HAEU AHUE HAEU AHUE ,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HAEU AHUE HAEU AHUE - - -4-,"

Transcription

1 -- ; -4- nomica che coorin\ i ue settori a gestione sociaiz a ta e a gestion e pnivata" Praticamente ciò s&gnificherebbe ucciere i ttore prvato I piano eve coorinare e singoe azienesociaizzate e assicurare oro i capitai necessari e x ba sta e i pia no va a i à i uestobbiettivo se ha [ o scpq i immischiarsi negi affri ee a iene private i " coorinare sbocca ne co ettivismo statae int-egra; e itt anoriaeo / I punti treicesipo e quattoricesimo sua suoa e su rapporto fra sta to e chiesa vanno bene Ne quinicesimo punto si auspica bens " unorine europeo em o cr e tic preup p osto i un pibaso orine internazio nae fonato su supera mento Ir 6v an ità assouta e k o stat o nazionae" e ciò vf:j bene M 8- non si ice che vop:ia mo e senz atro e noi vog iamo s en z atro) gi Stati Uniti Eu r p a Ne se cesimo punto si s ottoinea a n e ce sità i un a e n za tra i proetariat o e i ceti ro u ttivi no n proetari e si Ruspica a formazione i un front e unico e avor o Esigen za perfettamente giusta questa R c onverrebbe ire come può oggi prat icamente sviupparsi tae aeanza t a e fronte u nico A noi pare che c i ò s*a possibie oggi come oggi soo attraverso o sviuppo r i vouzionario ei comitati i iberazione naziona i regi ona i e per*ferici aargate ae orga nizzazioni operai e c ontai ne ei profess i onisti ei partigiani òei giovani ee onne o Questa è a vi a concret a ea e m craz i a ri o uz io n ar i a a I ta ia ot erna Feerico

2 ; i ANNC LUGANO Gioveì 2 Settembre 944 J XhII - N 28 A Buon Mercato Lugano Sempre bea sceta in Tessuti- Magieria - Caze DBID GIORNALB Ereni tabbonamento: (Pagamento uticpato) Anuo fr M Semestre frisijo - Trimestre fr 65& Mese fr a&jo Abbonam operaio tr a mese Abbonam a n!!d separato e sabato: per e Coonie ibere itaiane fr 6!Abbonam cumuativo clbera Stampo cdirtti e LaVOIOit fr se Labbonam a num separato cagna ea Scuo!U: fr 6 DIBE;IO PARTITO ;;-;BDZI;_B --I-;;;AZI-;;-Emnserson: Annuno (0 co i 8 mm J argh ) e 7 L G&V O C Cb post X a 7 mm Ucaarghezza m es ( co i i4 mm i arhza)escusivamente Caotooe e tac:u ;:n:!:fru;::ron:enent i una coonna Rivogersi ea!ton;a:: a 30 al V!a a Forte I Te! Un nnm costa ne Ticino cent & nea Sviaera iut cent 20 Esce tntti giorni non festivi ====================================L=-=====;=====- Paazzo Basiese Te 2 SO 7 Ben E U Laggiramento ea inea Sigfrio DaOana giougono notiiie i vittorie ampo aeate e coniziooi Q G DI EISENHOVER 20 (Exch) Herzongenbuseb iù entatnente - DaOana giungono continua- sviupp_ano e o éjarbùi cea terza mente notizie ei nuovi successi e testa ei ponte ee ea stata cost tuj a fonte competente ec ufficiae i ta a nor c Lomi:n e S canae incomincia ora a are anche qua- ea Sche nn "ea --\riosa IS IZIO ch3 inicazione ei importanti posiin questo pmito si trovano trup zioni Si comunica che vasti territo- Pe binate britanniche che sono a a Finania ri attorno a Nijmegen e Arnheim riuscite a occu!)are soo ca 7 a 25 ue posizioni chiave su Reno infe- k m In pro fonr - terntorio LO:\URA 20 (ag Reuter) - I I a oanriore si trovano in mano ae trup- primo ministro finanese a inpe ei sbarco aeate e un comuni- _ease e ono i!egnai n:ea iquia ìenm von Bornce ha racioiffun cato giunto a fronte nee utime zone forti repat _ei IetiOf?U- ieri sera e conizioni e trattato ore informa che e truppe ei punta ca teeca appogg iai! ca artghe- i armistizio russo-fmanese firmbinate ea secona armata bri- ua e umta m ate ìnato uneì a \osca tannica opo aver superato a Mosa La testa ei ponte presso Gee che Ha aualfi cato questo oiorno copresso Grave innanzi a Nijmegen fmo_ a unec Sff8: era obiettiyo c me u no c ei più curi ctna storia si sono unit e a formazioni ei pa- forti contratta ch germamci SII ea nazione Le conizioni sono e racacutisti trova sojo ee ;prime fa i eiu: seguenti: Questo significa che truppe e ge sua otruzone e soo ne_ wrm I finanesi s i ritirano immenerae Dempsey opo a occupa: piossimi ptra essere u_tzata iatamente su a front iera e 940 zione ei Einhoven hanno coperto come base ei nuove oper azwm 2 L a pen; soa i Porkkaa nonchè circa 60 km a ritmo ea guerra E innanzi tutto pnto ei riunione e ac que e un territorio i meia ampo Anche e coonne britanni- i reparti zappa!on che sono parti- estensione a t torno ac essa Yerranhe Yenute aa testa i ponte a coarente _nec!ssar;i per a rico- no ce ute per un perioo i 50 annor ei Hechte hanno fatto rapi- str uz bne e ponti e ei canai ni aa Russia ei progressi magrao a resistenpiù a nor sono già pronte co Petsamo Yerrà cecuta aa R usza e i ponti istrutti Da Gerop a onne estinate aa costruzione i sia est i Einho\en venne raggiunto teste ei ponte che avorano inten4 Gi aeroromi ea Finani: HeJmonf e più a nor ovest avan- samente per petmettere in seguito meriionae e su-occientae verza unatra coonna binata che i sicuro trasporto ei rifornimenti ranno posti temporaneamente a iopo vioenti combattimenti attor- {!ea se cona armata britannica ché sposizione egi a eati nu ai ponti sopra i canae «Gu- si trova avanti aa frontier a re5 La fotta mercantie finanegiernina )) si avvicina aa zona i es ca 6e sarà messa a isposizione egi aeati G Leser cito finan ese sarà posto su piee ei pace 7 Le forze teesche in Finania verranno isarmate Cvn ]a vanzata truppe bnata e Reno mbra 8 L a F nanctapageraunm h : t eer sviupparsi f amc te _n e;ine e eno m- non sotato m Jnez0ne ei Gac- ennizzo ei 300 miioni ei oari 0 s: -m _ e a m- o t sempre?ac RPeyct e Krefe ma anche neo s pazio ei sei anni P u c h0 P an? {I rsmf f$comecy m rz0ne ee strae e inee fer La somma chiest a in inennizz0 c accer c are a mea g o a rovane che scorono unoo i W e- f t tt nor Ne quaro ei questo piano o e_ a P or e _u oman a a o Yengono a trovarsi in arte anche se nparaz wne hiesta ac un quasi asi e operazioni americanp ce prii ompet a_ccerchamnto paese opo utma grane guerra ma armata a cui co;nna anorc Acqmsgrna eu sobborghi e e cui uttava non Si tratta che ea m ec opo a occupaz ione i Sittar a 20 sm;ace c access<i sono fortemente ta e so nma proposta u_rante e km a norc-est ei Maastricht ha su- unate e ormaj stato cor:fermato tr a Ltahve t pace ea pmavera perato a frontiera teesca in se- m quanto che u fomazo) Pe- scors guito a ciò avvers ari si ece co- n_erata a Maast \CJ t m 9ermama esj eme trattato contempa 0 tretto a i str; buire a ncor a ma o- SI e urtta a trup t (} amerrcane pro-23 unti che per essere covutamen;iormente e sr forrr i i fesa 0 Yem eph a su : t mterpe t ati n:-s:ssit e;bbero ri A s u in Aq uisgra n a co ntinua-j Uùren a 27 En ae_s t i Acqui-\-gh spiegazlom I utavia e conno vioenti i omhattimenti str aca- sgran a aa noti!p i Ier i si trova ctzi! menzonate_ puma sono e ar - - Dunque i vescovi svizzeri e paese per assumere a ihanno rivoto ai oro feei una fesa e isorine e e egoiettera episcopae coettiva smo ei ceti priviegiati? nea quae si chierano contro E mero artificio queo ei a «N uoa Smzzera» Questa conire questa avversione soettra nchrama aa nostra stanziae con tutta una serie r mente e ca!"pé:ne eh suor:aro- paroe meifue per i poveri ai no a feta z gr0:no m cm ca- quai si offre come sempre i en? u otazwne popoare compernso ei ciei e i conforwna nuzratwa che preveeva to ea raissegnazione Non vi ur: h!!ve peevamen:to sur ca- è nua neinsegnamento e prtar _venwa :esa Lmp?ssLbe Cristo che ica oversi manieper e eenm a relzzé!zo: nere ainfinito a iniquità e a ne e Lcurazwne rnvaha impossibiità i are un nuovo e vcchuna assetto aa vita economica ei E questo utrmo m orme un paese e creare maggiore giu i tempo ma; non soo caso ne stizia tra gi uomini quae i cero si immischia nenoi veiamo in Francia oe cose temporai nee questiove ne nwvimento ea resini ei are e avere ne probestenza hanno avuto pure arga ma ea ripartizione ei beni parte ei cattoici gi esponenmateriai prootti agi uomiti i questo movimento recani Invano si fa appeo a giumare a immeiata nazionaizstificazione i tae atteggiazazione ei mezzi i trasporto mento a fatto che i sociaisti inustrie chiavi La rie ee sarebbero avversari ea reisociaista si avanza vouzione giane e cristianesimo ea Chiesa e atri ammenicoi e e non fatta sotanto agi uomigenere Proprio a ricerca i si- ni che miitarono nei partiti somii giustifica-zioni imostra a ciaisti Che significa unque impossibiità nea quae si tro- questo insorgere preorinato vano i nostri avversari a con- ee gerarchie eccesiastiche trobattere su terreno ea teo- a Papa ai vescovi contro ogni ia e ei fatti i programma e- possibie rifonna e mutamento a Nuova Svizzera Infatti ne in cose che non hanno nua a programma non vi è una paro che veere con i canoni ea a non accenno a una misu- fee? Significa che e ate gera che comunque non soo sia rarchie e cero non forse gi avversa na che nemmanco si umii curati ee campagne occupi inirettamente ea che stentano a vivere con quachiesa ea reigione e e cri- che centinaio i franchi aanstianesimo Non una misura no si sntono ancora fortemenche sia per un verso quasiasi te e profonamente egate ae contraria aa saute materiae forze i que capitaismo che e morae ea famigia Non ha trascinato i mono nee una misura non una proposta cri:;i e nee guerre che è stache intacchi come si sia i ibe- ta una ee princina-i anche ro funzionamento ea nostra se non a soa cause e oierna istruzione emocrazia Ora i tempi sono maturi Nei Perrhè unqu e i preti sa gomesi che verranno si eciera no a perpamo per scaiarsi _ vescovi e a Nuova Svizzera Prezzi convenienti SOCIALISTA Nuovi superamenti ea frontiera teesca wna T 7 e a c r S S & C O P U 8 8 L C T A Lugaao -fu:annunctsvzzerisl La rivota armata : \ è seoppata In D an marea STOCCOLMA 20 (Exch) - Verso izia ea Danimarca conta in tutto mezzanotte si informava a Copen iomini - vennero isarmate hagen a fonte egna i fee che in e trasfe_rite atrove in gruppi serrati numerose p arti ea Danimarca e Successivéente venne constatato nea capita stessa era scoppiata che i poiziotti caricati su vagoni una msurrezwne armata Contro e bestiaane venivano conotti in ire- tnpjpe i occupazione teesche Per zione ao Scneswig-Hostein i -oeto n?n sembracche i irimoti funzionari poterono metter 0 gen IJOssanoe ancoscwper_o i openhagen t SI a sietuo in tempo ebito Essi orra ague qtùizzant su ttin mo o ranjt ganizzarono una insurrezione armata pohhc e e ue Ve e pani ch e ebbe IPr obahimente come segui t() La Gestéjpo e i riruforzi ee & S una serie_ i atti i sabotaggio contro giunti negi utimi giorni in Dani-: e ferr?vie e e centrai eettriche e marca intenevano probabimente n-; teefomche scenare una prova i ifor za Aan- : Acune re:ion i sono state tagi ate nuncio eo ciopero geea av compet<mente uor a ogni traffive!ne a p nme ore i en uha _c? ) comumcazwne con a Sveaczwne mihtr contro tutte e c aser- "a e mterr?tta Sugi sviuppi ea: me _ea p_ohzw anese:? [ comunica- siimazi?ne SI a?prene soamente che va m semto ohe a bohza anese era a stazione raw a one eoe è nes_tat<: SCLOta COn ffetto Immeiato e e mam ei patnoh che suoi membn ovrnno renre Nee vicwanze i Copenhagen un conto <"per ver fav<?n!o gh scw- eposi t prijcpae i munizioni è pmnt i}aiecche magbma fun-i tato m ana IP:er cause non ancora ZIOan e a pohzia anese - a po- Ignote Denuncia a mono civie I Comitato i Ltberazione Nazionae r Ata Itaia comunica: «I 9-LNAI enuncia a mono civie gi atroci sìstemi i tortura che neofacst usano a temp!n Miano contro gi rrestati poitici Lanima beca C{)SJ nefane cmeta e ott Koch ipenente e Ministero egi Interni e uomo i fiucia <ei ministro Buffarini Guii: ott Koch è un ege!eratg semtpazzo I quate ha sua isposizione un viino in via Monte Banco attreza? a qest? scopo tfme: Gi arrestati a centinaia vengono sottoposti a pu rafmh e scjentftci sstemi i sevizie meiante iniezoni che ne fno croare sstea neroso vengono a"s-soggettati a occe ater nate cajssjme e geat a bgn uce e torturati in mie atri moi suo tempo gutza e popo ta-iano copirà impacabie gi aut)o n J COSI atroci mjsfattj I CLN chiee ai governi ee Nazioni Unite che i responsabii siano fin a ora iscritti neeenco ei iminai i guerra" N o n _è questo i primo grio i ine oore che ci giunge a!tala M at occupante straniero è s_tato osì uro verso gi itaiani C<?S raffmatamente cruee quanto si z!wstrano oggiì questi «neo-fascish» che asciano ietro i sè un soco i utti i rancori i bisoano i sp!etata giustiia Tae soco nn potra essere asczato aperto tae sete i -ip azione IWft pvra rinamere inappagata gnazzo_ne > ; ; - t --- Domani i sangue sparso in quesi mesi chiamerà atro sangue E non sarà cosa sotanto egi itaiani Gi uomini i tutto i mnno anche gi svizzeri pacifici e neutrai avranno tutto interesse a che questi eitti in massa e organizzati non restino impuniti Soprattutto noi come svi?zeri chici:jm v e in:- à ora sia preciso e chiaro che e rwrn -J j;_ J :

3 nnnate è ormai s a o con ermato trattative f pace ceia primavera -: v ""B&<U< <J<e-"" «tteu-a:n:a - c"" 5t-r-scnzzen acpcz e neutra[[ una _nisu ra! non un:a Pr?P<?Sffi!-c-n!> e nf:!ue gtt!; cte e -;ta Ì;;a--t"ct"ti\at;tJht has in quanto che u :a formazion pe- scorsa stl " che i:jsciano ietro i sè un so- avranno tutto interesse a che queche Iraccht come s sa hbe- ta una ee pnncznah anche perato a frontiera teesca: in se- nerata c a Maas :(:JJt in Germania einsieme i trattato contempa co i utti i rancori i bisogno i sti eitti in massa e organizzati ro funzionamento ea nostra emocrazia Perrh è unque i preti sagono a pergamo per scagiarsi contro queste riforme aa economia e nostro paese? Perchè scenono in battagia contro queste giuste aspirazioni ee grani masse avoratrici se no_n a soa cause e oierna struzwne Ora i tempi sonn maturi Ne_i mesi che verranno si ecierà ea sorte egi uomini for se per quache secoo e nessuno sfu-ggirà ae conseguenze ei suoi atti La Chiesa come gi auri for se più egi atri!wito a ciò ayversario si vee costretto a istribuire ancora maggimmente e sue f0n:e ei ci fesa A su in Aquisgrana contin uano vioenti i combattimenti straai mentre e ue coonne che i:a regione ei frontie ra si avvicinano a e città ei Tiii ch e Diiren si ve-cono ottoposte tutto i giorno a intensi contrattacchi avversari La nuova avanzata verso a va- SI e urta ta a truj (}americane pro-23 Punti che per essere co vutamenn t a su "ìe t t t ri """ ; c m erpre ati necessterenbero t Utiren a 27 km aest i Acqui- g spjegzwm u a via e consgtana aa note i ieri si trova tzwn menzwnate p n ma sono e sotto ininterrotto bomb ara;men- conizioi principai t o e artigieri-a I mmstro h a eetto che a e ele coonne aate penetrate in gazione fina?cese a?sca h a atto Germania provenienti a Be aio 0_ c]:e suo mefo e che!ij: antesi e rientae e a Lussemburgo stten? vmo teer sj a a ieaa ; cercar eh trionae sono espo6te ao sporaico ri? hune a oro esjsten za coni e fuoco ee batterie oermaniche possibi ta che ancora J?man?ono i b La Patrta - ha termmato pnye ten ca e orze teesche sono n rotta esiactcip a :t g : o e;n Sua Ironie ba reparti fotezza c Metz I e generae Patton che si tr-ovano su a nva ea M?ser: h anno ottenuto ruovj rmforzi e SJ preparano ac una nuova ayanzata verso a Lorena J J f Masenikov Jeremenno e BagramJan IDCB zano e UDita ID uga 0 ere i UrSBUIa Le profezie i UMonty brac J t nare verso a oreazione i un re0ime sociaista se non se ne ifenan e Drogressirve aijiprossimazioni con una aegata DOtenza poitica I caditai 0 riconosmenti Diù soeciti e e pro- VIe:gJ a una a uno nè a assst emes se più aettanti E questo i Drez- re ra segnato ao &IIanteamento Dezzo che a borghesia promette pe:r a zo Der pezzo ea sua D0Jenza anche sua rpwce quano terme i Deiera ipro- se questo è rs critto ne iibro ei suoi mette &adeno che non Dagherà come estini non ha mai pagato ie non Dagheebbe Daato ea JOOCa i prezzoati nedpure questa vota se a casse a- fronboieri stanno vigii -e proti a voratrice rubboooosse Ma essa è stata codue a morte gi s caatori he si facanche SIU queosto pu:nto ijsiruita a una ciano troppo aujaci e miwacciosi e esderienza che e rcostò trodo caro rp er- a ricaociare a ttwba a fono ea ohè!possa tmenttcara Se ovunquc Yae a ove chis:sà qano trovei av\oro riuscirà 3: imdorre n uo vi rebbe a forza i Ti tentare a Drova on n t ame t Impoo:ra m rtara Is tau- Birsogna quea forza aggrara o azio n e r un onme nuovo che sia prenera ]t antitesi rirp aratrice eo obbrobrioso ccmvenga assa o s-oconc o meg w regijme a rque i caditai&mo a mo Bisogna ren<qer a hwffensiva najrcia eserv ito \Tat "ano _ 6OranA poere! Questo incitamento che " ei copevoi! - e tutti i cti p arassi pur vemva a compagni i cui nomi tan e quanti furono :p ronti a pros t- rima:rraino seognati a caratteri oro tuirsi per un vantagjgio materiae a nea storia e sociaismo itaiano non un?nore _immeritato :fecero sì che I- fu aa fine eatra g uema moni" taha subisse o:n ta e fascismo Di e accettato a nostro Partito Non esqnesto nuovo oine saranno!ecssa riann""te artefc e "orze ipoiti"v Ie Ct"v ei sen oomunisti o ancora ajvvenuto i istacco nè uu nè ei massijmaisti vi rivolsero sempre a oro azione a pre D-revaerva i rivouziomarismo che!e pararne avvento anunoneno semdre prcsupdosto errato ea DO&sibiità i i proetariato sin a qano per fa una risoutiva azione Yioenta iteneva ua immatjurità D0itica ;stentava a amnosa ai nostri fini qasiasi atra comprenro ohe a sua savezza erit azione Presupposto errato in reazio?tamto a ove oggi a ve e a ne a quei momenti non già Derchè in mtanogh quae me a Dropno que; contasto con i PrinciDi tattici e soverso a quae e ogg tutta tesa a s ua ciaismo ai quai non è mai s tato erisouta voontà &euso U:n:!0to TiVouzionario quajn Aa prodagana enta a oonvmcerc questo apdarisca necessario a con-se s i è aggiunta a ezione ei f atti con guirme!to ea meta e o si possa rsa oro Drepotenza persuasva gionajtamente IJ!TyYeere vittorioso Oggi sono e masse che aitano a ima i Partito S ociaità i Unità pro e forze poitiche i avangua:dia i etaria a cui <Si :rivoge ansiosa c fiucarrnmino e ve o sdingono ri souta- ciosa att esa ee rrnasse - Avanti ment e neitaia ibera è tor nato ru essere ir A potere i sqciaisti MJ attuare oro g o;rnae - noo ha ogii tattici quant o è irrnmeiciatam ente attuabie e che gh renano mae agevo :!attar:e e or) progrrumma e rene-me DOssi- az0ne a e z egh avvemrbii e faciitarne e ujteriori attuazio- merntj Questi o troveranno iben re ni; per fianchegiure e potenziare i Darato a ass?;rere I rgran compito movimento sinacae che va ri5orgeno per a OJ!Ogeneita e compattzz eh e af!fermanosi co/ffie per incanto :u h raggmnto Der g i eeenti i cm ogni embo i terra itaiaua iberata; srpone e a fee che a mma; per ifenere i nuovo regime ai ten-ierrtre ha ee sue fii -van COJ?pa- tativi i restaurazione che non po- gm e a; vecchjra guaa umtana e tranno mancare a parte egi 8 poce- mar;srmista che Der una U!na e festati non certo facii aa riiunzia e ee nihzia goioo ancora tant_o aa rassg:nazione; rpor eserciare sn- pestgio :prqsso proetaro pof!- zoa mugw ne camdo ee mtese m- mentco e! tante battru0 he msema temazionai unopera rivota a impe- c0mbattte DUO c?nt;re s un f?rte :hre che a pace sia una eue soite n:uceo ei comagm che pnma eavpaci ea storia che furono ttte so- Yento e fsisi!io a:vevano g rato ta!to tregue armi Diù 0 menq hm- a or? attrvta g0vame a movrrnento gh e ma non mai paci LItaJia(]ea somah :;ta eppor hanno sapu? mantoborghesia fru oo fassno peiiurba- er Jerma b?ro fee empervr trice eoiii-ne europeo; a nuova Ita- sae e a razne Tant ;oro m ia quea e avoro ev-e risougere qusit comat coruaah: tutt affemnano e propugnano a soia-!ersutat e tutti tpartecip querietà fm i PDDOi 3:ttryta cantma che tanto ha co A potere Derohè a ezione ee co- tubuto a affrttare Drocet=so se ci ha in segnato che è!pericoosa iu- soiuhvo e JascisrnQ sone creere che ci s i possa incammi(continua in secona pagina) La Trpi-fZ La Francia e a feerazione europea P O T E R E a::af:;e;ft ùar;eeg::r: t 0ioTe;;:iepi<i amare! Le tpiù ar;ghe concessiomi i nn SISePe cisrposto a Deorere i SIUO!p ri- prigionieri ee S S A L (rf \g0ot: ren\:: &orinu e a consorte Probe- poiii-ci- iaji&fti aa Essa ha bisoono i uomini e ei onne che creco;;o ancora neayvenire e a nazione e nea vittoria eii umaniià Per quebto non cobbia- ome a inomani ea pri bo asciarci t;coraggiare ae tristi esgl Oinra IInOitisatae :tudt! ic:ponasteia- I notizie i oggi ma obbiamo ricor- " v v " aa prom MOSCA 20 (Exch) - Loffensiva h a subito una sensi bie sconfitta Gi U ma non ci abbanona mai» e primo e terzo gt_lp:po é_rmata attacchi teeschi si smorzarono già BRUSSELLE 20 (Exch) - In un b atico opo combattunnh ecce- nea zona ei sbarramento eartigieria russa e furono infine comciscorso tenuto in occasione ea LONDRA 20 (Exch) Aerei zionae vioenza è riusctta a otte nere uno sfonamento ecisivo e e petamente inframti opo a messa a m ercani che gettarono armi e mu- presentazione ei ecorazioni a vainee ifensive teesche Le gravissime fuori combattimento i 70 tank pe- nizioni su Varsavia hanno potuto ore a socati scozzesi Mont?"ome- 8ftDecc 8 8 prenere cunc fotografie sua cit- ry ha ichiarato : perite in uomini e maeriai u? itc santi avversari Dainizio ee ue offensive co - tà ae quai ris uta che Varsavia Aa vigiia einvasione io vi LO D a nemico ne corso egh utum gjoi_ N RA 20 (Exch) -Lammirani obbioarono questi a ceere n ume- or inate arma binata teesca ha non è più atro c he un giga ntesco am_ issi che a gueira contro a Gerrosi pfti appogg io ea massima perso otre 400 tanks Ciò significa masso i rovine Dae peicoe moro mania a:vrebbe potuto terminare giato britannico informa -c he ne c he sono s tate iquiate competa- è possibie intravvecere nemmeno un ancora questanno a patto che noi corso i un attacco in istie compiuto importanza strategica 4 i visioni binate eificio i una certa importanza che fossimo isposti a compiere in mo- a squaògie i bombarieri LanD terzo gruppo armata batico mente Lngo i fronte i Varsavia e nei co assouto i nostro overe chaster nea o-iornata i mercoeì O[>erante ne" Estonia meriionae ha!:ettori i Rumania e i Bugaria non sia rimasto incoume Le strae prin sc orso sono st:te anciate bombe c potuto penetrare su i Una aheza sono state registrate operazioni be- cirpai e i centro an no impressioabbiamo ora superato a metà ei ne che sua città si sia abbattuto un settembre e oggi posso ancora [f- 6 tonneate s u p:unto i aucoragi 50 chiometri nea zona EfenSIYa iche egne i riievo c r terremoto a cui abbia fatto seguito ferma r e ee e mie vecchie promes- gw e a << HPJt z» e atre navi che i teeschi avevano costituito su Lavanzata in Romania ove e un terribie incenio una profonità i 6 chio:netr e che stata occupata Timisoara e in Bs e non sono etate basate su cose a guerra ne f?ro Kaa (Nocopriva i noo ferro n a no eh V ae garia prosegue secon o i piani rpre instabi f t i ijon esise ascun cubbio Yegw) La << Tupiz» con a massla ctà stessa è stata conq mstat a o- stabiiti su a t? c _e tees trovo - ma pro?abiità a rebhe stata copita po brcyi combattimenti straai é_ SI tu az U ra\h ooco mvj- ma un osservazwne precisa è stata D avan ti a Varsavia i ue avyer Contemp oraneamente ìaa sinistra sari han no ov uto proceere a un wh:e A V? T oo P ro ie _ogg impossibie a seouito ea nebbia ari Masenikov operante a su-ovest ria ssestamento ee oro unità eh: a cosauup(hmte non e eh sa tifkae eman atab a terra e aa forper e se a;>veremo a Ber mo ogg b h c f B h i Vak poteva pentrare nea ;ona Le squargie strategiche ear an c umo enc e STOCCOL\IA 20 (ag X) - Se- o c m an i o a settimana ventura nazwne i ifesa nemica e i coaborazjonc ma aerea sov ietica h anno nuovamennon fossero accompa t n chaster con i otnppo armata i Jeremenko te bombarato Bnar; est e i noi fer- ron(o i «Stockhom Ticningen» i ma ei essìe convinti che abbiam o J La scacciae i teeschi aa cerchia OoYiari su i q uesta città La ca- rma rescin o Gor ing e sua m ogie a frza per J stru ggere e truppe gna a a cuna scorta anno potuto esterna i ifesa che protegge ac- pitae magi ara ha swbito gravissim i sarebbero attua m ente p r igionieri nen;uce o per fre pngwnere ecj fare n torno a conpoeto ae oro basi :ijn InghiteTa e e SS a Karinha Importanti ap nrq cosi a na verso Bermo cesso orientae in irezione ei Riga anni Su caidipo ei battagia sono stati contati migiaa i cauti teeschi sembra che cne ivisioni siano state act:trch ia\te ruea )r egione boscosa sen Ù che e stesse abbiano più acuna possihiìitù i ritirata Yerso Rig a Su qu este ne fronti so no state occup ate non meno i 943 ocait Mentre i govn ni ei vari paesi con-i tanti ee r esistenze i va ri paesi zioni i soiarietà euro{pea ora i-nare tutti i popoi eua terra verso L offens iva intrapresa a pnmo tinua-no a concepire a poitica este- nee quai si parava eavvenir berata a Francia hanno pubbica to una organizzazione feerae e mongrupp!j annata batico ag_i orin: ra ei rispettivi paesi ancora secon- eeuropa Piccoe riunioni éne- un prog etto ei programma e MLN o» e Oenerae BagTa nuan reg stra es- o i "ecchio stie voci assai iver - stine perchè su tutto quanto i con- i _cui chiu nqte a avuto a POSibi Le ckhia raziooi eaborate a piesa pue significative vittorie strate- se si fanno sentire man mano ohe i Linente non cera più un angoo ovc hta recars m quesh giorni n coo centro provvisorio feeraista giche Le pu sizioni c ifesa tesche popoi son iberati a giogo teesen si potesse iscutere ei COm piti ea francia ha potuto eggere I testo m canestino i cui nessun Oiornae munit umnte mes e mes ca - D a quano a reprubbica francese pace E insieme a quache itaian0 ii;nmensi affissi nee strae i Lione su continente JParaYa e che bcireoasteacc i opere anticarro e rposta zioni è riso rta tutti si chieono cosa fa r à oanese t ugosavo Ceco!POacco te - Grenobe Chambery Annecy I pn- vano cicostiate 0 stampate anesotterranee arhgieria non hanno i governo fra ncese quae a:à i su? ceco hrunn? eruborat riso_uzion i mo paragrafo è eicato a program- stiùamente i paese in paese si son potuto resistere a un go aimpeto giuoco ipomatico con ch S aeera cm S auspva c_he ovnnenh ma internazionae é in esso si i- travasate ne programma MLN e easato ei binati russi Dopo a quae posto otterrà ne concrto e e resistenza CI v an p aesi non consi- hiara tra atro che i movimento h\tn trovato Una voce francese potente apertma i parecchie breccie c P<;t - grani potenze come partecipera a- erassero termata a)oro misswne mtene «ottare per a creazione i ce c omincia a fara risuonare ne te ee forze bin ate a fantena rn:- occupazione ea Germania Tutto con a caccata e mvasore ma una feerazione euro pea emocratica mono sciya ac inseiarsi nei varchi e a sembra rien trare nei vecc;hi schei stringessero fra!oro egami ancor P iù aperta a tutti i popi europei comdea necessità i una feerazion e trav ogere intero sistem a ifensivo ea poitica i potenza e i equih- forti p er costnure una umone fee- prese Inghiterra e URSS» Que- europea si parava a p-arecchio tem-su una a rghezza i 20 chiometri b ri Anzichè ne 944 sembra i esse- r ae europea sta feerazi one Cùi i progetto ichia- po Stui e moyimenti notevoi son e si no a una profonità i 50 A re ne 99!Ancor sotto a occupazione teesca ra voer rimettere quee funzioni e- ve!uti fuori in Inghiterra Un movi su-est e a me ei Riga caero rac hieiamoci invece cosa vogiono i si costituiva a Lione un Comité f ran- a sovranità naz ion ae che non n- mento feeraista aveva cominciato :piamente e città ei Bausk Taur- francesi che ha visto roare i o cais pour a Fé ération uropénne: g;a;cano Più soo i singoi stati m eaborarsi in Itaia già so tto i fasci kans e Jua n-jegava Co?- a per<;iiia ro stato ma5rao e asscuazwm et Ne suo mamfeso puhbhcato gj?rt ms em tuth pop_oh uropejsmo e si era formamente costituito i questi )pnmti appogg 0 a nt- oro genera h e governanti e ce ha or sono ac;t «Libra Stampa_» SI n: << non SI Gippone <:_Ie haz0 m que! opo a cauta i Mussoini Voci ia generae ei teeschi ha asunto ovuto ch!ibatter a arm a peteano gh tess argomenti e gh che esse hanno p rogressrvp» e e anaoghe si facevano sentire conticarattere i una fuga precptosa contro gh mvason e cnto e mhzw?tessi :pr0posit ce un anno pnma j ehmt?- coe a soa souzione ca- mtamente qua e à su continente Ma Le trup pe binate sovihce in _i Lava Ior cavno e stato en: I Movme nto tahano per a feera- pace << e?tiipare per seij?pre e cay- perchè un probema iventi veracazan ti e unità teesche m nhrata tj:co a queo tutti gh ar :P?fPO zw?-e europea avva hssah nee s e fascismo e e razzsmo soca - Jente eurpeo esso eve passare per banno potuto occupare 2273 ocaità europei travoti agh eserch H- tes e c onvegno Mano hzzano su scaa europea a grane a Francia chè o restituisce a mono numerose ee quai erano otate ter Combatteno per a _oro nazioma i hc:_t ftto a_ncor più straa inustria te? esca istruggeno <: in forma chiara e precisa La presa i posizione ea resiecceenti ijfesc che i teesohi abhan- ne si on attui I?er PIu ati vao- Le form_azwm estenza Combat as egb Jtmkers e a cata cegh onarono rperò senza c<?mbattere as- ri hberta e CVta i tutta Eu- Frane Tneurs Lberation Defense e utfficah e permetten-o cos a po- stenza f rancese a favore ea feeieme a materiae behco postatov ropa e h én compreso che non c:è a Frane france au Combat Rési po? tee_sco i ;rgenerars_i e i par- ré!ziome euroj)ea segna però una Lato comano e a \Vehrmacht possibiità i savezza per a Francia strun;cej nmne nt:; << Mouvement pour tecpare m segmto a VIta erop nuova tappa!fonamentae nea cotenta ei rparare a minaccioso syì - soa hberatwn nawnae» (MN) ohe senza essere un pencoo per gh <;ttr stmzione eunità eurorpea Intorno ]upipo meiante energie contrattacacuni i oro hanno partecitpato ga a parecchw tempo npet_evano popoh " «Soo una tae Feerazione a esisa evono schierarsi tutte e forci a settore ovest Jegava ma a p iccoe riunioni canestine i mi- nea oro sta:mipa iegn e mamfesta- può co suo stesso esempio trasci- ze progressiste e continente P spetata iustiia Tae soco non po- non restino imp uniti Soprai tto no< tra essere asctato aperto tae sete i come soi?zeri chiei:nn r ce " t " mp:azwne IW"rt potrà r;;nunere inap " -a_ pagata ora sia preciso e chiaro che e noi 25 ugio i popoo buono appre- stre frontiere non potranno aprirsi so i copo i Stato aveva pensato mai a queste iene La oro sorte si pi g b che fe icut:re ripagare e of- jcompi e sarà giustizia piena anche se merztatmefe &jjietata ;

4 VENDREDI er SEPTEMBRE 944 RÉDACTION - No 203 ADMINISTRATION PtBLICITÉ GENÈVE Rue e Lausanne 37 tééph 280$9 Compte e Chques c Le Peupe Genève 275 LAUSANNE Rue e Bourg 8 tééph Compte e Chèques cle Peupe Lausanne I 8300 ABONNEMENTS mois Fr 3 Fr 26 6 mois Fr; 2 Fr 22- QUOTIDI E N DES ROMANDS Le numéro 0 centimea {!\: SENS UNIQ Un projet e: éc_ aration commune es mouvements -e résistance Europe ProhèiDes nationaux - La fameuse paix sociae qui oit permettre à Queques miitants es mouvements e reszs- bèmes qui ont troubé e reation internationanotre pays it-on e faire conomie u ne rétance u Danemark e Frqnce taif? e Not:- es au cours e ces ermeres annees vouti>on serait-ee à sens umque? IV Cest maheureusement ce qui sembe ressorttr vège es Pays-Bas e P_o ogne e _Tchécoso?au comporteme!t e certains em?eurs c;eux- quie et e Y ougosavie et e reprsentant n I net pas possibe e prévoir ès à présen ci simaginent que a fin ces hoshhtes ramenera groupe e miitanfs antinazis tm Aemaee e >es Hmites géogrruphiques e Union féérae qut comme par enchantement tat e hoses avnt sont réunis ans une vie Europe occupee es pourra assurer a paix c Euwpe! content 939 qui permettait e asser crever e fam 3 mars 29 avri 20 mai et 7 juiet $ ont é- -e précise r cepenant quee evra etre es e une catégorie e saariés boré e ro;et e éczaration ci-essqusi:"q uis -ori t ébut a-ssez forte et asse z arge pour quete ne Magré e éveoppement es contrats coec- soumis à a iscussiort et à apfio-a!iph e eurs <:O!Je pas risque e netre quune zon in tifs et ère e a coaboration entre empoyeurs mouvements respectis et e ejsef(rs m_ou- fuence un Etat éhange-r ou e eveaur mstruet saariés r rtéins patrons ne craignent pas vements e résistance europ<!er!s Is ;stiment op- ment e a poitique hége monique un es Etats aocroitre a tension sociae atente en naapportun e aire conna_itre ès njenant eur pro- membres De prus ee evra etre ouverte èstant pas suffisamment es saaires jet à opinion pubzque mtern?twn?e s?!s e- e ébut aux pays appartenant entièrement ou En voici queques exempes : _ serve e e pubier ans sa reactzon efmztwe en parùe à Eumpe qui pourront et qui vouront En mars ernier a fabrique aumetts Mo- ès qui aura été accept é par!es mouvements en evenr membres ser à Kanersteg fut contrainte sur pamte e groupes et partis auxques i a été souniis : LUnio n féérae evra etre fonée sur une Office e conciiation à poer e saare-heure I écaration ces roibs civis poitiques et éconoà fr 48 pour es hommes et à 88 et pour es miques qui garan:hra e ibre évoppement e femmes Aaptation extremement moeste on en La résisfance à orppression nazie qui unit es a personnaité hrumaine et e fonwnnement to oonvienra Lentreprise sexécuta néanmom mais e mauvaise grace La irection se n pnt peupes Eui"ope ans un meme <:othba:t a créé ma ces inst itutions émocrahques et sur une enatureement aux membres e a Commission entre eux UIIe soarité et une commuriaute e carahon es roits es minorités à une exi;stence but et intérets qui prennent toute eur signih- a utonome qui soit compatibe avec intégrité ces oruvrière menaçant e es congéier es prmiers si ee constatait une iminutig<n u trava En catio n et toute eur portée ans e fait que s Etats nahonaux ont ees font partie éégués es mouvment e résistnce eurpéens LUnion féérab ne evra pas porter Ueite juiet e personne emana une nouvee aa?tation et e payement e i aocabo? e rence se sont réunis pour réger a presente ecara- a roit e chacun es pays membres e resouctre rissement e 3 % écarée obhgat0re ans m- tion où is ent-enent exprimer eurs espoi!fs et ses probèmes parttcuhers conformément à ss ustrie u bois La irection repoussa ces e- eur voontés q uant au sort e a civhisaion et oaracténiistijqrues ethnique-s et ciujtureues Mas compte tenu es expériences et es é<:hecs e a mànes pourtant moérées Pus encore ee a e a paix Les hommes tibres qui font parbe auour hut SDN es Etats e vront atbanonner irrévocahenonça quee oongéierait 5 ouvrier et ee hcencia e jour meme un père e fame e cmq es mouvements e résistance ont conscienoe que nient à a féération es attributions e eur sou:: enfants membre e a Commission ouvrière Les a utte men:ée inassabement sur e front e a veraineté concernant a éf:ense >e eur t?rritoi) ouvrier soicitèrent intervention e autorité Résistance intéreure magré a teheur contre a Jes rapports avec es Ptssances exteneure a communae qui convoqua a irection e usine machine e guerre ennemie est une contribution tunion féérae!es échanges et!es commumcapositive importante à a uue menée par es Na- Hons internationaes Cee-ci refusa e iscutef se contentant e tions unies et quee justifie pour eut pays e LUnion féérae evra posséer essentieepréciser par ettr qee nétait I?as isposée à roit e participer à éifkation e a patx et ment : revenir su sa ecs0n Les ouvners se mrent Un gouvernement responsabe non pas enves à Ia reconstructi-on e Europe au meme titre -en grève e er arftt pour proteter Contre ces >es gouver nements ces ivers Etats I?embres mas mesures e représaes Queques JOUrs pus ar_ que es autres puissaices victorieuss Souscrivant aux écarabions essentree e a envers kurs peupes sur esques I evr a po nnspectorat fééra ces fabriques accorat a Chae Je Atantique ii!is afirmeni que a vie voir exercer une iuriichon irecte ans \es icette maison une autorisation poor heures suppémentaires en mee temps quee engageait e eurs peupes o-it etre fonée sur e respect mites e se s a!ttrihutions e a personne :a sécu"ité a justice sociae uh2 Une arm&e pacée sous es orres e ce eux nouveaux ouvners Lisation intégrae es res-sources économiques en gouve:rn:ement et excuant toute autre armée na A Entebuch ans une fabrique e bois pa qué e oovriers!obinrent es ao<:ation _e faveur e a coeivifé tout entière et épanouis- tionae - 3 Un Trihuria ISirem qùi fuge i foutes tes renchénssement qu apres une menace e greve ement ai\tonome e_ a "ie natoné queshons reatives à inierprétahon e a Conse eur féératiorn {chrétienne-soae cone pas II titution féé:rae et tranchera es H>férens éventrès révoutionnaire) Ces buts ne peuvent eire atteints que si es i- tues èntre es Etats membres ou entre es Etats Depuis Jongtemps éjà es oovies e a fabrique e chaussures e Grabs recamau::nt ue vers pays u mone acceptent e épasser e et a féération v égère augmentation ces aocahons e Ve c?e- ogme e a souveraie{é a!bsoue es Eas en sintégran:t ans une unque orgat>satwn feerae re La irection fit si ongtemps a soure oree La paix qui naitra e a guerre evra etre fonle manque uniformité et e cohésion qui existe que e srynicat convoqua une assembée u pe ée sur a justi<:e et sur e progrès et non sur ejcor e ent-re Ie:s :rverses parhes ru rnone ne sonne qui evait se tenir à a soie u travat vengean<:e et a réaction ; mais ehe e":ra au>ss Les ouvriers constatèrent à ce moment que a permet p:as e parvenir imméiatement à a ;ré etre impacabe envers tous e cnmmes e irection po ur eur onner un «utime avertis- tion une organisation rrussemban{ toutes es <:- g>u!erre ont impunité serait une msut a sa:cnsemerut» a;vait simp!lement fei"mé es portes e viisations sous un gouvernement fééra unique fice es morts e a guerre et en parucuher es usine Laffaire est actueement entre es mains A a fin e t:ette guerre i faura se Iimiter à héws atonrymes e a Résisbnce europet;ne créer une or:ganisation monae moins ambitieuse e Office e conciiation Lemagne et ses sateites evront parbcj?er su<sc tibie cepenant e se éveop er ans e n {e /UJIn; Le «Courrier e Genève» encore ui! vieni e perre une ois e pus une exceente occasion e se taire Après avoir signaé sous e titre «Puie e bobars» que outes sortes e nouvees concernant avance es Américains itaient inexactes i poursuit grav;ment : «Lorsque e rythme auque se érouent es événements sera ùn peu camé un ong artice sur es bobars simposero afin que bien es choses soient mises au point et ramenées à eurs JUstes proportions» T ut ça cest très bi en et m eme puissamment raisonné Certes artici e en question sera ong très ong surtout i e «Courrier e Genève» veut bien s occuper e ses propres bobars «Paris nest pas pris» annonce-t-i venrei 25 aout Mais qui onc annonçait sur ses manchettes venrei soir e a semaine précéente: «Les Aiés entrent à Paris»? Le meme «Courrier» comme e bi; entenu Ce qui est barc "pour!es au!res iourna_ux evient noir pour e joa!na cathozque; au azt c est norma! Du reste 0gane "r? a V érité et e a Justice était en bonne compagnie car son eran rère «Osservatore romano» a ui aussi annoncé a prise e Paris eux ou trois jours aoant tout e mone Ce qui nempeche pas a prsse bien pensante etre ob;ective igne et correcte tan que es ;ournaux marxistes ne soni que es feures tennci uses menteuses et partisanes n nous soit ii i y a bien e quoi se marrer Boum Subsies aux consommateurs Pour maintenir à un niveau reativement bas es prix es principaes enrées aimentaires t contribuer ainsi à empecher une hausse u cout e a vie certains grans EtatsV Grane-Ere: tagne et Ics Etats-Unis notamment ont C?JLSe nb impo:rtants sacrifices Dans un omme -s autre e ces pays es subses rects ou mireçts qui furent vérsés aris ce but S mo taient au ébtt e 944 à quequ tros nu: iars et emi e francs suisses Cest a Grane-Bretagne qui a épensé proportionneement e pus pour soutenir eg prix avec argent e a oommunauté Si a ausse u cout e a vie natteig:nait récemment a-bas que 35 % par rappoort au ébut e a guerre cest en bonne partie aux subventions iniectes aux c?nsomma teurs que es Angais e ovent L:a fanne et e pain a viane e ait e fromage es refs et es pommes e terre sont parmi es prouts aimentaires venus meheur marché aux consommateurs grace aux subsies accorés Une

5 V ARIETE Mrs Robbins conseie es ipomates On ignare généraemen;t que a ve:uve u «premier cousin u présient» Mrs Warren DeJano Robbins a été <:hargée par e Département amékain es Mfaires étrangèreis u poste e «conseijère en matière habitati!on» auprès es i:pomates ét"angers en séjour aux Etats-Unis Le gouvernement est en effet particuièrement soucieux u bien-etre e ses hòtes que ce soient es ambass:aes ces égations ou es consuats I tient à Ce que eurs immeuhes soient bien situés et aussi confortabjes que :possibe Le ròe e Mrs Robbins est e surveier avec assistanrce un architecte es moifications ou transfofmations niquées et au besoin e proiguer ses Ca nseis Ee est a première femme amé- i ricaine qui Oocupe un te post e ohicie L um on Tenenn e aevra po sse aer essenttenement: Un gouvernement responsabe non p as envers es ou vernemen t s ces i vers Etats membres mais envers eurs peu ptes sur esques i evra p ou voir exercer une iuriiction i recte ans es imi+es e ses at tr ihu tions 2 Une armée pacée sous es ortes e ce gouvernement et excuant toute autre armée na_tionae - 3f Un Tribunt ISUfr-e qutf juge: a tpu tes es queshons reatives à interpré:4tion e a ConsII titution féérae et tranchera es ifférens évences buts ne uvent eire atteints que si es i- _ tues èntre es Etats membres ou ent re es Etat vers pays u mone acceptent e épasser e et a féération ogme e a so uveraineté a:oue es Etats en v stégrant ans une unique organi-sation féérae La paix qui naitra e a guerre evra etre fonle manque uniformité et e cohésion qui existe ée sur a justice et sur e progrès et non su:r a enoore entre e:s iverses paies u mone ne wngeance et a réaction ; mais ee evra as i permet pas e parveìr immériatement à a ; réa- etre impac abe envera tous es crimines e ttion une oganisation ra>ssembant toutes es ci- g<erre ont impunité serait une insute au sacriviisations so us un gouvernement fééra unrique fice es morts e a guerre et en particuier ces A a fri n e cetre guerre i faura se rimiter à héro s anonrymes e a Résisrtance ew"péenne créer une org anisation monae moins ambitieuse LAUemagne et ses sateites evront participer suosceptibe cepenant e se éveopper ans e à a reconsbuction économique cles régions qu is sens e ui:té féérae ans aquee es gnn- on: évastées mais Aemagne evra etre aiée es oivjhsatons qui en constitueront es assises et sh e faut contrainte à trat!sforme:r sa strucauront pour missoion assure r a sécurité coec- ture poifique et écon omique afin queue puisse tive Mai-s ee ne pourra etre un efficacè instru sintégrer ans Union féérae Pour cea ee ment e pari:x quà oonitrio n que ces granes oi- evra etre totaement ésarmée et soumise temviisations soient organisées e tee mamère que porairemenrt à U!I contròe fééra onrt es taches f e&j"titt :e paix et e compréhensiion puisse pré- principaes seront es suvantes : vaoir - Confier e :pouvoir aux ééments sincèrement Cest pourquoi a n> s e care e cte organi- Mmocratiques qui ont mené cot!tre e nazisme sation uni!versee e probème europ éen ioit faite un oomhat sans éqiiivoque objet une soution :pus rr ecte et pus raicae _ Reconruuire un Etat émocratique et écentraiisé où ny ajét pus trace ie huteaucratisme III J et e mh!ltari!sttne prujssi :en La paiix européenne est a cé a-f voute e a - Eriger a estruction raicae u sys-tème parix moniae En ehet ans une seue féora argraire et inustrie! génération Europe a étt }Iépieet\tre e éuoc - méigter n!sitrie ioiuji!e ei ohrimiqiie afjeconfht:s monaux qui ont èitfq_rtoùt pour origine mane à mgani!sation inurstrie:e européenne existence sur ce oontinenf;-trente Etats sou- afn quee ne puis!se pus etre utiisée pour es verains I importe aviant tout e reméier à cette fins natioi!ahstes aemanes anarchie par a création une Union féérae en- Empec<her que éucation e a jeunesse tre es p-eupes européens aemane soit faite seoo es octrines nazies Seue une Uni:on féérae permettra a partici- miitari-stes et totaiitarires :pati:on u peupe Ueman à a Vie eutropéenne VI sans qui soit un anger pour es autres pewpes Les mowvements ie résmattce sounés reseue une Union féérae permettra e résoure es proibèmes ces traoés e frontières ans conais>serni a nécessi<té une partici:pation active es zones e popuation mixte qu cesseront ainsi ces Nations unies à a résoufioo u probème etre obiet es foes convoitises naion:aistes européen mais emaneni que toutes es mesures et evienftont e Si mpes questi:ons e éjmi- qui seront prises enrtre a cessahon es hoshités tation territo ae e pure compétence aminis- et étabissemenrt e a :pabc ooient prises en fonchon es e:xwgedjces e organisation féérae trative Seue une Uruion féérae permettra a sauveus fonrt appe à toutes forces spi rituees gar<le es institutionrs énwcratiques e manière et pojrtiques u mone et en particuier à cees à empeoher que es pays nayant pas une suffi- es Na:ti:ons unies pour quehes e s aient à sante maturité pohtique puissent metire en péri atteinre es buts iniqués -ans a :présente écaration orre généra Is sengagen à constiérer eurs probèmes naseue une Union féérae permettra_ a reconstruction économijque u continent et a ooppres- tionaux respecths camme es aspects pa"ticuiers u p-rohème européen généra et is écient e son es monopoes et e s autarcies nationaes Seue une Union fééae permettra a soution constituer ès à présent un bureau permanent ogique et natutee es probèmes e accès à chargé e rooronner eurs ehorts pour a ibéa mer :es pays situés à intérieur u con:tinent ration e eurs pays pour organisation e e uiisahon rationneue es feuve-s qui traver- Union féérae ces pewpes européens et pour sent pu!sieu"s Etats u contròe e:s étroits et ins-tauratioo e a paix et e a ju:sst:ice ans une manière générae e a pupart :es pro- e mone roit e p articiper à éifictfo-;e -;_ p aix et à Ia reco ns truction e Europe au merne titre que es autres puiss ances victorieuses Souscrivant aux écarations essentiees e a Oharte Je Atantique iiiis affirmeni que a vie e eurs peupes oit etre fonée sur e respect e a personne a sécutité a ju-stice sociae utiisation intégrae es ressources économiques en faveur e a coectivité tout entière et épanouissement autoome e a \nie nat ona p-r t:"crst:t p a r reure qu eue-n etati pas--aispo5ee a revenir sur sa écision Les ouvriers se rnirent -en grève e er a aut pour protester Cio n tre c es m esures e représaies Queques jours pus tar Inspectorat fééra es fabriques accorait à cette maison une autorisation pour heures suppémentaires en meme temps quee engageait eux nouveaux ouvriers A Entebuch ans une fabrique e bois paqué es oovriers nobtinrent es aocations e r enchérissement quaprès une m-enace e grève e eur féération (chrétienne-sociae ome pas très révoutionnaire) Depuis ongtemps éjà es oovrierts e a fabrique e chaussures e Grabs récamaient une égère augmentation ces aocations e vie chère La irection fit si ongtemps a soure oreie que e SYficat convoqua une assembée u personne qui evait se tenir à a soie u travai Les ouvriers constatèrent à ce moment que a irection pdur eur onner un «utime avertissettnem» avait simpement fermé es porfes e usine Laffaire est actueement entre es mains e Office e conciiation Dans a métaurgie es ouvriers e a fabrique e tracteurs Hurimann à Wi (fabrique ne faisant pas partie e assoation patronae et échappant e ce fait à a convention) se sont mis en grève Le:s ouvriers emanent notamment iinstitution une commission ouvrière Un me:rnbre e a irection na pas craint e écàrer qui tirerait sur es ouvriers Chez es proétaires à oos bancs a situation nest guère meieure si on en eroit e journa e Association es banques qui écrit : Est-i encore un homme raisonnabe pour croire que e contrat coectif impique es angers pour empoyeur? Le contrat coectif est reconnu par a oi et un arreté u Consei fééra permet en écréter appicabiité générae De quee sorte e gens est cone composé e Consei fééra - qui muniti réguièrement ces contrats coectifs e a cause e force générae obigatoire - si comme sembent encore amettre es irecteurs e certaines banques ces contrats sont angereux u point e vue économique et inacceptabes u point e vue soa? Quan onc es représentants es banques accepteront-is e siéger à a meme tabe que ceux es empoyés? Ou attenen!-is que es événements graves - nous souhaitons quis nous soient épargnés - ne es y obigent? Les faits ci-essus sont suffisamment éoquents et nous ispensent insister Des voix heureusement séèvent pour conamner es agissements e certains empoyeurs Le irecteur e «La Liberté» ui-meme accuse cette catégorie e patfons etre es fourriers u communisme On ne saurait mieux ire Daccor ac cor une fois nest pas coutume avec «La Liberté» Henri JAQtJET J Tout comme e mouvement ouvrier e socia isme est UD pro uit U capita isme: tous eux ten ent à réagr CODtre I I ans Ia Casse a misère que exp oitation capita ISte repan ouvriere Kar KAUTZKY Subsies aux consommateurs f Pour maintenir à un niveau reativement bas es prix es principaes enrées aimentaires et contribuer ainsi à empecher une hausse u cofit e a vie certains grans Etats a Gra ne-eretagne et es Etats-Unis notqmment ont consenti imp ortants sacrifi ces Dahs r un -:camme s autre e ces pays es substcies tre4ts ou mireçts qui furent v ersés aris ce bu t :!e no& t aient au ébu t e 944 à quelque trois mi iars et emi e francs suisses Cest a Grane-Bretagne qui a -épensé proportionneement e pus pour soutenir }eg prix avec argen t e a communauté Si a hausse u cofit e a vie n atteignait récemment à-bas que 35 % par rapport au ébut e a guerre cest en bonne partie aux subventions inirectes aux consomma teurs que es Angais e oivent La farine et e pain a viane e ait e fromage es reufs et es pommes e t erre sont panni es prouits aimentaires venus meheur marché aux consommateurs grace aux su bs ies accorés Une statistique présentée à ce pr opos au Parement britannique inique qte IEta t a épensé pus un miiar e francs p our maintenir a farine et e pain à un prix inférieur 400 miions pour a viane près e 500 miions pour es pommes e ter re envir on 80 miions pour e ait et autant pour e sucre Sans ces subsies es consomrnarf:eurs evrai en;t Payer e :Piiin à y n ;prix e 556 % pus éevé a viane u pays es pommes e terre et es reufs à es prix qui seraient respectivement e 236 % 59 % et 00% pus éevés Arux Etats-Unis une poiti que socia[e parei>e a été appiquée Ee a toutefois pus e peine à simposer quen Grane-Br etagne Les ébats sur es «subventions aimentaires» aux consommateurs mettant aux prises e gouvemement et e Congrès ont été p arfois fort mouvementés Un système e subsies touchant une qurarantaine e catégories e prouits agricoes ifférents a permis e compenser augmentation es prix e revient en empechant que a hausse affecte es marchés Les prix furent ainsi constamment aha:issés en fveur es con sommateurs Les meme propèmes se présentent actueement ans h pup"rt es pays quis soient neutres ou be:igérnts qui ont pu ga rer une éconornie reativemen{ saine Et a Suisse néchappe pas à c es memès conitions T outefois grace à un ensembe e conitions favorabes et au abeur acharné es agricuteurs qui ornt fortement augmenté eur pr ouction cert aies prouits comme es pommes e terre sont restés à es prix extremement raisonnabies e sorte que Etat na pas eu à inter venir comme en Angeterre Pour aut res enrées e pain et e ait a conféér ation v erse ee aussi comme an sait es subsies pour abaisser es prix en faveur es con somma teurs La écision p rise récemment par e Consei fééra quant au prix u ait est e cet orre La participation e a Conféération est aieurs J oin etre m ème proportionneement aussi import ant e que cehe ces finances pubiques britanniq ues A R ea----- DeS fonctionnaires français reprennent eur piace La Raio n:ahonae française a annoncé que M René Ca:pitan:t secrét air e généra à éucation ootionae en tent e avec a écsion u G ouve rnement provisoi:re et u Consei e a Résistance a p"omugué ne oronnance atée u 24 aout réinstaant tous >e:s fonctionn:aires reevés e Leurs :Lonctions p ar e GOUIVernement e :V khy nour es raiison s r aciaes ou po htiques

6 VENDREDI er La rciio aiée Q aressé aux ouvriers français :éportés appe signiicatif que voici : La erre se rapproche es frontières aeman i>t <ies probèmes nouveaux vonrt se poser pour es ouvriers français quri travaienrt sur territoire u Reioh Des consignes eur semnt onj e ternps Ui:He et comme ees e furent powr e$ Cémaraes e a Rési!Stance française AJwjour-hui nous VIO!Uon;s attirer ttention sur ttrce ies tneisui"es quiis oivent :pren r e pour!"esserrer es iens qui es unissern et ofganiser Wrs g:roupes canestins H ne sagita pas en tout état e cause e ovcher 4 g-agner a France ce qui ne pourrait qtue nuire au mouvement ces troupes aiées et i a vie cks travwieurs fraiiçaiis étenu en AI!Wmagne Cest en Aiemagne m-éme que vous au!"ez à oombattte et vous powrrez e faire avec effucacité si VOUJS p"eooz es mesure:s e précaution quont prses en France es organi>sahons e Ia Résismnce et es FFI et ont es résutats font aujourhi amrrwhoo e univers Evt!Jez à 4ot prix e vous aisser ei"oer ans &s travajuix e ortifications -qui sont non seue:jnent s trtavaux extremement pénibes mais auis"ei particumèremerut angereux car toutes es fottitfiea:tionrs seront soumi> s es aux terrifiants bombarements_ Je avtia>tion wtiée Continuez ivos eforts e sabotiage e énoamcin e ennemi et St:vivez avec aùenhon a àio qu vous onnera bijentòt es consignes!!aehon: que vous attenez ;Bént0t à votre <tour Vous sorhrez e ombre e patrciperez à votbre & béra bion et à cee e VIoiie pays et La resistance en taie Vive activité Chiasso er septembre (Ag} Le communiqué e a Résistance itahenne anppnce nota mment que es partisans sont très actus ans a ré ion au su e Turin Is ont atta- - t f N oovee : Appe _significati t aux ouvriers français éportés A vertissement concemant es faux bruits Toujours es méfaits e a gree - Le commanement e armée commurnique: Une avers e e gr0e un;e vioen-cè inouie Durant ces erniers jours ivers faux bruits se sest abattue sur Le territoire es communes e rappoant notammept à e prétenus incients Vaey"es s/montagny et Montagny Le hameau à Ia frontière ont été répanus Ces faux bruits es Tueries a par:tieement éié ravagé; Les sont énués e tout fonement Le commane- gretms gros comme ies noix ont tué e çiment e Iannée ren à Catte oc:casion à: nou- seaux et bianchi a campagne comme en hiver veau a popuation attentive au fait que a pro-- En -certai$ enroits a couc he atteignai-t juspagation e fauoc bruits nuit à a sécurité tfpays quà 5 cm épaisseu Les ommages causés Ceui qui intentionneement ou non es fait au vignobe qui était une rae beauté sont cu;a:bes Les arbres fruitiers ont beaucoup cuer émet ou propage ces affinnahons noo iooru> fonées est péssibe e sanction miitaire seon oouffert et es champs e tabac et ce bettei oronnance u Coosei fééra u 28 mai- J 940 raves ont eurs feui:}ies Ia:cérées et hachées hacun a e evojr e tter cootre a propa- Laverse iuvhnne a raviné profoné ment es gabaon ces faux brutts et orsque a s!urc peut patchets e vigne en pente Cest un vétabe en ere oonstatee e annonce r e sutte aux au- _ésas:ke qui aheint ba popuation Les t>erritontes e Baumes Or 5; es e t Ia a-r te su-oues t ACCIDENTS MJLITAIRES t ores u vtgnobe e Granson ont egaement soufle chef e presse u cotnanement territo- fert quoique en moine proporuon riai compétent communique : tt La gr ee a causé importants égats auoc La recrue motnc;yoiste Pe-ter Gisin 924 é-!- champs e tabac es vihages broyars e LuHy coheteur Oberorf (Baie-Campagne) a été vie;- s F:raes Bussy et Sévaz En certains enroits time un accient morte en fin après:mi9i es pertes sònt e 60 à 0 % Les jarins poe mercrei ans un ces tourna;n_!s supérers tagers ont aussi sooffer t u GrimseL Le commanement territria] oétent c6mmti ét e a foure ntque: Le a 0 ux soafs La foure a touché a cheminée u chauffage fzr iat çhnèeberger e éguse e Bussy et y a occasionné es étééphonistes nommés ont été grièvement bes!ar un coup feu gats Le feu ne sest pas comrouniqué au sanclaccient est survenu au couis un exercic;e mi- r t itaire et a pour cause une facheuse mépri!!: LEis ua>re eux bessés ont été transportés à Hopta : -A FéHgny immeube e M Arthur Meyan a aussi été aheint par a foure Les égats istrict e Bienne Après son transfert e soma t Stotzer est - sont un miier e francs céé ces suites cfe ses bessures :Un troupeau e 40 moutons a été atteint par a foure sur a Twaeriberg 34 entre ACCIDENTS MORTI;LS r eux pour a pupart ces moutons éevage ont A Scheisingen a foure est tombée sur un té tués Les petits paysans propriètaires e atteage Deux chevaux et un jeune homme e c es animaux subissent un ommage tota en7 ans M Afre Bubenhofer ont été tués sur viron 5400 francs e coup Tous Ies efforts faits pour e ramener à a vie par un méecin appeé imméiatement) Au voeur t ont éé vajis : j - Tanis quun paysan e a commune e Huh - A Bonswt M Jacob Hunke!-Urech 69 ans" Busswi (Thurgovie) travaiait aux ohamps avec a fat une chue ans sa grange a sute: e a Jes membres e sa famie un voeur pénétra rupture un echeon et a succombe?eu a?res_ ans a maison et s empara une somme e Un garçonnet e peht Peter Weibe-Krch; _ francs mann Aberswi a été pris par une courroi La fosse aux ours au Comptoir e transmission ans un mouih et a été tué L M K z b bh s h 76 A occaswn u 25rne Compt0r susse e au-:-t onra t ut er ut er- c esh f as sanne a vie e Beme prépare un piaisir auç: mat re couvreur e an mon e sur un ec a au age L R tt f t h t f b h t b ausanno-ts et aux oman s en me ant en pena a une c u e une a e au eur i a u sion au Comptoir trois oursons qui seront paes bessures mternes es smtes esquees a f t L instaations succombé Au moment accient Mme Zuber- ces a une asse tma ure e h au ch eve t un e ses pett s - sont éja en tconstrucbon et es trots petrts» toubu"h er etat a zune f g f t nstes» seron con t es aux soms e eurs ar ens en an s e;e e habitues -Un )eune garçon Guy Neuwerth Aron Japprov isionnement en viane sest éectrocuté ans une c-ave en empoyant un ampe baaeuse L-enfant qui était àgé e 5 ans Pour septebre égaement i a été fixé 0 % a été tué sur e coup e viane stockèe sur acquisition totae es - Travaiant ans une ser!ie - M tiottfrie boucheries Le coptingent e porcs est fixé pour Keus-Henzi èst t emhé si aenconheus-emeri èptmbre au 20 % e a inoyenne-es poes abtqui et écéé I me j our à Hòp:ita e So-ì tus penant es mois e base On peut abatre èure ès suites e ses bèssùrès - ces porcs jusq4à concurrence e 4 % aors M Càro Grani 26 ans e Neggio travai- que e 6 % restant ne onne roit quà acquisiant ans un ohantìer e a HautJe-Léventine tion e p!)rcs congeés été bessé mortehement par éat prématuré une Serviee posta avec étranger minje F;qsurs awtres owvfiers ont ét-é b:e-ssés Seon es pus réoentes informations a Hgne Accient ou crime On annonce a mort surve nue à a suite aérienne Berin-Li$bonne est maintenue en servic:e u-0e grave bessure suh!je éju courrs une excu/"- avec ii horaire irreguier I est ès ors possibe sion en montagne u chef e gare e Lugano a0cepter encore moyennant surtaxe -es c-onesponances à e-stination e Espagne u PortuM Emiio T onaoa On apprren mwintenanrt: que auteritté j:uiaire ga e ItaHe mériionae e ia Cité u Vatic;an e a Grane-B"etJagne e rane: et es pays cantonae a ouvert une ernquete pour étrubir es rrutfo- T _rt""t!)rt;-&a -""(- n :-- ivere On a retrouvé ans un étang u jarn ooo gique Amsteram e corps un Hon qui sest noyé en vouant probabement se rafraichir Ce Oi u ése rt a été pris ans es agues et na pu se égager - On annone a mo survenue jeui e M Sztojay qui était e chef u cabinet auque v:ierut e succéer ceiu!j_ "u généra Lakatos On ne précise rien su s:eirconstances e son écès - La raio av:ga:ise anno<noe a nominatioo u généra Mont(omery au grae marécha La situation à Lyoo On annooce e a fronrtière frança:ise que a situiatlorni a Lyon est extr&nement confuse Les FFI soift entièremenrt mahres e ViUeurbanne et urne parie u quétier Vaise Les Aemans en :oovanche sont toujouiris soriemenrt: retranchés à rintéreur :e a vie Les harbitants sont objet <Q toutes sort es e VexaJtions Des perquisitions sont fa ites jour et nuit et es arrestations sont nomhreuses Les prncipaux éhices sont toujou"s aux maifs ces emans INFORMATION SUISSE Combats ans a vaée Maurienne De V:Oent>s combats se sont éroums ces erers jou!"s ans a vaée e La Maur:ienne entre FFI et Aeman:s Ces erniers venaient e Grenobe et essayéierut e se re:ph0r vers taie par e co et e tunne u Mont-Cenis Des com_bats particutièrement rs se sont éroués à AigUJebee où une Iign:e e forts éfen en<trée e La Vaée Les emans rés:is tèrent sur cette Igne e éfense pour géjgne<r u temps et permettre au g"os e eus forces e passer en Itaie Mercre i matin es comre-attaques ahemanes étai tent torres que e commanra nt ces }<FI rirgeant es opérations fut contnint e emaner J renfort éju génréra Patch Lartierie quje ceui-ci envoya imméiatement permit aux FFI e briser a iésistance aemané Les troops e a WehrméCht se repent ma:intenanrt en \recton e Moane pratiquant sur eur passage a poitic;tu e a terre briìée LOTERIE ROMANL}È J Lassembée génénuie es soétaires e La Lotere romane a eu iteu Samei 26 aoiìt à GenèVIe sous a présence ie Me Eugène Smon avooat et éputé Lausa nne Après avoi<r JiiJqui!er [Jes qruestions aminsirntives en cours et constaté ia bonne ma"che e :a Loterne romane qui ren:contre touours un frane succès auprès u pubi!c es soét:aires Oi!t été obje> t une aimabje réce ption offerte par e Consei Et>a<t et a Vie e Genève ians a emeure et e pare historique e Ja Ga:-aruge Le Consei Etat ét:ait re présenté par M Bémer qui aressa aimabes ry rojes éjux pariipants et souigna appui quje a Lotee romaooe ne cess e apporter aujx <:etvres ie bienaisaice et uti>ité pbique clu Pays M Schcenau représentarijt e Consei <iiminisbatif e ]a VHffie ie Genève M e présierut Simon remerc:ia au nom u Comité e heion e a oterie Des JéJégaiHons es Cinq canton romans participa:enrt à JassemMée gètéraj:e es sociétaires qui eut Heu à!ançienjje Mairie ies Eau-x-Vitves Prévisions u tentps A partir u fer septembre es prévisions météoroogiques qui ont été onnées penant e mois été pour agricuture ne seront pus transmises NOTRE RADIO-BULLETIN ; Vous entenrez venrei et samei : Sottens: 80 Réeit a e piano 835 Avec nos sportifs 845 Au gré es jours 95 Dern nouv 925 La sihation internationae R Payot 935 La Chanson nouvee e Renée Lebas 945 A écoute es fims nouveaux 205 «Nuits angoisse >> 2035 Au caprice e one variétés musicaes 225 Vore poème favori 250 Dern nouv Samei: 75 Dern nouv 725 Conc mat h Em comtn Méoies variées 25 Le memento sportif 230 Mus e fims 245 Dern nouv 255 Un succès Les Bar-Ma:rtirtis 330 «Caro men» Bizet acte IV 4 h Le courrier u Comité internationae e a Croix-Rouge 435 Musique anse et humour 55 Mus: e anse 6 h Em comm Concert par QSR 705 Thé an$ant 725 VoQc u pays La résistance en France SEPBRE 94 BeroJDunster: 8 h Em p es enfanh t9 h Frag ments e a «Traviata» Veri 930 Dern nouv94q Concet chora 2020 Mus Ymph 2QSQ «Guar ava "t pièc raioph D Weake 250 Dern nouvees Samei : 645 Dern nouv h Em comm 230 Dern nouv 250 Mus pop 340 «Frymann >> trq géie 5 aees 50 Chants héroyques ces anciens Conféérés 540 Mus pop appenzeoise 6 h Em comm 20 Mui égère Monte-Ceneri = 8 h Récita e vioon 820 Récita e saon 9 h Méoies égères 940 Pot pourri e anses 20 h Chansonnettes 2045 Mus baroque itaienne Samei : h Em comm 25 Mus variée 240 Chants et chreurs tessinois 330 Méoies e fims 6 h Em commune

7 es bessures internes es suites esquees i a- SI_?n au -OmpTor trois <;mrsons qut seront pta- Em comtn Méoies variées 25 Le memento spor: :s""yquis z es mesjuie:s ae precauton quonrt rprses en France es organi>sations e a Résis- succombé Au moment e accient Mme Zuber- ces a une fosse mature Le msaabons tif 230 Mus e fims 245 Dern nouv 255 Un Les Bar-Martinis 330 «Car" sont eja en constchon et es tros pehts» ou- succès tance et es FFI et ont es résutats font au jour- biiher était à Zurich au chevet un e ses petits men» Bizet acte IV 4 h Le courrier u Comité in enfants écéé nsts >> seront coofes aux soms e eurs garens hu amnthon e univerrs ternationae e a Croix-Rouge 435 Musique anse G N h A habttues Evùt!ez à routt prix e vouos airsser enròer ans et humour 55 Mus e anse 6 h Em comm - Un )eune garçon uy euwert r o es travéiuix re ort:ificahons qui sont non seue- sest éectrocuté ans une cave en empoyant un Concert par OSR 705 Thé ansant 725 VoUc Jpprovisionnement en viane nt ies trawtux extremement pénibes mais aurs- ae baeuse Lenfant qui était àgé e 5 ans Pour septebre égaement i a été fixé 0 % u pays si partjcurruèremernt angerreux car tourtres es forra éte tue sr e_coup _ : e vi ane stockée sur J ] acquisition totae es BerQntunster; 8 h Em- p es enfi\nts 9 h Frag :Urfiea:tiioos soerronjt soumirs es aux terrifiants bombar--:- Travaat ans ne siene M Gottf:t:e boucheries Le coptingent e porcs est fi:xé pour ments e a Traviata?> Ver 30 rdern nouv ts :e aviat:ion airée KUr$s-He est- Ìope Si enç?n-eus-emep /; sptmbt:"e au?o % J a \noy;enn-es):iòcs abt- 94() CQncert chora?020 Mus yh f2q5q «Guar" ava» pièce raioph D Weake 250 Dern - 0!-"nuez ;vos ef-o-rts 4 sabotag et_ e émoq e st çec:é - meme J?Ur <: opta e So tut penant es mois: e ba On peut abatre nouvees MMsaJtion ce enrnmi et wivez av;ec attenhon a eure es sutes e sès bessutes es porcs jusguà concurrenée : e 4 % &ors Samei : 645 Dern nouv h Em comm 30 qui vours - onnera bietòt es consignes M Càro Grani 26 ans" e Neggio travah- que e 6 % restant ne onne roit quà Facquisi- Dern nouv 250 Mus pop 340 «Frymann >> tra 4_aetion que vous attoenez ant ans nn ohantìer e a HautJe-Lévenrtine tion e pprçs congeès géie 5 aees 50 Chants héroques es ancie ;Bièntot à votre <tour vous sortirrez e ombre été bessr é mortehement par Péat pématuré une Conféérés 540 Mus pop appenzeoise 6 h Em e pwrtoiperez à votfre béra tjion et à cee e Ser:viee posta avec étrabger comm 720 Mus égère mine F-Iusieurs awtres -owvciers ont été b$és Wt4ie pajys Seon es pus réc-entes informations a Ugne Monte-Ceneri: 8 h Récita e vioon 820 RéAccient ou crime? cita e saon 9 h Méoies égères 940 Pot aérienne Bein-Usbonne est maintenue en swvige On annonce a mo-rt surve nqe à a suite pourri e anses 20 h Chansonnettes 2045 Mus Vive activité uie grave bessurre subie au cours une excwr- avec nn horaire irreguher I est ès ors possie baroque itaienne sion en montagne u chef e gare e Lugano accepter encore moyennant surtaxe es coneschiasso er septembre (Ag} Samei : h Em comm 25 Mus variée 240 ponances à shnahon e Es;pagne u PortuLe communiqué a Résistance itaienne an- M EmiJio T onaoça Chants et chreurs tessinois 330 Méoies e fims ga e Itahe mériionae e ia Ci t é u Vatican On appiìten mçtjinteprijuit que aut0rité j:u:iaire -gnoe notamment qu es partisans sonrt trs acèe a GraneJ3reagne e Irane et s péy 6 h Em commune fifs an:; a région au su e Turin Is ont atta- cantonae a ouvert une enquete pour étajbhr es otttre-mer La carpaçité e oharg es aviops BIBLIOGBAPBIE Qu:é et étruit es coonnes motorisées ae- cauises e ootte morti qrui paa-rah très mysttjeuse étaujt restrin:te seue$ es tttes -jqsquà 20 gr :Janes enommagé ès Hgnes e èommunica- En erfet M Tonaçcta a été tjroqfvé grawmenjt et es carber& post;a peuvent toutefo re: tnmsraio-actqaités u ter septembre - Lavance fipn interromrpu e trafic sur a Hgne Paoue b-es>sé à a tete srurr a petite mute e montagne portées aiée - Pris sur e vif La semaine symphoni Vicence Dans e nor es Àpenmns es briges qui ie Nant ìnène à Airoo en un enr-oit que - Emission çopeours - Les rniers jours e a bohème - Le igue iustré La boite à ci Qariba[i ontinuent e harcerer aversaire sur qiuiì ne présenroe aucun anger Transrporté sans La pp!ce zurchc»se a arreté un bouerher e gares - Laffaire e trengcourt - Aimons a vi tq igne e Goths Les oprations e nettoyage retar à hòpirta e maheuirerux te!ieprit pu:s o0!jai>ssance Les méeoiis à ce que rapportenrt 26 ans qui avait prom e vrer à un commerant - La batai)e e Saint-Jaçques-sur-a-Birse - LaM ;emans ans es pronnoe-s e Parme Pame un peupe - Lheure musice --:- LEixir a qotie Vercei et Novare ont compètement échoué purs!iewrs journaux tes:si-nois exuent quje Ira pro- u caoutchoiuc c0jtre> paiement préa:abre e 4000 mour e Suisse e e étranger - TaEone besrstre à a tete ait été prro-roquée_par une frri!j\ics et n av&it fait :parvenir à s-on cienrt que beau -es Actuaités émetteurs sur ones courte$ - A vos ci coote On surprporse qrue }on se ta-ouve en présence es oaisss oontenut e Vireurx saos et a seaux mesames - La page es enfants ; mots eroi UIIe ajgres-son et que M Tonaocia qrui jouissait qures L argent a pu etre rotrouvé ans a eave s - Programmes étaiés e a semain u 3 au e a sympathie généme a étr6 pri:s rpo\>r UII! autre e esc"c 9 Jeptembr te La resistance en Itaia par SAINT-ANGE -(Suite} e rmatm!e triootatt!t ans ffie &aon naviait crtu Se éréjnget" orsque Dernse s ét:ait Péoi(pàtée ess-oiunlée en crianrt : Un IBIVoo V;eaez venez je sujs srfire que Tomi M!aJUSSSJ!e :e avah oooioooié arjo!uiter un oouve à! IDa tabe cbu éj0uttef La vieie Se rvante timi!eireiit aavertir : - - Jen ai ms!erux crar:r ii y a erux aviaieurs - Boo bon Cera VIa bien C eìs\t nn envahs(eithem Ce Mobier ne oute!e riernr Quarvaitmbsoin!ramernrer querquun M-ec u? En partarnit Satns owte ie oe!fbe 0i u sans-gene qui éorète quje «ffies arrruis e no:s amis soiit nos amis»? Aih je vairs te es tenir à!irs:tanoe je Vais eur iaire &erttirr eur ourf:recuiaiice à Ce s «pio!iimerrs u e» comme isent es feujjes publqes EJe pm une rubtjtjue igne etreveche anrs so n tfiaruterwim et tettit r()reitie pour guetter es pras : ians a g\ajerije «Tiens cest c!rerux Personrte tie pare s Oft peo:u reufs rangues Is avancent en Stence Awraients peur e moi? Les aruai-je irnimri és 7» Biie fujt fajttée et se rpit à ranoetf un rieanenent sarcarstiique Le groupe arrivé près!u saaron sarrèta net Eu vétité Maxence regara Denis-e qui re-gara imjique ojinatinmeji!t que ma s<:eft se Jia briuvajck La treu pe eut urn ijsitrun; e iottemett ALOIs Men éata iiui-m&nre <fm rie qui réveima!ans e chàteé;u es ée\hos emtotts e[piuiis- bien iiont rire!aqio!ie&cent sur e sa joie nre vaiiiqrueut" ; Lia vtijetiiile emrotiseine souaim gam nirsée se evia UIIi bo saoo ae secorurs ie sa eaane ajuj bec- pttépae à Ma Av scèate e pro()neart ooe patiience ooe rgenrbije-$s mi- méptu!$"be grain gat-çqa se prq!iena:it roujours e rong en _ge chargé Je ta }Qngue poqpée inerte ss preie$ tjoies s ":ttrissaienb s t\qa-int pr:resquje e armes ert k>uiçremet trè ouce n mohaiqita Ca tte CIOIIJ!IDfute berriçho Lautre jpur i me proène Je rençoqtre J}Pn I me it un iur ai ten{e Qui vouait bien mçbrasser Comment vouez-vous Comment vouez-vous quje fi Est-ce quon peut toujours fier i-c!orhin Mathi!re tou<te fré:missrmvt gémit : Maxenoo QUVMiit ia po!fte sengouffrnqt an e - Aih tmafh-e tu ne ia!ortc pars oube? saron ravec sa oomtp<tgnie iamcrée à rassaut ] arnirva jruste à ÌettniPS pour recevorir:r ans ees Cest rajvec eiie que je te berçais CommenJt veux-tu mts MLe ArugEon panteilmte et que a sttpeur qùe j rsiste à cea t Cest tii piège ruffreu:x pour mon Vi!eux ccewr Je te chantas cea et tu aasat chartceier IJ ia prit coanme nn enfant La berça a oa[tma Mtuette etjre e regart!ait avc me tenrèrais Un pettit prori:ojg TOS<e que je C()IUIVrai e es yex fxes rbailhiiiée Iia porbat toujours bàisers BUe se kémoussa si ben que MaxertJCe ut a penrohant a tete sur [e vsage rest é figé - Aihtons souiez-mo VO!U ne m màurfrez àcher U conrti!iua ten!ant se$ èvrei g q!e puis v;orus nre me cihasserez piluis V OIU\s a:vez:jaih mffiiirque suppjiamt : a pax avec aviatiot runs ta pets onne e riotre I me it n air ai tenre c:hère Dense SiaJvat Je me swis cit : < Puisque Qui vourait bien J}eqtbrasser Et ma mère par errire ihes tourees AJntgitiJon ont abrité U!Òe aviame ito qui y a u aner trcre eues peuve:nt hien reoueit!ir tii aviatèitt Comment vouez-vous qu je fie SUrrtout queires SIOIIt torujt e meme mon pigoeoncomment vouez-vous fier? ner >> DeÌ!se MJontier SavinÌen es ernto urraient Savinen impora aussi: - Cest un air e ronrre créta Dense T MaJthiJe mroi; je nai pas pu résisrter au mounons-nous es mains iats sre r t omgés e semvement re moo cceur - MraemojgeUte Mathie renchérisstai<t De- brasser tourt e suhe Matihiwe partjt exfrrari re un souptr u prus Ii:se Maxence est no-tre ami; je vous jure que cr èux e sa poittrine e srans qu on pu:isse -e prévous pouvez etre fijèr e e Iwi - AUons éez-vous grommecr:atit Montier vorir; eie se jèta sur son nre veu avec frénrése - Maxence Mraxenrce mon tout petij)t Je ne - Je }oifs mra vox aux a ai Me croyais pas que je taimaits encore SarVat LA ROSE DE MINUIT ohurahiova-t-e!he 52 SarWIJien qjui IIJeva -es maitns -&irun geste ap!iméhejision ;: ; ; - Comment mte!!iprétt(yp$ ce/ ee rre? NOTRE FILLETON QUOTIDIEN NE SIGNEZ PAS LE REFERENDUM ance par e Reressement natona [a cwche Uée sonnja joyeujsie!ert à t-oute D evait oo0atre aruoc CIUiSiines e rq ÌOIUi" u bentam ies! Angion Lannonee u éjeuner coupa court aux attenccssements - Penuettez M SaJVIart que ce sorit mon ne veu qui me coniuise à a saiie à mangoc Et Ia veijije -; efje repiit e br&s ie Maxrence et!ja:!ijg<)4t qiue es rconsrt:jatices aussi exttaornres venaeit e Jru birre pet"re VrQée XXXI Laprèrmii pa oornme un rève Maxencre étruit enqriiamé oouait aprs ses souvenirs aveo un bornhet\r qi réjouissah tout e moe y cotm- pi& es vieux omestiques Matthiie ne e quttat p[us - - Et Le trésor:r :amat V\QIUrS narvez pas en COe troruvé e t:résor! Jai bçsoin ru trésotf pourbant J e v;ou!raiis ftéire c0strue un appare i ont jai c\ée Aaorrs tante Ma vous navez rien fatt pena!ift mon abseace? Comment avez-vous occtpé vas iuits qujan VOUs pensiez trorp à moo? - Tu nes quun garnement je ne veux pas que tu me manques e respect à ce point Le tré90f e ttésor autrres aussi onjt étré icapabes e e iécouvrrirr Eie sayairt e e mrerttre à sron pas penan t ue Dernse et san pèe LSiUiiVaient etur périgrinabon - Tens où sont clone pais ìom et Siavimen? remarqura MHe SaJvat - Montcier nous a quittés pour sa srhist e affitma anoca t Et M!axenrce finna : - Qantt moi onie iii sest retiré pour sre s StCro-mts tavaux à Ira sa cro-sainte h<euf ge "ei n a P fare vaifer -epuis ix ans!

8 VENDRED er SEPTRE 944 GOUMOENSLA VILLE - Déoès une o} ne - MINe Màfie Miitou a pus ancioenne pesfonttruire e JAs ie es vieij]ats u Gros-eVaJu est cbécéjée à Jage e 82 ans MONTRX - Retrouvée Annie Pfammater Viaahsarune à:gée e 4 ans avait fijé u omcije e so<n ene à Montreu à a sute une tspute EJ e vient ètre retrouvée ròoant sans but ans a ca:mpagne au:x environ!ì e Caux Ee a été ramenée c hez so:n Qne SAINTE-CROIX Accient M Numa Gai[e bucheton aux Pra$es riè!"e Sai:nte-Croix taisait sauter oes troncs au moyen expqsifs aonjs ta foret e aa Gittaz A La sute une exposion prématurée e buoheron fut atteint et bessé!i siquffre e nom breuse>s conrtuìsions et une grave bruure à un pognt Au Camp nationa e voi à voie es Péiaes sur Vee;r La se ctwn va;ujcoose e AéCS vient ouvrir iia quatrème Eois un Gamp na toooj e vo à voie atuoc ipéi:aes Ce camp EaWt suite à ceui ies Rocbers-e-Naye ornisé au ébut aoùt eque!viat permis e mégnifiqes exipé riences Ceiui es Péi:aes ouvert ce emier manc-he!par wn temps 5>ÙeniJe COm;pte 4 piji()ites in scrtits atvec 7 paneu!j"s Le p!ogremane menhonne Ja partipa-tion ces piotes suivants : MIMI A Abi4i e Lausoanone ; R AikeTSmit rje Soio0UIJ"e A Berthou e Mou!on i W Gretz Je LauS!aJ!e ; P Goaus e Lau ISiaiiJ;e; J -tp Goumaz e Lausanme ; A (ammacher <:ihef e oamp Je Laus<anne ; F Uaron chef teo hnique e Lausa nne ; B Meyer e Somerure ; J-P Mu!er chef!u Groupement e vo à V!OWe e Mouon Dr Rémy présoe!t e AéCS e Frihourg; Ch Siegfrtie e Vevey; W Squiai"ise chef u G!J"oupement e V0Ì à voie e Ba!efJ i G Gourou e Lausanne Panni Jes!paneuifs 0 oote 2 SparJiruger 5 rie temi-peteormanee 3 pa neuts SpaimI" 8 e peoij:mattce parueur S 9 e pero!"mance et pa!ei! Grunau-Baby 2 entnainement Le but ces O"ganiÌIsafeuiJ"S es-t expé rimenter Jes posshiilités e vo à V ohe clans tou te a régoion p ioui" CAF LYRIQ A LAUSAtNE EPifX" VJLLIERENS - Bessé par un cheva - M C àgé e 74 ans qui aisait boi<re es chevarux a été COincé contr e un mur par une ies beies excité e par une piqure e guèpe M Ma\c C soufifre e contusrons et une Hssu re à UIIe é!paue Matc La v ente ies timbres et msig nes u er Aout en fiaveur e a Croix-Rouge suisse a prouit 3500 fanos en!viron LES DIABLERETS - Décès - En exeursion ans aa région Ju versa nt nor e a Tornettaz M Vhceni Joran agé e 68 ans sest a!fais!é sourui viime UJrue crise CaiLaque Son ms a traii&por té sur ses épaues jusquou viuage e EtiVaz où i es t éfcéé a réouve ure a mari 5 septembre à 7 heures L-A TOUR-DE-PEILZ- Vente u ter Aout- SUSCEVAZ - Retraite et nominatìon - MUe Bertha Rue;gg er nsrtitutr-ice brev-etée en 93 va prenche sa rebahe après 30 ans enseignement M: AJibert Giraret e Suchy breveté in-titu te<ur en 940 a été nommé à Ia téte e a a$se u viiruge Le nombre es éèves ayant <!Ugmenté cest un i!istituieur quji rempjacera Jinstitutrice I t HIH!ffif AbWU Ce ;he::le :V:JIIGf: W" "t""al VAUD sur a promenae e Beevax un fort joi conpass est impiqtté ans un grve Aiaire Tous!es itt!vces tout son p;eé so:nattiue équivoceri p roeurant un heurux éassemnt à un puque oè ésgnent comme e seu eoupab;e ia ebic qui en a certainement apprécié a parfaite viejt un homme tracrué maig cest une «forte exécution M Rob Maibach mofesseur est un irecteur évoué t oé Sous on excente itète» rection toute e simpicité a / fanfare peut èire Dans Je ròe principa nous retrouvo0ns e viri assurée que: avenir ui ppartient SignaotS tout et syffiparthq;ue René Dary qui on sen souvient (Nouvee irection a JeJn PETOUD) spéciaetnent éégante inerprétation u «Mo fut intetprète u «Révoté» A ses còtés notons ment musica» e Schubert bien au point et par a remtrée e Ro an Tourtain Pau Azais Aine prévue PQUI" e 2 septembre est renvoyée en raisons faitement nuancée impression éicate peine e es çirconstances présentes au Caroa et Guiaume e Sa)C La mise en scèrte Hnesse et que Je charme u pein air accentue est e Léon Mathot Au meme programme un encore La grane séeetion e Bauwens «De Monoou!VeaU Wat Disney : «LArt te a Natation > zart à Suppé» souigne es ééments mé()iques Aec «Forte Tète» e Capito e tient un magnirestauration un bee stìreté notamment ans es queques Consommations e choi x fique speac;e ouverture P 2QO r -Wi soi et énote une comprèhension et une ìnteaubio Hgence partagées entre irecteur et exécutants r;tm:n*--bue\( Jones an\s a fin es atventu<res sensationotit e pus jeune saut erreur René Pariso na que 2 ans La fanfare LAvenir nous garantt un ees e «LAige btanc» (2me part<ie «Le Masbriant essor mtsica ont $es nombreux aui- sacre ans a Mne Or») tomphe enfin e a hanoe e rénéais et e hors-a-oi aée aux teurs et amis se rjouirot à pus un titre InJioos Sam R Aiprès e foes coevauchées et e ruoes bagarres «LAge hanc pourra remettre à Wa6Trihnua eorreeiioune hinrgton e fameux ocument qui étabt es roìts Le T ribuna correchonne e Lausa nne a sìégé penant eux jours au Paars e Jusiice e Mont- réproques es Iniens et es coons bancs fim en premiè re visioo sou!stitré en françats benon sous a présienoçe e M J Schnetzer et en aheman En:fants ams en matinée Saprésien;t I eest occupé une affaire e feotative e mei nocturne à 23 h 5 meurtre I sagi t un rame passime bana Thé&tre Be-Air Un jeune h()rnme et une jeunq iment font «LIncoooue e Monte Caro» nouos fait revichambre commune se fianen et s a{pretent à vre quejques épiisoes e a vie tumuo\tueuse ---- > se marier avec accorci er-ents"" :q aventurière a!u bor e a Riviera Les remères te ieune homme est xttisff:-un tantinet ja- ume Ses émèés avec a p0ice La grane ps acua!! te rapportees oux Au cours un bai ça se gite Puis e jeune Sie:n Le ie:u et amour çrts e car e mervei cjt> avoe homme se metà hoire et es scènes se mut ipient eux e ki Còte Azr et e a ViHe Lumièr par odératt>ur La jeune fie tombe amoureuse un autre en e Ctéac! oocurr ence un be ohieier inierné Menace e Samei à 23 h 5 nocturne ;;C;;O;;I? c C 6388 ruptu<re Emotion et ésìr e vengeance chez e Cinéac jeune homme Tragique éterminatìon Le jtmne Les premières actuaités rapportées e Savoie homme à moiotié ìvre se présente chez son arn ie par Gnéac passcnt aueement en excusivité à pour une exphcation «Cest fini_ H amioe Lauanne SaintGingoph Thonon AnMcy AixEt e jeune homme sortant un revover tire trois :cs-bains e fna!emen t Grenobe où furent {imé" Lanwèa es rjuoes Jm:iri::atiies a rmon e coups e feu contre infièe et tente ensuite es prem iers Américains avec eurs voitur% e? p Laccmu rta ph! a m popu aton e se suicier Tout ceci est fort intéressant Lun ei autre eurent!a vie sauve grace à ces Avec es soats américains e euis Jeaos Ces sujets ne passznt ans aucune attr e C i i 4AF F"mA"RUiRLìiS $EV W" soi ns iigents e Suisse Et cest e tribuna! Interrogatoire paoiries Au programme : << VoQs et es à eur Merci réquisitoite coonamnation reportage pohcier e a série «Le Crime ne prola victjme Me Lueienne 0 qui était en sousfite pas " et 0 minutes e ivertissement avec ocation ans a famie R à av e IEganun {i!m musica : " Dansons oa Rumba» Bref tinoe sest portée pa rtie civie Mais e prévenu un pwrramme varié qui paira par sa tenue et Lu fim que oi croyait irréaisab!e Marce B àgé e 24 ans originaire e Payeme son actua té habitant à Lausanne a promis e payer tous es frais e mée cin et hòpita et e verser une Soumission inemnité à sa victime Lavocat e a pa rtie ciapres H U WELLS (paré fmnçais) c c 6329 La Municìpaìtè e Lausanne met en soumisvie a cone renoncé à intervenir I òegansenlr aux p; sonne> nhviu s u imvr ssioonabas M Anré substitut u procureur!énéré\ a re- sion entre es entroepreneurs omiciiés s r e territoire e a eommune es trfvaux éargis- Pnut comp;eter ce p;ogramme emipnt : Un far We t e case tenu a préméhation et amis certàìnes rconssement e avenue e Chaiy ès Mont Liban tances atténuantes na requis 3 ans e récusìon au chemin e Vaézia (travaux e vnirìe) et 0 ans e privation es roits eiviques Les pans et e cahier ces charges peuvent Le éfenseur u prévenu a tenté e susçiter a etre avec Gene A!RY (vers orig s-!) consutés au Service technique e oa Direcbienveiance u tribuna Son chent est un jeune tion es travaux homme ont ces témoins ont son patron ont Les soumissioons seront éposées au service it gran bien Dun caraetère un peu obstiné et s-usmenhonn jusquau jeui 4 >Sepembre à 0 Samei: porté à a iaousie!e prévenu a éviemment eu heures heure à aque!je -ees seront ouvertes NOIDTURNE tort e saonner à a boisson en présence es intéressés à 23 h 5 Quant à a jeune fìe ee a éviemment eouru Direction es travaux e rsque un rame en jouant avec e feu ce stenfants amis à-ire avec a passon un peu tar JQUr quì e Euquetes pubique en matinée sens uhrtt pas u «péta:r» et que «pétar» : La Munipaité e Lausan!e à tmeur e Ìa ux ha es ans a poitrine et une ans a ma- oi u 4 février 94 sur Aa poiice ci>es construcpremière vision chore Lune res baes na pas encore pu!tre tàoos et es habitabions soumet à enquète puextraite Le tri:buna a amis a prméitoation et es bii(jue es pans qui ui sont présentés par : M \g Béboux ar chitecfe conçernant a cireonstances ahénuantes I a converti a récuconstruehon une VUa ocative avec run sion en empsonnement mas a refusé }e surss HSSitre iujs a Marce B subiis one une peine e 30 moios pour Je compte e M Vctor Aaz sur Sia prosous-titres français et aemans priété s ise au ieu H «Le Caet es Antets» e prioson moins 98 i Ots e préventve et 5 ans Ma!in/Lausanne e privation >es roits civiques msra && 2 M Jeoan Dufour archhee C0Ht:>rnAn* n An o fprmino roffo- -tr"fo ffto :::r : a L0fII INiiSIDLI Aa ue noci L" tae e t c fine Or

9 ijv\["jttu Cç V U aes ufs premète joufnée enregi!tm 6 épa:rts 0nt ma!gnjijfcjiue vo[ réus&i rpar M Franci:s Liar<>n Ceie rpreaniè"e jou>mée toutiefois argement éipassée Jiunti où es peormances senis!atiotiijejes futent aocompes Les paneurs survojè!eijt es Roehers!eNaye a!vec un gan e 000 à 500 mètres atiitue sur :es Préaes Ce so>tt es pmoteg W Gceb a v ec un vo3 e 4 h 30 B Meyer (4 h ) e Dr Rémy (3 h 57} A Kammacher (2 h 3) qui hinrenf iai r Jie pus ongtemps En out"!e es pijotes P GGaus et B Meyer réussurent J épreuive pn:vtaque u Brevet C e raiécs et aépreuve e u\"ée u Brevet fééra ce en U vo e h 24 et 4 h Oes résujta sorut magnfi:ques ; rpiot es aroesphotes et ot\ga!ijsaeurs So:n t eighantés Not!OitiS quu n pubhc év;aiué à en viron 000 persoijes a ssista aux envo s imancihe aujc P:éiaes EspérOns que oe bon é:but sem suivi par ces résui:mts ai favornbes vore m-éme \perieurs Nious snaronis encor e que es réparis auiront fe\ oheque jour entre 0 h et 6 h et que ce oamp se coturera!imançhe 3 septemb re à La U rut vite a cone renoncé à intervenir M Anré s uhstitut u procureur!énéra a retenu Ja préméitahon et amis certaìnes rconstances atténuantes II a requis 3 ans e récus ion et 0 ans e privation es roits eiviques Le éenseur u prévenu a tenté e susciter a bienveitance u tribuna! Son cjient est un jeune homme ont es témoins ont sop patron ont it gran hien Dun caraetère un peu ohstiné et porté à a iaousie te prévenu a évemment eu tort Qe saonner à a boisson Quant à a jeune fìe ee a éviemment couru e rsque un rame en jouan avee e feu cestàire avec a passion un peu ar pour quì pe sensuhtt pas u «péta:r» e que «pétar» : -eux baes ans a poitrine et une ans a ma- chore Lune es baes na pas enoore pu étre extraite Le tribuna a amis a préméhation et es circ6nstances ahénuanies I a converti a récusion en empsonn-ement mas a fusé Je sursis Marce B subira one une peine e 30 mois e Pris on mo:ins 98 iouirs e préventive et 5 ans e privation >es roits çiviques Ainsi se termine cette triste ahaire qui urait pu avoh- e pus rave-s conséquence s POUr es héros u rame si es baes aviaient miux porté FaUs iwers Da!S un appartement à a rue e Bouifg une on crut à un commencemtnt :incen:i et que an erta es pompiers u poste permanent Une ménagère avait QUbé un-e ca:seroe e aii SU une cujinière éectrique Lége:rs égats matériejs - Un f eu >e chemi née a écaté ux Casernes e a PonW<Se En outre ans un jaroifj e a Ponitase es brouseane-$ que mi" yam éteintes se raumèret t étant OiU4\; vionce u VefJt on pouvait crùnre un;ìmer Les pompiers q poste P!:ent sojtit inter- Li\ìSANNE!n!!wog venu-s à&njs es eu" cae - < - A a rue NeuV\e un cycjiste pris e mai-$e heu!ta e trottoor et fit une chute fut ége ment bessé - DanJs II hangér e a Grane-Bore on a VIOe queque 200 peauoc e apin<s qui y avapt été éposées La poiee a proeéé à artauon e Mo-ri elous-e C agée e 26 ans qui a avoué tre auteur e oe voj EHe avait v;enèu es peaux et touohé un eoompte sur oe m&rohé Ee a égaement avoué avioir vom ans e courant e hiver et ans e meme hangar 450 peaux e apins n Directiorf e travaux Eqquetes La MrunpaLìté {e Lausan!e à teneur e ia oì ru 4 février 94 sur Aa po!ice è es constructjottts et es habhabions soumet à equéfe pubique es pans qui uj sont présentés par : M Eug Béboux archìtecte conçernant a i oongtruchon une VÌ:Ua ocative avec rura pour e compte e M Victot" Afuaz sur SJa pro prié té &i;e au ieu H «Le Caet es Anrtèts» I «Aitaque nocturne» un exoeuen t Far-West avec Gene Au:try eomphe oe prog ramme exceptiqnn Samei ei c-imanche à 20 h 30 Fanfare ouvrère LAvenir Cpitoe Magré un effectif fortment réuit en raison Pgur ciujverture e Ja saison e CapitQe sest es mobiisations successives aètuees a {apfare a:;-su-ré ert premrère visk:n à Lausanne un fim!rière LAvenir a onné mercrei soir 30 aout i a ventures 00% français Un homme au Jour a ons a TUne Or Le assd(re Sous-titres français et ae mans Main/Lausann 2 M Jean Dufour ar chhee cop<:ernant aménagement inmrieut e immeuhe appartenant à a SI Ec0 e spéciae SA sur sa propriété sìse à rue àe Ja Tou-r 8 Les pièces so:n t éposées au Greffe mup-ipa DéLai opposihhm: 9 sepe mbre 944 Direction es travczux LES MORTS -AIR se 3232 Un gran rame e a soété n[onnue e Monte-[ar ave c A LausiP)Ie Dita Paro Préiean Jues Berry MmQ Fria GQItonPe!Uieyres 67 ans bouevar t Graney 27 Mme Jane Brewi!-Brown 64 ans einique Cèçì Mme Virinie MettratPahu 75 ns p3ce f a Pau H-bis Samei à 23 h 5: NOCTURNE Dus e canton M John Duoret 67 ans à Morges Mme Ruth Massar Hencho 59 ans à Rossinière M Louis Nicoet 76 ans à Vuaees M Ami Hubert-Hubert 64 ans à Priy M Jacob Aneregg 68 ans à Morces M Henri Chovin 70 ans à Corsier M Pavi TurrianMorier?3 ans à Rossinière Mme veuve Justine Gaanat Chevaey à Combremonte-Gran M Max Monnet-Zimmermann à Pampigny M Max HeigerMeyer 60 ans La Rochettaz Puy M Erne$ JaquesRecoron 89 ans à LAuberson Me Louise F!eury à Gime M Francis Moer 65 ans aux Monts-e-Corsier M Chares Margot-Nicoet 43 ans au Carre Mme!saine Fesser-Rouet 54 ans à Joux tens Mme Mathie W erren-tenisch 37 ans à Gime M 0car Beu-Hermann 80 ans à Carens (Cette rubriqre nengage pas a réaction) Cinéme e a MaisQn u Peupe notre éfpoque ge et ces vieit!hssnt vite; e$ Hms néch&rut p>as à a règie Pourta!t ig est es exocept ioos ansi «LHomrne invisbje >> aptès H-G Wes qui Hooira écran en ceite ii ie semaine nest rien e moinis quune repri;se sensationiijeie Cihacun pourr-a se convaincre que ce fim que an <:royait irréahsabje na pa vitehi magré e s rprogrès techniquejs u ciném& Toute >a be-auté rtamatique et Ihumout taner u faro ux rom!t e HrG Wes se retrouvent ans ee fim é>nìgmatiqye A éconseiuer aux pers-onnes nerveu n es et itmpressiormahjes ParJé fin Enfants amis en matinée pubique OMMUNJQIJES A f pa-isse fumée se égageait si bioen qu;e françai& 8 h La Jrunictpante ae Lausanne met en sounus- òegonsen r aux p sonne> mr v;;u fs ut imiir ssiormbas si-on en tre es entrep ren eurs omici iés! r e territoire e a eommune!es tr r v aux éargìspau: comp er (C p;ograume miirnr: Un far We e ca)se sement e avenu e e Chaiy ès Mont-Liban au chemin e Vaézia (travaux e voirie) Les pans et e cahier es charges peuvent etre consutés au Service technique e a Direction ces travaux ---Les soumissions seront éposées au service smenhonnré jusquau jeu 4 sepembre à 0 :SamMcti t heurqs heure à aquee -ees sernt uvartes NOC()JNE en prsence es intéressés a 23 h 5 JIQ p UJ JV &Q fuui-i& U:O - WQ à vohe ax Péiaes Ce caijtip awt suite à ceui!es Rocihers-e-Naye or nisé au ébut aoùt eque avaijt permis e magnifiqwes expériences CeJiui ces Pé!aes ouvert ce emier manche pa" nn temps spinije comp-fe 4 pirotes inscrtts awec 7 paneurrs Le progr amme menbionne Ja partipation -ces p iiiotes suivian ts : MiM A A fbinri e Lausanne ; R AJnkersmt e Soeurre A; Berthou e Mouon W Gretz ie LauSJarme : P Gau>S e Lau ISiatme ; J P Goumaz e Lausanme ; A J<ammacher <:ef e oamp Je Lau&anne; F Uar on chef teohn[que ie Lausa>tme ; B Meyer e Sooore ; J-P MuJr chef iu Groupemen e vo à VOe e MoUJon Dr Rémy présett e AéCS e Frhourg; Ch Segfrie e Vevey; W Squa"e chef Q GtCoupeme e voi à voie e Baeii : G Gouriou e Lausanne Parmi Jes ane!rs on note 2 Spatiruger 5 r!e errni-pe>rfonnaiice 3 pan:eurs Spainger 8 e pertornnanice parueur S 9 e peorrmance et IPJMreur Gronau-Bahy 2 entmt:nement Le but es oganiksateu!j;ìs est : exipérimenter i!jes rpossibijtés e V0 à vohe ans toujte a rég ion rufin i étamirr ija cae :es oournnts e a vaiée Ju RJhòne e-t Òu bas sin u Léroa LC6 piotes ont POIUit rpremie r but fentr:ainemetnt et es performooces Bn outre ijs oivenrt se famifta!-iser ftv ec e vo ei montjagie ps ies roch rs ans es recoi es "aéjes et shamtuer arenvo à atterrissage surr s terratins gfos eomme e rou<:hoirs e poche terraiiiu$ à pus ou moine foe ivité towt oeei en btavat es oht!ces tes que Je iiiignes à htaiute te:nsion Ugnes éeriques tééphomques (vmiment trorp!ombreuses chez IPJOUIS) sans o\tbjaer -0 arbres qui font chea tous hoouté u pays Une orgruton!e ce gen"e nest possbe que grace à ruppiu!i!e ioibrewses ins tances et autorités tejs que e C0romaJeme-nt e armée me Ser-vUice Javiatioi mijit:atire 0ffiCe eérien féére ooipiagnies e ehemin ie fer esquejs font ii effurrt kès grtan pcur e évejoppement 00 v:qi à: vohe s socétéa ee éveioppement réjgiojajbes ainsii QIUe bon ombre stries e oommerçants ie piataicjiiers et e vreis spor- Noubiez pas u e faire connaitre votre iourna autour e vous oo% ave c - Samei : JVOCTURNE à 23 h 5 Dimanche 2 MATINÉES 4 h 30 et 7 h Tabiers écoiers te pofé: K René DARY Roan TOUTAIH Pau AZAIS A éc:oe - Ouverture e a sa son Un nouveau gran fim aven ures araanc:ais petits amiers gris beus sur commane en 3 jours cbemise graneur pantaon court coton chiné t puover manches ongues aine pantaon gof» gris chiné &o 34 à 9 ans oso ans iiso 7 à 2 ans - mss

10 ) - AUTOUR DU CONILIT M Mootov reçoit a éégation roumaine armistice Moscou er septembre (Reuter) M Mootov commisjsaire aux Affares étrangères a reçu jeui soir e chef e a éégation tournaine armistice M Patrascano entouré e eux autres rnembres e a éégation La réception sest érouée au rnoment où Moscou résonnait ces saves tirées en honneur ces troupes qui avaient fait eur entrée à Bucarest I sagìt à e a prernière entrevuè e M Mootov avec a éégation rournaine On appren que e prince Stirbey sest renu par a voie ces airs u Caire à Moscou Grève générae en Hongrie Moscou 3 aout (Reuter) Raio-Moscou nnonce jeui que seon ces rapports qui ui 5ont parv;enus une grève es ch m-inots a éaté en Hongrie Le trafic sur trois ces ignes prtant e Buapest est entièrement inberrompu Les cheminots se sont refu>sés à transporter ces marchanises aemanes I r ssort un rapport que a HOig:rie est à a veie une E - f _ Les Aiés pénètrent en ; Bgique Aant-ns e --Ice tbiris Prise e Bucarest par es Russes LA BATAILLE DE FRANCE CoJDmoniqué aié A Aux portes e Sean Lonres er septembre _Daprès a Raio angaise es binés améritaiis poursuivant eur poussée vers a Begique se trouvent maintnant aux portes e Sean à tne quinzaine e kuomètres e a frontière fran co-beige : Sean chefieu e canton es Arennes est zne vie e près e habitants sise sur a (:! euse QG mtraihe 3 aout Reute} Les troupes bhne:s ahees onta fait une rapte avan eret e eus ttes e pont sur a Se0e IDfeneure en irecbon u nor Après ayoir surmonté es nis e résistce! ennenus tsoes nos troupes ont occupe Gournay en-bray Beauvais et Marseie-en-Beauvirsis" Nos avant-gares sont maintenant à 32 km e- vant Amiens Pus à ouest nous avos atteinf un point à 2 km au nor-est e Rouen Feury sur-anee est entre nos mains En irection e Ducr nos t;oupes onta nettoyé a rive suj e a Se0e Parbes e a t et e e pont e Mantes-Gassicourt nos troupes ont avancé e onì" e IEpte en irection nor Eès;;ont a:ttéin un poi n t situé à 3 km e Chaunt-en: Ve:xin;: D t Ai au res progtes ont eté re au-eà es faubourgs septentrionaux Pm u cours e eur avance à est e a-! capitate )Js troùpcs aiées sont arrivées à Retis Des unités hìnées ont épassé JAisne Ees se trouvent maintenant à 5 km au nor e Reims Les éta chements qui ont franchi a Vese sont à pjusieur kiomètres au su-est e Reims Nos étacbements e reconnaissance se trouvent à 4- kni au nor et norest e Laon et à 5 km a\l su-est e Montaigu La t et e e PQnt sur Aisne> près e Soissons a été éargie eò irection est et nor Nos troupes opérant ans a vaée e a Merne ont traversé cette rivière Queques étachements sont à km au su Epernay sur autre coté e a Marne Les étachements qui ont franchi a Mame en un autre eitroit" ont atteint es Granes"Loges à 2 km au nor2 ouest e Chions-sur-Mame et a route chaj ons-reims " Lactivité e avietion a été entravée mercrei par e ros pafon e nuages au-essu u nor-est e a France : QG arnérkain 3 aout (Reuter) Les patrouies américaines opèrent maintenant ans es forets Argonne qui furent éjà un <champ e bataie àméricain ans a ernière guerre moniae avant-gares u généra Patton sont maintenant à 5 km e a frontière aemane et e a igne Siegfrie _ Au Chemm-es-Dames Lonres r sepiemhre La Raio angaise annonce que es Américains se ont emparés en queques heures u Chemin es-dames Dans es forets e Argo nn e - n Le Gouvemement Ager sinstae à Paris Raio-Lonres citant Raio-Ager annonce que e Gouvernement provisoire français a quitté a capitae agérienne pour rejoinre e généra e Gaue à Paris Le Bureau e Assembée consutative est égaement parti pour Paris Avant son épart e Gouvernement provisoire a promugué un écret nommant e généra Catroux éégué u gouvernement en Afrique u Nor ST ALINE FELICITE DE GAULLE Le maréahru StaJine a aressé au généra e GauHe e téiégrrumme suvant à oocasion e Ja i bérahon e Paris : «A oocasion e a tiibération e Paris capitaje e a FranJCe je vous pe a;gréer mon cher généra; expressi-on ces senilments arniratio-n que Je peupe e Union sovi éique et moi-méme 8Jressons au peupe e Fraruce et es vreux que nous formons pour que a France sojt promptement ibérée u ioug ajjeman : Eisenhower et e roe e ses principaux coaborateurs QG aié en France 3 aout (Reuter) Le généra Eisenhower a cornmuniqué jeui que es généraux Montgomery et Braey bien quétant ses suboronnés fonctionnent comrne comrnanànts é groupes armée Cette soution est compatibe avec es granes écisions que nécessite éaboration e pans invasion et cea ne signifie aucunement une privation queconque es compétences e Montgomery Le généra Braey comrnanera à avenir e 2e groupe armée aié tanis que e généra Montgomery pren a téte u 2e groupe armée armées LE MEMORANDUM MIKOLAJCZYK Lonres er septembre (Reuter) De Rana Neae corresponant ipornatique: Le premier ministre poonais a écaré jeui quun mémoranum envoyé à Mos-cou propose a constitution un nouveau Gouvernernent poonais avec une participation comrnuniste Ce rnérnoranum a ét unanirnement approuvé par e gouvernement Le cbinet prévu comprenrait es partis suivants : paysan sociaiste nationa-émocrate cornmuniste et e Parti ouvrier chrétien La Constitution e 935 serait maintenue jusquà sa revision par e par ement Le nouneau gouvernement OtgJ<tniserait e pus rapiement possibe ces éectiojs Le mémoranum préconise enfin a iquiation éfinitive u Htige poono-russe en partkuher en ce qui conoefne es frontières (omntuniqop ajjeman La Meuse franchie Lonres er septernbre Les ééments binés u généra Patton ont franchi a Meuse entre Charevie et Sean fs :ne sont pus quà une izaine e kiomètres e a frontière beige Fuite é _p ere Auprès e a tre arrnée er septernhre ; Le front aeman est compètement isoqué : et a bataie au seui e a frontière beige sest : transformée en une fuite éperue es Ae; mans se retirent avec une tee hite que es i Américains ont peine à garer e contact Les i ébris e a 7e armée qui sont parvenus par! eux fois à sécha-pper ont maintenant peru a course a écaré un porte-paroe officie Les Américains à Saint-Dizier BerJ:i:n 3 aout (DNB) Au nor e Paris ennemi qui suit e près nos opérations e écrochage a été immobiisé Des contre-attaques ont été engagées contre es coonnes ennemies avançant e Beauvais vers e nor Dans a régioo e Laon-Reims nos troupes ivrant e vioents combats aux forces binée!i ennemies ont encore gagné u terrain vers e iorest et e nor Dans a vatée u Rhone a nression ennemie sac<:entue surtout sur Vance Mais tous es assauts averses ont été éfaits urant e vioent combats Lè feu e représaies se poursuit jour tt nuit sur Lonres La prise Amiens i ; QG a:bhé u o orps expé 3 aout (Reuer) Amiens a été ibérée par es chars britanniques qui en eux cooones ont fait une poussée e 43 km Ds uttent e vitesse avec es coonnes u généra Patton qui ont fait % km en eux jours Une tee e pont sur a Somme a été atteinte à Amiens Les coonnes qui ont pris Amiens ont suivi es roufes traversant Grane-Viiers à ouest et Catheux à est La vie Amien esj Avec a e armée aéricaine 3 aout (Reuter) Les trc:-es américaines sont entrées à Saint Dizier à 33 km e Aemagne Larmée u généra Patton opère maintenant sur un atae front en irection e a igne Maginot et e a ; frontière aemane Décarations u généra Eisenhower GQG u oorps expéit aié 3 aout [Reuter) A sa c;onférence e presse te généra Eisetihower a écaré jeui que e -pan pour abattre Aemagne èst pus avancé aujourhui (au jour «J» pus 85 jours) quon ne avait espé ré p6ur e jour «J» pus 90 jours A a emane e savorr à quoi en était avance ahée e généra i Eisenhower a réponu : «En certains cas nous sommes arrivés pus oin que nous ne e prévoyions et ans autres omaines moins oin Nous somrnes en généra e cinq jours en avance Le généra! Eisehower a écaré qui croyait que Aemagne peut étre vaincue cert te anriée encore si chacun fait tout ce qu:i peut sur e champ e bataie et à arrière Le renforcement e a igne Siegfrie e xperts miitaires suéois éoarent sur ee ans cete région Dan; es AQés èes iorces ennemies sonf en action près e pusieurs passages e a frontière fnuico-itaienné Retraite accéérée QG aié en Méiterranée 3 aout (Reuter) Dan5 e Mii e!ta France }es Aemans nacceptent pus è combat et se retirent e ong e a va:ée u Rhòne Les arri<ère-gares aeman ces ne résist nt que quan es y sont contraintes et se retirent aussi L ennemi a subi e gran es pertes en hommes et matériel Le nombre ces prisonniers faits ans e MtiJi e a France epuis e ébarquement ahé H y a seize jours épsse maintenant et eur nombre saccroit sans cesse Sur a cote es forces américaines ont aissé errière ees a vie e Nice qui a peu souf fert excepté e quartier u port Les Américains avancent maintenant en irection e a frontière itaienne qui nest pus quà ue istance e 25 km Les restes c:lispersés e La 9e armée auemane u généra Baskovitz évitent en trer en conta avec!es forces qui pouxsuivent Is ésirent seuement maintenir ouvert eur chemin e retraite sur Lyon Les autres routes e Lyon ont suhi e graves ornmages mais une certaine partie ces troupes ahemanes est cepenant par venue aprè-s avoir subi e our es pertes à ga gner a région yonnaase Montpeier Béziers et Narbonne QG ajihé eri Méiterranée 3 aout (Reuter) Les troupes françaises qui opèrent sur e fanc occienta e a 7e armée ont occupé Largentière à 40 km au su-ouest e Montéimar Au su4ouest es avant-gares ont pénétré ans Montpeier Béziers et Narbonne sans rencontrer e résistance ; LA BAAI LLE D TALI E (oniìuunique aié TERRE: Dans e secteur e Ariatique es pat rouies e a 8me arrnée ont franchi a Fogia sur un arge front Ees sont maintenant evant es positions e a igne es Goths et se heurtent à une puissante résistamce Ces positions ennemies se trouvent sur un terrain vaon né au nor e ce feuve La vie Urbino qui se trouve sur un terrain montag;teux ifficie es Apennins a été occupée Des patrouies aiées sapprochent e a Fogia au nor e cette vie De nouveaux pro!rès ont été réaisés ans a haute vaée u Tibre et sur Arno supérieur Nos troupes se trou vent ici égaement tout près e a igne es Goths Au nor e Pontassieve es troupes e a Sme armée ont rencontré une vive résistance Cepenant ees ont pu occuper importantes positions Aucun changement nest intervenu ans a situation sur e front e a 5me armée AIR : Des bombariers ouràs_ ont attaqué rnercei?eux ponts e chemin e fer en Yougosavte onentae tans que ces chasseurs e aviation stratégique sen sont pris à ces appareis ennemis sur eux aéroromes en Rournanie et Hongrie Le opérations ces bornbariers rnoyens ot été entravées par e mauvais temps Des c:hasseu:rs-bornbariers ont exécuté ces attaques contre ces objectifs ferroviaires et routiers se trouvant entre a paine u Pò et a igne ces Goths; En outre ces coonnes rnotorisées et ces voies ferroviaires ans a vaée u Rhòne ont été attaquées Dautres appareis ont opéré contre La navigation et es instamations ces ports sur Ariatique et e gofe e Genes ainsi que contre ces objectifs miitaires en Y ougosavie Laviation aiée e a Méiterranée a exécuté approxirnativement mie sorties

11 u Entrevue Roosevèt-Churchi (?) New-York er septembre (Reuter) Les miieux non officies e New-York esti ment toujours pus probabe pour un avenir imméiat une rencontre Churchi-Roosevet sur so canaien Le principa objet es éibérations sera a guerre contre e Japon mais on écare que es ésirs e paix aemans signaés mercrei par M Core Hu seraient égaement examinés par es eux hommes Etat La Suisse et es Aiés Lonres 3 aott (Reuter) Constatant quà arrivée e biné:s amér-icains : à :a frontière gedjevoise a Suisse a pour a première fois epuìs 4 ajs une frontièr:e commune a\"ec es ALiés e «Times» écrit: «Quan es oommun:ications ferroviaixes et routières avec Marseie seront rétabies e oommerce outre-mer pourra nenre En ce qui concerne es prisonniers e guerre évaés qui se sont réfugiés en Suisse et qui comprennent 5000 Britanniques et autres e journa écrit : «La Susose ne fera sans oute aucooe ihh::ruté sérieuse au suiet u rapatrit à a prochaite pasion» / L Les trc :s américaines sont entrées à SaintDizier à 33 km e Aemagne Larmée u généra Patton opère maintenant sur un are front en irection e a igne Maginot et e a frontière aemane Décarations u généra Eisenhower - GQG u oorps exopéit aié 3 aout (Reuter) A sa conférence e présse généra Eisen hower a pécaré jeui que e pan potr abattre J\emaghe èsf ptts varncé $Jjouthui (au jour combts < J» pus 85 jours) quon ne avait espéré pòur Lè feu e représaies se poursuit jour è"t nuit e joux: «J» pus 90 jours A a emane sur Lonres savoi!r à quoi en était avance ahée e généra o; Eisenhower a réponu : «En certains cas nou! sommes arrivés pus oin que nous ne e prévoyions QG a:bhé u oorps expé 3 aott (Reuifer} et ans autres omaines moins oin Nous Amiens a été ibérée par es chars britanniques sommes en généra e cinq jours en avance» qui en eux cooones ont fait une poussée e Le généra! Eisehowèr a écaré qui croìyait 43 km Ds uttent e vites se avec es coonnes u que Aemagne peut etre va-incue cejtte ann:éè généra Pattoo qui ont fai t 96 km e n eux jours encore si chacun fait tout ce qtti peut sur e Une tete e pont sur a Somme a été atteinte à champ e bataie et à arrière Amiens Les coonnes qui ont pris Amiens ont Le renforcement e a igne Siegfrie suivi es routes traversant Grane-Viiers à Des experts miitaires suéois éoarent sur ouest et Catheux à est La vie Amiens est i à 95 km e a frontière beige Viers: VerÌDoift! à foi es rapports es conesponants suéois au nor e Goumay a été égaement ibéré - j à Berin que es A emans renforcent en toute Chef-ieu u épartement e a Somme Amiens hate Jes ouvrages fortifiés e a igne Siegfne est situé à environ 30 km au nor e Paris!e-t! qui oivent notamment ètre moernisés I se compte pus e habitants I s éten sur confinne que es Aemans émontent es bates ceux rives e a Somme et compte e nom-i teries còtières en Norvège et au Danemark et es transportent en Aemagne où ees sontt insbreuses inc/ustries ta:lées ans a igne Siegfrie Rouen évastée Près e Rouen 3 aout (Exchage) Un civi français qui vient e se réfug:er Rouen ans es :ignes britanniques écare que QG Mottgomery er septembre (Exchange) La ernière journée u mois aout a été pour es Aemans ont procéé à e vìtstes estru tions ans a vie avant e a (ter s s qnt armée aemane e a France septentrionae étruit presque tous es bati bics ; is ont encore pus catastrophique que cees qui apié a cathérae ont Hs qnt è : es orne- vaient précéée La secone armée éricaine medjts et ont posé e nofses m a occupé Amiens sur a Somme et après un ar ret e queques minutes seuement a franchi a Somme et étré en Artois Pus à est a 3me Auprès e a 2me amée hntanique armée américaine a franchi a Meuse entre Se3 aout (Rooter) an et Charevie et se trouve à a frontière bg Un envoyé spkia rapporte : La còte es «bombes-fusées qui séten u Un corresponant Exchange qui est avec Havxe vers e nr 5e U"ouve maintenani sous es avant-gares e cette armée annonce a menace immén:ate ces forces aiées La rouk qui est maintenait en territore beige -natio nae entre Amiens et Beauvai a été çoipee Ce sont à es succès es pus sensationnes e en puseurs enàroi:t\5 et es voies e comm:u!:ica- cette journ:ée maìjs ce ne sont pas es seus Partions aemanes sont a:ins e pus en pus é- tout es rapports signaent importantes avansorganisées Lavance e 96 km réaisée eri ex ces ; es AUeman:s battent en rettaite à toote vijous par es oolo:nnes biinées u générai Pemp- t:ese et es combats en poursiujte se évejoppent sey oonst itue une es pws granes poussees e favorabement pour es ANiés Les rapports es ce geme au cours e a guerre Les Aemans généraux Montgomery et Braey annoncent que qui sontt refoués su-r a Somme seront airite es Aemans evront évacuer toute Europe nant probabement rapiement r:epousosés eri Be- nor-occientae et que pas pus es positions gique Le temps ensoeié et cair e j eui était fortifiées que es annes secrètes ne pourront iéa pour activité aérienne eur pennettre e moifier e cours es événeaux abors u Havre ments Jamais encore es oommanants années Avec es troupes canaiennes 3 aout (Ag) ne sétaient exprimés avec un te optimisme Les Canaiens coupent maintenant es voies" >f:; DANS LE idi e retraite aemanes autour e Rouen et on Communiqué aié croit que e nombreuses forces u Reich se trouve nt ans a oontrée Les troupes britann:iqqes qui Nos troupes ont poursuivi eur avance ans ont franchi a Seine aux environs e Ducair Ont a- vaée u Rhòne en irection u nor après atteint une petite tete e pont Sr a presquìe ;yoir brisé a résistanc:e quourait enne mi en reu Havre Ees ont traversé e feuve et ont éìé tr&ite au nor e a Drome près e Livron Au éippuyées pm es FFI SUi" autre rirve su e a Dròme es miiers e véhicues enneles foroes beges qui tiennent QuULebeuf ont mis étruits e c:anons et e c:hevaux tués jonenvoyé ces patroo:ies ans a presquie u chent e so ans un rayon e 8 km A ouest u Rhòne es troupes françaises qui avancent en Hawe Entre Le Havre et Dieppe irection u nor sont arrivées jusquaux environs e Bourg-Saint-Anéò où ees ont renc:onlonres er septembre (Ag) Seon un m:essage e a ra4o e Lon:res tou- tré une résistance ennemie Sur a Riviera es te a région comprise entr:e Le Havre et Dieppè a unités amér:icaines ont épassé Nice et prqgre$été nettoyée par es Canaiens La route menant sent en irection e est Lennemi a étabi e e Pari-s à a secone e ces vies a été coupée vastes champs e mines pour contenir notre avan- La prise Amiens Lonres 3 aott (Exchange) Le coaborateur ipomatique Exchange mane ce qui suit sur a révote qui pren toujours pus ampeur en Sovaquie: «Avec une synchronisation parfaite es partisans sovaques ont effectué ans ifférentes parties u pays es actes e sabotage contre e réseau e communication aeman II ne sagit pas un mouvement e révote spontané mais une campagne réguière préparée voici quatre mois environ par e haut commanement tchécosovaque avec assentiment e état-maj?r ai Le Gouvernement tchèque e Lonres avatt appns que OKW projetait occupation miitaire e a Sovaquie Les pans aemans furent connus ans tous eurs étais et es pans aiés furent aussitòt éaborés en conséquence et mis en réaisation Les avions e transport soviétiques ravi taièrent en armes et munitions es patriotes sovaques tanis que ces parachutistes e armée tchécosovaque réguière furent éposés en ifférents points u pays fixés avance Tous es membres es fonnations e partisans epuis ongtemps organisés isciphnairement furent mobilis0s Les offic-iers e armée tchécosovaque escenus par parachute organisèrent es partisans en «commanos e choc >> pr Les Aiés en Begique La Sovaquie se souève eunem "fu! :uu uo:: Moscou 3 aott (Reuter) Raio-Moscou annonc:e jeui que seon ces rapports qui ui sont parvenus une grève es chemnots a écaté en Hongrie Le trafic sui" trois :es Hgnes partant e Buapest est oo:tièrement interrompu Les cheminots se sont refu>&é:s à transporter es marchanises aemanes I ressort un rapport que a HOi!g!iC est à a veiue une grève générae Avance recor és "Btitanniques - Grève générae en Hongrie rd"nr MoScou er septembre (Reuter) M Mootov commissaire aux ai res étrangères a reçu jeui soir e chef e a éégation t;oumaine armistice M Patrascano entouré e eux autres membres e a éégation La récep tion sest érouée au moment où Moscou résonnait es saves tirées en honneur es troupes qui avaient fait eur entre à Bucarest I sagìt à e a première entrevuè e M Mootov avec a éégation roumaine On appren que e prince Stirbey sest renu par a voie es airs u Caire à Moscou uuru ae opérations e écrochage a été immobiisé Des contre-attaques ont été engagées contre es coonnes ennemies avançant e Beauvais vers e nor Dans a région e Laon-Reims nos troupes ivrant e vioents combats aux forces binée!9 ennemies ont encore gagné u terrain vers e nor-e et e nor Dans a vaée u Rhòne a nression ennemiè saccentue surout sur Vaençe Mais tous es assaus averses ont été éfaits urant e vioens M Mootov reçoit a éégation roumaine armistice "G a a uv -se rrouvent ici égaement tout près e a igne es Goths Au nor e Pontassieve es troupes e a Sme armée ont rencontré une vive résistance Cepenant ees ont pu occuper imporantes positions Aucun changement nest intervenu ans a situation sur e front e a 5me année AIR : Des bombariers ours ont attaqué mercrei eux ponts e chen e fer en Yougosavie orientae janis que es chas!ftursoe aviation stratégique sen sont pris à/ e appareis ennemis sur eux aéroromes en Roumanie et Hongrie Les opérations es bombariers moyens ot été entravées par e mauvais temps Des c:hasseu:rs-bombariers ont exécuté ces attaques contre ces obje"ctifs ferroviaires et routiers se trouvant entre a paine u Pò et a igne es Goths: En outre es coonnes mot orisées et es voies ferroviaires ans a vaée u Rhòne ont été attaquées Dautres appareis ont opéré contre a navigation et es instamations es ports sur Ariatique et e gofe e Genes ainsi que con tre es objectifs miitaires en Yougosavie La viation aiée e a Méiterranée a exécuté ap proximativement mie sorties uac- ua upça : "TUU ComJDuniqué aeman Lennemi a e nouveau écenché une grane offensive sur un arge front ans e secteur e Ariatique I a ouvert queques brèches ocaes à Urbino et Pesaro avec e concours im portantes forces aviation e combat artierie et e chars ainsi quavec apui e a marine Des étachements assaut ennetbis orit été battus ans nos contre-attaques Au su-ouest e Pesaro e vioents combats sont engagés ans eux brèches SUB LE FRONT EST Communiqué soviétique MOIScou er septembre Nos troupes ont repoussé au nor-est u faubourg e Praga à Varsovie es attaques impor tantes forces infanterie et e chars Ees ont améioré eurs positions et oc:cupé a vie e Razymbi ainsi que 9 ocaités Outre occupation e Bucarest signaée par un orre u jour: e Staine es troupes u secon front UkQtine ont pris pus e 250 oc:aités ": Les troupes secon front Ukraine opé rant contre es gtoupes aemans encercés ont fait mercrei pus e 7000 prisonniers Les fotces russes opérant à ouest et au su e Constanza ont oc:cupé pusieu:rs vies ont cees e Meziia et e Carmen Syva Communiqué aeman Bern 3 aout (DNB) En Roumanie a pression ennemie sest accen tuée en irection e Poesti A a frontière suorientae e Transyvanie es vioentes attaques es Russes ont été encore repoussées Sur e reste u front e Est i ny a eu mercrei opérations importantes quau nor-est e Varsovie où es Russes se sont efforcés entrer ans a capitae Laversaire a éé ispersé Prise e Buarest Moscou 3 aott (A) Un orre u jour u maré Staine pubié jeui à 9 h SO aressé au généra armée Mainovsky it que es troupes u euxième front ukrainien poursuivant eur avance ont battu es troupes aemanes ans arronissement e Posti et au su e Poesti aux abors e- a vie e Bucarest et quees sont entrées jeui ans a vie e Bucarest capitae e a Roumanie

12 Carissimo PANT be bene che ee-rnenti ci Scrivo e 24 agosto 944 confermo quanto ti scrive i Pessimista Otre a te sarebvenissero subito in giù Luciano i Zurigo e Cantatore Questi occorrono per i avoro i coegamento e organizzativo più ettagiatamente a Empirico Oggi é uscito i numero 5 Se arriverà i vostro n 5 o stampigieremo n 6 Spero riveerti presto Ricevi coriai sa uti / - a

13 " END F E L ; _ ISO 9660 FORNASINI MICROFILM SERVICE 5

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Document à conserver au service de garde I D E N T I F I C A T I O N D U S E R V I

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif 'Oiseau Beu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif Le projet associatif de Oiseau Beu a été éaboré en 2010 et adopté par e Consei d administration du 20 septembre 2010 Introduction Ce projet

Plus en détail

À l'hotel TANIA PESCARI- IL Y A LA NEGAZIONE LE NAZIONALITA

À l'hotel TANIA PESCARI- IL Y A LA NEGAZIONE LE NAZIONALITA À l'hotel A Bonjour Monsieur. (Buongiorno Signore) B Bonjour Madame. Bonjour Monsieur. (Buongiorno Signora. Buongiorno Signore) A Nous voudrions une chambre pour deux personnes, sur la cour. (vorremmo

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

APPROCHE DE LEUR DEPENDhNCE ECONOMIQUE. (indication de l 'emploi total et de la branche économique)

APPROCHE DE LEUR DEPENDhNCE ECONOMIQUE. (indication de l 'emploi total et de la branche économique) LES GRANDES ENTREPRISES DU CANTON DE GENEVE EN 975 APPROCHE DE LEUR DEPENDhNCE ECONOMIQUE Commentaires de Genève, en 975. 400 p ersonnes dans e canton Tabeau : Entreprises occupant pus de Tabeau 2 Tabeau

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 PARTIE 1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés....7 Chapitre 1. L impératif de sécurité informatique....11 Sec tion 1. La néces saire

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

Comment s installer aux Canaries

Comment s installer aux Canaries Comment s instaer aux Canaries Aide institutionnee Le gouvernement des Canaries soutient activement es investissements réaisés dans es secteurs stratégiques canariens. Pour ce faire, e département de Investir

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Mesures pour utter contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation Introduction L intimidation est un probème compexe et dououreux, pour eque i n existe pas de soution facie.

Plus en détail

Standards Européens de Jeu Responsable L exemple des loteries

Standards Européens de Jeu Responsable L exemple des loteries Standards Européens de Jeu Responsabe L exempe des oteries Perinde van Dijken, Dééguée Jeu Responsabe, Loterie Romande Raymond Bovero, Directeur des programmes Jeu Responsabe & Déveoppement durabe, La

Plus en détail

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps

a l e i y m u r o f n v w s j z ou ch oi eu ph gn eau/au on in un en/an oin ain ein ien ill Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps Une lettre qui donne un son que je peux chanter longtemps a l e i y m u r o f n v w s j z Une lettre qui donne un son bref (en valeur de base) d t b p c k q g 2-3 lettres qui donnent ensemble toujours

Plus en détail

UNICEF/92-5221/Toutounji

UNICEF/92-5221/Toutounji UNICEF/92-5221/Toutounji Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur L aaitement materne Un bébé nourri au sein est moins souvent maade et mieux nourri qu un bébé à qui on

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

UNICEF/99-0294/Pirozzi

UNICEF/99-0294/Pirozzi UNICEF/99-0294/Pirozzi Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur La diarrhée La diarrhée, qui provoque déshydratation et manutrition, tue pus d un miion d enfants chaque

Plus en détail

Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe

Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe Afrique du Sud Angoa Botswana Comores Lesotho Madagascar Maawi Maurice Mozambique Namibie Seychees Swaziand Zambie Zimbabwe 124 Rapport goba 2010 du HCR Le directeur de écoe d Osire (Namibie), Caros Sukuakueche,

Plus en détail

La vente : votre nouvelle compétence. Viroune Pholsena

La vente : votre nouvelle compétence. Viroune Pholsena La vente : votre nouvelle compétence Viroune Pholsena Conseillère éditoriale : Michelle Fayet La méthode PACTERA est une méthode déposée. Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-070567-2 Introduction Vendre son

Plus en détail

REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA DEPARTEMENT DE L ECONOMIE ET DE LA COOPERATION

REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA DEPARTEMENT DE L ECONOMIE ET DE LA COOPERATION REPUBLIQUE ET CANTON DU JURA DEPARTEMENT DE L ECONOMIE ET DE LA COOPERATION 2, rue du 24-Septembre - 2800 Deémont Té. 032 420.52.00 - Fax: 032 420.52.01 DIRECTIVES RELATIVES A L ORGANISTION DU JEU DE LOTO

Plus en détail

Annexe A Tableaux de développement de l enfant

Annexe A Tableaux de développement de l enfant s 176 Annexe A Tabeaux de déveoppement de enfant Comment utiiser ces tabeaux de déveoppement de enfant Les enfants se déveoppent dans pusieurs domaines principaux: a capacité physique (e corps), a capacité

Plus en détail

Protection incendie OxyReduct - naturellement!

Protection incendie OxyReduct - naturellement! Protection incendie OxyReduct - natureement! Prévention des incendies OxyReduct L innovation en matière de protection incendie Une protection maximae Une sécurité maximae L incendie : un risque pour entreprise

Plus en détail

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête : enquête 51 La zone 30 à Lyon, tant décriée par certains, plébiscité par d autres, est en train de se mettre en place tout doucement dans notre paysage lyonnais. Ce sont en effet près de 60% des habitants

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

13 1 3cas cas de de GRH

13 1 3cas cas de de GRH 13 cas de GRH management sup management - ressources humaines 13 cas de GRH Études de cas d entreprises avec corrigés détaiés Eine Nicoas Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-058736-0 Sommaire Tabeau synoptique

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

Edmond de Rothschild Real Estate SICAV

Edmond de Rothschild Real Estate SICAV Edmond de Rothschid Rea Estate SICAV Assembée Générae Extraordinaire 27 février 2014 www.edr-reaestatesicav.ch Ordre du jour de Assembée générae extraordinaire 1. Approbation du regroupement des compartiments

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm DOUBLE MODULE FORMAT A 1/1 PANO L 288 mm x H 440 mm L 440 mm x H 300 mm L 410 mm x H 270 mm 12 500 FORMAT B 1/2H 1/1 L 288 mm x H 220 mm L 220 mm x H 300 mm L 190 mm x H 270 mm 8 500 FORMAT C 1/2V 1/1

Plus en détail

Tout sur le Congrès. Guide pour vous aider à trouver votre chemin pendant le 41ème Congrès de l'itf à Durban, Afrique du Sud

Tout sur le Congrès. Guide pour vous aider à trouver votre chemin pendant le 41ème Congrès de l'itf à Durban, Afrique du Sud Tout sur e Guide pour vous aider à trouver votre chemin pendant e 41ème de 'ITF à Durban, Afrique du Sud Sommaire Comment fonctionne e Lieu du Poitique sur e respect mutue Empoi du temps du de 'ITF entre

Plus en détail

fastviewer.fr Téléservices Numériques Diffusion @ avril 2010

fastviewer.fr Téléservices Numériques Diffusion @ avril 2010 Tables des matières A v e r t isse m e n t 3 D é m a r re r u n e sessi o n f ast v i e w e r 4 L a B L C : b a r re la té ra le d e c o m m a n d e 8 P rése n tat i o n: c o m m a n d es ra p i d es 9

Plus en détail

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox Outook Microsoft 2010 Maîtrisez rapidement Outook 2010 avec e ivre officie de Microsoft Press Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Tééchargez es exercices Joan Lambert

Plus en détail

La nouvelle carrière du personnel judiciaire

La nouvelle carrière du personnel judiciaire La nouvee carrière du personne judiciaire 1 2 Avant-propos Cher ecteur, La manière dont es cours et tribunaux sont administrés est en peine évoution. Une poitique moderne du personne est donc d une extrême

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

Market Data Feed. Des données constamment actualisées

Market Data Feed. Des données constamment actualisées Market Data Feed Des données constamment actuaisées Market Data Feed (MDF) de SIX Teekurs est un fux en temps rée standardisé qui fournit des données consoidées dans un format uniformisé, quee que soit

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

Aide au logement et emploi

Aide au logement et emploi REVENUS Aide au ogement et empoi Cédric Afsa Parmi es aocataires du RMI sans conjoint ni enfant, ceux qui bénéficient d une aide au ogement reprennent pus souvent que es autres une activité. Ce résutat

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 2/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 2 Administration Générae et Personne Commission n 7 Finances DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

Proverbe é ditón Proverbes et dictons Proverbi e detti SAJESSE DE NO VIOÙ SAGESSE POPULAIRE SAGGEZZA POPOLARE. Padze Page Pagina 1

Proverbe é ditón Proverbes et dictons Proverbi e detti SAJESSE DE NO VIOÙ SAGESSE POPULAIRE SAGGEZZA POPOLARE. Padze Page Pagina 1 SAJESSE DE NO VIOÙ SAGESSE POPULAIRE SAGGEZZA POPOLARE Lo Bon Djeu l'a eunna brotta londze Le bon Dieu a une verge longue Il buon Dio ha una verga lunga Bèi que te me bèi, laón Frasouè l'a todzor sèi Bois

Plus en détail

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec.

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec. Face au deui, Vous n êtes pas seu(e) Ce guide vous est proposé par a Caf de Meurthe-et-Mosee et es Associations Deui Espoir et Favec. 1 Edition 2011 ÉDITO Soutenir et accompagner Soutenir a fonction parentae

Plus en détail

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn Résumé D én omin a tion E A U ' t o u r d u L é m an - l a c r o i s i è r e l u d o - é d u c a t i v e ( E T L ) O bjec tifs

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

Activity Space: acrobatica a squadre

Activity Space: acrobatica a squadre Activity Space: acrobatica a squadre Nell activity show dell acrobatica a squadre potete costruire diverse forme. Provate a formare diverse figure. Potete anche creare delle nuove forme voi stessi. È importante

Plus en détail

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre Vaence ARTENARIAT 2015 59 e Congrès 28 octobre 1 er novembre En 2015, e congrès de UIA se tient à Vaence du 28 octobre au 1 er novembre sur es thèmes suivants : 2015 59 e Congrès 28 octobre au 1 er novembre

Plus en détail

PRESENTATION DE BAABAHUU JICI. 37 coopératives, 700 producteurs et productrices membres

PRESENTATION DE BAABAHUU JICI. 37 coopératives, 700 producteurs et productrices membres Union des Coopératives Agricoles Productrices de Blé Diré Carte de visite de Baabahuu Jici à l occasion de la visite de son Excellence Monsieur le Premier Ministre Diré, le 15 décembre 2005 PRESENTATION

Plus en détail

Présentation de texte adaptée

Présentation de texte adaptée Présentation de texte adaptée pour éviter les «inventions» dues à une lecture globale mal utilisée Titre : Approche adaptée d un texte pour un enfant qui ne fait appel qu à la méthode globale pour lire

Plus en détail

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation Saint Ouen 'Aumône, e 19 février 2008 Cemont ance une nouvee gamme de brasures d'argent sans cadmium pour a pomberie, e sanitaire, e froid, a cimatisation Contacts : Direction de a Communication Georges

Plus en détail

1. Précautions générales

1. Précautions générales 1. Précautions générales 1.1. CONDITIONS GÉNÉRALES ET CONTRATS TYPE 1.1.1. Intéressant pour la plupart des commerçants Quasi tous les commerçants ont intérêt à avoir des con ditions générales (sur le bon

Plus en détail

USO DEL PASSATO PROSSIMO

USO DEL PASSATO PROSSIMO USO DEL PASSATO PROSSIMO Il passato prossimo generalmente viene utilizzato nella seguenti circostanze: per esprimere un azione che è avvenuta in un passato recente; Esempio: Cet été nous avons fait un

Plus en détail

www.osram.fr Catalogue lampes LED 2015 Light is OSRAM

www.osram.fr Catalogue lampes LED 2015 Light is OSRAM www.osram.fr Cataogue ampes LED 205 Light is OSRAM Sommaire Lampes LED OSRAM LIGHTIFY TM : gérez vous-mêmes vos ambiances 2 OSRAM PARATHOM PRO LEDOTRON 4 PARATHOM PRO LEDOTRON CLASSIC A 5 PARATHOM PRO

Plus en détail

PROVINCE DE QUEBEC DISTRICT DE CHICOUTIMI NO: 150-36-000010-865 PRESENT: L'HONORABLE PIERRE BERGERON, J.C.S

PROVINCE DE QUEBEC DISTRICT DE CHICOUTIMI NO: 150-36-000010-865 PRESENT: L'HONORABLE PIERRE BERGERON, J.C.S C A N A D A PROVNCE DE QUEBEC DSTRCT DE CHCOUTM ( ) DANS LA COUR SUPEREYRE NO: 150-36-000010-865 PRESENT: L'HONORABLE PERRE BERGERON, J.C.S CHCOUTM, ce 6ième jour de mars mi neuf cent quatre-vingt-sept.

Plus en détail

Centre de Récupération de SoftThinks

Centre de Récupération de SoftThinks Centre de Récupération de SoftThinks Table des matières Révisions... 1 Table des matières... 2 Introduction... 3 Quel est l objectif du Centre de Récupération de SoftThinks?... 3 Que pourrez-vous trouver

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

office national de sécurité sociale

office national de sécurité sociale office national de sécurité sociale Cotisations sociales déclarées à l O.N.S.S. pour 2009 office national de sécurité sociale Institution publique de sécurité sociale Cotisations sociales déclarées à l

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

Les marchés des sociétés d Hlm

Les marchés des sociétés d Hlm Les marchés s des sociétés s d Hmd LES MARCHES DES SOCIETES D HLM LES PRINCIPES GENERAUX LES EVOLUTIONS LE CHAMP D APPLICATION Les organismes d Hm sont des pouvoirs adjudicateurs - soit soumis au code

Plus en détail

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010?

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010? Vétérinaires : quees perspectives d activité en 2010? Edito Arnaud Duet Docteur Vétérinaire Président d Ergone Ergone, nouvee association pour es vétérinaires qui partagent envie d entreprendre, a vouu

Plus en détail

Politique du patrimoine

Politique du patrimoine Poitique du patrimoine 3025 1807 7407 3025 1807 7407 333, avenue Acadie Dieppe, N.-B. E1A 1G9 tééphone: 877.7900 info@dieppe.ca dieppe.ca PRÉAMBULE Le déveoppement d une Poitique du patrimoine pour a Vie

Plus en détail

LISTE DE CONNECTEURS LOGIQUES, DE MOTS, D'EXPRESSIONS UTILES POUR LE DELF Au début : all'inizio Au début de l'après-midi = en début d'après-midi :

LISTE DE CONNECTEURS LOGIQUES, DE MOTS, D'EXPRESSIONS UTILES POUR LE DELF Au début : all'inizio Au début de l'après-midi = en début d'après-midi : LISTE DE CONNECTEURS LOGIQUES, DE MOTS, D'EXPRESSIONS UTILES POUR LE DELF Au début : all'inizio Au début de l'après-midi = en début d'après-midi : all'inizio del pomeriggio Dès le début : fin dall'inizio

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Ne pas envoyer le livret de famille : celui-ci vous sera demandé par le Service Central de l'etat Civil à Nantes après transcription de l'adoption.

Ne pas envoyer le livret de famille : celui-ci vous sera demandé par le Service Central de l'etat Civil à Nantes après transcription de l'adoption. PARQUET DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NANTES Quai François Mitterrand 44921 NANTES CEDEX 9 Service des Adoptions Internationaes Liste des pièces à fournir à 'appui d'une demande de vérification d'opposabiité

Plus en détail

Conduction électrique

Conduction électrique Conduction éectrique. Courant éectrique.1. Intensité Dans a première partie de ce cours nous nous sommes intéressés aux charges éectriques immobies (éectrostatique). Or i existe des miieux avec des charges

Plus en détail

CLASSE PRÉPARATOIRES AUX GRANDES ÉCOLES

CLASSE PRÉPARATOIRES AUX GRANDES ÉCOLES SOMMAIRE LES PRÉPAS SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES... 2 LES PRÉPAS ÉCONOMIQUES ET COMMERCIALES... 2 LES PRÉPAS LITTÉRAIRES ET ARTISTIQUES... 3 CLASSE PRÉPARATOIRES AUX GRANDES ÉCOLES Prépas scientifique

Plus en détail

l la réputation - devient Celle-ci uniquement composée des ou par les internet ou leur blog mais également communication institutionnelle les etc.

l la réputation - devient Celle-ci uniquement composée des ou par les internet ou leur blog mais également communication institutionnelle les etc. i expression epuis - Cee-ci Diffusion : 5000 Page : 23 Périoicité : Mensue Taie : 6987 % octrine Internet Comment utter contre es atteintes re-réputation? Panorama es actions civies pénaes en fonction

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

Objectifs : Etre capable de

Objectifs : Etre capable de Objectifs : Etre capable de Etablir un état de rapprochement Effectuer la régularisation dans les comptes Etablir une déclaration TVA CA3 réel normal Etablir une déclaration TVA CA12 réel simplifié Comptabiliser

Plus en détail

C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. www.thuraya.com Suivez-nous sur. /thurayatelecom. Restez Proche

C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. www.thuraya.com Suivez-nous sur. /thurayatelecom. Restez Proche C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. Thuraya SatSleeve Thuraya SatSleeve Hotspot www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche L'aventure continue... Vous rêvez de vous perdre

Plus en détail

C ha rleroi, 19 et 22 m a i 2015 C onférenc e s a nté 2015 - " L es différents dons m édic a ux (s a ng, o rg a nes, c o rps...) P ourquo i?

C ha rleroi, 19 et 22 m a i 2015 C onférenc e s a nté 2015 -  L es différents dons m édic a ux (s a ng, o rg a nes, c o rps...) P ourquo i? D onnerpour s onmodifier c o rps le à style la C liquez sous-titres du masque s cdes ienc e C ha rleroi, 19 et 22 m a i 2015 C onférenc e s a nté 2015 - " L es différents dons m édic a ux (s a ng, o rg

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

RT 2012 un an après 28 Novembre 2013 - Narbonne

RT 2012 un an après 28 Novembre 2013 - Narbonne RT 2012 un an après 28 Novembre 2013 - Narbonne Page 1 MAF PRÉSENTATION Page 2 MAF et EUROMAF Assureurs des concepteurs du bâtiment Depuis 1931, la MAF permet aux architectes d exercer leur métier en garantissant

Plus en détail

Physique générale I Examen Janvier 2014 Prof. J-Ph. Ansermet. A. L anneau et le ressort (4/10 points) 20 janvier 2014-12h15-15h15

Physique générale I Examen Janvier 2014 Prof. J-Ph. Ansermet. A. L anneau et le ressort (4/10 points) 20 janvier 2014-12h15-15h15 Physique générae I Examen Janvier 014 Prof. J-Ph. Ansermet 0 janvier 014-1h15-15h15 Nom : Prénom : N Sciper : A. L anneau et e ressort (4/10 points) Un objet de masse m, considéré comme un point matérie

Plus en détail

3 e année. Français. Cahier de l élève PRINTEMPS 2012 TEXTES DE LECTURE ET QUESTIONS DE TEST DIFFUSÉS

3 e année. Français. Cahier de l élève PRINTEMPS 2012 TEXTES DE LECTURE ET QUESTIONS DE TEST DIFFUSÉS 3 e année Test en ecture, écriture et mathématiques, cyce primaire 1 Cahier de éève Français PRINTEMPS 2012 TEXTES DE LECTURE ET QUESTIONS DE TEST DIFFUSÉS Remarque : Le format de ce cahier diffère de

Plus en détail