Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque. Ph Meurin Les Grands Prés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque. Ph Meurin Les Grands Prés"

Transcription

1 Hygiène en Centre de Réadaptation Cardiaque Ph Meurin Les Grands Prés Septembre 2014

2 Je ne déclare pas de conflit d intérêt à propos de cette présentation

3 Enquête Hygiène GERS Etat des lieux Les CRC accueillent des patients Compliqués Immunodéprimés (greffés ) Souvent après des hospitalisations prolongées en réanimation Ils existe donc un risque majeur De concentration et de diffusion de germes multi et hautement résistants -En sommes nous conscients? -Avons-nous des connaissances et des budgets suffisants? -Nos pratiques sont elles homogènes?

4 Vous voulez tuer un malade? Après passage dans cheveux lavés le jour même Touchez le!

5 En Particulier Quelle conduite à tenir devant BMR (bactéries multirésistantes) BHRe (bactéries hautement résistantes émergentes) Pour prévenir Les épidémies Les crises médiatiques

6 Méthodologie Questionnaire adressé à tous les CRC présents sur le site internet du GERS de la SFC 35 réponses provenant de 30 centres: hautement significatif Portant sur: Les pratiques: Dépistage des colonisations par BMR urinaires et rectales Utilisation des SHA Mesures d isolement Les connaissances: Traitements BMR, BHRe

7 BMR: définition Les bactéries sont dites multirésistantes (BMR) lorsque, du fait de l'accumulation de résistances (naturelles ou acquises) à plusieurs familles d'antibiotiques, elles ne sont plus sensibles qu'à un petit nombre d'antibiotiques utilisables en thérapeutique. La multirésistance est une étape vers l'impasse thérapeutique. les BMR qui font l'objet du programme national sont les Staphylococcus aureus résistant à la méticilline SARM et les entérobactéries productrices de bêtalactamases à spectre étendu (EBLSE)

8 Les Principales BMR BMR Sites de portage Transmission croisée Acronyme Staphylococcus aureus résistant à la méticilline Entérobactéries productrices de BLSE ++ nez, peau +++ SARM ++ tube digestif +++ EBLSE Acinetobacter baumannii résistant à la ticarcilline Pseudomonas aeruginosa multirésistants ++ oropharynx,peau tube digestif + oropharynx, tube digestif ++ ABR, ABRI + PAR Entérobactéries hyperproductrices de céphalosporinases ++ tube digestif + EBCASE BLSE: bétalactamase à spectre élargi

9 Enquête GERS. Question de connaissances à propos des BMR Considérez vous comme un BMR : Un E Coli Ciflox-R Un Staphylocoque doré méti-r Une BGN producteur de bêtalactamase Un staph blanc meti-r - Non - Oui - Oui - Non Taux de bonnes réponses: 42%

10 BMR : problème de santé publique Risques: 1 Diffusion de la résistance 2 épisodes infectieux Mais il n'a pas été démontré que les BMR étaient plus Virulentes Contagieuses que les bactéries non résistantes de même espèce.

11 Tout examen pathologique ne signe pas une infection Infection : présence de bactérie dans un site anatomique habituellement stérile, accompagnée de signes cliniques ou biologiques d'infection (ex : infection du site opératoire, infection urinaire, bactériémie...). Traiter et isoler Colonisation : présence de bactérie (ex: BMR) dans un site anatomique où l'espèce est souvent présente mais pas à l'état multirésistant. Ne pas traiter mais isoler Ex: tube digestif, nez, cicatrice

12 Prévention de la diffusion des BMR Hygiène Mesures d isolement Hygiène des mains Dépistage Diminution de la pression antibiotique Humaine animale Contamination de l environnement par un patient porteur de SARM

13

14 Enquête GERS: question de connaissance Faut-il traiter une bactériurie asymptomatique (post sondage) à E Coli sensible: Bonne réponse: 42% à E Coli BMR: Non Non Bonne réponse: 66% (bonne réponse aux 2 questions: 33%) Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF). Diagnostic et antibiothérapie des infections urinaires bactériennes communautaires de l adulte; Juin Pages

15 Enquête GERS: Description des mesures d isolement BMR Chambre seule:82% Organisation visite: 73% Organisation pansements: 88% Organisation écho et EE: 45% Réeducation collective possible sous condition: 100% Restauration collective sous condition: 66% SHA: Chambres 97% Gymnases: 97% Ça c est quand on sait que le patient est porteur d une BMR!

16 Enquête GERS: Description des mesures de dépistage BMR-BHRe BU systématique: 58% Ecouvillons rectaux: Systématique: 0 Hospitalisation à l étranger: 51% Plus d un mois de réa: 20% A peu près Jamais: 60%

17 Après les BMR, les Bactéries Hautement Résistantes émergentes (BHRe) Une autre paire de manches!

18 Définition officielle 2013 des BHRe Bactéries commensales du tube digestif, résistantes à de nombreux AB, avec des mécanismes de résistance transférables à d autres bactéries: EPC: entérobactéries productrices de carbapénémases ERD:Enterococcus faecium résistants aux glycopeptides (vancomycine). (le staph doré Vanco-R n est pas considéré comme une BHR-e) Ministère des affaires sociales et de la santé.instruction n DGOS/PF2/DGS/RI1/2014/08 du 14 Janvier 2014 relative aux recommandations pour la prévention de la transmission croisée des bactéries hautement résistantes aux antibiotiques émergentes. 77 pages.

19 Enquête GERS. Question de connaissances à propos des BHRe Considérez vous comme une BHRe: Un E Coli producteur de carbapénémase Un pyocyanique résistant au tiénam Un staphylocoque doré vanco-r Une klebsielle résistante à genta,fortum et ciflox - Oui - Non - Non - Non Taux de bonnes réponses: 18%

20 Ex de BHRe: Klebsielle

21 Les diapositives suivantes ont pour objectif d illustrer les difficultés de ce qui nous est demandé dans la prise en charge des patients porteurs de BHRe

22

23

24

25 Donc le Centre de Rééducation est informé du portage BHRe 15 jours après l arrivée du patient: c est ce qui se passe dans 96% des cas

26

27

28

29

30 Enquête GERS que faites vous en cas de BHRe?: taux de bonnes réponses Déjà entendu parlé (oui):79% Mais rappel: connaissance de la définition: 18% une procédure BHRe (oui):60% Signalement ARLIN (oui): 48% Prélèvements patients (oui):33% Prélèvements personnel (non):51% Cellule de crise (oui): 51% Arrêt transitoire des admissions (oui): 18%

31 Conclusion: à propos des BMR, des BHRe et de l hygiène en réadaptation cardiaque: Les cardiologues des CRC ont conscience de l importance du problème Excellent taux de réponses à l enquête Les exigences des autorités sont coûteuses et diplomatiquement périlleuses Nos connaissances sont insuffisantes à propos de: définitions Réglementation Antibiothérapie Comment progresser et homogénéiser nos pratiques?

32 Back up

33

34 La preuve! Après passage dans cheveux lavés le jour même Bijoux

35 Mécanismes de développement et de diffusion des résistances

36 La résistance aux antibiotiques

37 Progression préoccupante

38 Létalité, risques d épidémies

BMR = Bactéries Multi-Résistantes aux antibiotiques BHRe = Bactéries Hautement Résistantes (émergentes) aux antibiotiques

BMR = Bactéries Multi-Résistantes aux antibiotiques BHRe = Bactéries Hautement Résistantes (émergentes) aux antibiotiques Définition BHRe Journée de formation du printemps de perfectionnement des Correspondants en Hygiène Hospitalière 13 avril 2017 Dr Agathe MATTEI V. JOUANADE BMR = Bactéries Multi-Résistantes aux antibiotiques

Plus en détail

Bactéries Hautement Résistantes et Bactéries multirésistantes aux antibiotiques Place des Précautions Complémentaires au bloc opératoire

Bactéries Hautement Résistantes et Bactéries multirésistantes aux antibiotiques Place des Précautions Complémentaires au bloc opératoire 32èmes Journées d Etude et de Perfectionnement de l UNAIBODE, Lyon, mai 2015 Bactéries Hautement Résistantes et Bactéries multirésistantes aux antibiotiques Place des Précautions Complémentaires au bloc

Plus en détail

Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes

Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes Cours PCEM 2 Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes Anne-Laure Michon, AHU Laboratoire de Bactériologie, CHU de Montpellier, Université Montpellier I Objectifs

Plus en détail

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015

BMR et BHRe. Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 BMR et BHRe Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 2 Avril 2015 Rappel : mise en évidence bactéries Prélèvements : hémocultures, LBA, LCR, prélèvements

Plus en détail

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR)

Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) Lu#e contre les bactérie mul2 résistantes aux an2bio2ques (BMR) APHAL Mardi 15 septembre 2015 Dr E. POIRIER ARLIN Lorraine La résistance aux antibiotiques o existait bien avant leur utilisation chez l

Plus en détail

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives

Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives Résistances aux antibiotiques en Nouvelle Calédonie : état des lieux et perspectives S. Chalmin, R. Goursaud, E. d Ortenzio Institut Pasteur de Nouvelle Calédonie Journée Médicale Calédonienne 22 juin

Plus en détail

Dr L. SIMON PH Coordonnateur- Responsable-adjoint CCLIN EST- Hôpitaux de Brabois - Vandoeuvre-les-Nancy

Dr L. SIMON PH Coordonnateur- Responsable-adjoint CCLIN EST- Hôpitaux de Brabois - Vandoeuvre-les-Nancy Journée Régionale de Formation et d Information ARLIN Champagne Ardenne Reims le 14 avril 2016 Dr L. SIMON PH Coordonnateur- Responsable-adjoint CCLIN EST- Hôpitaux de Brabois - Vandoeuvre-les-Nancy Selon

Plus en détail

Dr E. Lafeuille AHU Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Hôpital de la Pitié-Salpétrière

Dr E. Lafeuille AHU Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Hôpital de la Pitié-Salpétrière Dr E. Lafeuille AHU Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Hôpital de la Pitié-Salpétrière Mécanisme de résistance bactérienne: moyen de lutte mis en œuvre par la bactérie pour empêcher l action de l antibiotique

Plus en détail

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques

Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Mécanismes de résistances des microorganismes aux antibiotiques Dr Gérald Vallet Centre Hospitalier de VERDUN 16èmes Journées Régionales d'hygiène et de Lutte contre les Infections Nosocomiales 12 et 13

Plus en détail

BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients. Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016

BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients. Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016 BMR, BHRe: définitions et implications pour la prise en charge des patients Laurent Cavalié CHU Toulouse CCLIN SO 12/05/2016 Définitions des BMR Bactéries résistantes à de nombreux ATB (littéralement plus

Plus en détail

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe)

Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe) Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes» (BHRe) Rencontre régionale des correspondants en hygiène du Limousin 28

Plus en détail

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR)

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Corinne FREMOND-LEJEUNE Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée des BMR et BHRe

Prévention de la transmission croisée des BMR et BHRe Prévention de la transmission croisée des BMR et BHRe BMR : bactéries multirésitantes aux antibiotiques BHRe : bactéries hautement résistantes aux antibiotiques émergentes Dr Jeanne-Marie Germain Arlin

Plus en détail

Les Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes

Les Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes Les Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes Quelle problématique? épidémiologie nationale et régionale Emmanuelle MARTIN PH Hygiéniste CHI Elbeuf-Louviers XIIe journée régionale de

Plus en détail

Les bactéries multi résistantes (BMR) CHATELAIN Rémi Laboratoire Bouvier 20/01/2010

Les bactéries multi résistantes (BMR) CHATELAIN Rémi Laboratoire Bouvier 20/01/2010 Les bactéries multi résistantes (BM) CHATELAIN émi Laboratoire Bouvier 20/01/2010 Les différentes BM Entérobactéries productrices de β-lactamase à spectre étendu (EBLSE) : épidémies tendance à la diffusion

Plus en détail

SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS

SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS SYNTHESE HYGIENEINFECTIOLOGIE LES INFECTIONS AUX SOINS INFECTION ASSOCIÉE AUX SOINS (IAS) Infection qui survient : au cours ou au décours d une prise en charge diagnostique, thérapeutique, palliative,

Plus en détail

BMR un jour BMR toujours : Est-ce vrai aussi en SSR?

BMR un jour BMR toujours : Est-ce vrai aussi en SSR? BMR un jour BMR toujours : Est-ce vrai aussi en SSR? M. Lepainteur, A. Tackin, L. Jannet-Durand, M. Bellec, E. Geets, L. Léon, F. Pichard, L. Turpin, C. Rech, A. Schnitzler, JL. Herrmann, C. Lawrence CHU

Plus en détail

C est quoi une BHRe?

C est quoi une BHRe? Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des «Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes»(bhre) actualisation 2013 des recommandations ERG/EPC du HCSP Dr Karine Blanckaert

Plus en détail

MICRO-ORGANISMES NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES DE TYPE CONTACT

MICRO-ORGANISMES NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES DE TYPE CONTACT MICRO-ORGANISMES NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE PRÉCAUTIONS COMPLÉMENTAIRES DE TYPE CONTACT en établissements de santé Selon les recommandations 2009 de la SFHH «Prévention de la transmission croisée

Plus en détail

Plan local de gestion d une situation épidémique

Plan local de gestion d une situation épidémique Plan local de gestion d une situation épidémique CONTEXTE Le plan stratégique national de prévention des infections associées aux soins 2009-2013 prévoit que les établissements de santé intègrent aux plans

Plus en détail

Mécanismes de résistance

Mécanismes de résistance Prise en charge des patients porteurs de bactéries multirésistantes (BMR) en soins aigus / EMS / CMS Formation continue HPCI 2017 Dr C. Petignat Médecin responsable Unité HPCI Mécanismes de résistance

Plus en détail

Evolution des BMR en France et en Europe. Place des EPC et ERV en France en 2014

Evolution des BMR en France et en Europe. Place des EPC et ERV en France en 2014 Evolution des BMR en France et en Europe. Place des EPC et ERV en France en 2014 14 e journée du RRH-ARLIN de Basse-Normandie 25 septembre 2014 Marguerite Fines Laboratoire de microbiologie CHU de 1 Réseaux

Plus en détail

Prise en charge des résidents porteurs de BMR/BHReen EMS. Réunion annuelle des Correspondants en Hygiène des EMS 28 avril 2016 ARLIN Martinique

Prise en charge des résidents porteurs de BMR/BHReen EMS. Réunion annuelle des Correspondants en Hygiène des EMS 28 avril 2016 ARLIN Martinique Prise en charge des résidents porteurs de BMR/BHReen EMS Réunion annuelle des Correspondants en Hygiène des EMS 28 avril 2016 ARLIN Martinique BHRe: recommandations du HCSP Les recommandations du HCSP

Plus en détail

Infections Nosocomiales : un problème d actualité. O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014

Infections Nosocomiales : un problème d actualité. O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014 Infections Nosocomiales : un problème d actualité O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014 Infections Nosocomiales / Infections Associées aux Soins: définitions Evolution : IN (acquise

Plus en détail

Maîtrise de la transmission des Bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe)

Maîtrise de la transmission des Bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe) Maîtrise de la transmission des Bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe) Dr E. Poirier, K. Guerre PH responsable ARLIN Lorraine Nancy, le 4 octobre 2013 Point sur la situation en Lorraine Septembre

Plus en détail

Dépistage des BMR : synthèse des recommandations SF2H de 2009 pour le microbiologiste

Dépistage des BMR : synthèse des recommandations SF2H de 2009 pour le microbiologiste Dépistage des BMR : synthèse des recommandations SF2H de 2009 pour le microbiologiste Bruno Grandbastien Service de Gestion du Risque Infectieux, des Vigilances et d Infectiologie CHRU de Lille Faculté

Plus en détail

A propos des deux alertes liées aux entérocoques résistant aux glycopeptides à Lyon

A propos des deux alertes liées aux entérocoques résistant aux glycopeptides à Lyon A propos des deux alertes liées aux entérocoques résistant aux glycopeptides à Lyon Pr Philippe Vanhems Pôle d activité médicale Santé, Recherche, Risques et Vigilances (S2RV) Hospices Civils de Lyon Bactéries

Plus en détail

Mesures prises. Evolution. Prise en charge des klebsielles toto-résistantes dans les hôpitaux de l AP-HP

Mesures prises. Evolution. Prise en charge des klebsielles toto-résistantes dans les hôpitaux de l AP-HP Prise en charge d un patient venant de Grèce colonisé par 5 BMR Prise en charge des klebsielles toto-résistantes dans les hôpitaux de l AP-HP Sandra Fournier Equipe Opérationnelle d Hygiène Direction de

Plus en détail

Gestion à domicile des infections acquises à l hôpital. Les bactéries multi-résistantes et leur gestion au quotidien

Gestion à domicile des infections acquises à l hôpital. Les bactéries multi-résistantes et leur gestion au quotidien Gestion à domicile des infections acquises à l hôpital Les bactéries multi-résistantes et leur gestion au quotidien Beaucoup de rouge Peu de Vert «bactérie multirésistante» Screening Beaucoup de rouge

Plus en détail

Bon usage des antibiotiques en EHPAD

Bon usage des antibiotiques en EHPAD Journée régionale ARLIN Bretagne - Jeudi 28 mars 2013 Bon usage des antibiotiques en EHPAD Dr Aurélie Marquet Pharmacien Centre MedQual Centre d information et de ressources pour le bon usage des produits

Plus en détail

Bactéries hautement résistantes émergentes et hygiène. -

Bactéries hautement résistantes émergentes et hygiène. - Bactéries hautement résistantes émergentes et hygiène. - Dr O. BELLON (Centre Hospitalier de Brignoles) et A. LORY (Marseille ARLIN PACA) Marseille Novembre 2014 Aucun conflit d intérêt avec l industrie

Plus en détail

Gestion des BHRe en EHPAD

Gestion des BHRe en EHPAD Gestion des BHRe en EHPAD Cas clinique Dr Jean-Baptiste EUZEN Conflit d intéret Aucun avec le sujet concerné Mme C, 83 ans, est institutionnalisée depuis 2014 dans un Ehpad du CHRU de Brest Antécédents:

Plus en détail

Antibiorésistance : épidémiologie en 2017 et prévention

Antibiorésistance : épidémiologie en 2017 et prévention Diplôme d Université Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau-né : de la physiopathologie à la prise en charge Antibiothérapie et chimiothérapie anti-infectieuse DUACAI Antibiorésistance

Plus en détail

Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013

Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013 Entérocoque résistant aux glycopeptides : Point sur l épisode régional de l été 2013 Dr H Marini Unité de Prévention des Infections Nosocomiales CHU-Hôpitaux de Rouen Hygiène et Prévention du Risque Infectieux

Plus en détail

BHRe = suivi des patients contacts

BHRe = suivi des patients contacts BHRe = suivi des patients contacts V. GRANJON - Dr I. MARTIN Unité d hygiène inter-hospitalière Formation des Correspondants en Hygiène 13 Avril 2017 BHRe Emergence de nouvelles souches de Bactéries Hautement

Plus en détail

Faut-il se préoccuper du portage de BMR par le personnel soignant?

Faut-il se préoccuper du portage de BMR par le personnel soignant? Faut-il se préoccuper du portage de BMR par le personnel soignant? Jean-Christophe Lucet, UHLIN, GH Bichat Cl. Bernard, AP-HP, Paris Congrès SF2H, Marseille, juin 2014 (remerciements : M Lepainteur) Quelles

Plus en détail

Les bactéries multi-résistantes aux antibiotiques

Les bactéries multi-résistantes aux antibiotiques Les bactéries multi-résistantes aux antibiotiques Bruno GRANDBASTIEN CHRU de Lille Faculté de Médecine «Henri Warembourg» Centre Hospitalier Régional et Universitaire de Lille 04/2009-1 Pourquoi s y intéresser?

Plus en détail

Les Précautions Complémentaires

Les Précautions Complémentaires Les Précautions Complémentaires Version IADE Mai 2012 Les précautions complémentaires en établissement de soins Les précautions complémentaires, associent des mesures géographiques et techniques. Elles

Plus en détail

Les Infections Associées aux Soins : prévention et réglementation

Les Infections Associées aux Soins : prévention et réglementation Les Infections Associées aux Soins : prévention et réglementation Bulletin d information [Septembre 2009] Introduction Les Infections Associées aux Soins (IAS) sont les infections contractées par les patients

Plus en détail

Faut-il se préoccuper du portage de BMR par le personnel soignant?

Faut-il se préoccuper du portage de BMR par le personnel soignant? Faut-il se préoccuper du portage de BMR par le personnel soignant? Jean-Christophe Lucet Unité d hygiène et de lutte contre l infection nosocomiale Hôpital Bichat-Claude Bernard Faculté Paris VII Denis

Plus en détail

SIGNALEMENT DES INFECTIONS NOSOCOMIALES

SIGNALEMENT DES INFECTIONS NOSOCOMIALES SIGNALEMENT DES INFECTIONS NOSOCOMIALES BILAN DU DISPOSITIF DANS LE SUD-OUEST - ANNEE 2016 585 Établissements en capacité de signaler au 31 décembre 2016 310 Fiches de signalement reçues 123 Établissements

Plus en détail

Données actualisées sur la résistance aux antibiotiques dans l'union européenne (13/11/2014)

Données actualisées sur la résistance aux antibiotiques dans l'union européenne (13/11/2014) Données actualisées sur la résistance aux antibiotiques dans l'union européenne (13/11/2014) La résistance aux antibiotiques est une menace grave pour la santé publique en Europe. Elle conduit à une augmentation

Plus en détail

EBLSE. Epidémiologie Prévention du risque. Didier Hocquet

EBLSE. Epidémiologie Prévention du risque. Didier Hocquet EBLSE Epidémiologie Prévention du risque Didier Hocquet Journée Hôpital Propre en Franche-Comté 20 juin 2013 Objectifs Qu est ce qu une EBLSE? Son épidémiologie Comment prévenir le risque EBLSE? EBLSE

Plus en détail

SARM, ABRI, ERG et EPC. des BMR à l émergence des. BHRe

SARM, ABRI, ERG et EPC. des BMR à l émergence des. BHRe SARM, ABRI, E.BLSE ERG et EPC des BMR à l émergence des BHRe O. Meunier Equipe Opérationnelle d Hygiène J. Exinger Laboratoire de Bactériologie F. Kara Référent Antibiothérapie Service de Médecine Interne

Plus en détail

Prévention du risque infectieux en EMS pour enfants et adultes handicapés IDF

Prévention du risque infectieux en EMS pour enfants et adultes handicapés IDF Prévention du risque infectieux en EMS pour enfants et adultes handicapés IDF Parcours de Mr B. Une petite histoire vraie pour qu une BMR ne devienne pas une barrière Ivana Novakova Antenne Régionale de

Plus en détail

MODALITÉS DE PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION ET DE LA SÉLECTION DES BMR

MODALITÉS DE PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION ET DE LA SÉLECTION DES BMR MODALITÉS DE PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION ET DE LA SÉLECTION DES BMR Dr Gebrael Saliba Service des Maladies Infectieuses Hotel Dieu de France gebrael.saliba@usj.edu.lb gebraelsaliba@gmail.com DÉFINITION

Plus en détail

Qu est-ce qu une BMR?

Qu est-ce qu une BMR? QUE FAIRE LORS D UNE DÉCOUVERTE D UN RÉSIDENT BMR? Yann Ollivier IDE hygiéniste ARLIN Nord Pas de Calais Qu est-ce qu une BMR? Une bactérie est multirésistante lorsqu elle n est plus sensible qu à un petit

Plus en détail

Faut-il isoler des BMR comme :

Faut-il isoler des BMR comme : Faut-il isoler des BMR comme : - les entérobactéries hyperproductrices de céphalosporinase, - les acinetobacter, - les pyocyaniques - et les germes porteurs de BLSE???? Dr O. BELLON Hôpital d Aixd Aix-en-Provence

Plus en détail

Les principes du bon usage des antibiotiques. Pr Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Toulouse

Les principes du bon usage des antibiotiques. Pr Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Toulouse Les principes du bon usage des antibiotiques Pr Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Toulouse ARLIN 10/05/2016 Antibiotiques: la crise après l âge d or ATB globalement

Plus en détail

A. Chalfine, MD. Kitzis, B. Misset, JM. Baldor, A. Ben Ali, Y Bezie, J. Carlet Hôpital Saint Joseph, Paris

A. Chalfine, MD. Kitzis, B. Misset, JM. Baldor, A. Ben Ali, Y Bezie, J. Carlet Hôpital Saint Joseph, Paris Impact d un d programme combinant le contrôle de la transmission des bactéries multirésistantes ET de la prescription antibiotique sur les taux de bactériémies nosocomiales à Staphylococcus aureus résistant

Plus en détail

Journéede prévention durisque infectieuxenems

Journéede prévention durisque infectieuxenems Journéede prévention durisque infectieuxenems Reims, le14 avril2016 Faut-il se préoccuper du portage de BMR par le personnel soignant? Dr Th. LAVIGNE Equipe Opérationnelle d Hygiène Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

Bactéries multirésistantes : les bactéries voyageuses, un problème émergent

Bactéries multirésistantes : les bactéries voyageuses, un problème émergent Bactéries multirésistantes : les bactéries voyageuses, un problème émergent Stéphane Jauréguiberry Service des maladies infectieuses et médecine tropicale, AP-HP, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris, F-75013,

Plus en détail

Recommandations pour prévenir les disséminations des Entérobactéries résistantes : EBLSE et EPC

Recommandations pour prévenir les disséminations des Entérobactéries résistantes : EBLSE et EPC Recommandations pour prévenir les disséminations des Entérobactéries résistantes : EBLSE et EPC Dr L. Simon Centre de Coordination de Lutte contre les Infections Nosocomiales de l Est Dr L. Simon - CClin

Plus en détail

Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans

Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans Ecologie Bactérienne et Nosocomialité Dr Laurent tbret Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans INTRODUCTION Flore cutané Flore ORL 10 13 Cellules 10 14 à 10 15 Bactéries Flore digestive i Flore génitale

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS PORTEURS DE BACTERIE MULTIRESISTANTE (BMR) Référence : PR/HYG/009-A Page : Page 1 sur 8

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS PORTEURS DE BACTERIE MULTIRESISTANTE (BMR) Référence : PR/HYG/009-A Page : Page 1 sur 8 Référence : PR/HYG/009-A Page : Page 1 sur 8 Objet Prévenir les risques de diffusions épidémiques des BMR Assurer l alerte et le suivi des BMR Les mesures de prévention de la diffusion des Bactéries MultiRésistantes

Plus en détail

RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR. Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé

RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR. Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé RESISTANCES ACQUISES AUX ANTIBIOTIQUES UN PASSE, UN AVENIR Jean-Didier CAVALLO Hôpital d Instruction des armées Bégin - St Mandé Les acteurs en présence Antibiotiques Hôte (terrain) Flores commensales

Plus en détail

TAUX DE STAPHYLOCOCCUS AUREUS RESISTANT A LA METICILLINE ( Taux de SARM)_-à_-

TAUX DE STAPHYLOCOCCUS AUREUS RESISTANT A LA METICILLINE ( Taux de SARM)_-à_- TAUX DE STAPHYLOCOCCUS AUREUS RESISTANT A LA METICILLINE ( Taux de SARM)_-à_- Réflexion sur les indicateurs du projet de tableau de bord: intérêts et difficultés E Martin, CHI Elbeuf-Louviers/Val de Reuil

Plus en détail

Précautions complémentaires au sein de l Hôpital Privé. Formation, Mise en place, Vérification, Evaluation et Traçabilité : Une autre expérience

Précautions complémentaires au sein de l Hôpital Privé. Formation, Mise en place, Vérification, Evaluation et Traçabilité : Une autre expérience Précautions complémentaires au sein de l Hôpital Privé Formation, Mise en place, Vérification, Evaluation et Traçabilité : Une autre expérience «BMR, BHR, Virus, Transmissions croisées: Comment améliorer

Plus en détail

ENTÉROCOQUES RÉSISTANTS AUX GLYCOPEPTIDES (E.R.G.)

ENTÉROCOQUES RÉSISTANTS AUX GLYCOPEPTIDES (E.R.G.) ENTÉROCOQUES RÉSISTANTS AUX GLYCOPEPTIDES (E.R.G.) CCLIN Est CONTEXTE 1986 : Première souche de Enteroccocus faecium ayant acquis une résistance plasmadique à la vancomycine (USA) Dans les années suivantes

Plus en détail

Exemple de compte-rendu des résultats :

Exemple de compte-rendu des résultats : Evaluation de la maîtrise de la diffusion des bactéries multi-résistantes* dans les établissements de santé. * Staphylococcus aureus résistants à la méticilline, Enterobacteries productrice de béta-lactamase

Plus en détail

Gestion des excréta. Réunion annuelle du Réseau FAM et MAS. 20 mars 2015

Gestion des excréta. Réunion annuelle du Réseau FAM et MAS. 20 mars 2015 Gestion des excréta Réunion annuelle du Réseau FAM et MAS 20 mars 2015 Les excréta : c est quoi? Les excréta : (Mot latin n. m. pl.xixème siècle. participe passé de excernere (voir Excrément) excrementum)

Plus en détail

Réévaluation des prescriptions antibiotiques Pourquoi?

Réévaluation des prescriptions antibiotiques Pourquoi? Réévaluation des prescriptions antibiotiques BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES CHEZ LES PATIENTS DIALYSÉS 1 Réévaluation des prescriptions antibiotiques Pourquoi? Contexte mondial En 2050, estimation de décès

Plus en détail

Précautions standard et complémentaires

Précautions standard et complémentaires 12 ème journée de formation continue de Prévention du Risque Infectieux Nosocomial de l Océan Indien Précautions standard et complémentaires Vendredi 24 avril 2015 Catherine Avril Jessy Clavier Léa Bruneau

Plus en détail

P.-Y. Donnio Journée Annuelle CCLIN Ouest Rennes 05 avril 2012

P.-Y. Donnio Journée Annuelle CCLIN Ouest Rennes 05 avril 2012 ERV, EBLSE, EPC évolution P.-Y. Donnio Journée Annuelle CCLIN Ouest Rennes 05 avril 2012 1 Contexte 2 Diffusion des BMR La diffusion d une BMR dans un milieu est conditionnée par : Son épidémicité intrinsèque

Plus en détail

L ANTIBIORÉSISTANCE EN TUNISIE

L ANTIBIORÉSISTANCE EN TUNISIE L ANTIBIORÉSISTANCE EN TUNISIE (LART) Pr. Boutiba- Ben Boubaker I. Directrice du Laboratoire de Recherche Résistance aux Antimicrobiens LR99ES09 Faculté de Médecine de Tunis Université Tunis El Manar Laboratoire

Plus en détail

S.A.S Clinique Saint Roch Cambrai-Marchiennes-Denain

S.A.S Clinique Saint Roch Cambrai-Marchiennes-Denain Mise en place des recommandations BHRe en SSR S.A.S Clinique Saint Roch Cambrai-Marchiennes-Denain M.A BEIRNAERT, Pharmacien Journée régionale d information - Prévention du risque infectieux en SSR Mardi

Plus en détail

Parcours de Mr B. Une petite histoire vraie pour qu une BMR ne devient pas une barrière

Parcours de Mr B. Une petite histoire vraie pour qu une BMR ne devient pas une barrière Parcours de Mr B. Une petite histoire vraie pour qu une BMR ne devient pas une barrière Journée départementale de prévention du risque infectieux dans les EMS 13 décembre 2012 Ivana Novakova Antenne Régionale

Plus en détail

N. Floret DUHH 9 février EPC et prévention de la transmission croisée : les mesures complémentaires d hygiène.

N. Floret DUHH 9 février EPC et prévention de la transmission croisée : les mesures complémentaires d hygiène. N. Floret DUHH 9 février 2012 EPC et prévention de la transmission croisée : les mesures complémentaires d hygiène. Un problème de santé publique... Souches importées de l étranger où la prévalence du

Plus en détail

Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques émergentes (BHRe) Recommandations pour la prévention de la transmission croisée

Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques émergentes (BHRe) Recommandations pour la prévention de la transmission croisée DU d Infectiologie, Chimiothérapie antiinfectieuse et de Vaccinologie Bactéries Hautement Résistantes aux Antibiotiques émergentes (BHRe) Recommandations pour la prévention de la transmission croisée Dr

Plus en détail

S.aureus résistant à l'oxacilline (SARM) est-il toujours une BMR? Dr M-E Reverdy Microbiologie, HEH-Lyon

S.aureus résistant à l'oxacilline (SARM) est-il toujours une BMR? Dr M-E Reverdy Microbiologie, HEH-Lyon S.aureus résistant à l'oxacilline (SARM) est-il toujours une BMR? Dr M-E Reverdy Microbiologie, HEH-Lyon BMR : Définition "Les bactéries sont dites multirésistantes aux antibiotiques lorsque, du fait de

Plus en détail

Docteur Isabelle HERLUISON-PETIT 25 septembre 2014

Docteur Isabelle HERLUISON-PETIT 25 septembre 2014 LA CEFTRIAXONE AU CH FALAISE A PROPOS D UNE EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES SUR LA PERTINENCE DES PRESCRIPTIONS DES ANTIBIOTIQUES A DISPENSATION CONTROLEE Docteur Isabelle HERLUISON-PETIT 25

Plus en détail

Ceftaroline : Zinforo

Ceftaroline : Zinforo Ceftaroline : Zinforo Pr Christian Chidiac Université Claude Bernard Lyon 1 UFR Lyon Sud Charles Mérieux Maladies Infectieuses et Tropicales HCL GHN Hôpital de la Croix Rousse christian.chidiac@univ-lyon1.fr

Plus en détail

CAT devant des entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) dans les établissements de santé français (mars 2010)

CAT devant des entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) dans les établissements de santé français (mars 2010) CAT devant des entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) dans les établissements de santé français (mars 2010) Dr André BOIBIEUX Service des maladies infectieuses et tropicales Hôpital de la Croix-Rousse

Plus en détail

PROCEDURE SIGNALEMENT A L EOHH DES PATIENTS NECESSITANT UN ISOLEMENT INFECTIEUX OU UNE INVESTIGATION EPIDEMIOLOGIQUE

PROCEDURE SIGNALEMENT A L EOHH DES PATIENTS NECESSITANT UN ISOLEMENT INFECTIEUX OU UNE INVESTIGATION EPIDEMIOLOGIQUE Page : 1 de 5 MISE A JOUR N version : 1 OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Annule et remplace la version V1 du 18/04/2006 OBJET Décrire les modalités de signalement des patients présentant

Plus en détail

Dr Justine MILLON. Auteur:

Dr Justine MILLON. Auteur: Epidémiologie des bactéries multirésistantes aux antibiotiques au Centre Hospitalier Régional Félix-Guyon de Saint Denis de la Réunion en 2009 et Etude des connaissances et des pratiques des médecins généralistes

Plus en détail

Session parallèle SPILF

Session parallèle SPILF Session parallèle SPILF Colonisation vs Infection : Prélèvements chez les neutropéniques, Utilité? Dr Pierre BERGER DÉCLARATION DE LIENS D'INTÉRÊTS Je n'ai pas de lien d'intérêt Le patient neutropénique

Plus en détail

Web-mémoire LES FONDAMENTAUX. de la gestion du risque infectieux associé aux soins en établissements médico-sociaux. Le risque spécifique en gériatrie

Web-mémoire LES FONDAMENTAUX. de la gestion du risque infectieux associé aux soins en établissements médico-sociaux. Le risque spécifique en gériatrie Le risque spécifique en gériatrie CONTEXTE ALTÉRATION DES CAPACITÉS Personnes âgées de plus de 85 ans - En 2005 : un million - En 2015 : deux millions Motrices Intellectuelles Secteur médico-social - Création

Plus en détail

Dépistage préopératoire indications, méthode, décontamination. Docteur Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie

Dépistage préopératoire indications, méthode, décontamination. Docteur Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Dépistage préopératoire indications, méthode, décontamination Docteur Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Question 1 En préopératoire, quels dépistages systématiques et quelles stratégies

Plus en détail

La chaîne de transmission des micro-organismes

La chaîne de transmission des micro-organismes Les agents infectieux Les agents infectieux conventionnels (ATC) La chaîne de des micro-s Les bactéries Les virus les champignons microscopiques Les parasites IADE-Octobre 2011 1 Les agents transmissibles

Plus en détail

Une EPC* peut en cacher une autre.. retour d expérience

Une EPC* peut en cacher une autre.. retour d expérience Une EPC* peut en cacher une autre.. retour d expérience 10 ème rencontre de prévention du risque infectieux de l Océan Indien 26 avril 2013 Dr Nathalie LUGAGNE, Praticien en hygiène, CHU Nord Dr Anne-céline

Plus en détail

Mise en place d un contrôle des prescriptions de carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire

Mise en place d un contrôle des prescriptions de carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Mise en place d un contrôle des prescriptions de carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire P. Hochedez (1), R. Théodose (2), G. Dunoyer (3), C. Olive (2), F. Lengellé (4), Y. Jacquens (3),

Plus en détail

sujets âgés Altération des mécanismes de défense du fait

sujets âgés Altération des mécanismes de défense du fait Infections nosocomiales en gériatrie Les infections chez les sujets âgés Altération des mécanismes de défense du fait Processus de vieillissement Altération de la fonction immunitaire Achlorhydrie gastrique

Plus en détail

3. Les infections nosocomiales

3. Les infections nosocomiales 3. Les infections nosocomiales 3.1. Fréquence des infections nosocomiales Parmi les patients, 21 010 avaient une ou plusieurs infections nosocomiales le jour de l enquête soit un taux de prévalence de

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES révisions. Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux

ANTIBIOTIQUES révisions. Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux ANTIBIOTIQUES révisions Dr Oana DUMITRESCU, MCU-PH Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux oana.dumitrescu@chu-lyon.fr b-lactamines Glycopeptides Fosfomycine Quinolones Sulfamides Rifampicine Nitrofuranes

Plus en détail

«Flore digestive le bien et le mal»

«Flore digestive le bien et le mal» «Flore digestive le bien et le mal» Frédérique Beuhorry-Sassus Céline Cabrérizo 18 ème JIP Romans sur Isère 19 juin 2014 Précision réglementaire : Nous n avons aucun conflit d intérêt 2 Appareil digestif

Plus en détail

Portage de bactéries potentiellement pathogènes chez les personnes âgées

Portage de bactéries potentiellement pathogènes chez les personnes âgées Portage de bactéries potentiellement pathogènes chez les personnes âgées Pr. Jacques Fabry Lyon contre les Infections Nosocomiales Sud-Est 1 Rôle du portage dans les infections Pas de portage acquises

Plus en détail

Antibiotiques. Journée DIALIN Lyon Le 7 octobre Bon Usage des Antibiotiques

Antibiotiques. Journée DIALIN Lyon Le 7 octobre Bon Usage des Antibiotiques Bon usage des Antibiotiques Notre expérience à l ATIR Journée DIALIN Lyon Le 7 octobre 2014 Bon Usage des Antibiotiques Augmentation de la résistance aux ATB Vieillissement de la population mondiale, Réseau

Plus en détail

Conclusion CONCLUSION

Conclusion CONCLUSION 117 CONCLUSION L infection nosocomiale d une manière générale et surtout en milieu Chirurgical constitue un grave problème de santé publique dans les pays en voie de développement. C est dans le but d

Plus en détail

Rôle de l Infirmière Hygiéniste dans la surveillance épidémiologique des Infections Associées aux Soins

Rôle de l Infirmière Hygiéniste dans la surveillance épidémiologique des Infections Associées aux Soins La 1 ère Université Maghrébine d hygiène et de sécurité des soins Sousse, 2-5 septembre 2012 Rôle de l Infirmière Hygiéniste dans la surveillance épidémiologique des Infections Associées aux Soins M.ERB

Plus en détail

Précautions complémentaires, Place réciproque des PS et des PC. Journée Hôpital propre, Mai 2012 X. BERTRAND

Précautions complémentaires, Place réciproque des PS et des PC. Journée Hôpital propre, Mai 2012 X. BERTRAND Précautions complémentaires, Place réciproque des PS et des PC Journée Hôpital propre, Mai 2012 X. BERTRAND Historique Depuis l antiquité «mise en quarantaine» des patients contagieux pour éviter les épidémies

Plus en détail

I Diffusion des entérobactéries productrices de bétalactamases à spectre étendu (BLSE)

I Diffusion des entérobactéries productrices de bétalactamases à spectre étendu (BLSE) Journée européenne de sensibilisation au bon usage des antibiotiques 18 novembre 213 Alerte sur la résistance aux antibiotiques des entérobactéries en France : diffusion des entérobactéries productrices

Plus en détail

LES TECHNIQUES BACTERIOLOGIQUES COMPLEMENTAIRES LE POINT DE VUE DU BACTERIOLOGISTE.

LES TECHNIQUES BACTERIOLOGIQUES COMPLEMENTAIRES LE POINT DE VUE DU BACTERIOLOGISTE. LES TECHNIQUES BACTERIOLOGIQUES COMPLEMENTAIRES LE POINT DE VUE DU BACTERIOLOGISTE. Docteur A.SEDALLIAN Centre Hospitalier d'annecy Quand il reçoit un prélèvement en vue d'analyse, le bactériologiste sait

Plus en détail

GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES

GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES GENERALITES SUR LES INFECTIONS NOSOCOMIALES 1 1. Rappel Définitions de l infection 2 Infection (1) Maladie d origine infectieuse Signes cliniques douleur au niveau du site d infection rougeur chaleur présence

Plus en détail

Maîtriser la résistance aux antibiotiques: quels moyens pour le futur proche?

Maîtriser la résistance aux antibiotiques: quels moyens pour le futur proche? Maîtriser la résistance aux antibiotiques: quels moyens pour le futur proche? Bruno Fantin Médecine Interne, Hôpital Beaujon, AP-HP EA3964 «Emergence de la résistance bactérienne» Université Denis Diderot,

Plus en détail

Maîtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes aux antibiotiques

Maîtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes aux antibiotiques Maîtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes aux antibiotiques (Entretien avec le Dr Franck Bruyère, CHU de Tours) Qu'appelle-t-on bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR)? Les bactéries

Plus en détail

Prévention et dépistage

Prévention et dépistage Prévention et dépistage Groupe de travail «risques sanitaires» 17 novembre 2010 M Mounier Dépister Découvrir ce qui n est pas apparent Déceler, Détecter, Mettre en évidence Antoine Laurent Lavoisier (1743-1794)

Plus en détail

Epidémie à BHRe : attention aux points d eau! V. Morange EOH CHRU Tours

Epidémie à BHRe : attention aux points d eau! V. Morange EOH CHRU Tours Epidémie à BHRe : attention aux points d eau! V. Morange EOH CHRU Tours Bactéries Hautement Résistantes émergentes - Entérobactéries Productrices de Carbapénémase EPC - Entérocoques Résistants aux Glycopeptides

Plus en détail

L. Jannet-Durand, F. El Sayed, D. Bellec, L. Léon, J. Jensen, I. Haar, F. Pinchard, A. Petit, A. Schnitzler, C. Hugeron, E. Ronco, C.

L. Jannet-Durand, F. El Sayed, D. Bellec, L. Léon, J. Jensen, I. Haar, F. Pinchard, A. Petit, A. Schnitzler, C. Hugeron, E. Ronco, C. 1 Patient handicapé moteur et bactéries multirésistantes (BMR) : comment maîtriser le risque de transmission croisée dans cette population nécessitant une lourde charge en soins? L. Jannet-Durand, F. El

Plus en détail