Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique"

Transcription

1 Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression sur papier PEFC provenant de bois d'éclaircies issus de forêts gérées durablement, par un imprimeur respectueux du label Imprim'Vert photo Thomas ARMAND - Ecosphère

2 photo Sommaire Objectifs et principes des compensations p.3 Exemple de mesure compensatoire sur le bocage humide de Chaunay Exemple de mesure compensatoire sur la Grande Mulette p.4-5 p.6-7 Exemple de mesure compensatoire sur l'outarde p.8 p.2

3 Objectifs et principes des compensations Réseau Ferré de France intègre les enjeux liés au milieu naturel comme une composante majeure de ses projets de ligne, de la conception du projet jusqu à sa réalisation et son exploitation. Sur la base d investigations de terrain, des études d impacts et d avis d experts, RFF définit et met en œuvre différents types de mesures pour préserver la biodiversité : mesures de suppression et de réduction, destinées à éviter et à réduire les impacts occasionnés sur les milieux par le passage de la ligne, mesures compensatoires, destinées à compenser les milieux impactés ou détruits par l infrastructure. RFF a d ores et déjà engagé la mise en œuvre opérationnelle de certaines compensations. A l entrée en vigueur du contrat de concession, la société concessionnaire poursuivra ce travail en liaison, dans les territoires concernés, avec les services de l Etat, les collectivités territoriales et les associations de protection de l environnement. La méthode 1. En amont du choix du tracé, RFF procède à des études et investigations préalables pour identifier les enjeux en présence et les impacts potentiels de la ligne sur les milieux naturels (faune et flore). 2. Lles résultats sont pris en compte dans le processus de choix du tracé, avec les autres types d impacts (ex. : acquisitions bâties et non bâties, impact sur l environnement humain ). 3. Uune fois le tracé établi, RFF poursuit des expertises complémentaires en lien avec des équipes scientifiques spécialisées pour identifier les mesures de suppression, de réduction et de compensation à envisager et leurs modalités de mise en œuvre. 4. Les mesures de suppression, de réduction et de compensation proposées par le maître d ouvrage sont soumises à l avis de différentes instances au cours de la vie du projet, parmi lesquelles le ministère chargé de l écologie et le Conseil national pour la protection de la nature (CNPN), quand des espèces protégées sont impactées. Le Conseil national pour la protection de la nature (CNPN) Créé en 1978 et placé auprès du ministre chargé de l écologie, le CNPN a pour mission de donner au ministre son avis sur les moyens propres à : préserver la diversité de la flore et de la faune sauvages et des habitats naturels, assurer la protection des espaces naturels et le maintien des équilibres biologiques auxquels ils participent, notamment en matière de parcs naturels et de sites d'importance communautaire. p.3

4 Exemple de mesure compensatoire sur le Descriptif Situé dans le département de la Vienne, le bocage de Chaunay constitue une mosaïque de prairies humides dessinées par des bosquets et des haies. Il couvre une centaine d hectares et est traversé à l ouest par la LGV SEA sur moins d une dizaine d hectares. Les études d inventaires écologiques préliminaires au tracé de la LGV ont permis d identifier pour la première fois cette zone remarquable sur le plan de la biodiversité. Gaillet Boréal Au cœur de la plaine agricole, ce bocage accueille en effet de nombreuses espèces rares d amphibiens, d insectes et de végétaux. Parmi eux, le Gaillet Boréal, une plante vivace peu courante présente en nombre sur ce site. Menacé par un défaut d entretien (risque d appauvrissement du milieu) et par l extension des cultures céréalières, ce site apparaît aujourd hui particulièrement fragile et voué à une disparition certaine. La démarche engagée par RFF Afin de réduire les impacts de la LGV sur ce milieu fragile, RFF s engage sur différents volets. Modification du tracé Mesures de réduction des impacts Décalage en bordure ouest du site. Inscription au plus près du niveau du terrain naturel afin de limiter les effets sur les conditions hydriques du sol, primordiales pour préserver les qualités du site. Gestion écologique du bocage mesures compensatoires Gestion écologique d une vingtaine d hectares du bocage pour en restaurer les qualités écologiques initiales, en accord avec le Comité national pour la protection de la nature et les services en charge de l environnement. Mesures supplémentaires en faveur de la biodiversité : en regard des risques forts qui pèsent sur le bocage, RFF s est engagé à sauvegarder l intégralité du site, soit une centaine d hectares, et à en confier la gestion au Conservatoire régional des espaces naturels (CREN) de Poitou-Charentes. p.4

5 r le bocage humide de Chaunay En savoir + L acquisition du site : avec l appui du CREN et de la SAFER, RFF a engagé un travail d animation et de sensibilisation des différents propriétaires au sein du bocage pour mener les acquisitions à l amiable. La propriété des terrains est cédée au CREN. La gestion écologique : RFF finance les 25 premières années de gestion écologique du site, sur la base du programme défini par le CREN. Parmi les mesures prévues : la réhabilitation des espaces ayant perdu leur vocation naturelle et la gestion conservatoire du site. photo Serge BARANDE Ecosphère Le point de vue de Pascal Cavalin chargé de mission du Conservatoire régional des espaces naturels de Poitou-Charentes, Le CREN a été sollicité par RFF dès 2007 pour assurer la gestion écologique pérenne et cohérente des différents sites compensatoires que le projet SEA nécessitera, à travers la signature d une convention de partenariat. Le bocage humide de Chaunay est un milieu d une grande richesse botanique, notamment du fait des milliers de pieds de Gaillet Boréal, espèce végétale découverte lors des études préliminaires au tracé. Pour ce site, le CREN définira et mettra en œuvre un plan de gestion conservatoire sur 25 ans. Nous serons dépositaires des terrains acquis par RFF. Certains de ces terrains sont aujourd hui gérés par des agriculteurs sous forme de prairies temporaires. Nous continuerons à faire appel à eux, en formalisant les modalités de gestion durable du milieu, via des cahiers des charges concertés avec les exploitants agricoles. Nous assurerons également la remise en état des parcelles trop artificialisées, le suivi scientifique du bocage dans le temps, ainsi que sa gestion en cas de départ de l un des agriculteurs. photo Thomas ARMAND - Ecosphère p.5

6 Exemple de mesure compensatoire sur la Descriptif La Grande Mulette (Margaritifera auricularia) est une moule d eau douce, en danger d extinction. La Vienne est l une des 4 rivières au monde à accueillir actuellement cette espèce, qui fait l objet d un plan national d action. Le tracé de la LGV franchira la Vienne à hauteur d une importante station* de Grandes Mulettes : c est pourquoi RFF a engagé des démarches pour limiter au maximum les impacts du projet sur cette espèce. + En savoir Le plan national d action en faveur de la Grande Mulette. Dans le cadre de la sauvegarde de la biodiversité, le gouvernement met en place un plan national d action pour la Grande Mulette. Conduite par la DREAL** Centre, le bureau d études écologiques Biotope et le Muséum national d histoire naturelle, cette démarche a pour objectifs d améliorer les connaissances sur cette espèce encore méconnue et de sauvegarder les dernières populations. Les actions menées et financées par RFF dans le cadre de la LGV s inscrivent en cohérence avec cette démarche nationale. photo Biotope Le point de vue de Laurent Philippe chef de projet au sein de Biotope, Bureau d études spécialisé en écologie La Grande Mulette est une espèce classée par l Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme étant «en danger critique d extinction». En cause : la dégradation de l état écologique des cours d eau, qui a mis à mal le processus de reproduction de l espèce. La démarche de sauvegarde que nous avons engagée avec RFF sur le tracé de la LGV SEA a également permis d être dans la dynamique du plan national d action destiné à améliorer les connaissances sur ces moules, qui peuvent vivre jusqu à 150 ans et mesurer 15 à 20 cm. Ainsi cet été, nous avons procédé à des études complémentaires sur les populations enfouies dans les sédiments de la rivière, mais aussi à des tests sur les options de marquage des individus pour les identifier et les suivre. Une occasion de renforcer nos connaissances et d affiner les mesures de sauvetage de la population. p.6 * Zone de concentration de la Grande Mulette - ** DREAL : Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement

7 r la Grande Mulette La démarche engagée par RFF photo Biotope Suite à l identification d individus sur le tracé de la LGV, RFF a engagé des expertises écologiques complémentaires avec le cabinet Biotope associé à Gilbert Cochet, spécialistes de l espèce. Le but étant de définir un protocole de sauvegarde. + En savoir L objectif global de cette démarche est de sauvegarder cette espèce menacée. En outre, les études engagées par RFF dès 2009 permettent de développer l état des connaissances sur la Grande Mulette, en cohérence avec les prescriptions du futur plan national d action. Ll approche retenue se fonde sur deux volets. 1. Des expertises complémentaires pour affiner les connaissances sur la population concernée (dénombrement des individus, caractéristiques, situation ) études menées en La mise en place d un protocole de sauvegarde incluant les actions envisageables, soumis à la validation préalable du CNPN et comprenant : > Des mesures d ordre général, afin d assurer l intégration optimale du projet sur le plan environnemental. Ex. : conception de l ouvrage de franchissement de la Vienne, organisation des travaux, comité de suivi > Des mesures préventives, pour mieux connaître les populations et prévoir un déplacement d individus si nécessaire pendant les travaux. Ex. : marquage individuel permettant un suivi de la population > Des mesures de suppression/atténuation d impact. En phase travaux : mesures anti pollution Le concessionnaire poursuivra les actions engagées par RFF et mettra en œuvre la totalité des mesures qui aura été arrêtée après la procédure auprès du CNPN. photo Biotope p.7

8 Exemple de mesure compensatoire sur l Outarde Descriptif La LGV SEA traverse 4 secteurs favorables à l Outarde Canepetière, oiseau de plaine menacé de disparition. Situés en Poitou-Charentes, ces secteurs sont constitués de 3 «zones de protection spéciale, ou ZPS» du réseau Natura 2000 : les plaines du Mirebalais et du Neuvillois dans la Vienne, de la Mothe-Saint-Héray - Lezay dans les Deux-Sèvres, et de Villefagnan en Charente et d une zone hors périmètre protégé à Vouharte en Charente. L enjeu du réseau Natura 2000 pour l Outarde Canepetière est d enrayer la décroissance des effectifs et de mettre en place des politiques et des outils pour le maintien et le développement des populations d oiseaux et de leur habitat naturel, en Poitou-Charentes. Réseau Ferré de France doit contribuer à ces objectifs en mettant en œuvre une démarche similaire et complémentaire pour compenser l impact de la traversée de ces secteurs. photo Michel CAMBRONY Ecosphère La démarche engagée par RFF Dans le cadre d une démarche concertée, RFF a travaillé avec les associations naturalistes, des spécialistes de l Outarde Canepetière et les services de l Etat. Ce comité d experts a été créé avec une double mission : évaluer les impacts de la LGV SEA sur les ZPS, proposer des mesures pour compenser le passage de la LGV dans ces secteurs. L évaluation des impacts tient compte des superficies directement prélevées par la LGV, ainsi que d une zone rendue moins favorable pour l Outarde Canepetière, particulièrement pour la nidification, induite par la proximité de la LGV. En dehors des mesures directement liées à la construction de l infrastructure, les mesures mises en œuvre sur ces espaces relèvent principalement de deux ordres. L augmentation de l attractivité des territoires agricoles par la création d une mosaïque de petites parcelles et de pratiques culturales adaptées à l Outarde Canepetière, mais aussi par la sensibilisation de la profession agricole à l ensemble de ces pratiques favorables à l espèce ; la mise en œuvre de ces mesures s appuie sur une coopération étroite avec le monde agricole, qui passe par de la contractualisation sur un cahier des charges environnementales. Des mesures d accompagnement, via le financement d opérations de réintroduction d Outardes Canepetières, de programmes de recherche et de suivi sur la pérennisation et le développement des oiseaux de plaine, etc. Aller plus loin Sur la base des résultats issus du comité d experts, Réseau Ferré de France a élaboré une proposition de compensation du passage de la LGV en limite des 3 ZPS et au sein du secteur de Vouharte. Cette proposition s élève au total à 700 ha pour compenser les superficies prélevées et la perte d attractivité des terrains sur les 3 ZPS et le secteur de Vouharte. Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression sur papier PEFC provenant de bois d'éclaircies issus de forêts gérées durablement, par un imprimeur respectueux du label Imprim'Vert photo Contacts RFF - Direction de projet LGV Sud Europe Atlantique quai des Chartrons / CS BORDEAUX CEDEX - Tél rue de la Marne POITIERS Tél Corinne Roecklin, responsable des études Tél

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

Mise en œuvre des mesures compensatoires dans le cadre du déplacement de l A9 au droit de Montpellier

Mise en œuvre des mesures compensatoires dans le cadre du déplacement de l A9 au droit de Montpellier Mise en œuvre des mesures compensatoires dans le cadre du déplacement de l A9 au droit de Montpellier Sommaire Le contexte, les enjeux Les différents acteurs Les choix et méthodes de gouvernance La mise

Plus en détail

Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences. Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011

Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences. Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011 Des exemples d insertion environnementale d une Ligne Nouvelle, retour d expériences Présentation au groupe géographique «Est Var» - 7 octobre 2011 PAYSAGE BRUIT EAU 2 / MILIEUX NATURELS 3 / L insertion

Plus en détail

Conférence Pollutec Lyon 2014. Union Professionnelle du Génie Ecologique

Conférence Pollutec Lyon 2014. Union Professionnelle du Génie Ecologique Conférence Pollutec Lyon 2014 Conférence Pollutec Lyon 2014 Compenser les activités humaines et les aménagements? Patrice VALANTIN, Président Union Professionnelle Génie Ecologique (UPGE), Gérant de DERVENN

Plus en détail

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Natura 2000, qu est ce que c est? Définition : Natura 2000 est un réseau européen de sites naturels résultant de l application de deux directives européennes : la

Plus en détail

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE BIODIVERSITÉ ET MILIEU FERROVIAIRE CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE En amont d une séance en classe, la fiche d information

Plus en détail

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité 2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité Dossier de presse Contact presse Clarisse Guyonnet : 01 42 76 49 61 1 Sommaire

Plus en détail

Evaluer, dialoguer, préserver Incidences des plans, projets et manifestations sur les sites Natura 2000

Evaluer, dialoguer, préserver Incidences des plans, projets et manifestations sur les sites Natura 2000 Crédits photos : Couverture : LM & AB MEEDDM, Biotope - Intérieur : LM & TD MEEDDM - JLM PNRLF - DREAL Bourgogne - Biotope - JT Natura2000 - Ile de la plâtrière Incidences des plans, projets et manifestations

Plus en détail

Créer votre Refuge LPO, c est faire partie d un réseau et partager et enrichir ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire.

Créer votre Refuge LPO, c est faire partie d un réseau et partager et enrichir ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire. Dans un parc, un jardin, à votre porte, que ce soit à la ville ou à la campagne, la nature peut se révéler extraordinairement riche et variée Malheureusement, de nombreuses espèces autrefois communes sont

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides»

Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides» Projet de retenue de Sivens - bassin du Tescou Programme - cadre pour la mise en œuvre des mesures compensatoires «zones humides» Le contexte 1 La réalisation du projet de retenue de Sivens sur le bassin

Plus en détail

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie

1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie 1995 2015 : 20 années de Mesures Agro-Environnementales (MAE) en Wallonie L année 2015 marque le 20 ème anniversaire du programme agro-environnemental en Wallonie. A cette occasion, l asbl Natagriwal a

Plus en détail

CIPEL Plan d action 2011-2020 Tableau de bord technique 2014

CIPEL Plan d action 2011-2020 Tableau de bord technique 2014 Objectifs du plan d action 2011-2020 Dans le domaine agricole, le plan d action vise principalement à réduire les apports en phosphore dans les eaux par ruissellement ou érosion et à limiter les apports

Plus en détail

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique

Kit de présentation du SRCE Consultation. Schéma régional de cohérence écologique Kit de présentation du SRCE Consultation Schéma régional de cohérence écologique Définition du SRCE Trame Verte et Bleue (lois Grenelle) Schéma Régional de Cohérence Ecologique Elaboration Etat / Région

Plus en détail

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Atelier Recherche et Gestion Forestières 2011 14 juin 2011 1 Les bases réglementaires de la compensation La loi de 1976 sur les études

Plus en détail

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I Mise en place d une bourse d échange d arbres I Ordre du jour I 1 - Les caractéristiques du réseau bocager 2 -

Plus en détail

Contexte général. La situation hydrologique du territoire

Contexte général. La situation hydrologique du territoire L EAU DANS L AUDOMAROIS Crédit Photo www.patrimoines-saint-omer.fr, Albert MILLOT, Albert MILLOT, PNR CMO, Carl Peterolff, Thibault GEORGES, www.labelimage.fr, La voix du Nord Contexte général La situation

Plus en détail

CLE Groupe «Biodiversité»

CLE Groupe «Biodiversité» CLE Groupe «Biodiversité» AUTEUR/ÉMETTEUR COMPTE RENDU DE RÉUNION DATE DE LA RÉUNION Mission Développement Durable 17/01/2011 PARTICIPANTS Ville d Angers/ Angers Loire Métropole/ groupe projet (en interne)

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 2. Continuités écologiques - Trame verte et bleue. Fiche : Continuités écologiques Novembre 2014 1 1. Contexte règlementaire : un objectif complémentaire donné par le législateur

Plus en détail

83 RIVIÈRES À MOULES PERLIÈRES

83 RIVIÈRES À MOULES PERLIÈRES M I N ISTERE DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L'ENVIRONNEMENT DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORÊT DU CANTAL Service environnement 83 RIVIÈRES À MOULES PERLIÈRES 1 - COMMUNES CONCERNÉES

Plus en détail

Zones Humides et stratégie d'évitement Éléments de préconisation

Zones Humides et stratégie d'évitement Éléments de préconisation Zones Humides et stratégie d'évitement Éléments de préconisation Cotita 03/03/2014 Présentation de Dominique STEVENS Directeur de la Nature - Communauté Urbaine de Bordeaux Réserve Naturelle de Bruges

Plus en détail

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012 STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE Août 2012 Projet sectoriel Cadre réglementaire et orientations politiques Etat des lieux Amélioration de la connaissance Préservation de Valorisation de la

Plus en détail

Fiche n 16. Préparation du dossier de demande

Fiche n 16. Préparation du dossier de demande Organiser la maîtrise du site de compensation (propriété ou contrat) et assurer sa pérennité Étape du projet Concertation Préparation du dossier de demande Instruction du dossier de demande Mise en œuvre,

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

MODIFICATION D'UN INVENTAIRE VALIDÉ

MODIFICATION D'UN INVENTAIRE VALIDÉ PROCÉDURE A DESTINATION DES MAITRES D'OUVRAGE DES INVENTAIRES DE ZONES HUMIDES SUR LE FINISTÈRE MODIFICATION D'UN INVENTAIRE VALIDÉ 2 Contexte Cette procédure est proposée par la CAMA et a fait l'objet

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique

Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique Note de présentation de la charte du Parc naturel régional de Brière soumis à enquête publique 1. Responsable du projet Le syndicat mixte du Parc naturel régional de Brière Centre administratif Ile de

Plus en détail

Commune de Cuers Révision du Plan d Occupation des Sols Elaboration du PLU Projet d aménagement et de développement durables

Commune de Cuers Révision du Plan d Occupation des Sols Elaboration du PLU Projet d aménagement et de développement durables Commune de Cuers Révision du Plan d Occupation des Sols Elaboration du PLU Projet d aménagement et de développement durables REUNION PUBLIQUE // 17 DECEMBRE 2014 Urbaniste : Cabinet Luyton / BET Environnement

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 13 février 2012

DOSSIER DE PRESSE 13 février 2012 DOSSIER DE PRESSE 13 février 2012 Viaduc de la Sarthe SOMMAIRE 1. LES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES 2. UN CONTRAT EN PARTENARIAT PUBLIC - PRIVE 3. CONCERTER ET DIALOGUER AVEC LES TERRITOIRES 4. REAMENAGER

Plus en détail

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Paris, 22 septembre 2010 SIFEE Delphine MORANDEAU Chargée de mission biodiversité Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes

Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes Le Grenelle de l environnement et son développement à travers les assises de la forêt ont montré l importance

Plus en détail

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010 n 1 Bulletin d information Eté 2010 Site Natura 2000 Tunnels à Bulletin d information Bulletin d information chiroptères Monts du matin Monts du matin Edito Le patrimoine naturel constitue aujourd hui

Plus en détail

Orientation 1 : Un grand Montréal avec des milieux de vie durable Les objectifs et les critères d aménagement et de développement :

Orientation 1 : Un grand Montréal avec des milieux de vie durable Les objectifs et les critères d aménagement et de développement : Mémoire présenté aux audiences publiques de la Communauté métropolitaine de Montréal relativement à la consultation publique portant sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement (PMAD)-octobre

Plus en détail

Pièce E : Etude d impact

Pièce E : Etude d impact Pièce E : Etude d impact 130/357 E4.3. Environnement naturel E4.3.1. Grands ensembles naturels Dans l aire d étude, la matrice de cultures industrielles (céréales) ou spécialisées (tabac, houblon) domine

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

BIODIVERSITÉ ET PROJET

BIODIVERSITÉ ET PROJET BIODIVERSITÉ ET PROJET FERROVIAIRE, COMMENT INTÉGRER LES GRANDS ENJEUX ÉCOLOGIQUES? FNE Pays de la Loire Xavier METAY 18 novembre 2014 Redon FNE et LNOBPL, quels liens? Le mouvement associatif lié à France

Plus en détail

Prise en compte des valeurs des parcs nationaux dans les études d impact des projets en zones tampons

Prise en compte des valeurs des parcs nationaux dans les études d impact des projets en zones tampons Prise en compte des valeurs des parcs nationaux dans les études d impact des projets en zones tampons Notice de lecture des cartes et premières recommandations techniques Version 1 - mai 2015 Document

Plus en détail

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE

B. LA PROCEDURE DE CLASSEMENT D UN SITE NATUREL EN RESERVE NATURELLE REGIONALE CADRE D INTERVENTION REGIONALE POUR LE CLASSEMENT D ESPACES NATURELS EN RESERVES NATURELLES REGIONALES Abroge et remplace, à compter du 14 mars 2014, le cadre d intervention adopté par délibération CPR

Plus en détail

UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE. Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable.

UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE. Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable. UNE POLITIQUE PAYSAGERE POUR NIMES METROPOLE Vincent Allier Vice président délégué aux paysages, à l Agenda 21 et au développement durable. C est là! Créée en 2002 27 communes 245 000habitants 2ème collectivité

Plus en détail

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité Séminaire TEDDIF 18 décembre 2008 Biodiversité: comprendre pour agir. L approche territoriale de la biodiversité Sommaire

Plus en détail

Objectifs du programme MOH

Objectifs du programme MOH Projet «Maintien de la biodiversité des territoires ruraux du Massif central à travers la préservation de la qualité et la fonctionnalité des milieux ouverts herbacés» Restauration de landes et parcours

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Contexte La Lagune de Bouin se trouve sur un polder créé à dans les années 1960. Il s'agit d'une propriété

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe MAEC Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe Conditions générales Pas de condition d âge, mais obligation de poursuivre le contrat sur 5 ans Mesures «Biodiversité» attention

Plus en détail

Convention-cadre de partenariat entre

Convention-cadre de partenariat entre D O S S I E R D E P R E S S E Convention-cadre de partenariat entre le Syndicat intercommunal de rivière du Calavon-Coulon, le Conservatoire d espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d Azur et le Parc

Plus en détail

Projet agri-environnemental dans le site NATURA 2000 «Camargue» Territoire de Parc Naturel Régional de Camargue

Projet agri-environnemental dans le site NATURA 2000 «Camargue» Territoire de Parc Naturel Régional de Camargue * Périmètres NATURA 2000 concernés: - ZPS FR 9310019 «Camargue» - SIC FR 9301592 «Camargue» * Périmètre correspondant à celui du Parc Naturel Régional de Camargue. * Des habitats d intérêt communautaires

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

STRATEGIE DEPARTEMENTALE POUR LA BIODIVERSITE (partie I)

STRATEGIE DEPARTEMENTALE POUR LA BIODIVERSITE (partie I) STRATEGIE DEPARTEMENTALE POUR LA BIODIVERSITE (partie I) DOCUMENT CADRE : engagements Département de l Isère PRESENTATION La stratégie départementale biodiversité est le document cadre qui fixe l action

Plus en détail

Indicateur : milieux naturels protégés par voies réglementaire, foncière et contractuelle dans les communes littorales

Indicateur : milieux naturels protégés par voies réglementaire, foncière et contractuelle dans les communes littorales Indicateur : milieux naturels protégés par voies réglementaire, foncière et contractuelle dans les communes littorales Contexte Comme toutes les lisières entre deux types de milieux (écotone), le littoral

Plus en détail

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet Déplacement et agrandissement de la zone commerciale de Pont Château. 30ha Le projet et le SAGE Qualité des milieux Article 1 protection des zones humides Article 2 niveau de compensation Article 5 création

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay,

La cartographie des habitats de la RNN de Saint-Quentin-en-Yvelines, L inventaire des zones humides de l Etablissement public Paris-Saclay, FICHE DE SYNTHESE Contexte : Les zones humides sont des milieux rares à l échelon national (4% du territoire) et fortement menacés par les activités anthropiques. La publication, en France en 1994, de

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS 10 ème programme pluriannuel d intervention MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES GESTION DES MILIEUX AQUATIQUES ET DES INONDATIONS Pour la période 2013 à 2018 Le conseil d administration de

Plus en détail

Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011

Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011 Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011 Contact presse : Murielle THERMED Directrice du Développement et de la Communication Parc Naturel Régional de la Martinique Tél. : 06

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 Par qui? Ce formulaire est à remplir par le porteur du projet, en fonction des informations

Plus en détail

De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés!

De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés! De La Forêt de Trappes- Port Royal aux Etangs de St Hubert En passant par le Vallon du Pommeret Espaces Naturels Menacés! SITES, MONUMENTS, PAYSAGESREMARQUABLESOUCLASSES MENACESPARLEPROLONGEMENTDEA12 La

Plus en détail

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015 Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire - Résumé non technique - septembre 2015 La trame verte et bleue : nationale et régionale Au plan national, l'etat définit des orientations

Plus en détail

Secrétariat général Service des ressources humaines Sous-direction mobilité, emplois,carrières. Note de mobilité SG/SRH/SDMEC/2015-758

Secrétariat général Service des ressources humaines Sous-direction mobilité, emplois,carrières. Note de mobilité SG/SRH/SDMEC/2015-758 Secrétariat général Service des ressources humaines Sousdirection mobilité, emplois,carrières 78, rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP 0149554955 Note de mobilité SG/SRH/SDMEC/2015758 09/09/2015 Date de mise

Plus en détail

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE»

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE» PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE» L ENQUETE EN LIGNE Lien d accès : https://fr.surveymonkey.com/s/enqueteuicncoopdecbiodiv Mot de passe : enqueteuicn Réponse

Plus en détail

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens Dossier de presse PARTENARIAT Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL ELLO-RHÉNAN - LE BOHRIE, À OSTWALD Strasbourg Communauté

Plus en détail

Natura 2000 Golfe du Morbihan

Natura 2000 Golfe du Morbihan Natura 2000 Golfe du Morbihan FR5300029 Golfe du Morbihan, côte ouest de Rhuys FR5310086 Golfe du Morbihan COPIL du 14 février 2013 Direction régionale de l environnement, de l'aménagement et du logement

Plus en détail

Dossier de presse. Mardi 3 juillet à 16 h 15 au siège de la communauté de communes 26, rue Principale à Emlingen

Dossier de presse. Mardi 3 juillet à 16 h 15 au siège de la communauté de communes 26, rue Principale à Emlingen Dossier de presse Signature du Contrat GERPLAN (Plan de Gestion de l Espace Rural et Péri urbain) avec la communauté de communes de la Vallée d Hundsbach Mardi 3 juillet à 16 h 15 au siège de la communauté

Plus en détail

La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne

La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne La base de données SILENE Un outil pour la conservation de la flore méditerranéenne Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles V. Noble 06 novembre 2014 Plan de la présentation Le Conservatoire

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique Introduction: objectifs et cadre général (1/2) ATELIERS REGIONAUX THEMATIQUES Objectifs généraux

Plus en détail

Évaluation des incidences Natura 2000 Trame simplifiée pour les actes d'urbanisme

Évaluation des incidences Natura 2000 Trame simplifiée pour les actes d'urbanisme Évaluation des incidences Natura 2000 Trame simplifiée pour les actes d'urbanisme 1 / 14 Sommaire PREAMBULE...3 1. Description du projet...4 2. Identification du ou des sites Natura 2000 concernés...5

Plus en détail

ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL

ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL SDAGE RMC Volume 2 ACTIVITÉS DE TRANSPORT FLUVIAL 1 Fiche thématique n 20 ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL I. Infrastructures I.1 Généralités : Loi sur l eau de 1964 Le Comité de Bassin est consulté sur

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA

Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA 20 juin 2011 Vers une Stratégie globale pour la Biodiversité en PACA Annabelle Jaeger, Conseillère régionale déléguée à la Biodiversité 24 novembre 2011 Eléments de contexte Le constat : au rythme actuel,

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051 COMMUNE DE BEAUZAC PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Projet 6 Mai 2013 Réf : 37051 Le Plan Local d Urbanisme est l expression du projet urbain de la commune de Beauzac et constitue ainsi

Plus en détail

SCoTEMS Démarche / Contexte

SCoTEMS Démarche / Contexte SCoTEMS Démarche / Contexte EMS : Communauté de Communes Eure Madrie Seine 23 communes 30 000 habitants 1 Le SCoTEMS Démarche entamée en 2006 Le SCoTa été validé le 28 septembre 2010 Rapport de Présentation

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

CREPAN. Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados. Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly

CREPAN. Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados. Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly CREPAN Vers une valorisation écologique des bords de routes du Calvados Pourquoi protéger la biodiversité? Powerpoint réalisé par Claudine Joly Présenté par Annick Noël Vice Présidente du CREPAN 1 La biodiversité

Plus en détail

BILAN. Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse Atelier d Architecture, d Urbanisme et de Paysage Page 1

BILAN. Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse Atelier d Architecture, d Urbanisme et de Paysage Page 1 BILAN Atelier d Architecture, d Urbanisme et de Paysage Page 1 Présentation de la démarche Faire de la prospective paysagère avec les habitants Dans le cadre du plan Paysage et Biodiversité de la plaine

Plus en détail

Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007

Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007 Conseil de développement du Grand Dax Collège Environnement et Développement Durable 3 Avril 2007 1 Election Présentation I) Les orientations de nos partenaires - Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL Les Parcs naturels régionaux, institués il y a maintenant 40 ans, ont pour objectif de protéger le patrimoine naturel et culturel remarquable d'espaces ruraux de qualité

Plus en détail

Objectif 5 S'appuyer sur le patrimoine du Roannais comme source de richesses Axe 2 Faire du Roannais le Pays de la Haute qualité de vie

Objectif 5 S'appuyer sur le patrimoine du Roannais comme source de richesses Axe 2 Faire du Roannais le Pays de la Haute qualité de vie Fiche Action DV2B0212 Entretenir et valoriser le patrimoine du Roannais Type de contrat DV Contrat de développement durable de Rhône-Alpes Contrat DV2B Roannais Objectif 5 S'appuyer sur le patrimoine du

Plus en détail

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE Urbanbees PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE LIFE+08 NAT-F-000478 SOMMAIRE CONTEXTE OBJECTIFS RESULTATS ATTENDUS PARTENAIRES ET FINANCEURS 3 4 5 6 INFORMATION ET SENSIBILISATION 7 1/ EXPOSITION ITINERANTE 7

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 29 NOVEMBRE DELIBERATION N CR-10/15.476 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL 'VERS L'EXCELLENCE ENVIRONNEMENTALE' Stratégie régionale de préservation du patrimoine naturel Programme

Plus en détail

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne

Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Le groupe de travail Espèces exotiques envahissantes Du bassin Loire-Bretagne Coordinateur : Sylvie VARRAY -Fédération des Conservatoires d espaces naturels Avec le soutien de : Séminaire du Centre de

Plus en détail

n 01 L eau, source de toutes les attentions [ GRAND ANGLE ] La carte du tracé de la ligne dans votre département En supplément dans ce numéro :

n 01 L eau, source de toutes les attentions [ GRAND ANGLE ] La carte du tracé de la ligne dans votre département En supplément dans ce numéro : Le journal des riverains de la LGV Sud Europe Atlantique Tours-Bordeaux n 01 N o v e m b r e 2 0 1 1 En supplément dans ce numéro : La carte du tracé de la ligne dans votre département [ GRAND ANGLE ]

Plus en détail

Les Fonds Européens au service des acteurs de l environnement

Les Fonds Européens au service des acteurs de l environnement les fonds européens au service DE LA RÉGION CENTRE Les Fonds Européens au service des acteurs de l environnement Sommaire L EUROPE S ENGAGE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT EN RÉGION CENTRE... P. 3 VOUS

Plus en détail

SEM de La Braconne. Dossier de presse - Mars 2015. Contact presse Alexa Badin, responsable communication Calitom : 05 45 65 22 52 - abadin@calitom.

SEM de La Braconne. Dossier de presse - Mars 2015. Contact presse Alexa Badin, responsable communication Calitom : 05 45 65 22 52 - abadin@calitom. SEM de La Braconne Dossier de presse - Mars 2015 Contact presse Alexa Badin, responsable communication Calitom : 05 45 65 22 52 - abadin@calitom.com 1 2 Sommaire Mornac, commune d accueil... p 5 Les études

Plus en détail

biodiversité protection projets urbains de la dans les 44923 Nantes cedex 9 Tél : 02 40 99 48 48 Fax : 02 40 99 48 00 www.nantes-metropole.

biodiversité protection projets urbains de la dans les 44923 Nantes cedex 9 Tél : 02 40 99 48 48 Fax : 02 40 99 48 00 www.nantes-metropole. La protection de la biodiversité dans les projets urbains Eluère & Associés Crédits photos : Jardin botanique de Nantes - Guy Piton - Valéry Joncheray 44923 Nantes cedex 9 Tél : 02 40 99 48 48 Fax : 02

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE «Fête du Cap N Dua, terre de rencontre» province-sud .province-sud.

DOSSIER DE PRESSE «Fête du Cap N Dua, terre de rencontre» province-sud .province-sud. DOSSIER DE PRESSE «Fête du Cap N Dua, terre de rencontre» UN PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DURABLE EXEMPLAIRE : Conservation, protection et valorisation de la réserve naturelle du Cap N Dua, commune du Mont-Dore

Plus en détail

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2 2007-2013 PLATEFORME : "eau, espaces, espèces" Pilote : Agence de l'eau Loire-Bretagne (A) associée à la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels (B) Correspondants : (A) Lucien MAMAN, Direction

Plus en détail

Plan local d'urbanisme

Plan local d'urbanisme Direction Tél. : 05 46 30 34 générale 00 Fax : 05 46 30 34 09 des www.agglo-larochelle.fr services techniques contact@agglo-larochelle.fr Service Études Urbaines Plan local d'urbanisme Pièce N 3 Saint

Plus en détail

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE

ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE ETUDE D IMPACT SUR LE PLATEAU MORNANTAIS DU TRACE AUTOROUTIER DE L A45 SUR LA POPULATION DES BUSARDS CENDRES SOMMAIRE 1 La problématique du Busard cendré en France 1.1 Présentation du genre "Circus" 1.2

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Serre de la Fare. Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012

Serre de la Fare. Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012 Serre de la Fare Valorisation du patrimoine foncier de l Etablissement public Loire Réunion d information Le Puy en Velay, 28 novembre 2012 Invités à la réunion Présidents des Commissions Prospective,

Plus en détail

- Titre du communiqué : PLANS ET PROJETS D ECOTOURISME EN COTE D IVOIRE - Thème correspondant : A

- Titre du communiqué : PLANS ET PROJETS D ECOTOURISME EN COTE D IVOIRE - Thème correspondant : A - Titre du communiqué : PLANS ET PROJETS D ECOTOURISME EN COTE D IVOIRE - Thème correspondant : A - * Madame ATSIN ETTI Dia 20 BP 1147 ABIDJAN 20 : Im. CCIA, 9ème étage Tél. : 20 21 53 75 / Fax : 20 22

Plus en détail

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Organisé par En partenariat avec «Quels effets des programmes de restauration des zones humides sur l état des eaux?» Laurent VIENNE Chargé de mission

Plus en détail

Règlement du label EcoJardin

Règlement du label EcoJardin Règlement du label EcoJardin ARTICLE LIMINAIRE De plus en plus de gestionnaires d espaces verts publics et privés s engagent dans la réduction de l impact environnemental de leurs pratiques mais ces changements,

Plus en détail

LGV BPL - Observatoires de l'environnement et socio-économique

LGV BPL - Observatoires de l'environnement et socio-économique LGV BPL - Observatoires de l'environnement et socio-économique Comité de Suivi Départemental d'ille-et-vilaine 20 décembre 2013 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

Agenda 21 de la Communauté de Communes du Pays de Gex

Agenda 21 de la Communauté de Communes du Pays de Gex Liste des présents : Agenda 2 de la Communauté de Communes du Pays de Gex Compte rendu de l Atelier 2 de diagnostic n 2 : «Préservation des ressources naturelles» 29 février 202 Salle des fêtes Lélex 8h0

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 DÉCRÉTANT UN CONTRÔLE INTÉRIMAIRE PROHIBANT UNE CONSTRUCTION, UN OUVRAGE OU DES TRAVAUX SUR DES TERRAINS COMPORTANT UN MILIEU HUMIDE SANS UNE CARACTÉRISATION

Plus en détail