ER 622,9. Vivre ensemble la ville. l ère des grands ensembles. le retour aux cités jardins. bailleur social public européen.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1947-1952 1 ER 622,9. Vivre ensemble la ville. l ère des grands ensembles. le retour aux cités jardins. bailleur social public européen."

Transcription

1 Rapport annuel

2 1 ER bailleur social public européen 622,9 ME de loyers logements locaux commerciaux parkings collaborateurs dont gardiens d immeubles Vivre ensemble la ville l ère des grands ensembles Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL le retour aux cités jardins

3 SOMMAIRE Paris Habitat - OPH L année 2010 PAGE 20 Des défis en matière de production et de rénovation du patrimoine PAGE 24 Les locataires au cœur des projets PAGE 34 Une organisation dynamique, tournée vers l extérieur PAGE 41 Les filiales PAGE 46 Le rapport financier PAGE 48 Les comptes sociaux PAGE 58 Les perspectives PAGE l urbanisme à visage humain 2011 le numérique, nouvel espace d échange Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL

4 ÉDITORIAL du Président Paris Habitat - OPH Paris Habitat-OPH poursuit avec ténacité sa mission de service public pour un logement social de qualité.» a vocation de notre Office est d offrir un toit à tous L les parisiens qui ne peuvent y accéder aux conditions du marché privé. Depuis bientôt cent ans, son action s inscrit dans les valeurs que porte le mouvement HLM : le sens de l intérêt général, la promotion de la mixité sociale comme ciment de la cohésion sociale, le développement harmonieux de la ville, l intégration réussie des locataires par un vivre ensemble respectueux de chacun. Face à la crise économique que connaît notre pays et qui frappe durement de nombreux franciliens et parisiens, Paris Habitat-OPH se place en acteur intransigeant de ces fondements. Or ceux-ci se sont vus attaqués de front en cette année Avec l accentuation du désengagement financier de l État dans son aide à l investissement locatif social, la priorité donnée à l accession à la propriété privée, la relégation organisée du parc des Offices HLM au seul logement des plus démunis, le dénigrement de l activité des Offices et singulièrement du nôtre à partir de données volontairement erronées, nous avons dû subir les coups d une entreprise avouée de démolition du modèle français du logement social. Face à cette situation, Paris Habitat-OPH ne peut que se réjouir du soutien sans faille apporté par la ville de Paris, sa collectivité locale de rattachement, et de son maire, Bertrand Delanoë. Ce soutien s est exprimé dans un effort financier, unique en France par son importance, visant à atteindre 20 % de logements sociaux à Paris d ici 2014 et dans la réaffirmation d une nécessaire mixité sociale et géographique du parc locatif parisien. Il a permis à l Office de poursuivre le développement de son activité de production malgré les nombreux freins résultant de recours juridiques de circonstance, de continuer un effort reconnu de réhabilitation et de mettre en œuvre des dispositifs attendus de nos locataires tels que le «Triple play social» à 1 euro HT ou le lancement de l informatisation des loges de gardien. Et, je veux souligner que toutes nos constructions neuves répondent désormais aux normes BBC et que nous sommes le premier OPH de France à avoir réalisé un bilan carbone de l ensemble de ses activités externes et internes. Enfin, à l automne 2010, l établissement s est doté d une nouvelle organisation interne placée sous le triple signe de la performance de sa gestion, de la qualité de ses services et de la modernisation de ses modes opératoires. Dans un environnement politique, financier et juridique déstabilisant, Paris Habitat-OPH tient bon. Fort de la confiance de la municipalité parisienne, de la compétence et de l engagement de ses collaborateurs, il poursuit avec ténacité sa mission de service public pour un logement social de qualité. Jean-Yves Mano, Président de Paris Habitat-OPH, Adjoint au maire de Paris, chargé du logement. 2 Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL 2010

5 ÉDITORIAL du Directeur général En 2010, malgré une conjoncture difficile, nous avons tenu nos engagements.» Paris Habitat - OPH otre cap est fixé par le conseil d administration, notre chemin tracé par la feuille de route N et la production de logements par an, en moyenne à Paris, reste notre priorité. L année 2010 a été une année difficile avec la crise de l immobilier, la flambée des prix et la baisse des cessions d actifs locatifs des institutionnels. Une année difficile aussi en raison de la multiplication des contentieux de toutes sortes, qui dissimulent le plus souvent un rejet du logement social et conduisent à des retards coûteux dans la production. Malgré ces difficultés, Paris Habitat-OPH s est engagé dans une nouvelle dynamique afin de renforcer et d optimiser l ensemble de ses activités. La réorganisation du siège et la création de nouveaux outils de définition des stratégies d intervention permettront à l établissement d être à la fois moderne, performant et d assurer un service de qualité aux locataires. Le 30 juin 2010, le conseil d administration a adopté un projet de convention d utilité sociale qui dessine nos perspectives pour les six années à venir. Il fixe les objectifs de l Office selon trois axes : la politique patrimoniale et le développement, la politique de gestion sociale et la politique de qualité de service. Il prévoit le maintien de l effort global de production de logements à Paris et aussi dans la petite couronne, dans la perspective de la métropole parisienne. Le plan stratégique de patrimoine, élaboré dans le cadre de cette convention, est un outil d arbitrage en matière de réhabilitation. Il segmente le patrimoine pour déterminer les choix en matière de politique d intervention, selon les possibilités financières de l Office. Ce projet, amendé tout au long de l année, devrait être signé avec l État et la ville en juin Avec un chiffre d affaires de 841,4 millions d euros et une capacité d autofinancement de 104,2 millions d euros, Paris Habitat-OPH se porte bien dans un contexte incertain sur le financement du logement social. La maison va de l avant, elle se réorganise pour faciliter les échanges, la transversalité, la cohérence entre les services ; une nouvelle organisation s esquisse, plus souple et plus efficace. Le périmètre des décisions a été clarifié, certaines fonctions consolidées, plusieurs directions ont été rassemblées. En 2010, malgré une conjoncture difficile, nous avons tenu nos engagements. Les chantiers des douze conventions ANRU à Paris et en petite couronne, signées avec l État et les collectivités, ont bien avancé ; certaines opérations arrivent bientôt à échéance. 87 % de l objectif de la charte développement durable sont atteints en termes de réduction des émissions de CO 2. En matière de gestion locative, la réduction de la vacance de logement est en progression constante. Un abattement temporaire sur la quittance de loyer a été créé par Paris Habitat-OPH en 2010, atténuant les conséquences de la baisse des plafonds de ressources pour les locataires assujettis au supplément de loyer de solidarité. Il a été prolongé pour l année Par ailleurs, un nouveau plan de prévention des expulsions a été élaboré par l ensemble des directions de Paris Habitat-OPH, afin d accompagner les locataires en situation de fragilité. Dans sa volonté d aller vers plus de qualité de service, l Office développe des moyens importants pour informatiser les loges des gardiens. Une médiature, initiée en septembre, est à l écoute pour dénouer les litiges entre l établissement et les locataires. En 2011, nous poursuivons dans cette voie avec la mise en place d espaces en ligne pour favoriser l échange, le dialogue et la solidarité à l intérieur de notre parc social ; mais aussi en réorganisant les services de proximité autour de nos deux métiers fondamentaux que sont la gestion locative et la gestion patrimoniale. Cette nouvelle dynamique est au service d une aspiration forte, partagée par tous les collaborateurs de l Office : gérer de la meilleure manière le patrimoine existant, assurer un service de qualité à tous les locataires et atteindre nos objectifs en matière de production de logements. Pierre-René Lemas, Préfet, Directeur général. Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL

6 LES STRUCTURES de décision et de concertation Paris Habitat - OPH La composition du conseil d administration de Paris Habitat-OPH Conseillers de Paris Jean-Yves MANO, Halima JEMNI, Gauthier CARON-THIBAULT, René DUTREY, Roxane DECORTE, Jean TIBERI, Élus des collectivités locales, n appartenant pas à la collectivité de rattachement Dominique ADENOT, Maire de Champigny-sur-Marne (94), Claude GALLANT, Conseiller municipal délégué au logement, de Boulogne-Billancourt (92), Président de l OPH municipal, Mathieu HANOTIN, Vice-président du conseil général de Seine-Saint-Denis, Conseiller général de Saint-Denis (93). Personnalités qualifiées Dominique ALBA, Directrice du Pavillon de l Arsenal, Georges CAVALLIER, Président de la fédération des PACT ARIM, Bernard COMOLET, Président des Caisses d Épargne IDF, Le conseil d administration Constitué de 27 membres, il comporte une majorité de personnes désignées par la ville, ayant voix délibérative. 6 conseillers de Paris (avec une représentation de l opposition) ; 3 élus issus d une collectivité territoriale sur laquelle l Office détient du patrimoine ; 6 personnalités qualifiées en matière d urbanisme, de logement, d environnement, de financement ou en matière d affaires sociales ; 5 administrateurs représentant les locataires ; 2 membres désignés par les organisations syndicales de salariés les plus représentatives à Paris ; un membre désigné par la CAF ; un membre désigné par l Union départementale des associations familiales ; un membre désigné par les collecteurs ; deux membres représentants d associations d insertion et du logement des personnes défavorisées. Le préfet de Paris et le représentant du comité d entreprise de l Office ont voix consultative. Jean-Claude DRIANT, Professeur à l Institut d urbanisme de Paris, Lucien MEADEL, Receveur général des finances honoraire, Alain GAONAC H, Ancien directeur général de SAGECO. Associations d insertion Nicole LEGUY, Ex-directrice du CASP, ancien membre du Haut comité pour le relogement des personnes défavorisées, Marie-Françoise LEGRAND, Administratrice d Emmaüs, membre du Haut comité pour le logement des personnes défavorisées. Caisses d allocations familiales Richard PUYAL, Président de la CAF de Paris. Union départementale des associations familiales (UDAF) Françoise THIEBAULT, Administratrice de l UDAF 75. Représentant des organismes collecteurs du 1 % logement François D HUART, Directeur Général d Astria. Représentants des organisations syndicales Didier MABILLE, CFDT Sergine LE FIEF, CGT Représentants élus par les locataires Emmanuel SPINAT, SLC Marie MARTINOVITCH, SLC Christian BALLERINI, CNL Lydie SIGONNEAU, CLCV Micheline UNGER, DAL Représentants avec voix consultative Bertrand MUNCH, Préfet, secrétaire général de la préfecture d Île-de-France et de Paris, Pascal GOURAUD, Représentant des salariés de Paris Habitat-OPH. Composition des commissions et représentations auprès des différentes instances La commission d attribution des logements Les membres statuent sur les propositions de candidats au logement selon les critères définis par la charte d attribution. Administrateurs titulaires : Halima JEMNI, Présidente, Christian BALLERINI, François D HUART, Richard PUYAL, Jean TIBERI, Alain GAONAC H. Administrateurs suppléants : Roxane DECORTE, Françoise THIEBAULT. 4 Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL 2010

7 La commission d appel d offres Elle garantit le respect des principes du Code des marchés publics ainsi que rigueur et transparence dans le traitement des achats. Administrateurs titulaires : Emmanuel SPINAT, Georges CAVALLIER. Administrateurs suppléants : Marie-Françoise LEGRAND, Alain GAONAC H. Le jury d architecture Il statue sur les projets de nouvelles réalisations patrimoniales qui font l objet de concours d architecture. Administrateurs titulaires : Dominique ALBA, René DUTREY, Marie MARTINOVITCH Administrateurs suppléants : Roxane DECORTE, Georges CAVALLIER, Alain GAONAC H. La commission de délégation de service public Elle intervient lorsque l établissement délègue la gestion d une partie de son patrimoine, généralement de ses parkings. Administrateurs titulaires : Micheline UNGER, Claude GALLANT, Lydie SIGONNEAU, Nicole LEGUY, Gauthier CARON-THIBAULT. Administrateurs suppléants : Roxane DECORTE, Jean-Claude DRIANT, Halima JEMNI, Jean-Yves MANO, Richard PUYAL. Conseil d administration de la SA Aximo Trois administrateurs et cinq collaborateurs de Paris Habitat-OPH sont désignés au conseil d administration de la SA Aximo : Administrateurs de Paris Habitat-OPH : Jean-Yves MANO, Marie-Françoise LE GRAND, représentant permanent de l établissement, Roxane DECORTE. Collaborateurs de Paris Habitat-OPH : Pierre-René LEMAS, Bertrand BRET, Président, directeur général, Véronique BARRY-DELOMCHAMPS, Pascal CLAUDE, Gilles ROMANO. Conseil d administration de L Habitation confortable Deux administrateurs et trois collaborateurs de Paris Habitat-OPH sont désignés au conseil d administration de la SA l Habitation confortable : Administrateurs de Paris Habitat-OPH : Lucien MEADEL, Gauthier CARON-THIBAULT. Collaborateurs de Paris Habitat-OPH : Pierre-René LEMAS, Françoise BARON, Président, directeur général, Hélène SCHWOERER, représentant permanent de l établissement, Gilles CHATTO. Comité d audit Il a pour objet de superviser le programme d audit interne et l information financière. Administrateurs : Jean-Yves MANO, Marie-Françoise LEGRAND, Lucien MEADEL. Paris Habitat - OPH Les modalités, compétences et composition du bureau du conseil Le bureau intervient dans le cadre d une délégation accordée par le conseil d administration, le plus souvent pour autoriser des acquisitions foncières. Le bureau est composé de 7 membres : Jean-Yves MANO en qualité de Président, Marie-Françoise LEGRAND, Gauthier CARON- THIBAULT, Nicole LEGUY, Halima JEMNI, Françoise THIEBAULT, Emmanuel SPINAT. Les faits marquants de l année au conseil d administration Février 2010 n Réunion extraordinaire du conseil d administration et création d un abattement temporaire sur la quittance de loyer atténuant les conséquences de la baisse des plafonds de ressources pour les assujettis au SLS. Mars 2010 n Convention portant sur l installation, la gestion, l entretien et le remplacement de lignes de communication électronique à très haut débit en fibre optique dans les immeubles gérés par Paris Habitat-OPH. Mai 2010 n Désignation de M. Alain GAONAC H, nouvel administrateur de l Office, membre du collège des personnalités qualifiées. Juin 2010 n Adoption du Plan Stratégique de Patrimoine (PSP). n Adoption du projet de Convention d Utilité Sociale (CUS). Juillet 2010 n Présentation du code de déontologie. Octobre 2010 n Examen des conséquences sur le prélèvement d une taxe sur les loyers. n Présentation de la nouvelle organisation de Paris Habitat-OPH. n Adoption de nouvelles dispositions relatives au traitement des demandes de mutation d un logement social sous-occupé. Décembre 2010 n Prolongation en 2011 de l abattement temporaire sur la quittance de loyer accordé en 2010 aux locataires assujettis au SLS. n Partenariat entre Paris Habitat-OPH et l Agence parisienne du climat. n Présentation de l avancement des travaux de mise en conformité des ascenseurs. n Nouvelles compositions du bureau et des commissions à la suite des élections des représentants des locataires. Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL

8 ORGANIGRAMME Paris Habitat - OPH Directeur La médiatrice du locataire Directeur délégué Secrétaire général Direction de l innovation et du partenariat Direction des services financiers Direction des systèmes d information Direction des affaires juridiques et des marchés Direction de la logistique et du siège Direction des ressources humaines et des conditions de travail Direction du patrimoine Direction territoriale nord - ouest Direction territoriale nord - est Direction territoriale est 6 Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL 2010

9 général Paris Habitat - OPH Cabinet Direction du contrôle de gestion et de l audit Direction de la métropole parisienne Directeur, adjoint au directeur général Directeur, adjoint au directeur général Direction des politiques locatives Direction de la programmation et de la stratégie Direction de la cohésion sociale Direction de la construction et des investissements Direction de la régie Direction de la réhabilitation Délégation au développement durable Direction territoriale sud - est Direction territoriale sud - ouest Direction territoriale Val - de - Marne Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL

10 ORGANISATION de la proximité Paris Habitat - OPH 17 e 18 e 19 e 8 e 9e 10 e 2 e 16 e 7 e 1 e 4 e 3 e 11 e 20 e 6 e 5 e 15 e 12 e 14e 13 e Direction territoriale NORD - OUEST 38, rue Le Peletier Paris Tél. : secteurs de proximité logements 829 locaux commerciaux parkings 323 collaborateurs 212 gardiens 482 foyers Direction territoriale NORD - EST 5, place du Colonel-Fabien Paris Tél. : secteurs de proximité logements 572 locaux commerciaux parkings 320 collaborateurs 210 gardiens 268 foyers Direction territoriale EST 74, rue Stendhal Paris Tél. : secteurs de proximité logements 885 locaux commerciaux parkings 377 collaborateurs 252 gardiens 463 foyers 8 Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL 2010

11 93 Seine-Saint-Denis Bagnolet Saint-Denis Paris Habitat - OPH 92 Hauts-de-Seine Asnières-sur-Seine Bagneux Boulogne-Billancourt Châtillon Malakoff Saint-Cloud 94 Val - de - Marne Boissy-St-Léger Cachan Champigny-sur-Marne Charenton-le-Pont Chennevières-sur-Marne Fontenay-sous-Bois Gentilly Joinville-le-Pont Le Kremlin-Bicêtre Limeil-Brévannes Villiers-sur-Marne Vitry-sur-Seine Direction territoriale SUD - EST 20-22, rue Geoffroy-Saint-Hilaire Paris Tél. : secteurs de proximité logements 656 locaux commerciaux parkings 295 collaborateurs 196 gardiens 765 foyers Direction territoriale SUD - OUEST 129, rue de l Abbé-Groult Paris Tél. : secteurs de proximité logements 707 locaux commerciaux parkings 348 collaborateurs 237 gardiens 257 foyers Direction territoriale VAL-DE-MARNE 3, place Rodin Champigny-sur-Marne Tél. : secteurs de proximité logements 130 locaux commerciaux parkings 105 collaborateurs 60 gardiens 11 foyers Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL

12 PRODUCTION de l année 560 logements produits en 2010 Paris Habitat - OPH 3 e arrondissement 114, rue du Temple 18 logements (18 PLUS) Architecte : Lair et Roynette 5 e arrondissement 1, rue Edouard-Quenu 12 logements 8 e arrondissement 6, rue de Chambiges 15 logements 11 e arrondissement 6, cité des Trois-Bornes 12 logements (12 PLUS) Architecte : B.Sebenne 9, rue Paul-Bert 18 logements 32/34, rue de Charonne 17 logements 12 e arrondissement 21, rue de Fécamp 14 logements 11, rue du Docteur-Goujon 31 logements 13 e arrondissement 4, avenue de la Sœur-Rosalie 31 logements 14 e arrondissement 61, avenue Denfert-Rochereau 8 logements 15, rue Louis-Morard 14 logements 17 e arrondissement 150, boulevard Pereire 9 logements (5 PLUS, 4 PLAI) Architecte : Enard et Poirier 189, rue de Charonne 22 logements 34, rue Alexandre-Dumas 11 logements LOGEMENTS CRÉÉS DT nord-ouest 9 I DT nord-est 1 I DT est 11 I DT sud-est 1 I DT sud-ouest 7 I DT Val-de-Marne 4 10 Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL 2010

13 58 logements neufs 42 logements acquis en Vente en l État Futur d Achèvement (VEFA) 380 logements acquis occupés 33 logements créés, dont 25 regroupements de chambres 47 logements acquis améliorés Paris Habitat - OPH 18 e arrondissement 8-8bis, rue Polonceau 3 logements (3 PLS) Architecte : F. Crepu-D. Lenglart 8-8bis, rue Polonceau 13 logements (13 PLS) Architecte : F. Crepu-D. Lenglart 120, boulevard de Clichy 14 logements 132, avenue de Saint-Ouen 12 logements 19 e Arrondissement 7/9, rue de l Ourcq 41 logements (41 PLAI) Architecte : Hors limites architectures 5, rue François-Pinton 29 logements 11, rue de Lunéville 22 logements 20 e arrondissement 77, rue des Haies / 9-17, passage Savart 2 logements (2 PLUS) Architecte : F. Jahel 77, rue des Haies / 9-17, passage Savart 7 logements (7 PLUS) Architecte : F. Jahel 98, rue des Pyrénées 8 logements 6, rue Jules-Dumien 23 logements 119, avenue Gambetta 19 logements BOULOGNE-BILLANCOURT (92) DDI Boulogne - ZAC Seguin - lot A3E 1 43, avenue Emile-Zola 42 logements (21 PLUS, 4 PLAI, 17 PLS) Architecte : AAUPC- P.Chavannes LE KREMLIN-BICÊTRE (94) 7, avenue Chastenet-de-Géry 60 logements Logements neufs Logements VEFA Acquisition amélioration Acquisition occupée PLUS : prêt locatif à usage social PLS : prêt locatif social PLAI : prêt locatif aidé d intégration Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL

14 17 e 18 e 19 e 16 e 8 e 9 e 10 e 2 e 1 e 4 e 7 e 3e 11 e 20 e LIVRAISON des réhabilitations 15 e 14e 6 e 5 e 13 e 12 e Paris Habitat - OPH 828 logements livrés en e arrondissement 16/18, rue Lacépède 22 logements réhabilités 12 e arrondissement 30, rue Érard 23/35, rue du Colonel-Rozanoff 289 logements réhabilités 13 e arrondissement , rue du Château-des-Rentiers 108 logements réhabilités 15 e arrondissement 13, rue des Quatre-Frères-Peignot 8/16, rue des Quatre-Frères-Peignot 20/24, rue des Quatre-Frères-Peignot 44 logements réhabilités 95/119, rue Lefebvre 112, rue Brancion 31 logements réhabilités 17 e arrondissement 12/14, rue de l Abbé-Rousselot 103 logements réhabilités 28, rue de Saussure 31 logements réhabilités 19 e arrondissement 120 bis/122, rue Haxo 1 logement réhabilité 65/87/94, rue Curial 3 bis/7, rue de Cambrai 107 logements réhabilités 20 e arrondissement 15/17 ter, rue Saint-Fargeau 90 logements réhabilités 10/12, rue Botha 2 logements réhabilités LES ATTRIBUTIONS de logements PARIS 1 er arrondissement 3 logements attribués résidences principales 120 logements Paris Habitat-OPH 2 e arrondissement 5 logements attribués résidences principales 111 logements Paris Habitat-OPH 3 e arrondissement 7 logements attribués résidences principales 207 logements Paris Habitat-OPH 4 e arrondissement 27 logements attribués résidences principales 553 logements Paris Habitat-OPH 5 e arrondissement 67 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 6 e arrondissement 8 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 7 e arrondissement résidences principales logements Paris Habitat-OPH 8 e arrondissement 5 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 9 e arrondissement 14 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 10 e arrondissement 55 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 11 e arrondissement 163 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 12 e arrondissement 379 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 13 e arrondissement 944 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 14 e arrondissement 397 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 15 e arrondissement 707 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 16 e arrondissement 138 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 12 Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL 2010

15 17 e arrondissement 423 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 18 e arrondissement 504 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 19 e arrondissement 605 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH 20 e arrondissement 869 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH Attributions de logements logements attribués à Paris 577 en petite couronne Répartition des attributions logements sociaux logements intermédiaires 93 Paris Habitat - OPH HAUTS-DE-SEINE ASNIÈRES 40 logements attribués résidences principales 719 logements Paris Habitat-OPH BAGNEUX 12 logements attribués résidences principales 342 logements Paris Habitat-OPH BOULOGNE-BILLANCOURT 80 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH CHÂTILLON 6 logements attribués résidences principales 92 logements Paris Habitat-OPH MALAKOFF 75 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH SAINT-CLOUD 3 logements attribués résidences principales 41 logements Paris Habitat-OPH SEINE-SAINT-DENIS BAGNOLET 14 logements attribués résidences principales 378 logements Paris Habitat-OPH PIERREFITTE-SUR-SEINE résidences principales 1 logement Paris Habitat-OPH SAINT-DENIS 25 logements attribués résidences principales 251 logements Paris Habitat-OPH Répartition des attributions en petite couronne 322 dans le Val-de-Marne 216 dans les Hauts-de-Seine 39 en Seine-Saint-Denis dossiers ont été étudiés par la commission d attribution des logements dans le cadre des multipropositions. VAL-DE-MARNE BOISSY-SAINT-LÉGER 52 logements attribués résidences principales 795 logements Paris Habitat-OPH CACHAN 3 logements attribués résidences principales 71 logements Paris Habitat-OPH CHAMPIGNY-SUR-MARNE 127 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH CHARENTON-LE-PONT résidences principales 34 logements Paris Habitat-OPH CHENNEVIÈRES-SUR-marne 5 logements attribués résidences principales 130 logements Paris Habitat-OPH FONTENAY-SOUS-BOIS 23 logements attribués résidences principales 247 logements Paris Habitat-OPH GENTILLY 15 logements attribués résidences principales 605 logements Paris Habitat-OPH JOINVILLE-LE-PONT 6 logements attribués résidences principales 62 logements Paris Habitat-OPH LE KREMLIN-BICÊTRE résidences principales 59 logements Paris Habitat-OPH LIMEIL-BREVANNES 17 logements attribués résidences principales 208 logements Paris Habitat-OPH VILLIERS-SUR-MARNE 69 logements attribués résidences principales logements Paris Habitat-OPH VITRY-SUR-SEINE 5 logements attribués résidences principales 49 logements Paris Habitat-OPH 94 Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL

16 CHIFFRES CLÉS Paris Habitat - OPH Les ressources humaines et financières Répartition des effectifs Chiffre d affaires en millions d euros 759, , Gardiens / Personnels de service Administratifs, techniques et ouvriers Ce chiffre de 2861 correspond à l effectif au 31/12/2010 des CDD et CDI. S agissant des CDD des gardiens, seuls les présents depuis au moins 30 jours sont comptabilisés. Total des loyers en millions d euros 558,2 596, , Progression des loyers Recommandations gouvernementales Augmentation annuelle délibérée par le conseil d administration de Paris Habitat-OPH. 2,5 2 1,5 1 1,8 % 1,8 % 2,7 % 2,38 % 1,8 % 2,38 % 1 % 0,5 0,8 % Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL 2010

17 La gestion locative Signatures de bail Taux de rotation des logements Paris Habitat - OPH ,1 % 4,4 % 4,4 % Pourcentage de logements loués ou en cours de location 98,6 % 98,8 % 98,9 % Pourcentage de commerces loués ou en cours de location Pourcentage de parkings loués ou en cours de location 95,3 % 95,8 % 96,2 % 78,3 % 77,4 % 77,9 % Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL

18 L activité de production Paris Habitat - OPH Logements financés et perspectives de production en nombre de logements et équivalents logements Acquisitions et livraisons en logements et équivalents logements Acquisition occupée Création de logements Acquisition amélioration Vefa Construction neuve Mises en chantier en logements et équivalents logements ( hors créations isolées ) Acquisition amélioration Vefa Construction neuve L activité de réhabilitation Logements financés pour la réhabilitation et perspectives de réhabilitation en nombre de logements et équivalents logements Mises en chantier - Réhabilitations en nombre de logements et équivalents logements Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL 2010

19 L activité liée au développement durable Consommation moyenne d eau par an et par logement en m 3 /an/ logement Paris Habitat - OPH Toitures et terrasses végétalisées en m 2 Surfaces végétalisées (données annuelles) Surfaces végétalisées (données cumulées) Les données 2008 ont été révisées les Aides au logement et impayés Aides au logement (APL et AL) en nombre d allocataires Impayés locatifs en millions d euros* * Ces chiffres d impayés concernent exclusivement les logements et les parkings Paris Habitat - oph / RAPPORT ANNUEL

20 Rapport de gestion 18 Paris Habitat - oph OPH / RAPPORT ANNUEL 2010

21 L année 2010 PAGE 20 Des défis en matière de production et de rénovation du patrimoine PAGE 24 Les locataires au cœur des projets PAGE 34 Une organisation dynamique tournée vers l extérieur PAGE 41 Les filiales PAGE 46 Paris Habitat - OPH oph / RAPPORT ANNUEL

22 L année Paris Habitat - oph OPH / RAPPORT ANNUEL 2010

2011 Paris Habitat-OPH

2011 Paris Habitat-OPH Rapport annuel Rapport annuel 2011 / Paris Habitat-OPH / 1 119 977 logements 42 990 parkings 4 147 locaux commerciaux Sommaire Éditoriaux du Président et du Directeur général P. 2 Organisation de Paris

Plus en détail

Bâtir Paris Habitat - OPH sur les acquis de l'opac de Paris

Bâtir Paris Habitat - OPH sur les acquis de l'opac de Paris RAPPORT ANNUEL 2008 Conception Direction de la communication Bâtir Paris Habitat - OPH sur les acquis de l'opac de Paris RAPPORT ANNUEL 2008 Réalisation Images & Caractères Crédit photos Frédéric Achdou,

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris

Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris Livraison de 107 logements locatifs à loyers maîtrisés et de commerces sur la ZAC Clichy Batignolles (avenue de Clichy)

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012. Bilan et Perspectives 2012

DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012. Bilan et Perspectives 2012 DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012 Bilan et Perspectives 2012 BILAN ET PERSPECTIVES 2012 #1 COMMUNIQUÉ Logiparc est dans l action, et tient ses engagements malgré la crise Dans un environnement difficile

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA VILLE Arrêté du 29 juin 2011 portant approbation des modifications du règlement général de l Agence nationale pour la rénovation urbaine NOR

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Démolition et relogement : le droit applicable

Démolition et relogement : le droit applicable Novembre 2005 Démolition et relogement : le droit applicable Direction juridique et fiscale Hervé des Lyons 4, rue Lord Byron - 75008 Paris Tél.: 01 40 75 68 68 - Fax: 01 40 75 68 10 djef@union-habitat.org

Plus en détail

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»?

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»? FICHE MÉTHODOLOGIQUE Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation Qu entend-on par «logement communal»? Dans les petites communes, il s agit d un logement qui appartient au domaine

Plus en détail

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu.

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu. DIRECTIVE PERSONNES MORALES PRODUCTION DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX Construction ou acquisition-amélioration de logements locatifs sociaux, logements en structures collectives et logements meublés pour

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Dossier de presse. Résidence BOUTIN 14 logements

Dossier de presse. Résidence BOUTIN 14 logements Dossier de presse Inauguration Est Métropole Habitat inaugure 14 logements (acquisition amélioration) et présente sa nouvelle équipe de proximité du territoire Villeurbanne Centre BOUTIN 14 logements 5,

Plus en détail

Territoires, compétences et gouvernance

Territoires, compétences et gouvernance Territoires, compétences et gouvernance État des connaissances sur la remise et les taxis Le 4 avril 2012 Agnès Parnaix Tél. : 01 77 49 76 94 agnes.parnaix@iau-idf.fr 1 Sommaire SDCI et périmètres intercommunaux

Plus en détail

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Comité d animation des sites préfigurateurs des contrats de ville - 18 juin 2013 - Paris La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Éléments de cadrage Le comité interministériel des

Plus en détail

RAPPORT AUDIT DU TRAIN DE VIE PARIS HABITAT. - Février 2014 N 12-24

RAPPORT AUDIT DU TRAIN DE VIE PARIS HABITAT. - Février 2014 N 12-24 INSPECTION GENERALE Exemplaire n RAPPORT AUDIT DU TRAIN DE VIE PARIS HABITAT - Février 2014 N 12-24 Rapporteurs : [...], Inspecteur général [...], attachée principale [...], chargée de mission SOMMAIRE

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion

Dossier de presse. Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Dossier de presse Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion 1 Chapitre premier : Mobilisation des acteurs 1. Qu y a t-il de nouveau?

Plus en détail

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP

L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP L intervention en copropriétés «dégradées» par COPROCOOP Quelques données de cadrage La copropriété en France, c est : 560 000 copropriétés pour 6 680 000 logements (copro moyenne = 12 logements) 300 000

Plus en détail

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2007 LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL FINANTOIT est le premier outil d investissement

Plus en détail

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny

Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Dossier de presse Pose de la première pierre du nouveau siège social de l Oph 93 à Bobigny Introduction Le vendredi 26 avril 2013 à 17h à Bobigny Pose de la première pierre du nouveau siège de l Oph 93

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie territoriale de Seine-et- Marne (CCITSM).

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie territoriale de Seine-et- Marne (CCITSM). 2014-09 Séance du 12 février 2014 AVIS Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie territoriale de Seine-et- Marne (CCITSM). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant

Plus en détail

Résidences du Pays d Auge

Résidences du Pays d Auge Etouvie fait peau neuve AMIENS > PARC D ETOUVIE Résidences du Pays d Auge 1, 3 et 5 place du Pays d Auge / 2 avenue du Périgord Contexte Étouvie : loger les salariés amiénois Etouvie a pris naissance au

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009

DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009 DOSSIER DE PRESSE Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Janvier 2009 CHAPITRE I : mobilisation des acteurs Les conventions d utilité

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement Paris, le 15 avril 2015 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des

Plus en détail

Rapport d utilité sociale

Rapport d utilité sociale Rapport d utilité sociale Aiguillon construction, c est : Édito Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l Ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon est constructeur et gestionnaire

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

Mission d Information et d Evaluation sur la politique immobilière de la Collectivité parisienne

Mission d Information et d Evaluation sur la politique immobilière de la Collectivité parisienne SYNTHESE DU RAPPORT Créée par le Conseil de Paris lors de sa séance des 24 et 25 septembre 2012 et installée le 3 octobre 2012, la Mission d Information et d Evaluation (MIE) consacrée à «La politique

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE Avril 2013 Sommaire SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 6 FONCTIONNEMENT ET VIE DE LA COPROPRIÉTÉ Quel est son rôle? Comment est rémunéré votre syndic? Les différents acteurs Assemblée Générale

Plus en détail

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry 2005-2010 Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry mai 2006 > Sommaire Préambule 3 Les grands principes du relogement 4 1. Informer, concerter,

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

ALLONNES. 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie. Architecte : SELARL Laze & Petolat

ALLONNES. 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie. Architecte : SELARL Laze & Petolat ALLONNES 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie Architecte : SELARL Laze & Petolat Pose de première pierre Lundi 19 octobre 2009 à 16 h 1 Sommaire Qui est Sarthe Habitat?

Plus en détail

Un outil de portage au service des copropriétés

Un outil de portage au service des copropriétés Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : une coopérative d Hlm Un objectif : Créer un outil dédié au portage de lots en copropriétés dégradées. La réponse : Une SCIC Hlm réunissant l

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE»

PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE» PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE» La copropriété «La Morée» est un ensemble qui comporte 18 bâtiments de taille variable (de R+4 à R+12) et 897 logements. L organisation juridique de cette

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

Marielle de Sarnez, candidate à la mairie de Paris Conférence de presse - Lundi 21 octobre 2013. Plan Marshall pour le logement

Marielle de Sarnez, candidate à la mairie de Paris Conférence de presse - Lundi 21 octobre 2013. Plan Marshall pour le logement Marielle de Sarnez, candidate à la mairie de Paris Conférence de presse - Lundi 21 octobre 2013 Plan Marshall pour le logement De tous les grands dossiers de Paris, celui du logement est le plus crucial.

Plus en détail

PRÉFACE. > La gestion du patrimoine, > La gestion sociale, > La gestion quotidienne de proximité.

PRÉFACE. > La gestion du patrimoine, > La gestion sociale, > La gestion quotidienne de proximité. En application de la loi «Libertés et responsabilités locales», les organismes de logement social ont désormais la possibilité de conclure une convention globale de patrimoine avec l Etat, en liaison avec

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM

PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM NOTE JURIDIQUE 5 février 2004 PROCEDURE DE MISE EN VENTE D UN LOGEMENT HLM Loi du 23.12.86 (CCH : art. L. 443-7 et suivants modifiés par la loi du 21.7.94 et par la loi SRU du 13 décembre 2000), Décret

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Le Conseil communautaire a :

Le Conseil communautaire a : Le Conseil communautaire a : - ADOPTÉ le Budget supplémentaire 2012 du Budget principal de la Communauté d agglomération Marne et Chantereine qui s équilibre en dépenses et en recettes à 16.860.001,34

Plus en détail

développe les solidarités

développe les solidarités développe les solidarités www.gard.fr Propriétaires bailleurs, comment louer sereinement votre logement? SOMMAIRE les Aides à l amélioration de l habitat... 5 les Aides au Logement... 7 l Assurance Loyers

Plus en détail

Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS. Mardi 8 juillet 2014

Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS. Mardi 8 juillet 2014 A Paris, le 17 juillet 2014 Compte-rendu REUNION DU CONSEIL DES ELUS Mardi 8 juillet 2014 I / INTRODUCTION Monsieur DAUBIGNY, Préfet de la région d Ile-de-France, Préfet de Paris, Président de la mission

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

NOVALILLE programme urbain, quartier de Moulins

NOVALILLE programme urbain, quartier de Moulins NOVALILLE programme urbain, quartier de Moulins 1 ère pierre, Samedi 19 septembre 2015 à 9h DOSSIER DE PRESSE Martine AUBRY, Maire de Lille, sera représentée par Estelle RODES, Adjointe au Maire, déléguée

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale?

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? Club Construction Durable Logement social Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? 28 novembre 2012 1 Introduction Christine Grèzes, Directrice Développement Durable Bouygues Construction

Plus en détail

LA STRATEGIE PATRIMONIALE DE LA VILLE DE MARSEILLE

LA STRATEGIE PATRIMONIALE DE LA VILLE DE MARSEILLE CETE MEDITERRANEE / COTITA JOURNEE TECHNIQUE DU 7 JUIN 2012 GESTION DE PATRIMOINE IMMOBILIER LA STRATEGIE PATRIMONIALE DE LA VILLE DE MARSEILLE «Le schéma directeur d'implantation des services municipaux»

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER,

FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, FICHE RECAPITULATIVE SUR LE DISPOSITIF DU PASS-FONCIER, SON EVOLUTION ET DE LA «MAISON POUR 15 EUROS PAR JOUR» Synthèse Le Pass-foncier est un dispositif social d accompagnement des politiques locales

Plus en détail

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine Dossier de Presse Vénissy, Un nouveau quartier se dessine GRAND LYON Marie-Laure OUDJERIT Tel. 04 78 63 40 40 Mél. MOUDJERIT@grandlyon.org SERL - Peggy LECUELLE Tel. 04 72 61 50 39 GSM 06 03 98 55 71 Mél.

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

Convention entre l Etat, l UESL et la CDC sur le développement de l accession sociale par portage foncier

Convention entre l Etat, l UESL et la CDC sur le développement de l accession sociale par portage foncier Convention entre l Etat, l UESL et la CDC sur le développement de l accession sociale par portage foncier Entre l Etat, représenté par le ministre de l emploi, de la cohésion sociale et du logement, le

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

L engagement de la Chambre FNAIM Paris Ile de France dans le Grand Paris

L engagement de la Chambre FNAIM Paris Ile de France dans le Grand Paris L engagement de la Chambre FNAIM Paris Ile de France dans le Grand Paris La loi sur le Grand Paris, ainsi que les décisions récentes prises par les pouvoirs publics (Etat, Région), devraient permettre

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

Supplément au guide :

Supplément au guide : Supplément au guide : De très nombreuses aides peuvent financer une partie des frais liés à vos travaux de rénovation (prestations d études, diagnostics, prestations de maîtrise d œuvre fourniture et pose

Plus en détail

(Texte non paru au Journal Officiel)

(Texte non paru au Journal Officiel) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l égalité des territoires et du logement Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature Direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages Sous-direction

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville «Des coûts de production du logement social en Rhône-Alpes aux enjeux partagés par les partenaires pour produire plus, mieux et abordable» Vendredi 26 juin 2009

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs AU SERVICE de la valorisation de vos actifs - Crédit photo de couverture : Monsieur Joly VINCI Immobilier PROPERTY MANAGEMENT Agence de Paris 8, rue Heyrault BP 70239 92108 Boulogne-Billancourt Cedex Tél

Plus en détail

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété.

Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. LE PSLA Le PSLA (Prêt Social Locatif Accession) est un dispositif d accession sociale à la propriété. Le processus d accession se déroule en deux phases : Une phase locative qui dure de 6 mois à 2 ans

Plus en détail

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour,

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur amallia.fr O de formes Publicis Activ RCS Paris 337 934 483 - Marque déposée pour le compte d Action Logement. Impression sur papier recyclé Oxygen -

Plus en détail

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes Vous êtes jeunes Vous cherchez un logement à louer auprès d un particulier ou d un organisme social et vous devez faire face aux premières dépenses pour entrer dans les lieux? > Des aides peuvent vous

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat DOSSIER DE PRESSE Benoist APPARU présente : La signature

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail

LOI N 2014-173 DU 21 FÉVRIER 2014 DE PROGRAMMATION POUR LA VILLE ET LA COHÉSION URBAINE. Version commentée

LOI N 2014-173 DU 21 FÉVRIER 2014 DE PROGRAMMATION POUR LA VILLE ET LA COHÉSION URBAINE. Version commentée LOI N 2014-173 DU 21 FÉVRIER 2014 DE PROGRAMMATION POUR LA VILLE ET LA COHÉSION URBAINE Version commentée PREAMBULE Malgré les efforts engagés par tous ceux qui agissent auprès des habitants des quartiers

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014 - juin 2014 : réunion de lancement de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions CCAPEX

Plus en détail

Groupe Logement Français. A l essentiel

Groupe Logement Français. A l essentiel Groupe Logement Français A l essentiel Octobre 2012 Le Groupe Logement Français Le Groupe Logement Français est l un des principaux acteurs du logement social en France. Il rassemble six Entreprises sociales

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 Direction Générale Développement / Direction du Développement urbain Question n 182 Direction de l'urbanisme REF : DU2013027 Signataire : SM/NL Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 RAPPORTEUR : Jean-Yves

Plus en détail

AMMONITIA Département Investissement Etude locative

AMMONITIA Département Investissement Etude locative AMMONITIA Département Investissement Etude locative PRESENTATION DE L ARRONDISSEMENT Démographie Paris 17 Paris Population en 2011 168 454 2 234 105 Variation population : taux annuel moyen entre 1999

Plus en détail

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises Rester dynamique dans un contexte atypique 1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises industrielles, la Saône-et-Loire est aujourd hui un département en décroissance.

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. En présence de : ville de boulogne-billancourt - saem val de seine aménagement

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. En présence de : ville de boulogne-billancourt - saem val de seine aménagement L opération ile seguin-rives de seine présentée au mipim 2009 Pour la troisième année consécutive, la Ville de Boulogne-Billancourt et la SAEM Val de Seine Aménagement participeront au MIPIM, Marché international

Plus en détail