République Tunisienne Premier Ministère L'informatisation du travail Gouvernemental: le cas Tunisien

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "République Tunisienne Premier Ministère L'informatisation du travail Gouvernemental: le cas Tunisien"

Transcription

1 République Tunisienne Premier Ministère L'informatisation du travail Gouvernemental: le cas Tunisien Présent senté par Hassen SOUKNI Chargé de mission au Premier Ministère et chef de la cellule programmation et suivi de l action gouvernementale (web)

2 L objet de cette communication est de: -définir le cadre constitutionnel et les principes fondamentaux du travail gouvernemental en Tunisie, -Et de présenter l'application informatique AMEN de programmation et de suivi du travail gouvernemental.

3 I ORGANISATION POLITIQUE ET ADMINISTRATIVE EN TUNISIE Le Pouvoir Exécutif: La Constitution dispose que "le pouvoir exécutif est exercé par le Président de la République, assisté d'un gouvernement dirigé par un Premier ministre".

4 Le Président de la République oriente la politique générale de l'etat, et en définit les options fondamentales nomme le Premier ministre et, sur proposition de celui-ci, ci, les autres membres du gouvernement. préside le Conseil des ministres.

5 LE GOUVERNEMENT : Le Président de la République nomme le Premier Ministre, et sur proposition de ce dernier, les ministres et les secrétaires d état, Le Gouvernement veille à la mise en œuvre de la politique générale de l Etat, conformément aux orientations et aux options définies par le Président de la République Le Gouvernement est responsable de sa gestion devant le Président de la République.

6 Le Premier Ministre, chef du gouvernement, dirige et coordonne l action du gouvernement. Il veille à la mise en œuvre de la politique générale de l Etat conformément aux orientations et aux options définies par le chef de l Etat. Dans le cadre de ses fonctions il est chargé notamment : -de la gestion des services de l administration générale. - de statuer sur les questions intéressant plusieurs ministères -du suivi de toutes les affaires administratives -du visa et du contrôle des actes à caractère réglementaire ou individuel pris par les ministres et secrétaires d état.

7 Le Secrétaire Général du Gouvernement (SGG): Le SGG avec rang de ministre, est membre du gouvernement chargé des relations avec l ensemble des ministères. Il est considéré comme l acteur principal et la plaque tournante de tout le système administratif et gouvernemental. Son rôle consiste à coordonner l action gouvernementale avec le souci de la conduire à sa pleine efficacité.

8 L accent sera mis dans cette présentation sur: -l intervention du SGG dans le processus décisionnel et ce à travers les réunions r oùo les décisions d officielles sont prises, et -- l effort d informatisation d qui a été consenti jusque-là,, sachant, par ailleurs, que la plupart des autres missions du SGG font également l objet l de programmes d informatisation: contrôle des dépenses d publics, contrôle des marchés s publics, gestion des missions des membres du gouvernement,

9 Le travail gouvernemental repose principalement sur trois types de réunionsr : - Le conseil des ministres (C.M), - Les conseils ministériels restreints ( C.M.R ) -Les conseils interministériels riels ( C.I.M ) -Mais une multitude d autres d catégories de réunions r officielles existent aussi. Il incombe au SGG de fixer l ordre l de priorité,, les dates, le contenu du dossier, la liste des invités concernés, d éd élaborer le PV, ainsi que d assurer d le suivi des décisions, d assisté en cela par la Cellule de Programmation et de Suivi du Travail Gouvernemental

10 Moyens de communication Le SGG transmet les informations par le biais du réseau AMEN, un réseau interdépartemental dont le serveur central est hébergé au Centre National de l informatique, à Tunis. Les documents sont pour l instant échangés par le biais de l outil outlook,, en attendant le réseau national intégré de l administration (RNIA) dont l installation est imminente. Objectif: zéro z papiers, dans un souci de céléritc rité,, précision, efficacité, flexibilité et économie

11 A titre d illustration, on recense la tenue en 2007 des réunions suivantes :

12 Le Conseil des Ministres : Présidé par le Président de la République, il a lieu habituellement le premier mercredi de chaque mois. Son ordre du jour est fixé par le Président de la République sur proposition du Premier Ministre, mais élaboré par le SGG Les membres du gouvernement sont informés par le biais de l application AMEN à laquelle ils sont tous connectés.

13 -Les projets de lois ainsi que les communications doivent être communiqués au SGG via l outil outlook, afin que tout le dossier du CM puisse être distribué à son tour de la même manière à tous les membres du gouvernement. - Suite à la tenue du Conseil, un communiqué de presse est publié par le porte-parole parole de la Présidence, mais parallèlement le procès-verbal destiné à l administration et qui fera l objet d un suivi minutieux et rigoureux, est élaboré et signé par le SGG-

14 Les Conseils ministériels restreints : Ils sont présidés par le Président de la République, se tiennent en général deux fois par semaine. Un CMR peut se tenir: Sur décision du Président Sur instructions du PM sur proposition du SGG

15 En prévision de la réunion, le SGG procède: à la préparation de l ordre du jour, à l information des ministres concernés à travers AMEN à la transmission des convocations et des dossiers via l outil outlook. Après la réunion, il veille: à l établissement du projet de PV et sa diffusion via le même outil outlook.. sous forme Word pour permettre aux concernés de proposer leurs modifications, à la diffusion du PV définitif sous format PDF pour empêcher toute modification, au suivi des décisions arrêtées lors de ces conseils.

16 Les comités interministériels : Présidés par le Premier Ministre, les CIM se tiennent: à la demande du ministre intéressé si le dossier requiert l accord de plus qu un ministre,

17 Les comités interministériels : À l initiative du SGG, si le dossier est en rapport avec la mise au point définitive d un projet de loi ou d un décret, par exemple, ou pour relancer le suivi d une décision déjà prise ou accélérer l exécution d une autre. Par ailleurs, tout CMR est précédé par un CIM afin d éviter toute polémique devant le Président de la République, cette instance étant une instance de décision.

18 L information des ministres concernés se fait encore une fois à travers l application AMEN La diffusion des dossiers se fait via l outil outlook

19 D autres types de réunions - Il s agit en général de conseils ou commissions dont la création, composition et attributions font l objet d un décret, par exemple: - Les Conseils supérieurs consultatifs - La commission d assainissement et de restructuration des entreprises à participation publique. - La commission supérieure des investissements - La commission interministérielle de e-e government. - etc.

20 L étude des dossiers et le suivi des décisions : A / l étude des dossiers : Les structures relevant du premier ministère et rattachées au secrétaire général du gouvernement, dont on cite notamment : les services du conseiller juridique et de la législation Le contrôle général des services publics La commission supérieure des marchés La direction générale des études économiques, financières et sociales etc sont appelées à étudier les dossiers devant faire l objet d un CIM ou d un CMR, ou autre, sous tous les aspects et proposer une note de synthèse largement commentée afin d orienter la décision à prendre dans le cadre de ces réunions. Ces notes sont transmises au SGG via outlook sous forme Word.

21 B / le suivi du travail gouvernemental : Le suivi des décisions officielles est une tâche fondamentale du SGG. En effet, le suivi: assure la continuité de l action gouvernementale, indépendamment des personnes renforce le sens de la responsabilité et de la redevabilité du gouvernement vis-à-vis du citoyen Garantit la crédibilité du gouvernement auprès de l opinion publique.

22 L'application "Programmation" et Suivi des Décisions Gouvernementales Dans cet esprit donc, l'application "AMEN" a été mise en place en 1990, afin de gérer une base de données relatives aux réunions programmées, ainsi qu aux réunions effectuées et décisions en découlant.

23 L'application AMEN "Programmation" et Suivi des Décisions Gouvernementales Elle gère une base de données des synthèses des procès-verbaux des réunions ministérielles (CM, CMR, CIM et autres) ainsi que des renseignements relatifs au suivi de la réalisation des décisions prises lors de ces réunions.

24 L'application "Programmation" et Suivi des Décisions Gouvernementales Actuellement, AMEN contient les données relatives à toutes les réunions tenues depuis Novembre 1987 à ce jour, les décisions prises au cours de ces réunions, ainsi que le suivi assuré à ces décisions. Statistiquement, cela veut dire plus que 10 milles réunions et plus que 43 mille décisions.

25 Il en résulte une base exhaustive sur les différents sujets examinés, des décisions arrêtées et de leur degré de concrétisation, stockés de façon intelligente et mise à la disposition des différents intervenants pour: faciliter la recherche des décisions prises, c est la dimension rétrospective mieux orienter la décision dans l avenir, pour éviter les redondances et en renseignant par exemple sur les décisions non prises vu l exhaustivité de AMEN, et c est la dimension prospective.

26 D autres dimensions encore Une culture de suivi et de précision politico-administrative a été instaurée L application AMEN s est transformée en un véritable observatoire du travail gouvernemental. Des rapports de synthèse étant régulièrement établis à l attention des décideurs, sur l action gouvernementale.

27 Les fonctionnalités de AMEN Pour résumer, le système «AMEN» offre les principales fonctionnalités suivantes : Prise en charge et suivi des réunions programmées Prise en charge et suivi des réunions effectuées Suivi des décisions gouvernementales Suivi des visites des membres du gouvernement à l intérieur du Pays

28 Les fonctionnalités de AMEN Suivi des misions des membres du gouvernement à l étranger Déclenchement de l'élaboration du PV Gestion des paramètres afin de donner plus de souplesse aux utilisateurs de AMEN Gestion des privilèges accordés aux utilisateurs du système. Suivi des étapes de réalisation des PV de réunions Gestion des bordereaux Les statistiques et les tableaux de bord.

29 La demonstration

L ORGANISATION DU TRAVAIL GOUVERNEMENTAL

L ORGANISATION DU TRAVAIL GOUVERNEMENTAL PRIMATURE REPUBLIQUE DU MALI ----------------- Un Peuple-Un But-Une Foi COMMISSARIAT AU DEVELOPPEMENT ----------------- INSTITUTIONNEL ----------------- L ORGANISATION DU TRAVAIL GOUVERNEMENTAL INTRODUCTION

Plus en détail

LA DIRECTION GENERALE DE L ECONOMIE

LA DIRECTION GENERALE DE L ECONOMIE LA DIRECTION GENERALE DE L ECONOMIE ATTRIBUTIONS ARTICLE 86 : La Direction Générale de l Economie, placée sous l autorité d un Directeur Général assisté d un Directeur Général Adjoint, de Conseillers Techniques

Plus en détail

DE LA REPUBLIQUE

DE LA REPUBLIQUE 1 MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES REPUBLIQUE TOGOLAISE RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS Travail - Liberté - Patrie DE LA REPUBLIQUE ----------- ------------- DECRET N /PR fixant les attributions du ministre

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET ACTIVITES DU SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT AU COURS DE L ANNEE 2002

FONCTIONNEMENT ET ACTIVITES DU SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT AU COURS DE L ANNEE 2002 FONCTIONNEMENT ET ACTIVITES DU SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT AU COURS DE L ANNEE 2002 Le Secrétaire Général du Gouvernement veille, dans le cadre de la coordination juridique des activités du Gouvernement,

Plus en détail

COMITE MAGHREBIN DE L ELECTRICITE " COMELEC " STATUTS

COMITE MAGHREBIN DE L ELECTRICITE  COMELEC  STATUTS COMITE MAGHREBIN DE L ELECTRICITE " COMELEC " STATUTS Considérant la décision initiale de l Office National de l Electricité (ONE), la Société Nationale de l Electricité et du Gaz (SONELGAZ), la Société

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL

JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL 1 sur 7 12.11.2010 15:48 JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL Décret n 2009-1448 du 30 décembre 2009 Décret n 2009-1448 du 30 décembre 2009 portant organisation du Ministère de la Fonction publique, du Travail,

Plus en détail

CREATION D UNE DELEGATION NATIONALE A LA LUTTE CONTRE LES FRAUDES

CREATION D UNE DELEGATION NATIONALE A LA LUTTE CONTRE LES FRAUDES N 62 - SOCIAL n 25 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 mai 2008 ISSN 1769-4000 CREATION D UNE DELEGATION NATIONALE A LA LUTTE CONTRE LES FRAUDES L essentiel Un décret du 18 avril 2008 crée

Plus en détail

Vu la loi n du 9 octobre 2007 portant création d'une délégation parlementaire au renseignement ;

Vu la loi n du 9 octobre 2007 portant création d'une délégation parlementaire au renseignement ; Décret n 2009-1657 du 24 décembre 2009 relatif au conseil de défense et de sécurité nationale et au secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale NOR: PRMX0928467D Le Président de la République,

Plus en détail

Le rôle du préfet de région

Le rôle du préfet de région Le rôle du préfet de région Le mot préfet vient du latin præfectus («celui qui est établi à la tête de») et la fonction est apparue dans la Rome antique. En France, la fonction de préfet a été instituée

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ADMINISTRATION

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ADMINISTRATION MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS _ ADMINISTRATION Administration centrale Arrêté du 4 juillet 2015 portant règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS ADMINISTRATION

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS ADMINISTRATION ADMINISTRATION Administration centrale MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES _ MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS _ Arrêté du 13 novembre 2015 portant règlement

Plus en détail

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET ET DES FINANCES ATTRIBUTIONS

LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET ET DES FINANCES ATTRIBUTIONS LA DIRECTION GENERALE DU BUDGET ET DES FINANCES ATTRIBUTIONS ARTICLE 71 : La Direction Générale du Budget et des Finances est chargée des deux fonctions principales suivantes : La fonction budget de l

Plus en détail

LE PREMIER MINISTRE. Sur rapport du Ministre d'etat à l'education Nationale, à l'enseignement Supérieur et à la Recherche Scientifique,

LE PREMIER MINISTRE. Sur rapport du Ministre d'etat à l'education Nationale, à l'enseignement Supérieur et à la Recherche Scientifique, REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité- Justice PREMIER MINISTERE VISAS : - B.O.M - DGLTEJO -DGB - CF Décret n 154-2011/PM, modifiant certaines dispositions du décret n 001-2011 du 2 janvier

Plus en détail

COMITÉ SUPÉRIEUR DES DROITS DE L HOMME ET DES LIBERTÉS FONDAMENTALES. (République Tunisienne)

COMITÉ SUPÉRIEUR DES DROITS DE L HOMME ET DES LIBERTÉS FONDAMENTALES. (République Tunisienne) COMITÉ SUPÉRIEUR DES DROITS DE L HOMME ET DES LIBERTÉS FONDAMENTALES (République Tunisienne) ATTRIBUTIONS Le C.S.D.H.L.F. est un organe consultatif auprès du Président de la République. Son rôle, tel qu'il

Plus en détail

DECRET N /PRES/MJPDH/SEPDH PORTANT CREATION, ATTRIBUTIONS, COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS

DECRET N /PRES/MJPDH/SEPDH PORTANT CREATION, ATTRIBUTIONS, COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS DECRET N 2001- /PRES/MJPDH/SEPDH PORTANT CREATION, ATTRIBUTIONS, COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DES DROITS HUMAINS (Burkina Faso) LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES

Plus en détail

Projet de décret instituant un conseil de l éducation nationale à Mayotte NOTE DE PRESENTATION

Projet de décret instituant un conseil de l éducation nationale à Mayotte NOTE DE PRESENTATION Projet de décret instituant un conseil de l éducation nationale à Mayotte NOTE DE PRESENTATION L'article 7 de l'ordonnance n 2007-1801 du 21 décembre 2007, relative à l'adaptation à Mayotte de diverses

Plus en détail

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE GUINEE Travail Justice Solidarité DECRET D/2015/007/PRG/SGG du 14 JAN 2015/PORTANT MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE TRAITEMENT ACCELERE ET DE SUIVI DES DOSSIERS DES

Plus en détail

Décret n _ du 21 aout 2006 fixant les attributions du Ministre de la Justice et l organisation de l administration centrale de son Département

Décret n _ du 21 aout 2006 fixant les attributions du Ministre de la Justice et l organisation de l administration centrale de son Département REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice PREMIER MINISTERE Décret n _091-2006 du 21 aout 2006 fixant les attributions du Ministre de la Justice et l organisation de l administration

Plus en détail

I. Organisation des réunions syndicales

I. Organisation des réunions syndicales Créteil, le 2 mars 2016 La rectrice de l académie de Créteil à Mesdames et Messieurs les chefs d établissements du second degré Rectorat Direction des Ressources et des Relations Humaines 4 rue Georges

Plus en détail

Méthodologie d élaboration du manuel des procédures

Méthodologie d élaboration du manuel des procédures Méthodologie d élaboration du manuel des procédures Les manuels des procédures sont censés répondre à des besoins divers : ils peuvent contenir des dispositions réglementaires, servir de guide d apprentissage,

Plus en détail

LE CONTROLE BUDGETAIRE

LE CONTROLE BUDGETAIRE LE CONTROLE BUDGETAIRE Le contrôle budgétaire peut être perçu sous quatre angles différents. Il est, en effet possible de l étudier suivant une double approche complémentariste : Contrôle préventif et

Plus en détail

REPUBLIQUE DU NIGER Loi n du 30 mars 2004

REPUBLIQUE DU NIGER Loi n du 30 mars 2004 REPUBLIQUE DU NIGER Loi n 2004-011 du 30 mars 2004 Portant sur l'organisation de l'activité statistique et créant l'institut National de la Statistique Vu la Constitution de la République du Niger du 9

Plus en détail

Les principaux apports du présent projet de décret sont:

Les principaux apports du présent projet de décret sont: REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur- Fraternité- Justice Ministère de la Fonction Publique Rapport de présentation du projet de décret fixant l organisation, le fonctionnement et les procédures

Plus en détail

décret sur l organisation et le fonctionnement des Greta

décret sur l organisation et le fonctionnement des Greta décret sur l organisation et le fonctionnement des Greta MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE Décret no 2013-852 du 24 septembre 2013 relatif aux groupements d établissements (Greta) constitués en application

Plus en détail

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L ETAT, CHEF DU GOUVERNEMENT,

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L ETAT, CHEF DU GOUVERNEMENT, REPUBLIQUE DU BENIN ------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- DECRET N 2015 -. DU. MARS 2015 Portant composition, attributions, organisation et fonctionnement de la Commission

Plus en détail

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Sur rapport conjoint du Ministre de l Economie et des Finances et du Ministre des Infrastructures Economiques.

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Sur rapport conjoint du Ministre de l Economie et des Finances et du Ministre des Infrastructures Economiques. DECRET N 98-625 DU 11 NOVEMBRE 1998 Portant création du fonds national des Télécommunications et fixant les modalités De fonctionnement LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Sur rapport conjoint du Ministre de

Plus en détail

Statuts de l Institut de l énergie et de l environnement de la Francophonie (IEPF)

Statuts de l Institut de l énergie et de l environnement de la Francophonie (IEPF) Statuts de l Institut de l énergie et de l environnement de la Francophonie (IEPF) modifiés par la Conférence ministérielle de la Francophonie 26 e session, Montreux (Suisse), le 21 octobre 2010 modifiés

Plus en détail

Introduction au droit français Droit Public

Introduction au droit français Droit Public Introduction au droit français Droit Public Séance n 3: Le pouvoir exécutif Le Gouvernement Clara Coursier, L.L.M. Le Gouvernement Sous la conduite du Premier ministre, «le Gouvernement détermine et conduit

Plus en détail

Visat : L Décret n relatif à l organisation des secours d urgence. LE PREMIER MINISTRE

Visat : L Décret n relatif à l organisation des secours d urgence. LE PREMIER MINISTRE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE PREMIER MINISTERE Honneur Fraternité Justice Visat : L Décret n 17-2002 relatif à l organisation des secours d urgence. LE PREMIER MINISTRE SUR RAPPORT CONJOINT DU MINISTRE

Plus en détail

SOLVAY SA REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU COMITE EXECUTIF. Les quatre principes suivants guident le mode de fonctionnement du Comité exécutif:

SOLVAY SA REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU COMITE EXECUTIF. Les quatre principes suivants guident le mode de fonctionnement du Comité exécutif: SOLVAY SA REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU COMITE EXECUTIF PRÉAMBULE Les quatre principes suivants guident le mode de fonctionnement du Comité exécutif: Prise de décision collégiale résultant d un débat

Plus en détail

VU le décret n /PRES du 6 juin 2002, portant nomination du Premier Ministre ;

VU le décret n /PRES du 6 juin 2002, portant nomination du Premier Ministre ; Décret n 2003-560/PRES/PM/MEDEV du 29 octobre 2003 portant création, attributions, organisation et fonctionnement du dispositif institutionnel de suivi du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté

Plus en détail

(JORT n 32 du 20 avril 1999) Vu le décret du 14 février 1904, réglementant l'importation et l'exportation des animaux et produits des animaux,

(JORT n 32 du 20 avril 1999) Vu le décret du 14 février 1904, réglementant l'importation et l'exportation des animaux et produits des animaux, Décret n 99-769 du 5 avril 1999, portant création de l'agence nationale de contrôle sanitaire et environnemental des produits et fixant sa mission, son organisation administrative et financière, ainsi

Plus en détail

PROJET DE DECRET RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. relatif à la direction de la prévision et de l analyse économique LE PREMIER MINISTRE,

PROJET DE DECRET RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. relatif à la direction de la prévision et de l analyse économique LE PREMIER MINISTRE, MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE ----------- NOR ECO RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ~~~~~~~~~~~~~~ PROJET DE DECRET relatif à la direction de la prévision et de l analyse économique LE PREMIER

Plus en détail

Décret n du 28 mai 1982 relatif à l exercice du droit syndical dans la Fonction Publique

Décret n du 28 mai 1982 relatif à l exercice du droit syndical dans la Fonction Publique Décret n 82-447 du 28 mai 1982 relatif à l exercice du droit syndical dans la Fonction Publique TITRE I er DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er Les conditions d exercice du droit syndical par les agents

Plus en détail

RAPPORT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L ENFANT EN TUNISIE

RAPPORT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L ENFANT EN TUNISIE Tunis, le 19 novembre 2007 RAPPORT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L ENFANT EN TUNISIE A l occasion de la présentation du rapport de la Tunisie sur les droits de l Homme, l Association Tunisienne des Droits

Plus en détail

MODELE DE DECRET. instituant le. Comité Interministériel de coordination de la lutte contre la Drogue

MODELE DE DECRET. instituant le. Comité Interministériel de coordination de la lutte contre la Drogue MODELE DE DECRET instituant le Comité Interministériel de coordination de la lutte contre la Drogue LEGAL ADVISORY PROGRAMME Mars 1997 DECRET No INSTITUANT LE COMITE INTERMINISTERIEL DE COORDINATION DE

Plus en détail

Le règlement intérieur s appuie sur les statuts de l association et en définit les conduites ou modalités d organisations.

Le règlement intérieur s appuie sur les statuts de l association et en définit les conduites ou modalités d organisations. Règlement intérieur de l Association Française des Infirmiers de Santé Publique Le règlement intérieur s appuie sur les statuts de l association et en définit les conduites ou modalités d organisations.

Plus en détail

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ASSEMBLEE NATIONALE.

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ASSEMBLEE NATIONALE. ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L ASSEMBLEE NATIONALE. Organisation et Fonctionnement Conformément aux dispositions de l article 79 de la Constitution du 11 décembre 1990, le parlement est constitué

Plus en détail

EPEP : direction d école

EPEP : direction d école EPEP : direction d école Vous trouverez ci-dessous la première version du décret relatif à l expérimentation des EPEP. Il est soumis à discussion dans le cadre de rencontres bilatérales et de groupes de

Plus en détail

Règlement intérieur du Comité Hygiène Sécurité et des Conditions de travail de l Université Rennes 2. Textes de référence :

Règlement intérieur du Comité Hygiène Sécurité et des Conditions de travail de l Université Rennes 2. Textes de référence : Règlement intérieur du Comité Hygiène Sécurité et des Conditions de travail de l Université Rennes 2 Textes de référence : Décret 82-453 du 28 Mai 1982 relatif à l'hygiène et à la sécurité du travail ainsi

Plus en détail

Vu le décret n du 10 novembre 1990, fixant le régime de rémunération des chefs d entreprises à majorité publique;

Vu le décret n du 10 novembre 1990, fixant le régime de rémunération des chefs d entreprises à majorité publique; Décret n 92-2110 du 30 novembre 1992, fixant l organisation administrative et financière ainsi que les modalités de fonctionnement de l agence des ports et des installations de pêches. Le Président de

Plus en détail

décrets et arrêtés MINISTERE DE LA JUSTICE MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE N 45 Journal Officiel de la République Tunisienne 3 juin 2016 Page 1771

décrets et arrêtés MINISTERE DE LA JUSTICE MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE N 45 Journal Officiel de la République Tunisienne 3 juin 2016 Page 1771 décrets et arrêtés MINISTERE DE LA JUSTICE Par décret gouvernemental n 2016-622 du 25 mai 2016. Monsieur Mohamed Najem Gharsalli, magistrat de troisième grade, est détaché auprès du ministère des affaires

Plus en détail

[LES DIFFERENTS POUVOIRS] 08 décembre 2013 LE GOUVERNEMENT LECON 7

[LES DIFFERENTS POUVOIRS] 08 décembre 2013 LE GOUVERNEMENT LECON 7 LECON 7 LE GOUVERNEMENT - Définir : gouvernement, ministre avec portefeuille, ministre sans portefeuille, ministre d Etat, ministre délégué, ministre chargé de mission, secrétaire d Etat, conseil des ministres,

Plus en détail

l'administration centrale

l'administration centrale l'administration centrale DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Frédéric MITTERRAND Ministre de la Culture et de la Communication CABINET DU MINISTRE Bureau du cabinet Département de l'information

Plus en détail

Publics concernés : parties prenantes des filières à responsabilité élargie des producteurs

Publics concernés : parties prenantes des filières à responsabilité élargie des producteurs RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Écologie, du Développement durable, et de l Énergie Décret n du relatif à la commission des filières de responsabilité élargie des producteurs NOR : Publics concernés

Plus en détail

Statuts du Centre de Formation des Apprentis de l Université Bordeaux Montaigne

Statuts du Centre de Formation des Apprentis de l Université Bordeaux Montaigne Centre de Formation des Apprentis Statuts du Centre de Formation des Apprentis de l Université Bordeaux Montaigne Vu le Code de l éducation, notamment les articles L123-3, L123-4, L711-7, L712-7, R719-51

Plus en détail

Commission des partenaires du marché du travail. Document d encadrement des Comités consultatifs

Commission des partenaires du marché du travail. Document d encadrement des Comités consultatifs Commission des partenaires du marché du travail Document d encadrement des Comités consultatifs Commission des partenaires du marché du travail Document d encadrement des Comités consultatifs Rédaction

Plus en détail

Les commissions locales d information : Rôle et fonctionnement. Dossier à l attention des nouveaux membres de la CLIGEET et de la CLI FBFC.

Les commissions locales d information : Rôle et fonctionnement. Dossier à l attention des nouveaux membres de la CLIGEET et de la CLI FBFC. Les commissions locales d information : Rôle et fonctionnement. Dossier à l attention des nouveaux membres de la CLIGEET et de la CLI FBFC. - Mai 2014 En France, une Commission locale d information (CLI)

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Institut national des sciences appliquées de Rouen

REGLEMENT INTERIEUR du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Institut national des sciences appliquées de Rouen REGLEMENT INTERIEUR du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Institut national des sciences appliquées de Rouen D après le règlement intérieur type du ministère de l enseignement

Plus en détail

LOI ORGANIQUE N /AN

LOI ORGANIQUE N /AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI ORGANIQUE N 017-2013/AN PORTANT ATTRIBUTIONS, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE DE DJIBOUTI Décret n 2007-0229/PR/MS portant création d'un Comité Intersectoriel pour la Protection de la Santé contre le Tabagisme. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF

Plus en détail

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre chargé de la fonction publique, Vu la

Plus en détail

ASSOCIATION DES BÉNÉVOLES DE L ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE QUÉBEC RÈGLEMENT GÉNÉRAL

ASSOCIATION DES BÉNÉVOLES DE L ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE QUÉBEC RÈGLEMENT GÉNÉRAL ASSOCIATION DES BÉNÉVOLES DE L ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE QUÉBEC RÈGLEMENT GÉNÉRAL Adopté par l Assemblée générale du 9 juin 2015 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE SECTION 1 Définitions. 2 SECTION 11 Dénomination

Plus en détail

INSTRUCTION

INSTRUCTION SERVICE HYDROGRAPHIQUE ET OCEANOGRAPHIQUE DE LA MARINE SECRETARIAT GENERAL Dossier suivi par : CRC1 Alain Laisné-Woll Tél : 02 98 22 06 55 PNIA : 72-20 655 Fax : 02 98 22 12 08 Mél : alain.laisne-woll@shom.fr

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 004 L agrément des associiatiions sportiives AVANT PROPOS «Les associations sportives ne peuvent bénéficier de l aide de l Etat qu

Plus en détail

- fév20\1. portant organisaf e la Direction de la Comptabilité Para publique et fixant ses attributions /'

- fév20\1. portant organisaf e la Direction de la Comptabilité Para publique et fixant ses attributions /' MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES --------------- VISA ~i IŒPUBD~E f COTE D'IVOIRE 0 9 FEVJn28m2- ~~J~~ _l~~~_~_travail IRECTEUROuCONTROLEFINANéIEF. D~ldjé Désjl'~ Kouallé } ~ portant organisaf e

Plus en détail

Le Secrétaire Général du Gouvernement

Le Secrétaire Général du Gouvernement REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DU GOUVERNEMENT Décision du 4 Joumada El Oula 1422 correspondant au 25 Juillet 2001, définissant les structures

Plus en détail

Recueil des politiques de gestion

Recueil des politiques de gestion 1 2006-05-01 Pour information : Ministère des Services gouvernementaux C.T. 203560 du 11 avril 2006 DIRECTIVE SUR LA SÉCURITÉ DE L'INFORMATION GOUVERNEMENTALE (Loi sur l administration publique, L.R.Q.,

Plus en détail

décrets et arrêtés MINISTERE DE LA SANTE N 9 Journal Officiel de la République Tunisienne 29 janvier 2016 Page 331

décrets et arrêtés MINISTERE DE LA SANTE N 9 Journal Officiel de la République Tunisienne 29 janvier 2016 Page 331 décrets et arrêtés MINISTERE DE LA SANTE Par décret gouvernemental n 2016-155 du 25 janvier 2016. Le docteur Sami Souihli, médecin major de la santé publique à l'hôpital régional de Menzel Bourguiba, est

Plus en détail

Affaires indiennes et du Nord Canada Charte de la vérification interne

Affaires indiennes et du Nord Canada Charte de la vérification interne 1. Objet et application 1.1 Le présent document a pour objet d établir le mandat de la fonction de vérification interne à Affaires indiennes et du Nord Canada (AINC), d attribuer les responsabilités et

Plus en détail

DECRET N /PRES/PM/SGG-CM du 23 mai 2013 portant organisation-type des départements ministériels. JO N 38 DU 19 SEPTEMBRE 2013

DECRET N /PRES/PM/SGG-CM du 23 mai 2013 portant organisation-type des départements ministériels. JO N 38 DU 19 SEPTEMBRE 2013 DECRET N 2013-404/PRES/PM/SGG-CM du 23 mai 2013 portant organisation-type des départements ministériels. JO N 38 DU 19 SEPTEMBRE 2013 LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, VU la Constitution

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE. Direction générale des entreprises APPEL A PROJETS. «France Expérimentation»

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE. Direction générale des entreprises APPEL A PROJETS. «France Expérimentation» MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE Direction générale des entreprises APPEL A PROJETS «France Expérimentation» Date d ouverture de l appel à projets : 29 juin 2016 Date limite de dépôt

Plus en détail

LOI n portant statut de l opposition

LOI n portant statut de l opposition REPUBLIQUE DU BENIN ------------ PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------ LOI n 2001-36 portant statut de l opposition L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 23 novembre 2001, puis

Plus en détail

Nouvelle approche gouvernementale et défis associés à la mesure de la performance au Québec

Nouvelle approche gouvernementale et défis associés à la mesure de la performance au Québec Mini-colloque de l Institut d administration publique de Québec: Portrait des approches et des défis associés à la mesure de la performance dans les diverses administrations publiques Le 5 mai 2016 Nouvelle

Plus en détail

DECRET N 100 l/fi:) DU A { JUILLET 2008 PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA CELLULE DE GESTION DES MARCHES PUBLICS.

DECRET N 100 l/fi:) DU A { JUILLET 2008 PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA CELLULE DE GESTION DES MARCHES PUBLICS. REPUBLIQUE DU BURUNDI CABINET DU PRESIDENT DECRET N 100 l/fi:) DU A { JUILLET 2008 PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA CELLULE DE GESTION DES MARCHES PUBLICS. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

STATUTS DE l OFFICE MUNICIPAL DES SPORTS DE LA VILLE DE BOUCHEMAINE

STATUTS DE l OFFICE MUNICIPAL DES SPORTS DE LA VILLE DE BOUCHEMAINE STATUTS DE l OFFICE MUNICIPAL DES SPORTS DE LA VILLE DE BOUCHEMAINE ADOPTES par l Assemblée Générale Extraordinaire 15 décembre 2011 TITRE I Dénomination, siège, objet, durée ARTICLE 1 : Il est créé à

Plus en détail

Le protocole d expérimentation pour le système de gestion budgétaire par objectifs

Le protocole d expérimentation pour le système de gestion budgétaire par objectifs Le protocole d expérimentation pour le système de gestion budgétaire par objectifs Préambule La loi organique du budget telle que modifiée en 2004, a institué le projet de gestion budgétaire par objectifs

Plus en détail

LA REALITE DE L INDEPENDANCE DES JUGES DE LA. Roger Errera Conseiller d Etat honoraire Ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature

LA REALITE DE L INDEPENDANCE DES JUGES DE LA. Roger Errera Conseiller d Etat honoraire Ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature LA REALITE DE L INDEPENDANCE DES JUGES DE LA JURIDICTION ADMINISTRATIVE Roger Errera Conseiller d Etat honoraire Ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature Les questions relatives au statut

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ. Direction de l administration pénitentiaire

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ. Direction de l administration pénitentiaire SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ MINISTÈRE DE LA JUSTICE MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction de l administration pénitentiaire Direction de la protection judiciaire de la jeunesse Direction

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION PROPARCO A jour au 24/06/2011 REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Préambule Les modalités d'organisation et de fonctionnement du Conseil d administration sont définies dans le présent règlement

Plus en détail

Circulaire 6193 du 18/05/2017

Circulaire 6193 du 18/05/2017 Circulaire 6193 du 18/05/2017 Recrutement d un(e) chargé(e) de mission pour le Secrétariat du Conseil supérieur de l éducation aux médias - Secrétariat général du Ministère Réseaux et niveaux concernés

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX PREMIER MINISTRE Décret n o 2014-132 du 17 février 2014 portant suppression de commissions administratives à caractère consultatif NOR : PRMX1403387D Publics

Plus en détail

LA QUALITÉ DE LA RÉGLEMENTATION ET LA RÉFORME RÈGLEMENTAIRE EN TUNISIE ET DANS LA RÉGION MENA. Keireddine BEN SOLTANE OCDE, 4 novembre 2009

LA QUALITÉ DE LA RÉGLEMENTATION ET LA RÉFORME RÈGLEMENTAIRE EN TUNISIE ET DANS LA RÉGION MENA. Keireddine BEN SOLTANE OCDE, 4 novembre 2009 LA QUALITÉ DE LA RÉGLEMENTATION ET LA RÉFORME RÈGLEMENTAIRE EN TUNISIE ET DANS LA RÉGION MENA Keireddine BEN SOLTANE OCDE, 4 novembre 2009 1 La qualité de la réglementation fait l objet d une attention

Plus en détail

DECISION N 09/2006/CM/UEMOA PORTANT CREATION DU COMITE DES REGULATEURS NATIONAUX DE TELECOMMUNICATIONS DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

DECISION N 09/2006/CM/UEMOA PORTANT CREATION DU COMITE DES REGULATEURS NATIONAUX DE TELECOMMUNICATIONS DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- LE CONSEIL DES MINISTRES DECISION N 09/2006/CM/UEMOA PORTANT CREATION DU COMITE DES REGULATEURS NATIONAUX DE TELECOMMUNICATIONS DES ETATS

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère des affaires sociales et de la santé SECRETARIAT GENERAL DES MINISTERES CHARGES DES AFFAIRES SOCIALES Personne chargée du dossier : Valérie Denux Valerie.denux@sg.social.gouv.fr Le secrétaire

Plus en détail

Rôles des différentes instances d un organisme communautaire autonome

Rôles des différentes instances d un organisme communautaire autonome Rôles des différentes instances d un organisme communautaire autonome Assemblée générale : L'assemblée générale est l'instance qui prend les décisions d'orientation, c'est à dire sur les buts et objectifs

Plus en détail

//Conseil Supérieur de l Enseignement//

//Conseil Supérieur de l Enseignement// //Conseil Supérieur de l Enseignement// «Partant du principe que l'éducation est une affaire qui engage tous les Marocains, Nous sommes certains que l'exploration des voies et moyens pour une réforme constamment

Plus en détail

JORF n 130 du 6 juin Texte n 23

JORF n 130 du 6 juin Texte n 23 Le 12 mai 2011 JORF n 130 du 6 juin 2000 Texte n 23 ARRETE Arrêté du 31 mai 2000 désignant le coordonnateur pour l attribution des créneaux horaires sur les aéroports de Paris-Orly, Paris - Charles-de-Gaulle

Plus en détail

UNIVERSITÉ SAINT-JOSEPH DE BEYROUTH. Statuts du Conseil de la recherche

UNIVERSITÉ SAINT-JOSEPH DE BEYROUTH. Statuts du Conseil de la recherche UNIVERSITÉ SAINT-JOSEPH DE BEYROUTH Statuts du Conseil de la recherche Chapitre premier : Objectifs article 1 : (Dénomination) Il est créé, au sein de l Université Saint-Joseph, une instance pour la recherche,

Plus en détail

VADE-MECUM DU FONCTIONNEMENT DES INSTANCES D AVIS VISEES PAR LE DECRET DU 10 AVRIL 2003

VADE-MECUM DU FONCTIONNEMENT DES INSTANCES D AVIS VISEES PAR LE DECRET DU 10 AVRIL 2003 VADE-MECUM DU FONCTIONNEMENT DES INSTANCES D AVIS VISEES PAR LE DECRET DU 10 AVRIL 2003 I. INTRODUCTION Le présent document rappelle les principes à respecter au sein de chaque instance d avis, afin de

Plus en détail

Journal Officiel de la République Tunisienne 22 juillet 2008 N 59

Journal Officiel de la République Tunisienne 22 juillet 2008 N 59 MINISTERE DE L'INDUSTRIE, DE L'ENERGIE ET DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Arrêté du Premier ministre du 11 juillet 2008, portant accréditation de la société du pôle de compétitivité de Sousse en tant

Plus en détail

- Vu le Décret n du 11 Mars 1965, portant création de l Ecole Nationale Vétérinaire ;

- Vu le Décret n du 11 Mars 1965, portant création de l Ecole Nationale Vétérinaire ; MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALLGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE ARRETE RELATIF A LA REGLEMENTATION DES CONSEILS DE DISCIPLINE AU SEIN DES UNIVERSITES,

Plus en détail

NOTE AU CONSEIL DES MINISTRES

NOTE AU CONSEIL DES MINISTRES CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE DIRECTION GENERALE COORDINATION ET AFFAIRES JURIDIQUES NOTE AU CONSEIL DES MINISTRES OBJET : Mise en œuvre du gender mainstreaming au niveau fédéral 26-03-2015 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Comité des Fêtes d Oulins

Comité des Fêtes d Oulins Comité des Fêtes d Oulins Association loi 1901 - Statuts du Comité des fêtes d Oulins Article 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par

Plus en détail

Vu le Décret n /PRES/PM du 12 novembre 2000 portant composition du Gouvernement du Burkina Faso ;

Vu le Décret n /PRES/PM du 12 novembre 2000 portant composition du Gouvernement du Burkina Faso ; 1 sur 7 07.08.2012 18:01 Décret n 2001-510/PRES/PM/MS du 1er octobre 2001 (JON 41 2001) portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Conseil National de Lutte contre le SIDA et les

Plus en détail

Service Santé et Sécurité au Travail / CHSCT

Service Santé et Sécurité au Travail / CHSCT Fiche repère N 5 Service Santé et Sécurité au Travail / CHSCT PROTOCOLE DE VISITE EPLE/SERVICE/ECOLE PAR LES MEMBRES D UN CHSCT 1 Cadre réglementaire : L article 52 du décret du 28 mai 1982 modifié relatif

Plus en détail

_ Mt,ij~itJlo

_ Mt,ij~itJlo '/ REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LAREPUBLIQUE GABONAISE Union- Travail-Justice MINISTERE DE L'ECONOMIE, ET DU DEVELOPPEMENT DE L'EMPLOI DURABLE _ Mt,ij~itJlo 03 3 2 ~,,: /PR/MEEDD portant attributions du Ministère

Plus en détail

NOR : RDFF C. La ministre de la fonction publique. Mesdames et Messieurs les ministres

NOR : RDFF C. La ministre de la fonction publique. Mesdames et Messieurs les ministres RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la fonction publique Circulaire du 14 juin 2016 relative à l application du décret n 2016-664 du 24 mai 2016 portant création d un comité d audition pour la nomination

Plus en détail

La Ville de Montréal et les données ouvertes

La Ville de Montréal et les données ouvertes La Ville de Montréal et les données ouvertes PRÉSENTATION À LA COMMISSION DE LA PRÉSIDENCE 15 novembre 2011 LA VILLE DE MONTRÉAL OUVRE SON CAPITAL NUMÉRIQUE OPEN DATA : UN MOUVEMENT MONDIAL Partout dans

Plus en détail

Destinataires de la circulaire

Destinataires de la circulaire Circulaire n 5404 du 10/09/2015 Recrutement d un(e) chargé(e) de mission (expert pédagogique) pour la Direction de l Enseignement secondaire artistique à horaire réduit Réseaux et niveaux concernés Fédération

Plus en détail

Affaires juridiques 433

Affaires juridiques 433 Affaires juridiques 433 DOMAINE FONCTIONNEL AFFAIRES JURIDIQUES CADRE JURIDIQUE DÉFINITION SYNTHÉTIQUE Animer et conduire l activité juridique des administrations et établissements publics de l État. ACTIVITÉS

Plus en détail

Loi n relative à l'agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique

Loi n relative à l'agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique Dahir n 1-10-17 du 26 safar 1431 portant promulgat ion de la loi n 16-09 relative à l'agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique. (B.O. n 5822 du 18

Plus en détail

LES ATTRIBUTIONS DU MINISTRE DE LA COMMUNICATION.

LES ATTRIBUTIONS DU MINISTRE DE LA COMMUNICATION. République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de la Communication LES ATTRIBUTIONS DU MINISTRE DE LA COMMUNICATION. Décret exécutif n 11-216 du 10 Rajab 1432 correspondant au 12 juin 2011 fixant

Plus en détail

POLITIQUE DE DIVULGATION DE L INFORMATION

POLITIQUE DE DIVULGATION DE L INFORMATION POLITIQUE DE DIVULGATION DE L INFORMATION 1. MISE EN CONTEXTE ET OBJECTIF POURSUIVI À titre d organisme gouvernemental administrant les régimes publics d assurance maladie et d assurance médicaments ainsi

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2014-1097 du 26 septembre 2014 portant mesures de simplification applicables aux marchés

Plus en détail

Marchés passés par les concessionnaires d autoroutes

Marchés passés par les concessionnaires d autoroutes L essentiel N 96 - MARCHES n 25 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 15 septembre 2015 ISSN 1769-4000 LOI MACRON Marchés passés par les concessionnaires d autoroutes Dans le cadre du plan de

Plus en détail

OBJET : Contribution de la formation continue à la modernisation de l administration

OBJET : Contribution de la formation continue à la modernisation de l administration Lognes, le 06 avril 1999 DIRECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION DIRECTION DES PERSONNELS, DE LA FORMATION ET DE L ACTION SOCIALE SOUS-DIRECTION DU RECRUTEMENT ET DE LA FORMATION MISSION RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT

Plus en détail

TEXTES REGLEMENTAIRES RELATIFS A LA SECURITE ALIMENTAIRE

TEXTES REGLEMENTAIRES RELATIFS A LA SECURITE ALIMENTAIRE TEXTES REGLEMENTAIRES RELATIFS A LA SECURITE ALIMENTAIRE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE PREMIER MINSTERE Honneur Fraternité -Justice Décret n 058/2001 portant Redéfinition de la mission et des règles

Plus en détail

Attributions et organisation du Ministère

Attributions et organisation du Ministère Attributions et organisation du Ministère DECRET N 2.91.683 DU 23 CHAABANE 1413 (15 FEVRIER 1993) FIXANT LES ATTRIBUTIONS ET L ORGANISATION DU MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR,DE LA FORMATION DES

Plus en détail

Conseil Supérieur des Indépendants et des PME

Conseil Supérieur des Indépendants et des PME Conseil Supérieur des Indépendants et des PME Le Conseil Supérieur des Indépendants et des PME est un organe consultatif fédéral regroupant toutes les organisations professionnelles et interprofessionnelles

Plus en détail