Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques"

Transcription

1 Journée de formation interrégionale «Actualités et prévention des infections sur cathéters» Saint Malo - 21 octobre 2010 Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques Résultats de l inter région Ouest CCLIN Ouest, Aude Tavenard, Nadine Garreau

2 Rappel sur l audit Objectifs Mesurer l application des bonnes pratiques relatives à la pose et à la durée de maintien des cathéters veineux périphériques Sensibiliser le personnel aux recommandations en vigueur Audit en 3 parties Protocole : présence, contenu, accessibilité Poses et Manipulations Traçabilité et durée du maintien 2

3 Objectifs Protocole évaluer le contenu du protocole Pose évaluer les bonnes pratiques d hygiène évaluer la sécurité du geste Manipulations évaluer les bonnes pratiques lors de l ouverture ou de la fermeture des lignes Traçabilité évaluer la traçabilité grâce à la date de pose et surveillance clinique quotidienne Durée de maintien évaluer le délai entre le jour de pose et le jour de l évaluation 3

4 Quelques chiffres 143 établissements participants Correspondant à un total de 1216 services Participation : Protocole : 139 ES Poses : 140 ES (avec un total de 6582 évaluations) Manipulations : 131 ES avec un total de 5677 évaluations dont 73% faites en auto-évaluation Traçabilité et durée de maintien : 124 ES avec un total de 4008 évaluations dont 79% faites en auto-évaluation 4

5 Spécialités des services audités Spécialité N % 1 - Bloc opératoire SSPI 83 7% 2 Chirurgie % 3 EHPAD 33 3% 4 Endoscopie 1 <1% 5 Explorations 1 <1% fonctionnelles 6 Gynécologie / Maternité 72 6% / Obstétrique 7 Hospitalisation à 3 <1% domicile 8 Imagerie / Radiologie 46 4% 9 Médecine % 10 Médecine nucléaire 2 <1% Spécialité N % 11 Néonatalogie Réanimation néo-natale 13 1% 12 Pédiatrie 37 3% 13 Psychiatrie 10 1% 14 Réanimation USI USC 55 5% 15 SMUR, SAMU, 6 <1% 16 SLD 30 2% 17 SSR 95 8% 18 Urgences 80 7% 19 Autre 27 2% Total % 5

6 Résultats Protocole Un protocole existe dans 97% des ES Le protocole utilisé dans le service est accessible dans 99% des services ayant un protocole Il est validé par le CLIN dans 97% des ES ayant un protocole Contenu du protocole : 29% des ES ont les 10 critères qualité attendus (vs 34% au niveau national) 6

7 Contenu du protocole % de protocoles comportant un critère de qualité La durée de maintien inférieure à 4 jours 84% La traçabilité de la surveillance clinique quotidienne 57% La traçabilité de la date d ablation 59% La traçabilité de la date de pose 98% La désinfection du site d injection lors des manipulations de ligne veineuse 75% L élimination immédiate du mandrin dans un conteneur à OPTC à proximité 83% Le port de gants pour l insertion 99% La désinfection des mains avant insertion 83% L utilisation d un antiseptique alcoolique pour l antisepsie 87% La détersion de la peau 94% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 7

8 Résultats Traçabilité 25% des patients sont porteurs d un cathéter veineux périphérique le jour de l évaluation (soit 3995 porteurs de CVP) 81% des cathéters ont une date de pose tracée (vs 79% au niveau national) La surveillance clinique quotidienne est tracée pour 54% des cathéters posés depuis au moins 24h (vs 54% au niveau national) 8

9 Résultats - Durée de maintien (1/2) 91% des cathéters ont une durée de pose inférieure ou égale à 4 jours (vs 92% au niveau national) Durée de maintien inférieur ou égal à 4 jours Durée de maintien des cathéters de plus de 4 jours chez l'adulte Adultes (N = 3429) 91% 80% 70% 60% 72% 50% 40% Enfants (N = 159) 94% 30% 20% 21% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 10% 0% 7% 5 à 7 jours 8 à 15 jours > 15 jours 9

10 Résultats - Durée de maintien (2/2) Spécialité 4 jours >4 jours 2 Chirurgie 1161 (93%) 87 (7%) 3 EHPAD 4 (80%) 1 (20%) 6 Gynécologie / Maternité / Obstétrique 96 (95%) 56 (5%) 7 Hospitalisation à domicile 2 (100%) 0 8 Imagerie / Radiologie 2 (40%) 3 (60%) 9 Médecine 1555 (90%) 178 (10%) 11 Néonatalogie Réanimation néo-natale 1 (100%) 0 13 Psychiatrie 3 (100%) 0 14 Réanimation USI USC 169 (95%) 8 (5%) 16 SLD 8 (80%) 2 (20%) 17 SSR 60 (90%) 7 (10%) 18 Urgences 73 (99%) 1 (1%) 19 Autre 20 (100%) 0 Total 3154 (91%) 292 (9%) 10

11 Résultats Poses (1/3) Interrégional National Port de gants pour l insertion d un cathéter 67% 63% Détersion de la peau chez l adulte 40% 46% Utilisation d un antiseptique alcoolique pour l antisepsie chez l adulte Désinfection des mains avant insertion 74% 71% 72% 68% 25% Elimination immédiate du mandrin dans un conteneur à OPTC à proximité 77% 76% 11

12 Détersion par service Poses (2/3) Réalisation d'une détersion de la peau chez l'adulte avant la pose 19 Autre 28% 72% 62% 38% 17 SSR 53% 47% 46% 54% 15 SMUR, SAMU, 100% 33% 67% 13 Psychiatrie 41% 59% 100% 10 Médecine nucléaire 100% 53% 47% 8 Imagerie / Radiologie 78% 22% 38% 62% 6 Gynécologie / Maternité / Obstétrique 71% 29% Pas de détersion 100% Détersion 3 EHPAD 41% 59% 59% 41% 1 - Bloc opératoire SSPI 90% 10% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 12

13 Résultats Poses (3/3) Réalisation d'une antisepsie chez l'adulte avant la pose 19 Autre 74% 26% 18 Urgences 85% 15% 17 SSR 56% 44% 16 SLD 56% 44% 15 SMUR, SAMU, 79% 21% 14 Réanimation USI USC 75% 25% 13 Psychiatrie 45% 55% 12 Pédiatrie 100% 10 Médecine nucléaire 67% 33% 9 Médecine 72% 28% 8 Imagerie / Radiologie 74% 26% 7 Hospitalisation à domicile 88% 12% 6 Gynécologie / Maternité / Obstétrique 5 Explorations fonctionnelles 3 EHPAD 73% 70% 100% 27% 30% Antisepsie Pas d'antisepsie 2 Chirurgie 73% 27% 1 - Bloc opératoire SSPI 85% 15% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 13

14 Résultats Manipulations 65% des manipulations sont accompagnées d une désinfection du site d injection avec compresses stériles imprégnées d antiseptique alcoolique ou d alcool à 70 (vs 61% au niveau national) Désinfection des mains avant manipulation dans 85% des cas (vs 79% au niveau national) 14

15 Désinfection du site d injection Mode opératoire de désinfection du site d'injection 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 84% 82% 69% 0% Utilisation de compresses stériles (N = 5652) Utilisation d'un antiseptique (N = 5653) Utilisation d'un ATS alcoolique ou d'alcool à 70 (N = 5581) 15

16 Bilan Bon taux de participation (32%) Traçabilité de la surveillance clinique quotidienne et de la date d ablation peu présente dans les protocoles (resp. 57% et 59%) 10 critères de qualité regroupés (29%) 2 items à revoir : Détersion de la peau chez l adulte (40%)? Surveillance clinique quotidienne tracée (54%) 16

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais «Audit CVP» Cathéters veineux périphériques Formation des auditeurs et des relais Objectifs et référentiels utilisés 1. Mesurer l application des bonnes pratiques 2. Sensibiliser le personnel aux recommandations

Plus en détail

CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES

CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES AUDIT DES PRATIQUES CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES RESULTATS 2009-2010 RAPPORT INTER-REGION EST Octobre 2010 GROUPE DE TRAVAIL ELABORATION DE LA METHODOLOGIE ET DE L OUTIL NATIONAL DU GREPHH Martine Besson,

Plus en détail

Audit national sur la pose et l entretien des cathéters veineux périphériques

Audit national sur la pose et l entretien des cathéters veineux périphériques Congrès de la SFHH Bordeaux - Juin 2010 Audit national sur la pose et l entretien des cathéters veineux périphériques Résultats préliminaires Delphine Verjat-Trannoy, CCLIN Paris-Nord pour le groupe de

Plus en détail

Poses et manipulations des CVP différences en fonction de la catégorie professionnelle et du statut étudiant

Poses et manipulations des CVP différences en fonction de la catégorie professionnelle et du statut étudiant Poses et manipulations des CVP différences en fonction de la catégorie professionnelle et du statut étudiant Florence Bekaert et Delphine Verjat-Trannoy du CCLIN Paris-Nord pour le GREPHH Groupe de travail

Plus en détail

L abord vasculaire en EHPAD

L abord vasculaire en EHPAD L abord vasculaire en EHPAD 3éme journée de formation et d information Prévention du risque infectieux en EHPAD Mardi 10 mai 2011 ARLIN Nord Pas-de-Calais Denis Thillard ARLIN Haute Normandie Différents

Plus en détail

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Évaluation des Pratiques Professionnelles Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Equipe Opérationnelle d Hygiène Service Qualité & Gestion des Risques Clinique La Casamance Aubagne Présentation

Plus en détail

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable)

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable) Fiche n 1 : Avant la pose de CCI Audit organisationnel : 1 fiche par établissement «poseur» Répondre à l'ensemble des questions ci-dessous 1-1 Une Check-list Voie Veineuse Centrale est mise en place dans

Plus en détail

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI)

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) EOHI : Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) - Mmes S. Nottebaert, Dr Caroline LAURANS, médecin hygiéniste, pour l Équipe Opérationnelle d Hygiène et d Infectiologie

Plus en détail

Audit national Hygiène des mains Observance - pertinence

Audit national Hygiène des mains Observance - pertinence Audit national Hygiène des mains Observance - pertinence 2008-2009 Groupe de travail thématique «Hygiène des mains» 1 Contexte Constitué en 2005, GREPHH a pour vocation de créer des outils d évaluation

Plus en détail

SHA Quand l environnement modifie le comportement O. Meunier, B. Kessler, S. Burger

SHA Quand l environnement modifie le comportement O. Meunier, B. Kessler, S. Burger HA Quand l environnement modifie le comportement. Meunier, B. Kessler,. Burger Équipe pérationnelle d Hygiène H Haguenau R 2/22 R 3/22 R 4/22 R 5/22 tratégie comportementale et HA? R 6/22 1 1 Evolution

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. Code établissement attribué par le C.CLIN. 1. Statut établissement : 1 public 2 privé 3 PSPH. 2. Type d'établissement :

FICHE ETABLISSEMENT. Code établissement attribué par le C.CLIN. 1. Statut établissement : 1 public 2 privé 3 PSPH. 2. Type d'établissement : FICHE ETABLISSEMENT Code établissement attribué par le C.CLIN 1. Statut établissement : 1 public 2 privé 3 PSPH 2. Type d'établissement : 1 CHU 2 CH 3 Clinique MCO 4 MILITAIRE 5 CENTRE DE LUTTE CONTRE

Plus en détail

STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE

STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE STRATEGIE DE MAITRISE DES ISO ET CERTIFICATION D UN BLOC OPERATOIRE Dr MS. HADDAD (Service d Hygiène Hospitalière) Dr S. HIDOURI (Service de Chirurgie Pédiatrique) EPS Monastir INTRODUCTION INTRODUCTION

Plus en détail

Quels freins à l application des recommandations. Limites des recommandations?

Quels freins à l application des recommandations. Limites des recommandations? «Toute société, tout groupe professionnel qui élabore des recommandations est confronté à la question suivante non encore résolue : quel est le meilleur moyen pour mettre en œuvre ces recommandations et

Plus en détail

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE I OBJET et DOMAINE D APPLICATION Prévenir les infections liées aux cathéters veineux périphériques courts. Le mode opératoire concerne

Plus en détail

AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence

AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence AUDIT «HYGIENE DES MAINS» Partie I Observance / pertinence GUIDE DE L AUDITEUR 2008 GROUPE DE TRAVAIL Sylvie ARSAC, C.CLIN Sud Est Dr Martine AUPEE, C.CLIN Ouest Nadine GARREAU, C.CLIN Ouest Danièle LANDRIU,

Plus en détail

Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte à l hôpital Bichat 26/09/2014

Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte à l hôpital Bichat 26/09/2014 Comment mener un audit CVC hors réanimation Contexte national Sarah Jolivet (interne) Gisèle Bendjelloul (infirmière hygiéniste) UHLIN 26/04/2011 Enquête nationale de prévalence 2006 : 4.6% des patients

Plus en détail

Visite de risques en réanimation adulte

Visite de risques en réanimation adulte Visite de risques en réanimation adulte Qualité et sécurité de la pose et de l entretien des cathéters veineux centraux (CVC) MOUET A., MORENO V., LESTEVEN C., PROUST V., D'ALCHE GAUTIER M-J., LE COUTOUR

Plus en détail

A propos de la gestion des facteurs de risque liés à la préparation et la pose d une perfusion. A. Aubert, H. Boulangé, cadres de santé, 17 juin 2016

A propos de la gestion des facteurs de risque liés à la préparation et la pose d une perfusion. A. Aubert, H. Boulangé, cadres de santé, 17 juin 2016 A propos de la gestion des facteurs de risque liés à la préparation et la pose d une perfusion A. Aubert, H. Boulangé, cadres de santé, 17 juin 2016 L Institut de Cancérologie de Lorraine L ICL quelques

Plus en détail

Efficacité des solutions désinfectantes (1) Salzman MB, J Clin Microbiol 1993 Étude expérimentale in vitro randomisée contrôlée concernant la manipula

Efficacité des solutions désinfectantes (1) Salzman MB, J Clin Microbiol 1993 Étude expérimentale in vitro randomisée contrôlée concernant la manipula Utilisation du cathéter Manipulation du cathéter, des tubulures et robinets Efficacité des solutions désinfectantes (1) Salzman MB, J Clin Microbiol 1993 Étude expérimentale in vitro randomisée contrôlée

Plus en détail

EPP et audit sur les. cathéters veineux périphériques»

EPP et audit sur les. cathéters veineux périphériques» EPP et audit sur les cathéters veineux périphériques Xavier Verdeil Equipe opérationnelle en hygiène Groupe de pilotage Journée interrégionale de prévention des infections associées aux soins (IAS) CCLIN

Plus en détail

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Catherine CADINOT, IDE Hygiéniste, Bloc Opératoire Stéphanie MULLIER, Qualiticienne - Maryline LEPAGE, IDE Hygiéniste, Services d

Plus en détail

Freins à l application des recommandations

Freins à l application des recommandations Freins à l application des recommandations PRÉVENTION DES INFECTIONS LIÉES AUX CATHÉTERS VEINEUX PÉRIPHÉRIQUES ---------- Premiers RÉSULTATS Commission Soins Daniel ZARO-GONI XXIIe Congrès National de

Plus en détail

Contexte. Contexte. Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses

Contexte. Contexte. Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses Diffusion et communication de bonnes pratiques Contexte CVP : Dispositif Médical

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Des déclarations d infections postcésariennes. une analyse systémique

Des déclarations d infections postcésariennes. une analyse systémique Des déclarations d infections postcésariennes donnent naissance à une analyse systémique Goujat Pascale 1, Lyonnet Fabienne 1, Mottet-Auselo Benoit 1, Montibert Claire 2, Souchon Valérie 2, Nord Jean-François

Plus en détail

Les facteurs de risque d ILC

Les facteurs de risque d ILC Facteurs de risque Les facteurs de risque d ILC Le matériel utilisé Adhérence des micro organismes > pour les cathéters en PVC La densité de la flore cutanée au site d insertion Le nombre de manipulations

Plus en détail

REEVALUATION DE L ANTIBIOTHERAPIE

REEVALUATION DE L ANTIBIOTHERAPIE REEVALUATION DE L ANTIBIOTHERAPIE ENQUETE DE PREVALENCE GUIDE METHODOLOGIQUE NOVEMBRE 2011 APPUI TECHNIQUE : MURIEL PEFAU APPUI METHODOLOGIQUE : DR CAROLINE BERVAS GROUPE DE TRAVAIL AYANT PERMIS D ELABORER

Plus en détail

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Réunion du réseau des Professionnels de Santé du Secteur des Soins de Ville, HAD, SSIAD, IDE Libéraux de Midi-Pyrénées ARLIN Midi-Pyrénées 9 juin 2016

Plus en détail

Formation des auditeurs

Formation des auditeurs GRoupe d Evaluation des Pratiques en Hygiène Hospitalière Audit 2007 La préparation cutanée de l opéré Formation des auditeurs Groupe «POP» : Marie-Alix ERTZSCHEID, Michèle AGGOUNE, Dr. Claude BERNET,

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 5 Document réalisé par l ARLIN- de Normandie,, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

c Programmation des sessions Inter 2017

c Programmation des sessions Inter 2017 c Programmation des sessions Inter 2017 c URGENCE c REANIMATION 2 INFIRMIÈRE EN SALLE DE DECHOCAGE / SAUV URG015 PARIS 20 au 24 novembre 2017 2 ATTESTATION FORMATION GESTES ET SOINS D URGENCE 1 URG001

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC)

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC) Visite de risque infectieux en hémodialyse Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC) s possibles 1. Absence de bijou chez l opérateur et l aide 2. Ongles courts et sans vernis

Plus en détail

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires En établissement de santé En HAD Fréquence d exposition Prévalence

Plus en détail

Paris le 16 mai 2017

Paris le 16 mai 2017 Paris le 16 mai 2017 LES ISO au bloc opératoire en Gynécologie/Obstétrique organisation Chaque fin de mois, le médecin Praticien Hospitalier de l équipe opérationnelle d hygiène (EOH) envoie par mail à

Plus en détail

Quels freins à l application des recommandations. Limites des recommandations? (et des protocoles)

Quels freins à l application des recommandations. Limites des recommandations? (et des protocoles) Quels freins à l application des recommandations. Limites des recommandations? (et des protocoles) Daniel Zaro-Goni Bordeaux DU Bordeaux 10 Février 2015 «Toute société, tout groupe professionnel qui élabore

Plus en détail

PICC LINE une évaluation des pratiques. EOHH CHU de Dijon

PICC LINE une évaluation des pratiques. EOHH CHU de Dijon PICC LINE une évaluation des pratiques EOHH CHU de Dijon Problématiques Justification de l audit/évaluation : Suite à un signalement interne par le responsable médical d un service, de plusieurs infections

Plus en détail

Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses

Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses Les produits d usage courant Antiseptiques : Bactéricide à large spectre, rapidité d action Produits courants en milieu de soins Polyvidone

Plus en détail

Audit national 2011 sur les précautions standard présentation de la méthodologie

Audit national 2011 sur les précautions standard présentation de la méthodologie Audit national 2011 sur les précautions standard présentation de la méthodologie Delphine Verjat-Trannoy CCLIN Paris-Nord IXème journée régionale de prévention des IAS 14 avril 2011 - Rouen Référence Les

Plus en détail

Prise d accès veineux périphérique

Prise d accès veineux périphérique Prise d accès veineux périphérique définition Acte consistant à introduire dans une veine, un cathéter court de façon aseptique permettant l injection continue ou discontinue de thérapeutiques (médicaments,

Plus en détail

Etude sur les freins à l application des recommandations. Daniel ZARO-GONI Bordeaux Commission soins SF2H

Etude sur les freins à l application des recommandations. Daniel ZARO-GONI Bordeaux Commission soins SF2H Etude sur les freins à l application des recommandations Daniel ZARO-GONI Bordeaux Commission soins SF2H Les 45 recommandations de bonne pratique 2000 SFHH 2013 SF2H RECOMMANDATIONS ET PREVENTION de la

Plus en détail

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1 Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre 2013 1 Présentation de l hôpital universitaire Paul BROUSSE 737 lits, dont : 135 lits pôle MFADU 15 lits de Réanimation 14 lits Soins intensifs

Plus en détail

Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1

Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1 Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en 2014 Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1 Présentation du CH de Niort Département des Deux-Sèvres

Plus en détail

Mise à jour de la conférence de consensus "gestion pré-opératoire du risque infectieux " Marie Froesch

Mise à jour de la conférence de consensus gestion pré-opératoire du risque infectieux  Marie Froesch Mise à jour de la conférence de consensus "gestion pré-opératoire du risque infectieux " Marie Froesch CONTEXTE Conférence de consensus " gestion du risque pré-opératoire du risque infectieux " recommandations

Plus en détail

c Programmation des sessions Interentreprises 2018

c Programmation des sessions Interentreprises 2018 c Programmation des sessions Interentreprises 2018 c URGENCE 2 INFIRMIÈRE EN SALLE DE DECHOCAGE / SAUV URG015 c REANIMATION PARIS 19 au 23 novembre 2018 2 ATTESTATION FORMATION GESTES ET SOINS D URGENCE

Plus en détail

de surveillance des abords veineux périphp riphériques: riques: Comment s engager dans le circuit de l amélioration des pratiques soignantes?

de surveillance des abords veineux périphp riphériques: riques: Comment s engager dans le circuit de l amélioration des pratiques soignantes? Audit d une d méthode m de surveillance des abords veineux périphp riphériques: riques: Comment s engager dans le circuit de l amélioration des pratiques soignantes? Melle BOUCKENHEIMER Carole Dr HAUTEMANIERE

Plus en détail

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD

Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène et Prévention du risque infectieux en EHPAD Hygiène des mains : La place des solutions hydro-alccoliques 1 «Outil de contact» Outil de travail Richesse en germes Vecteur d infections Transmission

Plus en détail

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins. Thème Infections associées aux Soins (IAS)

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins. Thème Infections associées aux Soins (IAS) Indicateurs de qualité et de sécurité des soins Thème Infections associées aux Soins (IAS) Grille de recueil, consignes de remplissage et éléments de preuves Indicateur de consommation de solutions hydro-alcooliques

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER LIMOGES

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER LIMOGES ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE LA CLINIQUE DES ÉMAILLEURS 1, RUE VICTOR-SCHOELCHER 87000 LIMOGES JUIN 2007 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de

Plus en détail

Corinne TAMAMES Cadre expert en hygiène (Hôpital de la Pitié Salpêtrière Paris) Marcelino TAMAMES Chirurgien orthopédiste (Bry sur Marne)

Corinne TAMAMES Cadre expert en hygiène (Hôpital de la Pitié Salpêtrière Paris) Marcelino TAMAMES Chirurgien orthopédiste (Bry sur Marne) Corinne TAMAMES Cadre expert en hygiène (Hôpital de la Pitié Salpêtrière Paris) Marcelino TAMAMES Chirurgien orthopédiste (Bry sur Marne) Introduction ISO = 3 ème infection associée aux soins 13.5% des

Plus en détail

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE Unité de Gestion du Risque Infectieux ( UGRI) Jeudi

Plus en détail

Formation en ligne. Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures. N. Khouider

Formation en ligne. Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures. N. Khouider Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Formation en ligne Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures N.

Plus en détail

Centre Hospitalier Moulins-Yzeure

Centre Hospitalier Moulins-Yzeure Préparation cutanée de l opéré en activité ambulatoire: mise en œuvre de la conférence de consensus gestion préopératoire du RI SF2H 2013 S de Larouzière Marjorie Dru-Pichard N Privat CH de Moulins-Yzeure

Plus en détail

Indice Date Modifications 0 Création

Indice Date Modifications 0 Création Page : 1/7 Mots clés : Pratique d'hygiène pour les de plaie aiguë DESTINATAIRES - Cadres de Santé - Direction Qualité et Gestion des Risques - Pharmacie Centrale - Tous les médecins (par mail) - Service

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE VERSION N 1 Page 1/7 Date de validation : 20/03/2007 I. Définition Soins infirmiers techniques permettant d assurer la pose et l entretien

Plus en détail

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008 Page : 1 MISE A JOUR N version : OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Annule et remplace le protocole préparation et pose de perfusion section pose sous cutanée OBJET Décrire la technique de

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS 2, RUE CHARLES SIMON BP 413 51308 VITRY-LE-FRANÇOIS CEDEX OCTOBRE 2009 PARTIE 1 Nom

Plus en détail

Hygiène Stérilisation

Hygiène Stérilisation Formation des correspondants en hygiène hospitalière Répondre aux exigences de la circulaire DGS/DH n 6454 du 29 décembre 2000 relative à la prévention des infections nosocomiales dans les établissements

Plus en détail

Mise en place d essais de dispositifs médicaux

Mise en place d essais de dispositifs médicaux Mise en place d essais de dispositifs médicaux Marie-France RAMIER IDE hygiéniste Centre Hospitalier AVIGNON RIPHH Centre Hospitalier ARLES 13 avril 2012 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nombre de lits

Plus en détail

Audit hygiène des mains. Présentation de l audit

Audit hygiène des mains. Présentation de l audit Audit hygiène des mains Présentation de l audit 1 Contexte 1 L hygiène des mains : 1 ère mesure de prévention des infections associées aux soins Les Produits Hydro Alcooliques (PHA) améliorent l observance

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX

ENTRETIEN DES LOCAUX Définition du bio nettoyage Procédé destiné à réduire la contamination biologique des surfaces 3 actions: Nettoyage Rinçage pour évacuer les salissures et les produits de nettoyage utilisés Application

Plus en détail

Antisepsie de la peau saine avant geste invasif chez l adulte Recommandations pour la pratique clinique

Antisepsie de la peau saine avant geste invasif chez l adulte Recommandations pour la pratique clinique Antisepsie de la peau saine avant geste invasif chez l adulte Recommandations pour la pratique clinique 12 e Journée Régionale de la Prévention des Infections associées aux soins du Languedoc Roussillon

Plus en détail

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins. Thème Infections associées aux soins (IAS)

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins. Thème Infections associées aux soins (IAS) Indicateurs de qualité et de sécurité des soins Thème Infections associées aux soins (IAS) Grille de recueil, consignes de remplissage et éléments de preuves Indicateur de consommation de solutions hydroalcooliques

Plus en détail

PREPARATION CUTANEE DE L OPERE Mise en œuvre des nouvelles recommandations

PREPARATION CUTANEE DE L OPERE Mise en œuvre des nouvelles recommandations PREPARATION CUTANEE DE L OPERE Mise en œuvre des nouvelles recommandations 1 Prévention des infections d origine endogène Séjour préopératoire Infections à distance Dépilation Contamination champ opératoire

Plus en détail

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs)

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Institut de veille sanitaire (InVS), pour le Réseau d alerte, d investigation et de surveillance des infections nosocomiales

Plus en détail

MICROPERFUSEUR DE SÉCURITÉ AVEC CATHÉTER :

MICROPERFUSEUR DE SÉCURITÉ AVEC CATHÉTER : MICROPERFUSEUR DE SÉCURITÉ AVEC CATHÉTER : INTÉRÊTS ET DIFFICULTÉS EN GÉRIATRIE Dr Markiewicz Amélie, Praticien Hygiéniste CH Seclin Mme Renard Hélène, IDE Hygiéniste CH Seclin et EHPAD 5ème Journée Hygiène

Plus en détail

SPECIFICITE DES AES EN PSYCHIATRIE

SPECIFICITE DES AES EN PSYCHIATRIE SPECIFICITE DES AES EN PSYCHIATRIE Spécificité des AES en psychiatrie pour déterminer qui prend en charge les AES en établissement public, privé, service autonome ou non, et la rapidité de mise en place

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV)

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV) Visite de risque infectieux en hémodialyse Observation Branchement/débranchement fistule artério veineuse (FAV) s possibles 1. Absence de bijou chez l opérateur et l aide (si présente) 2. Ongles courts

Plus en détail

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Dr Stéphanie EDOUARD Praticien Hygiéniste - EOH Corinne LECLERC IDE coordinatrice Oncologie Centre Hospitalier de DIEPPE Jeudi 27 Avril 2017 XVeme

Plus en détail

Pertinence de l'indication et bonnes pratiques autour du sondage urinaire à demeure

Pertinence de l'indication et bonnes pratiques autour du sondage urinaire à demeure Evaluation des Pratiques Professionnelles Pertinence de l'indication et bonnes pratiques autour du sondage urinaire à demeure 16 ème journée caennaise de prévention des IAS le 11/10/2016 Drs F Fahss, A

Plus en détail

Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra-vitréennes. Evaluation des Pratiques Professionnelles - EPP

Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra-vitréennes. Evaluation des Pratiques Professionnelles - EPP Qualité et sécurité de la réalisation des injections intra-vitréennes Evaluation des Pratiques Professionnelles - EPP Guide de remplissage 2014 Table des matières 1. Grilles d observations... 3 1.1. Grille

Plus en détail

Journée Correspondants Hygiène inter-établissements

Journée Correspondants Hygiène inter-établissements Service de Prévention des Infections Nosocomiales Journée Correspondants Hygiène inter-établissements Réponses atelier 1 «Hygiène des mains et port de gants» "Missions mains propres 2011" Site du Ministère

Plus en détail

Nouvelles recommandations : Gestion du risque infectieux préopératoire. Mise en place à la Clinique du Cèdre

Nouvelles recommandations : Gestion du risque infectieux préopératoire. Mise en place à la Clinique du Cèdre Nouvelles recommandations : Gestion du risque infectieux préopératoire. Mise en place à la Clinique du Cèdre Catherine CADINOT et Maryline LEPAGE, Infirmières Hygiénistes. Pourquoi modifier nos pratiques?

Plus en détail

QUESTIONNAIRES SUR LES INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOCCUS PYOGENES (STREPTOCOQUE DU GROUPE A BÉTA HÉMOLYTIQUE) DANS L INTER-RÉGION OUEST

QUESTIONNAIRES SUR LES INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOCCUS PYOGENES (STREPTOCOQUE DU GROUPE A BÉTA HÉMOLYTIQUE) DANS L INTER-RÉGION OUEST Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire St Pierre et Miquelon QUESTIONNAIRES SUR LES INFECTIONS DU POST-PARTUM À STREPTOCOCCUS PYOGENES (STREPTOCOQUE DU GROUPE A BÉTA HÉMOLYTIQUE) DANS L INTER-RÉGION

Plus en détail

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MEDECINE CHIRURGIE OBSTETRIQUE (MCO)

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MEDECINE CHIRURGIE OBSTETRIQUE (MCO) INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS (IPAQSS) ANNEE DE REFERENCE 2013 Thèmes Tenue du dossier patient : Cet indicateur évalue la qualité du dossier du Tenue du dossier

Plus en détail

FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST

FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST réalisée Centre par l ARLIN de Formation Midi-Pyrénées des Professions CCLIN Sud-Ouest de Santé en partenariat avec la Formation Permanente des Professions

Plus en détail

LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE. OBJECTIF: gestion du risque infectieux DEFINITION LES RECOMMANDATIONS

LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE. OBJECTIF: gestion du risque infectieux DEFINITION LES RECOMMANDATIONS LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE LES RECOMMANDATIONS OBJECTIF: gestion du risque infectieux Réduire le nombre de micro-organismes présents sur la peau en agissant le plus largement possible sur les flores

Plus en détail

Cahier des charges. pour la mise en place. de serveurs régionaux de veille et d alerte

Cahier des charges. pour la mise en place. de serveurs régionaux de veille et d alerte Cahier des charges pour la mise en place de serveurs régionaux de veille et d alerte 1 Les crises passées, canicule, pathologies hivernales, ont montré la nécessité d avoir un système de recueil de données

Plus en détail

Dossier type d autorisation des structures de médecine d urgence. décrets n et du 22 mai 2006

Dossier type d autorisation des structures de médecine d urgence. décrets n et du 22 mai 2006 Dossier type d autorisation des structures de médecine d urgence décrets n 2006-576 et 2006-577 du 22 mai 2006 Le dossier type de demande d autorisation de faire fonctionner une structure de médecine d

Plus en détail

La Clinique Ambroise Paré et son service Maternité-Pédiatrie

La Clinique Ambroise Paré et son service Maternité-Pédiatrie La Clinique Ambroise Paré et son service Maternité-Pédiatrie La Clinique Ambroise Paré La Clinique Ambroise Paré est une clinique de court séjour, pluridisciplinaire, qui dispose de 228 lits et places.

Plus en détail

Prévention des infections en neuroradiologie interventionnelle

Prévention des infections en neuroradiologie interventionnelle + Prévention des infections en neuroradiologie interventionnelle C Brochart 1, J Merlin 2, C Adjide 2, C Boutté 2, C Rambur 2, H Deramond 1 1 Service de neuroradiologie, CHU d Amiens 2 Service d hygiène

Plus en détail

«Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané»

«Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané» «Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané» Journée annuelle du réseau AES CCLIN Sud-est 17 Janvier 2013 V Montigny IDE Hygiéniste Centre hospitalier de Belley Centre Hospitalier

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - de Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Normandie, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

Le tableau de bord des IN. Des établissements de santé

Le tableau de bord des IN. Des établissements de santé Le tableau de bord des IN Des établissements de santé Un tableau de bord (voiture ou avion) Finalités Compteurs : informations sur la marche du système (évaluer) Voyants lumineux : dysfonctionnements

Plus en détail

PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES

PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES PROBLEMATIQUES LOCALES DES TRANSMISSIONS INFECTIEUSES 3 E M E S J O U R N É E S D E P É R I N ATA L I T É D E M AY O T T E 1 3es JPM A.Milllot Praticien Hygiéniste CHM LA MATERNITÉ DU CHM Un service maternité

Plus en détail

Surveillance des infections urinaires nosocomiales avec ou sans sonde à demeure

Surveillance des infections urinaires nosocomiales avec ou sans sonde à demeure Basse-Normandie Bretagne Centre Pays de la Loire St Pierre et Miquelon Surveillance des infections urinaires nosocomiales avec ou sans sonde à demeure Résultats - Année 2007 Coordination Inter-régionale

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DEFINITION SOINS INFIRMIERS PERMETTANT D ASSURER LA POSE ET L ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DANS DES CONDITIONS D HYGIENE ET D ASEPSIE OPTIMALES

Plus en détail

Visite de risques. Objectifs

Visite de risques. Objectifs Visite de risques Complexité de l activité au BO Aspect multifactoriel du risque infectieux Multiplicité des procédures et des acteurs Facteurs potentiels des risques infectieux identifiés Diagramme d

Plus en détail

CHIFFRES CLES

CHIFFRES CLES CHIFFRES CLES 2009 www.chu-clermontferrand.fr CHIFFRES CLES 2009 activites de soins Origine géographique des patients Etablissement de proximité 63 % des patients hospitalisés du CHU sont originaires du

Plus en détail

Abcès sous-cutanés en long séjour à la suite de perfusions par hypodermoclyse : quelle démarche de prévention du risque infectieux

Abcès sous-cutanés en long séjour à la suite de perfusions par hypodermoclyse : quelle démarche de prévention du risque infectieux Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Abcès sous-cutanés en long séjour à la suite de perfusions par hypodermoclyse : quelle démarche de prévention

Plus en détail

Gestion du risque infectieux lié aux gestes invasifs Actualités. Réseau des hygiénistes, présidents de CLIN, CGRAS 2 ème réunion: 23 juin 2016

Gestion du risque infectieux lié aux gestes invasifs Actualités. Réseau des hygiénistes, présidents de CLIN, CGRAS 2 ème réunion: 23 juin 2016 Gestion du risque infectieux lié aux gestes invasifs Actualités Réseau des hygiénistes, présidents de CLIN, CGRAS 2 ème réunion: 23 juin 2016 Recommandations SF2H 2016 ANTISEPSIE DE LA PEAU SAINE AVANT

Plus en détail

Nouvelles recommandations pour la gestion préopératoire du risque infectieux

Nouvelles recommandations pour la gestion préopératoire du risque infectieux Nouvelles recommandations pour la gestion préopératoire du risque infectieux XIIe JOURNEE REGIONALE DE PREVENTION DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS JEUDI 17 AVRIL 2014 ROUEN Michèle AGGOUNE Organisée

Plus en détail

Les nouveaux indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales

Les nouveaux indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales Les nouveaux indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales Dr Karine BLANCKAERT - médecin hygiéniste coordonnateur Antenne Régionale Nord Pas de Calais de Lutte contre les Infections nosocomiales

Plus en détail

HYGIENE DES MAINS EN SALLE D OPERATION : Retour d audit au bloc opératoire

HYGIENE DES MAINS EN SALLE D OPERATION : Retour d audit au bloc opératoire HYGIENE DES MAINS EN SALLE D OPERATION : Retour d audit au bloc opératoire Journée ISO Lyon 23 novembre 2017 H. Zanovello C. Forissier Dr I. Martin C. Forissier - Dr I. Martin H. Zanovello Equipe Opérationnelle

Plus en détail

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MCO

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MCO INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS (IPAQSS) - SEJOURS 2013 Qualité du dossier patient Tenue du Dossier Patient 77/100 B Tenue du Dossier Patient : Cet indicateur

Plus en détail

SOINS PRE, PER ET POST OPERATOIRES

SOINS PRE, PER ET POST OPERATOIRES SOINS PRE, PER ET POST OPERATOIRES I Parcours patient CIRCUIT PATIENT CHIRURGIE PROGRAMMEE Élément déclenchantd MEDECIN TRAITANT SPECIALISTE PRÉ OPÉRATOIRE J-X J À J-1 PER-OP OPÉRATOIRE J0 POST-OP OPÉRATOIRE

Plus en détail

L arbre des causes appliqué à la préparation de l opéré. S. Malavaud Unité Opérationnelle d Hygiène CHU Toulouse-Rangueil

L arbre des causes appliqué à la préparation de l opéré. S. Malavaud Unité Opérationnelle d Hygiène CHU Toulouse-Rangueil L arbre des causes appliqué à la préparation de l opéré S. Malavaud Unité Opérationnelle d Hygiène CHU Toulouse-Rangueil Qu est-ce que la méthode de l arbre des causes Exemple d application à un cas clinique

Plus en détail