Dorra Ben Alaya Représentation sociale de trois registres linguistiques et rapports symboliques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dorra Ben Alaya Représentation sociale de trois registres linguistiques et rapports symboliques"

Transcription

1 Dire en langues : des passeurs au quotidien Deuxième rencontre scientifique IRMC, Sidi Bou Saïd, janvier 2012 Résumés des contributions Myriam Achour Kallel Des passeurs en tension : un choix en train de se faire En novembre 2010, j ai essayé de montrer comment les acteurs, en jouant sur les trois langues disponibles en Tunisie, exerçaient une «dimension quotidienne et informelle de l appartenance nationale» exerçant, in fine, une «citoyenneté ordinaire». Cette démonstration reposait sur des observations des terrains médiatiques de la chaîne de radio Mosaïque FM et de l écriture sur Facebook. J ai ainsi voulu montrer comment les acteurs réorganisaient, à l oral comme à l écrit, le dispatching langagier autrefois partageant assez formellement espace privé et espace public. En intégrant le tunisien à l espace public, en le mélangeant à d autres langues, en instaurant et propageant des manières spécifiques d écriture via Facebook, les acteurs introduisent des échelles langagières indexées à une décontraction dans l espace public habituellement réservé à l arabe standard, consacrée politiquement comme langue officielle. Moins de deux mois après notre première rencontre, la «Révolution» a lieu. Comme pour la majorité des secteurs du pays, les anciens aménagements linguistiques, tant politiques qu individuels, ont été mis en question. Je souhaiterais prolonger les idées développés au cours des premières rencontres en focalisant cette fois l intérêt sur une situation précise : une controverse ayant eu lieu sur la page «portail jeunesse & sport». En effet, le site officiel du ministère de la jeunesse a incorporé le tunisien dans ses écritures. Il s agit là de la première fois qu une institution aussi officielle qu un ministère intègre cette écriture considérée communément comme informelle. Nous aurions pu nous attendre à ce que cette décision soit accueillie avec bonheur. Or, de nombreuses voies se sont élevées contre ce choix, ce qui a amené le ministère à proposer sur ce même site de recueillir des voies pour un sondage. M inspirant d une anthropologie dynamique, je reviendrai à cette situation particulière pour décrire les formes et les logiques de ce choix politique, celles des résistances sociales mais surtout des interactions entre les deux ensembles d acteurs. Dorra Ben Alaya Représentation sociale de trois registres linguistiques et rapports symboliques Des registres linguistiques dans un contexte caractérisé par une diglossie (arabe dialectal et standard) et par l existence d une seconde langue (le français), comme c est le cas en Tunisie, constituent des objets auxquels s appliquent, par excellence, le principe de l homologie structurale si l on se réfère à une approche des représentations sociales inspirée de la théorie des 1

2 Coordination : Myriam Achour Kallel champs de Bourdieu (1977) 1. Selon celle ci, il y a une équivalence structurelle entre les conditions matérielles de vie des individus, leurs différentes positions de pouvoir et leurs prises de positions à l égard des objets sociaux (Bourdieu 1979, cité par Tafani et Bellon, 2001, p.163) 2. On peut ainsi supposer que dans un contexte de coexistence de trois registres linguistiques chez une catégorie sociale, ces registres donnent lieux à des prises de position marquées par l opposition, la domination ou au minimum, par une différenciation. Vu l histoire liée à chacun des registres (l arabe standard, l arabe dialectal et le français), vu les situations et les contextes différents de leur actualisation (familiaux ou académiques, formels ou informels, affectifs ou opérationnels, etc.) et vu les référents identitaires auxquels ils renvoient, ils seraient des objets d élaborations sociales qui leurs confèrent une valeur, une finalité et des caractéristiques particulières. Or, conformément à la définition que propose Doise (1985, p.245) des représentations sociales, celles ci «sont des prises de position liées à des insertions sociales spécifiques dans un ensemble de rapports sociaux et organisant les processus symboliques intervenant dans ces rapports». L hypothèse générale de ce travail pose que les représentations sociales des registres linguistiques et les prises de positions des individus à leurs égards, seraient déterminés non seulement par les insertions sociales des sujets mais aussi par la position spécifique de chacun des registres eux mêmes l un par rapport aux autres. Des rapports dynamiques lieraient les différents registres linguistiques au niveau symbolique. Partant de ce point de vue, il paraît opportun de saisir le contenu et la structure de la représentation des trois registres linguistiques et des prises de position à leur égard, selon une approche qui tienne compte de la dynamique de leurs rapports symboliques (d opposition, de compensation, de domination, etc.) à travers une démarche comparative. Slaheddine Ben Fadhel L enfant et l apprentissage du langage : un processus sous l effet de la culture et de la globalisation L apprentissage du langage par l enfant est ici envisagé non pas comme une simple maîtrise d un processus technique mais plutôt comme un mouvement socioculturel permettant à l enfant d accéder à un double référentiel symbolique. Le premier permet un accès à un ensemble de règles propres à sa culture, le second possède une dimension plus universelle puisqu il permet d intégrer des valeurs et des normes propre au sujet humain. L'analyse des modes d'appropriation et d'exercice du langage dans sa forme orale et écrite, nous permet d'un point de vue psychologique de suivre les multiples effets de la globalisation dans notre contexte culturel particulier caractérisé par un bilinguisme et un réel métissage culturel. 1 Bourdieu P. (1977), La production des croyances : contribution à une économie des biens symboliques, Actes de la Recherche en Sciences Sociales, 13, Tafani E. et Bellon S. (2001), Principe d homologie structurale et dynamique représentationnelle, Dans P. Moliner, La dynamique des représentations sociales (Eds.), Grenoble, PUG. 2

3 Dire en langues : des passeurs au quotidien Deuxième rencontre scientifique IRMC, Sidi Bou Saïd, janvier 2012 Nous essayons ainsi de montrer que pour l enfant, l entrée dans la culture de l écrit constitue une transformation psychologique majeure puisqu elle permet de s engager dans un nouveau rapport au langage, au savoir et au monde en général. Dans nos sociétés contemporaines, l accès à la culture écrite ne peut être réduit à un apprentissage technique. Le langage constitue un outil efficace pour interpréter et comprendre le monde en accédant à des rapports universels. Ensemble, langage et culture nous permettent de comprendre le fonctionnement des individus et des groupes en identifiant les aspects positifs et négatifs des sociétés et en cherchant des améliorations possibles. Cela permet d être critiques vis à vis de ce qui génère des inégalités et de l oppression. Un des enjeux de l éducation aujourd hui est d ouvrir à ces possibilités en permettant aux jeunes d être acteurs et de partager une conscience collective respectueuse des différences. Valoriser une pédagogie de la culture et de la langue reviendrait ainsi, à favoriser, chez les jeunes générations, le pouvoir de dire et de se dire, de penser le monde et de se penser soi même. Kmar Bendana Garmadi et Fanon : Quelles résonances? Frantz Fanon et Salah Garmadi partagent quelques points communs. Le premier qui reteint ici l attention est le fait qu ils aient vécu tous les deux à Tunis, vers la fin des années Cette donne contextuelle est le point de départ d une série de questions que nous voudrions approfondir à la faveur du programme de recherche Dire en langues, coordonné par Myriam Achour. Au cours de la journée d études tenue en novembre et qui était la première étape de ce programme, j ai présenté une réflexion sur la relation que Salah Garmadi, linguiste, écrivain, traducteur et poète, entretient avec le dialecte tunisien. De la discussion de cette ébauche a émergé l idée de creuser la veine du contexte social, politique et intellectuel dans lequel il vivait et la façon dont cette situation biographique pouvait contribuer à influencer son œuvre. L implication envers le dialecte tunisien qui prend des allures de combat scientifique chez Garmadi, qui agit fortement sur son inspiration, exprime t elle un effet de génération, un effet de «contamination», un effet d influence face à une préoccupation que l on retrouve chez d autres intellectuels de la même époque? Des intellectuels qui ailleurs qu en Tunisie, dans d autres situations, accouchent d œuvres traversées par le souci de donner à l écriture le pouvoir de dire l oscillation entre les différentes composantes linguistiques et donc identitaires. Aimé Césaire et Edouard Glissant sont au premier rang des références les plus connues qui illustrent cette proximité voulue avec la langue maternelle, «naturelle», langue de l intime qui peut être aussi celle qui dit l altérité. L idée d élargir cette première étude à Frantz Fanon vient de cette «coïncidence» biographique (et également de certains aspects du théâtre de Aly Ben Ayed qui oscille entre l arabe littéraire et l arabe dialectal) autant que de l intuition encouragée par Myriam Achour et l intervention de Samia Kassab Charfi (spécialiste d Edouard Glissant), que le travail de Garmadi suppose un 3

4 Coordination : Myriam Achour Kallel soubassement idéologique commun qui place la langue comme un terrain où «travaille» l identité (individuelle? collective, nationale?). Que Frantz Fanon soit un psychiatre renforce le retour sur le rôle primordial de la langue maternelle comme lieu d énonciation d un moi colonisé dont Fanon poursuivait la mise au jour avec les moyens encore balbutiants de sa discipline. Cette approche exige une lecture des textes de ces deux intellectuels préoccupés de la langue au premier plan de leur pratique. Ce qui en fait des passeurs au quotidien car on ne doit pas perdre de vue le fait que les intellectuels agissent par et sur leurs écrits, par des façons concrètes, par des techniques et des recettes qui se traduisent dans leur production, elle même fruit d un travail quotidien. On prévoit d interroger quelques témoins (Taoufik Baccar, Jean Fontaine ) pour les amener à nous restituer l ambiance intellectuelle d une époque encore proche mais hélas encore peu connue, si l on en juge par le peu de travaux historiens. La presse et les revues seront également mobilisées dans leur dimension critique pour fournir à cette approche contextuelle le maximum d éléments d information sur les débats qui règnent et la portée locale ou plus élargie des travaux de ces deux intellectuels de la décolonisation. Mohamed Benrabah Défis pour la langue arabe à l ère de la mondialisation et du «Printemps démocratique» Partant de l analyse présentée dans mon dernier ouvrage (Devenir langue dominante mondiale: un défi pour l arabe, Librairie Droz, Genève Paris, 2009), je propose d élargir la perspective pour intégrer les développements récents, notamment le «Printemps démocratique» sur fonds de mondialisation. Pour ce faire, je procèderai en trois temps. La première partie de mon exposé porte sur la genèse du livre. Dans la deuxième partie, je décris les différents indicateurs utilisés dans mon analyse («pouvoir numérique», «pouvoir économique», «pouvoir politique», «pouvoir culturel») pour évaluer la situation de l arabe (atouts et faiblesses) face à des langues qui émergent déjà comme lingua franca mondiale (chinois, espagnol). La dernière partie traite des défis à relever par les pays de langue arabe ainsi que par les citoyens arabophones pour renforcer le principal paramètre dans l émergence d une lingua franca mondiale, à savoir le «pouvoir culturel». Dans ma conclusion, je rappelle quelques outils conceptuels proposés par les sociolinguistes de la Périphérie (Inde, Afrique du Sud) afin de montrer leur utilité pour les linguistes maghrébins confrontés à des changements sans précédent. Katia Boissevain A la croisée des langues : le culte évangélique à Tunis A Tunis, deux églises protestantes accueillent un culte hebdomadaire destiné aux tunisiens convertis au christianisme évangélique. Au cours de cette intervention, je questionnerai la place que les différentes langues occupent dans le cadre stricte du rituel et les relations qu elles permettent de construire entre les différents acteurs, visibles et invisibles (pasteurs, croyants, Jésus, Dieu). J élargirai également la focale afin de prendre en compte la question du 4

5 Dire en langues : des passeurs au quotidien Deuxième rencontre scientifique IRMC, Sidi Bou Saïd, janvier 2012 plurilinguisme dans la vie quotidienne des gens qui se retrouvent en ces lieux pour communier, ainsi que leur apprentissage linguistique. Le culte comme moment ethnographique sera donc mis en regard avec des parcours de vie retraçant les apprentissages et les usages linguistiques. Niloofar Haeri Salât and its language: Praying outside the mosque This paper is an ethnography of the salat (il salaa) among a group of middle class educated women in Tehran. It is based on several periods of fieldwork in the last few years, the most recent from November 2010 March The main question that I purse is what is it like to perform the salat alone? What happens during the performance of the salat? With few exceptions, most anthropological research has been carried out on its public performance by men. That is, when groups of men attend a mosque and pray behind a prayer leader. The symbolic and the political meanings of these performances in parts of the Muslim world have been analyzed. The public life of the salat has been further reinforced by images of crowds of men praying together images that are broadcast all over the world, either of prayers in Mecca or of Ramadan prayers or those provoked by revolutionary movements. We are so used to seeing the salat in public that even those who study it, treat the public performance as the unmarked and the private one as marked. I ask the question of what being alone does to a ritual like the salat. What is a ritual when there is no public? Although it is a conceit of secular thinkers and of anthropologists in general that repetition in ritual empties it of meaning, I argue that what happens to meaning depends on the length of time someone has been praying, her age and whether she is literate. One cannot make a general statement about meaning without reference to who one has in mind. I analyze the language of the salat and the kinds of meanings that emerge in the course of years of praying. The women that I interviewed are literate and know religious Arabic that is, they know enough Arabic to read the Qur an and do the prayers, understanding the meanings of the words. They pray at home, in their own rooms with no one else present but God. Once the salat is finished, they sit on their sajjadeh and talk to God in Persian. I will discuss the differences in the use of Arabic and Persian. (Communication en français) Fatiha Kaouès Les langages du pentecôtisme arabe : exemple d une église libanaise Le monde musulman fait l objet d un développement soutenu du protestantisme évangélique, promu par des convertis, des missionnaires et des pasteurs itinérants ou attachés durablement à une église. Dans le monde musulman et en particulier arabe, ces chrétiens évangéliques font face à de nombreux obstacles dans leur volonté d évangélisation. Pourtant, le Liban se distingue par la liberté de ton qu il offre aux protestants évangéliques. Dans ce pays, la mouvance pentecôtiste en particulier connaît un essor important. Religion expérientielle, autorisant un lien direct avec l au delà, sans médiation d un clergé, le protestantisme, singulièrement dans sa version évangélique instaure une modalité particulière du croire et des pratiques langagières singulières. Le pentecôtisme en particulier se caractérise par la 5

6 Coordination : Myriam Achour Kallel glossolalie ou parler en langues, une sorte de langue étrangère pratiquée par un locuteur qui méconnaît pourtant initialement son sens, mais qui, par le miracle de la foi l instaure en vecteur de communication. La musique omniprésente et les expressions corporelles tendant au rapprochement et à l effusion viennent compléter un jeu de langage qui se singularise par une expressivité qui donne libre cours à l affectivité. L expérience vécue doit témoigner d une foi authentique, à distance de toute religion héritée. Le rapport direct aux Ecritures et le rôle central de la Bible participe de cette individualisation de la foi. Cependant, cette autonomisation du croyant ne signifie pas son isolement et le témoignage sert précisément à la circulation des Evangiles, dont le sens désigne précisément, la Bonne nouvelle, C est une véritable hexis corporelle qui possède une originalité et une expressivité propres qui se donne à voir, et dont les caractéristiques chants, musiques tranchent avec le christianisme arabe en particulier maronite plus sobre et recueilli, témoignant d un être au monde singulier. Cette étude, qui se base sur des observations de terrain dans une église pentecôtiste libanaise se propose d analyser les nouvelles expressions langagières et le sens qu elles revêtent pour les acteurs, born again, ayant connu une renaissance dans la foi évangélique, comme les pasteurs ou missionnaires. Si la langue liturgique des chrétiens libanais est l arabe ou le syriaque, les protestants évangéliques s autorisent le recours aux langues étrangères, comme le français ou l anglais, témoignant par là d une volonté de bousculer les usages établis et de s ouvrir au monde. Cette ouverture signifie t elle un oubli du passé et une volonté de rompre une filiation riche d une tradition millénaire, ou augure t elle d une modalité langagière qui renouvelle une liturgie rigidifiée? Les pratiques discursives et communicationnelles propres au protestantisme évangélique, et singulièrement au pentecôtisme libanais augurent en tout état de cause d une manière nouvelle de vivre sa foi chrétienne au Liban, dont cette étude s attachera à étudier les différentes expressions langagières. Fatima-Zahra Lamrani Language as an instrument for creating injustice in the moroccan court of justice Moroccan Arabic (MA) and Berber constitute the two native languages of Morocco. However, the official language of the Moroccan courtroom is Arabic; so during their interaction with litigants, judges use and impose the use of Arabic, thus discarding the use of Berber and denying monolingual native speakers of Berber their language practices as social actors in the court institution. In addition, even native speakers of certain MA vernaculars face problems during the trial, because judges use and prefer the use of Middle Moroccan Arabic (MMA), which is a mixture of Standard Arabic (SA) and MA, and treat better the litigants who use this variety. Consequently, the native speakers of certain MA vernaculars are illtreated during the trial due to their language practices. In the Moroccan criminal courtroom, this complex sociolinguistic situation becomes more problematic with the phenomenon of illiteracy, which is a social flaw that Morocco is still fighting in the twenty first century. A high proportion of Moroccan litigants, especially defendants, are illiterate. From the 62 cases that I observed and audio taped in the Moroccan criminal courtroom within the period of four years, only six cases involve literate litigants, namely defendants and witnesses, and the only language variety which is accessible to these illiterate litigants is their mother tongue, either MA or Berber. 6

7 Dire en langues : des passeurs au quotidien Deuxième rencontre scientifique IRMC, Sidi Bou Saïd, janvier 2012 Law professionals, who constitute a literate community, use MMA, which is a mixture of SA and MA, when they interact with these illiterate MA or Berber native speakers during the trial. This situation constitutes a burden for these illiterate litigants and a source of communicative problems which could be detrimental to their interests, especially that research in courtroom discourse has found that the quality of communication does have an influence on the final verdict. In other words, verbal interaction between law professionals and litigants is of special interest because it provides the basis upon which consequential decisions are made, since these decisions affect people s social reality and life. This paper focuses on the interaction of these language varieties in the discourse of the Moroccan courtroom in order to show how Moroccan judges legitimize certain language practices at the detriment of others. In other words, the aim of this paper is to show how language as a social practice can serve as an instrument for empowering some social actors and disempowering others, thus creating inequality and injustice even in the heart of an institution whose main raison d être is to administer justice. (Communication en anglais). Catherine Miller Du passeur individuel au «Mouvement linguistique» : croisement et tension Dans une optique comparative sur mes terrains de recherche, j aimerais développer une réflexion sur la pertinence d une notion comme celle de «mouvement linguistique» entendu ici dans le même sens que lorsqu on parle d un «mouvement culturel, artistique ou politique», c'est à dire une conjonction entre une époque, un lieu et des individus qui vont œuvrer plus ou moins ensemble, ou en tout cas appartenir à des réseaux plus ou moins proches en vue d agir sur le contexte langagier de leur pays. Car s il y a des périodes où il est évident que les langues sont des «objets de constructions collectives» c est bien les périodes de revendications linguistiques. Je le ferai à partir de deux exemples concrets. Le premier, que j évoquerai rapidement est celui de Khartoum des années autour des différents acteurs œuvrant pour la reconnaissance de la pluralité linguistique et la promotion des langues dites vernaculaires (Miller 2010 et sous presse). Le deuxième que j évoquerai plus en détail est celui du Maroc de l axe Rabat Casa des années autour des différents acteurs œuvrant pour la valorisation de l arabe marocain. A chaque fois des «passeurs» artistiques, scientifiques, militants, institutionnels ou commun pour reprendre les termes de l argumentaire de cette rencontre vont être amenés à se croiser et la visibilité publique de leur entreprise est très liée à des espaces et des institutions. C est donc sur cette articulation entre l acteur individuel et le contexte à la fois local et global que je voudrais en premier lieux revenir dans le cadre de ces rencontres. Mais si tous ces acteurs se croisent car ils œuvrent à un but commun (ici promouvoir telle ou telle langue), leur approche, leur expérience, leur sensibilité les amènent souvent à opter pour des démarches parfois difficilement conciliables et je voudrais ici m intéresser aux rapports entre les «artistes» et les idéologues militants. Car l intérêt et la difficulté de l approche anthropologique ou sociale, c est qu évidemment tout se tient et qu il faut arriver dans des contraintes de temps et d espace (30mm, c.) à faire tenir ce tout! 7

8 Coordination : Myriam Achour Kallel Khaoula Taleb Ibrahimi Jouer des langues, se jouer des langues : N est ce pas, aussi, se dire en langues? Dans la lignée des travaux que nous menons, avec nos étudiants et chercheurs, depuis de nombreuses années, nous voudrions, à travers cette intervention (ce texte), présenter un aperçu sur la créativité des locuteurs algériens dans ses deux dimensions : résistance au diktat de la normativité et la normalisation des usages et expression d une certaine dépossession langagière. C est, aussi, pour nous, une opportunité pour plaider, encore une fois, pour une appréhension dynamique des pratiques langagières des locuteurs algériens et maghrébins (et même arabes) qui prenne en compte toutes les facettes du plurilinguisme de cette région du monde. 8

Programme d appui aux nouveaux arrivants

Programme d appui aux nouveaux arrivants 2 0 1 0 R É V I S É Le curriculum de l Ontario de la 1 re à la 8 e année Programme d appui aux nouveaux arrivants TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 3 La raison d être du programme-cadre d appui aux nouveaux

Plus en détail

Guide pour le développement et la mise en œuvre de curriculums pour une éducation plurilingue et interculturelle

Guide pour le développement et la mise en œuvre de curriculums pour une éducation plurilingue et interculturelle Guide pour le développement et la mise en œuvre de curriculums pour une éducation plurilingue et interculturelle Jean-Claude Beacco, Michael Byram, Marisa Cavalli, Daniel Coste, Mirjam Egli Cuenat, Francis

Plus en détail

A. Introduction. Abdoulaye Anne 1

A. Introduction. Abdoulaye Anne 1 CONCEPTUALISATION ET DISSEMINATION DES «BONNES PRATIQUES» EN ÉDUCATION : ESSAI D UNE APPROCHE INTERNATIONALE À PARTIR D ENSEIGNEMENTS TIRÉS D UN PROJET Abdoulaye Anne 1 A. Introduction Tout porte à penser

Plus en détail

Le sport à l épreuve de la diversité culturelle. William Gasparini et Aurélie Cometti

Le sport à l épreuve de la diversité culturelle. William Gasparini et Aurélie Cometti Le sport à l épreuve de la diversité culturelle William Gasparini et Aurélie Cometti Le sport à l épreuve de la diversité culturelle Intégration et dialogue interculturel en Europe : analyse et exemples

Plus en détail

Une approche culturelle de l enseignement pour l appropriation de la culture dans les écoles de langue française de l Ontario

Une approche culturelle de l enseignement pour l appropriation de la culture dans les écoles de langue française de l Ontario 2 0 0 9 Une approche culturelle de l enseignement pour l appropriation de la culture dans les écoles de langue française de l Ontario C A D R E D O R I E N T A T I O N E T D I N T E R V E N T I O N Table

Plus en détail

CARAP Cadre de Référence pour les Approches Plurielles des Langues et des Cultures

CARAP Cadre de Référence pour les Approches Plurielles des Langues et des Cultures A travers les Langues et les Cultures Across Languages and Cultures CARAP Cadre de Référence pour les Approches Plurielles des Langues et des Cultures Version 2 Juillet 2007 Michel Candelier (coordinateur)

Plus en détail

CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES : APPRENDRE, ENSEIGNER, EVALUER

CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES : APPRENDRE, ENSEIGNER, EVALUER CADRE EUROPEEN COMMUN DE REFERENCE POUR LES LANGUES : APPRENDRE, ENSEIGNER, EVALUER Unité des Politiques linguistiques, Strasbourg www.coe.int/lang-cecr SOMMAIRE Note préliminaire... 3 Avertissement...

Plus en détail

Langues, cultures et territoires, quels rapports?*

Langues, cultures et territoires, quels rapports?* CAHIERS FRANCO-CANADIENS DE L'OUEST VOL. 7, N 2, 1995, p. 227-248 Langues, cultures et territoires, quels rapports?* par Jean Lafontant Collège universitaire de Saint-Boniface Winnipeg (Manitoba) RÉSUMÉ

Plus en détail

Évaluer l utilité sociale de son activité

Évaluer l utilité sociale de son activité N 5 Évaluer l utilité sociale de son activité Conduire une démarche d auto-évaluation Ingénierie et services pour entreprendre autrement Directeur de la publication Patrick GEZE Auteur Hélène DUCLOS Culture

Plus en détail

Communautés de pratique et management par projet :

Communautés de pratique et management par projet : Communautés de pratique et management par projet : A propos de l'ouvrage de Wenger (1998) Communities of Practice: Learning, Meaning and Identity Valérie Chanal Université de Savoie IREGE email: valerie.chanal@univ-savoie.fr

Plus en détail

Accueillir les enfants de 3 à 12 ans : viser la qualité

Accueillir les enfants de 3 à 12 ans : viser la qualité Un référentiel psychopédagogique pour des milieux d accueil de qualité Accueillir les enfants de 3 à 12 ans : viser la qualité Sous la coordination de P. Camus et L. Marchal LIVRET I Préfaces de J. Epstein

Plus en détail

Quel devenir pour les friches culturelles en France?

Quel devenir pour les friches culturelles en France? Philippe HENRY Maître de conférences HDR au département Théâtre de l Université Paris 8 Saint-Denis Quel devenir pour les friches culturelles en France? D une conception culturelle des pratiques artistiques

Plus en détail

Série Pestalozzi n 1. Former les enseignants au changement. La philosophie du programme Pestalozzi du Conseil de l Europe

Série Pestalozzi n 1. Former les enseignants au changement. La philosophie du programme Pestalozzi du Conseil de l Europe Série Pestalozzi n 1 Former les enseignants au changement La philosophie du programme Pestalozzi du Conseil de l Europe Former les enseignants au changement La philosophie du programme Pestalozzi du Conseil

Plus en détail

Sciences 10 PROGRAMME D ÉTUDES

Sciences 10 PROGRAMME D ÉTUDES PROGRAMME D ÉTUDES REMERCIEMENTS Le ministère de l Éducation, Direction des services acadiens et de langue française, tient à remercier tous ceux et celles qui ont contribué à la réalisation de ce programme

Plus en détail

L école, tout un programme Énoncé de politique éducative

L école, tout un programme Énoncé de politique éducative PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS L école, tout un programme Énoncé de politique éducative Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation 55-1848 L ÉCOLE, TOUT UN PROGRAMME Énoncé de politique éducative Gouvernement

Plus en détail

Friedrich Ebert Stiftung Cameroun/ Afrique Centrale. Manuel de structuration d un parti politique

Friedrich Ebert Stiftung Cameroun/ Afrique Centrale. Manuel de structuration d un parti politique 1 Friedrich Ebert Stiftung Cameroun/ Afrique Centrale Manuel de structuration d un parti politique 1 Friedrich Ebert Stiftung Cameroun/ Afrique Centrale Manuel de structuration d un parti politique Tout

Plus en détail

La notion de fonction en classe de seconde,

La notion de fonction en classe de seconde, IUFM Académie de Montpellier Site de Perpignan DURAN Arnaud La notion de fonction en classe de seconde, Enjeux et obstacles Discipline : Mathématiques Classe concernée : Seconde Etablissement : Lycée Déodat

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. AVANT-PROPOS... iii CADRE THÉORIQUE...1

TABLE DES MATIÈRES. AVANT-PROPOS... iii CADRE THÉORIQUE...1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... iii CADRE THÉORIQUE...1 ORIENTATION DU SYSTÈME SCOLAIRE Mission de l éducation...1 Buts et objectifs de l Éducation publique...2 Résultats d apprentissage transdisciplinaires...4

Plus en détail

Pour l'an II de la Démocratie

Pour l'an II de la Démocratie Rapport à la ministre des Affaires sociales et de la Santé Pour l'an II de la Démocratie sanitaire 14 février 2014 Rapport présenté par Claire COMPAGNON en collaboration avec Véronique GHADI «Dans une

Plus en détail

La part sensible de l acte : approche clinique de l éducation sociale

La part sensible de l acte : approche clinique de l éducation sociale La part sensible de l acte : approche clinique de l éducation sociale Joëlle Libois To cite this version: Joëlle Libois. La part sensible de l acte : approche clinique de l éducation sociale. Education.

Plus en détail

Evaluation du projet-pilote Mentorat Emploi Migration (MEM) Etude réalisée sur mandat de l EPER

Evaluation du projet-pilote Mentorat Emploi Migration (MEM) Etude réalisée sur mandat de l EPER Dina Bader Rosita Fibbi Evaluation du projet-pilote Mentorat Emploi Migration (MEM) Etude réalisée sur mandat de l EPER Mandant Contrat no Avec la collaboration de 2012 SFM Forum suisse pour l étude des

Plus en détail

_Document -cadre de l UNESCO_. L éducation. dans un monde multilingue

_Document -cadre de l UNESCO_. L éducation. dans un monde multilingue _Document -cadre de l UNESCO_ L éducation dans un monde multilingue Edité en 2003 par l Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture > 7, place de Fontenoy - 75007 Paris (France)

Plus en détail

L éducation aux médias Enjeux, état des lieux, perspectives

L éducation aux médias Enjeux, état des lieux, perspectives Rapport - n 2007-083 août 2007 Inspection générale de l éducation nationale Inspection générale de l administration de l Éducation nationale et de la Recherche L éducation aux médias Enjeux, état des lieux,

Plus en détail

Pratiques et politiques sportives dans les quartiers sensibles : une approche monographique aux 3Cités à Poitiers

Pratiques et politiques sportives dans les quartiers sensibles : une approche monographique aux 3Cités à Poitiers Pratiques et politiques sportives dans les quartiers sensibles : une approche monographique aux 3Cités à Poitiers Kinda Moussa To cite this version: Kinda Moussa. Pratiques et politiques sportives dans

Plus en détail

VIVRE ET FAIRE VIVRE SON TERRITOIRE Initiatives jeunesse et dynamiques de territoire

VIVRE ET FAIRE VIVRE SON TERRITOIRE Initiatives jeunesse et dynamiques de territoire VIVRE ET FAIRE VIVRE SON TERRITOIRE Initiatives jeunesse et dynamiques de territoire Bernard Bier, chargé d études et de recherche à l INJEP Olivier Gratacap, sociologue, chargé d'étude à Cap-Berriat Mai

Plus en détail

RÉUSSITE SPORTIVE ET IDÉOLOGIE DU DON. LES DÉTERMINANTS SOCIAUX DE LA «DOMINATION» DES COUREURS MAROCAINS DANS L'ATHLÉTISME FRANÇAIS (1980-2000)

RÉUSSITE SPORTIVE ET IDÉOLOGIE DU DON. LES DÉTERMINANTS SOCIAUX DE LA «DOMINATION» DES COUREURS MAROCAINS DANS L'ATHLÉTISME FRANÇAIS (1980-2000) RÉUSSITE SPORTIVE ET IDÉOLOGIE DU DON. LES DÉTERMINANTS SOCIAUX DE LA «DOMINATION» DES COUREURS MAROCAINS DANS L'ATHLÉTISME FRANÇAIS (1980-2000) Manuel Schotté De Boeck Supérieur Staps 2002/1 - no 57 pages

Plus en détail

2 0 1 0-2 0 1 1. Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants

2 0 1 0-2 0 1 1. Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants 2 0 1 0-2 0 1 1 Programme d apprentissage à temps plein de la maternelle et du jardin d enfants Version provisoire TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 L école de langue française 1 L approche culturelle

Plus en détail

Pour un accompagnement réfléchi des familles

Pour un accompagnement réfléchi des familles Pour un accompagnement réfléchi des familles UN RéFéRENTIEL DE SOUTIEN à LA PARENTALITé ONE.be Décembre 2012 Avant-propos Ces dernières années, des initiatives de soutien à la parentalité se sont multipliées,

Plus en détail

Note D2DPE n 51. Pour une région Nord-Pas de Calais résiliente en 2040 Eléments pour une démarche prospective

Note D2DPE n 51. Pour une région Nord-Pas de Calais résiliente en 2040 Eléments pour une démarche prospective Note D2DPE n 51 Pour une région Nord-Pas de Calais résiliente en 2040 Eléments pour une démarche prospective Novembre 2013 2 RÉSUMÉ La résilience territoriale est une notion récente qui rencontre un succès

Plus en détail