Responsabilité Sociale de l Entreprise 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Responsabilité Sociale de l Entreprise 2012"

Transcription

1 R Responsabilité Sociale de l Entreprise 2012 A P P O R T G R O U P E C R É D I T M U T U E L O C É A N

2 Le Crédit Mutuel agit pour la protection de l environnement en imprimant ce document sur du papier recyclé.

3 Sommaire Edito du Président et du Directeur Général... Page 5 Engagement des sociétaires et gouvernance coopérative... Page 6 Représentativité des sociétaires... Page 7 Formation des administrateurs... Page 8 Ressources Humaines... Page 9 Engagement citoyen... Page 10 Engagement économique sur le territoire... Page 11 Aide à la création d emplois... Page 12 "Les Saisonnales" : Hébergement temporaire pour les personnes âgées... Page 13 Engagement environnemental... Page 14 Carte du territoire Crédit Mutuel Océan... Page 15 3

4

5 Edito "Être un acteur économique et sociétal de référence au service de son territoire, en accompagnant ant ses habitants et sociétaires dans leur parcours de vie" : la fi nalité du Crédit Mutuel est un principe d action. S investir dans sa région, s inscrire dans le tissu économique local en favorisant les projets et les initiatives Être un acteur de proximité : c est ainsi que les femmes et les hommes du Crédit Mutuel Océan conçoivent leur entreprise fi ère de ses différences et de son statut coopératif. Les administrateurs des 111 Caisses Locales du Crédit Mutuel Océan, élus par les sociétaires qu ils représentent, se mobilisent avec les salariés pour impulser le développement, s impliquer dans la réalité locale, contribuer à la qualité des services. Acteurs du mouvement mutualiste, ils en sont les garants. Le Crédit Mutuel Océan a le souci de la solidarité et de la cohésion sociale qui se traduit notamment par la mise en place de micro-crédits et d un partenariat fort avec le monde associatif. Appuyé sur ses racines et ses fondamentaux, il est ouvert à la modernité pour continuer à faire du développement durable, en accompagnant celles et ceux qui vivent dans sa région ou qui lui restent attachés. Joseph Vrignon, Président Jean-Luc Menet, Directeur général 5

6 Engagement des sociétaires et gouvernance coopérative Elus et salariés dialoguent, travaillent dans un même but. Les sociétaires sont copropriétaires de leur Caisse Locale. Ils en sont aussi les clients. Ils exercent un droit de regard sur la gestion de leur banque lors de l Assemblée Générale de la Caisse, moment privilégié et incontournable de la vie mutualiste et coopérative. Le Crédit Mutuel Océan se félicite de son mode de gouvernance coopérative qui permet une recherche permanente d équilibre entre les intérêts des sociétaires, ceux des salariés et de l entreprise elle-même. La force de notre modèle est bien la représentation des clients dans les instances de décision. Ainsi, dans chaque Caisse Locale, les administrateurs et les salariés sont acteurs impliqués pour rendre un service optimal aux sociétaires et clients. lé 11 Chiffres clés 2o12 Nombre de clients* : Vendée : Charente-Maritime : Deux-Sèvres : Nombre de sociétaires : Participation aux AG : Nombre d AG : en 82 soirées *Somme des trois départements supérieure au total clients : Clients détenant un compte dans plusieurs caisses comptés une fois dans le total. Nombre de clients* : Vendée : Charente-Maritime : Deux-Sèvres : Nombre de sociétaires : Participation aux AG : Nombre d AG : 111 en 82 soirées

7 Représentativité des sociétaires Les secteurs Dans chacune des 111 Caisses Locales du Crédit Mutuel Océan, les administrateurs, représentant les sociétaires, élisent leur président. Le territoire du Crédit Mutuel Océan est divisé en sept secteurs qui tiennent compte de l implantation de ses Caisses et de son nombre de sociétaires : Centre Vendée, Nord Vendée, Littoral Vendée, Sud Vendée, Nord Charente-Maritime, Sud Charente-Maritime et Deux-Sèvres. Chaque secteur élit quatre administrateurs qui, avec le président de la branche agricole du Crédit Mutuel Océan et quatre représentants élus par les salariés, constituent le Conseil d'administration de la Fédération. Sur les vingt-huit administrateurs fédéraux, sept ont été élus avant Onze d entre eux exercent une activité professionnelle. La moyenne d âge est de 61 ans. Les commissions fédérales Les élus fédéraux participent aux travaux de huit commissions : Audit et Contrôle Vie du mouvement - Communication Vie du mouvement - Formation des administrateurs Vie du mouvement - Responsabilité sociale de l entreprise Offre, Développement et Services Financière Risques Suivi et contrôle du plan Chiffres clés 2o12 Administrateurs de Caisses : Place des femmes : 35 % Age moyen : 55 ans 7

8 Formation des administrateurs L administrateur est d abord un militant qui doit être sensible aux problèmes de société et apte à percevoir les besoins des personnes. C est une femme, un homme de communication qui a des relations avec les salariés, les sociétaires et le milieu social. Il est présent sur le terrain, en sa qualité d ambassadeur du Crédit Mutuel. Pour l aider à remplir son rôle, une formation à la recommandation a été mise en place et est à la disposition de chaque Conseil d Administration. L administrateur est garant de la qualité des produits. Il doit veiller à la bonne information des sociétaires de sa Caisse et remplir sa mission de contrôle vis à vis des autorités de tutelles. L environnement économique et réglementaire ne cesse d'évoluer. Il incite à proposer aux administrateurs diverses formations : Parcours d intégration des nouveaux élus et sessions spécifi ques pour les nouveaux présidents. Sessions dédiées aux administrateurs fédéraux (formation économique et fi nancière). Soirées thématiques en Caisse Locale (Anti-blanchiment, Sécurisation des moyens de paiement ). Enfi n, deux conférences ont été proposées en 2012 : Emergence d un modèle économique durable. Nouvelles technologies. Chiffres clés 2o participations aux sessions de formation. 8

9 Ressources humaines Le Crédit Mutuel Océan a recruté 53 salariés en CDI en Il a accueilli 183 auxiliaires d été et 87 stagiaires école. Formation des salariés Alternance avec neuf établissements du territoire pour 76 jeunes de la région : Institut Supérieur de Commerce et de Vente aux Herbiers, Ecole de Gestion et de Commerce à La Roche-sur-Yon, Centre de Formation Professionnelle Le Roc à la Roche-sur-Yon, Institut Supérieur des Métiers de l Agriculture à Challans, Institut Supérieur de Formation en Alternance et Continue et Sup de Co à la Rochelle, Alternance Sud Atlantique à Rochefort, Sup TG et antenne de l Université de Poitiers à Niort. En 2012, le service Formation a mis en place une formation sur les risques routiers dans le cadre du DIF (Droit Individuel de Formation) 30 avril 2012 Renouvellement de l accord sur l intéressement et la participation. 21 septembre 2012 Accord sur l augmentation de l abondement de l employeur lors d un versement au PERCO. Journées Séniors Dans le cadre d'un accord d'entreprise, deux journées d'information ont été proposées aux salariés de plus de 55 ans, sur les thèmes : Les mécanismes de la retraite. Le Compte Epargne Temps et le congé fi n de carrière. Les changements liés au statut de retraité. 110 salariés y ont participé. Chiffres clés 2o12 Nombre de salariés : Place des femmes : 55 % Nombre de recrutés : 53 Part de formation/ masse salariale : 6,54 % Heures de formation :

10 Engagement citoyen Partenariat En 2012, le Crédit Mutuel Océan a maintenu l enveloppe globale qu il accorde à de nombreuses associations locales que ce soit dans les domaines sportif, culturel, économique ou social. Les partenariats sont très divers, marque de respect pour tous les bénévoles qui sont moteurs de la vie associative et créateurs de lien social. PARTAGER LES MÊMES VALEURS, ÇA CHANGE TOUT! Accueil, Respect, Solidarité, Authenticité... Ces valeurs s inscrivent dans nos origines et nous animent quotidiennement. Pour une banque mutualiste, accompagner les projets des femmes et des hommes du territoire, c est notre devoir. Micro-crédit En partenariat avec, entre autres, CRESUS Vendée et Poitou-Charentes, UR-CIDFF Poitou-Charentes, UDAF Deux-Sèvres, Secours Catholique, Croix Rouge Française, Familles Rurales Vendée, Sauvegarde - Aria Vendée, CCAS Niort, Marennes et la Crèche, le Crédit Mutuel Océan participe au dispositif du micro-crédit dont l'objectif est de répondre aux besoins des personnes physiques n'ayant pas accès aux prêts bancaires classiques. CFCMO - RCS La Roche/Yon B /2013. Nouvelles solidarités Chaque Conseil d Administration de Caisse Locale dispose d une somme qu il attribue sous forme de don à des sociétaires en grande difficulté ou à des associations qui luttent contre toute forme d exclusion. Petits Princes Le Crédit Mutuel Océan est engagé aux côtés de l Association Petits Princes qui aide les enfants malades, atteints de cancers, leucémies ou maladies génétiques, à réaliser leurs rêves et trouver ainsi une énergie supplémentaire pour se battre. A la période des Etrennes, pour tout versement de 20 sur le compte d un enfant de moins de 16 ans, le Crédit Mutuel Océan reverse 1 à l association. En 2012, l'opération a permis de recueillir plus de pour l'association Petits Princes. Chiffres clés 2o12 10 Partenariats (montant global) : 3,4 millions d Micro-crédits : 57 dossiers pour Enveloppe Nouvelles Solidarités (montant global) :

11 Engagement économique sur le territoire Ch Le Crédi dit Mutu tuel Océan collabore avec de nombreuse ses structures à vocat ation d'intérê rêt collec ectif En Vendée : Sica Concept Océan : opérations immobilières en milieu rural, SAS Vendée Loc Immo : acquisition, aménagement d immeubles à vocation économique, Vendée Logement ESH : SA d HLM, SAEML les Sables Développement : aide au développement touristique et gestion des manifestations liées au nautisme aux Sables d Olonne, SAEML Oryon : rénovation urbaine, restauration immobilière, construction d immeubles, SAEM Saint-Hilaire Développement : promotion de Saint-Hilaire de Riez, SEM Saint-Jean Activités : valorisation et développement économique et touristique de Saint Jean de Monts, SAEM Vendée : Vendée Globe, SAEM Vendée Expansion : activités de promotion en faveur du département, assure l organisation et la gestion de services communs en faveur des entreprises, SAEML Vendée Images : TV Vendée, SEMMO : aménagement et équipement du territoire de Mortagne, SEM Vie : gestion du port de plaisance de Saint-Gilles. Chiffres clés 2o12 En Charente-Maritime : SAS de la Charente-Maritime : aménagement foncier, SEM Patrimoniale 17 : construction d immeubles, achat de terrains pour le développement économique du département, SAEML Pompes Funèbres Intercommunales : organisation, gestion, exploitation des services de pompes funèbres, SEM pour le Développement de l Aunis et de la Saintonge, SEM Immobilière de la Saintonge : construction d immeubles à usage d habitation à Saintes, SEM La Rochelle Événements : exploitation et gestion d immeubles. En Deux-Sèvres : SAEML Deux-Sèvres Aménagement : réalisation et commercialisation de projets se rapportant au développement local dans les domaines d aménagement urbain ou en matière économique, SAEM Parcs Auto Circulation : étude et construction de parcs de stationnement et de toutes installations commerciales qui pourraient y être rattachées, SEM Immobilière et Economique : étude, construction, aménagement d immeubles à usage d habitation, SEM Seolis : Gestion technique et commerciale de l acheminement et la fourniture d électricité et de gaz. Production de crédits : K Prêts aux Particuliers : K Prêts aux Collectivités : K Prêts aux Associations : K Prêts aux Entreprises : K Production de crédits : K Prêts aux Particuliers : K Prêts aux Collectivités : K Prêts aux Associations : K Prêts aux Entreprises : K 11

12 Aide à la création d emplois Plates-formes d initiatives locales Le Crédit Mutuel Océan est présent dans les plates-formes d initiatives locales. En Vendée : ETIC 85 qui regroupe Pays Yonnais, Vie et Boulogne, Pays de Monts, Ile d Yeu, Pays des Olonnes et Noirmoutier. Sud Vendée Initiative. Vendée Bocage Initiative. Initiatives Nord-Ouest Vendée. Réseau Entreprendre en Vendée. Océan Participations Océan Participations a investi dans 86 entreprises sur son territoire afin de favoriser leur développement ou leur transmission. La fi liale de la Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Océan contribue à pérenniser le tissu économique local en respectant les projets d entreprise sans contrainte de durée. Elle apporte une expertise reconnue en assurant le porteur de projet d un accompagnement personnalisé, dans le droit fi l de la politique du Crédit Mutuel Océan : faire vivre son territoire. Le développement durable de la région passe par le maintien sur place des centres de décision. Océan Participations y participe activement. Fondation Créavenir Océan Charente-Maritime Charente-Maritime Initiative. Réseau Entreprendre en Charente-Maritime. Deux-Sèvres Deux-Sèvres Initiative. Pays Mellois Initiatives. Gâtine Initiative. Suite à la création des Comités Départementaux en 2011, 19 comités se sont tenus au cours de l année Composés d'administrateurs fédéraux, d'acteurs du monde économique et de salariés du Crédit Mutuel Océan, ils ont donné leur feu vert à 54 dossiers en 2012 sous forme de prêts d'honneur à 0 %. Depuis ses débuts, la Fondation a facilité la création de 246 entreprises et plus de 550 emplois. Chiffres clés 2o12 12 Soutien au PFIL : Participations détenues dans des entreprises locales : 53 millions d' Fondation Créavenir Océan, prêts d'honneur :

13 "Les Saisonnales" : Hébergement temporaire pour les personnes âgées Acteur de son territoire et fi er d afficher sa différence, le Crédit Mutuel Océan s est investi dans "les Saisonnales", la construction de structures d hébergement temporaire qui sont un véritable soutien au maintien à domicile de la personne âgée peu ou moyennement dépendante dont la situation se fragilise momentanément. Les deux premières unités ont été ouvertes en Vendée en 2011 à Olonne-sur-Mer et à Saint-Fulgent. L activité 2012 a témoigné de la pertinence du concept. Entièrement habilitées à l aide sociale, "les Saisonnales" s intègrent pleinement dans la fi lière gériatrique du territoire. Répondant aux besoins de réactivité des familles et des professionnels, chaque unité peut accueillir au maximum 24 personnes. La durée du séjour est comprise entre 3 jours et 3 mois. Les différentes prestations proposées sont : du domicile vers l hébergement temporaire puis retour au domicile, du champ sanitaire vers l hébergement temporaire avant le retour au domicile, du domicile vers l hébergement temporaire avant une entrée en institution. Dans ce projet, le Crédit Mutuel Océan est associé au groupe ALEF (cliniques dans les Pays de la Loire) et à Escales Ouest (spécialiste de la restauration collective). Chiffres clés 2o12 Nombre de séjours : 140 Durée du séjour moyen : 63 jours au service des personnes âgées. 13

14 Engagement environnemental Crédinergie Le Crédit Mutuel accompagne ses sociétaires dans le financement des travaux d économies d énergie ou liés aux énergies renouvelables avec le prêt Crédinergie dans des bâtiments achevés depuis plus de 2 ans. Production 2012 : 4,3 millions d. Eco Prêt à Taux Zéro En 2012, le Crédit Mutuel Océan a accordé 338 prêts Eco PTZ pour un montant total de 4,7 M. Energie Verte Le Prêt "Micro-crédit Régional Energie Verte en Poitou-Charentes" est un prêt réglementé associé au Livret de Développement Durable, et bonifi é par le Conseil Régional Poitou-Charentes. Cette formule permet de fi nancer des travaux d'économie d'énergie à un taux de 0 % pour le client. Ce prêt concerne les logements situés sur les départements de la Région Poitou-Charentes, soit les départements des Deux-Sèvres et Charente-Maritime pour le territoire du Crédit Mutuel Océan, partenaire de l opération. Consommationon de ressources Le Crédit Mutuel Océan a réalisé en 2012 un premier bilan sur les émissions de Gaz à Effet de Serre portant sur l'exercice Les actions du Crédit Mutuel Océan Estimation des consommations Consommation d'eau en M Consommation totale d'énergie des bâtiments en Mwh Utilisation du papier recyclé pour la communication vers les clients. Optimisation du relevé de compte (envoi recto verso). Incitation à l'utilisation du relevé de compte électronique. Promotion du site internet et des échanges par messagerie électronique. Mise en place de la gestion électronique de documents. Tri sélectif : papier, cartouche imprimante Intégration de la problématique énergétique dans la conception de nos nouvelles agences, dans le respect des normes en vigueur et lors de la rénovation des agences plus anciennes. Financement du photovoltaïque et des investissements dans la méthanisation. 14

15 Carte du territoire Crédit Mutuel Océan Le Groupe Crédit Mutuel Océan c est : 111 Caisses Locales Administrateurs 182 Points de vente Salariés

16 Caisse Fédérale du Crédit Mutuel Océan - Société Anonyme Coopérative de Crédit à Capital Variable, RCS La Roche/Yon B Intermédiaire en opérations d assurances n ORIAS , consultable sous 34 rue Léandre Merlet La Roche-sur-Yon - Tel Fax : Crédits Photos : Thinkstock, Gettyimages, geoatlas.com, Gilles Delacuvellerie, Petits Princes, Agence H, CMO - Juin Le Crédit Mutuel agit pour la protection de l environnement en imprimant ce document sur du papier recyclé.

Groupe Crédit Mutuel Océan

Groupe Crédit Mutuel Océan Groupe Crédit Mutuel Océan Sommaire Edito du Président et du Directeur Général... Page 5 Engagement des sociétaires et gouvernance coopérative... Page 6 Représentativité des sociétaires... Page 7 Formation

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité Le pôle accompagnement : L offre d accompagnement de l Adie est accessible aux créateurs pendant toute la durée de remboursement de leur prêt et à pour but de les aider à pérenniser et à développer leur

Plus en détail

Une banque coopérative solide engagée dans sa région. Victor Hamon Président du Conseil d Orientation et de Surveillance

Une banque coopérative solide engagée dans sa région. Victor Hamon Président du Conseil d Orientation et de Surveillance 2012 CAISSE D EPARGNE : UNE BANQUE ENGAGÉE DANS SA RÉGION LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. LE MESSAGE DES PRÉSIDENTS Victor Hamon Président du Conseil d Orientation et de Surveillance Jean-Marc Carcelès

Plus en détail

DIFFÉRENCE (n.f) : QUALITÉ QUI NOUS DISTINGUE ET NOUS UNIT. une Banque coopérative. De PROXIMITÉ. Au CŒuR Du DÉVELOPPEMENT

DIFFÉRENCE (n.f) : QUALITÉ QUI NOUS DISTINGUE ET NOUS UNIT. une Banque coopérative. De PROXIMITÉ. Au CŒuR Du DÉVELOPPEMENT DIFFÉRENCE (n.f) : QUALITÉ QUI NOUS DISTINGUE ET NOUS UNIT. En 2012, la Caisse d Epargne Loire Drôme Ardèche a consacré 1 408 500 à des projets de solidarité locale. une Banque coopérative De PROXIMITÉ

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux

Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux Étude sur la localisation et la densité de 4 professions de santé : médecins généralistes libéraux infirmiers libéraux chirurgiens dentistes libéraux masseurs kinésithérapeutes libéraux 1 sommaire p 3

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide succession d un proche guide des premières démarches POUR EN SAVOIR DAVANTAGE, RENSEIGNEZ-VOUS AUPRÈS DE VOTRE CONSEILLER CAISSE D EPARGNE OU SUR : parce que la perte d un proche est un MOMent difficile,

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

1 mois de cotisation d assurance offert. pour toute nouvelle souscription d un contrat Auto*

1 mois de cotisation d assurance offert. pour toute nouvelle souscription d un contrat Auto* OFFRES DE BIENVENUE RÉSERVÉES AUX SALARIÉS GRÂCE À VOUS, LES SALARIÉS DE VOTRE ENTREPRISE PEUVENT BÉNÉFICIER D UN MOIS DE COTISATION D ASSURANCE OFFERT POUR TOUTE NOUVELLE SOUSCRIPTION À TITRE INDIVIDUEL

Plus en détail

code d éthique et de déontologie

code d éthique et de déontologie code d éthique et de déontologie Notre éthique et notre déontologie Le Code d éthique et de déontologie a été adopté le 22 avril 2006 par la Chambre Syndicale après un large débat et des échanges approfondis,

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire * Entreprise de Taille Intermédiaire Une ETI* coopérative en Banque, Assurances et Immobilier 1 er PARTENAIRE DE L ÉCONOMIE DÉPARTEMENTALE LES CHIFFRES CLÉS 2014 UNE ETI COOPÉRATIVE actrice EN BANQUE,

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

UNE BANQUE CRÉÉE PAR SES COLLÈGUES, ÇA CHANGE TOUT.

UNE BANQUE CRÉÉE PAR SES COLLÈGUES, ÇA CHANGE TOUT. UNE BANQUE CRÉÉE PAR SES COLLÈGUES, ÇA CHANGE TOUT. DES VALEURS PARTAGÉES Créé et géré par des enseignants, le CME répond depuis un demi-siècle aux besoins de tous les personnels de l Education nationale,

Plus en détail

Les risques d entreprises

Les risques d entreprises Les risques d entreprises Assureur depuis 1962 entre terre et océan Une dynamique de compétences au service des entreprises et des particuliers Êtes-vous prêt? Des solutions d assurances à votre service.

Plus en détail

Jeudi 26 mars 2015. Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous.

Jeudi 26 mars 2015. Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous. Jeudi 26 mars 2015 Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous.fr Sommaire Communiqué de synthèse Louis Tercinier, nouveau président de

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE. La banque des agents du secteur public. BFM, partenaire du groupe Société Générale

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE. La banque des agents du secteur public. BFM, partenaire du groupe Société Générale BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE La banque des agents du secteur public BFM, partenaire du groupe Société Générale BFM, LA BANQUE Plus d un million de clients en métropole et dans les DOM 190 626 prêts BFM

Plus en détail

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE

CREDIT COOPERATIF. Le Crédit Coopératif BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management COOPERATIVE COOPERATIVE CREDIT COOPERATIF Crédit Coopératif NPdC 2 Bis, rue de Tenremonde BP 565 59023 LILLE Cedex Tél : 03 20 12 36 30 Fax : 03 20 30 77 66 Site : www.credit-cooperatif.fr Email : lille@coopanet.com

Plus en détail

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE

MACIF. La Macif, histoire et valeurs. La Macif, en quelques chiffres BONNES PRATIQUES. 1- Eco-management MUTUELLE MUTUELLE MACIF Macif Nord-Pas de Calais B.P. 169 59029 Lille Cedex Site : www.macif.fr Directeur régional : Jean-Jacques Roy Contact : Jean Quéméré La Macif, histoire et valeurs Depuis 1960, la Macif est

Plus en détail

ÊTRE SOCIÉTAIRE POUR VIVRE LA BANQUE AUTREMENT

ÊTRE SOCIÉTAIRE POUR VIVRE LA BANQUE AUTREMENT ÊTRE SOCIÉTAIRE POUR VIVRE LA BANQUE AUTREMENT 2 SOMMAIRE UNE BANQUE COOPÉRATIVE ET MUTUALISTE, QU EST-CE QUE C EST?..................... p. 6 UNE BANQUE DE PROXIMITÉ AU CŒUR DE LA FINANCE MONDIALE, EST-CE

Plus en détail

POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE

POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE POUR MIEUX SE DÉPLACER ENSEMBLE La mobilité sociale est notre priorité FONDATION CRÉÉE EN 2002, SOUS L ÉGIDE DE LA FONDATION DE FRANCE Grégoire Maisonneuve La Fondation Transdev apporte un soutien financier

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

HORIZON BANCAIRE Zoom sur une année d activités et de résultats

HORIZON BANCAIRE Zoom sur une année d activités et de résultats HORIZON BANCAIRE Zoom sur une année d activités et de résultats PANORAMA AU 31 DÉCEMBRE 2013 ca-des-savoie.fr ACTEUR DE L ÉCONOMIE LOCALE 1 ER BANQUIER ET ASSUREUR DES SAVOIE 705 791 clients dont : 41

Plus en détail

2008 Agriculture, Professionnels, Gestion de Patrimoine, Collectivités Locales et Associations Réseau et Distribution Ressources Humaines

2008 Agriculture, Professionnels, Gestion de Patrimoine, Collectivités Locales et Associations Réseau et Distribution Ressources Humaines Chiffres clés 2008 Le Crédit Agricole Atlantique Vendée 1 ère Banque et Assurances de notre région 810 353 clients dont 40 319 personnes morales 1 157 779 comptes épargne 484 100 prêts gérés 428 954 cartes

Plus en détail

L épargne salariale : comment investir solidaire?

L épargne salariale : comment investir solidaire? GUIDE PRATIQUE L épargne salariale : comment investir solidaire? Salariés d entreprises, ce guide vous concerne. Il est possible aujourd hui de faire fructifier votre épargne salariale en investissant

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel»

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» DOSSIER DE PRESSE Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» Lundi 21 janvier 2013 à 15h30 A l Hôtel du Département, à Rouen En présence de : Didier MARIE, Président du

Plus en détail

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228*

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228* RAPPORT D ACTIVITE Année 2014 Le réseau national Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France Initiative Vendée Bocage est l une des 228* plateformes qui constituent Initiative France,

Plus en détail

STRUCTURES CONSEIL ORGANISME COMPETENCE CONTACT SITE INTERNET

STRUCTURES CONSEIL ORGANISME COMPETENCE CONTACT SITE INTERNET FICHIER CONTACTS STRUCTURES CONSEIL Agence Départementale d'information sur le Logement - ADIL 1, Ch de ronde du Fort Griffon - Entrée C La vocation de l ADIL est d offrir gratuitement aux habitants du

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER PRÊTS PRÊT CLÉ DE SOL Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque,

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue

La loi sur l économie sociale et solidaire. Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi sur l économie sociale et solidaire Les principales dispositions et quelques angles de vue La loi ESS du 31 juillet 2014 les racines de l ESS Un peu d histoire: Des lois sur les coopératives, les

Plus en détail

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide

au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide VOS aides au départ en vacances www.francealzheimer.org Un malade, c est toute une famille qui a besoin d aide Cabourg, Autrans, Grasse, Pornichet, La Rochelle, La carte des destinations de vacances laisse

Plus en détail

Aménagement Développement Tourisme

Aménagement Développement Tourisme Aménagement Développement Tourisme Editos Dynamisme démographique, diversité des filières d activité, savoir-faire des vendéens, innovations, nouvelles technologies, développement des énergies durables,

Plus en détail

«La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques»

«La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques» «La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques» Xavier Junique, Patricia Toucas et Richard Ribière Revue internationale de l'économie sociale : Recma, n 301,

Plus en détail

en quoi le Crédit Agricole est-il une Banque Citoyenne?

en quoi le Crédit Agricole est-il une Banque Citoyenne? Responsabilité.proximité.solidarité en quoi le Crédit Agricole est-il une Banque Citoyenne? proximité.solidarité.responsabilité.proxidarité.solidarité.responsabilité.solidarité.proximité.responsablité.solidarité.respon

Plus en détail

ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES

ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ENTRE LES SOUSSIGNES : La Caisse d Epargne Aquitaine Poitou-Charentes,

Plus en détail

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Communiqué de presse Le 26 mai 2015 La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Des résultats financiers en progression

Plus en détail

ÉPARGNE. Les solutions. pour votre épargne. > Épargne Disponible > Épargne Logement > Épargne Financière > Assurance Vie

ÉPARGNE. Les solutions. pour votre épargne. > Épargne Disponible > Épargne Logement > Épargne Financière > Assurance Vie ÉPARGNE Les solutions pour votre épargne > Épargne Disponible > Épargne Logement > Épargne Financière > Assurance Vie LES RÈGLES D OR D UNE ÉPARGNE CONSTRUITE EFFICACEMENT 1 2 3 ORIENTER Faire un bilan

Plus en détail

par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes

par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes Inauguration de la SCOP SARL Chizé confection par Ségolène Royal Présidente de la Région Poitou-Charentes Contact presse : Attachée de presse de la Région Poitou-Charentes Valérie Courrech 05 49 55 77

Plus en détail

Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa

Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa Les aides financières à l investissement et à la création d emplois L aide aux emprunteurs en difficulté Le micro-crédit personnel Les difficultés ponctuelles

Plus en détail

Associations. Grâce au partenariat entre le Crédit Mutuel et votre Association, profitez d avantages exclusifs!

Associations. Grâce au partenariat entre le Crédit Mutuel et votre Association, profitez d avantages exclusifs! Associations Grâce au partenariat entre le Crédit Mutuel et votre Association, profitez d avantages exclusifs! avez plus d bonne raison de rencontrer Découvrez une banque unique : DIFFÉRENTE : Mutualiste,

Plus en détail

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Définition Qu est ce qu une pathologie chronique? «C est une maladie de longue durée, évolutive,

Plus en détail

au service de chacun!

au service de chacun! Les associations sanitaires et sociales : au service de chacun! Petite enfance Handicap Jeunes en danger Santé Personnes âgées Pauvreté, Exclusion * «L association est la convention par laquelle deux ou

Plus en détail

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation DU et Capacité «médecin coordonnateur en EHPAD» Le 15 décembre 2010 Katy Jarny Responsable Conseil & Formation - I - Les différentes formules

Plus en détail

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires

ANNUAIRE SANTE. Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires ANNUAIRE SANTE Structures Missions Site Internet Téléphone Domaines Secteurs Informations complémentaires IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Poitou-Charentes (4 antennes

Plus en détail

Trophée contrat de génération

Trophée contrat de génération Trophée contrat de génération EDITION 2014 Entreprises de plus de 50 salariés -- 17 septembre 2014 -- Contact presse cab-ted-presse@cab.travail.gouv.fr Sommaire Qu est-ce que le contrat de génération?

Plus en détail

service Rénovation Mixité sociale Services des entreprises Rénovation urbaine urbaine Mixité sociale Services aux des salariés Le 1 % Logement au

service Rénovation Mixité sociale Services des entreprises Rénovation urbaine urbaine Mixité sociale Services aux des salariés Le 1 % Logement au U nion d E conomie S ociale pour le L ogement Rénovation Rénovation urbaine urbaine Services des Salariés salariés entreprises Services aux des entreprises Septembre 2008 Mixité sociale Mixité sociale

Plus en détail

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser

Livret d accueil. Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs. S associer coopérer mutualiser Livret d accueil Présentation de l économie sociale et solidaire à destination de ses acteurs S associer coopérer mutualiser PRÉAMBULE Accueillir au sein des structures de l Économie Sociale et Solidaire

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEE 2006 EDITION BIMESTRIELLE N 6 PUBLIE LE 22 JANVIER 2007

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEE 2006 EDITION BIMESTRIELLE N 6 PUBLIE LE 22 JANVIER 2007 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEE 2006 EDITION BIMESTRIELLE N 6 PUBLIE LE 22 JANVIER 2007 S O M M A I R E AGENCE RÉGIONALE DE L HOSPITALISATION...1 RENOUVELLEMENTS

Plus en détail

PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE

PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE COMMUNIQUE DE PRESSE PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE A l occasion de l année internationale du microcrédit, Primagaz déploie une nouvelle action dans le contexte

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE.

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. édition 2009 / 2010 Les essentiels Guide pratique hors-série 50 conseils pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. Avant-Propos Déductions, réductions et crédits d impôt de

Plus en détail

SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES

SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES Les inégalités sociales, creusées par les impacts de la crise économique, accentuent les écarts entre les territoires et compliquent le rôle

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR 2015

REGLEMENT INTERIEUR 2015 REGLEMENT INTERIEUR 2015 A compter du 1 er janvier 2015 REGLEMENT INTERIEUR 2015 Mutuelle et Sections Dénomination et siège social de la mutuelle Une Mutuelle dénommée ENTRAIN est située : 5, boulevard

Plus en détail

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques

La Région Poitou-Charentes, Repères économiques La Région Poitou-Charentes, Repères économiques Décembre 2006 Poitou-Charentes en France et en Europe 26 000 km² (4,7 % de la superficie française) 1,69 millions d habitants (2,8 % de la population française)

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contact presse Caroline Weill cweill@selfimage.fr 01 47 04 12 52 Audrey Peauger apeauger@selfimage.fr 01 47 04 12 53

Plus en détail

Le Crédit Mutuel fait de moi un privilégié. Une banque qui m accompagne au quotidien, ça change tout.

Le Crédit Mutuel fait de moi un privilégié. Une banque qui m accompagne au quotidien, ça change tout. des offres privilégiées pour 2014* Le Crédit Mutuel fait de moi un privilégié. Une banque qui m accompagne au quotidien, ça change tout. *Offre réservée aux ayants droit des CE, Amicales, COS, CAS, Comités

Plus en détail

RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE RAPPORT 2012. Pour la Caisse d Epargne, l humain sera toujours une valeur sûre.

RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE RAPPORT 2012. Pour la Caisse d Epargne, l humain sera toujours une valeur sûre. RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE RAPPORT 2012 Pour la Caisse d Epargne, l humain sera toujours une valeur sûre. 1 MESSAGE DES PRÉSIDENTS Victor HAMON Président du Conseil d Orientation et de

Plus en détail

INVESTISSEMENT LOCATIF. Investir dans l immobilier aujourd hui, c est l assurance d un meilleur avenir!

INVESTISSEMENT LOCATIF. Investir dans l immobilier aujourd hui, c est l assurance d un meilleur avenir! R e t r a i t e É p a r g n e P r é v o y a n c e Tr a n s m i s s i o n F i s c a l i t é INVESTISSEMENT LOCATIF Investir dans l immobilier aujourd hui, c est l assurance d un meilleur avenir! POURQUOI

Plus en détail

Les aides régionales pour les ENTREPRISES

Les aides régionales pour les ENTREPRISES Les aides régionales pour les ENTREPRISES Regroupement Développement Financement Immobilier Embauche Conseil Difficulté Export Reprise Cession Création Accompagner l entreprise dans les différentes phases

Plus en détail

NOTRE PACTE COOPÉRATIF ET TERRITORIAL

NOTRE PACTE COOPÉRATIF ET TERRITORIAL 2014 NOTRE PACTE COOPÉRATIF ET TERRITORIAL GOUVERNANCE DES MOTS ET DES ACTES Nous avons voulu traduire cette année notre bilan par des mots et derrière chaque mot des actes. C est notre ambition chaque

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Définitions Un peu d histoire Quelques chiffres, les acteurs La finance solidaire Définitions L économie sociale et solidaire (ESS) rassemble deux concepts, rappelé dans

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour,

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur amallia.fr O de formes Publicis Activ RCS Paris 337 934 483 - Marque déposée pour le compte d Action Logement. Impression sur papier recyclé Oxygen -

Plus en détail

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable ASSET MANAGEMENT PFO 2 : Un dispositif d épargne au service de vos objectifs patrimoniaux Avec PFO 2, vous investissez

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE

DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE RAPPORT RELATIF AUX AGREMENTS DES CONVENTIONS ET ACCORDS APPLICABLES AUX SALARIES DES ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MEDICO-SOCIAUX PRIVES A BUT NON LUCRATIF POUR 2010

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES

MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES MENTION ADMINISTRATION DES TERRITOIRES ET DES ENTREPRISES Les spécialités : MASTER PROFESSIONNEL 00 Management des activités tertiaires () Management public : métiers de l administration territoriale ()

Plus en détail

Atelier N 3 : Les outils financiers

Atelier N 3 : Les outils financiers Atelier N 3 : Les outils financiers 8 septembre 2014 Melle «Bourse Régionale Désir d Entreprendre» Subvention de 1 000 à 10 000 conditionnée à un financement complémentaire : prêt bancaire, familial, etc

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT

PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT PLAN DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE L HABITAT Quel rôle pour les collectivités locales? MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L'ÉGALITÉ DES TERRITOIRES MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE

Plus en détail

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région

ÉDITORIAL. Chiffres Clés. 29% des emplois. 11% des établissements employeurs de la région ÉDITORIAL Les mutations environnementales, économiques et sociales n ont de cesse et depuis quelques années nous ressentons que cette vitesse d évolution tend à devenir exponentielle Que sera demain? Cette

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

La Mutualité en chiffres Édition 2011

La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 6 Sommaire Message du directeur général de la Mutualité Française

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Les solutions. pour votre. projet immobilier. > Prêts à taux fixe ou variable > Prevair > Les prêts Éco PTZ

PRÊTS IMMOBILIERS. Les solutions. pour votre. projet immobilier. > Prêts à taux fixe ou variable > Prevair > Les prêts Éco PTZ PRÊTS IMMOBILIERS Les solutions pour votre projet immobilier > Prêts à taux fixe ou variable > Prevair > Les prêts Éco PTZ ASSURANCE HABITATION : Assur-BP Habitat Pour assurer votre logement en toute sérénité,

Plus en détail

Rapport d utilité sociale

Rapport d utilité sociale Rapport d utilité sociale Aiguillon construction, c est : Édito Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l Ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon est constructeur et gestionnaire

Plus en détail

REGLEMENT PARTICULIER DE LA CAISSE MUTUELLE COMPLEMENTAIRE ET D ACTION SOCIALE MARSEILLE

REGLEMENT PARTICULIER DE LA CAISSE MUTUELLE COMPLEMENTAIRE ET D ACTION SOCIALE MARSEILLE REGLEMENT PARTICULIER DE LA CAISSE MUTUELLE COMPLEMENTAIRE ET D ACTION SOCIALE MARSEILLE Article 1....3 Dispositions générales...3 Titre I : Organisation de la C.M.C.A.S...3 Article 2....3 Composition

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT IMMOBILIER RÉSIDENCE PRINCIPALE

DEMANDE DE PRÊT IMMOBILIER RÉSIDENCE PRINCIPALE Cachet Partenaire Id Prescripteur Collaborateur : DEMANDE DE PRÊT IMMOBILIER RÉSIDENCE PRINCIPALE Cadre réservé au Crédit Foncier Nom du client: N de dossier : B20030-07/14 - imphelde Point de vente :

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Types d actions Bénéficiaires Conditions (2015) Où s adresser Montants (2015) Ne pas dépasser un plafond de revenus

Types d actions Bénéficiaires Conditions (2015) Où s adresser Montants (2015) Ne pas dépasser un plafond de revenus ACTIONS SOCIALES EN FAVEUR DES PERSONNELS DE L EDUCATION NATIONALE ACTIONS SOCIALES INTERMINISTERIELLES NATIONALES (circulaire FP 4 n 1931 et 2B n 256 du 15 juin 1998 ; circulaires du 24/12/2014 NOR RDFF14147715C

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Le financement de la réhabilitation thermique des bâtiments

Le financement de la réhabilitation thermique des bâtiments Le financement de la réhabilitation thermique des bâtiments Sommaire Problématique globale du financement vert Ressources financières Outils de financement Outils de garantie Structures de portage Valeur

Plus en détail