Magazine gratuit et indépendant de l assurance pour le courtage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Magazine gratuit et indépendant de l assurance www.newsassurancespro.com. pour le courtage"

Transcription

1 JEUDI 5 JUIN PRO Magazine gratuit et indépendant de l assurance Spécial Congrès de la CSCA Transformation pour le courtage Le courtage d assurance est confronté à une transformation profonde. Réglementation, évolution des structures et réorganisation de la CSCA sont au programme d une période de transition. PP. 4-5 Imprimé sur du papier recyclé, ne jetez pas ce journal sur la voie publique : donnez-le. Merci! Interview «Le courtage n est plus le même qu il y a quelques années», Dominique Sizes, président de la CSCA Mouvements Les nominations dans le courtage et l assurance P.3 P.8

2 PUBLI-COMMUNIQUÉ

3 JEUDI 5 JUIN Que vous inspire ce 8eme congrès de la CSCA qui se tient à Paris? C est un congrès particulier, dans la mesure où un changement de gouvernance va se faire. Jusqu à présent, Hervé (Houdard, DG de Siaci Saint- Honoré - ndlr) s est exprimé pour dire qu il continuerait le travail de fusion, que, à regret, je n ai pas réussi à finaliser. Même si à ce jour il n y a qu un seul candidat déclaré, je pense que nous serions arrivés à un consensus à la tête de la CSCA, qu il vienne de la négociation entre prétendants ou du fait que l un des impétrants décide de se retirer. Quand la fusion se fera-t-elle? C est à chacun des syndicats d avancer en prenant une décision de dissolution ou d évolution avec des conditions suspensives. Nous devons faire en sorte que les syndicats fassent cette fusion. Il faut amorcer la pompe et le reste suivra. C est en cours, ce n est pas spectaculaire, mais jespère que d ici la fin de l année, ce sera fait. Quel bilan tirez-vous de votre exercice à la tête de la chambre? On a pu avoir l impression d un point de vue extérieur qu on se regardait le nombril avec cette fusion qui a beaucoup de Crédit photo : DR INTERVIEW Dominique Sizes Président - CSCA «Le courtage n est plus le même qu il y a quelques années» mal à se mettre en place. En réalité c est la partie visible de l iceberg. Il y a eu un gros travail de la chambre en interne, notamment sur EDI Courtage 2.0 ou sur les grands défis liés à la réglementation : l ANI, les lois Hamon et Duflot ou encore tout ce qui concerne le niveau européen, comme DIA 2, Solvabilité II, la réforme MIF, etc. C est une sorte de travail de fourmis qui nous a beaucoup occupé. Autre point, nos relations avec l ACPR sont bonnes, même si nous pouvons déplorer les trop nombreux changements d interlocuteurs à Bercy. Je me félicite enfin des excellentes relations que nous avons pu avoir avec la FFSA ou Agea (fédération des syndicats d agents généraux, ndlr). Je prends l exemple de manifestes communs signés des trois présidents, chose qui n avait pas été faite depuis longtemps. A titre personnel, quel retenez-vous de vos deux présidences? A un moment donné, il faut savoir s arrêter et laisser la place aux plus jeunes. Je regrette de ne pas avoir pu mener à bien cette transformation, mais je fais confiance à l équipe à venir pour continuer le travail. J ai un métier qui m emmène au-dela des frontières. J étais donc obligé de jongler avec un emploi du temps difficile. Je vais finalement pouvoir souffler un peu et ma famille sera contente, car elle me verra plus (rires). J ai fatalement un peu de nostalgie car j ai beaucoup aimé faire ça. On a eu un rythme soutenu de travail. C est un expérience formidable car le courtage, tel qu il est en train de se profiler, n est plus le même qu il y a quelques années. Peut-on s attendre à vous revoir sur le devant de la scène du courtage par la suite? Pour la suite, je suis co-président du Scan (Syndicat des Courtiers d Assurances et de réassurances de la région Nord) à qui je vais pouvoir donner un petit peu plus de temps et faire profiter nos adhérents de mon expérience et de ma lecture des choses. C est très important car nous avons la même transformation à faire localement. En étant président de la CSCA, j ai toujours considéré que j avais un devoir de réserve. Dans quelques jours, je serai assis au Conseil National et je vais reprendre ma place de président d un syndicat de province et donc retrouver la liberté de parole car je n ai jamais perdu ma liberté de penser. Thierry Gouby news-assurances.com/tg L ÉDITO de Benoit Martin Rédacteur en chef Mue du courtage Il y a un an, à Reims, le courtage version Champagne, se rassemblait pour le Congrès annuel de la Chambre syndicale, son représentant, son porte-voix dans le paysage de l assurance française. Un an après, le champagne a fait place à la grisaille parisienne. Et pour cause. La CSCA a bien du mal à trouver la voie de sa réforme, et, dans une année riche en bouleversements réglementaires, à trouver une voix qui porte assez pour situer les intermédiaires à leur véritable place : entre le client et l assureur. L intérêt du client, que la réglementation sur la transparence et la rémunération ne manquera pas de remettre au goût du jour, va en effet déferler sur la profession avec un impact qui ne semble pas encore bien perçu, tout au moins officiellement, par les acteurs de ce monde si particulier. Ce alors même que le courtage se sort peu à peu de la crise économique, en se segmentant et en se spécialisant, en trouvant en son sein les relais de sa croissance quand les assureurs se montrent frileux. Après une période mouvementée, le courtage est en pleine reconstruction, ce qui lui laisse l opportunité de se réinventer, de trouver (et prouver) sa légitimité auprès de ceux dont il est le garant du meilleur service : le client final. Le chemin est loin d être facile et droit, mais cette route demande un attelage complet, une solidarité et une union impératives pour faire face aux dangers. News Assurances Pro est un hebdomadaire gratuit édité par Seroni Interactive,16 rue Lantiez PARIS, RCS P Paris /// Adresse de la rédaction : 194 rue de Tolbiac PARIS / Tél : / /// Directeur de la publication : Nicolas Mortel / /// Rédacteur en chef : Benoit Martin / /// Rédacteur en chef adjoint : Thierry Gouby / /// Responsable commercial : François Flausino / / Tel : /// Directeur partenariats et communication : Sébastien Jakobowski / /// Imprimé par : groupe IPS - ZI des iscles Châteaurenard /// Dépôt légal : à parution /// ISSN : /numéro de déclaration : /// Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l autorisation expresse de l éditeur (loi du 11 mars 1957)

4 4 JEUDI 5 JUIN 2014 INTERVIEW «Un système à deux étages pour la CSCA» BILAN Le secteur va-t-il vers une plus gr Deux questions à : Robert Leblanc, PDG d AON en France, Quelle est votre position au sujet de la fusion au sein de la CSCA? Au sujet de la CSCA, ce qui me paraît le plus important c est de préserver un système à deux étages, avec la Chambre syndicale qui est l organe unique de représentation de la profession et, à l étage en dessous, un ou plusieurs syndicats organisés en fonction de ce que chacun veut bien faire. Le projet qui consiste à tout écraser pour fusionner et obtenir une instance monobloc, ça ne marche pas. Deux syndicats ont même affirmé qu ils se retireraient si ce système était mis en place. Que les syndicats fusionnent entre eux, je n y suis pas opposé, mon seul avis déterminé est de ne pas écraser la structure pour la mettre à plat. Il faut absolument garder deux étages. Tous les syndicats régionaux sont aujourd hui abrités par la CSCA qui fonctionne en l état depuis que je l ai créé en Quel bilan tirez-vous de la vente en ligne de produits d assurance pour particuliers que vous avez lancé il y a quelques mois? Nous ne sommes pas surpris de la bonne santé de notre activité de vente de produits d assurance en ligne pour les particuliers, car nous avons pris le temps de regarder les choses. Il s avère que notre approche à été bonne. Nous continuons d avancer de manière prudente mais déterminée sur ce que l on considère comme de l affinitaire, car pour nous il s agit d un domaine d activité dans lequel il y a beaucoup de choses à faire. Il y aura donc d autres produits mis en vente sur internet, mais aussi par le biais d autres relais pour nos clients futurs. L idée est de développer l affinitaire par tous les moyens qui sont à notre portée en développant les offres produit. Touché par le contexte économique difficile et une réglementation toujours plus dense, le courtage dans son ensemble cherche un nouveau souffle. Entre un marché du grand courtage toujours plus concurrentiel et de petits acteurs indispensables mais fragiles, les grossistes tirent leur épingle du jeu. Tour d horizon d une profession qui, par la force des choses, semble se segmenter peu à peu. Même si la crise pèse encore sur le marché du courtage, la profession en tant que telle reste solide, malgré les idées reçues. Pour preuve, le nombre de courtiers en assurance inscrits à l Orias (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance) ne faiblit pas. «Sur la période 2012/2013, nous ne constatons pas d érosion du nombre de courtiers. Les fortes augmentations des années précédentes s expliquent plus par une mise en conformité que par un développement économique pour Vers une segmentation des clientèles pour les courtiers certains acteurs», précise Grégoire Dupont, son secrétaire général (voir par ailleurs). «Ce chiffre est tout de même à prendre avec des pincettes puisqu il n y a pas un mais des courtages en assurance. Entre un courtier qui ne fait que de l assurance-vie et un Marsh par exemple, ce n est pas forcément le même métier. Il y a vraiment des réalités économiques différentes autour de ce vocable», précise M. Dupont. Aujourd hui, ce n est donc pas le nombre de professionnels qui pose problème mais plutôt leur positionnement sur un marché complexe. Si les grands courtiers traversent la crise sans heurts, ils se livrent pourtant une guerre sans merci, sur un marché où les clients sont de plus en plus regardants sur la concurrence et où les assureurs tirent les prix vers le bas. Deux tendances qu il faut contrer pour les spécialistes des grands risques. «Il y a aujourd hui un marché des courtiers tendu car il y a beaucoup de compétition, mais il y a en parallèle un marché de la souscription avec les assureurs qui, lui, n est pas tendu», lance Hervé Houdard, directeur général de Siaci Saint-Honoré. «Nous sommes dans un marché où il y a toujours de la matière à traiter avec des clients à assurer. Par contre, la concurrence est très dure et certains acteurs préfèrent vendre à perte plutôt que ne rien vendre. Cela crée des conditions de compétition très difficiles. Il y a un certain nombre d affaires où le prix trop bas ne nous permet pas une rémunération suffisante», explique de son côté Robert Leblanc, PDG d Aon France. Au travers de ce marché qui déborde de capacités, la compétition entre les courtiers sur les activités commerciales perturbe finalement les résultats des acteurs du Top 10. «Nous sommes sur un marché difficile où la matière assurable ne continue pas à se développer naturellement», explique Franck Allard, PDG du courtier Filhet-Allard. «Il faut aller la chercher ou il faut reprendre des affaires à la concurrence. Cela fait baisser les prix, nous passons notre temps à rattraper le retard et nous ne pouvons plus nous développer tout en perdant évidemment sur nos marges.» Quelle place reste-t-il pour le courtage de proximité? Face aux géants du secteur, les «petits» courtiers et les acteurs de proximité arrivent-ils à survivre? Entre modestes cabinets de province et enseignes familiales ouvertes depuis plusieurs générations, le problème est

5 JEUDI 5 JUIN ande segmentation du courtage d assurance? tout autre, même si les enjeux sont finalement similaires. «Nous avons les même problèmes que tout le monde car au final il y a moins d argent qui circule. Nous enregistrons évidemment une majoration des primes de la part des compagnies d assurance sur les risques des particuliers, notamment en auto, mais surtout en MRH», explique Miche Pinet, viceprésident du courtage de proximité à la CSCA (Chambre syndicale des courtiers d assurance). Si les professionnels dits de proximité semblent indispensables - notamment en matière de conseil - la clientèle est aujourd hui beaucoup plus exigeante et pousse les courtiers à se spécialiser d avantage. «En ce qui concerne le marché du courtage, se met en place petit à petit une segmentation des clientèles. Toute le monde ne pourra pas continuer à faire de tout», précise Franck Allard. «Aujourd hui, les entreprises sont demandeuses de valeur ajoutée dans le conseil et sur tout un tas de risques et de problématiques. Un homme seul dans son cabinet n a pas la capacité d être omniscient, et forcément une certaine clientèle se porte petit-à-petit vers des structures plus importantes avec la certitude d obtenir des réponses adaptées. Tout cela veut dire que les portefeuilles continuent à bouger et je pense que l évolution du courtage tend vers une segmentation avec des clients adaptés à la taille du cabinet.» Courtiers grossistes, la relève? Face aux difficultés rencontrées par les petits acteurs du courtage, les courtiers grossistes se révèlent être une alternative efficace, notamment face au manque de guichets. «Comme les discussions sont plus difficiles avec les clients et que certains assureurs réduisent leur nombre de courtiers partenaires, les petits et moyens acteurs se tournent vers les grossistes», note Michel Pinet. «Nous, courtiers grossistes, avons un rôle à jouer pour simplifier le process de distribution pour ces courtiers de proximité, peut-être aller au delà, de les aider à se mettre en conformité sur les problèmes de règlementation (ndlr - notamment l ANI, la loi Alur et la loi Hamon) et les conseiller», explique Laurent Ouazana, directeur général de Ciprés-Vie et secrétaire général du Syndicat 10. «Il y a aujourd hui une vraie place pour ceux qui sont réactifs. Il ne faut pas entretenir la sinitrose! Certes notre métier est plus contraignant et de plus en plus réglementé, mais quand la prestation est à la hauteur de l attente du client, on arrive très bien à sortir son épingle du jeu», précise Sylvie Langlois, directrice générale de Solly Azar. Les problématiques des grossistes ne sont pas exactement les mêmes que pour le reste du marché. Rien ne semble arrêter les principaux acteurs de ce créneau où de récents acteurs, comme Santiane, apportent de nouvelles perspectives de développement, notamment via Internet. Thierry Gouby news-assurances.com/tg Evolutions du nombre de courtiers depuis 2007 En 2007, les courtiers enregistrés à l Orias comme tels étaient En 2013, ils étaient 1/3 de plus, soit Voici le détail de cette évolution Source : Orias

6 6 JEUDI 5 JUIN 2014 Luc Malâtre devient directeur général de CNA France CNA Europe vient de nommer Luc Malâtre au poste de directeur général de CNA France. Il occupe également la fonction de directeur régional Europe Continentale du spécialiste de l assurance commerciale, à partir du 2 juin Après avoir effectué l essentiel de sa carrière dans le groupe Gras Savoye puis comme consultant indépendant auprès de courtiers et d assureurs en France et sur le marché européen, Luc Malâtre est désormais responsable de la conduite de la performance, du développement des affaires et de la distribution de CNA pour la France, ainsi que de la supervision de la direction des bureaux régionaux au sein de l Europe Continentale et du Royaume- Uni. Basé à Paris, il dépendra directement de John Hennessy, directeur général de CNA Europe. Renaud de Pressigny prend la direction général de QBE France La filiale française de l assureur australien MOUVEMENTS DU COURTAGE a nommé fin mars Renaud de Pressigny au poste de directeur général. Renaud de Pressigny était jusqu alors membre du conseil stratégique du cabinet Arengi. Il a pris le 31 mars le poste de directeur général de QBE France. Passé chez Diot, Aon, Marsh et Gras Savoye notamment, Renaud de Pressigny a été recruté au début de l année par l assureur australien. Il a la charge de mener à bien le plan de QBE Europe, dont l entité française est la plus importante en taille. Les cibles de QBE France, dans le cadre de son développement et du maintien de sa rentabilité, seront les PME et ETI, ainsi que la défense de son portefeuille des grands comptes. Un nouveau DRH chez SPB Jean-Christophe Boisseau vient d être nommé directeur des ressources humaines et membre du Comité Exécutif du groupe SPB. Il devra notamment assurer la mise en place de la politique des ressources humaines pour l ensemble des entités du courtier. Basé à Paris et au Havre, il aura pour mission d assurer la définition et la mise en place de la politique des Ressources Humaines pour l ensemble des entités du courtier. Rattaché à Jean-Marie Guian, président du directoire du groupe SPB, Jean-Christophe Boisseau devra également soutenir la croissance de l entreprise grâce au déploiement de pratiques RH à la fois globales et locales pour favoriser le développement des activités de l enseigne en France et en Europe. Thomas Ducorps évolue chez Verspieren Thomas Ducorps vient d être nommé directeur de Marché au sein de la direction Épargne Retraite de Verspieren. Entré chez le courtier nordiste en 2008, Thomas Ducorps sera rattaché au directeur Épargne Retraite, Didier Clareboudt. Il aura en charge le suivi et le développement de la fonction commerciale sur l ensemble de l offre produit (retraite et épargne collective) et prestations de services (bilans retraite, journée de formation retraite et préretraite). VIDEOS JT du 2 juin La FNMI pourrait disparaître, résultats de Mondial Assistance et enjeux de la CSCA Dans le JT de cette semaine, Maurice Ronat explique pourquoi la FNMI va disparaître, retour sur les derniers résultats et présentation des enjeux à quelques jours du congrès de la CSCA. Les agents Allianz, rassurés, repartent en conquête Réunis en Congrès début mai, les agents généraux Allianz ont pu faire part de leurs attentes à une direction qui a annoncé des mesures importantes. Reportage Extrait «Il y a des entreprises dans lesquelles on trouve des carences» Jean-Marie Levaux, vice-président de l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), revient au micro de News Assurances Pro sur les pratiques non conformes découvertes par le régulateur.

7 JEUDI 5 JUIN DOSSIER Internet et loi consommation, un bon ménage pour l assurance? Internet va donner aux assureurs deux outils pour, à la fois, contrecarrer et profiter de la loi consommation et sa facilité de résiliation : Internet peut s envisager comme un outil de défense et de conquête. Cet article est un extrait d un dossier complet à retrouver sur La présence en ligne est un enjeu fort dans la relation client. Avec la loi Hamon qui se profile, l expérience sur Internet est importante pour, tout à la fois, fidéliser les assurés en portefeuille et ouvrir une vitrine capable de partir en conquête des prospects. Encore une fois, Allianz a fait fort en mettant sur son site un outil de tarification en une minute, et 5 questions, en assurance auto. Avec un questionnaire plus court que celui d un comparateur, logé sur le site allianz.fr, l assureur passe clairement en mode offensif pour tous les prospects qui viendraient s informer sur ces produits par le site. Mais pas seulement. Les sites sont en effet souvent un outil de communication avec les clients. Il s agit, alors, de défendre le portefeuille soit en passant par du multiéquipement, soit en suivant les besoins et en répondant rapidement aux désidératas des assurés. Sur le site de la Maif par exemple, près d un quart (23%) des connexions réalisées entre le 1er janvier et le 30 avril 2014 ont donné lieu à l ouverture de l espace personnel par les sociétaires. Pour la mutuelle niortaise, ce sont sociétaires connectés. Même s il s agit d un chiffre «global», un même sociétaire pouvant revenir plusieurs fois dans la même période, c est un chiffre important dans le cadre de la relation entretenue avec l assuré. Autre chiffre important pour la Maif, 44% des devis ou simulations réalisés sur maif.fr le sont par des sociétaires. Et, là encore, il ne s agit que de sociétaires identifiés. Une appétence pour la gamme qui se retrouve chez tous les assureurs consultés. Les clients, en passant par l espace client, même relancés par des opérations marketing, sont sensibles à ce que proposent leur assureur. Dans le cadre de la loi Consommation et sa résiliation infra-annuelle, «Internet est un outil de conquête, mais il sert également pour défendre le portefeuille», relève Jean-Marc Willmann, directeur délégué opérations et relations sociétaires à la Maif. Les assureurs travaillent sur le suivi des devis faits par les assurés en ligne, les techniques de web call-back, sociétaires connectés en 4 mois pour la Maif ainsi que sur le multicanal, c est à dire l association d internet, du téléphone et des agences pour transmettre les informations clients. Comme le dit Hamid Benamara, directeur général du comparateur LesFurets.com, «la loi Hamon va accélérer la digitalisation» chez les assureurs. Car ce que cherchent avant-tout les internautes, c est une offre complète et de qualité, mise en avant avec professionnalisme. Les chantiers sont en cours. Benoit Martin news-assurances.com/bm NOUVELLES STRATÉGIES EN LIGNE? Après une demi-décennie passée à (essayer de) vendre l assurance sur internet, le secteur semble prendre une nouvelle mesure des enjeux. Dans les états-majors, le sujet est maintenant central et les stratégies peaufinées pour répondre tout à la fois aux besoins des groupes comme des clients. La mutation des contacts clients et prospects, la place des comparateurs comme les enjeux de data font partie intégrante du renouveau sur le web.

8

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Le Rôle du Courtier de Réassurance Jeudi 25 septembre 2014 Auditorium de la F.F.S.A.

Le Rôle du Courtier de Réassurance Jeudi 25 septembre 2014 Auditorium de la F.F.S.A. Conférence Sup de Ré 2014 Le Rôle du Courtier de Réassurance Jeudi 25 septembre 2014 Auditorium de la F.F.S.A. SUP DE RE septembre 2014 «Le rôle du courtier de réassurance» - le point de vue de la cédante

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014. La Compagnie des Femmes ouvre ses. solutions santé aux courtiers

DOSSIER DE PRESSE 2014. La Compagnie des Femmes ouvre ses. solutions santé aux courtiers DOSSIER DE PRESSE 2014 La Compagnie des Femmes ouvre ses solutions santé aux courtiers 1 Sommaire La Compagnie des Femmes engagée depuis 18 ans auprès des femmes... 3 Agathe Chergui engagement et innovation

Plus en détail

REJOIGNEZ UN RÉSEAU D AGENTS-CO EN IMMOBILIER VRAIMENT INDÉPENDANT!

REJOIGNEZ UN RÉSEAU D AGENTS-CO EN IMMOBILIER VRAIMENT INDÉPENDANT! REJOIGNEZ UN RÉSEAU D AGENTS-CO EN IMMOBILIER VRAIMENT INDÉPENDANT! Présent sur internet depuis 2007 Parce qu e-mobilier.fr existe depuis l origine des réseaux de mandataires en France, nous avons acquis

Plus en détail

Assurance-vie Prévoyance. Santé IARD L ASSURANCE À LA BANQUE POSTALE

Assurance-vie Prévoyance. Santé IARD L ASSURANCE À LA BANQUE POSTALE Assurance-vie Prévoyance Santé IARD L ASSURANCE À LA BANQUE POSTALE BIEN PLUS QU UNE BANQUE Dans chaque métier, pour chaque projet, La Banque Postale fait de l Assurance comme elle fait de la Banque, en

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête

Plus en détail

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France COMMUNIQUE DE PRESSE (V1.10 au 24 août 2012) Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France (réalisé sur les comptes arrêtés fin 2010) Analyse stratégique du marché et Mise en

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES

LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES LE CLIENT AU CENTRE DE LA STRATEGIE DES COMPAGNIES D ASSURANCES Le contexte du marché algérien Les motifs d une bonne gestion de la relation client Les principes structurels de l Entreprise Les objectifs

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Document de présentation. HRcareers. 1 er site dédié à l emploi et à la formation RH et droit social. www.hrcareers.fr

Document de présentation. HRcareers. 1 er site dédié à l emploi et à la formation RH et droit social. www.hrcareers.fr Document de présentation HRcareers 1 er site dédié à l emploi et à la formation RH et droit social www.hrcareers.fr SOMMAIRE 1. Qui sommes nous? 2. Le 1 er site emploi/formation des professionnels RH et

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

CONCEPT & VALEURS. Promouvoir et valoriser le métier de Courtier Grossiste Souscripteur en Assurance. Défendre la valeur ajoutée de cette profession.

CONCEPT & VALEURS. Promouvoir et valoriser le métier de Courtier Grossiste Souscripteur en Assurance. Défendre la valeur ajoutée de cette profession. CONCEPT & VALEURS Promouvoir et valoriser le métier de Courtier Grossiste Souscripteur en Assurance. Défendre la valeur ajoutée de cette profession. Vocation Mettre en avant la «valeur ajoutée» des Courtiers

Plus en détail

INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, ADAPTABILITÉ... ET SI L ASSURANCE GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS. www.sollyazarpro.com

INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, ADAPTABILITÉ... ET SI L ASSURANCE GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS. www.sollyazarpro.com INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS Risques professionnels & assurance de personnes TNS, TPE et PME ASSURANCES COLLECTIVES Des offres santé et prévoyance conçues

Plus en détail

PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10

PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 1 milliards Les courtiers grossistes souscripteurs en assurance : une force économique + de milliards 2 d euros de primes collectées

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Assurance et Internet : Comment agissent les internautes?

DOSSIER DE PRESSE. Assurance et Internet : Comment agissent les internautes? DOSSIER DE PRESSE Assurance et Internet : Comment agissent les internautes? 5 avril 2007 Contact presse : Hmael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 Empruntis.com en partenariat avec Market Audit a mené

Plus en détail

Chantier restructurations

Chantier restructurations Chantier restructurations Le présent document réalisé par le groupe de travail en charge du chantier restructurations, se fixe pour objectif de décrire de manière synthétique les enjeux présents et à venir

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Générer du chiffre d affaires

Générer du chiffre d affaires Générer du chiffre d affaires L entreprise est un système d interactions entre trois secteurs : gestion Production Commercialisation Générer du chiffre d affaires Un système qui doit interagir avec son

Plus en détail

Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens

Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens Solvabilité II, contrats responsables, normes IFRS, fiscalité : conséquences de ces normes sur le devenir des opérateurs et des couvertures

Plus en détail

Club Etablissements Financiers & Assurances

Club Etablissements Financiers & Assurances Club Etablissements Financiers & Assurances Enquête sur le thème «PME banque : vers une recomposition de l équilibre relationnel liée aux évolutions réglementaires Bâle III» Présentation des résultats,

Plus en détail

Responsable grands comptes / comptes clés

Responsable grands comptes / comptes clés Responsable grands comptes / comptes clés DEFINITION DE FONCTION ET ETUDE DE REMUNERATIONS Le responsable grands comptes assure le suivi commercial des comptes clients ayant une importance stratégique

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

«Notre situation nous permet de préparer, avec la plus grande sérénité, les défis réglementaires, économiques, environnementaux et numériques qui

«Notre situation nous permet de préparer, avec la plus grande sérénité, les défis réglementaires, économiques, environnementaux et numériques qui 2014 L essentiel «Notre situation nous permet de préparer, avec la plus grande sérénité, les défis réglementaires, économiques, environnementaux et numériques qui concernent l'ensemble des acteurs de l'assurance.»

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Ambition. Assistance

Ambition. Assistance Ambition Sécurité Assistance Performance Nous contacter. Assistance Philippe Limbourg Jean de Chabannes philippe.limbourg@sherpassur.fr jean_de_chabannes@sherpassur.fr +33 0 607 951 729 +33 0 770 888 000

Plus en détail

Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs

Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs Du 28/01 au 22/02/2013 Pourquoi cette enquête? Les membres

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Le recrutement des cadres :

Le recrutement des cadres : pour ACE Association des Conseils en Communication pour l Emploi animé par Le recrutement des cadres : réalités et perspectives des entreprises Le 24 Juin 2003 Sommaire 1. Note méthodologique 2. Structure

Plus en détail

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés

étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés étude de cas comment accélérer son développement commercial grâce à la prospection digitale? notoriété, nouveaux marchés 1 Quelles difficultés rencontrait l entreprise LDP? Le client L entreprise (appelons

Plus en détail

APPLICATION N 7 LE CAS FINANCE SA (Adapté d un sujet d expertise comptable de l INTEC)

APPLICATION N 7 LE CAS FINANCE SA (Adapté d un sujet d expertise comptable de l INTEC) APPLICATION N 7 LE CAS FINANCE SA (Adapté d un sujet d expertise comptable de l INTEC) Venant de prendre la Présidence d un important groupe financier français, le nouveau président est alerté par certains

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

A N N I V E R S A I R E 6 0 A N S D E N G A G E M E N T S

A N N I V E R S A I R E 6 0 A N S D E N G A G E M E N T S ASAC 60 e A N N I V E R S A I R E 60 ANS D ENGAGEMENTS 6 0 A N S D E N G A G E M E N T S Prendre appui sur le modèle associatif pour proposer, de façon nouvelle, à tous, des contrats de prévoyance et d

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc

Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Quelle est l utilité d une veille commerciale pour la prospection? livre blanc Vecteur Plus N 1 français de l information commerciale qualifiée juin 2009 SOMMAIRE 1/ En quoi consiste une veille commerciale?

Plus en détail

Revue de presse. Juin 2010

Revue de presse. Juin 2010 Revue de presse Juin 2010 Chaque mois, le service communication répertorie les articles, interviews et citations dans lesquels Verspieren et ses filiales sont cités. Retrouvez ici le détail de ces parutions.

Plus en détail

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 %

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Communiqué de presse Paris, le 1 er juillet 2015 Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Malakoff Médéric réalise une

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Rencontres. Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro

Rencontres. Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Rencontres Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Michel COLLOMBET Associé Eurogroup Consulting 2013 Les

Plus en détail

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon Yvon CAVELIER Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants A l Assaut du ZE-Couillon Réservé aux membres du Club Des Turfistes Gagnants Copyright 2010 - Page 1 Table des Matières I - CE QUI A CHANGE DANS

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01 44 50 58 79 mail : laetitia.baudon@shan.fr

Plus en détail

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps

Conférence 9 Vendre partout, tout le temps Conférence 9 Vendre partout, tout le temps MODÉRATEUR Clotilde BRIARD - Journaliste LES ECHOS INTERVENANTS Michaël AZOULAY Fondateur- Directeur Général AMERICAN VINTAGE Grégoire BRESSOLLES - Responsable

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Une compagnie pour la vie

Une compagnie pour la vie 12 pages:mise en page 1 01/06/11 11:15 Page1 Une compagnie pour la vie Une compagnie pour la vie AFI ESCA : Compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation. Entreprise régie par le code des assurances.

Plus en détail

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Caroline ALBANET-SAROCCHI Associée Directeur

Plus en détail

Septembre 2015 UAF LIFE PATRIMOINE : BILAN ET PERSPECTIVES DOSSIER DE PRESSE

Septembre 2015 UAF LIFE PATRIMOINE : BILAN ET PERSPECTIVES DOSSIER DE PRESSE Septembre 2015 UAF LIFE PATRIMOINE : BILAN ET PERSPECTIVES DOSSIER DE PRESSE Sommaire I. DES RÉSULTATS EN PHASE p. 3 AVEC LES AMBITIONS II. QUATRE ENJEUX MAJEURS p. 5 DE DÉVELOPPEMENT 1- Une nouvelle donne

Plus en détail

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX!

BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! BAROMÈTRE : L ENTREPRISE RESPONSABLE, CE SONT LES SALARIÉS QUI EN PARLENT LE MIEUX! RÉSULTATS 2015 GREENWASHING CONTRAINTES PERFORMANCE SENS MODALITÉS DE RÉALISATION DU BAROMÈTRE Des Enjeux et des Hommes

Plus en détail

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement.

Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Présentation de XL Catlin Nos cinq atouts pour vous soutenir dans votre développement. Avant même leur rapprochement, XL et Catlin étaient deux sociétés solides, très innovantes. Ensemble, nous sommes

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Vers un multi canal centré sur le client et la mobilité?

Vers un multi canal centré sur le client et la mobilité? 18 avril 2013 Vers un multi canal centré sur le client et la mobilité? Forum international de l Assurance 2 ème édition Agenda 1. Introduction 2. Gestion de la relation client et multicanal en France 3.

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

PRINCIPE D INTEGRATION AU RĖSEAU GCL

PRINCIPE D INTEGRATION AU RĖSEAU GCL PRINCIPE D INTEGRATION AU RĖSEAU GCL Le Groupe GCL Qui est GCL? Le réseau GCL, fort de son expérience dans le Sud Ouest de la France, a décidé d accentuer son développement au niveau national depuis 2006

Plus en détail

La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité»

La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Reynolds et Reynolds La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Ron Lamb Président, Reynolds et Reynolds La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Lorsque le calme

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée DEFIS ET OPPORTUNITES DE LA MICROASSURANCE AU SENEGAL La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée Présenté par Mme Aida Djigo Wane AMSA Assurances

Plus en détail

Maekawa Expertise comptable

Maekawa Expertise comptable Bejanin Dermagne Maekawa associés Maekawa Expertise comptable nous Nos services Secrétariat juridique 1 «A vos côtés à chaque étape de vos projets, nous pouvons vous accompagner via toujours + de services.»

Plus en détail

Le portage salarial caractéristiques et avantages

Le portage salarial caractéristiques et avantages LE PORTAGE SALARIAL Le portage salarial caractéristiques et avantages Le portage salarial consiste à transformer des honoraires en salaires. Il permet: De bénéficier d un statut de salarié : continuité

Plus en détail

Réponses aux questions fréquemment posées

Réponses aux questions fréquemment posées Le 6 avril 2012 Contribution pour frais de contrôle due par les courtiers en assurance ou réassurance et les intermédiaires en opérations de banque et en services de paiement au titre de l année 2012 Réponses

Plus en détail

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS

ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS ENQUETE AFDCC 2014 SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES RESULTATS DE LA 12 EME EDITION L Association Française des Credit Managers et Conseils présente la 12 ème édition de son enquête annuelle.

Plus en détail

Atelier 2 L e-commerce

Atelier 2 L e-commerce Atelier 2 L e-commerce Claude Ménissez E-commerce Les lois de l efficacité 1 Spécificité essentielle du e-commerce Mettre en ligne un site internet marchand c est ouvrir d un coup des millions de boutiques

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Le moment pour les assureurs de repenser leur relation client Forum International de l'assurance Casablanca 18 avril 2013 Enquête globale

Plus en détail

www.galian.fr Professionnels de l immobilier

www.galian.fr Professionnels de l immobilier www.galian.fr Professionnels de l immobilier La référence des assurances Le partenaire de vos affaires NOS SOLUTIONS vos ENjEUX GALIAN LA RÉFÉRENCE GARANTIES FINANCIÈRES ET ASSURANCES, RÉPONDRE AUX ENjEUX

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients

Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre - Rennes - Le Liberté Plans d actions commerciales : lancez-vous à la conquête de vos clients Animé par : Jean-Paul PATARD AJP 35 Olivier

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

Rencontre avec Directeur Général Banque Privée

Rencontre avec Directeur Général Banque Privée Rencontre avec Directeur Général Banque Privée PARTAGE D OPPORTUNITES VENDREDI 03 JUILLET 2015 JEAN-PIERRE PLONQUET Les Assurances et les Banques Des métiers traversés par des oppositions profondes L assurance

Plus en détail

Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS

Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS Axeria iard est une compagnie d assurance française spécialisée dans l assurance

Plus en détail

Bienvenue Corinne Dulac

Bienvenue Corinne Dulac Bienvenue Corinne Dulac Coach Certifiée ICI Paris Particuliers - Entreprises 11 rue Clos Aubert 45750 Saint-Pryvé-Saint-Mesmin 06.21.33.57.13 happy.attitude.coaching@gmail.fr @ happy-attitude-coaching.com

Plus en détail

Frédéric Sicard et Dominique Attias : «Nous avons choisi de nous placer sous le double auspice de la liberté et du service»

Frédéric Sicard et Dominique Attias : «Nous avons choisi de nous placer sous le double auspice de la liberté et du service» Frédéric Sicard et Dominique Attias : «Nous avons choisi de nous placer sous le double auspice de la liberté et du service» [1] Dominique Attias et Frédéric Sicard se présentent sous l étendard «Libres

Plus en détail

QBE France. Votre partenaire en gestion de risques

QBE France. Votre partenaire en gestion de risques QBE France Votre partenaire en gestion de risques QBE, un savoir-faire reconnu et des équipes professionnelles à l écoute des entreprises et des courtiers QBE, un leader mondial de l assurance et de la

Plus en détail

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES PLUS DE PROSPECTS? De l étude préalable au plan d action, musclez votre organisation commerciale

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit Crédit immobilier BAROMETRE DES TAUX DU MOIS DE MARS 2013 EVOLUTION DES TAUX DEPUIS 10 ANS LE PORTRAIT-ROBOT DE L EMPRUNTEUR EN ILE-DE-FRANCE ET EN PROVINCE QUELLES PERSPECTIVES POUR LES MOIS A VENIR?

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER POUR ALLER PLUS LOIN Thibault CHARLES, Fondateur et directeur d isonomia «De formation ingénieur et expert en physique du

Plus en détail

AXIOME AUDIT & STRATEGIE Société de Commissariat aux Comptes

AXIOME AUDIT & STRATEGIE Société de Commissariat aux Comptes AXIOME AUDIT & STRATEGIE Société de Commissariat aux Comptes RAPPORT DE TRANSPARENCE Etabli en application de l article R 823-21 du Code de commerce Exercice clos le 30 juin 2015 Axiome Audit & Stratégie

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

«LA GAZETTE DU CONTRÔLÉ»

«LA GAZETTE DU CONTRÔLÉ» «LA GAZETTE DU CONTRÔLÉ» N 2 La capacité professionnelle des salariés en relation avec la clientèle Paris, le 16 juillet 2014 Chère Madame, Cher Monsieur, Cher Adhérent, Parmi les missions dévolues à l

Plus en détail