FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE. Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne)

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE. Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne)"

Transcription

1 FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS LE CIMETIÈRE Guillaume Larregle (Maison de l Environnement de Seine-et-Marne)

2 LA TRAME VERTE ET BLEUE RECONSTITUER UN RÉSEAU DE CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES Permettre à la faune et à la flore de se déplacer sans contraintes entre les sites d alimentation, de reproduction, etc.

3 LA TRAME VERTE ET BLEUE UTILISER LES ESPACES DISPONIBLES DANS LE CIMETIÈRE haies, bordures enherbées, massifs, espaces verts, etc. Le cimetière représente souvent une surface conséquente des «espaces verts de la commune». Crédit photo : Vincent van de Bor

4 DÉCOUVRIR LE POTENTIEL DE BIODIVERSITÉ Ex : Cimetière du Père Lachaise 44 ha, le plus grand espace vert parisien intra-muros. Sortie de découverte de la nature. Nombreuses espèces végétales dont deux protégées. Crédit photo : Martin Denis

5 DÉCOUVRIR LE POTENTIEL DE BIODIVERSITÉ Ex : Manchester Réalisation d un film pour montrer la biodiversité du cimetière.

6 TOLERER LES PLANTES SAUVAGES Arrêt des produits chimiques. Retour des plantes sauvages spontanées.

7 REMETTRE EN CAUSE LE DESHERBAGE Faut-il désherber à tout prix et partout? Attendre un autre résultat sans les produits chimiques.

8 REMETTRE EN CAUSE LE DESHERBAGE Désherbage + produits chimiques = respect des défunts? Les Montreuillois ne respectent-ils pas leurs morts? Ex : cimetière de Montreuil sous bois Crédit photo : Vincent van de Bor

9 ENVISAGER AUTREMENT LE CIMETIÈRE Notion de cimetière paysager Ex : cimetière De Bressuire Crédit photographique : Conseil Régional Poitou-Charentes, FREDON Poitou-Charentes

10 PLANTER DES ARBRES ET ARBUSTES HAIE DIVERSIFIÉE Multiplication des niches écologiques Ressources alimentaires Zone de refuge et de nidification Epuration Effet brise-vent Fixation d éléments nutritifs Diversité et renouvellement esthétiques Continuité écologique Favorisation des auxiliaires G. Larrègle

11 PLANTER DES ARBRES ET ARBUSTES ESPÈCES LOCALES meilleures pousses et chances de reprise, robustesse en raison de la parfaite adaptation au sol et au climat, croissance souvent plus lente, Peu de besoin d eau et de produits phytosanitaires.

12 PLANTER DES ARBRES ET ARBUSTES PLANTER DES ESSENCES TOUJOURS VERTES Espèce ornementale traditionnelle de cimetières. If (Taxus baccata) symbole de vie et de mort. Adapté à la taille ornementale, toujours vert. Taxol.

13 PLANTER DES ARBRES ET ARBUSTES DECOUVRIR LES ARTHROPODES DE L IF (sources OPIE). Ordre Espèce Nom français Arachnide Cecidophyopsis psilaspis Le Phytopte des bourgeons de l'if Diptère Taxomyia taxi La Cécidomyie des bourgeons de l'if Hémiptère Parthenolecanium pomeranicum La Cochenille à carapace de l'if Coléoptère Otiorhynchus singularis (O. picipes) L'Otiorhynque à pattes couleur de poix Lépidoptères Lymantria monacha La Nonne Blastobasis lignea La Teigne de l'if Ditula angustiorana La Tordeuse de l'if Deileptenia ribeata La Boarmie du sapin

14 PLANTER DES ARBRES ET ARBUSTES PLANTER DES ESSENCES TOUJOURS VERTES Houx (Ilex aquifolium) Fragon faux houx (Ruscus aculeatus) Crédit photo : Christophe Parisot.

15 PLANTER DES AROMATIQUES CHOISIR DES SOUS-ARBRISSEAUX résistance à la sécheresse, port et volume modérés, peu de gestion, récolte possible (valeurs symbolique et émotionnelle), nectarifères.

16 PLANTER DES AROMATIQUES CHOISIR LES ESPÈCES thym (variété sauvage en 77, Thymus praecox), sauge (variété sauvage en 77, Salvia pratensis), origan (variété sauvage en 77, Origanum vulgare), lavande, romarin, etc.

17 FAVORISER LES HERBACÉES Pour éviter produits chimiques et désherbage, divers semis sont possibles. Semis Esthétique Biodiversité Gazon rustique + + Semis de fleurs Semis de fleurs sauvages locales ++ (+) +++ Crédit photographique : Conseil Régional Poitou-Charentes, FREDON Poitou-Charentes

18 FAVORISER LES HERBACÉES COUVRIR DES SURFACES espaces d agrandissement, tombes abandonnées (échues), bordures de murs, espaces étroits entre les tombes. Crédit photographique : Nancy Fonteny Crédit photographique : Vincent Vande Bor

19 FAVORISER LES HERBACÉES UTILISER DES FLEURS SAUVAGES LOCALES Pour créer une jachère fleurie Quelques critères de choix : Plante hôte Capacité nectarifère Caractère vivace ou se ressemant Adaptation aux sols perturbés (messicoles et/ou rudérales) Résistance à la sècheresse (xérophiles) Esthétique Propriétés médicinales Propriétés alimentaires

20 UTILISER DES FLEURS SAUVAGES LOCALES FAVORISER LES HERBACÉES

21 FAUCHER TARDIVEMENT LAISSER POUSSER Réaliser une seule coupe annuelle en automne. Objectif: Laisser les fleurs et graminées terminer leur cycle de vie (jusqu à maturation des graines). Conséquence: Favorable aux insectes, oiseaux, etc. Ex : Columbarium de Fontainebleau

22 FAVORISER LES ESSENCES SAUVAGES LOCALES LES CONNAÎTRE LES TROUVER Sur le site de la Maison de l environnement: Listes d arbres et arbustes. Listes de fleurs : prairies, prairies humides, pelouses sèches.

23 FAVORISER LA FLORE DES VIEUX MURS TOLÉRER LES PLANTES ET MOUSSES

24 FAVORISER LA FLORE SUR LES TOMBES TOLÉRER LICHENS ET MOUSSES

25 FAVORISER LA FAUNE DES VIEUX MURS LAISSER UNE PLACE AUX ANIMAUX

26 FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DES VIEUX MURS Restaurer les vieux murs en douceur Ne pas tout restaurer d'un coup Épargner une partie des petites plantes non ligneuses Hors périodes de reproduction Maintenir des interstices autant que possible Créer un mur en pierres sèches Interstices propices à l'installation de plantes et animaux Stabilité assurée grâce à l'agencement minutieux des pierres

27 FAVORISER LA FAUNE DES SOLS NUS MAINTENIR DES MILIEUX POUR DES AUXILIAIRES Sols sableux ou nus : zones de chasse et nidification d insectes

28 FAVORISER L INSTALLATION DE LA FAUNE INSTALLER DES NICHOIRS DIVERSIFIÉS Oiseaux (hulotte, martinet, etc.) Mammifères (belette, hérisson, etc.) Insectes

29 FAVORISER LES ABEILLES INSTALLER DES NICHOIRS Favoriser la pédagogie Prendre quelques précautions. Ex : ville de La Roche Guyon Ex : ville de Fontainebleau

30 FAVORISER LA BIODIVERSITÉ LIÉE AU BOIS LAISSER DU BOIS MORT OU SÉNESCENT 25 à 35% de la biodiversité en forêt. Effet boule de neige de la présence des pics : Leurs cavités attirent de nombreuses espèces (mammifères, oiseaux) qui y nichent. Richesse entomologique, fongique, etc.

31 FAVORISER LA BIODIVERSITÉ LIÉE AU BOIS LAISSER DU BOIS MORT OU SÉNESCENT Nota bene : les espèces mangeant du bois mort sont rarement les mêmes que celles qui mangent du bois sain.

32 FAVORISER LA BIODIVERSITÉ LIÉE AU BOIS tailles en chandelle, sécurisées (hauteur 2 à 5m), tas de bois. GERER EN SÉCURITÉ

33 ACCOMPAGNEMENT DE LA MAISON DE L ENVIRONNEMENT La Maison de l environnement peut vous accompagner dans une démarche de gestion des espaces verts en faveur de la biodiversité.

34 ACCOMPAGNEMENT DE LA MAISON DE L ENVIRONNEMENT Engagements mutuels établis par une convention. Les engagements de la Maison de l environnement : Par différentes actions : formations, animations sur le terrain, affichage sur site, presse, accompagnement et conseils techniques, conférences. Envers différents publics: services techniques, élus, habitants, scolaires.

35 ACCOMPAGNEMENT DE LA MAISON DE L ENVIRONNEMENT Préalable obligatoire avant signature de la convention : VERIFIER L ECOCONDITIONNALITÉ Engagements des collectivités Les 10 points de gestion listés ci-après. Efforts de communication et formation. Pose de panneaux. Fournir des informations de suivi et d évaluation.

36 ACCOMPAGNEMENT DE LA MAISON DE L ENVIRONNEMENT Les 10 engagements de gestion de la commune Favoriser les espèces de la flore locale (plantations ou pousses spontanées). Diminuer le nombre de tontes des surfaces enherbées ; au mieux, pratiquer une seule fauche annuelle tardive sur certains sites. Créer ou restaurer des mares champêtres ou des zones humides. Améliorer les conditions de vie des insectes butineurs et des auxiliaires naturels. Augmenter la présence du bois mort (chandelles ou tas de bois). Favoriser la création de continuités écologiques. Réduire la consommation d eau d arrosage. Réduire la consommation énergétique des techniques d entretien. Favoriser la sensibilisation et la connaissance du patrimoine naturel auprès des habitants. Mettre en place une démarche de réduction de l utilisation des produits phytosanitaires avec l aide de l association AQUI Brie ou du service de l eau du Conseil Général de Seine et Marne.

37 SYNTHESE 5 principes de gestion pour la biodiversité : Stopper l usage des produits chimiques phytosanitaires. Tolérer les espèces locales spontanées. Planter des espèces locales. Tondre moins souvent certaines zones. Appliquer des considérations esthétiques et paysagères. 1 fil conducteur : bien communiquer sur cette gestion

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

Gestion différenciée des espaces verts :

Gestion différenciée des espaces verts : Gestion différenciée des espaces verts : Une démarche environnementale et paysagère à coût maîtrisé pour les entreprises et parcs d activités www.econetwork.eu Sommaire de la présentation 1. Gestion traditionnelle

Plus en détail

Projet d aménagements paysagers

Projet d aménagements paysagers La note d intention 6. La note d intention Qu est-ce que la note d intention? La note d intention a pour but de présenter et argumenter les principaux choix de conception, ceci afin de justifier et valoriser

Plus en détail

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat?

Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat? Biodiversité & Bâti Comment concilier nature et habitat? Comment structurer la biodiversité dans le bâti? Végétaliser le bâti Inclure des aménagements Minimiser les dangers Comment structurer la biodiversité

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

La gestion différenciée. et la gestion des déchets

La gestion différenciée. et la gestion des déchets La gestion différenciée et la gestion des déchets Qu est-ce que la GD? Gestion différenciée = Une intensité de gestion propres à chaque espace vert + Une gestion plus écologique des EV + Une réponse au

Plus en détail

La gestion différenciée des bords de routes et des chemins

La gestion différenciée des bords de routes et des chemins différenciée s et des chemins Les communes engagées en 2009 et 2010 Les étapes du projet Rencontre des élus et agent technique Inventaire des routes et chemins Mai-juillet Inventaire de la flore et des

Plus en détail

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L.

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L. Le réseau FRENE de Forêts Rhônalpines en Évolution NaturellE Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex Pourquoi constituer ce réseau? Les peuplements âgés, grâce à leur bois mort et à cavités,

Plus en détail

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert

Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les toitures végétalisées et les défis de l urbanisme vert Les défis de l éco conception urbaine Les défis de la biodiversité et de la nature en ville Les défis de la construction d une filière économique

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Service Espaces Publics et Cadre de Vie Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Les principes de la Gestion différenciée Cette démarche est basée Développement Durable. sur les enjeux du Environnementaux,

Plus en détail

Créer votre Refuge LPO, c est faire partie d un réseau et partager et enrichir ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire.

Créer votre Refuge LPO, c est faire partie d un réseau et partager et enrichir ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire. Dans un parc, un jardin, à votre porte, que ce soit à la ville ou à la campagne, la nature peut se révéler extraordinairement riche et variée Malheureusement, de nombreuses espèces autrefois communes sont

Plus en détail

Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines

Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines .. Objectifs du protocole Florilèges-prairies urbaines Détail des objectifs de Florilèges-prairies urbaines Fournir un outil d évaluation

Plus en détail

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne Gestion des plantes envahissantes Commune de Lausanne Service des Parcs et Domaines Sophie Dunand Martin, Répondante EED Forum ARPEA 26 juin 2014 Contexte lausannois Environ 4000 ha 140000 habitants 1

Plus en détail

La folle histoire des corridors

La folle histoire des corridors Fiche activité 14 La folle histoire des corridors Conçue par la FRAPNA et adaptée par Christine BOBIN Académie de Dijon Cette activité illustre les différentes évolutions du paysage qui ont mené au problème

Plus en détail

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I Mise en place d une bourse d échange d arbres I Ordre du jour I 1 - Les caractéristiques du réseau bocager 2 -

Plus en détail

Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland

Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland Novembre 2015 Centre Éducation Nature du Houtland Chemin de Rubrouck 59470 Wormhout Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland Étude réalisée dans le cadre d un DLA accordé

Plus en détail

une initiative volontaire

une initiative volontaire Lutter contre le réchauffement climatique Présentation du projet «Puits de Carbone» du Nord Isère Puits de carbone Nord Isère : une initiative volontaire Un contexte qui converge pour un meilleur respect

Plus en détail

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE Contexte France : 1 er consommateur Européen de pesticides (85000 tonnes en 2008) source UIPP (

Plus en détail

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2

MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline 2, COLSON François 2 Aménagement et gestion des espaces verts pour produire, sous contraintes réglementaires, des bouquets de services écosystémiques : Témoignage de la ville de Rennes MARTIN Bertrand 1,2, GUTLEBEN Caroline

Plus en détail

CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS

CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS Présentation Depuis 1983, le CPIE (Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement) Pays de Serres-Vallée du Lot, agit : Dans le domaine de

Plus en détail

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Atelier Recherche et Gestion Forestières 2011 14 juin 2011 1 Les bases réglementaires de la compensation La loi de 1976 sur les études

Plus en détail

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe MAEC Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe Conditions générales Pas de condition d âge, mais obligation de poursuivre le contrat sur 5 ans Mesures «Biodiversité» attention

Plus en détail

Je jardine au naturel

Je jardine au naturel Je jardine au naturel Je prends soin de mon jardin Je broie, je paille Que faire de ses déchets verts? Vous disposez d un jardin, que vous entretenez vousmême. Un petit coin de paradis, qui génère en moyenne

Plus en détail

Mémoire. Plan de conservation du site patrimonial du Bois-de- Saraguay

Mémoire. Plan de conservation du site patrimonial du Bois-de- Saraguay Mémoire Plan de conservation du site patrimonial du Bois-de- Saraguay Novembre 2015 Maison du développement durable 50, rue Sainte-Catherine Ouest, bureau 300 Montréal (Qc) H2X 3V4 Tél. : 514-842-2890

Plus en détail

Les actions durables dans les jardins de Bayonne

Les actions durables dans les jardins de Bayonne Les actions durables dans les jardins de Bayonne Objectifs des actions menées par la ville -Protéger l environnement (limiter les pollutions, réduire son empreinte carbone) - Protéger les utilisateurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 25 mai 2016. Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 25 mai 2016. Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières DOSSIER DE PRESSE Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières Mercredi 25 mai 2016 Maison de la réserve Naturelle de la tourbière des Dauges à Saint-Léger-la-Montagne

Plus en détail

Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes. 1 Parc national des Cévennes

Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes. 1 Parc national des Cévennes Etre ambassadeur du Bien Causses et Cévennes dans le Parc national des Cévennes 1 Dates clés 1970 : Territoire classé Parc national 1985 : Territoire classé Réserve de biosphère par l UNESCO 2006 : Nouvelle

Plus en détail

DLF-TRIFOLIUM SEED & SCIENCES

DLF-TRIFOLIUM SEED & SCIENCES Le bon choix Turfline le bon choix CONTENU le BON choix 2 un nouveau design 4 les compositions 5 un choix judicieux 7 Le bon choix Nous sommes fiers de vous présenter le nouveau design de l emballage Turfline.

Plus en détail

La gestion écologique des espaces naturels à Eau de Paris

La gestion écologique des espaces naturels à Eau de Paris La gestion écologique des espaces naturels à Eau de Paris Contrat de bassin Plaines et Coteaux de la Seine centrale urbaine Colloque du 6 octobre 2015 Anne Pruvôt Chargée de mission biodiversité Le réseau

Plus en détail

à l environnement et au développement durable

à l environnement et au développement durable Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement éducation à l environnement et au développement durable Offre pédagogique nature & jardin 2016 pour les groupes scolaires du cycle 1 au cycle 3 à la

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr DOSSIER de PRESSE cultiver UN CARRE pour la BIODIVERSITE.fr édito La biodiversité ce n est pas seulement l ours blanc, la baleine bleue et le rhinocéros. Un grand nombre d espèces végétales et animales

Plus en détail

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Avoine Beaumont-en-Véron Candes-Saint-Martin Chinon Huismes Saint-Germain-sur-Vienne Savigny-en-Véron

Plus en détail

LA RÉDUCTION DES BIODÉCHETS, C EST FACILE!

LA RÉDUCTION DES BIODÉCHETS, C EST FACILE! LA RÉDUCTION DES BIODÉCHETS, C EST FACILE! Collecter et traiter les déchets coûte de plus en plus cher à la collectivité. Les activités nécessaires à leur élimination ont un impact sur notre environnement

Plus en détail

Vous gagnerez du temps. Vous économiserez de l argent. Rappel. En évitant de vous rendre en déchèterie.

Vous gagnerez du temps. Vous économiserez de l argent. Rappel. En évitant de vous rendre en déchèterie. 2 Vous gagnerez du temps En évitant de vous rendre en déchèterie. Vous économiserez de l argent Plus besoin d acheter des engrais, pesticides ou paillis Moins d eau pour arroser vos plantations et votre

Plus en détail

Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage

Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage 1 Les enjeux du SCOP La Communauté d agglomération du Val Maubuée (CAVM) est

Plus en détail

DESCRITIF DES TRAVAUX D ENTRETIEN PAYSAGER sur les équipements en gestion par le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse

DESCRITIF DES TRAVAUX D ENTRETIEN PAYSAGER sur les équipements en gestion par le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse DESCRITIF DES TRAVAUX D ENTRETIEN PAYSAGER sur les équipements en gestion par le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse Trois sites sont concernés par ce contrat d entretien : le Petit Moulin

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

«Alerte pollens» : une newsletter pour informer en temps réel de la pollinisation

«Alerte pollens» : une newsletter pour informer en temps réel de la pollinisation dossier de presse «Alerte pollens» : une newsletter pour informer en temps réel de la pollinisation Crédit photo : Th.Bonnet Ville d Angers Contact presse : Joanne Erdual 02 41 05 40 96 / 06 33 47 49 52

Plus en détail

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission

Réalisé par Delphine Jubault et Loïc Munier, Etudiants en Licence professionnelle GAEMP 2010/2011. Tuteurs : Mme Roulier, Chargé de mission Quelles sont les politiques locales concernant les Taillis à (Très) Courtes Rotations et leurs divers impacts à l échelle du Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariègeoises? Réalisé par Delphine Jubault

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS DU «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS NATURE DU GRAND LYON lyonnaise bénéficie d un environnement de qualité, avec des paysages diversifiés. La moitié du L agglomération territoire est composé

Plus en détail

GESTION ET ENTRETIEN DES ARBRES ET DES ABORDS

GESTION ET ENTRETIEN DES ARBRES ET DES ABORDS GESTION ET ENTRETIEN DES ARBRES ET DES ABORDS Un suivi annuel à ne pas négliger Les arbres de plein champ demandent un suivi annuel. Les opérations régulières de tailles et d élagage sont les conditions

Plus en détail

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Dossier de presse Avril 2015 Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Contact presse Marianne Debuire 05 55 46 54 02 cabinet.maire@ussel19.fr SOMMAIRE Le service patrimoine vert et propreté urbaine

Plus en détail

Convention-cadre de partenariat entre

Convention-cadre de partenariat entre D O S S I E R D E P R E S S E Convention-cadre de partenariat entre le Syndicat intercommunal de rivière du Calavon-Coulon, le Conservatoire d espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d Azur et le Parc

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS - Avril 2015 -

montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS - Avril 2015 - montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS «Jardinons nos villages» - Avril 2015 - déroulé de la concertation La concertation s est réalisée en deux temps selon le protocole proposé initialement. Les habitants

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

MONTSALIER. Création d une espace public. Réaménagement de la place centrale. Un enjeu prioritaire

MONTSALIER. Création d une espace public. Réaménagement de la place centrale. Un enjeu prioritaire Equipement Commerce Espace public Parking Jeux boules Jardins Champ prairie Point de vue Enjeux Prioritaire / Ultérieur Aménagement urbain Création de logement Situation des projets Les enjeux d aménagement

Plus en détail

LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres

LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres ACTION 2 : Plantations d arbres bocagers LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres A vous de jouer! 1. Espèces et types de plantations Fiche technique Simulation de coût Cas spécifique des s associées

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques

Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Mise en œuvre du plan de gestion de la lagune de Bouin Aménagements écologiques et hydrauliques Contexte La Lagune de Bouin se trouve sur un polder créé à dans les années 1960. Il s'agit d'une propriété

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 Peuplements mélangés, modalités, perspectives La diversité des exigences des essences pour la lumière, l eau et les éléments minéraux, nécessite toutefois de prendre

Plus en détail

Géographie. Secondaire 1. Document de révision

Géographie. Secondaire 1. Document de révision Nom : Groupe : Géographie Secondaire 1 Document de révision Dossier #2 : Le territoire protégé : contre quoi? Pour qui? 1. Qu est-ce qu un territoire protégé? C'est un vaste espace que les autorités ont

Plus en détail

VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE

VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE VIII LA GESTION DES VIEUX ARBRES ET DE LA BIODIVERSITE Vieux trognes en milieu urbain, ville d Angers. Un patrimoine en voie de disparition préservé. GENERALITES Motifs de la formation L arbre n est pas

Plus en détail

Parc régional Chasseral Catalogue des chantiers Nature

Parc régional Chasseral Catalogue des chantiers Nature Parc régional Chasseral Catalogue des chantiers Nature Le Parc régional Chasseral, une opportunité pour la région A cheval sur les cantons de Berne et Neuchâtel, le Parc régional Chasseral, riche de ses

Plus en détail

ROUBAIX CORRIDOR ÉCOLOGIQUE Cf. plan

ROUBAIX CORRIDOR ÉCOLOGIQUE Cf. plan ROUBAIX CORRIDOR ÉCOLOGIQUE Cf. plan L ensemble de ces orientations s applique sur le périmètre repris ci-dessous, défini selon une distance de 100 mètres de part et d autre de la voie ferrée (servitude

Plus en détail

Formation «Compost & Co»

Formation «Compost & Co» Formation «Compost & Co» Techniques de valorisation des déchets organiques chez soi Mercredi 08 avril 2015 Le sol : un milieu vivant dont il faut profiter Pas simplement un support «éponge» pour nos plantes.

Plus en détail

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens Dossier de presse PARTENARIAT Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL ELLO-RHÉNAN - LE BOHRIE, À OSTWALD Strasbourg Communauté

Plus en détail

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ

Présentation des priorités soussectorielles. recherche et innovation. Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Présentation des priorités soussectorielles québécoises en recherche et innovation Karine Bouchard, agr., M.Env. Analyste technique et en environnement, FIHOQ Mise en contexte Rencontres préalables des

Plus en détail

guide méthodologique de la gestion différenciée

guide méthodologique de la gestion différenciée Joël SARLOT Président du CAUE de la Vendée Les préoccupations liées à l environnement, notamment la préservation de la ressource en eau, sont aujourd hui au coeur de la réflexion des communes. De plus,

Plus en détail

Gestion différenciée et 0 phyto

Gestion différenciée et 0 phyto Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R3 Gestion différenciée et 0 phyto DESCRIPTION DE L ACTION La gestion différenciée des espaces verts consiste à ne pas gérer et entretenir de

Plus en détail

SUIVI SCIENTIFIQUE DES NICHOIRS A CHAUVES-SOURIS SUR LA METROPOLE NICE COTE D AZUR

SUIVI SCIENTIFIQUE DES NICHOIRS A CHAUVES-SOURIS SUR LA METROPOLE NICE COTE D AZUR SUIVI SCIENTIFIQUE DES NICHOIRS A CHAUVES-SOURIS SUR LA METROPOLE NICE COTE D AZUR Direction de l Environnement et de l Energie-Métropole Nice Côte d Azur Aout 2013 Introduction En 2011, 2012 et début

Plus en détail

La nature façonnée. par l homme

La nature façonnée. par l homme La nature façonnée 3.1 - A l abri de la haie : connaissance des différents types de haies, composition, rôles, intérêts écologiques et patrimoniaux. 3.2 - A l ombre d'un verger : découverte de cet écosystème

Plus en détail

CERTIFICATION ISO 14001 POUR LE PÔLE CADRE DE VIE INFORMATION PRESSE

CERTIFICATION ISO 14001 POUR LE PÔLE CADRE DE VIE INFORMATION PRESSE CERTIFICATION ISO 14001 POUR LE PÔLE CADRE DE VIE INFORMATION PRESSE CONTACT PRESSE Pauline DESSERTINE 03.85.39.71.10 communication@ville-macon.fr 2 CERTIFICATION ISO 14001 POUR LE PÔLE CADRE DE VIE Jeudi

Plus en détail

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy.

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy. o p Ex La BIOdiversité à Soisy! Flambé Espèce présente à Soisy. Qu est-ce que la Biodiversité? La biodiversité, contraction de «biologique» et de «diversité», représente la diversité des êtres vivants

Plus en détail

Les pratiques environnementales :

Les pratiques environnementales : Les pratiques environnementales : Comment mettre en place le développement durable dans les espaces verts? Fleurir, planter et gérer les espaces verts autrement Thierry Doenlen responsable du service cadre

Plus en détail

Ecole du Parc 2015-2016

Ecole du Parc 2015-2016 Projets pédagogiques «Ecole du Parc» 20152016 Appel à projet Ecole du Parc 20152016 Le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée accompagne les établissements scolaires de son territoire

Plus en détail

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau

Direction de Namur Direction de Malmedy Direction de Mons Direction de Neufchâteau 1 Direction générale opérationnelle de l'agriculture, des Ressources naturelles et de l'environnement Département de l'agriculture Département de la Nature et des Forêts Département de la Ruralité et des

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

Les espaces naturels. 1. Le corrigé Page 22. Carnet-découverte n 2 Voyage en terre du développement durable

Les espaces naturels. 1. Le corrigé Page 22. Carnet-découverte n 2 Voyage en terre du développement durable Les espaces naturels 1. Le corrigé Page 22 Carnet-découverte n 2 1. Le corrigé Page 23 2. Des pistes pédagogiques Objectif pédagogique : L homme est aujourd hui gestionnaire des espaces naturels, pour

Plus en détail

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21.

Guide thématique. En Cote-d Or, AGIR. au quotidien. Utilisons les ressources vertes du jardin. pour en savoir plus : www.ecotidiens21. Guide thématique En Cote-d Or, AGIR au quotidien Utilisons les ressources vertes du jardin pour en savoir plus : www.ecotidiens21.fr Edito Chaque français produit annuellement plus de 374 kg de déchets

Plus en détail

Nature en fête sur les Hauts de Ribiers

Nature en fête sur les Hauts de Ribiers AIF-Com. Mars 2016 Nature en fête sur les Hauts de Ribiers La journée «l arbre réserve de vies» à Ribiers est prévue dimanche 22 mai 2016 de 14h à 17h30. Au programme : un concours photos référencé sur

Plus en détail

Mémoire technique. Plateforme d observation à HARDERKULM. Christophe Bondaz Diplôme 2008 Construction Métallique

Mémoire technique. Plateforme d observation à HARDERKULM. Christophe Bondaz Diplôme 2008 Construction Métallique Christophe Bondaz 2008 Construction Métallique Mémoire technique Plateforme d observation à HARDERKULM Professeurs de diplôme : Mr Thierry Delémont Mr Eric Toniccello Page : 1 1 Introduction Pour le centième

Plus en détail

La nature sublimée by

La nature sublimée by La nature sublimée by Massifs Décors paysagers Biodiversité Environnement Terrasses & patios Embellissement événementiel Compositions florales Plantes d intérieur Aménagement Démarche écologique Entretien

Plus en détail

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative

Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Livre Blanc de la biodiversité à Paris Une démarche participative Fabienne Giboudeaux Adjointe au Maire de Paris Une biodiversité remarquable souvent méconnue Plus de 2000 espèces sauvages de plantes

Plus en détail

Aménagements favorisant la biodiversité

Aménagements favorisant la biodiversité Aménagements favorisant la biodiversité 2013-2018 Programme d appui en agroenvironnement Volet 1 Interventions en agroenvironnement par une exploitation agricole Objet de l aide financière Appuyer les

Plus en détail

Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière!

Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière! Le#«#zéro#pesticide#»#dans## la#commune#! Le!cimetière! Plan!de!désherbage! Inventaire!des!EV!où!un!désherbage!est!pratiqué!:! Type!de!revêtement,! Présence!d un!point!d eau!,!avaloir,!filet!d eau,! Superficie,!

Plus en détail

Le logiciel : un outil de gestion des données, une aide pour le choix des techniques et un outil de communication pour le personnel de terrain

Le logiciel : un outil de gestion des données, une aide pour le choix des techniques et un outil de communication pour le personnel de terrain Le logiciel : un outil de gestion des données, une aide pour le choix des techniques et un outil de communication pour le personnel de terrain La WALLONIE comprend 262 communes Communes de 1 à 5.000 habitants

Plus en détail

Les Plateaux du Centre et la Vallée de l Indre

Les Plateaux du Centre et la Vallée de l Indre P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Azay-le-Rideau Bréhémont Cheillé Lignières-de-Touraine Pont-de-Ruan Rivarennes Saché Thilouze Vallères

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières

DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières Conférence de presse du 25 octobre 2010 > Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

Calendrier des stages de formation professionnelle continue

Calendrier des stages de formation professionnelle continue Calendrier des stages de formation professionnelle continue 20 Année 20 Le végétal Connaissance et reconnaissance des végétaux arbustifs et arbres /16/17/18/06/20 06/07/08/09/07/20 21/22/23/24/09/20 Connaissance

Plus en détail

Un jardin communautaire à Delémont

Un jardin communautaire à Delémont Un jardin communautaire à Delémont Sommaire De la graine... p. 3 Qu'est-ce qu'un jardin communautaire? p.4...a l'éclosion d'une fleur p5 Un jardin communautaire à Delémont. Les besoins spécifiques. Instigatrice

Plus en détail

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE Ville de Rouen Direction de la démocratie participative et locale INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE 1. Définition des objectifs de l intercommission Après de nombreux

Plus en détail

Chapitre II. Trame verte et bleue. Article 45. I. Le livre III du code de l environnement est complété par un titre VII ainsi rédigé : «TITRE VII

Chapitre II. Trame verte et bleue. Article 45. I. Le livre III du code de l environnement est complété par un titre VII ainsi rédigé : «TITRE VII Chapitre II Trame verte et bleue Article 45 I. Le livre III du code de l environnement est complété par un titre VII ainsi rédigé : «TITRE VII «TRAME VERTE ET TRAME BLEUE «Art. L. 371-1. I. La trame verte

Plus en détail

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014 Compte-rendu Atelier 1 : Comment créer de la valeur ajoutée et de la richesse à partir des ressources territoriales? Ressources territoriales : agriculture diversifiée (mais

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais Charte nantaise des jardins collectifs Jardins naturels nantais Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l éternité. Gilles Clément Préambule La préservation de l environnement est aujourd

Plus en détail

Témoignage de la commune d Azay-le-Brûlé sur le fleurissement en pieds de murs

Témoignage de la commune d Azay-le-Brûlé sur le fleurissement en pieds de murs Journée technique d échanges sur la gestion et l entretien des espaces publics - Lycée du Haut Val de Sèvre 30 Septembre 2015 Témoignage de la commune d Azay-le-Brûlé sur le fleurissement en pieds de murs

Plus en détail

JARDINS PARTAGES LES MUREAUX Cité Renault

JARDINS PARTAGES LES MUREAUX Cité Renault JARDINS PARTAGES LES MUREAUX Cité Renault JARDINS PARTAGES I3F: Stratégie globale compléter les opérations d aménagement Cadre de vie Enrichir S approprier la résidence Rôle de lien social Convivialité

Plus en détail

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires!

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! COUVERT Atelier 10 Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! Thème La chauve-souris Cycle visé : 1 er cycle du secondaire Résumé de l atelier Permettre aux élèves d approfondir leurs connaissances

Plus en détail

Le Zoning industriel d Anderlecht

Le Zoning industriel d Anderlecht Le Zoning industriel d Anderlecht - Un exemple de partenariat fructueux entre entreprises, commune et milieu associatif! Rédacteur pour Natagora : Pascal Hauteclair Mars 2011 Pour plus d infos sur le Réseau

Plus en détail

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Des alliées pour nos cultures La pollinisation améliore quantité et qualité des récoltes, Elle concerne 70% des espèces cultivées pour la consommation

Plus en détail

NEIGE MOUILLÉE, RAFALES DE VENT, VERGLAS

NEIGE MOUILLÉE, RAFALES DE VENT, VERGLAS NEIGE MOUILLÉE, RAFALES DE VENT, VERGLAS Un réseau électrique sous pression MAÎTRISER LA VÉGÉTATION POUR RÉDUIRE LA FRÉQUENCE ET LA DURÉE DES INTERRUPTIONS Près de 40 % des pannes d électricité sont causées

Plus en détail

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité Séminaire TEDDIF 18 décembre 2008 Biodiversité: comprendre pour agir. L approche territoriale de la biodiversité Sommaire

Plus en détail