LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE"

Transcription

1 Projet SKILLS

2 LES PORTIQUES DANS LES BÂTIMENTS Á SIMPLE REZ-DE-CHAUSSÉE

3 OBJECTIFS DU MODULE Analyse structurale élastique incluant les effets du second ordre et les imperfections Procédure de calcul des portiques Procédure de calcul des poutres au vent et des palées de stabilité 3

4 CONTENU Introduction Présentation des bâtiments industriels en acier Exemples Analyse globale Généralités Effets du second ordre Imperfection des ossatures Rigidité des assemblages Procédure de calcul des portiques Stabilité structurale des portiques Stabilité des poteaux et des traverses Contreventement vertical Contreventement de toiture Conclusion 4

5 INTRODUCTION

6 INTRODUCTION Conception typique des bâtiments à simple rez-de-chaussée 6

7 INTRODUCTION Pannes Photo APK 7

8 INTRODUCTION Portiques avec renforts de jarret 8

9 INTRODUCTION Poutre au vent (contreventement de toiture) Photo APK 9

10 INTRODUCTION Palée de stabilité (contreventement vertical) Photo APK 10

11 INTRODUCTION Photo J.P. Muzeau 11

12 INTRODUCTION 12

13 ANALYSE GLOBALE

14 ANALYSE GLOBALE Méthode d analyse structurale EN Analyse élastique Le matériau est supposé posséder un comportement élastique linéaire parfait Analyse plastique La non-linéarité de comportement du matériau prise en compte Redistribution des sollicitations est 14

15 ANALYSE GLOBALE Effets à prendre en compte s ils sont significatifs : EN Effets de la déformation de la géométrie (effets du 2 nd ordre) Imperfections Rigidité des assemblages Interaction sol-structure 15

16 ANALYSE GLOBALE Analyse au premier et au second ordre Analyse au premier ordre : menée sur la structure non déformée Analyse au second ordre : menée en incluant les effets de la déformation de la géométrie 16

17 ANALYSE GLOBALE Effets de la déformation de la géométrie/effets du second ordre V H I L analyse de la structure au premier ordre donne : h M I H h M I I H h 3EI 3 17

18 ANALYSE GLOBALE Effets de la déformation de la géométrie/effets du second ordre H V L analyse de la structure au second ordre donne : M II H h V II II M II Pour déterminer II, un calcul itératif est nécessaire II n1 II h H h V n 3EI 2 18

19 ANALYSE GLOBALE Effets de la déformation de la géométrie/effets du second ordre H V II n1 II h H h V n 3EI 2 II II En supposant : et : 2 h I n1 n H h 3EI II M II II H h 2 h 3EI 1 2 Vh 1 3EI I 1 V 1 V cr avec : V cr 3EI h 2 19

20 ANALYSE GLOBALE Effets de la déformation de la géométrie/effets du second ordre H V II I 1 V 1 V cr En introduisant : V cr cr V II M II II M II 1 I 1 1 M I cr cr 20

21 ANALYSE GLOBALE Effets globaux et locaux du second ordre Effets globaux du 2 nd ordre effets P-D P D Concerne la déformée de la structure dans son ensemble Effets locaux du 2 nd ordre effets P- P 21 Concerne la déformée entre les extrémités des barres Généralement couverts par la vérification des barres selon le 6.3 de l EN

22 ANALYSE GLOBALE Résumé concernant les effets de la déformation de la géométrie Prendre en compte la déformation de la structure conduit généralement à des sollicitations plus grandes (effort tranchant et moment fléchissant) dans les portiques. Plus la rigidité de la structure est faible, plus la déformée est grande et, par conséquent, plus les effets du 2 nd ordre sont importants. cr est représentatif de l influence des effets du 2 nd ordre (de grandes valeurs de cr représentent une faible influence des effets du 2 nd ordre) 22

23 ANALYSE GLOBALE Effets du second ordre dans l EN Une analyse au premier ordre est autorisée si : cr 10 cr 15 pour une analyse élastique pour une analyse plastique EN Si le critère n est pas respecté les effets du 2 nd ordre doivent être pris en compte 23

24 ANALYSE GLOBALE Prise en compte des effets du 2 nd ordre dans l EN cr 10 Analyse au 2 nd ordre (longueurs de flambement = longueurs des barres) ou Analyse au 1 er ordre suivie par une amplification des effets de la déformation latérale (longueurs de flambement = longueurs des barres) ou Analyse au 1 er ordre (longueurs de flambement déterminées d après un mode de flambement à nœuds déplaçables) cr 3 Analyse au 2 nd ordre (longueurs de flambement = longueurs des barres) 24

25 ANALYSE GLOBALE Amplification due aux effets de la déformation latérale : Facteur d amplification : Effets de la déformation latérale : Charges horizontales (vent par exemple) Effets dus aux imperfections Effets dus à la géométrie de la structure cr 25

26 ANALYSE GLOBALE Calcul de cr Formule simplifiée : cr H V Ed Ed h H,Ed EN (4) V Ed H,Ed h H Ed si la pente de la toiture est faible : < 26 si l effort axial dans la traverse est faible : ou : 0,3 Af N y Ed NEd 0, 09N cr 26

27 ANALYSE GLOBALE Calcul pratique de cr pour les portiques h H unit V Ed unit cr H V unit Ed h unit V Ed V Ed 0,5 H unit 0,5 H unit 0,25 H unit 0,5 H unit 0,25 H unit unit mean.column unit mean. column 27

28 IMPERFECTIONS

29 ANALYSE GLOBALE Imperfections structurales Dues au : défauts de verticalité défauts de rectitude excentricités des assemblages contraintes résiduelles défauts d homogénéité du matériau Les imperfections physiques sont représentées par une imperfection géométrique équivalente 29

30 ANALYSE GLOBALE Imperfection géométrique équivalente Défaut d'aplomb initial global f f Imperfection locale en arc e 0 e 0 30

31 ANALYSE GLOBALE Défaut d'aplomb global f f 0h m EN f 0 : Valeur de base f 0 1/ 200 h : Coefficient de réduction pour la hauteur des poteaux 2 2 h but h 1 h 3 m : Coefficient de réduction pour le nombre de poteaux par file m 0,5 1 m est le nombre de poteaux supportant au moins 50 % de la de la charge verticale moyenne de la rangée de poteaux considérée 1 m 31

32 ANALYSE GLOBALE Direction du défaut d aplomb Toutes les directions possibles doivent être considérées mais chaque cas ne correspondre qu à une seule direction f f f f f f f f 32

33 ANALYSE GLOBALE Système de forces équivalentes pour représenter le défaut d aplomb f f f 33

34 ANALYSE GLOBALE Système de forces équivalentes pour représenter le défaut d aplomb f f f f f f 34

35 ANALYSE GLOBALE Quand est-il possible de ne pas tenir compte des imperfections globales des ossatures? Si le charges horizontales sont relativement élevées H 0 V EN Ed, 15 Ed Dans le cas où la vérification de la stabilité des portiques est menée par la méthode des barres équivalentes (la longueur de flambement des poteaux est basée sur un mode de flambement à nœuds déplaçables) EN

36 ANALYSE GLOBALE Imperfection locale en arc Les effets locaux du 2 nd ordre sont généralement inclus dans les formules de vérification du 6.3 de l EN pour les barres Les imperfections locales en arc doivent être prises en compte pour les barres élancées soumises à un effort de compression élevé 36

37 ANALYSE GLOBALE Si l ossature est sensible aux effets du 2 nd ordre, une imperfection locale en arc doit être appliquée sur : les barres comprimées qui possèdent au moins un assemblage transmettant un moment et celles dont l élancement réduit et 0,5 est calculé en supposant le poteau bi-articulé à ses extrémités : 2 A f y N cr N cr Af N y Ed L EN EI 37

38 ANALYSE GLOBALE Valeur de l imperfection locale en arc EN e 0 Courbe de flambement Analyse élastique Analyse plastique e 0 /L e 0 /L a 0 1/350 1/300 a 1/300 1/250 b 1/250 1/200 c 1/200 1/150 d 1/150 1/100 38

39 ANALYSE GLOBALE Système de forces équivalentes pour représenter une imperfection locale en arc 4 e 0,d /L e 0 L 8 e 0,d /L 2 4 e 0,d /L 39

40 ANALYSE GLOBALE Système de forces équivalentes pour représenter une imperfection locale en arc e 0 e 0 4 e 0,d /L 4 e 0,d /L 8 e 0,d /L 2 8 e 0,d /L 2 L 4 e 0,d /L 4 e 0,d /L 40

41 RIGIDITÉ DES ASSEMBLAGES

42 ANALYSE GLOBALE Exemples d assemblages Assemblage rigide Assemblage nominalement articulé 42

43 ANALYSE GLOBALE Classification des assemblages par rigidité EN Assemblage A M Assemblage B f Assemblage C 43

44 ANALYSE GLOBALE Limites de classification EN Assemblage A M k b EI L beam beam Assemblages semi-rigides Assemblage B Assemblages rigides EI 0,5 L beam beam Assemblage C f 44 Assemblages nominalement articulés

45 ANALYSE GLOBALE Valeurs de k b pour la classification des assemblages k b = 8 : ossatures où le système de contreventement réduit le déplacement horizontal d au moins 80 % k b = 25 : autres ossatures, à condition qu à chaque niveau k b /k c 0,1 k b : k c : I c/b : L c/b : valeur moyenne de I b /L b pour toutes les poutres à la partie supérieure de l étage valeur moyenne de I c /L c pour tous les poteaux de l étage moment d inertie de flexion d un poteau/d une poutre hauteur/longueur d un poteau/d une poutre 45

46 ANALYSE GLOBALE Commentaires pratiques Il est probable que le concepteur choisisse l hypothèse d assemblages poutre-poteau rigides. Il est probable que le concepteur choisisse l hypothèse de pieds de poteaux, soit articulés, soit rigides. Ces hypothèses devront être validées ultérieurement. 46

47 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES

48 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Stabilité structurale des ossatures cr 10 : 1 ère méthode : Mener une analyse au 1 er ordre sans imperfections Vérifier la stabilité des poteaux dans le plan en utilisant les longueurs de flambement d un mode de flambement à nœuds déplaçables 2 ème méthode : Mener une analyse au 1 er ordre avec imperfections globales Vérifier la stabilité des poteaux dans le plan en utilisant les longueurs des barres 48 EN

49 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Stabilité structurale des portiques cr < 3 : EN Vérifier s il est nécessaire d introduire des imperfections locales Si c est le cas : Mener une analyse au 2 nd ordre avec imperfections globales si nécessaire La vérification de la stabilité des poteaux dans le plan = vérification de la résistance en section 49

50 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Stabilité structurale des portiques cr < 3 : EN Vérifier s il est nécessaire d introduire des imperfections locales Si ce n est pas le cas : Mener une analyse au 2 nd ordre avec imperfections globales si nécessaire Vérifier la stabilité des poteaux dans le plan en utilisant les longueurs des barres 50

51 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Stabilité structurale des portiques 3 cr < 10 : EN Vérifier s il est nécessaire d introduire des imperfections locales Si c est le cas : Mener une analyse au 2 nd ordre avec imperfections globales si nécessaire La vérification de la stabilité des poteaux dans le plan = vérification de la résistance en section 51

52 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Stabilité structurale des portiques 3 cr < 10 : Vérifier s il est nécessaire d introduire des imperfections locales Si ce n est pas le cas : 1 ère méthode : EN Mener une analyse au 1 er ordre sans imperfections Vérifier la stabilité des poteaux dans le plan avec les longueurs de flambement pour un mode de flambement à nœuds déplaçables Vérifier les assemblages et les traverses avec les effets du 2 nd ordre (amplification de l effet des 52 déformations)

53 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Stabilité structurale des portiques 3 cr < 10 : Vérifier s il est nécessaire d introduire des imperfections locales Si ce n est pas le cas : 2 ème méthode : EN Mener une analyse au 1 er ordre avec imperfections globales si nécessaire Amplifier les effets des déplacements latéraux Vérifier la stabilité des poteaux dans le plan avec les longueurs des barres 53

54 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Longueur de flambement = longueur des barres : L cr Longueurs de flambement selon un mode de flambement à nœuds déplaçables : L cr 54

55 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Géométrie + Conditions aux limites + Charges Calcul de cr cr < 3 3 cr < 10 cr 10 Diapo 58 Diapo 59 Diapo 57 55

56 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Géométrie + Conditions aux limites + Charges Calcul de cr cr 10 Imperfections globales Analyse au 1 er ordre Vérification de la stabilité des poteaux dans le plan en utilisant la longueur des barres Vérification de la stabilité des poteaux dans le plan en utilisant la longueur de flambement selon un mode de flambement global 56

57 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Géométrie + Conditions aux limites + Charges Calcul de cr cr < 3 Imperfections globales si nécessaire : EN (4) Imperfections locales si nécessaire : EN (6) Nécessaire Non nécessaire Analyse au 2 nd ordre Vérification de la stabilité des poteaux dans le plan = vérification de la résistance en section Vérification de la stabilité des poteaux dans le plan en utilisant la longueur des barres 57

58 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Géométrie + Conditions aux limites + Charges Calcul de cr 3 cr < 10 Imperfections locales si nécessaire : EN (6) Nécessaire Non nécessaire Imperfections globales si nécessaire : EN (4) Analyse au 2 nd ordre Nécessaire Amplification des effets de déformation latérale Non nécessaire Analyse au 1 er ordre Vérification de la stabilité des poteaux dans le plan = vérification de la résistance en section Vérification de la stabilité des poteaux dans le plan en utilisant la longueur des barres 58 Vérification de la stabilité des poteaux dans le plan en utilisant des longueurs de flambement selon un mode à nœuds déplaçables

59 STABILITÉ DES POTEAUX ET DES TRAVERSES

60 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Stabilité des poteaux et des traverses Les poteaux et les traverses sont soumis à des forces axiales et des moments Utilisation de la formule d interaction EN N N y Ed M1 Rk k yy M y, Ed LT DM M y, Rk M1 y, Ed k yz M z, Ed DM M z, Rk M1 z, Ed 1 N zn Ed Rk M1 k zy M y, Ed LT DM M y, Rk M1 y, Ed k zz M z, Ed DM M z, Rk M1 z, Ed 1 60

61 PROCÉDURE DE CALCUL DES PORTIQUES Simplification pour les portiques courants Les poteaux et les traverses ne sont pas soumis à des moments hors plan Les poteaux et les traverses sont généralement des sections bi-symétriques N N y Ed M1 Rk k yy M LT y, Ed M y, Rk M1 1 N zn Ed Rk M1 k zy M LT y, Ed M y, Rk M1 1 61

62 POUTRE AU VENT

63 POUTRE AU VENT Photo APK 63

64 POUTRE AU VENT Traverses Poutre au vent 64 Pannes transmettant les charges horizontales à la poutre au vent

65 POUTRE AU VENT Vue en plan de la poutre au vent Poutre au vent 6 traverses Pannes transmettant les charges horizontales à la poutre au vent 65

66 POUTRE AU VENT Idéalisation de la poutre au vent F extérieur m traverses dont les semelles sont soumises à la force axiale (incluant les traverses agissant comme membrure supérieure et inférieure de la poutre au vent) Charges horizontales transmises par les pannes Poutre au vent 66

67 POUTRE AU VENT Imperfection pour la poutre au vent EN F extérieur e 0 e 0 e 0 m traverses dont les semelles sont soumises à la force axiale et qui sont le siège de l imperfection e 0 e 0 Charges horizontales dues à l imperfection e 0, aux forces axiales et à F extérieur Poutre au vent 67

68 POUTRE AU VENT Imperfection pour la poutre au vent F extérieur e 0 e 0 N Ed M h Rafter,Ed Section A upflange A Section N Rafter,Ed e 0 e 0 m L 500 m 0,5 1 1 m e 0 Charges horizontales dues à l imperfection e 0, aux forces axiales et à F extérieur Poutre au vent 68

69 POUTRE AU VENT Calcul de la poutre au vent F extérieur e 0 e 0 Utilisation des imperfections géométriques et analyse au 2 nd ordre e 0 e 0 Utilisation de forces équivalentes et analyse au 1 er ordre 69

70 POUTRE AU VENT Concept de charge équivalente F extérieur q d L/8 q d L/4 q d L/4 q d L/4 q d L/8 q d q d NEd8 e 0 L 2 g q d L/2 L q d L/2 g : flèche de la poutre au vent due à la charge extérieure F extérieur et charge équivalente q d calcul itératif de q d 1 ou 2 itérations sont suffisantes 70

71 PALÉE DE STABILITÉ

72 PALÉE DE STABILITÉ Photo APK 72

73 PALÉE DE STABILITÉ Procédure de calcul Calcul de cr théorie du 1 er ordre ou du 2 ème ordre Détermination des charges horizontales Vent Les charges dues à l imperfection globale si nécessaire Calcul des sollicitations Vérification de la stabilité dans le plan du contreventement Vérification de la stabilité hors plan comme précédemment 73

74 PALÉE DE STABILITÉ Calcul de cr pour les palées de stabilité V total H unit V V V V h cr H V unit total h mean 74

75 PALÉE DE STABILITÉ Charges dans le plan d une palée de stabilité N tot f + H V V N tot : somme des forces axiales de tous les poteaux stabilisés par la palée H : charges horizontales extérieures N tot f V : f : charges verticales sur les poteaux défaut global d aplomb 75

76 CONCLUSION

77 CONCLUSION En général, les effets du 2 éme ordre et les imperfections doivent être pris en compte dans le calcul des portiques. Selon la valeur de cr, différentes méthodes de calcul peuvent être utilisées. Pour les portiques, il est commode de prendre en compte l imperfection globale et les effets globaux du 2 éme ordre dans l analyse globale. 77

78 CONCLUSION Les effets locaux du 2 ème ordre sont généralement inclus dans les formules de vérification du 6.3 de l EN pour les barres. Les imperfections physiques sont représentées, soit par des imperfections géométriques équivalentes, soit par des charges équivalentes. Les systèmes de contreventement sont soumis à des charges horizontales extérieures et à des actions dues à leur fonction d élément de stabilité. 78

79 Les modules de formation SKILLS ont été développés par un consortium d organisations dont les logos apparaissent au bas de cette diapositive. Le matériel est placé sous une licence créative commune Le projet a été financé avec le support de la Commission Européenne. Ce module reflète seulement l opinion de ses auteurs et la Commission ne peut être tenue responsable pour toute utilisation qui peut être faite des informations qu il contient.

RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS

RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS Projet SKILLS RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Connaître la méthodologie de vérification des barres aux instabilités (flambement, déversement) Connaître le domaine

Plus en détail

MA1 COURS DE CHARPENTES METALLIQUES

MA1 COURS DE CHARPENTES METALLIQUES MA1 COURS DE CHARPENTES METAIQUES ANAYSE DES STRUCTURES EN ACIER (2) INSTITUT HEMES GRAMME Ir. Jacques Dehard Professeur Analyse des struct. acier (2) - Deh 2009 30 4. Classification des ossatures es structures

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Introduction à l Eurocode 3

Introduction à l Eurocode 3 Code EC3/0 - Niveaux I et II Introduction à l Eurocode 3 Les objectifs de ce module sont : - d appréhender le contenu des principales parties de l EN 1993, l esprit des nouvelles règles et, en particulier,

Plus en détail

Ce NCCI fournit les bases de calcul de alpha-cr, le paramètre qui mesure la stabilité de l'ossature.

Ce NCCI fournit les bases de calcul de alpha-cr, le paramètre qui mesure la stabilité de l'ossature. NCCI : Calcul de alpa-cr Ce NCCI fournit les bases de calcul de alpa-cr, le paramètre qui mesure la stabilité de l'ossature. Contenu 1. Métodes de détermination de α cr 2 2. Simplification de la répartition

Plus en détail

ELEMENTS TENDUS. Types de sections utilisées : Pour treillis, contreventements, suspentes,...

ELEMENTS TENDUS. Types de sections utilisées : Pour treillis, contreventements, suspentes,... ELEMENTS TENDUS Principe de dimensionnement : choisir une section transversale de l élément pour que : NtRd NEd ; attention à l assemblage (trous, excentricité, )! Types de sections utilisées : Pour treillis,

Plus en détail

DONNEES ET RESULTATS RDM.

DONNEES ET RESULTATS RDM. DONNEES ET RESULTATS RDM. L'exemple proposé est un cas d'école qui présente le principal intérêt de permettre d'appliquer les différentes méthodes d'analyse globale admises par l'eurocode 3. Géométrie

Plus en détail

Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Laurence DAVAINE Setra / CTOA Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. INTRODUCTION Objectif du guide Domaine d application Comment utiliser ce guide...6

SOMMAIRE. 1. INTRODUCTION Objectif du guide Domaine d application Comment utiliser ce guide...6 SOMMAIRE SOMMAIRE. ITRODUCTIO...3. Objectif du guide...3.2 Domaine d application...4.3 Comment utiliser ce guide...6 2. COFIGURATIOS TRAITÉES...9 2. Généralités sur les maintiens...9 2.2 Découpage du portique

Plus en détail

BÂTIMENTS EN ACIER EN EUROPE

BÂTIMENTS EN ACIER EN EUROPE PROJET SKILLS BÂTIMETS E ACIER E EUROPE Bâtiments en acier à simple rez-dechaussée Partie 4 : Conception et calcul des portiques Bâtiments en acier à simple rez-dechaussée Partie 4 : Conception et calcul

Plus en détail

Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique. Pierre-Olivier MARTIN. Propriété du CTICM. sommaire

Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique. Pierre-Olivier MARTIN. Propriété du CTICM. sommaire Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique Pierre-Olivier MARTIN sommaire Sommaire Préface 5 Introduction 11 Domaine d application Typologies de bâtiments 13 Ossature 15 Fondations

Plus en détail

CONCEPTION ET CALCUL DE PANNES LAMINÉES À CHAUD

CONCEPTION ET CALCUL DE PANNES LAMINÉES À CHAUD Projet SKILLS CONCEPTION ET CALCUL DE PANNES LAMINÉES À CHAUD OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Savoir concevoir des pannes en profilé laminé à chaud Savoir calculer et vérifier des pannes en profilé laminé

Plus en détail

CLASSIFICATION DES OSSATURES

CLASSIFICATION DES OSSATURES LASSIFIATION DES OSSATURES OSSATURES RIGIDES : Ossature pour laquelle on peut négliger les effets de second ordre et prendre, pour les colonnes, les longueurs de flambement en mode à nœuds fixes! OSSATURES

Plus en détail

ELEMENTS COMPRIMES : Flambement

ELEMENTS COMPRIMES : Flambement ELEMENTS COMPRIMES : Flambement Exposé de la méthode de vérification des éléments soumis au flambement simple. Exemple d'application pour une section en profilé laminé de classe 1. Dans un premier temps,

Plus en détail

LES TREILLIS. 1 Introduction :

LES TREILLIS. 1 Introduction : TS1 CM Analyse et Calcul des Structures Page 1 sur 9 LES TREILLIS. 1 Introduction : Un ou système réticulé est un système composé de barres droites articulées à leurs extrémités ; on appelle nœuds les

Plus en détail

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés La Résistance des matériaux RDM est une partie de la mécanique des solides. Elle s intéresse à l étude, de manière théorique, de la réponse mécanique

Plus en détail

E4 : Analyse et Calcul des Structures. U4.2 Note de calculs BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES SESSION 2014

E4 : Analyse et Calcul des Structures. U4.2 Note de calculs BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONSTRUCTIONS MÉTALLIQUES SESSION 2014 REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONSTRUCTIONS MÉTLLIQUES SESSION 2014 E4 : nalyse et Calcul des Structures U4.2 Note de calculs Durée : 4 h Coefficient : 3 Le dossier technique d'étude est commun aux épreuves

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...5 1.1 Objet...5 1.2 Domaine d application...5 1.3 Contenu et utilisation...9 1.4 Conception de la fondation, vérification du sol et résistance des fixations dans

Plus en détail

POUTRES MAINTENUES LATERALEMENT

POUTRES MAINTENUES LATERALEMENT POUTRES AINTENUES ATERAEENT es poutres empêchées de se déplacer latéralement sont dites: «maintenues latéralement» Ces poutres ne sont pas affectées par le flambement hors du plan de leur semelle comprimée

Plus en détail

Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée

Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée Exemple d application du EN-1-2: Poteau mixte partiellement enrobé de béton sous charge axiale centrée P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany

Plus en détail

NCCI : Conception et calcul des fermes de toiture

NCCI : Conception et calcul des fermes de toiture CCI : Conception et calcul des fermes de toiture Ce CCI aborde certains aspects particuliers de la conception et du calcul d'une ferme de toiture. Il explique notamment comment tenir compte des excentrements

Plus en détail

Règles particulières aux constructions en bois

Règles particulières aux constructions en bois Eurocode 8 EN1998-1 Chapitre 8 Règles particulières aux constructions en bois Le bois Un bon matériau de structure pour construire en zone sismique léger => forces sismiques faibles bonne résistance en

Plus en détail

II - 14 Instabilités

II - 14 Instabilités II - 14 Instabilités Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 9 septembre 6 Motivation Instabilité par flambement (élastique) par divergence, par bifurcation calcul de la charge critique eulérienne Tpes d

Plus en détail

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Marcel Hurez Nicolas Juraszek Marc Pelcé AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-381011-7 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12280-0 Symboles et notations A

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique. Page 1. PDF created with FinePrint pdffactory trial version CHAPITRE 1 : EXERCICES DE RÉVISION 3

TABLE DES MATIERES. Mécanique. Page 1. PDF created with FinePrint pdffactory trial version  CHAPITRE 1 : EXERCICES DE RÉVISION 3 TABLE DES MATIERES CHAPITRE 1 : EXERCICES DE RÉVISION 3 EXERCICE N 1 : 3 EXERCICE N 2 : 3 EXERCICE N 3 : 3 EXERCICE N 4 : 4 EXERCICE N 5 : 4 EXERCICE N 6 : 4 EXERCICE N 7 : 4 EXERCICE N 8 : 5 EXERCICE

Plus en détail

Calcul des structures en bois

Calcul des structures en bois Calcul des structures en bois Yves Benoit Bernard Legrand Vincent Tastet Deuxième édition 2009 AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009 ISBN AFNOR : 978-2-12-272121-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12481-1 TABLE DES

Plus en détail

Phase avant-projet : Conception économique d'ossatures pour des bâtiments en acier ou mixtes acier-béton de faible et moyenne hauteur

Phase avant-projet : Conception économique d'ossatures pour des bâtiments en acier ou mixtes acier-béton de faible et moyenne hauteur Phase avant-projet : Conception économique d'ossatures pour des bâtiments en acier ou mixtes acier-béton de faible et moyenne hauteur Ce document présente et définit les principaux modèles de conception

Plus en détail

Michel Ker. Calcul élastique des portiques en acier

Michel Ker. Calcul élastique des portiques en acier Michel Ker Calcul élastique des portiques en acier 1 Introduction Dans un précédent ouvrage nous avons décrit le dimensionnement élastique des portiques cadres. Ce dimensionnement débute par une levée

Plus en détail

BÂTIMENTS EN ACIER EN EUROPE

BÂTIMENTS EN ACIER EN EUROPE PROJET SKILLS BÂTIMETS E ACIER E EUROPE Bâtiments en acier à simple rez-dechaussée Partie 6 : Conception et calcul des poteaux composés 6 - ii Bâtiments en acier à simple rez-dechaussée Partie 6 : Conception

Plus en détail

CENTRE UNIVERSITAIRE DES SCIENCES ET TECHNIQUES

CENTRE UNIVERSITAIRE DES SCIENCES ET TECHNIQUES CENTRE UNIVERSITAIRE DES SCIENCES ET TECHNIQUES DÉPARTEMENT GENIE CIVIL UNIVERSITE BLAISE PASCAL - CLERMONT-FERRAND 2 ² CONSTRUCTION METALLIQUE Généralités & Modélisation Jean-Pierre MUZEAU Septembre 2010

Plus en détail

ETUDE DE LA STABILITE DES POTEAUX D UNE STRUCTURE CONTREVENTEE PAR DES VOILES EN BETON ARME SELON LE CODE ACI

ETUDE DE LA STABILITE DES POTEAUX D UNE STRUCTURE CONTREVENTEE PAR DES VOILES EN BETON ARME SELON LE CODE ACI ETUDE DE LA STABILITE DES POTEAUX D UNE STRUCTURE CONTREVENTEE PAR DES VOILES EN BETON ARME SELON LE CODE ACI 318-08 Mahfoud YOUSFI 1, Amar KASSOUL 1 1 Université Hassiba Benbouali, Chlef, Algérie, y_mahfoud@yahoo.fr,

Plus en détail

AVERTISSEMENT CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION DES CONTRAINTES DU PISTON... - P3.1 - FICHE PISTON 3 : AXE du PISTON... - P3.

AVERTISSEMENT CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION DES CONTRAINTES DU PISTON... - P3.1 - FICHE PISTON 3 : AXE du PISTON... - P3. AVERTISSEMENT Les notes ci-après, relatives à la modélisation des différents organes sont donnés à titre exemplatif, et ne constituent nullement un mode de calcul obligé. CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2012

Journées techniques Ouvrages d Art 2012 Journées techniques Ouvrages d Art 2012 Le guide méthodologique m Eurocodes 3 et 4 Application aux ponts routes mixte acier-béton Tome II Damien CHAMPENOY - CETE de l Est Noël ROBERT - Sétra 10 mai 2012

Plus en détail

ELEMENT FLECHI : Déversement

ELEMENT FLECHI : Déversement ELEMENT FLECHI : Déversement Données Poutre IPE330 uniformément chargée, bi-articulée, et maintenue latéralement aux 2 extrémités. Facteur de sécurité ELU γ G =1.35, γ Q =1.5 γ M0 =1, γ M1 =1 Longueur

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DÉFINITIONS...7 4. RAPPEL DE LA MÉTHODOLOGIE DE L EN 1998-3...9 4.1 Démarche générale...9 4.2 Investigations préalables...11 4.3 Détermination

Plus en détail

Affaire n Feuille 1 sur 8 Rév A. Nom Affaire. Rédigé par ER/EM Date Fév Vérifié par HB Date Mars 2006

Affaire n Feuille 1 sur 8 Rév A. Nom Affaire. Rédigé par ER/EM Date Fév Vérifié par HB Date Mars 2006 Affaire n Feuille sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 EXEMPLE DE CALCUL N CALCUL D UNE SECTION EN C À BORDS TOMBÉS Dimensionner

Plus en détail

Calcul des structures en bois

Calcul des structures en bois Calcul des structures en bois Yves Benoit Bernard Legrand Vincent Tastet AFNOR et Groupe Eyrolles, 2008 ISBN AFNOR : 978-2-12-272111-7 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12042-4 TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

COMET BATIMENT INDUSTRIEL METALLIQUE. Mode d emploi

COMET BATIMENT INDUSTRIEL METALLIQUE. Mode d emploi COMET BATIMENT INDUSTRIEL METALLIQUE Mode d emploi BATIMENT INDUSTRIEL METALLIQUE Ce document a pour objectif de décrire les fonctionnalités du logiciel de calcul du bâtiment industriel métallique. Il

Plus en détail

LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES

LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES 2 eme Année LMD RDM 1 Université Badji-Mokhtar LA RESISTANCE DES MATERIAUX GENERALITES I. Introduction: La résistance des matériaux, en abrégé RDM, est une discipline particulière de la mécanique des milieux

Plus en détail

FLEXION. Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons.

FLEXION. Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons. 1 FLEXION Définition: La flexion est un mode de charge tel qu il apparait dans les sections droites de la barre des moments fléchissons. a) Considérons une barre sollicitée à un mode de charge extérieure.

Plus en détail

2 LE COMPORTEMENT MÉCANIQUE DE L ACIER

2 LE COMPORTEMENT MÉCANIQUE DE L ACIER 2 LE COMPORTEMENT MÉCANIQUE DE L ACIER Toute structure subit des sollicitations ou actions extérieures qui provoquent des déformations, mais aussi des efforts internes, à savoir les contraintes. Les contraintes

Plus en détail

BTS BATIMENT MECANIQUE ET TECHNOLOGIE DES STRUCTURES

BTS BATIMENT MECANIQUE ET TECHNOLOGIE DES STRUCTURES BTS BATIMENT MECANIQUE ET TECHNOLOGIE DES STRUCTURES NOTIONS - CONCEPTS Modélisation des structures - Actions mécaniques - Liaisons externes et internes LIMITES DE CONNAISSANCES - Identifier la nature

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Table des matières Avant-propos... 1 Remerciements...

Plus en détail

des structures en béton

des structures en béton E U R O C O D E 2Calcul des structures en béton Guide d application Jean-Marie Paillé Calcul des structures en béton Dans la même collection Eurocode 2 J. Ro u x. Pratique de l eurocode 2 (tome 1), G12044.

Plus en détail

NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H)

NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H) SN12a-FR-EU NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H) Ce NCCI fournit des abaques de dimensionnement dans le but d'aider le projeteur à sélectionner les sections laminées en

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES

DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES UT Lyon1 ép. MP S M MNSONNMNT S STRUTURS MOUL M4105 URU ÉTU : ONPTON MNQU et MNSONNMNT S STRUTURS TRVUX RÉS T TRVUX PRTQUS Noms : roupe : ate : 1 UT Lyon1 ép. MP S M MNSONNMNT S STRUTURS MOUL M4105 URU

Plus en détail

NCCI : Longueurs de flambement de poteaux et de barres de treillis dans les portiques en treillis

NCCI : Longueurs de flambement de poteaux et de barres de treillis dans les portiques en treillis CCI : ongueurs e flambement e poteaux et e barres e treillis ans les portiques en treillis Sa-FR-EU CCI : ongueurs e flambement e poteaux et e barres e treillis ans les portiques en treillis Ce CCI présente

Plus en détail

Calcul sur bâtiment en maçonnerie. Calcul sur bâtiment en maçonnerie Données : Calcul sur bâtiment en maçonnerie Masse sujette à action sismique:

Calcul sur bâtiment en maçonnerie. Calcul sur bâtiment en maçonnerie Données : Calcul sur bâtiment en maçonnerie Masse sujette à action sismique: Maison individuelle à murs en maçonnerie chaînée, comportant deux planchers à dalle pleine en béton armé. Les plans de cette maison sont donnés ci-après. WB1/21 : MFL WB2/21 : MFL Données : Blocs de maçonnerie

Plus en détail

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement

Application BAEP 1 Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement Application BAEP Instabilités élastiques Calcul d un poteau au flambement On considère un poteau carré de 6 cm de côté en béton C5. Les efforts à l ELU qui s appliquent sur ce poteau sont N = 3,MN et M

Plus en détail

Exercice n 20 : Cadres, voiles et stabilité

Exercice n 20 : Cadres, voiles et stabilité Page 1 sur 24 Exercice n 20 : Cadres, voiles et stabilité [Sergio Torres] Sergio Antonio Torres Escobar logout cours myfolder aide -> exercices -> table des matières -> glossaire Contact - Questions -

Plus en détail

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002 Pratique du BAEL 91 Cours avec exercices corrigés Jean Perchat Jean Roux QUATRIÈME ÉDITION 2002 ISBN : 2-212-11049-9 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : RAPPELS DE RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX... 1 I. RAPPELS DE COURS...

Plus en détail

Principe des travaux virtuels :

Principe des travaux virtuels : Principe des travaux virtuels : ntroduction : C'est un outil puissant qui joue le même rôle que le principe fondamental de la statique (ou de la dynamique), mais qui permet une mise en œuvre des équations

Plus en détail

VERIFICATION DE LA SECURITE STRUCTURALE

VERIFICATION DE LA SECURITE STRUCTURALE VERIFICATION DE LA SECURITE STRUCTURALE Pour l évaluation des ponts routiers existants la vérification devrait être effectuée en plusieurs étapes successives. Fig.67- Graphique qui montre la démarche pour

Plus en détail

A. ORGANISATION DES TEXTES EUROPEENS ET NATIONAUX... 2 B. BASES DE CONCEPTION ET DE CALCULS SELON L EUROCODE

A. ORGANISATION DES TEXTES EUROPEENS ET NATIONAUX... 2 B. BASES DE CONCEPTION ET DE CALCULS SELON L EUROCODE OLIDITE SOMMAIRE 1. GENERALITES EUROCODES... 2 A. ORGANISATION DES TEXTES EUROPEENS ET NATIONAUX... 2 B. BASES DE CONCEPTION ET DE CALCULS SELON L EUROCODE 0... 2 2. HYPOTHESES DE CHARGEMENT... 4 A. TYPES

Plus en détail

NCCI : Méthodes simples pour les effets du second ordre

NCCI : Méthodes simples pour les effets du second ordre NCC : Méthodes simples pour les effets du second ordre dans les portiques NCC : Méthodes simples pour les effets du second ordre dans les portiques Ce NCC fournit des informations concernant les effets

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Nom Affaire. Rédigé par PTY/AAT Date Janv. 2006

Nom Affaire. Rédigé par PTY/AAT Date Janv. 2006 Affaire n VALCOSS Page sur 9 Rév. A P.O. Box 000, FI-0044 VTT Tel. +358 0 7 Fax +358 0 7 700 Exemple 3 Ferme en treillis constituée de profils Rédigé par PTY/AAT Date Janv. 006 RFCS Vérifié par MAP Date

Plus en détail

Chapitre 6. Modèles pour l analyse des ossatures de bâtiments.

Chapitre 6. Modèles pour l analyse des ossatures de bâtiments. 6.1 Chapitre 6. Modèles pour l analyse des ossatures de bâtiments. 6.1 Aspects généraux.. En général, la structure d un bâtiment peut être considérée comme constituée de plusieurs systèmes verticaux liés

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 5 LES SECTION SOUMISES À LA FLEXION COMPOSÉE Section 5.1 Les bases du dimensionnement Tour CN, Toronto, Canada 5.1.1 les principes du calcul 5.1.1.1 La description

Plus en détail

ETUDE D UN PORTIQUE A DEUX ETAGES

ETUDE D UN PORTIQUE A DEUX ETAGES PRUV MOSTON S MTRU T S OUVRGS SON PRT : MOSTON MNQU S OUVRGS TU UN PORTQU U TGS ONSGNS GNRS ucun document n'est autorisé. n annexe, est fourni un extrait des intérales de Mohr. e candidat est prié de se

Plus en détail

Béton armé et précontraint I INSTABILITE ELASTIQUE. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 5 1

Béton armé et précontraint I INSTABILITE ELASTIQUE. E.N.P.C. module B.A.E.P.1. Jean Marc JAEGER Setec TPI. ENPC Module BAEP1 Séance 5 1 Béton armé et précontraint I INSTABILITE ELASTIQUE Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 5 1 Sommaire DISPOSITIONS DE DETAIL HAUTEUR DE FLAMBEMENT IMPERFECTIONS

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Bâtiment

Brevet de technicien supérieur Bâtiment Brevet de technicien supérieur Bâtiment Session 2008 Épreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES Durée : 4 h Coefficient : 2 Documents du

Plus en détail

BTS TRAVAUX PUBLICS SAVOIRS TECHNOLOGIQUES ASSOCIES: MECANIQUE DES STRUCTURES

BTS TRAVAUX PUBLICS SAVOIRS TECHNOLOGIQUES ASSOCIES: MECANIQUE DES STRUCTURES MECANIQUE THEORIQUE 1 - STATIQUE 1.1 Equilibre des structures 1.2 Etude des liaisons 1.3 Statique graphique 2 - CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES D UNE SECTION Déterminer l ensemble des actions mécaniques

Plus en détail

Stabilité et résistance des ossatures de bâtiments métalliques et mixtes Vérification combinée des stabilités locale et globale

Stabilité et résistance des ossatures de bâtiments métalliques et mixtes Vérification combinée des stabilités locale et globale UNIVERSITE DE LIEGE FACULTÉ DES SCIENCES APPLIQUÉES Stabilité et résistance des ossatures de bâtiments métalliques et mixtes Vérification combinée des stabilités locale et globale Travail de fin d études

Plus en détail

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Epaisseur de la dalle : Epaisseur du radier : Epaisseur des voiles : Hauteur piédroits : Largeur roulable : Largeur chargeable : Nombre

Plus en détail

INTRODUCTION A L EC3

INTRODUCTION A L EC3 INTRODUCTION A L EC3 L EC1993.1.1 = directives pour la vérification des sections et des éléments dans les bâtiments ; Calculs aux états limites avec la méthode des coefficients partiels sur base de combinaisons

Plus en détail

I.U.T. Bordeaux I département génie civil. Modéliser avec RDM6 Module Inf1 : TP 2 1ère année

I.U.T. Bordeaux I département génie civil. Modéliser avec RDM6 Module Inf1 : TP 2 1ère année I.U.T. Bordeaux I département génie civil Modéliser avec RDM6 Module Inf1 : TP 2 1ère année 1 Modéliser une structure avec RDM6 Le but de ce TP est de vous faire utiliser une application particulière :

Plus en détail

Éléments de modélisation des structures - problèmes de résistance des matériaux. Dominique Bauer, ing., Ph.D.

Éléments de modélisation des structures - problèmes de résistance des matériaux. Dominique Bauer, ing., Ph.D. Éléments de modélisation des structures - problèmes de résistance des matériaux Dominique Bauer, ing., Ph.D. 1 Problème 1 Une charge de 10 kn est supportée par quatre tiges en acier reliées par des poutres

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.3 Les bases du dimensionnement 1.3.1 Le concept général 1.3.2 Les conventions et les unités de calcul 1.3.3 La définition des situations

Plus en détail

Exemple : Panne sur deux appuis en profilé IPE

Exemple : Panne sur deux appuis en profilé IPE Réf. document : SX01a-FR-EU Page 1 de Réf. Eurocode Réalisé par Mladen Lukic Date Janvier 006 Vérifié par Alain Bureau Date Janvier 006 Cet exemple donne les détails de la vérification conformément à l'en

Plus en détail

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE NOTE DE CALCUL MUR EN AILE A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Hauteur totale Cohésion Coefficient de poussée de terre Angle de frottement interne Parement lisse Différence épaisseur du voile Poids volumique des

Plus en détail

E4. ANALYSE ET CALCUL DES STRUCTURES. U4.2 Note de Calculs. Constructions Métalliques DOCUMENTS AUTORISÉS : CONTENU DU DOSSIER : BARÈME INDICATIF :

E4. ANALYSE ET CALCUL DES STRUCTURES. U4.2 Note de Calculs. Constructions Métalliques DOCUMENTS AUTORISÉS : CONTENU DU DOSSIER : BARÈME INDICATIF : BEVET DE TECHNICIEN SUPÉIEU Constructions Métalliques SESSION 2015 E4. ANALYSE ET CALCUL DES STUCTUES U4.2 Note de Calculs Le dossier technique d étude est commun aux épreuves E4 E5 DOCUMENTS AUTOISÉS

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 Pratique de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273211-3 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12044-8 Table des matières Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

RESISTANCE DES ELEMENTS D'ECHAFAUDAGE Multi System / Multi Reto RETOTUB

RESISTANCE DES ELEMENTS D'ECHAFAUDAGE Multi System / Multi Reto RETOTUB Date de Revision: Janvier 2014 RESISTANCE DES ELEMENTS D'ECHAFAUDAGE Multi System / Multi Reto RETOTUB Certificat de conformité Vierzon, Février 2012 L échafaudage préfabriqué multidirectionnel RETOTUB

Plus en détail

RdM Le Mans version 6

RdM Le Mans version 6 RdM Le Mans version 6 module Flexion calcul de poutre droite en flexion module Ossatures calcul d'ossatures planes ou 3D module EF calcul Éléments Finis 2D 1 RdM 6 module Flexion outils généraux et affichage

Plus en détail

Eurocode 8 : Un retour d expérience sur l application pour le bâti courant

Eurocode 8 : Un retour d expérience sur l application pour le bâti courant Eurocode 8 : Un retour d expérience sur l application pour le bâti courant La France, un pays à sismicité modérée mais à risque avéré... SOMMAIRE BATIMENTS AVEC MURS DE T TYPES DIFFERENTS *DUCTILITES DCL/DCM

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE MÉCANIQUE DES STRUCTURES

AIDE-MÉMOIRE MÉCANIQUE DES STRUCTURES AIDE-MÉMOIRE MÉCANIQUE DES STRUCTURES Résistance des matériaux Arnaud Delaplace Ingénieur de recherche Lafarge, agrégé de Génie civil Fabrice Gatuingt Professeur des universités à l ENS Cachan, agrégé

Plus en détail

Table des matières. Page i

Table des matières. Page i Manuel de vérification MNPHI Table des matières Table des matières Introduction 1 Brève description 1 Organisation du manuel 1 Exemple 1 Poutre en béton armé simplement appuyée 2 Description 2 Données

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET...3

SOMMAIRE 1. OBJET...3 SOAIRE 1 SOAIRE 1. OBJET...3 2. DOAINE D APPLICATION...5 2.1 Généralités...5 2.2 Profilés à section en I ou H...6 2.3 Profils creux carrés ou circulaires...6 3. ÉTABLISSEENT DES TABLEAUX...9 3.1 Généralités...9

Plus en détail

FLEXION PLANE FLEXION COMPOSEE FLEXION OBLIQUE

FLEXION PLANE FLEXION COMPOSEE FLEXION OBLIQUE FLEXION PLANE FLEXION COPOSEE FLEXION OBLIQUE P. VASSART / Bac Construc / IEPSCF NAUR 1 FLEXION PLANE 1. Définition - Tensions générées atériau élastique Considérons une poutre sur 2 appuis simples d'extrémité

Plus en détail

E4 : Analyse et Calcul des structures. U4.1 Mécanique

E4 : Analyse et Calcul des structures. U4.1 Mécanique BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR Constructions Métalliques SESSION 2013 E4 : Analyse et Calcul des structures U4.1 Mécanique Contenu du dossier Page de garde (intitulé du sujet) : Page 1/13 Questionnaire

Plus en détail

Le matériau acier et produits sidérurgiques

Le matériau acier et produits sidérurgiques Le matériau acier et produits sidérurgiques II.1 Principaux produits utilises comme éléments de structure II. 1. 1 Les formes de produits Pour obtenir leur forme de finition et leurs caractéristiques mécaniques

Plus en détail

Organigramme : Calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge uniformément répartie - procédure détaillée

Organigramme : Calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge uniformément répartie - procédure détaillée Organigramme : Calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge Ces organigrammes concernent la vérification de la résistance de calcul d'une poutre non mixte soumise à une charge uniformément répartie,

Plus en détail

FERRURE AERONAUTIQUE

FERRURE AERONAUTIQUE 1. PRE REQUIS DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES APPLICATION A LA MODELISATION DES STRUCTURES PAR ELEMENTS FINIS ex-ef-ferrure-rack.doc/version du 01/11/2010/JG FERRURE AERONAUTIQUE - connaissances de base

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

CALCUL DES STRUCTURES METALLIQUES

CALCUL DES STRUCTURES METALLIQUES CALCUL DES STRUCTURES METALLIQUES Soumises aux sollicitations simples A l usage des Licences professionnelles Par: Kossi Bollanigni AMEY Docteur-ingénieur Génie Civil Enseignant-Chercheur à l Ecole Nationale

Plus en détail

Introduction à la norme SIA 262

Introduction à la norme SIA 262 Construction en béton ntroduction à la norme SA 6 Pièces comprimées Pascal Schertenleib ing. dipl. Ecole Polytechnique édérale de ausanne Prof. Dr Aurelio Muttoni Ecole Polytechnique édérale de ausanne

Plus en détail

Les liaisons mécaniques en Béton Armé

Les liaisons mécaniques en Béton Armé ET231 : Liaisons entre solides Les liaisons mécaniques en Béton Armé Table des matières 1. Introduction : 2. A savoir avant de commencer : 3. Les appuis simples 3.1. En pleine masse 3.2. Avec des produits

Plus en détail

Phase avant-projet : Conception de portiques en Profilés Reconstitués par soudage

Phase avant-projet : Conception de portiques en Profilés Reconstitués par soudage Phase avant-projet : Conception de portiques en Profilés Reconstitués par soudage Ce document fournit des informations sur la conception de portiques constitués de Profilés Reconstitués par soudage pour

Plus en détail

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent:

TORSION. I.2 : Hypothèse sur le système des forces extérieures appliquées et sur les déformations qui en résultent: 1 TORSION Définition: La torsion est un mode de charge telle que dans les sections droites de la barre, seul apparaît un moment de torsion. Les autres facteurs de forces (Moment fléchissant, force normale

Plus en détail

Flexion transversale des ouvrages à poutres Poutres sous chaussées et poutres latérales

Flexion transversale des ouvrages à poutres Poutres sous chaussées et poutres latérales Flexion transversale des ouvrages à poutres Poutres sous chaussées et poutres latérales ENPC MSGCE Projet d ouvrage d art 2015 Mathieu MULS Responsable d études SYSTRA Contenu du cours 1. Introduction

Plus en détail

Syndicat National des Fabricants de Structures et Charpentes Industrialisées en Bois

Syndicat National des Fabricants de Structures et Charpentes Industrialisées en Bois Syndicat National des Fabricants de Structures et Charpentes Industrialisées en Bois Mise à jour 2 février 2016 (V1) Note Technique : Détermination des déformation Wtot2 des charpentes industrielles et

Plus en détail

GCI 755 Conception parasismique des structures jeudi 16 juillet 2015

GCI 755 Conception parasismique des structures jeudi 16 juillet 2015 GCI 755 Conception parasismique des structures ----- jeudi 16 juillet 2015 Projet de recherche du CRGP: Olivier Gauron, Olivier Girard, Patrick Paultre, Jean Proulx Plan de présentation 1. Contrôle sismique

Plus en détail

Phase avant-projet : Résistance aux actions horizontales dans les bâtiments multi-étagés à ossature en acier

Phase avant-projet : Résistance aux actions horizontales dans les bâtiments multi-étagés à ossature en acier SS9a-FR-EU Phase avant-projet : Résistance aux actions horizontales dans les bâtiments multi-étagés Ce document décrit les différents moyens de résister aux actions horizontales dans les bâtiments multi-étagés

Plus en détail

Éléments à parois élancées soumis à des efforts combinés de flexion et de compression à haute température

Éléments à parois élancées soumis à des efforts combinés de flexion et de compression à haute température Éléments à parois élancées soumis à des efforts combinés de flexion et de compression à haute température 1 ère journée technique ISMANS-EFECTIS sur les méthodes avancées de la résistance au feu des structures

Plus en détail

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants.

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants. Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg Mémoire de soutenance de Diplôme d Ingénieur INSA Spécialité Génie Civil Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. PRÉSENTATION SUCCINCTE SUR LA CONCEPTION ET LE CALCUL DES POUTRES MIXTES...7 3.1 Généralités sur les planchers...7 3.2 Rappels sur les actions

Plus en détail

JUSTIFICATION S GENERALES D UNE FONDATION SUR SOL AMELIORE

JUSTIFICATION S GENERALES D UNE FONDATION SUR SOL AMELIORE GUIDE AFPS/CFMS «Procédés d amélioration et de renforcement de sols sous actions sismiques» JUSTIFICATION S GENERALES D UNE FONDATION SUR SOL AMELIORE Eric Jandel CHAPITRE 5 : SOMMAIRE 5.1: Justifications

Plus en détail

CFMS. 3 mai EN Eurocode 3 - Calcul des structures en acier Partie 5 Pieux et palplanches

CFMS. 3 mai EN Eurocode 3 - Calcul des structures en acier Partie 5 Pieux et palplanches CFMS 3 mai 2007 EN 1993 5 Eurocode 3 - Calcul des structures en acier Partie 5 Pieux et palplanches 1 - Norme Européene Eurocode 3: Calcul des structures en acier Partie 5: Pieux et palplanches Elaborée

Plus en détail