Place de la chirurgie dans le traitement de la douleur pancréatique. Dr Sara MESSAOUDI EPH ILLIZI Algérie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Place de la chirurgie dans le traitement de la douleur pancréatique. Dr Sara MESSAOUDI EPH ILLIZI Algérie"

Transcription

1 Place de la chirurgie dans le traitement de la douleur pancréatique Dr Sara MESSAOUDI EPH ILLIZI Algérie

2 La douleur: sensation désagréable ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif. C est un signal d alarme de l organisme pour signifier une remise en cause de son intégrité physique. La douleur pancréatique est classiquement décrite comme située dans l épigastre transfixiante se propageant jusqu au dos; souvent d intensité importante.

3 Splanchnicectomie: c est le fait de couper les nerfs splanchniques. C est une neurotomie pancréatique proposée comme traitement antalgique. La douleur est véhiculée par des fibres nerveuses alors pourquoi ne pas couper ces fibres nerveuses pour mettre un terme à cette douleur! L innervation pancréatique constitue un réseau complexe. Le nerf grand splanchnique est issu des 6, 7,8,9 éme ganglions de la chaine sympathique; il se destine à l étage sus mésocolique. Le but de la splanchnicectomie est de couper ce nerf grand splanchnique.

4 Petit rappel anatomique: Le pancréas est situé à côté d un réseau de nerfs; ces nerfs s organisent en faisceaux et se regroupent à certains endroits pour former des ganglions nerveux. On appelle plexus un rassemblement de plusieurs de ces ganglions. D où provient la douleur du pancréas? Lorsqu un cancer se développe sur le pancréas la tumeur s étend parfois vers ce réseau de nerfs et provoque des douleurs. Cette douleur est présente respectivement chez 70 à 80 % des malades ayant un cancer du pancréas et une pancréatite chronique; elle est attribuée à une compression ou un envahissement du plexus cœliaque.

5 Origine et distribution schématique des nerfs splanchniques

6

7 Le contrôle de la douleur dans le cancer du pancréas non réséquable et de la pancréatite chronique est un élément important du traitement. Comme le préconise l OMS, le traitement de ces douleurs doit se faire par paliers : d abord les antalgiques de classe I et II. puis la morphine. La radiothérapie peut être indiquée dans un but antalgique. Mais le bloc cœliaque chirurgical par alcoolisation et la splanchnicectomie transhiatale bilatérale ou laparoscopique sont les traitements de référence de la douleur pancréatique : c est le dernier recours!!!

8 Splanchnicectomie chimique per opératoire ou bloc coeliaque par alcoolisation. Splanchnicectomie chirurgicale trans hiatale bilatérale. Splanchnicectomie par thoracoscopie.

9 Voie d abord: incision bi sous costale ou incision médiane sus ombilicale. les différents temps: Récliner le foie vers la droite après section du ligament triangulaire. Récliner l estomac vers la gauche. Incision de la pars flaccida du petit épiploon. Injection de 20cc de phénol à l aide d une seringue de 20cc : Le site d injection est rétro péritonéal postérieur et latéro aortique au-dessus de l origine du tronc cœliaque.

10

11 Dans une revue de la littérature le bloc cœliaque contrôlait 70 à 95% des douleurs. Une première étude randomisée en double aveugle a montré que l injection cœliaque de 20cc d alcool à 50% permettait de diminuer les douleurs. Cette technique n était pas associée à une augmentation de la morbidité post opératoire ou du temps d hospitalisation.

12 Voies d abords: bi sous costale ou médiane verticale sus ombilicale. Les différents temps: Ouverture de l hiatus œsophagien: l espace infra médiastinal post est abordé en ouvrant le péritoine pré et latéro œsophagien droit. récliner en bloc vers la gauche l œsophage et les 2 nerfs pneumogastriques. Abord du splanchnique droit: en libérant au tampon monté la face latérale droite de l aorte. Le nerf d aspect rubané sera alors repéré et réséqué sur 2à 3cm. Abord du splanchnique gauche: voie exactement symétrique mais il est nécessaire de bien récliner l aorte vers la droite à l aide d un tampon monté le nerf gauche étant en situation plus postérieure et d abord plus difficile il est également réséqué sur 2 à 3cm. L intervention se termine par la mise en place d un drain de Redon aspiratif dans la région hiatale.

13 Splanchnicectomie chirurgicale

14 La splanchnicectomie bilatérale trans hiatale est presque toujours réalisable. Seules contre indications: L HTP. Un antécédent de chirurgie hiatale. Un envahissement de l hiatus œsophagien. Elle permet d obtenir un effet antalgique immédiat dans plus de 80% des cas; la sédation douloureuse se prolongeant le plus souvent jusqu au décès du patient.

15 Technique de référence a révolutionné les neurotomies. Abord mini invasif en décubitus latéral ou ventral Il s agit d un abord trans pleural Plusieurs séries récentes ont rapporté un taux de succès de 85 à 100% avec une morbidité très faible. Méthode simple sure et efficace. Elle devrait être proposée en première intention.

16

17 Les méthodes chirurgicales et radiologiques du traitement des douleurs chroniques pancréatiques se complètent. Si une indication de laparotomie est posée et que l exérèse s avère impossible la splanchnicectomie bilatérale trans hiatale est une méthode simple donnant plus de 80% de résultats durables. En l absence d indication de laparotomie exploratrice la neurolyse chimique percutanée a sa place mais sa réalisation n est possible que dans certains centres et son efficacité s estompe à long terme.

18 Le choix du type de splanchnicectomie et de sa voie d abord dépend : De la cause de la douleur. De l état général du patient. Et de la démarche thérapeutique choisie.

19 Après avoir essayé les traitement médicamenteux en suivant les paliers de l OMS; la splanchnicectomie est le dernier recours pour le traitement de la douleur pancréatique du cancer du pancréas ou de la pancréatite chronique. C est une méthode simple et peut être réalisée en cas d extension tumorale locale. La Splanchnicectomie bilatérale par thoracoscopie est peu morbide et efficace c est la méthode de référence actuellement.

MORPHOLOGIE DE L ESTOMAC MORPHOLOGIE DE L ESTOMAC

MORPHOLOGIE DE L ESTOMAC MORPHOLOGIE DE L ESTOMAC L ESTOMAC MORPHOLOGIE DE L ESTOMAC MORPHOLOGIE DE L ESTOMAC - dilatation en forme de réservoir interposé entre l'œsophage en haut et le duodénum en bas et à droite - occupe la plus grande partie de la

Plus en détail

AORTE ABDOMINALE I- ANATOMIE DESCRPTIVE. 1- Origine. 2- Trajet. 3- Terminaison. 4- Dimensions. 5- Anatomie de surface.

AORTE ABDOMINALE I- ANATOMIE DESCRPTIVE. 1- Origine. 2- Trajet. 3- Terminaison. 4- Dimensions. 5- Anatomie de surface. AORTE ABDOMINALE L aorte abdominale correspond au segment terminal de l aorte descendante ; elle constitue le tronc nourricier de la partie infra-diaphragmatique du corps. I- ANATOMIE DESCRPTIVE. 1- Origine.

Plus en détail

L ESTOMAC. ANATOMIE, RAPPORTS et VASCULARISATION

L ESTOMAC. ANATOMIE, RAPPORTS et VASCULARISATION ANATOMIE, RAPPORTS et VASCULARISATION 1 Anatomie descriptive: 11 Situation 12 Forme 13 Extrémités 14 Dimensions 15 Constitution 2 Rapports: 21 Rapports péritonéaux 22 Rapports avec les organes 221:Face

Plus en détail

ANATOMIE DU PÉDICULE HÉPATIQUE

ANATOMIE DU PÉDICULE HÉPATIQUE ANATOMIE DU PÉDICULE HÉPATIQUE MATTHIEU FARON DÉPARTEMENT DE CHIRURGIE GÉNÉRALE Introduction Région clé de la chirurgie sus-mésocolique Intervention fréquente : > Cholecystectomie Chirurgie cancérologique

Plus en détail

Modalités thérapeutiques dans le traitement de la douleur. Marie-Chantal Côté Anesthésiologiste Hôtel-Dieu de Lévis

Modalités thérapeutiques dans le traitement de la douleur. Marie-Chantal Côté Anesthésiologiste Hôtel-Dieu de Lévis Modalités thérapeutiques dans le traitement de la douleur Marie-Chantal Côté Anesthésiologiste Hôtel-Dieu de Lévis Nociceptive Douleur Neuropathique Somatique Viscérale Périphérique Centrale Psychologique

Plus en détail

PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DES TUMEURS DU HILE. FMC-HGE 2 avril J. SARIC - Bordeaux

PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DES TUMEURS DU HILE. FMC-HGE 2 avril J. SARIC - Bordeaux PRISE EN CHARGE CHIRURGICALE DES TUMEURS DU HILE FMC-HGE 2 avril 2005 J. SARIC - Bordeaux ATTEINTES NEOPLASIQUES de la CONVERGENCE BILIAIRE 4 MODALITES 1. Tumeur endo-biliaire ( Papillome ) 2. Compression

Plus en détail

CRO TYPE POUR LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE L OVAIRE (hors CHIP)

CRO TYPE POUR LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE L OVAIRE (hors CHIP) CRO TYPE POUR LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DE L OVAIRE (hors CHIP) Laparotomie Cytologie péritonéale Carcinose péritonéale Médiane sous ombilicale / sus et sous ombilicale PCI de Sugarbacker (Annexes)

Plus en détail

Le Diaphragme Thoraco-Abdominal

Le Diaphragme Thoraco-Abdominal Le Diaphragme Thoraco-Abdominal Situation et insertions Situation et orientation du diaphragme d après Dufour Insertions périphérique d après Dufour (vue supérieure et interne du pourtour thoracique

Plus en détail

RVU Bases anatomiques des masses rétropéritonéales. Bases anatomiques des masses rétro-péritonéales

RVU Bases anatomiques des masses rétropéritonéales. Bases anatomiques des masses rétro-péritonéales RVU Bases anatomiques des masses rétropéritonéales 19/02/2016 LANDRIOT Fanny D1 CR : SEISSON Paul Reins et voies urinaires Dr Lagier 8 pages Bases anatomiques des masses rétro-péritonéales Plan A. Introduction

Plus en détail

La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications?

La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications? La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications? 6 ème journée des actualités de la douleur 25 février 2016 Gilles Piana Unité de radiologie interventionnelle

Plus en détail

Estomac et Carrefour Duodéno- Pancréatique

Estomac et Carrefour Duodéno- Pancréatique Estomac et Carrefour Duodéno- Pancréatique 09/01/2012 Alistair Baber 1 I/ Anatomie Topographique Région Thoraco-Abdominale : entre Ligne Bi-Mamelonnaire et Ligne Bi-Sous Costale L Estomac n est pas palpable

Plus en détail

MUSCLES MOTEURS DE LA VENTILATION. Pr BOUKABACHE L Laboratoire d Anatomie Humaine CHU Constantine

MUSCLES MOTEURS DE LA VENTILATION. Pr BOUKABACHE L Laboratoire d Anatomie Humaine CHU Constantine MUSCLES MOTEURS DE LA VENTILATION Pr BOUKABACHE L Laboratoire d Anatomie Humaine CHU Constantine MUSCLES MOTEURS DE LA VENTILATION PLAN DU COURS I- INTRODUCTION A- Le diaphragme 1- Définition 2- Anatomie

Plus en détail

Dr CHENAFA - SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ORAN JEJUNO-ILEON

Dr CHENAFA - SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ORAN JEJUNO-ILEON Dr CHENAFA - SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ORAN JEJUNO-ILEON I. Définition Le jéjuno-iléon représente la deuxième partie de l intestin grêle Fait suite au duodénum à l angle duodéno-jéjunal Se termine

Plus en détail

Poumons et Plèvres. Dr. A. ABDALLAH Laboratoire d Anatomie Médico-Chirurgicale Faculté de Médecine Annaba

Poumons et Plèvres. Dr. A. ABDALLAH Laboratoire d Anatomie Médico-Chirurgicale Faculté de Médecine Annaba Poumons et Plèvres Dr. A. ABDALLAH Laboratoire d Anatomie Médico-Chirurgicale Faculté de Médecine Annaba Email: abourahaf_dz@yahoo.fr Le chemin de la vie: Une bronche qui s insinue, par ses «canaux», dans

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie générale Séance n 7 Semaine du 16/03/2015

TUTORAT UE Anatomie générale Séance n 7 Semaine du 16/03/2015 TUTORAT UE 5 2014-2015 Anatomie générale Séance n 7 Semaine du 16/03/2015 Anatomie générale de l appareil digestif Professeur Prudhomme Séance préparée par Antoine MERINDOL, Marjorie SUPPA et Coline DAMBROISE

Plus en détail

Douleur du cancer. - Le 08 Octobre Jean-Michel PELLAT GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE

Douleur du cancer. - Le 08 Octobre Jean-Michel PELLAT GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE Douleur du cancer - Le 08 Octobre 2013 - Jean-Michel PELLAT Centre d Evaluation et de Traitement de la Douleur GROUPE HOSPITALIER MUTUALISTE DE GRENOBLE Clinique d Alembert, Clinique des Eaux Claires,

Plus en détail

Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses

Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses Gilles Piana Unité de radiologie interventionnelle Institut Paoli-Calmettes, Marseille Lésions osseuses secondaires Fréquentes

Plus en détail

FOIE ET VOIES BILIAIRES

FOIE ET VOIES BILIAIRES UNIVERSITE BADJI MOKHTAR-ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE LABORATOIRE D ANATOMIE MEDICO- CHIRURGICALE (Directeur : Pr. A. DANOUNE) Dr. A. ABDALLAH FOIE ET VOIES BILIAIRES Cours polycopié

Plus en détail

Anatomie : Estomac et carrefour duodéno-pancréatique Lun 09/10/2012

Anatomie : Estomac et carrefour duodéno-pancréatique Lun 09/10/2012 Date : 09/01/2012 L2 2011-2012 Professeur : Pr. Baqué Nombre de pages : 9 APPAREIL DIGESTIF Ronéo n : 4 Intitulé du cours : Estomac et carrefour duodéno-pancréatique Chef Ronéo: Gabriel Al Khansa Binôme

Plus en détail

UNIVERSITÉ ABOU BEKER BELKAID Dr. Bouaza ESTOMAC

UNIVERSITÉ ABOU BEKER BELKAID Dr. Bouaza ESTOMAC ESTOMAC Définition : c'est le segment dilaté du tube digestif qui fait suite à l'oesophage et se continu par le duodénum. Situation : dans la loge sous phrénique occupant l'hypochondre gauche et l'épigastre.

Plus en détail

Imagerie et bilan préopératoire du cancer du pancréas

Imagerie et bilan préopératoire du cancer du pancréas Imagerie et bilan préopératoire du cancer du pancréas MP Vullierme Hôpital Beaujon, Clichy Remerciements : Pr Jean Robert Delpero, Pr Alain Sauvanet, Dr Matthieu Lagadec TDM initiale C est certainement

Plus en détail

Physiopathologie des douleurs

Physiopathologie des douleurs Physiopathologie des douleurs DU Soins Palliatifs Catho 12 mars 2015 Dr Jean-Pierre CORBINAU Maison Jean XXIII Lomme Définition de la douleur «La douleur est une expérience sensorielle, émotionnelle, désagréable,

Plus en détail

Cours intensif FFCD Orléans le 2 octobre L. Dalmasso - CHU Tours

Cours intensif FFCD Orléans le 2 octobre L. Dalmasso - CHU Tours Cours intensif FFCD Orléans le 2 octobre 2008 L. Dalmasso - CHU Tours Généralités Indications La chirurgie est le traitement de référence pour les tumeurs œsophagiennes T1-T2 No/N1 et T3No Elle est une

Plus en détail

Racine du mésentère : L'artère mésentérique supérieure

Racine du mésentère : L'artère mésentérique supérieure 20/04/2015 MASSA Jacques François L2 CR : BRASSIER Julia Digestif Professeur Le Corroler 6 pages Plan A. Introduction B. Les Rapports I. Les rapports retro-péritonéaux II. Les rapports mésentériques C.

Plus en détail

Douleurs cancéreuses osseuses et complexes

Douleurs cancéreuses osseuses et complexes Réunion Concertation Pluridisciplinaire Douleurs cancéreuses osseuses et complexes Yan Rolland, Estelle Botton Centre Eugène Marquis RENNES Généralités Patients cancéreux ayant douleur réfractaire malgré

Plus en détail

HORMOLOGIE REPRODUCTION Anatomie des glandes surrénales

HORMOLOGIE REPRODUCTION Anatomie des glandes surrénales 27 février 2014 ALLARD Clothilde L3 Hormonologie Reproduction Dr Matthieu Ollivier (remplaçant du Pr Lecorroller) 6 pages Relecteur : Renoud Anatomie des glandes surrénales Plan A. Introduction Schéma

Plus en détail

LE MÉDIASTIN. L orifice supérieur du thorax est oblique. En effet, le bord supérieur du sternum ne correspond pas à T1, mais à T3

LE MÉDIASTIN. L orifice supérieur du thorax est oblique. En effet, le bord supérieur du sternum ne correspond pas à T1, mais à T3 LE MÉDIASTIN I) LIMITES Région assez dense sur le plan viscéral et limité sur le plan volumétrique. Situé entre les deux poumons, le médiastin est compris entre : - En haut: Orifice supérieur du thorax.

Plus en détail

Les parois de l abdomen

Les parois de l abdomen Les parois de l abdomen Introduction : L abdomen est limité en haut par le thorax et en bas par le pelvis. Sa limite supérieure est marquée par le diaphragme tandis que sa limite inférieure est marquée

Plus en détail

Elaboré par le Dr BOUKABACHE Leila

Elaboré par le Dr BOUKABACHE Leila 1 Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Université de Constantine 3 Faculté de médecine CHU de Constantine Laboratoire d Anatomie Cours pour étudiants de deuxième année de médecine MUSCLES

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

Le système nerveux sympathique Organisation et anatomie

Le système nerveux sympathique Organisation et anatomie Le système nerveux sympathique Organisation et anatomie Le système nerveux sympathique fait partie du système végétatif à opposer au système nerveux somatique. Contrairement à ce dernier, les neurones

Plus en détail

Imagerie des Tumeurs de l Apex Pulmonaire JFR 2006

Imagerie des Tumeurs de l Apex Pulmonaire JFR 2006 Imagerie des Tumeurs de l Apex Pulmonaire JFR 2006 1 Introduction 1 Le carcinome bronchique représente la principale cause de décès d s par cancer chez l'homme et son incidence ne cesse de croître. Le

Plus en détail

Professeur Philippe CHAFFANJON

Professeur Philippe CHAFFANJON Anatomie du thorax Chapitre 2 : Le diaphragme thoraco-abdominal Professeur Philippe CHAFFANJON Médecine P1 Multimédia - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. LES PAROIS

Plus en détail

Anatomie du foie, L3 médecine. Mathieu de Sèze

Anatomie du foie, L3 médecine. Mathieu de Sèze Anatomie du foie, L3 médecine Mathieu de Sèze Définition- situation Volumineuse glande annexée au tube digestif (la plus grosse glande de l organisme) Glande exocrine: bile Fonctions métaboliques Situation:

Plus en détail

F. LAVRAND CHIRURGIE INFANTILE HOPITAL DES ENFANTS CHU BORDEAUX

F. LAVRAND CHIRURGIE INFANTILE HOPITAL DES ENFANTS CHU BORDEAUX F. LAVRAND CHIRURGIE INFANTILE HOPITAL DES ENFANTS CHU BORDEAUX DESC Chirurgie pédiatrique 11 mars 2015 Anatomie La lymphe est produite dans le tube digestif et collectée dans la citerne chyleuse à hauteur

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE

CHIRURGIE THORACIQUE CHIRURGIE THORACIQUE I/ Rappels d'anatomie Contenu viscéral : poumons latéralement coeurs et gros vaisseaux médiastin au milieu éléments de passage (oesophage thoracique + canal thoracique, trachée, aorte

Plus en détail

Rappels anatomiques Techniques d imagerie disponibles et aspects normaux Pathologie :

Rappels anatomiques Techniques d imagerie disponibles et aspects normaux Pathologie : Imagerie du péritoine - Plan Rappels anatomiques Techniques d imagerie disponibles et aspects normaux Pathologie : - Pneumopéritoine - Epanchements liquidiens - Péritonite - Tumeurs malignes - Corps étrangers

Plus en détail

Echographie du pancréas

Echographie du pancréas Echographie du pancréas DIU Echographie Module digestif - Paris 5 Mars 2013 Christophe Aubé Département de Radiologie CHU Angers Introduction Pancréas = Organe profond = Organe rétropéritonéal Exploration

Plus en détail

ANATOMIE GENERALE DU TUBE DIGESTIF

ANATOMIE GENERALE DU TUBE DIGESTIF ANATOMIE GENERALE DU TUBE DIGESTIF Professeur Daniel Le Gars Schéma fonctionnel général du tube digestif Schéma général Le tube digestif, creux, va amener les aliments de la cavité buccale à l'extrémité

Plus en détail

Épidémiologie canadienne 2015 Caractéristiques de la douleur cancéreuse Évaluation de la maladie Évaluation de la personne Traitement

Épidémiologie canadienne 2015 Caractéristiques de la douleur cancéreuse Évaluation de la maladie Évaluation de la personne Traitement Épidémiologie canadienne 2015 Caractéristiques de la douleur cancéreuse Évaluation de la maladie Évaluation de la personne Traitement Épidémiologie canadienne 2015 Comité consultatif de la Société canadienne

Plus en détail

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Gestion du péri opératoire en onco gériatrie Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Plan Série Rétrospective du service Techniques chirurgicales

Plus en détail

Cancer de l oesophage. Pr M.B.BENKADA

Cancer de l oesophage. Pr M.B.BENKADA Cancer de l oesophage Pr M.B.BENKADA Introduction 5 000 nouveaux cas/an (France) Prédominance masculine Age moyen est de 55 et 69 ans Le traitement curateur est la chirurgie Radiochimiothérapie est périopératoire

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

PÉRITOINE. L abdomen est la partie inférieure, sous-diaphragmatique, du tronc. Il comprend 2 parties :

PÉRITOINE. L abdomen est la partie inférieure, sous-diaphragmatique, du tronc. Il comprend 2 parties : PÉRITOINE L abdomen est la partie inférieure, sous-diaphragmatique, du tronc. Il comprend 2 parties : * la cavité abdominale * le petit bassin ou pelvis, La limite entre ces 2 régions, qui communiquent

Plus en détail

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire Fiche tumeur épithéliale de l ovaire FIGO I II III IV IA IB IC IIA IIB IIC IIIA IIIB IIIC tumeur limitée aux ovaires tumeur limitée à un ovaire : capsule intacte, pas de tumeur à la surface de l ovaire,

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle. François Casalonga Service d imagerie HP Clairval

Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle. François Casalonga Service d imagerie HP Clairval Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle François Casalonga Service d imagerie HP Clairval Introduction La présence de métastases osseuses est la cause la plus fréquente

Plus en détail

L intestin grêle. Long segment du tube digestif comprenant successivement le duodénum, le jéjunum et l iléon. Duodénum

L intestin grêle. Long segment du tube digestif comprenant successivement le duodénum, le jéjunum et l iléon. Duodénum L intestin grêle Long segment du tube digestif comprenant successivement le duodénum, le jéjunum et l iléon. Définition : Duodénum Constitue la partie initiale de l intestin grêle, succédant au pylore

Plus en détail

FICHE D INFORMATION PATIENT

FICHE D INFORMATION PATIENT FICHE D INFORMATION PATIENT HEPATECTOMIE Le but de cette notice est de vous permettre d avoir les informations concernant votre intervention chirurgicale. N hésitez pas à interroger votre chirurgien pour

Plus en détail

RTC 3D CANCER DU PANCRÉAS. Principes généraux

RTC 3D CANCER DU PANCRÉAS. Principes généraux RTC 3D CANCER DU PANCRÉAS Principes généraux Classification T1 : T. limitée au pancréas 2 cm T2 : T. limitée au pancréas > 2 cm IA T1 N0 M0 T3 : T. étendue hors du pancréas mais sans envahissement de l

Plus en détail

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC Octobre 2015 Dr Michel CHERUBIN Service de chirurgie viscérale CHBT 1 CANCER DE L ESTOMAC bases du traitement: épidémiologiques: 5 cancer le + fréquent incidence diminue

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie Séance n 6 Semaine du 10/03/2014

TUTORAT UE Anatomie Séance n 6 Semaine du 10/03/2014 TUTORAT UE 5 2013-2014 Anatomie Séance n 6 Semaine du 10/03/2014 Appareil Digestif Prudhomme Séance préparée par Jean D ARTIGUES et Julien DUCLAUX (TSN) QCM n 1 : Concernant le péritoine, choisir la (ou

Plus en détail

Cancer de pancréas exocrine

Cancer de pancréas exocrine Cancer de pancréas exocrine Dr. Lemdaoui I- Définition / intérêt de la question : - C est l ensemble des tumeurs malignes développées aux dépens de l épithélium excréteur pancréatique. - Cancer grave :

Plus en détail

DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE

DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE Pas d évidence scientifique en faveur d un drainage pré-opératoire (Méta-analyses discordantes 2013-2015), décision multi-disciplinaire, nécessité étude prospective (Y

Plus en détail

REUNION D INFORMATION

REUNION D INFORMATION REUNION D INFORMATION MARDI 13 OCTOBRE 2015 à 18 h AMPHI GIROUD 3 ème ETAGE SEMINAIRE N 1 : les 13 et 14 NOVEMBRE 2015 PAROI ABDOMINALE, ŒSOPHAGE et ESTOMAC VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015 LA PAROI ET SES FAIBLESSES

Plus en détail

PLACE DE L ECHO ENDOSCOPIE ET DE LA CYTOPONCTION DANS LE BILAN PRÉ THÉRAPEUTIQUE DES TUMEURS DU PANCRÉAS RESECABLES

PLACE DE L ECHO ENDOSCOPIE ET DE LA CYTOPONCTION DANS LE BILAN PRÉ THÉRAPEUTIQUE DES TUMEURS DU PANCRÉAS RESECABLES PLACE DE L ECHO ENDOSCOPIE ET DE LA CYTOPONCTION DANS LE BILAN PRÉ THÉRAPEUTIQUE DES TUMEURS DU PANCRÉAS RESECABLES Marc Wangermez Journées intensives FFCD Avril 2015 INTRODUCTION: L ECHO ENDOSCOPIE Examen

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DE L OVAIRE

RECOMMANDATIONS POUR LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DE L OVAIRE RECOMMANDATIONS POUR LE TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DE L OVAIRE A.Barkat B.Chafi M.Derguini (ALGERIE) 13 eme congrès de la SAERM 22-23 mai 2015 Alger Pourquoi recommander? homogénéiser les pratiques

Plus en détail

Risques et complications de la CPRE. Dr Fabien Fumex Hôpital Privé Jean Mermoz - Lyon

Risques et complications de la CPRE. Dr Fabien Fumex Hôpital Privé Jean Mermoz - Lyon Risques et complications de la CPRE Dr Fabien Fumex Hôpital Privé Jean Mermoz - Lyon Objectifs pédagogiques Fréquence des principales complications Le risque infectieux : comment le prévenir? Le risque

Plus en détail

VISCERES PLEINS DE L ABDOMEN

VISCERES PLEINS DE L ABDOMEN Schéma L S0 HUET Cloé (Schémas) S0 /0/05 h à h SAILLARD Coralie UE Pr. Destrieux VISCERES PLEINS DE L ABDOMEN Schéma n : Zoom sur l ampoule hépato-pancréatique Aorte abdominale Veine porte Canal cholédoque

Plus en détail

Les Hernies Diaphragmatiques

Les Hernies Diaphragmatiques Les Hernies Diaphragmatiques DEFINITION : Les hernies diaphragmatiques se définissent par le passage du contenu abdominal (viscères abdominaux) dans le thorax à travers un orifice diaphragmatique qu il

Plus en détail

Traitement du cancer des voies biliaires. Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007

Traitement du cancer des voies biliaires. Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007 Traitement du cancer des voies biliaires Aziz Zaanan, le 7 décembre 2007 Traitement chirurgical = seul traitement à visée curative Classification de Thomkins Classification de Bismuth et Corlette pour

Plus en détail

Nouvelles approches chirurgicales dans la prise en charge du cancer du col de l utl

Nouvelles approches chirurgicales dans la prise en charge du cancer du col de l utl Nouvelles approches chirurgicales dans la prise en charge du cancer du col de l utl utérus C. Y. Akladios,, E. Baulon,, V. Thoma,, A. Wattiez,, JJ. Baldauf Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Département

Plus en détail

Bilan d extension des tumeurs de l oropharynx et de la cavité orale. Séverine Artru, Centre Hospitalier Lyon Sud.

Bilan d extension des tumeurs de l oropharynx et de la cavité orale. Séverine Artru, Centre Hospitalier Lyon Sud. Bilan d extension des tumeurs de l oropharynx et de la cavité orale Séverine Artru, Centre Hospitalier Lyon Sud. Epidémiologie Cancers VADS: 17000 cas/an en France 50% de cancers de l oropharynx et de

Plus en détail

Contexte. Cimentoplastie. RCP métastases osseuses. Traitement des métastases osseuses en Radiologie Interventionnelle. Améliorations du pronostic

Contexte. Cimentoplastie. RCP métastases osseuses. Traitement des métastases osseuses en Radiologie Interventionnelle. Améliorations du pronostic Traitement des métastases osseuses en Radiologie Interventionnelle Cimentoplastie Contexte Améliorations du pronostic Augmentation de la fréquence des douleurs chroniques Y. Rolland Département d Imagerie

Plus en détail

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL 3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL POITIERS 16 novembre 2016 CAS CLINIQUE n 1 Cancer de l hypopharynx localement avancé : un changement de paradigme? Florence ROUSSEAU-COSTE (Poitiers) CAS CLINIQUE

Plus en détail

Innervation du membre supérieur

Innervation du membre supérieur Innervation du membre supérieur 1 Définition - situation L innervation du membre supérieur est assurée par le plexus brachial. Ce dernier est un plexus nerveux somatique formé par les rameaux antérieurs

Plus en détail

CANCER DES VOIES BILIAIRES

CANCER DES VOIES BILIAIRES CANCER DES VOIES BILIAIRES RAPPEL ANATOMIQUE : Voie biliaire principale ou hépatocholédoque: Convergence supérieure, principal Canal hépatique commun Convergence inférieure Canal cholédoque Région ampoule

Plus en détail

Sommaire. Cou. 1 Vue d ensemble et muscles. 4 Anatomie topographique. 2 Pédicules vasculo-nerveux. 3 Viscères

Sommaire. Cou. 1 Vue d ensemble et muscles. 4 Anatomie topographique. 2 Pédicules vasculo-nerveux. 3 Viscères Cou 1 Vue d ensemble et muscles 1.1 Vue d ensemble du cou................................ 2 1.2 Vue d ensemble et muscles superficiels du cou............ 4 1.3 Muscles supra- et infra-hyoïdiens........................

Plus en détail

Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous?

Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous? Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous? N. Lippa, P. Sargos, B. Dallaudière, F. Cornelis Introduction (1)

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie Séance n 5 Semaine du 21/03/2011

TUTORAT UE Anatomie Séance n 5 Semaine du 21/03/2011 TUTORAT UE5 2010-2011 Anatomie Séance n 5 Semaine du 21/03/2011 UE 5 Anatomie de l appareil respiratoire et digestif Pr. PRUDHOMME Séance préparée par Bader A.T., Thomas P., Iris A. QCM n 1 : Concernant

Plus en détail

Notions de radiologie abdominale. Bac 13,

Notions de radiologie abdominale. Bac 13, Notions de radiologie abdominale Bac 13, 1 Foie, voies biliaires, pancréas Radiologie : cholangiographie par voie rétrograde cholangiographies percutanées Echographie Transcutanée échoendoscopie Scanner

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS LES CANCERS DIGESTIFS Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon Cancer colorectal C est une transformation

Plus en détail

Blocs de la paroi abdominale

Blocs de la paroi abdominale Blocs de la paroi abdominale Pr Philippe Cuvillon 5 octobre 2015 Introduction Bloc anesthésique et analgésique Analgésie en chirurgie pédiatrique Echographie : nouveaux blocs Chirurgie lourde: intérêt

Plus en détail

L écho-endoscopie (EE) digestive

L écho-endoscopie (EE) digestive L écho-endoscopie (EE) digestive Atelier pratique, durée 60 minutes Etienne Désilets, MD, FRCPC 17 octobre 2015 Objectifs À la fin de cette présentation, le participant sera en mesure de mieux: identifier

Plus en détail

Bilan d'une fièvre post chirurgie abdominale.

Bilan d'une fièvre post chirurgie abdominale. Patiente de 65 ans. ; splénectomie pour volumineuse splénomégalie suspecte de LMNH primitif splénique. Douleurs abdominales avec hyperthermie. dans les suites proches (J3 -j4) de l'intervention Bilan d'une

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie Séance n 6 Semaine du 4/ 04 /2011

TUTORAT UE Anatomie Séance n 6 Semaine du 4/ 04 /2011 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE5 2010-2011 Anatomie Séance n 6 Semaine du 4/ 04 /2011 QCM n 1 : Généralités : Anatomie de l appareil digestif Pr.PRUDHOMME Séance préparée par Olivier Barber et Clément

Plus en détail

Chirurgie Viscérale Atelier codage CHUV

Chirurgie Viscérale Atelier codage CHUV Chirurgie Viscérale Atelier codage CHUV 20/10/2014 Thérèse Gilliéron 1 Hémicolectommie droite Cas 1 HEMICOLECTOMIE DROITE PAR LAPAROSCOPIE EXTRACTION DE LA PIECE ET ANASTOMOSE PAR UNE COURTE LAPAROTOMIE

Plus en détail

Oesophage: généralités

Oesophage: généralités Oesophage: généralités Conduit musculo-membraneux, contractile (onde péristaltique), étendu du pharynx à l estomac. cervical thoracique abdominal médiastin moyen médiastin postérieur médiastin antérieur

Plus en détail

Foie et voies biliaires

Foie et voies biliaires Foie et voies biliaires 1 Foie 1.1 Introduction Le foie est la plus volumineuse glande de l organisme. Il est annexé au tube digestif. Ses fonctions sont très nombreuses. Il intervient, entre autres, dans

Plus en détail

10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique

10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique 10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique NIORT 3 Mars 2016 Chirurgie oncologique gynécologique Réflexions autour de la qualité a partir d exemples Dr Cédric NADEAU Service de Gynécologie

Plus en détail

Anatomie du tube digestif ANATOMIE DE L INTESTIN

Anatomie du tube digestif ANATOMIE DE L INTESTIN Anatomie du tube digestif ANATOMIE DE L INTESTIN Mars 2010 Jejunum - Iléon Deuxième et troisième segments de l intestin grêle Jejunum = jeune/affamé/vide Iléon = s enrouler Longueur totale 6 m Diamètre:

Plus en détail

TUTORAT UE Anatomie Correction Séance n 8 semaine du 18/04/11

TUTORAT UE Anatomie Correction Séance n 8 semaine du 18/04/11 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE5 2010-2011 Anatomie Correction Séance n 8 semaine du 18/04/11 FIN DU COURS SNP/SNC Dr PRAT Séance préparée par Caroline B. et Fabian B. (Nîmes) QCM n 1 : B a) FAUX c est

Plus en détail

144. Cancer de l enfant

144. Cancer de l enfant Sommaire 144. Cancer de l enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques : cancers les plus fréquents Tumeurs abdominales de l enfant distribution Leucémies = 30 % Tumeurs du système

Plus en détail

Définition. Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région

Définition. Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région Dysphagie Définition Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région Cervicale Rétro-sternale Épigastrique Apparaissant immédiatement après la déglutition Obstructions organiques ou fonctionnelles

Plus en détail

Innervation pelvi-périnéale

Innervation pelvi-périnéale 11/02/2015 WINNICKI Camille CR : INGHILTERRA Jérôme RVUAGM Pr.PIRRO 14 pages Innervation pelvi-périnéale Plan A. Introduction B. Plexus hypogastrique supérieur C. Rapports rétro-péritonéaux des structures

Plus en détail

LES ANSES GRELES ET LE MESENTERE

LES ANSES GRELES ET LE MESENTERE LES ANSES GRELES ET LE MESENTERE LES ANSES GRELES ET LE MESENTERE L intestin grêle fait suite au D4 au niveau de l angle l duodéno no-jéjunal.. Contrairement au duodénum, l intestin grêle est mobile et

Plus en détail

Professeur Jean-Guy PASSAGIA

Professeur Jean-Guy PASSAGIA Anatomie de l abdomen Chapitre 5 : Pancréas, rate, veine porte et innervation de l intestin Professeur Jean-Guy PASSAGIA Médecine P1 Multimédia - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous

Plus en détail

Rôle : - endocrine : insuline, glucagon, somatostatine (A.P.U.D.) - exocrine : enzymes digestives

Rôle : - endocrine : insuline, glucagon, somatostatine (A.P.U.D.) - exocrine : enzymes digestives Le pancréas Pancréas Glande volumineuse annexée au tube digestif. Il est situé en arrière de l estomac, entre le duodénum et la rate. Il présente un grand axe oblique vers la gauche et le haut. Rôle :

Plus en détail

Alcoolisation scanoguidée du ganglion sphénopalatin dans la prise en charge des douleurs crâniofaciales chroniques

Alcoolisation scanoguidée du ganglion sphénopalatin dans la prise en charge des douleurs crâniofaciales chroniques Alcoolisation scanoguidée du ganglion sphénopalatin dans la prise en charge des douleurs crâniofaciales chroniques A. Kastler, S. Aubry, G.Cadel, B. Kastler RAPPELS ANATOMIQUES Le gg ptérygopalatin et

Plus en détail

APPROCHE CHIRURGICALE DE LA DOULEUR CANCEREUSE REBELLE EN SITUATION PALLIATIVE PLACE DE LA CORDOTOMIE DANS L ARSENAL THERAPEUTIQUE

APPROCHE CHIRURGICALE DE LA DOULEUR CANCEREUSE REBELLE EN SITUATION PALLIATIVE PLACE DE LA CORDOTOMIE DANS L ARSENAL THERAPEUTIQUE APPROCHE CHIRURGICALE DE LA DOULEUR CANCEREUSE REBELLE EN SITUATION PALLIATIVE PLACE DE LA CORDOTOMIE DANS L ARSENAL THERAPEUTIQUE DR JL BARAT L EVOLUTION du CONCEPT résulte de :. PRISE en CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE..

Plus en détail

Dr BOUAYED SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ANNEE UNIVERSITAIRE

Dr BOUAYED SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ANNEE UNIVERSITAIRE Dr BOUAYED SERVICE D ANATOMIE NORMALE CHU ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 L'APPAREIL URINAIRE : joue un rôle important dans le fonctionnement du corps humain. Il est chargé : - du maintien de l'homéostasie,

Plus en détail