Magazine gratuit et indépendant de l assurance pour le courtage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Magazine gratuit et indépendant de l assurance www.newsassurancespro.com. pour le courtage"

Transcription

1 JEUDI 5 JUIN PRO Magazine gratuit et indépendant de l assurance Spécial Congrès de la CSCA Transformation pour le courtage Le courtage d assurance est confronté à une transformation profonde. Réglementation, évolution des structures et réorganisation de la CSCA sont au programme d une période de transition. PP. 4-5 Imprimé sur du papier recyclé, ne jetez pas ce journal sur la voie publique : donnez-le. Merci! Interview «Le courtage n est plus le même qu il y a quelques années», Dominique Sizes, président de la CSCA Mouvements Les nominations dans le courtage et l assurance P.3 P.8

2 PUBLI-COMMUNIQUÉ

3 JEUDI 5 JUIN Que vous inspire ce 8eme congrès de la CSCA qui se tient à Paris? C est un congrès particulier, dans la mesure où un changement de gouvernance va se faire. Jusqu à présent, Hervé (Houdard, DG de Siaci Saint- Honoré - ndlr) s est exprimé pour dire qu il continuerait le travail de fusion, que, à regret, je n ai pas réussi à finaliser. Même si à ce jour il n y a qu un seul candidat déclaré, je pense que nous serions arrivés à un consensus à la tête de la CSCA, qu il vienne de la négociation entre prétendants ou du fait que l un des impétrants décide de se retirer. Quand la fusion se fera-t-elle? C est à chacun des syndicats d avancer en prenant une décision de dissolution ou d évolution avec des conditions suspensives. Nous devons faire en sorte que les syndicats fassent cette fusion. Il faut amorcer la pompe et le reste suivra. C est en cours, ce n est pas spectaculaire, mais jespère que d ici la fin de l année, ce sera fait. Quel bilan tirez-vous de votre exercice à la tête de la chambre? On a pu avoir l impression d un point de vue extérieur qu on se regardait le nombril avec cette fusion qui a beaucoup de Crédit photo : DR INTERVIEW Dominique Sizes Président - CSCA «Le courtage n est plus le même qu il y a quelques années» mal à se mettre en place. En réalité c est la partie visible de l iceberg. Il y a eu un gros travail de la chambre en interne, notamment sur EDI Courtage 2.0 ou sur les grands défis liés à la réglementation : l ANI, les lois Hamon et Duflot ou encore tout ce qui concerne le niveau européen, comme DIA 2, Solvabilité II, la réforme MIF, etc. C est une sorte de travail de fourmis qui nous a beaucoup occupé. Autre point, nos relations avec l ACPR sont bonnes, même si nous pouvons déplorer les trop nombreux changements d interlocuteurs à Bercy. Je me félicite enfin des excellentes relations que nous avons pu avoir avec la FFSA ou Agea (fédération des syndicats d agents généraux, ndlr). Je prends l exemple de manifestes communs signés des trois présidents, chose qui n avait pas été faite depuis longtemps. A titre personnel, quel retenez-vous de vos deux présidences? A un moment donné, il faut savoir s arrêter et laisser la place aux plus jeunes. Je regrette de ne pas avoir pu mener à bien cette transformation, mais je fais confiance à l équipe à venir pour continuer le travail. J ai un métier qui m emmène au-dela des frontières. J étais donc obligé de jongler avec un emploi du temps difficile. Je vais finalement pouvoir souffler un peu et ma famille sera contente, car elle me verra plus (rires). J ai fatalement un peu de nostalgie car j ai beaucoup aimé faire ça. On a eu un rythme soutenu de travail. C est un expérience formidable car le courtage, tel qu il est en train de se profiler, n est plus le même qu il y a quelques années. Peut-on s attendre à vous revoir sur le devant de la scène du courtage par la suite? Pour la suite, je suis co-président du Scan (Syndicat des Courtiers d Assurances et de réassurances de la région Nord) à qui je vais pouvoir donner un petit peu plus de temps et faire profiter nos adhérents de mon expérience et de ma lecture des choses. C est très important car nous avons la même transformation à faire localement. En étant président de la CSCA, j ai toujours considéré que j avais un devoir de réserve. Dans quelques jours, je serai assis au Conseil National et je vais reprendre ma place de président d un syndicat de province et donc retrouver la liberté de parole car je n ai jamais perdu ma liberté de penser. Thierry Gouby news-assurances.com/tg L ÉDITO de Benoit Martin Rédacteur en chef Mue du courtage Il y a un an, à Reims, le courtage version Champagne, se rassemblait pour le Congrès annuel de la Chambre syndicale, son représentant, son porte-voix dans le paysage de l assurance française. Un an après, le champagne a fait place à la grisaille parisienne. Et pour cause. La CSCA a bien du mal à trouver la voie de sa réforme, et, dans une année riche en bouleversements réglementaires, à trouver une voix qui porte assez pour situer les intermédiaires à leur véritable place : entre le client et l assureur. L intérêt du client, que la réglementation sur la transparence et la rémunération ne manquera pas de remettre au goût du jour, va en effet déferler sur la profession avec un impact qui ne semble pas encore bien perçu, tout au moins officiellement, par les acteurs de ce monde si particulier. Ce alors même que le courtage se sort peu à peu de la crise économique, en se segmentant et en se spécialisant, en trouvant en son sein les relais de sa croissance quand les assureurs se montrent frileux. Après une période mouvementée, le courtage est en pleine reconstruction, ce qui lui laisse l opportunité de se réinventer, de trouver (et prouver) sa légitimité auprès de ceux dont il est le garant du meilleur service : le client final. Le chemin est loin d être facile et droit, mais cette route demande un attelage complet, une solidarité et une union impératives pour faire face aux dangers. News Assurances Pro est un hebdomadaire gratuit édité par Seroni Interactive,16 rue Lantiez PARIS, RCS P Paris /// Adresse de la rédaction : 194 rue de Tolbiac PARIS / Tél : / /// Directeur de la publication : Nicolas Mortel / /// Rédacteur en chef : Benoit Martin / /// Rédacteur en chef adjoint : Thierry Gouby / /// Responsable commercial : François Flausino / / Tel : /// Directeur partenariats et communication : Sébastien Jakobowski / /// Imprimé par : groupe IPS - ZI des iscles Châteaurenard /// Dépôt légal : à parution /// ISSN : /numéro de déclaration : /// Toute reproduction, même partielle, est interdite sans l autorisation expresse de l éditeur (loi du 11 mars 1957)

4 4 JEUDI 5 JUIN 2014 INTERVIEW «Un système à deux étages pour la CSCA» BILAN Le secteur va-t-il vers une plus gr Deux questions à : Robert Leblanc, PDG d AON en France, Quelle est votre position au sujet de la fusion au sein de la CSCA? Au sujet de la CSCA, ce qui me paraît le plus important c est de préserver un système à deux étages, avec la Chambre syndicale qui est l organe unique de représentation de la profession et, à l étage en dessous, un ou plusieurs syndicats organisés en fonction de ce que chacun veut bien faire. Le projet qui consiste à tout écraser pour fusionner et obtenir une instance monobloc, ça ne marche pas. Deux syndicats ont même affirmé qu ils se retireraient si ce système était mis en place. Que les syndicats fusionnent entre eux, je n y suis pas opposé, mon seul avis déterminé est de ne pas écraser la structure pour la mettre à plat. Il faut absolument garder deux étages. Tous les syndicats régionaux sont aujourd hui abrités par la CSCA qui fonctionne en l état depuis que je l ai créé en Quel bilan tirez-vous de la vente en ligne de produits d assurance pour particuliers que vous avez lancé il y a quelques mois? Nous ne sommes pas surpris de la bonne santé de notre activité de vente de produits d assurance en ligne pour les particuliers, car nous avons pris le temps de regarder les choses. Il s avère que notre approche à été bonne. Nous continuons d avancer de manière prudente mais déterminée sur ce que l on considère comme de l affinitaire, car pour nous il s agit d un domaine d activité dans lequel il y a beaucoup de choses à faire. Il y aura donc d autres produits mis en vente sur internet, mais aussi par le biais d autres relais pour nos clients futurs. L idée est de développer l affinitaire par tous les moyens qui sont à notre portée en développant les offres produit. Touché par le contexte économique difficile et une réglementation toujours plus dense, le courtage dans son ensemble cherche un nouveau souffle. Entre un marché du grand courtage toujours plus concurrentiel et de petits acteurs indispensables mais fragiles, les grossistes tirent leur épingle du jeu. Tour d horizon d une profession qui, par la force des choses, semble se segmenter peu à peu. Même si la crise pèse encore sur le marché du courtage, la profession en tant que telle reste solide, malgré les idées reçues. Pour preuve, le nombre de courtiers en assurance inscrits à l Orias (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance) ne faiblit pas. «Sur la période 2012/2013, nous ne constatons pas d érosion du nombre de courtiers. Les fortes augmentations des années précédentes s expliquent plus par une mise en conformité que par un développement économique pour Vers une segmentation des clientèles pour les courtiers certains acteurs», précise Grégoire Dupont, son secrétaire général (voir par ailleurs). «Ce chiffre est tout de même à prendre avec des pincettes puisqu il n y a pas un mais des courtages en assurance. Entre un courtier qui ne fait que de l assurance-vie et un Marsh par exemple, ce n est pas forcément le même métier. Il y a vraiment des réalités économiques différentes autour de ce vocable», précise M. Dupont. Aujourd hui, ce n est donc pas le nombre de professionnels qui pose problème mais plutôt leur positionnement sur un marché complexe. Si les grands courtiers traversent la crise sans heurts, ils se livrent pourtant une guerre sans merci, sur un marché où les clients sont de plus en plus regardants sur la concurrence et où les assureurs tirent les prix vers le bas. Deux tendances qu il faut contrer pour les spécialistes des grands risques. «Il y a aujourd hui un marché des courtiers tendu car il y a beaucoup de compétition, mais il y a en parallèle un marché de la souscription avec les assureurs qui, lui, n est pas tendu», lance Hervé Houdard, directeur général de Siaci Saint-Honoré. «Nous sommes dans un marché où il y a toujours de la matière à traiter avec des clients à assurer. Par contre, la concurrence est très dure et certains acteurs préfèrent vendre à perte plutôt que ne rien vendre. Cela crée des conditions de compétition très difficiles. Il y a un certain nombre d affaires où le prix trop bas ne nous permet pas une rémunération suffisante», explique de son côté Robert Leblanc, PDG d Aon France. Au travers de ce marché qui déborde de capacités, la compétition entre les courtiers sur les activités commerciales perturbe finalement les résultats des acteurs du Top 10. «Nous sommes sur un marché difficile où la matière assurable ne continue pas à se développer naturellement», explique Franck Allard, PDG du courtier Filhet-Allard. «Il faut aller la chercher ou il faut reprendre des affaires à la concurrence. Cela fait baisser les prix, nous passons notre temps à rattraper le retard et nous ne pouvons plus nous développer tout en perdant évidemment sur nos marges.» Quelle place reste-t-il pour le courtage de proximité? Face aux géants du secteur, les «petits» courtiers et les acteurs de proximité arrivent-ils à survivre? Entre modestes cabinets de province et enseignes familiales ouvertes depuis plusieurs générations, le problème est

5 JEUDI 5 JUIN ande segmentation du courtage d assurance? tout autre, même si les enjeux sont finalement similaires. «Nous avons les même problèmes que tout le monde car au final il y a moins d argent qui circule. Nous enregistrons évidemment une majoration des primes de la part des compagnies d assurance sur les risques des particuliers, notamment en auto, mais surtout en MRH», explique Miche Pinet, viceprésident du courtage de proximité à la CSCA (Chambre syndicale des courtiers d assurance). Si les professionnels dits de proximité semblent indispensables - notamment en matière de conseil - la clientèle est aujourd hui beaucoup plus exigeante et pousse les courtiers à se spécialiser d avantage. «En ce qui concerne le marché du courtage, se met en place petit à petit une segmentation des clientèles. Toute le monde ne pourra pas continuer à faire de tout», précise Franck Allard. «Aujourd hui, les entreprises sont demandeuses de valeur ajoutée dans le conseil et sur tout un tas de risques et de problématiques. Un homme seul dans son cabinet n a pas la capacité d être omniscient, et forcément une certaine clientèle se porte petit-à-petit vers des structures plus importantes avec la certitude d obtenir des réponses adaptées. Tout cela veut dire que les portefeuilles continuent à bouger et je pense que l évolution du courtage tend vers une segmentation avec des clients adaptés à la taille du cabinet.» Courtiers grossistes, la relève? Face aux difficultés rencontrées par les petits acteurs du courtage, les courtiers grossistes se révèlent être une alternative efficace, notamment face au manque de guichets. «Comme les discussions sont plus difficiles avec les clients et que certains assureurs réduisent leur nombre de courtiers partenaires, les petits et moyens acteurs se tournent vers les grossistes», note Michel Pinet. «Nous, courtiers grossistes, avons un rôle à jouer pour simplifier le process de distribution pour ces courtiers de proximité, peut-être aller au delà, de les aider à se mettre en conformité sur les problèmes de règlementation (ndlr - notamment l ANI, la loi Alur et la loi Hamon) et les conseiller», explique Laurent Ouazana, directeur général de Ciprés-Vie et secrétaire général du Syndicat 10. «Il y a aujourd hui une vraie place pour ceux qui sont réactifs. Il ne faut pas entretenir la sinitrose! Certes notre métier est plus contraignant et de plus en plus réglementé, mais quand la prestation est à la hauteur de l attente du client, on arrive très bien à sortir son épingle du jeu», précise Sylvie Langlois, directrice générale de Solly Azar. Les problématiques des grossistes ne sont pas exactement les mêmes que pour le reste du marché. Rien ne semble arrêter les principaux acteurs de ce créneau où de récents acteurs, comme Santiane, apportent de nouvelles perspectives de développement, notamment via Internet. Thierry Gouby news-assurances.com/tg Evolutions du nombre de courtiers depuis 2007 En 2007, les courtiers enregistrés à l Orias comme tels étaient En 2013, ils étaient 1/3 de plus, soit Voici le détail de cette évolution Source : Orias

6 6 JEUDI 5 JUIN 2014 Luc Malâtre devient directeur général de CNA France CNA Europe vient de nommer Luc Malâtre au poste de directeur général de CNA France. Il occupe également la fonction de directeur régional Europe Continentale du spécialiste de l assurance commerciale, à partir du 2 juin Après avoir effectué l essentiel de sa carrière dans le groupe Gras Savoye puis comme consultant indépendant auprès de courtiers et d assureurs en France et sur le marché européen, Luc Malâtre est désormais responsable de la conduite de la performance, du développement des affaires et de la distribution de CNA pour la France, ainsi que de la supervision de la direction des bureaux régionaux au sein de l Europe Continentale et du Royaume- Uni. Basé à Paris, il dépendra directement de John Hennessy, directeur général de CNA Europe. Renaud de Pressigny prend la direction général de QBE France La filiale française de l assureur australien MOUVEMENTS DU COURTAGE a nommé fin mars Renaud de Pressigny au poste de directeur général. Renaud de Pressigny était jusqu alors membre du conseil stratégique du cabinet Arengi. Il a pris le 31 mars le poste de directeur général de QBE France. Passé chez Diot, Aon, Marsh et Gras Savoye notamment, Renaud de Pressigny a été recruté au début de l année par l assureur australien. Il a la charge de mener à bien le plan de QBE Europe, dont l entité française est la plus importante en taille. Les cibles de QBE France, dans le cadre de son développement et du maintien de sa rentabilité, seront les PME et ETI, ainsi que la défense de son portefeuille des grands comptes. Un nouveau DRH chez SPB Jean-Christophe Boisseau vient d être nommé directeur des ressources humaines et membre du Comité Exécutif du groupe SPB. Il devra notamment assurer la mise en place de la politique des ressources humaines pour l ensemble des entités du courtier. Basé à Paris et au Havre, il aura pour mission d assurer la définition et la mise en place de la politique des Ressources Humaines pour l ensemble des entités du courtier. Rattaché à Jean-Marie Guian, président du directoire du groupe SPB, Jean-Christophe Boisseau devra également soutenir la croissance de l entreprise grâce au déploiement de pratiques RH à la fois globales et locales pour favoriser le développement des activités de l enseigne en France et en Europe. Thomas Ducorps évolue chez Verspieren Thomas Ducorps vient d être nommé directeur de Marché au sein de la direction Épargne Retraite de Verspieren. Entré chez le courtier nordiste en 2008, Thomas Ducorps sera rattaché au directeur Épargne Retraite, Didier Clareboudt. Il aura en charge le suivi et le développement de la fonction commerciale sur l ensemble de l offre produit (retraite et épargne collective) et prestations de services (bilans retraite, journée de formation retraite et préretraite). VIDEOS JT du 2 juin La FNMI pourrait disparaître, résultats de Mondial Assistance et enjeux de la CSCA Dans le JT de cette semaine, Maurice Ronat explique pourquoi la FNMI va disparaître, retour sur les derniers résultats et présentation des enjeux à quelques jours du congrès de la CSCA. Les agents Allianz, rassurés, repartent en conquête Réunis en Congrès début mai, les agents généraux Allianz ont pu faire part de leurs attentes à une direction qui a annoncé des mesures importantes. Reportage Extrait «Il y a des entreprises dans lesquelles on trouve des carences» Jean-Marie Levaux, vice-président de l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), revient au micro de News Assurances Pro sur les pratiques non conformes découvertes par le régulateur.

7 JEUDI 5 JUIN DOSSIER Internet et loi consommation, un bon ménage pour l assurance? Internet va donner aux assureurs deux outils pour, à la fois, contrecarrer et profiter de la loi consommation et sa facilité de résiliation : Internet peut s envisager comme un outil de défense et de conquête. Cet article est un extrait d un dossier complet à retrouver sur La présence en ligne est un enjeu fort dans la relation client. Avec la loi Hamon qui se profile, l expérience sur Internet est importante pour, tout à la fois, fidéliser les assurés en portefeuille et ouvrir une vitrine capable de partir en conquête des prospects. Encore une fois, Allianz a fait fort en mettant sur son site un outil de tarification en une minute, et 5 questions, en assurance auto. Avec un questionnaire plus court que celui d un comparateur, logé sur le site allianz.fr, l assureur passe clairement en mode offensif pour tous les prospects qui viendraient s informer sur ces produits par le site. Mais pas seulement. Les sites sont en effet souvent un outil de communication avec les clients. Il s agit, alors, de défendre le portefeuille soit en passant par du multiéquipement, soit en suivant les besoins et en répondant rapidement aux désidératas des assurés. Sur le site de la Maif par exemple, près d un quart (23%) des connexions réalisées entre le 1er janvier et le 30 avril 2014 ont donné lieu à l ouverture de l espace personnel par les sociétaires. Pour la mutuelle niortaise, ce sont sociétaires connectés. Même s il s agit d un chiffre «global», un même sociétaire pouvant revenir plusieurs fois dans la même période, c est un chiffre important dans le cadre de la relation entretenue avec l assuré. Autre chiffre important pour la Maif, 44% des devis ou simulations réalisés sur maif.fr le sont par des sociétaires. Et, là encore, il ne s agit que de sociétaires identifiés. Une appétence pour la gamme qui se retrouve chez tous les assureurs consultés. Les clients, en passant par l espace client, même relancés par des opérations marketing, sont sensibles à ce que proposent leur assureur. Dans le cadre de la loi Consommation et sa résiliation infra-annuelle, «Internet est un outil de conquête, mais il sert également pour défendre le portefeuille», relève Jean-Marc Willmann, directeur délégué opérations et relations sociétaires à la Maif. Les assureurs travaillent sur le suivi des devis faits par les assurés en ligne, les techniques de web call-back, sociétaires connectés en 4 mois pour la Maif ainsi que sur le multicanal, c est à dire l association d internet, du téléphone et des agences pour transmettre les informations clients. Comme le dit Hamid Benamara, directeur général du comparateur LesFurets.com, «la loi Hamon va accélérer la digitalisation» chez les assureurs. Car ce que cherchent avant-tout les internautes, c est une offre complète et de qualité, mise en avant avec professionnalisme. Les chantiers sont en cours. Benoit Martin news-assurances.com/bm NOUVELLES STRATÉGIES EN LIGNE? Après une demi-décennie passée à (essayer de) vendre l assurance sur internet, le secteur semble prendre une nouvelle mesure des enjeux. Dans les états-majors, le sujet est maintenant central et les stratégies peaufinées pour répondre tout à la fois aux besoins des groupes comme des clients. La mutation des contacts clients et prospects, la place des comparateurs comme les enjeux de data font partie intégrante du renouveau sur le web.

8

Le magazine gratuit et indépendant de l assurance www.newsassurancespro.com. doit franchir un pas

Le magazine gratuit et indépendant de l assurance www.newsassurancespro.com. doit franchir un pas MARDI 16 SEPTEMBRE 2014 91 PRO Le magazine gratuit et indépendant de l assurance www.newsassurancespro.com Spécial courtage Le courtage doit franchir un pas Alors qu assureurs et courtiers grossistes affichent

Plus en détail

Rencontres. Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro

Rencontres. Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Rencontres Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Pourquoi l ANI va contraindre les mutuelles à se diversifier? Michel COLLOMBET Associé Eurogroup Consulting 2013 Les

Plus en détail

Revue de presse. Juin 2010

Revue de presse. Juin 2010 Revue de presse Juin 2010 Chaque mois, le service communication répertorie les articles, interviews et citations dans lesquels Verspieren et ses filiales sont cités. Retrouvez ici le détail de ces parutions.

Plus en détail

Le Courtage d'assurances aujourd'hui et demain

Le Courtage d'assurances aujourd'hui et demain Le Courtage d'assurances aujourd'hui et demain 1) Portrait robot du courtier d assurances Effectifs L âge moyen des dirigeants de cabinets de courtage d assurances est de 53 ans, les seniors dominent donc

Plus en détail

Le Courtage d assurances aujourd hui et demain

Le Courtage d assurances aujourd hui et demain Le Courtage d assurances aujourd hui et demain 1) Portrait robot du courtier d assurances Effectifs L âge moyen des dirigeants de cabinets de courtage d assurances est de 53 ans, les seniors dominent donc

Plus en détail

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France COMMUNIQUE DE PRESSE (V1.10 au 24 août 2012) Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France (réalisé sur les comptes arrêtés fin 2010) Analyse stratégique du marché et Mise en

Plus en détail

Nouvelles perspectives

Nouvelles perspectives JEUDI 26 SEPTEMBRE 2013 80 PRO Hebdo gratuit et indépendant de l assurance www.news-assurancespro.com COURTAGE Nouvelles perspectives et nouveaux efforts... Les courtiers restent confiants malgré la conjoncture

Plus en détail

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration 1 1/ Qu est ce qu un accord de branche? Un accord de branche est un acte juridique issu d'une négociation

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT 5 L union fait la force 6 Les grandes étapes 7 UN NOUVEL ENSEMBLE COMPLET 9 Un Groupe équilibré en retraite complémentaire

Plus en détail

CONCEPT & VALEURS. Promouvoir et valoriser le métier de Courtier Grossiste Souscripteur en Assurance. Défendre la valeur ajoutée de cette profession.

CONCEPT & VALEURS. Promouvoir et valoriser le métier de Courtier Grossiste Souscripteur en Assurance. Défendre la valeur ajoutée de cette profession. CONCEPT & VALEURS Promouvoir et valoriser le métier de Courtier Grossiste Souscripteur en Assurance. Défendre la valeur ajoutée de cette profession. Vocation Mettre en avant la «valeur ajoutée» des Courtiers

Plus en détail

Chantier restructurations

Chantier restructurations Chantier restructurations Le présent document réalisé par le groupe de travail en charge du chantier restructurations, se fixe pour objectif de décrire de manière synthétique les enjeux présents et à venir

Plus en détail

Le Rôle du Courtier de Réassurance Jeudi 25 septembre 2014 Auditorium de la F.F.S.A.

Le Rôle du Courtier de Réassurance Jeudi 25 septembre 2014 Auditorium de la F.F.S.A. Conférence Sup de Ré 2014 Le Rôle du Courtier de Réassurance Jeudi 25 septembre 2014 Auditorium de la F.F.S.A. SUP DE RE septembre 2014 «Le rôle du courtier de réassurance» - le point de vue de la cédante

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance

Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Enquête globale sur la perception des clients dans l assurance Le moment pour les assureurs de repenser leur relation client Forum International de l'assurance Casablanca 18 avril 2013 Enquête globale

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

Septembre 2015 UAF LIFE PATRIMOINE : BILAN ET PERSPECTIVES DOSSIER DE PRESSE

Septembre 2015 UAF LIFE PATRIMOINE : BILAN ET PERSPECTIVES DOSSIER DE PRESSE Septembre 2015 UAF LIFE PATRIMOINE : BILAN ET PERSPECTIVES DOSSIER DE PRESSE Sommaire I. DES RÉSULTATS EN PHASE p. 3 AVEC LES AMBITIONS II. QUATRE ENJEUX MAJEURS p. 5 DE DÉVELOPPEMENT 1- Une nouvelle donne

Plus en détail

INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, ADAPTABILITÉ... ET SI L ASSURANCE GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS. www.sollyazarpro.com

INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, ADAPTABILITÉ... ET SI L ASSURANCE GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS. www.sollyazarpro.com INNOVATIOn, COMPETITIVITÉ, GARANTISSAIT à MES CLIENTS, TOUT CELA à LA FOIS Risques professionnels & assurance de personnes TNS, TPE et PME ASSURANCES COLLECTIVES Des offres santé et prévoyance conçues

Plus en détail

Présentation du corps de contrôle des assurances LE MÉTIER DE COMMISSAIRE-CONTRÔLEUR

Présentation du corps de contrôle des assurances LE MÉTIER DE COMMISSAIRE-CONTRÔLEUR Présentation du corps de contrôle des assurances LE MÉTIER DE COMMISSAIRE-CONTRÔLEUR L Assurance : un secteur clé de la vie économique Le secteur de l assurance est un acteur majeur de la vie économique

Plus en détail

PRO. L interview. Actu. Actu. Edito. Marcel Kahn, MACSF «Notre collecte nette sera de l ordre de 300 millions d euros» P.3

PRO. L interview. Actu. Actu. Edito. Marcel Kahn, MACSF «Notre collecte nette sera de l ordre de 300 millions d euros» P.3 JEUDI 6 DÉCEMBRE 2012 WWW.PRO.NEWS-ASSURANCES.COM N 52 Hebdo gratuit et indépendant de l assurance PRO L interview Marcel Kahn, MACSF «Notre collecte nette sera de l ordre de 300 millions d euros» P.3

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens

Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens Solvabilité 2, pour une meilleure protection des assurés européens Solvabilité II, contrats responsables, normes IFRS, fiscalité : conséquences de ces normes sur le devenir des opérateurs et des couvertures

Plus en détail

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe Rapport Annuel 2010 2 Sommaire Rapport Annuel 2010 Présentation du Groupe CMNE 5 Éditorial 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe Rapport

Plus en détail

Dossier de presse. 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée?

Dossier de presse. 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée? Dossier de presse 2 ème enquête d opinion du Syndicat 10 auprès des courtiers et des assureurs : Quelle représentation? Quelle valeur ajoutée? Juin 2014 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15

Plus en détail

NOVELIA COURTIER GROSSISTE EN ASSURANCE

NOVELIA COURTIER GROSSISTE EN ASSURANCE NOVELIA COURTIER GROSSISTE EN ASSURANCE SOMMAIRE A PROPOS DE NOVELIA Novélia, 8 ème courtier grossiste français PROJET D ENTREPRISE ET AMBITIONS POSITIONNEMENT DE SOLIDES GARANTIES QUELQUES DATES REPERES

Plus en détail

ACHETER OU VENDRE UNE ACTIVITE DE COURTAGE : LA MÉTHODE POUR RÉUSSIR

ACHETER OU VENDRE UNE ACTIVITE DE COURTAGE : LA MÉTHODE POUR RÉUSSIR ACHETER OU VENDRE UNE ACTIVITE DE COURTAGE : LA MÉTHODE POUR RÉUSSIR 72, rue du Faubourg Saint - Honoré 75008 PARIS Tél : 01.46.10.43.80 Fax : 01.47.61.14.85 www.astreeavocats.com Xxx Enjeux Cahier des

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Responsable grands comptes / comptes clés

Responsable grands comptes / comptes clés Responsable grands comptes / comptes clés DEFINITION DE FONCTION ET ETUDE DE REMUNERATIONS Le responsable grands comptes assure le suivi commercial des comptes clients ayant une importance stratégique

Plus en détail

Courtage d assurances aujourd hui et perspectives 2013 2014

Courtage d assurances aujourd hui et perspectives 2013 2014 Courtage d assurances aujourd hui et perspectives 2013 2014 SOMMAIRE : 1) Portrait robot des courtiers d assurances page 2 2) Classement des courtiers d assurances 2012 2013 page 7 3) Prospective : forte

Plus en détail

Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009

Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009 Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009 Excellences, Mesdames et Messieurs, J ai le plaisir de m adresser à vous aujourd hui, pour la seconde fois

Plus en détail

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances

Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Analyse synthétique de l emploi et de la formation professionnelle dans le secteur des assurances Société Eurocaribéenne de Conseils et d Organisation BP 382 97288 Lamentin Cédex (Martinique) Sommaire

Plus en détail

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr

Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis. kpmg.fr Organismes mutualistes Activités d assurance Relevons ensemble vos défis kpmg.fr Les défis du futur Une réponse adaptée Les mutuelles du livre II du Code de la mutualité font face à de réelles mutations,

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE

QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE QUESTIONNAIRE PROPOSITION RC PROFESSIONNELLE INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE DOCUMENTS A JOINDRE IMPERATIVEMENT (ACTIVITE D INTERMEDIAIRE EN ASSURANCE AGENT, COURTIER, SOUS-COURTIER) o Une copie de l arrêté

Plus en détail

«Notre situation nous permet de préparer, avec la plus grande sérénité, les défis réglementaires, économiques, environnementaux et numériques qui

«Notre situation nous permet de préparer, avec la plus grande sérénité, les défis réglementaires, économiques, environnementaux et numériques qui 2014 L essentiel «Notre situation nous permet de préparer, avec la plus grande sérénité, les défis réglementaires, économiques, environnementaux et numériques qui concernent l'ensemble des acteurs de l'assurance.»

Plus en détail

Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS

Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS Axeria iard est une compagnie d assurance française spécialisée dans l assurance

Plus en détail

Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS

Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS Axeria iard est une compagnie d assurance française spécialisée dans l assurance

Plus en détail

CIPRÉS Assurances - 37, rue Anatole France - 92532 Levallois-Perret Cedex - SAS au capital de 1 208 944 - SIREN : 552 068 199 - N ORIAS : 07 000 398

CIPRÉS Assurances - 37, rue Anatole France - 92532 Levallois-Perret Cedex - SAS au capital de 1 208 944 - SIREN : 552 068 199 - N ORIAS : 07 000 398 CIPRÉS Assurances - 37, rue Anatole France - 92532 Levallois-Perret Cedex - SAS au capital de 1 208 944 - SIREN : 552 068 199 - N ORIAS : 07 000 398 - www.orias.fr Crédits photos : Thinkstock - Mars 2015

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS 1) LA C.S.C.A.

LE SAVIEZ-VOUS 1) LA C.S.C.A. LE SAVIEZ-VOUS Etre adhérent du Sycaest, c est bien entendu bénéficier de nombreux services et prestations. Mais c est aussi participer au financement de la Chambre Syndicale des Courtiers d Assurances

Plus en détail

L accompagnement du client à l international : quelles alternatives pour les cabinets de taille intermédiaire et de proximité?

L accompagnement du client à l international : quelles alternatives pour les cabinets de taille intermédiaire et de proximité? L accompagnement du client à l international : quelles alternatives pour les cabinets de taille intermédiaire et de proximité? Si les courtiers de grande taille se sont résolument tournés vers l international

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER

LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER LA MARQUE EMPLOYEUR DE LA DIRECTION DU CONTRÔLE FINANCIER SOMMAIRE MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE BEST PRACTICES / ATTIRER LES TALENTS / MOBILITÉ INTERNE : au-delà des bonnes intentions / RÉTENTION DES TALENTS

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants Pour en savoir plus : www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Propos d accueil Didier LEGRAND Directeur général MutRé 2013 Biarritz les 7 et 8 novembre MutRé RAPPEL DU PROGRAMME MutRé 2013

Plus en détail

Retrouvez nos sites : News Assurances News Assurances Pro News Insurances News Banques

Retrouvez nos sites : News Assurances News Assurances Pro News Insurances News Banques Retrouvez nos sites : News Assurances News Assurances Pro News Insurances News Banques FORUM IMMOBILIER BOURSE ASSURANCE VIE DEFISCALISATION RETRAITE Epargne et Placements Argent au quotidien Compte à

Plus en détail

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES DÉCIDEURS DE L'ASSURANCE 2013

LE BAROMÈTRE DES DÉCIDEURS DE L'ASSURANCE 2013 LE BAROMÈTRE DES DÉCIDEURS DE L'ASSURANCE 2013 (10ème édition) Synthèse de l'enquête Novembre 2013 BAROMÈTRE DES DÉCIDEURS DE L ASSURANCE 2013 (10 ème ÉDITION) Novembre 2013 Plus de 30 sociétés interrogées

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances *** Déplacement à Lannion - Conférence

Plus en détail

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE

ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE MASTERE et 3 CYCLE SPECIALISE EN ENTREPRENEURIAT SYLLABUS Année 2013/2014 Responsables : Olivier IGON Secrétaire : Zohra BA ( : (33) 05.61.29.48.80 Bâtiment Le Bosco Bureau

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION SEPTEMBRE 2013

LA LETTRE D INFORMATION SEPTEMBRE 2013 LA LETTRE D INFORMATION SEPTEMBRE 2013 EDITORIAL Le Club 30-60 a maintenant deux années d existence et il compte seize membres. Ces deux années ont été riches : nous avons accueilli de nouveaux membres

Plus en détail

L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite

L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite Enquête épargne 2011 Optimind/OpinionWay L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite Edition 2011 Réalisée entre

Plus en détail

Journée de l assurance

Journée de l assurance Journée de l assurance Excellences Mme la Vice-Présidente de la Chambre des Députés M. le Ministre Madame, Messieurs les Députés Mesdames, Messieurs les Conseillers d Etat Mesdames, Messieurs, Chers Amis

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 5 bis du 31 mai 2007 C2007-07 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l industrie du 3 avril 2007,

Plus en détail

Quand le gouvernement

Quand le gouvernement JEUDI 5 SEPTEMBRE 2013 77 PRO Hebdo gratuit et indépendant de l assurance www.news-assurancespro.com RENTRÉE Quand le gouvernement bouscule l assurance PLFSS 2014, loi conso, réforme des retraites, le

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10

PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 1 milliards Les courtiers grossistes souscripteurs en assurance : une force économique + de milliards 2 d euros de primes collectées

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Bruxelles. Lille. Luxembourg. Paris

Bruxelles. Lille. Luxembourg. Paris Lille Bruxelles Luxembourg Paris Rapport Annuel 2011 4 Présentation du Groupe CMNE 5 Éditorial 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01 44 50 58 79 mail : laetitia.baudon@shan.fr

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché 2013 Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché Table des matières 1 Actualisation de la vision du marché w p. 3 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire p. 14 santé 2

Plus en détail

LA SOLUTION ÉPARGNE. mon épargne Multiprojets

LA SOLUTION ÉPARGNE. mon épargne Multiprojets LA SOLUTION ÉPARGNE qui évolue avec mes projets mon épargne Multiprojets 2 LA SOLUTION ÉPARGNE qui évolue avec mes projets Certains projets vous tiennent à cœur : > préparer dès aujourd hui votre retraite,

Plus en détail

Quelle place prendre sur ce marché en pleine expansion

Quelle place prendre sur ce marché en pleine expansion Mercredi 2 octobre 2013 Paris Nouveaux intervenants à la tribune! Assurances affinitaires Quelle place prendre sur ce marché en pleine expansion Création de labels : quels impacts et opportunités Comment

Plus en détail

Lancement de l Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC)

Lancement de l Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC) Lancement de l Association Professionnelle des Intermédiaires en Crédits (APIC) Cafpi, leader historique en matière de courtage en crédit immobilier, Meilleurtaux.com dont le développement s est appuyé

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

Ambition. Assistance

Ambition. Assistance Ambition Sécurité Assistance Performance Nous contacter. Assistance Philippe Limbourg Jean de Chabannes philippe.limbourg@sherpassur.fr jean_de_chabannes@sherpassur.fr +33 0 607 951 729 +33 0 770 888 000

Plus en détail

Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS

Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS Compagnie d assurance dommages pour les professionnels et les entreprises COMPAGNIE D ASSURANCE AU SERVICE DES COURTIERS Axeria iard est une compagnie d assurance française spécialisée dans l assurance

Plus en détail

Atelier 2 L e-commerce

Atelier 2 L e-commerce Atelier 2 L e-commerce Claude Ménissez E-commerce Les lois de l efficacité 1 Spécificité essentielle du e-commerce Mettre en ligne un site internet marchand c est ouvrir d un coup des millions de boutiques

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

Conférence sur les métiers du

Conférence sur les métiers du Conférence sur les métiers du courtage Alger, le 24 avril 2007 Gras Savoye Algérie Services 1 Sommaire Normes Européennes. Le métier de courtier au regard de la loi en France Usages professionnels du courtage

Plus en détail

P R O T O C O L E D E P A R T E N A R I A T

P R O T O C O L E D E P A R T E N A R I A T Exemplaire à retourner à FRANSSUR SERVICES (Conserver une copie) P R O T O C O L E D E P A R T E N A R I A T Entre FRANSSUR SERVICES Société par Actions Simplifiées au capital de 100 000, dont le siège

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Caroline ALBANET-SAROCCHI Associée Directeur

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

Atelier B8. La gestion des risques et des assurances dans les ETI

Atelier B8. La gestion des risques et des assurances dans les ETI Atelier B8 La gestion des risques et des assurances dans les ETI Intervenants Hélène DUVIVIER Philippe LABEY Responsable Régional Lyon SET Risques et Assurances Xavier MARY Bernard DURAND Modérateur Nicolas

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Hebdo gratuit et indépendant de l assurance www.newsassurancespro.com. tarifaire en 2014

Hebdo gratuit et indépendant de l assurance www.newsassurancespro.com. tarifaire en 2014 JEUDI 5 DÉCEMBRE 2013 87 PRO Hebdo gratuit et indépendant de l assurance www.newsassurancespro.com Dommages Nouvelle hausse tarifaire en 2014 Les orientations tarifaires des assurances de dommages montrent

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE BANQUE

NOTE CONJONCTURELLE BANQUE NOTE CONJONCTURELLE BANQUE Quel avenir pour les réseaux d agences des banques de détail? Quelles menaces pour l emploi? Première partie: Un contexte économique, technologique et réglementaire en mouvance,

Plus en détail

Rencontres. La Mutuelle Européenne, un moyen de diversification géographique Etat des lieux

Rencontres. La Mutuelle Européenne, un moyen de diversification géographique Etat des lieux Rencontres La Mutuelle Européenne, un moyen de diversification géographique Etat des lieux Pedro Bleck da Silva Président du Groupe de Travail Mutualité Association Internationale de la Mutualité (AIM)

Plus en détail

MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME

MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME Jeudi 19 MARS 2015 Paris MARCHÉ DES TNS, TPE ET PME 5 e édition À l aube de l entrée en vigueur de l ANI, quelles stratégies de conquête sur un marché en profonde mutation Les chefs d entreprise face à

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE

Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE Les Histoires de demain par TNP REVUE DE PRESSE 4 novembre 2015 Les Echos Business - 04/11/2015 http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/transformation-digitale/021450570757-s-adapter-ou-se-transformer-les-hesitations-des-entreprises-pre-numeriques-204380.php

Plus en détail

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE?

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE? Groupama Banque - Direction de la communication externe - Groupama participe à la protection de l'environnement en utilisant un site imprim vert et des papiers issus des forêts gérées durablement et en

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156

www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse sur

Plus en détail

Vous trouverez ci-joint la description des actions engagées au titre de l année 2008.

Vous trouverez ci-joint la description des actions engagées au titre de l année 2008. ORGANISATION DES NATIONS UNIES Monsieur Ban KI-MOON Secrétaire général NEW-YORK NY 10017 ETATS-UNIS Paris, le jeudi 22 octobre 2009 Monsieur le Secrétaire général, Par cette lettre, je suis heureux de

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants Pour en savoir plus : www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 12 mars 2009 Séance de 10 heures. Commission des Finances, de l économie générale et du Plan

Compte rendu. Jeudi 12 mars 2009 Séance de 10 heures. Commission des Finances, de l économie générale et du Plan Compte rendu Commission des Finances, de l économie générale et du Plan Examen de la proposition de résolution sur le renforcement de la régulation financière (n 1512)...2 Information relative à la Commission...7

Plus en détail

ACP PRO. Des problèmes sur les pratiques commerciales? Dossier Optimiser le CRM entre les différents canaux

ACP PRO. Des problèmes sur les pratiques commerciales? Dossier Optimiser le CRM entre les différents canaux JEUDI 6 JUIN 2013 73 PRO Hebdo gratuit et indépendant de l assurance www.newsassurancespro.com. Bilan ACP Des problèmes sur les pratiques commerciales? L ACP salue la contribution des organismes d assurance

Plus en détail

Valorisons. vos projets. Valorisons. vos projets

Valorisons. vos projets. Valorisons. vos projets Valorisons Valorisons Des spécialistes à votre service Un interlocuteur unique pour vous conseiller, auditer, valoriser et suivre l ensemble de votre patrimoine. PLACEMENTS RETRAITE IMMOBILIER DÉFISCALISATION

Plus en détail

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise

Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise 1 Consultation de la Commission Européenne sur le Plan d action relatif au droit des sociétés et au gouvernement d entreprise Introduction : La ROAM est un syndicat professionnel créé en 1855, qui a pour

Plus en détail

Réformes européennes et stabilité financière

Réformes européennes et stabilité financière Réformes européennes et stabilité financière 3/04/2012 Martin MERLIN Chef d'unité DG Marché intérieur et services Causes de la crise financière de 2007-2008 Déséquilibres macro-économiques Lacunes réglementaires

Plus en détail