Taux en baisse : c'est le moment d'acheter!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Taux en baisse : c'est le moment d'acheter!"

Transcription

1 Page 1/5 IMMOBILIER Prêts bancaires Taux en baisse : c'est le moment d'acheter! Jusqu'à quand la baisse des taux de crédit immobilier, historiquement bas depuis mars 2012, va-t-elle se poursuivre? Avant une hausse des taux inéluctable, les candidats à l'achat pour un investissement locatif, arbitrer son patrimoine ou se constituer un portefeuille immobilier seraient plus qu'avisés d'en profiter dès maintenant! Nos conseils. A UJOURD'HUI encore, les emprunteurs profitent de la stabilité des taux de crédit immobilier, à un niveau toujours aussi attractif. Peut-être par crainte d'une remontée prochaine des taux, rendue probable par le changement de politique monétaire de la Banque fédérale des Etats-Unis (Fed) et ses répercussions sur celle de la Banque centrale européenne (BCE). En tout cas, c'est ce que craignent les professionnels du courtage, comme Philippe Taboret, le directeur général adjoint de Cafpi, l'un des leaders du secteur: «Le s indicateurs de marché montrent une situation anachronique, el non viable à terme : alors que croissance a toujours rimé avec inflation, les Etats-Unis disposent d'une croissance, mais sans inflation, voire avec une menace de déflation. La BCE se retrouve également face à cette menace. Sa politique, jusqu'à présent très accommodante, doit donc être poursuivie pour faire revenir la croissance. On éloigne ainsi de quèlques mois les risques de hausse, sans toutefois les annuler. Dans ce contexte les taux restent stables.» mn I qui se tient Après un dernier trimestre 2013 très soutenu, concluant une année record, le volume des crédits immobiliers distribués reste bon en ce début d'année, le mois de janvier s'avérant déjà supérieur

2 S Quel est votre pouvoir d'achat? elon le barometre des taux du courtier Immoprêt, le pouvoir d'achat moyen d un couple (revenus 2264 nets/mois, avec un enfant, sans credit en cours et sans apport) sur 10 ans 80370C pour une échéance de 754 hors assurance sur 15 ans pour une échéance de 754 hors assurance sur 20 ans pour une échéance de 754 hors assurance sur 25 ans pour une échéance de 754 hors assurance sur 30 ans pour une échéance de 754 hors assurance à celui de Même l'investissement locatif relève la tête, avec un dernier trimestre 2013 et un mois de janvier 2014 records pour le dispositif Duflot, qui semble trouver ses marques Une reprise soutenue par les banques, elles-mêmes En effet, à l'heure actuelle, selon Cafpi, les banques font encore preuve d'un bel appétit de dossiers et de clients emprunteurs Le marché reste donc dynamique du côté des préteurs Au plan national, les taux moyens pratiques s'échelonnent entre 2,98% sur dix ans et 3,95 % sur vingt-cinq ans, sans changement ou en légère baisse par rapport à février I Des écarts selonbb I les régions ibb En mars, les meilleurs taux négociés de neuf villes sur dix restent sous le seuil psychologique des 3 %, un minimum étant atteint à Toulouse, à 2,75 % sur vingt ans A 3,10% maximum sur vingt ans, les taux du palmarès dressé par Meilleurstaux com affichent donc toujours un niveau historiquement bas Au mieux, on peut ainsi obtenir un taux à 2,31 % sur quinze ans à Strasbourg, 2,75 % sur vingt ans à Toulouse et 3,05 % sur vingtcinq ans à Marseille, sous conditions d'apport et de revenus. Respectivement à la deuxième et troisieme place, Strasbourg et Nantes restent sur le podium, tandis que Lille, dont les taux sur vingt ans sont pourtant restés identiques à 2,90%, passe de la quatrième a la huitième place A l'inverse, Toulouse affiche donc une progression record en passant de la neuvième à la première place, et obtient des taux particulièrement compétitifs sur toutes les durées. «Après une augmentation toute relative de leurs taux de credit au cours du second semestre 2013, analyse Hervé Hall, president de Meilleurtaux com, lei, banques sont encouragées dans une dynamique baissière par le taux bas des OATetpar une stratégie de conquête de clientele Des le début de l'année, elles ont effectué des mouvements à la baisse qui se sont encore amplifies en mars et qui viennent d'ailleurs compenser la hausse des droits de mutation qu 'ont connue la plupart des départements» Un pouvoir d'achat immobilier stable ou en hausse partout, sauf à Lille En mars, sur une année, les prix ont reculé partout, sauf a Lille ainsi, Montpellier voit ses prix baisser de plus de 6 % A Strasbourg, c'est même la baisse des pnx qui rattrape la légère augmentation du meilleui taux négocié, pour obtenir un gain de pouvoir d'achat immobilier de plus dè deux mètres carrés Paris est finalement une grande gagnante du classement. non seulement, les ache leurs gagnent 0,5 m' de pou\ oir d'achat immobilier, maîs la capitale fait partie des départements où les frais de notaire n'augmenteronl pas! A Lille, la ville qui affiche une nelte baisse du pouvoir d'achat immobilier (-11% soit un peu plus de 7 m 2 ), la situation est, bien sûr plus contrastée sur place Certains quartiers très prisés ont effectivement vu leurs prix augmenter rapidement au cours de l'année dernière, maîs les prix semblent s'être stabilisés en fm d'année De plus, de très bonnes opportunités existent dans d'aulres quartiers ou en périphérie, tandis que les taux d'intérêt restent très intéressants. Des taux avantageux en Paca et Rhône-Alpes En février dernier, les régions Provence- Alpes-Côte d'azur et Rhône-Alpes prennent ex œquo la tête du palmarès des régions où les taux moyens des crédits immobiliers sont les plus avantageux, avec 2,35% sur quinze ans, 2,75% sur vingt ans et 2,95 % sur vingt-cinq ans Les deux régions leaders ne se font coiffer -de justesse- que sur dix ans, durée pour laquelle elles proposent un taux moyen de 2.25 %, contre 2,21 % pour les meilleures (Basse et Haute-Normandie, Palmarès des villes au meilleur taux négocié par durée Rang Ville Rang 15 ans 20 ans mars 2013 I Toulouse Strasbourg Nantes Marseille Bordeaux Paris Lyon Lille Montpellier Nice Source Seloger com 9 I g 2,55% 2,31 % 2,60 % 2,65% 2,65% 2,65 % 2,65 % 2,61% 241% 2,80 % 4< 2,75 % ^ 2,90 % f 2,90 % if 2,90 % «i* 2,90 % 4> 2,90 % 4» 2,90 % = 2,90 % = 2,95 % ï 3,10 % 20 ans - mars ,15% 2,70 % 2,80% 2,79 % 3,00 % 3,10 % 3,05% 2,90% 295% 3,15 % 3,05 % 3,15 % 3,12 % 3,05% 3,25 % 3,15% 3,40 % 3,35 % 3,30 % 3,55 % Page 2/5

3 Le taux n'est pas le seul élément qui permet de comparer un établissement bancaire à un autre. Bretagne, Centre et Pays de la Loire). Les écarts entre les régions les plus chères et les moins chères se creusent à nouveau. Alors qu'ils n'étaient plus que de 0,36 à 0,45 % en janvier, ils se répartissent, en février, entre 0,24 et 0,93 %, selon les durées de prêt. Dans le peloton de tête, après Paca et Rhône-Alpes, on retrouve les régions les moins chères sur dix ans : Basse et Haute-Normandie, Bretagne, Centre et Pays de la Loire. A son habitude, le Languedoc-Roussillon n'est pas loin de la tête. A l'opposé, le Nord-Pas de Calais reste le plus cher sur vingt-cinq ans, à 3,88 %, soit 0,93 % (près de cent points de base!) au-dessus des moins chers. Limousin, Poitou-Charentes et Midi-Pyrénées sont les autres mauvais élèves du mois. Dans les départements d'outre-mer, les taux pratiques sur l'île de la Réunion sont, à l'heure actuelle, du même ordre que ceux pratiques en métropole, ce qui n'était pas le cas auparavant. I Comparer? Oui I mais pas q ue. Lors de la souscription d'un prêt immobilier, l'acquéreur a souvent tendance à ne regarder que le taux. Néanmoins, celui-ci n'est pas le seul élément qui permet de comparer un établissement bancaire à un autre. D'autres éléments sont également à prendre en compte. L'option modulation de l'échéance à la baisse permet, en cas d'événement (dépense imprévue, études des enfants, baisse de salaire ou perte d'emploi, etc.) de baisser son échéance de 30% sans justificatif. Attention, toutes les banques ne la proposent pas et pour celles qui la présentent, vérifier qu'elle est valable à tout moment. L'option transfert de prêt offre la possibilité, comme son nom l'indique, de transférer son prêt sur une nouvelle acquisition en bénéficiant des conditions d'origine. Il ne faut également pas s'arrêter au taux nominal. Il faut retenir le TAEG -le taux La SCI familiale, toujours une valeur sûre E n achetant en SCI, en société civile immobilière, chacun achète des parts du bien. Les différents propriétaires de parts de SCI sont alors propriétaires d'une partie du bien. Cela permet aux jeunes acquéreurs qui achètent par ce biais, avec leurs parents, par exemple, d'accéder à un bien qu'ils n'auraient pas pu acheter seuls. Par la suite, les parents pourront céder leurs parts de SCI à leurs enfants. annuel effectif global qui englobe tous les frais, le coût des assurances- qui indique le coût réel du crédit. I Traquer les prêts [annexes Prêt employeur garanties, assurances, PH Si l'acquéreur travaille dans une entreprise de plus de vingt salariés, il peut demander un prêt employeur de pour son acquisition à taux préférentiel. Ces organismes sont par exemple le Cil, Solendi, Alliance, etc. Si l'acquéreur est fonctionnaire d'etat ou territorial, il peut bénéficier d'un prêt bonifié par les mutuelles proposées par ces ministères. Si l'acquéreur travaille dans le bâtiment, l'organisme de protection sociale du bâtiment et des travaux publics, PRO BTP, propose des prêts employeurs à taux réduit pouvant aller jusqu'à Attention, le prêt employeur n'est pas automatique, et selon les organismes collecteurs, les critères d'acceptation, les montants ou les durées de remboursement peuvent différer. Les mutuelles de la fonction publique, territoriale ou d'etat (comme le Trésor public, l'armée, la police, l'education nationale, etc.) peuvent se porter garantes en lieu et place de l'hypothèque, permettant ainsi de diminuer le coût du prêt. Elles proposent également des assurances qui tiennent compte des spécificités du métier et sont souvent très compétitives par rapport aux tarifs bancaires. Si l'acquéreur souhaite acheter dans le neuf, en fonction de son revenu fiscal de référence, il peut prétendre au prêt à taux zéro (PTZ), soit 36 DOO maximum en fonction de la ville d'achat. Le prêt jrnxte Lors d'une première acquisition, il est même possible de demander un prêt mixte. Ce dernier consiste en une solution fixe (sur sept ans, dix ans, etc.), avec un taux révisable appelé taux cape +1 ou +1,5 % généralement. Ce dispositif offre plusieurs avantages : le taux initial proposé est plus faible qu'un taux avec une solution fixe qui serait appliquée sur toute la durée du prêt, ce qui induit un taux d'endettement plus faible ou une capacité d'emprunt et un budget plus importants. Cette solution peut être particulièrement avantageuse pour les jeunes : la moyenne de détention d'un bien pour le profil des primo-accédants est de six ou sept ans. Ils profiteront donc d'un taux bas et ne subiront pas la hausse des taux s'ils vendent à l'issue des sept ou dix ans. Exemple d'un prêt mixte Monsieur et Madame souhaitent emprunter , ils ont d'apport. Leurs revenus nets mensuels sont de Dans le cas d'un prêt mixte, le taux accordé (hors assurance) est de 2,6%, ils empruntent sur 25 ans. La mensualité, assurance comprise, sera de 604 (taux qui restera fixe pendant 10 ans). Au bout du 120 e mois (c'est-à-dire au bout de 10 ans), une augmentation : Page 3/5

4 de 1,5 % au maximum sur le taux de base est possible. L'échéance maximale sera donc dc 663. Dans l'hypothèse la plus négative (scénario d'augmentation de 1,5 % pendant les 15 années restantes), le coût total de crédit est de Dans l'hypothèse d'un taux fixe (hors assurance) pendant toute la durée du prêt- 3,6% sur 25 ans, la mensualité, assurance comprise, est de 667 et le coût total du crédit grimpe à Le prêt à paliers Le prêt à paliers permet de réduire les mensualités durant les premiers mois du prêt et de les augmenter par la suite. Le prêt à palier se justifie lorsque les revenus vont augmenter de manière significative dans les deux ans à venir (jeune cadre, jeune ingénieur, etc.). Pour être précis, le prêt à paliers, également appelé lissage de prêts, permet aux emprunteurs d'uniformiser leurs mensualités, lorsqu'ils détiennent plusieurs crédits. Il faut pour cela aménager les mensualités du prêt principal - généralement un prêt immobilier- aux autres crédits (épargne-logement, employeur, à taux zéro, etc.). Il convient tout particulièrement aux emprunteurs qui cumulent plusieurs crédits, contractent un prêt immobilier alors qu'ils en ont d'autres en cours, ct veulent baisser leurs mensualités pour leur départ à la retraite. Il présente cependant un défaut, il coûte au total plus cher à l'emprunteur qu'un prêt immobilier classique. I Le courtier, I une aide précieuse Un achat que ce soit dans le neuf ou dans l'ancien, un projet de construction ou toute autre transaction immobilière s'avère un processus complexe et délicat, qui nécessite une connaissance approfondie du marché et un grand talent pour la négociation. Faire appel à un courtier immobilier-une profession encadrée et réglementée depuis le 1 er janvier est une aide précieuse qui peut faire gagner du temps, de l'énergie, du stress et... surtout de l'argent, la pierre angulaire de tout projet! En effet, le courtier se charge de négocier les meilleures conditions de prêt immobilier, l'emprunteur gagne du temps, de l'argent, et est conseillé dans sa démarche. Pour pouvoir instruire le dossier, le courtier doit faire signer un mandat dans lequel figurent la liste des banques partenaires, son indépendance vis-à-vis de tout groupe financier (tel qu'un établissement bancaire, par exemple) et le montant des honoraires (courtier payant ou gratuit). Certains courtiers qui ne travaillent pas avec toutes les banques, et ne sont pas indépendants vis-à-vis des établissements bancaires, peuvent priver l'acquéreur d'une offre complète et impartiale. En cas de difficultés à comprendre les informations énoncées sur le mandat, il convient de se rapprocher dc l'orias (Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance), l'organisme recensant et régissant la profession. I L'assurance, souvent négligée I à tort Depuis le dispositif Lagarde sur l'assurance-emprunteur, les établissements financiers ne peuvent plus refuser au client la possibilité de prendre son assurance par ses propres moyens. Une règle que les banques ne respectent pas toujours, loin de là, en «imposant» leur assurance. Page 4/5 Pouvoir d'achat immobilier dans dix villes françaises Prix de l'immobilier (1) ( /m 2 ) Capacité d'emprunt pour 1000 /mois sur 20 ans Pouvoir d'achat (2 > fêvrier 2013 fêvrier 2014 Variation mars 2013 mars 2014 Variation mars 2013 mars 2014 Variation Toulouse ,9 % ,7 % 70,2 m 2 74,2 m 2 4,0m 2 Strasbourg ,4 % ,8 % 80,2 m 2 82,4 m 2 2,2m 2 Nantes ,1% ,9 % 67,8 m 2 0,1m 2 0,1m 2 Marseille ,8 % ,0 % 73,6 m 2 74,2 m 2 0,6m 2 Bordeaux C - 0,6 % ,9% 61,2 m 2 62,1 m 2 0,9m 2 Paris ,5 % ,8% 20,8 m 2 21,3 m 2 0,5m 2 Lyon ,1% ,4% 49,6 m 2 51,9 m 2 I 2^m 2 Lille Montpellier C ,5 % - 6,0 % ,2 m 2 62,5 m 2 58m 2 i. 66,5 m 2-7,3 m 2 4m 2 Nice ,1% (1) Source Seloger com Prix de vente moyens au m 2 des appartements au 1 e ' du mois concerné (2) Source. Mettleurîaux com - Pouvoir d'achat immobilier pour I OQO de mensualité sur 20 ans ,5% 47,2 m 2 47,4 m ,2m 2

5 Page 5/5 Selon certains professionnels, la fête ne devrait plus durer très longtemps. Alors acheter, c'est maintenant! Pour renforcer le jeu de la concurrence et, au final, offrir des garanties moins chères aux emprunteurs, la loi Hamon. bientôt promulguée, donne un nouveau droit important à l'emprunteur: il disposera de douze mois à compter de la signature du prêt pour résilier l'assurancedécès-mvahdité (ADI) proposée par le prêteur et contractée en même temps que le prêt, à condition de présenter une nouvelle garantie équivalente. Selon une étude de l'observatoire des crédits aux ménages (OGM), 79% des foyers optent encore pour l'assuranceemprunteur proposée par leur banque, malgré l'ouverture du marché à la concurrence instaurée par la loi Lagarde de Méconnaissance de la loi? Pas toujours. L'étude de l'ogm interrogeait des ménages ayant souscrit un crédit immobilier dans les trois dernières années ou ayant l'intention d'en souscrire un dans le premier semestre Elle révèle une connaissance très incomplète des garanties souscrites. En revanche, les personnes interrogées déclarent à plus de 83 % être au courant de l'ouverture à la concurrence du marché de F assurance-emprunteur! Mais, manifestement, cette bonne connaissance de la loi a peu d'effet, puisque le tiers seulement des ménages sondés a fait jouer la concurrence, et que 21,1 % d'entre eux ont finalement opté pour l'assuranceemprunteur d'un organisme autre que leur banque. A côté des garanties indispensables, il en existe d'autres, dans les contrats groupe, qui couvrent des faits exceptionnels, comme la pratique d'un sport dangereux ou le déplacement dans des pays en guerre. Et tout le monde n'en a Quand faut-il renégocier son prêt? e rachat de prêt n'est vraiment intéressant que pendant les sept premières années L du prêt en cours. Après cette période, la différence totale des mensualités n'est, dans la plupart des cas, plus suffisante pour couvrir les pénalités et les frais associés. De manière générale, une durée restante du prêt en cours doit être supérieure à la durée écoulée pour couvrir les frais liés au rachat de prêt. Pour que le gain financier soit suffisant, il faut que la différence entre le taux en cours et le taux du nouveau prêt soit au minimum d'un point Cette différence s'analyse sur la durée restante du prêt. S'il reste dix ans à courir, il faut comparer le taux du prêt existent à celui sur dix ans actuellement pratiqué. Les pénalités de remboursement anticipé demandées par l'organisme prêteur sont dues dans la totalité des cas. En revanche, les frais de garantie ne sont pas toujours significatifs. Dans le cas d'une hypothèque, ils sont d'environ 2% de l'encours. Dans le cas de transfert de caution Crédit logement, les frais réels peuvent être beaucoup plus faibles (0,6% environ). Dans tous les cas, les frais de rachat de prêt (frais de dossier, frais de garantie, etc.) sont ajoutés au capital à refmancer. Le rachat ne donnera donc lieu à aucune dépense en trésorerie. Le gain potentiel lié au rachat est directement proportionnel au montant du capital restant dû. On peut tenter une négociation auprès de sa banque. Devant la vague massive de demandes de renégociation, les banques sont plus ouvertes car elles souhaitent garder leurs clients, Cela ne permet pas forcément d'avoir un taux aussi bas qu'en changeant d'établissement, maîs la marge de négociation est tout de même intéressante, de l'ordre de 0,5 point actuellement. Surtout, les démarches sont moins contraignantes: le client n'a pas à reprendre l'intégralité de la procédure de demande de prêt, ni à transférer ses comptes. Les frais liés à la renégociation s'élèvent en général à 1% des sommes restant dues. pas forcément besoin. Attention également aux quotités de couverture : les doubler multiplie par deux le montant des primes, sans pour autant doubler les garanties. Pour être clairs, prenons l'exemple d'un emprunteur et d'un coemprunteur qui s'assurent à 100% sur chaque tête. En cas de décès simultané (dans un accident de voiture, par exemple), beaucoup de contrats ne vont prendre en charge que 100% de capital restant dû, au même titre qu'une garantie souscrite à 50% sur chaque tête. «Toutes les assurances-emprunteurs ne se valent pas. prévient Nicolas Chérond, directeur des partenariats assurances chez Vitae Assurances (groupe Cafpi). En cas de sinistre, les conséquences d'une assurance mal choisie au départ se révéleront bien plus pénalisantes, pour les coemprunteurs ou les ayants droit, qu'un taux d'intérêt moins bien négocié pour le crédit. U faut en avoir conscience avant d'emprunter et ne pas hésiter à se faire accompagner par des professionnels tels que des courtiers, aussi bien pour le crédit que pour l'assurance.» Enfin pour conclure, si vous voulez investir, vous constituer un patrimoine ou accéder à la propriété, un seul conseil : réfléchissez-y dès maintenant! Les taux des prêts immobiliers restent encore des plus attractifs. Qu'en sera-til au second semestre? La hausse des taux paraissant inévitable de l'avis de certains professionnels, les yeux rivés sur les emprunts d'etat -qui donneront le top départ de cette augmentation-, la fête ne durera plus très longtemps... Alors acheter, c'est maintenant! Dominique de Noronha

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français?

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? Etude Empruntis Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? La situation du crédit Les taux fixes : du jamais vu depuis 1945... 5,00 4,50 4,00 Baromètre Empruntis Taux fixes à 15 ans 3,50

Plus en détail

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit

Crédit immobilier. > Bilan d activité 2012 : une excellente année malgré un contexte économique difficile > Perspectives 2013 > À propos de ACE crédit Crédit immobilier BAROMETRE DES TAUX DU MOIS DE MARS 2013 EVOLUTION DES TAUX DEPUIS 10 ANS LE PORTRAIT-ROBOT DE L EMPRUNTEUR EN ILE-DE-FRANCE ET EN PROVINCE QUELLES PERSPECTIVES POUR LES MOIS A VENIR?

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier 16 ème Observatoire du Crédit Immobilier LES BANQUES ONT-ELLES ARRÊTÉ DE PRÊTER? «BANQUES CHERCHENT EMPRUNTEURS». C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 5 n o v e m b r e 2 0 1 2 INTRODUCTION : UN MARCHE

Plus en détail

Observatoire du crédit immobilier

Observatoire du crédit immobilier Observatoire du crédit immobilier 12 e édition conférence de presse - 10 novembre 2010 Christian Camus Directeur général de Meilleurtaux.com 12 e Observatoire du crédit immobilier Meilleurtaux Des taux

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

www.financeimmo.com 1 - Introduction sur le crédit relais. 2 - Le prêt relais associé à un prêt amortissable classique.

www.financeimmo.com 1 - Introduction sur le crédit relais. 2 - Le prêt relais associé à un prêt amortissable classique. Vos crédits au meilleur taux Notre travail est de vous aider à rechercher les meilleures conditions commerciales correspondant à votre situation au moment où vous en avez besoin. Nous vous accompagnons

Plus en détail

22 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com

22 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com 22 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com CONFÉRENCE DE PRESSE I TAUX TOUJOURS PLUS BAS : jusqu à quand? II RENEGOCIATION DE CREDITS : c est plus que jamais le moment III ASSURANCE EMPRUNTEUR : bilan

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 Dossier semestriel Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 BILAN DE L ANNÉE 2013 : Evolution mensuelle des taux en 2013 : baisse de 0,10% du taux d intérêt sur 20 ans Evolution des taux depuis

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement A l'attention de Septembre 2008 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les caractéristiques et le coût des différents

Plus en détail

Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit!

Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit! Guide Le Crédit Réfléchi : tout pour bien connaître le crédit! Le Crédit en France Comprendre le crédit : zoom sur le crédit à la consommation Les termes du crédit : lexique «En France, plus d'1 ménage

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

Document d information des prêts du Crédit Foncier

Document d information des prêts du Crédit Foncier Document d information des prêts du Crédit Foncier Valable à compter du 20 février 2012 Ce document vous est remis dans le cadre de l acquisition de votre résidence principale. Ce document a pour objectif

Plus en détail

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives 2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives Après un semestre d activité, Empruntis dresse le portrait d un marché de l acquisition en nette reprise. 1 Contexte

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com DOSSIER DE PRESSE POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 1 I. Le Marché de l immobilier

Plus en détail

LE CREDIT IMMOBILIER

LE CREDIT IMMOBILIER INTERETS PRIVES SUPPLEMENT Page 1/5 LE CREDIT IMMOBILIER Qui dit achat immobilier dit crédit. Pour franchir au mieux ce passage obligé, il faut faire jouer la concurrence, savoir lire une offre de prêt

Plus en détail

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013

CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 Dossier semestriel CRÉDIT IMMOBILIER BILAN 2012, PERSPECTIVES 2013 BILAN DE L ANNÉE 2012 : Évolution mensuelle des taux en 2012 : baisse de 0,8 % du taux d intérêt sur 20 ans Évolution des taux depuis

Plus en détail

Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier?

Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier? Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier? Par Virginie Franc Jacob L express Votre Argent Avec des taux de crédits frôlant les 2 %, vous avez sans doute intérêt à renégocier votre crédit

Plus en détail

Vivre sans lunettes grâce aux lentilles ou à "jia chirurgie " ~ Renégociez votre crédit immobilier

Vivre sans lunettes grâce aux lentilles ou à jia chirurgie  ~ Renégociez votre crédit immobilier 1056 JANVIER 2011 3,90 Vivre sans lunettes grâce aux lentilles ou à "jia chirurgie " ~ Renégociez votre crédit immobilier Les meilleurs placements en 2011 ~~" P. 26 Page 1/5 VIAG Une nouvelle dimension

Plus en détail

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts

Chapitre 4 : cas Transversaux. Cas d Emprunts Chapitre 4 : cas Transversaux Cas d Emprunts Échéanciers, capital restant dû, renégociation d un emprunt - Cas E1 Afin de financer l achat de son appartement, un particulier souscrit un prêt auprès de

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Prêt immobilier Un taux attractif Des mensualités sécurisées Foncier Objectif i Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Pour votre nouveau logement,

Plus en détail

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

La baisse des taux : un puissant soutien au pouvoir d achat des ménages depuis l élection de François Hollande. 1 9 m a i 2 0 1 5

La baisse des taux : un puissant soutien au pouvoir d achat des ménages depuis l élection de François Hollande. 1 9 m a i 2 0 1 5 La baisse des taux : un puissant soutien au pouvoir d achat des ménages depuis l élection de François Hollande 1 9 m a i 2 0 1 5 Intervenants Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3 FICHE N 3 Dépenses Budget CONNAÎTRE mes produits bancaires Epargne Revenus Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien connaître les produits bancaires et assurantiels que nous détenons. Cartes

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1996

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1996 ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1996 Les taux d intérêt des crédits au logement se sont détendus tout au long de l année 1996, ce mouvement étant particulièrement sensible au premier

Plus en détail

Taux variables et accession à la propriété

Taux variables et accession à la propriété 22 mai 2008 Taux variables et accession à la propriété 12 engagements des établissements de crédit Ariane Obolensky Directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF) François Lemasson Président

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur. Résidence principale, primo-accédants et secundo-accédants : qui sont-ils, qu achètent-ils? 09/02/2015 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe pas, il est

Plus en détail

Investir dans la pierre

Investir dans la pierre GE Money Bank Financements immobiliers Investir dans la pierre GE imagination at work* *GE l imagination en action Investir dans la pierre Vous avez fait le choix d un investissement immobilier locatif,

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

La convention AERAS en 10 questions-réponses

La convention AERAS en 10 questions-réponses La convention AERAS en 10 questions-réponses Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs,

Plus en détail

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012!

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Deux expertises, deux éclairages" Les taux du crédit immobilier! Les prix de l immobilier!

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit à la consommation

L essentiel sur. Le crédit à la consommation L essentiel sur Le crédit à la consommation Prêt personnel Prêt affecté Crédit renouvelable Qu est ce que c est? Le crédit à la consommation sert à financer l achat de biens de consommation (votre voiture,

Plus en détail

Le conseil en financement

Le conseil en financement ACTUALITE JUIN 2010 C.N.R.S Hebdo PROJETS DE VIE, LES FINANCER AUTREMENT LE PROJET IMMOBILIER ET SON FINANCEMENT L opération immobilière est un projet important de la vie : Comment acheter, ou faire construire?

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2015 @JFBuet @FNAIM fnaim.fr VOLUME DES VENTES DANS L EXISTANT 2 LÉGÈRE REPRISE DES VENTES DANS L EXISTANT Sources : CGEDD

Plus en détail

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LES CHIFFRES DE 2005

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LES CHIFFRES DE 2005 Paris, le 17 janvier 2006 LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE Les statistiques immobilières émanant du notariat français proviennent, avec la Base BIEN pour l'ile-de-france et la base PERVAL pour la

Plus en détail

Mardi 30 juin 2015. Conférence de presse

Mardi 30 juin 2015. Conférence de presse Mardi 30 juin 2015 Conférence de presse STRATÉGIE Les principales orientations Développement - Relation Client - Conformité Résultats distribution des prêts immobiliers 2014 Crédits 31 000 DOSSIERS 5.8

Plus en détail

Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 3 ème trimestre 2014 Les données caractéristiques selon le type de marché Au 3 ème

Plus en détail

Crédit LA CONVENTION AERAS. S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. www.boursorama-banque.com

Crédit LA CONVENTION AERAS. S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé. www.boursorama-banque.com Crédit LA CONVENTION AERAS S assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé 1. Qu est ce que la convention AERAS? 2. Comment fonctionne le dispositif, quels sont les types de prêts concernés? 3.

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS IMMOBILIERS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque, vous

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais

L ADIL Vous Informe. Le prêt relais ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Le prêt relais Sur un marché immobilier qui tend à se réguler, faire coïncider la date de vente avec celle de l achat d un bien devient difficile. De nombreux

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Secrétariat Général La Défense, le 1 er juillet 2014 Direction des Ressources Humaines Direction Siège NOTE D'ADMINISTRATION N 01/2014

Secrétariat Général La Défense, le 1 er juillet 2014 Direction des Ressources Humaines Direction Siège NOTE D'ADMINISTRATION N 01/2014 Secrétariat Général La Défense, le 1 er juillet 2014 Direction des Ressources Humaines Direction Siège NOTE D'ADMINISTRATION N 01/2014 applicable en France à TOTAL S.A., TOTAL MARKETING SERVICES, TOTAL

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils? 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe

Plus en détail

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier L AUDIT CREDIT Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier Finshop est un organisme indépendant qui sélectionne des courtiers pour leurs compétences et leur sérieux et les réunit dans un réseau

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. des marchés de l ancien L ENVIRONNEMENT DU MARCHÉ. Lettre de conjoncture - N 48. Avril 2007 +6.5 % DE HAUSSE

L OBSERVATOIRE. des marchés de l ancien L ENVIRONNEMENT DU MARCHÉ. Lettre de conjoncture - N 48. Avril 2007 +6.5 % DE HAUSSE L OBSERVATOIRE des marchés de l ancien Avril 2007 Lettre de conjoncture - N 48 E N B R E F +6.5 % DE HAUSSE DES PRIX DE L ANCIEN AU 1 ER TRIMESTRE 2007. Doucement, le rythme annuel de progression des prix

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 BILAN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 Avec la participation de A Jean-François INTRODUCTION BUET, Président FNAIM BASE DE DONNEES FNAIM 2 millions de logements 1

Plus en détail

VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+

VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+ Février 2015 VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+ LES CONDITIONS LIÉES À L'EMPRUNTEUR Le PTZ+ est accessible au primo-accédant candidat à l'acquisition de sa résidence principale, dont le montant

Plus en détail

Manuel SIMBA Courtage Prêt Immobilier (Nouveautés)

Manuel SIMBA Courtage Prêt Immobilier (Nouveautés) Manuel SIMBA Courtage Prêt Immobilier (Nouveautés) I. Lancement de SIMBA Courtage 1. Paramètres généraux 2. Les tables II. Lancement SIMBA Courtage Prêt Immobilier III. Gestion des dossiers de prêts 1.

Plus en détail

Note d application du mécanisme d écrêtement des surprimes médicales

Note d application du mécanisme d écrêtement des surprimes médicales Commission de médiation de la convention AERAS 18 décembre 2012 Note d application du mécanisme d écrêtement des surprimes médicales A Conditions d éligibilité 1) Condition de ressources Cette condition

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

service caution Concrétisez votre projet immobilier avec la MNT

service caution Concrétisez votre projet immobilier avec la MNT service caution Concrétisez votre projet immobilier avec la MNT Les solutions de la MNT pour votre projet immobilier. Vous souhaitez financer votre opération immobilière au moyen d un prêt souscrit auprès

Plus en détail

Je VEUX. être accompagné pour réussir ma vie active! 18/29 ans. jeunes actifs

Je VEUX. être accompagné pour réussir ma vie active! 18/29 ans. jeunes actifs jeunes actifs 18/29 ans Je VEUX être accompagné pour réussir ma vie active! ICI,quand on veut réussir dans la vie active, on peut. Vous voulez votre indépendance financière? Votre banque vous écoute pour

Plus en détail

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution?

Le regroupement de crédits, la solution? JANVIER 2014 N 28 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le regroupement de crédits, la solution? Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

Comparer des offres de prêts

Comparer des offres de prêts Comparer des offres de prêts Prêts immobiliers : les critères de choix Nom de l établissement contact et n de téléphone Montant du prêt proposé Type de prêt taux fixe ou variable S agit-il d un prêt modulable?

Plus en détail

CRÉDIT HABITATION SOUPLE

CRÉDIT HABITATION SOUPLE Votre partenaire en crédits habitation! CRÉDIT HABITATION SOUPLE Annexe au Syllabus CRÉDIT HABITATION FORTIS BANQUE Last update = 07/01/2010 07/01/2010 Ronny Van Droogenbroeck -1- En quoi cela consiste

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession?

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? L L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ H DANS L HÉRAULT EN 2009 Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? Cette note a pour objectif de faire ressortir

Plus en détail

RESTE A VIVRE MINIMUM

RESTE A VIVRE MINIMUM L'objectif fixé a été de donner, aux personnes chargées d'étudier les dossiers de prêts PASS-FONCIER, des règles précises et simples d'application leur permettant d'avoir une marge d'acceptation plus large,

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement

Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement OFFRE PACK INSTALL Banque Fédérale Mutualiste, la banque des agents du secteur public Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement MOINS DE 35 ANS BFM, partenaire du groupe Société

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER PRÊTS PRÊT CLÉ DE SOL Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque,

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

Financer votre acquisition : prêts, partez!

Financer votre acquisition : prêts, partez! Financer votre acquisition : prêts, partez! Vous avez du mal à vous y retrouver dans la jungle des emprunts bancaires, des modalités de financement, du vocabulaire spécialisé? N'hésitez pas à vous renseigner

Plus en détail

Patrimoine Immobilier Finance Retraite

Patrimoine Immobilier Finance Retraite Patrimoine Immobilier Finance Retraite Numéro 47 Février 2013 EDITO Situation du marché immobilier d habitation L heure de vérité Le mois dernier, nous nous interrogions sur les hypothèses de croissance

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

6 GÉNÉRALITÉS 6 Qui peut contracter un crédit hypothécaire? 6 La destination du crédit hypothécaire 6 Quellles sont les démarches à entreprendre?

6 GÉNÉRALITÉS 6 Qui peut contracter un crédit hypothécaire? 6 La destination du crédit hypothécaire 6 Quellles sont les démarches à entreprendre? Sommaire 4 VOUS SOUHAITEZ DEVENIR PROPRIÉTAIRE? 6 GÉNÉRALITÉS 6 Qui peut contracter un crédit hypothécaire? 6 La destination du crédit hypothécaire 6 Quellles sont les démarches à entreprendre? 7 LES DIFFÉRENTES

Plus en détail

Les prêts immobiliers

Les prêts immobiliers Les prêts immobiliers Prêt amortissable : il y a un remboursement planifié du capital selon un calendrier déterminé. L'amortissement du crédit immobilier est étalé dans le temps (crédit amortissable classique).

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1994

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1994 ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1994 L année 1994 a été marquée par la poursuite de la baisse des taux d intérêt, mais à un rythme plus modéré et de manière moins continue qu en 1993

Plus en détail

LA LOI GIRARDIN POUR LES PARTICULIERS

LA LOI GIRARDIN POUR LES PARTICULIERS LA LOI GIRARDIN POUR LES PARTICULIERS (Article 199 undecies A et B du CGI) D un placement sécurisé à forte rentabilité...... à un investissement patrimonial très avantageux - 1 - La LODEOM (Loi pour le

Plus en détail

19 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com

19 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com 19 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 1 3 m a i 2 0 1 4 P a v i l l o n L e d o y e n 2 0 1 4 : A C H E T E R T O U J O U R S, R E N É G O C I E R E N C O R

Plus en détail

Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable

Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable Conditions d éligibilité pour l accession à la propriété d un logement du programme accession abordable L acquéreur dispose de ressources ne dépassant pas les plafonds de ressources retenus pour bénéficier

Plus en détail

Les moins de 30 ans et le crédit en 2015

Les moins de 30 ans et le crédit en 2015 Les moins de 30 ans et le crédit en 2015 Ont-ils vraiment accès au crédit? Quel est le profil des emprunteurs et leur projet? Quels bons conseils leur apporter? Empruntis accompagne les ménages dans leur

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER OFFERT PAR AXA Banque PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER FICHE 5 5 QUESTIONS SUR L ASSURANCE EMPRUNTEUR AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 2 FICHE 5 5 QUESTIONS SUR L ASSURANCE EMPRUNTEUR

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de votre emprunt (p. 9) Taux d endettement (p. 9) Reste à vivre (p. 9)

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de votre emprunt (p. 9) Taux d endettement (p. 9) Reste à vivre (p. 9) A l'attention de juin 2014 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de votre emprunt (p. 9) Taux d endettement (p. 9) Reste à vivre (p. 9) Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Une réforme pour réduire le coût des crédits renouvelables et

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER CONFIDENTIEL

RAPPORT FINANCIER CONFIDENTIEL RAPPORT FINANCIER CONFIDENTIEL PROPOSANT : Nom : Date de naissance : / / 19 Prénom : Adresse : Profession : Activité précise : CONTRACTANT : (s il est différent du proposant) Nom ou raison sociale : SIREN

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998

Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998 Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998 La baisse des taux des crédits au logement distribués par les établissements de crédit s est poursuivie tout au long de l année 1998, après le tassement

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

Guide. du Correspondant Mutualiste

Guide. du Correspondant Mutualiste Guide du Correspondant Mutualiste Version 2 - Janvier 2011 La Mutuelle Nationale Territoriale - Mutuelle soumise aux dispositions du Code de la Mutualité - RNM 775 678 587 - Document non contractuel -

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail