Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac"

Transcription

1 Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac H.Mahfouf, M.Oukkal, S.Belhadef, B.Benzidane,L. Haddouche K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE

2 Atteinte Survie à 5 ans % Muqueuse 93 Sous muqueuse 89 Musculeuse 77 Sous séreuse 60 Séreuse 39 Organes de voisinage 08 I A IB II IIIA IIIB IV Hundahi & al Wanebo & al Siewart & al Kim & al Hayachi & al l.lim & al. JCO 23;2005

3 Principaux Cancers en ALGERIE Hommes Femmesc Localisations Incidence / 10 5 hab Localisations Incidence/10 5 hab Poumon 17,6 Sein 47 Colon/rectum 15,3 Colon/rectum 13,2 Vessie 12,1 Col utérin 12 Estomac 10,2 Thyroide 7,6 Lymphome 6,1 Estomac 6,5 Registre des cancers d Alger INSP 2004

4 Incidence des cancers digestifs INSP 2004 Homme Femme Localisations N /10 5 Localisations N 10 5 Colon /rectum ,3 Colon rectum ,2 Estomac ,2 Estomac 91 6,5 Pancréas 32 2,3 Vésicule biliaire 38 2,8 Vésicule biliaire 20 1,4 Pancréas 22 1,6 Foie +VBIH 18 1,3 Foie +VBIH 19 1,3 Grêle 17 1,2 Œsophage 17 1,2 Œsophage 15 1,1 Grêle 07 0,4 Canal anal 01 1,1 Canal anal 08 0,6

5 Introduction Chimio sensibilité : RO = 30 Ŕ 40%. Augmente la survie médiane de 4 à 6 mois. Amélioration de la qualité de vie chez des patients sélectionnés.

6 Bénéfice de la chimiothérapie vs BSC Murad & al Cancer 1993 Pyrhonen & al Br J Cancer 1995 Gilmelinus & al Ann Oncol 1997 FAMTX BSC FEMTX BSC ELF BSC n RO% Survie p ,001 0,0006 NS

7 Bénéfice de la poly CT vs mono CT Anna D Wagner JCO :

8 5FU - CDDP VP16 5FU AF N RO = 9% NS R 5FU CDDP N = 134 RO = 20% NS FAMTX N= 133 RO = 12% Vanhoefer, 2000

9 5FU - CDDP VP16 5FU AF SSP = 3,3 mois 7,2 mois NS R 5FU CDDP SSP = 4,1 mois 7,2 mois NS FAMTX SSP = 3,3 mois Vanhoefer, ,7 mois

10 5FU CI - AF - CDDP N + 31 pts ( 7 épidérmoide de l œsophage, 9 cardia) AF = 200mg/m² J1 & J2 5FU = 400 mg/m² J1 & J2 5FU CI= 600 mg/m² J1 & J2 CDDP = 50mg/m² J1 RO = 37,2% PFS = 7,2 mois SG = 13,3 mois Mitry, Ann Oncol 2004

11 5FU CI - AF - CDDP Nausées vomissements Grade I Grade II Grade III Grade IV 26% 28 16% 0% Diarrhées 16% 4 0% 0% Muscite 23% 9 2% 0% Syndrome mains Ŕ pieds 2% 0 2% 0% Rénale 4% 2% 0% 0% Neuropathie 7% 2% 0% 0% Neutropénie 7% 7% 28% 14% Thrombopénie 7% 9% 2% 0% Anémie 11% 9% 0% 0%

12 .Y. Kang ASCO 2006

13

14

15 Réponse objective XP (n =160) FP (n=156) R0 % ,030 RC % ,668 RP % ,019 MP % ,041 p

16

17 ECF vs FAMTX n RO% Survie FAMTX mois ECF mois P 0,0002 0,001 A. Webb JCO 1997 ECF FAMTX

18 FU CDDP Antracyclines vs FU - CDDP Anna D Wagner JCO :

19 D Cunningham & al ASCO 2006 abstr 4017

20 Objectifs secondaires PFS. RO. Toxicités. Qualité de vie. Objectifs primaires Non infériorité. XLD vs FU LOHP vs CDDP Survie globale.

21

22 Survie ECF EOF ECX EOX n Survie 37,7 40,4 40,8 46,8 1 an % Médiane 9,9 9,3 9,9 11,2 HR (IC 95% ) 1 0,95 ( 0,79 1,15) 0,92 ( 0,76 1,11) 0,8 ( 0,65-0,77) D Cunningham & al ASCO 2006 abstr 4017

23 Docetaxel Vanhoefer & al Proc ASCO 1999 Ligne Dose n R0 % 2 ème ligne TXT 100 mg/m² Taguchi & al 2 ème ligne TXT 60 mg/m² Sulkes. A & al Br J Cancer 1994 Einzig. AI & al Med Oncol 1996 Mavroudis. D & al Am J Clin Oncol ére ligne TXT 100 mg/m² 20 1 ére ligne TXT 100 mg/m² 24 1 ére ligne TXT 75 mg/m² 18

24 Docetaxel Ligne Dose RO% Survie Hankins. R & al Proc ASCO ére ligne Ajani.JA & al JCO 2005 Thus- Patience.PC JCO 2005 Roth. AD. JCO 2004 TXT + CPT11 TXT + 5 FU 1 ére ligne TXT + CDDP TXT + CDDP + 5FU 1 ére ligne TXT + 5FU CI Epi + CDDP + FU 1 ére ligne TXT + CDDP+ 5 FU TXT + CDDP Epi +CDDP + 5FU ,4 10,5 9,6 9,5 9,

25 Irinotecan CPT11 en monothérapie. RO : 14 Ŕ 25%. CPT11 + 5FU Bolus. RO = 22%. CPT11 + 5FU CI. 24 Ŕ 40%. CPT11 + CDDP. RO= 18-51%

26 M. DANK JCO 2005

27

28

29

30 Cetuximab Objectifs : Efficacité Toxicités Phase II 49:54 EGFR+ 38 pts inclus Cetuximab 400 mg/m² puis 250 mg/m² FOLFIRI RO = 56% 3 RC? 11 RP PFS = 80% à 3 mois Pinto et al, ASCO GI 2006, # 65

31 Bevacizumab Essai AVATAX anti VEGF Phase II Docetaxel 35 mg/m² J1 J8 J15 puis J29 + Bevacizumab 5 mg/kg J1 J15 J29 N = 26 (16 oesophŕ 4 cardia Ŕ 6 estomac) CT antérieure : 20 Ŕ RT antérieure 13 Hémorragie GI 12% - Thr Art : 8% RO : 23,5% (4/17) Enzinger et al, ASCO GI 2006, # 68

32 Her 2 neu n Surexpression % Yano & al Gravalos & al Allgayer & al Park é al Lordick & al Facteur de mauvais pronostic G. Gravalos & al Ann Oncol 19,2008

33 Her 2 neu Cortés Ŕ Funes & al n Phase RO% 21 II CDDP + T 35 Préliminaire Nicolas & al 05 II CDDP + TXT+T Toga & al 584 III CDDP+FU CDDP+ FU+T Rech & al 3 II T 1 RC 3 RP 1 MS En cours G. Gravalos & al Ann Oncol 19,2008

34 Magic Study Péri op CT R A N D O M I S A T I O N ECF X3 n = 250 n = 253 Chirurgie Chirurgie ECF X3 Cuningham & al ASCO 2005

35 PFS

36 Survie globale

37 ECF Chir Opérés n = 219 n =240 Résection R0 79% 69 % (p = 0,02) T1/T2 54% 36 % (p = 0,01) Décès post op 6% 6% Complications post op 46% 46% Durée d hospitalisation 13 jours 13 jours Récidives loco régionales 11% 18% Récidives systémiques 13% 19% Les deux 18% 26% Total 42% 62% Survie à 5 ans 40% 29%

38 ACCORD 7 XT seule 224 ADK Gastriques CT(5FU+CDDP) Chirurgie CT idem si RO en préop Chir CT-Chir-CT p Résection RO 73 % 84% 0,004 DFS 3 ans(%) DFS 5 ans(%) 17 34

39 Non CT néo adjuvante et chirurgie R0 Oui Chirurgie palliative Résidus tumoraux Clipper les résidus Non RT ou Surveillance Réponse à la CT Oui CT post op RT/CT RT CT Surveillance Surveillance

40 Chimiothérapie adjuvante R A N D O M I S A T I O N XT + EFLE 228 pts St IB-IIIB /Suivi médian de 60 mois Chirurgie SG à 5 ans 48 % P =0,610 SG à 5 ans 4 3,5 % SSR à 5 ans 44 % P =0,305 SSR à 5 ans 39 % F De Vita et coll. ASCO 2006

41 RT/CT Macdonald 2001 R A N D O M I S A T I O N CT/RT/ CT Fufol 603 pts St IB-IV Chirurgie SG à 3 ans 51 % P =0,03 SG à 3 ans 42 % SSR à 3 ans 49 % P =0,001 SSR à 3 ans 32 %

42 Non XT Curative Résection R0 Oui Chirurgie palliative Résidus tumoraux Chirurgie curative PT3 ou P T4 ou N +? Clipper les résidus Non Tis, P T1, P T2,N0 Oui RT/CT RT CT Surveillance Pas de TRT complémentaire Si N examinés 15 RT/ CT ou Surveillance

43

44 Cancer du Cardia T1-T2 N0 Chirurgie T1: mucosectomie Type II ou III T1-T4 N+ T3- T4 N0 Cancer à extension gastrique? Oui Non Type I ou II M + Chimiothérapie CT NA puis XT Ou XT + RT/CT CT/RT Ou CTNA puis XT

45 Expérience CPMC OM Avant 2000 Schéma ELF/EAP n 67 Sexe H/F 43/24 RO% / RC /RP/ MS 12/% 0/ 8/ 23 SSP Survie globale 4,2 mois 8,3 mois Toxicité hématologique grade III & IV Toxicité non hématologique grade III & IV Anémie Neutropénie thrombopénie Nauséesvomissements Diarrhées Rénales 2% 6% 1% 24% 10% 2%

46 Expérience CPMC OM Après 2000 Schéma TXT/CDDP n 92 Sexe H/F 56/36 RO% / RC /RP/ MS 28%/ 2/ 24/ 36 SSP Survie globale 6,7 mois 9,8 mois Toxicité hématologique grade III & IV Toxicité non hématologique grade III & IV Anémie Neutropénie thrombopénie Nauséesvomissements Diarrhées Rénales 2% 8% 1% 22% 5% 0%

47 Expérience CPMC OM Après 2000 Schéma XLD n 9 Sexe H/F 6/3 RO% / RC /RP/ MS 0/ 2/3 SSP Survie globale 3,2 mois 5 mois Toxicité hématologique grade III & IV Toxicité non hématologique grade III & IV Anémie Neutropénie Thrombopénie Nauséesvomissements Diarrhées Syndrome M/P 2% 1% 0% 5% 15% 8%

48 Conclusion Diagnostic Tardif Chimio sensibilité relative Bénéfice sur la survie et la survie globale modeste Pronostic Sombre

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac

Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac Place de la Chimiothérapie dans les cancers du cardia et de l estomac H.Mahfouf, M.Oukkal, S.Belhadef, B.Benzidane,L. Haddouche K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Atteinte

Plus en détail

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger Adénocarcinomes gastriques métastatiques : quelle chimiothérapie pour quel bénéfice et quelles biothérapies pour quelles indications en 2010? H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre

Plus en détail

Cancers de l'œsophage, du cardia et de l'estomac. Traitement des formes avancées

Cancers de l'œsophage, du cardia et de l'estomac. Traitement des formes avancées Cancers de l'œsophage, du cardia et de l'estomac Traitement des formes avancées Emmanuel MITRY Ambroise Paré Séminaire DES 21/11/2008 1. CANCERS DE L'OESOPHAGE Traitement symptomatique Objectif = Qualité

Plus en détail

CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES. GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB

CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES. GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB CANCER DE L ESTOMAC CHIMIOTHÉRAPIES NÉO ADJUVANTES, ADJUVANTES ET PALLIATIVES GIRAUD Laura Dr ZAANAN Aziz Oncologie digestive HEGP Pr TAIEB GENERALITES Incidence : 6400 / an Sex ratio : deux hommes pour

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements périopératoire

Cancer de l estomac traitements périopératoire Cancer de l estomac traitements périopératoire P. Michel Unité d oncologie Digestive Service d Hépato-gastroentérologie CHU de Rouen 1. Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie

Plus en détail

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen

Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire. Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Cancer de l estomac traitements péri-opéraroire P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie Hôpital Charles Nicolle CHU de Rouen Survie après chirurgie TNM Stade UICC 1997 Cancer 2000 USA Survie 5 ans

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille

Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé. Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Thérapies ciblées en cancérologie digestive chez le sujet âgé Laetitia Dahan CHU Timone Marseille Principe de prise en charge: Questions non résolues 1 ère étape: faut-il traiter le cancer? - ATCD, comorbidités

Plus en détail

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen

Traitement du cancer gastrique métastatique. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen Traitement du cancer gastrique métastatique P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition, CHU de Rouen XXe siècle Meta analyse Cochrane Library 35 essais 5726 patients Chimio vs Soins Palliatifs

Plus en détail

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014

Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 Cancer de l œsophage et de l estomac : Top 5 des articles publiés en 2014 J Desramé Hôpital privé Jean Mermoz Lyon Sélection : FOLFIRI/ECX vs ECX/FOLFIRI Guimbaud R, J Clin Oncol 2014 ; 32 : 3520-6 RAMUCIRUMAB

Plus en détail

Prise en charge des cancers gastrique

Prise en charge des cancers gastrique Prise en charge des cancers gastrique Traitement Chirurgie Traitement adjuvants et néoadjuvants Traitements palliatifs : => la chimiothérapie Chimiothérapie palliative vs BSC Bénéfice démontré par rapport

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005

Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Chimiothérapie adjuvante du cancer du colon consensus (thésaurus) 2005 Cours INSERM 7 mars 2006 Géraldine PERKINS, Ph ROUGIER Les facteurs pronostiques STADE TNM +++ Taille de la tumeur Qualité de la chirurgie

Plus en détail

Traitements néo-adjuvants et adjuvants des adénocarcinomes oesogastriques Quid des adénocarcinomes à cellules indépendantes J.F.

Traitements néo-adjuvants et adjuvants des adénocarcinomes oesogastriques Quid des adénocarcinomes à cellules indépendantes J.F. MERCI Traitements néo-adjuvants et adjuvants des adénocarcinomes oesogastriques Quid des adénocarcinomes à cellules indépendantes J.F. SEITZ Service d Oncologie Digestive CHU Timone MARSEILLE Cours Intensif

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon

Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Chimiothérapie adjuvant après résection d un cancer du côlon Pr Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie Digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr 20/10/2017 Pr Thomas APARICIO thomas.aparicio@aphp.fr

Plus en détail

Cancer du pancréas. Cancer fréquent et grave: décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Comment améliorer cela???

Cancer du pancréas. Cancer fréquent et grave: décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Comment améliorer cela??? Cancer du pancréas Cancer fréquent et grave: 40 000 décès/an UE Facteurs favorisants: tabac ++ Pronostic catastrophique: Survie à 5 ans: < 5 % voire < 1 % Diagnostic tardif et génie évolutif particulier

Plus en détail

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal

Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Prise en charge du sujet âgé de plus de 75 ans atteint d'un cancer colorectal Le cancer colorectal est une maladie du sujet âgé France Estimations année 2000-36.257 cas incidents - 60 % après 70 ans -

Plus en détail

Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante

Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante Adénocarcinome inopérable du pancréas Intérêt de la chimiothérapie néo-adjuvante M.OUKKAL, K. BOUZID Service d Oncologie Médicale EHS CPMC Alger Symposium International de Cancérologie Digestive Alger

Plus en détail

Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER

Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER Faut-il prescrire une CT adjuvante dans le cancer colique > 70 ans? Laurent Bedenne Symposium de cancérologie digestive SAHGE - FFCD ALGER 12-12-2010 Les cancers digestifs du sujet âgé : un problème sanitaire

Plus en détail

Cancers digestifs non colorectaux Actualisation ASCO

Cancers digestifs non colorectaux Actualisation ASCO Cancers digestifs non colorectaux Actualisation ASCO 2005 1 F. Cvitkovic Cancer de l estomac Encore des progrès à faire dans les bonnes pratiques chirurgicales et anatomopathologiques d après une étude

Plus en détail

Cancer de l estomac. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen

Cancer de l estomac. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen Cancer de l estomac P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie CHU de Rouen Questions 1. Quel bilan préopératoire (EE)? 2. chimiothérapie des formes localisées 3. Adénocarcinome de la jonction localisé

Plus en détail

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique

Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Traitement au-delà de la 1 ère ligne Adénocarcinome oesogastrique Thomas APARICIO Gastroentérologie & Oncologie digestive Hôpital Saint Louis thomas.aparicio@aphp.fr Multiples protocoles en 1 ère ligne

Plus en détail

Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes

Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes Le cancer gastrique avancé à l heure de la stratégie multi-lignes En 2015 : quelle stratégie pour quel patient? Dr Christelle de la Fouchardière Centre Léon Bérard, Lyon France Michel P, Carrère N, Lefort

Plus en détail

Remise en perspective : du mieux

Remise en perspective : du mieux Remise en perspective : du mieux BSC 1 ère G 2 ème G 3 ème G Médiane de survie 4,5 mois 6 mois 8 mois 8 à 10 mois Survie à 1 an 5 % 15 % 25 % 35 à 46 % Survie à 2 ans 8 à 24 % Survie à 3 ans 6 à 13 % Chimiothérapie

Plus en détail

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez

Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Interne: A. Pham Tuteur : Dr Peugniez Généralités Epidémiologie Incidence 7800 nouveaux cas par an (1) 70-80 ans Prédominance masculine Bilan pré thérapeutique TDM TAP Echoendoscopie + biopsie si réalisable

Plus en détail

Le cancer de l estomac

Le cancer de l estomac Chapitre 2 Le cancer de l estomac Bilan minimal Bilan minimal : - Fibroscopie + biopsies - TDM thoraco-abdomino-pelvien (foie, ganglions) - Biologie hépatique - Si cancer superficiel : réalisation d une

Plus en détail

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique. Lorraine Blaise DES

Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique. Lorraine Blaise DES Chimiothérapie dans le cancer du pancréas métastatique Lorraine Blaise DES Épidemiologie Cancer métastatique : plus de 60% au moment du diagnostic Sites les plus fréquents : foie ++ ; péritoine ; adénopathies

Plus en détail

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Œsophage non résécable (TNCD 2016)? Critères de non-résécabilité Tumeur

Plus en détail

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an

Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Cancer colorectal Synthèse des avancées thérapeutiques depuis 1 an Astrid Lièvre Département d Oncologie Médicale Institut Curie Hôpital René Huguenin (Saint-Cloud) Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Traitement des formes avancés des cancers gastriques. Dr Aziz ZAANAN Hôpital Européen Georges Pompidou Université Paris Descartes

Traitement des formes avancés des cancers gastriques. Dr Aziz ZAANAN Hôpital Européen Georges Pompidou Université Paris Descartes Traitement des formes avancés des cancers gastriques Dr Aziz ZAANAN Hôpital Européen Georges Pompidou Université Paris Descartes Drogues de chimiothérapie «Anciens» 5FU Anthracyclines Cisplatine Méthotrexate

Plus en détail

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris

des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris Chimioradiothérapie des Cancers du col utérin: Pour qui? C. Hennequin, Hôpital Saint-Louis, Paris CLASSIFICATION FIGO 2009 I: Carcinome limité au col IA: Carcinomes micro-invasifs (diagnostic histologique

Plus en détail

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures)

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures) Référentiel en Oncologie Digestive Réseau ONCO LR (mise à jour : 2007) Cancer du côlon non métastatique Stade I pt1-t2-n0 Stade II pt3-t4-n0 Stade III pt-n1-n2 Bon pronostic Mauvais pronostic Occlusion,

Plus en détail

Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants

Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants Dr Julien Volet Alger le 17/09/2016 SAHGEED CONTEXTE PopulaGon âgée (> 70ans ) PopulaGon asiagque populagon caucasienne en termes d incidence et

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires

Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires Chimiothérapie adjuvante des cancers de la vésicules et des voies biliaires L.Debbah, H.Djedi CAC Annaba CIC Alger le 11/03/2017 Introduction Pathologie rare: -< 1% de tout les cancers dans le monde -

Plus en détail

Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016

Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016 Cancer du col métastatique ou en rechute: Bevacizumab, quand et pour qui? Alexandra Leary, MD, PhD Gustave Roussy Cancer Campus Février 2016 Chimiothérapie de première ligne Sans exposition préalable au

Plus en détail

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S.

Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal. DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Traitement adjuvant et modalités de surveillance après chirurgie à visée curative du cancer colorectal DES hépato-gastro 14/11/2009 S. Pernot Traitement adjuvant du cancer colique Stade (AJCC 6 th ) Survie

Plus en détail

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013?

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Dr Thomas Walter Hôpital E. Herriot, Lyon 13 décembre 2013 Jean-Louis Legoux et les auteurs du chapître Estomac du TNCD Survie globale des

Plus en détail

Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive?

Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive? Métastases pulmonaires Peut-on s inspirer en Cancérologie Thoracique de l attitude en Cancérologie Digestive? Jean-Luc Raoul Oncologie Digestive Centre E Marquis RENNES ABCT, 16 Oct 2009 Données de base:

Plus en détail

Chimiothérapie Adjuvante des Cancers Colorectaux. K. Bouzid M. Oukkal H. Mahfouf Service d Oncologie Médicale EHS Centre P & M CURIE Alger

Chimiothérapie Adjuvante des Cancers Colorectaux. K. Bouzid M. Oukkal H. Mahfouf Service d Oncologie Médicale EHS Centre P & M CURIE Alger Chimiothérapie Adjuvante des Cancers Colorectaux K. Bouzid M. Oukkal H. Mahfouf Service d Oncologie Médicale EHS Centre P & M CURIE Alger TNM UICC 2002 Tis: intra-épithéliale ou chorion T1: sous-muqueuse

Plus en détail

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice

Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort. E FRANCOIS Nice Cancers Coliques Métastatiques Quand il faut frapper fort E FRANCOIS Nice Cas clinique Homme né en 1952 ATCD : asthme, diabète Douleurs abdominales depuis plusieurs mois 62 kg (PDF 68kg) 1,70m Examen clinique

Plus en détail

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour!

Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! Traitement adjuvant des cancers du rectum : cette maison est pour! et n a pas de conflits d intérêt Pr Thierry CONROY Chimiothérapie adjuvante des cancers du rectum : le point de la situation Cancers du

Plus en détail

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Maintien des antiangiogéniques dans le traitement du cancer colorectal métastatique Dr Denis SMITH Oncologie Digestive CHU Bordeaux denis.smith@chu-bordaux.fr Des progrès considérables depuis 20 ans dans

Plus en détail

RAPPORT DE CONGRES : L ASCO 2003/CHICAGO P.ARTRU - G.LLEDO

RAPPORT DE CONGRES : L ASCO 2003/CHICAGO P.ARTRU - G.LLEDO 1 RAPPORT DE CONGRES : L ASCO 2003/CHICAGO P.ARTRU - G.LLEDO L ASCO 2003 aura été un grand cru en cancérologie digestive avec son lot d informations de grande importance concernant surtout le cancer colorectal

Plus en détail

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris

Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Julien TAIEB, Service d hépato-gastroentérologie et d oncologie digestive Hôpital Européen Georges Pompidou Paris Le Cancer colorectal Tumeur développée sur le gros intestin Séquence polype cancer Diagnostic

Plus en détail

Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017

Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017 Radiothérapie des cancers du rectum des sujets âgés : Plus c est court, plus c est bon? Dr Florence Huguet Hôpital Tenon, Paris 10/03/2017 Epidémiologie Taux d incidence et de mortalité augmentent jusqu

Plus en détail

PRONOPALL en gastro-entérologie

PRONOPALL en gastro-entérologie Approche du pronostic à court terme, des tumeurs solides métastatiques en chimiothérapie palliative,dans une unité d oncologie en C.H.G.: intérêt du score PRONOPALL en gastro-entérologie L. Vivès et M.

Plus en détail

Traitements médicaux en oncologie digestive. Nouvelles thérapies. Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République

Traitements médicaux en oncologie digestive. Nouvelles thérapies. Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République Traitements médicaux en oncologie digestive Nouvelles thérapies Docteur Pierre DALLOZ, Pôle Santé République Cancer colorectal Cancer colorectal Un nouvel anti métabolite : le TAS 102 Nouvelles thérapies

Plus en détail

Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature. Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010

Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature. Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010 Traitement des CBNPC de stade IV Analyse de la littérature Armelle Lavolé Hôpital Tenon DES 2010 1 Chimiothérapie de première ligne Bénéfice / BSC? A base de platine? Carboplatine ou cisplatine? Quelle

Plus en détail

CCRm: La réponse mais pas uniquement

CCRm: La réponse mais pas uniquement CCRm: La réponse mais pas uniquement Grand Round Digestif 9 10 décembre 2016 Pr Phelip Jean Marc Service d HGE et d oncologie digestive CHU de Saint Etienne Liens d intérêt Board / conseil : Merck Serono,

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé. Dr FRANCOIS Eric

Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé. Dr FRANCOIS Eric Place des thérapies ciblées dans le cancer colorectal chez le sujet âgé Dr FRANCOIS Eric Epidémiologie Incidence en 2009 n = 41 342 Incidence 04-12/2009 n= 31 665 < 75 ans n = 18 410 75 ans n = 13 255

Plus en détail

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon

Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Diagnostic clinique et biologique de récidive métastatique du cancer du colon Réunion ACOMEN novembre 2015 Dr CLAVEL Léa Service de gastro-entérologie et d oncologie digestive, Pr PHELIP, CHU Saint-Etienne

Plus en détail

nouveaux cas/an (FRANCIM 2000). 60 % après 70 ans (H : 56 %, F : 64 %). 43 % après 75 ans (H : 37 %, F : 49 %).

nouveaux cas/an (FRANCIM 2000). 60 % après 70 ans (H : 56 %, F : 64 %). 43 % après 75 ans (H : 37 %, F : 49 %). Actualités thérapeutiques en oncologie gériatrique Cancers digestifs Pr Jean-Philippe SPANO GHPS Université Paris6 Courtesy of E Mitry Introduction Les publications concernent essentiellement le cancer

Plus en détail

Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Quelle chimiothérapie pour les formes N+ des cancers du sein? M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Historique Années 1970: CMF, CMFVP Années 1980: Anthracyclines En association: AC,

Plus en détail

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert 1 Stratégies: grandes lignes tumeurs de l hypopharynx et du larynx résécables tumeurs

Plus en détail

Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon

Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon Surveillance d un cancer colo-rectal opéré J Desrame Hôpital Jean Mermoz, Lyon Pourquoi surveiller un cancer colo-rectal opéré? Récidive de polypes Risque de rechute anastomotique : 2 à 4 % Risque de Cancer

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II)

Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) - Marseille, le 21 juin 2013 - Chimiothérapie adjuvante d indication contreversée (sujets âgés, stade II) Thierry Lecomte Service d Hépato-gastroentérologie et de Cancérologie digestive - CHU de Tours

Plus en détail

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée?

Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Paris, 09 10 décembre 2016 Cancer Colo-Rectal Métastatique 2e ligne : je switche ma chimiothérapie... et ma thérapie ciblée? Pr Jaafar BENNOUNA Université de Nantes - France Institut de Cancérologie de

Plus en détail

Places et modalités de la chimiothérapie

Places et modalités de la chimiothérapie Cancer du col utérin Places et modalités de la chimiothérapie Dr C. Lhommé DU, Nov 2014 Places du traitement médical? En situation métastatique/ récidives En néo adjuvant En association avec la radiothérapie

Plus en détail

Dr. Thierry LECOMTE. 5 FU oral. Connaître les indications validées Connaître les modalités de surveillance Quelle est la réglementation?

Dr. Thierry LECOMTE. 5 FU oral. Connaître les indications validées Connaître les modalités de surveillance Quelle est la réglementation? Dr. Thierry LECOMTE 5 FU oral Connaître les indications validées Connaître les modalités de surveillance Quelle est la réglementation? Conflits d intérêts Le Dr Thierry LECOMTE n a pas déclaré de conflits

Plus en détail

TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES CENTRE UNIVERSITAIRE PIERRE ET MARIE CURIE R.CHORFI; M.OUKKAL; EM.SI AHMED; K.BOUZID

TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES CENTRE UNIVERSITAIRE PIERRE ET MARIE CURIE R.CHORFI; M.OUKKAL; EM.SI AHMED; K.BOUZID TUMEURS STROMALES GASTRO-INTESTINALES CENTRE UNIVERSITAIRE PIERRE ET MARIE CURIE R.CHORFI; M.OUKKAL; EM.SI AHMED; K.BOUZID Journées du 15dec 2011 Symposium National de Cancérologie Digestive Gastrointestinal

Plus en détail

«Guérir à coût contrôlé»

«Guérir à coût contrôlé» «Guérir à coût contrôlé» Quelles Chimiothérapies pour quel bénéfice dans les cancers digestifs ou quid du rapport coût/efficacité Philippe Rougier Service d Oncologie Digestive Hôpital Européen Georges

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers. Pierre MICHEL Unité d Oncologie Digestive Service d Hépato-Gastroentérologie et de Nutrition

Chimiothérapie des cancers. Pierre MICHEL Unité d Oncologie Digestive Service d Hépato-Gastroentérologie et de Nutrition Chimiothérapie des cancers colorectaux Pierre MICHEL Unité d Oncologie Digestive Service d Hépato-Gastroentérologie et de Nutrition Chimiothérapie des cancers colorectaux 1. Maladie métastatique opérable

Plus en détail

Cancers digestifs à l ASCO 2014

Cancers digestifs à l ASCO 2014 Cancers digestifs à l ASCO 2014 R. AMAROUCHE; M. OUKKAL Clinique Zirout Amine, Alger COLORECTAL Métastatique: CALGB TRIBE CRYSTAL Maintenance: CAIRO3 FOIE Adjuvant: STROM ESTOMAC Métastatique: RAINBOW

Plus en détail

CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important!

CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important! CCRm - La réponse tumorale, un nouveau Graal? Oui, oui, oui, la réponse c est super important! Pr. Michel Rivoire Département de Chirurgie Centre Léon Bérard, LYON michel.rivoire@lyon.unicancer.fr Grand

Plus en détail

Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche

Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche Réunion CORP 6 Novembre 2014 A.Dautruche HAS, Septembre 2011 Rationnel de l étude Rationnel de l étude Années 1980 : Survie à 5 ans des cancers de l œsophage tous stades confondus traités par chirurgie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES

PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES PRISE EN CHARGE DES RECIDIVES PELVIENNES ET PERINEALES Quelle précaution prendre avant un traitement anti-angiogénique? Dr Anne Floquet INTRODUCTION AA utilisés dans multiples cancers Seul ou en combinaison

Plus en détail

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules.

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Emanuel NICOLAS Dr. Frédérique ROUSSEAU Dr. Renaud

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage?

Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Carcinomes bronchiques non à petites cellules: Quelle chimiothérapie de rattrapage? Dr Michaël Duruisseaux Unité d Oncologie Thoracique Clinique de Pneumologie Hôpital Michallon, CHU de Grenoble Conflits

Plus en détail

Cancers du canal anal 07/03/2014

Cancers du canal anal 07/03/2014 Cancers du canal anal DR XAVIER LIEM 07/03/2014 Généralités 1. Epidémiologie 2. Anatomopathologie 3. Anatomie 4. Clinique et Bilan 5. Classification Généralités 1. Epidémiologie Prédominance féminine 1,2

Plus en détail

Chimiothérapie des cancers ORL

Chimiothérapie des cancers ORL Société Française de Pharmacie Oncologique Chimiothérapie des cancers ORL Sophie Chapet Y. Pointreau- G.Calais- J.F Tournamille Centre H.S Kaplan, CHRU de Tours Introduction (1) Epidémiologie Incidence

Plus en détail

Dénutrition et sarcopénie quelles conséquences sur la tolérance et l efficacité des traitements anti-tumoraux?

Dénutrition et sarcopénie quelles conséquences sur la tolérance et l efficacité des traitements anti-tumoraux? Dénutrition et sarcopénie quelles conséquences sur la tolérance et l efficacité des traitements anti-tumoraux? Dr Jean-Philippe DURAND Président du CLAN du GHU Paris Centre Praticien Hospitalier Service

Plus en détail

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques?

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 3/04/2015 Introduction Fréquence élevée : 1 patiente sur

Plus en détail

Prise en charge du cancer colorectal Evolution des stratégies. Laurent ZELEK, Service d Oncologie CHU Henri Mondor, Créteil

Prise en charge du cancer colorectal Evolution des stratégies. Laurent ZELEK, Service d Oncologie CHU Henri Mondor, Créteil Prise en charge du cancer colorectal Evolution des stratégies Laurent ZELEK, Service d Oncologie CHU Henri Mondor, Créteil CANCERS COLO-RECTAUX METASTATIQUES. De 1980 à 2002: des progrès majeurs DE 1990

Plus en détail

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives

Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives Actualités dans la prise en charge thérapeutique des Tumeurs endocrines Digestives R.SAI; K.BOUZID EHS C.P.M.C INTRODUCTION Tumeurs Rares : 2 /100000 et de Diagnostic difficile Prise en Charge Thérapeutique

Plus en détail

Gastrectomie pour cancer infiltrant : Quelle étendue? Quel curage?

Gastrectomie pour cancer infiltrant : Quelle étendue? Quel curage? Gastrectomie pour cancer infiltrant : Quelle étendue? Quel curage? B.Dousset Service de Chirurgie, Hôpital Cochin, 75014 Paris Classification des relais ganglionnaires JRSGC 1981 : 16 groupes ganglionnaires

Plus en détail

TRAITEMENT NEO-ADJUVANTS ET ADJUVANTS DANS LE CANCER DE L ŒSOPHAGE. Cours intensif de cancérologie digestive Marseille Février 2009

TRAITEMENT NEO-ADJUVANTS ET ADJUVANTS DANS LE CANCER DE L ŒSOPHAGE. Cours intensif de cancérologie digestive Marseille Février 2009 TRAITEMENT NEO-ADJUVANTS ET ADJUVANTS DANS LE CANCER DE L ŒSOPHAGE Cours intensif de cancérologie digestive Marseille - 5-6 Février 2009 Jean-François SEITZ LE PRONOSTIC DU CANCER DE L ŒSOPHAGE A PEU CHANGE

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix

Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique. Elisabeth Quoix Comment je traite une personne âgée ayant un CBNPC métastatique Elisabeth Quoix PLAN Généralités sur les personnes âgées Peut on transposer les avancées faites chez les patients d âge inférieur à70 ans

Plus en détail

V.Labb Séminaire de DES 11/2007

V.Labb Séminaire de DES 11/2007 V.Labb Labbé / H. Le Floch Séminaire de DES 11/2007 Introduction TTT des CBNPC: résection r complète TTT adjuvant: efficacité non démontrd montrée Méta-analyse analyse (Non-small( Cell Lung Cancer Collaborative

Plus en détail

Bonnes pratiques en oncologie médicale. Oncologie urologique. Tumeurs urothéliales Adénocarcinomes rénaux L. GEOFFROIS.

Bonnes pratiques en oncologie médicale. Oncologie urologique. Tumeurs urothéliales Adénocarcinomes rénaux L. GEOFFROIS. Bonnes pratiques en oncologie médicale Oncologie urologique Tumeurs urothéliales Adénocarcinomes rénaux L. GEOFFROIS 17 Juin 2003 Adénocarcinomes rénaux Age médian 60 à 65 ans 30 à 50% métastatiques d

Plus en détail

Cohorte NADEGE. Thomas APARICIO. Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny

Cohorte NADEGE. Thomas APARICIO. Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny Cohorte NADEGE Thomas APARICIO Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne, Bobigny thomas.aparicio@avc.aphp.fr Cours intensif de cancérologie digestive, FFCD-PRODIGE, 6 avril 2012 Pourquoi une cohorte

Plus en détail

Conduite à tenir devant une carcinose localisée

Conduite à tenir devant une carcinose localisée XVIème Journée de l Association Picarde de Cancérologie Digestive Conduite à tenir devant une carcinose localisée Diane Goéré Département de Chirurgie Oncologique Institut Gustave Roussy Université Paris

Plus en détail

Thésaurus National de Cancérologie Digestive TNCD

Thésaurus National de Cancérologie Digestive TNCD Thésaurus National de Cancérologie Digestive TNCD www.tncd.org Jean-Louis Legoux Secrétaire Général de la FFCD Membre du comté de Pilotage Histoire Chimiothérapie des cancers digestifs : début des années

Plus en détail

3C Narbonne-Lézignan. Assemblée Générale du 26 mars 2013

3C Narbonne-Lézignan. Assemblée Générale du 26 mars 2013 3C Narbonne-Lézignan Assemblée Générale du 26 mars 2013 1 Sommaire Généralités : Epidémiologie: Cancers colo-rectaux ; Cancer de la prostate. Le Bilan activité 3C : La RCP Différenciation des localisations

Plus en détail

Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite

Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite Prothèses coliques en urgence pour cancer colorectal en occlusion : est-ce le traitement de référence en 2008? JC Saurin Lyon-Pierre Bénite Cancer colorectal : 37 000 nouveaux cas par an 16-20 % en occlusion

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

Session 3 : Recherche clinique

Session 3 : Recherche clinique Session 3 : Recherche clinique Modérateurs : Elena Paillaud Pierre Soubeyran Essai FFCD 1404, REGOLD et autres essais digestifs Thomas Aparicio Gastro entérologue, Bobigny Essais cliniques en cancérologie

Plus en détail

Radiothérapie dans le Cancer du Rectum. Olivier Dubreuil Février 2008

Radiothérapie dans le Cancer du Rectum. Olivier Dubreuil Février 2008 Radiothérapie dans le Cancer du Rectum Olivier Dubreuil Février 2008 Plan Pourquoi? Comment? Quand faire de la radiochimiothérapie? Conclusions Pourquoi faire de la radiothérapie? Diminution des récidives

Plus en détail

Prise en charge du carcinome épidermoïde du canal anal

Prise en charge du carcinome épidermoïde du canal anal Prise en charge du carcinome épidermoïde du canal anal Dr Véronique Vendrely Service de Radiothérapie-CHU de Bordeaux Email: veronique.vendrely@chu-bordeaux.fr OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définition histologique

Plus en détail

Traitement systémique de la récidive du cancer du col utérin

Traitement systémique de la récidive du cancer du col utérin Traitement systémique de la récidive du cancer du col utérin Dr Laurence GLADIEFF Département d oncologie médicale Institut Claudius Regaud Conflits d intérêt : Astra-Zeneca ; Pharmamar ; Roche Définition

Plus en détail

Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux

Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux Traitement actuel des métastases hépatiques des cancers colo-rectaux 40-70% KC colo-r. Méta Foie seul: 50%. Christian GOUILLAT Lyon France Exérèse chirurgicale. mortalité PO < 5%. survie à 5 ans: m=35%

Plus en détail

Cancers de la vessie Place de la radiothérapie

Cancers de la vessie Place de la radiothérapie DU Carcinologie Clinique Cancers de la vessie Place de la radiothérapie Alberto BOSSI Pierre BLANCHARD Département de Radiothérapie Institut Gustave Roussy Rappels diagnostiques Hématurie macroscopique

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE DU CANCER DU NASOPHARYNX Induction et Rechute/Métastatique

CHIMIOTHERAPIE DU CANCER DU NASOPHARYNX Induction et Rechute/Métastatique CHIMIOTHERAPIE DU CANCER DU NASOPHARYNX Induction et Rechute/Métastatique Dr Caroline Even Département de cancérologie cervico-faciale Institut Gustave Roussy, Villejuif, France Tumeurs localisées Tumeur

Plus en détail

CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL

CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL CHIRURGIE DES MÉTASTASES HÉPATIQUES D UN CANCER COLORECTAL Gabriele BARABINO Université Jean Monnet - CHU Saint Etienne Chirurgie Digestive et Oncologique Thèse de Doctorat Gabriele BARABINO 22 octobre

Plus en détail