PORTRAIT RÉGIONAL. Restauration traditionnelle. Cafétérias. Débits de boissons. Services des traiteurs. Restauration collective.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PORTRAIT RÉGIONAL. Restauration traditionnelle. Cafétérias. Débits de boissons. Services des traiteurs. Restauration collective."

Transcription

1 PORTRAIT RÉGIONAL PORTRAIT RÉGIONAL 2010 GUADELOUPE Casinos jeux Services des traiteurs Bowlings Restauration traditionnelle Cafétérias Secteur Débits de boissons Restauration collective Thalassothérapie Hôtels E - RESTAURATION & ACTIVITÉS CONNEXES HÔTELLERIE Discothèques

2 / Guadeloupe Chiffres-clés Superficie : Km 2 Population : > 0,7 % de la population française Population active : > dont salariés, dont 86 % dans le secteur tertiaire Source : Insee 2008 La Guadeloupe, à la fois région administrative et département, regroupe plusieurs îles et de nombreux îlots. Elle fait partie des régions ultrapériphériques de l Union européenne. Sa population est jeune avec près d un tiers de moins de 20 ans. L emploi est principalement concentré dans le secteur tertiaire. Le taux de chômage de 24 %, en augmentation, touche particulièrement les femmes et les jeunes de moins de 30 ans. L économie de la Guadeloupe s appuie principalement sur l agriculture, le tourisme et les services. Mais ces activités ne couvrent pas les besoins de l île qui doit importer la majorité des produits alimentaires et des besoins industriels et énergétiques. L agriculture, qui emploie 7 % de la population active, est traditionnellement centrée sur la banane et la canne à sucre, activités fortement concurrencées. De ce fait, une filière de diversification (melons) se met en place avec des aspects prometteurs. La filière maritime est en progression avec deux activités phares, la pêche, activité traditionnelle en mutation, et l aquaculture, activité d avenir en développement. Le tourisme revêt dans ce contexte une importance capitale pour le développement de la région. La Guadeloupe est à la fois une destination mer, avec ses plages, et nature avec ses sentiers de randonnée. Elle peut proposer l exotisme d une terre lointaine avec les infrastructures d une région française. Ce tourisme a fortement progressé au cours des années 90 avec la baisse des prix de transport résultant de l ouverture à la concurrence des liaisons aériennes. Après 2001, le secteur a connu une forte baisse d activité qui tend aujourd hui à se stabiliser avec une présence relativement importante de clientèle étrangère. Enfin, la Guadeloupe constitue une escale pour les bateaux de croisière de la Caraïbe. La Guadeloupe a 83 hôtels offrant lits.

3 / Synthèse sectorielle régionale Chiffres-clés 651 établissements avec salariés 1 et établissements sans salarié salariés et non salariés 597 personnes en formation dont 458 scolaires, 139 apprentis Sources : (1) Pôle emploi déc. 2008, (2) Insee janv La relation emploi-formation par département 971 Établissements HR avec salariés* Établissements HR sans salarié Salariés Scolaires Formés Apprentis CPro GUADELOUPE * y compris les casinos La Guadeloupe présente un tissu d établissements dans le secteur de l hôtellerie et la restauration qui met en évidence un poids de l hôtellerie plus élevé que dans la plupart des autres régions. Si ce segment d activités est la principale source d emplois salariés du secteur, il est cependant orienté à la baisse des effectifs depuis plusieurs années. Contrairement aux autres régions, la restauration traditionnelle n a pas pris le relais en termes d emplois et ses établissements sont pour le plus grand nombre sans salarié. L offre de formation est largement diversifiée et tient compte des besoins de formation aux métiers de l hébergement. Les effectifs de nouveaux professionnels issus des établissements de formation initiale sont toutefois plus nombreux que les capacités d embauches pérennes des entreprises d hôtellerie ou de restauration. Cette situation est porteuse de difficultés d insertion locale durable. / SYNTHÈSE SECTORIELLE RÉGIONALE ZOOM SUR L INSERTION Au niveau national, près des deux tiers des jeunes sortis de scolarité ou d apprentissage trois ans plus tôt et qui travaillent dans le secteur n ont pas suivi de formation spécifique à l emploi qu ils tiennent.

4 / Les établissements Chiffres-clés établissements dans le secteur dont sans salarié 1 > 651 avec salariés 2 0,6 % des établissements avec salariés du secteur en France 5,6 % des établissements avec salariés du département Sources : (1) Insee janv. 2009, (2) Pôle emploi déc En Guadeloupe, plus de huit établissements sur dix dans le secteur n ont pas de salarié. Les établissements employeurs se caractérisent par leur petite taille ; une centaine d entre eux seulement compte dix salariés ou plus. Les établissements de restauration sont les plus nombreux ; ils représentent 70 % des établissements sans salarié. Parmi les établissements employeurs, ceux de la restauration traditionnelle représentent plus des deux tiers de l effectif total, l hôtellerie un peu moins du cinquième. Les autres segments d activités du secteur ne comptent qu un nombre restreint d entreprises, principalement des débits de boissons et des services de traiteurs. Deux casinos sont implantés dans le département. La restauration collective est peu présente. La démographie des établissements employeurs au cours de la dernière décennie présente des évolutions contrastées selon les activités. La restauration traditionnelle affiche une tendance à la hausse du nombre de ses entreprises (+ 18 %) qui succède à une période de très forte croissance au cours de la seconde moitié des années 90. L hôtellerie perd des entreprises depuis le début des années 2000 (- 22 % depuis dix ans). Les établissements des autres activités, pour de faibles effectifs, ne présentent pas d évolutions notables, hormis les services des traiteurs dont le nombre croît constamment durant la décennie. FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE Fréquentation hôtelière : arrivées (milliers) Fréquentation hôtelière : nuitées (milliers) % clientèle étrangère : nuitées Guadeloupe nd % France % Source : Mémento du tourisme

5 Répartition des établissements par branche et taille Pôle emploi Insee Activité (NAF 2008) Moins de 10 salariés 10 salariés ou plus Etablissements sans salarié Total établissements Hôtels (55.10Z) Restauration traditionnelle (56.10A) Cafétérias & libres services (56.10B) Services des traiteurs (56.21Z) Restauration collective (56.29A/B) Débits de boissons (56.30Z) Casinos (92.00Z) Thalassothérapie (96.04Z) Total secteur Sources : Pôle emploi déc et Insee 2009 Données Pôle emploi et Insee non cumulables Répartition des établissements avec salariés par branche Casinos < 1 % Hôtels 18 % Débits de boissons 4 % Restauration collective 1 % Services des traiteurs 8 % Restauration traditionnelle 68 % / LES ÉTABLISSEMENTS

6 / Les salariés Chiffres-clés salariés dans le secteur 0,8 % des emplois salariés du secteur en France 6,8 % des salariés du département Source : Pôle emploi déc L emploi salarié dans le secteur en Guadeloupe est proportionnellement plus élevé dans les établissements de moyenne ou grande taille que sur l ensemble du territoire. Simultanément, le nombre d emplois non salariés est très élevé ; il constitue un gisement d emplois équivalent à la moitié de l emploi salarié de l hôtellerie et la restauration dans le département. Ces caractéristiques sont la conséquence d une part, de la forte présence hôtelière qui regroupe le plus grand nombre d établissements de plus de dix salariés et emploie plus de la moitié des salariés du secteur, et d autre part, de l existence de nombreux établissements de restauration de très petite taille qui, pour moitié, n emploie pas de salarié. Services des traiteurs et restauration collective sont les autres activités qui disposent significativement de salariés pour des effectifs de 250 à 300 salariés au total. L évolution décennale de l emploi salarié sectoriel est orientée à la baisse (- 5 %) en Guadeloupe. Cette tendance recouvre des évolutions disparates entre les deux grands segments d activités. L hôtellerie connaît une phase de repli depuis le début des années 2000 ; en dix ans elle a perdu 20 % de ses effectifs salariés. La restauration traditionnelle bénéficie d une croissance du nombre de ses salariés faible (+ 7 %), mais quasi continue. ZOOM SUR LES MÉTIERS Le poids de la restauration traditionnelle et de l hôtellerie (y compris l hôtellerie-restauration) place les emplois de serveurs et de cuisiniers aux premiers rangs des métiers tenus par les salariés du secteur en Guadeloupe. Le nombre important des établissements sans salarié et leur répartition par activité renforce la prédominance de ces deux métiers compte tenu du contenu réel des emplois exercés par les exploitants et les aides familiaux.

7 Répartition des actifs par branche et par nature des emplois Pôle emploi Estimations Activité (NAF 2008) Moins de 10 salariés 10 salariés ou plus Non salariés Saisonniers (été) Hôtels (55.10Z) Restauration traditionnelle (56.10A) Cafétérias & libres services (56.10B) Services des traiteurs (56.21Z) Restauration collective (56.29A/B) Débits de boissons (56.30Z) Casinos (92.00Z) 0 nd 0 Thalassothérapie (96.04Z) Total secteur nd nd : non déterminé Répartition des salariés par branche Hôtels 52 % Casinos nd Débits de boissons 2 % Restauration collective 4 % Restauration traditionnelle 37 % Services des traiteurs 4 % / L EMPLOI nd : non disponible

8 / La formation première Chiffres-clés 2009 Formation initiale 1 : > 597 inscrits dont 23 % en apprentissage et 77 % en établissement scolaire > 314 jeunes en fin de cycle dont 55 % en apprentissage et 75 % en établissement scolaire > 2 établissements scolaires et 2 CFA (1) Année scolaire L offre de formation régionale La Guadeloupe dispose de deux établissements scolaires : l un à proximité de Pointe-à-Pitre, l autre au Grand Bourg sur Marie-Galante pour des effectifs réduits. En apprentissage, les deux CFA sont implantés à Grande Terre. La Chambre de Métiers est le principal intervenant, son action est complétée par un CFA académique aux effectifs limités. L offre de formation repose principalement sur le dispositif scolaire. La difficulté de mise en œuvre de contrats en alternance sous statut salarié (apprentissage ou contrats de professionnalisation) du fait des phénomènes de saisonnalité et du tissu des entreprises expliquent la place prédominante des établissements scolaires.

9 POINTE-A-PITRE Établissements scolaires Effectif <60 >60 CFA Centres accrédités CQP Répartition des effectifs inscrits par filière et par département Année scolaire Inscrits Scolaires Apprentis Formation initiale Nombre d écoles Inscrits Nombre de CFA Inscrits Nombre d établissements Guadeloupe Source : Éducation nationale L offre de formation régionale En apprentissage, seuls le CAP Cuisine, et dans une moindre mesure le CAP Restaurant, sont proposés aux apprentis. Dans les établissements scolaires, le lycée hôtelier du Gosier concentre l essentiel des capacités de formations, l offre de formation dans l établissement de Marie-Galante étant limitée au BEP Métiers de la restauration et de l hôtellerie. Le lycée hôtelier dispose d une large gamme de formations aux différents niveaux du CAP, BEP, bac pro Restauration et bac techno Hôtellerie, ainsi que de sections de BTS Hôtellerie Restauration pour ses deux options. En outre, plusieurs Mentions Complémentaires (MC) permettent aux élèves d acquérir des spécialisations. Enfin, l offre de formation orientée vers l hôtellerie n est pas négligée avec la présence du CAP Services hôteliers et la mention complémentaire Accueil Réception. / LA FORMATION PREMIÈRE

10 Flux de formés (année de fin de cycle de formation) Alternance Temps plein Certification Apprentis Contrat de professionnalisation Scolaires Stagiaires CQP - - CAP MC 0 36 BP 0 - BEP 0 69 Bac Pro 0 24 Bac Techno 0 36 BTS 0 24 Autres formations CHR 0 0 Autres formations - - Total régional 80 nd 234 nd Sources : Éducation nationale, OPCA Fafih Relation emploi formation Si l on tient compte des poursuites d études dans les filières, ce sont environ 150 scolaires et 80 apprentis, auxquels s ajoutent les stagiaires issus des stages qualifiants conventionnés, qui sont susceptibles de se présenter chaque année sur le marché du travail dans les entreprises du secteur. Au total, deux à trois cents personnes sont formées chaque année pour venir exercer une profession caractéristique du secteur. Ce chiffre est à rapprocher du nombre d établissements et de salariés de Guadeloupe, en tenant compte des déséquilibres territoriaux et de la faiblesse de l offre de formation à destination des métiers de l hébergement et de la restauration collective. Ce sont essentiellement les 450 établissements de restauration traditionnelle (dont moins d une cinquantaine dispose de dix salariés ou plus) et les hôtels (dont une cinquantaine seulement dispose de plus de dix salariés) qui assurent chaque année l effort de recrutement de ces nouveaux professionnels. La concentration des établissements de formation et la dispersion des entreprises peuvent générer localement des pénuries d offres ou de demandes d emploi. L évolution de l offre scolaire vers le bac pro rénové et les BTS du secteur pourrait dépasser les capacités d embauche des établissements du département, ce qui laisse pendante la question de l insertion des jeunes issus de ces filières dans le métier auquel ils ont été formés.

11 / L engagement national du Fafih Chiffres-clés 2009 Un engagement total de euros stagiaires salariés ont bénéficié des différents dispositifs financés par l OPCA Engagements 2009 Dispositifs Stagiaires salariés France entière Engagements financiers (euros) France entière DISPOSITIFS GÉRÉS DE DROIT Formation professionnelle continue FPC Formation professionnelle continue FPC Droit individuel à la formation (DIF) Contrat de professionnalisation Période de professionnalisation Formation de tuteur Cumul DISPOSITIFS INITIÉS PAR LA PROFESSION Promotion professionnelle et sociale (PPS) Sécurisation des parcours professionnels des saisonniers (SPP-S) Autres actions de formation Cumul ABONDEMENTS ET DOTATIONS FINANCIÈRES Abondements stages pour demandeurs d emploi Dotation de fonctionnement CFA Cumul Total Source : OPCA Fafih 2009 / L ENGAGEMENT NATIONAL DU FAFIH

12 OPCA Fafih Observatoire de l Hôtellerie et la Restauration 3, rue de la Ville l Évêque Paris Tél. : Fax : Opcalia / Fafih Immeuble Bravo Voie Verte - BP JARRY Cedex Tél. : Fax :

PORTRAIT RÉGIONAL. Restauration traditionnelle. Cafétérias. Débits de boissons. Services des traiteurs. Restauration collective.

PORTRAIT RÉGIONAL. Restauration traditionnelle. Cafétérias. Débits de boissons. Services des traiteurs. Restauration collective. PORTRAIT RÉGIONAL PORTRAIT RÉGIONAL 2010 MARTINIQUE Casinos jeux Services des traiteurs Bowlings Restauration traditionnelle Cafétérias Secteur Débits de boissons Restauration collective Thalassothérapie

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL GUYANE. Restauration traditionnelle. Cafétérias. Débits de boissons. Services des traiteurs. Restauration collective

PORTRAIT RÉGIONAL GUYANE. Restauration traditionnelle. Cafétérias. Débits de boissons. Services des traiteurs. Restauration collective PORTRAIT RÉGIONAL PORTRAIT RÉGIONAL 2010 Casinos jeux GUYANE Services des traiteurs Bowlings Restauration traditionnelle Cafétérias Secteur Débits de boissons Restauration collective Thalassothérapie Hôtels

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL. Restauration traditionnelle. Cafétérias. Débits de boissons. Services des traiteurs. Restauration collective.

PORTRAIT RÉGIONAL. Restauration traditionnelle. Cafétérias. Débits de boissons. Services des traiteurs. Restauration collective. PORTRAIT RÉGIONAL Portrait régional 2010 limousin Casinos jeux Services des traiteurs Bowlings Restauration traditionnelle Cafétérias Secteur Débits de boissons Restauration collective Thalassothérapie

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL Bretagne

PORTRAIT RÉGIONAL Bretagne UR E T C E S E AÎTRE L CONN TOUR TELLERIE ISME, HÔ, RESTAU RAT TIVITÉS D ION ET AC PORTRAIT RÉGIONAL 2016 Bretagne E LOISIRS SOMMAIRE Les chiffres clés du secteur dans la région Le territoire et son tourisme...

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL Corse

PORTRAIT RÉGIONAL Corse UR E T C E S E AÎTRE L CONN TOUR TELLERIE ISME, HÔ, RESTAU RAT TIVITÉS D ION ET AC PORTRAIT RÉGIONAL 2016 Corse E LOISIRS SOMMAIRE Les chiffres clés du secteur dans la région Le territoire et son tourisme...

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL Île-de-France

PORTRAIT RÉGIONAL Île-de-France UR E T C E S E AÎTRE L CONN TOUR TELLERIE ISME, HÔ, RESTAU RAT TIVITÉS D ION ET AC PORTRAIT RÉGIONAL 2016 Île-de-France E LOISIRS SOMMAIRE Les chiffres clés du secteur dans la région Le territoire et son

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL Nord Pas de Calais Picardie

PORTRAIT RÉGIONAL Nord Pas de Calais Picardie UR E T C E S E AÎTRE L CONN TOUR TELLERIE ISME, HÔ, RESTAU RAT TIVITÉS D ION ET AC PORTRAIT RÉGIONAL 2016 Nord Pas de Calais Picardie E LOISIRS SOMMAIRE Les chiffres clés du secteur dans la région Le territoire

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL Provence Alpes Côte d azur

PORTRAIT RÉGIONAL Provence Alpes Côte d azur UR E T C E S E AÎTRE L CONN TOUR TELLERIE ISME, HÔ, RESTAU RAT TIVITÉS D ION ET AC PORTRAIT RÉGIONAL 2016 Provence Alpes Côte d azur E LOISIRS SOMMAIRE Les chiffres clés du secteur dans la région Le territoire

Plus en détail

Bourgogne Franche-Comté

Bourgogne Franche-Comté UR E T C E S E AÎTRE L CONN TOUR TELLERIE ISME, HÔ, RESTAU RAT TIVITÉS D ION ET AC E LOISIRS PORTRAIT RÉGIONAL 2016 Bourgogne Franche-Comté SOMMAIRE Les chiffres clés du secteur dans la région Le territoire

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL Normandie

PORTRAIT RÉGIONAL Normandie UR E T C E S E AÎTRE L CONN TOUR TELLERIE ISME, HÔ, RESTAU RAT TIVITÉS D ION ET AC PORTRAIT RÉGIONAL 2016 Normandie E LOISIRS SOMMAIRE Les chiffres clés du secteur dans la région Le territoire et son tourisme...

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL 2016. Auvergne-Rhône-Alpes

PORTRAIT RÉGIONAL 2016. Auvergne-Rhône-Alpes UR E T C E S E AÎTRE L CONN TOUR TELLERIE ISME, HÔ, RESTAU RAT TIVITÉS D ION ET AC PORTRAIT RÉGIONAL 2016 Auvergne-Rhône-Alpes E LOISIRS SOMMAIRE Les chiffres clés du secteur dans la région Le territoire

Plus en détail

CONNAÎTRE LE SECTEUR TOURISME, HÔTELLERIE, RESTAURATION ET ACTIVITÉS DE LOISIRS PORTRAIT RÉGIONAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine

CONNAÎTRE LE SECTEUR TOURISME, HÔTELLERIE, RESTAURATION ET ACTIVITÉS DE LOISIRS PORTRAIT RÉGIONAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine CONNAÎTRE LE SECTEUR TOURISME, HÔTELLERIE, RESTAURATION ET ACTIVITÉS DE LOISIRS PORTRAIT RÉGIONAL 2016 Alsace Champagne-Ardenne Lorraine SOMMAIRE Les chiffres clés du secteur dans la région Le territoire

Plus en détail

Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées

Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées UR E T C E S E AÎTRE L CONN TOUR TELLERIE ISME, HÔ, RESTAU RAT TIVITÉS D ION ET AC PORTRAIT RÉGIONAL 2016 Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées E LOISIRS SOMMAIRE Les chiffres clés du secteur dans la région

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Hôtellerie Restauration En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Hôtellerie Restauration En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Hôtellerie Restauration En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Céline Rousse Nadia Courtaban I. L EMPLOI DANS LA

Plus en détail

LES CHIFFRES CLES FILIERE CHRD EN AQUITAINE

LES CHIFFRES CLES FILIERE CHRD EN AQUITAINE LES CHIFFRES CLES FILIERE CHRD EN AQUITAINE 2014 UMIHRA, six lettres qui signifient Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie de la Région Aquitaine. L UMIHRA accompagne ses 3 000 entreprises

Plus en détail

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE TENDANCES METIERS EN AQUITAINE Les métiers de l hôtellerie-restauration et des activités liées au tourisme Le 10 février 2015 Sommaire Que savoir sur les métiers de l hôtellerie-restauration-tourisme en

Plus en détail

Niveau de diplôme et emploi

Niveau de diplôme et emploi G R E F Bretagne L Niveau de diplôme et emploi e niveau de formation des actifs entrant sur le marché du travail progresse. Parallèlement, la structure de l emploi et les compétences requises pour exercer

Plus en détail

de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs les métiers PORTRAIT RÉGIONAL Corse

de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs les métiers PORTRAIT RÉGIONAL Corse HÉBERGER DÉTENDRE les métiers de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs 2013 PORTRAIT RÉGIONAL Corse HÉBERGER DÉTENDRE sommaire Corse 4 Chiffres-clés synthèse sectorielle régionale

Plus en détail

Réseau des lycées hôteliers. Ginette Kirchmeyer IEN Économie Gestion

Réseau des lycées hôteliers. Ginette Kirchmeyer IEN Économie Gestion Réseau des lycées hôteliers 7 décembre 2012 Ordre du jour Point sur le secteur économique de l hôtellerie-restauration État des lieux de la filière Quelques chiffres Indicateurs de performance : résultats

Plus en détail

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE TENDANCES METIERS EN AQUITAINE Les métiers de l hôtellerie-restauration et des activités liées au tourisme Le 10 février 2015 NOTES Sommaire Que savoir sur les métiers de l hôtellerie-restauration-tourisme

Plus en détail

La Formation. dans les Chambres de Métiers et de l Artisanat. Données. Orientation des jeunes publics

La Formation. dans les Chambres de Métiers et de l Artisanat. Données. Orientation des jeunes publics Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre-Val de Loire Rédaction Juin 2017 La Formation dans les Chambres de Métiers et de l Artisanat Données 2016 La formation, voie majeure pour l acquisition

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. S0Z-Bouchers, charcutiers, boulangers

Synthèse. Dynamique de l emploi. S0Z-Bouchers, charcutiers, boulangers S0Z-Bouchers, charcutiers, boulangers Synthèse Boulangers ou bouchers pour la plupart, les métiers de bouche emploient en moyenne 261 000 personnes sur la période 2007-2009. Ils sont deux fois plus nombreux

Plus en détail

Pa s-d e-ca l a i s. No r d PORTRAIT RÉGIONAL. Secteur. Po r t r a i t. Ré g i o n a l. Restaurants. Restauration collective.

Pa s-d e-ca l a i s. No r d PORTRAIT RÉGIONAL. Secteur. Po r t r a i t. Ré g i o n a l. Restaurants. Restauration collective. PORTRAIT RÉGIONAL Po r t r a i t Ré g i o n a l 2008 Cafétérias No r d Pa s-d e-ca l a i s Restauration collective Hôtels restaurants Restaurants Thalassothérapie Cafés-Bars Secteur Bowlings Hôtellerie

Plus en détail

La Formation. dans les Chambres de Métiers et de l Artisanat PANORAMA. Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre-Val de Loire Juin 2016

La Formation. dans les Chambres de Métiers et de l Artisanat PANORAMA. Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre-Val de Loire Juin 2016 Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre-Val de Loire Juin 2016 La Formation dans les Chambres de Métiers et de l Artisanat PANORAMA 2015 La formation, voie majeure pour l acquisition de

Plus en détail

Zoom. Basse-Normandie. LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION en Basse - Normandie Bilan Juillet 2015

Zoom. Basse-Normandie. LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION en Basse - Normandie Bilan Juillet 2015 12 Juillet 21 Zoom Basse-Normandie DIRECCTE Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Basse-Normandie LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Portrait des actifs du secteur

Portrait des actifs du secteur HÉBERGER DÉTENDRE les métiers de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs 2012 Portrait des actifs du secteur Exploitation sectorielle de l enquête Emploi 2010 - INSEE HÉBERGER DÉTENDRE

Plus en détail

Tableau de Bord 2014 Contrat d objectifs sectoriel HÔTELLERIE RESTAURATION. Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Tableau de Bord 2014 Contrat d objectifs sectoriel HÔTELLERIE RESTAURATION. Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Tableau de Bord 2014 Contrat d objectifs sectoriel HÔTELLERIE RESTAURATION PRÉFET DE LA RÉGION NORD - PAS-DE-CALAIS Contexte La

Plus en détail

POUR L INSERTION PROFESSIONNELLE AVEC AGEFOS PME

POUR L INSERTION PROFESSIONNELLE AVEC AGEFOS PME DES SERVICES QUI CHANGENT LA FORMATION POUR L INSERTION PROFESSIONNELLE AVEC AGEFOS PME CONFÉRENCE DE PRESSE EMPLOI 213 SOMMAIRE Compétitivité et croissance. Sécurisation des parcours professionnel et

Plus en détail

PORTRAIT RÉGIONAL. Restauration traditionnelle. Cafétérias. Débits de boissons. Services des traiteurs. Restauration collective.

PORTRAIT RÉGIONAL. Restauration traditionnelle. Cafétérias. Débits de boissons. Services des traiteurs. Restauration collective. PORTRAIT RÉGIONAL PORTRAIT RÉGIONAL 2010 LA RÉUNION Casinos jeux Services des traiteurs Bowlings Restauration traditionnelle Cafétérias Secteur Débits de boissons Restauration collective Thalassothérapie

Plus en détail

LE MARCHE DE L EMPLOI DE L HOTELLERIE RESTAURATION DANS LE VAUCLUSE

LE MARCHE DE L EMPLOI DE L HOTELLERIE RESTAURATION DANS LE VAUCLUSE Eclairages et synthèses Avril 2015 SOMMAIRE P 1 Le tissu économique P 2 L emploi salarié P 3 Le marché de l emploi P 5 Le marché du travail P 6 La main d œuvre disponible LE MARCHE DE L EMPLOI DE L HOTELLERIE

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL EMPLOI COMPETENCES

DIAGNOSTIC TERRITORIAL EMPLOI COMPETENCES DIAGNOSTIC TERRITORIAL EMPLOI & COMPETENCES 2012 CONTEXTE Cette étude a été réalisée dans le cadre de la mise en œuvre d un Engagement de Développement de l Emploi et des Compétences sur la période 2011-2013.

Plus en détail

> LES MONITEURS ÉDUCATEURS

> LES MONITEURS ÉDUCATEURS > LES MONITEURS ÉDUCATEURS En bref 1 750 moniteurs éducateurs sont en emploi en région Provence Alpes Côte d Azur en 2011. Le métier de moniteur éducateur se féminise peu à peu : entre 2006 et 2011, la

Plus en détail

DIX ANS DE MARCHE DU TRAVAIL

DIX ANS DE MARCHE DU TRAVAIL DIX ANS DE MARCHE DU TRAVAIL EN GUADELOUPE ET ÎLES DU NORD Principales évolutions de 2000 à 2009 Malgré une croissance de l emploi sur la décennie 2000 en Guadeloupe, le nombre d inscrits à Pôle emploi

Plus en détail

> LES ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

> LES ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS > LES ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS En bref Le métier d éducateur spécialisé est le premier métier du travail social en région Provence Alpes Côte d Azur : 8 235 éducateurs spécialisés sont en emploi en région

Plus en détail

S2Z-Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie et de la restauration. Synthèse

S2Z-Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie et de la restauration. Synthèse S2Z-Employés et agents de maîtrise de l'hôtellerie et de la restauration Synthèse Avec le développement du secteur du tourisme et de l hôtellerie, le nombre d employés et agents de maîtrise de l hôtellerie-restauration

Plus en détail

LES MÉTIERS DU SECRÉTARIAT EN PACA Formations et devenir des formés Matinales du Carif Cycle ORM

LES MÉTIERS DU SECRÉTARIAT EN PACA Formations et devenir des formés Matinales du Carif Cycle ORM LES MÉTIERS DU SECRÉTARIAT EN PACA Formations et devenir des formés 24.04.2017 Matinales du Carif Cycle ORM Observatoire régional des métiers Provence Alpes Côte d Azur Déroulé de l exposé Les formations

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2011 DELEGATION REGIONALE LADOM NORD-OUEST OUEST. Haute-Normandie. Basse-Normandie

RAPPORT D ACTIVITE 2011 DELEGATION REGIONALE LADOM NORD-OUEST OUEST. Haute-Normandie. Basse-Normandie DELEGATION REGIONALE LADOM NORD-OUEST OUEST Basse-Normandie Haute-Normandie RAPPORT D ACTIVITE 2011 11, rue de l Avalasse - 76000 ROUEN - Tél. : 02 35 70 66 50 - Fax. : 02 35 07 51 82 www.ladom.fr SYNTHESE

Plus en détail

EVOLUTIONS DES EMPLOIS TOURISTIQUES

EVOLUTIONS DES EMPLOIS TOURISTIQUES EVOLUTIONS DES EMPLOIS TOURISTIQUES Par Béatrice Lévy 1. L EMPLOI SALARIÉ DANS LES ACTIVITÉS CARACTÉRISTIQUES DU TOURISME I.1. L EMPLOI SALARIE Pôle emploi fournit les chiffres de l'emploi salarié au 31

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic BASSIN D EMPLOI DE LA HAUTE VALLEE DE LA MARNE 2006 : 8,6 % de la population 17,6 % du territoire Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL SARTHE CENTRE

DIAGNOSTIC TERRITORIAL SARTHE CENTRE DIAGNOSTIC TERRITORIAL SARTHE CENTRE Année 2010 Participants au groupe diagnostic territorial AFPA... JF. CHRETIEN AGEFOS PME... M. DELAHAYE CIO LE MANS CENTRE... M. NIVET CCI... M. CHOLEAU CONSEIL GENERAL...

Plus en détail

de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs les métiers PORTRAIT RÉGIONAL Champagne-Ardenne

de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs les métiers PORTRAIT RÉGIONAL Champagne-Ardenne HÉBERGER DÉTENDRE les métiers de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs 2013 PORTRAIT RÉGIONAL Champagne-Ardenne HÉBERGER DÉTENDRE sommaire Champagne-Ardenne 4 Chiffres-clés synthèse

Plus en détail

Fiche synthétique Commune de Saint-Louis MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION

Fiche synthétique Commune de Saint-Louis MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Fiche synthétique Commune de Saint-Louis MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION 2016 Présentation du portrait communal La fiche synthétique communale correspond à un état des lieux concernant l emploi

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 19,2 % de la population 21,1 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE TROYES Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 257 138 1 338 844

Plus en détail

Apprentissage et développement durable

Apprentissage et développement durable Apprentissage et développement durable 1 L apprentissage en région Centre 37 Centres de Formation d Apprentis 4 Sections d Apprentissage 17 966 jeunes (janv 2006) : 17 503 apprentis et 463 CPA Les 17 503

Plus en détail

Insertion des diplômés de 2014 du sport et de l animation

Insertion des diplômés de 2014 du sport et de l animation G R E F Bretagne Insertion des diplômés de 2014 du sport et de l animation 1 an après l obtention du diplôme Edition 2016 Contrat de plan PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Etat-Région Méthodologie Le Conseil

Plus en détail

Fiche synthétique Commune de Saint-Pierre MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION

Fiche synthétique Commune de Saint-Pierre MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Fiche synthétique Commune de Saint-Pierre MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION 2016 Présentation du portrait communal La fiche synthétique communale correspond à un état des lieux concernant l emploi

Plus en détail

Filière restauration. 1. Environnement économique région Alsace

Filière restauration. 1. Environnement économique région Alsace Filière restauration. Environnement économique région Alsace 2. Contrat d objectifs 3. Offre de formation 4. Rénovation de la voie professionnelle 5. Offre de formation technologique 6. Accord cadre. Environnement

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs les métiers PORTRAIT RÉGIONAL Languedoc-

de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs les métiers PORTRAIT RÉGIONAL Languedoc- HÉBERGER DÉTENDRE les métiers de l hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs 2013 PORTRAIT RÉGIONAL Languedoc- Roussillon HÉBERGER DÉTENDRE sommaire Languedoc-Roussillon 4 Chiffres-clés

Plus en détail

Barman 2009 métier exes n n co activités & n atio r u resta - ie teller Hô Divertir

Barman 2009 métier exes n n co activités & n atio r u resta - ie teller Hô Divertir Ba r m a n Hôtellerie - Restauration & Activités connexes 2009 Étude métier Divertir D après une étude réalisée pour le compte de l Observatoire prospectif des métiers et des qualifications de l Hôtellerie

Plus en détail

Fiche Synthèse - Métier 2004

Fiche Synthèse - Métier 2004 Fiche Synthèse - Métier 2004 Employés de l hôtellerie - restauration ( FAP n 61) Points-clés : Les tensions et les demandes d emploi des personnes handicapées Le marché du travail L emploi Le chômage :

Plus en détail

Fiche synthétique Commune de Saint-Joseph MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION

Fiche synthétique Commune de Saint-Joseph MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Fiche synthétique Commune de Saint-Joseph MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION 2016 Présentation du portrait communal La fiche synthétique communale correspond à un état des lieux concernant l emploi

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. La formation professionnelle continue a pour objet :

FORMATION CONTINUE. La formation professionnelle continue a pour objet : OFFRE LOCALE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ZTEF Bugey, Plaine de l Ain, Côtière FORMATION CONTINUE Généralités La formation professionnelle continue a pour objet : - de favoriser l insertion ou la réinsertion

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Montauban. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Montauban. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de MONTAUBAN La zone d emploi

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Saint-Gaudens. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Saint-Gaudens. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de SAINT-GAUDENS 79 026 habitants

Plus en détail

MÉMO N 05 L EMPLOI DANS LES BANQUES

MÉMO N 05 L EMPLOI DANS LES BANQUES MÉMO N 05 L EMPLOI DANS LES BANQUES ? Le secteur bancaire est-il un employeur important? Comment évoluent les recrutements? Quelle est la part des jeunes et des femmes? Quels sont les métiers porteurs?

Plus en détail

L INSERTION PROFESSIONNELLE DANS LES SERVICES DE L AUTOMOBILE EN 2015

L INSERTION PROFESSIONNELLE DANS LES SERVICES DE L AUTOMOBILE EN 2015 RÉSULTATS D ENQUÊTES - N 64 - NOVEMBRE 2016 L INSERTION PROFESSIONNELLE DANS LES SERVICES DE L AUTOMOBILE EN 2015 Ce numéro «spécial insertion» présente les résultats de cinq enquêtes conduites auprès

Plus en détail

Sommaire. À savoir. Précisions méthodologiques 03. Portrait de la branche 03. Structure de l effectif salarié 04

Sommaire. À savoir. Précisions méthodologiques 03. Portrait de la branche 03. Structure de l effectif salarié 04 À savoir Le contrat de génération, mis en place par l Accord National Interprofessionnel du 19 octobre 2012, puis par la loi du 1 er mars 2013, poursuit 3 objectifs : Permettre l intégration durable des

Plus en détail

SANITAIRE ET SOCIAL. Les enjeux liés à l évolution de l emploi, des métiers et du marché du travail. Les chiffres clés

SANITAIRE ET SOCIAL. Les enjeux liés à l évolution de l emploi, des métiers et du marché du travail. Les chiffres clés CPRDFP Document d orientation État 1/12 SANITAIRE ET SOCIAL Cette rencontre sectorielle concerne les secteurs d activité suivants (A88) : Activité pour la santé humaine Hébergement médico-social et social

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE octobre 2015

NOTE DE CONJONCTURE octobre 2015 NOTE DE CONJONCTURE octobre 215 ENTREPRISES IMMATRICULATIONS & RADIATIONS (source CCI-CFE) Au 8 octobre 215 1996 Formalités dont 517 Créations d entreprises Dont 28 sociétés 236 entreprises individuelles

Plus en détail

Le secteur du Sport et de l animation globale

Le secteur du Sport et de l animation globale Études et analyses Le secteur du Sport et de l animation globale Un état des lieux sur le secteur : Les salariés du secteur Les établissements du secteur Le marché du travail : offres et demandes d emploi

Plus en détail

Stagiaire au RSMA de la Réunion

Stagiaire au RSMA de la Réunion Stagiaire au RSMA de la Réunion Etre volontaire stagiaire au SMA permet d apprendre un métier en passant 70% de son emploi du temps en formation professionnelle et 30% en formation militaire. Tout est

Plus en détail

COMMISSION DE CONCERTATION. LES JEUNES DANS LA CRISE ECONOMIQUE séance ouverte du mardi 24 mars 2009

COMMISSION DE CONCERTATION. LES JEUNES DANS LA CRISE ECONOMIQUE séance ouverte du mardi 24 mars 2009 COMMISSION DE CONCERTATION LES JEUNES DANS LA CRISE ECONOMIQUE séance ouverte du mardi 24 mars 2009 I. CONSTATS Comparée à celle de ses partenaires (Espagne et Etats-Unis notamment), le marché du travail

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Département. Haute-Garonne. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Département. Haute-Garonne. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Département Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : département de la Le département de la Population active par canton

Plus en détail

Santé humaine et de l Action sociale

Santé humaine et de l Action sociale Zoom sur le secteur de la Santé humaine et de l Action sociale Atelier CPRDFOP 20 septembre 2016 Que recouvre le secteur sanitaire et social en région Centre-Val de Loire? Couverture du secteur - Accueil

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES LE CADRE LEGISLATIF

PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES LE CADRE LEGISLATIF PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES LE CADRE LEGISLATIF Le nouveau cadre législatif comporte plusieurs enjeux forts : Affirmation du lien emploi formation Réduction des inégalités d accès à la formation

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. SEPTEMBRE 2014 (Sources : INSEE - Pôle emploi SESE Direccte Rhône-Alpes UT Ain

NOTE DE CONJONCTURE. SEPTEMBRE 2014 (Sources : INSEE - Pôle emploi SESE Direccte Rhône-Alpes UT Ain 1 I SITUATION DE L EMPLOI NOTE DE CONJONCTURE SEPTEMBRE 2014 (Sources : INSEE - Pôle emploi SESE Direccte Rhône-Alpes UT Ain Fin août 2014, dans le département de l Ain, 24 450 personnes sont inscrites

Plus en détail

Bilan d activité Section Paritaire Professionnelle Esthétique

Bilan d activité Section Paritaire Professionnelle Esthétique Bilan d activité 2016 Section Paritaire Professionnelle Esthétique Panorama 2016 Introduction Les données présentent l activité formation des entreprises relevant de la CCN n 3123 Les données présentées

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

L apprentissage en établissement public local d enseignement (EPLE) en

L apprentissage en établissement public local d enseignement (EPLE) en L apprentissage en établissement public local d enseignement (EPLE) en 212-213 Ce bilan a été réalisé à partir des remontées d information sur les apprentis issues du système d information sur la formation

Plus en détail

Fiche synthétique Commune de l Etang-salé MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION

Fiche synthétique Commune de l Etang-salé MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Fiche synthétique Commune de l Etang-salé MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION 2016 Présentation du portrait communal La fiche synthétique communale correspond à un état des lieux concernant l emploi

Plus en détail

Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes. ql insertion professionnelle. mars 2008 - n 2 Enquête Insertion

Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes. ql insertion professionnelle. mars 2008 - n 2 Enquête Insertion Mission Observatoire Régional Emploi Formation Rhône-Alpes q ql insertion professionnelle des scolaires en Rhône-Alpes sortis de formation professionnelle en 2005 mars 2008 - n 2 Enquête Insertion s Sommaire

Plus en détail

L intérim en Guadeloupe, Saint- Martin et Saint- Barthélemy en 2016

L intérim en Guadeloupe, Saint- Martin et Saint- Barthélemy en 2016 Juin 2017 DIECCTE Guadeloupe, Service Etudes, Statistique et Evaluation (SESE) L intérim en Guadeloupe, Saint- Martin et Saint- Barthélemy en 2016 En 2016, l intérim a connu en Guadeloupe et dans les Îles

Plus en détail

Pizzaiolo. Étude. métier

Pizzaiolo. Étude. métier Pizzaiolo Hôtellerie - Restauration & Activités connexes 2009 Étude métier Nourrir Sommaire RAPPELS 4 Contexte et Objectifs de l étude Méthodologie de l étude 1. SYNTHÈSE 6 1.1 Le poste de pizzaiolo 1.2

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 21 mai Emplois d avenir

DOSSIER DE PRESSE. 21 mai Emplois d avenir DOSSIER DE PRESSE 21 mai 2015 Emplois d avenir Contacts presse : Préfecture de l Hérault : Sandrine Bonnamich, chef du service régional de la communication interministérielle Tél. 04 67 61 69 41 Direction

Plus en détail

Le contexte socio-économique

Le contexte socio-économique Saint-Omer Le contexte socio-économique L Audomarois se distingue par sa faible densité de population au même titre que Berck Montreuil ou l Artois Ternois, mais cette zone connaît une croissance de population

Plus en détail

4. Marché du travail. Taux de chômage. Demande d emploi. Recrutements et mouvements de main d œuvre

4. Marché du travail. Taux de chômage. Demande d emploi. Recrutements et mouvements de main d œuvre 4. Marché du travail Taux de chômage Demande d emploi Recrutements et mouvements de main d œuvre Diagnostic partagé - MAJ 13/02/2017 42 Le taux de chômage le plus élevé de France mais des disparités territoriales

Plus en détail

Mixité de publics. Eléments de cadrage

Mixité de publics. Eléments de cadrage Mixité de publics Eléments de cadrage Février 2016 Contexte réglementaire et sociétal L école est en mutation 3 lois définissent les nouveaux contours de l école : La loi pour la refondation de l école

Plus en détail

Les ruptures conventionnelles en Aquitaine bilan 2011

Les ruptures conventionnelles en Aquitaine bilan 2011 aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 1 Mai 01 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

Les apprentis dans les CFA publics et privés de l académie d Orléans-Tours en 2013

Les apprentis dans les CFA publics et privés de l académie d Orléans-Tours en 2013 #20 mars 2015 Au 31 décembre, le nombre d apprentis en région Centre s élève à 19 258, un effectif en diminution par rapport à (-4,4%, -894 apprentis), baisse touchant pour la première fois les apprentis

Plus en détail

La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international

La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international La formation professionnelle dans les entreprises du commerce interentreprises et international Haute Normandie Région Haute Normandie Exercice 2010 INTERGROS : OPCA du commerce interentreprises et du

Plus en détail

Contrat de professionnalisation Guide pratique employeur

Contrat de professionnalisation Guide pratique employeur RECRUTER ET FORMER VOS SALARIÉS TOURISME, HÔTELLERIE, RESTAURATION ET ACTIVITÉS DE LOISIRS Contrat de professionnalisation Guide pratique employeur Tourisme sommaire TOURISME, HÔTELLERIE, RESTAURATION

Plus en détail

Emploi touristique Béarn Pays basque

Emploi touristique Béarn Pays basque Emploi touristique Béarn Pays Comité départemental du tourisme Béarn Pays Avril 212 Béarn Pays Notes méthodologiques Préambules Les données de la présente étude sont issues de des DPAE faites auprès de

Plus en détail

LES AVENANTS N 6 et 10 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS

LES AVENANTS N 6 et 10 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS LES AVENANTS N 6 et 10 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS Du 15 Décembre 2009 www.synhorcat.com synhorcat@synhorcat.com I LE CONTEXTE DE LA NEGOCIATION DES AVENANTS N 6

Plus en détail

Enquête sur la mesure et l analyse des taux de rupture dans les dispositifs de formation en alternance. 15 place de la République Paris

Enquête sur la mesure et l analyse des taux de rupture dans les dispositifs de formation en alternance. 15 place de la République Paris Enquête sur la mesure et l analyse des taux de rupture dans les dispositifs de formation en alternance 15 place de la République 75003 Paris La Méthodologie Cible interrogée Dates de terrain Mode de recueil

Plus en détail

Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat?

Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat? Mission Synthèses Que deviennent les bénéficiaires d un contrat de professionnalisation en Midi-Pyrénées six mois après la fin de leur contrat? Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé

Plus en détail

en chiffres AVRIL 2017

en chiffres AVRIL 2017 en chiffres 213-216 AVRIL 217 www.agefiph.fr/alternance LES DONNÉES CLÉS QUANTITATIVES Le plan de développement de l alternance, lançé en juin 213, a pour objectif de développer la qualification des personnes

Plus en détail

Dossier de presse. L apprentissage : une voie d excellence pour trouver un emploi dans l industrie

Dossier de presse. L apprentissage : une voie d excellence pour trouver un emploi dans l industrie Dossier de presse L apprentissage : une voie d excellence pour trouver un emploi dans l industrie 17 octobre 2016 signature d une convention de partenariat entre Supermetal et le lycée du Mont-Blanc à

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DU SCHÉMA DES FORMATIONS

MISE EN ŒUVRE DU SCHÉMA DES FORMATIONS MISE EN ŒUVRE DU SCHÉMA DES FORMATIONS Synthèse de l étude de filière sur l évolution du système emploi - formation Filière des formations aux métiers du Tourisme, du Sport et des Loisirs en Île-de-France

Plus en détail

Données statistiques Emploi-Formation des Industries graphiques ÉDITION. Limousin 2010

Données statistiques Emploi-Formation des Industries graphiques ÉDITION. Limousin 2010 Données statistiques Emploi-Formation des Industries graphiques ÉDITION 2010 SOMMAIRE ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS 2 LES SALARIÉS 4 LE PROFIL DES SALARIÉS 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA

Plus en détail

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département des Yvelines

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département des Yvelines Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d Entreprise (nacre) Direccte Ile-de-France Direction Régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts Diagnostic départemental : Création d entreprises,

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Alimentation. 149 PFM Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Alimentation. 149 PFM Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Alimentation 149 Profil du domaine professionnel Alimentation Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes de professions.

Plus en détail

L apprentissage en établissement public local d enseignement (EPLE) en

L apprentissage en établissement public local d enseignement (EPLE) en L apprentissage en établissement public local d enseignement (EPLE) en 211-212 Ce bilan a été réalisé à partir des remontées d information sur les apprentis issues du système d information sur la formation

Plus en détail

Ouvriers et employés non qualifiés en Ile-de- France

Ouvriers et employés non qualifiés en Ile-de- France Ensemble, comprendre et agir pour l'emploi-formation Ouvriers et employés non qualifiés en Ile-de- France Mis à jour le 10 Février 2014 Mieux connaître les emplois non qualifiés et les profils de recrutement

Plus en détail

Cahier des charges pour l obtention du label «Lycée des métiers» Académie de Versailles ACADEMIE DE VERSAILLES LYCEE DES METIERS 1

Cahier des charges pour l obtention du label «Lycée des métiers» Académie de Versailles ACADEMIE DE VERSAILLES LYCEE DES METIERS 1 Cahier des charges pour l obtention du label «Lycée des métiers» Académie de Versailles ACADEMIE DE VERSAILLES LYCEE DES METIERS 1 SOMMAIRE I Caractéristiques générales 1. Identité métiers 2. Publics accueillis

Plus en détail

HÔTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME

HÔTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME HÔTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME Mars 2017 Appui au contrat d objectifs territorial - volet 1 Jacob Surland - Visualhunt Kay Gaensler - Visualhunt Lac du Der - CRTCA Karolina Grabowska État des lieux

Plus en détail

HÔTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME

HÔTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME HÔTELLERIE, RESTAURATION, TOURISME Mars 2017 Appui au contrat d objectifs territorial - volet 1 Jacob Surland - Visualhunt Kay Gaensler - Visualhunt Lac du Der - CRTCA Karolina Grabowska État des lieux

Plus en détail