Sociétés d Exercice Libéral. Première partie : Questions et études préalables à la création d une selarl

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sociétés d Exercice Libéral. Première partie : Questions et études préalables à la création d une selarl"

Transcription

1 Sociétés d Exercice Libéral Par : Gérard De BRUYKER Première partie : Questions et études préalables à la création d une selarl En 1999, certains clients médecins et chirurgiens dentistes, nous ont consulté sur l opportunité de «passer» en société d exercice libéral. Comme nous avions l expérience de la création de sociétés, et de la gestion de telles sociétés, pour l avoir fait depuis 1974 dans différents domaines, nous avons fait les premières analyses comparatives entre les deux modes d exercice, le libéral en BNC, et la SELARL en I S ( impôt société). Ces premières analyses s étant révélées positives, et nos clients étant ce que l on a l habitude d appeler des leaders d opinion, nous avons réalisés les premières selarl fin 1999, début Ces premières sociétés furent suivies en 2000/2001 d une quinzaine d autres, faites par les amis proches de nos premiers clients, et les amis des amis s intéressant aussi à ce mode d exercice, nous réalisons depuis entre 30 et 40 sociétés d exercice libéral chaque année. La gestion en société donnant toute satisfaction à nos nombreux clients, ceux ci en parlent toujours dans leurs relations, et nous rencontrons régulièrement de nouveaux candidats à la transformation de leur mode d activité professionnelle. Afin d apporter un éclairage objectif et précis sur ce qu est le passage en société d exercice libéral nous avons conçu cette série d articles pour que chaque professionnel puisse se faire une idée de ce que sera le chemin pour changer son mode d exercice, des pièges à éviter, de ce que lui apportera ce nouveau mode de gestion à la fois dans son organisation professionnelle et dans l organisation de son patrimoine privé. Nous traiterons donc quatre sujets : 1- Questions et études préalables à la création d une selarl 2- Processus de création et mise en place de la société 3- Suivi, maîtrise et adaptation de la gestion de la société 4- Exercice en selarl et développement du patrimoine privé. 1

2 1 QUESTIONS ET ETUDES PREALABLES A LA CREATION D UNE SELARL. A) Un peu d historique : Question : Depuis quand est il intéressant de passer en société d exercice libéral? Les sociétés d exercice libéral ont été créées par le Législateur, l Etat et les représentants de la nation, en 1990, afin de permettre l accès des professionnels libéraux, dont les professions étaient réglementées, au mode d organisation des sociétés de capitaux, c est à dire au mode de fonctionnement de la quasi totalité des entreprises françaises et européennes. L objectif étant d harmoniser au niveau européen les différents modes d exercice possibles pour ne pas léser les professionnels libéraux français face à leurs homologues européens qui avaient eux la possibilité de fonctionner sous forme de sociétés de capitaux. Les risques de distorsion de la concurrence étant particulièrement flagrants pour la profession d avocat, ainsi que pour les cabinets de radiologie ou les pharmacies. Etaient donc ouverts aux professionnels libéraux les modes d exercice en Société d Exercice Libéral à Responsabilité Limitée : SELARL Société d Exercice Libéral sous Forme Anonyme : SELAFA Société d Exercice Libéral en Commandite par Action : SELCA Société d Exercice Libéral par Actions Simplifiée : SELAS Après la loi de 1990, les décrets d applications ont été rédigés en collaboration avec les différents Ordres des professions concernées. Les décrets pour les chirurgiens dentistes ont été finalisés en 1992, ceux pour les médecins en La forme la plus utilisée pour les professionnels dans le domaine médical étant la SELARL ; la SELAFA ou la SELAS étant utilisée par les professionnels du droit, eu égard à la taille de leurs cabinets, et au nombre souvent élevé de leurs collaborateurs. Quelques sociétés d exercice libéral ont été créées alors, mais la situation du gérant majoritaire de société étant peu différente de celle du libéral, l intérêt de passer en selarl était faible ; ce n est qu en 1997/98 qu une modification dans le statut du gérant majoritaire de société rendit beaucoup plus attractif ce mode d exercice. Rappelons que dans le fonctionnement en selarl ou en sarl pour les professions non réglementées, le gérant majoritaire reçoit une rémunération annuelle qui va servir de base au calcul de ses charges sociales et de sa fiscalité personnelle après abattement de 10% ( plafonné à en 2006), alors qu en libéral c est son bénéfice ( le BNC de la deuxième page de la 2035) qui servira de base aux calcul de ses charges sociales et de son imposition personnelle, sans abattement puisque les 20% d abattement obtenus pour inscription dans une association de gestion agréée sont supprimés pour les revenus à partir de l année Nous voyons immédiatement qu une hausse ou une baisse de la rémunération va modifier à la hausse ou à la baisse les charges sociales et la fiscalité personnelle ; bonne affaire se dit-on tout de suite, je vais prendre la rémunération la plus faible possible et je ne paierai plus beaucoup en Urssaf, en Maladie, ou à la Carcd ou la Carmf. 2

3 La réalité est tout autre, et c est la raison pour laquelle de sérieuses études préalables sont nécessaire avant toute création de Société d Exercice Libéral. B) Questions préalables à la création : a) La gestion : Question : quelle est la différence entre les deux modes d exercice? Le mode d exercice en libéral est d un point de vue économique très particulier, en effet c est le seul mode de fonctionnement ou la seule façon de faire de la gestion au niveau de ses résultats c est de réduire où d augmenter son activité. Travailler plus ou moins selon les résultats que l on veut obtenir vont conduire soit à une perpétuelle course en avant, puisque plus on travaille, plus on fait de chiffre, plus on paye de charges sociales et d impôts, soit si l on réduit son activité, à un appauvrissement réel et à une perte de la valeur du cabinet. Par contre, il n y a pas besoin de beaucoup d efforts de gestion, les résultats annuels fournis par l expert comptable la veille de la date limite d envoi des déclarations sont suffisants ; de toute façon le professionnel libéral paiera ses charges sociales et ses impôts. Il arrive même que rendant ses déclarations en retard quelle qu en soit la raison, il supporte sans sourciller une majoration de 10% de la part de l administration fiscale. C est la première question que doit se poser le professionnel : «est ce que je souhaite devenir l acteur de la gestion de mon cabinet, m intéresser aux résultats de mon activité autrement que par rapport aux impôts à payer et à ce que je peux dépenser chaque mois?» Si la réponse est non, ce qui peut être un choix tout à fait honorable de vie professionnelle, alors il ne faut pas passer en société d exercice libéral. Dans la société d exercice libéral, avec vos conseils : celui qui a fait les études préalables, et qui est censé vous suivre dans l évolution de votre société, et votre expert comptable, vous devrez déterminer chaque année quel sera le montant de votre rémunération, en fonction de votre situation particulière, de vos objectifs, mais aussi en fonction des changements incessants dans la fiscalité, quel sera le montant des dividendes que votre société vous distribuera, quel sera le montant de ce que vous mettrez en réserve selon les investissements que vous pouvez avoir à faire. En société d exercice libéral, vous devenez un vrai gestionnaire de société avec des décisions à prendre chaque année. Ce n est pas très compliqué, mais il faut prendre le temps de faire ce travail. L avantage c est que lorsque l on a bien compris ce mode de fonctionnement, les idées d amélioration de la gestion personnelle viennent toutes seules. Question : Qui va me suivre et m assister dans mon passage en selarl? Le cabinet conseil qui vous propose de passer en société d exercice libéral, doit vous assister au moins pendant les trois premières années, afin que vous ayez bien en main ce nouvel outil de gestion ; votre expert comptable doit également vous apporter ses compétences, puisque généralement la majorité de sa clientèle est justement constituée de sociétés de types Sarl ou SA, il est tout à fait au courant de ce mode d activité puisque fonctionnant lui aussi sous 3

4 forme de société. Certains experts comptables, sont également à même quand ils en ont l expérience de pratiquer ce passage en selarl. Le passage en société d exercice libéral va également être l occasion de faire le point sur les partenaires avec qui vous avez l habitude de fonctionner : Votre assureur, pour voir si vos contrats sont bien adaptés en terme d indemnités journalières ou d assurance perte d exploitation. Votre banque pour voir si les taux proposés et les services sont bien dans la moyenne de ce qui est proposé par les banques spécialisés dans ce type d opérations. Votre cabinet d expertise comptable pour voir si ce dernier vous donnera également des conseils judicieux sur le montant de la rémunération à prendre, s il prendra le temps de vous présenter les comptes suffisamment tôt avant la date limite pour pouvoir remettre une étude financières à jour, et décider d éventuelles primes ou mise en réserve. Vos conseils en investissements immobiliers pour voir s il prendront bien en compte votre nouvelle fiscalité avant de vous proposer des investissements défiscalisants. b) L association avec d autres confrères : Question : comment fonctionner avec mes associés actuels? Si vous avez un mode de fonctionnement en société civile professionnelle, ou en société de fait avec d autres professionnels libéraux, et si vous avez une certaine mise en commun des résultats, vous devrez vous poser ensemble la question de savoir si vous faites une seule société dans laquelle vous serez plusieurs associés gérants, ou si vous faites chacun votre propre société, en partageant les frais au sein d une société civile de moyens. C est une question importante à traiter. Vous devrez dans ce cas procéder à la dissolution de la société civile professionnelle, voir à sa transformation en société civile de moyens. Si vous avez créé votre société civile professionnelle, en faisant des apports de clientèle, vous êtes en suspension du paiement de la plus value, ( paiement qui vous attend patiemment pour le jour ou vous partirez en retraite), grâce au passage en selarl, vous allez régler dès à présent ce problème. Si vous choisissez de fonctionner à plusieurs dans la même société, vous allez devoir déterminer la répartition du capital entre vous ; normalement vous devriez être dans des répartitions égalitaires. Vous allez devoir déterminer également le montant de la rémunération de chacun ; là aussi, si chaque associé fourni un travail équivalent, les rémunérations seront à priori équivalentes ; mais dans ce cas en fonction de la situation de famille, de l age, de la proximité de la retraite, les décisions à prendre concernant la rémunération peuvent être différentes. Dans ce cas, celui qui par intérêt personnel prendrait une rémunération plus faible, générerait des charges sociales plus faibles pour la société, et donc un résultat en bénéfice plus important, mais ce résultat ne profiterait qu en partie à celui qui a pris la plus faible rémunération, puisque le bénéfice est réparti en fonction de la répartition du capital social. D autres types de problèmes peuvent se poser lorsque l on fonctionne avec plusieurs associés au sein d une seule selarl, dans le cas ou l un des associés décide de travailler beaucoup moins, ou d accepter pour une partie de son temps, une activité salariée dans une clinique, un hôpital ou une mutuelle par exemple. 4

5 Dans ce cas, il va devenir très difficile de calculer une rémunération juste entre les associés, et les tensions vont naître entre eux. Cette situation aboutit souvent à la dissolution de la selarl en cause, et à la création de plusieurs selarl individuelles. Il arrive que dans certains cas, on ne puisse pas éviter de faire une selarl avec plusieurs associés gérants, mais dans ce cas, il faut s entourer du maximum de précautions, en général les statuts couvrent tous les cas de litiges possibles entre les associés, mais il sera bon d établir un véritable règlement intérieur le plus complet possible, voir de faire un contrat d associés traitant spécifiquement de certains points. Le recours à un avocat spécialisé est des plus recommandé. Si vous êtes seul dans votre cabinet, vous serez seul gérant de votre société, mais vous aurez encore une autre question à vous poser, à savoir si vous faîtes une société d exercice libéral à forme unipersonnelle, ou si vous faîtes une société d exercice libéral avec au moins deux associés. Les deux formes sont possibles, dans le premier cas, vous possèderez 100% du capital, et dans l autre cas, vous possèderez 80,90,95,99 % du capital, en donnant quelques % à un autre associé. Dans le cas des chirurgiens dentistes, il faudra que cet autre associé soit également un chirurgien dentiste en exercice. Question : Société Unipersonnelle ou Société avec plusieurs Associés? Il n y a pas de grosse différence entre les deux formules, si ce n est au niveau de la vente de clientèle réalisée par le professionnel ; en effet dans le cas d une société unipersonnelle, la vente à une personne morale dans laquelle le cédant possède 100% du capital pourrait entrer dans la qualification fiscale de vente à soi-même, ce qui du point de vue de la déductibilité des intérêts d emprunt serait négatif. Dans la pratique, depuis que nous réalisons des société d exercice libéral, nous n avons jamais eu ce type de problème, mais nous évitons au maximum de faire des société unipersonnelles, ces dernières en proportion représentent moins de 5% du total réalisé. Une autre différence existe également du point de vue fiscal, la société unipersonnelle est soumise de fait à l impôt sur le revenu, ce qui n a strictement aucun intérêt, et il faut faire une déclaration d option pour la soumettre à l impôt société. En annexe, peut exister un autre problème dans le domaine patrimonial, c est que l on ne peut être gérant que d une seule société unipersonnelle, alors que l on peut être gérant de plusieurs société de type sarl ou selarl, ce qui a une importance dans le cas d opérations immobilières en statut de Loueur en Meublé Professionnel. Si en tant que chirurgien dentiste vous avez un collaborateur ou une collaboratrice, votre selarl reprendra le contrat de ce collaborateur ou collaboratrice. Par contre si vous êtes deux associés dans une seule selarl, vos ne pourrez pas avoir un seul ou une seule collaboratrice, vous devrez obligatoirement en avoir un ou une chacun. 5

6 c) La Société Civile de Moyens Question : comment intégrer la selarl dans une société civile de moyens? La selarl que vous allez créer vas devoir vous racheter vos parts dans la société civile de moyens existant avec vos associés ; en effet c est elle qui va participer au financement de cette société. Vous allez devoir recueillir l accord de vos associés pour cette cession de parts sociales, c est à dire faire une assemblée générale, agréer en tant que nouvel associé votre société, et faire les modifications des statuts de la scm en conséquence. Votre conseil traitera ces questions en même temps que la création de votre société. d) La clientèle Question : Comment se passe la transmission de la clientèle et du matériel? C est un point très important de l opération de passage en selarl, qui mérite de s y attarder un peu. La société d exercice libéral, pour fonctionner doit être propriétaire de l outil de travail, du matériel et bien sur de la clientèle. Ne vous posez pas la question de savoir si vous pouvez apporter votre clientèle en usufruit temporaire, ou en location gérance à votre société, comme cela serait possible dans tout autre type d activité, le Conseil National de l Ordre des Chirurgiens Dentistes refuse cette possibilité ; il en est d ailleurs de même pour les médecins et les autres catégories médicales et para médicales. Vous aurez deux alternatives de bases : l apport de clientèle ou la vente de clientèle. Dans le cadre d un apport de clientèle, vous recevez en contrepartie de votre apport une indication de valeur des parts sociales de votre société ; si vous faîtes un apport de clientèle de les parts sociales de votre société vaudront sur le papier , mais vous n aurez rien de plus dans votre patrimoine privé. A partir de la nouvelle loi de finance de 2006 le jour ou vous cesserez votre activité, si vous revendez les parts de votre société ou sa clientèle vous devrez payer l impôt sur la plus value créé à l occasion de cet apport; par contre si vous ne cédez pas la clientèle, votre société constatera une moins value qui s imputera sur la plus value de départ, et dans ce cas vous n aurez rien à payer. Il s agit d une modification substantielle du régime antérieur qui ne pénalise plus l apport de clientèle. Rappelons que l impôt sur la plus value est de 16% du montant de la plus value réalisée lors de l apport auxquels s ajouteront 11% au titre de la CSG/CRDS, et que la plus value réalisée par une société soumise à l impôt société est imposée à 15% ou 33.33% selon le montant des bénéfices de cette société. 6

7 D un point de vue patrimonial, il nous paraît plus judicieux de réaliser la vente de sa clientèle à la société d exercice libéral ainsi créée. Cette vente va se traduire pour la société par un emprunt bancaire, et pour vous par une rentrée dans votre patrimoine privé de la valeur de votre cabinet. Vous aurez à payer la plus value, calculée comme précédemment, mais vous aurez une somme à placer qui viendra en temps utile compléter votre retraite de professionnel. Du point de vue des obligations la société devra s acquitter des frais d enregistrements qui sont de 5% après abattement de L emprunt bancaire sera remboursé par la société sur une partie de ses bénéfices (qui auront supporté un impôt à 15% jusqu'à de bénéfice), et qui ne seront pas distribués mais mis en réserve. Ce point sera revu plus tard dans les explications sur les études financières. e) le financement Question : Qui va financer le passage en société, le crédit pour le rachat de clientèle et les autres frais? Pour les honoraires de passage en société d exercice libéral, qui oscillent entre et 8 000, voir plus selon les sociétés de conseils ou avocats auprès de qui vous pouvez vous renseigner, ils seront pris en charge pour partie par votre activité professionnelle actuelle, et pour partie par la société créée. Vous aurez à titre personnel à déposer le montant du capital social, généralement de l ordre de 8000 dans la banque ou vous souhaitez ouvrir le compte de votre société, ce capital social servant en quelque sorte de fonds de roulement à votre société dès sa création. Ce capital social vous permettra d avoir une réduction d impôt dans l année de la création d un montant de 25% de la somme versée. Le crédit de rachat de la clientèle sera financé par votre banque ou par une des grandes banques de la place, à des taux qui sont aujourd hui de l ordre de 3.5% à 4%. Par contre il est important de négocier ce prêt, pour ne pas avoir à souscrire un placement obligatoire dans cette banque, qui pourrait vous bloquer la somme récupérée sur la vente de la clientèle. Vous devez être libre de vos investissements. Seule la caution du gérant pourra vous être demandée, ce qui est normal par rapport à l opération. Si votre banque personnelle est prête à vous financer dans des conditions proches de celle des grandes banques, il peut être plus intéressant de rester à votre banque pour éviter de multiples changements de comptes ; par contre si vous n êtes pas satisfait de votre banque actuelle, les grandes banques seront ravies de vous ouvrir un compte pour votre nouvelle société, et récupérer ainsi un client professionnel, d autant qu elles savent bien qu une société d exercice 7

8 libéral à toujours un compte créditeur important, ce qui n est pas toujours le cas des professions libérales habituelles. Lorsque votre société sera créée, elle aura à payer les frais d enregistrement qui s élèvent à 5% du montant de la cession diminué d un abattement de Vous même aurez à payer l année suivante le montant de l impôt sur la plus value, qui s élève à 16% de la différence entre le prix de vente de votre clientèle et votre prix d achat si vous avez acheté votre clientèle, ou à 16% du prix de vente si vous avez créé votre clientèle, dans les deux cas, ce montant est diminué du montant de la valeur nette comptable des immobilisations et de la valeur de votre stock s il existe. En plus de cet impôt, vous aurez à payer la csg crds, sur les mêmes bases, soit 11% de cette base. Et malgré tous ces frais, le passage en société d exercice libéral est toujours financièrement intéressant comme le montre les études financières. f) la date de début d activité Question : Quel est le meilleur moment pour passer en société d exercice libéral? Le meilleur moment : le plus vite possible, pour enfin pouvoir gérer son activité ; en réalité, le plus mauvais moment serait le 1 er Janvier, puisque l intérêt d un passage en selarl en cours d année, et d avoir une partie de l activité en BNC, et une partie de l activité annuelle en selarl, de façon à pouvoir la première année adapter au mieux de ses intérêts la rémunération prise dans la selarl. En général, les passages en selarl, se font de Mars, à Novembre d une année, avec des exercices qui peuvent durer pour le premier de 6 à 18 mois. Il faut bien entendu prendre le temps de faire toutes les études financières nécessaires pour avoir une analyse correcte de ce que va donner cette transformation de l activité. g) la gestion de la fin d activité Question : Que ferais-je de ma selarl lors de mon départ en retraite? Vous aurez plusieurs possibilités : soit vendre votre clientèle à un confrère plus jeune, et garder votre société comme une société de patrimoine, soit vendre votre société en totalité ou en partie à un confrères plus jeune qui vous remplacera partiellement ou totalement, et avec qui vous pourrez rester associé pendant 10 ans maximum, après quoi vous serez obligé de lui revendre le reste des parts sociales, soit si la possibilité de vendre un cabinet médical n existe plus à ce moment là, prendre la décision de dissoudre votre société, ou de la transformer en société de patrimoine. 8

9 Ces différentes possibilités de sortie seront analysées en fonction de votre situation personnelle, de vos objectifs, de l évolution des cabinets dentaires dans les prochaines années, mais ce qui est important c est qu en passant en société d exercice libéral, vous aurez déjà vendu une fois votre outil de travail. C) Les études financières préalables à la création : Question : Comment préparer le passage en société d exercice libéral? Le point incontournable pour réussir un passage en selarl, est d avoir une analyse objective de votre situation actuelle, de ce qu elle peut être dans les prochaines années si vous restez en libéral et de ce qu elle peut être si vous passez en société. Il s agit d une étude comparative entre les deux modes de gestion sur au moins cinq années à venir, de façon à voir les impacts sur votre fiscalité personnelle et sur vos charges sociales selon les critères retenus. Cette analyse vous donnera également le montant réel de vos disponibilités, c est à dire le montant de ce qui vous pouvez réellement dépenser chaque année une fois payés tous vos frais de structure et vos impôts et charges personnelles. Cette étude devra être remise à jour chaque année, en fonction des différentes évolutions, à la fois de la fiscalité des société, et de votre fiscalité personnelle, mais aussi en fonction des évolutions possibles de votre chiffre d affaire, et de vos frais. Le coût habituel de ce type d étude est de l ordre de 450 imputable sur le coût global de passage en société si vous prenez la décision de franchir le pas. Conclusion : Le passage en société d exercice libéral est une possibilité nouvelle de gérer son activité, mais il faut en étudier toutes les implications, prendre le temps d y réfléchir, et se faire une analyse objective des avantages que l on va en retirer, par rapport aux changements d organisation que cela suppose dans la tenue de la comptabilité, et dans le formalisme un peu plus contraignant que l exercice en libéral. En ce qui nous concerne, et par expérience, nous constatons que tous les comparaisons sont en faveur de l exercice en société, à de très rares exceptions près, tenant à l age des praticiens, trop proches de la retraite, et seuls, ou par rapport à un chiffre d affaire beaucoup trop faible. Aujourd hui, plus de chirurgiens dentistes sont passés en selarl, ainsi que plus de médecins, plus de laboratoires d analyse médicales, et plus de pharmacies. Plus de 20% des cabinets d avocats sont passés en selarl, et la quasi totalité de tous les cabinets d expertise comptable fonctionnent soit en sarl, ce qui est la même chose que la selarl, soit en société anonyme pour les grosses structures. S il était intéressant de continuer à fonctionner en libéral, nul doute que les experts comptables dont c est le métier utiliseraient ce mode de gestion. 9

10 GERARD DE BRUYKER CONSEIL & ASSOCIES 28 Bd Louis Guichoux Marseille01 FRANCE Téléphone-Télécopie : Site Internet : debruyker-conseil.com 10

Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire aux comptes

Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire aux comptes LES PRINCIPES DE BASE D UNE SOCIETE D EXERCICE LIBERAL A RESPONSABILITE LIMITEE (SELARL) Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire

Plus en détail

Sociétés de capitaux : les sociétés d exercice libéral. Jean VILANOVA jean.vilanova@ca-predica.fr

Sociétés de capitaux : les sociétés d exercice libéral. Jean VILANOVA jean.vilanova@ca-predica.fr Sociétés de capitaux : les sociétés d exercice libéral jean.vilanova@ca-predica.fr Généralités Définition du praticien libéral Les raisons du succès de l exercice associé L organisation d un cabinet de

Plus en détail

2. Pourquoi choisir l EURL?

2. Pourquoi choisir l EURL? Le capital peut être variable. Un commissaire aux comptes n est pas obligatoire dans les petites EURL. L EURL est soumise à l impôt sur le revenu avec la possibilité d opter pour l impôt sur les sociétés.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Notre association vous accompagne dans toutes les étapes de votre vie professionnelle: le passage en SEL de la simulation à la réalisation,

Notre association vous accompagne dans toutes les étapes de votre vie professionnelle: le passage en SEL de la simulation à la réalisation, Aide, assistance et accompagnement à la décision et à la gestion d installations de professionnels (SEL), de leurs évolutions (regroupement, holding, cession de parts,..) et des extinctions d activités

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

LE STATUT DU COLLABORATEUR LIBERAL LOIT DU 2 AOUT 2005 ART. 18

LE STATUT DU COLLABORATEUR LIBERAL LOIT DU 2 AOUT 2005 ART. 18 1 LE STATUT DU COLLABORATEUR LIBERAL LOIT DU 2 AOUT 2005 ART. 18 La loi du 2 août 2005, art. 18, a crée un nouveau mode d exercice des professions libérales : celui de collaborateur libéral. Deux professions

Plus en détail

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine Édition 2013 Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine 1 2 Placer son épargne pour financer ses projets 05 Se constituer une épargne de précaution Acquérir

Plus en détail

Comment s installer : Médecins

Comment s installer : Médecins KPMG S.A. Gilles DEFERT Directeur Régional DFA Alain ROGLIN Manager Le 17/06/2010 Avant de s installer : quand faut il s installer? Aspects juridiques. Les généralités: - Entreprise individuelle. (BNC)

Plus en détail

Emmanuel Jacques Almosnino

Emmanuel Jacques Almosnino Emmanuel Jacques Almosnino LE NOUVEAU REGIME DES COTISATIONS ET PRELEVEMENTS SOCIAUX SUR LES REMUNERATIONS La loi n 2012-1404 du 17 décembre 2012 de financement de la sécurité sociale pour 2013 augmente

Plus en détail

L INSTALLATION DU MEDECIN LIBERAL PARIS 8 JUIN 2007

L INSTALLATION DU MEDECIN LIBERAL PARIS 8 JUIN 2007 L INSTALLATION DU MEDECIN LIBERAL PARIS 8 JUIN 2007 L INSTALLATION DU PROFESSIONNEL LIBERAL Dépenses de base Dépenses accessoires Problèmes dominants Création de cabinet Matériel Aménagements Véhicule

Plus en détail

Que faire? Conseils et Précautions. Optimisations patrimoniales et fiscales. Jeudi 1 er Novembre 2012

Que faire? Conseils et Précautions. Optimisations patrimoniales et fiscales. Jeudi 1 er Novembre 2012 Que faire? Conseils et Précautions Optimisations patrimoniales et fiscales Jeudi 1 er Novembre 2012 Plan I. Réduire la base imposable II. Réduire l impôt III. Conclusion : Conseils et précautions L épargne

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

Gérants majoritaires des SARL : du nouveau pour le calcul du disponible Madelin

Gérants majoritaires des SARL : du nouveau pour le calcul du disponible Madelin Gérants majoritaires des SARL : du nouveau pour le calcul du disponible Madelin Par GIE Factum Publié : 29 octobre 2009 Depuis plusieurs mois, les experts-comptables et les professionnels de l assurance

Plus en détail

Comment réussir la création. Aspects fiscaux. François-Xavier RUAU Expert-Comptable

Comment réussir la création. Aspects fiscaux. François-Xavier RUAU Expert-Comptable Comment réussir la création de son entreprise? Aspects fiscaux François-Xavier RUAU Expert-Comptable 1 Le choix de la forme juridique Il doit tenir compte notamment des critères suivants : Éléments financiers

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet

Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Anticipez et choisissez la forme juridique adaptée à votre projet Vaut-il mieux entreprendre

Plus en détail

VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI

VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI VOULEZ-VOUS VOUS TORTURER UN PEU LES MENINGES? Alors voici quelques exemples d'utilisation de parts de SCPI Hypothèse 1 : J'ai un contrat d'assurance Vie de 100 000 et je veux me constituer des revenus

Plus en détail

Démarrer son activité déco

Démarrer son activité déco Karine Mazeau Démarrer son activité déco Devis Factures Assurances Appels d offres Suivi de chantier Descriptifs 2013, Groupe Eyrolles ISBN : 978-2-212-13605-0 CHAPITRE 1 LE STATUT FISCAL Dans ce chapitre,

Plus en détail

Les bons critères pour choisir votre statut juridique

Les bons critères pour choisir votre statut juridique Les bons critères pour choisir votre statut juridique Choisir votre statut juridique est une étape importante dans votre projet de création ou reprise d'entreprise. Vaut-il mieux entreprendre en nom propre

Plus en détail

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Pierre SAUREL Thémistocle Avocats 1 Les statuts permettant d exercer comme consultant Entrepreneur individuel ou en nom propre Dirigeant

Plus en détail

SCI. Outil de gestion patrimoniale

SCI. Outil de gestion patrimoniale SCI Outil de gestion patrimoniale Sommaire I. Définition II. Pourquoi opter pour la création d une SCI? III. Obligations IV. Fiscalité I- Définition La Société Civile Immobilière de location est une société

Plus en détail

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain :

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Cela pourra avoir l effet inverse que celui escompté car

Plus en détail

Audit de Protection Sociale

Audit de Protection Sociale Audit de Protection Sociale Réunion Créateurs Réunion cabinet Réunion CCI Grenoble Présentation du groupe Présentation du groupe SGAM (crée en 2008) 1 er groupe de protection sociale en France Une offre

Plus en détail

Les grandes décisions financières du Gastroentérologue

Les grandes décisions financières du Gastroentérologue Les grandes décisions financières du Gastroentérologue Symposium SYNMAD - Palais des Congrès de Paris vendredi 26 mars 2010 Le choix du mode d exercice - Faut il choisir la SEL? La transmission du cabinet

Plus en détail

Vade-mecum de la comptabilité médecins généralistes

Vade-mecum de la comptabilité médecins généralistes Vade-mecum de la comptabilité médecins généralistes Cours du 15/06/2012 Guadeloupe Martinique Guyane Sommaire I. Préalable II. Les principes Généraux III. IV. Vous êtes étudiant Vous êtes remplaçant V.

Plus en détail

Sérénivie. Le relais de votre protection sociale. Pourquoi Sérénivie? Couverture Prévoyance La réponse Sérénivie Avantages contrat

Sérénivie. Le relais de votre protection sociale. Pourquoi Sérénivie? Couverture Prévoyance La réponse Sérénivie Avantages contrat Quelques chiffres clés Pourquoi Sérénivie? Couverture Prévoyance La réponse Sérénivie Avantages contrat Glossaire Annexe Sérénivie Le relais de votre protection sociale Aujourd hui, vous bénéficiez d une

Plus en détail

Le cabinet médical : budget et gestion efficace

Le cabinet médical : budget et gestion efficace Le cabinet médical : budget et gestion efficace Animateur : Dr Jean-Luc SEEGMULLER, Trésorier de l URML-Alsace Dr Pascal CHARLES, Vice Président de l URML-Alsace, M. Stéphane PIERRE, Expert comptable,

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir?

Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir? Le conjoint de l entrepreneur : quel statut choisir? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR Passer commande, recevoir des clients, émettre des factures, vendre des produits Le conjoint, qu il soit marié, partenaire

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009 À propos de l auteur Guillaume Charron, CA, M. Fisc. est Comptable Agréé et détient une Maitrise en Fiscalité de l Université de Sherbrooke. M. Charron est chargé de cours

Plus en détail

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Quelques constats pour commencer La fiscalité est une matière vivante! Il existe des dizaines d exonérations, des dizaines de réductions et de crédits

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009 52%86 264185027452867253 3294097452 264185%02272354926418 548232940927%2 4%3939548$2329272354926 2723%549264185027 850%27452867253%46507 %5272354$9264185%02272 0227235492%641850 452867253465%074%39395

Plus en détail

COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE. CCI de Bordeaux 25 novembre 2015

COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE. CCI de Bordeaux 25 novembre 2015 COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE CCI de Bordeaux 25 novembre 2015 COMMENT REUSSIR LA CESSION DE SON ENTREPRISE 8 étapes pour aboutir N 1 : Réaliser un bilan retraite et réfléchir au repreneur

Plus en détail

Analyse financière détaillée

Analyse financière détaillée Analyse financière détaillée L analyse financière détaillée réintègre le cadre comptable de la comptabilité générale. En particulier les hypothèses introduites dans l analyse sommaire sont levées. Cela

Plus en détail

«Alerte sur la rémunération des gérants majoritaires»

«Alerte sur la rémunération des gérants majoritaires» 11 juin 2013 Les matinales de l entrepreneur : «Alerte sur la rémunération des gérants majoritaires» Intervenants : - Mrs Jean François GANNE, Maxime RICHARD et Jean Luc BLACHON (cabinet d expertise Comptable

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail

SPP, ou plan d achat d actions

SPP, ou plan d achat d actions SPP, ou plan d achat d actions destiné aux salariés permanents du groupe Randstad France Au sein du Groupe Randstad, nous avons la conviction que notre personnel est notre atout le plus précieux. C est

Plus en détail

sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS

sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS Source d infos : ANSP ( Agence National de Services à la Personne )du 16 décembre 2008 TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS En tant que travailleur indépendant

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES

LES FORMES JURIDIQUES 1 LES FORMES JURIDIQUES Les structures juridiques de l Entreprise Il existe deux types de structures juridiques: L Entreprise Individuelle ou E.I. et l E.I. Responsabilité Limitée La société et plus particulièrement

Plus en détail

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS 4 4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS Le dirigeant d une entreprise soumise à l IS dispose d une grande liberté pour construire sa rémunération, puisqu elle peut

Plus en détail

Dossier : - La loi Madelin

Dossier : - La loi Madelin Dossier : - La loi Madelin Ceci est un document à caractère publicitaire. Les informations sont fournies à titre indicatif en fonction de la réglementation en vigueur au moment de sa rédaction. Avant toute

Plus en détail

Nom du Document : ARBITRER ENTRE L ACHAT D UN FONDS DE COMMERCE OU ARTISANAL L ACQUISITION DE TITRES D UNE SOCIETE FICHE CONSEIL

Nom du Document : ARBITRER ENTRE L ACHAT D UN FONDS DE COMMERCE OU ARTISANAL L ACQUISITION DE TITRES D UNE SOCIETE FICHE CONSEIL ARBITRER ENTRE L ACHAT D UN FONDS DE COMMERCE OU ARTISANAL ET L ACQUISITION DE TITRES D UNE SOCIETE FICHE CONSEIL Page : 1/5 Est-il plus intéressant d acheter un fonds de commerce ou les titres d une société?

Plus en détail

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE GARDE D ENFANTS Tout savoir sur la PAJE Sommaire Qu est-ce que la PAJE? Page 2 La prime à la naissance ou à l adoption Page 3 L allocation de base Page 4 Le complément de libre choix du mode de garde Page

Plus en détail

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine Édition 2015 Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine 1 2 3 4 Placer son épargne pour financer ses projets 05 Se constituer une épargne de précaution Acquérir

Plus en détail

UNE DEMARCHE METHODOLOGIQUE

UNE DEMARCHE METHODOLOGIQUE LE PASSAGE D UN BNC EN SOCIETE D EXERCICE LIBERAL (SEL) : UNE DEMARCHE METHODOLOGIQUE Jean Pierre Roger Membre du comité «Professions Libérales» du C.S.O.E.C. Luc Fialletout D.G.A. d INTERFIMO- Membre

Plus en détail

Immobilier professionnel

Immobilier professionnel Immobilier professionnel Les atouts de la SCI QUILVEST FAMILY OFFICE Introduction La détermination du mode de détention des locaux professionnels constitue un choix important, auquel sont confrontés les

Plus en détail

Chèque-habitat : le nouvel avantage fiscal lié au logement

Chèque-habitat : le nouvel avantage fiscal lié au logement Chèque-habitat : le nouvel avantage fiscal lié au logement Le Gouvernement wallon a décidé de supprimer le bonus logement. A partir du 1 er janvier 2016, cette réduction d'impôt sur le crédit hypothécaire,

Plus en détail

Pourquoi créer une SASU avec?

Pourquoi créer une SASU avec? Pourquoi créer une SASU avec? SAS - SASU Pourquoi? La société par actions simplifiée (SAS) est une forme juridique de plus en plus retenue par les entreprises. La grande souplesse prévue par le législateur

Plus en détail

Nous établirons une stratégie de recherche et d achat

Nous établirons une stratégie de recherche et d achat Acheter une propriété est sûrement l une des transactions les plus importantes de votre vie. C est un projet excitant qui demande néanmoins, beaucoup de temps et d énergie. En tant que professionnel de

Plus en détail

Exercice 2.22. Problèmes et solutions. Question 1

Exercice 2.22. Problèmes et solutions. Question 1 Date : Août 004 Exercice. Question Jean Sétout, votre beau-frère, est l unique actionnaire d une entreprise de distribution de matériel informatique nommée Informatique Expert inc. Mordu d informatique

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120 PARIS, le 19/08/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120 OBJET : Mise en oeuvre de la convention nationale des médecins généralistes et spécialistes

Plus en détail

Maison de santé / Pôle de santé Enjeux juridiques

Maison de santé / Pôle de santé Enjeux juridiques Maison de santé / Pôle de santé Enjeux juridiques Séminaire d échange de pratiques à destination des médecins libéraux Samedi 26 Novembre 2011 Maître Caroline KAMKAR (Avocat au Barreau de Lille) Maisons

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE)

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le crédit d impôt compétitivité emploi (CICE) est la première mesure prévue par le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Plus en détail

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Quelques constats pour commencer La fiscalité est une matière complexe établir une déclaration de CVAE ou une liasse fiscale ne se résume pas à

Plus en détail

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 1115 du Code général des impôts Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement Juin

Plus en détail

L AFFECTATION DES RESULTATS. Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société).

L AFFECTATION DES RESULTATS. Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société). L AFFECTATION DES RESULTATS Objectif(s) : o Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société). Pré-requis : o Double détermination du résultat. Modalités : o o o Principes,

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA

LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA 1 LES ACTES DE MEDECINE ET DE CHIRURGIE ESTHETIQUE SOUMIS A LA TVA Depuis le 1 er octobre 2012, les actes de médecine et de chirurgie esthétique non remboursés par la sécurité sociale sont soumis à la

Plus en détail

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015

Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales 2015 Flash du RSI Bretagne aux experts comptables Envoi de l'échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 15 décembre 2014 l

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

Heureusement, il reste des possibilités pour maîtriser ses impôts.

Heureusement, il reste des possibilités pour maîtriser ses impôts. Paris - Marseille - Toulon Dirigeant du Cabinet LEFEVRE & Associés Jean-Yves LEFEVRE Chargé de cours à l université Paris Dauphine Les impôts augmentent! L insécurité fiscale aussi avec 7 lois de finances

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise. Le carnet de route CHAMBRE DE METIERS

Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise. Le carnet de route CHAMBRE DE METIERS Tous les conseils pour créer ou reprendre une entreprise 1 Le carnet de route C H A M B R E S D E M É T I E R S CHAMBRE DE METIERS A P C M LE CARNET DE ROUTE DU CRÉATEUR REPRENEUR Ce carnet de route est

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur.

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur. Vous voulez déterminer une rente viagère d un bien libre de toute occupation, une valeur d un bien occupé la vie durant du vendeur et la rente viagère correspondante : Vous devez intégrer de multiples

Plus en détail

Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés

Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés IV.B.2.c. Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés L étude de sensibilité est réalisée pour les profils cadre et non-cadre n entrainant pas de réversion et n ayant élevé aucun

Plus en détail

MoneyTalk - Personal Finance Day du 27 septembre 2008

MoneyTalk - Personal Finance Day du 27 septembre 2008 21/09/2008 Existe-t-il un niveau de chiffre d'affaires à partir duquel il est intéressant de passer en société? Mise en garde : cette note a servi de support à la présentation d un exposé lors de la journée

Plus en détail

Argent : ce qu il faut faire

Argent : ce qu il faut faire GÉRARD HUGUENIN Argent : ce qu il faut faire Et que vous ne savez pas Éditions Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3082-X 2 Économiser L essentiel 1. Constituer son épargne progressivement et sans efforts. 2.

Plus en détail

MiFID Markets in Financial Instruments Directive

MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Les principales dispositions de la directive Les objectifs de la Directive MiFID L objectif de l Union européenne en matière de services financiers

Plus en détail

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire sur le profil d investisseur Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire 1. Quand aurez-vous besoin de toucher à ce portefeuille de placement,

Plus en détail

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements :

[ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : [ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt Dossier de financement modélisé élaboré conjointement par

Plus en détail

AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014

AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014 AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014 Sommaire Page 4 Qu est-ce que la retraite par capitalisation? Page 9 Page 12 Page 15 Page 17 Page

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

L investissement Immobilier en nue-propriété

L investissement Immobilier en nue-propriété L investissement Immobilier en nue-propriété L investissement Immobilier en nue-propriété L acquisition d un bien immobilier comporte de nombreux risques pour un investisseur (vacance locative, loyers

Plus en détail

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Massy 06 51 65 38 80 Eléments importants de la loi de

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de We Group

Bienvenue dans l univers de We Group Bienvenue dans l univers de We Group Le 19 mai 2005 Laurent Jaquier fonde la société We Group SA avec son siège social à Bulle. We Group SA est une société indépendante soumise au secret professionnel

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Mythes financiers qui pourraient avoir une incidence sur vos rêves de retraite

Mythes financiers qui pourraient avoir une incidence sur vos rêves de retraite Mythes financiers qui pourraient avoir une incidence sur vos rêves de retraite Présentation pour : Atelier des CA de la Semaine de PP 2012 de l IGF Ottawa le 28 novembre 2012 David Trahair, C.A. Sujets

Plus en détail

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût?

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Certaines sociétés commerciales soumises à l impôt sur les sociétés possèdent un actif immobilier à leur bilan. Il s agit le

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail

Chapitre 25. Le financement par crédit-bail Chapitre 25 Le financement par crédit-bail Introduction La location d actifs par une entreprise s appelle le créditbail. Celle-ci présente les mêmes caractéristiques que la location d un bien par un particulier

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

infirmier kinésithérapeute AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS avocat La protection de votre revenu, à la carte

infirmier kinésithérapeute AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS avocat La protection de votre revenu, à la carte 2015 INDEMNITÉS JOURNALIÈRES Professions Libérales Artisans & Commerçants La mutuelle des professions libérales et indépendantes AMPLI-INDEMNITÉS JOURNALIÈRES TNS médecin La protection de votre revenu,

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

Avenir + PrévoiRetraite. Investissez l esprit libre. Préparez votre retraite dès aujourd'hui. Mon capital avenir en toute sécurité

Avenir + PrévoiRetraite. Investissez l esprit libre. Préparez votre retraite dès aujourd'hui. Mon capital avenir en toute sécurité PrévoiRetraite Avenir + Mon capital avenir en toute sécurité Investissez l esprit libre Préparez votre retraite dès aujourd'hui ENTRE NOUS, C EST FACILE DE SE COMPRENDRE Toutes les garanties de Vous épargnez

Plus en détail

Assurer mon cre dit immobilier

Assurer mon cre dit immobilier Assurer mon cre dit immobilier Pour concrétiser votre projet immobilier, vous avez besoin d obtenir un crédit immobilier ainsi qu une assurance emprunteur. L assurance emprunteur sera mise en jeu lorsqu

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012 Octobre 2012 Sommaire 1. CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE SUR LA FORTUNE...2 2. DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION...2 2.1 Réduction de l abattement

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p.

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p. 1 Sommaire : Votre Profil.. p.3 Présentation.. p.4 Les avantages... p.5 La rémunération. p.6 Un métier d avenir... p.7 Comment ca marche?... p.8 Charges et dépenses p.11 2 Passionné par l immobilier Vous

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

La maîtrise de la Dette. Pour un développement harmonieux du patrimoine

La maîtrise de la Dette. Pour un développement harmonieux du patrimoine La maîtrise de la Dette Pour un développement harmonieux du patrimoine Les Constats L environnement économique est le même pour tous L environnement professionnel : le Bilan Actif Passif L environnement

Plus en détail