La lettre des Cartes Bancaires CB N 3 Octobre Les innovations cartes et les tendances de consommation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La lettre des Cartes Bancaires CB N 3 Octobre 2007. Les innovations cartes et les tendances de consommation"

Transcription

1 ( Expertise ) N 3 Octobre Cartes bancaires et innovation : des destins plus que jamais liés Les innovations cartes et les tendances de consommation La carte bancaire CB au cœur de projets d avenir CB, une pépinière d innovations éditorial Yves Randoux Administrateur Plusieurs études socio-économiques révèlent que la carte bancaire et le mobile sont les deux innovations les plus marquantes de la dernière partie du 20 e siècle. Aujourd hui, la carte bancaire est devenue un des objets indispensables de la vie quotidienne car elle a su anticiper les attentes des consommateurs en terme d universalité et de sécurité mais également évoluer en intégrant les dernières innovations technologiques et marketing. Ces quelques grammes de plastique recèlent un concentré d innovations bien plus important qu il n y paraît, tant elles se sont effacées derrière l offre croissante de services et d avantages, et, surtout, le confort d utilisation. Pour autant, tout un monde de possibilités reste encore à mettre en œuvre. Commencent à se déployer le sans-contact et son intégration dans la téléphonie mobile, joignant ainsi les destins de ces deux produits innovants. Et dans un avenir peut-être pas si lointain que cela, la biométrie, les nanotechnologies embarquées, sans parler de toutes les innovations marketing en gestation amélioreront inéluctablement l usage de la carte. Le Groupement CB s active pour que les projets les plus créatifs de valeur pour ses membres voient le jour. Innovation : c est notre slogan depuis 40 ans! : la carte fête ses 40 ans! En 40 ans d existence, la carte bancaire s est imposée comme le moyen de paiement préféré des clients bancaires. Embossée, à code barre, à piste magnétique ou à puce, initiée par le Groupement CB il y a plus de 20 ans déjà, la carte a traversé les époques sous de multiples formes. Bref retour sur les dates qui ont marqué son développement. De la naissance d un concept de carte de paiement 1967 : création de la première carte de paiement et des TPE fers à repasser composés de molettes pour le chiffre du montant et de la date : premier distributeur de billets en France : apparition des cartes à piste magnétique : un certain Roland Moreno dépose le brevet de la carte à puce : les TPE électroniques apparaissent chez les commerçants. En constante évolution, ils embarquent aujourd hui la technologie GPRS et utilisent les réseaux IP : création du GIE Cartes Bancaires CB : apposition du symbole UV, permettant l authentification de la carte chez un commerçant : la première carte à puce arrive ( 53,6 millions, c est le nombre de cartes bancaires CB en entre les mains des consommateurs porteurs, dotée un an plus tard d un hologramme pour renforcer la sécurité : toutes les cartes CB sont équipées d une puce : émergence de fonctions multi-applicatives comme le porte-monnaie électronique, l intégration de programmes de fidélité... à un concept d identification 2000 : apposition du cryptogramme visuel qui correspond aux trois derniers chiffres inscrits au dos de la carte. Dispositif de sécurité important, il renforce l identification du client, notamment pour les paiements à distance : adoption de la norme EMV qui internationalise la puce utilisée par CB depuis près de 20 ans : optimisations sécuritaires avec le Dynamic Data Authentication, 3D Secure 2007 : début du co-branding dans le système CB. L année 2007 ne marque pas le point final de cette histoire. Une suite est déjà en train de s écrire avec une carte bancaire CB qui va au-delà du simple paiement 01

2 ( Expertise) Cartes bancaires et innovation : des destins plus que jamais liés Jusqu à présent, les moyens de paiement n ont jamais vraiment été considérés comme des outils marketing par leurs utilisateurs ou émetteurs. L essentiel était d assurer la reconnaissance, la sécurité, la permanence des échanges. Les évolutions n avaient donc pour objectif que de répondre à des attentes purement fonctionnelles. Le marketing aidant, l innovation est, plus que jamais, devenue un atout indispensable pour les banques et leurs clients. Innover ou se mettre en marge de la société Grâce à sa puce électronique, la carte est, à ce jour, le seul instrument de paiement qui puisse autant intégrer d innovations. Et même si l on souhaitait ne rien changer à l instrument de paiement préféré des Français, plusieurs raisons nous y pousseraient. Pression technologique La carte, petit rectangle de plastique embarquant des technologies multiples (piste magnétique, micro-processeur, hologramme, antenne radio ), va se transformer, changer de forme voire se dématérialiser à l intérieur d un PC ou d un téléphone portable et les informations permettant d identifier son titulaire seront véhiculées en toute sécurité sur des réseaux de plus en plus divers. Elle va ainsi bénéficier de la convergence numérique et de l informatique ambiante et communicante. Demain, le client réservera ses titres de transport ou billets de spectacle avec son téléphone portable, paiera simultanément grâce à une puce bancaire à l intérieur du téléphone et retirera ses billets sur place en présentant son mobile sans contact. Besoins des acteurs de la distribution Outre un instrument de paiement, la carte est pour Les axes de la recherche CB : du sans-contact au téléphone mobile Sécurisation des paiements Transactions CB sans contact avec une carte Personnalisation des cartes et fidélisation Transactions CB sans contact avec un mobile 02

3 eux un outil permettant d affiner leur marketing de vente par une meilleure connaissance des clients et de gagner en productivité au niveau des encaissements. Les cartes multi-applications (paiement + fidélité, par exemple) dans le premier cas, la technologie sans contact dans le second cas, sont les deux innovations à court terme permettant d accroître la valeur ajoutée de la carte pour les enseignes et les consommateurs. Prévention des risques Protection des données personnelles, criminalité, réglementation... autant d éléments qui incitent à un accroissement permanent de la sécurité. La lutte contre la fraude bénéficie aujourd hui de la puissance de calcul des processeurs et de la rapidité des réseaux de télécommunication. Dans les puces ou sur les serveurs, des algorithmes toujours plus puissants protègent les données et leur intégrité. De nouvelles techniques d authentification, comme la reconnaissance biométrique, commencent à apparaître. Comportement des utilisateurs Demandeurs de plus de personnalisation et de simplification dans l acte d achat, les consommateurs suscitent l émergence de nouveaux modèles économiques. De nouveaux espaces de transactions se créent, certains sur la base de modèles payants (Ebay, PriceMinister) ou, par extension, de modèles publicitaires existants (Google Checkout) ; d autres purement gratuits, encouragés par les réseaux peer to peer. La carte y trouve tout naturellement son champ d application. Sans la carte bancaire qui, seule, permet la location immédiate et spontanée, le phénonème Velib, à Paris, n aurait pas tant de succès : ceci illustre de manière exemplaire les multiples ressources de la carte et son pouvoir d adaptation aux nouvelles attentes. Le développement du co-branding sur les cartes CB devrait favoriser des partenariats innovants en valorisant la forme des supports de paiement, les programmes déployés ou les modalités de paiement. vont se développer des plates-formes de traitement paneuropéennes. Ceci favorisera l échange et le déploiement de techniques innovantes. 2/ Définition de standards techniques européens L objectif annoncé pour les futurs standards européens pour la carte est d être en mesure de faire face aux besoins à l horizon 2015 ou au-delà. Il est donc impératif qu ils s appuient sur les technologies les plus récentes. 3/ Nouveau positionnement des moyens de paiement La carte avait en France jusqu à présent comme principal concurrent le chèque. Demain, elle sera dans le SEPA en concurrence non seulement avec les nouveaux moyens de paiement paneuropéens (le virement SEPA et le prélèvement SEPA) mais également avec d autres valeurs d échanges (le Linden de Second Life, les points de fidélité et coupons divers ). Elle aura également à affronter le développement de services gratuits pour l utilisateur final car financés indirectement par d autres moyens (publicité...). À n en pas douter, la carte dispose d atouts, précisément grâce à sa souplesse d utilisation et à ses potentialités d innovation. Pour innover, coopérer est plus que jamais nécessaire Pour autant, innover peut coûter cher. Coopérer et partager les investissements est donc nécessaire : c est le sens de la création par les banques en 1984 d un GIE de moyens, le Groupement des Cartes Bancaires CB, qui a permis la construction d une infrastructure de paiement par carte, à la fois précurseur (carte à puce) et efficiente, traitant aujourd hui plus de 35% des paiements par carte de la zone euro. C est également le sens des modèles de coopération développés : au travers des pôles de compétitivité (TES, Picom, Systematic ) ou des programmes européens de recherche (FP 6 et 7, Medea ), au travers des forums ou d initiatives privées de standardisation (EMVco, Mobile Payment Forum, EPAS...). Dans un contexte où les marchés sont de plus en plus ouverts, l innovation joue un rôle stratégique en restructurant les intermédiations existantes et les modèles économiques qui les supportent. Appliquée à la carte bancaire, l innovation doit cependant s inscrire dans un continuum d usage de confiance et de sécurité accepté par les utilisateurs. C est pourquoi, l innovation dans la carte bancaire s inspire naturellement des évolutions technologiques observées dans les autres domaines de transactions électroniques et réciproquement. Le paiement sans contact qui s appuie sur une technologie développée à l origine pour les besoins des transports urbains de voyageurs est aujourd hui massivement déployé. Le paiement utilisant le téléphone mobile capitalise lui aussi sur un concentré de technologies de plus en plus sophistiqué. Il va progressivement bénéficier des habitudes de connexions nomades et de la disponibilité de services anytime & anywhere. L authentification forte de l utilisateur pour le paiement sur Internet se développe et est légitime car elle devient progressivement la norme pour l ensemble des services sur Internet (banque à domicile, déclaration de revenus, extranet d entreprises...). La biométrie introduiteet imposée dans le domaine de l identité civile (carte d identité, passeport) et du contrôle d accès tente de pénétrer le marché du paiement mais se heurte à des difficultés d acceptation par le consommateur/citoyen, encore réticent à l utilisation généralisée de cette technologie dans trop de domaines de sa vie courante. Innover, plus que jamais un atout dans le contexte du SEPA Les exigences du SEPA attisent de fait les besoins d innovation et impliquent déjà trois principes : 1/ Réorganisation des acteurs en Europe L harmonisation juridique apportée par la Directive sur les Services de Paiement (DSP) ouvre donc la porte à l ensemble des acteurs vers un marché plus large et plus concurrentiel où la capacité d innover sera un élément différenciant. D autre part, le phénomène de concentration dans les banques et les sociétés de service va s intensifier et, dans le domaine de la monétique, La carte CB : sous pression pour répondre aux nouveaux besoins La carte bancaire CB accompagne les évolutions souhaitées par les banques et les utilisateurs finaux et s adapte en permanence : - aux évolutions technologiques : nouveaux supports, réseaux, standards, environnements..., - à la pression des clients professionnels et des consommateurs : le service doit être plus simple, plus rapide, plus ergonomique, plus personnalisé et, évidemment, moins cher, - à l ingéniosité croissante des fraudeurs qui nécessite de conserver toujours une longueur d avance, - aux exigences réglementaires : Directive sur les Services de Paiement, SEPA... 03

4 ( Expertise) Les innovations cartes et les tendances de consommation Si l on compare la carte aux autres instruments de paiement, l une de ses supériorités réside dans sa potentialité à accueillir des innovations qui, en plus d une simplification ou d une accélération du processus de paiement, permettent d enrichir l acte d achat, voire d aller au-delà. Ces innovations sont d ordre tant technologique que marketing. Le paiement n est qu une des étapes d un processus économique majeur : l achat. Pour pouvoir acheter avec plaisir, il faut pouvoir payer sans douleur c est-à-dire sans contraintes : en cela, les innovations technologiques peuvent y contribuer. Des innovations technologiques au service de l ergonomie et de la sécurité Cinq grands axes d innovation sont en cours de développement avec des perspectives de déploiement différentes selon la maturité des technologies employées, le niveau de sécurité conféré, leur évolutivité et leur pouvoir d appropriation par les utilisateurs. 1/ La carte sans contact Il s agit d une carte à microprocesseur qui utilise une liaison radio pour dialoguer à courte distance avec le terminal sans qu il soit besoin d insérer cette carte dans un lecteur. L intérêt immédiat est d accélérer le processus de paiement et cette carte cible en priorité les commerces où le paiement doit être rapide ainsi que des montants limités pour lesquels il est acceptable de se passer du code confidentiel. 2/ Les mobiles et les systèmes embarqués Il s agit là d intégrer une carte bancaire virtuelle dans un téléphone portable, un assistant personnel ou un autre dispositif avec plusieurs architectures envisageables : en paiement de proximité, le mobile ainsi équipé se comporte comme une carte bancaire sans contact grâce à la technologie NFC ; en paiement à distance en utilisant les capacités de communication du téléphone mobile (voix, données, Internet...). 3/ Internet La convergence technologique des appareils connectés rend possible la diversification des modèles de distribution en ligne. L acte de paiement peut être directement associé à l acte d achat (achat en ligne classique) ou dissocié (la réservation s effectuant grâce au numéro de carte fourni et le paiement ne se réalisant que lors de la mise à disposition du bien ou du service sur un automate, dans un lieu de vente voire à domicile). C est le cas par exemple de la réservation d un billet de train sur Internet et de son retrait sur un automate en gare. À noter que le paiement machine to machine est déjà pour certains commerçants une réalité éprouvée et non plus une innovation. 4/ Les automates de distribution Leur essor touche de plus en plus de secteurs impliquant ergonomie et sophistication des contrôles d accès et de paiement. Par sa simplicité d utilisation, la sécurité et la garantie de paiement qu elle apporte, la carte bancaire à puce a été le vecteur de développement des automates de distribution L innovation selon J. A. Schumpeter J. A. Schumpeter ( ), économiste de l'école de Vienne et contemporain de Keynes a été parmi les premiers à théoriser l apport de l innovation dans le développement de l économie de marché. Il distingue cinq types d innovations : la fabrication de nouveaux produits, l utilisation de nouvelles méthodes de production, l évolution des canaux de distribution, l utilisation de nouvelles matières premières, la mise en œuvre de nouvelles organisations de travail. Il a également mis en évidence le fait que l innovation était à la fois source de croissance mais également à l origine d un processus dit de destruction créatrice dans la mesure où les innovations ont pour conséquence l obsolescence progressive des produits et méthodes auxquels elles se substituent. en France : il n y aurait pas de distributeurs automatiques de carburant, de titres de transport, de clés de chambre, de plats cuisinés ou de vélos aujourd hui sans la carte bancaire. 5/ La biométrie Elle laisse envisager d importants développements tant pour simplifier l acte de paiement que pour en renforcer la preuve. Mais avant d envisager un déploiement massif, il faudra s abstraire de trois contraintes : le choix de la technologie (empreintes, iris, vocal ), l acceptation sociétale du fait de communiquer une partie de soi pour authentifier un acte économique et le coût encore élevé de cette technologie. Cette simple énumération démontre l extraordinaire souplesse du système carte, sa capacité à s adapter aux évolutions de la distribution des biens et des services et à faire émerger de nouveaux modèles économiques, donc à développer la concurrence. La numérisation de ses processus, la confiance dont elle jouit, ses qualités de sécurisation, font de la carte bancaire la clé d accès idéale aux services les plus diversifiés, certains n étant pas encore imaginés à ce jour et allant peut-être au-delà de l univers du paiement. ( 2007 Le 1 er octobre, c est l ouverture du co-branding dans le système CB. La carte apporte des avantages nouveaux aux utilisateurs. Dans ce cadre, deux axes complémentaires d innovation à forte valeur ajoutée sont déjà à l étude : le multi-applicatif : grâce à la superposition de technologies, la carte, matérialisée ou non, peut techniquement accueillir aujourd hui d autres fonctions, comme par exemple, des programmes marketing de fidélisation ; 04

5 Le sans-contact, une solution pour des paiements rapides Le lecteur est muni d une antenne pour émettre un champ électromagnétique. La carte est alimentée par le champ électromagnétique du lecteur. Le lecteur se fait comprendre de la carte en modulant le champ qu il émet. Puce intégrée La transaction peut s effectuer dès que la carte se trouve dans le champ du lecteur, soit jusqu à une distance de 10 cm. Antenne la gestion des identités numériques : la carte peut devenir la clé d accès aux services grâce à la numérisation des processus, à la confiance dont elle jouit auprès de ses titulaires et à la qualité de la sécurisation des identités qui lui sont affectées. Des innovations marketing pour encore mieux satisfaire les clients Au-delà des innovations technologiques, les innovations marketing viennent enrichir l utilisation de la carte. La carte CB résulte d une innovation technologique, la puce, d une vision marketing et stratégique, l interbancarité et son corollaire, l universalité de ce moyen de paiement. Universel ne veut pas dire pour autant identique. En effet, la carte revêt un fort potentiel de différenciation et l opportunité pour les services marketing d exercer leur créativité. À titre d exemple, la généralisation des cartes EMV multi-applicatives autorise aujourd hui la cohabitation de plusieurs applications bancaires ou non. Les banques ont ainsi la possibilité de segmenter leurs offres et de les cibler en fonction des besoins et attentes de leurs clients : choisir de payer comptant ou à crédit sur le lieu de vente, pouvoir payer sans sortir sa carte de son portefeuille, se servir de sa carte pour accéder à des moyens de transport La carte cadeau, lancée en 2006, est un autre exemple de différenciation. Basée sur le pré-payé, elle permet de circonscrire les dépenses par carte à des montants, des lieux, des périodes et de répondre ainsi aux besoins spécifiques de certains consommateurs ou entreprises : mission professionnelle, prime, aide sociale, paiements de montants à l avance. À terme, il semble évident qu elle va concurrencer d autres instruments de paiement moins économiques, moins ergonomiques ou moins sécurisés. La carte, un moyen d affirmation? Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la personnalisation, que ce soit pour leurs sonneries de téléphone, leurs fonds d écran, les profils utilisateurs sur le web... La carte bancaire répond aujourd hui à ce besoin par une plus grande libéralisation des visuels et se rapproche ainsi des styles de vie des porteurs. L ouverture du co-branding permet aux émetteurs de faire figurer sur la carte CB leurs partenariats avec des commerçants ou associations. La carte bancaire apporte ainsi à chaque acteur des avantages nouveaux : le consommateur, en utilisant sa carte CB, peut cumuler des points fidélité, des réductions ou des avantages auprès d enseignes ou d associations (sportives, par exemple) partenaires de sa banque ; ou, si ses affinités sont plutôt d ordre caritatif ou environnemental, reverser à une association par l intermédiaire de sa carte une partie du montant de ses achats ; le commerçant partenaire améliore ainsi la connaissance de ses clients et peut leur proposer des offres mieux ciblées. Autre possibilité : remplacer certaines de ses cartes privatives par des cartes bancaires dont l utilisation n est plus limitée à son seul magasin ; la banque, quant à elle, renforce l affinité avec ses clients, sa différenciation par rapport à la concurrence, et donc son potentiel de séduction. Le support carte en tant que tel n est pas non plus en reste en termes d innovation. Les industriels disposent déjà d effets de textures, couleurs ou matières qui, sur des supports éphémères (cartes prépayées) ou subissant des contraintes physiques moindres (carte sans contact), sont compatibles avec les contraintes techniques et les exigences de durabilité exprimées par CB. 05

6 ( Expertise) La carte bancaire CB au cœur de projets d avenir La carte bancaire CB est universelle et interopérable, toute innovation doit préserver ces qualités et n a donc de développement possible que partagée. C est pourquoi le Groupement CB est au carrefour de nombreux projets et coopère avec l ensemble des acteurs bancaires et industriels. Le Groupement CB favorise l émergence de solutions qui pourront être largement adoptées par les banques pour répondre aux besoins de leurs clients consommateurs et commerçants, en précise les conditions de fonctionnement tout en veillant à leur homogénéité, leur simplicité et leur sécurité. Le sans-contact : diminuer le temps d attente pour payer Parmi les exigences de la distribution moderne, la vitesse d encaissement et l ergonomie sont des atouts importants. La technologie sans contact est un moyen de répondre à ces attentes. Cette technologie permet d insérer dans une carte bancaire CB ou un téléphone mobile une antenne hyperfréquence qui, en se rapprochant d un lecteur, capte l énergie nécessaire à alimenter la puce et à réaliser un paiement. Les objectifs des pilotes menés avec différents établissements membres de CB sont multiples : valider l acceptation de la technologie par les utilisateurs porteurs et commerçants, préciser les règles d utilisation (montant maximum, gestion sécuritaire ) pour favoriser l acceptation de ce procédé, positionner les conditions d utilisation de la technologie sans contact et avec contact pour en faciliter l appropriation, harmoniser les conditions matérielles et fonctionnelles de déploiement. Plusieurs pilotes sur le paiement sans contact par carte sont en cours. Ainsi : à La Défense, dans une cinquantaine de commerces et auprès de 1000 utilisateurs salariés de la Société Générale, à Besançon chez 200 commerçants et auprès de 3000 clients des Banques Populaires, à Toulouse, dans des magasins partenaires et auprès de 1000 clients de Cofinoga/Laser. Ces pilotes ont des caractéristiques communes : des paiements de faible montant (inférieur à 20/30 euros) n exigeant pas la frappe du code secret, l utilisation de cartes CB standard dotées de la fonction paiement avec contact, permettant d apprécier le comportement des acteurs dans un environnement habituel. Cette superposition de deux technologies va permettre un déploiement plus rapide. Deux projets en cours concernent le paiement sans contact par mobile : MOTESPay Le mobile héberge dans un composant indépendant de la carte SIM de l opérateur une application permettant de gérer le paiement par carte CB sur un serveur à distance. Il permet de réaliser un paiement de proximité ou à distance selon la même architecture informatique. PEGASUS Le principe est de définir une solution sécurisée permettant d héberger dans la carte SIM une application de paiement de proximité. Cette application est basée sur les spécifications des réseaux internationaux sans contact paywave et PayPass TM. Albatros ou la carte communicante à écran ( 6,67 milliards de transactions par carte CB en 2006 (paiements et retraits). Le principe du projet Albatros est de mettre au point une carte à puce avec écran répondant aux normes bancaires EMV, multi-applicative, interactive et autonome. L innovation porte sur des caractéristiques physiques nouvelles : l interactivité grâce à l écran, des boutons et une connexion NFC, l autonomie par intégration de micro-batteries performantes. Au-delà du défi économique qui reste à relever et du défi technologique qui consiste à industrialiser l intégration de ces nouveaux composants dans le corps d une carte bancaire à puce EMV, le projet Albatros doit permettre de déboucher sur la multiplication des services sur la carte. Au premier stade de son développement, la carte va disposer d un afficheur alphanumérique à segments pour l affichage de codes pouvant être générés, stockés et utilisés sur la carte. Avec ses fonctionnalités multi-applicatives et duales (contact/sans contact), la carte à afficheur Albatros trouve naturellement des opportunités de développement telles que : la sécurisation des paiements sur Internet (One Time Password), l application paiement sans contact (affichage du solde des transactions sans contact), l application fidélisation (attribution, affichage, conservation et utilisation de points fidélité ou réductions sur le point de vente et en temps réel), l application e-ticketing (achat, affichage, conservation, utilisation de tickets d entrée) Dans une seconde phase, l intégration d un écran complexe va autoriser l affichage de messages plus détaillés ou de photos. C est cet outil qui va servir de base à l expérimentation de nouveaux usages. Parmi ceux-ci, on peut évoquer l affichage d informations à destination du porteur (solde disponible pour le retrait d argent liquide, état du trafic aérien, applications de fidélité ) ou l authentification par des moyens plus sophistiqués. SOPAS : SOlution de Paiement et d Authentification Sécurisée Ce projet est particulièrement représentatif de la volonté de la communauté bancaire CB de favoriser les dispositifs d authentification simples et peu coûteux pour le commerce électronique. Il vise en particulier, non seulement à sécuriser ce 06

7 SOPAS : SOlution de Paiement et d Authentification Sécurisée Bon de commande e-commerce Utilisateur Réseau Internet Authentification Password Banque client Câble USB FC2, le défi majeur : fédérer des identités numériques Le projet FC2 envisage la fédération de trois identités principales : régalienne, bancaire, télécom. La carte CB, de par la confiance qu elle suscite, a le potentiel pour devenir le support de gestion d identités que nous allons de plus en plus utiliser dans l univers numérique. La gestion des identités est un enjeu clé en matière : de protection des libertés individuelles face à la dualité identité régalienne-identités privées, d accompagnement des citoyens dans l accès au monde numérique, à l innovation technologique et d usages, d indépendance dans un contexte international d intelligence économique, de développement à l échelle européenne d une filière technologique dédiée, créatrice d emplois. Enjeu sociétal, le projet FC2 vise à créer la confiance en l espace numérique pour les utilisateurs par : la garantie de protection et de maîtrise des identités numériques privatives, la dissémination réduite des données sensibles, l ergonomie et la facilité d emploi. type de transaction, mais aussi à répondre au besoin des utilisateurs encore réticents à entrer leurs coordonnées bancaires sur Internet pour effectuer leurs achats. Les points clés de cette solution sont : la compatibilité avec les infrastructures existantes, y compris à l international, par l utilisation du schéma de paiement EMV, l universalité du fait de l utilisation de la connectivité USB 2.0 Boîtier SOPAS la réduction considérable des coûts de déploiement par la suppression du lecteur de carte à puce, un compromis sécurité/données privées optimal, la puce de la carte utilisateur gérant les transactions. À la lumière des résultats obtenus durant la phase des pilotes, SOPAS va pouvoir proposer à l ensemble des acteurs du commerce électronique une solution fiable, compétitive et directement industrialisable. Enjeu stratégique, le projet FC2 propose de maîtriser les technologies et les systèmes de gestion d identité dans le cadre : du programme e-europe 2010 d interopérabilité transnationale, de la lutte contre la fraude à l identitésécurité des infrastructures, de la consolidation d une dynamique européenne pour valoriser les technologies répondant aux besoins de l économie numérique. Enjeu économique, le projet FC2 a pour principaux objectifs de : développer l économie numérique, répondre à la demande croissante d identité numérique, convaincre de grands prestataires et opérateurs publics et privés en les intégrant dans le projet. 07

8 ( Expertise) CB, une pépinière d innovations La démarche du Groupement CB s appuie sur la mutualisation des travaux de recherche de ses membres et sur une forte coopération avec les mondes de l industrie électronique, générateurs d innovations technologiques, et du commerce, grands initiateurs de nouveaux concepts de distribution et de marketing. Lamission du Groupement CB est d organiser les bases fonctionnelles, réglementaires et sécuritaires de l interopérabilité du paiement par carte tout en respectant le potentiel d initiative de ses membres et en offant la plus grande flexibilité pour que la concurrence puisse s exprimer pleinement. L objectif final reste avant tout la mise en place de solutions adaptées aux besoins de la distribution et du paiement des biens et services dans les meilleures conditions de coût, de praticité et de sécurité. La créativité, oui ; à tout prix, non! Les efforts d innovation doivent déboucher sur des produits non seulement acceptables par les utilisateurs mais également structurellement viables. ( Veille pro-active sur les innovations en cours Aussi, dans toute démarche d innovation, le Groupement CB s attache à quatre facteurs-clés : adaptabilité aux règles et contrats, ergonomie des fonctionnalités du paiement, respect de la politique de gestion des risques, cohérence avec l existant garantissant ainsi une intégration aisée et des coûts marginaux. Au final, quel que soit son environnement d utilisation (grand commerce, commerce mobile, automates, commerce en ligne...), le paiement par carte doit rester extrêmement simple : présenter sa carte, taper son code dans la plupart des cas, et c est payé. Cet enchaînement rapide des opérations a été l une des clés du succès de la carte, et il garantit un niveau de contestation très faible. C est pourquoi, il continue à inspirer confiance et le Groupement CB se doit de préserver cette valeur essentielle à la pérennité d un moyen de paiement. CB et l innovation en marche Actuellement, la démarche innovation chez CB s articule plus particulièrement autour de quatre axes : Normes et standards : meilleures garanties qui soient de l interopérabilité, le Groupement CB s implique fortement dans tous les travaux des structures internationales de normalisation et des forums de standardisation relatifs à la carte, aux télécommunications, aux formats d échanges. Projets européens de R&D et SEPA : le Groupement CB est impliqué de longue date dans les projets européens de normalisation. Il contribue Innovation : les trois missions de CB Support pour l expérimentation de services ou de maturation.( technologies innovantes dans le cadre du système CB. (Adaptation du système CB au déploiement de ces innovations à une échelle industrielle (en fixant avec pertinence les règles, standards et exigences sécuritaires). Expertise CB, la lettre du Groupement des Cartes Bancaires CB - - Directeur de la publication : Yves Randoux - Directeur de la rédaction : Cédric Sarazin - Réalisation/fabrication : CREAPRESS BBDO - Infographies : Art Presse, studio Didapix - Dépôt légal à parution, ISSN en cours. CB et les pôles de compétitivité Les Pôles de compétitivité (il y en a 71 en France) ont été créés en 2005 pour réveiller la recherche et l innovation en organisant le rapprochement des laboratoires des entreprises de ceux du monde universitaire. En choisissant de focaliser son action sur les Transactions Électroniques Sécurisées (TES), le Groupement CB a exercé un choix évident, à la pointe de son action, et a contribué à fonder le pôle TES implanté en Basse-Normandie. Le périmètre d action de ce pôle s articule autour de trois thématiques qui sont notre cœur de métier : l identification, l échange de données et les opérations financières de paiement. Deux ans après sa création, près d une centaine d entreprises ont rejoint ce Pôle dont l ambition, par la qualité et le nombre de projets innovants qu il a mis et va mettre en place, est de devenir le pôle de référence. à la définition d une normalisation des échanges monétiques dans le cadre du SEPA en partenariat avec de nombreux banquiers et industriels européens. Pôles de compétitivité : le Groupement CB a, dès l origine, adhéré aux initiatives gouvernementales visant à renforcer la compétitivité des régions et des industries de pointe en prenant une part active à la création du pôle Transactions Électroniques Sécurisées en Basse-Normandie. Il participe avec ses membres à plusieurs projets innovants d envergure, financés par l État et la Région. Cette coopération s étend désormais à d autres pôles, notamment Systematic (systèmes complexes), Picom (Industrie du Commerce) et SCS (Solutions Communicantes Sécurisées). Pilotes CB : le Groupement CB soutient tous ses membres qui initient des phases tests sur le terrain. Ainsi, le lancement sur le marché s en trouve facilité grâce à une bonne appréciation des comportements, des risques et des impacts fonctionnels ou réglementaires. Les atouts du Groupement des Cartes Bancaires CB dans cette démarche innovation résident dans son expérience, les volumes traités et la compétence de ses collaborateurs. La reconnaissance que cela lui confère lui permet de disposer d une représentativité certaine à travers les avis et les contributions qu il donne aux organisations auxquelles il participe. 08

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

Conférence Mercatel / ADS +

Conférence Mercatel / ADS + Conférence Mercatel / ADS + Commerce : comment évoluer vers une architecture cross canal intégrée ADS+ : une première architecture standardisée, ouverte et sécurisée Jeudi 11 Octobre 2012 Les évolutions

Plus en détail

Solutions de paiement embarquées. 21 Octobre 2011 Matthieu Bontrond Expert Cryptographie

Solutions de paiement embarquées. 21 Octobre 2011 Matthieu Bontrond Expert Cryptographie Solutions de paiement embarquées 21 Octobre 2011 Matthieu Bontrond Expert Cryptographie Agenda 1. Introduction à la monétique 2. Présentation de la société 3. Normes et Standards 4. Enjeux techniques 5.

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

LES SOLUTIONS POUR LA DEMATERIALISATION DE PRODUITS ET SERVICES PREPAYES

LES SOLUTIONS POUR LA DEMATERIALISATION DE PRODUITS ET SERVICES PREPAYES LES SOLUTIONS POUR LA DEMATERIALISATION DE PRODUITS ET SERVICES PREPAYES Octobre 2009 PRESENTATION Dispose de la connaissance des Dispose acteurs du du savoir marchés faire sur des les télécoms solutions

Plus en détail

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003 Communiqué de Presse AudioSmartCard annonce son nouveau serveur d authentification Secured Sound Pro Server compatible LDAP et Radius et la disponibilité de son Software Developement Kit SDK Boulogne-Billancourt,

Plus en détail

Fédérer les identités et développer leurs usages dans de nouveaux contextes

Fédérer les identités et développer leurs usages dans de nouveaux contextes Track 2 : Fédérer les identités et développer leurs usages dans de nouveaux contextes Symposium International de la Transaction Electronique Sécurisée 11 et 12 Juin 2008 Rabat, Maroc 1. Introduction Le

Plus en détail

PROJET PAIEMENT EXPRESS

PROJET PAIEMENT EXPRESS PROJET PAIEMENT EXPRESS CONTEXTE DU PROJET POUR LE CREDIT AGRICOLE DE NORMANDIE : - La suite de Projets Collaboratifs (Payer Mobile) - Donner l impulsion sur le Territoire - Volonté d associer le NLL Philippe

Plus en détail

Les cartes entreprises au cœur de l évolution des moyens de paiement en Europe

Les cartes entreprises au cœur de l évolution des moyens de paiement en Europe 2ème Conférence annuelle APECA Les cartes entreprises au cœur de l évolution des moyens de paiement en Europe Jean-Pierre BUTHION GIE Cartes Bancaires Au cœur c de l interbancarité Le GIE CB a pour rôle

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

Gestion de l Identité Numérique

Gestion de l Identité Numérique Gestion de l Identité Numérique La France veut accélérer et consolider le développement de l Economie numérique, instaurer la confiance numérique et lutter contre la fraude et l usurpation d identité,

Plus en détail

La reconquête de vos marges de manœuvre

La reconquête de vos marges de manœuvre La reconquête de vos marges de manœuvre Libérez vos applications critiques Bull ouvre de nouvelles portes à votre patrimoine applicatif. Bull LiberTP fait passer simplement vos applications transactionnelles

Plus en détail

Nouveau Programme 2010. Formation Monétique

Nouveau Programme 2010. Formation Monétique EESTEL vous propose en cette année 2010 une formation à la monétique rénovée, en fonction : - D une part, des nouvelles architectures fonctionnelles issues du SEPA et de l irruption de nouveaux Opérateurs

Plus en détail

Une collaboration complète pour les PME

Une collaboration complète pour les PME Une collaboration complète pour les PME Êtes-vous bien connecté? C est le défi dans le monde actuel, mobile et digital des affaires où les entreprises cherchent à harmoniser les communications entre employés,

Plus en détail

La biométrie au cœur des solutions globales

La biométrie au cœur des solutions globales www.thalesgroup.com GESTION D IDENTITÉ SÉCURISÉE La biométrie au cœur des solutions globales Risques et solutions Explosion de la mobilité des personnes et des échanges de données, croissance des flux

Plus en détail

La Carte d Achat et la Carte Virtuelle

La Carte d Achat et la Carte Virtuelle La Carte d Achat et la Carte Virtuelle BNP Paribas Découvrez la Carte d Achat BNP Paribas! Pour simplifier et optimiser la gestion de vos achats, découvrez la Carte d Achat de BNP Paribas une solution

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

La carte bancaire : un véritable instrument européen

La carte bancaire : un véritable instrument européen La carte bancaire : un véritable instrument européen A. Les caractéristiques de la carte bancaire La carte bancaire est l instrument de paiement le plus utilisé en France et en Europe. En 2007, les paiements

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Crédit Mutuel Arkéa annonce son intention de rejoindre Paylib, aux côtés de BNP Paribas, La Banque Postale et Société Générale. De gauche à droite : Frédéric COLLARDEAU (Directeur

Plus en détail

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions Sage CRM Solutions Sage CRM SalesLogix Gagnez en compétitivité Sage CRM SalesLogix est une solution complète, conçue pour permettre à vos équipes commerciales, marketing et service d optimiser la gestion

Plus en détail

Sécuriser. connecter. simplifier. Your multi-channel payment partner.

Sécuriser. connecter. simplifier. Your multi-channel payment partner. Sécuriser. connecter. simplifier. Your multi-channel payment partner. Anticiper l innovation pour offrir à nos clients une technologie de pointe. Technologies de proximité Le groupe Verifone est leader

Plus en détail

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH LES 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES RH C est en 1970 qu apparurent les premiers logiciels destinés au monde des ressources humaines et plus particulièrement

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Consultation du SEPA Cards Standardisation Volume V5.5 Chapitre 5 : «Exigences sécuritaires»

Consultation du SEPA Cards Standardisation Volume V5.5 Chapitre 5 : «Exigences sécuritaires» Consultation du SEPA Cards Standardisation Volume V5.5 Chapitre 5 : «Exigences sécuritaires» Contribution du Commerce PCI-DSS et protection des données cartes de paiement : évolution vers le «chiffrement

Plus en détail

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL :

LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : LES CARTES DE PAIEMENT DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT MULTICANAL ET CONCURRENTIEL : Comment adapter les processus de distribution et de services en France? Étude GM Consultants & Associés Document de Présentation

Plus en détail

Les recommandations de la Banque de France

Les recommandations de la Banque de France Les recommandations de la Banque de France pour la sécurité des paiements en ligne Marc ANDRIES Chef du Service de Surveillance des Moyens de Paiement Scripturaux marc.andries@banque-france.fr FEVAD Le

Plus en détail

Le paiement sans contact

Le paiement sans contact Le paiement sans contact La carte bancaire est le moyen de paiement le plus utilisé en France. Parmi les cartes en circulation, plus de 31 millions sont aujourd hui sans contact. Le paiement sans contact

Plus en détail

Augmenter votre Chiffre d Affaires.

Augmenter votre Chiffre d Affaires. Augmenter votre Chiffre d Affaires. Notre histoire 1993 : création de CEV en Normandie : Programme de fidélité sur carte à puce pour les commerçants de proximité 2005 : CEV crée Alios, pour répondre aux

Plus en détail

Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents

Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents Solutions de paiement dématérialisé pour les marchés émergents Accompagnement technologique et décisionnel pour l implémentation de modes de paiement sur Internet et par téléphonie mobile pour accroitre

Plus en détail

Des solutions évoluées destinées aux entreprises

Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M En tant qu opérateur de solutions de télécommunications pour les entreprises, notre gamme Hub One Telecom repose sur des expertises

Plus en détail

EESTEL. Experts Européens en Systèmes de Transactions Electroniques. Apple iphone 6, Apple Pay, Quoi d autre? EESTEL Livre Blanc. Le 29 octobre 2014

EESTEL. Experts Européens en Systèmes de Transactions Electroniques. Apple iphone 6, Apple Pay, Quoi d autre? EESTEL Livre Blanc. Le 29 octobre 2014 EESTEL Livre Blanc Le 29 octobre 2014 Apple iphone 6, Apple Pay, Quoi d autre? Le 9 septembre 2014, Apple a lancé trois produits majeurs : l iphone 6, l Apple Watch et Apple Pay. Le 17 septembre 2014,

Plus en détail

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

L espace SEPA comprend les Etats membres de l Union européenne ainsi que l Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse. SEPA, mode d'emploi tout savoir sur l'espace unique de paiement en euros Qu'est-ce que SEPA? Qu est-ce que SEPA change pour les entreprises? [Qu est-ce que SEPA?] SEPA (SingleEuroPaymentsArea - Espace

Plus en détail

Pour la première fois, la carte SIM d un téléphone devient aussi une carte bancaire sécurisée

Pour la première fois, la carte SIM d un téléphone devient aussi une carte bancaire sécurisée 20 octobre 2006 révolution dans les moyens de paiement Pour la première fois, la carte SIM d un téléphone devient aussi une carte bancaire sécurisée C est une véritable révolution qui se prépare : dès

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT

L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT L INNOVATION AU POINT D ENCAISSEMENT Une vision avant-gardiste Depuis trois décennies, VeriFone est le leader mondial en matière de technologies de paiement. Précurseur et chef de file du secteur, VeriFone

Plus en détail

Olfeo a choisi, depuis sa création, de distribuer ses produits et les services qui leur sont associés à travers un réseau de partenaires.

Olfeo a choisi, depuis sa création, de distribuer ses produits et les services qui leur sont associés à travers un réseau de partenaires. Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d internet Alliance opérateur Olfeo Business Transparence Compétence Dynamisme Olfeo a choisi, depuis sa création, de distribuer ses produits et les services

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS.

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS. Dans la période actuelle, sous l impulsion des nouvelles lois et pour accomplir leurs nouvelles missions, notamment dans le cadre de la décentralisation, les collectivités territoriales font face à un

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008. Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France

Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008. Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France Colloque Prévention et gestion de la fraude aux cartes bancaires 17 janvier 2008 Discours d ouverture par M. Noyer, Gouverneur de la Banque de France Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, Je suis

Plus en détail

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé Les défis du développement du gouvernement électronique Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé La révolution numérique a engendré une pression sur les gouvernements qui doivent améliorer leurs prestations

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Introduction aux moyens de paiement

Introduction aux moyens de paiement Introduction aux moyens de paiement Un marché en pleine reconfiguration stratégique Réalisé par Matthias LAVALEE & Anatole de LA BROSSE Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com

Plus en détail

la solution innovante pour la gestion et la performance commerciale

la solution innovante pour la gestion et la performance commerciale la solution innovante pour la gestion et la performance commerciale Fastmag est une entreprise française spécialisée dans l édition de logiciels de gestion en temps réel des points de vente, le e-commerce

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Solutions. Dématérialisation des recharges téléphoniques prépayées. Juin 2010

Solutions. Dématérialisation des recharges téléphoniques prépayées. Juin 2010 Solutions Dématérialisation des recharges téléphoniques prépayées Juin 2010 1 PRESENTATION Dispose du de savoir la connaissance faire sur les des solutions acteurs du de recharges marchés des dématérialisées

Plus en détail

Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV

Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV Donnez vie à vos projets avec Microsoft Dynamics NAV Concevoir un avenir pour votre entreprise est pour vous un investissement de tous les jours. Grâce à Microsoft Dynamics NAV, donnez vie à vos projets.

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking

Payement électronique. Sommaire. 1. Les systèmes de paiement électroniques. 1.1 E-banking Payement électronique Sommaire 1. Les systèmes de paiement électroniques... 1 1.1 E-banking... 1 1.2 Porte-monnaie électronique et porte-monnaie virtuel... 2 1.2.1 Le porte monnaie électronique (e-cash)...

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Une excellente expérience d utilisation dans différents environnements clients

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Une excellente expérience d utilisation dans différents environnements clients COMMUNIQUÉ DE PRESSE Intermec présente son nouveau portefeuille d imprimantes de bureau, la Série PC, pour l impression d'étiquettes dans les environnements de transport, de logistique, d industrie légère,

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients

DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010. assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients DOSSIER SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 assurez la qualité et la disponibilité des services fournis à vos clients est un portefeuille de solutions de gestion matures et intégrées, qui contribue

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Une technologie de rupture

Une technologie de rupture Une technologie de rupture Conçue pour l utilisateur final À partir de son outil de communication préféré Pour de nouveaux usages Dans laquelle la sécurité est totale mais transparente Créée en 2010, genmsecure

Plus en détail

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE

Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE Résumé de Mémoire EN QUOI LE PILOTAGE PAR LES COUTS REPRESENTE-T-IL UN OUTIL DE GESTION ESSENTIEL POUR ASSURER LA PERENNITE FINANCIERE DE LA BRANCHE COURRIER DU GROUPE LA POSTE? Alix LEGRAND ESG MANAGEMENT

Plus en détail

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL :

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : ANALYSE CONCURRENTIELLE ET STRATEGIE MARKETING INTERNATIONAL : L entreprise a le choix entre 3 grands types de stratégie : La standardisation

Plus en détail

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE

deno DATA ENGINEERING AND OPERATIONAL WISDOM PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Que la stratégie soit belle est un fait, mais n oubliez pas de regarder le résultat. Winston Churchill PERFORMANCE DES FLUX D INFORMATIONS, VALEUR DES SAVOIR-FAIRE Conseil en Organisation, stratégie opérationnelle

Plus en détail

DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS!

DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS! COMMUNIQUÉ DE PRESSE DEMAIN, LA BANQUE SANS PAPIERS! Le Crédit Agricole Toulouse,ère banque de Haute-Garonne à déployer la signature électronique dans toutes ses agences. LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE Le Crédit

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

En outre, son architecture logicielle moderne lui confère une stabilité, une rapidité de traitement ainsi qu ergonomie optimale.

En outre, son architecture logicielle moderne lui confère une stabilité, une rapidité de traitement ainsi qu ergonomie optimale. LE PRODUIT Maitrisez la gestion de votre activité Integral deviendra votre partenaire privilégié dans la gestion de votre activité et de votre comptabilité. Sa large couverture fonctionnelle vous permettra

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs

Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs Puissance, facilité d utilisation et technologie adaptée aux besoins des entreprises font de Drupal 8 la plateforme de choix pour les Marketeurs

Plus en détail

technologie la SD-BOX

technologie la SD-BOX 02 la technologie la SD-BOX L accès aux données constitue un enjeu croissant pour les organismes, notamment à des fins d études et de recherche. Certaines données hautement sensibles (données personnelles,

Plus en détail

Ozélya Retail One Ozélya Ozélya Retail One

Ozélya Retail One Ozélya Ozélya Retail One Ozélya Retail One Pour vous aider à faire face à un monde devenu complexe, individuel, incertain, et interdépendant, Ozélya capitalise depuis plus de 20 ans sur les meilleures pratiques rencontrées dans

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

PAPYRUS 20 octobre 2004

PAPYRUS 20 octobre 2004 20 octobre 2004 OU COMMENT ÉCRIRE LA NOUVELLE HISTOIRE DES CHANTIERS En dématérialisant les relations de travail sur les chantiers Eurovia Eurovia réalise chaque année en France plus de 30 000 chantiers

Plus en détail

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE CNIA SAADA Assurance est née de l union de deux grandes forces de l assurance, CNIA Assurance et Assurances Es Saada, qui ont mis en commun leurs compétences humaines

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS. 2 juin 2015

LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS. 2 juin 2015 LES BANQUES FRANÇAISES ENGAGÉES EN FAVEUR DES MOYENS DE PAIEMENT INNOVANTS 2 juin 2015 Les paiements en France 18 milliards d opérations de paiement traitées en 2013 Montant global des paiements en France

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013

Offre IDALYS. Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital. Mai 2013 Offre IDALYS Le conseil couvrant tous les aspects métiers du commerce digital Focus sur : 1. Équilibre entre CA et Fraude 2. Étude d opportunité e-wallets Mai 2013 IDALYS - Sommaire 1 Présentation d IDALYS

Plus en détail

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com

Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services. www.orone.com Éditeur de logiciels Intégrateur de solutions Opérateur de services www.orone.com VOUS ÊTES Une banque, un organisme de crédit, un acteur de l assurance ou de la protection sociale, une enseigne de la

Plus en détail

Les principaux acteurs du marché, banques et opérateurs, lancent une expérimentation commune

Les principaux acteurs du marché, banques et opérateurs, lancent une expérimentation commune www.payezmobile.com Dossier de presse paiement sans contact par téléphone mobile Les principaux acteurs du marché, banques et opérateurs, lancent une expérimentation commune (Paris, 9 novembre 2007) -

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale

Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Business Everywhere pack faites le choix d une mobilité totale Messagerie, Intranet d entreprise, applications métiers spécifi ques Avec Business Everywhere pack, vos collaborateurs en déplacement accèdent

Plus en détail

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR

TÉMOIGNAGE CLIENT ELIOR Afin d améliorer la qualité de son information client, le groupe Elior a doté les forces commerciales de son activité de restauration collective d une solution basée sur Pivotal CRM. Souple et ergonomique,

Plus en détail

financières de Pôle Emploi Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul

financières de Pôle Emploi Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul Accompagnement Construire son site e-commerce et pas aides à pas! Mme LE CALLONEC Sophie / M LERAY Jean Paul 2- Site Internet : moyen de communication indispensable Hausse du marché e- commerce 13% (2013)

Plus en détail

Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité

Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité Conférence Webschool Tours - (21 janvier 2010) Animée par Claude BUENO ITSYSTEM www.itsystem.fr Zoom sur l e-commerce en 2009 Distribution en

Plus en détail

CALENDRIER DES RDV CCIMP DES TIC 1 ER SEMESTRE 2011

CALENDRIER DES RDV CCIMP DES TIC 1 ER SEMESTRE 2011 DATE HORAIRE LIEU THEME 27 JANVIER 2011 9h 10h30 Show Room Exploitez les logiciels libres dans votre entreprise Découvrez les opportunités offertes par les logiciels libres pour gérer votre entreprise

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE I. COMPREHENSION DU CONTEXTE L informatisation du système de gestion des activités hôtelières constitue un facteur majeur de réussite pout tout projet d implantation et de gestion des établissements hôteliers.

Plus en détail

Le Cisco Smart Business Communications System

Le Cisco Smart Business Communications System Le Cisco Smart Business Communications System Smart Business Brochure Le Cisco Smart Business Communications System Aujourd hui, les petites entreprises sont confrontées à une concurrence accrue. Une

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Formation Monétique : approfondissement technique

Formation Monétique : approfondissement technique EESTEL vous propose une formation à la monétique rénovée, en fonction : - D une part, des nouvelles architectures fonctionnelles issues du SEPA et de l irruption de nouveaux Opérateurs de paiement (DSP)

Plus en détail

La lettre des Cartes Bancaires CB Avril 2007. Les chiffres clés de CB en 2006

La lettre des Cartes Bancaires CB Avril 2007. Les chiffres clés de CB en 2006 ( Expertise ) Avril 2007 01 03 05 06 08 La confiance dans la carte CB, des faits et des chiffres! La sécurité, un atout stratégique pour CB Les chiffres clés de CB en CB, un acteur majeur de la zone euro

Plus en détail

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL La solution simple et efficace aux 3 défis majeurs de la direction informatique. Des bénéfices concrets,

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL E NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Distr.: LIMITEE E/ECA/DISD/CODI.3/24 3 avril 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième réunion du Comité de l'information

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

Global Network. La meilleure approche en matière de protection sociale pour les multinationales

Global Network. La meilleure approche en matière de protection sociale pour les multinationales Employee Benefits Global Network La meilleure approche en matière de protection sociale pour les multinationales À l heure actuelle, les multinationales doivent relever des défis notables en matière de

Plus en détail

L Internet des objets

L Internet des objets L Internet des objets L économie numérique entame une nouvelle phase de son évolution notamment avec le développement de l Internet des objets et la future 5G. Ces avancées ouvrent la voie à l avènement

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

Le Cabinet Communicant

Le Cabinet Communicant Le Cabinet Communicant Un site Internet à votre image La plate-forme QuadraWebExpert du cabinet et l espace de communication Les services de gestion QuadraWebServices pour les clients et les collaborateurs

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE. Dossier de presse 2012

DOSSIER de PRESSE. Dossier de presse 2012 DOSSIER de PRESSE BH Technologies : 10 ans d expérience dans la gestion des titres prépayés Créée en 2000, BH Technologies avec plus de 10 ans de recherche et développement, est l expert français du traitement

Plus en détail

PayPlug. 15 000 clients TPE et indépendants. 3,2 millions d euros levés depuis 2012. Présent dans 5 pays européens

PayPlug. 15 000 clients TPE et indépendants. 3,2 millions d euros levés depuis 2012. Présent dans 5 pays européens La société! PayPlug Paiement en ligne! Prédiction de fraude! 3,2 millions d euros levés depuis 2012 15 000 clients TPE et indépendants Présent dans 5 pays européens 2 PayPlug emploie 18 personnes Camille

Plus en détail