RAPPORT AUX CONSEILLERS REGIONAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT AUX CONSEILLERS REGIONAUX"

Transcription

1 REGION MARTINIQUE SEANCE PLENIERE DU CONSEIL REGIONAL DU 5 OCTOBRE 2012 RAPPORT AUX CONSEILLERS REGIONAUX Une approche globale pour le développement du Numérique. Point d avancement sur la DSP Haut Débit Rapporteur : Daniel ROBIN, Président de la Commission de Délégation de Service Public AUTORISATION DE PASSER UN PROTOCOLE TRANSACTIONNEL ET UN AVENANT N 2 AU TITRE DU CONTRAT DE CONCESSION POUR LA CONSTRUCTION ET L EXPLOITATION DU RESEAU REGIONAL DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES - APPROBATION DU SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES USAGES ET SERVICES NUMERIQUES - APPROBATION DE LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE POUR L AMENAGEMENT NUMERIQUE M i s s i o n S t r a t é g i e n u m é r i q u e e t I n n o v a t i o n

2 PREAMBULE Le présent rapport a pour objet de vous présenter l état d avancement de la Délégation de Service Public pour la construction et l exploitation du Réseau régional Haut Débit et l approche globale du Conseil régional de Martinique visant à développer les infrastructures, les usages et les services numériques en Martinique afin de vous prononcer sur : - Autorisation de passer le protocole transactionnel et l avenant n 2 au titre du contrat de concession pour la construction et l exploitation du réseau régional de communications électroniques - Approbation du Schéma de Développement des Usages et Services numériques - Approbation de la Stratégie de Cohérence Régionale pour l Aménagement numérique 1

3 TABLE DES MATIERES 1. LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR LA CONSTRUCTION ET L EXPLOITATION DU RESEAU REGIONAL HAUT DEBIT CONTEXTE REGLEMENTAIRE ET HISTORIQUE LE RESEAU REGIONAL HAUT DEBIT LES OBJECTIFS REGIONAUX LES ENGAGEMENTS CONTRACTUELS ETAT DES LIEUX EN CONSTAT DE MANQUEMENTS A CERTAINS ENGAGEMENTS CONTRACTUELS LES MESURES PRISES PAR LE CONSEIL REGIONAL EN 2011, UNE NOUVELLE ORIENTATION DONNEE LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE DE MNU LE PROTOCOLE TRANSACTIONNEL ET L AVENANT N LE PROTOCOLE TRANSACTIONNEL L AVENANT ET SES ANNEXES ZOOM SUR LA COUVERTURE DES ZONES BLANCHES NON-BOULEVERSEMENT DE L ECONOMIE GLOBALE DU PROJET LA SITUATION DU RESEAU EN 2012 ET LES PERSPECTIVES UNE APPROCHE GLOBALE : INFRASTRUCTURES, SERVICES ET USAGES LE SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES ET USAGES NUMERIQUES (SDUS) ZOOM SUR UNE ACTION DU SDUS : LE NUMERIQUE A L ECOLE, DEPLOIEMENT D UN ENT REGIONAL LE SCHEMA DIRECTEUR TERRITORIAL D AMENAGEMENT NUMERIQE (SDTAN) ET LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE DE L AMENAGEMENT NUMERIQUE (SCORAN) VERS UNE GOUVERNANCE GLOBALE DU NUMERIQUE LISTE DES ANNEXES

4 1. LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR LA CONSTRUCTION ET L EXPLOITATION DU RESEAU REGIONAL HAUT DEBIT 1.1. Contexte réglementaire et historique En raison de la carence de l initiative privée en matière d infrastructures à haut débit sur le territoire de la Martinique, constatée par plusieurs études, la Région Martinique a souhaité mettre en place un réseau régional de communications à haut débit, sur le fondement de l article L du code général des collectivités territoriales. La Région Martinique a choisi, pour la réalisation et l exploitation de ce réseau, de recourir à une gestion sous forme de délégation de service public (DSP) de type concessive, confiée à un partenaire extérieur. Conformément aux articles L du code général des collectivités territoriales et de l article 11 de la loi n 91-3 du 3 janvier 1991 relative à la transparence et à la régularité des procédures de marchés et soumettant la passation de certains contrats à des règles de publicité et de mise en concurrence, différents candidats ont été consultés, dans le cadre de la procédure de passation du contrat de délégation de service public. A l issue de cette procédure de consultation, le Conseil Régional de la Martinique, par délibération du 27 février 2007, a décidé de retenir l offre présentée par le groupement d entreprises constitué des sociétés Mediaserv, Sogetrel et LD Collectivités. Le contrat a été signé le 26 mars 2007 (ci-après la "Concession") puis notifié au groupement d entreprises le 26 avril Conformément aux termes du contrat de Concession, la société Martinique Numérique (MNU) a été substituée au groupement d entreprises attributaires de la délégation, par conclusion de l'avenant n 1 en date du 31 octobre Plan de financement du projet Montant global 24 M Région 9 M Privé 7 M Europe 7 M Etat 1 M 3

5 1.2. Le Réseau régional Haut Débit Les objectifs régionaux Le Conseil Régional s était alors fixé l objectif de mettre en place l infrastructure permettant aux opérateurs de télécommunications de proposer : o o aux particuliers : Une connexion haut-débit permanente et illimitée à un prix soutenable sur tout le territoire martiniquais offrant des services innovants aux entreprises et administrations : une connexion haut débit voire connexion très haut débit permanente et illimitée avec une haute qualité de service et la possibilité de services à valeur ajoutée Les engagements contractuels Martinique Numérique est en charge de la réalisation et de l exploitation du Réseau régional pendant une durée de 20 ans et était tenu de déployer le Réseau dans le délai maximal de 24 mois après signature du Contrat. Planning initial de construction du Réseau Avril 2007 : Notification du Contrat Au titre de l exploitation du Réseau régional Haut Débit, le Concessionnaire s est engagé à : Février 2008 : Premières livraisons Avril 2009 : Livraison du Réseau finalisé Prendre en charge à ses risques et périls le service public qui lui est délégué Mettre le réseau construit à disposition de ses clients et dans des conditions objectives, transparentes, et équitables, à des tarifs définis par le contrat, La couverture de l'offre d'accès à l'internet haut débit offerte par le Réseau se voulait exceptionnelle, car c'est la totalité de la population de l'île qui devait être couverte à l'issue du plan de déploiement du réseau haut débit, ce qui permettrait à : % de la population d'accéder à l'internet haut débit et à la téléphonie illimitée - 92 % de la population d'accéder à l'internet haut débit, à la téléphonie illimitée et à l'offre de chaînes de télévision Mettre à niveau le réseau construit durant les 20 ans de durée de la concession Commercialiser auprès des Opérateurs le Réseau régional Haut Débit. Les services fournis aux Clients comprennent : 4

6 o o o o Les services de fibres noires les services d hébergement les services de bande passante les services d accès D'autre part le niveau des services offerts devait permettre d'envisager une meilleure qualité de service et des tarifs diminués. Martinique Numérique, opérateur de gros, commercialise une gamme complète de services aux Opérateurs à des tarifs de gros attractifs et péréqués. Un délégataire Martinique Numérique, opérateur de gros Opérateurs Télécoms CONTRAT DE CONCESSION OFFRES DE SERVICES DE GROS OFFRES DE SERVICES DE DETAIL COn Grand public, entreprises et administrations Ce réseau devait couvrir l ensemble de l île, toutes les communes, toutes les zones d activité économique et tous les câbles sous-marins de communications électroniques en sortie de territoire. Les technologies de collecte utilisées sont la fibre optique et les faisceaux hertziens permettant des offres triple-play (Internet + téléphonie sur IP + TV) au niveau des 51 Nœuds de Raccordement d Abonnés (NRA) de France Télécom. L usage des faisceaux hertziens est prévu pour la configuration des petits NRA du Nord et de l intérieur des terres. Les technologies de desserte utilisées sont la fibre optique et le DSL. Le DSL (ADSL et SDSL) est la technologie privilégiée par les Opérateurs pour répondre au marché de masse ; la fibre optique répond au besoin des sites d'intérêt régional et aux grands comptes localisés dans les principales zones d'activités et situées à proximité du réseau de collecte. 5

7 Tracé initial du Réseau régional Haut Débit 1.3. Etat des lieux en Constat de manquements à certains engagements contractuels Cependant, en 2010, un certain nombre de manquements sont constatés par la Région Martinique et signifiés au Délégataire. Les courriers envoyés par la Région Martinique à MNU de juin 2008 à août 2012 concernent principalement les trois points énoncés ci-après. Retard de livraison du Réseau Dans le cadre de l'exécution du Contrat de Concession, la Région a constaté un retard de déploiement et de livraison du Réseau par rapport au calendrier initialement prévu et a mis MNU en demeure de payer les pénalités de retard ainsi dues. Aucun point du Réseau n est encore réceptionné par les équipes de la Région. La Région a accepté de suspendre l'exigibilité des pénalités dans l'attente de l analyse des justificatifs de ces causes exonératoires évoquées par MNU. Retard de livraison du Réseau Non-conformité de certains travaux Non-couverture des zones inéligibles à Internet Non-conformité de certains travaux La Région constate également la non-conformité de certains travaux de génie civil réalisés, pour lesquels elle a effectué des réceptions avec réserves (dont certaines avec réserves majeures) et sollicite l'accomplissement de travaux de réhabilitation. 6

8 Non-couverture des zones inéligibles à Internet La Région remarque l'absence de couverture de l'intégralité de la population par le Réseau et l'existence de zones non couvertes (dites "zones blanches"). Le Délégataire du réseau s était engagé conformément au Contrat à couvrir l ensemble de la population de la Martinique d un réseau à haut débit afin que 100 % des Martiniquais ait accès à une offre de service à 512 Kbits/s. principalement par la technologie DSL et par le recours à une technologie de substitution si la technologie DSL ne permet pas de couvrir certaines zones. La Région considère donc que la couverture de l'intégralité du territoire constituait une obligation de résultat pour MNU. Débit des lignes par commune Le constat de ces manquements et l absence de solutions ont ainsi créé une situation difficile et de fortes tensions entre Délégant et Délégataire. 7

9 Les mesures prises par le Conseil régional Janvier 2010 : appel à projets sur le développement des infrastructures pour l Internet à haut débit dans les zones rurales En janvier 2010, la Région Martinique a souhaité étudier la possibilité de se substituer à son délégataire en visant ainsi à la création de NRA-ZO sur le territoire permettant de résorber une part significative des foyers et entreprises non éligibles au Haut Débit La Région a saisi l opportunité de l appel à projet national relatif au soutien au développement des infrastructures pour l Internet à haut débit dans les zones rurales («AAP FEADER») qui stipule que «La contribution du FEADER au titre du plan européen de relance économique est attribuée à des projets visant à mettre en œuvre les infrastructures techniques nécessaires à la couverture par l Internet à haut débit des zones rurales actuellement dépourvues d accès à ces technologies ou ne bénéficiant que d un accès minimum (inférieur à 2 Mb/s)». Ce champ d application vise à doter les zones rurales et ultrapériphériques d infrastructures de communications électroniques susceptibles d acheminer un débit minimal aux usages basiques de l Internet. Juin 2010 : reprise du dialogue avec le Délégataire Du fait des difficultés liées aux divergences d interprétations du contrat et du dialogue difficile entre le Délégataire et le Délégant, un encadrement juridique, technique et financier strict des échanges a été nécessaire sur la base notamment de courriers de mise en demeure du Délégataire sur ses manquements. Les diagnostics et analyses juridiques, techniques et financières ainsi que l intervention du Président de Région ont permis une reprise des discussions puis des négociations en vue de rétablir un dialogue sain et constructif. 2011, reprise des travaux de Réception du Réseau La première session de réception du Réseau, qui s est tenue sur une semaine début décembre 2010 a permis de constater le niveau de qualité du réseau construit, d initier le processus de réception et d identifier les réserves importantes. La Région a souhaité finaliser un Plan d Assurance Qualité avec le Délégataire et de proposer un Procès-Verbal de réception conforme aux dispositions du Contrat. Cette démarche et les documents qui en ont découlé ont permis de remettre en place un processus de travail constructif, dans le respect de la convention, avec le délégataire. Dès lors, sur ces bases de travail rétablies et sécurisées, la Région et le Délégataire ont accéléré le processus de Réception du Réseau En 2011, une nouvelle orientation donnée 8

10 De nombreuses démarches ont alors été engagées par la Région Martinique auprès de son délégataire de service public MNU au titre de l article VI du contrat de concession qui encadre notamment les pouvoirs de contrôle du concédant (art. 39) ainsi que ses pouvoirs de sanction (art.42 et 49). En complément des comités de suivi technique mensuels, le comité stratégique de la DSP Haut Débit s est réuni les 1 er juin 2010 et 21 décembre A l issue de ces réunions, des relevés de décisions et comptes-rendus validés des deux Parties ont été élaborés décrivant les points d avancement et de divergence et les actions à mener pour y remédier. L exécution de la Concession ayant donc fait apparaître la nécessité d apporter certaines précisions relatives notamment aux conditions de couverture du territoire en haut débit et aux réserves prononcées sur certains ouvrages, et, par ailleurs, démontré que l évolution du contexte concurrentiel impliquait une révision du catalogue tarifaire, les Parties se sont rapprochées afin de proposer un avenant en vue de mettre fin aux différends qui les opposent pour favoriser la bonne exécution du Contrat de Concession. Les discussions pour la constitution de l avenant traitaient des points suivants : Plan de résorption des malfaçons La Région a souhaité que l ensemble des réserves liées à la réception du Réseau soient levées. Le principe d un plan de résorption des malfaçons nommé «plan de réhabilitation» du Réseau assorti d indicateurs de réalisation a été acté, avec une mise en œuvre de ce plan ne devant pas excéder fin Couverture des zones blanches MNU doit prendre en charge la couverture totale des zones d ombre. Le versement de la subvention est assujetti au respect de cet engagement contractuel. S il est envisagé que la Région se substitue à MNU pour la couverture des zones d ombre, il sera retranché de la subvention le montant de subvention estimé pour ces travaux. Le Délégataire MNU réalise alors une proposition courant juillet 2011 auprès de la Région permettant de mutualiser les solutions nécessaires à la satisfaction des sujétions de service public qui lui ont été confiés et du projet déposé par la Région dans le cadre de l AAP FEADER. Les ouvrages d aménagement numérique en zone rurale réalisés en maîtrise d ouvrage Région pourront être utilisés pour le tirage de fibres optiques du Réseau régional Haut Débit en contrepartie du paiement d une redevance d occupation domaniale. Révision du catalogue tarifaire La Région lance en février 2012 un appel à manifestation d intérêt (AMI) auprès des opérateurs portant sur le catalogue de services et les tarifs de la 9

11 DSP. Les Parties ont convenu que sur la base d un benchmark de DSP similaires et à l issue des résultats de l AMI, elles se rencontreront pour finaliser le catalogue tarifaire dans le cadre d un avenant. Versement de la subvention La Région, dans l attente de la livraison en bonne et due forme du dernier ouvrage du Réseau et afin de pouvoir certifier le service fait et verser le solde de la subvention d un montant de K a indiqué subordonner le paiement de cette subvention, à l'accomplissement de Travaux de Réhabilitation, à la levée des réserves majeures sur les travaux réalisés et à la réalisation des travaux de couverture des zones blanches 1.5. La procédure de sauvegarde de MNU Alors que les négociations pour la rédaction d un avenant avançaient afin d aboutir à la proposition d un avenant, par jugement en date du 10 mai 2012, le Tribunal mixte de commerce de Pointe-à-Pitre a prononcé l'ouverture d'une procédure de sauvegarde à l'égard de MNU et a désigné Maîtres Carboni et Bauland en qualité de co-administrateurs judiciaires, et Maître Dumoulin en qualité de mandataire judiciaire. Ouverture d une procédure de sauvegarde à l égard de MNU Déclaration de créances (Pénalités de retard, frais de gestion) Par courrier en date du 17 juillet 2012 adressé à Maître Dumoulin, la Région a déclaré sa créance provisoire au titre des pénalités dues à Le Conseil régional, contrôleur l ouverture de la procédure, pour un montant de ,70 euros, de la procédure de Sauvegarde outre ,84 euros au titre des frais de gestion générés antérieurement à l ouverture de ladite procédure. Les frais de gestion sont calculés sur la base des euros annuels dus par le Délégataire au pro rata temporis pour la période du 1 er janvier au 10 mai 2012 antérieure au jugement de procédure de Sauvegarde. Du fait des relations contractuelles avec MNU liées à l exécution d un service public et à l atteinte d objectifs de développement technologiques primordiaux pour le développement de la Martinique, le Conseil Régional de la Martinique a été désigné suite à sa requête aux fonctions de contrôleur à la procédure de Sauvegarde de MNU. La procédure de sauvegarde est un dispositif mis en place depuis Il permet de classer l entreprise dans un cadre défini avec la nomination d administrateurs et de mandataires judiciaires. Afin de pallier à son surendettement principalement dû aux mauvais résultats de son pôle Automobile, le groupe Loret, actionnaire principal de Loret Télécom, maison mère de MNU, a dans 10

12 un premier temps tenté une démarche amiable avec les banques puis la procédure de sauvegarde a été ouverte. C est un dispositif qui doit permettre de renégocier et d étaler les dettes Le protocole transactionnel et l avenant n 2 En vue de favoriser la sortie de MNU de sa procédure de sauvegarde, les Parties se sont rapprochées afin de proposer également un protocole transactionnel. Le juge commissaire à la procédure de sauvegarde de la société MNU a autorisé MNU par ordonnance du 7 septembre 2012, à transiger avec le Conseil régional de Martinique et à signer le protocole et l'avenant n 2 joint au présent rapport. Son financement est assuré par sa société mère. Le protocole transactionnel Il est proposé en annexe I et cadre les points suivants : la conclusion d'un avenant au contrat de concession détaillant les modalités techniques et financières et les calendriers des travaux de réhabilitation, de couverture des zones blanches ainsi que la révision du catalogue tarifaire le plan d investissements de MNU afin de permettre la réalisation de ces points les modalités de versement par la Région du solde de la subvention d'équipement et l octroi d une caution bancaire à la Région la finalisation des travaux ainsi qu une clause de résiliation anticipée avec possibilité de mise en régie la remise des pénalités de retard après la parfaite exécution du plan de sauvegarde de MNU L avenant et ses annexes Ils sont proposés en annexe II et visent à préciser les modalités techniques et financières : de couverture des zones blanches en parfaite coordination avec les projets d aménagement du territoire de la Région Martinique et par le biais de l Offre de l opérateur historique France Télécom pour la création de points supplémentaires de raccordement mutualisés, sous la forme d aménagement des engagements de Martinique Numérique à l égard de la Région Martinique; des travaux de réhabilitation de certains tronçons du réseau suite aux réserves exprimées par le Concédant que Martinique Numérique entend s engager à réhabiliter ; de versement de la subvention conditionnée au bon avancement des travaux de réhabilitation du réseau et à l atteinte des objectifs de couverture maximale de la population dans les zones blanches de révision du Catalogue de prix et de services afin que les tarifs résultant du contrat soient plus adaptés aux conditions actuelles du marché 11

13 Synthèse des points financiers et réglementaires dans les propositions de protocole et d avenant Investissements de MNU Mise à disposition de fourreaux de fibre optique par la Région Martinique Versement de la subvention régionale Pénalités et sanctions Caution bancaire Détail du point 2,6 M pour la couverture des zones blanches 300 K pour le plan de réhabilitation L occupation de fourreaux de la Région Martinique par les fibres optiques de MNU a pour contrepartie le paiement d une redevance d occupation domaniale. La Subvention sera versée au fur et à mesure de la réception sans réserve majeure des ouvrages Conformément aux dispositions de l article D du Code de commerce, et afin de faciliter la restructuration financière de MNU, la poursuite de son activité économique et notamment la bonne exécution de ses obligations au titre du Contrat de Concession et le maintien de l emploi, la Région consent, dans les conditions suivantes, à la remise des pénalités de retard dues par MNU à l ouverture de sa procédure de sauvegarde. Les autres pénalités et sanctions ont été revues afin de mieux encadrer l exécution du Contrat MNU s'engage à délivrer Commentaires Un premier chiffrage estimé à 2.49 M entièrement pris en charge par MNU prévoyait le déploiement d une architecture avec une configuration minimale des équipements DSL, un raccordement de la majorité des sites en Faisceaux Hertziens non sécurisés, un déploiement systématique de la Fibre Optique en aérien Par rapport au projet initial de MNU, ce projet permet une plus forte sécurisation de l infrastructure et une meilleure garantie de la qualité du service fournie, un accroissement de la capacité disponible, une solution très haut débit plus pérenne Cette remise est consentie sous réserve de la signature de l Avenant n 2 et de l arrêté d un plan de sauvegarde de MNU par le Tribunal Mixte de Commerce de Pointe-à-Pitre. Conformément aux dispositions des articles L , 2nd alinéa, et L I, 3e alinéa, cette remise de pénalités de retard ne sera définitivement acquise pour MNU qu après la parfaite exécution du plan de sauvegarde de MNU à intervenir. Conformément aux dispositions précitées, la résolution du plan de sauvegarde de MNU, ainsi que, de convention expresse entre les Parties, la résiliation anticipée du Contrat de Concession, la mise en régie pour le traitement des zones blanches, feront recouvrer à la Région l intégralité de sa créance au titre des pénalités de retard, objet de la présente remise. 12

14 à la Région un cautionnement bancaire d'un montant de 600 K en garantie de la réalisation des derniers travaux Synthèse des points techniques dans les propositions de protocole et d avenant Couverture des zones d ombre Réhabilitation du Réseau Révision du Catalogue tarifaire Constat Près de 3000 lignes inéligibles Des réserves majeures et mineures à lever Une offre moins compétitive Perspectives 82% de ces lignes rendues éligibles avant mars 2014 et en parallèle traitement chaque année jusqu en 2027 des zones blanches résiduelles Un réseau réhabilité par planifications pour les réserves majeures avant fin décembre 2013 et par opportunités pour les réserves mineures en 5 ans Une proposition actualisée d évolution du catalogue de services intégrant l ajustement des tarifs de gros ADSL par rapport aux nouveaux tarifs de l offre de référence d accès et de collecte DSL de France Télécom, ainsi une baisse des tarifs de fibre noire. 13

15 1 ère partie : Traitement des principales zones par la solution PRM 1.7. ZOOM SUR LA COUVERTURE DES ZONES BLANCHES 2 ème partie : Traitement des lignes résiduelles Afin de traiter efficacement les lignes inéligibles résiduelles, Martinique Numérique peut mettre en œuvre toutes les solutions techniques existantes ou à venir (WiFi, WiMAX, Satellite, 4G, FTTH ). Carte des travaux de la 1 ère partie de couverture des zones blanches Le Concessionnaire répondra à première demande aux Opérateurs ou à la Région qui se fera le relais des demandes des Usagers, dans les délais suivants : - Délai d étude de faisabilité technique et commerciale : 1 mois à compter de la réception par le Concessionnaire de la demande de l Usager ; - Délai de mise en œuvre maximum : 3 mois à compter de la réception par le Concessionnaire de l acceptation par l Usager de la proposition commerciale (hors délais de réalisation de travaux de génie civil spécifiques). Afin d assurer une visibilité quasi immédiate au Concédant sur les demandes de traitement des lignes résiduelles (par un Usager ou un Client Final), le Concessionnaire mettra en place un outil de reporting dédié. Planning de la couverture de la 1 ère partie des zones blanches Octobre 2012: Lancement des études et travaux Décembre 2013: Couverture de 12 zones blanches 70% des lignes rendues éligibles soit 2372 lignes Mars 2014: Couverture de 5 zones blanches 82% des lignes rendues éligibles soit 2769 lignes 14

16 Avant Pour la première partie de ce plan d action, Martinique Numérique commandera à l opérateur historique France Télécom/Orange l offre PRM (Point de Raccordement Mutualisé) ouverte à l ensemble des opérateurs exploitants de réseaux de communications ouverts au public et aux fournisseurs de services de communications électroniques au public déclarés conformément au paragraphe L33-1 du code des postes et communications électroniques. Les zones concernées sont les suivantes : SR Commune Nb de lignes Inéligibles FRA / F12 Le François PET / PE3 Rivière-Salée Après PET / PE2 Rivière-Salée LRN / LR07 Le Lorrain VAU / V02 Vauclin ROB / R16 Le Robert RPI / RP4 Rivière-Pilote SJO / SJ9 Saint-Joseph SME / S05 Ste-Marie SME / S06 Ste-Marie TRT / T11 Trinité SME/S13 Ste-Marie GRO / GM7 Gros-Morne LRN / LR02 Le Lorrain SES / SE8 St-Esprit GRO / GM4 Gros-Morne SLU / SL2 Ste-Luce

17 Non-bouleversement de l économie globale du projet Le nouveau plan d'affaires en annexe 5 de l'avenant n 2 fait apparaître que les modifications techniques apportées par cet avenant non seulement ne modifient pas l'objet du contrat mais ont une incidence financière limitée pour une subvention d'investissement qui demeure au même niveau. En effet, à subvention constante, l'avenant n 2 a permis d'augmenter les investissements du délégataire par rapport aux prévisions initiales pour des recettes demeurant à un niveau équivalent. En conséquence, cet avenant modifie légèrement la rentabilité du projet à la baisse sans pour autant bouleverser l'économie générale de la concession Les rapports de compte annuels de MNU ont été transmis, sont en cours d analyse et seront présentés à la plus proche réunion de l Assemblée plénière du Conseil régional. La Commission de Délégation de Service Public dont le procès-verbal de réunion est en annexe III a émis un avis favorable le 10 Septembre 2012 sur le protocole d accord à conclure en marge de la Convention de concession portant sur le Réseau Haut Débit régional La situation du Réseau en 2012 et les perspectives Suite aux deux années de retard de livraison du Réseau et aux mesures prises par la Collectivité régional, la situation de la Délégation de Service a pu être redressée : Aucun point du Réseau réceptionné soit un Aujourd hui, l ensemble du Réseau est retard de livraison du Réseau de près de 18 mois. aujourd hui réceptionné et opérationnel, soit 211 kilomètres de fibre optique et 29 sites en faisceau hertzien Non-conformité de certains travaux Un plan de résorption des malfaçons est prévu dès signature de l avenant pour lever les réserves majeures et mineures. Fin 2013, toutes les réserves majeures seront levées Non couverture des zones blanches Dès 2013, des travaux de couverture des principales zones blanches et de petites zones résiduelles seront entrepris. En mars 2014, plus de 82% des lignes inéligibles seront couvertes Dialogue difficile avec le Délégataire Reprise du dialogue et protocole transactionnel pour la sortie de MNU de la procédure de sauvegarde 14 sites d intérêt régional et 32 zones d activité économique, industrielles ou artisanales ont un point de raccordement en très haut-débit au Réseau. Il s agit des sites suivants : 16

18 Aéroport, CHUR-Mangot Vulcin, Port Pte Carrières,Port des Tourelles, DEAL, CHU-Hopital Clarac, DDST,Hôtel de Région,IUFM,CCIM,Conseil général,cid,uag,chu-hôpital Pierre Zobda-Quitman ZI DE MAHNITY, LA LEZARDE, LES MANGLES ACAJOU, ACAJOU, PLACE D'ARMES, LA TROMPEUSE,VILLAGE DE RIVIERE ROCHE, ACAJOU CALIFORNIE, LA JAMBETTE, CHATEAUBOEUF, CITE ARTISANALE DE DILLON, CENTRE D'AFFAIRES DILLON VALMENIERES, VILLAGE ARTISANALE DE KERLYS, ZONE POINTE DES SABLES, LOT ACTIVITES DE DILLON (STADE), ZONE DE POINTE DES GRIVES, ZA CASE NAVIRE, CITE ARTISANALE, ZA BELLE ETOILE, ZAC DU BAC, PARC D'ACTIVITE LA SEMAIR, ZA TRIANON,ZA L'ESPERANCE / ZA LAUGIER, ZA LES COTEAUX, ZA GENIPA, ZI PETITE COCOTTE & CHAMPIGNY, ZI COCOTTE CANAL, ZA LA MARIE, ZA DE LA FABRIQUE, ZI LAREINTY AEROPORT, ZAC DE BOIS ROUGE, ZA MARTIMER 14 sites d intérêt régional en fibre optique Plusieurs Opérateurs de communications électroniques sont clients des offres de gros du Réseau : MEDIASERV, OUTREMER, DIGICEL, IDOM, TDF, A travers ces opérateurs, 98,3 % des foyers martiniquais ont la possibilité d avoir un accès haut-débit et plusieurs entreprises et organismes publics utilisent le Réseau haut-débit : Université des Antilles-Guyane, CHU de Martinique, le Conseil régional de Martinique, zones d activité économique, industrielles ou artisanales en fibre optique 5 Opérateurs Télécoms Clients Possibilité d accès haut-débit pour 98,3% des foyers Grâce au protocole transactionnel et à l avenant n 2, la Martinique disposera d une infrastructure de communications électroniques de qualité, couvrant plus de 99% de la population à l horizon 2014, sécurisée et compétitive. 17

19 2. UNE APPROCHE GLOBALE : INFRASTRUCTURES, SERVICES ET USAGES Depuis plus de 10 ans le numérique est reconnu comme un élément structurant du développement économique et social. Il est un facteur de transformation très significatif des modes de production et d organisation mais aussi des pratiques et des usages de l ensemble des acteurs de la société. Cette importance du numérique a encore été soulignée récemment lors de l adoption de la nouvelle stratégie européenne de développement Digital Agenda «Nous avons besoin d'un internet très rapide pour que l'économie connaisse une forte croissance, pour créer des emplois et de la prospérité et pour faire en sorte que les Européens puissent accéder au contenu et aux services qu'ils désirent. À l'avenir, l'économie sera une économie de la connaissance basée sur les réseaux avec l'internet en son centre...» Le numérique est un des axes de développement identifié par le Président de Région comme une des grandes priorités du nouveau mandat. L aménagement numérique des territoires a tendance à se focaliser principalement sur les infrastructures. La période a ainsi été marquée par de nombreuses initiatives publiques pour assurer une couverture haut débit des territoires, en mettant l accent sur la résorption des zones blanches et l amélioration du niveau concurrentiel des offres d accès au haut débit. Grâce à l avenant n 2 de la DSP Haut Débit, la Région se dote d une infrastructure assurant une bonne couverture haut débit de toute la population. Cette focalisation sur les infrastructures ne doit pas faire perdre de vue l enjeu autour des services et des usages numériques. Si les actions en faveur du développement des services numériques sont moins visibles, elles n en demeurent pas moins significatives et s appuie sur un engagement d acteurs à plusieurs niveaux (Etat, collectivités locales, organismes publics, entreprises privées ). Le Schéma de Développement des Usages et Services Numériques (SDUS) en annexe IV vient donc s inscrire dans un cadre global favorable au développement du numérique. Il a pour objet de proposer les orientations et actions à engager afin d apporter une lisibilité aux potentialités du numérique dans les principaux secteurs d activités du territoire. 18

20 En quelques années, l'internet et ses usages se sont imposés tant auprès du grand public que des professionnels et le haut débit nous est devenu essentiel. Cependant, avec l apparition de services nouveaux nécessitant des débits toujours plus élevés, les besoins augmentent constamment et vont déjà parfois bien au-delà du maximum offert par les meilleures performances de l'adsl. Le très haut débit pour tous les Martiniquais est l'objectif ambitieux fixé par le président de la Région : ce grand chantier est un investissement vital pour notre économie. Pour favoriser la cohérence des initiatives publiques ainsi que leur bonne articulation avec les investissements privés, la Région Martinique en partenariat avec la Préfecture a décidé d établir un Schéma Directeur Territorial d'aménagement Numérique (SDTAN) LE SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES ET USAGES NUMERIQUES (SDUS) Le Conseil régional de Martinique a finalisé cette étude visant à développer les services et les usages dans le domaine des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) en avril Lancé en 2010, ce document stratégique a été élaboré selon une démarche participative et une logique d ouverture envers tous les acteurs du secteur TIC et les membres du Comité de Pilotage de la Société de l Information (CPSI). Le plan d actions du schéma de développement des usages et services numériques (SDUS) a été présenté en Salle des Délibérations du Conseil régional de Martinique en avril 2011 et répond à l ambition d offrir les bénéfices du numérique à tous les Martiniquais dans une dynamique de développement économique. Le SDUS s appuie sur un cadre stratégique faisant ressortir cinq orientations majeures : Orientation stratégique 1 : Améliorer la qualité de vie Orientation stratégique 5 : Engager une dynamique pérenne d innovation le numérique au bénéfice de tous dans une dynamique de de développement économique Orientation stratégique 2 : Améliorer l employabilité Orientation stratégique 4 : Assurer un développement équilibré et durable du territoire Orientation stratégique 3 : Structurer l attractivité économique 19

21 Le plan propose 27 actions. Ces actions sont de deux natures principales. La conduite d études d opportunité et de faisabilité technico-économique et juridique sur des thématiques prioritaires mais dont les contours ne sont pas matures à ce jour pour engager des projets. Le soutien à des projets numériques. Ces projets s inscrivent dans le cadre stratégique et couvrent ainsi l ensemble des thématiques retenues. Les travaux réalisés au cours de la mission ont permis de détecter dans certains cas des porteurs de projets et dans d autres cas une appétence pour le montage de projets à court ou moyen termes sans pour autant identifier un porteur de projet spécifique. Aussi, la Région Martinique envisage de s appuyer sur un dispositif d appel à projets thématiques ou d appel à manifestation d intention. Ces instruments supports à la politique publique présentent l avantage de la flexibilité et de la souplesse pour d une part intégrer la ou les thématiques prioritaires et d autre part laisser l initiative aux porteurs de projets pour présenter leur dossier en lien avec les thématiques prioritaires. La mise en œuvre du SDUS au travers de son plan d actions doit être prise en charge par un dispositif de gouvernance spécifique structuré autour de trois instances complémentaires : Une instance stratégique et décisionnelle Une instance opérationnelle Une instance de concertation Pilotage opérationnel Concertation régionale Pilotage stratégique et décisionnel Une structure ad hoc serait déléguée la charge de la mise en œuvre du SDUS et de son plan d actions. Sa mission principale sera d assurer l animation régionale et l appui aux porteurs de projets dans le but de faire émerger des projets en réponse aux thématiques prioritaires du plan d actions. La Région Martinique pourrait porter provisoirement le plan d actions. Les conditions de réussite du plan d actions du SDUS repose sur la capacité de la future structure adhoc et de la Région Martinique à : Communiquer largement auprès des porteurs de projets sur les opportunités du plan d actions Accompagner les porteurs de projets dans le montage des dossiers Faciliter les démarches des porteurs de projets 20

22 Assurer un suivi régulier de la mise en œuvre du plan d actions afin d en mesurer les effets et de proposer toute mesure corrective à l instance stratégique et décisionnelle de sorte garantir la pertinence du plan d actions dans le temps. Les actions à engager sont : Stratégies territoriales e-administrations Création d une plate-forme mutualisée services numériques pour les acteurs publics Accompagnement de l évolution des EPN Accompagnement des nouveaux projets de télémédecine et de télésanté Développement de la filière «santé à domicile et autonomie» Raccordement des établissements de soins/santé à la télémédecine et la télésanté Accès en ligne aux activités de loisirs grâce au numérique Déploiement d un ENT régional Portail offre de formation ouverte et à distance Mise en place service info trafic support mobile Mise en place service info transports publics Mise en place télétravail Sensibilisation et formation aux TIC Plate-forme collaborative sectorielle Animation de la filière e et m-tourisme Création de parcours et de visites numériques Mise en place d un réseau de collecte de données environnementales Stimuler le réseau des acteurs Renforcer les moyens de diffusion des infos relatives à la gestion des risques et des crises Numérisation et valorisation du patrimoine culturel et naturel Création d une plateforme open data Accompagner la création d espaces de coworking Animation de la filière/grappe TIC régionale ZOOM SUR UNE ACTION DU SDUS : LE NUMERIQUE A L ECOLE, Déploiement d un ENT régional Suite à la réalisation du schéma directeur des usages et services numériques, un certain nombre d actions structurantes a été identifié et concerne le numérique à l Ecole. Au nombre de ces priorités, figure la création d un espace numérique de travail (ENT). Un ENT est un système d information partagé. Il propose aux membres d une communauté éducative un accès unifié à l ensemble des ressources et outils de communication et de traitement de l information. On entend également «Cartable électronique», «Bureau virtuel», 21

23 L ENT est un portail de services en ligne, c est-à-dire un site web sécurisé, offrant un point d accès unique où l enseignant, l élève, et l ensemble des personnels de l établissement, pourront trouver les informations (ou contenus), outils et services numériques en rapport avec leurs activités éducatives. L ENT est un projet aux enjeux multiples qui s inscrit dans une dynamique de progrès. BÂTIR LE SYSTÈME SCOLAIRE NUMÉRIQUE conforter et enrichir le lien social entre l école et la famille, par des moyens facilitant les échanges et les démarches tout au long de la vie scolaire ; accompagner l investissement numérique des familles en mettant à disposition un service public éducatif en ligne ; moderniser les fonctionnements des établissements scolaires : améliorer les conditions de travail en offrant à la communauté éducative des outils et des services favorisant la communication et le partage ; développer un nouveau support à l acte pédagogique et à l accompagnement à la scolarité ; valoriser les infrastructures TIC et les équipements existants. ASSURER UN DÉVELOPPEMENT NUMÉRIQUE HARMONIEUX connecter chaque établissement et dynamiser la diffusion du haut débit par un maillage de proximité sur l ensemble du territoire ; accélérer la diffusion et les usages des TIC au sein de la population concernée par l enseignement scolaire, soit un quart de la population pour les seuls collèges et lycées ; améliorer l attractivité et la compétitivité des territoires en généralisant la formation numérique des jeunes ; offrir un support à l émergence de services innovants pour les collectivités (transports scolaires, politiques culturelles, politiques sociales, ) et favoriser le développement de la e- administration. Dans cette perspective, un comité de pilotage stratégique dédié au numérique à l Ecole a été instauré piloté par le Région, le Département et le Rectorat 22

24 A l issue des réunions des comités de pilotage et sur proposition du comité technique, il ressort de grandes priorités : Faire un état des lieux des équipements réseaux et informatiques des lycées afin de définir une stratégie globale assortie d un plan d action pluriannuel Connecter tous les établissements au Haut Débit ou au Très Haut Débit de manière contrôlé et maîtrisé via un marché de connexion Câbler tous les établissements en filaire ou alternatif (wifi ou autre) selon leur équipement et leur utilisation de l outil informatique dans leurs salles Harmoniser et sécuriser les achats de matériels des établissements Mettre en place un espace numérique de travail territorial et académique centralisé et harmonisé Proposer une expérimentation de lycées pilotes : Ces actions sont en cours de réalisation et devraient être finalisés en Septembre

Dossier de Presse. Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne

Dossier de Presse. Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne Dossier de Presse Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne 13 octobre 2014 Communiqué de presse «Bretagne Très Haut Débit» Rennes, le 13 octobre 2014 Le projet «Bretagne Très Haut Débit», porté par Mégalis

Plus en détail

Aménagement Numérique des Territoires Lorrains

Aménagement Numérique des Territoires Lorrains Conférence annuelle du Tourisme Lorrain - 19 novembre 2014 Maison Régionale des Sports - TOMBLAINE Aménagement Numérique des Territoires Lorrains Etat des lieux, enjeux et perspectives Conseil Régional

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 Conseil Régional du 04 novembre 2013 ----------- Annexe au rapport spécifique «Politique

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

Réseau d initiative publique Très Haut Débit Alsace

Réseau d initiative publique Très Haut Débit Alsace Réseau d initiative publique Très Haut Débit Alsace Réunions territoriales Bas-Rhin / Haut-Rhin avec les maires et présidents de communautés de communes novembre/décembre 2014 Réseau d initiative publique

Plus en détail

La Région rencontre les 13 communes concernées par la montée en débit des sous-répartiteurs dans le cadre du déploiement du très haut débit

La Région rencontre les 13 communes concernées par la montée en débit des sous-répartiteurs dans le cadre du déploiement du très haut débit La Région rencontre les 13 communes concernées par la montée en débit des sous-répartiteurs dans le cadre du déploiement du très haut débit Basse-Terre, le 14 octobre 2015 La Région Guadeloupe a engagé

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Présentation du projet très haut débit en Nord-Pas de Calais et sa déclinaison locale. Communauté de communes de l Atrébatie

Présentation du projet très haut débit en Nord-Pas de Calais et sa déclinaison locale. Communauté de communes de l Atrébatie Présentation du projet très haut débit en Nord-Pas de Calais et sa déclinaison locale Communauté de communes de l Atrébatie Sommaire 1. Présentation et rôle du syndicat mixte 2. Le Très Haut Débit, un

Plus en détail

Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France

Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France Mise en œuvre du programme national très haut débit et de la stratégie régionale pour sa généralisation Permettre la généralisation du très haut débit par fibre optique en Ile-de-France Rencontre des acteurs

Plus en détail

Dispositif : Aménagement numérique des territoires

Dispositif : Aménagement numérique des territoires Dispositif : Aménagement numérique des territoires Axe 7 Objectif Thématique 2 : Améliorer l accès aux technologies de l information et de la communication (TIC), leur utilisation et leur qualité Investissement

Plus en détail

INITIATIVES REGIONALES POUR LE DEVELOPPEMENT DU NUMERIQUE EN MARTINIQUE

INITIATIVES REGIONALES POUR LE DEVELOPPEMENT DU NUMERIQUE EN MARTINIQUE INITIATIVES REGIONALES POUR LE DEVELOPPEMENT DU NUMERIQUE EN MARTINIQUE Le réseau régional haut débit Historique En 2004, seuls 67% des foyers mardniquais étaient couverts par l ADSL. Certaines zones étaient

Plus en détail

Présentation de février 2012. Kit de commercialisation

Présentation de février 2012. Kit de commercialisation Présentation de février 2012 Kit de commercialisation Sommaire Présentation du Partenariat Public-Privé (PPP) objectifs de la Région Languedoc-Roussillon réalisations techniques planning de déploiement

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Développer le très haut débit pour les Haut-Normands, le 276 s engage

Développer le très haut débit pour les Haut-Normands, le 276 s engage Développer le très haut débit pour les Haut-Normands, le 276 s engage «Développer le Très Haut-Débit pour les Haut-Normands» Le 276 s engage Les infrastructures numériques constituent un facteur essentiel

Plus en détail

Adresse postale : La Citadelle Quartier des 3 Parallèles Avenue du mémorial des fusillés

Adresse postale : La Citadelle Quartier des 3 Parallèles Avenue du mémorial des fusillés Consultation publique pour les investissements envisagés sur le territoire du Nord-Pas-de-Calais dans le dossier de soumission à l appel à projets France Très Haut Débit Objet de la consultation : La présente

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur

Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Conseil supérieur de la construction et de l efficacité énergétique Règlement intérieur Vu le décret n 2006-672 du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions

Plus en détail

CONVENTION DE CODEVELOPPEMENT DE RESEAUX DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES

CONVENTION DE CODEVELOPPEMENT DE RESEAUX DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES CONVENTION DE CODEVELOPPEMENT DE RESEAUX DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ENTRE : Le Syndicat Mixte Gironde Numérique, crée à compter du 1 er août 2007 Domicilié Hôtel du Département Esplanade C. de Gaulle

Plus en détail

La couverture numérique de la Savoie, un enjeu majeur pour le département

La couverture numérique de la Savoie, un enjeu majeur pour le département Dossier de presse La couverture numérique de la Savoie, un enjeu majeur pour le département Comprendre les enjeux du très haut débit et mieux appréhender la fibre optique comme infrastructure d avenir

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DES PRESTATIONS DEVANT ETRE ASSUREES PAR LE DELEGATAIRE. Page : 1

RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DES PRESTATIONS DEVANT ETRE ASSUREES PAR LE DELEGATAIRE. Page : 1 DELEGATION DE SERVICE PUBLIC POUR LA CONCEPTION, L EXTENSION, L EXPLOITATION TECHNIQUE ET COMMERCIALE DU RESEAU DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES A TRES HAUT DEBIT DE NANTES METROPOLE RAPPORT DE PRESENTATION

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 AMENAGEMENT NUMERIQUE DES TERRITOIRES

APPEL A PROPOSITION 2015 AMENAGEMENT NUMERIQUE DES TERRITOIRES APPEL A PROPOSITION 2015 AMENAGEMENT NUMERIQUE DES TERRITOIRES Dispositif : AMENAGEMENT NUMERIQUE DES TERRITOIRES (7.2.A) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Accroître la couverture du

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide

Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide Réalisation d un projet de plan national de déploiement du réseau internet rapide et ultra rapide 30050 Gilles FONTAINE Directeur Adjoint + 33 467 144 460 g.fontaine@idate.org 27 Février 2014 Agenda Contexte

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

Publication des cartes. du «très haut débit»

Publication des cartes. du «très haut débit» Publication des cartes du «très haut débit» Bruno LE MAIRE ministre de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l Aménagement du territoire Eric BESSON Ministre chargé de l Industrie,

Plus en détail

Préparation des programmes européens 2007-2013

Préparation des programmes européens 2007-2013 Préparation des programmes européens 2007-2013 Présentation AGILE 9h30-10h30 8 Préparation des programmes européens 2007-2013 Le contexte La méthode de travail État d avancement des travaux : bilan, diagnostic

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL REGIONAL SUR LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE DE L AMENAGEMENT NUMERIQUE (SCORAN)

AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL REGIONAL SUR LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE DE L AMENAGEMENT NUMERIQUE (SCORAN) AVIS DU CONSEIL ECONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL REGIONAL SUR LA STRATEGIE DE COHERENCE REGIONALE DE L AMENAGEMENT NUMERIQUE (SCORAN) Adopté à l unanimité des membres du Bureau présents et représentés,

Plus en détail

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT COMMUNIQUE DE PRESSE Laon, le jeudi 1 er octobre 2015 AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE

Plus en détail

Synthèse Janvier 2014. numérique & territoires. d Initiative Publique (RIP) www.groupecaissedesdepots.fr

Synthèse Janvier 2014. numérique & territoires. d Initiative Publique (RIP) www.groupecaissedesdepots.fr numérique & territoires Synthèse Janvier 2014 Impact territorial des Réseaux d Initiative Publique (RIP) www.groupecaissedesdepots.fr synthèse Le diagnostic établi fin 2013 par l IDATE pour le compte de

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

7927 Avis de la CPAES sur le projet de construction d'un réseau départemental à hauts débits

7927 Avis de la CPAES sur le projet de construction d'un réseau départemental à hauts débits SESSION DU 10 DECEMBRE 2007 RAPPORT N AME 45 DIRECTION DE L'AMENAGEMENT DES TERRITOIRES DEVELOPPEMENT TERRITORIAL 7927 Avis de la CPAES sur le projet de construction d'un réseau départemental à hauts débits

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement du dispositif en Île-de-France I. Présentation générale de SPLS... 2 1. Des enjeux de pilotage et de conception des politiques de l habitat...

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

11 juillet 2014. 1. La capacité pour les collectivités de recouvrer les coûts d investissements ;

11 juillet 2014. 1. La capacité pour les collectivités de recouvrer les coûts d investissements ; Contribution de la Caisse des Dépôts à la consultation publique de l ARCEP sur le modèle générique de tarification de l accès aux réseaux en fibre optique jusqu à l abonné en dehors des zones très denses

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

LE HAUT DEBIT A CHAMPS SUR TARENTAINE

LE HAUT DEBIT A CHAMPS SUR TARENTAINE DOSSIER DE PRESSE LE HAUT DEBIT A CHAMPS SUR TARENTAINE PRESENTATION DE LA BORNE CYBERCANTAL TERRITOIRES Jeudi 8 décembre 2005 à 16 heures 1 Le haut débit dans le Cantal Le Conseil Général du Cantal et

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Objet de la consultation : Passation d'une commande pour prestation de services

Plus en détail

La stratégie et l expérience d un porteur de SDTAN

La stratégie et l expérience d un porteur de SDTAN La stratégie et l expérience d un porteur de SDTAN schéma directeur territorial d aménagement numérique le 19 mars 2015 Une ambition politique initiée en 2005 Un territoire rural : 26 000 km² (5 % du territoire

Plus en détail

Gilles QUIQUENNEL MANCHE NUMERIQUE

Gilles QUIQUENNEL MANCHE NUMERIQUE Gilles QUIQUENNEL MANCHE NUMERIQUE OSONS LA FIBRE UNE AMBITION POUR LA MANCHE 14 ème SYMPOSIUM Réseaux Data et Télécoms LES INFRAS Les acquis Avant Après Programme 2006-2014 - Dégroupage DSL -1500 km s

Plus en détail

contexte actuel de l'ant : La montée vers le Très Haut Débit

contexte actuel de l'ant : La montée vers le Très Haut Débit Aménagement Numérique des Territoires contexte actuel de l'ant : La montée vers le Très Haut Débit AG des maires du Pays de Retz - 10/12/11 Hervé Saulnier-Rome Définition de l'a.n.t Aménagement numérique

Plus en détail

Présentation du Schéma Directeur Territorial d Aménagement Numérique S.D.T.A.N. rs à la régie intéressé reste possible dès lors que le

Présentation du Schéma Directeur Territorial d Aménagement Numérique S.D.T.A.N. rs à la régie intéressé reste possible dès lors que le é public de travaux + régie intéressée structure porteuse conserve les risques techniques et ion et à la construction du réseau dans le cadre du ant alors un besoin de financement de l ordre de 39 ssée

Plus en détail

Aménagement numérique du territoire. Commune du Val-Saint-Père 28 mai 2015

Aménagement numérique du territoire. Commune du Val-Saint-Père 28 mai 2015 Aménagement numérique du territoire Commune du Val-Saint-Père 28 mai 2015 1. La fibre optique 2. Le MiMo Le FttH : un réseau d initiative publique Sur le territoire de la Manche, il n y a pas d initiative

Plus en détail

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Juin Mars 2009 1 Sommaire Le Médiateur du crédit Sa mission Ses objectifs Ses équipes La démarche : simple et accessible à tous Les entreprises éligibles

Plus en détail

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures.

La finalité de cet appel à projet est de favoriser la fluidité des parcours en augmentant la capacité d accompagnement de ce type de mesures. Cahier des charges de l appel à projet lancé par le Conseil général pour la création de 0 places de PEAD (placement éducatif à domicile) dans le département du Finistère I - identification des besoins

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Les Mobilités dans les Territoires

Les Mobilités dans les Territoires Rencontres Scientifiques & Techniques Territoriales Les Mobilités dans les Territoires La gestion du stationnement et les politiques de mobilités Economie du Stationnement, Maitrise du Stationnement et

Plus en détail

Eléments techniques relatifs au déploiement FTTH 31/03/15. www.annemasse-agglo.fr

Eléments techniques relatifs au déploiement FTTH 31/03/15. www.annemasse-agglo.fr Eléments techniques relatifs au déploiement FTTH 31/03/15 Pourquoi le Très Haut Débit? Le THD répond aux enjeux du développement durable: Faciliter le travail à domicile Abolir les distances et éviter

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

9 Synthèse des recommandations

9 Synthèse des recommandations 9 Synthèse des recommandations Ce chapitre synthétise sous forme de tableaux les recommandations de l évaluation à mi parcours. Il distingue les recommandations transversales issues de l analyse de la

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

NOUVEAU PROJET D INTERVENTION POUR L AMENAGEMENT NUMERIQUE DU DEPARTEMENT DES VOSGES

NOUVEAU PROJET D INTERVENTION POUR L AMENAGEMENT NUMERIQUE DU DEPARTEMENT DES VOSGES NOUVEAU PROJET D INTERVENTION POUR L AMENAGEMENT NUMERIQUE DU DEPARTEMENT DES VOSGES 1 Table des matières I. Axe 1 - Résorption des zones blanches haut débit et fourniture d un débit plancher de 2 Mbps

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE ENTRE, D UNE PART Le Département de Seine-et-Marne représenté

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

Réunion d information Accès Internet. 25 avril 2014

Réunion d information Accès Internet. 25 avril 2014 Réunion d information Accès Internet 25 avril 2014 Rappel des étapes 2011 : lancement de la démarche de gestion Associant les communes, CCI, AEZA, Grand Lyon Objectif : améliorer le «cadre de vie» des

Plus en détail

Session spéciale Réforme territoriale

Session spéciale Réforme territoriale Session spéciale Réforme territoriale Historique des textes relatifs à l organisation territoriale Lois Mauroy/Deferre de 1981 à 1983 Loi du 6 février 1992 relative à l administration territoriale de la

Plus en détail

THD : une mobilisation des collectivités publiques à la hauteur de l enjeu d avenir

THD : une mobilisation des collectivités publiques à la hauteur de l enjeu d avenir THD : une mobilisation des collectivités publiques à la hauteur de l enjeu d avenir Le Département, la Région avec le soutien de l Etat vont mobiliser dans les cinq années à venir plus de 133 millions

Plus en détail

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale

Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale Accord sur la formation professionnelle tout au long de la vie dans l'economie Sociale 1 Préambule et principes de l accord 2 - Champ d application 3 Disposition d application immédiate 4 - Axes de progrès

Plus en détail

Schéma Directeur Territorial d Aménagement Numérique des Côtes d Armor (SDTAN) Synthèse

Schéma Directeur Territorial d Aménagement Numérique des Côtes d Armor (SDTAN) Synthèse Direction Économie Emploi Territoire Schéma Directeur Territorial d Aménagement Numérique des Côtes d Armor (SDTAN) Édito Un projet ambitieux et partagé L aménagement numérique de notre territoire est

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Charte de Partenariat Cigale

Charte de Partenariat Cigale Charte de Partenariat Cigale Entre : L association Pôle Numérique Le Rhovalparc Alixan 1, avenue de la Gare Allée B B.P. 15155 26958 VALENCE CEDEX 9 (Ci-après appelée «PÔLE NUMÉRIQUE») Et : (Ci-après appelé

Plus en détail

Intervention 3 FTTH Vitry-le-François et alentours

Intervention 3 FTTH Vitry-le-François et alentours FTTH Vitry-le-François et alentours Description du périmètre de la zone: 6 communes concernées : > Vitry-le-François (environ 8 000 prises) > Marolles, Frignicourt, Blacy, Couvrot, Loisy-sur-Marne Environ

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

EXPERIMENTATION TRES HAUT DEBIT ZONES D ACTIVITES ZONES INDUSTRIELLES

EXPERIMENTATION TRES HAUT DEBIT ZONES D ACTIVITES ZONES INDUSTRIELLES EXPERIMENTATION TRES HAUT DEBIT ZONES D ACTIVITES ZONES INDUSTRIELLES 1 L EXPERIMENTATION A partir du 1 er mars 2012, l Agglo expérimente un nouveau modèle économique pour raccorder les entreprises des

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

France Numérique 2020. Contribution de Dauphin Télécom

France Numérique 2020. Contribution de Dauphin Télécom -1 / 5 - France Numérique 2020 Contribution de Dauphin Télécom Le plan 2012 avait déjà constaté une fracture numérique en Outre-mer - 5 à 20 % des foyers d Outre-mer bénéficient du haut débit, à des tarifs

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

ANNEXE LIGNES DIRECTRICES SUR L'APPLICATION DU PRINCIPE DE PROPORTIONNALITÉ À LA RENONCIATION AU RECOUVREMENT DE CRÉANCES. à la

ANNEXE LIGNES DIRECTRICES SUR L'APPLICATION DU PRINCIPE DE PROPORTIONNALITÉ À LA RENONCIATION AU RECOUVREMENT DE CRÉANCES. à la COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 5.3.2015 C(2015) 1423 final ANNEX 18 ANNEXE LIGNES DIRECTRICES SUR L'APPLICATION DU PRINCIPE DE PROPORTIONNALITÉ À LA RENONCIATION AU RECOUVREMENT DE CRÉANCES à la DÉCISION

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services»

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» PROGRAMME LEADER 2007-2013 2013 LEADER 2007-2013 : une terre d accueil, des montagnes de services 1 Présentation

Plus en détail

SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS

SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS DATE ET LIEU : Jeudi 21 février 2013 SALLE GEORGES ALTER Accueil de l Association du Pôle d Activités

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2015 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 07/10/ à 08:46:40 PROGRAMME 862 : PRÊTS POUR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Mission Audit Interne et Inspection CAHIER DES CHARGES FORMATION. Auditeurs internes : formation 2011

Mission Audit Interne et Inspection CAHIER DES CHARGES FORMATION. Auditeurs internes : formation 2011 Mission Audit Interne et Inspection Equipe AGC CAHIER DES CHARGES FORMATION Auditeurs internes : formation 2011 1. Présentation de l Inra L Inra (Institut national de la recherche agronomique), premier

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Le déploiement du Très Haut Débit

Le déploiement du Très Haut Débit Le Haut Débit Débits : 512Kbit/s à 20 Mbits/s pour la voie montante Assuré sur le réseau cuivre, coaxial, réseau câblé, mobile 3G et UMTS, satellite et wifi La Technologie ADSl a été utilisée sur le réseau

Plus en détail

Déploiement de la fibre optique sur le territoire de Lamballe Communauté

Déploiement de la fibre optique sur le territoire de Lamballe Communauté Déploiement de la fibre optique sur le territoire de Lamballe Communauté Dossier de presse Contact presse Lamballe Communauté : Service Communication 02 96 50 13 50 communication@lamballe-communaute.fr

Plus en détail

HAUTE-MARNE NUMERIQUE PROGRAMME 2010-2015. Dossier de présentation générale

HAUTE-MARNE NUMERIQUE PROGRAMME 2010-2015. Dossier de présentation générale HAUTE-MARNE NUMERIQUE PROGRAMME 2010-2015 Dossier de présentation générale Octobre 2009 SOMMAIRE Pages Introduction 5 1) L état des lieux et les objectifs du conseil général 7 1.1) Les services disponibles

Plus en détail