Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 2013"

Transcription

1 Rapport Enquête de Conjoncture 1 er et 2 ème trimestres 15, rue Maréchal Foch Lorient I Tél I Fax I I Site SA au capital de I RCS Bobigny B I TVA intercommunautaire FR I APE 8559A 1

2 Sommaire Contexte et objectifs de l intervention Page 3 Démarche d intervention Taux de retour Page 4 Représentativité Lecture des résultats Page 5 Chiffres d affaires globaux Page 6 Les bureaux équipés Page 10 Taux d occupation / Nombre de clients Page 15 Les salariés Page 19 2

3 Contexte et objectifs de l intervention Le SYNAPHE est le Syndicat des Professionnels de l Hébergement des entreprises. Les adhérents du SYNAPHE proposent à leurs clients des espaces de travail physiques ou virtuels, ainsi que les équipements et les services connexes à cet hébergement. Le SYNAPHE est en relation étroite avec le SIST (Chambre Professionnelle des Services Intégrés du Secrétariat et des Téléservices) et l association ACCES qui accompagne financièrement les projets communs de ces deux structures. Le SYNAPHE représente l équivalent de 250 centres d affaires et de domiciliation. L adhérent moyen représente 500 à de chiffre d affaires avec 4 à 5 salariés. Mais ces chiffres présentent des disparités très fortes selon que l activité de l adhérent soit orientée vers l activité de centre d affaires ou de domiciliataire. Depuis 4 ans environ, le SYNAPHE réalise un baromètre de conjoncture auprès de l ensemble de ses adhérents. Celui-ci consiste à analyser les données et à préparer un rapport de conjoncture basé sur questionnaire adressé à des Centres d Affaires et de Domiciliation. Cebaromètredeconjoncture estréalisé2foisparan. Cet outil sert à la fois de communication interne(les répondants peuvent ainsi se«benchmarker»), mais aussi externe. Le présent document fait l objet des résultats du baromètre du premier semestre. 3

4 Démarche d intervention Taux de retour Enquête auto-administrée Envoi des questionnaires à l ensemble des adhérents par mail Taux de retour à 69%* Base : 24 questionnaires centres d affaires et 10 questionnaires centres de domiciliation Représentant 87 centres d affaires et 69 centres de domiciliation, soit 156 centres, soit 69% des adhérents Synaphe Taux de retour obtenu suite à : - 2 relances mail - 5 relances téléphoniques *Tauxderetourà87%aux-. 4

5 Représentativité Identification des répondants par rapport au semestre précédent Répondants différents du semestre précédent 9% Répondants identiques au semestre précédent 91% Lecture des résultats Attention! Les évolutions par rapport aux trimestres précédents sont à prendre avec précaution : en effet, le périmètre de l enquête n est pas le même : - Pour les et, 156 centres adhérents sont représentés, contre 198 centres adhérents aux et, 119 centres adhérents aux et, et 65 centres adhérents au et. - L échantillonnage des répondants varie au fil des ans. - Les trimestres précédents tiennent compte de données de non-adhérents, ce qui n est pas le cas pour les et et et. - Des adhérents de taille significative apportent leur contribution au baromètre de conjoncture de manière aléatoire, répondant pour certains semestres et pas pour d autres. Les différents résultats prennent en compte le poids de chaque adhérent. Exemple : les chiffres d une enseigne détenant 10 centres auront un poids 10 fois supérieur à l enseigne ne détenant qu 1 centre. 5

6 Partie 1 Chiffres d Affaires globaux 15, rue Maréchal Foch Lorient I Tél I Fax I I Site SA au capital de I RCS Bobigny B I TVA intercommunautaire FR I APE 8559A 6

7 Chiffres d affaires total Chiffre d affaires moyen global par trimestre au m 2 (chiffre d affaires total / surface totale des centres) * ,5 128, , ,2 188,9 207,9 210,3 Taux d évolutiondu trimestre par rapport au trimestre de l année précédente CA HT moyen mensuel -7,0% +1,5% +2,5% +6,0% +0,5% +0,5% +4,5% +5,5% +6,5% +5,0% +31% +32% +57% +56% 41,5 42,5 42, , ,5 47, * Centres d affaires - Hors parking et réserves 7

8 Chiffres d affaires total sur Paris + 92 Chiffre d affaires moyen global par trimestre au m 2 (chiffre d affaires total / surface totale des centres) * , ,8 235,2 286,8 296,8 Taux d évolutiondu trimestre par rapport au trimestre de l année précédente ,5% +6,5% +12% +7,5% +13,5 % +11% +9,0% +8,0% +20% +19% +39% +40% CA HT moyen mensuel 56 60,5 52,5 59, , , * Centres d affaires - Hors parking et réserves 8

9 Chiffres d affaires total sur les autres régions Chiffre d affaires moyen global par trimestre au m 2 (chiffre d affaires total / surface totale des centres) * , ,5 127,0 132,0 127,9 124,4 Taux d évolutiondu trimestre par rapport au trimestre de l année précédente ,0% +6,0% -8,5% -5,5% -2,5% +1,0% +4,5% +3,0% +20% +22% +52% +51% CA HT moyen mensuel , , , * Centres d affaires - Hors parking et réserves 9

10 Partie 2 Les Bureaux Equipés 15, rue Maréchal Foch Lorient I Tél I Fax I I Site SA au capital de I RCS Bobigny B I TVA intercommunautaire FR I APE 8559A 10

11 Les Bureaux Equipés Surface moyenne nette des centres d affaires(en m 2 ) * Sur Paris et 92 Sur les autres régions (*) Forfaitbureau: incluant: excluant: - loyer, charges locatives, charges de fonctionnement, - permanence téléphonique nettoyage, fluides - trafic téléphonique - accueil visiteurs, tri et distribution du courrier - consommation bureautique(fax, copieur, impression) - domiciliation s il y a lieu - assistance, secrétariat horaire, coûts poste, DHL - mobilier, équipement téléphonique de base - abonnements ou prestations data, internet - salles de réunions - boissons, papeterie 11

12 Chiffres d affaires Bureaux Equipés Chiffres d affaires moyen bureaux équipés HT par trimestre (chiffre d affaires bureaux équipés / surface nette des bureaux) * 221,4 227,3 241,6 233, , ,5 160 Taux d évolutiondu trimestre par rapport au trimestre de l année précédente -5,5% +2,0% +5,0% +6,0% 0,0% +0,5% +4,0% +5,0% +7,0% +6,5% +30% +27% +50% +46% CA HT moyen mensuel , ,5 59,5 53, Le chiffre d affaires des bureaux équipés progresse en région parisienne, alors qu il baisse en Province. (*) Forfaitbureau: incluant: excluant: - loyer, charges locatives, charges de fonctionnement, - permanence téléphonique nettoyage, fluides - trafic téléphonique - accueil visiteurs, tri et distribution du courrier - consommation bureautique(fax, copieur, impression) - domiciliation s il y a lieu - assistance, secrétariat horaire, coûts poste, DHL - mobilier, équipement téléphonique de base - abonnements ou prestations data, internet - salles de réunions - boissons, papeterie 12

13 Chiffres d affaires Bureaux Equipés sur Paris + 92 Chiffres d affaires moyen bureaux équipés HT par trimestre (chiffre d affaires bureaux équipés / surface nette des bureaux) * , ,9 295,4 328,4 320,9 Taux d évolutiondu trimestre par rapport au trimestre de l année précédente -7,0% -0,5% +2,5% +5,0% +8,0% +7,5% +9,0% +11% +10% +7,5% +8% +2% +15% +13% CA HT moyen mensuel , , (*) Forfaitbureau: incluant: excluant: - loyer, charges locatives, charges de fonctionnement, - permanence téléphonique nettoyage, fluides - trafic téléphonique - accueil visiteurs, tri et distribution du courrier - consommation bureautique(fax, copieur, impression) - domiciliation s il y a lieu - assistance, secrétariat horaire, coûts poste, DHL - mobilier, équipement téléphonique de base - abonnements ou prestations data, internet - salles de réunions - boissons, papeterie 13

14 Chiffres d affaires Bureaux Equipés sur les autres régions Chiffres d affaires moyen bureaux équipés HT par trimestre (chiffre d affaires bureaux équipés / surface nette des bureaux) * 141,3 140,9 131,1 124, ,5 101, ,5 108,5 107,5 Taux d évolutiondu trimestre par rapport au trimestre de l année précédente -5,0% +3,0% +9,0% +9,0% -6,0% -5,0% +1,0% +1,5% +5,0% +6,0% +27% +28% +20% +16% CA HT moyen mensuel 36,5 35,5 36, , (*) Forfaitbureau: incluant: excluant: - loyer, charges locatives, charges de fonctionnement, - permanence téléphonique nettoyage, fluides - trafic téléphonique - accueil visiteurs, tri et distribution du courrier - consommation bureautique(fax, copieur, impression) - domiciliation s il y a lieu - assistance, secrétariat horaire, coûts poste, DHL - mobilier, équipement téléphonique de base - abonnements ou prestations data, internet - salles de réunions - boissons, papeterie 14

15 Partie 3 Taux d occupation Nombre de clients 15, rue Maréchal Foch Lorient I Tél I Fax I I Site SA au capital de I RCS Bobigny B I TVA intercommunautaire FR I APE 8559A 15

16 Taux d occupation des bureaux Le taux d occupation des centres d affaires est en hausse pour la région parisienne, mais en légère baisse en Province. Mètres carrés occupés / Mètres carrés commerciaux à la vente Au global 73% 74% 76% 78% 80% 80% 84% 86% 85% 86% 77,8% 77,9% 75,0% 75,3% % centre d affaires Sur Paris et 92 Sur les autres régions 87% 88% 90% 87% 79,9% 79,9% 95,2% 95,2% 78% 76% 82% 85% 70,2% 70,5% 67,9% 68,1% % centre d affaires % centre d affaires 16

17 Domiciliation Nombre moyen de clients domiciliés ,5 125,7 139,9 141,4 Le nombre de clients domiciliés est plus fort en centres de domiciliation (209 clients en moyenne au et 212 au ) que dans les centres d affaires (84 clients en moyenne au et 86 au ). Centres d affaires et centres de domiciliation Résultats selon le type de centres Centres d'affaires 84,4 86,3 Centres de domiciliation 208,

18 Location de bureaux Nombre moyen de clients location bureaux Le nombre de clients location de bureaux est stable par rapport au semestre précédent. 20,6 20,6 19,7 19,4 Centres d affaires Permanence téléphonique et autres prestations Nombre moyen de clients permanence téléphonique et autres prestations ,2 28,4 28,3 28,2 Le nombre de clients en permanence téléphonique et autres prestations est globalement stable au fil des ans. Centres d affaires et centres de domiciliation 18

19 Partie 4 Les salariés 15, rue Maréchal Foch Lorient I Tél I Fax I I Site SA au capital de I RCS Bobigny B I TVA intercommunautaire FR I APE 8559A 19

20 Nombre de salariés par centre Un nombre de salariés plus élevé dans les centres d affaires que dans les centres de domiciliation. Pour information, le nombre des salariés travaillant à temps partiel est plus élevé en centres de domiciliation qu en centres d affaires. Nombre moyen de salariés ETP Nombre moyen de salariés temps partiel* Assistante / hôtesse d'accueil 1,91 1,76 Assistante / hôtesse d'accueil 0,41 0,29 Employés 1,06 1,29 Employés 0,56 0,20 Agents de maîtrise 0,62 0,67 Agents de maîtrise 0,12 1,00 Cadres 1,10 1,09 Cadres 0,18 0,17 S2 S1 Centres d affaires et centres de domiciliation S2 S1 Centres d affaires et centres de domiciliation * Chiffres inclus dans le nombre moyen de salariés ETP. 20

21 Rémunération moyenne par catégorie socioprofessionnelle [Centres d affaires + Centres de domiciliation] L évolution de la rémunération entre le moment de l embauche et après embauche varie selon les fonctions ; l écart de coefficient de rémunération entre le moment de l embauche et après embauche des assistantes / hôtesses d accueil est de +16%, les employés +4%, les agents de maîtrise +1% et les cadres +28%. Coefficient moyen de rémunération à l embauche Coefficient moyen de rémunération Assistante / hôtesse d'accueil 155,7 153,8 Assistante / hôtesse d'accueil 180,3 179,1 Employés 146,3 154,3 Employés 154,7 161,1 Agents de maîtrise 208,1 209,8 Agents de maîtrise 211,4 211,4 Cadres 278,1 279,8 Cadres 308,6 359,8 S2 S1 S2 S1 Rémunération moyenne à l embauche * Rémunération mensuelle moyenne fixe brute* Assistante / hôtesse d'accueil 1457,6 1453,6 Assistante / hôtesse d'accueil 1525,6 1527,4 Employés 1166,0 1454,8 Employés 1352,3 1882,4 Agents de maîtrise 1895,5 1824,6 Agents de maîtrise 2095,3 2078,5 Cadres 2534,7 2487,0 Cadres 3329,6 3732,6 S2 S1 S2 S1 * Certains chiffres de rémunération moyenne sont sur la base de temps partiel. 21

22 Autres éléments de rémunération Les principaux centres d affaires et de domiciliation de taille significative proposent une rémunération variable à leurs salariés, ce qui explique les taux importants obtenus. Mais ceux-ci n attribuent pas de 13 ème mois à leurs salariés. Le 13 ème mois de rémunération est d ailleurs rarement appliqué en centres de domiciliation, voire jamais en ce qui concerne les assistantes / hôtesses d accueil, les cadres et les agents de maîtrise. 13 ème mois(% de oui) Rémunération variable(% de oui) Assistante / hôtesse d'accueil 1,4% 12,8% Assistante / hôtesse d'accueil 80,1% 83,1% Employés 3,0% 24,0% Employés 25,0% 42,5% Agents de maîtrise 0,8% 12,1% Agents de maîtrise 91,6% 91,2% Cadres 0,8% 12,0% Cadres 44,8% 80,6% S2 S1 Centres d affaires et centres de domiciliation S2 S1 Centres d affaires et centres de domiciliation 22

23 Avantages par catégorie socioprofessionnelle Les tickets restaurant et la mutuelle représentent les avantages sociaux les plus couramment attribués aux salariés des centres d affaires et de domiciliation, sans distinction significative entre centres d affaires et centres de domiciliation. La retraite complémentaire est moins couramment proposée ; les centres d affaires proposent davantage la retraite complémentaire à leurs salariés que les centres de domiciliation. Les centres d affaires et de domiciliation de taille significative proposent les tickets restaurant et la mutuelle à leurs salariés, ce qui explique les pourcentages élevés obtenus. Ils ne proposent pas toujours de retraite complémentaire à leurs salariés, hormis pour les cadres. Ticket restaurant(% de oui) Mutuelle(% de oui) Assistante / hôtesse d'accueil 85,2% 90,2% Assistante / hôtesse d'accueil 79,8% 89,5% Employés 80,9% 91,9% Employés 78,9% 90,4% Agents de maîtrise 91,5% 97,6% Agents de maîtrise 89,0% 94,4% Cadres 89,3% 92,5% Cadres 92,3% 94,0% S2 S1 S2 S1 Centres d affaires et centres de domiciliation Centres d affaires et centres de domiciliation Retraite complémentaire(% de oui) Assistante / hôtesse d'accueil Employés Agents de maîtrise 7,1% 36,8% 44,3% 46,3% 36,4% 47,6% Cadres 86,9% 92,3% S2 S1 Centres d affaires et centres de domiciliation 23

24 Formation «Avez-vous bénéficié d actions collectives via notre branche les 3 dernières années?»(% de oui) 9,1% 9% des centres d affaires et centres de domiciliation confondus ont bénéficié d actions collectives sur les 3 dernières années. Notons que ce chiffre fluctue selon qu il s agisse des centres d affaires (16% d entre eux) ou des centres de domiciliation(aucun d entre eux). 99,9% OUI NON Site Internet «Connaissez-vous l existence du site Internet de notre branche de oui) 42,9% 43% des répondants au baromètre de conjoncture affirment connaître l existence du site Internet (71% en centres d affaires et 6% en centres de domiciliation). 57,1% 24

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2012 Note semestrielle N 5 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES Une activité dynamique qui pourrait s essouffler L activité d hébergement d entreprises au premier

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

CENTRE D AFFAIRES DE CRETEIL

CENTRE D AFFAIRES DE CRETEIL CENTRE D AFFAIRES DE CRETEIL VOTRE IMPLANTATION A CRETEIL UN CHOIX STRATEGIQUE 70, avenue du Général de Gaulle 94022 CRETEIL CEDEX : 00.33.1.49.81.68.00 : 00.33.1.43.39.94.40 contact@centredaffaire.fr

Plus en détail

La TVA à 5.5 % en restauration: Ce qui va changer pour les TOR Le 2 Juin 2009

La TVA à 5.5 % en restauration: Ce qui va changer pour les TOR Le 2 Juin 2009 La TVA à 5.5 % en restauration: Ce qui va changer pour les TOR Le 2 Juin 2009 www.synhorcat.com synhorcat@synhorcat.com REDUCTION DU TAUX DE LA TVA SUR LES ACTIVITES DE TRAITEURS ORGANISATEURS DE RECEPTIONS

Plus en détail

Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur. et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur. et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

PARCOURS FORMATION 2014

PARCOURS FORMATION 2014 Branche des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, bureautique et informatique APPEL A PROPOSITIONS A L ATTENTION DES ORGANISMES DE FORMATION PARCOURS FORMATION 2014 Maxime MARION Fédération

Plus en détail

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES La formation est dite «interne» lorsqu elle est conçue et réalisée par une entreprise pour son personnel, avec ses propres ressources en personnel et en logistique, son matériel, ses moyens pédagogiques.

Plus en détail

Votre partenaire depuis plus de trente ans... Leader de la domiciliation. www.sofradom.fr

Votre partenaire depuis plus de trente ans... Leader de la domiciliation. www.sofradom.fr Leader de la domiciliation Présent aux meilleures adresses avec 23 centres dans chaque arrondissement à Paris et 8 en région parisienne (78-92-93-94) 31 centres à votre service! Votre partenaire depuis

Plus en détail

PEPINIERE ET HOTEL D ENTREPRISES

PEPINIERE ET HOTEL D ENTREPRISES 1 PEPINIERE ET HOTEL D ENTREPRISES Communauté de Communes 2 Votre interlocuteur pour toute information complémentaire : Communauté de Communes du Pays Houdanais Espace Prévôté Tel: 01 30 46 99 00 Fax:

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Propriété de la CNET - Reproduction interdite. Année de référence 2009

Propriété de la CNET - Reproduction interdite. Année de référence 2009 Année de référence 2009 L Observatoire L Observatoire est un outil de la CNET qui permet aux chefs d entreprise de : Avoir une vision claire et précise du marché; Comparer quelques éléments clé de leur

Plus en détail

Etude 2014 sur le devenir des Actuaires de l Université de Strasbourg

Etude 2014 sur le devenir des Actuaires de l Université de Strasbourg l Université de Strasbourg Novembre 2014 L Union Strasbourgeoise des Actuaires a proposé à ses membres de remplir un court questionnaire sur leur situation professionnelle actuelle. Ce document s attache

Plus en détail

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010

L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 L e conomie sociale et solidaire dans le de partement de la Loire en 2010 I. Chiffres généraux Année 2010 Nombre d'établissements Effectifs au 31/12 Nombre d'etp Rémunération brute annuelle en Associations

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

1. DESCRIPTION DU DISPOSITIF TITRE-SERVICE (TS)

1. DESCRIPTION DU DISPOSITIF TITRE-SERVICE (TS) Résumé du CESRBC relatif au système Titres-Services, 08/10/2013 1. DESCRIPTION DU DISPOSITIF TITRE-SERVICE (TS) Mis en place en 2004, ce dispositif permet à des particuliers d acheter des «chèques-services»

Plus en détail

Travaux de Secrétariat

Travaux de Secrétariat Travaux de Secrétariat Saisie de document de 1 à 5 pages la page 6,00 Saisie de document de 6 à 10 pages la page 5,20 Saisie de document de 11 à 20 pages la page 4,25 Saisie de document de 21 à 40 pages

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines

DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines DOSSIER DE CANDIDATURE Management des Ressources Humaines Si vous êtes : une entreprise française, PME ou ETI filiale d aucun grand groupe Conditions de participation Alors vous pouvez concourir dans une

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING

1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING 1 ER BAROMÈTRE DES PRIX DE L IMMOBILIER DE PARKING Inédit en France, MonsieurParking.com, société spécialisée dans l achat, la vente et la location de places de parking, crée le 1 er baromètre de l immobilier

Plus en détail

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97).

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10 Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). 1. Reconstituez le projet d étude établi au préalable en mentionnant : l objectif, les informations recherchées, la taille

Plus en détail

Espace Business Montrouge

Espace Business Montrouge Espace Business Montrouge PARIS MONTROUGE (92 120) Centre d affaires A 300m de la Porte d Orléans 92 lots entièrement équipés A partir de 97 251 HT (mobilier compris) Rendement (1) : 4.60 % HT/HT (hors

Plus en détail

Renouvellement de la vie politique. Modélisation de la réduction des coûts de représentation

Renouvellement de la vie politique. Modélisation de la réduction des coûts de représentation Renouvellement de la vie politique Modélisation de la réduction des coûts de représentation Introduction Ce document propose de modéliser l impact des modifications suivantes du mode de représentation

Plus en détail

CENTRALE AFFAIRES UN CENTRE D AFFAIRES A 15 MN DE PARIS 1 / 14

CENTRALE AFFAIRES UN CENTRE D AFFAIRES A 15 MN DE PARIS 1 / 14 CENTRALE AFFAIRES UN CENTRE D AFFAIRES A 15 MN DE PARIS 1 / 14 Un Centre d affaires pour entreprendre à Pontault-Combault Au cœur de la Seine et Marne Au carrefour des axes Nord-Sud et Est- Ouest A 20

Plus en détail

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION

COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION CENTRE LORRAIN DE GESTION Des Métiers et Professions Indépendantes COMPRENDRE SON DOSSIER DE GESTION Siège : 1, Avenue Foch 57000 METZ Tel : 03.87.74.20.51 - Fax : 03.87.36.52.73 * Site Internet : www.cglor.fr

Plus en détail

www.sofradom.fr D ADRESSES! N 1 de la domiciliation d entreprises centres NOUS NE MANQUONS PAS

www.sofradom.fr D ADRESSES! N 1 de la domiciliation d entreprises centres NOUS NE MANQUONS PAS N 1 de la domiciliation d entreprises 31 centres à votre service! NOUS NE MANQUONS PAS D ADRESSES! Édition 2012-2013 www.sofradom.fr Présent dans chaque arrondissement de Paris avec 23 centres aux meilleures

Plus en détail

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER Les garanties LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER SARL GCI, Société à Responsabilité Limitée au capital de 8000,00 Euros dont le siège est situé à Z.I. Saint Maurice, 04100 Manosque, inscrite au

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de janvier 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de

Plus en détail

www.neuillydom.fr Domiciliation commerciale Secrétariat administratif Formalités d entreprise Location de bureaux

www.neuillydom.fr Domiciliation commerciale Secrétariat administratif Formalités d entreprise Location de bureaux Domiciliation commerciale Secrétariat administratif Location de bureaux Formalités d entreprise DOMICILIATION COMMERCIALE Vous ne possédez pas d infrastructure immobilière de bureaux à Paris et sa région,

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

1.2 AD Missions a pour vocation de prendre en charge la gestion du contrat de travail et des contrats commerciaux qu aura prospectés l Adhérent.

1.2 AD Missions a pour vocation de prendre en charge la gestion du contrat de travail et des contrats commerciaux qu aura prospectés l Adhérent. ENTRE LES SOUSSIGNES : La Société «AD Missions», SAS au capital de 150.000 Euros, RCS Paris 412 383 234 dont le siège social est situé 20 rue Brunel 75017 PARIS, représentée par Monsieur Sylvestre BLAVET,

Plus en détail

A l attention de : Monsieur Roger RICHAUD

A l attention de : Monsieur Roger RICHAUD + A l attention de : Monsieur Roger RICHAUD VOTRE PERMANENCE TELEPHONIQUE Offre commerciale n 188/09/14 établie le 11/09/2014 par Valérie DUBIEN Libérez-vous de vos appels, nous prenons le relais! ESPACE

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

CONSULTATION POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE «L aide alimentaire C est quoi? Pour qui?»

CONSULTATION POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE «L aide alimentaire C est quoi? Pour qui?» CONSULTATION POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE «L aide alimentaire C est quoi? Pour qui?» Enquête auprès de la Fédération des Banques Alimentaires et des personnes accueillies - Présentation - N 0800171 Août

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

Principaux ratios et points de repère

Principaux ratios et points de repère 1/46 de gestion en hôtellerie-restauration Réactualisés 01/10/ - 2/46 Sommaire 1 ère partie Les ratios de charges d exploitation et les soldes intermédiaires de gestion 2 ème partie Les indicateurs de

Plus en détail

Les compléments salariaux dans les entreprises vaudoises

Les compléments salariaux dans les entreprises vaudoises Les compléments salariaux dans les entreprises vaudoises le partenaire des entreprises Compléments 25 % salariaux : la 2 pratique vaudoise Les compléments salariaux font partie intégrante de la politique

Plus en détail

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté ACCORD RELATIF A L HARMONISATION DES STATUTS DES SALARIES MEDIAPOST TRANSFERES AU SEIN DE MEDIAPOST SA DANS LE CADRE DU RAPPROCHEMENT DES 2 ENTREPRISES Entre les soussignés, Le syndicat C.F.T.C Le syndicat

Plus en détail

>> Baisse continue de l activité

>> Baisse continue de l activité 4 ème trimestre 20 Janvier 2013 - N 15 >> continue de l activité Dans les services comme dans l industrie, le climat des affaires reste dégradé au quatrième trimestre 20 et il s établit nettement en dessous

Plus en détail

Société de gestion. Filiale à 100 % du groupe Crédit Mutuel CIC

Société de gestion. Filiale à 100 % du groupe Crédit Mutuel CIC SCPI 1 Société de gestion Filiale à 100 % du groupe Crédit Mutuel CIC Le Groupe Crédit Mutuel CIC au 31/12/2012 Fonds propres 37 milliards Nombre d agences 5 961 Nombre de clients 30 millions Notations

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

année 2010 rapport de branche : quelques éléments Nombre d entreprises & chiffre d affaires chiffres d affaires SOMMAIRE

année 2010 rapport de branche : quelques éléments Nombre d entreprises & chiffre d affaires chiffres d affaires SOMMAIRE e r v i c e s r a n s p o r t s q u i p e m e n t n v i r o n n e m e n t Prévention sécurité année 2010 rapport de branche : quelques éléments Observatoire des Métiers de la Prévention et de la Sécurité

Plus en détail

Enquête construction bois Basse Normandie 2009

Enquête construction bois Basse Normandie 2009 Enquête construction bois Basse Normandie 2009 Courant 2009, ProfessionsBois a réalisé une enquête auprès des constructeurs bois intervenant sur la Basse Normandie. 118 entreprises bas normandes ont été

Plus en détail

Présentation et analyse des impacts

Présentation et analyse des impacts Mars 2016 Institut national de la statistique et des études économiques Rénovation de la méthodologie de calcul des indices de chiffres d affaires Présentation et analyse des impacts Rénovation de la méthodologie

Plus en détail

Rest@Dom. Dossier d informations. Service proposé par ALLBYWEB SARL. Commande en ligne pour la restauration à domicile

Rest@Dom. Dossier d informations. Service proposé par ALLBYWEB SARL. Commande en ligne pour la restauration à domicile Commande en ligne pour la restauration à domicile Service proposé par ALLBYWEB SARL Sommaire Rest@Dom... 1... 1 Service proposé par ALLBYWEB SARL... 1 Présentation... 1 Nos atouts... 1 Impulsion sur votre

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Lettres / Langues et Sciences Humaines LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

Association régie par la loi «1901»

Association régie par la loi «1901» Association régie par la loi «1901» Siège social et Direction Générale : 11, rue de la Convention 79000 NIORT Tél. 05 49 24 20 88 Fax. 05 49 24 30 03 siège@gpa79.net 1) CADRE DE L ENQUETE La loi 2002-2,

Plus en détail

Cahier des charges. (Consultation simple)

Cahier des charges. (Consultation simple) Cahier des charges (Consultation simple) Mission d accompagnement pour le lancement de la phase de préfiguration de la pépinière d entreprises multi-sites du bassin de Bourg-en-Bresse 1. Rappel du projet

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURELLE 3SCI

ENQUETE CONJONCTURELLE 3SCI Syndicat des Sociétés de Services et des Conseils en Informatique ENQUETE CONJONCTURELLE 3SCI VOTRE SOCIETE 1. Quelle est la taille de votre entreprise? Taille de l'entreprise 0 ou 1 salarié 46 % 0 ou

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Dossier d inscription Collectif Franche-Comté

Dossier d inscription Collectif Franche-Comté SALON FOOD AND HOTEL ASIA 2016 Du 12 au 15 avril - Singapour Dossier d inscription Collectif Franche-Comté SALON PROFESSIONNEL INTERNATIONAL DE LA RESTAURATION ET DE L HOTELLERIE BULLETIN D INSCRIPTION

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

Méthodologie : OBJECTIF :

Méthodologie : OBJECTIF : 1 Méthodologie : Deux questionnaires distincts / «Dirigeants d organismes de formation» élaborés par le Comité de pilotage de l étude : les responsables du GARF et de la FFP avec la collaboration du cabinet

Plus en détail

ENQUETE. Droit Individuel à la Formation : Quelle Réalité pour les Salariés?

ENQUETE. Droit Individuel à la Formation : Quelle Réalité pour les Salariés? ENQUETE Droit Individuel à la Formation : Quelle Réalité pour les Salariés? Enquête menée d Octobre 2010 à Mars 2011 auprès de 1400 salariés. Extrait de l analyse réalisée par Jean-Pierre Willems, expert

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

Strictement confidentiel. METEOJOB SAS au capital de 1 320 705 Euros, RCS Paris 498 739 879-12 rue Godot de Mauroy 75009 Paris Tel : 01 44 71 94 86

Strictement confidentiel. METEOJOB SAS au capital de 1 320 705 Euros, RCS Paris 498 739 879-12 rue Godot de Mauroy 75009 Paris Tel : 01 44 71 94 86 METEOJOB SAS au capital de 1 320 705 Euros, RCS Paris 498 739 879-12 rue Godot de Mauroy 75009 Paris Tel : 01 44 71 94 86 Objectifs du partenariat Faciliter les recrutements des membres de l AFRC Mettre

Plus en détail

Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014

Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014 Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014 QUESTIONNAIRE A RETOURNER AVANT LE 15 MARS 2014 3 possibilités de réponse : 1. Par courrier, grâce à l enveloppe T ci-jointe adressée à Infraforces Rapport

Plus en détail

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting.

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting. Depuis 2008, Wagram Consulting offre aux consultants la possibilité d exercer leur activité en toute indépendance en les libérant des contraintes administratives. Le portage salarial est reconnu par les

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Droit / Économie / Gestion OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Droit / Économie / Gestion OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Droit / Économie / Gestion LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications de l

Plus en détail

Guide de déclaration

Guide de déclaration Enquête sur les loyers commerciaux Division des prix à la production Guide de déclaration Le présent guide a été conçu pour vous aider à participer à l Enquête sur les loyers commerciaux. Si vous avez

Plus en détail

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation de la profession 8 1. Définition... 8 2. Accès à la profession... 8 a. Conditions d ouverture... 8 b. Demande

Plus en détail

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5.

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5. 1 Portage Salarial p 3 2 Procédure p 4 3 Contrat de travail p 5 4 Complémentaire santé individuelle p 5 5 Frais professionnels p 5 6 Extranet p 6 7 Responsabilité civile professionnelle p 6 8 Garantie

Plus en détail

Consultant Laissez-vous porter. portage salarial

Consultant Laissez-vous porter. portage salarial Consultant Laissez-vous porter. portage salarial * * Je suis mon propre patron mais je suis salarié. Yvan - Conseiller en informatique 1Le portage salarial Le portage salarial : être indépendant tout en

Plus en détail

Concours externe Inria 2014. Poste n AF8 «Gestionnaire financier» (H/F) Accès au corps des «Techniciens de la recherche»

Concours externe Inria 2014. Poste n AF8 «Gestionnaire financier» (H/F) Accès au corps des «Techniciens de la recherche» Concours externe Inria 2014 Poste n AF8 «Gestionnaire financier» (H/F) Accès au corps des «Techniciens de la recherche» Epreuve du 17 juin 2014 Note sur 20 Coefficient 4 Durée 1 heure 30 *******************************************************************************************

Plus en détail

Dossier de candidature 2016

Dossier de candidature 2016 Dossier de candidature 2016 Kévin THEARD ENS Louis Lumière pour l Académie des César 2015 Fédération des Industries du Cinéma, de l Audiovisuel et du Multimédia - 11/17, rue de l Amiral Hamelin - 75783

Plus en détail

Les Français et le découvert bancaire

Les Français et le découvert bancaire Les Français et le découvert bancaire Octobre 2014 Contacts Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@lanouvelle-agence.com Sommaire Méthodologie de l étude Sondage complémentaire de l étude

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Salon international de l industrie des composites. du 8 au 10 mars 2016 Parc des Expositions Paris-Nord / Villepinte. Pavillon Collectif

Salon international de l industrie des composites. du 8 au 10 mars 2016 Parc des Expositions Paris-Nord / Villepinte. Pavillon Collectif Salon international de l industrie des composites du 8 au 10 mars 2016 Parc des Expositions Paris-Nord / Villepinte Pavillon Collectif Vues d'ensemble non-contractuelles Date limite d'inscription : 10

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

Aséo. 2, rue Jean Perrin 14460-Colombelles. www.aseo.fr. Tél : 02 31 35 74 20-Fax : 02 31 35 74 22

Aséo. 2, rue Jean Perrin 14460-Colombelles. www.aseo.fr. Tél : 02 31 35 74 20-Fax : 02 31 35 74 22 FACILITY MANAGEMENT Aséo 2, rue Jean Perrin 14460-Colombelles Tél : 02 31 35 74 20-Fax : 02 31 35 74 22 www.aseo.fr SOMMAIRE PRESENTATION DE LA SOCIETE ASEO... 3 PRESTATIONS FACILITY MANAGEMENT... 4 1.1

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. BILAN SOCIAL 2007 DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Consultant Laissez-vous porter. portage salarial

Consultant Laissez-vous porter. portage salarial Consultant Laissez-vous porter. portage salarial * Je suis mon propre patron mais je suis salarié. Yvan - Conseiller en informatique 1Le portage salarial Le portage salarial : être indépendant tout en

Plus en détail

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1 SANTE DES ETUDIANTS 2013 1 2 1. Contexte et objectifs Présentation d emevia et de ses missions Le premier réseau français de mutuelles étudiantes de proximité qui regroupe 10 mutuelles régionales Les mutuelles

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Syndicat Intercommunal d Energies du département de la Loire. Synthèse du rapport d enquêtes de satisfaction auprès des professionnels Septembre 2013

Syndicat Intercommunal d Energies du département de la Loire. Synthèse du rapport d enquêtes de satisfaction auprès des professionnels Septembre 2013 [ Syndicat Intercommunal d Energies du département de la Loire Synthèse du rapport d enquêtes de satisfaction auprès des professionnels Septembre 2013 En mai 2013, le SIEL a lancé une enquête auprès des

Plus en détail

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Comment assurer le développement de vos activités aux Etats-Unis? Vous pouvez développer vos activités

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Avril 20 CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d

Plus en détail

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 Observatoire Régional des Parcours Etudiants Aquitains (ORPEA) Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 En Bref : Le taux de réponse global atteint

Plus en détail

"VOTRE PARTENAIRE EN DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE"

VOTRE PARTENAIRE EN DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE WARF "VOTRE PARTENAIRE EN DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE" 253 rue Saint Honoré 75001 PARIS Tél. : 01 44 55 01 21 - Fax : 01 44 55 01 22 contact@warf.fr www.warf.fr NOTRE VOCATION WARF a été créée en 1985 et

Plus en détail

Préparer son dossier de création reprise d entreprise. Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet

Préparer son dossier de création reprise d entreprise. Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet Préparer son dossier de création reprise d entreprise Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet Préparer son dossier de création reprise d entreprise Espace Entreprendre

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste. Dossier de recevabilité VAE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA MUTUALITE Certificat de Qualification Professionnelle Conseiller(ère) mutualiste Dossier de recevabilité VAE Candidat

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE

RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE RAPPORT D ANALYSE PONTON Fanny Blossier Analyste Financier 16 rue Victor Hugo BP 54000 Nancy Tél : 06 65 66 87 42 E-mail : fanny.blossier@pretup.fr 1. DESCRIPTION DE L ENTREPRISE Fiche

Plus en détail

EXPRESSION DES BESOINS CAHIER DES CHARGES PRESTATIONS

EXPRESSION DES BESOINS CAHIER DES CHARGES PRESTATIONS EXPRESSION DES BESOINS CAHIER DES CHARGES PRESTATIONS S O M M A I R E 1. Présentation Entreprise 2. Contexte et périmètre du projet-besoin 3. Population concernée par le projet ou à former 4. Objectifs

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015

CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 2 CREDIT MANAGEMENT SURVEY 2015 L étude de la gestion du risque clients par secteur d activité MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE OBJECTIFS DE L ÉTUDE Bon nombre de professionnels de la relation financière clients

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. Région Lorraine

CHIFFRES CLÉS. Région Lorraine Entreprises de PropretÉ ET SERVICES ASSOCIÉS CHIFFRES CLÉS Région Lorraine Édition 2010 LA PROPRETÉ EN LORRAINE données économiques générales de la région Lorraine France métropolitaine Part de la région

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

ENQUETE AUPRES DES COLLECTIVITES SUR LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DES AGENTS RESULTATS DE L ENQUETE

ENQUETE AUPRES DES COLLECTIVITES SUR LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DES AGENTS RESULTATS DE L ENQUETE Mis en ligne le 03.01.2013 ENQUETE AUPRES DES COLLECTIVITES SUR LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DES AGENTS RESULTATS DE L ENQUETE 149 collectivités ont répondu, sur 466. Pourcentage de réponse à l

Plus en détail

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation»

Résultats de l enquête Atlant-Kis. l innovation» Résultats de l enquête Atlant-Kis «Innovation et services à l innovation» Le diagnostic du projet Atlant Kis Méthodologie proposée par la Navarre, coordinateur du projet Adaptable aux contextes régionaux

Plus en détail

Document d Information Réf. A

Document d Information Réf. A www.crma-rhonealpes.fr www.bnoa.net www.reprendre-en-rhonealpes.fr LE CHEF D ENTREPRISE Document d Information Réf. A Nom prénom : Né(e) le Adresse domicile : CP Ville : Adresse e.mail : Date d installation

Plus en détail

Chiffre d affaires sur 9 mois : 19,7 M (+ 11%)

Chiffre d affaires sur 9 mois : 19,7 M (+ 11%) Communiqué de presse Paris, le 6 novembre 2015, 8h00 Chiffre d affaires sur 9 mois : 19,7 M (+ 11%) Progression de + 1 % des loyers et de + 6 % des loyers commerciaux (hors habitation), grâce aux acquisitions

Plus en détail

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre Bilan de l activité touristique de l année 2013 Résultats de janvier à décembre Analyse de la conjoncture économique Contexte international En 2013, l économie mondiale a enregistré une progression de

Plus en détail

Enquête sur la notation sociale des banques et des assureurs UNSA-2012

Enquête sur la notation sociale des banques et des assureurs UNSA-2012 Enquête sur la notation sociale des banques et des assureurs UNSA-2012 Conseil, Recherche et Formation en Relations Sociales 3 rue Bayard 59 000 LILLE Tél : +33 3 20 47 15 24 Fax : +33 3 20 www.orseu.com

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail