Guide n 3 - Elevage d animaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide n 3 - Elevage d animaux"

Transcription

1 TS03(NOP) v03 en Guide n 3 - Elevage d animaux Selon le Règlement NOP de l United States Department of Agriculture (USDA) Ce guide ne remplace pas la règlementation en vigueur. Il fournit des explications sur les principales exigences d élevage selon le NOP. Pour connaître les exigences complètes, il est nécessaire de télécharger et de lire attentivement le règlement NOP et ces mises à jour disponibles sur le site internet de l USDA : 1

2 I. Introduction Ce guide résume les exigences du NOP quant à l élevage, soit les filières bovine, ovine, caprine, porcine, avicole ou équine utilisées pour l alimentation ou dans la production de nourriture, de fibres, d alimentation animale ou d autres produits de consommation d origine agricole. Une étude plus approfondie des normes est requise pour toute personne impliquée dans la production biologique. II. Pratiques formellement interdites ( ) Le NOP exclut les méthodes utilisées pour modifier génétiquement des organismes ou influencer leur croissance et leur développement par des moyens impossibles dans des conditions naturelles. En outre, le recours à l irradiation chimique et l épandage de boues d épuration ne sont pas autorisés. III. Origine des animaux d élevage ( ) Tous les animaux dont seront dérivés des produits biologiques doivent être élevés selon une gestion biologique continue à partir du dernier tiers de la gestation ou de la couvée. a. Exceptions : Volailles : elles doivent être sous contrôle biologique dès leur deuxième jour de vie au plus tard. Animaux laitiers : le lait ou les produits laitiers doivent être issus d animaux sous contrôle biologique continu depuis au moins 1 année avant la production du lait qui doit être vendu, labellisé ou désigné comme biologique, à l exception de ce qui suit : les cultures et le fourrage issus d une terre, comprise dans l OSP d une exploitation laitière dans sa troisième année sous contrôle biologique, peuvent être consommés par les animaux laitiers de l exploitation dans les 12 mois qui précèdent la vente du lait et des produits laitiers biologiques ; dès qu un troupeau entier et distinct a été converti à la production biologique, l ensemble des animaux laitiers doit être sous contrôle biologique à partir du dernier tiers de la gestation. Cheptel reproducteur : les animaux d élevage utilisés comme cheptel reproducteur peuvent être transférés d une exploitation non biologique vers une exploitation biologique à tout moment à condition que, si ces animaux sont en gestation et que la descendance doit être élevée selon le mode biologique, le cheptel reproducteur soit transféré dans l exploitation au plus tard au dernier tiers de la gestation. 2

3 b. Les pratiques suivantes sont interdites : Les animaux d élevage (produits) qui sont retirés d une exploitation biologique et gérés de manière conventionnelle ne doivent pas être vendus comme biologique. Le cheptel reproducteur ou les animaux laitiers qui n ont pas été élevés selon le mode biologique continu depuis le dernier tiers de la gestation ne peuvent être vendus comme des animaux de boucherie biologiques. Le producteur doit tenir les registres nécessaires pour préserver l identité de tous les animaux gérés de manière biologique, ainsi que de l ensemble des produits animaux comestibles et non comestibles produits sur l exploitation. IV. Alimentation des animaux d élevage et substances interdites pour l alimentation des animaux ( ) L alimentation des animaux d élevage biologiques doit se composer uniquement de produits agricoles d origine biologique. Par ailleurs, il est possible d utiliser les additifs pour l alimentation animale autorisés en vertu de la section Les substances suivantes sont interdites : - médicaments pour animaux à base d hormones de croissance ; - compléments ou additifs pour l alimentation animale dépassant les quantités nécessaires pour une santé et une nutrition adéquates ; - granulés alimentaires à base de plastique pour le fourrage grossier ; - alimentation animale contenant de l urée ou du fumier ; - alimentation animale contenant des sous-produits de l abattage de mammifères ou de volailles. V. Soins de santé des animaux d élevage ( ) Le producteur doit établir et maintenir des pratiques préventives en matière de soins de santé des animaux d élevage, notamment : - la sélection de races résistantes et adaptées à l écologie régionale ; - des rations alimentaires saines pour répondre à tous les besoins nutritionnels ; - des conditions de vie et de stabulation confortables et des installations sanitaires appropriées ; - des conditions qui permettent l exercice, la liberté de mouvement et la réduction du stress ; - les altérations physiques visant à favoriser le bien-être animal, effectuées de façon à limiter la douleur et le stress de l animal ; - l'administration de vaccins et autres produits biologiques à usage vétérinaire. En cas d échec des méthodes précédemment mentionnées, le producteur pourra recourir à des médicaments de synthèse autorisés en vertu de la section Les parasiticides autorisés en vertu de la section peuvent être utilisés sur le cheptel reproducteur avant le dernier tiers de la gestation mais pas lors de la lactation pour la progéniture, et pour les animaux laitiers lorsqu ils sont utilisés un minimum de 90 jours avant la production de lait biologique. 3

4 Tout animal traité avec des antibiotiques ou autres substances qui ne sont pas conformes à la Liste nationale ne peut être vendu comme biologique ni aucun produit comestible qui en est dérivé. Ces animaux doivent être isolés efficacement de l unité de production biologique afin de ne jamais être confondus, de même que leurs produits dérivés, avec les animaux biologiques. Les pratiques suivantes ne sont pas autorisées : - administrer tout médicament pour animaux, autre que les vaccins, en l absence de maladie ; - administrer des hormones de croissance ; - administrer des parasiticides de synthèse de façon routinière ; - administrer des parasiticides de synthèse aux animaux d élevage destinés à l abattage ; - refuser un traitement médical à un animal malade afin de préserver son statut biologique. VI. Conditions de vie des animaux d élevage ( ) Les conditions de vie des animaux d élevage biologiques doivent s adapter à la santé et au comportement naturel des animaux, notamment : - accès à des zones en extérieur, des zones ombragées, des abris, des zones d exercice, au grand air et à la lumière du soleil, en adéquation avec leur stade de production, le climat et l environnement ; - accès aux pâturages pour les ruminants ; - litière propre et sèche appropriée qui, si consommée par l animal, doit répondre aux conditions d alimentation animale biologique telles que stipulées dans la section ; - abri conçu pour permettre une maintenance naturelle, des comportements de confort et la possibilité d exercice ; une température, une ventilation et une circulation de l air appropriées, ainsi qu une réduction des risques de blessure des animaux d élevage. Le confinement des animaux ne peut être utilisé que sur une base temporaire, en raison des conditions suivantes : - intempéries ; - stade de production de l animal ; - conditions qui pourraient compromettre la santé, la sécurité ou le bien-être de l animal ; - risque inhérent à la qualité du sol ou de l eau. Le fumier doit être géré de sorte à ne pas contribuer à la contamination des cultures, du sol ou de l eau par des nutriments végétaux, des métaux lourds, des organismes pathogènes et qui favorise le recyclage des éléments nutritifs. 4

5 VII. Gestion des produits après récolte ( ) La récolte, le transport et le stockage des produits biologiques doivent être effectués de manière à éviter le mélange avec les produits non biologiques et à éviter tout contact entre les produits biologiques et des substances interdites. Une attention particulière doit être accordée afin de ne pas utiliser ou réutiliser (sans nettoyage complet) des matériaux d emballage ayant été en contact avec des substances susceptibles de compromettre l'intégrité des produits biologiques. VIII. Liste nationale des substances autorisées et interdites ( ) Toutes les substances utilisées doivent être conformes aux normes établies pour les pratiques agricoles précédemment résumées, ainsi qu aux dispositions du NOP. Les listes du NOP sont principalement divisées en deux catégories de substances : les substances synthétiques et les substances non synthétiques (ou naturelles). La section répertorie les substances synthétiques autorisées pour une utilisation dans les exploitations d élevage, certaines d entre elles présentant des annotations spéciales ou des restrictions d utilisation. Les substances synthétiques autres que celles mentionnées ici ne sont pas autorisées. La section est une brève liste des substances naturelles interdites à l utilisation dans l élevage biologique. Les autres substances naturelles sont généralement autorisées. Si les éleveurs utilisent des intrants commerciaux, ils doivent s assurer au préalable de leur conformité avec la Liste nationale. Des informations pertinentes doivent être fournies à ECOCERT pour vérifier en détail tous les ingrédients actifs et non actifs. Toutes les informations sur le NOP sont disponibles sur le site du NOP-USDA : Vous pouvez vérifier vous-même la conformité de l utilisation d un intrant par rapport aux directives du NOP sur la page d accueil de l OMRI (Organic Materials Review Institute Institut de vérification des substances biologiques) : (la liste Commercial Product (Produits commerciaux) est en libre accès. La liste Generic Materials (Matériaux génériques) doit être achetée. D autres informations sont disponibles sur la page d accueil d ECOCERT : (certification, intrants certifiés, autres activités, etc.) Si vous avez besoin de plus d informations, nous nous tenons à votre disposition pour les questions techniques. Pour le respect de l Homme et de l environnement 5

Guide n 4 NOP - Transformation et Etiquetage

Guide n 4 NOP - Transformation et Etiquetage TS04(NOP) v05fr Guide n 4 NOP - Transformation et Etiquetage Selon le Règlement NOP de l United States Department of Agriculture (USDA) Ce guide ne remplace pas la règlementation en vigueur. Il fournit

Plus en détail

PRÉPARATEURS DISTRIBUTEURS & IMPORTATEURS

PRÉPARATEURS DISTRIBUTEURS & IMPORTATEURS TS27(EC)V02fr_Guide preparateurs distributeurs importateurs PRÉPARATEURS DISTRIBUTEURS & IMPORTATEURS Guide Pratique n 27 : Préparation, Distribution, Importation de produits issus de l Agriculture Biologique

Plus en détail

Guide Production Porcine

Guide Production Porcine Guide Production Porcine 1 Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 modifié du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 modifié du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique modifié homologué

Plus en détail

Guide Bovins Lait et Viandes

Guide Bovins Lait et Viandes Guide Bovins Lait et Viandes 1 Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique du 15 Janvier 2010 Autres documents

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRODUCTION DE LAPINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

GUIDE PRATIQUE PRODUCTION DE LAPINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ID-SC-197 - GUIDE PRATIQUE ESCARGOTS - 16.01.12 ID-SC-206 - GUIDE PRATIQUE PRODUCTION DE LAPINS GUIDE PRATIQUE PRODUCTION DE LAPINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Références Règlementaires : Cahier des charges

Plus en détail

L ELEVAGE DES PORCINS BIOLOGIQUES

L ELEVAGE DES PORCINS BIOLOGIQUES TS22 (EC)v03fr_Porcins 05/04/2013 L ELEVAGE DES PORCINS BIOLOGIQUES Guide pratique n 22 : Les règles de production biologique des porcins selon Ecocert Organic Standard (EOS) 1 I. Champ d application L

Plus en détail

Transition vers l agriculture biologique

Transition vers l agriculture biologique Transition vers l agriculture biologique Colloque Bio St-Bruno 23-03-2016 1 Les étapes. Pré certification et date de mise en marché Conversion et Production parallèle Augmentation unités de production

Plus en détail

Le compostage selon CAN-CGSB et 311

Le compostage selon CAN-CGSB et 311 Le compostage selon CAN-CGSB 32-310 et 311 23-03-2016 avr.-16 1 Norme 32-310 Définitions: 3.14 compost (compost) Produit dérivé d un processus aérobie supervisé sous lequel des microorganismes digèrent

Plus en détail

Démystifier le bio! Sonia Gosselin, conseillère en production laitière biologique. Valacta, LE CENTRE D EXPERTISE EN PRODUCTION LAITIÈRE DU QUÉBEC

Démystifier le bio! Sonia Gosselin, conseillère en production laitière biologique. Valacta, LE CENTRE D EXPERTISE EN PRODUCTION LAITIÈRE DU QUÉBEC Démystifier le bio! Sonia Gosselin, conseillère en production laitière biologique Agriculture bio Ne doit pas se résumer uniquement à de simples pratiques qui excluent l emploi de produits de synthèse

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES VIANDE DE VEAU GIE TERRE D ELSASS

CAHIER DES CHARGES VIANDE DE VEAU GIE TERRE D ELSASS pour le Sundgau CAHIER DES CHARGES 1/7 VIANDE DE VEAU GIE TERRE D ELSASS PREAMBULE 2/7 L arrêté préfectoral, ordonnant la fermeture de l abattoir de Colmar, a eu pour conséquence une large mobilisation

Plus en détail

Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion

Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Espaces en plein air et conditions de logement... 2 3. Pratiques d élevage... 3 4. Effluents... 4 5. Alimentation... 5 6. Prophylaxie et traitements

Plus en détail

L élevage biologique des bovins

L élevage biologique des bovins AGRI P R O DUC TION Élevage bovin L élevage biologique des bovins Dominique Antoine 26097_elevage_bio.indb 3 L ouvrage L élevage biologique des bovins a été dirigé par : Anne-Marie Paulais L élevage biologique

Plus en détail

PLAN DE PRODUCTION MIXTE (VÉGÉTALE & ANIMALE) Oui Oui. Oui. Non. Non Non. Non. Oui. Oui. Non. Oui. Oui. Non

PLAN DE PRODUCTION MIXTE (VÉGÉTALE & ANIMALE) Oui Oui. Oui. Non. Non Non. Non. Oui. Oui. Non. Oui. Oui. Non Nom de l'entreprise: Section générale 1- Propriétés des sites PLAN DE PRODUCTION MIXTE (VÉGÉTALE & ANIMALE) 2013 # client (établi à l'interne) Je suis propriétaire du/des site(s) d'exploitation: Si non,

Plus en détail

1. Origine des animaux et conversion

1. Origine des animaux et conversion Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Espaces en plein-air et conditions de logement... 2 3. Pratiques d élevage... 4 4. Alimentation... 5 5. Traitements vétérinaires... 6 Attention,

Plus en détail

S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES

S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES S INSTALLER EN QUALITÉ DIFFÉRENCIÉE, QUELLES CONTRAINTES POUR LA MISE EN PLACE DES CAHIERS DES CHARGES Collège des Producteurs - Assemblée sectorielle Porc 9/10/2015 Christine Anceau DGARNE-Département

Plus en détail

Les systèmes de production de viande bovine

Les systèmes de production de viande bovine Titre du diaporama Les systèmes de production de viande bovine Juin 2013 Titre du diaporama L élevage bovin en France, sur presque tout le territoire Titre du diaporama 1 ère partie : Présentation des

Plus en détail

La conversion à l'ab Principales dispositions réglementaires

La conversion à l'ab Principales dispositions réglementaires La période de conversion est la période de transition entre l'agriculture conventionnelle et l'agriculture biologique. Durant cette période, l'agriculteur applique les règles du cahier des charges de l'ab

Plus en détail

FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES FABRICANTS D ALIMENTS POUR ANIMAUX

FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES FABRICANTS D ALIMENTS POUR ANIMAUX FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES FABRICANTS D ALIMENTS POUR ANIMAUX Les fabricants d aliments pour animaux concernés par cette fiche sont ceux produisant des aliments à destination

Plus en détail

Le bon choix: La viande Bourgeon

Le bon choix: La viande Bourgeon Le bon choix: La viande Bourgeon Le Bourgeon Attirés par la saveur et le naturel des aliments bio, les acheteurs de produits biologiques sont de plus en plus nombreux. Synonymes de plaisir gustatif, de

Plus en détail

L élevage biologique des bovins

L élevage biologique des bovins AGRI PRO DUC TION Élevage bovin L élevage biologique des bovins Dominique Antoine L ouvrage L élevage biologique des bovins a été dirigé par : Anne-Marie Paulais L élevage biologique des bovins Éditions

Plus en détail

LES VOLAILLES. Hoareau Giovanni, Dalodier Laure, Do Aline, Bozec Vincent

LES VOLAILLES. Hoareau Giovanni, Dalodier Laure, Do Aline, Bozec Vincent LES VOLAILLES Hoareau Giovanni, Dalodier Laure, Do Aline, Bozec Vincent volaille : tout oiseau élevé ou détenu en captivité à des fins de reproduction, de production de viande, d'œufs de consommation et

Plus en détail

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1

LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion. nov.-12 1 LE BIO Cahier des Charges & Règles de Conversion nov.-12 1 1. Les Règlements 2. Le Champ d Application 3. Mixité bio/non bio 4. La conversion des végétaux 5. Production végétale : les grands principes

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en œuvre de l appui technique pour la conversion en agriculture biologique Pass BIO / SUIVI BIO

Cahier des charges pour la mise en œuvre de l appui technique pour la conversion en agriculture biologique Pass BIO / SUIVI BIO Cahier des charges pour la mise en œuvre de l appui technique pour la conversion en agriculture biologique Pass BIO / SUIVI BIO 1- Objectif de l appui technique L objectif du dispositif PASS BIO / SUIVI

Plus en détail

Les programmes d assurance qualité et l usage des antimicrobiens. Emily Bond, Gestionnaire des politiques de production animale

Les programmes d assurance qualité et l usage des antimicrobiens. Emily Bond, Gestionnaire des politiques de production animale Les programmes d assurance qualité et l usage des antimicrobiens Emily Bond, Gestionnaire des politiques de production animale Qu est-ce qui préoccupe les consommateurs? De nos jours, les consommateurs

Plus en détail

GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN PRODUCTION ANIMALE

GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN PRODUCTION ANIMALE GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN PRODUCTION ANIMALE 19 mars 2016 Le savoir pour nourrir le monde 1 0 0 1, r u e S h e r b r o o k e E s

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLES

GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLES ID-SC-178- GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLES GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLES REFERENCES REGLEMENTAIRES : Conversion = art. 17 RCE 834/2007 et art. 36, 37 et 38 RCE 889/2008 Mixité= art.11 RCE 834/2007

Plus en détail

Usuellement, trois essais d obtention d animaux bio doivent être présentés à l organisme certificateur pour justifier de l indisponibilité.

Usuellement, trois essais d obtention d animaux bio doivent être présentés à l organisme certificateur pour justifier de l indisponibilité. Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Espaces en plein air et conditions de logement... 2 3. Pratiques d élevage... 3 4. Alimentation... 4 5. Prophylaxie et traitements vétérinaires...

Plus en détail

LE BIO À LA FWA, UNE RÉALITÉ!

LE BIO À LA FWA, UNE RÉALITÉ! LE BIO À LA FWA, UNE RÉALITÉ! L agriculture biologique: réglementation, aides et plan stratégique Isabelle Jaumotte Conseillère au Service d Etude Introduction à l agriculture biologique Réglementée par

Plus en détail

RESULTAT DE L EVALUATION DOCUMENTAIRE

RESULTAT DE L EVALUATION DOCUMENTAIRE NUTRECO CANADA INC/ SHUR-GAIN Code client : 93793 RESULTAT DE L EVALUATION DOCUMENTAIRE Madame/Monsieur, ECOCERT CANADA a revu la formulation des produits listés en annexe afin de déterminer leur conformité

Plus en détail

Activités. de l élevage

Activités. de l élevage Activités de l élevage 15 Activités de l élevage Définition : Les ficelles et filets sont utilisés pour le conditionnement des balles rondes. Elles sont composés de polypropylène. Les ficelles et les filets

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ELEVAGE PORCIN

GUIDE PRATIQUE ELEVAGE PORCIN ID-SC-177- GUIDE PRATIQUE ELEVAGE PORCIN 29.11.10 GUIDE PRATIQUE ELEVAGE PORCIN REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règles communes sur la production animale : Art 14 RCE 834/2007 - Conversion = art. 17 RCE 834/2007

Plus en détail

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Comité National des Coproduits Fiche n 6 Coproduits riches en ligno-cellulose PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Définition Coproduit de la culture des graines de pois protéagineux récoltées à maturité, composé

Plus en détail

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ

Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ Janvier 2008 Feuillet d information : Produits de santé naturels vétérinaires et LCQ Introduction : La demande de production biologique augmente dans tout le Canada et les fermes laitières biologiques

Plus en détail

Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes

Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes Tout (ou presque) ce qu il faut savoir sur le bio et ses principes LE BIO EN QUELQUES MOTS L agriculture biologique est un mode d agriculture alternatif qui se veut respectueux des équilibres écologiques.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRODUCTION D ESCARGOTS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

GUIDE PRATIQUE PRODUCTION D ESCARGOTS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ID-SC-197- GUIDE PRATIQUE PRODUCTION D ESCARGOTS 16.01.12 GUIDE PRATIQUE PRODUCTION D ESCARGOTS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Références Règlementaires : Cahier des charges concernant le mode de production

Plus en détail

Bilan alimentaire en production laitière : cahier de prise de données

Bilan alimentaire en production laitière : cahier de prise de données Bilan alimentaire en production laitière : cahier de prise de données Nom de l entreprise agricole : Responsable : Adresse : Téléphone : Télécopieur : Conseiller en agroenvironnement (PAEF, etc.) : Conseiller

Plus en détail

N de document (xx-jjmmaa-y) Vétérinaire officiel : N Détenteur : N Adresse

N de document (xx-jjmmaa-y) Vétérinaire officiel : N Détenteur : N Adresse Page : 1/7 Date : N de document (xx-jjmmaa-y) Vétérinaire officiel : N Détenteur : N Adresse Tél : Fax : E-mail : Législation: Ne s applique pas : Règlement (CE) n 2004/852 du Parlement européen et du

Plus en détail

Plan. Les chiffres de l'ab. Les filières régionales. Devenir producteur bio. AB : les freins et motivations à la conversion

Plan. Les chiffres de l'ab. Les filières régionales. Devenir producteur bio. AB : les freins et motivations à la conversion Plan Les chiffres de l'ab Les filières régionales Devenir producteur bio AB : les freins et motivations à la conversion Quelques ressources documentaires Les chiffres de l'agriculture Biologique La production

Plus en détail

Le compost Loi et Règlement sur les engrais

Le compost Loi et Règlement sur les engrais Le compost Loi et Règlement sur les engrais Présenté au Conseil Canadien du Compostage Le 6 avril 2006 Marc-Antoine Cyr Agence canadienne d inspection des aliments Loi et Règlement sur les engrais Sont

Plus en détail

Les Groupements d intérêt économique et environnemental

Les Groupements d intérêt économique et environnemental Les Groupements d intérêt économique et environnemental Les GIEE, qu est-ce que c est? Reconnaissance par l'état de projets pluri-annuels portés par des collectifs d'agriculteurs (mais pas exclusivement)

Plus en détail

SAVOIR ASSOCIÉ 3 : Sciences appliquées

SAVOIR ASSOCIÉ 3 : Sciences appliquées SAVOIR ASSOCIÉ 3 : Sciences appliquées 3.1 NUTRITION 3.1.1 Aliments traditionnels et nouveaux produits LIMITES DES Classification des aliments par groupes en fonction de leurs constituants essentiels.

Plus en détail

Conditions d'autorisation pour élevages utilisant des aliments d origine animale pour les animaux d élevage (implémentation du RE 79/2005).

Conditions d'autorisation pour élevages utilisant des aliments d origine animale pour les animaux d élevage (implémentation du RE 79/2005). Conditions d'autorisation pour élevages utilisant des aliments d origine animale pour les animaux d élevage (implémentation du RE 79/2005). Annexe III.8.9. de l arrêté royal du 16 janvier 2006 fixant les

Plus en détail

MANUEL SUR LE CONCEPT

MANUEL SUR LE CONCEPT MANUEL SUR LE CONCEPT D AGRICULTURE BIOLOGIQUE A l intention des producteurs Travailler pour un monde meilleur 1 Table des matières I OBJECTIF ET DEFINITION I-1. Avantages de l Agriculture Biologique 3

Plus en détail

le bien-etre des animaux

le bien-etre des animaux Nous voulons le bien-etre des animaux Le Bourgeon garantit une qualite bio Les aliments biologiques sont produits en harmonie avec la nature: nourriture et élevage respectueux des espèces et non-recours

Plus en détail

Cahier des charges FILIERE TRACEE SANS GLUTEN

Cahier des charges FILIERE TRACEE SANS GLUTEN Cahier des charges FILIERE TRACEE SANS GLUTEN Version de janvier 2016 BIOGASCOGNE Lieu-dit "Haubelon" 32330 LAGRAULET DU GERS Le cahier des charges est protégé par les dispositions du Code de la propriété

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES VIANDE DE POULAIN

CAHIER DES CHARGES VIANDE DE POULAIN pour le Sundgau CAHIER DES CHARGES 1/7 VIANDE DE POULAIN GIE TERRE D ELSASS PREAMBULE 2/7 L arrêté préfectoral, ordonnant la fermeture de l abattoir de Colmar, a eu pour conséquence une large mobilisation

Plus en détail

Extrait du règlement CE n 889/2008 Points portant sur l apiculture

Extrait du règlement CE n 889/2008 Points portant sur l apiculture janv 2009 Extrait du règlement CE n 889/2008 Points portant sur l apiculture Origine des animaux Article 8 Origine des animaux utilisés en agriculture biologique 1. Lors du choix des races ou des souches,

Plus en détail

Annexe 3 - Etablissements dont les activités sont soumises à l'autorisation de l'agence

Annexe 3 - Etablissements dont les activités sont soumises à l'autorisation de l'agence Annexe 3 - Etablissements dont les activités sont soumises à l'autorisation de l'agence 1. Denrées alimentaires 1.1. Commerce de détail de Le commerce de détail de denrées alimentaires denrées alimentaires

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE DEROGATION AUX CONTROLES DE PROPHYLAXIE POUR UN CHEPTEL D ENGRAISSEMENT 1 COORDONNEES DU DETENTEUR DU CHEPTEL D ENGRAISSEMENT

FORMULAIRE DE DEMANDE DE DEROGATION AUX CONTROLES DE PROPHYLAXIE POUR UN CHEPTEL D ENGRAISSEMENT 1 COORDONNEES DU DETENTEUR DU CHEPTEL D ENGRAISSEMENT FORMULAIRE DE DEMANDE DE DEROGATION AUX CONTROLES DE PROPHYLAXIE POUR UN CHEPTEL D ENGRAISSEMENT Application de l arrêté du 22 avril 2008 fixant les mesures techniques et administratives relatives à la

Plus en détail

FILIÈRE VIANDE L ESSENTIEL EN

FILIÈRE VIANDE L ESSENTIEL EN FILIÈRE VIANDE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 1ER CHEPTEL EUROPÉEN EN BOVINS Avec plus de 19 millions de bovins, la France dispose du 1 er cheptel européen. Le pays compte près de 3,7 millions de

Plus en détail

Ordonnance relative à la déclaration de produits agricoles issus de modes de production interdits en Suisse

Ordonnance relative à la déclaration de produits agricoles issus de modes de production interdits en Suisse Ordonnance relative à la déclaration de produits agricoles issus de modes de production interdits en Suisse (Ordonnance agricole sur la déclaration, OAgrD) Modification du 20 mai 2015 Le Conseil fédéral

Plus en détail

ENGRAISSEMENT D AGNEAUX

ENGRAISSEMENT D AGNEAUX REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL INSTITUT TECHNIQUE DES ELEVAGES FICHE TECHNICO- ECONOMIQUE ENGRAISSEMENT D AGNEAUX MARS, 2011 Introduction

Plus en détail

Le directeur général de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail,

Le directeur général de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail, Décision n 2017-04-094 du 6 avril 2017 portant fixation du modèle type de déclaration au directeur général de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

Plus en détail

C SCIENCES ET TECHNIQUES AGRICOLES ALIMENTATION DES ANIMAUX DOMESTIQUES SÉRIE ZOOTECHNIE

C SCIENCES ET TECHNIQUES AGRICOLES ALIMENTATION DES ANIMAUX DOMESTIQUES SÉRIE ZOOTECHNIE SÉRIE ZOOTECHNIE ALIMENTATION DES ANIMAUX DOMESTIQUES Tome 1-180 pages Tome II - 272 pages Tables - 96 pages Plus qu un traité d alimentation : un manuel de zootechnie décrivant les systèmes de production

Plus en détail

Mesures d hygiène dans le secteur de l alimentation animale : synthèse

Mesures d hygiène dans le secteur de l alimentation animale : synthèse Mesures d hygiène dans le secteur de l alimentation animale : synthèse 1. Textes législatifs Arrêté royal du 14/11/2003 relatif à l'autocontrôle, à la notification obligatoire et à la traçabilité dans

Plus en détail

Rappel réglementaire concernant l utilisation des intrants en AB

Rappel réglementaire concernant l utilisation des intrants en AB Rappel réglementaire concernant l utilisation des intrants en AB Blaise Leclerc (Orgaterre et ITAB) Une réglementation européenne : RCE n 889-2008 Mais une application dans chaque Etat membre Et une réglementation

Plus en détail

Promulgation avec délai de recours

Promulgation avec délai de recours Base CDC: Chap. 3.1 APICULTURE Règlement de la CLA du 8.6.2004, entré en vigueur le 1.1.2011 1 Exigences minimales Pour autant que les autres dispositions soient respectées, des unités apicoles peuvent

Plus en détail

FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES ELEVEURS DE BOVINS-OVINS-CAPRINS

FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES ELEVEURS DE BOVINS-OVINS-CAPRINS FICHE «AGRICULTURE BIOLOGIQUE» ETABLIE A L ATTENTION DES ELEVEURS DE BOVINS-OVINS-CAPRINS CAB/I011/14-1 Les éleveurs concernés par cette fiche sont les éleveurs de bovins viande ou lait, d ovins, de caprins

Plus en détail

I. N. A. O. COMITE NATIONAL DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE

I. N. A. O. COMITE NATIONAL DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE I. N. A. O. COMITE NATIONAL DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE Séance du 29 septembre 2009 RESUME DES DECISIONS PRISES 2009-202 Approbation du procès-verbal du CNAB du 13 novembre 2008 Le compte rendu analytique

Plus en détail

Les abeilles bio naissent et sont élevées dans des exploitations biologiques.

Les abeilles bio naissent et sont élevées dans des exploitations biologiques. Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Les ruchers... 2 3. Pratiques d élevage... 3 4. Alimentation... 4 5. Traitements vétérinaires... 4 6. Mixité... 5 1. Origine des animaux et conversion

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLE

FICHE EXPLICATIVE GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLE ID-SC-178 MAR 10 ELEVAGE DES FICHE EXPLICATIVE GUIDE PRATIQUE ELEVAGE DE VOLAILLE REFERENCES REGLEMENTAIRES : Conversion = art. 17 RCE 834/2007 et art. 36, 37 et 38 RCE 889/2008 Mixité= art.11 RCE 834/2007

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES

GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES ID-SC-175 GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES 05.05.17 GUIDE PRATIQUE PRODUCTIONS ANIMALES HERBIVORES REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règles communes sur la production animale = Art.14 du RCE 834/2007

Plus en détail

Elevage Production laitière : optimisation et marges de progrès

Elevage Production laitière : optimisation et marges de progrès Elevage Production laitière : optimisation et marges de progrès En période difficile, l optimisation et la maîtrise de vos paramètres de production sont essentielles. Pour répondre aux demandes croissantes

Plus en détail

Module. Sous-produits animaux

Module. Sous-produits animaux Module Sous-produits animaux 1 Table des matières 1. Introduction 5 1.1 Champ d application 5 1.2 Comment faut-il appliquer ce module? 5 2. Introduction 5 3. Bonnes pratiques d hygiène 6 4. Traçabilité

Plus en détail

AGRICULTURE BIOLOGIQUE

AGRICULTURE BIOLOGIQUE AGRICULTURE BIOLOGIQUE L, en tant qu autorité compétente reconnue par la Commission européenne, est en charge de la gestion des demandes de dérogations aux règlements européens relatifs à l agriculture

Plus en détail

Master ingenierie zootechnie. La viande. Quels animaux? Quelles espèces?

Master ingenierie zootechnie. La viande. Quels animaux? Quelles espèces? Page 1 sur 6 La viande Quels animaux? Quelles espèces? Les élevages liés au sol Les élevages hors-sol Quelles pratiques d'élevage? L' alimentation Les bâtiments La reproduction Particularités au sein de

Plus en détail

Principes de la réglementation sanitaire applicable au compostage des déchets d alimentaires d origine d

Principes de la réglementation sanitaire applicable au compostage des déchets d alimentaires d origine d www.draaf.rhone-alpes.agriculture.gouv.fr alpes.agriculture.gouv.fr Principes de la réglementation r sanitaire applicable au compostage des déchets d alimentaires d origine d animale Journée technique

Plus en détail

Ordonnance sur l agriculture biologique et la désignation des produits et des denrées alimentaires biologiques 1

Ordonnance sur l agriculture biologique et la désignation des produits et des denrées alimentaires biologiques 1 Ordonnance sur l agriculture biologique et la désignation des produits et des denrées alimentaires biologiques 1 (Ordonnance sur l agriculture biologique) 910.18 du 22 septembre 1997 (Etat le 1 er janvier

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE «CANADA»

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE «CANADA» GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE «CANADA» Produits à destination du CANADA La Commission Européenne a publiée le 21 juin 2011, un règlement (509/2011) qui inclut le Canada en tant que pays tiers dans le cadre

Plus en détail

Plan de l intervention. La prévention des risques biotechnologiques : réglementations internationales et nationales. Objectif. Champ d application

Plan de l intervention. La prévention des risques biotechnologiques : réglementations internationales et nationales. Objectif. Champ d application La prévention des risques biotechnologiques : réglementations internationales et nationales Plan de l intervention Objectif et champ d application du Protocole de Carthagène Les quatre piliers du Protocole

Plus en détail

L agriculture biologique : un atout pour le climat

L agriculture biologique : un atout pour le climat L agriculture biologique : un atout pour le climat www.agencebio.org L agriculture biologique : naturellement respectueuse de l environnement Visant la protection de l environnement des sols, de l air,

Plus en détail

Ordonnance sur l agriculture biologique et la désignation des produits et des denrées alimentaires biologiques

Ordonnance sur l agriculture biologique et la désignation des produits et des denrées alimentaires biologiques Ordonnance sur l agriculture biologique et la désignation des produits et des denrées alimentaires biologiques (Ordonnance sur l agriculture biologique) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral

Plus en détail

ÉLEVAGE MULTI-PERFORMANT DÉFIS D AUJOURD HUI PROMOUVOIR UN POUR RÉPONDRE AUX ET DE DEMAIN

ÉLEVAGE MULTI-PERFORMANT DÉFIS D AUJOURD HUI PROMOUVOIR UN POUR RÉPONDRE AUX ET DE DEMAIN MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT ÉLEVAGE MULTI-PERFORMANT PROMOUVOIR UN POUR RÉPONDRE AUX DÉFIS D AUJOURD

Plus en détail

Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique

Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique Partie 2a : Liste des normes auxquelles des dérogations peuvent être accordées pour l appellation

Plus en détail

Directives techniques Procédure d autorisation des abattoirs

Directives techniques Procédure d autorisation des abattoirs Département fédéral de l'économie DFE Office vétérinaire fédéral OVF Directives techniques Procédure d autorisation des abattoirs du 24 mai 2006 (rev. juin 2008) L Office vétérinaire fédéral (office fédéral),

Plus en détail

Appellation de spécificité Fromage de vache de race Canadienne

Appellation de spécificité Fromage de vache de race Canadienne Appellation de spécificité Fromage de vache de race Canadienne Exigences de certification Extraites du cahier des charges homologué, version 1.0 Version : 1.1 Dernière version des exigences : 2 septembre

Plus en détail

POUR LES VOLAILLES POUR LES LAPINS NOTRE GAMME EN SAC DE 25 KG

POUR LES VOLAILLES POUR LES LAPINS NOTRE GAMME EN SAC DE 25 KG Certisys BE-BIO-01 POUR LES VOLAILLES ACTI POUSSIN [438000000] Aliment complet pour poussins sous forme de farine, produit selon les L Acti Poussin est composé de matières premières 100 % végétales directement

Plus en détail

2. Espaces en plein-air et conditions de logement

2. Espaces en plein-air et conditions de logement Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Espaces en plein-air et conditions de logement... 1 3. Pratiques d élevage... 4 4. Alimentation... 4 5. Traitements vétérinaires... 5 Attention,

Plus en détail

Le ministre de l'agriculture Mohamed Ben Salem Le ministre de la santé Abdellatif Mekki Vu Le Chef du Gouvernement Hamadi Jebali

Le ministre de l'agriculture Mohamed Ben Salem Le ministre de la santé Abdellatif Mekki Vu Le Chef du Gouvernement Hamadi Jebali Art. 2 - La liste des animaux concernés par la traçabilité et leurs produits s établit comme suit : - les bovins, leurs viandes et leurs laits. - les ovins, leurs viandes et leurs laits. - les caprins,

Plus en détail

Productions porcines biologiques Principales dispositions réglementaires

Productions porcines biologiques Principales dispositions réglementaires Conversion Pour plus d'informations reportez-vous à la fiche «Conversion à l'ab» La période de conversion est la période de transition entre l'agriculture conventionnelle et l'agriculture biologique. Durant

Plus en détail

86 % DEMANDE CROISSANTE FACTEURS. des consommateurs québécois de PRODUITS BIO se procurent de ces aliments en SUPERMARCHÉ*

86 % DEMANDE CROISSANTE FACTEURS. des consommateurs québécois de PRODUITS BIO se procurent de ces aliments en SUPERMARCHÉ* es d ON I T FICA I T N IDE S T I DU ES PROOLOGIQU BI x é au n i t s De nts a l l i déta 3 667 6188 1 p 4.coo -bio d r o n info@ e e aid u d à un âce cadre de r g alisé dans le arché m e té ré t a é accordé

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL Journal officiel du 13 avril 2011 Décret n o 2011-385 du 11 avril 2011 tirant les conséquences, au niveau réglementaire, de l intervention de l ordonnance n o 2010-18 du

Plus en détail

Bien-être animal. Un sujet de l heure

Bien-être animal. Un sujet de l heure Bien-être animal Un sujet de l heure Nathalie Côté, agr. Alma 17 novembre 2016 POURQUOI PARLE-T-ON DE BIEN-ÊTRE ANIMAL (BEA)? Pourquoi parle-t-on de bien-être animal? Selon vous, quel pourcentage de gens

Plus en détail

REGISTRE d ELEVAGE. Tenue obligatoire pour tous les éleveurs. Arrêté Ministériel du 5 juin 2000

REGISTRE d ELEVAGE. Tenue obligatoire pour tous les éleveurs. Arrêté Ministériel du 5 juin 2000 REGISTRE d ELEVAGE Tenue obligatoire pour tous les éleveurs Arrêté Ministériel du 5 juin 2000 Art.1 : ( ) «pour tous les animaux des espèces dont la chair ou les produits sont susceptibles d être cédés

Plus en détail

Bilan des contrôles Mars Direction départementale des territoires du Puy-de-Dôme 31 mars /46

Bilan des contrôles Mars Direction départementale des territoires du Puy-de-Dôme 31 mars /46 Bilan des contrôles 2014 31 Mars 2015 1/ Sommaire I Rappels sur les contrôles sur place (organisation, taux) II Contrôles Identification 1- Contrôle IPG bovins 2- Contrôle IPG ovins caprins III Contrôles

Plus en détail

Pour le traitement de l eau Agriculture ECO SOLUTIONS NEW IONIC

Pour le traitement de l eau Agriculture ECO SOLUTIONS NEW IONIC Pour le traitement de l eau ------- Agriculture ECO SOLUTIONS NEW IONIC 16 Av. des Châteaupieds 92500 Rueil-Malmaison - France www.arionic.com - Tel: +33(0)1 41 42 36 81 Le contexte CADRES GENERAUX Le

Plus en détail

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU BAS-RHIN AU DE VOS VIES LES MATIÈRES ORGANIQUES. Le gisement de Produits Résiduaires Organiques dans le Bas-Rhin

LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU BAS-RHIN AU DE VOS VIES LES MATIÈRES ORGANIQUES. Le gisement de Produits Résiduaires Organiques dans le Bas-Rhin LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU BAS-RHIN AU DE VOS VIES LES MATIÈRES ORGANIQUES Le gisement de Produits Résiduaires Organiques dans le Bas-Rhin Le terme Produits résiduaires organiques (PRO) désigne l ensemble

Plus en détail

Epandage et stockage au champ des matières organiques

Epandage et stockage au champ des matières organiques biologiques en IdF Fiche Réglementation Epandage et stockage au champ des matières organiques Mise à jour : Mars 2013 La gestion des matières organiques sur une exploitation agricole est régie par plusieurs

Plus en détail

Le bon choix: Le lait Bourgeon

Le bon choix: Le lait Bourgeon Le bon choix: Le lait Bourgeon Le Bourgeon Attirés par la saveur et le naturel des aliments bio, les acheteurs de produits biologiques sont de plus en plus nombreux. Synonymes de plaisir gustatif, de qualité,

Plus en détail

D après le travail de Casassus Thomas Chabert Sébastien. Première ES 4

D après le travail de Casassus Thomas Chabert Sébastien. Première ES 4 D après le travail de Casassus Thomas Chabert Sébastien Première ES 4 Quiche Lorraine maison du Lycée Claude Bernard 1 pate brisée salée pour 100 personnes: -3Kg de farine -60g de sel -1Kg de beurre -10

Plus en détail

ANNEXE 3-A REPERES SUR LES TESTS DE VALIDATION DE L HOMOGENEISATION

ANNEXE 3-A REPERES SUR LES TESTS DE VALIDATION DE L HOMOGENEISATION ANNEXE 3-A REPERES SUR LES TESTS DE VALIDATION DE L HOMOGENEISATION Objectif : Prévenir le risque chimique dans un lot du mélange en vérifiant la dispersion des intrants I- METHODE DE MESURE TECALIMAN

Plus en détail

Ordonnance relative à la déclaration de produits agricoles issus de modes de production interdits en Suisse

Ordonnance relative à la déclaration de produits agricoles issus de modes de production interdits en Suisse Ordonnance relative à la déclaration de produits agricoles issus de modes de production interdits en Suisse (Ordonnance agricole sur la déclaration, OAgrD) 916.51 du 26 novembre 2003 (Etat le 1 er juillet

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE FAÇONNAGE

GUIDE PRATIQUE FAÇONNAGE ID-SC-185- GUIDE PRATIQUE FAÇONNAGE - 22.10.14 GUIDE PRATIQUE FAÇONNAGE RÉFÉRENCES RÈGLEMENTAIRES : RCE 834/2007 Art. 28.1 Dernier alinéa «lorsqu un opérateur sous-traite l une de ses activités à un tiers,

Plus en détail

Des techniques intégrées pour un élevage de ruminants productif et durable aux Antilles Guyane

Des techniques intégrées pour un élevage de ruminants productif et durable aux Antilles Guyane Des techniques intégrées pour un élevage de ruminants productif et durable aux Antilles Guyane Maurice MAHIEU et al. INRA Unité de Recherches Zootechniques L'élevage de ruminants aux Antilles-Guyane, Des

Plus en détail

Développement Durable Protéines Végétales dans la production d alimentation animale Biologiques. Maria Pelletier Bruxelles

Développement Durable Protéines Végétales dans la production d alimentation animale Biologiques. Maria Pelletier Bruxelles Développement Durable Protéines Végétales dans la production d alimentation animale Biologiques Maria Pelletier Bruxelles 21-06-2016 Historique MOULIN MARION passage en BIO 1984 Un site unique à Saint

Plus en détail

REGISTRE d ÉLEVAGE. Tenue obligatoire pour tous les éleveurs. Arrêté Ministériel du 5 juin 2000

REGISTRE d ÉLEVAGE. Tenue obligatoire pour tous les éleveurs. Arrêté Ministériel du 5 juin 2000 REGISTRE d ÉLEVAGE Tenue obligatoire pour tous les éleveurs Arrêté Ministériel du 5 juin 2000 Art.1 : ( ) «pour tous les animaux des espèces dont la chair ou les produits sont susceptibles d être cédés

Plus en détail

La suspension de l utilisation des sous-produits animaux dans l alimentation l. quelles conditions? Parodi. Académie d Agricultured

La suspension de l utilisation des sous-produits animaux dans l alimentation l. quelles conditions? Parodi. Académie d Agricultured La suspension de l utilisation l des sous-produits animaux dans l alimentation l animale: Peut-elle elle être levée e et à quelles conditions? André-Laurent Parodi Académie d Agricultured 3 mars 2004 1

Plus en détail

Questions et réponses relatives à la Norme nationale du Canada sur les Systèmes de production biologique

Questions et réponses relatives à la Norme nationale du Canada sur les Systèmes de production biologique Comité d'interprétation des normes biologiques Questions et réponses relatives à la Norme nationale du Canada sur les Systèmes de production biologique L Agence canadienne d inspection des aliments, en

Plus en détail