans des Incubateurs d Artisanat 10 s ouvre à de nouveaux horizons 11 : Le vinaigre à l honneur! Comité de rédaction Sophie Desvaux de Marigny, Guianella (Greta) Nuckchady, Beatrice Melotte, Marc Desmarais, Kevin Lennon, Jean Marc René, Kersley J. Khadoo Retrouvez cette édition du Medine Post sur MyLink 11 Réalisation de la maquette Ti Kuto Design Studio

3 de Daniel Giraud CEO Chers collègues Toutes mes félicitations aux sportifs du Groupe pour leurs excellentes performances dans plusieurs disciplines, sans oublier la dernière en date, la victoire de nos volleyeuses qui ont été sacrées championnes pour la 2e année consécutive. Un merci particulier aux entraîneurs et dirigeants pour leur engagement exemplaire. Je souhaite une bonne saison de Coupe 2012 à nos collègues Agriculture et invite chacun d entre vous à tenir le cap pour terminer 2012 avec succès. Bonne lecture. Daniel Giraud De plus, avec la collaboration de consultants australiens, Casela sera réaménagé afin de pouvoir améliorer constamment notre offre de loisirs. Cet hiver, nous voyons bourgeonner plusieurs projets importants, comme la commercialisation des légumes et fruits de Medine Agriculture sous la marque «Jardins», le développement du Education Hub de Pierrefonds qui accueillera bientôt de prestigieuses universités étrangères, à l instar de l ESSEC et Vatel. A cet effet, la construction d un amphithéâtre très sophistiqué sera bientôt terminée. Plus que jamais, chacun d entre nous a la responsabilité de bannir le gaspillage, de réduire les coûts, et surtout d augmenter notre productivité afin de pouvoir surmonter les difficultés du moment. Depuis notre exercice de rebranding en 2009, l équipe de communication s efforce de développer des outils et forums pour que chacun de nous connaisse au mieux les différentes facettes, ses employés, ses challenges. L e-newsletter s inscrit dans cette démarche et nous espérons que votre lecture n en sera que plus agréable. Comme déjà mentionné dans mon dernier éditorial, nous avançons malheureusement dans un contexte économique difficile avec une récolte de la canne bien affectée par la sécheresse, une arrivée touristique défavorable et un marché d exportation très difficile. Bienvenue sur cette nouvelle version électronique du Medine Post, qui sera, à partir de ce dixième numéro, une e-newsletter trimestrielle. letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012

4 Travailler et vivre à Maurice, en territoire inconnu, aurait pu avoir des allures de déracinement pour Jeni mais le sport lui donne l assurance dont il aurait pu manquer. Ici comme à Rodrigues et maintenant à l international, Jeni ne cesse de relever les défis. Après avoir titillé les Réunionnais chez eux lors du Trail du Colorado un peu plus tôt en 2011, sa toute première participation au Marathon du Mont Blanc en France est un exploit aux yeux des connaisseurs. S emparant de la 40e place, Jeni a bouclé les 42 km du parcours en 4h53:26! Un autre rendez-vous a marqué Les bienfaits de la course à pied Courir en extérieur est tout indiqué pour la santé car cela nous permet premièrement de prendre un grand bol d air! En groupe on en solitaire, la course apporte des bénéfices à l organisme humain, tels que ralentissement de la fréquence cardiaque de base, baisse de la tension artérielle, hausse de l efficacité des poumons et du cœur, élévation du métabolisme de base, meilleure régulation de la température corporelle et un meilleur endormissement. En soignant son alimentation et en s adonnant à ce sport régulièrement, il sera possible d éviter l obésité, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, entre autres. Alors, courons pour rester en forme! letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012 Un Trailer au sommet de son art! C est à l âge de 15 ans qu il découvre le sport via l athlétisme. Le cross-country devient bien vite son sport de prédilection et Rodrigues reste un terrain d entraînement de haut niveau dans ce domaine. A son arrivée à Maurice en 2008, Jeni se met au trail et n a cessé de progresser depuis. En 2011, il remporte la ligue des Trails de Maurice avec huit victoires. Yanature South Coast Trail, Trail de Chamarel, Trail de Case Noyale, Royal Raid (35 km), Fast Track Trail de Rivière Noire, Dodo Trail (33 km), Spin TV/Cross Grand Piton, Yanature Ring Trail. On pourra dire que Jeni a laissé son empreinte sur tous les sentiers! Pour 2012, notre trailer a déjà gagné le Trail du Gollum, et a fini 2e à cette édition du Royal Raid (35 km). Jeni Smith chez Medine tant son amour pour le sport l aura propulsé au devant de la scène. Originaire de Batatran, à Rodrigues, Jeni est un employé de SODIA depuis 2008 et concède que grâce à son poste de gardien de nuit, il peut s entraîner tous les matins! Un brin timide, Jeni raconte que, «c est un réal plaisir que de courir par monts et vallées et défier les meilleurs!» notre jeune trentenaire le 12 août dernier. En effet, sa participation aux 42 km du Trail Ubaye Salomon à Barcelonnette, en France, a été très remarquée. Jeni a bouclé la course en 4h46:58, enlevant ainsi la 26e place au classement général. A noter que son déplacement en France a été en partie sponsorisé par Medine. Jeni a plusieurs cordes à son arc et l autre sport qu il affectionne est le vélo. A Rodrigues, il a même conjugué le cross-country et le VTT en temps que duathlète et revient maintenant partiellement à ses anciennes amours depuis qu il s est vu offrir un VTT. Pour lui, le vélo est également une école de vie qui cultive le sens du sacrifice. Jeni ne s est jamais demandé ce que serait sa vie sans le sport tant le besoin de se dépenser et de se fixer des objectifs sont des traits de sa personnalité. «Ces caractéristiques s appliquent à mon travail également et je remercie Medine pour son soutien. C est très encourageant d avoir le support de mon employeur.» Ainsi est Jeni toujours reconnaissant de ce que lui apporte la vie Jeni Smith n est plus à présenter

5 Entretien avec Stéphane Poupinel de Valencé, Development Manager du Medine Education Village 1. Pourquoi le choix de se lancer prestigieuses telles que Vatel et l ESSEC. Pouvez-vous nous en dire plus? dans l éducation tertiaire? Nous avons effectivement signé un MOU En adéquation avec notre Master Plan et la avec l ESSEC afin que cette institution puisse volonté gouvernementale de promouvoir dispenser, dans un premier temps, un cours de Maurice comme un Knowledge Hub et d y General Management dans un amphithéâtre attirer quelque étudiants étrangers moderne et équipé selon leurs normes. Les d ici 2020, nous avons trouvé judicieux de cours débuteront en octobre de cette année prévoir un Campus Universitaire au sein et nous sommes très honorés de compter de nos développements dans la région de une institution aussi prestigieuse que l ESSEC Flic-en-Flac. La région Ouest, de par son comme un de nos premiers partenaires dans climat, sa proximité cet ambitieux projet. L amphithéâtre est avec un ensemble actuellement en construction dans le cadre d infrastructures e gouvernement mauricien magnifique de Pierrefonds. (Cascavelle Shopping promeut depuis quelques Village, Tamarina mois sa vision de faire de Golf Club, Casela, le Nous avons également signé un MOU avec Maurice une destination de Medine Business Park, VATEL Maurice, qui est une école spécialisée choix pour des études supérieures. etc.) sans oublier la en formation hôtelière. Basé à Maurice depuis En ligne avec cette ambition station balnéaire de 2009, le groupe VATEL jouit d une très bonne affichée, mais également avec Flic-en Flac, s apprête réputation internationale et nous sommes son Master Plan, Medine Property idéalement à recevoir fiers de compter une aussi grande institution s engage dans le développement des étudiants. comme partenaire. Nous construirons d un Education Village dans la bientôt une école selon leurs besoins tout région de Cascavelle. Stéphane en proposant une architecture qui épouse le Avec l aide d un Poupinel de Valencé, responsable cadre de Pierrefonds. Les travaux débuteront cabinet d architectes de ce projet, nous en dit plus. en octobre de cette année et se termineront français ayant une en juillet 2013 afin que VATEL soit prêt pour sa forte expérience rentrée de septembre dans le domaine éducatif, nous avons planifié un Campus qui tient compte des aspects institutionnel, résidentiel, récréatif, 3. La demande pour des études culturel aussi bien que toute l infrastructure tertiaires ne cesse d accroître et les éducationnelle. Le but étant d offrir aux prestataires de services affluent En étudiants la possibilité d évoluer dans un quoi le Education Village environnement de qualité pleinement planifié saura-t-il répondre aux attentes des et à proximité de tout ce dont ils/elles étudiants en termes de qualité? auront besoin. D une part, ce projet vise à héberger des universités de renom offrant plusieurs types 2. Nous avons vu sur MyLink que Medine de cours afin d avoir une mixité importante au sein du Campus. D autre part, le projet veut a déjà signé des accords avec des écoles L offrir un lifestyle prônant l intégration et la proximité afin que les étudiants, le personnel (enseignant et non-enseignant) et même le public visiteur puissent profiter des facilités sportives, médicales, éducatives, récréatives et professionnelles à walking distance de leur lieu d habitation. Le tout dans un cadre harmonieux et en toute sécurité. 4. Quel sera le rôle dans la gestion de ce village universitaire? Avec la mise sur pied imminente de notre branche de Property Management, dont le but est de veiller à l entretien, la bonne marche et l animation au sein des actifs développés par Medine Property, il est clair que nous resterons actifs au cœur-même du projet Medine Education Village. Nous nous penchons également sur la possibilité de mettre en place une structure qui serait à même de venir en aide aux étudiants et personnel enseignant et non-enseignant au niveau de leurs besoins au quotidien. 5. Comment est-ce que Medine Property intégrera les considérations de développement durable dans ce projet de grande envergure? Nous collaborons déjà avec nos urbanistes et architectes afin d intégrer au maximum l élément Green dans ce projet, et ce, dès le début de nos consultations. Les éléments de luminosité, de ventilation naturelle ou de récupération d eau, pour ne mentionner que ceux-là, figureront dans le brief destiné aux architectes et autres professionnels lorsque nous rentrerons dans la phase de planification détaillée des bâtiments selon les requêtes des opérateurs. letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012

6 Comment communiquer avec les participants? Conduire une réunion Une composante fondamentale souvent omise pour assurer l efficacité des réunions est de s assurer la motivation des participants. Ainsi l animateur doit, Il arrive souvent que les réunions soient vécues comme un fardeau professionnel tout simplement parce qu elles sont, en quelque sorte, mal ficelées et ne donnent pas l impression de contribuer aux objectifs d affaires. Alors que Medine, en adoptant le Balanced Scorecard, intègre un système de gestion des performances, il est impératif de s attarder sur quelques fondamentaux qui font qu une réunion soit efficace. Il n y a rien de plus démotivant que se retrouver de réunion en réunion pour observer que rien n a vraiment bougé Qu est-ce qu une réunion réussie? Malgré leur utilité évidente, les réunions sont parfois mal perçues. C est que, mal planifiée ou mal dirigée, une réunion peut devenir ennuyeuse et donner l impression d une perte de temps importante. Pour savoir si une réunion est réussie, on peut se poser quelques questions élémentaires. Les participants ont-ils appris quelque chose de nouveau? Des décisions ont-elles été prises? Les participants savent-ils quoi faire? Dans quelle mesure cette réunion aidera-t-elle les participants à atteindre l objectif du groupe? Les participants ont-ils collaboré entre eux, ont-ils été ouverts et positifs? L'efficacité en cinq étapes: planifier débuter diriger conclure Contrôler les situations problématiques Informer les participants (l objet de la réunion et de sa date, les raisons pour lesquelles on fait appel à eux, ce que l on attendra d eux) via un agenda Arrêter les conversations périphériques lorsque le ton et le volume interfèrent en demandant aux personnes de partager leurs idées avec le groupe. Assurer aux participants qu ils auront un rôle effectif à jouer (compétences et/ou responsabilités liées à l objet, des informations détenues essentielles pour la réflexion et la prise de décision, un rôle dans l exécution de la décision) Évitez de vous objecter à chaque petit bruit ou conversation brève; d humilier des personnes; ceci ne produit rien et nuit à l atmosphère de votre réunion. Prendre chacun en considération pendant la réunion (réguler les échanges et favoriser l expression de chaque participant) Contrez la domination d une personne en la remerciant pour sa contribution et indiquer l importance de connaître l opinion d autres personnes Communiquer un agenda (ainsi chaque participant aura une vision globale de ce que le groupe aura à traiter et peut préparer son intervention et ses questions) Sachez discerner en premier lieu si vous êtes en face d un conflit ou d un simple désaccord. Dans le second cas, il n est pas forcément nécessaire de chercher à le solutionner. En revanche, un désaccord peut se transformer en conflit si l émotionnel est trop sollicité.calmez alors le jeu, et rationalisez les propos de chacun. Rendre chacun partie prenante dans l exécution des décisions (suite aux décisions prises, l animateur établira l ensemble des responsabilités individuelles sur chaque action et les délais de réalisation) Rapidement acter les résultats de la réunion par voie de procès-verbal et distribuer tout document nécessaire pour l avancement du projet (la traduction en actes de la part des participants n en est que plus efficace) assurer le suivi A retenir Comment bien organiser une réunion? Les éléments suivants sont primordiaux : Le président ou la présidente d assemblée L ordre du jour Une bonne gestion des débats Afin d éviter l écueil des réunions stériles et sans fin, il est indispensable d en circonscrire le périmètre à l avance. Fixez un ordre du jour, des objectifs précis et une durée arrêtée à votre réunion. Faites part de ce cahier des charges à chaque collaborateur convié, et n hésitez pas à rappeler ces impératifs en cours de réunion dès lors que la discussion s égare. Créer un style de gestion ouvert et accessible qui encourage le partage de l information et favorise le développement d un réseau est la clé d une gestion de projet efficace et démocratique. letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012

7 Ephéméride Incorporée en novembre 1983, SODIA accède à un nouveau statut avec son entrée à la Bourse de Maurice en 2010 sous le Development & Entreprise Market (DEM). Les transactions commencèrent le 21 juin et à cette date, le prix indicatif de l action était de Rs pour une meilleure productivité Les installations prévues ont été commandées des Etats-Unis et sont acheminées par bateau jusqu à PortLouis. Le plus gros du chantier demeure le remplacement du système de ventilation transversale (où l air entre par un mur latéral pour ressortir par le côté opposé) par un autre à effet tunnel (le même volume d air est admis par un mur d extrémité pour être évacué par l autre mur d extrémité et ainsi balayer le bâtiment dans le sens de la longueur). Cette disposition engendre un flux d air massif qui traverse très rapidement le bâtiment et exerce un effet bénéfique Innovation et transformation de rafraîchissement pour les poules. En Avec l ambition affichée du gouvernement d atteindre une production diminuant le stress thermique, le taux de 52,000 tonnes de viande de poulet en de mortalité parmi les pensionnaires est grandement réduit. C est un gros 2015, c est tout le secteur qui est appelé avantage en termes de maintien de la à améliorer sa productivité ainsi bien que son système de sécurité alimentaire. productivité. Notons que ce système est entièrement automatisé et ne nécessitera SODIA aura bien entendu l appel du donc pas de personnel additionnel. ministère de l Agro-industrie et s atèle à davantage optimiser les huit poulaillers En élevage avicole, il est également géants de chaque site en améliorant son système de distribution des aliments, reconnu que le système d alimentation et l approvisionnement en eau assurent une d abreuvage, d éclairage et d aération. production constante. Des techniques plus Les deux premiers bâtiments d élevage performantes, qui veillent à augmenter seront pleinement opérationnels le confort des animaux, seront bientôt en octobre de cette année et toute adoptées chez SODIA et permettront l opération prendra fin en d augmenter légèrement la densité à l intérieur des poulaillers. Les conditions d ambiance (c.à.d. la luminosité) seront également revues dans cette même optique. La Société de Développement Industriel et Agricole Ltée. (SODIA) compte accroître les capacités de sa production de poulets de chair dans le moyen terme grâce à l amélioration de ses infrastructures. C est un projet de longue haleine qui a nécessité quelque Rs. 17 millions mais dont le retour sur investissement est assuré. Les hangars qui servent de poulaillers vont donc connaître un changement pour répondre aux impératifs de la productivité et de la qualité! Normes et label Il est important de souligner que tous les poulaillers de SODIA répondent déjà aux normes sanitaires relatives à l industrie et que les appareillages sont soumis à un control strict pour garantir, à sa sortie, un poulet de chair de haute qualité. Les cycles d élevage sont respectés (environs 45 jours), ainsi que les périodes de vide sanitaire, et constituent la règle d or de l élevage. En termes d alimentation, la société de Saint Martin respecte pleinement les conditions de salubrité alimentaire comme préconisées par le gouvernement. Le mot de la fin revient à François Motet, Farm Manager, qui souligne que «la production industrielle de viande blanche a connu un essor important au cours des 15 dernières années et présente tous les signes d une industrie prospère. Pour croître sur le volume produit, SODIA doit améliorer son efficience et maintenir ses coûts de production.» Les nouveaux hangars répondent justement à l ambition de SODIA de se positionner comme un acteur de choix dans le secteur. letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012

8 La canne à sucre constante chez Medine G bénéficie grandement de ces recherches ros plan dans cette édition du Medine Post sur les variétés de canne car, vers la fin des années 2000, quelques 18% de sa superficie sous canne exploitent plantées à Medine au fil du temps. la M1176/77. C est une variété proposée Dans l industrie sucrière, la canne était par l équipe de recherche de la MSIRI. d abord choisie selon son rendement en Comparée à la R570, également exploitée, sucre, mais l évolution du secteur vers une exploitation diversifiée (industrie cannière) la M1176/77 se révèle très résistante lors de la sécheresse de 2009 et réalise signifie que les variétés de cette graminée tropicale doivent également s adapter à un même un meilleur rendement (canne et sucre) par hectare cultivé. Autre variété contexte qui est en pleine mutation. qui prendra rapidement de l essor grâce L histoire des différentes variétés de cannes à ses caractéristiques agronomiques : la R579. Occupant une superficie négligeable introduites au fil du temps à Maurice est en 2009, elle se répandra largement en très liée à celle. Ainsi, dans les 2010, tout comme les variétés M1400/86 années 1910, c est la White Tanna qui est et M2593/92 cultivées dans les champs majoritairement cultivée sur les terres de Medine mais laisse peu à peu sa place dans irrigués. En 2011, on retrouve dans les champs les variétés suivantes : les années 1930 à la BH10/12. La Station de Recherche de la Canne à Sucre donne un M1176/77, M1400/86, R575 et R579. Ces formidable coup de pouce à la sélection de dernières sont prisées en raison de leurs variétés prometteuses. La M134/12, lancée rendements élevés et parce qu elles sont en 1937, est un grand succès et occupe 92% appropriées à la récolte mécanique. de la surface locale sous canne en Dans ses Notes sur Medine, le Toujours en collaboration avec la MSIRI, d autres variétés sont également étudiées comptable Gérald Théveneau in situ à Cascavelle, La Mecque et Beauxsalue le rendement exceptionnel de la Songes. Des surfaces de culture plus M134/32 White (de la même lignée que conséquentes seront allouées aux variétés la précédente) plantée sur la partie haute prometteuses. D ores et déjà, la M2502/99 de Palmyre. et la M1989/99 sont identifiées comme tout à fait capables d assurer la relève. La Mauritius Sugar Industry Research Institute (MSIRI), créée en 1953, poursuit le travail de sélection et d expérimentation et En constante évolution, la recherche s oriente progressivement vers un meilleur variétale tient compte des besoins des différents acteurs de cette industrie. Le ciblage des environnements. Medine sucre blanc, les sucres spéciaux ou la valorisation des sous-produits de la canne sont autant de besoins exprimés par les usiniers. La recherche en fera certainement ses priorités *La lettre au début du nom dénote le lieu d origine d une variété. Ainsi, R pour La Réunion et M pour Maurice Échos de coupe La coupe 2012 à Medine a débuté le 13 juillet dernier. Présidée par le Père Pierre Piat et le Pandit Soomrah, la traditionnelle messe œcuménique de début de coupe a eu lieu le 9 juillet au Garage. Le pôle agricole estime récolter quelque 270,000 tonnes de cannes, en plus des 88,000 tonnes apportées par les planteurs de la région. Le rendement pour cette année est évalué à environ 80,8 tonnes de cannes à l hectare pour 8,5 tonnes de sucre extraites à l hectare. La fin de la coupe est prévue pour mi-novembre. letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012

9 bientôt à la portée de tous La souveraineté alimentaire n est pas un vain concept chez Medine et le pôle agricole a fait un grand pas en avant dans cette direction avec Jardins, des légumes bientôt disponibles en sachets ou en filets dans les grandes surfaces. Produits de qualité Sous l impulsion de Vincent Labat, Managing Director du pôle Agriculture, l équipe responsable de la diversification agricole, en collaboration avec leur nouveau département marketing, ont mûri l idée de proposer le label Jardins à un public consommateur de plus en plus exigeant. En effet, Jardins répond à un besoin reconnu des mauriciens pour des légumes sûrs et sains. Une prise de conscience des effets néfastes des pesticides et autres additifs chimiques sur la santé pousse les consommateurs à faire davantage confiance aux planteurs qui pratiquent une agriculture raisonnée. Pour Medine, il s agissait surtout de capitaliser sur le fait que, pleinement respectueux des normes phytosanitaires, ses fruits et légumes jouissent d une excellente réputation dans le grand public. Il faut souligner que Medine Agriculture a fortement investi dans des infrastructures uniques à Maurice pour le tri, le conditionnement et la conservation de ses produits et reste le seul producteur local de fruits et légumes à bénéficier d une certification HACCP pour cette activité. Cette certification garantit aux consommateurs qu un système de contrôle rigoureux est respecté lors du conditionnement et du stockage des produits. De nouvelles opportunités Dans un premier temps, les espaces de vente choisis seront approvisionnés deux fois la semaine par des camions réfrigérés, maintenant ainsi la fraîcheur des produits jusqu aux consommateurs. Pour Pierre-Philippe Lenferna, Marketing & Sales Manager du pôle agricole, «Les informations obtenues des consommateurs durant les différentes éditions du Festival Plantes et Saveurs organisées au Caudan Waterfront, ainsi que des participants aux différents focus groups organisés durant l exercice de branding, ont permis de confirmer la confiance qu ont les consommateurs Mauriciens envers les fruits et légumes cultivés par Medine. Les Mauriciens recherchent des produits de qualité qui sont sûrs et sains et reconnaissent que Medine a un vrai savoir faire à ce niveau en tant que producteur responsable.» «Dans un premier temps, nos produits seront distribués dans un peu plus d une vingtaine de grands supermarchés à travers l île et nous espérons pouvoir doubler ce nombre de points de vente dans un proche avenir,» devait-il encore ajouter Aussi trouvera-t-on, très bientôt, des carottes, laitues, oignons, pommes d amours et pommes de terre portant le label Jardins dans une grande surface tout près de chez soi. Dans un deuxième temps, Medine Agriculture proposera aussi des produits venant de producteurs locaux ainsi que des produits importés, qui auront été au préalable sélectionnés par Medine avec la même rigueur au niveau du respect des normes phytosanitaires. Ces produits porteront un sticker sélectionné par Medine Agriculture ou importé par Medine Agriculture selon le cas. Les fruits et légumes sont une source de bienfaits pour l organisme. Avec Jardins, le pôle agricole veut participer à l élan national pour promouvoir une alimentation saine! letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012

10 : Nouveau souffle pour les artisans des Incubateurs d Artisanat P lusieurs années après sa création, le programme d Incubateurs d Artisanat géré conjointement par la Fondation Medine Horizons et la Fondation Espoir et Développement (de Beachcomber) aborde un nouveau virage en proposant toute une gamme de produits originaux sous le label. C est la suite logique dans le processus de développement de ces ateliers de formation et de production : l effort qualitatif au niveau des produits proposés étant au rendezvous, il y avait matière à renforcer l identité de ces derniers au travers d une marque. La formation et le renforcement des capacités des artisans au sein des Incubateurs est toujours une priorité mais il s est révélé que tous n ont pas la fibre entrepreneuriale. Bien que leurs créations parlent pour eux, l élan marketing fait souvent défaut aux artisans et c est précisément dans ce sens que compte aider. C est l aboutissement d un travail de réflexion sur le besoin d encadrement des entrepreneurs tout en créant une plus-value. Engagées à promouvoir un modèle de croissance durable pour les artisans, les fondations qui soutiennent le projet d Incubateurs d Artisanat souhaitent maintenant miser sur l impulsion nationale pour la valorisation de l artisanat mauricien. Au-delà d une production uniquement destinée aux hôtels, IRS ou autres gros clients, le sigle veut conquérir des espaces marketing plus larges et ainsi assoir la marque. Le succès du Marché de Noël Solidaire, tenu l année dernière au Caudan Waterfront, indique que le grand public peut être un partenaire pour impulser une vraie dynamique à l artisanat local. Le même engouement était noté au récent Winter Market tenu dans la région de Rivière Noire et démontre que les artisans, aidés par un marketing qui mise sur la qualité et l originalité des produits proposés, sont les vrais entrepreneurs de demain En achetant les produits de la marque, vous soutenez les artisans mauriciens! Ces groupes d artisans travaillent avec plusieurs matières (textile, coco, bambous, argile et matériaux recyclables) pour créer des produits uniques. Ces derniers représentent un choix varié de bijoux, accessoires de décoration ou produits à usage quotidien et soulignent le savoir-faire et l esprit d entreprise de ces derniers. A découvrir aux Incubateurs de Bambous et de La Gaulette ou dans la nouvelle Boutique de Trou-aux-Biches. A MA URITIAN ASSOCI ATION letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012

11 Medine Nursery s ouvre à de nouveaux horizons Malgré une conjoncture économique difficile, la Pépinière a fait le pari de se réinventer au travers d un nouveau point d expovente idéalement situé entre le Medine Business park et le Cascavelle Shopping Village. Présentement en construction, le Garden Centre, sera destiné aux particuliers et aux professionnels sur une base permanente. Davantage de visibilité Ce nouvel espace d environ un hectare, qui sera opérationnel d ici fin septembre 2012, se veut être un élément déterminant dans la politique marketing peaufinée par Medine Landscaping & Nursery. Visible aux yeux de la clientèle et surtout très accessible car bénéficiant d axes routiers desservant les grandes agglomérations, le Garden Centre est au service de tous ceux qui veulent créer leur coin de jardin en toute simplicité. L endroit abritera non seulement tout ce que le visiteur a l habitude de trouver sur le site de Bambous, (c.à.d. orchidées, herbes aromatiques, arbustes, plantes d intérieur ou encore le traditionnel arbre de Noël en décembre) mais également un coin dédié à l entretien du jardin. Flâner en choisissant parmi une gamme étendue de plantes d extérieur et d intérieur. Il sera désormais facile de faire pousser ses idées concernant le jardinage en profitant d un choix de plantes disponibles au Garden Centre! Un personnel efficace ne manquera pas de vous orienter dans vos choix en fonction des envies du moment et les contraintes auxquelles il faut faire face, comme l exposition au soleil, les saisons, la présence de vent, etc... Comme les plantes ont besoin des meilleures conditions pour se développer, s épanouir et durer longtemps, les visiteurs pourront surtout compter sur les conseils des experts de la Pépinière (arrosage, luminosité, composte...). A terme, le Garden Centre se veut être un lieu privilégié par tous ceux ayant le goût du jardin et cible le grand public mais plus précisément les habitants des environs. Dans un deuxième temps, les responsables du Garden Centre comptent s ouvrir à des propositions d événementiels telles que foires agricoles et autres. Un hub des plus prisés La proximité du centre commercial, le Cascavelle Shopping Village (CSV), n est pas moins dépourvu d attraits et représente même un excellant moyen de plaire à un public de plus en plus attiré par de nouveaux concepts marchands. La stratégie de convergence qu élabore Medine pour placer le CSV et ses alentours au cœur d un réseau d affaires est grandement appréciée. Avec le nouveau Garden Centre, encore une fois, c est tout l ouest qui est gagnant! letter, EUDCOS et SODIA No.10 Septembre 2012

GRAND BAIE - ILE MAURICE

GRAND BAIE - ILE MAURICE GRAND BAIE - ILE MAURICE L expérience et la sécurité d un groupe établi Promoteur immobilier de renom à l Ile Maurice depuis de nombreuses années, Evaco consacre son activité principale au développement

Plus en détail

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme Les engagements La qualité est devenue une priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme ainsi que de l Etat qui s engagent dans différents processus de qualité pour améliorer l'image de la France auprès

Plus en détail

Livre vert pour une politique bioalimentaire Commentaires et observations de la Quebec Farmers s Association (QFA)

Livre vert pour une politique bioalimentaire Commentaires et observations de la Quebec Farmers s Association (QFA) Livre vert pour une politique bioalimentaire Commentaires et observations de la Quebec Farmers s Association (QFA) Introduction Les producteurs agricoles anglophones travaillent au Québec depuis leur établissement

Plus en détail

Résumé des actions de l Agenda 21

Résumé des actions de l Agenda 21 Résumé des actions de l Agenda 21 AXE 1: Vie locale et liens sociaux : leviers du vivre ensemble Renforcer les liens entres les habitants Action 1 : Créer un réseau social local Nous avons constaté une

Plus en détail

Les Résidences sur le golf

Les Résidences sur le golf Les Résidences sur le golf Vous êtes chez vous à Anahita Ne cherchez plus. Vivez enfin. Une expression parfaite de l art de vivre à la mauricienne Laissez-vous séduire par Anahita Mauritius Situé sur la

Plus en détail

L agro écologie pour nourrir aujourd hui et demain ( Former des agents de changements au service de l agriculture paysanne familiale )

L agro écologie pour nourrir aujourd hui et demain ( Former des agents de changements au service de l agriculture paysanne familiale ) L agro écologie pour nourrir aujourd hui et demain ( Former des agents de changements au service de l agriculture paysanne familiale ) Le contexte Depuis les années 1980 suite aux programmes d ajustement

Plus en détail

Avez vous pensé à votre mise en marché?

Avez vous pensé à votre mise en marché? Avez vous pensé à votre mise en marché? Plan de la présentation Mise en marché? Potentiel et contexte régional Les options en Outaouais Frais vs transformation Stratégie de prix Planification et stratégie

Plus en détail

Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles

Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Naturel, savoreux et sain! Céréales à cuisson rapide Inspirations faciles Le gusto vous aide à faire un choix sain, rapide et facile!grâce à une pré-cuisson

Plus en détail

mall - BUREAUX - RESIDENCES - HÔTELS

mall - BUREAUX - RESIDENCES - HÔTELS mall - BUREAUX - RESIDENCES - HÔTELS Le nouveau centre-ville de tanger Tanger City Center... Vivre ou investir dans le meilleur de demain! Angeterre Hollande Une situation Belqique géographique unique

Plus en détail

Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains

Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains Cultivons la ville! Exemples de limitation des effets de capture thermique Présentation de projets de lutte aux îlots de chaleur urbains - Partie I - Les Urbainculteurs et l agriculture urbaine Qui? -

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

bonheur pousse en haut des arbres Leur Eunice et Bernard sont heureux des récoltes de leurs 15 avocatiers.

bonheur pousse en haut des arbres Leur Eunice et Bernard sont heureux des récoltes de leurs 15 avocatiers. Leur bonheur pousse en haut des arbres La culture d avocats bio apporte un complément de revenu à beaucoup de fermiers kenyans Eunice et Bernard Mbuthia aiment leurs 15 avocatiers car ce sont grâce à eux

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

COMMENT MANGER PAS CHER ET ÉQUILIBRÉ. Morgane DANIEL diététicienne-nutritionniste-rsd Epicerie Sociale «CMFT-les capucines» Mars 2014

COMMENT MANGER PAS CHER ET ÉQUILIBRÉ. Morgane DANIEL diététicienne-nutritionniste-rsd Epicerie Sociale «CMFT-les capucines» Mars 2014 COMMENT MANGER PAS CHER ET ÉQUILIBRÉ Morgane DANIEL diététicienne-nutritionniste-rsd Epicerie Sociale «CMFT-les capucines» Mars 2014 Conseils On dit souvent que manger équilibré est cher. Pas nécessairement,

Plus en détail

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec TOUT SUR LES LÉGUMES SURGELÉS

CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION. Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec TOUT SUR LES LÉGUMES SURGELÉS CENTRE D EXPERTISE ET DE RECHERCHE EN HÔTELLERIE ET RESTAURATION Institut de tourisme et d hôtellerie du Québec TOUT SUR LES LÉGUMES SURGELÉS Aujourd hui, l utilisation des produits surgelés en cuisine

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008)

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) 1. INTRODUCTION En octobre 2006, le gouvernement du Québec lançait son Plan d action gouvernemental

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONTACT PRESSE. Rue de la libération - 59242 GENECH ac.martin@institutdegenech.fr 03.20.84.57.08

COMMUNIQUE DE PRESSE CONTACT PRESSE. Rue de la libération - 59242 GENECH ac.martin@institutdegenech.fr 03.20.84.57.08 DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE L Institut de GENECH a pour vocation la responsabilité vis-à-vis de la nature et de l environnement. Le but? Faire de ses apprenants, des hommes et des femmes respectueux

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

et l équipe de La Capucine Giverny La Capucine Giverny C est beau! C est simple! On est bien!». oici trois ans que

et l équipe de La Capucine Giverny La Capucine Giverny C est beau! C est simple! On est bien!». oici trois ans que nismes. V oici trois ans que La Capucine Giverny a ouvert ses portails au cœur du village de Giverny, entre le jardin de Monet et le musée des Impression- Si l éclosion de La Capucine est une belle réussite,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable : Toitures vertes: du concept à l entretien Bruxelles Environnement RÔLES ET PLUS-VALUES D UN POTAGER URBAIN INTÉGRÉ À UN PROJET IMMOBILIER Haissam JIJAKLI Laboratoire de Phytopathologie

Plus en détail

APPLICATION DE LA MENTION «fait maison» EN RESTAURATION

APPLICATION DE LA MENTION «fait maison» EN RESTAURATION APPLICATION DE LA MENTION «fait maison» EN RESTAURATION dossier de presse 15 juillet 2014 www.economie.gouv.fr/fait-maison #faitmaison www.economie.gouv.fr/fait-maison 2 Édito L art de vivre à la française

Plus en détail

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la 1 2 3 Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la Tour. Un espace naturel et récréatif: La Bourbre,

Plus en détail

Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Analyse des faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec À l intention du Comité tripartite sur la valorisation Lévis (Québec)

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école

Cultiver le goût d entreprendre à l école DÉFI DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

CONTACTS. «L Espace Martinique» - Salon International de l Agriculture 19 au 27 février 2011 Page 1

CONTACTS. «L Espace Martinique» - Salon International de l Agriculture 19 au 27 février 2011 Page 1 CONTACTS Miguelle HILAIRE Chargée de mission communication Martinique jusqu au mardi 15 février 2011 Tél. : 05 96 51 75 75 / 05 96 51 90 78 Fax : 05 96 51 93 42 communication@martinique.chambagri.fr Paris

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES DE L APPEL D OFFRES N 17/13

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES DE L APPEL D OFFRES N 17/13 E A C C E CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES DE L APPEL D OFFRES N 17/13 OBJET : REALISATION ET AMENAGEMENT DU STAND DE L EACCE AU SALON SAUDI AGRICULTURE QUI SE TIENDRA A RIYAD DU 15 AU 18 SEPTEMBRE

Plus en détail

La vie est bien plus belle à Beaumont

La vie est bien plus belle à Beaumont La Ville de Beaumont La vie est bien plus belle à Beaumont Plan stratégique 2012-2017 24 juillet 2012 La vie est bien plus belle à Beaumont Un message à la communauté de Beaumont Au nom des membres du

Plus en détail

Chapitre IV Habiter le monde rural

Chapitre IV Habiter le monde rural Chapitre IV Habiter le monde rural 1 e Leçon Y a-t-il beaucoup d agriculteurs dans les campagnes des pays riches? Ex : l Amérique du Nord Projection de la vidéo Galilée : un paysage rural du Middle West

Plus en détail

MÉDIA KIT OFFREZ À VOTRE ENTREPRISE LA PUISSANCE DU WEB

MÉDIA KIT OFFREZ À VOTRE ENTREPRISE LA PUISSANCE DU WEB MÉDIA KIT OFFREZ À VOTRE ENTREPRISE LA PUISSANCE DU WEB 2012 Site lexpressproperty.com Newsletter mensuelle lexpressproperty Magazine lexpressproperty (6 par an) A propos de lexpressproperty.com lexpressproperty.com

Plus en détail

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable.

Dossier de Présentation DREDA. Des Racines Et Des Ailes. Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. Dossier de Présentation DREDA Des Racines Et Des Ailes Bâtir une vision d entreprise pour un avenir durable. DREDA, ambitions du projet Le projet DREDA, futurs locaux de Manutan France et centre européen

Plus en détail

Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit

Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit On peut tous y arriver! Au moins 5 fruits et légumes par jour, ça signifie au moins 5 portions

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Crépy-en-Valois 20% de produits bio

Crépy-en-Valois 20% de produits bio Crépy-en-Valois 20% de produits bio Hervé Rousseau, responsable de la cuisine centrale Présentation de la cuisine centrale Gestion directe 900 convives (maternelle, élémentaire et adultes) + les centres

Plus en détail

La Capucine 80 rue Claude Monet 27620 GIVERNY www.la-capucine.com Contacts : 02 32 51 76 67 06 63 73 03 68 contact@la-capucine.com

La Capucine 80 rue Claude Monet 27620 GIVERNY www.la-capucine.com Contacts : 02 32 51 76 67 06 63 73 03 68 contact@la-capucine.com Avec le Café-Restaurant, la Boutique d art et d artisanat, son Salon de thé et la Pépinière, La Capucine est un concept-store unique, conçu autour du thème de la nature si lié à l art et la peinture, tant

Plus en détail

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 Le 23 octobre 2012, 25 familles étaient présentes à la réunion d information et de lancement des défis. 19 défis leur

Plus en détail

Fiche de marché. Superficie. Population 1 368 000 000 (2014) Densité de la population 143 hab/km² (2014) Capitale

Fiche de marché. Superficie. Population 1 368 000 000 (2014) Densité de la population 143 hab/km² (2014) Capitale 1. Présentation générale Superficie 9.561.000 km² Population 1 368 000 000 (2014) Densité de la population 143 hab/km² (2014) Capitale Pékin Croissance du PIB 7,7% (FMI 2013) Taux d inflation 2,9 % (FMI,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

AIX-en-provence Campagne Mirabeau

AIX-en-provence Campagne Mirabeau AIX-en-provence Campagne Mirabeau Nature, Lumière, Confort... * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur Cerqual. Aix-en-Provence

Plus en détail

Kiteival festival de kite surf Ile Maurice 2010 - www.kiteivalmauritius.com Page 1 / 6

Kiteival festival de kite surf Ile Maurice 2010 - www.kiteivalmauritius.com Page 1 / 6 Kiteival festival de kite surf Ile Maurice 2010 - www.kiteivalmauritius.com Page 1 / 6 Kiteival festival de kite surf à Ile Maurice (3 ème Edition) évènement innovant! Kiteival, tout premier et unique

Plus en détail

Ensemble de maisons jumelées à. Fentange

Ensemble de maisons jumelées à. Fentange Ensemble de maisons jumelées à Fentange Ensemble de maisons jumelées à Fentange Une maison à 5 km du centre ville de Luxembourg Ce rêve pourrait se réaliser grâce à ces futures nouvelles constructions

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

Les circuits de proximité pour l approvisionnement de la restauration scolaire en Vendômois. PNA Vendômois SOMMAIRE

Les circuits de proximité pour l approvisionnement de la restauration scolaire en Vendômois. PNA Vendômois SOMMAIRE Les circuits de proximité pour l approvisionnement de la restauration scolaire en Vendômois Mai 2013 PNA Vendômois PNA VENDOMOIS Travail réalisé dans le cadre du projet PNA «Pour une restauration SAINE

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

4 CATALOGUE 2013 201

4 CATALOGUE 2013 201 CATALOGUE 2013 2014 L Esprit du lieu Authentique et révélant des saveurs exceptionnelles, la collection de l Aventure du Sucre incarne l esprit et le savoir-faire mauricien. Ainsi, au sein de notre Village

Plus en détail

La majorité des consommateurs français plébiscite l huile d olive Extra Vierge en France

La majorité des consommateurs français plébiscite l huile d olive Extra Vierge en France Communiqué de presse Panorama de la production et de la consommationde l huile d olive en France La majorité des consommateurs français plébiscite l huile d olive Extra Vierge en France Paris, le 25 mars

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Dossier d'informations précontractuel Franchise Eric Léturgie Coiffure

Dossier d'informations précontractuel Franchise Eric Léturgie Coiffure Dossier d'informations précontractuel Franchise Eric Léturgie Coiffure 1/ Préambule p.2 2/ Concept de la franchise p.2 3/ Formule de la franchise A/ Aide au démarrage p.3 B/ Gestion au quotidien p.4 C/

Plus en détail

Société d aménagement et de développement vert (SADV)

Société d aménagement et de développement vert (SADV) Société d aménagement et de développement vert (SADV) 1. PRESENTATION SADV Vocation SADV est responsable de l aménagement et du développement de projets urbains à forte visibilité dans le plan stratégique

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

Tamarina By Mauritius Boutique Hotel

Tamarina By Mauritius Boutique Hotel Tamarina By Mauritius Boutique Hotel FICHE TECHNIQUE en formule Tout inclus Tamarina Boutique Hotel 4Star Plus Royal Road Tamarin, Mauritius Tel : + 230 404 01 50 Fax : + 230 483 1804 resa@tamarina-hotel.com

Plus en détail

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan. Domaines loisir, sport et activité physique

Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan. Domaines loisir, sport et activité physique Politique de reconnaissance et de soutien aux organismes de Shawinigan Domaines loisir, sport et activité physique Programme adopté par le conseil municipal le 8 avril 2014 Dernière révision le 28 juillet

Plus en détail

Notes d allocution de Madame Ginette Bureau Présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC. Vers une gestion concertée des matières organiques

Notes d allocution de Madame Ginette Bureau Présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC. Vers une gestion concertée des matières organiques Notes d allocution de Madame Ginette Bureau Présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC Vers une gestion concertée des matières organiques à l occasion du Colloque de la Communauté métropolitaine de

Plus en détail

Maîtriser. les émissions liées aux transports touristiques

Maîtriser. les émissions liées aux transports touristiques Maîtriser les émissions liées aux transports touristiques Les enjeux liés aux déplacements touristiques Déplacements et tourisme : la place de la voiture Les déplacements en matière de tourisme représentent

Plus en détail

Chips. de pelures de pommes

Chips. de pelures de pommes Chips de pelures de pommes pelures de pommes cannelle ou sucre roux ou sucre vanillé Mélanger les épluchures de pommes à la cannelle. Les placer sur du papier sulfurisé sur une plaque. Enfourner à 150

Plus en détail

Hôtel Sugar Beach ***** - Ile Maurice

Hôtel Sugar Beach ***** - Ile Maurice Hôtel Sugar Beach ***** - Ile Maurice Hôtel Onyria Marinha ***** Restaurant Chambre Massage C est sur la côte ouest de l île Maurice, au bord d une plage de sable blanc de près d 1 km, que les grands espaces

Plus en détail

RÉSUMÉ 01 INTRODUCTION 03

RÉSUMÉ 01 INTRODUCTION 03 RÉSUMÉ Au cours des dernières années, une évolution de l intérêt humain envers l écologie et l environnement s est fait remarquer. En effet, les gens se soucient de plus en plus de leur emprunte écologique

Plus en détail

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

LUPICIA Maison de thé. Dossier Presse

LUPICIA Maison de thé. Dossier Presse LUPICIA Maison de thé Dossier Presse Une maison de thé japonaise avec des liens forts avec la France. Maison de thé japonaise Créée en 1994 à Tokyo, LUPICIA est présente au Japon ainsi qu aux Etats-Unis,

Plus en détail

Acheter à manger : un regard critique sur la consommation

Acheter à manger : un regard critique sur la consommation Pistes pour l éducation en vue d un développement durable (EDD) Poster «1024 Regards» Acheter à manger : un regard critique sur la consommation Thème : L alimentation, la consommation Niveaux : Cycle 1

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

NEWSLETTER DÉCEMBRE 2013

NEWSLETTER DÉCEMBRE 2013 NEWSLETTER DÉCEMBRE 2013 La Fondation Medine Horizons (FMH) est heureuse de vous présenter les ONG qu elle soutient cette année et l impacte de leurs projets sur la vie des bénéficiaires. Le Pont du Tamarinier

Plus en détail

GOUVERNANCE ALIMENTAIRE

GOUVERNANCE ALIMENTAIRE GOUVERNANCE ALIMENTAIRE Crédit Photo Anne-Laure Blaise, Saveurs et saisons, Collège Paul Verlaine, Denize Rémy, Bouillon de culture, Saprophytes, Horizons Nord-Pas de Calais, La voix du Nord, Vegetable.fr,

Plus en détail

2014 Plan stratégique de développement 2029

2014 Plan stratégique de développement 2029 2014 Plan stratégique de développement 2029 Version abrégée Aperçu du plan stratégique de développement notre mission page 4 nos valeurs page 5 nos principes directeurs page 7 nos chantiers stratégiques

Plus en détail

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville

nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville nouvel horizon Quartier Beauregard Une vue sur le soleil, une vue sur la ville ST MALO CAEN ST BRIEUC ICI VANNES LORIENT RENNES LE MANS NANTES Des accès proches et rapides Bus lignes 4 et 30 Métro A à

Plus en détail

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR :

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : La ministre de l enseignement

Plus en détail

Rapport de stage. Maître de stage : Florent Mas - Responsable de formation : Benoit d Aiguillon

Rapport de stage. Maître de stage : Florent Mas - Responsable de formation : Benoit d Aiguillon 2014 Rapport de stage Léa Sapolin École de Journalisme et de Communication d Aix-Marseille Direct Fleet MAI 2014 Master Communication et Contenus Numériques, Stratégie de communication 0 Maître de stage

Plus en détail

berger.ca Produisez plus rapidement. Améliorez votre qualité. Optimisez vos rendements.

berger.ca Produisez plus rapidement. Améliorez votre qualité. Optimisez vos rendements. berger.ca Produisez plus rapidement. Améliorez votre qualité. Optimisez vos rendements. Les mélanges horticoles, Berger en fait son affaire. L uniformité et la qualité du produit, la manière dont il est

Plus en détail

FRANCHISÉS LATUSCI SHOP. Préambule

FRANCHISÉS LATUSCI SHOP. Préambule ARGUMENTAIRES FRANCHISÉS SHOP Préambule Forte de ses valeurs et de son expérience, d un catalogue riche de produits d excellence et de services sur mesure, Latusci vous propose de créer un coin de France

Plus en détail

La Grande Ouche - BOUGUENAIS. Toscania. Le calme aux portes de Nantes

La Grande Ouche - BOUGUENAIS. Toscania. Le calme aux portes de Nantes La Grande Ouche - BOUGUENAIS Le calme aux portes de Nantes >> Bord de Loire Bouguenais Le calme aux por tes de Nantes BOUGUENAIS, une commune accueillante située dans la première couronne nantaise au sud

Plus en détail

C.P.I.E de Gâtine Poitevine à Coutières Tel : 05 49 69 01 44

C.P.I.E de Gâtine Poitevine à Coutières Tel : 05 49 69 01 44 LES ATELIERS Lecture de paysage Le paysage, un livre ouvert sur les spécificités d une région Observer un paysage et les éléments qui le composent Réaliser un croquis de paysage Identifier les activités

Plus en détail

un lieu incontournable de la vie étudiante!

un lieu incontournable de la vie étudiante! un lieu incontournable de la vie étudiante! Crous de Montpellier en ouvrant, en 2015, un espace multiservices au cœur du campus Triolet. Un pari audacieux s appuyant sur plusieurs mois de travaux et d

Plus en détail

8 maisons de village à Saint Clément des Baleines I L E D E R É

8 maisons de village à Saint Clément des Baleines I L E D E R É 8 maisons de village à Saint Clément des Baleines I L E D E R É Les Villageoises Sur la route du Phare, à la pointe de l île, découvrez Saint Clément des Baleines, le plus préservé des villages rhétais.

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

production certifiée prête à cuisiner Respect des normes alimentaires Respect des normes environnementales Traçabilité (GLOBALGAP et Plante Bleue)

production certifiée prête à cuisiner Respect des normes alimentaires Respect des normes environnementales Traçabilité (GLOBALGAP et Plante Bleue) production certifiée Respect des normes alimentaires Respect des normes environnementales Traçabilité (GLOBALGAP et Plante Bleue) Plantes aromatiques Prêtes à Cuisiner avec certification alimentaire et

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE

RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DU DÉVELOPPEMENT LOCAL ET DE LA DÉCENTRALISATION / ÉLÉMENTS DE MÉTHODE POUR LA PLANIFICATION LOCALE SOMMAIRE 93 93 PERMETTRE LE RENFORCEMENT DE LA DÉMOCRATIE LOCALE

Plus en détail

Structure de formation Atelier Évosanté. Bravo! Vous avez fait le premier pas afin de vous remettre en forme et de prendre en charge votre santé.

Structure de formation Atelier Évosanté. Bravo! Vous avez fait le premier pas afin de vous remettre en forme et de prendre en charge votre santé. Structure de formation Atelier Évosanté Un voyage de mille kilomètres commence toujours par un premier pas. - Lao Tseu Bravo! Vous avez fait le premier pas afin de vous remettre en forme et de prendre

Plus en détail

Coupe du Monde de Cascade de Glace. Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat

Coupe du Monde de Cascade de Glace. Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat Coupe du Monde de Cascade de Glace Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat Bonjour et bienvenue! Un accueil chaleureux qui brise la glace Suite à

Plus en détail

GUIDE. Des règles d étiquetage des produits issus de l agriculture biologique (Hors aliments pour animaux)

GUIDE. Des règles d étiquetage des produits issus de l agriculture biologique (Hors aliments pour animaux) GUIDE 1 Des règles d étiquetage des produits issus de l agriculture biologique (Hors aliments pour animaux) Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 modifié du 28 Juin 2007 Règlement (CE)

Plus en détail

1ère édition les 27-28 et 29 Août 2015. à Megève

1ère édition les 27-28 et 29 Août 2015. à Megève 1ère édition les 27-28 et 29 Août 2015 à Megève 1 ère édition Après 12 merveilleuses éditions de la Green Velvet, Swing partner s organisation est fière de vous présenter sa dernière création: La Spider

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

Le merchandising dans un commerce indépendant

Le merchandising dans un commerce indépendant Le merchandising dans un commerce indépendant CCI du Gers 24 Février 2014 www.lemoineconseil.fr Arnaud Lemoine Définition du merchandising Le bon produit > notion d assortiments Au bon endroit > notion

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À UNE SAINE ALIMENTATION ET À UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF Adoptée le 3 juin 2008

POLITIQUE RELATIVE À UNE SAINE ALIMENTATION ET À UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF Adoptée le 3 juin 2008 DOCUMENT OFFICIEL POLITIQUE RELATIVE À UNE SAINE ALIMENTATION ET À UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF Adoptée le 3 juin 2008 Amendée le 1 er juin 2010 Service des ressources éducatives www.csp.qc.ca TABLE

Plus en détail

Les astuces des chefs pour cuisiner plus écolo. madame.lefigaro.fr

Les astuces des chefs pour cuisiner plus écolo. madame.lefigaro.fr ..Et de saison. Chaque matin, les produits les plus frais arrive pour être travaillés desracines aux feuilles. Les astuces des chefs pour cuisiner plus écolo Par Lucile Escourrou I Le 01 juin 2015 l occasion

Plus en détail

DOSSIER D ENTREPRISE

DOSSIER D ENTREPRISE DOSSIER D ENTREPRISE APERITIVOS DE AÑAVIEJA, S.A. Ctra. de Añavieja Pk. 0.300 Muro C.P. 42108 Soria España Tlf.: +34 976 190080 Fax: +34 976 190081 Email: ventas@patatasdeanavieja.com artesanas@anavieja.com

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

A - Les "Techniques" de la Bonne Attitude

A - Les Techniques de la Bonne Attitude A - Les "Techniques" de la Bonne Attitude Soutenez votre enfant sans jamais intervenir durant les parties. La compétition est par nature une source de stress. C est une remise en cause personnelle,un"examen"

Plus en détail

La Maison Biloba. Un lieu de vie solidaire pour les seniors du quartier Brabant

La Maison Biloba. Un lieu de vie solidaire pour les seniors du quartier Brabant La Maison Biloba Un lieu de vie solidaire pour les seniors du quartier Brabant LE PROJET Le projet consiste à réhabiliter une grande maison avec dépendances destinée aux seniors du quartier Brabant. Dans

Plus en détail

zen L adresse zen contemporaine, au bord de l Océan Indien, pour admirer les magnifiques couchers de soleil

zen L adresse zen contemporaine, au bord de l Océan Indien, pour admirer les magnifiques couchers de soleil zen L adresse zen contemporaine, au bord de l Océan Indien, pour admirer les magnifiques couchers de soleil positionnement Situé sur le littoral nord ouest de l Ile Maurice, Récif Attitude est l adresse

Plus en détail

FICHE ACTION n 03. Restoria

FICHE ACTION n 03. Restoria FICHE ACTION n 03 Restoria ACTION GLOBALE Mise en place d une offre de restauration collective ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Intégration du handicap, charte de la diversité, formation au développement

Plus en détail

Développement durable et Agenda 21 local

Développement durable et Agenda 21 local Développement durable et Agenda 21 local La notion de développement durable est apparue en 1992 lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro. «Le développement durable est un développement qui répond aux

Plus en détail

Des jeunes pousses pour des génies en herbe!

Des jeunes pousses pour des génies en herbe! Des jeunes pousses pour des génies en herbe! Vendredi 13 et samedi 14 novembre 2015 96 boulevard Bessières 75017 Paris Apprendre, Apprendre à apprendre, Apprendre à aimer apprendre Depuis quelques années,

Plus en détail

Rapport d activités 2012-2013

Rapport d activités 2012-2013 ! Rapport d activités 2012-20 ! Table des matières Pages 3 Mot d introduction 4 Développement d un centre d interprétation de la mode éthique 5 Développement de l image de marque 6 Amélioration de la vitrine

Plus en détail

En Février 2014, Sabine & Didier Quesnel donneront naissance à La Brasserie du Théâtre AVIGNON. DOSSIER de Presse

En Février 2014, Sabine & Didier Quesnel donneront naissance à La Brasserie du Théâtre AVIGNON. DOSSIER de Presse En Février 2014, Sabine & Didier Quesnel donneront naissance à La Brasserie du Théâtre AVIGNON DOSSIER de Presse «Lors de chaque service, nous entrons en scène» Sabine Quesnel Après avoir passé les douze

Plus en détail

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents 7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents Sommaire Conseil n 1 : Soyez créatif dans la description du poste, PAS dans son

Plus en détail

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Sommaire PRÉSENTATION DE STALAVEN p. 1. Sa production, ses marchés. Chiffre d affaires 2009. Les effectifs. Des investissements

Plus en détail

Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole

Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole Allocution d Alex Ciappara Directeur, Analyses économiques Association des banquiers canadiens Prononcée devant Le Comité sénatorial

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Amélioration de la productivité et de la qualité Publication juin 2013 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

PRESENTATION TRIATHLON DE BORDEAUX EDITION 2014

PRESENTATION TRIATHLON DE BORDEAUX EDITION 2014 PRESENTATION TRIATHLON DE BORDEAUX EDITION 2014 SOMMAIRE I. PRESENTATION DE L EVENEMENT 04-06 Qu est-ce qu un Triathlon? 04 Le Triathlon de Bordeaux 05-06 // Présentation // Chiffres clés // Bilan édition

Plus en détail