La lettre des Cartes Bancaires CB N 3 Octobre Les innovations cartes et les tendances de consommation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La lettre des Cartes Bancaires CB N 3 Octobre 2007. Les innovations cartes et les tendances de consommation"

Transcription

1 ( Expertise ) N 3 Octobre Cartes bancaires et innovation : des destins plus que jamais liés Les innovations cartes et les tendances de consommation La carte bancaire CB au cœur de projets d avenir CB, une pépinière d innovations éditorial Yves Randoux Administrateur Plusieurs études socio-économiques révèlent que la carte bancaire et le mobile sont les deux innovations les plus marquantes de la dernière partie du 20 e siècle. Aujourd hui, la carte bancaire est devenue un des objets indispensables de la vie quotidienne car elle a su anticiper les attentes des consommateurs en terme d universalité et de sécurité mais également évoluer en intégrant les dernières innovations technologiques et marketing. Ces quelques grammes de plastique recèlent un concentré d innovations bien plus important qu il n y paraît, tant elles se sont effacées derrière l offre croissante de services et d avantages, et, surtout, le confort d utilisation. Pour autant, tout un monde de possibilités reste encore à mettre en œuvre. Commencent à se déployer le sans-contact et son intégration dans la téléphonie mobile, joignant ainsi les destins de ces deux produits innovants. Et dans un avenir peut-être pas si lointain que cela, la biométrie, les nanotechnologies embarquées, sans parler de toutes les innovations marketing en gestation amélioreront inéluctablement l usage de la carte. Le Groupement CB s active pour que les projets les plus créatifs de valeur pour ses membres voient le jour. Innovation : c est notre slogan depuis 40 ans! : la carte fête ses 40 ans! En 40 ans d existence, la carte bancaire s est imposée comme le moyen de paiement préféré des clients bancaires. Embossée, à code barre, à piste magnétique ou à puce, initiée par le Groupement CB il y a plus de 20 ans déjà, la carte a traversé les époques sous de multiples formes. Bref retour sur les dates qui ont marqué son développement. De la naissance d un concept de carte de paiement 1967 : création de la première carte de paiement et des TPE fers à repasser composés de molettes pour le chiffre du montant et de la date : premier distributeur de billets en France : apparition des cartes à piste magnétique : un certain Roland Moreno dépose le brevet de la carte à puce : les TPE électroniques apparaissent chez les commerçants. En constante évolution, ils embarquent aujourd hui la technologie GPRS et utilisent les réseaux IP : création du GIE Cartes Bancaires CB : apposition du symbole UV, permettant l authentification de la carte chez un commerçant : la première carte à puce arrive ( 53,6 millions, c est le nombre de cartes bancaires CB en entre les mains des consommateurs porteurs, dotée un an plus tard d un hologramme pour renforcer la sécurité : toutes les cartes CB sont équipées d une puce : émergence de fonctions multi-applicatives comme le porte-monnaie électronique, l intégration de programmes de fidélité... à un concept d identification 2000 : apposition du cryptogramme visuel qui correspond aux trois derniers chiffres inscrits au dos de la carte. Dispositif de sécurité important, il renforce l identification du client, notamment pour les paiements à distance : adoption de la norme EMV qui internationalise la puce utilisée par CB depuis près de 20 ans : optimisations sécuritaires avec le Dynamic Data Authentication, 3D Secure 2007 : début du co-branding dans le système CB. L année 2007 ne marque pas le point final de cette histoire. Une suite est déjà en train de s écrire avec une carte bancaire CB qui va au-delà du simple paiement 01

2 ( Expertise) Cartes bancaires et innovation : des destins plus que jamais liés Jusqu à présent, les moyens de paiement n ont jamais vraiment été considérés comme des outils marketing par leurs utilisateurs ou émetteurs. L essentiel était d assurer la reconnaissance, la sécurité, la permanence des échanges. Les évolutions n avaient donc pour objectif que de répondre à des attentes purement fonctionnelles. Le marketing aidant, l innovation est, plus que jamais, devenue un atout indispensable pour les banques et leurs clients. Innover ou se mettre en marge de la société Grâce à sa puce électronique, la carte est, à ce jour, le seul instrument de paiement qui puisse autant intégrer d innovations. Et même si l on souhaitait ne rien changer à l instrument de paiement préféré des Français, plusieurs raisons nous y pousseraient. Pression technologique La carte, petit rectangle de plastique embarquant des technologies multiples (piste magnétique, micro-processeur, hologramme, antenne radio ), va se transformer, changer de forme voire se dématérialiser à l intérieur d un PC ou d un téléphone portable et les informations permettant d identifier son titulaire seront véhiculées en toute sécurité sur des réseaux de plus en plus divers. Elle va ainsi bénéficier de la convergence numérique et de l informatique ambiante et communicante. Demain, le client réservera ses titres de transport ou billets de spectacle avec son téléphone portable, paiera simultanément grâce à une puce bancaire à l intérieur du téléphone et retirera ses billets sur place en présentant son mobile sans contact. Besoins des acteurs de la distribution Outre un instrument de paiement, la carte est pour Les axes de la recherche CB : du sans-contact au téléphone mobile Sécurisation des paiements Transactions CB sans contact avec une carte Personnalisation des cartes et fidélisation Transactions CB sans contact avec un mobile 02

3 eux un outil permettant d affiner leur marketing de vente par une meilleure connaissance des clients et de gagner en productivité au niveau des encaissements. Les cartes multi-applications (paiement + fidélité, par exemple) dans le premier cas, la technologie sans contact dans le second cas, sont les deux innovations à court terme permettant d accroître la valeur ajoutée de la carte pour les enseignes et les consommateurs. Prévention des risques Protection des données personnelles, criminalité, réglementation... autant d éléments qui incitent à un accroissement permanent de la sécurité. La lutte contre la fraude bénéficie aujourd hui de la puissance de calcul des processeurs et de la rapidité des réseaux de télécommunication. Dans les puces ou sur les serveurs, des algorithmes toujours plus puissants protègent les données et leur intégrité. De nouvelles techniques d authentification, comme la reconnaissance biométrique, commencent à apparaître. Comportement des utilisateurs Demandeurs de plus de personnalisation et de simplification dans l acte d achat, les consommateurs suscitent l émergence de nouveaux modèles économiques. De nouveaux espaces de transactions se créent, certains sur la base de modèles payants (Ebay, PriceMinister) ou, par extension, de modèles publicitaires existants (Google Checkout) ; d autres purement gratuits, encouragés par les réseaux peer to peer. La carte y trouve tout naturellement son champ d application. Sans la carte bancaire qui, seule, permet la location immédiate et spontanée, le phénonème Velib, à Paris, n aurait pas tant de succès : ceci illustre de manière exemplaire les multiples ressources de la carte et son pouvoir d adaptation aux nouvelles attentes. Le développement du co-branding sur les cartes CB devrait favoriser des partenariats innovants en valorisant la forme des supports de paiement, les programmes déployés ou les modalités de paiement. vont se développer des plates-formes de traitement paneuropéennes. Ceci favorisera l échange et le déploiement de techniques innovantes. 2/ Définition de standards techniques européens L objectif annoncé pour les futurs standards européens pour la carte est d être en mesure de faire face aux besoins à l horizon 2015 ou au-delà. Il est donc impératif qu ils s appuient sur les technologies les plus récentes. 3/ Nouveau positionnement des moyens de paiement La carte avait en France jusqu à présent comme principal concurrent le chèque. Demain, elle sera dans le SEPA en concurrence non seulement avec les nouveaux moyens de paiement paneuropéens (le virement SEPA et le prélèvement SEPA) mais également avec d autres valeurs d échanges (le Linden de Second Life, les points de fidélité et coupons divers ). Elle aura également à affronter le développement de services gratuits pour l utilisateur final car financés indirectement par d autres moyens (publicité...). À n en pas douter, la carte dispose d atouts, précisément grâce à sa souplesse d utilisation et à ses potentialités d innovation. Pour innover, coopérer est plus que jamais nécessaire Pour autant, innover peut coûter cher. Coopérer et partager les investissements est donc nécessaire : c est le sens de la création par les banques en 1984 d un GIE de moyens, le Groupement des Cartes Bancaires CB, qui a permis la construction d une infrastructure de paiement par carte, à la fois précurseur (carte à puce) et efficiente, traitant aujourd hui plus de 35% des paiements par carte de la zone euro. C est également le sens des modèles de coopération développés : au travers des pôles de compétitivité (TES, Picom, Systematic ) ou des programmes européens de recherche (FP 6 et 7, Medea ), au travers des forums ou d initiatives privées de standardisation (EMVco, Mobile Payment Forum, EPAS...). Dans un contexte où les marchés sont de plus en plus ouverts, l innovation joue un rôle stratégique en restructurant les intermédiations existantes et les modèles économiques qui les supportent. Appliquée à la carte bancaire, l innovation doit cependant s inscrire dans un continuum d usage de confiance et de sécurité accepté par les utilisateurs. C est pourquoi, l innovation dans la carte bancaire s inspire naturellement des évolutions technologiques observées dans les autres domaines de transactions électroniques et réciproquement. Le paiement sans contact qui s appuie sur une technologie développée à l origine pour les besoins des transports urbains de voyageurs est aujourd hui massivement déployé. Le paiement utilisant le téléphone mobile capitalise lui aussi sur un concentré de technologies de plus en plus sophistiqué. Il va progressivement bénéficier des habitudes de connexions nomades et de la disponibilité de services anytime & anywhere. L authentification forte de l utilisateur pour le paiement sur Internet se développe et est légitime car elle devient progressivement la norme pour l ensemble des services sur Internet (banque à domicile, déclaration de revenus, extranet d entreprises...). La biométrie introduiteet imposée dans le domaine de l identité civile (carte d identité, passeport) et du contrôle d accès tente de pénétrer le marché du paiement mais se heurte à des difficultés d acceptation par le consommateur/citoyen, encore réticent à l utilisation généralisée de cette technologie dans trop de domaines de sa vie courante. Innover, plus que jamais un atout dans le contexte du SEPA Les exigences du SEPA attisent de fait les besoins d innovation et impliquent déjà trois principes : 1/ Réorganisation des acteurs en Europe L harmonisation juridique apportée par la Directive sur les Services de Paiement (DSP) ouvre donc la porte à l ensemble des acteurs vers un marché plus large et plus concurrentiel où la capacité d innover sera un élément différenciant. D autre part, le phénomène de concentration dans les banques et les sociétés de service va s intensifier et, dans le domaine de la monétique, La carte CB : sous pression pour répondre aux nouveaux besoins La carte bancaire CB accompagne les évolutions souhaitées par les banques et les utilisateurs finaux et s adapte en permanence : - aux évolutions technologiques : nouveaux supports, réseaux, standards, environnements..., - à la pression des clients professionnels et des consommateurs : le service doit être plus simple, plus rapide, plus ergonomique, plus personnalisé et, évidemment, moins cher, - à l ingéniosité croissante des fraudeurs qui nécessite de conserver toujours une longueur d avance, - aux exigences réglementaires : Directive sur les Services de Paiement, SEPA... 03

4 ( Expertise) Les innovations cartes et les tendances de consommation Si l on compare la carte aux autres instruments de paiement, l une de ses supériorités réside dans sa potentialité à accueillir des innovations qui, en plus d une simplification ou d une accélération du processus de paiement, permettent d enrichir l acte d achat, voire d aller au-delà. Ces innovations sont d ordre tant technologique que marketing. Le paiement n est qu une des étapes d un processus économique majeur : l achat. Pour pouvoir acheter avec plaisir, il faut pouvoir payer sans douleur c est-à-dire sans contraintes : en cela, les innovations technologiques peuvent y contribuer. Des innovations technologiques au service de l ergonomie et de la sécurité Cinq grands axes d innovation sont en cours de développement avec des perspectives de déploiement différentes selon la maturité des technologies employées, le niveau de sécurité conféré, leur évolutivité et leur pouvoir d appropriation par les utilisateurs. 1/ La carte sans contact Il s agit d une carte à microprocesseur qui utilise une liaison radio pour dialoguer à courte distance avec le terminal sans qu il soit besoin d insérer cette carte dans un lecteur. L intérêt immédiat est d accélérer le processus de paiement et cette carte cible en priorité les commerces où le paiement doit être rapide ainsi que des montants limités pour lesquels il est acceptable de se passer du code confidentiel. 2/ Les mobiles et les systèmes embarqués Il s agit là d intégrer une carte bancaire virtuelle dans un téléphone portable, un assistant personnel ou un autre dispositif avec plusieurs architectures envisageables : en paiement de proximité, le mobile ainsi équipé se comporte comme une carte bancaire sans contact grâce à la technologie NFC ; en paiement à distance en utilisant les capacités de communication du téléphone mobile (voix, données, Internet...). 3/ Internet La convergence technologique des appareils connectés rend possible la diversification des modèles de distribution en ligne. L acte de paiement peut être directement associé à l acte d achat (achat en ligne classique) ou dissocié (la réservation s effectuant grâce au numéro de carte fourni et le paiement ne se réalisant que lors de la mise à disposition du bien ou du service sur un automate, dans un lieu de vente voire à domicile). C est le cas par exemple de la réservation d un billet de train sur Internet et de son retrait sur un automate en gare. À noter que le paiement machine to machine est déjà pour certains commerçants une réalité éprouvée et non plus une innovation. 4/ Les automates de distribution Leur essor touche de plus en plus de secteurs impliquant ergonomie et sophistication des contrôles d accès et de paiement. Par sa simplicité d utilisation, la sécurité et la garantie de paiement qu elle apporte, la carte bancaire à puce a été le vecteur de développement des automates de distribution L innovation selon J. A. Schumpeter J. A. Schumpeter ( ), économiste de l'école de Vienne et contemporain de Keynes a été parmi les premiers à théoriser l apport de l innovation dans le développement de l économie de marché. Il distingue cinq types d innovations : la fabrication de nouveaux produits, l utilisation de nouvelles méthodes de production, l évolution des canaux de distribution, l utilisation de nouvelles matières premières, la mise en œuvre de nouvelles organisations de travail. Il a également mis en évidence le fait que l innovation était à la fois source de croissance mais également à l origine d un processus dit de destruction créatrice dans la mesure où les innovations ont pour conséquence l obsolescence progressive des produits et méthodes auxquels elles se substituent. en France : il n y aurait pas de distributeurs automatiques de carburant, de titres de transport, de clés de chambre, de plats cuisinés ou de vélos aujourd hui sans la carte bancaire. 5/ La biométrie Elle laisse envisager d importants développements tant pour simplifier l acte de paiement que pour en renforcer la preuve. Mais avant d envisager un déploiement massif, il faudra s abstraire de trois contraintes : le choix de la technologie (empreintes, iris, vocal ), l acceptation sociétale du fait de communiquer une partie de soi pour authentifier un acte économique et le coût encore élevé de cette technologie. Cette simple énumération démontre l extraordinaire souplesse du système carte, sa capacité à s adapter aux évolutions de la distribution des biens et des services et à faire émerger de nouveaux modèles économiques, donc à développer la concurrence. La numérisation de ses processus, la confiance dont elle jouit, ses qualités de sécurisation, font de la carte bancaire la clé d accès idéale aux services les plus diversifiés, certains n étant pas encore imaginés à ce jour et allant peut-être au-delà de l univers du paiement. ( 2007 Le 1 er octobre, c est l ouverture du co-branding dans le système CB. La carte apporte des avantages nouveaux aux utilisateurs. Dans ce cadre, deux axes complémentaires d innovation à forte valeur ajoutée sont déjà à l étude : le multi-applicatif : grâce à la superposition de technologies, la carte, matérialisée ou non, peut techniquement accueillir aujourd hui d autres fonctions, comme par exemple, des programmes marketing de fidélisation ; 04

5 Le sans-contact, une solution pour des paiements rapides Le lecteur est muni d une antenne pour émettre un champ électromagnétique. La carte est alimentée par le champ électromagnétique du lecteur. Le lecteur se fait comprendre de la carte en modulant le champ qu il émet. Puce intégrée La transaction peut s effectuer dès que la carte se trouve dans le champ du lecteur, soit jusqu à une distance de 10 cm. Antenne la gestion des identités numériques : la carte peut devenir la clé d accès aux services grâce à la numérisation des processus, à la confiance dont elle jouit auprès de ses titulaires et à la qualité de la sécurisation des identités qui lui sont affectées. Des innovations marketing pour encore mieux satisfaire les clients Au-delà des innovations technologiques, les innovations marketing viennent enrichir l utilisation de la carte. La carte CB résulte d une innovation technologique, la puce, d une vision marketing et stratégique, l interbancarité et son corollaire, l universalité de ce moyen de paiement. Universel ne veut pas dire pour autant identique. En effet, la carte revêt un fort potentiel de différenciation et l opportunité pour les services marketing d exercer leur créativité. À titre d exemple, la généralisation des cartes EMV multi-applicatives autorise aujourd hui la cohabitation de plusieurs applications bancaires ou non. Les banques ont ainsi la possibilité de segmenter leurs offres et de les cibler en fonction des besoins et attentes de leurs clients : choisir de payer comptant ou à crédit sur le lieu de vente, pouvoir payer sans sortir sa carte de son portefeuille, se servir de sa carte pour accéder à des moyens de transport La carte cadeau, lancée en 2006, est un autre exemple de différenciation. Basée sur le pré-payé, elle permet de circonscrire les dépenses par carte à des montants, des lieux, des périodes et de répondre ainsi aux besoins spécifiques de certains consommateurs ou entreprises : mission professionnelle, prime, aide sociale, paiements de montants à l avance. À terme, il semble évident qu elle va concurrencer d autres instruments de paiement moins économiques, moins ergonomiques ou moins sécurisés. La carte, un moyen d affirmation? Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la personnalisation, que ce soit pour leurs sonneries de téléphone, leurs fonds d écran, les profils utilisateurs sur le web... La carte bancaire répond aujourd hui à ce besoin par une plus grande libéralisation des visuels et se rapproche ainsi des styles de vie des porteurs. L ouverture du co-branding permet aux émetteurs de faire figurer sur la carte CB leurs partenariats avec des commerçants ou associations. La carte bancaire apporte ainsi à chaque acteur des avantages nouveaux : le consommateur, en utilisant sa carte CB, peut cumuler des points fidélité, des réductions ou des avantages auprès d enseignes ou d associations (sportives, par exemple) partenaires de sa banque ; ou, si ses affinités sont plutôt d ordre caritatif ou environnemental, reverser à une association par l intermédiaire de sa carte une partie du montant de ses achats ; le commerçant partenaire améliore ainsi la connaissance de ses clients et peut leur proposer des offres mieux ciblées. Autre possibilité : remplacer certaines de ses cartes privatives par des cartes bancaires dont l utilisation n est plus limitée à son seul magasin ; la banque, quant à elle, renforce l affinité avec ses clients, sa différenciation par rapport à la concurrence, et donc son potentiel de séduction. Le support carte en tant que tel n est pas non plus en reste en termes d innovation. Les industriels disposent déjà d effets de textures, couleurs ou matières qui, sur des supports éphémères (cartes prépayées) ou subissant des contraintes physiques moindres (carte sans contact), sont compatibles avec les contraintes techniques et les exigences de durabilité exprimées par CB. 05

6 ( Expertise) La carte bancaire CB au cœur de projets d avenir La carte bancaire CB est universelle et interopérable, toute innovation doit préserver ces qualités et n a donc de développement possible que partagée. C est pourquoi le Groupement CB est au carrefour de nombreux projets et coopère avec l ensemble des acteurs bancaires et industriels. Le Groupement CB favorise l émergence de solutions qui pourront être largement adoptées par les banques pour répondre aux besoins de leurs clients consommateurs et commerçants, en précise les conditions de fonctionnement tout en veillant à leur homogénéité, leur simplicité et leur sécurité. Le sans-contact : diminuer le temps d attente pour payer Parmi les exigences de la distribution moderne, la vitesse d encaissement et l ergonomie sont des atouts importants. La technologie sans contact est un moyen de répondre à ces attentes. Cette technologie permet d insérer dans une carte bancaire CB ou un téléphone mobile une antenne hyperfréquence qui, en se rapprochant d un lecteur, capte l énergie nécessaire à alimenter la puce et à réaliser un paiement. Les objectifs des pilotes menés avec différents établissements membres de CB sont multiples : valider l acceptation de la technologie par les utilisateurs porteurs et commerçants, préciser les règles d utilisation (montant maximum, gestion sécuritaire ) pour favoriser l acceptation de ce procédé, positionner les conditions d utilisation de la technologie sans contact et avec contact pour en faciliter l appropriation, harmoniser les conditions matérielles et fonctionnelles de déploiement. Plusieurs pilotes sur le paiement sans contact par carte sont en cours. Ainsi : à La Défense, dans une cinquantaine de commerces et auprès de 1000 utilisateurs salariés de la Société Générale, à Besançon chez 200 commerçants et auprès de 3000 clients des Banques Populaires, à Toulouse, dans des magasins partenaires et auprès de 1000 clients de Cofinoga/Laser. Ces pilotes ont des caractéristiques communes : des paiements de faible montant (inférieur à 20/30 euros) n exigeant pas la frappe du code secret, l utilisation de cartes CB standard dotées de la fonction paiement avec contact, permettant d apprécier le comportement des acteurs dans un environnement habituel. Cette superposition de deux technologies va permettre un déploiement plus rapide. Deux projets en cours concernent le paiement sans contact par mobile : MOTESPay Le mobile héberge dans un composant indépendant de la carte SIM de l opérateur une application permettant de gérer le paiement par carte CB sur un serveur à distance. Il permet de réaliser un paiement de proximité ou à distance selon la même architecture informatique. PEGASUS Le principe est de définir une solution sécurisée permettant d héberger dans la carte SIM une application de paiement de proximité. Cette application est basée sur les spécifications des réseaux internationaux sans contact paywave et PayPass TM. Albatros ou la carte communicante à écran ( 6,67 milliards de transactions par carte CB en 2006 (paiements et retraits). Le principe du projet Albatros est de mettre au point une carte à puce avec écran répondant aux normes bancaires EMV, multi-applicative, interactive et autonome. L innovation porte sur des caractéristiques physiques nouvelles : l interactivité grâce à l écran, des boutons et une connexion NFC, l autonomie par intégration de micro-batteries performantes. Au-delà du défi économique qui reste à relever et du défi technologique qui consiste à industrialiser l intégration de ces nouveaux composants dans le corps d une carte bancaire à puce EMV, le projet Albatros doit permettre de déboucher sur la multiplication des services sur la carte. Au premier stade de son développement, la carte va disposer d un afficheur alphanumérique à segments pour l affichage de codes pouvant être générés, stockés et utilisés sur la carte. Avec ses fonctionnalités multi-applicatives et duales (contact/sans contact), la carte à afficheur Albatros trouve naturellement des opportunités de développement telles que : la sécurisation des paiements sur Internet (One Time Password), l application paiement sans contact (affichage du solde des transactions sans contact), l application fidélisation (attribution, affichage, conservation et utilisation de points fidélité ou réductions sur le point de vente et en temps réel), l application e-ticketing (achat, affichage, conservation, utilisation de tickets d entrée) Dans une seconde phase, l intégration d un écran complexe va autoriser l affichage de messages plus détaillés ou de photos. C est cet outil qui va servir de base à l expérimentation de nouveaux usages. Parmi ceux-ci, on peut évoquer l affichage d informations à destination du porteur (solde disponible pour le retrait d argent liquide, état du trafic aérien, applications de fidélité ) ou l authentification par des moyens plus sophistiqués. SOPAS : SOlution de Paiement et d Authentification Sécurisée Ce projet est particulièrement représentatif de la volonté de la communauté bancaire CB de favoriser les dispositifs d authentification simples et peu coûteux pour le commerce électronique. Il vise en particulier, non seulement à sécuriser ce 06

7 SOPAS : SOlution de Paiement et d Authentification Sécurisée Bon de commande e-commerce Utilisateur Réseau Internet Authentification Password Banque client Câble USB FC2, le défi majeur : fédérer des identités numériques Le projet FC2 envisage la fédération de trois identités principales : régalienne, bancaire, télécom. La carte CB, de par la confiance qu elle suscite, a le potentiel pour devenir le support de gestion d identités que nous allons de plus en plus utiliser dans l univers numérique. La gestion des identités est un enjeu clé en matière : de protection des libertés individuelles face à la dualité identité régalienne-identités privées, d accompagnement des citoyens dans l accès au monde numérique, à l innovation technologique et d usages, d indépendance dans un contexte international d intelligence économique, de développement à l échelle européenne d une filière technologique dédiée, créatrice d emplois. Enjeu sociétal, le projet FC2 vise à créer la confiance en l espace numérique pour les utilisateurs par : la garantie de protection et de maîtrise des identités numériques privatives, la dissémination réduite des données sensibles, l ergonomie et la facilité d emploi. type de transaction, mais aussi à répondre au besoin des utilisateurs encore réticents à entrer leurs coordonnées bancaires sur Internet pour effectuer leurs achats. Les points clés de cette solution sont : la compatibilité avec les infrastructures existantes, y compris à l international, par l utilisation du schéma de paiement EMV, l universalité du fait de l utilisation de la connectivité USB 2.0 Boîtier SOPAS la réduction considérable des coûts de déploiement par la suppression du lecteur de carte à puce, un compromis sécurité/données privées optimal, la puce de la carte utilisateur gérant les transactions. À la lumière des résultats obtenus durant la phase des pilotes, SOPAS va pouvoir proposer à l ensemble des acteurs du commerce électronique une solution fiable, compétitive et directement industrialisable. Enjeu stratégique, le projet FC2 propose de maîtriser les technologies et les systèmes de gestion d identité dans le cadre : du programme e-europe 2010 d interopérabilité transnationale, de la lutte contre la fraude à l identitésécurité des infrastructures, de la consolidation d une dynamique européenne pour valoriser les technologies répondant aux besoins de l économie numérique. Enjeu économique, le projet FC2 a pour principaux objectifs de : développer l économie numérique, répondre à la demande croissante d identité numérique, convaincre de grands prestataires et opérateurs publics et privés en les intégrant dans le projet. 07

8 ( Expertise) CB, une pépinière d innovations La démarche du Groupement CB s appuie sur la mutualisation des travaux de recherche de ses membres et sur une forte coopération avec les mondes de l industrie électronique, générateurs d innovations technologiques, et du commerce, grands initiateurs de nouveaux concepts de distribution et de marketing. Lamission du Groupement CB est d organiser les bases fonctionnelles, réglementaires et sécuritaires de l interopérabilité du paiement par carte tout en respectant le potentiel d initiative de ses membres et en offant la plus grande flexibilité pour que la concurrence puisse s exprimer pleinement. L objectif final reste avant tout la mise en place de solutions adaptées aux besoins de la distribution et du paiement des biens et services dans les meilleures conditions de coût, de praticité et de sécurité. La créativité, oui ; à tout prix, non! Les efforts d innovation doivent déboucher sur des produits non seulement acceptables par les utilisateurs mais également structurellement viables. ( Veille pro-active sur les innovations en cours Aussi, dans toute démarche d innovation, le Groupement CB s attache à quatre facteurs-clés : adaptabilité aux règles et contrats, ergonomie des fonctionnalités du paiement, respect de la politique de gestion des risques, cohérence avec l existant garantissant ainsi une intégration aisée et des coûts marginaux. Au final, quel que soit son environnement d utilisation (grand commerce, commerce mobile, automates, commerce en ligne...), le paiement par carte doit rester extrêmement simple : présenter sa carte, taper son code dans la plupart des cas, et c est payé. Cet enchaînement rapide des opérations a été l une des clés du succès de la carte, et il garantit un niveau de contestation très faible. C est pourquoi, il continue à inspirer confiance et le Groupement CB se doit de préserver cette valeur essentielle à la pérennité d un moyen de paiement. CB et l innovation en marche Actuellement, la démarche innovation chez CB s articule plus particulièrement autour de quatre axes : Normes et standards : meilleures garanties qui soient de l interopérabilité, le Groupement CB s implique fortement dans tous les travaux des structures internationales de normalisation et des forums de standardisation relatifs à la carte, aux télécommunications, aux formats d échanges. Projets européens de R&D et SEPA : le Groupement CB est impliqué de longue date dans les projets européens de normalisation. Il contribue Innovation : les trois missions de CB Support pour l expérimentation de services ou de maturation.( technologies innovantes dans le cadre du système CB. (Adaptation du système CB au déploiement de ces innovations à une échelle industrielle (en fixant avec pertinence les règles, standards et exigences sécuritaires). Expertise CB, la lettre du Groupement des Cartes Bancaires CB - - Directeur de la publication : Yves Randoux - Directeur de la rédaction : Cédric Sarazin - Réalisation/fabrication : CREAPRESS BBDO - Infographies : Art Presse, studio Didapix - Dépôt légal à parution, ISSN en cours. CB et les pôles de compétitivité Les Pôles de compétitivité (il y en a 71 en France) ont été créés en 2005 pour réveiller la recherche et l innovation en organisant le rapprochement des laboratoires des entreprises de ceux du monde universitaire. En choisissant de focaliser son action sur les Transactions Électroniques Sécurisées (TES), le Groupement CB a exercé un choix évident, à la pointe de son action, et a contribué à fonder le pôle TES implanté en Basse-Normandie. Le périmètre d action de ce pôle s articule autour de trois thématiques qui sont notre cœur de métier : l identification, l échange de données et les opérations financières de paiement. Deux ans après sa création, près d une centaine d entreprises ont rejoint ce Pôle dont l ambition, par la qualité et le nombre de projets innovants qu il a mis et va mettre en place, est de devenir le pôle de référence. à la définition d une normalisation des échanges monétiques dans le cadre du SEPA en partenariat avec de nombreux banquiers et industriels européens. Pôles de compétitivité : le Groupement CB a, dès l origine, adhéré aux initiatives gouvernementales visant à renforcer la compétitivité des régions et des industries de pointe en prenant une part active à la création du pôle Transactions Électroniques Sécurisées en Basse-Normandie. Il participe avec ses membres à plusieurs projets innovants d envergure, financés par l État et la Région. Cette coopération s étend désormais à d autres pôles, notamment Systematic (systèmes complexes), Picom (Industrie du Commerce) et SCS (Solutions Communicantes Sécurisées). Pilotes CB : le Groupement CB soutient tous ses membres qui initient des phases tests sur le terrain. Ainsi, le lancement sur le marché s en trouve facilité grâce à une bonne appréciation des comportements, des risques et des impacts fonctionnels ou réglementaires. Les atouts du Groupement des Cartes Bancaires CB dans cette démarche innovation résident dans son expérience, les volumes traités et la compétence de ses collaborateurs. La reconnaissance que cela lui confère lui permet de disposer d une représentativité certaine à travers les avis et les contributions qu il donne aux organisations auxquelles il participe. 08

Solutions de paiement embarquées. 21 Octobre 2011 Matthieu Bontrond Expert Cryptographie

Solutions de paiement embarquées. 21 Octobre 2011 Matthieu Bontrond Expert Cryptographie Solutions de paiement embarquées 21 Octobre 2011 Matthieu Bontrond Expert Cryptographie Agenda 1. Introduction à la monétique 2. Présentation de la société 3. Normes et Standards 4. Enjeux techniques 5.

Plus en détail

Nouveau Programme 2010. Formation Monétique

Nouveau Programme 2010. Formation Monétique EESTEL vous propose en cette année 2010 une formation à la monétique rénovée, en fonction : - D une part, des nouvelles architectures fonctionnelles issues du SEPA et de l irruption de nouveaux Opérateurs

Plus en détail

La lettre des Cartes Bancaires CB Avril 2007. Les chiffres clés de CB en 2006

La lettre des Cartes Bancaires CB Avril 2007. Les chiffres clés de CB en 2006 ( Expertise ) Avril 2007 01 03 05 06 08 La confiance dans la carte CB, des faits et des chiffres! La sécurité, un atout stratégique pour CB Les chiffres clés de CB en CB, un acteur majeur de la zone euro

Plus en détail

Pour la première fois, la carte SIM d un téléphone devient aussi une carte bancaire sécurisée

Pour la première fois, la carte SIM d un téléphone devient aussi une carte bancaire sécurisée 20 octobre 2006 révolution dans les moyens de paiement Pour la première fois, la carte SIM d un téléphone devient aussi une carte bancaire sécurisée C est une véritable révolution qui se prépare : dès

Plus en détail

Formation Monétique : approfondissement technique

Formation Monétique : approfondissement technique EESTEL vous propose une formation à la monétique rénovée, en fonction : - D une part, des nouvelles architectures fonctionnelles issues du SEPA et de l irruption de nouveaux Opérateurs de paiement (DSP)

Plus en détail

PROJET PAIEMENT EXPRESS

PROJET PAIEMENT EXPRESS PROJET PAIEMENT EXPRESS CONTEXTE DU PROJET POUR LE CREDIT AGRICOLE DE NORMANDIE : - La suite de Projets Collaboratifs (Payer Mobile) - Donner l impulsion sur le Territoire - Volonté d associer le NLL Philippe

Plus en détail

Conférence Mercatel / ADS +

Conférence Mercatel / ADS + Conférence Mercatel / ADS + Commerce : comment évoluer vers une architecture cross canal intégrée ADS+ : une première architecture standardisée, ouverte et sécurisée Jeudi 11 Octobre 2012 Les évolutions

Plus en détail

La carte CB en chiffres

La carte CB en chiffres La lettre des Cartes Bancaires CB N 4 Mai 2008 02 04 05 06 08 Le moyen de paiement préféré des consommateurs français e-transactions en progression Sphère publique et entreprises : un potentiel de développement

Plus en détail

Veille technologique. la finance solidaire Chapitre ou éthique 3. 1 La sécurité des terminaux de paiement

Veille technologique. la finance solidaire Chapitre ou éthique 3. 1 La sécurité des terminaux de paiement la finance solidaire Chapitre ou éthique 3 Veille technologique 1 La sécurité des terminaux de paiement Les terminaux de paiement évoluent régulièrement au gré des changements technologiques liés par exemple

Plus en détail

LTE dans les transports: Au service de nouveaux services

LTE dans les transports: Au service de nouveaux services LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 1 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services Dr. Cédric LÉVY-BENCHETON Expert Télécom, Egis Rail cedric.levy-bencheton@egis.fr Résumé

Plus en détail

Sécuriser le e-commerce avec la technologie XCA. «Une sécurité qui inspire la confiance»

Sécuriser le e-commerce avec la technologie XCA. «Une sécurité qui inspire la confiance» Sécuriser le e-commerce avec la technologie XCA Les enjeux du e-commerce mondial Dès 2006, la barre des 100 millions d acheteurs européens en ligne a été dépassée. Avec un montant moyen d achats de 1000

Plus en détail

Proposer le paiement par carte a mes clients

Proposer le paiement par carte a mes clients Proposer le paiement par carte a mes clients Commerçant, artisan, profession libérale vous souhaitez proposer à vos clients de régler par carte bancaire? Les besoins sont différents selon l activité professionnelle.

Plus en détail

SOLUTIONS DE VALIDATION

SOLUTIONS DE VALIDATION SOLUTIONS DE VALIDATION Systèmes billettiques intelligents pour renforcer la compétitivité Amélioration de la mobilité urbaine Réduction de la pollution Augmentation de l'efficacité www.parkeon.com QUALITÉ

Plus en détail

Les principaux acteurs du marché, banques et opérateurs, lancent une expérimentation commune

Les principaux acteurs du marché, banques et opérateurs, lancent une expérimentation commune www.payezmobile.com Dossier de presse paiement sans contact par téléphone mobile Les principaux acteurs du marché, banques et opérateurs, lancent une expérimentation commune (Paris, 9 novembre 2007) -

Plus en détail

Société Générale, en partenariat avec Visa Europe et Gemalto, annonce la première transaction par «carte bancaire sans contact» en France

Société Générale, en partenariat avec Visa Europe et Gemalto, annonce la première transaction par «carte bancaire sans contact» en France Communiqué de Presse Paris, le 7 juin 2007 Société Générale, en partenariat avec Visa Europe et Gemalto, annonce la première transaction par «carte bancaire sans contact» en France Une expérience inédite

Plus en détail

Solutions Gemalto pour les transports publics

Solutions Gemalto pour les transports publics Solutions Gemalto pour les transports publics Solutions et services sécurisés de billetterie électronique SERVICES FINANCIERS ET DISTRIBUTION ENTREPRISE FOURNISSEURS DE CONTENUS INTERNET SECTEUR PUBLIC

Plus en détail

NOVEMBRE 2009 DOCUMENT FONCTIONNEL COMMUN (DOFOCO) DES APPLICATIONS BILLETTIQUES SUR MOBILE NFC

NOVEMBRE 2009 DOCUMENT FONCTIONNEL COMMUN (DOFOCO) DES APPLICATIONS BILLETTIQUES SUR MOBILE NFC NOVEMBRE 2009 DOCUMENT FONCTIONNEL COMMUN (DOFOCO) DES APPLICATIONS BILLETTIQUES SUR MOBILE NFC Introduction Les problématiques relatives aux applications billettiques sans contact (dites NFC : Near Field

Plus en détail

Solution et services associés aux Cartes Multi-commerce

Solution et services associés aux Cartes Multi-commerce Solution et services associés aux Cartes Multi-commerce Notre savoir-faire : augmenter votre chiffre d affaires Notre métier : Optimiser les stratégies client par des actions marketing à fort impact Spécialiste

Plus en détail

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

LES SOLUTIONS POUR LA DEMATERIALISATION DE PRODUITS ET SERVICES PREPAYES

LES SOLUTIONS POUR LA DEMATERIALISATION DE PRODUITS ET SERVICES PREPAYES LES SOLUTIONS POUR LA DEMATERIALISATION DE PRODUITS ET SERVICES PREPAYES Octobre 2009 PRESENTATION Dispose de la connaissance des Dispose acteurs du du savoir marchés faire sur des les télécoms solutions

Plus en détail

Proposer le paiement par carte à mes clients

Proposer le paiement par carte à mes clients JUILLET 2015 ENTREPRENEURS N 17 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Proposer le paiement par carte à mes clients Ce guide vous est offert

Plus en détail

contactless & payment des solutions de test pour mener à bien vos projets

contactless & payment des solutions de test pour mener à bien vos projets contactless & payment des solutions de test pour mener à bien vos projets contactless & payment certification et tests de bout en bout pour des dispositifs de paiement sans contact Conseil indépendant

Plus en détail

Quel avenir pour les déplacements régionaux? La billettique intégrée. Nathalie AMIEL DIRECTION DELEGUEE TER PACA INTERMODALITE, BILLETTIQUE

Quel avenir pour les déplacements régionaux? La billettique intégrée. Nathalie AMIEL DIRECTION DELEGUEE TER PACA INTERMODALITE, BILLETTIQUE Quel avenir pour les déplacements régionaux? La billettique intégrée Nathalie AMIEL DIRECTION DELEGUEE TER PACA INTERMODALITE, BILLETTIQUE Sommaire La billettique : généralités La billettique interopérable

Plus en détail

Une technologie de rupture

Une technologie de rupture Une technologie de rupture Conçue pour l utilisateur final À partir de son outil de communication préféré Pour de nouveaux usages Dans laquelle la sécurité est totale mais transparente Créée en 2010, genmsecure

Plus en détail

ANNEXE 5 PROJET TECHNIQUE SYSTEME TELE-BILLETTIQUE DE LMCU

ANNEXE 5 PROJET TECHNIQUE SYSTEME TELE-BILLETTIQUE DE LMCU ANNEXE 5 PROJET TECHNIQUE SYSTEME TELE-BILLETTIQUE DE LMCU 1 > Sommaire 1 LES SUPPORTS DE TITRES DE TRANSPORT ET LES TITRES ASSOCIES 6 1.1 Les supports de titres... 6 1.2 Carte billettique... 6 1.3 Billet

Plus en détail

Cartes entreprises: Grandes étapes et tendances du marché. Angelo Caci, Directeur délégué, ADN co

Cartes entreprises: Grandes étapes et tendances du marché. Angelo Caci, Directeur délégué, ADN co Cartes entreprises: Grandes étapes et tendances du marché Angelo Caci, Directeur délégué, ADN co QUI SOMMES-NOUS? Société de conseil indépendante spécialisée dans les paiements, le crédit et les services

Plus en détail

Dotez-vous des moyens de communication d une grande entreprise au prix d une petite entreprise. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs.

Dotez-vous des moyens de communication d une grande entreprise au prix d une petite entreprise. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs. Avaya vous aide à atteindre vos objectifs. Toute TPE-PME est à la recherche de solutions pour réduire ses coûts et améliorer son mode de fonctionnement. Comme n importe quelle entreprise, vous souhaitez

Plus en détail

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Engagés, à vos côtés, pour créer des solutions de mobilité sur mesure, inventives et performantes Le groupe

Plus en détail

Tout le pays, tous les jours, tous les calédoniens.

Tout le pays, tous les jours, tous les calédoniens. Tout le pays, tous les jours, tous les calédoniens. 02/csb csb /03 Présentation de la CSB Historique M. michel copreaux - Directeur Général Domaines métiers et expertises : moyens de paiement électroniques

Plus en détail

L IDENTITÉ NUMÉRIQUE MULTISERVICES EN FRANCE : LE CONCEPT IDÉNUM

L IDENTITÉ NUMÉRIQUE MULTISERVICES EN FRANCE : LE CONCEPT IDÉNUM L IDENTITÉ NUMÉRIQUE MULTISERVICES EN FRANCE : LE CONCEPT IDÉNUM Par Francis Bruckmann ISEP 1975 Directeur délégué à la promotion de la sécurité Orange Cet article est paru dans le numéro 103 de Signaux,

Plus en détail

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises.

WEBRTC. Cette présentation décrit le fonctionnement et les enjeux de cette nouvelle technologie essentiellement dans son usage par les entreprises. WEBRTC LE WEB DEVIENT SUPPORT DE COMMUNICATION MULTIMEDIA UNIFIE Dernière innovation du web, le WebRTC à la croisée de l internet et des télécommunications se révèle un outil puissant de la relation client,

Plus en détail

ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION. Mars 2011

ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION. Mars 2011 ETUDE ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION Mars 2011 Contexte & enjeux Avec l accélération des évolutions concurrentielles, technologiques

Plus en détail

Terminaux de paiement pour votre point de vente

Terminaux de paiement pour votre point de vente Payment Services Terminaux de paiement pour votre point de vente SIX Payment Services propose aux clients opérant au niveau national et international des solutions sur mesure dans le commerce de présence

Plus en détail

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce

Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Assurance et Protection sociale Les enjeux du Digital Commerce Sortir des murs, démultiplier les contacts 2013 T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons nos Talents 1 Introduction Entre discours incantatoires

Plus en détail

Augmenter votre Chiffre d Affaires.

Augmenter votre Chiffre d Affaires. Augmenter votre Chiffre d Affaires. Notre histoire 1993 : création de CEV en Normandie : Programme de fidélité sur carte à puce pour les commerçants de proximité 2005 : CEV crée Alios, pour répondre aux

Plus en détail

Les recommandations de la Banque de France

Les recommandations de la Banque de France Les recommandations de la Banque de France pour la sécurité des paiements en ligne Marc ANDRIES Chef du Service de Surveillance des Moyens de Paiement Scripturaux marc.andries@banque-france.fr FEVAD Le

Plus en détail

Sécurité à l heure de la DME2: Le point de vue de la Banque de France

Sécurité à l heure de la DME2: Le point de vue de la Banque de France Sécurité à l heure de la DME2: Le point de vue de la Banque de France Jerome FANOUILLERE Surveillance des moyens de paiement scripturaux Banque de France Conférence EIFR 28/02/2013 1 Plan Le Rôle de la

Plus en détail

Paiements mobiles NFC au Canada

Paiements mobiles NFC au Canada Paiements mobiles NFC au Canada Modèle de référence Version : 1.04 Date : Remarque : 01-NOV-2012 Version publique mise à jour Version 1.04 Page de 1 01-NOV-2012 1 INTRODUCTION Publié en août 2011, le rapport

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

PAPYRUS 20 octobre 2004

PAPYRUS 20 octobre 2004 20 octobre 2004 OU COMMENT ÉCRIRE LA NOUVELLE HISTOIRE DES CHANTIERS En dématérialisant les relations de travail sur les chantiers Eurovia Eurovia réalise chaque année en France plus de 30 000 chantiers

Plus en détail

La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse

La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse 17 Avril 2013 La signature électronique en agence une étape clé de la banque numérique Conférence de presse Jean Yves FOREL, directeur général, membre du directoire de BPCE en charge de la Banque commerciale

Plus en détail

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. SEPA, mode d'emploi tout savoir sur l'espace unique de paiement en euros Qu'est-ce que SEPA? Qu est-ce que SEPA change pour les entreprises? [Qu est-ce que SEPA?] SEPA (SingleEuroPaymentsArea - Espace

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique

Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique dossier de presse 24 novembre 2011 Orange Money un service de paiement et de transfert d argent mobile pour l Afrique Conférence de presse «Orange Money» - 24 novembre 2011-1 Partie 1 L Afrique, un enjeu

Plus en détail

MORPHEO. 1 - Serveur de rechargement MIFARE. 2 - Web service sécurisé. 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact

MORPHEO. 1 - Serveur de rechargement MIFARE. 2 - Web service sécurisé. 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact MORPHEO Solution sécurisée de rechargement en ligne de supports 1 - Serveur de rechargement 2 - Web service sécurisé 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact 4 - Lecteur sans contact personnalisé

Plus en détail

NOMENCLATURE. PARTIE 1 : PRODUITS, MATERIAUX et EQUIPEMENTS

NOMENCLATURE. PARTIE 1 : PRODUITS, MATERIAUX et EQUIPEMENTS NOMENCLATURE PARTIE 1 : PRODUITS, MATERIAUX et EQUIPEMENTS 0100 Equipements de production et de personnalisation 0101 Machines de fabrication, impression et finition de cartes 0102 Machines d emballage

Plus en détail

INTERNET ET RÉSEAU D ENTREPRISE

INTERNET ET RÉSEAU D ENTREPRISE INTERNET ET RÉSEAU D ENTREPRISE À INTERNET EN TRÈS HAUT DÉBIT POUR UN USAGE TEMPORAIRE À INTERNET EN HAUT DÉBIT À INTERNET EN TRÈS HAUT DÉBIT GARANTIE ENTRE LES SITES DE L ENTREPRISE POUR LES APPLICATIONS

Plus en détail

Panorama sur les nouveaux modes de paiement

Panorama sur les nouveaux modes de paiement Panorama sur les nouveaux modes de paiement Présence sur 4 continents Europe Amériques Asie Afrique E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS

BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS BAROMÈTRE EUROPÉEN DU RAPPORT AUX PAIEMENTS @ 02/03 BERNARD NOËL Directeur général de Crédit Agricole Cards & Payments Toute période de mutations conjugue des avancées décisives avec des facteurs d incertitude.

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

Lecteur de carte à puce LCPM1 SOMMAIRE

Lecteur de carte à puce LCPM1 SOMMAIRE SOMMAIRE I Différents types de cartes p2 1.1- Carte magnétique 1.2- Carte II Les cartes s. p3 2.1- Introduction 2.2- Constitution III Les familles de cartes s. p6 3.1- Les cartes à mémoire simple 3.2-

Plus en détail

Débroussailler les paiements mobiles :

Débroussailler les paiements mobiles : UN LIVRE BLANC DE CHASE PAYMENTECH Débroussailler les paiements mobiles : ce que les commerçants canadiens doivent savoir Utilisation de la technologie mobile pour les paiements Depuis quelques mois, on

Plus en détail

Solution. collaborative. de vos relations clients.

Solution. collaborative. de vos relations clients. Solution collaborative de vos relations clients. Le Collaborative Relationship Management : une autre vision du CRM L un des enjeux majeurs dans les relations qu une entreprise entretient avec ses clients

Plus en détail

Les solutions G5 Point de Vente et G5 Centrale

Les solutions G5 Point de Vente et G5 Centrale Les solutions et G5 Centrale Pour vous aider à faire face à un monde devenu complexe, individuel, incertain, et interdépendant, Progmag capitalise depuis plus de 20 ans sur les meilleures pratiques rencontrées

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité.

Antonio DA CUNHA. Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente. CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité. Antonio DA CUNHA Caisse d Épargne Aquitaine Poitou Charente CCI de Bordeaux Echangeur 28 janvier 2010 Vendre en ligne en toute sécurité Bien comprendre Objectifs Le contexte technique d une transaction

Plus en détail

Dématérialisation et mobilité

Dématérialisation et mobilité Dématérialisation et mobilité Comment gérer le dernier maillon du processus? 1 LA DEMATERIALISATION, UN ENJEU ECONOMIQUE ET ECOLOGIQUE La dématérialisation n est pas un sujet nouveau pour les entreprises,

Plus en détail

La carte bancaire : un véritable instrument européen

La carte bancaire : un véritable instrument européen La carte bancaire : un véritable instrument européen A. Les caractéristiques de la carte bancaire La carte bancaire est l instrument de paiement le plus utilisé en France et en Europe. En 2007, les paiements

Plus en détail

France Moneo-Resto Titres-Restaurant

France Moneo-Resto Titres-Restaurant WWW.MONETICIEN.COM PORTAIL DE LA MONETIQUE ET DU MONETICIEN JUILLET 2013 Plusieurs sujets d actualité et de fonds ont été traités au cours du mois de juillet 2013, reflétant une activité monétique toujours

Plus en détail

La gestion des identités, clé des services de l économie numérique

La gestion des identités, clé des services de l économie numérique Jean-Pierre Buthion Directeur marketing, Groupement des Cartes Bancaires Animateur de la Commission Identité de l ACSEL Membre du Consortium FC2 La gestion des identités, clé des services de l économie

Plus en détail

guide pratique d utilisation d un terminal de paiement électronique EMV, à destination des commerçants CB

guide pratique d utilisation d un terminal de paiement électronique EMV, à destination des commerçants CB guide pratique d utilisation d un terminal de paiement électronique EMV, à destination des commerçants CB L Europe passe à la carte bancaire à puce, au standard international EMV. Une évolution pour la

Plus en détail

Les services mobiles sans contact

Les services mobiles sans contact 22 février 2010 Les services mobiles sans contact Etude relative à l émergence des services mobiles sans contact et leur impact potentiel sur le marché des télécommunications mobiles Autorité de régulation

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE L OBSERVATOIRE DE LA SÉCURITÉ DES CARTES DE PAIEMENT. bservatoire de la sécurité des cartes de paiement. www.observatoire-cartes.

RAPPORT ANNUEL DE L OBSERVATOIRE DE LA SÉCURITÉ DES CARTES DE PAIEMENT. bservatoire de la sécurité des cartes de paiement. www.observatoire-cartes. 2013 RAPPORT ANNUEL DE L OBSERVATOIRE DE LA SÉCURITÉ DES CARTES DE PAIEMENT bservatoire de la sécurité des cartes de paiement www.observatoire-cartes.fr bservatoire de la sécurité des cartes de paiement

Plus en détail

Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents

Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents Accompagnement technologique et décisionnel pour l implémentation de modes de paiement sur Internet et par téléphonie mobile pour accroitre

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Société d automatisation des transactions interbancaires et de monétique PAIEMENT ELECTRONIQUE DE PROXIMITE

Société d automatisation des transactions interbancaires et de monétique PAIEMENT ELECTRONIQUE DE PROXIMITE PAIEMENT ELECTRONIQUE DE PROXIMITE CONTENU DE LA PRESENTATION Faire connaissance avec la carte CIB Population de la carte CIB Moyens d acceptation de la carte CIB Pourquoi devenir acceptant de la carte

Plus en détail

Les cartes entreprises en 2014 et demain

Les cartes entreprises en 2014 et demain 2014 Les cartes entreprises en 2014 et demain Analyse prospective du marché des cartes entreprises L APECA accompagne depuis 10 ans le développement de la carte achat en France et se consacre, plus largement,

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.285/LILS/1 285 e session Conseil d administration Genève, novembre 2002 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS PREMIÈRE QUESTION

Plus en détail

Avant-première mondiale

Avant-première mondiale Avant-première mondiale Expérimentation d un nouveau mode de paiement combinant biométrie et communication sans contact à moyenne distance Dossier de presse Conférence de presse 23 octobre 2012 Centre

Plus en détail

Hotel Sheraton, Oran du 2 au 4 Novembre 2010. Septembre 2010

Hotel Sheraton, Oran du 2 au 4 Novembre 2010. Septembre 2010 Hotel Sheraton, Oran du 2 au 4 Novembre 2010 Septembre 2010 EPIC issu de la réforme du secteur des Postes et Télécommunications (loi 03-2000 du 05 août 2000) Algérie-Poste a été créé par décret 02/43 du

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Une collaboration complète pour les PME

Une collaboration complète pour les PME Une collaboration complète pour les PME Êtes-vous bien connecté? C est le défi dans le monde actuel, mobile et digital des affaires où les entreprises cherchent à harmoniser les communications entre employés,

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

Des options de paiement d avant-garde

Des options de paiement d avant-garde Choisissez la solution de paiement qui convient à votre entreprise. Des options de paiement d avant-garde Pour plus de renseignements, composez le 1-800-363-1163, passez à l une des succursales de TD Canada

Plus en détail

Le contexte. 1) Sécurité des paiements et protection du consommateur

Le contexte. 1) Sécurité des paiements et protection du consommateur Le contexte 1) Sécurité des paiements et protection du consommateur La sécurité du système Cartes Bancaires a fait l objet en 2000 et en 2001 d une concertation au sein d un groupe de travail du Conseil

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE LOGICIEL CARTE DE FIDELITE ACHAT PLUS. Support : Cartes magnétiques piste ISO2 haute densité Qualité Bancaire

DESCRIPTIF TECHNIQUE LOGICIEL CARTE DE FIDELITE ACHAT PLUS. Support : Cartes magnétiques piste ISO2 haute densité Qualité Bancaire 1. Fiche Produit Front Office Nom : ACHAT PLUS Fabricant : Lkn France Description : Logiciel de Fidélisation client - Off Line Support : Cartes magnétiques piste ISO2 haute densité Qualité Bancaire Cartes

Plus en détail

pour vos ventes à distance

pour vos ventes à distance professionnels ENTREPRISES ASSOCIATIONS ENCAISSEMENT à distance Découvrez nos solutions d encaissement par carte pour vos ventes à distance L encaissement à distance est un moyen efficace pour vous permettre

Plus en détail

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking.

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Face à la recrudescence des actes de malveillance et des opérations frauduleuses liés à l utilisation d Internet,

Plus en détail

Achetez en toute sécurité sur Internet sans communiquer votre numéro de carte bancaire!

Achetez en toute sécurité sur Internet sans communiquer votre numéro de carte bancaire! Service e-carte Bleue Adoptez la simplicité et la tranquillité pour tous vos achats en ligne avec le service e-carte Bleue! EN BREF Achetez en toute sécurité sur Internet sans communiquer votre numéro

Plus en détail

PROFESSIONNELS. Gérez. votre activité en toute sérénité

PROFESSIONNELS. Gérez. votre activité en toute sérénité PROFESSIONNELS Gérez votre activité en toute sérénité Sommaire pages 4/5/6 Gérez votre activité en toute sérénité Nos Conventions à votre service Profitez de la rémunération de votre compte courant, dès

Plus en détail

Conférence du 14 juin 2012

Conférence du 14 juin 2012 Soutenu par : Conférence du 14 juin 2012 «Mobile banking : les premiers succès et les défis du futur» Présentation Le mobile banking est un formidable vecteur d inclusion financière. Des offres de mobile

Plus en détail

La biométrie au cœur des solutions globales

La biométrie au cœur des solutions globales www.thalesgroup.com GESTION D IDENTITÉ SÉCURISÉE La biométrie au cœur des solutions globales Risques et solutions Explosion de la mobilité des personnes et des échanges de données, croissance des flux

Plus en détail

Thèse portant sur le thème : Les stratégies de modernisation des instruments financiers de paiement : étude comparative Europe-Afrique

Thèse portant sur le thème : Les stratégies de modernisation des instruments financiers de paiement : étude comparative Europe-Afrique Thèse portant sur le thème : Les stratégies de modernisation des instruments financiers de paiement : étude comparative Europe-Afrique Soutenue par TCHEUMALIEU FANSI Manuel Roland, fansi78@yahoo.fr Strasbourg

Plus en détail

Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr

Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr Internet, GPRS, WIFI : Enfin de nouvelles réponses aux besoins des utilisateurs nomades? 4 mars 2004 laurent.stoupy@solucom.fr Agenda 1. Les enjeux du nomadisme : les attentes des utilisateurs 2. Internet,

Plus en détail

Des options de paiement d avant-garde

Des options de paiement d avant-garde TD Canada Trust Des options de paiement d avant-garde Des solutions de paiement fiables Un processus de paiement simplifié Traitement intégral de paiement de Services aux commerçants TD Vous comptez sur

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP?

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP? AVANT-PROPOS Ces dernières années, le fort développement d un Internet à Très Haut Débit dans les entreprises s est traduit par la migration d une téléphonie dite traditionnelle à une téléphonie utilisant

Plus en détail

RENDEZ VOS CLEFS OU L AUTHENTIFICATION FORTE SANS SUPPORT PHYSIQUE

RENDEZ VOS CLEFS OU L AUTHENTIFICATION FORTE SANS SUPPORT PHYSIQUE 12/02/2013 RENDEZ VOS CLEFS OU L AUTHENTIFICATION FORTE SANS SUPPORT PHYSIQUE LE 12 FEVRIER 2013 SOMMAIRE PREAMBULE_VOTRE VISION DE LA SECURITE INTRODUCTION_QU EST-CE QUE LA SECURITE LA SECURITE FAIT PENSER

Plus en détail

HCE & Authentification de seconde génération

HCE & Authentification de seconde génération HCE & Authentification de seconde génération Catherine Lafitte et Olivier Thiriet Responsables d offre Unité Banque Finance Assurance 10/06/2014 2 Le Host Card Emulation En bref Secure Element Une Librairie

Plus en détail

CARTES INNOVANTES 2013

CARTES INNOVANTES 2013 ÉTUDE PUBLI-NEWS CARTES INNOVANTES 2013 8 e édition identifie pour vous les tendances majeures en matière de cartes bancaires innovantes n Une couverture mondiale : 500 cartes bancaires «pures», co-brandées

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013

Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe. Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 Inclusion financière des jeunes dans le Monde Arabe Rabat - Maroc 12-13 Mars 2013 PRÉSENTATION AL BARID BANK Missions et Objectifs Al Barid Bank, filiale bancaire de Barid Al Maghrib (Poste Maroc) a démarré

Plus en détail

Informatique Mobile Offre technologique

Informatique Mobile Offre technologique Offre technologique Sommaire Introduction Informatique Mobile Définition Marché Tendance Présentation de l offre L offre Les avantages Valeur ajoutée Références Conclusion Annexe: Groupe GFI Informatique

Plus en détail

illicado : la carte cadeau multi-enseignes et multi-canal dédiée aux entreprises

illicado : la carte cadeau multi-enseignes et multi-canal dédiée aux entreprises Dossier de presse Décembre 2009 illicado : la carte cadeau multi-enseignes et multi-canal dédiée aux entreprises 1 illicado : la première carte cadeau multi-enseignes et multi canal réservée aux Comités

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Crédit Mutuel Arkéa annonce son intention de rejoindre Paylib, aux côtés de BNP Paribas, La Banque Postale et Société Générale. De gauche à droite : Frédéric COLLARDEAU (Directeur

Plus en détail

Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses

Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère des Technologies de la Communication Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses Grâce

Plus en détail

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS Le paiement sans contact dans la Métropole grenobloise est lancé lundi 21 septembre sur la ligne Chrono

Plus en détail