CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS»"

Transcription

1 CATALOGUE DE FORMATION «EXPERTS COMPTABLES ET AVOCATS» APS Frmatin 15 Rue de Ngent REIMS Tel : / Fax :

2 CONTEXTE Dans l Entreprise, le rôle de l Expert-Cmptable est primrdial car il est suvent le seul interlcuteur du Chef d Entreprise face aux rganismes sciaux et aux assureurs. D une part, nus cnstatns que, dans de nmbreuses Entreprises, les régimes facultatifs de Prévyance et de Retraite évluent peu et snt rarement renégciés alrs que le marché de l assurance cmplémentaire est lui très évlutif. D autre part, la législatin sciale et fiscale a beaucup mdifié l envirnnement financier et scial du Chef d Entreprise. Certaines stratégies judicieuses mises en place, il y a quelques années, peuvent nécessiter une nuvelle apprche dans le cntexte actuel. Aujurd hui, la finance sciale représente un pste de dépenses dnt l analyse peut permettre de réaliser des écnmies et / u des améliratins de prestatins très substantielles. 1

3 OBJECTIFS L acquisitin d une bnne cnnaissance des différents régimes de prtectin sciale bligatires et cmplémentaires facultatifs permet à l Expert- Cmptable de : SENSIBILISER ses clients à la nécessité de gérer par anticipatin les différents risques sciaux RÉPONDRE aux attentes crissantes (frmulées u latentes) des Chefs d Entreprise, SE POSITIONNER EN CONSEIL AVISÉ en assistant au mieux ses clients dans leur prise de décisin en matière de mise en place u d aménagement de leur prtectin sciale et financière. 2

4 SOMMAIRE N DE MODULE PUBLIC CONCERNE N PAGE MODULE N 1 LES RETRAITES 4 MODULE N 2 LA PROTECTION SOCIALE «PRÉVOYANCE ET SANTE» 9 MODULE N 3 LE STATUT SOCIAL ET FISCAL ET LES DIFFERENTS MODES DE REMUNERATION DU CHEF D ENTREPRISE 14 MODALITES D INTERVENTION 17 3

5 MODULE N 1 «LES RETRAITES» LES RETRAITES OBLIGATOIRES : LES RETRAITES OBLIGATOIRES (BASE ET COMPLEMENTAIRE) DES DIFFERENTS REGIMES :. Salarié,. Artisan, après la. Cmmerçant, Li FILLON. Prfessins Libérales. Mdule de base cmmun DUREE PAR MODULE Initiatin : Perfectinnement : LES RETRAITES FACULTATIVES PAR CAPITALISATION : DUREE PAR MODULE LES DIFFERENTES FORMES DE L ASSURANCE-VIE CLASSIQUE ET LE PERP LES ASSURANCES RETRAITES PAR CAPITALISATION DU «SALARIE» :. Sursalaire,. Article 83 du CGI,. Article 39 du CGI.. L Epargne Salariale LES ASSURANCES RETRAITES PAR CAPITALISATION DU «BIC- BNC» LOI MADELIN :. La retraite «Li Madelin» Mdule de base COMMUN Mdule spécifique SALARIE Mdule spécifique BIC - BNC Une jurnée Initiatin : Perfectinnement : Initiatin : Perfectinnement : 4

6 LES RETRAITES OBLIGATOIRES : (base et cmplémentaire) des différents régimes PROGRAMME Le principe général de la retraite par Répartitin. Les différents régimes de retraite bligatires : Salariés, Artisans, Cmmerçants, Prfessins libérales. - Régimes de base - Régimes cmplémentaires La recnstitutin de carrière u COMMENT EVITER DE PERDRE DES DROITS PAR IGNORANCE? Les différentes pérides validables, Les rachats. Le calcul des drits Retraite et des drits de Réversin dans chaque régime : Age de liquidatin, Taux de liquidatin et abattements, Mdalités de calcul de la Retraite. L évaluatin des drits à ce jur et espérés en fin de carrière. Le principe de l Assurance vlntaire vieillesse en cas de cessatin anticipée d activité prfessinnelle. La cnstructin d une stratégie «Retraite» sur la durée : L évaluatin des besins, Mise en évidence des décuverts, Les myens d améliratin du revenu pendant la retraite. 5

7 LES RETRAITES FACULTATIVES PAR CAPITALISATION : Les différentes frmes de l assurance-vie classique et le PERP PROGRAMME Le placement Assurance-vie «Multi-usages». Les différents types de cntrats «Assurance-vie» : Capital différé avec Cntre-Assurance, Mixte, Terme Fixe, Vie Entière. Les différents mdes de versements : Primes péridiques, Prime unique, Versements libres. La fiscalité de l assurance-vie : CSG, Capital, Rente viagère, Successin. Les différents supprts financiers : Obligataire, Multi-supprts, Gestin à «hrizns différés». Le plan d Epargne Retraite Ppulaire : Un nuveau cadre technique et fiscal de capitalisatin, Une vraie alternative à l Assurance-vie? Méthde d analyse et les critères de sélectin d un bn cntrat d assurance. 6

8 LES RETRAITES FACULTATIVES PAR CAPITALISATION : Les assurances facultatives par capitalisatin du «salarié» PROGRAMME Les besins de revenus cmplémentaires pendant la Retraite : Rappel cncernant l évlutin des régimes bligatires de Retraite du Salarié (Sécurité Sciale, ARRCO et AGIRC). La retraite par capitalisatin : Principe juridique, Les techniques de capitalisatin : Viagère Financière Les différents types de supprt financier : Obligataire Multi-supprts Gestin à «hrizns différés» Les Retraites cmplémentaires d Entreprise : Les régimes à ctisatins définies (Sursalaire, Article 83), Les régimes à prestatins définies (Article 39, Indemnité de fin de Carrière), Cmparatif fiscal et scial entre les différents régimes existants. L Epargne Salariale Méthde d analyse des cntrats prpsés sur le marché : La définitin des garanties, Les frais de gestin (ctisatin, épargne, ), Les garanties annexes (en cas de décès, en cas d incapacité et d invalidité), Les pièges à éviter La négciatin d un cntrat de Retraite par capitalisatin. 7

9 LES RETRAITES FACULTATIVES PAR CAPITALISATION : Les assurances retraite par capitalisatin du «BIC-BNC» LOI MADELIN PROGRAMME Les besins de revenus cmplémentaires pendant la Retraite : Rappel cncernant l évlutin des régimes bligatires de Retraite du Nn Salarié (Artisan, Cmmerçant, Prfessin libérale). Principes généraux : Les techniques de capitalisatin : Viagère Financière Les différents types de supprt financier : Obligataire, Multi-supprts Gestin à «hrizns différés» La Retraite par Capitalisatin «Li Madelin» : Principe juridique, La fiscalité : le calcul du délai de récupératin, La définitin des garanties, Les critères de sélectin d un bn cntrat de Retraite «Li Madelin». Méthde d analyse des cntrats «Li Madelin» prpsés sur le marché : La définitin des garanties, Les frais de gestin (ctisatin, épargne, ), Les garanties annexes (en cas de décès, en cas d incapacité et d invalidité), Les pièges à éviter. La négciatin d un cntrat de Retraite par capitalisatin «Li Madelin». 8

10 MODULE N 2 LA PROTECTION SOCIALE «PREVOYANCE ET SANTÉ» LA PROTECTION SOCIALE OBLIGATOIRE DU «SALARIÉ» ET DU «NON SALARIÉ» LES GARANTIES DUREE PAR MODULE Décès Incapacité Invalidité Maladie DES DIFFERENTS REGIMES OBLIGATOIRES : SALARIÉ, NON SALARIÉ (Artisan, Cmmerçants, Prfessins Libérales). Mdule de base cmmun Initiatin : Perfectinnement : 9

11 LA PROTECTION SOCIALE FACULTATIVE DU «NON SALARIÉ» DUREE PAR MODULE LES DIFFERENTS TYPES DE GARANTIES, LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS LA FISCALITÉ DES COTISATIONS (LOI MADELIN) ET DES PRESTATIONS, LES RÉGIMES SPECIFIQUES DU «GÉRANT, MAJORITAIRE NON SALARIÉ». Mdule spécifique BIC - BNC Initiatin : Perfectinnement : LA PROTECTION SOCIALE FACULTATIVE DU «SALARIÉ» DUREE PAR MODULE LES DIFFERENTS TYPES DE GARANTIES, LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS, LA CONVENTION COLLECTIVE, LA FISCALITE DES COTISATIONS ET DES PRESTATIONS, LA NEGOCIATION GROUPÉE. Mdule spécifique salarié Initiatin : Perfectinnement : 10

12 LA PROTECTION SOCIALE «PREVOYANCE ET SANTÉ» : les la prtectin sciale bligatire du «SALARIÉ» et du «NON SALARIÉ» PROGRAMME Les prestatins Prévyance et Santé de la Sécurité Sciale «Salarié» : Décès, Incapacité tempraire, Invalidité, Maladie. Les prestatins Prévyance et Santé de l Artisan : Décès, Incapacité au métier, Invalidité, Maladie. Les prestatins Prévyance et Santé du Cmmerçant : Décès, Invalidité, Maladie. Les prestatins Prévyance et Santé du Prfessinnel Libéral : Décès, Incapacité, Invalidité, Maladie. Particularités de chaque Prfessin Libérale L évaluatin des besins «Prévyance» : Du cuple, Du cnjint survivant en terme de : Revenus Successin Pendant la carrière prfessinnelle et au-delà. 11

13 LA PROTECTION SOCIALE «PREVOYANCE ET SANTÉ» : La prtectin sciale facultative du «NON SALARIÉ» PROGRAMME La «Li Madelin» : Définitin d un cntrat Li Madelin Prévyance Santé, Fiscalité des ctisatins, Fiscalité des prestatins. La définitin des garanties facultatives : Décès (Capital, Rente de Cnjint, Rente Educatin), Incapacité tempraire au travail, Invalidité ttale (Rente, Capital), Maladie (Mutuelle Cmplémentaire). La garantie «Chômage» du Chef d Entreprise, La négciatin des régimes individuels de Prévyance et de Maladie : Analyse cmparative des garanties, Analyse cmparative des cûts, L ptimisatin du rapprt «Cût / Prestatins» et du budget d assurance cmplémentaire, Négciatin individuelle et négciatin cllective. La préparatin de la cessatin d activité prfessinnelle. 12

14 LA PROTECTION SOCIALE «PREVOYANCE ET SANTÉ» : La prtectin sciale facultative du «SALARIÉ» PROGRAMME La Prévyance cllective d Entreprise : Principe juridique, Principe fiscal et scial. Les différents types de risques : Décès, Incapacité, Invalidité : en cas de maladie u d accident dans le cadre de la vie privé u de la vie prfessinnelle Rente Educatin et Rente de Cnjint, Mutuelle cmplémentaire maladie, Mensualisatin. Cmparaisn des garanties avec les bligatins de la Cnventin Cllective. La négciatin des régimes cllectifs de Prévyance et de Maladie : Analyse cmparative des garanties, Analyse cmparative des cûts, L ptimisatin du rapprt «Cût / Prestatins» et du budget d assurance cmplémentaire, Négciatin grupée. La préparatin de la cessatin d activité prfessinnelle. 13

15 MODULE N 3 «LE STATUT SOCIAL ET FISCAL ET LES DIFFÉRENTS MODES DE RÉMUNUNÉRATION DU CHEF D ENTREPRISE» ANALYSE COMPARATIVE DU STATUT SOCIAL ET FISCAL DU CHEF D ENTREPRISE SELON LE MODE D EXERCICE DE L ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE. LES DIFFERENTS STATUTS FISCAUX DU CHEF D ENTREPRISE, LES DIFFERENTS STATUTS SOCIAUX DU CHEF D ENTREPRISE, ANALYSE FINANCIERE COMPARATIVE DES DIFFERENTES REMUNERATIONS : Salaires Dividendes Revenus ANALYSES SOCIALE COMPARATIVE, INCIDENCES SUR LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DE LA RECHERCHE DE L OPTIMISATION FINANCIERE. Mdule de base cmmun DUREE PAR MODULE Initiatin : Perfectinnement : 14

16 «LE STATUT SOCIAL ET FISCAL ET LES DIFFÉRENTS MODES DE RÉMUNUNÉRATION DU CHEF D ENTREPRISE» Analyse cmparative du statut scial et fiscal du chef d entreprise seln le mde d exercice de l activité prfessinnelle PROGRAMME Les différents statuts fiscaux du Chef d Entreprise : BIC BNC, Gérant Majritaire à l Impôt sur les Sciétés u à l Impôt sur les Revenus, PDG Gérant Minritaire à l Impôt sur les Sciétés. Les différents statuts sciaux du Chef d Entreprise «Salarié» et du Chef d Entreprise «Nn Salarié» en terme de : Prévyance immédiate, Retraite. Analyse financière cmparative entre les différents mdes de rémunératin pssibles : Salaires, Dividendes, Revenus. Analyse sciale des incidences liées à chaque statut scial et à chaque mde de rémunératin sur : Le revenu dispnible après impôt du Chef d Entreprise, La Prévyance sciale immédiate du Chef d Entreprise en cas de : décès incapacité invalidité frais de santé La Retraite future du Chef d Entreprise. / 15

17 / (suite du prgramme d analyse cmparative du statut scial et fiscal du chef d entreprise seln le mde d exercice de l activité prfessinnelle) Incidences de la prtectin sciale cmplémentaire sur la recherche de l ptimisatin financière, Stratégie de recherche de l ptimisatin sciale et financière en faveur : De l Entreprise, Du Chef d Entreprise. Synthèses cmparatives de différentes slutins pssibles. 16

18 MODALITES D INTERVENTION : Pédaggie Expsé, Etude de cas, Animatin Pascal SOULAINE Spécialiste, «Cnsultant en prtectin sciale» Nmbre de participants par stage 5 à 10 maximum Matériel à prévir Un tableau papier, Un écran, Nus dispsns d un vidé prjecteur et d un prtable. 17

APS. Année 2013. Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE

APS. Année 2013. Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE APS Année 2013 Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE 1 CONTEXTE Dans l Entreprise, le rôle de l Expert-Comptable est primordial car il est souvent le seul interlocuteur du Chef

Plus en détail

LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL. Elaboration du budget des charges de personnel. Notions sur les règles de calcul des rémunérations.

LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL. Elaboration du budget des charges de personnel. Notions sur les règles de calcul des rémunérations. LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Elabratin du budget des charges de persnnel. Ntins sur les règles de calcul des rémunératins. Principes, Synthèse, Applicatin. TABLE

Plus en détail

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable Intervenants Philippe SORIA Direction Technique GAN ASSURANCE VIE Gilles GOURMAND Expert-Comptable SOMMAIRE 1- Intérêt d une opération de changement de statut 2- Faisabilité 3- Régime social du dirigeant

Plus en détail

Solevia patrimoine EN BREF

Solevia patrimoine EN BREF Slevia patrimine Chercher à valriser vtre patrimine, cmpléter vs revenus u encre ptimiser vtre transmissin avec slevia patrimine. EN BREF Slévia patrimine est un cntrat d assurance vie de type multisupprt

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT Christian RIEUTORT Didier TEXIER Conseils en Protection Sociale et Financière des Dirigeants 5-7, ave des Frères Lumière 93370 Montfermeil Protection sociale du Dirigeant

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

Les modifications en matière fiscale et sécurité sociale pour 2013

Les modifications en matière fiscale et sécurité sociale pour 2013 PKF Weber & Bntemps Les mdificatins en matière fiscale et sécurité sciale pur 2013 Le 21 février 2013 SOMMAIRE I. Nuveautés fiscales A. Accentuatin de la pressin fiscale B. Cmment y faire face? - Mise

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» LES REGIMES DE RETRAITE. Le 11 juin 2013 Formation inter entreprises

«Enrichir l Organisation par les Hommes» LES REGIMES DE RETRAITE. Le 11 juin 2013 Formation inter entreprises «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» LES REGIMES DE RETRAITE Le 11 juin 2013 Frmatin inter entreprises (Répnse suhaitée avant le 30 avril 2013) Les réfrmes successives des retraites, dnt la plus récente

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT 1 La protection sociale du dirigeant 1 - Qu est-ce que la Protection Sociale? 2 - Le Statut social des dirigeants - Salarié - Non Salarié (TNS) 3 Les garanties des régimes

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

Au plus tard le 15 décembre 2014

Au plus tard le 15 décembre 2014 Tableau synthèse de la Li favrisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestatins déterminées du secteur municipal (PL3) (en vigueur depuis le 5 décembre 2014) 15 décembre 2014

Plus en détail

Institution de prévoyance CARREFOUR HYPERMARCHES PERSONNEL CADRE & AGENT DE MAITRISE

Institution de prévoyance CARREFOUR HYPERMARCHES PERSONNEL CADRE & AGENT DE MAITRISE apgis Institutin de prévyance 12 rue Massue 94684 Vincennes cedex 01.49.57.16.00 01.49.57.16.02 DECES INCAPACITE INVALIDITE CARREFOUR HYPERMARCHES PERSONNEL CADRE & AGENT DE MAITRISE Janvier 2012 Institutin

Plus en détail

L OPTIMISATION DE LA PROTECTION SOCIALE ET FINANCIERE DU CHEF D ENTREPRISE

L OPTIMISATION DE LA PROTECTION SOCIALE ET FINANCIERE DU CHEF D ENTREPRISE L OPTIMISATION DE LA PROTECTION SOCIALE ET FINANCIERE DU CHEF D ENTREPRISE APS Formation 15 Rue de Nogent 51100 REIMS Tel : 03.26.82.84.84 / Fax : 03.26.82.58.23 www.apsconsult.fr LA FORMATION APS NOTRE

Plus en détail

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi Zm sur La base de dnnées écnmiques et sciales instaurée par la li de sécurisatin de l'empli Juillet 2014 I. Une transparence renfrcée via la mise en place d une base de dnnées écnmiques et sciales 1 II.

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement, techniques avancées 2 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement, techniques avancées 2 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement, techniques avancées. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement, techniques avancées 2 jurs 2 Cnventin de frmatin : référencement, techniques avancées.

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants Master en alternance dans l enseignement supérieur Vade-mecum à destinatin des étudiants Préambule Ce dcument ne préjuge pas de l évlutin des législatins ni de l indexatin et /u des mdificatins des mntants

Plus en détail

Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1

Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1 Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1 La retraite du régime général 164 trimestres requis pour une retraite au taux plein en

Plus en détail

La rupture conventionnelle du CDI

La rupture conventionnelle du CDI La rupture cnventinnelle du CDI Préambule La li du 25 juin 2008 prtant mdernisatin du marché du travail a instauré un nuveau mde de rupture du cntrat de travail à durée indéterminée (en plus de la démissin

Plus en détail

Environnement Développement Durable Responsabilité Sociétale des Entreprises

Environnement Développement Durable Responsabilité Sociétale des Entreprises MODULES DE FORMATION Envirnnement Dévelppement Durable Respnsabilité Sciétale des Entreprises Cntact : Séverine OPSOMER 06 14 81 21 91 spsmer@ecgitactins.cm PROGRAMME 2012-2013 Beaujlais Bleu EURL au capital

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

VDI Vendeur à Domicile Indépendant

VDI Vendeur à Domicile Indépendant VDI Vendeur à Dmicile Indépendant Nte liminaire L'activité de vendeur à dmicile indépendant (VDI) désigne une frme de distributin réalisée auprès de particuliers, à leur dmicile u sur leur lieu de travail

Plus en détail

Cédants et Repreneurs d Affaires 22 juin 2010. Rémunération du repreneur en LBO : Optimisations fiscale et sociale

Cédants et Repreneurs d Affaires 22 juin 2010. Rémunération du repreneur en LBO : Optimisations fiscale et sociale Cédants et Repreneurs d Affaires 22 juin 2010 Rémunération du repreneur en LBO : Optimisations fiscale et sociale Optimisation fiscale : Maître Sylvie Lérat, avocat associé spécialiste en droit fiscal

Plus en détail

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 2014-2015 LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 ASSURANCES DE PERSONNES Les bases de l assurance collective et de la loi Madelin 3 Les régimes obligatoires de protection sociale 4 Santé

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER

ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER Sessin Interentreprises «Cnstruire et négcier l accrd d entreprise Frmatin & GPEC» - suite Réfrme FPC 5 mars ANIMATION D UNE SESSION DE FORMATION INTER «METTRE EN PLACE UN ACCORD D'ENTREPRISE FORMATION/COMPETENCES»

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE. Votre dispositif d épargne salariale : Epargne salariale Groupe GDFSUEZ. Epargne Salariale éventuelle suivant les entités COFELYINO

EPARGNE SALARIALE. Votre dispositif d épargne salariale : Epargne salariale Groupe GDFSUEZ. Epargne Salariale éventuelle suivant les entités COFELYINO EPARGNE SALARIALE Les plans d épargne salariale snt des dispsitifs cllectifs d épargne salariale facultatifs. Ils permettent aux salariés de se cnstituer une épargne à myen (PEG) u à lng terme (PERCO).

Plus en détail

UTILISER LE LOGICIEL SAGE PAYE Mettre en place la paie avec le logiciel SAGE PAYE 3 jours 21 heures

UTILISER LE LOGICIEL SAGE PAYE Mettre en place la paie avec le logiciel SAGE PAYE 3 jours 21 heures Mettre en place la paie avec le lgiciel SAGE PAYE 3 jurs 21 heures PUBLIC Cllabrateurs des services cmptables, des services du persnnel, des Ressurces humaines. CONDITIONS D ADMISSION Psséder les ntins

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB

11 / 2012 La Charte et les Missions du LCGB 11 / 2012 La Charte et les Missins du LCGB UNE PUBLICATION DU LCGB I 11 RUE DU COMMERCE, BP 1208 L-1012 LUXEMBOURG I TEL: 49 94 24-1 I INFO@LCGB.LU I WWW.LCGB.LU I BLOG.LCGB.LU CHARTE DU LCGB Le LCGB est

Plus en détail

solutions d assurances

solutions d assurances GENERALI GENERALI, solutions d assurances En Europe, 1 er assureur en assurance de personnes En France, 6 millions de clients particuliers et entreprises Un réseau de spécialistes Un réseau de spécialistes

Plus en détail

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA La réforme FILLON et la retraite complémentaire 2 La réforme Fillon

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif Le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) Nuveau dispsitif Entré en vigueur le 1 er janvier 2013, le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) est une mesure fiscale qui cncerne

Plus en détail

Résumé chapitre 8 Assurance vie pour entreprises

Résumé chapitre 8 Assurance vie pour entreprises Assurance vie Résumé chapitre 8 Assurance vie pur entreprises Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. Les entreprises

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL

LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL FICHE OUTILS LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL Rédigé par Maïlis Massn (ASSOCIATION ARCHIMENE) 1. Le CDD 2. Le CDI 3. Le CDI Intermittent 4. Le Cntrat d Apprentissage 5. Le Cntrat de Prfessinnalisatin

Plus en détail

Repreneurs, Votre futur statut social

Repreneurs, Votre futur statut social Repreneurs, Votre futur statut social 1. Vos intervenants 2. Protection sociale : définition 3. Les idées reçues 4. Trouver le bon équilibre 5. Cas pratique 6. Solutions complémentaires 7. Conclusion 8.

Plus en détail

LA LOI MADELIN Romain MALBOSC www.longin.fr

LA LOI MADELIN Romain MALBOSC www.longin.fr LA LOI MADELIN LA LOI MADELIN PREAMBULE Loi du 11/02/1994 permettant aux TNSNA de bénéficier de compléments de retraite et de prévoyance grâce à des cotisations déductibles du bénéfice imposable. LA LOI

Plus en détail

SOMMAIRE. La Retraite Loi Madelin ou PREFON ou Article 83. Le Plan D Epargne Retraite Populaire (PERP)

SOMMAIRE. La Retraite Loi Madelin ou PREFON ou Article 83. Le Plan D Epargne Retraite Populaire (PERP) SOMMAIRE Approche générale de la capitalisation Différents systèmes disponibles : L Assurance-Vie La Retraite Loi Madelin ou PREFON ou Article 83 Le Plan D Epargne Retraite Populaire (PERP) L Epargne Salariale

Plus en détail

Le déploiement du télétravail alterné au commercial passage

Le déploiement du télétravail alterné au commercial passage Le dépliement du télétravail alterné au cmmercial passage Principes, cnditins et mdalités CE Cmmercial France décembre 2014 Les bjectifs du Télétravail alterné Purqui l entreprise dévelppe-t-elle le télétravail

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Découpage de la Formation... 3. Renseignements et Moyens Pédagogiques... 4. Le processus métier : gestion des achats...

Sommaire. Sommaire... 2. Découpage de la Formation... 3. Renseignements et Moyens Pédagogiques... 4. Le processus métier : gestion des achats... Filière de frmatin : Utilisateur FONCTIONNEL SAP END USERS Gestin des Achats Dssier Pédaggique Durée : 5 jurs Smmaire Smmaire... 2 Décupage de la Frmatin... 3 Renseignements et Myens Pédaggiques... 4 Le

Plus en détail

MAITRISER LES BASES DE LA FISCALITE Comprendre les leviers de la fiscalité (Impôt sur les sociétés, TVA, ) 3 jours 21 heures

MAITRISER LES BASES DE LA FISCALITE Comprendre les leviers de la fiscalité (Impôt sur les sociétés, TVA, ) 3 jours 21 heures Cmprendre les leviers de la fiscalité (Impôt sur les sciétés, TVA, ) 3 jurs 21 heures PUBLIC Cllabrateurs ayant besin de cmprendre les fndamentaux de la fiscalité de l entreprise. CONDITIONS D ADMISSION

Plus en détail

Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés?

Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés? Dirigeants : quelles solutions de retraite, après la réforme, pour vous et vos salariés? La réforme des retraites, au delà de la problématique du financement, consacre un titre entier à l'épargne retraite

Plus en détail

Accueil des participants et collation. Ouverture du séminaire et tour de table

Accueil des participants et collation. Ouverture du séminaire et tour de table Jeudi 18 ctbre 2012 a/c 12h30 : 14h00 : 14h30-15h30 : Accueil des participants et cllatin Ouverture du séminaire et tur de table La rémunératin, dimensin incnturnable d une mbilité réussie Le package de

Plus en détail

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible Yurcegid CBRH Rendez vtre applicatin cmpatible N04170/71 Web Frmatin Mise à jur 01/12/2015 cncerné Cette frmatin permet de cmprendre les mécanismes de la nrme DSN, et de mettre chacun des prcessus de paie

Plus en détail

N 5 : RETRAITE ET PREVOYANCE

N 5 : RETRAITE ET PREVOYANCE N 5 : RETRAITE ET PREVOYANCE 0 Ma couverture Sociale ( retraite et prévoyance ) Comment ça marche??? La Réole, le 1 PLAN Des constats effectifs Mécanismes retraite Mécanismes prévoyance Exemples chiffrés

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Le cumul. «Emploi / Retraite»

Le cumul. «Emploi / Retraite» Le cumul «Emploi / Retraite» Le jeudi 17 octobre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection sociale Année 2013 Les différents

Plus en détail

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I)

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Il s agit d un régime de retraite collectif par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de tout ou partie

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DE LA PRATIQUE DE LA PAYE Etablir des bulletins de paie conformes à la législation 3 jours 21 heures

LES FONDAMENTAUX DE LA PRATIQUE DE LA PAYE Etablir des bulletins de paie conformes à la législation 3 jours 21 heures Etablir des bulletins de paie cnfrmes à la législatin 3 jurs 21 heures PUBLIC Respnsables d entreprise, Respnsables Ressurces Humaines, Cllabrateurs du service paie. CONDITIONS D ADMISSION Aucun pré-requis

Plus en détail

Dossier : - La loi Madelin

Dossier : - La loi Madelin Dossier : - La loi Madelin Ceci est un document à caractère publicitaire. Les informations sont fournies à titre indicatif en fonction de la réglementation en vigueur au moment de sa rédaction. Avant toute

Plus en détail

LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI. Analyse du projet de loi C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL»

LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI. Analyse du projet de loi C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL» LA RÉFORME DE L ASSURANCE EMPLOI Analyse du prjet de li C 38 «CHÔMEURS AU TRAVAIL» LE PROJET DE LOI C 38 Sanctinné le 29 juin 2012, ce prjet de li apprte des changements majeurs à la li de l assurance

Plus en détail

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR

Cabinet Consultant Jean-Claude VICTOR Internatinal Cabinet Cnsultant Jean-Claude VICTOR Outils d apprpriatin pur la mise en œuvre d un système de management intégré à l aide des référentiels ( Nrmes ISO9001 :2000 et ISO14001 :2004, du référentiel

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

Prévoyance des expertsexperts-comptables

Prévoyance des expertsexperts-comptables Prévoyance des expertsexperts-comptables Faire les bons choix Objectifs de l intervention Répondre aux questions des experts-comptables relevant de la Cavec Au titre de la prévoyance, est-il préférable

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

Sommaire. A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5

Sommaire. A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5 Smmaire I) Présentatin du créateur et de sn entreprise... p. 3 A) Le créateur... p. 3 B) L entreprise... p. 5 II) Le prjet... p. 5 A) Descriptin du prjet... p. 5 B) Origine du prjet... p. 5 C) Le prduit/le

Plus en détail

Les données sur la formation dans le nouveau bilan social 2008

Les données sur la formation dans le nouveau bilan social 2008 Les dnnées sur la frmatin dans le nuveau bilan scial 2008 Bruxelles, le 15 avril 2008 Cécile Buydens Chef de divisin - Centrale des bilans Table des matières Nuveau bilan scial 2008 Simplificatins apprtées

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues Obligatins des emplyeurs par seuils d effectifs de l entreprise Tutes entreprises cnfndues Affichages bligatires Déclaratin et cmmunicatin à caractère péridique : Déclaratins et cmmunicatins à caractère

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial?

Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial? Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial? Invité expert : Alexis de Rozières, co-fondateur de 163x, plateforme dédiée au Perp pour les CGPI filiale de Debory Eres ASSURANCE RETRAITE A

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs des TNS Le statut du conjoint du TNS Les statuts

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

AGEFOS PME Réunion 2009 APPEL A CONSULTATION

AGEFOS PME Réunion 2009 APPEL A CONSULTATION AGEFOS PME Réunin 2009 APPEL A CONSULTATION Cahier des charges à l attentin des Organismes de Frmatin Actins de frmatins cllectives au bénéfice des Entreprises de la Régin Réunin et de leurs salariés Frmatins

Plus en détail

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription Cursus Spa Manager Prgramme pédaggique Saisn 2012 Objectif de la frmatin Dans un cntexte de pleine crissance, les entreprises du secteur du bien être snt à la recherche d un persnnel hautement qualifié,

Plus en détail

CERTIFICATION ADMINISTRATEUR ANALYZER

CERTIFICATION ADMINISTRATEUR ANALYZER CERTIFICATION ADMINISTRATEUR ANALYZER La Certificatin Administrateur Analyzer d AT Internet est cmpsée de la manière suivante : Un prgramme de frmatin sur 3,5 jurs Un examen de Certificatin Aussi bien

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Maturité professionnelle2 Orientation économie et services Type Economie

Maturité professionnelle2 Orientation économie et services Type Economie Maturité prfessinnelle2 Orientatin écnmie et services Type Ecnmie Une année à plein temps Certificat de maturité prfessinnelle Vtre frmatin Vus suivez actuellement la frmatin pur btenir la Maturité prfessinnelle

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

Demande d allocation supplémentaire d invalidité

Demande d allocation supplémentaire d invalidité Demande d allcatin supplémentaire d invalidité Ntice explicative Cette ntice a été réalisée pur vus aider à cmpléter vtre demande. Imprimé prvisire Réf. 05/2015 Demande d allcatin supplémentaire d invalidité

Plus en détail

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008 Bilan Protection Sociale & Rémunération Etude réalisée pour Monsieur DUPONT Le 25/04/2008 Contact : Madame MARTIN Casagande & Associés, Membre de PRAGMA 1 LES OBJECTIFS DE L ETUDE Votre système de rémunération

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

1 OBJET DE LA CONSULTATION

1 OBJET DE LA CONSULTATION CONSULTATION DANS LE CADRE DE L ASSISTANCE SYSTEME ENVIRONNEMENTS INFORMATIQUES Z/OS, UNIX, WINDOWS AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA CONSULTATION Le CTIG suhaite btenir une assistance système

Plus en détail

MODULE DE FORMATION. Les actions dans le domaine de la communication

MODULE DE FORMATION. Les actions dans le domaine de la communication MODULE DE FORMATION Les actins dans le dmaine de la cmmunicatin Durée : 2 jurs, sit 12 heures Frmateurs : Carline CAMPION, rthphniste ; Catherine LEROY DEPIERRE, enseignante spécialisée 29 et 30 nvembre

Plus en détail

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie

COMMUNIQUE DE LANCEMENT. Sage 100 Trésorerie COMMUNIQUE DE LANCEMENT Sage 100 Trésrerie Sage 100 Trésrerie Ce qu il faut retenir Sage présente Sage 100 Trésrerie, sn nuveau mdule de gestin de trésrerie dispnible à la vente à partir du 15 janvier

Plus en détail

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE

ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE ALTERNANCE CHARGE(E) DES SERVICES GENERAUX ET LOGISTIQUE HUMANITAIRE Une frmatin au métier de Lgisticien de Santé 2014/2015 PRESENTATION DE L INSTITUT ET DE LA FORMATION L ALTERNANCE COTE RESSOURCES HUMAINES

Plus en détail

Exonération sociale. du financement patronal. des régimes de protection sociale complémentaire

Exonération sociale. du financement patronal. des régimes de protection sociale complémentaire Guide de cnfrmité des cntrats de prtectin sciale cmplémentaire Exnératin sciale du financement patrnal des régimes de prtectin sciale cmplémentaire Vs cntrats de prtectin sciale cmplémentaire répndent-ils

Plus en détail

Le Statut du Consultant

Le Statut du Consultant Le Statut du Consultant CENTRALE CONSULTANTS Mardi 20 Octobre 2009 Sylvie OUANICHE et Jacques BALMAÑA AG2R LA MONDIALE Maître Pierre SAUREL Thémistocle Avocats AG2R LA MONDIALE Né de l union d un groupe

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

Audit de Protection Sociale

Audit de Protection Sociale Audit de Protection Sociale Réunion Créateurs Réunion cabinet Réunion CCI Grenoble Présentation du groupe Présentation du groupe SGAM (crée en 2008) 1 er groupe de protection sociale en France Une offre

Plus en détail

Sessions préparation à la retraite Formule Express 1 journée

Sessions préparation à la retraite Formule Express 1 journée OFFRE DE SERVICES Sessins préparatin à la retraite Frmule Express 1 jurnée SÉMINAIRES Par Cégep Marie-Victrin, Centre de services aux entreprises Mnsieur Jean Perrn, cnseiller en frmatin 767, rue Bélanger

Plus en détail

MODUVÉO PRO. Indépendant et prévoyant > DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS

MODUVÉO PRO. Indépendant et prévoyant > DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS Indépendant et prévoyant > DES GARANTIES POUR SÉCURISER VOS REVENUS ET CEUX DE VOTRE FAMILLE EN CAS DE COUPS DURS Lorsqu une maladie ou un accident survient, ce que vous avez construit peut être mis en

Plus en détail

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours

Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au soins de premier recours Titre II / Chapitre 1I : Faciliter l accès au sins de premier recurs Article 18 : Généralisatin du tiers-payant Cmmuniqué du Ministère Purqui le Guvernement prend-il cette mesure? De nmbreux Français renncent

Plus en détail

Charte du Tutorat CPAG

Charte du Tutorat CPAG Charte du Tutrat CPAG OBJET DE LA CHARTE La présente charte a pur bjectifs : - de fixer les règles relatives au tutrat exercé par des Agents Généraux expérimentés auprès des Agents Généraux stagiaires

Plus en détail

ADMINISTRATEUR Concours externe

ADMINISTRATEUR Concours externe ADMINISTRATEUR Cncurs externe Arrêté du Président et des Questeurs n 03-102 du 17 septembre 2003 relatif à la nature des épreuves et à la cmpsitin du jury Textes mdificateurs : Arrêtés du Président et

Plus en détail

CQP Gestionnaire Conseil de la Sécurité Sociale Lettre d Information Ucanss n 0455 du 21 mars 2013

CQP Gestionnaire Conseil de la Sécurité Sociale Lettre d Information Ucanss n 0455 du 21 mars 2013 Lettre d Infrmatin Ucanss n 0455 du 21 mars 2013 >>> Les pints clés à retenir Le parcurs de frmatin (en savir plus >>> cliquez ici) Zm sur l architecture de PREM SS (en savir plus >>> cliquez ici) Les

Plus en détail

Audits énergétiques Entreprises Règlementation et perspectives Méthodologie Février15

Audits énergétiques Entreprises Règlementation et perspectives Méthodologie Février15 Audits énergétiques Entreprises Règlementatin et perspectives Méthdlgie Février15 Présentatin générale Qui smmes-nus? Bureau d études techniques Energies renuvelables et Maitrise de l Energie Actinnariat

Plus en détail

Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle

Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle Assurance vie Résumé chapitre 4 Assurance vie universelle Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. L assurance vie

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

N 6 : EPARGNE SALARIALE

N 6 : EPARGNE SALARIALE N 6 : EPARGNE SALARIALE Épargne salariale et rémunération périphérique Les dispositifs de l épargne salariale - Actionnariat salarié - Compte épargne temps - Participation - INTERESSEMENT - PEE PERCO -

Plus en détail

ACCOMPAGNER LE REPRENEUR OU CÉDANT D ENTREPRISE

ACCOMPAGNER LE REPRENEUR OU CÉDANT D ENTREPRISE ACCOMPAGNER LE REPRENEUR OU CÉDANT D ENTREPRISE DÉMARCHE TEO : Transmission d Entreprise Optimisée Accompagner le dirigeant avant, pendant et après la reprise ou la transmission de son entreprise, dans

Plus en détail

LA LOI MADELIN PREAMBULE

LA LOI MADELIN PREAMBULE LA LOI MADELIN PREAMBULE Les TNS (travailleurs non salariés) sont une population particulièrement touchée par le soucis des revenus de retraites : leurs cotisations ne leur laissera en moyenne que 60%

Plus en détail