Agence Conseil en communication opérationnelle Institutionnel - Digital - Audiovisuel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Agence Conseil en communication opérationnelle Institutionnel - Digital - Audiovisuel"

Transcription

1 Agence Conseil en communication opérationnelle Institutionnel - Digital - Audiovisuel

2 la communication digitale au cœur de la communication Bâtir une stratégie de communication digitale, élaborer des contenus percutants, réaliser des projets numériques, utiliser des canaux de communication émergents, manager des communautés en ligne... que d opportunités et de moyens pour interagir avec vos clients et défendre votre marque ou l e-réputation de votre entreprise. Face à ces défis, les entreprises repensent au quotidien leur relation aux consommateurs et leur communication en gérant leur image et leur marque sur le web à travers une communication d influence. C est l ère du conversationnel où la communication multi-canal se mesure en réactivité, en pertinence, en affinité et en transparence avec des.app à la pointe d une relation de plus en plus affective avec les marques à travers les communautés et réseaux sociaux. Contenu diversifié et interactivité : les canaux de communication se multiplient avec le développement du web, du marketing mobile, des réseaux sociaux, de l advergaming, du m-commerce, de la réalité augmentée, des technologies sans contact, des QR codes, du digital merchandising, du transmédia et de la télévision numérique connectée... le Rich Media prend ainsi tout son sens à travers une communicaton digitale holistique. En , la part de la communication digitale représente déjà 20 à 22 % des dépenses globales de communication ; les investissements sur Internet ont fortement progressé de + 10 % contre + 1,6 % pour les dépenses totales de communications.

3 L agence TPC propose une offre de communication transverse du traditionnel au digital pour permettre d accompagner les entreprises vers la transition numérique de leurs outils de communication : une offre globale qui fait évoluer la communication classique vers la communication digitale... mutation nécessaire pour une communication à 360. TPC vous accompagne ainsi dans la définition et la mise en oeuvre de votre stratégie digitale globale et associe ses compétences en communication et en marketing à son expertise des métiers numériques pour bâtir des solutions innovantes répondant à vos objectifs commerciaux et générer de la valeur auprès de vos cibles. L offre structurée de TPC s articule autour de 3 pôles interconnectés : 1. La production audiovisuelle 2. La communication généraliste 3. La communication digitale

4 conseil et accompagnement vers une communication digitale 1. Pôle production audiovisuelle L usage de la vidéo à des fins de communication interne comme externe se démocratise fortement dans les entreprises et certaines études évoquent qu à horizon 2015, 90 % du trafic Internet sera composé de contenu vidéo! Concevoir une vidéo c est servir un objectif de communication préalablement identifié. Qu il s agisse d une interview, d un reportage, d une vidéo pédagogique, d un film produit ou institutionnel, d une animation 3D ou en motion design, d une captation d événement ou encore d une plateforme de téléchargement, TPC vous accompagne dans sa mise en œuvre pour donner du sens à vos vidéos. TPC conçoit et réalise ainsi vos films d entreprise pour une diffusion multi-canal (web, DVD, mobile) dans un «langage audiovisuel» qui vous correspond et dans le respect de vos codes graphiques. Notre double compétence en communication corporate et digitale nous permet de vous accompagner dans l expression de vos besoins pour développer, à vos côtés, une stratégie de communication crédible, pertinente et personnalisée. Pour cela, nous apportons des expertises multiples en conseil, conception, rédaction de storyboard et de scénarisation, réalisation et post-production avec habillage musical et voix off.

5 2. Pôle communication généraliste Concevoir votre identité visuelle, ou l adapter à un nouvel environnement, et exprimer les valeurs d une marque ou d une entreprise en couleurs, en images, par divers outils de communication, sont autant de compétences expertes que nous mettons à votre disposition. Selon les objectifs à atteindre, nous imaginons tous types de supports et valorisons le contenu du message à travers : votre communication institutionnelle : identité visuelle, chartes graphiques, print, votre communication commerciale : annonces presse, aides à la vente, votre communication opérationnelle : outils promotionnels de conquête et de fidélisation, de PLV, de mise en avant sur un lieu d achat (théatralisation, concept linéaire, merchandising, Trade-Marketing... ) 3. Pôle numérique Le web et ses applications se sophistiquent un peu plus chaque jour avec un contenu emprunt d une déclinaison multi-canal, d outils sociaux, d advergaming, de ventes en ligne, d interfaces quadriplay (smartphone/tablette/ordinateur/tv connectée) pour une mobilité personnalisable, omniprésente et facilitée par l apport de la géo-localisation et de la réalité augmentée.

6 benchmark & stratégie C O N S E I L Industrie Philips Mazda Contrôle de visibilité des PLV auprès de distributeurs, création d'une charte de services et d'actions au point de vente. Agro-alimentaire Compagnie Fruitière Etude de marché sur la consommation de fruits en GMS, CHR et Catering Exofarm (Cap Tropical) Etude de la consommation de fruits et légumes exotiques/ lancement grand public Dupas Analyse concurrentielle, SWOT de la société (croisements forces, faiblesses, opportunités et menaces), détermination d un territoire d expression pour la marque. Laboratoires pharmaceutiques Ratiopharm Démarche "Capital Client" ; élaboration d une base de données de marketing opérationnel Nicorette Recommandation stratégique et accompagnement marketing sur le lancement d'une marque de sevrage tabagique. Cosmétique Rogé Cavaillès Etude d image et de notoriété de la marque auprès des pharmacies et parapharmacies Amgen Elaboration d'une stratégie pour le passage de médicaments de la réserve hospitalière en ville et d une politique commerciale adaptée aux officines.

7 Ingénierie du bâtiment Immobilier Groupe SLH Ingénierie et architecture Recherche d éléments différenciateurs de l entrepriseversussesconcurrents; conception et mise en valeur de l'identité et du territoire d expression de l entreprise. Automobile Renault Analyse des enjeux commerciaux suite à l ouverture du marché ; benchmark des contrats de distribution et des politiques trade-marketing ; recommandation stratégique. Recherche d un nom et d une signature pour un nouveau campus tertiaire à Toulouse, autour d un ensemble de bureaux, de laboratoires et de logements. Agro-alimentaire Fruidor Recommandation stratégique pour la segmentation du rayon banane avec création d'un concept linéaire pour la GMS Immobilier Spie batignolles Accompagnement stratégique sur le dossier de réponse à un appel d offres de quatre prisons Théâtre ASTP : Théâtres Privés Recommandation stratégique et accompagnement pour la mise en place d une nouvelle carte de fidélité gérée sur Internet.

8 M A R C O M identité visuelle G R O U P E M E N T S P I E B A T I G N O L E S Capital-Week Organisateur de conférences Les Ursules Cœur de ville Aménagement Urbain Llps Bureau d études techniques Hélios Groupement Appel d'offres Escale Plaisir Eco Centre Commercial Innovact Organisateur de conférence Maya Island Projet architectural à Abu Dhabi Aerospace Campus Projet architectural Mehya Melon Charentais Neta Importateur de fruits exotiques Ecam Station d emballage de fruits et légumes Nexfruits Grossiste en fruits et légumes Dupas Découpe de viande de porc Gecko fruits Importateur de fruits et légumes Exofarm Importateur de fruits exotiques Prodiva Importateur de fruits et légumes Bio Novello Raisin Sicilien L Rbio Grossiste en fruits et légumes Bio Anad ou Marque d Ananas Fruidor Bio Fruits Bio

9 Melon Charentais Bio

10 M A R C O M communication institutionnelle Propriétaire et gestionnaire du réseau férroviaire français Réseau Ferré de France Création d une plaquette institutionnelle Opérateur global du bâtiment et des travaux publics Spie Batignolles Plaquette de synthèse de réponse à un dossier d appel d offres Promoteur Immobilier Plaquette immobilier d'entreprise et fiches projets

11 10, rue du chien qui fume Paris Tel : Fax : Opérateur global du bâtiment et des travaux publics Une intervention en Partenariat Public Privé Une intervention en Partenariat Public Privé Une intervention en Partenariat Public Privé Spie Batignolles Plaquette sous forme de chemise avec fiches PARC DES EXPOSITIONS SIGNÉ EN MARS rue Victor Noir Neuilly-sur-Seine cedex Tél : Fax : NATURE DE L INTERVENTION Montage et pilotage de l offre Conception & Construction (CPI) CONSTRUCTEUR Spie batignolles nord MAÎTRE D OEUVRE Chabanne & Partenaires DÉLAI DE RÉALISATION 23 mois ANNÉE DE LIVRAISON 2012 MONTANT DES TRAVAUX 45 millions d euros HT FINANCEMENT SOCIETE GENERALE PARC DES EXPOSITIONS CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE DEXIA CLF / SOCIÉTÉ D ÉQUIPEMENT DU DOUBS Un parc des expositions joue un rôle primordial dans le développement économique et socioculturel d une ville. Celui de Châlons-en-Champagne est un exemple parfait avec ses 200 manifestations annuelles et sa foire au rayonnement national qui accueille chaque année à la fin du mois d août plus de visiteurs. Lorsque la ville de Châlons-en-Champagne a fait le choix d un partenariat public privé pour la reconstruction de son parc des expositions, c est tout naturellement que Spie batignolles immobilier, dont l ambition est d accompagner les villes dans leurs projets de développement économique, a répondu présent. 68 chemin du Moulin Carron Dardilly Tél : Fax : UN PROGRAMME À LA FOIS ORIGINAL ET AMBITIEUX Pour répondre aux attentes fortes de la ville de Châlons-en-Champagne, Spie batignolles immobilier a fédéré une équipe de partenaires de premier plan, spécialistes de ce type de projet : la Société Générale pour assurer le financement et le portage de l opération sur toute la durée du contrat et Cofely - GDF SUEZ, pour assurer l entretien, la maintenance et le renouvellement des installations, apportant ainsi à la Ville les garanties attendues de pérennité et de disponibilité de l établissement. NATURE DE L INTERVENTION Conception et réalisation d un centre de suite / hôpital de jour UNE OPÉRATION D ENVERGURE - UN PROJET ARCHITECTURAL FORT Pour ce projet d envergure le terrain dépasse les 13 hectares et le bâtiment totalise m 2 Shon la ville de Châlons-en-Champagne a fait le choix d un montage original en choisissant ellemême l architecte de l opération. Le travail de l équipe menée par Spie batignolles immobilier a donc consisté, tout en préservant et respectant l image du bâtiment telle que souhaitée par la Ville et l Architecte, à apporter et intégrer dans le projet de construction tous les éléments constitutifs d une démarche PPP aboutie dans laquelle l approche en coût global est centrale : prise en compte des contraintes de maintenance par l optimisation des installations techniques, des contraintes de l exploitation par l optimisation fonctionnelle des locaux, intégration du développement durable et enfin prise en compte des contraintes de maintien en activité de l établissement existant par un phasage maîtrisé et ambitieux des travaux. MAÎTRE D OUVRAGE Dexia CLF (emphytéote) / sedd (Société d Équipement du Doubs) MAÎTRE D OEUVRE Groupement conception / réalisation Spie batignolles et Archi-Tecture DÉLAI DE RÉALISATION 18 mois ANNÉE DE LIVRAISON 2008 MONTANT DES TRAVAUX 16,7 millions d euros HT FINANCEMENT DEXIA CENTRE DE SOINS DE SUITE "LES TILLEROYES" BESANÇON (25) Construction d un centre de soins de suite et de moyen séjour d une capacité de 150 lits et de 4 places d hôpital de jour. Pour le groupe Spie batignolles, "Les Tilleroyes" est le premier Partenariat Public Privé significatif dans le domaine de la santé. 2-4 rue Victor Noir Neuilly-sur-Seine cedex Tél : Fax : LES ENJEUX Situé dans un parc aux arbres centenaires, l ancien sanatorium, datant du début du 20 ème siècle, ne permettait plus d accueillir les malades depuis Dans le cadre du plan Hôpital 2007, le choix a été fait de faire appel au secteur privé pour financer, concevoir, construire et assurer la maintenance de ce centre. NATURE DE L INTERVENTION Montage et pilotage de l offre Conception & Construction (CPI) LE CONTEXTE Constitution d une équipe homogène et transparente pour répondre au dialogue compétitif, formée de la sedd, Dexia, Elyo et Spie batignolles. Dans un premier temps, remise d un projet "collant" strictement au programme, puis économiquement optimisé et enfin évolutif au cours du dialogue compétitif afin de s adapter aux attentes du centre de soins. CONSTRUCTEUR Spie batignolles nord MAÎTRE D OEUVRE Brossy & Associés DÉLAI DE RÉALISATION Travaux en deux phases : 28 mois ANNÉE DE LIVRAISON 2012 MONTANT DES TRAVAUX 33 millions d euros HT FINANCEMENT CFF EHPAD D HARCOURT ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES DÉPENDANTES Pour passer des locaux obsolètes de l ancien hospice à un projet pilote dans la prise en compte de la dépendance, le directeur de l EHPAD d Harcourt (Eure) a choisi le Partenariat Public Privé (PPP) avec Spie batignolles immobilier. Une solution qui permet d optimiser le budget, l exploitation, l entretien et la maintenance dans la durée. Construit en rez-de-chaussée, privilégiant la lumière naturelle et les énergies renouvelables, le nouvel établissement est beaucoup plus ambitieux qu un EHPAD classique. UN PROGRAMME À LA FOIS ORIGINAL ET AMBITIEUX Tout faire pour que les résidents du nouvel EHPAD restent en lien avec l extérieur, quelle que soit leur condition physique : telle est l idée-force du nouveau programme sur lequel a travaillé le directeur de l établissement, avec l aide d experts programmistes, de psychologues et d ergonomes. S inspirant de différentes expériences étrangères, le cahier des charges était original : les chambres en rez-de-chaussée, les salles de bains éclairées naturellement, une circulation libre et directe intérieur/extérieur, le bureau de poste du village intégré à l établissement pour créer un lien direct avec la vie alentour, plusieurs restaurants thématiques UNE ÉQUIPE IMPLIQUÉE ET À L ÉCOUTE Le dialogue compétitif instauré par le contrat de partenariat a permis à Spie batignolles immobilier, l agence d architecture Brossy & Associés et aux membres de l équipe technique et financière de parvenir en trois étapes à un projet intégrant les choix les plus judicieux dans une démarche de coût global (RT %). Chaque logement communique directement avec le parc par une loggia, pièce semi-tempérée baignée de lumière, procurant des apports solaires et une circulation d air neuf. Les unités de vie sont organisées de façon rayonnante, une véritable rue intérieure autour de laquelle s articule la vie de l établissement, comprenant restaurants, boutiques, lieu de culte, salles d animations. NOTRE INTERVENTION Spie batignolles a intégralement réalisé la phase de conception interne, puis la réalisation de l opération, grâce aux compétences de différentes filiales : Spie batignolles nord, est et sud-est. La réalisation a débuté avec une phase de démolition significative en juillet Le projet comporte un volet HQE (Haute Qualité Environnementale) avec : des panneaux solaires pour l eau chaude sanitaire, un puit canadien, un système de récupération des eaux de pluie pour un usage extérieur et de traitement du surplus de ces eaux par infiltration, conformément à l objectif zéro rejet dans le réseau public. LE PPP DONNE SA PLEINE EXPRESSION AU PROJET Avec ses m 2 en rez-de-chaussée, l EHPAD présente une surface équivalente à celle du bourg RÉSULTAT Spie batignolles a su nouer un réel partenariat avec son client mais aussi avec l équipe médicale afin de réaliser l établissement lui permettant aujourd hui de jouer un rôle essentiel dans la prise en charge des malades polypathologiques, polyhandicapés, le plus souvent âgés, dans des conditions optimales. dépasser le strict modèle coût/investissement pour raisonner sur la durée, en intégrant la maintenance dès la conception. d Harcourt! En s appuyant sur un partenariat public - privé, le directeur de l établissement a voulu Bureau d études techniques LLPS Plaquette et fiches CONSEIL ET INGÉNIERIE RESPONSABLE Jacques DUPONT Directeur commercial Organisme de Certification HQE Certivea Brochure Cabinet d'audit et de conseil ADG Création d une plaquette institutionnelle

12 M A R C O M communication institutionnelle Agro-alimentaire Mouneyrac Frères Création d une plaquette commerciale et fiches produits F Fruidor, la culture de la différence Fruidor, the culture of difference P La sélection des meilleurs producteurs naturellement! A selection of the best producers, naturally! Agro-alimentaire Commer cial Fruits Création d une plaquette commerciale et fiches produits Agro-alimentaire Fruidor Création d une plaquette commerciale et fiches produits

13 1 USA Floride Okras/Gombos 2 Méxique Limes, Mangues 3 Nicaragua Okras/Gombos 4 Pérou Mangues 5 Brésil Mangues, Avocats tropicals Limes, Papayes golden et formosa, Figues, Kakis, Gingembre, Igname 6 Sénégal Mangues 7 Mali Mangues 8 Côtes d'ivoire Mangues, Ananas cayenne lisse, Ananas extra sweet 9 Ghana Igname, Ananas extra sweet 10 Bénin Ananas cayenne lisse 11 Cameroun Ananas cayene lisse 12 Afrique du Sud Fruits de la passion, Litchis, Patates douces chaire blanche Chypre Okras Israël Mangues, Fruit de la passion, Litchis, Pithaya Thailand Malaisie Chine Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit Des saveurs uniques issues des meilleurs producteurs pour des produits de grande fraîcheur et de parfaite maturité. Agro-alimentaire Une logistique optimisée et des délais courts La qualité du service client est fortement attachée à la recherche permanente de l optimisation du transport etdelalogistiqueencherchantàraccourcirlesdélaisdelivraison. Le déchargement des bateaux s effectue selon les origines soit à Rotterdam soit à Marseille. Après un contrôle qualité de l ensemble des lots ces marchandises sont ensuite directement dispatchées par des transporteurs vers les différents marchés (de gros) de la communauté européenne. Parallèlement, des contrôles qualité sont effectués très régulièrement durant les différents stades de la production d un fruit ou légume jusqu à son transit en douane et son transport vers les grossistes Des entrepôts au cœur de Rungis La société Neta est installée en plein centre du secteur fruits et légumes du M.I.N de Rungis, où elle a aménagé un entrepôt de 750m 2 qui comprend une zone de mûrisserie et une station de conditionnement pour les mangues mûres à point ; Ces entrepôts de dernière génération en termes d hygiène et de sécurité alimentaire disposent d une capacité de traitement et d expédition de x milliers de colis par jour. Un relationnel commercial quotidien L équipe commerciale de Neta est répartie sur deux bureaux, M.I.N de Rungis (94) et M.I.N des Arnavaux à Marseille (13). Cette implantation au cœur de ces sites d affaires permet un contact personnalisé Lajournalier marque Neta : avec l ensemble des acteurs de ces marchés. De plus la structure légère de l entreprise est un gage de réactivité un gage de qualité pour ses clients ; les visites commerciales quotidiennes effectuées par nos commerciaux permettent de mieux appréhender l évolution des marchés et d offrir à la clientèle un service parfaitement adapté. pour le consommateur Lime Citron vert Neta Création d une plaquette commerciale et fiches produits intermédiaires et clients. Les études marketing montrent que les fruits et légumes exotiques bénéficient en général d une très bonne Roterdam Paris Marseille image auprès des consommateurs qui avouent sincèrement prendre du plaisir à les déguster pour certains où bien à les découvrir pour d autres. En France, ces dernières années il a été observé un changement important dans la consommation qui est devenue de plus en plus régulière pour certains fruits comme la mangue,l ananas,lapatatedouce,l offreproduitsetlesnouveauxconditionnementsfacilitantnaturellement cette évolution. Carambole, Tamarin 16 La société Neta Carambole 17 commercialise autour de sa marque des produits premium et cherche à véhiculer auprès des consommateurs des valeurs fortes comme une garantie de fraîcheur, une qualité constante tout au long de l année, Gingembre des 18 saveurs gustatives uniques, des origines et des productions identifiées grâce à une tracabilité de plus en plus présente dans cette filière. L innovation technologique au service des consommateurs Contrôle Unconditionnementnovateuraétéspécifiquementconçuetdéveloppépourmettreenvaleurcettemangue Qualité mûre à point et fournir au consommateur une information sur le fruit. Neta a ainsi créé une boîte transparente, fabriquée dans un matériau recyclable, dont l opercule est micro perforée pour faciliter les échanges gazeux entre le fruit et l extérieur ; à l intérieur du conditionnement le consommateur peut y trouver une cartonette informative sur le fruit et ses vertus gustatives. Disponibilité toute l année sur 2 origines principales : BRESIL et MEXIQUE Neta s engage au quotidien sur la qualité de ses limes et s appuie sur des partenariats établis avec ses fournisseurs depuis plus de dix ans. Marques : - Yamato et Delight pour le Brésil - Maduro, Bamba et Les Exotiques pour le Mexique La Réunion Ananas Victoria, Litchis Agro-alimentaire Prodiva Refonte logo, création d une plaquette commerciale et fiches produits Agro-alimentaire Dupas Refonte logo, plaquette institutionnelle, poster Agro-alimentaire Exofarm Refonte logo, plaquette commerciale et fiches produits

14 M A R C O M communication produit Immobilier Aerospace Campus Toulouse Création du logo, réalisation d une plaquette et d un film de présentation du projet Immobilier Saint-Etienne - Cœur de ville Dossier de présentation Immobilier La communauté d esprits et de projets d Aerospace Valley Bâtiment et travaux publics Naissance d un eco-quartier au sud de Joué-les-Tours Charte graphique, coffret de présentation du projet architectural Spie Batignolles Réponse à un dossier d appel d offres

15 Immobilier PROMO-IMMO Dossier de présentation d un centre commercial à Chaumont Immobilier Maya Island (Abu Dhabi, Emirats Arabes) : charte graphique, film et coffret de présentation du projet architectural Immobillier Dossiers de présentation de projets architecturaux

16 communication produit M A R C O M Eclairage industriel Philips Plaquette produits Organisme de Certification HQE Avec le soutien de Editos Le saviez-vous? Prouver la performance environnementale Bon à savoir Dominique Jourdain Président de l Association HQE Patrick Nossent Président de Certivéa Certivéa Brochure Démarche HQE Page 2 La priseencomptedesbesoinsdesgénérationsfuturesdevraitallerdesoi lorsqu on construit. En effet, les ouvrages que nous bâtissons sont là pour plusieurs décennies. Il est difficile d imaginer avec netteté et assurance quels seront les besoins des générations futures dans ces bâtiments. A tout le moins, nous savons qu il faut éviter de gaspiller les deniers publics dans des opérations débouchant sur des bâtiments malsains, peu agréables, peu confortables, mal insérés dans leur environnement local, mal conçus, dispendieux à entretenir et à faire fonctionner. La démarche HQE, portée par l Association, constitue une voie reconnue pour parvenir à gérer la qualité environnementale globale d une opération de construction dans de bonnes conditions. Il ne s'agit donc pas d'un label, d'une norme ou d'une réglementation mais bien d'une démarche volontaire qui doit être portée par l ensemble des acteurs de manière concertée et contribuer à la réalisation d ouvrages sains et confortables dont les impacts sur l environnement sont les plus maîtrisés possibles. Pour autant, il a paru utile à l Association, dans ce concert où chacun s autoproclame toujours plus respectueux de l environnement que le voisin, de proposer aux maitres d ouvrage une possibilité de vérifier de façon objective que les performances qu ils ont fixées en termes de qualité environnementale de leur bâtiment ont bien été respectées : c est la certification. Aboutissement de ce processus : la marque NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE existedepuisfévrier2005etestdélivréeparcertivea. Lapériodeactuelleseveutricheeninitiatives,maiségalementpleinedepossibles confusions. L objectif du présent document est donc de permettre en premier lieu de s y retrouver. Dominique Jourdain Nous vivons une période extraordinaire pour le secteur de la construction! Il ne se passe pas un jour sans que le développement durable, la performance énergétique, le respect de l environnement ne soient évoqués dans l actualité. Cela suscite bon nombre d initiatives, de création de chartes, de labels, Dans ce concert, le bâtiment semble être le bon élève de la classe, mais ne risquet-on pas de tomber dans les travers de la surenchère de la déclaration sans preuve ou n allons-nous pas trop vite pour l ensemble de la chaîne des acteurs de la construction? La nécessité de capitaliser, de progresser grâce aux retours d expériences, de former les acteurs à ces nouveaux enjeux, passe vraisemblablement par la mise en place d outils de valorisation des performances crédibles permettant une montée enpuissancedessavoirs-faireetunevalidationdessolutionsetdescompétences. Certivéa s attache donc dans ce contexte à proposer aux acteurs de la construction des certifications qui sont autant d outils mis à disposition de ceux qui souhaitent progresser et prouver leur savoir faire et leur performance. Voici quelques éléments marquants : près de 700 opérations de certification NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE, intégration des labels de haute performance énergétique de HPE 2005 à BBC EFFINERGIE, extension sur les champs du commerce, de la logistique, de l hôtellerie, de l exploitation, lancement d un réseau d échanges etdecoopérationinternationalvisantàdévelopperàcourtterme desindicateurs environnementaux communs, et à plus long terme un tronc commun mondial pour l évaluation de la qualité environnementale. Patrick Nossent Page 3 Page 6 Les atouts de la certification LacertificationNFBâtimentsTertiaires DémarcheHQE permet : -deprouverpardesauditsindépendantslesperformancesenvironnementales dont celles énergétiques d une opération de construction ou de réhabilitation lourde -debénéficierd accèsprivilégiésaufoncieretàdesfinancements - de valoriser et de communiquer les bonnes pratiques au travers delamarquenfbâtimentstertiaires DémarcheHQE. UNE APPROCHE MULTI-CRITÈRES UNIQUE AU MONDE : LE PROFIL DE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE (QEB) La certification s appuie sur un référentiel technique établi à partir de la Démarche HQE qui permet une approche environnementale multicritères (éco-construction, éco-gestion, santé, confort). Cette approche multicritères conduit le maître d ouvrage à définir et à justifier son objectif de qualité environnementale qui se traduit par un profil de performances environnementales. Les objectifs de l opération sont fixés dans le SMO (Système demanagementdel Opération).LeSMOestàmettreenplacepourchaqueopération. Il fonctionne comme un outil de gestion documentaire (fixation des objectifs, hiérarchisation du profil, analyse de site, attentes et besoins des parties intéressées, traçabilité, gestion documentaires, contractualisation,.) PROFIL ENVIRONNEMENTAL MINIMUM SELON LES 14 CIBLES QEB 3cibles au moins Trés performant 4cibles au moins Performant Accord-cadre aménageurs Onze accords de partenariats ont été conclus ou sont en cours de conclusion avec des collectivités ou aménageurs (SEM) : SEMAPA, SEINE ARCHE,SEMAVIP,Rouen Seine Aménagement, SEM VAL DE SEINE, Ces accords renforcent notamment les conditions d accès au foncier par le respect d exigences locales et de certification vérifiées par Certivéa. Les droits à bâtir, en général, sont subordonnés à l obtention de la certification. La certificationfonctionnedanscecascommeunmodedepreuvepourles collectivités et aménageurs. Financements et Assurances DEXIA Crédit Local de France, la Caisse des Dépôts et Consignations, SOGEBAIL (Société Générale) et GENERALI réservent des conditions de financements ou d assurance spécifiques pour les opérations certifiées. En savoir plus A consulter et télécharger sur le site de Certivéa dans la rubrique Certification : la liste des opérations certifiées avec leurs profils. Page 7 L ASSOCIATION HQE, SES MISSIONS démarche HQE, en particulier par la formation, Créée en 1996 et reconnue d utilité la certification et les centres de ressources. publique en 2004, l Association HQE apourbutdefédérerlesacteursdu Elle a pour chantiers programmés à partir bâtiment pour développer la qualité de 2009 notamment : environnementale des bâtiments de manière -L existence d un retour d expérience sur cohérente et concertée. L Association est un lieu les ouvrages HQE existants d échanges, d information, de formation et -Des propositions sur l éco-conditionnalité d actions. Elle met en réseau les compétences et pour la démarche HQE les expériences des membres au service des -Une réflexion pour adapter le vocabulaire projets individuels et collectifs. et les référentiels de la démarche HQE àdenouvellesattentescommeles L Association HQE a deux missions essentielles : questions de mobilité ou de Créer, approfondir et faire progresser la démarche biodiversité à l échelle du bâtiment. HQE, en fournissant aux acteurs du bâtiment des référentiels et des méthodes opérationnelles, En savoir plus : Assurer la promotion et la reconnaissance de la SON RÔLE, SES MISSIONS Certivéa est une filiale du Groupe CSTB qui accompagne, par la certification, les démarches d'amélioration de la performance des acteurs de la filière construction dans toutes ses dimensions : managériale, satisfaction client, performances technique et environnementale. Certivéa est mobilisée autour des enjeux de la qualité environnementale des bâtiments (avec la certification NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE ), les processus opérationnels des architectes (MPRO Architecte), des promoteurs-constructeurs (QUALIPROM) et des maîtres d'ouvrages locatifs (QUALIMO). NF Etudes Thermiques et CSTB Compétences sont venus compléter en 2007 les certifications proposées par Certivéa aux acteurs. Certivéa est mandatée par AFNOR Certification et accréditée par le Comité Français d Accréditation (COFRAC) pour la marque NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE sous le n et est également conventionnée au sens de l arrêté du 8 mai 2007, ce qui lui permet de délivrer, dans le cadre d une opération certifiée, les labels règlementaires de performance énergétique ainsi que la marque EFFINERGIE. En savoir plus : Base Le respect des exigences du référentiel et des justifications d atteinte d objectifs par le maître d ouvrage pour les 14 cibles de la Démarche HQE sont vérifiés par un auditeur mandaté par Certivea à trois moments de l opération : programme (avant APS)/conception (entre DCE et marchés signés)/réalisation (livraison). L auditeur qualifié émet après chaque audit un rapport d audit destiné au maître d ouvrage. Ce rapport permet à celui-ci d apprécier sa capacité à atteindre les exigences du référentiel et son objectif environnemental.

17 10 BMW FRANCE SERVICE BMW FRANCE SERVICE MINI SERVICE MINI SERVICE 23 septembre *Pour rappel, 140 g/km de CO 2 correspondent à une consommation moyenne de 5,2 l/100 km pour les modèles diesel et 5,8 l/100 km pour les modèles essence. 100 HC+Nox (%) HCNox (%) euro 0 euro1 euro 2 euro 3 euro % HC+Nox - 93 % HC et Nox septembre euro 0 euro1 euro 2euro 3 euro septembre septembre Constructeur Automobile BMW Brochure Réseau Commercial BMW Group France SERVICE INFORMATIONS, COMMENTAIRES, CONSEILS PRATIQUES DES SERVICES A LA CLIENTÈLE INFORMATIONS, COMMENTAIRES, CONSEILS PRATIQUES DES SERVICES A LA CLIENTÈLE 55 Octobre 07 Mondial Assistance la mobilité en toutes circonstances! Du nouveau pour la gamme Série 6 NouvelleSérie 6 LagammeSérie6gagneenattraitetpourla première fois, reçoit une motorisation Diesel équipant déjà d autres modèles de la gamme. Sous le capot des 635d Coupé et Cabriolet, le sixcylindresenlignede3,0litres,à suralimentation étagée Variable Twin Turbo fournit 286 ch. La consommation moyenne de la nouvelle motorisation est de 6,9 litres aux 100 kilomètres pour le coupé et de 7,2 litres pour le cabriolet. Bénéficiant elle aussi de techniques d entraînement innovantes,lanouvellebmw630iestpropulsée parun six-cylindres en ligne de 200 kw/272 ch, à injection directe d essence fonctionnant en mélange pauvre, dont la consommation est de 7,9 litres aux 100 kilomètres pour le coupé, de 8,3 litres pour le cabriolet. Ces modifications s accompagnent d un design extérieur retouché, d un enrichissement de l équipement, et de la mise en œuvre de nouvelles technologies sur le train roulant et les systèmes d aide à la conduite. Gamme X La technologiebmwefficientdynamicsfait son entrée sur les X5 et X3. Le 3 litres diesel à suralimentation étagée Variable Twin Turbo de 286 ch, équipe pour la première foislebmwx5.commelesautresversions dubmwx5,lenouveaubmwx53.0sdest doté du système de récupération de l énergie de freinage et d autres mesures accroissant l efficacité qui entraînent une nette réduction des consommations et des émissions. Ainsi,leBMWX53.0dannonceuneconsommation moyenne réduite de 7 pour cent à 8,1 l/100 km. De son côté, le X3 se dote du 4cylindres177ch. Série 5 LaBMW520daccèdedésormaisàlanouvelle évolution du 4 cylindres délivrant 177 ch grâce à laconceptionnouvelledublocmoteurenalliage d'aluminium, à turbocompresseur de suralimentation et à injection à rampe commune de troisième génération. LeX6, le premier 4 x 4 coupé Après avoirinitiélemarchédusportsactivity Vehicle en lançant le X5 en 1999, BMW continue de déflorer de nouveaux segments. ToujoursdanslagammeX,BMWaprésenté àfrancfortlepremiersportsactivitycoupé. Baptisé X6, ce véhicule symbolise l offensive produits de la marque. Equipé du système de transmissionintégraleintelligentbmwxdrive ainsi que du nouveau système d'aide à la conduite DynamicPerformanceControl, lex6 fera son apparition en série en Le X6 a servi de base à la démonstration des recherchesdebmwenmatièred hybridation. Développé conjointement par le BMW Group, DaimlerChrysler et General Motors, la technologie hybride permettra une interaction encore plus approfondie entre énergie NouvelleBMW M3 Parée pour conforter le succès de ses devancières, la nouvelle M3 franchit un nouveau palieren se dotant d unv8 hautes performances héritant de l expertise acquise par les ingénieursdebmwmgmbhaveclev10s85. D une cylindrée de 4 litres, ce nouveau V8 délivre 420 ch et 400 Nm de couple. Fruit d un travail de conception entièrement indépendant dans le domaine du design comme dans le domaine des technologies d entraînement et du train roulant, la nouvelle version de ce best-seller concentre la philosophiedelasociétébmwmgmbh.faisant appel à la construction légère intelligente, la M3 hériteainsidutoitencarboneapparu pour la première fois en série sur la M3 CSL de mécanique et électrique. Le système est composé d une transmission active et d un stockage énergétique intelligent. Avec cette technologie, il sera encore possible de gagner en efficacité, que ce soit dans le trafic ou lors des déplacements plus longs. En outre, une deuxième collaboration entre BMWetDaimlerChrysleravulejourpour inciter le développement de la technologie hybride dans le segment haut de gamme. Enfin,àpluslongterme,leBMWGroup s engage pour l utilisation de l hydrogène comme source d énergie majeure dans le mondeautomobile.labmwhydrogen7 dotée d une mécanique à combustion interne traditionnelle utilisant l hydrogène comme carburant principal affiche une production de CO2 del ordrede5g/km donneunaperçu deseffortsdebmwpourmaintenirlamobilitéàsonmeilleurniveau. L interaction entre énergie mécanique etélectriqueavec le nouveaux6 >MINIAUSALON DE LYON L absence du Mondial de l Automobile les années impaires profite au salon de Lyon qui tient le rôle de Salon de l Auto français. Du 6 au 14 octobre, MINI était bien sûr au rendez-vous pour présenter les modèles de la gammeet vendrelesproduitsdérivés et les accessoires MINI. >CROCHET D ATTELAGE MINI >FORFAITSMINI EN LIGNE La mise en ligne des Forfaits d Entretien Easy MINI s inscrit dans la politique d amélioration de la qualité du service et de la transparence des prix offerte au client. Destinés à simplifier la vie des possesseurs de MIIN, les Forfaits Easy MINI lancés en novembre 2006 sous forme de brochure papier sont désormais consultables sur le site MINI.fr. Dés début 2008, vous recevrez la circulaire des nouveaux forfaits Easy MINI pour l intégration des nouveaux tarifs concessionnaires et de nos deux nouveaux modèles R56 et R55. Tracter une moto ou un jet ski avec sa MINI n est plus un problème. MINI France propose en accessoire un crochet d attelage homologué pour les R50, R52 et R56, sauf Cooper S (MINI R55 Clubman à l étude). >MINIAPRÈS-VENTE C est un vaste chantier. Marque à part entière, MINI qui dispose d un parc de véhicules en France a décidé de renforcer sa visibilité chez les distributeurs BMW Group en créant un espace de réception SAV identifié aux couleurs MINI. Le déploiement de ce dispositif sera échelonné dans le temps. D ici à fin 2007, un distributeur par district disposera d une zone d accueil MINI. Portant les valeurs de la marque, cet espace sera agrémenté de PLV et de plaques de décor de toit. En corollaire de la décision d avoir une zone MINI Après-Vente, le réceptionnaire sera spécialisé MINI et clairement identifiable à ses vêtements MINI. Une fois de plus, MINI met les moyens en œuvre pour poursuivre la success story en améliorant la qualité des prestations délivrées aux clients. >LOTDEBORDMINI Nous vous rappelons que MINI profited unehaltedesvéhiculesauhavre pour installer un certain nombre de documents dans les boîtes à gants des VN avant leur livraison aux distributeurs. Le lotdebordcomprendledépliant tarif MINI, les brochures Contrat d Entretien MINI ZEN IT et MINI Mobile Care, un porte vignette assurance autocollant pour pare-brise, une liste du réseau MINI (distributeurs et réparateurs agréés) avec adresse et téléphone. Il est toutefois recommandé de vérifier qu aucun document n a été oublié avant la livraison des VN à leurs propriétaires. Rendez-vous sur Extranet MINI/SAV pour obtenir les références. >UNTOURNANTSTRATÉGIQUEPOURMINIAVECLEMINICLUBMAN Plus qu une nouveauté, le MINI Clubman marque une véritable révolution dans le paysage automobile français. Son concept inédit de shooting brake (proche de celui d un break de chasse) propose une architecture inédite qui en fait un véhicule sans concurrent direct. Avec ce nouveau modèle, la marque MINI prend un tournant stratégique et indique clairement sa volonté d explorer de nouveaux segments de marché. Lancé le 8 novembre prochain, le MINI Clubman emprunte la grande majorité de ses caractéristiques techniques à la MINI R56. Il sera disponible en trois motorisations, deux quatre cylindres essence de 120 et 175 ch et un quatre cylindres Diesel de 110 ch. Il bénéficie également des récentes innovations techniques du mois d août dernier, qui lui permettent d afficher des valeurs de consommation et des taux d émissions de CO2 particulièrement favorables pour un véhicule de cette catégorie. Le MINI Clubman capitalise sur les points forts qui ont fait le succès de la MINI R56 : design unique, go-kart-feeling, nombreuses possibilités de personnalisation. Il se positionne néanmoins comme un modèle au design absolu et exclusif, et apparaît comme le membre extraverti de la famille MINI. Organisateur de conférences IT Agro-alimentaire Capital Week Création d une plaquette auditeurs Fruidor Plaquette Linéaire Segmentation Banane Comité des Constructeurs La lettre d information DU COMITÉ DES CONSTRUCTEURS FRANÇAIS D AUTOMOBILES L automobile, moteur de progrès HORS-SÉRIE Sept/Oct ENVIRONNEMENT CCFA Brochure mensuelle MOBILITÉ ALORS QUE LA VOITURE PROPRE EST UNE RÉALITÉ Les constructeurs français face au défi du CO2 Hausse des carburants, conscience collective, la voiture aujourd hui se doit d être plus propre, moins consommatrice d énergie. Face à ce constat, les constructeurs français commercialisent des modèles au bilan énergétique favorable et ne cessent de travailler sur différentes solutions, de l hybride aux biocarburants en passant par le GNV et dans un futur plus ou moins proche, l hydrogène. E ncore à l état de prototype, voire de vœux pieux, il y a quelques années, les voitures dites propres sont aujourd hui une réalité. Mais qu entendt-on derrière ce terme? De quel type de pollution parle-t-on? Des émissions de polluants locaux ou celles des gaz dit à effet de serre, comme le CO 2?Siles émissions de polluants réglementés ou non, dangereux pour la santé et l environnement, comme les hydrocarbures (HC), les oxydes d azote (NOx), le monoxyde de carbone (CO), le soufre (SO 2), les particules, etc, ont diminué de façon considérable (cf. encadré p.11), la réduction des émissions de CO 2, fortement suspectées d être responsables du De nombreux progrès très importants acteurs des transports réagissent. réchauffement climatique, est une priorité. Pour avoir une meilleure compré- des normes et aux réponses technolo- ont déjà été réalisés grâce à la sévérité hension de la pollution, il faut avoir une giques des constructeurs d automobiles vision globale, appelée du puits à la (cf. encadré p.11). Il convient de considérer dorénavant que les véhicules roue (cf. encadré p. 14). Cette notion prend en compte la quantité de CO 2 actuels répondant aux normes euro 4 émis pour produire l énergie nécessaire sont des véhicules propres. pour le déplacement du véhicule. Face à l augmentation de la demande LA BATAILLE DU GRAMME énergétique des transports qui, selon les La bataille est donc désormais à mener experts, doit augmenter de 60 % d ici sur un autre front. Celui de la réduction 2030 (avec un parc automobile mondial des émissions de CO 2. La Commission qui doit doubler en 2020), les différents européenne a demandé aux construc- teurs d automobiles de réduire les émissions de CO 2 de l ensemble de leur gamme à une moyenne de 140 g/km d ici 2008* et de 120 g/km en Selon une enquête de l ADEME (Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie), les deux constructeurs français PSA Peugeot-Citroën et Renault sont très bien placés : la valeur moyenne des émissions de CO 2, calculée sur l ensemble des modèles de leur gamme, est de 145 g/km contre 152 g/km pour tous les véhicules vendus en France. Entre 2000 et 2005, le marché a profondément évolué. Sur un marché moyen de 2,1 millions de véhicules par an, le nombre de véhicules émettant moins de 140 g/km de CO 2 aaugmentéd undemimillion,ce qui représente un quart du marché annuel, alors que les ventes de modèles émettant plus de 140 g/km baissaient dans les mêmes proportions. Derrière ces bons résultats, se cache une réalité beaucoup plus complexe que l on pourrait appeler la bataille du gramme. Car l ADEME a montré que sur ces cinq dernières années, le gain moyen enregis- Les émissions polluantes des transports ne cessent de diminuer Depuis la mise en place de la norme antipollution euro qui fixe les émissions de certains polluants, la part des transports routiers dans la pollution de l airs estconsidérablementréduitemalgréuneaugmentationdutrafic. De 1994 à 2004, la part des transports routiers dans la pollution de l air n a cessé de diminuer en France. A titre d exemple, sur un indice 100, les émissions de monoxyde de carbone (CO) qui représentaient plus de la moitié des émissions en 1994 n étaient plus en 2004 que d un tiers. Cette baisse générale est lisible également sur les autres polluants. La quasi-suppression du soufre dans les carburants a rendu les émissions de ce polluant négligeables. Ces excellents résultats sont dus aux différentes réglementations entrées en vigueur sur les émissions polluantes. Connues sous le nom euro depuis 1990, elles ont permis au niveau européen de réduire les émissions d hydrocarbure (HC) et d oxydes d azotes (NOx) de 88 % pour les véhicules particuliers diesel et de 93 % pour les modèles essence. Le constat est le même pour les poids lourds : les particules ont diminué de 86 %. Conclusion : les véhicules de 2005 polluent en moyenne dix fois moins que ceux de L EFFICACITÉ DU FILTRE À PARTICULES Les constructeurs d automobiles et de poids lourds ont vu leurs efforts récompensés. La mise en place du pot catalytique, sur les moteurs essence des véhicules particuliers, puis diesel en 1997, a permis de réduire considérablement le CO, les NOx et les COV (composés organiques volatiles). Les émissions de particules fines, liées aux moteurs diesel, sont sur le point d être maîtrisées, grâce àlagénéralisationdufiltreàparticules.sonefficacitéesttotalequasiment,de sorte que sous certaines conditions, la charge en particules des gaz d échappement peut être inférieure à l air ambiant. Sur les poids lourds, les constructeurs ont développé une technologie post-traitement, appelée la réduction catalytique sélective dé-nox. Prochainement disponible sur les véhicules neufs, cette technologie traite les oxydes d azote par urée, ce qui permet de les réduire de 60 %. Le travail des constructeurs ne s arrête pas là. Ces derniers développent et testent des stratégies de combustion et de contrôle moteur, via la gestion électronique, afin d accroître le rendement des motorisations tout en baissant la consommation et en réduisant encore la pollution. Le législateur souhaite poursuivre dans la réduction des émissions polluantes avec une division par deux à l horizon Compte tenu des faibles niveaux ainsi obtenus, rendre encore plus sévères les normes d émissions n a u r a cependant qu une inci- VP DIESEL VP ESSENCE Sources : CCFA, Commission européenne SELON JEAN POULIT Réduire la mobilité, En ce début de XXI e siècle, les déplacements de la population ont-ils évolué? Aussi surprenant que cela puisse paraître, depuis que des enquêtes de transport existent, c'est-à-dire depuis plusieurs décennies, on constate que le nombre de déplacements effectués quotidiennement par une personne est stable : en moyenne 3,5 déplacements motorisés ou à pied. Le temps consacré à ces déplacements est stable lui aussi : une heure et demie par jour. Par contre, on va aujourd hui beaucoup plus loin qu hier. La portée des déplacements augmente avec les performances des modes de transport. En quoi cela change-t-il nos modes de vie? En couvrant des territoires plus vastes dans des temps de déplacement qui ne varient pas, l homme accède à des choix de destinations plus variés. Il peut trouver un meilleur travail, qui correspond davantage à ses compétences, mieux rémunéré, fréquenter de meilleures c est bloquer la croissance économique écoles pour sa formation, accéder à des hôpitaux plus performants pour se soigner, disposer de zones de chalandises plus vastes pour satisfaire ses besoins, accéder à davantage d espaces naturels, etc. Tous ces déplacements créent ainsi de la valeur, qu elle soit économique ou de bien-être. Al inverse,lorsquel onréduitoul on entrave les déplacements des individus, on réduit la richesse du pays ou on en limite la progression. Pour vous, la mobilité est donc source de création de richesse Oui. Réduire la mobilité, c est bloquer la croissance économique. Un exemple? La région Ile-de-France a traditionnellement un taux de chômage inférieur de deux points à la moyenne nationale. Or depuis quinze ans, l écart se réduit. J y vois une relation avec l absence de réalisation de grandes infrastructures de transport, notamment en grande couronne, qui reçoit l essentiel de l urbanisation nouvelle. Mais les déplacements ont un coût Ce coût est sensiblement inférieur à l utilité que vous retirez de votre déplacement, environ le tiers. Il comporte la valorisation du temps que vous consacrez pour vous déplacer et l argent que vous dépensez. Il est toujours le même depuis vingt-cinq ans, quel que soit le mode de transport et le niveau de rémunération. Dans le cadre des déplacements domicile-travail, l heure de transport correspond à la valeur d une heure travaillée, dont les deux tiers s appliquent à la valorisation du temps passé en transport et un tiers aux dépenses monétaires effectuées telles que carburant, amortissement du véhicule, prix du billet. Si je facilite les déplacements de la population, j augmente les territoires commodément accessibles. Je crée ainsi de la richesse, sans que le coût et le temps des déplacements changent. Un exemple? Prenons le dernier maillon de l autoroute Francilienne, l A104, situé à l ouest de la région parisienne, entre Cergy-Pontoise CARRIÈRE et l A13 à Orgeval. Le coût de la construction de cette voie est estimé à Jean Poulit : inventeur de Bison Futé et de la Chasse au 1,33 milliard d euros. La création de Gaspi dans les années 70. Directeur général de Ville Nouvelle, Préfet, Directeur régional de l Equipement de l Ile-de-France, valeur s élève, quant à elle, à 453 millions il a participé à la création de Marne-la-Vallée et à la politique d euros annuels. Le retour sur investissement se fait donc en moins de trois ans, des transports de la Région Ile-de-France. soit un taux de rentabilité de 34 %! Certains opposants Comparaison et évolution des déplacements sur le territoire avancent que ce tronçon a national des individus avec les différents modes de transport un coûtenvironnemental important La voie permet en réalité de réduire les Transports aériens accidents et les nuisances phoniques sur ,6 % la N184 parallèle, qu elle allège. Il y a donc également amélioration de ,9 % l environnement. L ouvrage nouveau, parfaitement intégré, n apporte pas luimême de nuisances. Mais, pour cela, il ,5 % faut pouvoir réaliser un ouvrage de qualité totale, donc coûteux. Si on ne raison- Autobus/autocars ,8 % ne que sur les coûts, on est bloqué. Si on tient compte de la création de valeur, ,4 % tout change car un ouvrage coûteux et parfaitement intégré est également très ,0 % rentable lorsqu il dessert des zones où les hommes sont nombreux. J appelle cela Transports en commun ferrés le cercle vertueux. En permettant aux gens de se déplacer plus facilement, je ,4 % crée de la valeur, dont je consacre une ,6 % partie significative à lutter contre les nuisances ,3 % Quel rôle joue l automobile? Voiture Il est essentiel dans les zones de moyennes et faibles densités, en périphérie des ,2 % grandes métropoles ainsi que dans les zones rurales. L automobile permet, dans ,1 % ces zones, de créer une quantité impressionnante de valeur, source de vitalité 83,2 % 2005 économique et d emplois durables. Évolution de la mobilité dans les grandes agglomérations françaises BORDEAUX GRENOBLE LILLE LYON MARSEILLE ILE-DE-FRANCE Année Voiture 50 % 67 % 38 % 53 % 42 % 61 % 38% 53 % 33 % 55 % 32 % 45 % Transports collectifs 9% 6% 9% 13 % 7% 7% 11 % 14 % 9% 11 % 20 % 19 % Marche à pied 28 % 20 % 41 % 30 % 38 % 29 % 46 % 31 % 52 % 32 % 42 % 34 % Vélo et 2 roues motorisés 11 % 4% 11 % 3% 12 % 3% 6% 1% 5% 2% 5% 2% Nb de déplacements/jour 2,83 3,58 4,04 4,03 2,68 3,99 3,45 3,63 3,43 3,25 3,13 3,42 Source : Ministère des Transports, de l Equipement, du Tourisme et de la Mer (MTETM/SESP) Sources : Certu, Enquêtes ménages déplacements

18 M A R C O M salon - plv - trade marketing Dupas Totems salon professionnel Personnalisation de véhicules Assurance & Spectacle Bâche de stand Spie Batignolles Bâche de stand format 2,5 m x 4 m PARC DES EXPOSITIONS CENTRE DE SOINS DE SUITE E.H.P.A.D. HARCOURT CONCESSION DE L A88 CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE BESANÇON EURE NORMANDIE AMÉNAGEMENT DE LA ROCADE RÉORGANISATION DE LA MONTÉE CONCESSION AUTOROUTE A 63 TROIS CENTRES AQUATIQUES NORD OUEST DE TARBES DU PUY DE DÔME AQUITAINE BASSIN D ARCACHON SUD Spie batignolles Panneau AO

19 Fruidor Bananes Leaflet consommateur et porte leaflets Fruidor Opération Farandole des bananes en GMS Affichettes Fruidor - BGM Concept Linéaire Segmentation Banane Fruidor Stand salon Fruit Logistica Berlin 12

20 salon - plv - trade marketing M A R C O M Coscas-Audition Système d'affichage vitrine avec visuels interchangeables Neta Affichette magasin circuit traditionnel Une viande de qualité supérieure, garantie par une filière porcine autour de votre région Ile-de-France! Dupas Affichette magasin circuit traditionnel Une viande tendre et savoureuse, grâce à une alimentation à base de céréales et de graine de lin riche en oméga 3. Des entreprises (abattage, découpe, transformation) signataires de la charte Talents d Ile de France et respectueuses d une démarche d excellence. Association de Promotion du Porc Francilin

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

>I En savoir plus I Développement durable

>I En savoir plus I Développement durable g Qu est ce que c est? 1987 Rapport Brundtland Commission des Nations Unies sur l Environnement et le Développement «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE. www.nf-oec.fr DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011

NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE. www.nf-oec.fr DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011 NOUVEAU! POUR LE MOBILIER DE BUREAU, LE CHOIX DE L EXCELLENCE DOSSIER PRESSE 14 OCTOBRE 2011 www.nf-oec.fr CONTACT PRESSE : Laure Morandeau / Agence Gulfstream Communication lmorandeau@gs-com.fr Tel. :

Plus en détail

Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation

Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation Solution Web pour l hôtellerie par MMCréation 15 ans d expertise auprès des chaînes hôtelières Une équipe multidisciplinaire Des références reconnues dans le secteur hôtelier De nombreuses récompenses

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

Agence de Marketing Affinitaire Full Services

Agence de Marketing Affinitaire Full Services Agence de Marketing Affinitaire Full Services «Art d orchestrer des actions pour atteindre un objectif» NOTRE CREDO : Respecter vos valeurs et vous délivrer un plan stratégique à même de satisfaire à minima

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

6 RÉUSSIR SA COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE

6 RÉUSSIR SA COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE 6 MODULES DE FORMATION MARKETING COMMUNICATION EXPERTS COMPTABLES 1 DÉFINISSEZ L IDENTITÉ & LE POSITIONNEMENT DE VOTRE CABINET 4 INITIEZ UNE COMMUNICATION ON-LINE PERFORMANTE (SITE WEB, E- NEWSLETTER )

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

France GBC. Green Building Week

France GBC. Green Building Week Green Building Week 21 au 27 septembre 2015 Dossier de participation Contact : Sabine de Pellegars-Malhortie sdepellegars@francegbc.fr SOMMAIRE 1- La Green Building Week du 21 au 27 septembre 2015 2- Quelles

Plus en détail

Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange.

Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange. Filtres à particules diesel (FAP) La qualité des pièces d origine, la formation et l assistance technique au service du marché de la rechange. Des dispositifs antipollution pour un futur plus écologique

Plus en détail

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Liste des études de cas XI Liste des tableaux et des figures XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Décembre 2009

Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Décembre 2009 Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Décembre 2009 1 Internet au service de l immobilier 1. Le Groupe Acheter-Louer.fr 1. Chiffres clés : une crise immobilière qui impacte les résultats 1. Une structure

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

MANUEL SMI (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) Politique QSE

MANUEL SMI (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) Politique QSE Page 1 sur 10 Politique QSE Plaçant le respect du client, de la sécurité et de l environnement au cœur de ses préoccupations, la Régie Départementales des Transports des l Ain (RDTA) a volontairement entrepris,

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE TERRITOIRE DE LA CÔTE OUEST

CONFÉRENCE DE PRESSE TERRITOIRE DE LA CÔTE OUEST CONFÉRENCE DE PRESSE TERRITOIRE DE LA CÔTE OUEST Jeudi 28 mai 2015 PRÉSENTATION DES NOUVEAUX BUS DU RÉSEAU KAR'OUEST PRÉSENTATION DE LA CARTE DE VIE QUOTIDIENNE Sommaire Communiqué de presse..page 3 11

Plus en détail

Notre engagement qualité. ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère. développer la qualité de vie

Notre engagement qualité. ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère. développer la qualité de vie Notre engagement qualité ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère développer la qualité de vie Notre engagement qualité... p. 2 Notre politique qualité globale... p. 4 Notre système de

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Commission Climat - Energie Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Ordre du jour Présentation des membres : tour de table Rôle et du fonctionnement de la commission Plan Climat Energie Territorial

Plus en détail

Gamme de Logiciels Interactifs Develter

Gamme de Logiciels Interactifs Develter Gamme de Logiciels Interactifs Develter Cours interactifs selon le Concept DEVELTER Cours interactifs de Sensibilisations à la Sécurité Routière Cours interactifs de Sécurité Routière Cours interactifs

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

Canon Business Services. Gestion des impressions

Canon Business Services. Gestion des impressions Canon Business Services Gestion des impressions 2 Gestion des impressions Aperçu du marché Le saviez-vous? Selon une étude IDC réalisée en 2012, la dépense globale en marketing et communication ne progressera

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible

DOSSIER DE PRESSE. saintronic. rendre le complexe accessible DOSSIER DE PRESSE saintronic SOMMAIRE Saintronic, la mobilité verte 1 2 3 4 5 LES NOUVELLES BORNES SAINTRONIC, INTELLIGENTES ET CONNECTÉES ELECTROMOBILISONS-NOUS! SAINTRONIC, 40 ANS DE PERFORMANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie.

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. la laine de roche pourquoi La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. La démarche HQE permet de réduire la consommation

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Corinne MERCADIE Direction Qualité Responsable Environnement Emballages cmercadie@groupe-casino.fr Gabrielle ADAM Direction Qualité

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001.

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. Décollez avec l ISO 50001 et BSI. Notre expertise peut transformer votre organisation. Depuis

Plus en détail

GREEN GLOBE : Certification Internationale du Tourisme Durable. www.greenglobe.com

GREEN GLOBE : Certification Internationale du Tourisme Durable. www.greenglobe.com GREEN GLOBE : Certification Internationale du Tourisme Durable www.greenglobe.com 1 A propos de FTC ECONOMIE DURABLE ENVIRONNEMENT HUMAIN ET SOCIAL FRANCOIS TOURISME CONSULTANTS Société de conseil et de

Plus en détail

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France

DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Résidences Services Seniors DOMITYS exporte son modèle et renforce sa présence en France Paris, le 11 avril 2014 Le groupe DOMITYS, leader des Résidences Services Seniors Nouvelle Génération, est le premier

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence Hybrid Air Une solution innovante full hybride essence 22 janvier 2013 Hybrid Air Une solution innovante «full hybride» essence Une étape clé vers la voiture 2l/100 km à l horizon 2020 I. Une rupture technologique

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com

DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com DOSSIER Du Salon africain du Web et de L intelligence économique www.saawie.com 1 La 1 ère Edition du Salon du Web et de l Intelligence Economique, c est : Un RDV pour analyser l impact du Web sur l économie

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS?

PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS? PIMENT AND CO, QUI SOMMES-NOUS? Comme de nombreuses TPE et PME, vous ne pouvez pas franchir le pas du recrutement d un collaborateur de direction à plein temps. Ainsi faute de ressources internes en matière

Plus en détail

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING

L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING L ORÉAL - STAGIAIRE MARKETING A la croisée de toutes les activités du groupe, les équipes Marketing sont au cœur de nos processus. Leur mission? Sensibiliser les consommateurs à des produits conçus pour

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

rentiels Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1

rentiels Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1 Présentation des référentielsr rentiels NF Bâtiments B Tertiaires Démarche HQE Enseignement Bureaux Philippe Duchene Marullaz Département Développement Durable Juin 2004 1 Pourquoi une certification? Rappel

Plus en détail

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014

d été 2014 Parcours diplômant DAMOCE Modules à la carte du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Du 30 juin au 18 juillet 2014 Université d été 2014 du Centre de langue française de la CCI Paris Île-de-France Paris Du 30 juin au 18 juillet 2014 Professionnels du français langue étrangère - Enseignants - Managers ou futurs managers

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

Commission Développement Durable

Commission Développement Durable Commission Développement Durable Obligation d audit énergétique 1 Origine : Transposition de la directive 2012/27 Article 8 : obligation d audits énergétiques ou de systèmes de management de l énergie

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S A R T O P, j u i n 2 0 1 3 / p. 1. Annonceur : ADUCTIS. Responsable : Jean DEL GOLETO. Adresse : 1 Parc Burospace - 91571 BIEVRES Cedex. Tél. : 01 69 35 30 00. Fax : 01 69 35 30 01. web : www.aductis.com.

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX Nos experts analysent les coûts sociaux de votre entreprise tout en préservant votre organisation, et ce, sans aucune incidence sur les droits

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée»

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» Développement des Individus, des Compétences et des Motivations ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» 1 UNE ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR POURQUOI? La complexité de notre environnement incite

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail