PNEUMOPATHIES RECIDIVANTES REVELANT UNE TUMEUR CARCINOIDE BRONCHIQUE: A PROPOS DE 2 OBSERVATIONS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PNEUMOPATHIES RECIDIVANTES REVELANT UNE TUMEUR CARCINOIDE BRONCHIQUE: A PROPOS DE 2 OBSERVATIONS"

Transcription

1 PNEUMOPATHIES RECIDIVANTES REVELANT UNE TUMEUR CARCINOIDE BRONCHIQUE: A PROPOS DE 2 OBSERVATIONS Soutenance Mémoire DES, E.HULLO Jeudi 23 octobre Octobre 2008 HULLO Eglantine 1

2 INTRODUCTION Pneumopathies récidivantes ou persistantes le + souvent associées à une pathologie sous-jacente déjà connue ou dont elles vont être révélatrices. Etiologies à évoquer: multiples Les tumeurs carcinoïdes bronchiques sont une cause rare d obstruction bronchique mais sont la 1 ère cause de tumeur endobronchique chez l enfant 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 2

3 OBJECTIFS: A partir des observations de 2 enfants pris en charge pour un tableau initial de pneumopathie récidivante pour lesquels a été porté le diagnostic de tumeur carcinoïde bronchique 3.souligner l intérêt d un diagnostic précoce, en cas de pneumopathies persistant dans un même territoire 5.discuter de la conduite à tenir devant des pneumopathies récidivantes de l enfant 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 3

4 PLAN OBSERVATIONS CAS CLINIQUE 1 CAS CLINIQUE 2 DISCUSSION DEFINITIONS CONDUITE A TENIR Pneumopathies persistantes ou récidivant dans un même territoire [Tumeurs carcinoïdes bronchiques] Pneumopathies récidivant dans des territoires différents 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 4

5 CAS CLINIQUE 1 OBSERVATIONS Arthur, 10 ans, adressé en consultation pour toux chronique ATCD: 2 épisodes de pneumopathies dans le territoire de la lingula [11 mois et 1 mois auparavant] Traitées par roxithromycine et cefuroxime Persistance des images radiologiques dans l intervalle EXAMEN CLINIQUE: Apyrétique, bon état général Auscultation pulmonaire libre et symétrique 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 5

6 RADIOGRAPHIE PULMONAIRE: Atélectasie du segment ventral du lobe supérieur G 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 6

7 TOMODENSITOMETRIE THORACIQUE: totalement Lésion endobronchique de 15 mm de diamètre, obstruant la partie proximale de la bronche lobaire supérieure G Trouble ventilatoire limité du lobe supérieur G 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 7

8 ENDOSCOPIE BRONCHIQUE: formation tumorale endobronchique framboisée obstruant totalement la partie proximale de la bronche LSG BILAN D EXTENSION négatif: ECHOGRAPHIE ET TDM abdominales: normales SCINTIGRAPHIE A L OCTREOTIDE: hyperfixation limitée à la zone tumorale primitive DOSAGE DES MARQUEURS TUMORAUX: négatifs DOSAGE DE 5-HIAA URINAIRE: normal TAUX DE SEROTONINE PLASMATIQUE: discrètement élevé [572 µg/l, N= < 300 µg/l] 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 8

9 PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE: Lobectomie supérieure G, avec réimplantation de la bronche LIG et de la bronche de Nelson dans la BSG Examen anatomopathologique et immunohistochimique o confirmation du diagnostic de tumeur carcinoïde typique o absence d envahissement ganglionnaire EVOLUTION: satisfaisante [1 mois, 3 mois] Clinique TDM Endoscopique 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 9

10 CAS CLINIQUE 2 Etienne, 11 ans, adressé en consultation pour suspiscion de corps étranger endobronchique. ATCD: 6 épisodes de pneumopathies fébriles du lobe inférieur Dt 2 épisodes de crachats hémoptoïques [au cours des 12 mois précédents] Traitées par pénicilline Absence de normalisation des radiographies intercurrentes. 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 10

11 RADIOGRAPHIES PULMONAIRES: Pneumopathies récidivantes du lobe inférieur Dt Pneumopathie du segment de Fowler Hyperclarté du LIDt. Opacité du LIDt 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 11

12 EXAMEN CLINIQUE: normal. BRONCHOSCOPIE RIGIDE: Lésion bourgeonnante obstruant la partie distale de la bronche lobaire inférieure droite. Exérèse partielle confirmation du diagnostic de tumeur carcinoïde typique 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 12

13 TOMODENSITOMETRIE THORACIQUE: Persistance d un bourgeon tumoral dans la bronche de Nelson avec infiltration de la partie proximale de la bronche LIDte Troubles ventilatoires LIDt [opacité rétractile du segment de Fowler, emphysème obstructif du LIDt] 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 13

14 BILAN D'EXTENSION négatif : ECHOGRAPHIE ABDOMINALE: normale DOSAGES PLASMATIQUES ET URINAIRES DES MARQUEURS TUMORAUX: négatifs PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE: Lobectomie inférieure puis lobectomie moyenne droite Curage ganglionnaire EVOLUTION: favorable [3mois, puis 1 an] RP, TDM: absence de récidive. EFR: syndrome mixte obstructif et restrictif [VEMS = 62% et CVF=78% des valeurs prédites] 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 14

15 DEFINITIONS DISCUSSION PNEUMOPATHIES RECIDIVANTES: (Kaplan et al. Clin Pediatr 2006;45:15-22) Survenue de 2 épisodes de pneumopathie en 1 an ou 3 épisodes de pneumopathie quelque soit le délai avec normalisation des radiographies intercurrentes PNEUMOPATHIES PERSISTANTES: (Wald. Semin Respir Infect 1993;8:46-58) Persistance de symptômes respiratoires ou d opacités radiologiques 1 mois après un 1er épisode de pneumopathie radiologiquement confirmé. 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 15

16 CONDUITE A TENIR Importance d une démarche systématique, afin de prévenir: retard diagnostique risque d évolution vers des lésions irréversibles 2 temps: 1. Confirmation du diagnostic de pneumopathie persistante ou récidivante: toute suspiscion de pneumopathie doit conduire à la réalisation d une RP, puis, lorsqu elle est confirmée, à un contrôle radiologique à [4-6 semaines]. 4. Recherche étiologique et prise en charge: guidée par le caractère localisé ou disséminé des récidives de pneumopathies. 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 16

17 PNEUMOPATHIES PERSISTANTES OU RECIDIVANT DANS UN MEME TERRITOIRE ETIOLOGIE Obstruction ou malformation localisée OBSTRUCTION o Intrinsèque: Corps étranger Tumeur endo-bronchique (carcinoïde ++, autres tumeurs) Bronchomalacie, sténose bronchique o Extrinsèque: ADP compressive Tuberculose, sarcoïdose MALFORMATION: MAKP Séquestration pulmonaire 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 17

18 STRATEGIE DIAGNOSTIQUE TOMODENSITOMETRIE THORACIQUE 1. Orientation diagnostique 2. Préciser les lésions parenchymateuses 3. Identifier une compression extrinsèque 4. Préciser une extension tumorale 5. 3D: endoscopie virtuelle utile pour guider la suite des explorations FIBROSCOPIE BRONCHIQUE 1. Visualisation d une lésion endobronchique 2. Biopsies 3. Exérèse d un corps étranger 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 18

19 TUMEURS CARCINOIDES BRONCHIQUES Les tumeurs carcinoïdes o Sont une cause rare d obstruction bronchique [3-5 cas/ /an] (Godwin. Cancer 1975;36: ) o Représentent 80% des tumeurs endobronchiques de l enfant (Curtis et al. Eur J Radio 1998;29:11-20) Les «observations pédiatriques» consituent la majorité des cas rapportés dans la littérature ANATOMOPATHOLOGIE: o Tumeurs développées à partir des cellules de Kultchisky o 2 types histologiques, en fonction du grade de malignité: atypiques (10%): nécrose et index mitotique élevé 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 19

20 CLINIQUE: o Age moyen au diagnostic = 10.5 ans (Fauroux B. Eur J Pediatr.2005;164: ) o Symptomatologie révélatrice non spécifique [PNP, wheezing, toux, crachats hémoptoïques] DIAGNOSTIC: o Souvent retardé délai = 5.8 mois (Fauroux B. Eur J Pediatr.2005;164: ) o TDM, Endoscopie: obstruction bronchique, visualisation d une tumeur polypoïde hypervascularisée o Chirurgie: examen anatomopathologique de la pièce opératoire 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 20

21 TRAITEMENT: o Chirurgie conservatrice: traitement de référence chez l enfant o Examen anatomopathologique, curage ganglionnaire PRONOSTIC o Evolution habituellement favorable o Tumeurs malignes de bas grade soit le Risque de récurrence et/ou de métastase, quel que type histologique (Broaddus et al. Arch Pathol Lab Med 2004;127:1200-3) o Intérêt d un suivi prolongé 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 21

22 PNEUMOPATHIES RECIDIVANT DANS DES TERRITOIRES DIFFERENTS ETIOLOGIES PNEUMOPATHIES D INHALATION, associées à RGO Troubles de la déglutition Fistule oesotrachéale DEFICIT IMMUNITAIRE TROUBLES DE LA CLAIRANCE MUCOCILIAIRE Mucoviscidose Dyskinésie ciliaire primitive Asthme: syndrome du lobe moyen 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 22

23 STRATEGIE DIAGNOSTIQUE Orientée par le tableau clinique Repose sur Radiocinéma de déglutition ph-métrie Bilan immunitaire Test de la sueur Fibroscopie bronchique +/- LBA +/- biopsies de l épithélium bronchique 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 23

24 CONCLUSION Ces 2 observations rappellent l existence de tumeurs carcinoïdes bronchiques cause de pneumopathies récidivantes ou persistantes chez l enfant mode de révélation non spécifique Intérêt d une démarche systématique, afin de prévenir: retard diagnostique évolution vers des lésions irréversibles Pneumopathies persistantes ou récidivant dans un même territoire TDM thoracique Fibroscopie bronchique Toute suspiscion de pneumopathie Radiographie pulmonaire 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 24

Bronchectasies. François Brémont. Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse. (et les membres de l équipe)

Bronchectasies. François Brémont. Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse. (et les membres de l équipe) Bronchectasies François Brémont (et les membres de l équipe) Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse Introduction Rare dans les pays industrialisés Délai prolongé de plusieurs années

Plus en détail

S. Erradi, A. Hassani, H. Ourrai, M. Malih, O. Agadr Service de pédiatrie, Hôpital Militaire Mohamed V, Rabat

S. Erradi, A. Hassani, H. Ourrai, M. Malih, O. Agadr Service de pédiatrie, Hôpital Militaire Mohamed V, Rabat S. Erradi, A. Hassani, H. Ourrai, M. Malih, O. Agadr Service de pédiatrie, Hôpital Militaire Mohamed V, Rabat Introduction: L incidence des DDB reste élevée au pays en développement. Se définie par une

Plus en détail

Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques

Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques Diagnostic, histoire naturelle et prise en charge des MAKP : étude rétrospective de 62 patients pédiatriques Jérémie BLED Service du Pr Annick CLEMENT Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares

Plus en détail

Synthèse de l atelier

Synthèse de l atelier 9e journée pédiatrique de la ville d'ain Témouchent vendredi 08/01/2015 Auditorium du Centre Universitaire d Ain Témouchent. Synthèse de l atelier S. Benzerga - S. Ayache Groupe Algérien de Pneumologie

Plus en détail

Pathologie thoracique Cas n 5

Pathologie thoracique Cas n 5 Pathologie thoracique Cas n 5 Sillon Rhône Alpes Auvergne 12 Mars 2016 Béatrice Nadaud Pr F Thivolet Cas clinique En 2008: Mme BE..S, 56 ans, Tabac 30 PA Au décours d une pneumopathie : nodule de 25 mm

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 02.07.2009 La démarche et les CR des Web-RCP sont conformes aux critères des Staff-EPP de la Haute Autorité de Santé COORDINATEUR Dr. JM Vernejoux (Pneumologie, Bordeaux) CONFERENCIER

Plus en détail

Contexte infectieux : radiographie thoracique

Contexte infectieux : radiographie thoracique Alexis LACOUT Homme de 57 ans Tabagisme Contexte infectieux : radiographie thoracique 08 09 2009 16 09 2009 16 09 2009 Scanner thoracique (et abdominal + pelvien + cérébral) Diagnostic? Diagnostic Persistance

Plus en détail

Les tumeurs pulmonaires malignes primitives : à propos de 1 3 cas pédiatriques

Les tumeurs pulmonaires malignes primitives : à propos de 1 3 cas pédiatriques Les tumeurs pulmonaires malignes primitives : à propos de 1 3 cas pédiatriques S.RAJI, N. Allali, F. Ounani, R. Dafiri Service de Radiologie Pédiatrique, Hôpital d Enfants - Maternité CHU Rabat La pathologie

Plus en détail

Tumeurs carcinoïdes broncho-pulmonaires: Profil radiologique et diagnostic

Tumeurs carcinoïdes broncho-pulmonaires: Profil radiologique et diagnostic R.G. Bopaka, W. El Khattabi, S. Wakrim, A. Aichane, H. Afif, N. El Benna R.G. Bopaka, W. El Khattabi, S. Wakrim, A. Aichane, H. Afif, N. El Benna Introduction Les tumeurs carcinoïdes broncho-pulmonaires

Plus en détail

Malformation Adénomatoïde. Alice Cartallas Service de pneumologie, Pr Bellon Lyon DES de pédiatrie, 6 et 7 mars 2009, Clermont-Ferrand

Malformation Adénomatoïde. Alice Cartallas Service de pneumologie, Pr Bellon Lyon DES de pédiatrie, 6 et 7 mars 2009, Clermont-Ferrand Malformation Adénomatoïde Kystique Pulmonaire Alice Cartallas Service de pneumologie, Pr Bellon Lyon DES de pédiatrie, 6 et 7 mars 2009, Clermont-Ferrand Premier épisode Aurélie, 4 ans (née le 13/05/77)

Plus en détail

Dossier progressif. Maladies transmissibles - Risques sanitaires Santé au travail Accidents du travail et maladies professionnelles

Dossier progressif. Maladies transmissibles - Risques sanitaires Santé au travail Accidents du travail et maladies professionnelles Dossier progressif Unité d enseignement 6 Unité d enseignement 7 Unité d enseignement 9 Maladies transmissibles - Risques sanitaires Santé au travail 180 - Accidents du travail et maladies professionnelles

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 30.04.2009 La démarche et les CR des Web-RCP sont conformes aux critères des Staff-EPP de la Haute Autorité de Santé COORDINATEUR Dr. JM Vernejoux (Pneumologie, Bordeaux) INTERVENANTS

Plus en détail

Adénopathies tuberculeuses Tuberculose ganglionnaire

Adénopathies tuberculeuses Tuberculose ganglionnaire Adénopathies tuberculeuses Tuberculose ganglionnaire Rappel anatomique Les adénopathies médiastinales tuberculeuses sont : Parfois unilatérales (latéro-trachéales ) Le plus souvent bilatérales et asymétriques

Plus en détail

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq Séminome extra-gonadique (à propos d un cas) Henriot C., Palascak P., Sachova J., Chabod P., Khamlu A., Petitjean A., Bouchareb M., Nader N., Sauvain J.L., CHI Vesoul Définition Incidence et Etiologie

Plus en détail

item 207 Sarcoïdose Collège des Enseignants de Pneumologie 2015

item 207 Sarcoïdose Collège des Enseignants de Pneumologie 2015 item 207 Sarcoïdose Tableau 1 :Stades radiographiques de la sarcoïdose Radiographies Thoraciques illustrant les 4 stades radiologiques de la sarcoïdose médiastino-pulmonaire Tableau 3 :Bilan initial systématique

Plus en détail

Dossier progressif Bronchopneumopathie chronique obstructive 199. Dyspnée aiguë et chronique 203. Opacités et masses intra-thoraciques

Dossier progressif Bronchopneumopathie chronique obstructive 199. Dyspnée aiguë et chronique 203. Opacités et masses intra-thoraciques Dossier progressif Unité d enseignement 1 Unité d enseignement 6 Unité d enseignement 7 Unité d enseignement 9 Apprentissage de l exercice médical 16. La sécurité sociale. L assurance maladie. Les assurances

Plus en détail

PRELEVEMENTS HISTOLOGIQUES BRONCHIQUES

PRELEVEMENTS HISTOLOGIQUES BRONCHIQUES PRELEVEMENTS HISTOLOGIQUES BRONCHIQUES Biopsie bronchique (BB) Biopsie transbronchique (BTB) : - non guidée - guidée : - sous amplificateur de brillance - sous écho endoscopie - par navigation électromagnétique

Plus en détail

Métastases Pulmonaires

Métastases Pulmonaires Métastases Pulmonaires Diagnostic, et traitement «local» Philippe Girard, Stéphane Lenoir Institut Mutualiste Montsouris, Paris Métastases Pulmonaires 1. Présentation radio-clinique, diagnostic 2. Traitement

Plus en détail

I/ Classification. II/ Définition. III/ Les cancers bronchiques primitifs. Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires

I/ Classification. II/ Définition. III/ Les cancers bronchiques primitifs. Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires LES CANCERS THORACIQUES I/ Classification Les cancers bronchiques primitifs Les cancers bronchiques secondaires Les cancers de plèvre primitifs Les cancers secondaires de la plèvre Les lymphomes médiastinaux

Plus en détail

Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires

Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires V.Aflalo-Hazan, K.Kerrou, F.Gutman, F.Montravers, D.Grahek, JN.Talbot Service de Médecine Nucléaire, Hôpital Tenon Cas clinique

Plus en détail

pred mesuré % CVF 2,57 1,95 76 VEMS 2,16 1,69 78 VEMS/CV CPT 4,57 3,54 77 DLCO 21,7 16,5 76 KCO 4,47 3,54 79

pred mesuré % CVF 2,57 1,95 76 VEMS 2,16 1,69 78 VEMS/CV CPT 4,57 3,54 77 DLCO 21,7 16,5 76 KCO 4,47 3,54 79 Une jeune femme de 24 ans, infirmière depuis 6 mois, n ayant jamais quitté la métropole, est explorée devant la découverte fortuite d une anomalie radiographique thoracique (voir ci-dessous). Elle est

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/6 : Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) de risque du cancer du rein? A - HTA B - Anémie C - Tabagisme D - Obésité E - HTAP (Réponse : ACD

Plus en détail

Qui et comment explorer?

Qui et comment explorer? Dyskinésies ciliaires: Qui et comment explorer en pneumologie pédiatrique? TAMALET Aline Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares Trousseau Qui et comment explorer? depuis 1985 mucoviscidose

Plus en détail

Asthme Diagnostics différentiels. G. Bellon

Asthme Diagnostics différentiels. G. Bellon Asthme Diagnostics différentiels G. Bellon Asthme Diagnostics différentiels Dans l asthme, comme dans toute pathologie chronique ou récidivante, le diagnostic doit être régulièrement remis en question

Plus en détail

Imagerie en allergologie. Chez l adulte, indications et lecture des examens radiographiques B.WALLAERT Sinus Thorax

Imagerie en allergologie. Chez l adulte, indications et lecture des examens radiographiques B.WALLAERT Sinus Thorax Imagerie en allergologie Chez l adulte, indications et lecture des examens radiographiques B.WALLAERT Sinus Thorax Imagerie en allergologie Dans quelles situations cliniques faut-il demander une radiographie

Plus en détail

CHIRURGIE DE LA TRACHEE

CHIRURGIE DE LA TRACHEE CHIRURGIE DE LA TRACHEE Jean-François REGNARD Hôpital Cochin Jean-francois.regnard@cch.aphp.fr CHIRURGIE DE LA TRACHEE Tumeurs trachéales Sténoses trachéales post-intubation post-trachéotomie congénitale

Plus en détail

CARCINOSARCOME DE L UTÉRUS À propos de 8 cas

CARCINOSARCOME DE L UTÉRUS À propos de 8 cas HÔPITAL NATIONAL DE GYNÉCOLOGIE - OBSTÉTRIQUE CARCINOSARCOME DE L UTÉRUS À propos de 8 cas Pr. VU Ba Quyet Dr PHAM Duy Duan Dr NGUYEN Ngoc Phuong INTRODUCTION Les carcinosarcomes (CS) utérins sont des

Plus en détail

Cancers du poumon (ICD-OC34)

Cancers du poumon (ICD-OC34) Cancers du poumon (ICD-OC34) Règles de classification Cette classification s applique uniquement aux carcinomes. Une confirmation histologique est nécessaire pour permettre la subdivision selon le type

Plus en détail

Interventions chirurgicales sur l oesophage. 11/05/2012 Julia ATTALI

Interventions chirurgicales sur l oesophage. 11/05/2012 Julia ATTALI Interventions chirurgicales sur l oesophage 11/05/2012 Julia ATTALI PLAN 1. RGO 2. Cancers de l oesophage 3. Myotomie de Heller RGO Indications de la chirurgie Recidive precoce des symptomes de RGO a l

Plus en détail

Imagerie du cancer thyroïdien chez l enfant : A propos de 4 cas

Imagerie du cancer thyroïdien chez l enfant : A propos de 4 cas Imagerie du cancer thyroïdien chez l enfant : A propos de 4 cas Introduction Le cancer thyroïdien de l enfant est rare. Il représente 1,5% de toutes les tumeurs avant 15 ans et 7% des tumeurs de le tête

Plus en détail

Carcinome neuroendocrine à grandes cellules

Carcinome neuroendocrine à grandes cellules Carcinome neuroendocrine à grandes cellules C. Clément-Duchêne Institut de Cancérologie de Lorraine Introduction Groupe hétérogène de tumeurs (histologie, immunohistochimie, moléculaire, pronostic et thérapeutique)

Plus en détail

Nodules de splénose post splénectomie: aspect en imagerie et pièges diagnostiques

Nodules de splénose post splénectomie: aspect en imagerie et pièges diagnostiques Nodules de splénose post splénectomie: aspect en imagerie et pièges diagnostiques MD Crema, L Monnier-Cholley, O Azaiz, L Azizi, M Lewin, A Belkacem, C Hoeffel, JM Tubiana, L Arrivé Hôpital Saint-Antoine,

Plus en détail

Endoscopie bronchique et pathologies cancéreuses. Dr Rival Dr Pernet / Dr Polio Pneumologie CHUB

Endoscopie bronchique et pathologies cancéreuses. Dr Rival Dr Pernet / Dr Polio Pneumologie CHUB Endoscopie bronchique et pathologies cancéreuses Dr Rival Dr Pernet / Dr Polio Pneumologie CHUB Historique Début du siècle : bronchoscopie rigide Fin des années 60 : premières endoscopies souples Aujourd

Plus en détail

AR- Nodule pulmonaire. Nodule pulmonaire

AR- Nodule pulmonaire. Nodule pulmonaire ABECASSIS Anna L3 20/10/2014 Appareil respiratoire CR : AUDOUARD Justine Pr Greillier 8 pages Nodule pulmonaire Plan I. Définitions et physiopathologie II. Circonstances de découverte III.Diagnostic radiologique

Plus en détail

bronchectasies bibasales

bronchectasies bibasales Homme 42 ans, origine maghrebine, tuberculose traitée en 1976, à l'âge de 8 ans Plusieurs épisodes de pneumopathies abcédées. Insuffisance respiratoire mixte. M KOLLEN -épaississement des parois bronchiques

Plus en détail

Dr Patrice FORAY Clinique du Val d Ouest Ecully LYON

Dr Patrice FORAY Clinique du Val d Ouest Ecully LYON Dr Patrice FORAY Clinique du Val d Ouest Ecully LYON Radiographie du thorax Echographie thoracique Tomodensitométrie Imagerie des sinus Autres: Transit oesophagien / IRM 1) Technique Particularités pédiatriques

Plus en détail

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III.

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III. Table des matières CHAPITRE 1. ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITÉS CHEZ L ENFANT 13 ET L ADULTE : ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, DIAGNOSTIQUES ET PRINCIPES DE TRAITEMENT I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Antibiothérapie alternée : indications et pratique

Antibiothérapie alternée : indications et pratique Antibiothérapie alternée : indications et pratique Ralph Epaud Centre de Référence des Maladies Respiratoires Rares Trousseau Antibiothérapie alternée Une problématique récente? Facteur déclenchant Inflammation

Plus en détail

Pr. Djebbar Dr. Kafi JANVIER 2010

Pr. Djebbar Dr. Kafi JANVIER 2010 Pr. Djebbar Dr. Kafi JANVIER 2010 I. INTRODUCTION. II. CLASSIFICATION HISTOLOGIQUE DU Kc BRONCHIQUE. III. BILAN PRETHERAPEUTIQUE : BILAN D EXTENSION. BILAN D OPERABILITE ET PRE THERAPEUTIQUE. IV. CONCLUSION.

Plus en détail

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran

TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES. H.Nassi CHU d Oran TRAITEMENT DES GRANDS SARCOMES DES TISSUS MOUS DES MEMBRES H.Nassi CHU d Oran INTRODUCTION Les sarcomes constituent un groupe large et complexe de tumeurs rares d origine mésenchymateuse. L incidence de

Plus en détail

UE appareil respiratoire - Pr Montaudon Module optionnel Janvier ème année. Durée 30 mn. Ce livret comporte 6 pages de QCM numérotées de 1 à 18

UE appareil respiratoire - Pr Montaudon Module optionnel Janvier ème année. Durée 30 mn. Ce livret comporte 6 pages de QCM numérotées de 1 à 18 UE appareil respiratoire - Pr Montaudon Module optionnel Janvier 2015-2 ème année Durée 30 mn Ce livret comporte 6 pages de QCM numérotées de 1 à 18 QCM : notées 0,5 pour une erreur, 0 au-delà d une erreur.

Plus en détail

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Fiche tumeur gynécologique carcinome COL UTERIN types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Tis TNM Col Utérin FIGO In situ 0 T1 -T1a -T1a1 -T1a2 -T1b -T1b1 -T1b2 -T2 -T2a -T2b -T3 -T3a -T3b T4 N1

Plus en détail

Femme de 59 ans, infections respiratoires récidivantes, tabagisme sevré à 25 PA, pas de déficit immunitaire, pas de point d'appel ORL,.

Femme de 59 ans, infections respiratoires récidivantes, tabagisme sevré à 25 PA, pas de déficit immunitaire, pas de point d'appel ORL,. Femme de 59 ans, infections respiratoires récidivantes, tabagisme sevré à 25 PA, pas de déficit immunitaire, pas de point d'appel ORL,. EFR normale Quels sont les items sémiologiques à retenir sur le cliché

Plus en détail

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire Fiche tumeur épithéliale de l ovaire FIGO I II III IV IA IB IC IIA IIB IIC IIIA IIIB IIIC tumeur limitée aux ovaires tumeur limitée à un ovaire : capsule intacte, pas de tumeur à la surface de l ovaire,

Plus en détail

03/11/2011. Deux cas de forme bronchectasiante et kystique.

03/11/2011. Deux cas de forme bronchectasiante et kystique. Deux cas de forme bronchectasiante et kystique. 1 Femme de 50 ans Sans antécédent médico-chirurgical Pas d intoxication tabagique ATCD familiaux : fille décédée d une leucémie à l âge de 13 ans Sans emploi

Plus en détail

Intérêt de la TEP/TDM et choix du traceur pour localiser la tumeur primitive devant une métastase neuroendocrine

Intérêt de la TEP/TDM et choix du traceur pour localiser la tumeur primitive devant une métastase neuroendocrine Intérêt de la TEP/TDM et choix du traceur pour localiser la tumeur primitive devant une métastase neuroendocrine F. Montravers, V. Nataf, J.N. Talbot Médecine Nucléaire Hôpital Tenon Les TNE Dérivées du

Plus en détail

LES SÉQUESTRATIONS PULMONAIRES : APPORT DE L IMAGERIE EN COUPES

LES SÉQUESTRATIONS PULMONAIRES : APPORT DE L IMAGERIE EN COUPES LES SÉQUESTRATIONS PULMONAIRES : APPORT DE L IMAGERIE EN COUPES A. Zidi, M. Zidi, S. Hantous Zannad, I. Mestiri,, K. Ben Miled M rad Service d Imagerie Médicale Hôpital A. Mami Ariana Tunisie INTRODUCTION

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire

Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire Le syndrome cavitaire est défini par la présence d une ou plusieurs cavités néoformées au sein du parenchyme pulmonaire Une cavité pulmonaire est une hyperclareté parenchymateuse circonscrite au sein d

Plus en détail

DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE L.LUCACI CENTRE HOSPITALIER DE LENS

DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE L.LUCACI CENTRE HOSPITALIER DE LENS DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE L.LUCACI CENTRE HOSPITALIER DE LENS DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE CANCEROLOGIE BPCO INFECTIONS INSUF RESP CHRONIQUE PLEVRE ASTHME ALLERGO SOMMEIL AUTRES 0 CLINIQUE

Plus en détail

Cancer du poumon : Bilan d extension TEP-FDG

Cancer du poumon : Bilan d extension TEP-FDG Cancer du poumon : Bilan d extension TEP-FDG Les subtilités SFRRA 28 Janvier 2012 Dr Vanina Isnardi Recommandations 2011 SPLF, INCA Caractérisation des nodules pulmonaires Solides >10 mm Pas d indication

Plus en détail

Pneumoconioses silicose asbestose

Pneumoconioses silicose asbestose Pneumoconioses silicose asbestose La silicose C est la plus répandue des pneumoconioses Elle est due à l inhalation des poussières de silice La pneumoconiose du mineur de charbon est liée à l inhalation

Plus en détail

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC Octobre 2015 Dr Michel CHERUBIN Service de chirurgie viscérale CHBT 1 CANCER DE L ESTOMAC bases du traitement: épidémiologiques: 5 cancer le + fréquent incidence diminue

Plus en détail

PNEUMOTHORAX(PNO) SPONTANE

PNEUMOTHORAX(PNO) SPONTANE PNEUMOTHORAX(PNO) SPONTANE Dr ADILA.F Service de pneumologie HCA Destiné aux étudiants de 4éme année de médecine OBJECTIFS Définir un PNO spontané Comprendre les mécanismes physiopathologiques Rechercher

Plus en détail

DES DE RADIOLOGIE RADIOPEDIATRIE -THORAX

DES DE RADIOLOGIE RADIOPEDIATRIE -THORAX DES DE RADIOLOGIE RADIOPEDIATRIE -THORAX C DURAND CHU Grenoble 2016 Condensation pulmonaire et troubles ventilatoires Condensation pulmonaire Opacité de densité hydrique sans modification du volume pulmonaire

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules - avril 2009 - Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) Tout nouveau patient ayant un cancer bronchique

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

Tumeurs endocrines digestives:

Tumeurs endocrines digestives: Tumeurs endocrines digestives: Aspects anatomo-pathologiques, classification OMS Apramen, 9 Janvier 2007, Paris Anne Couvelard, Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon, Clichy Les tumeurs endocrines. problèmes

Plus en détail

Sommaire Tuberculose

Sommaire Tuberculose Sommaire 106. Tuberculose Diagnostiquer une tuberculose thoracique et connaître les localisations extra-thoraciques, argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. Tuberculose pulmonaire

Plus en détail

Imagerie de la Mucoviscidose

Imagerie de la Mucoviscidose Imagerie de la Mucoviscidose Dr Hélène Ropion-Michaux DU Imagerie Thoracique Mars 2011 Images radiologiques Diagnostic de présomption devant Des anomalies peu spécifiques Distension thoracique Syndrome

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Radiologie»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Radiologie» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Radiologie» 1. Informations de base - Matière d enseignement: RADIOLOGIE - Public cible : Etudiants de 3éme année de médecine - Nombre

Plus en détail

Item 354 Corps étranger des voies aériennes

Item 354 Corps étranger des voies aériennes Collège des Enseignants de Pneumologie - 2015 Item 354 Corps étranger des voies aériennes Objectifs d enseignements tels que définis dans le programme de l ECN : Diagnostiquer un corps étranger du carrefour

Plus en détail

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique De l évaluation la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique Jean-Marc BEREDER, Nadia ARAB, Jean-François QUARANTA 1 CHOIX DE LA PATHOLOGIE Le cancer du colon est au premier rang s cancers

Plus en détail

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES 4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES Niort Jeudi 24 avril 2008 QCM 1 La chirurgie des cancers du poumon stade IV peut être curatrice: A- En cas de métastase cérébrale.

Plus en détail

Membres du groupe de relecture : Pr MELLONI Boris Onco-pneumologue (CHU de Limoges pathologie respiratoire)

Membres du groupe de relecture : Pr MELLONI Boris Onco-pneumologue (CHU de Limoges pathologie respiratoire) REFERENTIEL «cancer bronchique à petites cellules» Mise à jour du 23/03/2011 Médecins responsables : Pr MELLONI Boris, Dr ZASADNY Xavier Membres du groupe de travail : Dr BAKELAND Daniel Anatomopathologiste

Plus en détail

Thésaurus du cancer de l ovaire

Thésaurus du cancer de l ovaire Thésaurus du cancer de l ovaire - 1 - Cancers de l ovaire Bilan - Anamnèse personnelle et familiale - +/- Echographie vaginale et/ou pelvienne - IRM abdomino-pelvienne de préférence, TDM à défaut - Si

Plus en détail

Bronchiolite : nouvelles recommandations. Marion BAZIARD / DES de Médecine Générale

Bronchiolite : nouvelles recommandations. Marion BAZIARD / DES de Médecine Générale Bronchiolite : nouvelles recommandations Marion BAZIARD / DES de Médecine Générale 7 Avril 2015 2 nouvelles références en 2014 «Saisissez une citation ici.» Arch Pediatr. 2014 Jan;21(1):53-62 «Saisissez

Plus en détail

Comparaison radiographie standard et tomodensitométrie thoracique dans les métastases pulmonaires de l ostéosarcome

Comparaison radiographie standard et tomodensitométrie thoracique dans les métastases pulmonaires de l ostéosarcome Comparaison radiographie standard et tomodensitométrie thoracique dans les métastases pulmonaires de l ostéosarcome (A propos de 30 cas) I.En-nafaa, N.Allali, F.El Ounani, R.Dafiri Service de Radiologie

Plus en détail

LES LYMPHOMES PULMONAIRES PRIMITIFS : A PROPOS DE 7 CAS

LES LYMPHOMES PULMONAIRES PRIMITIFS : A PROPOS DE 7 CAS LES LYMPHOMES PULMONAIRES PRIMITIFS : A PROPOS DE 7 CAS Ridene I., Dbebria H., Ayadi A.*, Hantous-Zannad S., Ben Hassine A., Zidi A., Baccouche I., Mezni F.*, Ben Miled-M rad K. Service d imagerie médicale

Plus en détail

Cardiopathies Conotroncales. DIU Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Paris 14 Mars 2013

Cardiopathies Conotroncales. DIU Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Paris 14 Mars 2013 Cardiopathies Conotroncales DIU Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Paris 14 Mars 2013 Agénésie des valves pulmonaires En très bref Agénésie des valves pulmonaires avec CIV : < 5 % des TOF Sténose anneau

Plus en détail

Marion GRANDHAYE, IHN. multiples zones d'extravasation au sein de la masse tumorale, dans la région hilaire

Marion GRANDHAYE, IHN. multiples zones d'extravasation au sein de la masse tumorale, dans la région hilaire Homme de 67 ans ;carcinome bronchique proximal avec infiltration médiastinale massive, sténose du segment intermédiaire de l'arbre bronchique droit avec rétraction de l'hémi-thorax homolatéral ; hémoptysies

Plus en détail

Quelle stratégie thérapeutique? à propos d un cas

Quelle stratégie thérapeutique? à propos d un cas Syndrome de masse rénale bilatérale: Quelle stratégie thérapeutique? à propos d un cas Alger, 12 décembre 2014 Kadi A., Brihi M.L., Atoui K., Chouakria A., Chettibi K. Service de Chirurgie Urologique -

Plus en détail

Cas clinique. Zoonoses

Cas clinique. Zoonoses Cas clinique Zoonoses Patient de 40 ans, sans ATCD médicaux, habitant en Alsace. adénopathie axillaire inflammatoire biologie normale sérologies négatives Quel diagnostic peut on envisager devant cette

Plus en détail

LES FISTULES DE LA 4EME POCHE ENDOBRANCHIALE: les pièges diagnostiques et thérapeutiques. K. Pinachyan, J.M. Triglia

LES FISTULES DE LA 4EME POCHE ENDOBRANCHIALE: les pièges diagnostiques et thérapeutiques. K. Pinachyan, J.M. Triglia : les pièges diagnostiques et thérapeutiques L. Allali, R.Nicollas, I.Sudre, S.Roman, K. Pinachyan, J.M. Triglia RAPPEL D EMBRYOLOGIE DE L APPAREIL BRANCHIAL Différenciation de l appareil branchial à la

Plus en détail

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques E. OUHAYOUN* - J. GIRON** - J. BERJAUD*** *Service de Médecine Nucléaire - P r J.P. Esquerré **Service de radiologie - Pr J.J. Railhac ***Service de Chirurgie

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE THYROÏDIEN. Q.Charbonnier Hôpital R.Salengro

CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE THYROÏDIEN. Q.Charbonnier Hôpital R.Salengro CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE THYROÏDIEN Q.Charbonnier Hôpital R.Salengro 02.04.2012 généralités (1) Lésion parenchymateuse Diagnostic clinique Découverte fortuite généralités (2) Incidence élevée

Plus en détail

Condensation pulmonaire chronique : comment s en sortir? F.Amraoui, R.Taha, L.El assase,l.benaissa,.t.amil, S.Chaouir, H.En-nouali.

Condensation pulmonaire chronique : comment s en sortir? F.Amraoui, R.Taha, L.El assase,l.benaissa,.t.amil, S.Chaouir, H.En-nouali. Condensation pulmonaire chronique : comment s en sortir? F.Amraoui, R.Taha, L.El assase,l.benaissa,.t.amil, S.Chaouir, H.En-nouali. Service de Radiologie. Hôpital d instruction militaire Mohammed V Rabat.Maroc

Plus en détail

Tumeurs endocrines gastriques

Tumeurs endocrines gastriques Tumeurs endocrines gastriques Jean-Louis Legoux Service d Hépato-Gastroentérologie et Oncologie Digestive Centre Hospitalier Régional d Orléans Tours, 20/09/2013 Conflits d intérêts Sanofi, Merck-Serrono,

Plus en détail

HEMOSIDEROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE A PROPOS D UN D

HEMOSIDEROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE A PROPOS D UN D HEMOSIDEROSE PULMONAIRE IDIOPATHIQUE A PROPOS D UN D CAS B. Zainoun, B.Radouane, M.Jidal, S.Chaouir,, T. Amil,, A. Hanine, M.Benameur, Service d imagerie médicale HMIMed V RABAT INTRODUCTION L hémosidérose

Plus en détail

Les Syndromes radiologiques. Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal

Les Syndromes radiologiques. Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Les Syndromes radiologiques Syndrome alvéolaire Syndrome bronchique Syndrome interstitiel Syndrome vasculaire Syndrome médiastinal Condensation alvéolaire Caractéristiques du syndrome alvéolaire Opacité

Plus en détail

QCM Parmi les propositions suivantes, indiquez la ou les réponse(s) exacte(s) :

QCM Parmi les propositions suivantes, indiquez la ou les réponse(s) exacte(s) : QCM Parmi les propositions suivantes, indiquez la ou les réponse(s) exacte(s) : Question n 1 :Le drainage thoracique en urgence est indiqué en cas de : A- Pneumothorax de grande abondance B- Hémothorax

Plus en détail

Corps étranger des voies aériennes supérieures

Corps étranger des voies aériennes supérieures Corps étranger des voies aériennes supérieures Créé le 30/05/2005 Révisé le 11/06/2008 Auteurs : A. Martinot, CH. Marquette CH. Marquette (Mis à jour le 11/06/2008) Q 193 : Détresse respiratoire aiguë

Plus en détail

POSSIBILITES ET LIMITES DES METHODES D IMAGERIE MEDICALE DANS LE DIAGNOSTIC ET L EVALUATION DES NODULES PULMONAIRES SOLITAIRES

POSSIBILITES ET LIMITES DES METHODES D IMAGERIE MEDICALE DANS LE DIAGNOSTIC ET L EVALUATION DES NODULES PULMONAIRES SOLITAIRES POSSIBILITES ET LIMITES DES METHODES D IMAGERIE MEDICALE DANS LE DIAGNOSTIC ET L EVALUATION DES NODULES PULMONAIRES SOLITAIRES Natalia ROTARU, Carolina DARII Objectifs Présentation des méthodes diagnostiques

Plus en détail

Peut-on ne pas faire de bilan d extension?

Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Peut-on ne pas faire de bilan d extension? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 12/06/2015 Avec le soutien de Pierre Kerbrat De Jean-Sebastien Fresnel 2 histoires en parallèle. Noemie, 38 ans Autopalpation Bilan

Plus en détail

Traitement endoscopique des cancers bronchiques

Traitement endoscopique des cancers bronchiques Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

LES TUMEURS ENDOCRINES : LE POINT DE VUE DU RADIOLOGUE

LES TUMEURS ENDOCRINES : LE POINT DE VUE DU RADIOLOGUE LES TUMEURS ENDOCRINES : LE POINT DE VUE DU RADIOLOGUE JP Tasu, MD, PhD Chu de Poitiers Faculté de médecine de Poitiers j.p.tasu@chu-poitiers.fr Quelles questions en pratique? Comment évoquer en imagerie

Plus en détail

item 224 MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE

item 224 MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE item 224 MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE Principaux facteurs de risque acquis de maladie thromboembolique veineuse Facteurs de risque constitutionnels de maladie thromboembolique veineuse score PESI

Plus en détail

Orientation diagnostique devant une toux chronique. Pr Michael FAYON CHU de Bordeaux

Orientation diagnostique devant une toux chronique. Pr Michael FAYON CHU de Bordeaux Orientation diagnostique devant une toux chronique Pr Michael FAYON CHU de Bordeaux Objectifs pédagogiques 1. Questions à poser devant une toux 2. Eléments de l examen clinique? 3. Etiologies : prise en

Plus en détail

Yahyaoui Sana, Zaghouani Houneida, Limème Manel, Majdoub Senda, Rziga Thouraya, Amara Habib, Bekir Dejla, Kraiem Chakib

Yahyaoui Sana, Zaghouani Houneida, Limème Manel, Majdoub Senda, Rziga Thouraya, Amara Habib, Bekir Dejla, Kraiem Chakib Yahyaoui Sana, Zaghouani Houneida, Limème Manel, Majdoub Senda, Rziga Thouraya, Amara Habib, Bekir Dejla, Kraiem Chakib Service d imagerie médicale; CHU Farhat Hached; Sousse Tunisie -Le cancer broncho-pulmonaire

Plus en détail

Y.M.MEDJDOUB Service de chirurgie thoracique et cardio vasculaire C.H.U.MUSTAPHA ALGER -

Y.M.MEDJDOUB Service de chirurgie thoracique et cardio vasculaire C.H.U.MUSTAPHA ALGER - PLACE DE LA RESECTION INFRALOBAIRE DANS LA CHIRURGIE DU CANCER BRONCHIQUE PRIMITIF Y.M.MEDJDOUB Service de chirurgie thoracique et cardio vasculaire C.H.U.MUSTAPHA ALGER - INTRODUCTION Abécédaires de la

Plus en détail

5 Rencontre Régionale R d Oncologie Thoracique. POITIERS : le 6 Mai 2009

5 Rencontre Régionale R d Oncologie Thoracique. POITIERS : le 6 Mai 2009 5 Rencontre Régionale R d Oncologie Thoracique. POITIERS : le 6 Mai 2009 TEST Q.C.M.: Noircissez la (ou les) réponse(s) exacte(s) Q.C.M. N N 1: Parmi ces propositions quelles sont celles qui sont Vraies?

Plus en détail

La TEP et L IRM dans le suivi de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer du sein et l indication opératoire

La TEP et L IRM dans le suivi de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer du sein et l indication opératoire La TEP et L IRM dans le suivi de la chimiothérapie néoadjuvante du cancer du sein et l indication opératoire Protocole AOR 02072 P020907 Investigateur principal : Pr Jean-Noël TALBOT, Hôpital Tenon Etude

Plus en détail

LOCALISATION THORACIQUE DES LYMPHOMES MALINS. A.Ketfi, M.Gharnaout Service de Pneumologie, EPH Rouiba

LOCALISATION THORACIQUE DES LYMPHOMES MALINS. A.Ketfi, M.Gharnaout Service de Pneumologie, EPH Rouiba LOCALISATION THORACIQUE DES LYMPHOMES MALINS A.Ketfi, M.Gharnaout Service de Pneumologie, EPH Rouiba Introduction : Hémopathies malignes provenant de la prolifération des cellules lymphoïdes ou des cellules

Plus en détail

Observation clinique

Observation clinique Observation clinique Actualités des tumeurs endocrines, 12/05/09 G. Goujon Service d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive (Pr. Dorval) CHRU Tours Etape (1) Femme, 39 ans, hospitalisée pour

Plus en détail