Les hommes cadres et l égalité professionnelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les hommes cadres et l égalité professionnelle"

Transcription

1 Les hommes cadres et l égalité professionnelle Sondage Ifop pour Mercredi C Papa présenta)on publique Vendredi 12 décembre 2014

2 Contexte et objec+fs de l étude En Juin 2014, l associa+on mercredi- c- papa confie à l IFOP un projet d enquête sur les hommes cadres et l égalité professionnelle. L objec+f de cele consulta+on est de recueillir le point de vue des hommes sur les enjeux personnels et professionnels liés à l égalité entre hommes et femmes. Le ministère des droits des femmes ainsi que 3 grandes entreprises engagées sur le sujet de l égalité professionnelle et partenaires du programme Happy Men sou+ennent cele ini+a+ve. Deux principaux objec)fs de ce=e étude Mieux cerner les aspira+ons des hommes cadres en terme d équilibre de vie et d égalité professionnelle. Mesurer les différents facteurs qui contribuent ou nuisent à l ar+cula+on emploi / vie privée.

3 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3

4 1 La méthodologie 4

5 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour mercredi- c- papa Echan)llon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès d un échan+llon de 502 hommes cadres du secteur privé ou public. La représenta+vité de l échan+llon a été assurée par la méthode des quotas (âge, région, taille de l entreprise). Les interviews ont été réalisées par ques+onnaire auto- administré en ligne du 20 au 27 juin

6 2 Les résultats de l étude 6

7 La percep)on de la place de son ac)vité professionnelle dans sa vie QUESTION : Globalement, diriez- vous que la place de votre ac)vité professionnelle dans votre vie est trop importante, équilibrée ou insuffisante? Beaucoup trop importante 11% TOTAL Trop importante 54% Un peu trop importante 43% Equilibrée 46% Un peu insuffisante Très insuffisante - - TOTAL Insuffisante - 7

8 L'importance accordée à différents éléments de la vie quo)dienne QUESTION : Sur une échelle de 1 à 10, quelle importance accordez- vous à chacun des éléments suivants dans votre vie quo)dienne (1 signifiant qu il s agit d un élément pas du tout important, 10 qu il s agit d un élément très important, les notes intermédiaires perme=ent de nuancer votre jugement)? Note moyenne Passer du temps avec votre conjoint (posé uniquement aux cadres vivant en couple) S occuper de vos enfants (posé uniquement aux cadres ayant des enfants) 8,1 7,9 Passer du temps en famille (parents, frères, sœurs ) 6,5 Passer du temps avec vos amis 6,3 Vous inves+r dans des ac+vités spor+ves, ar+s+ques, culturelles 5,7 Vous occuper des tâches domes+ques 5 Vous inves+r dans des ac+vités associa+ves ou poli+ques 3,7 8

9 La percep)on du temps accordé à différentes ac)vités dans sa vie quo)dienne QUESTION : Pour chacun de ces domaines, diriez- vous que vous y consacrez un temps excessif, bien adapté ou insuffisant par rapport à vos souhaits? Les tâches domes+ques 11% 64% 28% Vos ac+vités associa+ves ou poli+ques 4% 68% 28% S occuper de vos enfants (posé uniquement aux cadres ayant des enfants) 4% 52% 44% Vos ac+vités spor+ves, ar+s+ques, culturelles 3% 50% 47% Passer du temps avec votre conjoint (posé uniquement aux cadres vivant en couple) 2% 55% 43% Passer du temps avec vos amis 2% 52% 46% Passer du temps en famille (parents, frères, sœurs ) 1% 55% 44% Excessif Bien adapté Insuffisant 9

10 La percep)on de la culture de son entreprise concernant la vie familiale et l'équité hommes- femmes QUESTION : Globalement, es)mez- vous que la culture dans votre entreprise est sa)sfaisante ou pas sa)sfaisante en ce qui concerne? Total «Sa)sfaisante» Total «Pas sa)sfaisante» L équité entre hommes et femmes en termes de possibilités d évolu+on professionnelle 81% 25% 56% 16% 3% 19% L équité entre hommes et femmes en termes de rémunéra+on 80% 25% 55% 17% 3% 20% La parentalité, pour les hommes comme pour les femmes 77% 15% 62% 18% 5% 23% Le respect de la vie personnelle de l ensemble des collaborateurs 76% 20% 56% 19% 5% 24% La flexibilité pour pouvoir concilier sa vie personnelle ou familiale et sa vie professionnelle 66% 15% 51% 27% 7% 34% Très sa)sfaisante Plutôt sa)sfaisante Plus pas sa)sfaisante Pas du tout sa)sfaisante 10

11 La percep)on des pra)ques de son entreprise concernant l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle QUESTION : Globalement, es)mez- vous que les pra)ques dans votre entreprise sont sa)sfaisantes ou pas sa)sfaisantes en ce qui concerne? Total «Sa)sfaisante» Total «Pas sa)sfaisante» Le suivi de forma+ons qui n empiètent par trop sur la vie personnelle 77% 11% 66% 19% 4% 23% La possibilité de refuser une promo+on ou un nouveau poste pour des raisons personnelles 75% 63% 21% 4% 25% Des pra+ques en ma+ère de mobilité géographique respectant les contraintes personnelles et les aspira+ons des salariés (posé uniquement si l entreprise a plusieurs établissements) 72% 60% 21% 7% 28% L organisa+on de déplacements professionnels qui n empiètent pas trop sur la vie professionnelle 69% 11% 58% 24% 7% 31% Très sa)sfaisante Plutôt sa)sfaisante Plus pas sa)sfaisante Pas du tout sa)sfaisante 11

12 La percep)on de l'importance accordée par son entreprise à la parentalité pour les hommes QUESTION : Diriez- vous que votre entreprise accorde une a=en)on forte ou faible à chacun des éléments suivants ayant un impact sur la parentalité au masculin? Total «Forte» Total «Faible» La possibilité pour les hommes de s absenter pour garder un enfant malade 56% 44% 20% 10% 14% 30% Le fait que les hommes prennent leur congé paternité 54% 13% 41% 19% 10% 17% 29% L aménagement du temps de travail aussi bien pour les hommes que pour les femmes 53% 10% 43% 30% 8% 9% 38% La pra+que d horaires raisonnables, par+culièrement en fin de journée 51% 8% 43% 32% 14% 3% 46% La possibilité pour les hommes de prendre un congé parental 47% 35% 23% 9% 21% 32% La possibilité de par+r tôt du travail régulièrement 44% 8% 36% 34% 18% 4% 52% La possibilité pour les hommes de travailler à temps par+el 37% 8% 29% 30% 17% 16% 47% Très forte Assez forte Assez faible Très faible Vous ne connaissez pas les ac)ons de votre entreprise dans ce domaine 12

13 Les facteurs perçus comme contribuant le mieux à l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle QUESTION : Pour vous, quels sont les facteurs qui contribuent le mieux à un bon équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle ou familiale? L autonomie laissée par votre employeur dans la ges+on de votre temps 53% La flexibilité horaire 48% La fixa+on d objec+fs réalistes et tenables 33% La possibilité de faire ponctuellement ou régulièrement du télétravail La solidarité à l intérieur de votre équipe Une culture d entreprise orientée vers l équilibre de chacun (pas de réunions tardives, services annexes / conciergerie ) 27% 26% 26% La possibilité de dialoguer et de fixer régulièrement les priorités avec votre manager La vigilance de l entreprise par rapport à la santé et aux risques psychosociaux 16% 18% Le choix d un poste moins ambi+eux permelant une bonne concilia+on avec vos ac+vités personnelles La présence d une poli+que de parentalité dans l entreprise, dont hommes et femmes peuvent bénéficier (modularité des horaires, poli+que de déplacement ) Un autre facteur 2% 8% 13

14 La confronta)on à des obliga)ons professionnelles nuisant à l'équilibre avec la vie personnelle QUESTION : Diriez- vous que vous êtes confronté ou non à chacun des éléments suivants dans le cadre de votre ac)vité professionnelle? Total «OUI» Total «NON» Une charge de travail trop importante Des interrup+ons très fréquentes de la part de vos collègues, des clients, des fournisseurs (e- mails, appels téléphoniques, visites dans votre bureau ) L obliga+on d être disponible en permanence pour vos collègues / votre équipe Une incer+tude sur votre emploi du temps (charge de travail, déplacements) qui ne vous permet pas de planifier d ac+vités régulières ou occasionnelles le soir Une culture d entreprise qui ne permet pas de par+r tôt Des horaires d une très grande amplitude que vous ne pouvez pas modifier Le nombre et la durée des réunions qui vous contraignent à travailler tard Une organisa+on du travail ou des horaires en conflit avec vos contraintes personnelles ou familiales La peur du chômage qui vous incite à travailler plus 65% 63% 63% 19% 22% 15% 46% 41% 48% 31% 31% 30% 4% 6% 7% 35% 37% 37% 46% 45% 14% 32% 33% 41% 43% 13% 54% 55% 42% 41% 38% 11% 9% 6% 31% 32% 32% 43% 42% 52% 15% 17% 10% 58% 59% 62% 28% 5% 23% 41% 31% 72% Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout 14

15 Le niveau de perméabilité entre vie professionnelle et vie personnelle QUESTION : Concernant les fron)ères entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle, diriez- vous que Vous réglez des préoccupa+ons personnelles durant vos heures de travail (démarches administra+ves, appels d ar+sans, réserva+ons restaurant / train / vacances) TOTAL Régulièrement / Parfois 64% 52% 30% TOTAL Rarement / Jamais 6% 36% Vous recevez des appels et/ou consultez votre messagerie à distance durant vos périodes de congés 59% 29% 30% 23% 18% 41% Vous rapportez du travail chez vous 56% 24% 32% 26% 18% 44% Les ou+ls numériques (Webmail, Blackbery ou Smartphone, TableLe ) facilitent la ges+on de votre équilibre entre vie professionnelle et vie privée 54% 15% 39% 28% 18% 46% Les ou+ls numériques (Webmail, BlackBerry ou smartphone, TableLe ) envahissent votre vie privée 52% 22% 30% 27% 21% 48% Vous envoyez des e- mails ou des SMS professionnels le soir ou le week- end 50% 20% 30% 28% 22% 50% Vous vous sentez obligé de vous jus+fier quand vous arrivez plus tard ou quilez votre travail plus tôt que d habitude 49% 15% 34% 33% 18% 51% Votre supérieur hiérarchique ou vos collègues vous envoient des e- mails ou SMS le soir et/ou le week- end 46% 13% 33% 31% 23% 54% Régulièrement Parfois Rarement Jamais 15

16 Le partage des tâches domes)ques au sein couple QUESTION : Au sein de votre couple, diriez- vous que les tâches domes)ques sont assumées? Base : aux cadres vivant en couple, soit 75% de l échanallon Essen+ellement par votre conjointe/conjoint 19% Davantage par votre conjoint/conjointe 35% Autant par chacun de vous 39% Davantage par vous 6% Essen+ellement par vous 1% 16

17 La percep)on de l'ar)cula)on entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle QUESTION : Diriez- vous que vous êtes d accord ou pas d accord avec chacune des affirma)ons suivantes concernant la vie professionnelle et la vie personnelle et leur ar)cula)on? Total «D accord» Total «Pas d accord» Si les entreprises laissaient les cadres s organiser librement, ils pourraient gagner en qualité à la vois sur leur vie professionnelle et personnelle 88% 29% 59% 11% 1% Vous approuvez les exigences des jeunes généra+ons pour bénéficier d un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle 81% 31% 50% 16% 3% 19% Il est difficilement accepté qu un homme demande un temps par+el ou un congé parental pour s occuper de ses enfants 70% 20% 50% 25% 5% 30% On ne peut pas réussir professionnellement sans accepter des sacrifices dans sa vie personnelle et familiale 68% 14% 54% 27% 5% 32% Vous voudriez pouvoir travailler chez vous pour mieux gérer votre vie personnelle 67% 21% 46% 27% 6% 33% Les ou+ls numériques facilitent l équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle 62% 10% 52% 30% 8% 38% En tant que père de famille, vous es+mez que c est à vous d assumer les contraintes professionnelles 57% 45% 36% 7% 43% Tout à fait d accord Plutôt d accord Plutôt pas d accord Pas du tout d accord 17

18 L'es)ma)on du gain de temps possible en pouvant organiser son ac)vité librement QUESTION : Si vous é)ez en)èrement libre dans l organisa)on de votre ac)vité, à quelle part es)mez- vous le temps que vous pourriez gagner? Moyenne 21,5% Moins de 14% 17% De 15 à 19% 11% De 20 à 24% 23% De 25 à 29% 6% Plus de 30% 15% Vous ne gagneriez pas de temps 28% 18

19 La volonté d'introduc)on de mesures favorisant l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle QUESTION : Si vous é)ez responsable de l organisa)on du travail ou du management, introduiriez- vous chacune des ac)ons suivantes dans votre entreprise? Ne pas avoir de ré+cences au fait que les hommes puissent travailler à temps par+el au même +tre que les femmes 78% 13% 9% Limiter le nombre de réunions et/ou raccourcir leur durée 71% 17% Interdire les réunions tardives 71% 17% Autoriser le télétravail un ou deux jours par semaine pour tous les postes ne nécessitant pas une présence physique 70% 19% 11% Autoriser vos collaborateurs à régler des ques+ons personnelles ou familiales pendant le temps de travail (dans une limite acceptable) 62% 16% 22% Ajuster la charge de travail des cadres sur la durée légale du travail 60% 32% 8% Limiter les déplacements 55% 32% 13% Interdire l envoi d e- mails ou de SMS, le soir, le week- end et durant les congés 54% 42% 4% Passer une conven+on avec vos clients et vos fournisseurs pour ne pas avoir de demandes impliquant de travailler le soir ou le WE 48% 44% 8% Oui Non Vous le faites déjà 19

20 L'impact de différents facteurs sur le plafond de verre QUESTION : On appelle communément «plafond de verre» tout ce qui, de manière visible ou invisible, limite l accès des femmes aux postes à responsabilité. Pour chacun des critères suivants, diriez- vous qu il a un impact important ou pas important sur le plafond de verre? Total «Important» Total «Pas important» La maternité 83% 34% 49% 5% 17% Les contraintes de la carrière de son conjoint (mobilité géographique ) 77% 17% 60% 18% 5% 23% Les préjugés des hommes sur la capacité ou l envie des femmes à occuper des postes à responsabilités 69% 19% 50% 24% 7% 31% Le management ou l organisa+on du travail 60% 14% 46% 30% 10% 40% Les préjugés des femmes sur leurs propres capacités à occuper des postes à responsabilités 57% 45% 34% 9% 43% Très important Assez important Peu important Pas du tout important 20

21 Remerciements Nous remercions nos partenaires : le Ministère des Droits des Femmes, BNP Paribas, COFELY GDF SUEZ et Orange qui nous ont permis de réaliser cele étude.

22 Contact Ifop : Flore- Aline Colmet- Daâge / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d Entreprise / Coordonnées des partenaires et intervenants : Madame Barbara LEVEEL : responsable diversité et RSE RH du groupe BNPParibas Monsieur Laurent DEPOND : directeur de la diversité d Orange Monsieur Arnaud TIRMARCHE : Directeur Délégué Ineo Ter+aire IdF gdfsuez.com Madame Sabine LUNEL : Directrice du Développement Social chez GDF SUEZ Energie Services. sabine.lunel- Monsieur Frédéric DABI :directeur général adjoint de l IFOP Monsieur Antoine de Gabrielli : fondateur de l associa+on mercredi- c- papa et président de Companieros c- papa.org /

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves 1ères Rencontres richesses humaines associa1ves Pour les ACTEURS DU DLA et leurs bénéficiaires, les ASSOCIATIONS d ENVIRONNEMENT et d autres secteurs Paris, 2 et 3 décembre 2014 En partenariat avec : Prix

Plus en détail

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching + MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching Sommaire 2 Objec-fs de l enquête.p. 3 Méthodologie p. 4 Résultats Mobilité professionnelle Une

Plus en détail

Activités et modes de garde pour les enfants de 0 à 11 ans. 25 février 2015

Activités et modes de garde pour les enfants de 0 à 11 ans. 25 février 2015 Activités et modes de garde pour les enfants de 0 à 11 ans 25 février 2015 Présentation de l enquête 1 300 ques)onnaires distribués 311 ques)onnaires retournés 481 enfants 1461 enfants de moins de 11 ans

Plus en détail

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale

Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés Rendre plus compatibles les modalités d organisation du temps

Plus en détail

Baromètre 2014 de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle. - Volet employeurs - Décembre 2014

Baromètre 2014 de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle. - Volet employeurs - Décembre 2014 Baromètre 2014 de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle - Volet employeurs - Décembre 2014 Sommaire Note technique Synthèse des enseignements Perception Importance accordée à la

Plus en détail

Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs

Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs Avril 2013 DIRECT ASSURANCE Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs 3 ème vague Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates value Méthodologie Échan0llon Pour ce(e étude, un échan0llon

Plus en détail

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes

Plus en détail

Guide juridique : La réforme en pra3que

Guide juridique : La réforme en pra3que Guide juridique : La réforme en pra3que Fiche pra3que 1 Le compte personnel de forma3on Le compte personnel de forma0on Principes fondamentaux C est un compte universel a7aché à la personne pendant les

Plus en détail

WIT ASSOCIES Reprise d entreprise

WIT ASSOCIES Reprise d entreprise Reprise d entreprise Check- list RH en 12 étapes en bref Ce document a la modeste ambi9on de vous aider à prendre en compte des critères humains lorsque vous envisagerez de reprendre une entreprise, qu

Plus en détail

Etude Université Paris Dauphine / IFOP pour MeilleursAgents.com

Etude Université Paris Dauphine / IFOP pour MeilleursAgents.com Etude Université Paris Dauphine / IFOP pour MeilleursAgents.com Comment font les Français pour vendre ou acheter un bien immobilier? Que pensent les Français du marché de l immobilier en 2012? Janvier

Plus en détail

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP Fiche pra*que 3 Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP La loi vise à favoriser la négocia2on collec2ve et l informa2on des instances représenta2ves du personnel (IRP) sur la forma2on

Plus en détail

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PARTENAIRES ENTREPRISE ET TRANSFORMATION DIGITALE LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PROGRAMME Face à la mulplicaon des canaux digitaux de communicaon, à l évoluon des comportements des clients et

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Les femmes et la cyberconsommation. Etude Direct Assurance Juin 2012 - Focus sur les cyberconsommatrices.

DIRECT ASSURANCE. Les femmes et la cyberconsommation. Etude Direct Assurance Juin 2012 - Focus sur les cyberconsommatrices. Etude Direct Assurance Juin 2012 - Focus sur les cyberconsommatrices Juin 2012 DIRECT ASSURANCE Les femmes et la cyberconsommation Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates value Méthodologie

Plus en détail

une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de

une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de 2 Edito La ques(on des talents va s imposer rapidement dans l agenda

Plus en détail

Des régions au cœur d'une organisa-on décentralisée. 3 principes. Simplicité : On ne repart pas de zéro, on garde ce qui a

Des régions au cœur d'une organisa-on décentralisée. 3 principes. Simplicité : On ne repart pas de zéro, on garde ce qui a Annexe 3 Présenta4on de l organisa4on du mouvement Des régions au cœur d'une organisa-on décentralisée 3 principes Simplicité : On ne repart pas de zéro, on garde ce qui a fonctionné, et on corrige ce

Plus en détail

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET»

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» «COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» Chefs de projet ou toute personne ayant à communiquer en publique Comprendre et u,liser la communica,on non verbale Comprendre et u,liser le communica,on verbale

Plus en détail

Les Organisa+ons Non- Gouvernementales et les réseaux sociaux

Les Organisa+ons Non- Gouvernementales et les réseaux sociaux Les Organisa+ons Non- Gouvernementales et les réseaux sociaux en partenariat avec : Pe1t- déjeuner du 13 janvier 2015 2014 Harris Interac1ve Inc. All rights reserved. SOMMAIRE > Méthodologie d enquête

Plus en détail

BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité

BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité BTS NRC Négocia(on et rela(on client et passerelles mé1ers en Mutualité BTS Négocia,on et Rela,on Cleint Le BTS NRC forme des vendeurs et des managers commerciaux capables de gérer la rela1on client dans

Plus en détail

LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ

LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ PARTENAIRES MOBILITE LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ PROGRAMME Le mobile B2B est un sujet extrêmement large qui recouvre de nombreux thèmes. Nous aborderons les probléma(ques liées aux offres

Plus en détail

CATALOGUE DES OFFRES 2014

CATALOGUE DES OFFRES 2014 CATALOGUE DES OFFRES 2014 GM_Oct 2014 Sommaire P9 DIAGNOSTIQUER Etat des lieux de l entreprise P3 REPRESENTER La défense des entrepreneurs P7 Sécurisaon des impayés P7 Projet à l international P7 Assistantes

Plus en détail

QUADMAP LIFE10 ENV/IT/ 407

QUADMAP LIFE10 ENV/IT/ 407 GUIDE POUR L IDENTIFICATION, LA SELECTION, L ANALYSE ET LA GESTION DES ZONES CALMES EN MILIEU URBAIN Le projet européen QUADMAP (Quiet Areas Definition and Management in Action Plans) QUADMAP LIFE10 ENV/IT/

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Télétravail une organisation hors des murs

Télétravail une organisation hors des murs Télétravail une organisation hors des murs Un mode d organisation du travail à débattre et à expérimenter h.plassoux@anact.fr 2 Programme de la matinée Accueil des participants Présentation de l Aract

Plus en détail

Brevet fédéral de spécialiste en ges2on de PME par Valida2on des acquis de l expérience

Brevet fédéral de spécialiste en ges2on de PME par Valida2on des acquis de l expérience Brevet fédéral de spécialiste en ges2on de PME par Valida2on des acquis de l expérience Diane Reinhard, Femmes PME Suisse, 5 décembre 2014, AGC Suisse, Bienne La VAE et Femmes PME Suisse Objec2f général

Plus en détail

Voici les condions d'inscripon au concours interne de l'agrégaon

Voici les condions d'inscripon au concours interne de l'agrégaon 1 sur 5 26/05/2014 16:53 Bonjour, Pour informaon Suite à différentes demandes de futurs candidats aux agrégaons internes, la Division des Exmens et Concours - DEC gesonnaire : anne-marie.foraison@ac-grenoble.fr

Plus en détail

INFOCENTRE GUIDE UTILISATEUR IN «SAISIE AGREGEE» CE GUIDE EST DESTINÉ AUX COLLECTIVITÉS DE PLUS DE 50 AGENTS QUI EFFECTUENT LA SAISIE DITE «AGRÉGÉE».

INFOCENTRE GUIDE UTILISATEUR IN «SAISIE AGREGEE» CE GUIDE EST DESTINÉ AUX COLLECTIVITÉS DE PLUS DE 50 AGENTS QUI EFFECTUENT LA SAISIE DITE «AGRÉGÉE». GUIDE UTILISATEUR IN INFOCENTRE «SAISIE AGREGEE» RÉALISEZ VOTRE BILAN SOCIAL VIA LA SAISIE DITE «AGRÉGÉE» COLLECTE DES DONNÉES DE 2013 CE GUIDE EST DESTINÉ AUX COLLECTIVITÉS DE PLUS DE 50 AGENTS QUI EFFECTUENT

Plus en détail

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PARTENAIRE RESSOURCES HUMAINES SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PROGRAMME Il est primordial pour une organisation de savoir

Plus en détail

BURN- OUT. Ma+nale RPS 13 mars 2015. Accompagnement social des situa+ons de burn out dans les entreprises par le Service social du travail

BURN- OUT. Ma+nale RPS 13 mars 2015. Accompagnement social des situa+ons de burn out dans les entreprises par le Service social du travail BURN- OUT Ma+nale RPS 13 mars 2015 Accompagnement social des situa+ons de burn out dans les entreprises par le Service social du travail SSIRCA SERVICE SOCIAL DU TRAVAIL INTERENTREPRISES REGION CÔTE D'AZUR

Plus en détail

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers Le secteur de la Mutualité Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers 1 La protec*on sociale Ensemble des moyens mis en œuvre par un pays pour protéger ses

Plus en détail

Trouver son équilibre professionnel quand on devient parent

Trouver son équilibre professionnel quand on devient parent Trouver son équilibre professionnel quand on devient parent Salarié & Parent Comment concilier au mieux son activité professionnelle et son rôle de parent? Cette question est importante pour un grand nombre

Plus en détail

LI-RH. Laboratoire d Innovation et de prospective Ressources Humaines

LI-RH. Laboratoire d Innovation et de prospective Ressources Humaines LI-RH Laboratoire d Innovation et de prospective Ressources Humaines Le Laboratoire d Innovaon et de prospecve en maère de poliques de Ressources Humaines (LI-RH) est une communauté de travail rassemblant

Plus en détail

Séminaire «La ges.on de l eau en montagne et le cas de l enneigement ar.ficiel»

Séminaire «La ges.on de l eau en montagne et le cas de l enneigement ar.ficiel» Séminaire «La ges.on de l eau en montagne et le cas de l enneigement ar.ficiel» 16 mai 2012 A Morzine (Haute- Savoie) Organisa.on Elodie Magnier, doctorante en géographie physique à l université de Lausanne

Plus en détail

OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR ENVERS UN(E) EMPLOYE(E) LGBT

OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR ENVERS UN(E) EMPLOYE(E) LGBT OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR ENVERS UN(E) EMPLOYE(E) LGBT 1 Plan de l exposé No%ons Obliga%ons de l employeur Protec%on de la personnalité Résilia%on abusive Loi sur l égalité entre femmes et hommes Conclusion

Plus en détail

Oser. Une Idée... l Entreprise. Semaine CREDIGE Module d ouverture. 26 au 30 Janvier 2015 Ecoles des Mines d Albi. Objec'fs du module

Oser. Une Idée... l Entreprise. Semaine CREDIGE Module d ouverture. 26 au 30 Janvier 2015 Ecoles des Mines d Albi. Objec'fs du module Semaine CREDIGE Module d ouverture Objec'fs du module Les projets d équipes Oser Une Idée... l Entreprise L encadrement Programme Jour 1 26 au 30 Janvier 2015 Ecoles des Mines d Albi Jour 2 Jour 3 Jour

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire DES VALEURS CHARGÉES D HISTOIRE Les premières organisa.ons de l économie sociale sont en effet nées au XIX ème siècle, en réponse à la brutalité de la révolu.on industrielle.

Plus en détail

MIXITE & EGALITE : Sources de performance

MIXITE & EGALITE : Sources de performance MIXITE & EGALITE : Sources de performance La MIXITE ET EGALITE : source de performance.au cœur du territoire d excellence VENDREDI 19 JUIN 2015 NORDEV La Réunion, territoire d excellence de l égalité professionnelle

Plus en détail

Fédération des Agences Urbaines du Maroc MAJAL. Les projets et Démarches de dématérialisa3on. Séminaire de restitution. 29 Mars 2014.

Fédération des Agences Urbaines du Maroc MAJAL. Les projets et Démarches de dématérialisa3on. Séminaire de restitution. 29 Mars 2014. Fédération des Agences Urbaines du Maroc MAJAL Les projets et Démarches de dématérialisa3on Séminaire de restitution 29 Mars 2014! M2M Group Dématérialisa+on: Défini+on et Impacts Directs Dématérialisa+on

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité

Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité Pe#t déjeuner Prévention des risques professionnels dans la Mutualité 15 mai 2014 Intervenantes: Emmanuelle Paradis, Chef de projet Préven#on et santé au travail CHORUM - CIDES Carole Hazé, Responsable

Plus en détail

Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques. nouvelles manières d enseigner les GMP

Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques. nouvelles manières d enseigner les GMP Simula'on virtuelle appliquée aux industries pharmaceu'ques 6 nouvelles manières d enseigner les GMP Le Contexte Former et évaluer les personnels de ZAC est complexe. Les sujets à traiter sont souvent

Plus en détail

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION 1 Pourquoi nous choisir? Le chef d entreprise, surtout s il est propriétaire, déteste l aventure. Notre Objec>f est de vous accompagner

Plus en détail

Maison de Services au Public SIVOM du Secteur de Riaillé 182, rue du Cèdre - 44440 RIAILLE - Tel : 02-40-97-35-23 - Fax : 02-40-97-04-26 E-mail :

Maison de Services au Public SIVOM du Secteur de Riaillé 182, rue du Cèdre - 44440 RIAILLE - Tel : 02-40-97-35-23 - Fax : 02-40-97-04-26 E-mail : Maison de Services au Public SIVOM du Secteur de Riaillé 182, rue du Cèdre - 44440 RIAILLE - Tel : 02-40-97-35-23 - Fax : 02-40-97-04-26 E-mail : contact@maison-services-riaille.com Site Internet : www.maison-services-riaille.com

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité Le BTS Assurance vous prépare à exercer des responsabilités dans le domaine de la souscrip2on des assurances ou du règlement des sinistres Lieux d exercice

Plus en détail

Les nouvelles règles TVA depuis le 1er janvier 2013 dans ses applica:ons quo:diennes. Christian Amand Avocat, Xirius!

Les nouvelles règles TVA depuis le 1er janvier 2013 dans ses applica:ons quo:diennes. Christian Amand Avocat, Xirius! Les nouvelles règles TVA depuis le 1er janvier 2013 dans ses applica:ons quo:diennes Christian Amand Avocat, Xirius! Les avantages en nature Les règles d exigibilité de la TVA et factura9on La preuve des

Plus en détail

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 México Angélica Ivonne Cisneros- Luján Lisbonne, 11 septembre 2012 CONTEXTE et DÉSCRIPTION du

Plus en détail

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Octobre 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Generix Echantillon : Echantillon de 1006 personnes représentatif de la

Plus en détail

Préven(on de la pénibilité au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites)

Préven(on de la pénibilité au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) 1 - Le renforcement de la préven4on La loi sur les retraites a généralisé l obliga(on de préven(on de la pénibilité: - En

Plus en détail

Le Pack Anima,on. Ou#l de sensibilisa#on au tri des déchets dans les écoles

Le Pack Anima,on. Ou#l de sensibilisa#on au tri des déchets dans les écoles Metz 12 mai 2015 Jérôme Watelet - Animateur Le Pack Anima,on Ou#l de sensibilisa#on au tri des déchets dans les écoles Table des ma,ères Contexte Objec,fs Le Pack anima,on Ø En pra,que Facteurs clés de

Plus en détail

CHARTE EGALITE HOMME FEMME

CHARTE EGALITE HOMME FEMME CHARTE EGALITE HOMME FEMME Information : Afin de limiter les effets liés à l éloignement prolongé de la vie de l Entreprise et faciliter le retour dans son activité professionnelle, Whirlpool s engage

Plus en détail

Se former aux méthodes et outils

Se former aux méthodes et outils Se former aux méthodes et outils du développement commercial Les ouls concrets du développement commercial La forma!on débute par 4 demi-journées où nous abordons les fondamentaux du développement commercial

Plus en détail

Décisions Dif*iciles. Plan de ges*on de crise. Mary- Gaëlle Poyade Marco D Angelo Yuani Fragata Grace Aoun

Décisions Dif*iciles. Plan de ges*on de crise. Mary- Gaëlle Poyade Marco D Angelo Yuani Fragata Grace Aoun Décisions Dif*iciles Plan de ges*on de crise MaryGaëlle Poyade Marco D Angelo Yuani Fragata Grace Aoun Les parties prenantes Employés Gouverne ment Ac/onnaires PDG Syndicats Clients Fournisseurs Famille

Plus en détail

Les Français et la Loi Hamon

Les Français et la Loi Hamon Les Français et la Loi Hamon Etude réalisée par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échan6llon de Français interrogés par Internet du 20 au 26 octobre 2015 Echan9llon Echan6llon de 1

Plus en détail

LES PETITS-DÉJEUNERS DE L ARACT. COMMENT ORGANISER LE TÉLÉTRAVAIL? Un projet pour articuler performance et qualité de vie au travail.

LES PETITS-DÉJEUNERS DE L ARACT. COMMENT ORGANISER LE TÉLÉTRAVAIL? Un projet pour articuler performance et qualité de vie au travail. LES PETITS-DÉJEUNERS DE L ARACT COMMENT ORGANISER LE TÉLÉTRAVAIL? Un projet pour articuler performance et qualité de vie au travail 27 Mars 2014 Le déroulement 1.Un mot de présentation de l ARACT LR 2.

Plus en détail

Préven9on de la pénibilité au travail, comment agir?

Préven9on de la pénibilité au travail, comment agir? Atelier RH CCI Rennes 2 octobre 2014 (Présenta9on actualisée au 21/10/2014) Préven9on de la pénibilité au travail, comment agir? Jean- Francois LANNURIEN jean- francois.lannurien@carsat- bretagne.fr Elisabeth

Plus en détail

Rencontres des mé?ers du gros œuvre ANNECY 2014

Rencontres des mé?ers du gros œuvre ANNECY 2014 Rencontres des mé?ers du gros œuvre ANNECY 2014 LES 7 CLES POUR UN SITE INTERNET EFFICACE www.internetbusinessbooster.com Table des ma?ères LE PRINCIPE DE BASE POUR UN SITE QUI PARTICIPE AUX VENTES p.

Plus en détail

LE WEBAFFILIGUE ASSOCIATION

LE WEBAFFILIGUE ASSOCIATION LE WEBAFFILIGUE ASSOCIATION 9 LE SUIVI MEDICAL (modèles cerficats médicaux joints en annexe) Tout sporf, praquant une acvité sporve ou de loisir, avec ou sans compéon, doit prendre un minimum de précauons

Plus en détail

22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011. Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme

22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011. Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme 22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011 Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme Grand Dole (Pdt : Claude Chalon) Créé en 2008, issu d une fusion, 41 communes, 53

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS Introduction Objectifs de l étude Les Essenti Elles, le réseau des femmes managers de BPCE S.A., a souhaité lancer un nouveau Baromètre concernant les Femmes Managers en

Plus en détail

Faites partie de la SOLUTION

Faites partie de la SOLUTION Faites partie de la SOLUTION VOTRE EXPERT EN PRODUCTION ET ÉCONOMIE D ÉNERGIE www.jeproduismonelectricite.com page 2 sur 11 SOMMAIRE 03 A propos de nous 04 Notre concept 05 Notre histoire 06 Le secteur

Plus en détail

Comment encourager la pra/que du vélo en entreprise. Matinée vélo le 22 mai 2015 CCI Rennes

Comment encourager la pra/que du vélo en entreprise. Matinée vélo le 22 mai 2015 CCI Rennes Comment encourager la pra/que du vélo en entreprise Matinée vélo le 22 mai 2015 CCI Rennes Atouts du vélo en entreprise Pour l employeur Allégement de la pression sur le sta/onnement Meilleure produc/vité

Plus en détail

La Société Des décisions difficiles Présenté au Chef de la direc5on Renée Durocher Kyriam Lachapel e Cons UL tants Amy Laliberté Laval Dominic Chaîné

La Société Des décisions difficiles Présenté au Chef de la direc5on Renée Durocher Kyriam Lachapel e Cons UL tants Amy Laliberté Laval Dominic Chaîné La Société Des décisions difficiles Présenté au Chef de la direc5on Renée Durocher Kyriam Lachapelle Amy Laliberté Dominic Chaîné ConsULtants Laval Mandat Vous présenter: Comment prioriser les ac5ons à

Plus en détail

Object de la présenta0on

Object de la présenta0on Object de la présenta0on A par&r de la présenta&on de l ini&a&ve de la ville de Colomiers pour me4re en place une démarche de préven0on des Troubles musculosquele9ques (TMS), nous vous proposons : à la

Plus en détail

Marie-Agnès Barrère-Maurisson. Seniors en emploi et conciliation travail-famille

Marie-Agnès Barrère-Maurisson. Seniors en emploi et conciliation travail-famille Seniors en emploi et conciliation travail-famille Question socio-économique éminemment actuelle : -à la croisée des problématiques et des enjeux d aujourd hui et de demain -où tous les acteurs sont impliqués

Plus en détail

L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage. Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010

L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage. Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010 L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010 Sommaire p. 4 L'image du statut d'autoentrepreneur Présenta)on des résultats - Juin 2010

Plus en détail

Note de synthèse Enquête régionale Nord- Pas de Calais sur le télétravail

Note de synthèse Enquête régionale Nord- Pas de Calais sur le télétravail Note de synthèse Enquête régionale Nord- Pas de Calais sur le télétravail RAPPEL DU CONTEXTE De plus en plus d entreprises en France se lancent dans le télétravail. Plus de 7 salariés sur 10 déclarent

Plus en détail

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) 1 Sommaire Objec&fs généraux Contenu POEB Approche générique Animateurs Partenaires 2 Objectifs généraux Enjeux de la forma1on Réconcilier la forma&on

Plus en détail

ANI SEREZ- VOUS PRETS?

ANI SEREZ- VOUS PRETS? ANI SEREZ- VOUS PRETS?! Un risque commercial et financier Plus de 4 millions d assurés individuels vont basculer dans des contrats collec8fs, avec des mouvements importants entre les différents acteurs

Plus en détail

L écoute des signaux porteurs d une d innova&on

L écoute des signaux porteurs d une d innova&on Journée d étude Mercredi 28 novembre 2012 Innova&on et changement dans les ins&tu&ons sociales : une perspec&ve de développement durable L écoute des signaux porteurs d une d innova&on Conférenciers Mar&ne

Plus en détail

Guide méthodologique sur le télétravail Premiers repères

Guide méthodologique sur le télétravail Premiers repères Octobre 2015 Guide méthodologique sur le télétravail Premiers repères Ce guide est cofinancé par l Union européenne Union européenne I Aujourd hui en France 2 le télétravail Définition du télétravail 3

Plus en détail

Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1

Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1 Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1 Le «Projet Personnel et Professionnel» est apparu dans toutes les spécialités de Diplôme Universitaire de Technologie en 2005. Cee introducon généralisée,

Plus en détail

CONVERSATION D ORDRE PHILANTHROPIQUE : RAPPORT DÉTAILLÉ Comprendre l approche du conseiller financier ainsi que le point de vue du par@culier fortuné

CONVERSATION D ORDRE PHILANTHROPIQUE : RAPPORT DÉTAILLÉ Comprendre l approche du conseiller financier ainsi que le point de vue du par@culier fortuné CONVERSATION D ORDRE PHILANTHROPIQUE : RAPPORT DÉTAILLÉ Comprendre l approche du conseiller financier ainsi que le point de vue du par@culier fortuné OCTOBRE 2014 PARTENAIRES Les partenaires suivants ont

Plus en détail

Accompagner les généra/ons futures par le coaching

Accompagner les généra/ons futures par le coaching Accompagner les généra/ons futures par le coaching Elèves, étudiants, jeunes diplômés : les aider à s orienter, se mo/ver, trouver du sens à ce qu ils font. Accompagner les généra/ons futures par le coaching

Plus en détail

DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors.

DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors. DOMITYS: L G 1 N, DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors. Il s agit de résidences non médicalisées proposant des acvités d hôtellerie, des services à la personne, et

Plus en détail

Santé, condi,ons de travail et égalité professionnelle F/H Comment agir?

Santé, condi,ons de travail et égalité professionnelle F/H Comment agir? Santé, condi,ons de travail et égalité professionnelle F/H Comment agir? Rencontres expertes de l Aract Bretagne Lundi 9 mars 2015 Elisabeth Dewanckel e.dewanckel@anact.fr Hélène Plassoux h.plassoux@anact.fr

Plus en détail

Transformation Digitale des Ressources Humaines

Transformation Digitale des Ressources Humaines Transformation Digitale des Ressources Humaines Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa>vité Approches collabora>ves Intelligence collec>ve Stratégie et cohérence Management

Plus en détail

La question RH du mois «Les salariés français, la charge et l addiction au travail»

La question RH du mois «Les salariés français, la charge et l addiction au travail» La question RH du mois «Les salariés français, la charge et l addiction au travail» Juillet 2015 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage

Plus en détail

AE-SCM. Ae-SCM Newsletter. Sommaire. La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model

AE-SCM. Ae-SCM Newsletter. Sommaire. La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model Ae-SCM Newsletter La lettre d information officielle sur le esourcing Capability Model Sommaire Edito Pourquoi l association Ae-SCM... p 2 Dires d experts Pourquoi escm?... p 3 Retour d expérience escm

Plus en détail

Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet "salariés-parents" - 3 avril 2012

Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet salariés-parents - 3 avril 2012 Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale - Résultats du Volet "salariés-parents" - 3 avril 2012 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 La conciliation

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX NUTRITION ET HYGIENE DE VIE COMMUNICATION PSYCHOLOGIE

PREVENTION DES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX NUTRITION ET HYGIENE DE VIE COMMUNICATION PSYCHOLOGIE PROGRAMME FORMATION PREVENTION DES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX NUTRITION ET HYGIENE DE VIE COMMUNICATION PSYCHOLOGIE Nutri&on parculiers (meilleure hygiène alimentaire) Praciens de santé Objec&f de la forma&on

Plus en détail

Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances. Janvier 2013

Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances. Janvier 2013 Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances Janvier 2013 Fiche technique Sondage effectué pour : La Fédéra;on Française des Sociétés

Plus en détail

AG 2015 - Tableau récapitulatif des questions écrites des actionnaires

AG 2015 - Tableau récapitulatif des questions écrites des actionnaires IPAC : Initiative pour un actionnariat citoyen 1. Le rapport RSE évoque de nombreuses actions environnementales menées par Saint-Gobain mais n aborde pas la question du papier carton. Cette question peut

Plus en détail

Une entreprise ne peut survivre à terme que si elle est solvable et créée de la valeur pour ses ac?onnaires

Une entreprise ne peut survivre à terme que si elle est solvable et créée de la valeur pour ses ac?onnaires 21/09/15 Analyse financière Objec?f du cours L3 LEA Céline Gainet Objec?fs du cours Objec?fs du cours Comprendre l entreprise à par?r de l analyse détaillée de ses comptes Vous dotez d une boîte à ou)ls,

Plus en détail

T A P Nouvelle organisation Année scolaire 2015-2016

T A P Nouvelle organisation Année scolaire 2015-2016 VILLE DE LA CHAPELLE SAINT-MESMIN Guide pratique des Temps d Activités Périscolaires T A P Nouvelle organisation Année scolaire 2015-2016 L année scolaire 2014-2015 a été la première année de la mise en

Plus en détail

fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre

fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre DÉROULEMENT Mise en contexte Gouvernance des fonds d inves3ssement Ges3on de portefeuille Période

Plus en détail

Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre

Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre Forum des mé+ers Rotary club de Mar+gues Etang de Berre Les mé+ers du social et des Ressources Humaines Directeur des Ressources humaines, psychologues, éducateur spor7f, assistant familial, conseiller

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ENTREPRISE

QUESTIONNAIRE ENTREPRISE ENQUETE CREATION CRECHE INTERENTREPRISES QUESTIONNAIRE ENTREPRISE 1. Votre entreprise Nom... Commune :... Nom, coordonnées et fonction de la personne répondant au questionnaire : Secteur d activité :...

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

Ressources & Business Innova0on. Au service des talents de l entreprise

Ressources & Business Innova0on. Au service des talents de l entreprise Ressources & Business Innova0on Au service des talents de l entreprise Notre mé0er Ressources & Business Innova0on est un cabinet de conseil en management pour la performance durable et le développement

Plus en détail

TROUVER DES CLIENTS PAR INTERNET

TROUVER DES CLIENTS PAR INTERNET 10 étapes pour TROUVER DES CLIENTS PAR INTERNET Une publica,on L auteur : Adrian Measures Adrian Measures est directeur et fondateur de Neocamino. Neocamino accompagne plus de 100 PME et TPE dans la réalisa,on

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

Semaine naonale de lue contre le cancer 2013 Ma ville se ligue contre le cancer. Dossier Partenaires

Semaine naonale de lue contre le cancer 2013 Ma ville se ligue contre le cancer. Dossier Partenaires Semaine naonale de lue contre le cancer 2013 Ma ville se ligue contre le cancer Dossier Partenaires 1. L L : Premier financeur privé de la recherche contre le cancer, la Ligue contre le cancer est une

Plus en détail

2 ème édition Course Relais Interentreprises de Créteil. Base de Loisirs

2 ème édition Course Relais Interentreprises de Créteil. Base de Loisirs 2 ème édition Course Relais Interentreprises de Créteil Base de Loisirs Jeudi 16 octobre 2014 A l interna+onal L associa(on Fondée en 1968 par Eunice SHRIVER KENNEDY, Special Olympics est aujourd hui la

Plus en détail

Sociologie et management des salles de marchés : gestion du risque et responsabilisation des acteurs

Sociologie et management des salles de marchés : gestion du risque et responsabilisation des acteurs Sociologie et management des salles de marchés : gestion du risque et responsabilisation des acteurs Béatrice GUYNAMANT Ma1nale Recherche de l'eifr 23 novembre 2012 1 Sommaire Probléma+que et ques+ons

Plus en détail

Le contact avec les entreprises proches de chez soi

Le contact avec les entreprises proches de chez soi Le contact avec les entreprises proches de chez soi Etude auprès des Français Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Téléphone : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 15 place

Plus en détail

Les Français et la consommation cross-canal. Septembre 2012

Les Français et la consommation cross-canal. Septembre 2012 Les Français et la consommation cross-canal Septembre 2 Note méthodologique Étude réalisée pour : Generix Échantillon : Echantillon de 00 personnes, représentatif de la population française âgée de 8 ans

Plus en détail

FRANCAIS LANGUE ETRANGERE COMME OUTIL D INTEGRATION

FRANCAIS LANGUE ETRANGERE COMME OUTIL D INTEGRATION FRANCAIS LANGUE ETRANGERE COMME OUTIL D INTEGRATION Perspec'ves d ac'ons au sein des asbl montoises d aide à l intégra'on des personnes d origine étrangère Désiré NKIZAMACUMU desire.nkizamacumu@condorcet.be

Plus en détail

Accompagner l enfant/adolescent ayant un diabète et sa famille dans leur vie quo:dienne: des premiers modes de garde à l école

Accompagner l enfant/adolescent ayant un diabète et sa famille dans leur vie quo:dienne: des premiers modes de garde à l école Accompagner l enfant/adolescent ayant un diabète et sa famille dans leur vie quo:dienne: des premiers modes de garde à l école AM Bertrand, L Vincent, B Mignot, A Dahoui, A Briquez, S Schwendenmann, M

Plus en détail

Nadia Lazzari Dodeler Doctorante Uqam Attirer et maintenir sa main d œuvre grâce à la performance RH, le cas des établissements de santé.

Nadia Lazzari Dodeler Doctorante Uqam Attirer et maintenir sa main d œuvre grâce à la performance RH, le cas des établissements de santé. Nadia Lazzari Dodeler Doctorante Uqam Attirer et maintenir sa main d œuvre grâce à la performance RH, le cas des établissements de santé. ARUC GATS Montréal le 07 octobre 2011 Les établissements de santé

Plus en détail

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION - 21, rue d Assas 75270 Paris Cedex 06 Tél. : +33(1) 42 22 33 16 Fax : +33 (1) 45 44 17 67 forma!on.con!nue@isit-paris.fr - www.isit-paris.fr Etablissement

Plus en détail