CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES. CREGENE: 2 rue de l église COULON

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES. CREGENE: 2 rue de l église 79510 COULON 05 49 35 15 40 cregene@gmail."

Transcription

1 CONSERVATION DU PATRIMOINE VIVANT DU MARAIS POITEVIN ENJEUX ET PERSPECTIVES CREGENE: 2 rue de l église COULON

2 Espèces locales et territoire, un destin commun? Pâturage Crédit-photos: CREGENE, Styblinsky, Rousseaux Biodiversité Crédit-photos: PIMP Patrimoine Enjeux de la conservation des races et variétés locales: Les dossiers du CREGENE Crédit-photos: CREGENE, Rousseaux

3 Espèces locales et territoire, un destin commun? Pâturage Le modèle agricole, à la fin du XX ème siècle, s appuie sur: Des systèmes d exploitation spécialisés et intensifs Des races productives et spécialisées Une mécanisation des travaux agricoles Domination de quelques races, donc perte de diversité Régression des races locales issues de la sélection convergente des hommes et du milieu, en adéquation avec la zone d élevage et les objectifs de sélection

4 Espèces locales et territoire, un destin commun? Biodiversité «Sauvage»: Le pastoralisme permet l expression d une diversité floristique et faunistique particulièrement riche sur ce territoire Crédit-photos: M.Vaslin-LPO, J. Galet «Domestique»: Les races à faibles effectifs véhiculent une diversité génétique qui serait irrémédiablement perdue si elles venaient à disparaître

5 Espèces locales et territoire, un destin commun? Patrimoine Complémentarité entre milieu et espèces locales = Patrimoine Vivant Puiser dans l exemple économique de l activité agricole poitevine d hier pour un développement durable et harmonieux des territoires? Grâce à l initiative de quelques passionnés ces trésors patrimoniaux ont pu être conservés et pourront intégrer les systèmes agricoles responsables de demain

6 Enjeux de la conservation des races et variétés locales Les dossiers du CREGENE 1999: Création du CREGENE à l initiative du Parc Interrégional du Marais Poitevin Le CREGENE fédère 6 associations et travaille à la sauvegarde de sept races locales et de trois espèces végétales sur les régions Pays de la Loire et Poitou- Charentes: L UPRA Mulassières du Poitou et la SABAUD pour la conservation et la gestion des races Baudet du Poitou et Cheval de Trait Poitevin L Association pour la Sauvegarde de la Race Bovine Maraîchine et des Prairies Humides L Association pour la Défense et le Développement de la Chèvre Poitevine L Association du Verger Conservatoire de Pétré L Association de Promotion de l Angélique du Marais Poitevin La Poule de Marans, les Oies Grises du Marais et les Oies Blanches du Poitou

7 Enjeux de la conservation des races et variétés locales Les missions du CREGENE Fournir une assistance technique, administrative et scientifique aux associations de sauvegarde et aux adhérents, en vue d obtenir les moyens de sauvegarder, de GERER et de PROTEGER les races ou les espèces menacées de disparition. Présenter les programmes d actions du Conservatoire et de ses adhérents aux partenaires techniques et financiers, publics et privés. VALORISER, PROMOUVOIR et DIFFUSER l image, les appellations, les connaissances scientifiques, les techniques d élevage, les produits et les territoires de ces espèces etdecesraces. Etablir et développer des relations avec les organismes de conservation génétique et les conservatoires régionaux, nationaux et internationaux. CONTROLER la gestion, la conservation, la diffusion et l utilisation de la génétique disponible.

8 Enjeux de la conservation des races et variétés locales Les races mulassières du Poitou L exceptionnelle Mule Poitevine UPRa Mulassières du Poitou

9 Enjeux de la conservation des races et variétés locales Les races mulassières du Poitou Le Trait Poitevin Mulassier Fin des années 80, 200 sujets connus Aujourd hui, 252 poulinières inscrites en race pure et 37 étalons purs sont en activité Menaces: Production mulassière Difficultés de reproduction Consanguinité Parades: Le plan d accouplement Le programme «Gènes Avenir» mis en place avec l UPRA La valorisation des chevaux d attelage: Label «recommandé utilisation» La modification du Studbook: ouverture du livre B Crédit-photos: E. Rousseaux

10 Enjeux de la conservation des races et variétés locales Les races mulassières du Poitou Le Baudet du Poitou En 1977, 44 sujets connus répartis dans 8 élevages Aujourd hui, 368 ânesses sont inscrites en race pure et 83 baudets purs sont en activité Menaces: Difficultés de reproduction Dispersion des effectifs Consanguinité Parades: Le Croisement Continu d Absorption (700 ânesses croisées) Le plan d accouplement L insémination artificielle Deux cheptels conservatoires: Le Parc et la SABAUD Crédit-photos: CREGENE

11 Schéma du CCA proposé par Annick AUDIOT en 1977 Années Générations Proportion de sang poitevin Pourcentage de sang poitevin Baudet F 0 (adultes) Entre 0 et 1/2. Commune B 1 F naissance en 1983 F naissance en 1989 F naissance en 1993 F naissance en /2 3/4 7/8 15/16 50,00% 75,00% 87,50% 93,75% B 2 B 3 B 4 B F 5 31/32 96,88% B F 6 63/64 98,44% B 7 127/128 99,22% F 7 (Race pure) B 8 Légende: Vitesse probable : Il est tenu compte qu une ânesse poitevine fait naître en moyenne une femelle tous les 4 ans (femelle vide, avortement, mortalité et sex-ratio). Bx, Baudet étalon du Poitou, de race pure, chaque fois différent. x %, femelle obtenue par croisement continu d absorption et inscrite au livre B du stud-book. La première ânesse F6 est née en 2008

12 Gestion génétique d une population à faible effectif Etude de la consanguinité: 127 baudets étudiés, moyenne=6,8% Etude de l origine des gènes: 52 fondateurs dont 27 sont efficaces Etude des liens de parenté: coefficient de parenté moyen=7,5% Partager la population en groupes de reproduction Programmer la circulation des reproducteurs mâles entre les groupes de reproduction Le renouvellement rapide des mâles afin de faire varier les reproducteurs Mise en place du plan d accouplement Constitution des familles (distances génétiques, dendrogrammes)

13 Schéma du plan d accouplement GAULOIS Cercle des familles de baudets DIVISEUR DIVISEUR OBERON GAULOIS POLO Rotation tous les trois ans OBERON Cercle des familles UNIVERS d ânesses DU BOURG POLO DREFUS DREFUS UNIVERS DU BOURG

14 Le cheptel conservatoire du Parc Interrégional du Marais Poitevin Le Parc possède le plus important cheptel de Baudets du Poitou avec 80 animaux dont 10 étalons approuvés en race pure. Depuis 1995, 130 baudets sont nés dans ce cheptel dont l objectif est de renforcer les effectifs via le croisement continu d absorption. Le CREGENE gère la reproduction pour l ensemble du cheptel présent à l asinerie du Baudet du Poitou et met en place les actions de valorisation des baudets du Parc. En 2009 sont nées les premières ânesses de 5 ème génération issues du croisement continu d absorption.

15 Enjeux de la conservation des races et variétés locales La Vache Maraîchine Pilier de la réputation du beurre «Charentes-Poitou», la maraîchine présente les caractéristiques suivantes: Mixité: Race à viande unanimement reconnue Laitière aux performances qualitatives et quantitatives surprenantes Animal de traction exceptionnel Crédit-photos: CREGENE Rusticité: Capable de valoriser les prairies humides de marais aux conditions extrêmes Facilités de vêlage Résistance accrues aux attaques parasitaires En 2008, le programme maraîchin a fêté ses 20 ans de sauvegarde avec 920 femelles contre une trentaine en L association travaille avec l IRQUA Poitou-Charentes qui identifie les produits sous le label de qualité «Signé Poitou-Charentes»

16 Identification de la race, fin 1980: - recherche d animaux de type maraîchin dominant - placements en élevages conservatoires - utilisation de semences de taureaux anciens Démarches de conservation, : - Gestion du répertoire de la population par l institut de l élevage - L association reste propriétaire de tous les taureaux - Copropriété de tous les animaux entre les éleveurs et l association - Valorisation de sites remarquables Conservation et Valorisation: -Race reconnue en 98 - Valorisation des produits -Cohérence avec la conservation (pas de croisement, pas d augmentation de la conformation: typage gène mh)

17 Enjeux de la conservation des races et variétés locales La Chèvre Poitevine Le gène magique! Un rendement fromager élevé Une protéine unique et un goût remarquable Les menaces: Une base de sélection hétérogène et encore trop réduite Moins de 600 sujets inventoriés dans les années 80 Plus de 2000 aujourd hui Crédit-photos: Styblinsky L association travaille actuellement sur le schéma d orientation génétique de la race Poitevine: -Élaboration d un objectif et d un critère de sélection suivant les résultats des enquêtes -Mise en place d un contrôle laitier adapté aux attentes des éleveurs (outils de collecte et de traitement des données) Objectifs: Mieux connaître les caractéristiques techniques de la population, repérer les mères à boucs pour l IA et donner des éléments concrets aux éleveurs qui s installent

18 Démarches de sauvegarde mises en place: 1989, sélection de boucs pour l IA et la cryoconservation génétique 1992, création d une pépinière 1992: valorisation de la qualité du lait: recherches INRA sur la caséine αs1 1994: premier inventaire (1050 animaux dans 58 élevages) 1997: création d un répertoire caprin Poitevin (Caprigène et Institut de l Elevage, constitution d une réserve génétique (Capri-IA) Promotion de la race et valorisation des produits de la poitevine (label de qualité IRQUA «Signé Poitou-Charentes» sur les fromages) ADDCP

19 Enjeux de la conservation des races et variétés locales La Marans La Poule aux œufs extra-roux! 2009: Stage sur la caractérisation des œufs de Marans encadré par le CREGENE Synthèse en ligne sur: Projet de valorisation de la production locale et fermière d œufs de poules de Marans

20 Enjeux de la conservation des races et variétés locales L oie Grise du Marais Poitevin L oie Blanche du Poitou Des herbivores dont le destin était lié à l exploitation des prairies communales Le CREGENE recense ces deux populations chaque année et diffuse la liste des animaux auprès des éleveurs

21 Enjeux de la conservation des races et variétés locales Le verger conservatoire de Pétré 200 variétés anciennes de poires 280 variétés anciennes de pommes Un atelier de jus de fruits Une caractérisation des variétés: Conduite culturale Rusticité Utilisation Transmission du savoir-faire Projet en cours: réalisation d une muséographie itinérante sur la Biodiversité Verger Conservatoire de Pétré

22 Enjeux de la conservation des races et variétés locales L Angélique du Marais Poitevin Angelica archangelica Projet de distillerie pour la production d huiles essentielles d Angélique

23 Les objectifs de ces démarches: CONCLUSION Réussir la réintégration économique des races et variétés du marais poitevin Contribuer au développement local Participer à véhiculer une image identitaire territoriale de qualité Les races d hier seront certainement au cœur des enjeux de Les races d hier seront certainement au cœur des enjeux de l agriculture locale de demain

Les Prairies Humides du Marais Poitevin La Vache Maraîchine

Les Prairies Humides du Marais Poitevin La Vache Maraîchine La vache maraîchine est issue de l auroch, bovidé sauvage des forêts gauloises, comme l ensemble des races bovines européennes. Pendant des siècles, sa robustesse, sa résistance, sa polyvalence et sa rusticité

Plus en détail

La filière de l élevage du cheval de trait dans son. contexte français et européen. Evolution et attentes

La filière de l élevage du cheval de trait dans son. contexte français et européen. Evolution et attentes 1 La filière de l élevage du cheval de trait dans son contexte français et européen. Evolution et attentes Septembre 2011 I. Contexte et structuration de la filière du cheval de trait en France a. Quelques

Plus en détail

Synthèse et recommandations du séminaire

Synthèse et recommandations du séminaire L élevage caprin : Acquis de recherche, Stratégie et Perspectives de développement Synthèse et recommandations du séminaire El Fadili M. 1 1 Institut National de la Recherche Agronomique, Rabat (Maroc)

Plus en détail

du lait à un coût maîtrisé un investissement rentable Pour AméLiorer DurAbLement Le résultat technico-économique De mon AteLier LAit

du lait à un coût maîtrisé un investissement rentable Pour AméLiorer DurAbLement Le résultat technico-économique De mon AteLier LAit La génétique, pari gagnant le pour pari produire gagnant du pour lait produire à un coût maîtrisé du lait à un coût maîtrisé un investissement rentable Pour AméLiorer DurAbLement Le résultat technico-économique

Plus en détail

Les animations de la. Ferme Pédagogique du Marais. Tarifs groupes 2014 Comités d entreprise, Associations, Familles

Les animations de la. Ferme Pédagogique du Marais. Tarifs groupes 2014 Comités d entreprise, Associations, Familles Les animations de la Ferme Pédagogique du Marais Tarifs groupes 2014 Comités d entreprise, Associations, Familles Présentation générale La Ferme Pédagogique du Marais est une exploitation agricole où sont

Plus en détail

LA RACE GASCONNE La Performance au Naturel

LA RACE GASCONNE La Performance au Naturel LA RACE GASCONNE La Performance au Naturel GASCONNE RUSTIQUE RESISTANTE RENTABLE PROLIFIQUE, MATERNELLE ECONOME ET PRODUCTIVE LA GASCONNE Race du SUD de France Originaires des Pyrénées, au climat des plus

Plus en détail

Génétique et génomique Pierre Martin

Génétique et génomique Pierre Martin Génétique et génomique Pierre Martin Principe de la sélections Repérage des animaux intéressants X Accouplements Programmés Sélection des meilleurs mâles pour la diffusion Index diffusés Indexation simultanée

Plus en détail

Les grandes étapes du développement de l insémination artificielle caprine en France

Les grandes étapes du développement de l insémination artificielle caprine en France Les grandes étapes du développement de l insémination artificielle caprine en France Bernard Lebœuf, Relecture: Pascal Boué, Frantz Jénot Un bref historique de l IA tourné vers l avenir - Contexte actuel

Plus en détail

ET La CLASSIFICATION I/ ENUMERATION DES CRITERES

ET La CLASSIFICATION I/ ENUMERATION DES CRITERES Les CRITÈRES DE SELECTION en race AUBRAC ET La CLASSIFICATION des ANIMAUX I/ ENUMERATION DES CRITERES Les différents critères de sélection pris en compte en race Aubrac peuvent être répartis en 3 groupes

Plus en détail

L évaluation génétique de la fertilité chez les bovins laitiers en France

L évaluation génétique de la fertilité chez les bovins laitiers en France L évaluation génétique de la fertilité chez les bovins laitiers en France Anne Barbat, Armelle Gion,Vincent Ducrocq INRA, Station de Génétique Quantitative et Appliquée, 78 352 Jouy en Josas Rappel du

Plus en détail

L aventure génétique, Le cas du lapin

L aventure génétique, Le cas du lapin Histoire de lapins... Le lapin européen (Oryctolagus Cuniculus) De la Renaissance au XIXème siècle : Des élevages de production apparaissent (Olivier de Serres), les lapins sont élevés en clapier et les

Plus en détail

Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège. La Pie Rouge mixte

Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège. La Pie Rouge mixte Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège La Pie Rouge mixte Origine de la race La situation géographique de la Belgique au milieu de l Europe Occidentale a toujours favorisé un brassage important tant

Plus en détail

Une offre de taureaux toujours en augmentation sur GENIVAL. Nombre de taureaux inscrits sur GENIVAL. novembre. mars 2011 mai 2011 2010

Une offre de taureaux toujours en augmentation sur GENIVAL. Nombre de taureaux inscrits sur GENIVAL. novembre. mars 2011 mai 2011 2010 Le GIE Elevage envoie aux partenaires GENIVAL une lettre d information sur l évolution de l outil et l offre en taureaux d élevage. Merci de la diffuser auprès de tous les techniciens et éleveurs de votre

Plus en détail

4 Directives générales pour la production animale. 4.3 Sélection

4 Directives générales pour la production animale. 4.3 Sélection 4 Directives générales pour la production animale 4.3 Sélection La santé et la productivité des animaux agricoles doivent être stimulées par des systèmes d élevage conformes à leurs besoins, ainsi que

Plus en détail

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4

Bovins viande. Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013. Total élevages. Nbre de veaux pesés en VA0. Nbre de veaux pesés en VA4 Bovins viande Effectifs troupeaux et animaux par région en 2013 Chif Régions Nbre de Nbre de Nbre de troupeaux troupeaux troupeaux adhérents adhérents suivis en en VA4 en VA0 engraissement Nbre de troupeaux

Plus en détail

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine (Article paru dans L égide n 23, juin 2001) L exploitation caprine est un tout. Sa réussite dépend essentiellement de la cohérence

Plus en détail

L ELEVAGE DES HERBIVORES BIOLOGIQUES

L ELEVAGE DES HERBIVORES BIOLOGIQUES TS21(EC)V03fr_Herbivores 04/04/2013 L ELEVAGE DES HERBIVORES BIOLOGIQUES Guide pratique n 21 : Les Règles de production des animaux herbivores Selon Ecocert Organic Standard (EOS) 1 I. Champ d application

Plus en détail

Moi, mon village, ma biodiversité

Moi, mon village, ma biodiversité Moi, mon village, ma biodiversité Regards croisés sur le Parc Arrens-Marsous 4 et 5 octobre 2014 Moi, mon village, ma biodiversité Le Parc national organise ses deuxièmes journées d échange sur les richesses

Plus en détail

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Carte de visite : 1 personne + 1 salarié 1/3 temps 85 ha 47 PMTVA (60 vaches nourrices) Signe particulier : Système naisseur en plein air. Des

Plus en détail

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation La pression en azote issue des effluents d élevage est plafonnée à 170 / ha de SAU. Tous les fertilisants azotés d origine animale sont considérés,

Plus en détail

Filière cheval PACA. L élevage et les races régionales. www.parcours-conseil.com. Etudes - stratégie communication

Filière cheval PACA. L élevage et les races régionales. www.parcours-conseil.com. Etudes - stratégie communication 52, Bd de Sébastopol, 75003 Paris Les îles, 41210 La Ferté-Beauharnais Tél 33 (0)2 54 83 78 48, fax 33(0)2 54 83 62 83 conseil@parcours.net Etudes - stratégie communication Filière cheval PACA L élevage

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

BioSoft Gestion de Troupeaux 1

BioSoft Gestion de Troupeaux 1 La nouvelle gamme de logiciels de Gestion de Troupeaux développée par BioSoft concerne toutes les espèces : bovins lait et viande, ovins lait et viande, caprins, porcs, volailles. Elle bénéficie à la fois

Plus en détail

Boviclic WEB. Descriptif des fonctionnalités de la version 5.05. Version 1.10

Boviclic WEB. Descriptif des fonctionnalités de la version 5.05. Version 1.10 Boviclic WEB Descriptif des fonctionnalités de la version 5.05 Version 1.10 1 Nom Date Sommaire 1. Principales évolutions... 4 a. Nouvelles impressions... 4 «Mes délais de notification»... 4 Liste des

Plus en détail

Viser la transition agroécologie

Viser la transition agroécologie Viser la transition agroécologie Viser la transition agroécologie, c est : Identifier les raisonnements nécessaires à l agroécologie, à différents niveaux «d échelles» - d un point de vue des rapports

Plus en détail

Intervention de Didier ODEN

Intervention de Didier ODEN Intervention de Didier ODEN Bovins Croissance de l Aisne Les Différents Postes de Pointage Les postes du développement musculaire Les postes du développement squelettique Les postes d'aptitudes fonctionnelles

Plus en détail

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques

-Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques -Boucherie Ferme Saint-Vincent- Mise en Marché des Viandes Biologiques Présenté par : Yves Saint-Vincent Éleveur, Transformateur et Détaillant Ferme Saint-Vincent / Boucheries Ferme Saint-Vincent Certifiés

Plus en détail

PLACE DES ÉQUINS DANS LES TERRITOIRES

PLACE DES ÉQUINS DANS LES TERRITOIRES PLACE DES ÉQUINS DANS LES TERRITOIRES PASTORAUX Exemple du Parc national des Cévennes Céline VIAL (IFCE INRA) Magali JOUVEN (Supagro Montpellier) Marion ANDREAU (stagiaire VetAgroSup Clermont Ferrand)

Plus en détail

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020 Politique Agricole Commune Programme 2015-2020 DPB Paiement redistributif Jeunes Agriculteurs Verdissement Aides couplées Aides couplées Sommaire : Principe... 3 Aides animales : - Aides Ovines... 5 -

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

««Enseigner la prairie»»

««Enseigner la prairie»» ««Enseigner la prairie»» Valorisation pédagogique des pratiques autour des prairies EPL de Bressuire(79), EPL du Valentin (26), EPL de Vire (14), EPL du Robillard (14), EPL de Limoges-Magnac Laval (87),

Plus en détail

Bovin viande biologique

Bovin viande biologique Bovin viande biologique Les points clefs Les fondements de l agriculture biologique Le lien au sol : les productions animales doivent contribuer à l équilibre des systèmes. Ainsi, l élevage hors sol est

Plus en détail

Production mondiale totale estimée à 1,8 à 2,0 millions de tonnes EC. Les principaux pays producteurs de viande de Lapin dans le Monde

Production mondiale totale estimée à 1,8 à 2,0 millions de tonnes EC. Les principaux pays producteurs de viande de Lapin dans le Monde La cuniculture française Innovations et Perspectives Les principaux pays producteurs de viande de Lapin dans le Monde par François LEBAS Ingénieur Agronome, Directeur de Recherches Honoraire Association

Plus en détail

État des lieux et modernisation du parc bâtiment auvergnat

État des lieux et modernisation du parc bâtiment auvergnat État des lieux et modernisation du parc bâtiment auvergnat Focus sur le cantal Mardi 10 décembre 2013 M.Poucheret En regard des applications du PMBE depuis 2005, quels sont aujourd hui les besoins de modernisation

Plus en détail

Fiche de renseignements justifiant la nécessité de la construction en zone agricole

Fiche de renseignements justifiant la nécessité de la construction en zone agricole Fiche de renseignements justifiant la nécessité de la construction en zone agricole Renseignements en vue de l avis de la Chambre d Agriculture et de la Direction Départementale des Territoires du Bas-Rhin

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Capacité d adaptation des systèmes en Agriculture Biologique aux épisodes de sécheresse AUTONOMIE ALIMENTAIRE Maître d œuvre : Chambres d Agriculture

Plus en détail

www.odyssee-agri.com Autres Offres de Stages Agricoles à l'étranger et travail possibles (liste non exhaustive)

www.odyssee-agri.com Autres Offres de Stages Agricoles à l'étranger et travail possibles (liste non exhaustive) ODYSSEE-AGRI Le Bourg - 53110 La Baroche Gondouin - 0033 (0)2.43.08.53.12. info@odyssee-agri.com N SIRET : 420638066 00019 APE : 804D www.odyssee-agri.com Autres Offres de Stages Agricoles à l'étranger

Plus en détail

K A O L A C K. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kaolack

K A O L A C K. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kaolack K A O L A C K REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

Soutiens couplés. Aides animales. - Aides bovines allaitantes - Aides bovines laitières - Aides ovines - Aides caprines

Soutiens couplés. Aides animales. - Aides bovines allaitantes - Aides bovines laitières - Aides ovines - Aides caprines Soutiens couplés Aides animales - Aides bovines allaitantes - Aides bovines laitières - Aides ovines - Aides caprines Aides Bovines Allaitantes - ABA Attribution et gestion des références Définition d

Plus en détail

Interprétation du certificat d'ascendance et de performances (CAP) Etat: Août 2011

Interprétation du certificat d'ascendance et de performances (CAP) Etat: Août 2011 Interprétation du certificat d'ascendance et de performances (CAP) Etat: Août 2011 I. Introduction Le certificat d'ascendance et de performances (CAP) comprend toutes les informations importantes concernant

Plus en détail

Les animations et ateliers de la

Les animations et ateliers de la Les animations et ateliers de la Ferme Pédagogique du Marais Tarifs groupes 2012 Comités d entreprise, Associations, Familles Présentation générale La Ferme Pédagogique du Marais est une exploitation agricole

Plus en détail

Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement

Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement Production, distribution, consommation des aliments et sécurité alimentaire: Le système agroalimentaire québécois en questionnement Par Maxime Laplante, agr Président de l Union paysanne Les buts de l

Plus en détail

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest Agriculture biologique en Bulgarie et Roumanie Christophe MANSON, 1 2 3 4 5 6 SOMMAIRE Réglementation Production Consommation Commerce extérieur Politique du Gouvernement Conclusions Bulgarie Réglementation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES

GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES ID-SC-175 GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES 11.07.11 GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règles communes sur la production animale = Art.14 du RCE 834/2007

Plus en détail

Les Ovins. Sciences. An 0 1 000 2 000

Les Ovins. Sciences. An 0 1 000 2 000 Les Animaux de la Ferme au Grand Parc Site/Spectacle : Prairie des Animaux Disciplines : SVT Niveaux : cycles 2 et 3 et 3 ème Mots-clés : Animaux, mouton, porc, vache, chèvre, poule, canard, âne, baudet,

Plus en détail

Une chèvre, une région. LA POITEVINE LA LETTRE DE L'A.D.D.C.P. Salon de l Agriculture 2012

Une chèvre, une région. LA POITEVINE LA LETTRE DE L'A.D.D.C.P. Salon de l Agriculture 2012 Une chèvre, une région. LA POITEVINE LA LETTRE DE L'A.D.D.C.P. Salon de l Agriculture 2012 Remise du trophée des jeunes exploitants agricoles travaillant en race locale par Ségolène ROYAL à Pauline LANOUE

Plus en détail

qu il y ait une très grande cohérence entre les différentes politiques publiques. Les orientations régionales peuvent aussi permettre de rechercher

qu il y ait une très grande cohérence entre les différentes politiques publiques. Les orientations régionales peuvent aussi permettre de rechercher Gestion de la faune sauvage et amélioration de la qualité des habitats. Dominique STEVENS (Délégué régional Poitou-Charentes ONCFS ) et Pascal DOUTAU ( F D C de Charente) : Dominique STEVENS : Nous allons

Plus en détail

CIPEL Plan d action 2011-2020 Tableau de bord technique 2014

CIPEL Plan d action 2011-2020 Tableau de bord technique 2014 Objectifs du plan d action 2011-2020 Dans le domaine agricole, le plan d action vise principalement à réduire les apports en phosphore dans les eaux par ruissellement ou érosion et à limiter les apports

Plus en détail

Alimentation des ovins : rations moyennes et niveaux d autonomie alimentaire

Alimentation des ovins : rations moyennes et niveaux d autonomie alimentaire Juin 2014 Compte-rendu 00 14 301 027 collection résultats Carole Jousseins 1, Edmond Tchakérian 2, Catherine de Boissieu 3, Emmanuel Morin 4, Thomas Turini 5 1. Institut de l Élevage. Département Techniques

Plus en détail

LES «PAIEMENTS COUPLES»

LES «PAIEMENTS COUPLES» cap sur La pac 2015 2020 LES «PAIEMENTS COUPLES» La réforme de la politique agricole commune (PAC) permet à la France d amplifier le montant des paiements couplés à une production (c est-à-dire liés à

Plus en détail

PAC. ce qui change. vraiment

PAC. ce qui change. vraiment PAC 2014 2020 ce qui change vraiment Dotée d un budget préservé de l ordre de 9,1 milliards par an, la nouvelle pac entrera pleinement en application en 2015 et sera le cadre commun de l agriculture européenne

Plus en détail

Interventions sanitaires, affections, prophylaxies, produits, médicaments, interventions sur les bâtiments d élevage.

Interventions sanitaires, affections, prophylaxies, produits, médicaments, interventions sur les bâtiments d élevage. La nouvelle gamme de logiciels de Gestion de Troupeaux développée par BioSoft concerne toutes les espèces : bovins lait et viande, ovins lait et viande, caprins, porcs, volailles. Elle bénéficie à la fois

Plus en détail

LA RACE MERINOS D ARLES

LA RACE MERINOS D ARLES LA RACE MERINOS D ARLES OS RACES OVINES DU SUD-EST Maison Régionale de l Elevage Rte de la Durance 04100 MANOSQUE Tel : 04.92.72.56.81 Fax : 04.92.72.73.13 Mail : c.jouannaux@mre-paca.fr Origine et implantation

Plus en détail

Réunions d information. La Réforme de la PAC. Soutiens couplés

Réunions d information. La Réforme de la PAC. Soutiens couplés Réunions d information La Réforme de la PAC Soutiens couplés Intervention DDT 70 février 2015 Sommaire - Principes - Soutiens couplés aides animales, aides végétales, aides à la production de cultures

Plus en détail

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014 L essentiel de la filière viande bovine française 2014 Sommaire Cheptel Chiffres filière Systèmes d élevage & environnement Consommation CHEPTEL Lexique / Vocabulaire (définitions réglementaires (CE) n

Plus en détail

Productions bovines et équines biologiques Principales dispositions réglementaires

Productions bovines et équines biologiques Principales dispositions réglementaires Pour plus d'informations reportez-vous à la fiche «Conversion à l'ab» Conversion La période de conversion est la période de transition entre l'agriculture conventionnelle et l'agriculture biologique. Durant

Plus en détail

Présentation des structures de recherche développement et formation de Charentes-Poitou membres du Réseau REXCAP

Présentation des structures de recherche développement et formation de Charentes-Poitou membres du Réseau REXCAP Présentation des structures de recherche développement et formation de Charentes-Poitou membres du Réseau REXCAP Si chacun des membres du Réseau REXCAP a ses propres objectifs et stratégies d entreprise,

Plus en détail

Panorama de l Agriculture en Vienne 2012

Panorama de l Agriculture en Vienne 2012 Panorama de l Agriculture en Vienne 2012 Juillet 2013 Panorama de l agriculture en Vienne 2012 1 Sommaire Page Utilisation de l espace agricole... 1 Les surfaces agricoles en 2012... 2 Les exploitations

Plus en détail

Des exemples concrets de valorisation de données

Des exemples concrets de valorisation de données L accès aux données pour la recherche & innovation» Workshop ACTA 8 Octobre 2015 Des exemples concrets de valorisation de données (problèmes rencontrés, solutions trouvées, valeur ajoutée du service...)

Plus en détail

Comprendre le marché du lait de chèvre à l échelle régionale, nationale et internationale

Comprendre le marché du lait de chèvre à l échelle régionale, nationale et internationale Comprendre le marché du lait de chèvre à l échelle régionale, nationale et internationale Sébastien Bouyssière 24 mars 2015 1 Le contexte mondial caprin Cheptel Production de viande caprine Production

Plus en détail

GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio»

GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio» 300 chèvres -65 ha de SAU - 3 associés Système mixte laitier fermier - fromage bio (AB) Route du Chabichou et Biosèvres. Fiche n 8 GAEC La Plaine de Foumard : «une exploitation fermière caprine bio» L

Plus en détail

Version 2015. Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine

Version 2015. Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine Version 2015 Producteurs et entreprises laitières s engagent dans une démarche RSE pour l avenir de la filière caprine Responsabilité Sociétale et Env Responsabilité Sociétale et Environnementale de la

Plus en détail

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010 n 1 Bulletin d information Eté 2010 Site Natura 2000 Tunnels à Bulletin d information Bulletin d information chiroptères Monts du matin Monts du matin Edito Le patrimoine naturel constitue aujourd hui

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural)

MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural) MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L3611à 21 et D3611 à R36137 du Code rural) DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES PERTES DE RECOLTE

Plus en détail

Du Code Mutuel de Bonnes Pratiques à la démarche RSE de la filière caprine. Capr Inov 27 Novembre 2014 - Niort

Du Code Mutuel de Bonnes Pratiques à la démarche RSE de la filière caprine. Capr Inov 27 Novembre 2014 - Niort Du Code Mutuel de Bonnes Pratiques à la démarche RSE de la filière caprine Capr Inov 27 Novembre 2014 - Niort Du Code Mutuel de Bonnes Pratiques à la démarche RSE de la filière caprine Le Code Mutuel de

Plus en détail

Calcul de la marge brute en production laitière

Calcul de la marge brute en production laitière Mode d emploi : Calcul de la marge brute en production laitière Calculez la marge brute en production laitière sur votre exploitation et comparez-la avec celle d autres exploitations du même type. Utilisation

Plus en détail

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013 Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée Productions La Châtre le 22 janvier 2013 1- Transport participatif 2 2- Pôle de création «Georges Sound» 3 3- S ouvrir au monde par la Visioconférence

Plus en détail

Commission des Recherches Bovines

Commission des Recherches Bovines Commission des Recherches Bovines Bilan des activités 2002-2006 Composition de la commission Représentants des depts GA (4), PHASE(4+2), SA(3) CEPIA (1), SAE2(1), SAD(1) Représentants des Ecoles Sup Agronomiques

Plus en détail

Collecte et gestion de l information zootechnique

Collecte et gestion de l information zootechnique Collecte et gestion de l information zootechnique Erik Rehben (Responsable Systèmes d Information & Traçabilité Animale - Institut de l Elevage) Points abordés Seulement les ruminants, ni les porcins ni

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE

TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE TABLEAU DE BORD DE LA PRODUCTION BOVINE Mars 2015 Points clés Au 1 er janvier 2015, le cheptel bovin en Pays de la Loire compte 2.599.805 têtes. Si la dynamique sur les effectifs de femelles laitières

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 Le Président de la République a annoncé le 2 octobre à Cournon le cadre

Plus en détail

Samedi 15 octobre 2011

Samedi 15 octobre 2011 La 9 ème Rencontre des muletiers des Contamines-Montjoie LES CONTAMINES-MONTJOIE (Haute-Savoie) Dès 9h30 au Parc Nordique : Présentation des mulets - Gymkhana - Démonstrations de dressage avec mulets Vente

Plus en détail

Visite de la ferme pédagogique du Bessy. Valérie et Christian LALEUF

Visite de la ferme pédagogique du Bessy. Valérie et Christian LALEUF Visite de la ferme pédagogique du Bessy Valérie et Christian LALEUF L'exploitation agricole est principalement laitière, avec 50 vaches de race Prim'Holstein, 40 génisses et des veaux de boucherie. La

Plus en détail

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous

La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous 1 2 La Maison du Fromage - Vallée de Munster, Un espace vivant, authentique, ludique, ouvert à tous Connue au-delà des frontières pour son illustre fromage, la vallée de Munster entend bien le mettre à

Plus en détail

A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur

A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur Mise à jour : Septembre 201 2 Références réglementaires et infra réglementaires : Directive 2000/1 3/CE du 20 mars 2000 modifiée relative au rapprochement

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ENQUETE

QUESTIONNAIRE D ENQUETE 1 QUESTIONNAIRE D ENQUETE Sujet : «Contribution à l étude des savoirs et des pratiques locaux ayant une incidence directe sur les ressources naturelles collectives : cas de la Commune RUTEGAMA et de la

Plus en détail

Listes "Données d'entreprise" "chiffres techniques vaches

Listes Données d'entreprise chiffres techniques vaches Listes "Données d'entreprise" "chiffres techniques vaches Explications liste «chiffres techniques vaches» Grâce à cette liste, vous faites à la fois une analyse sur la fertilité, sur certaines maladies

Plus en détail

Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier

Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier Réforme de la PAC 2015-2020 Contexte Les aides découplées Simulations incidence nouvelle PAC Les aides couplées Les aides du 2ème pilier Un budget en baisse PAC 2007-2013 PAC 2014-2020 420,7 milliards

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 20 DECEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/10.423 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Stratégie de développement des filières agricoles : économie des filières d'élevage et des territoires de montagne

Plus en détail

Comparaison Robot Salle de traite

Comparaison Robot Salle de traite Comparaison Robot Salle de traite Résultats technico-économiques (présentation similaire aux fiches repères du Réseau Bovins Lait) issus des 114 suivis coûts de production réalisés par les Chambres d agriculture

Plus en détail

email : philippe.pointereau@solagro.asso.fr

email : philippe.pointereau@solagro.asso.fr Les poiriers de haute tige dans les Alpes et les Pyrénées françaises Evolution, situation et initiatives Possibilités et idées de financement par l UE P. POINTEREAU 1 1 SOLAGRO, 75 voie du TOEC, 31076Toulouse,

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif

L alimentation du jeune sportif L alimentation du jeune sportif L entraînement commence à table Damien PAUQUET Diététicien nutritionniste du sport info@nutripauquet.be Plan de l exposé : Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport,

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

Projet d étude sur l impact et l efficacité des traitements antiparasitaires des bovins dans les zones humides du Nord Pas-de-Calais

Projet d étude sur l impact et l efficacité des traitements antiparasitaires des bovins dans les zones humides du Nord Pas-de-Calais Projet d étude sur l impact et l efficacité des traitements antiparasitaires des bovins dans les zones humides du Nord Pas-de-Calais Emmanuel THEBAUD Réseau des Vétérinaires en Élevage Baptiste HUBERT

Plus en détail

Statistiques LOOF - HIGHLAND SCOTTISH. Statistiques sur les naissances

Statistiques LOOF - HIGHLAND SCOTTISH. Statistiques sur les naissances Statistiques LOOF - HIGHLAND SCOTTISH Statistiques sur les naissances Nombre de pedigrees par année (les années correspondent au millésime du pedigree) Répartition de taille des portées (en abcisse, nombre

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques Novembre 2014 1 1. Contexte règlementaire : un objectif complémentaire donné par le législateur

Plus en détail

Ordonnance sur les épizooties

Ordonnance sur les épizooties Version provisoire - Seule la version publiée dans le Recueil officiel du droit fédéral RO fait foi Ordonnance sur les épizooties (OFE) Modification du Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

25 novembre 201 / Journée agri tourisme Axat

25 novembre 201 / Journée agri tourisme Axat 25 novembre 201 / Journée agri tourisme Axat La marque collective territoriale «Le Pays Cathare» : un outil de structuration de l offre agritouristique, un outil d aide à la commercialisation Florence

Plus en détail

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie 1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie L année 2015 marque le 20 ème anniversaire du programme agro-environnemental en Wallonie. A cette occasion, l asbl Natagriwal a

Plus en détail

Description Quantité Unité Prix unitaire. Valeur totale $ Emplacement (description officielle) Total Ventes. Total Alimentation et semence

Description Quantité Unité Prix unitaire. Valeur totale $ Emplacement (description officielle) Total Ventes. Total Alimentation et semence A. Effets à recevoir et comptes clients Débiteurs Depuis Échéance Montant $ Page 1 de 6 Guide de planification agricole Actif et passif Pour aider à préparer l état de la valeur nette B. Récoltes 1. À

Plus en détail

Prise en compte des agricultures en zones humides au sein du 2nd pilier de la PAC

Prise en compte des agricultures en zones humides au sein du 2nd pilier de la PAC Prise en compte des agricultures en zones humides au sein du 2nd pilier de la PAC Journées mondiales des zones humides PNR de Camargue Vendredi 21 février 2014 agro-environnementale des zones humides 1.1

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

Programme d aide aux investissements AREA,

Programme d aide aux investissements AREA, Programme d aide aux investissements AREA, pour une Agriculture Respectueuse de l Environnement en Aquitaine AREA PMBE Volet bâtiment d élevage Création, modernisation des bâtiments Mise aux normes environnementales

Plus en détail

Réponses aux Quiz...119

Réponses aux Quiz...119 Sommaire Quiz...11 1. Agriculture...13 2. Bâtiment...15 3. Bien manger...17 4. Biodiversité...19 5. Catastrophes écologiques...21 6. Commerce équitable...25 7. Déchets...28 8. Démarche française...30 9.

Plus en détail

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française Les 5 à 7 du SYRPA Photographie et évolution de la population Quels enseignements en tirer pour vos actions de communication? Christophe SEMONT 1. Hyltel en quelques mots 2. Les concepts du recensement

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail