Les sports de nature représentent un tiers du fait sportif français. Qu il

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les sports de nature représentent un tiers du fait sportif français. Qu il"

Transcription

1 SPORTS ET LOISIRS DE NATURE Tous droits réservés - Photothèque sportsdenature.gouv.fr Code NAF2008.rév2 9311Z Z 8551Z et divers Principaux codes NAF c hiffres clés w Les lieux de pratique équipements, espaces, sites relatifs aux sports de nature recensés au 10 février 2009, soit 24 % du nombre total d équipements sportifs. Source : Recensement des équipements sportifs, espaces et sites de pratiques / Ministère chargé des Sports. w Les professionnels n éducateurs sportifs déclarés possèdent des prérogatives dans le champ des sports de nature, soit 68 % du total des éducateurs déclarés. n Parmi ces derniers, 23,3 % sont des femmes, 76,6 % sont des hommes, et 55,5 % sont âgés entre 30 et 49 ans. n On distingue trois types d éducateurs : L éducateur en milieu équestre (13 %) Guide pratique d accompagnement à la création d entreprises Les sports de nature représentent un tiers du fait sportif français. Qu il s agisse de clubs, de diplômes, de médailles aux Jeux olympiques ou aux championnats du monde, de pratique déclarée des 15 à 75 ans tous les indicateurs concourent à montrer que les activités physiques ou sportives qui se déroulent en milieu naturel, aménagé ou non, aérien, terrestre et aquatique ont le vent en poupe. Elles contribuent de plus en plus à l attractivité touristique des territoires. a ctivités du secteur La pratique des sports de nature doit respecter les droits de propriété (la nature appartient toujours à quelqu un), les autres usagers et l environnement. Dans ce cadre, les organisateurs d activités doivent développer une offre sportive de qualité, une organisation et un encadrement adaptés à la demande des pratiquants et garantissant leur sécurité. L offre d activités est proposée par des entreprises, des associations, des collectivités ou des personnes physiques, tout en sachant que de nombreux pratiquants sont autonomes ou aspirent à le devenir. 332 Éducateurs ayant une qualification offrant des prérogatives sports de nature n éducateurs sportifs déclarés possèdent des prérogatives uniquement dans le champ des sports de nature, soit 41 % du total des éducateurs déclarés. Ils sont répartis sur tout le territoire français avec des concentrations plus importantes dans les milieux montagnards et nautiques. Éducateurs ayant une qualification exclusivement sports de nature L éducateur en milieu nautique (30 %) L éducateur en zone de montagne (57 %) 333

2 n 154 qualifications permettent d encadrer des activités sportives de nature ; Titres homologués 23 % CS + UCC 0 % BP 6 % AQA + CQC 5 % BAPAAT 5 % Répartition des qualifications par type de milieu n qualifications ont été recensées dans le milieu terrestre ; n qualifications ont été recensées dans le milieu aérien ; n qualifications ont été recensées dans le milieu nautique. Source : Chiffres tirés de la base de déclaration administrative des éducateurs déclarés w Structure de la profession BEES 61 % Travaux d observation des éducateurs de sports de nature/pôle ressources national des sports de nature. (Rubrique Emploi-Formation) n établissements d activités physiques et sportives de nature, déclarés. n 34 fédérations sportives de nature sont référencées (données issues de la plaquette chiffres clés, ministère chargé des sports, 2009). n Près de clubs proposent des activités de nature : 23 % dans le milieu nautique, 12 % dans le milieu aérien et 65 % dans le milieu terrestre. n 74,1 % des éducateurs déclarés affirment être en activité. Source : Enquête nationale sur les éducateurs déclarés, Pôle ressources national des sports de nature, 2010 n 22 syndicats de professionnels, organisés par disciplines sportives, regroupent environ professionnels (certains sont adhérents à l UNSA, confédération syndicale commune). w L économie du secteur Aujourd hui, les données d observation économique en France et les études menées permettent d établir le poids économique de la filière des sports de nature en France. On peut croiser certains indicateurs qui donnent des informations sur le poids conséquent de ces activités : - on peut d abord, par exemple, connaître le poids d une filière d activité spécifique au niveau national. À titre d exemple, Atout France a édité en juillet 2009 un «Grand Angle, spécial Économie du vélo» et annonce un poids financier de 4,9 milliards d euros pour cette filière. «Le chiffre d affaires des différents acteurs économiques dont l activité est liée à la pratique du vélo peut être estimé à 4,5 M pour un effectif de emplois.» Le tourisme représente 44 % du chiffre d affaires du vélo. Le Conseil interfédéral des sports nautiques (CISN) a aussi collecté des chiffres clés sur la filière nautique ; - une autre donnée, d un niveau beaucoup plus fin, concerne les taux de consommation journaliers des pratiquants. Par exemple, en Midi-Pyrénées, les pratiquants de sports d eaux vives dépen- 334 sent en moyenne 42,50 par jour et par personne, pour une durée moyenne de séjour de 9 nuits. Ces taux de dépenses et ces durées de séjour sont supérieurs aux moyennes nationales (Cf. étude menée en 2008 par TRACES TPi pour le compte de la DRJS et le conseil régional) ; - d un point de vue territorial, on est aussi capable de mesurer le poids d une filière d activité sur un territoire. Ainsi, en Rhône-Alpes, le poids de la filière du vol libre sur le bassin annécien est évalué à 3,2 millions d euros pour l année 2008 (Cf. étude menée en 2008 par FIGESMA pour le compte de la DRJS) ; - le poids des évènements sportifs de nature est aussi très important pour les territoires, et l on peut affirmer qu il existe une véritable offre touristique de l évènementiel sportif de nature. À titre d exemple, la Semaine fédérale de cyclotourisme a généré en 2008 dans le département du Maine-et-Loire. Source : Étude menée par TRACES TPi pour le compte de la Fédération française de cyclotourisme et du Pôle ressources national des sports de nature Les résultats des études «impact économique de l évènementiel» sont en ligne sur (rubrique Manifestations sportives/évaluation des retombées économiques) Le ministère chargé des à savoir sports et celui chargé du tourisme travaillent actuellement à la mise en place d outils et de méthodes d évaluation de l impact économique des sports de nature. Seuls les travaux traitant de «l évènementiel» sont aujourd hui finalisés. w Les pratiquants/la clientèle n Plus de 13 millions de Français de 15 ans et plus déclarent pratiquer un sport de nature. n 2 millions de licences au sein des 34 fédérations concernées, soit 20,27 % des licences délivrées par les seules fédérations unisports en n Une pratique féminine des sports de nature supérieure à la moyenne nationale de la pratique sportive, avec 41 % des licences détenues par des femmes dans les fédérations sportives de nature. n 48 % des Européens parmi les répondants qui ont déclaré faire du sport ou de l exercice le font dans la nature ou dans un parc. n Les sports de nature sont très largement pratiqués lors de séjours d agrément. n 55 % des vacanciers déclarent pratiquer un sport, essentiellement des sports de nature dont les trois activités sportives dominantes sont la natation, la randonnée pédestre et le VTT, suivis par les sports de montagne et les activités nautiques. Source : Ministère des Sports, TNS/SOFRES- Suivi du déplacement des Français 2008, Eurobaromètre Sports et activités physiques des Européens 2010 w Le coût d installation Ce coût est aussi différent que peuvent l être les activités de sports de nature. On peut, néanmoins, identifier trois postes majeurs de dépenses : n Administratif - du temps pour la création d une entreprise quel que soit le statut ; - une comptabilité et des frais divers liés aux fonctionnements juridique et 335

3 administratif à hauteur de à par an ; - environ 30 % du chiffre d affaires pour les cotisations sociales et assurances (lorsque l on se situe au-dessus du plafond URSSAF de ) ; - frais inhérents à la mise en conformité avec le Code du tourisme pour la vente de prestations complètes (ex. : organisation de produits liant hébergement et activité sportive). n Commercial - création d un site internet (entre et ), évolution et mise à jour (entre 500 et par an) ou location d un site (environ 400 par mois) ; - conception, édition et envois de brochures publicitaires (entre et par an) ; - participation à des manifestations, foires et salons pour faire la promotion de son activité et mieux connaître le marché (entre et par manifestation, auxquels s ajoutent le logement et les transports). Il est souvent très intéressant à savoir de se rapprocher des offices de tourisme ou des CDT (à l instar du CDT de l Hérault dont la politique de mise en réseau des prestataires autour de la démarche «Qualité Hérault» est remarquée) qui sont en attente de prestations de qualité à proposer aux touristes. n Matériel Le matériel personnel d un professionnel de l encadrement des sports de nature est différent en fonction de l activité. Il existe un socle commun : vêtements techniques, téléphone portable, instruments d aide à la navigation, équipement de sécurité (environ ). Dans les sports de nature tels que les loisirs motorisés ou le cyclisme, pour lesquels le recours à un parc de matériel est obligatoire, l investissement est de l ordre de plusieurs dizaines de milliers d euros. L achat d un ou de plusieurs à savoir véhicules pour assurer le transport et l encadrement des clients/pratiquants dans les meilleures conditions de sécurité est souvent nécessaire. w Autres données Les collectivités territoriales (départements essentiellement) ont la compétence légale pour contribuer au développement maîtrisé des sports de nature : - 39 conseils généraux ont mis en place une commission consultative pour l élaboration de Plans départementaux des espaces sites et itinéraires (PDESI) relatifs aux sports de nature ; - 12 PDESI sont aujourd hui validés et servent de référence pour la pérennisation de l accès aux lieux de pratique ; km d itinéraires de randonnée sont conservés dans le patrimoine collectif grâce aux engagements des communes dans les Plans départementaux des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR) ; - 25 % des médailles d or gagnées lors des Jeux olympiques émanent des sports de nature ; c est le cas de près d une médaille sur deux dans les compétitions internationales officielles ; agents du ministère en charge des sports accompagnent le développement et contribuent à l encadrement des sports de nature. 336 Liste des fédérations sportives de nature par milieux Fédérations sportives terrestres é volution du secteur professionnel Près de la moitié des professionnels des sports de nature choisissent le statut de travailleur indépendant pour leur activité. En cyclisme, ils sont 63,1 % à faire ce choix. Dans les activités de montagne, ce taux est largement supérieur. Le recours à la pluriactivité à savoir (c.-à-d. exercer des activités professionnelles sous des statuts différents), au multisalariat (c.- à-d. exercer plusieurs activités professionnelles sous le statut de salarié, de façon simultanée ou non) et à la multiactivité (c.-à-d. exercer plusieurs activités différentes ou dans plusieurs domaines professionnels) est courant dans le domaine des sports de nature. Il répond à la nécessité d être en activité sur la période la plus longue possible au cours de l année. Lire la fiche sectorielle «Pluriactivité et sports» située en étape 1 de ce guide Fédération sportives nautiques Fédérations sportives aériennes Char à voile Aviron Aéromodélisme Course d orientation Canoë-kayak Aéronautique Cyclisme Études et sports sous-marins Aérostation Cyclotourisme Joute et sauvetage nautique Giraviation Équitation Motonautisme Planeur ultraléger motorisé Montagne et escalade Pêche à la mouche et au lancer Vol à voile Clubs alpins et de montagne Pêche sportive au coup Vol libre Motocyclisme Pêche en mer Parachutisme Sports de traîneau Pulka et traîneau à chiens Randonnée pédestre Ski Spéléologie Triathlon Sauvetage et secourisme Ski nautique Surf Voile w La création d activité Créer son activité de services sportifs, et en particulier d encadrement sportif, est un pas difficile à franchir : entre obligations administratives, choix du support juridique et recherche de soutiens ou de conseils, le chemin est souvent tortueux : n Les obligations En cas d activité rémunérée, trois contraintes doivent dans tous les cas être respectées : - la déclaration d activité (URSSAF ou registre du commerce et des sociétés) ; - la couverture sociale (cotisations sociales maladie, retraite, chômage...) ; - le choix d un régime fiscal (impôts). n Activité salariée ou libérale? En excluant le cas des sociétés à capitaux financiers importants, le choix doit d abord être fait entre l activité salariée et le travail indépendant. Les critères du choix porteront sur le but recherché, le volume du chiffre d affaires envisagé, 337

4 la souplesse de fonctionnement souhaitée et le capital nécessaire au démarrage de l activité. Ensuite, quatre régimes peuvent être adoptés, selon l autonomie décisionnelle et financière souhaitée : - travailleur indépendant en microentreprise, sous la forme d entreprise individuelle, d auto-entrepreneur (dans ce cas, la limite du chiffre d affaires pour des prestations de service est fixée en 2011 à ) ou de société en nom collectif. L entrepreneur y engage sa responsabilité financière personnelle ; - dirigeant ou associé d une société dont la responsabilité est limitée à l apport : société à responsabilité limitée (SARL), qui peut être unipersonnelle (EURL) ; - la société coopérative (SCOP), qui permet le partage des décisions entre les salariés actionnaires ; - société par action simplifiée, unipersonnelle ou de plusieurs associés, d un minimum de de capital ; - l association sans but lucratif, où la décision appartient au conseil d administration sous la responsabilité du président élu par les membres. Droit des sports de nature/frédérique Roux et Katja Sontag (dir.). - Territorial, l étude de marché w La demande «Pour les Français, le plein air à savoir évoque la nature, le plaisir, la convivialité, la liberté, la santé et la découverte.» Source : Observatoire du plein air/tns SOFRES, 03/10 - Document en ligne n Plus de 80 % de la clientèle des professionnels (en Provence-Alpes-Côte d Azur) pratiquent les sports de nature pour découvrir l activité et le territoire ou comme loisirs. Source : Étude sur la satisfaction des clients des professionnels des sports de nature/comité régional de tourisme PACA, 2009 n 59 % des Français souhaitent privilégier, pour les vacances d été, les balades et les randonnées dans la nature. 25 % veulent pratiquer des activités sportives (30 % en zone de montagne). Source : Les Français, la France et le tourisme/ TNS SOFRES, 06/10 w Les tendances n Aujourd hui plus que jamais, les questions de protection de la nature et d éducation à l environnement sont incontournables dans notre société. Face aux risques multiples (catastrophes naturelles, changement climatique, destruction de la biodiversité, épuisement des ressources ), des transformations politiques, économiques ou socioculturelles émergent. Un nouveau projet de société se profile. n La tendance est aussi au renforcement de la culture marketing des professionnels des sports de nature. Il s agit non seulement d améliorer la qualité des relations avec les clients, mais également avec les partenaires au sein de réseaux spécifiques. n Le marché des sports de nature entre dans une dimension internationale qui implique une certaine normalisation. Le professionnel est donc de plus en plus amené à répondre à des référentiels de qualité (ex. : démarche qualité territoriale, Plan qualité France, Norme internationale sur le tourisme d aventure). 338 n Les styles de pratique se diversifient et la concurrence augmente constamment. Les professionnels des sports de nature doivent suivre les pratiques sociales et proposer des produits qui soient en adéquation avec celles-ci, donc des produits socio-sportifs et récréatifs. n La tendance est également marquée par une volonté d intégration des pratiques au niveau d un territoire. Ceci est en adéquation avec la demande croissante de pratiques de proximité et l attente d un tourisme qui permette de récréer des liens entre les locaux, les professionnels, les loisirs et les pratiques touristiques. w Quelques conseils pratiques Au regard des tendances de notre société, les sports de nature ont, sans aucun doute, un rôle à jouer pour changer nos manières de vivre les temps du quotidien et du loisir. Ceux-ci peuvent contribuer à un retour à la nature. Ainsi, il est primordial, dans l élaboration de ses prestations, que le professionnel travaille sur les notions de relation avec la nature, d usages et de représentations de la nature. l e créateur et les règles de la profession w Les diplômes reconnus pour exercer contre rémunération Afin d exercer contre rémunération, tout professionnel doit posséder un diplôme, titre ou qualification lui conférant des prérogatives. 154 qualifications permettent d encadrer un sport de nature. - Les fiches réglementation «Pratique et encadrement des sports de nature» sur le site - La liste des qualifications «Réglementation des diplômes professionnels» sur le (rubrique Métiers et formations/réglementation) - Encadrement réglementé (thème 17) - Droit des sports de nature/frédérique Roux et Katja Sontag (dir.) - Territorial, w Être professionnel dans le domaine des sports de nature implique d avoir des compétences très variées. Ceci permet de pouvoir exercer tout au long de l année, quelles que soient les saisons, et d être adaptable à la diversité des métiers du secteur des sports de nature. n Parmi les fonctions qu un professionnel des sports de nature est amené à exercer, on retrouve bien sûr l encadrement, mais également des fonctions relatives à l accueil, au conseil, au management, à la gestion de structure, à l entretien et l équipement d espaces, de sites et d itinéraires de pratique, à la gestion d un parc de matériel (entretien et renouvellement), à la formation de cadres, à la création, la promotion et la vente de prestations. n Les compétences généralement attendues d un professionnel dans les sports de nature sont : - être autonome dans l action ; - être capable de négocier ; - être capable de communiquer : - être capable d empathie ; - maîtriser techniquement l activité ; - être capable de gérer un groupe ; 339

5 - être capable d analyser son action et d en faire un retour ; - être capable d analyser et de prendre en compte les contraintes du milieu ; - être capable d observer les pratiquants et de leur donner des consignes ; - être capable d évaluer et de gérer le risque ; - être capable de gérer les secours ; - être capable d éduquer le public à l environnement. w La convention collective On retrouve des salariés dans le domaine des Activités physiques et sportives (APS) dans plusieurs conventions collectives. Toutefois, l application de la convention collective nationale du sport est prédominante, les activités récréatives et de loisirs relevant également de la CCN du sport. Consulter le JORF n 0088 du 15 avril 2010, texte n 54, Arrêté du 7 avril 2010 portant extension d un avenant à la convention collective nationale du sport (n 2511), NOR: MTST A Liste des conventions collectives : sport, animation, espace à savoir de loisirs, d attractions et culturels, golf, centres équestres, guides et accompagnateurs milieu amazonien, tourisme social et familial, tourisme, hôtellerie de plein air, navigation de plaisance, téléphériques et engins de remontées mécaniques. w Les obligations déclaratives n Tout éducateur diplômé souhaitant exercer contre rémunération est dans l obligation de déclarer son activité auprès de la préfecture de son département d exercice principal. Il devra pour cela s adresser à la direction départementale de la Cohésion sociale (DDCS) ou à la direction départementale de la Cohésion sociale et de la Protection des populations (DDCSPP) du département dans lequel il souhaite exercer. Il constituera un dossier et recevra une carte professionnelle d éducateur sportif. n L ouverture d un établissement sportif (Établissement de pratique sportive ou Établissement d activités physiques et sportives) est soumise à une déclaration préalable à effectuer auprès de la préfecture du département du siège de celui-ci. L exploitant doit pour cela s adresser au moins 2 mois avant l ouverture à la DDCS ou DDCSPP du département concerné. n La réglementation relative au forfait touristique impose aussi un certain nombre de contraintes. L organisation ou l offre d activités sportives assorties de prestations touristiques implique de la part des gestionnaires d activités de loisirs la demande d une licence, d une habilitation, d un agrément ou d une autorisation auprès des services administratifs en charge du commerce touristique. Le prestataire doit pour cela s adresser à la délégation régionale du tourisme du siège de son entreprise. w Les différents statuts Les professionnels des sports de nature peuvent exercer sous différents statuts : indépendant (gérant ou non), salarié, fonctionnaire. Dans de nombreuses disciplines, on sait que le cumul de statuts est courant. Formes de l exploitation commerciale (thème 15). Droit des sports de nature/ Frédérique Roux et Katja Sontag (dir.). Territorial, 340 c ontacts et sources d information w Institutions, mouvement sportif, organismes professionnels n Ministère des n Pôle ressources national des sports de nature (PRNSN) n Ministère de l Économie, de l Industrie et de l Emploi (MEIE) en charge du n Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer n Ministère de l Éducation nationale n Comité national olympique et sportif Français n FPS, filière des entreprises spécialisées de l équipement du n Conseil national des employeurs associatifs n Conseil social du mouvement sportif n Commission nationale de la certification professionnelle Répertoire national des certifications professionnelles w Sites web n Pôle ressources national des sports de nature (PRNSN) Notamment : fiches réglementaires des activités sportives de nature ; rubrique «Emploi, métiers, formation» ; répertoire de liens (dont syndicats professionnels des activités sportives de nature, fédérations sportives de nature) n Groupement national d employeurs Profession sport et Bourse d emploi nationale des sports de nature Rencontres nationales de l emploi sportif et de loisirs n Observatoire national des métiers de l animation et du sport n Centre de ressources interrégional alpin sur la pluriactivité et la saisonnalité n Agence pour la création d entreprises Espace créateur d entreprise, étape 3 «Étude de marché» n Institut national de la statistique et des études économiques Outil d aide au diagnostic d implantation locale (ODIL) n Enquête Besoins en main-d œuvre (BMO) réalisée annuellement par Pôle n Atout France (agence de développement touristique de la 341

6 n Comité national olympique et sportif français Liste des fédérations sportives adhérentes au CNOSF n Fédération nationale des comités régionaux du tourisme n Fédération des comités départementaux du tourisme (FNCDT) Annuaire des comités départementaux du Source : Centre national de ressources du tourisme et du patrimoine rural - ANMP Plongée Jacques EMERY ESI Moniteurs de ski internationaux Philippe CAMUS GMK Kite François LEFROID SNAM SNAMGPL Accompagnateurs en montagne Moniteurs guides de pêche Jean-Marc HERMES Alain FAVO SNAPEC Escalade - Canyon Bertrand LAGRANGE SNBECKDA Canoë-kayak Didier MASSOT SNESN Ski nautique Marc GRILLI SNGEA SNGM Grimpe d arbres Guide de haute montagne Isabelle SCHUHMACHER Denis CRABIERES SNMCF Cyclisme - VTT Guillaume CAMPREDON SNMSF Surf Éric GARRY SNMVL Vol libre Hervé HUCHEDE SNPG Golf Yves BECHU SNPSC Spéléologie - Canyon Martinho RODRIGUES SNUMNS Métiers de la natation et du sport Joël FRICAUD SPEV Voile Samson IMACHE SPPS Parachutisme Bernard COSTANTINI SYNAPCCA Mushers Philippe DURDILLY UPTEC Chasse Éric PUJOL USPAK Pilotage auto Patrice LETORT UNSA w Syndicats professionnels Confédération syndicale Dominique QUIRION 342 w Quelques réseaux d aide à la création d activité, salariée ou entrepreneuriale : n Le groupement national profession sport et loisirs a pour vocation de soutenir, de promouvoir et de pérenniser l emploi qualifié dans les métiers du sport et de l animation, notamment par la mutualisation des moyens et des ressources humaines. n Le Dispositif local d accompagnement (DLA) est un dispositif d appui et de conseil aux structures qui développent des activités d utilité sociale. w Documents Activités touristiques en milieu rural : connaître sa rentabilité Ludovic Pommaret (coord.) ; Source : Centre national de ressources du tourisme et du patrimoine rural, juin 2005 Collection Boîte à outils Guide juridique et fiscal du tourisme rural, Francis Varennes Ipso facto, e édition mise à Carnet de route de la campagne et de la moyenne montagne : la demande, l offre et les recommandations marketing ODIT France, GMV Conseil, 2005 Collection Développement touristique, analyse marketing Tous droits réservés - Photothèque sportsdenature.gouv.fr Atlas des éducateurs sportifs déclarés dans le champ des sports de nature Collectif Pôle ressources national des sports de nature, 2009 Droit des sports de nature Frédérique Roux et Katja Sontag (dir.) Territorial, notamment : Formes de l exploitation commerciale (thème 15) et Encadrement réglementé (thème 17) Moniteurs de cyclisme Enquête métier 2008 Collectif - Syndicat national des moniteurs de cyclisme français (MCF), 2008 (rubrique Emploi Formation/Métier) Les métiers des sports de montagne : évolution et enjeux en région Provence- Alpes-Côte d Azur Anne-Sophie Dumortier (dir.) Observatoire régional des métiers (ORM) Provence-Alpes-Côte d Azur, w Salons professionnels Rencontres européennes du tourisme et des loisirs sportifs de Liste non exhaustive Fiche réalisée par le Pôle ressources national des sports de nature 343

Les Rencontres du tourisme et des loisirs sportifs de nature

Les Rencontres du tourisme et des loisirs sportifs de nature Dossier de présentation Les Rencontres du tourisme et des loisirs sportifs de nature Sommaire Pourquoi des Rencontres du Tourisme et des Loisirs Sportifs de Nature (RTLSN)? Des Rencontres nationales aux

Plus en détail

Tous droits réservés - Photothèque sportsdenature.gouv.fr

Tous droits réservés - Photothèque sportsdenature.gouv.fr CENTRE ÉQUESTRE et AUTRES ACTIVITÉS ÉQUESTRES Code NAF2008.rév2 92.7C et divers Tous droits réservés - Photothèque sportsdenature.gouv.fr Principaux codes NAF Guide pratique d accompagnement à la création

Plus en détail

Base nautique. Hébergement : 135 lits. Base de plein air

Base nautique. Hébergement : 135 lits. Base de plein air Infrastructures hôtelières Infrastructures sportives «Des installations qui rendent vos séjours, stages et séminaires efficaces et agréables.» «Des équipements au top pour optimiser vos projets.» Un hébergement

Plus en détail

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77 Les différentes structures sportives et leur relation Patrice BURNEL CTD Handball 77 1 Les français ais et le sport 34 millions de français déclarent pratiquer une APS au moins une fois/semaine - Vélo:18

Plus en détail

Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007

Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007 Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007 1 Sommaire 1. Objectif et méthode p. 3 2. Données de cadrage : les séjours en Bourgogne en 2007, Suivi de la Demande Touristique

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Le contexte p. 3. 2. La démarche p. 3. 3. Les critères par activité p. 4 et 5 Pêche VTT Pédestre Équestre

SOMMAIRE. 1. Le contexte p. 3. 2. La démarche p. 3. 3. Les critères par activité p. 4 et 5 Pêche VTT Pédestre Équestre DOSSIER DE PRÉSENTATION je suis l Yonne ascendant marque Étap Loisirs Istock, Getty Images J.Kélagopian Fédération de pêche de l Yonne J.Kélagopian P.Blondeau www.tourisme-yonne.com Pôle Ingénierie - Service

Plus en détail

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Présentation Rassemblant les syndicats et associations

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTRÉE EN FORMATION pour une UCC associée au BPJEPS AN

DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTRÉE EN FORMATION pour une UCC associée au BPJEPS AN DIRECTION RÉGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE DES PAYS DE LA LOIRE Mme M. DOSSIER D INSCRIPTION A L ENTRÉE EN FORMATION pour une UCC associée au BPJEPS AN (cocher le support

Plus en détail

UC1 Cadre Réglementaire

UC1 Cadre Réglementaire Stage Initial MF1 Commission Technique Régionale EST Septembre 2011 UC1 Cadre Réglementaire - La Loi de 1901 - Organisation du Sport en France - Établissements d'aps Principes généraux - La vie associative

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

Règlementation sportive

Règlementation sportive Règlementation sportive Le code du sport crée en 2006 regroupe des textes législatifs (lois) et règlementaires (décrets et arrêtés) qui encadrent la pratique sportive. Etablissement d activités physiques

Plus en détail

LABEL «ESPACE LOISIR HANDISPORT»

LABEL «ESPACE LOISIR HANDISPORT» LABEL «ESPACE LOISIR HANDISPORT» CAHIER DES CHARGES Edition 2014 1 Avant Propos La Fédération Française Handisport (FFH) est une association reconnue d utilité publique, membre du Comité National Olympique

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Formation ALS AGEE 2014

Formation ALS AGEE 2014 Formation ALS AGEE 2014 Programme : Repérer les comportements à risques et veiller à l intégrité physique et psychologique des participants Assurer la protection des participants et des tiers 03/04/2014

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Dossier de presse. Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état

Dossier de presse. Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état Dossier de presse Opération vacances à la neige : accueillir les vacanciers en toute sécurité, une préoccupation majeure pour les services de l état le mercredi 11 janvier 2015 à la Clusaz Contact : Service

Plus en détail

Tableau synoptique des prérogatives et des conditions d'encadrement en canoë-kayak

Tableau synoptique des prérogatives et des conditions d'encadrement en canoë-kayak Qualifications actives délivrées par le Ministère chargé des Sports ouvrant droit à l'encadrement du canoë-kayak contre rémunération NIVEAU I BEES 3 Brevet d'etat d'educateur Sportif 3ème degré option

Plus en détail

Collectivités Territoriales

Collectivités Territoriales 4 trimestre 2004 Sports Territoires Environnement Equipements Nature le CROS et les 8 CDOS de la Région Rhône Alpes 2005 06 30 N 7 Collectivités Territoriales Présence des représentants du Mouvement sportif

Plus en détail

DDJS des Ardennes N 06 Août 2007

DDJS des Ardennes N 06 Août 2007 DDJS des Ardennes N 06 Août 2007 Emmanuelle OUDOT Avant propos.p.1 Obligations liées à l exploitation d un EAPS....p.2 Les différents types de parcours p.3 Les exigences de construction..p.3 Les exigences

Plus en détail

Commission Structures

Commission Structures Commission Structures Et si la FFCT vous aidait à créer de nouveaux clubs POURQUOI? La mission du Comité départemental est notamment de promouvoir le sport de loisir et de santé qu est le Cyclotourisme,

Plus en détail

Les essentiels de Côte-d Or Tourisme

Les essentiels de Côte-d Or Tourisme Les essentiels de Côte-d Or Tourisme N 3 novembre 2008 «Je souhaite créer et vendre des produits touristiques» Vous souhaitez vendre une journée tout compris avec par exemple une nuit en hôtel, un déjeuner

Plus en détail

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION 1 1 La coordination NEA2 Coordination «Economie» Coordination «Environnement» Coordination «Social» Chef de file Coordination technique transnationale

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Rencontres Sports Nature Partageons l aventure!

Rencontres Sports Nature Partageons l aventure! Cette année sera la 12 e Rencontres Sports Nature Partageons l aventure! édition des Rencontres Sports Nature organisées par la Fédération Française Sports pour Tous. Ce projet, né au sein de la région

Plus en détail

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : novembre 2010 Observatoire d Aintourisme Le marché français Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais Dans cette fiche marché, le Bassin Lyonnais correspond à la

Plus en détail

Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE

Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE 2012 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU COMITE DEPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF (CDOS)... 3 1.1. MISSIONS... 3 1.2. RESSOURCES

Plus en détail

l économie sociale et solidaire, c est

l économie sociale et solidaire, c est l économie sociale et solidaire, c est 10 % des emplois en Rhône-Alpes et en France une grande diversité de secteurs professionnels et de métiers un champ sous-estimé de débouchés une autre façon de travailler

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne DOSSIER DE PRESSE Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne Conseil général de la Lozère Elodie LEHNEBACH, Rue de la Rovère 48000 Mende 04 66 49 66 07 Comité dép.. du Tourisme Brigitte

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES

ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES ANNEXE 2 COMMISSIONS NATIONALES 1- LA COMMISSION SPORTIVE Article 1.1 Rôle La Commission Sportive veille à la bonne mise en œuvre de la politique sportive du projet fédéral. A ce titre, elle est chargée

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

www.meceneliteanjou.fr Portons haut les couleurs de notre département!

www.meceneliteanjou.fr Portons haut les couleurs de notre département! www.meceneliteanjou.fr Avec Portons haut les couleurs de notre département! Un Fonds de dotation innovant pour accompagner les projets extra-sportifs des athlètes de notre territoire intié et soutenu par

Plus en détail

Périgord Blanc 8 4,30 2 901 5,02. Périgord Noir 115 61,83 38 437 66,48. Périgord Vert 32 17,20 6 956 12,02

Périgord Blanc 8 4,30 2 901 5,02. Périgord Noir 115 61,83 38 437 66,48. Périgord Vert 32 17,20 6 956 12,02 FICHE 2 : CRÉER OU REPRENDRE UN TERRAIN DE CAMPING (HÔTELLERIE DE PLEIN AIR) OU UN PRL (PARC RÉSIDENTIEL DE LOISIRS) 1 - LES CHIFFRES EN DORDOGNE A / L OFFRE EN HÔTELLERIE DE PLEIN AIR AU 01/01/2014 Parc

Plus en détail

La pratique du sport durant les vacances d été

La pratique du sport durant les vacances d été La pratique du sport durant les vacances d été En 2004, 65 % des Français sont partis en vacances. Les deux tiers de leurs séjours ont eu lieu en été. La pratique du sport pendant les vacances d'été est

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Info «travailleur indépendant»

Info «travailleur indépendant» Info «travailleur indépendant» Quels sont les avantages et les inconvénients pour une structure (client) de faire appel à un travailleur indépendant? L équipe permanente est forcément limitée en nombre

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Les Fiches Pratiques. La filière STAPS et les diplômes multi-disciplinaires. Sommaire. Objectifs. Avant-Propos

Les Fiches Pratiques. La filière STAPS et les diplômes multi-disciplinaires. Sommaire. Objectifs. Avant-Propos Sommaire Avant-propos p.1 La filière STAPS Les diplômes STAPS p.2 Enseignement et encadrement de l'activité p.3 Les diplômes multi-disciplinaires p.7 Coordonnées utiles p.8 Direction Départementale de

Plus en détail

FICHES TECHNIQUES DES ACTIONS MENEES Bilan 2013

FICHES TECHNIQUES DES ACTIONS MENEES Bilan 2013 Schéma Départemental de Développement du Tourisme des Ardennes 2012--2015 FICHES TECHNIQUES DES ACTIONS MENEES Bilan 2013 Note de synthèse Bilan 2013 des actions du SDDT 2012-2015 Fiches actions Axe 1

Plus en détail

CREATION & FONCTIONNEMENT D UNE ASSOCIATION

CREATION & FONCTIONNEMENT D UNE ASSOCIATION CREATION & FONCTIONNEMENT D UNE ASSOCIATION La Loi 1901 GENERALITES LE REGIME JURIDIQUE LES CATEGORIES D ASSOCIATIONS La Loi 1901 Généralités Une association loi 1901 est une association à but non lucratif,

Plus en détail

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER

VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER VACANCES VERTES EN LOIR ET CHER Nous vous remercions de l intérêt que vous portez au label Gîtes de France Nous avons le plaisir de vous adresser les informations utiles pour vous accompagner dans votre

Plus en détail

Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports. Service des Sports Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès

Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports. Service des Sports Bâtiment Pyrène 1, place Jean Jaurès Nom de l association Sigle Numéro SIRET APE DEMANDE DE SUBVENTION ORDINAIRE ANNEE 2016 Dossier à renvoyer à : Ou à déposer à : Mairie de Tarbes Service des Sports Service des Sports Bâtiment Pyrène 1,

Plus en détail

MANCHE TOURISME. Plan d Actions 2014. Réunion info 21/11/14

MANCHE TOURISME. Plan d Actions 2014. Réunion info 21/11/14 MANCHE TOURISME Plan d Actions 2014 Réunion info 21/11/14 Plan d Actions Le Comité Départemental du Tourisme, Manche Tourisme, est l outil opérationnel du Conseil général pour mettre en œuvre sa politique

Plus en détail

Conseil Fédéral UNSA-Sport des 6 & 7 décembre 2007

Conseil Fédéral UNSA-Sport des 6 & 7 décembre 2007 Conseil Fédéral UNSA-Sport des 6 & 7 décembre 2007 Présents : - FNMNS : BEZARD Alain, CONESA Gérard, - SNUPIS : TRIJOULET Thierry, QUIRION Dominique. NADALINI Jean Pierre, - SNUPIS PPS: GASCOU Gilbert,

Plus en détail

Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique -

Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique - Préfet du Haut-Rhin Epreuve Sportive ou Manifestation sur voie publique - Pour être recevable, le dossier doit être intégralement complété, signé et adressé avant le délai réglementaire requis.. Le dossier

Plus en détail

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME POURQUOI DEVENIR PARTENAIRE DE VOTRE OFFICE DE TOURISME? L Office de Tourisme est un outil de valorisation de notre destination, de votre activité. Au-delà

Plus en détail

Garantir le bon déroulement d un séjour : une profession réglementée.

Garantir le bon déroulement d un séjour : une profession réglementée. Agent de Voyages Rome G1303 1 Le métier Le métier : Agent de voyage Recevoir le client, le conseiller, conclure une vente en réglant toutes les formalités nécessaires tel est l objectif de l agent de voyages.

Plus en détail

OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME

OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME OPERATION INTERMINISTERIELLE VACANCES (OIV) EN CHARENTE-MARITIME Mercredi 25 juin 2014 à 9h30 à l'aquarium de La Rochelle Contact presse Préfecture de la Charente-Maritime / Service départemental de la

Plus en détail

12. Tourisme : vos interlocuteurs dans le 04

12. Tourisme : vos interlocuteurs dans le 04 POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs Activités de pleine nature 12. Tourisme : vos interlocuteurs dans le 04 Lieux de visite et sites culturels THEMATIQUE : COMMERCIAL REFERENCEMENT

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 CYCLISME

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 CYCLISME GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 CYCLISME CONSIGNES DE LECTURE Ce tableau comporte de gauche à droite 4 colonnes: Colonne activités: Colonne tâches: il s'agit des activités professionnelles de référence que

Plus en détail

1. ORGANISME DE FORMATION 2. PRÉROGATIVES

1. ORGANISME DE FORMATION 2. PRÉROGATIVES 1. ORGANISME DE FORMATION Les formations et examens «Pilote Initiateur Bateau» sont organisés et mis en œuvre par les Ligues régionales, dans le respect du cahier des charges élaboré par la commission

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

BUREAU DIRECTEUR FEDERAL Vendredi 17 Juin 2011 / 16H00 19H00 PARIS

BUREAU DIRECTEUR FEDERAL Vendredi 17 Juin 2011 / 16H00 19H00 PARIS BUREAU DIRECTEUR FEDERAL Vendredi 17 Juin 2011 / 16H00 19H00 PARIS Présents Frank BIGNET, Jean-Michel BUNIET, Emmanuel CHABANNES, Guillaume FRITSCH, Dominique FRIZZA, Frank GASQUET, Cédric GOSSE, Françoise

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé

Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Comité syndical 29 avril 2015 à Janzé Les missions du Pays touristique (inscrites dans les statuts du Syndicat Mixte). 1. Élaborer et participer à la mise en œuvre d un projet de développement touristique

Plus en détail

Contrat de Destination «Voyage dans les Alpes» Volet 4 : observation, Intelligence économique et territoriale

Contrat de Destination «Voyage dans les Alpes» Volet 4 : observation, Intelligence économique et territoriale Contrat de Destination «Voyage dans les Alpes» Volet 4 : observation, Intelligence économique et territoriale Pilotage : Atout France Délégation Montagne 1 ère réunion de réflexion du comité technique

Plus en détail

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants

Les sports d hiver : pratiques et pratiquants Les sports d hiver : pratiques et pratiquants En 2004, un peu moins de 9 % de la population française pratique les sports d hiver. Le ski alpin domine, suivi loin derrière par le ski de fond, les autres

Plus en détail

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr 447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr NOTRE MÉTIER, l hébergement touristique. Le SNRT regroupe l essentiel des exploitants professionnels

Plus en détail

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE Nos valeurs Nos services Devenir partenaire Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE année 2015 2 SOMMAIRE Nos valeurs... Nos missions p. 3-4 L équipe associative L équipe salariée

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Ooss'er Assurance. _. Fédération' Sportive et Culturelle de France

Ooss'er Assurance. _. Fédération' Sportive et Culturelle de France Ooss'er Assurance ~ _. ' Dossier Assurance ~ @ Le contrat Auto-Mission _,(>.\ @ La responsabilité Civile des Mandataires Sociaux Q; ~~.: '' - @ La responsabilité Civile des Associations @ Mes contrats

Plus en détail

Plan marketing Office de Tourisme Métabief-Malbuisson-Les Fourgs 2014-2017

Plan marketing Office de Tourisme Métabief-Malbuisson-Les Fourgs 2014-2017 Plan marketing Office de Tourisme Métabief-Malbuisson-Les Fourgs 2014-2017 Contexte L office de Tourisme du Mont d Or et des deux lacs est chargé de la promotion et de la communication du territoire de

Plus en détail

POLE EMPLOI et la création d entreprise

POLE EMPLOI et la création d entreprise DE : A : LE : POLE EMPLOI et la création d entreprise Catherine DOTTARELLI Conseiller Référent St Germain en Laye Ne pas diffuser Document de travail Document pouvant être diffusé POLE EMPLOI vous aide

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 15 décembre

Compte rendu de la réunion du 15 décembre Compte rendu de la réunion du 15 décembre Nombre de présents : 23 personnes, dont : Correspondants régionaux 6 Présidents de CDTE 6 Permanents 4 Présidents de CRTE 3 Autres 3 Objectifs de la réunion: -

Plus en détail

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL

SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL Etat du tissu associatif et bilan de l emploi du secteur non lucratif en 2013 En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son

Plus en détail

Propositions et axes de travail pour le développement touristique dans le département des Pyrénées orientales

Propositions et axes de travail pour le développement touristique dans le département des Pyrénées orientales 1 TOURISME - 66 Propositions et axes de travail pour le développement touristique dans le département des Pyrénées orientales Marie Thérèse Costa Fesenbeck Bernard Reyes Carole Pelou 2 Introduction Après

Plus en détail

Les métiers de l Entraînement Sportif

Les métiers de l Entraînement Sportif 13/04/11 Les métiers de l Entraînement Sportif Serge VAUCELLE Les formations Les principaux diplômes d entraîneur sportif sont délivrés par : Les Fédérations sportives (FF ) Le Ministère des Sports (Ministère

Plus en détail

Mémo public 3 - Les sportifs de haut niveau

Mémo public 3 - Les sportifs de haut niveau Mémo public 3 - Les sportifs de haut niveau L objet de ce mémo est de préciser : Le cadre du sport de haut niveau La spécificité des sportifs de haut niveau Ce qui a été fait jusqu à présent pour le retour

Plus en détail

Sport de montagne et sports nature

Sport de montagne et sports nature Sport de montagne et sports nature Quelle maîtrise d ouvrage pour quel projet de territoire? Les acteurs et leurs stratégies L innovation dans les stations de montagne -Un enjeu d utilisation du territoire

Plus en détail

ateliers Aravis - les ateliers Aravis - les ateliers Aravis les ateliers Aravis - les ateliers Aravis Formes d emploi et de travail atypiques

ateliers Aravis - les ateliers Aravis - les ateliers Aravis les ateliers Aravis - les ateliers Aravis Formes d emploi et de travail atypiques Formes d emploi et de travail atypiques GLOSSAIRE document de travail A------------------------------------------------------------------------------------------------------ Auto-entrepreneur DEFINITION

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national GROUPEMENTS D EMPLOYEURS AGRICOLES ET RURAUX ACCORD DU 13 JUIN 2012 RELATIF AUX GROUPEMENTS

Plus en détail

Le guide de l apprentissage 2014-2015. Page 1

Le guide de l apprentissage 2014-2015. Page 1 Le guide de l apprentissage 2014-2015 Page 1 Bienvenue au CFA Sport et Animation Rhône-Alpes Le CFA* Sport et Animation Rhône-Alpes est, depuis 1996, l acteur régional unique de la formation par l apprentissage

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NOTICE D INFORMATION ESF et MONITEURS SNMSF ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE MONITORAT

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

8 8 - M o n t a g n e s M a g a z i n e

8 8 - M o n t a g n e s M a g a z i n e 88 - Montagnes Magazine Page 88 Page 89 Assurez vos arrières! Êtes-vous bien couverts pour vos pratiques de montagne? Pratiquant occasionnel ou régulier, mieux vaut être assuré correctement lorsque vous

Plus en détail

Pourquoi ne pas confier votre «bébé» à ceux qui vous ont aidé à le faire grandir? Transmission d entreprise en Scop. Le guide

Pourquoi ne pas confier votre «bébé» à ceux qui vous ont aidé à le faire grandir? Transmission d entreprise en Scop. Le guide Pourquoi ne pas confier votre «bébé» à ceux qui vous ont aidé à le faire grandir? Transmission d entreprise en Scop Le guide > Sommaire Les Scop, des atouts incontestables >>> 3 Un statut souple >>> 4

Plus en détail

fréquentation des sites Move Your Alps

fréquentation des sites Move Your Alps fréquentation des sites Move Your Alps Une hausse globale de 30 % et un été exceptionnel! Statistiques globales Du 1 er Janvier au 31 Août 2014 # Sessions 367 660 # Pages vues 1 497 020 # Utilisateurs

Plus en détail

Appel à projets. Référencement de l offre de formation pour la formation continue dans les TPME APPEL À PROJETS

Appel à projets. Référencement de l offre de formation pour la formation continue dans les TPME APPEL À PROJETS APPEL À PROJETS TOURISME, HÔTELLERIE, RESTAURATION ET ACTIVITÉS DE LOISIRS Appel à projets Référencement de l offre de formation pour la formation continue dans les TPME Tourisme Hôtellerie Restauration

Plus en détail

JE VENDS MON PRODUIT FICHE DOCUMENTAIRE RN2D 17-11-2011

JE VENDS MON PRODUIT FICHE DOCUMENTAIRE RN2D 17-11-2011 JE SUIS PORTEUR D'UN PROJET TOURISTIQUE JE VENDS MON PRODUIT FICHE DOCUMENTAIRE RN2D 17-11-2011 INFO Rn2d Mise à jour : 17/11/2011 LOI DE DEVELOPPEMENT ET DE MODERNISATION DES SERVICES TOURISTIQUES (Loi

Plus en détail

ANIMATION,TOURISME ET SPORT. Tous bacs Sauf pour STAPS: accès après un bac S, ES et STL principalement

ANIMATION,TOURISME ET SPORT. Tous bacs Sauf pour STAPS: accès après un bac S, ES et STL principalement ANIMATION,TOURISME ET SPORT Tous bacs Sauf pour STAPS: accès après un bac S, ES et STL principalement Formations courtes (bac+2) Points communs BTS et DUT Finalités Rythme de travail Formation en entreprise

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL

ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL ACCORD CADRE RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL PREAMBULE Le présent accord-cadre s inscrit dans la continuité des nombreux dispositifs légaux et conventionnels touchant directement

Plus en détail

17DEPARTEMENT DES VOSGES

17DEPARTEMENT DES VOSGES Pôle Développement du Territoire Service moyens techniques et gestion administrative du Territoire 17DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET

Plus en détail

La construction du projet associatif. un outil d aide à la structuration

La construction du projet associatif. un outil d aide à la structuration La construction du projet associatif un outil d aide à la structuration Sommaire 1. Le diagnostic de l association 3 1.1 L état des lieux 3 1.2 L analyse 4 2. La formalisation du projet 5 3. La traduction

Plus en détail

Un nouveau logiciel pour l inventaire et la gestion des infrastructures de loisir au Québec : MESURE

Un nouveau logiciel pour l inventaire et la gestion des infrastructures de loisir au Québec : MESURE VOLUME 5 NUMÉRO 8 2008 BULLETIN * Un nouveau logiciel pour l inventaire et la gestion des infrastructures de loisir au Québec : MESURE Denis Auger, Ph.D, professeur au Département d études en loisir, culture

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

Zoom. Partenaire des entreprises et du territoire libournais. www.libourne.cci.fr

Zoom. Partenaire des entreprises et du territoire libournais. www.libourne.cci.fr Zoom sur Partenaire des entreprises et du territoire libournais Actualisé le : 15/01/2015 Info juridique : L auto-entrepreneur n existe plus! Depuis la loi Artisanat, commerce et petite entreprise (dite

Plus en détail

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 1 Intervenante: Marion BRIOUDES Centre de Formalités

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

Un réseau de partenaires

Un réseau de partenaires Profession Sport 34 Une association départementale spécialisée dans le secteur du sport et de l animation Pour développer, structurer et consolider l emploi Profession Sport 34 Un conseil d administration

Plus en détail

Intitulé du projet : ... Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes)

Intitulé du projet : ... Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FILIERE TOURISME D AFFAIRE Intitulé du projet : Coût total du projet en HT : (cf tableau des dépenses/recettes) Montant de la subvention sollicitée :.. (cf tableau des

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Association sportive PLUS ON S ENGAGE, AVEC LA MAIF.

Association sportive PLUS ON S ENGAGE, AVEC LA MAIF. Association sportive PLUS ON S ENGAGE, plus on est exigeant, ET MIEUX ON PROTÈGE SON ACTIVITÉ AVEC LA MAIF. Nous avons créé une base nautique sur les bords du Gardon il y a quelques années. Le parcours

Plus en détail

Les métiers du sport. CHOISIR UN MéTIER dossier n 58. Le sport : un secteur promis a une belle carrière pages II & III

Les métiers du sport. CHOISIR UN MéTIER dossier n 58. Le sport : un secteur promis a une belle carrière pages II & III CHOISIR UN MéTIER dossier n 58 n 232. 4 e trimestre 2011 Les métiers du sport Le sport : un secteur promis a une belle carrière pages II & III Le service public du sport pages IV & V Les concours de la

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

Raquette à neige. Normes d équipement des espaces, sites et itinéraires. Adopté en comité directeur le 24 mai 2003. Norme d équipement

Raquette à neige. Normes d équipement des espaces, sites et itinéraires. Adopté en comité directeur le 24 mai 2003. Norme d équipement Raquette à neige Normes d équipement des espaces, sites et itinéraires Adopté en comité directeur le 24 mai 2003 Norme d équipement Sommaire 1 OBJET DE CETTE NORME...3 1.1 FEDERATION FRANÇAISE DE LA MONTAGNE

Plus en détail