Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire"

Transcription

1 Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire Ce témoignage de Francine Christophe, expérience douloureuse d une partie de sa vie, «croise» l Histoire dans l un de ses moments les plus tragiques du XX e siècle : l antisémitisme, la guerre, la déportation, l Holocauste, et devient non seulement pour l enseignant d histoire et d éducation civique, mais aussi pour celui de lettres, un outil pédagogique dont l utilisation ne peut être que «constructive» pour de jeunes élèves dans le questionnement de cette période. L utilisation est d abord multiple, et il est naturel que l enseignant visionne ce DVD en privé, pour à la fois en avoir une vision globale et articulée, entre les différentes parties, mais aussi pour savoir de quelle manière il va pouvoir réinvestir ce témoignage dans le cadre de son cours. Car naturellement, cet usage peut s adapter à de nombreuses séquences, que ce soit dans le cadre des programmes d histoire du collège en 3 e, défini par le BO n 10 du 15 octobre 1998 où 5 à 6 heures sont consacrées à la seconde guerre mondiale dans son ensemble : «( ) Les phases militaires de la guerre sont analysées à partir de cartes. L étude de l Europe sous la domination nazie conduit à décrire les formes de l occupation, la politique d extermination des Juifs et des Tziganes et à définir collaborations et résistances. Une place particulière est faite à l Histoire de France : analyse du régime de Vichy, rôle de la France libre et de la Résistance. Le bilan de la guerre conduit enfin à en évaluer les conséquences politiques, matérielles et morales et à expliquer la naissance de l ONU ( )» ; d histoire du lycée, à propos du régime de Vichy, de la déportation, de la Shoah, dans celui d éducation civique sur la discrimination, les «différences», le racisme ; ou des lettres, notamment ceux liés au témoignage, voire à l autoportrait, et les réflexions qui entourent toutes ces notions. Bref, un «outil pédagogique» à «multiples tiroirs» que l enseignant saura «cibler» tant à la fois dans le cadre d une leçon inductive que pour illustrer son propos. Ce DVD est divisé en cinq séquences de valeur quasi égales (entre 18 et 24 minutes), séquences elles-mêmes structurées en «chapitres» que des documents d archives séparent : ce qui permet une utilisation rationnelle au sein d un cours de cinquante minutes en collège, mais aussi dans son adaptation pour de plus jeunes enfants, puisque cette période de l Histoire est enseignée dans le primaire en CM2. À l enseignant, bien sûr, d en faire l usage qui lui conviendra, mais ce face-à-face entre Francine Christophe et des adolescents, ici de ans, ne peut que donner et renforcer, une atmosphère émouvante, et capter le «jeune public» de l Éducation nationale. Séquence Pédagogique DVD Francine Christophe CRDP de Versailles Janvier

2 Le séquençage : À travers ce séquençage, l enseignant doit pouvoir retrouver les thèmes, les notions et les idées (surlignés ici en gras), les réflexions, les «phraseschoc» de Francine Christophe (désignées par des parenthèses) qu il pourra utiliser dans le cadre de son cours. Chaque séquence mêle intelligemment le témoignage de Mme Christophe à des documents d archives, qui mettent alors en parallèle l histoire de la «petite fille privilégiée», à l Histoire avec un grand H. Cette description des séquences (et des documents d archives intercalés) se veut précise afin que l enseignant puisse rapidement, à travers des mots-clefs surlignés, utiliser au mieux ce document pédagogique. Séquence 1 (18 ) Juin 1940-juillet 1942 : une petite fille dans la France occupée. Thèmes abordés : l armistice et le gouvernement de Vichy. La vie quotidienne sous l Occupation» (8, 39 ) ; les mesures à l encontre des Juifs de France (9 22 ). Ce témoignage commence par une mise en garde de Francine Christophe à travers sa «propre histoire en marge de la grande histoire», une règle pour tous, les «témoins», afin que cela ne revienne jamais (rôle du civisme). La défaite, le cas des prisonniers de guerre (son père), la différence entre les différents camps et notamment celui d un camp de prisonniers «lié» par la Convention de Genève (respect des prisonniers de guerre, de leur femme et de leurs enfants) jouent un rôle «d introduction» au récit. Documents d archives a : La carte de la division du pays - Les pleins pouvoirs à Pétain - L instauration de l État français - La politique de Collaboration. Puis Francine Christophe évoque la «trahison», la collaboration (devancer les ordres des Nazis), cette croyance dans le Maréchal Pétain (naïveté), et du coup, la volonté de franchir la ligne de démarcation face à un Paris occupé où le froid, la faim, la peur dominent dans un pays soumis au pillage. Documents d archives b : Le «pillage économique» - L indemnité d occupation - Le manque - Les cartes de rationnement. La terreur de l Occupant s installe. Il y a ce besoin, de la part des Nazis, de faire peur, d imprimer l emprise de l Allemagne totalitaire sur le pays. On ne peut plus se réunir ; les drapeaux nazis sont visibles partout, ainsi que les indications en allemand : on rencontre trois sortes d affichages en allemand et en français : la propagande ; les ordres ; les noms des fusillés récents. Documents d archives c : La radio et la presse au service d une propagande antisémite - Le Juif responsable des malheurs de la France - Le peu de réaction. Séquence Pédagogique DVD Francine Christophe CRDP de Versailles Janvier

3 Francine Christophe est de famille juive «par la naissance» ; elle n est «pas pieuse», mais une «paria» confrontée à des persécutions «simples», au quotidien (poste de radio à rendre au poste de police ; interdiction de sortir après 20 heures ; ne plus fréquenter les marchés, et faire ses courses en dehors des heures d ouverture des magasins). L aide, la solidarité de certaines personnes est alors évoquée dans un monde où les lieux publics sont frappés d interdiction eux aussi (piscines ; stades ; restaurants ; théâtres ; jardins publics ), où il faut voyager debout dans le dernier wagon du métro. Et là aussi, la sympathie de certains est soulignée. Puis vient l interdiction de travailler, donc le problème pour se nourrir. Enfin, il faut se rendre au commissariat pour se voir imposer le mot «JUIF» sur les cartes d identité : une première forme de marquage! Documents d archives d : Le marquage des cartes d identité - La revue des naturalisations - Les lois raciales promulguées - Le premier statut des Juifs en octobre Le «recensement». Les expulsions des Juifs de la fonction publique, des métiers du cinéma, etc. - Les premières rafles. L internement dans un camp français. Francine Christophe raconte le premier jour où elle doit porter à l âge de huit ans l étoile jaune, et les réactions de ses camarades de classe des amies merveilleuses et de la directrice qui l embrasse, «acte de résistance» de la part de cette dernière : «Les enfants ne sont pas racistes, ils le deviennent.» Elle souligne les arrestations des enfants juifs au retour de l école, l inquiétude de leurs parents qui se rendent aux différents commissariats et tombent dans un piège : on ne les revoit plus, et leur absence est rapidement suivie de camions qui vident les appartements. Documents d archives e : Les menaces pour la population juive de France - Une vie quotidienne impossible - La volonté de franchir la ligne de démarcation. Séquence 2 (24 30 ) Juillet 1942-mai Deux ans dans les prisons et les camps d internement français. Thèmes abordés : le passage de la ligne de démarcation et l arrestation de Francine Christophe (7 42 ) ; les conditions d internement en France (camps de Poitiers et de Drancy). La rafle du Vel d Hiv (6 06 ) ; le transport en wagon à bestiaux. Les camps de Phitiviers et de Beaune-la-Rolande (7 20 ) ; Drancy, l antichambre de la mort (4 ). Dans cette séquence, Francine Christophe relate cette volonté, cette urgence de franchir la ligne de démarcation et la nécessité d avoir de faux papiers et un «passeur», car cette «ligne» est une frontière «réelle». Elle est arrêtée avec sa mère à La Rochefoucauld (sur dénonciation?). Elles sont «interrogées» à la Kommandantur, puis emprisonnées successivement à La Rochefoucauld, Angoulême, et envoyées enfin dans le camp de Poitiers. Séquence Pédagogique DVD Francine Christophe CRDP de Versailles Janvier

4 Documents d archives a : Plus de deux cents camps d internement en France - Le camp de Poitiers - Des camps dirigés par des Français. La petite fille qu elle a été se souvient des rats du camp de Poitiers, puis de l internement à Drancy («HLM non finis» des années 30), avec au quotidien, les puces, les punaises, la faim, la promiscuité («toujours en groupe pour les moments les plus intimes» ; «40 aux latrines gardées par les gendarmes»). Documents d archives b : La conférence de Wannsee, Juifs de France déportés - La responsabilité de Vichy et de ses dirigeants - La rafle du Vel d Hiv (16-17 juillet 1942) - Drancy - Les camps du Loiret - Drancy à nouveau - Auschwitz. Francine Christophe raconte comment les «enfants (sont) attachés par le cou, par famille entière» et, à l été 42, le sort des femmes et des enfants juifs «respectés» par la Convention de Genève devenus «otages non déportables». Elle décrit les camps de Pithiviers (Loiret), de Beaune-la-Rolande, la «déshumanisation» face à la «race des Seigneurs», le transport des internés en wagons à bestiaux, le froid et la chaleur, l obscurité, la peur, sans boire ni manger, où certains wagons plombés peuvent rester 5 ou 6 jours sur des voies de garage ; ce qui entraîne «à l ouverture» de ces wagons, la mort et la folie : «L interné est devenu un animal.» Ainsi il a fallu 24 heures pour faire le trajet Pithiviers-Beaune, soit 18 km, et la déshumanisation est «en marche» («un peu des animaux ( )»). Documents d archives c : : Juifs à Pithiviers et Beaune, gardés par des gendarmes français. Puis toute la France est occupée, tout le monde est «livré par Vichy», avec la Milice qui torture. Beaune-la-Rolande se remplit mais la solidarité est toujours présente, avec la volonté d une «transmission du savoir». Puis c est le retour à Drancy en wagon à bestiaux : 48 heures pour couvrir 120 km. Documents d archives d : Drancy (juillet 1943) sous contrôle allemand : «l antichambre de la mort» - 77 convois vers les camps de la mort - Les tortures dans les cachots de Drancy. Francine Christophe souligne le fait qu elle est restée un an à Drancy, avec ce statut d otage «non déportable» (80 enfants ; 200 femmes), avant sa déportation vers l Allemagne. Séquence 3 (22 30 ) Mai 1944-avril Un an au camp de Bergen-Belsen en Allemagne. Documents d archives a : Février Bergen-Belsen 280 femmes et enfants de prisonniers de guerre français. Séquence Pédagogique DVD Francine Christophe CRDP de Versailles Janvier

5 Ce statut d otage, Francine Christophe l inscrit dans son témoignage pour mettre en évidence deux sortes de camps : ceux d extermination et ceux de concentration, «moins durs». Elle énumère ces camps de la mort : Auschwitz, les chambres à gaz, les fours crématoires, les fosses d incinération, la mort «à grande échelle» ; Ravensbrück ; Buchenwald. Documents d archives b : Dix millions de déportés - Huit sur dix ne reviendront jamais. Elle évoque alors les terribles conditions de vie dans ces camps, avec les camps «annexes», les commandos de travail, l «état d esclaves» (Untermenschen), la forte mortalité dans des usines d armement où l on fabrique les V1 et les V2, la volonté de sabotage, les tortures en public et les pendaisons. Elle décrit la «SS», «armée d élite», les «SS tête-de-mort», formés spécialement «pour ça», des volontaires entre 18 et 25 ans qui doivent «donner la mort sans un seul regret». Elle met en évidence les «règles» du camp, le rôle des «droits communs», les kapos au triangle vert. Elle décrit la continuité du processus de déshumanisation, le numéro de matricule tatoué sur le bras, les hommes et les femmes tondus, la crasse, les odeurs, les coups, la faim (on meurt de faim ; «Avoir faim, ça fait mal». À la fin, 2 cm de pain par semaine. Un homme mesurant 1,75 m pèse 30 à 35 kg ; «On ne pense plus qu à manger»), la dysenterie, la promiscuité, l omniprésence de la langue allemande. Elle évoque une «journée dans un camp» (lever à 3 h 30/4 h 30, appel interminable (deux heures et plus) ; travail de 12 à 15 heures par jour avec ¼ d heure pour s arrêter, le midi), et la nuit «qui se passe mal» Séquence 4 (19 44 ) L évacuation des camps. La fin de la guerre. Le retour. Thèmes abordés : l évacuation des camps et la libération de Bergen-Belsen. À ce moment-là, les Soviétiques et les Anglo-Américains «avancent». Documents d archives a : L évacuation des camps - Les «marches de la mort» (carte) - Bergen-Belsen, camp de regroupement - La confirmation de l existence des chambres à gaz. Francine Christophe raconte la découverte d Auschwitz par d autres déportées et cette découverte, ces révélations sur les camps de la mort, avec ce désir de savoir ce que sont devenus «ceux de Drancy». Documents d archives b : «L enfer» de Bergen-Belsen - Les «arrivées» des autres camps - Plus de morts de début janvier à mi-avril Dans ce passage, Francine Christophe souligne la «débâcle», les camps qui «débordent», les morts sur la place d Appel. Elle a 11 ans au printemps 45, et la mort est partout. Dans cette totale déshumanisation, la solidarité des autres est primordiale : «Tu dois tenir» car «la vie, c est beau ; c est quelque chose de merveilleux, la vie». Séquence Pédagogique DVD Francine Christophe CRDP de Versailles Janvier

6 Les avions alliés survolent les camps ; les canons sont proches mais ces «otages» demeurent une «marchandise» : on les met dans un train qui roule durant 15 jours/trois semaines. On se nourrit de rutabagas, d orties cuites alors que la mort est quotidienne dans ce train. Documents d archives c : 15 avril 45 - La libération par les Anglais - Contraindre les habitants à s incliner devant les victimes. Puis Francine fait revivre «les derniers moments», leur train qui devait «sauter» sur l Elbe, sauvé par l avancée russe, à 80 km au sud de Berlin. Cette libération par des Soviétiques à cheval, le 23 avril 45, l absence du père, le typhus et la folie de la mère Le retour Séquence 5 (18 10) Les questions des élèves. Elles sont émouvantes et témoignent d un réel désir de savoir. Il y a désormais une intimité qui s est créée entre Francine Christophe et ces adolescents, dont le témoignage oral vient renforcer la lecture du livre de Mme Christophe au même intitulé : Une petite fille privilégiée. Conclusion : Ce témoignage est d une grande valeur pédagogique. L enseignant pourra apprécier lui-même la qualité, tant du témoignage que des documents qui l accompagnent, et ainsi l utiliser, à son gré, sous de multiples aspects. Séquence Pédagogique réalisée par Alain Quagliarini, professeur d histoiregéographie. Ouvrage disponible sur le catalogue en ligne du CRDP : Séquence Pédagogique DVD Francine Christophe CRDP de Versailles Janvier

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

I) La politique nazie d extermination

I) La politique nazie d extermination I) La politique nazie d extermination La Seconde guerre mondiale a été marquée par l extermination de 10 millions de personnes par les nazis. Les Juifs en particulier ont été les victimes d un génocide

Plus en détail

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides?

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? Dans les régions occupées par l URSS, des divisions SS les Einsatzgruppen) massacrent systématiquement les Juifs à partir de 1941. Ils sont gazés

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

MAUS par Art SPIEGELMAN

MAUS par Art SPIEGELMAN HISTOIRE DES ARTS MAUS par Art SPIEGELMAN I. IDENTIFIER ET PRESENTER L ŒUVRE L œuvre présentée ici est une bande-dessinée intitulée Maus, l intégrale, un survivant raconte réalisée par Art Spiegelman en

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

Sommaire. Présentation de l exposition et informations pratiques...3. Contenu de l exposition. 4

Sommaire. Présentation de l exposition et informations pratiques...3. Contenu de l exposition. 4 Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier pédagogique Sommaire Présentation de l exposition et informations pratiques....3 Contenu de l exposition. 4 Les Juifs en Corrèze pendant la Seconde

Plus en détail

Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation

Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation Après le drame de l agression contre leur République par une partie de l armée soutenus par les dictateurs européens, après l épreuve de l exode et

Plus en détail

De la discrimination à l extermination

De la discrimination à l extermination De la discrimination à l extermination La crise des années trente a réveillé en France l antisémitisme qui sommeillait depuis l affaire Dreyfus. Les groupes d extrême-droite mènent des campagnes dont la

Plus en détail

Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant

Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant INFORMATIONS Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant Le musée est situé route de Laval, à 2 km environ du centre de Châteaubriant (44), à la Sablière, carrière des fusillés. Horaires

Plus en détail

Les dernières lettres de Marie Jelen

Les dernières lettres de Marie Jelen Les dernières lettres de Jelen Histoire de Jelen Jelen a dix ans lorsqu elle est arrêtée avec sa mère, le 16 juillet 1942, lors de la rafle du Vel d Hiv. Sa famille était juive, d origine polonaise. Elle

Plus en détail

Documents et pistes d utilisation sur le thème «les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale.

Documents et pistes d utilisation sur le thème «les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale. Documents et pistes d utilisation sur le thème «les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale. Approfondissement en accompagnement personnalisé T L / ES. Il s agit de deux journaux de la Résistance et d un

Plus en détail

CONCOURS DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION 2 005

CONCOURS DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION 2 005 CONCOURS DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION 2 005 Le Comité creusois du concours de la Résistance et de la Déportation se propose, cette année encore, de vous aider à préparer le concours dont le thème

Plus en détail

La politique d'extermination nazie. Les ghettos

La politique d'extermination nazie. Les ghettos La politique d'extermination nazie Les ghettos Le regroupement des Juifs dans les ghettos (ici : le ghetto de Varsovie) Vivre dans le ghetto de Varsovie Les plus pauvres ne pouvaient se protéger du froid

Plus en détail

Les jeunes contre l oubli

Les jeunes contre l oubli Ici, il y a des gens qui : Fabriquent de faux-papiers, Tout en restant discrets ; Aident des enfants, Même pas pour un franc. Ils sont cachés dans les maisons, Au lieu d être dans les camps de concentration.

Plus en détail

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Ancienne gare de déportation de Bobigny Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Sommaire : 1. Bobigny, une gare entre Drancy et Auschwitz 2. Après la guerre,

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

Le Journal d Anne Frank. De Julian Y. Wolf et Nagaoka Akiyoshi 1999. France/Grande-Bretagne/Irlande/Japon. 89 min. Animation. Couleurs.

Le Journal d Anne Frank. De Julian Y. Wolf et Nagaoka Akiyoshi 1999. France/Grande-Bretagne/Irlande/Japon. 89 min. Animation. Couleurs. Le Journal d Anne Frank De Julian Y. Wolf et Nagaoka Akiyoshi 1999. France/Grande-Bretagne/Irlande/Japon. 89 min. Animation. Couleurs. En juin 1942, Anne Frank fête ses 13 ans à Amsterdam. Son père lui

Plus en détail

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement H2.1 : Guerres mondiales et espoirs de paix. La II e Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides. Introduction : Si la 1 ère guerre mondiale fut la première guerre totale, la 2 ème GM, par

Plus en détail

Chronologie comparée de la Shoah

Chronologie comparée de la Shoah Chronologie comparée de la Shoah Cadre général Le sort des Juifs en Europe En France 1933 1933 1933 30 janvier : Adolf Hitler chancelier 1 avril : journée de boycott des magasins juifs 7 avril : révocation

Plus en détail

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015 Guide des expositions temporaires Service Educatif Édition 2015 Résistance et Monde rural en Zone interdite 1940-1944 Le Musée de la Résistance de Bondues Le musée a pour vocation de transmettre ce que

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

A u t e u r : P e r s o n n a g e s :

A u t e u r : P e r s o n n a g e s : Damien L. 3éme1 Auteur : Anne Frank Livre de poche. Edition Définitive. Personnages : - Anne Frank - Mr Otto Frank ou Pim : son père - Mme Frank ou Edith Hollander : sa mère - Margot : sa soeur - Mr Van

Plus en détail

CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes.

CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes. CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes. INTRODUCTION ET RAPPELS Comme la Première Guerre mondiale, la seconde est une Guerre Totale qui implique

Plus en détail

Brevet Blanc d'histoire Géographie Education Civique Mardi 17 Avril 2012

Brevet Blanc d'histoire Géographie Education Civique Mardi 17 Avril 2012 Brevet Blanc d'histoire Géographie Education Civique Mardi 17 Avril 2012 (Rappel : la maîtrise de la langue (orthographe et expression écrite) est notée sur 4 points) Pour la première partie, le candidat

Plus en détail

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944)

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) COMMUNIQUE DE PRESSE Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) Du 11 mars au 20 avril 2013 au musée Edmond-Michelet Destinés à l origine à regrouper les étrangers «indésirables», les camps

Plus en détail

Un violon dans la nuit

Un violon dans la nuit Un violon dans la nuit Présentation de l ouvrage Titre : Un violon dans la nuit Auteur : Didier Daeninckx Illustrateur : Pef Editeur : Rue du monde Genre : Album historique Résumé : Un matin, Alexandra

Plus en détail

Centre aéré (ancien moulin de Lavray)

Centre aéré (ancien moulin de Lavray) Centre aéré (ancien moulin de Lavray) ancien chemin de Saint-Jorioz à Saint-Eustache Lavray Saint-Eustache Dossier IA74001642 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire

Plus en détail

Sommaire. Séquence 7 Histoire. Thème 1 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement, 1939-1945

Sommaire. Séquence 7 Histoire. Thème 1 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement, 1939-1945 Sommaire Histoire Thème 1 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement, 1939-1945 Séance 1 La Seconde Guerre mondiale, un affrontement aux dimensions planétaires Séance 2 Séance 3 La bataille

Plus en détail

Glossaire 3 : 3 Ressources :

Glossaire 3 : 3 Ressources : Le vocabulaire concernant l extermination des Juifs d Europe par les nazis Le régime nazi a, de 1941 à 1945, mis en œuvre sa décision planifiée de destruction des populations juives d Europe. L objectif

Plus en détail

L antisémitisme et les premières actions contre les juifs

L antisémitisme et les premières actions contre les juifs L idéologie nazie Basée sur l idée d une race aryenne supérieure, l idéologie nazie s imposera à tous les niveaux dans l état allemand. Le parti nazi se base sur toute une série de principes. L ensemble

Plus en détail

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Pourquoi la Seconde guerre mondiale est-elle une guerre d anéantissement? I. Un affrontement planétaire A. Les grandes phases de la guerre ...................... 1

Plus en détail

Fiche pédagogique Mon amie Anne Frank

Fiche pédagogique Mon amie Anne Frank Ce livre vaut, certes, comme complément au Journal d Anne Frank, et on pourra le lire comme tel. Mais il est surtout un témoignage poignant sur la vie quotidienne d une enfant juive plongée dans l horreur

Plus en détail

Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah

Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah D ix questions à Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah La Caserne Dossin en bref... La Caserne Dossin est située à Malines en Belgique. C est à cet endroit que l on regroupa les Juifs de ce pays avant

Plus en détail

Concours national de la Résistance et de la Déportation (2014-2015) Des adolescents revenus de l enfer : Henri Borlant, Simone Jacob et Thomas Geve

Concours national de la Résistance et de la Déportation (2014-2015) Des adolescents revenus de l enfer : Henri Borlant, Simone Jacob et Thomas Geve Concours national de la Résistance et de la Déportation (2014-2015) Des adolescents revenus de l enfer : Henri Borlant, Simone Jacob et Thomas Geve «La libération des camps nazis, le retour et l accueil

Plus en détail

27 Janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'holocauste

27 Janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'holocauste 27 Janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'holocauste "Le bourreau tue toujours deux fois, la seconde fois par l'oubli" (Elie Wiesel) Quand ils ont arrêté les communistes,

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

Rencontres, cinéma et histoire

Rencontres, cinéma et histoire Association Ciné 2000 Les Amis de la Résistance. L A.n.a.c.r CCAS et CMCAS de Corse 4ème cycle du Film «Résistance» : Rencontres, cinéma et histoire Mardi 17 Mai 2005 14h30 : Ouverture de la manifestation

Plus en détail

L'Holocauste. Table des matières. L Holocauste : aperçu

L'Holocauste. Table des matières. L Holocauste : aperçu L'Holocauste Table des matières The Holocaust: Theme Overview 1 Objets personnels Helena Zaleska 2 Auschwitz-Birkenau, 1944 3 Étoile de David 4 Gobelet de métal 5 Chaussure d enfant 6 L Holocauste : aperçu

Plus en détail

Le régime de Vichy et les enfants juifs

Le régime de Vichy et les enfants juifs Le régime de Vichy et les enfants juifs Émilie Lochy Selon les historiens, le nombre d enfants juifs victimes du génocide oscille entre un million et un million et demi. Trente-trois pour cent des Juifs

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises 1 Dossier VI Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises A/ Les guerres au XX ème siècle 1 La Première Guerre mondiale (la «Grande Guerre») a) Quelles sont

Plus en détail

27 janvier 2015 Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l Humanité

27 janvier 2015 Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l Humanité Monsieur le Maire, Eric LEJOINDRE Mesdames et Messieurs Les enseignants et représentants de l Education Nationale Mesdames et Messieurs les Présidents et représentants d associations patriotiques Mesdames

Plus en détail

HISTOIRE. Chapitre 1. Lecture historique de mémoires : l historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France

HISTOIRE. Chapitre 1. Lecture historique de mémoires : l historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France HISTOIRE Chapitre 1 Lecture historique de mémoires : l historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France Je révise et je me perfectionne Structure de la leçon I. Une mémoire sélective (1945

Plus en détail

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Nous quitterons Annecy vers 7h45 pour nous rendre à Lyon. La visite du Mémorial de Montluc est prévue à 10h30. Si nous ne sommes pas retardés lors du trajet, nous

Plus en détail

DISCOURS MADAME SIMONE VEIL. Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH

DISCOURS MADAME SIMONE VEIL. Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH DISCOURS DE MADAME SIMONE VEIL Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH Athènes, le 30 janvier 2006 Journée nationale à la mémoire des héros et des martyrs de l Holocauste en Grèce Monsieur

Plus en détail

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé)

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Activité n 1 : compléter la chronologie en s appuyant sur les extraits de K7 vidéo Le MONDE L URSS L Italie L Allemagne 1914 Début

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

victimes civiles de la guerre en Belgique :

victimes civiles de la guerre en Belgique : Direction générale Victimes de la Guerre victimes civiles de la guerre en Belgique : entre droits et mémoire NOS ACTIVITÉS Plus de 70 ans après la Deuxième Guerre mondiale, on peut se demander pourquoi

Plus en détail

Juifs de Salonique en 1917

Juifs de Salonique en 1917 Témoignage de Mada adame ATTAS-DECALO Nous avons rencontré Madame Estelle DECALO, Estelle ATTAS de son nom de jeune fille, à son domicile de la rue de Grézan à Nîmes, le 9 juin 2009. Âgée de 88 ans, Madame

Plus en détail

La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes.

La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes. Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 2 La guerre au XXe siècle Question 1 Guerres mondiales et espoirs de paix Cours 2 La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et

Plus en détail

CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989

CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989 CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989 LA FAILLITE DE LA PAIX 1918-1939 PAGES 4-5 Quel nom porte ce traité? Le Traité de Versailles Comment l Allemagne le considère-t-elle? Comme

Plus en détail

Chapitre 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale

Chapitre 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 23 septembre 2014 Chapitre 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale Table des matières 1 L élaboration d une mémoire résistancialiste

Plus en détail

Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas

Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas La présence juive aux Pays-Bas En 1579, l abolition de l Inquisition par la République hollandaise fait de ce pays une terre d accueil par excellence pour les

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT AU DOSSIER PÉDAGOGIQUE

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT AU DOSSIER PÉDAGOGIQUE LIVRET D ACCOMPAGNEMENT AU DOSSIER PÉDAGOGIQUE A destination des enseignants CHRONOLOGIE DU CAMP DE ROYALLIEU 1913 Construction des casernes Mars 1914 Installation du 54ème régiment d infanterie Août 1914-

Plus en détail

Grand-Père. Présentation de l ouvrage

Grand-Père. Présentation de l ouvrage Présentation de l ouvrage Grand-Père Titre : Grand-père Auteur : Gilles Rapaport Illustrateur : Gilles Rapaport Editeur : Circonflexe Genre : Album historique Résumé : Avant de mourir, un grand-père, Juif

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Questionnaire, visite de la prison de Montluc

Questionnaire, visite de la prison de Montluc Après ou pendant la visite, répondez aux questions suivantes. 1. Quelles ont été les différentes utilisations de la prison de Montluc depuis sa création? La prison de Montluc a eu différentes utilisation

Plus en détail

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009.

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. SOMMAIRE Un plaignant estime que le Téléjournal du 30 novembre a commis

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009)

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009) (1975-2009) Ruptures et continuités dans les relations internationales des années 80 à nos jours? L ouverture du mur de Berlin : le 9/11/1989 Sommet d Oslo : un espoir de paix en 1993 I/ Une remise en

Plus en détail

Films à la Fiche. NUIT ET BROUILLARD Un dispositif d alerte NUIT ET BROUILLARD

Films à la Fiche. NUIT ET BROUILLARD Un dispositif d alerte NUIT ET BROUILLARD Films à la Fiche NUIT ET BROUILLARD Un dispositif d alerte TH6790 Présentation Musique de l allemand Eisler, commentaire écrit par l ex-déporté Jean Cayrol et lu par Michel Bouquet, ce court métrage «de

Plus en détail

Tâche «complexe» sur la résistance intérieure

Tâche «complexe» sur la résistance intérieure Tâche «complexe» sur la résistance intérieure Consigne générale : Après avoir fuit votre Auvergne natale en juin 1940, Vous vous êtes enrôlés auprès du bureau central de renseignement et d action, le service

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

Ou comment transposer à l écran le témoignage écrit d une jeune fille juive?

Ou comment transposer à l écran le témoignage écrit d une jeune fille juive? L adaptation du Journal d Anne Frank au cinéma Ou comment transposer à l écran le témoignage écrit d une jeune fille juive? Préambule L étude du film Le Journal d Anne Frank peut être intégrée au thème

Plus en détail

L INSTITUT NATIONAL POUR L ETUDE DE L HOLOCAUSTE EN ROUMANIE,,Élie Wiesel SERGE KLARSFELD. Le sort des Juifs roumains en France pendant l Occupation

L INSTITUT NATIONAL POUR L ETUDE DE L HOLOCAUSTE EN ROUMANIE,,Élie Wiesel SERGE KLARSFELD. Le sort des Juifs roumains en France pendant l Occupation L INSTITUT NATIONAL POUR L ETUDE DE L HOLOCAUSTE EN ROUMANIE,,Élie Wiesel SERGE KLARSFELD Le sort des Juifs roumains en France pendant l Occupation -Bucarest 2007-1 Institut National pour l Etude de l

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2

CORRECTION BREVET BLANC 2 CORRECTION BREVET BLANC 2 PARTIE 1: Histoire Question 1: Expliquer les repères qui correspondent aux dates suivantes: 622 / 1598. 622: l'hégire, Mahomet et ses compagnons quittent La Mecque pour Médine,

Plus en détail

La Rafle. (the round up)

La Rafle. (the round up) La Rafle. (the round up) For teachers Answers for the activities for S6 This resource is dedicated to teachers who use the teaching pack activities for S6 pupils about la rafle. In this note for teachers

Plus en détail

II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste. 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste?

II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste. 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste? II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste? Extrait du film de propagande réalisé par Leni Riefenstahl, Le Triomphe

Plus en détail

Nom, Prénom, Numero SS

Nom, Prénom, Numero SS Jörg Matthess Nom, Prénom, Numero SS Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

1ère partie - Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945)

1ère partie - Guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) REPÈRES HISTOIRE programme des années précédentes 2014 Amérique Cet homme politique de l Antiquité a dirigé la cité d Athènes et associé son nom à la démocratie : Nom Dates Ce ministre de la IIIè République

Plus en détail

Les enfants juifs déportés dans les camps d extermination

Les enfants juifs déportés dans les camps d extermination FEVRIER 2009 D o s s i e r s e t d o c u m e n t s d I z i e u Concours National de la Résistance et de la Déportation Session 2009 «Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi»

Plus en détail

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 Handelsmittelschulen Bern Biel Thun Aufnahmeprüfungen 2010 Datum: Montag, 22. März 2010 Fach: Französisch Lösungen Zeit: 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 NOTE : 1 Lisez ce texte: Logicielle

Plus en détail

L A P O L I C E A L L E M A N D E E N F R A N C E O C C U P E E ( 1 9 4 0-1 9 4 4 )

L A P O L I C E A L L E M A N D E E N F R A N C E O C C U P E E ( 1 9 4 0-1 9 4 4 ) 1 L A P O L I C E A L L E M A N D E E N F R A N C E O C C U P E E ( 1 9 4 0-1 9 4 4 ) Une étude des camps d'internement français ayant existé durant l'occupation ne peut, à mon sens, être faite sans que

Plus en détail

Résister dans les camps nazis

Résister dans les camps nazis 2 Concours national de la Résistance et de la Déportation Année scolaire 2011-2012 Résister dans les camps nazis Bulletin officiel n 23 du 9 juin 2011 On présentera les différentes formes qu a pu prendre

Plus en détail

Mémoire de la déportation

Mémoire de la déportation Mémoire (s) de la déportation 60 e anniversaire de la libération des camps et de la victoire sur le nazisme Édito.............................................. 2 Pour ne pas oublier 1945-2005 : 60 années

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 41 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1992-1993 Annexe au prunes verbal Je la séance du 10 novembre 1992. PROPOSITION DE LOI relative à la reconnaissance des crimes contre I'humanité commis par le régime

Plus en détail

Rouge Braise. Rolande Causse. La première édition de ce roman écrit par Rolande Causse est parue en 1985.

Rouge Braise. Rolande Causse. La première édition de ce roman écrit par Rolande Causse est parue en 1985. Rouge Braise Rolande Causse La première édition de ce roman écrit par Rolande Causse est parue en 1985. Source des documents : Rouge Braise (édition folio junior), Dictionnaire Le Robert Junior, Encyclopédie

Plus en détail

L Université résistante au défilé du 14 juillet

L Université résistante au défilé du 14 juillet L Université résistante au défilé du 14 juillet Le 14 juillet prochain, Alain Beretz, président de l Université de Strasbourg assistera au défilé du 14 juillet dans la tribune Brest proche de la tribune

Plus en détail

Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique

Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique Administration générale - Administration communale - Administration départementale - Administration préfectorale - Bâtiment administratif

Plus en détail

de la Seconde Guerre mondiale

de la Seconde Guerre mondiale 79 REVUE DU SERVICE ÉDUCATIF DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA SOMME Alain Trogneux Cécile Deguehegny Traces et mémoires de la Seconde Guerre mondiale 79 REVUE DU SERVICE ÉDUCATIF DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance. A l attention des enseignants

Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance. A l attention des enseignants Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance A l attention des enseignants En Préambule Afin que les élèves puissent pleinement profiter de leur visite Nous attirons votre attention sur le fait

Plus en détail

L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France

L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France 1) Comment se construisent les mémoires de la Seconde Guerre mondiale jusqu aux années 1970 en France? 1.1) la mémoire gaulliste ou l'écriture

Plus en détail

Symphonie n 13. ou «Babi Yar» Dimitri Chostakovitch sur un poème de Evgueni Evtouchenko.

Symphonie n 13. ou «Babi Yar» Dimitri Chostakovitch sur un poème de Evgueni Evtouchenko. Symphonie n 13. ou «Babi Yar» Dimitri Chostakovitch sur un poème de Evgueni Evtouchenko. Né en 1906 et mort à Moscou en 1975, Dimitri Chostakovitch est un compositeur russe et un pianiste majeur du 20

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Exposition A CONTRE COURANT, organisée par l association. mai-juin 2015 à la Bibliothèque de l Université de Rennes 2

Exposition A CONTRE COURANT, organisée par l association. mai-juin 2015 à la Bibliothèque de l Université de Rennes 2 Exposition A CONTRE COURANT, organisée par l association mai-juin 2015 à la Bibliothèque de l Université de Rennes 2 http://lesamisdemagda.fr/ Contact : bertrandbernicot@hotmail.fr Des élèves de 8 lycées

Plus en détail

III) La Seconde Guerre mondiale (5)

III) La Seconde Guerre mondiale (5) III) La Seconde Guerre mondiale (5) 1) La Seconde Guerre Mondiale : une radicalisation de la guerre totale? (3) 1.1) les grandes phases de la guerre a) les victoires de l'axe (1939-1942) b) le reflux de

Plus en détail

Analyse d une expérience contemporaine de souffrance à partir de l ouvrage de Primo Levi, Si c est un homme. Travail présenté par Léandre ZÉFACK

Analyse d une expérience contemporaine de souffrance à partir de l ouvrage de Primo Levi, Si c est un homme. Travail présenté par Léandre ZÉFACK Analyse d une expérience contemporaine de souffrance à partir de l ouvrage de Primo Levi, Si c est un homme. Travail présenté par Léandre ZÉFACK 1 Si c est un homme 1 aborde la lancinante question du mal

Plus en détail

SOUVIENS-TOI, N OUBLIE PAS ZAKHOR LO TICHKA H

SOUVIENS-TOI, N OUBLIE PAS ZAKHOR LO TICHKA H Fiche pédagogique n 3.2 SOUVIENS-TOI, N OUBLIE PAS ZAKHOR LO TICHKA H Une seule chose serait pire qu Auschwitz C est si le monde oubliait que cela a existé! Henry Appel, survivant de l Holocauste La cérémonie

Plus en détail

HISTOIRE : 18 points dont 10 pour le paragraphe argumenté

HISTOIRE : 18 points dont 10 pour le paragraphe argumenté Collège René Long 74 540 Alby-sur-Chéran Page 1 Brevet blanc d Histoire et d Education Civique * Durée : 2 heures * Présentation et Orthographe : 4 points * Le candidat/ la candidate traitera l un de deux

Plus en détail

Compréhension de l oral

Compréhension de l oral 1 DOCUMENT RÉSERVÉ AUX CORRECTEURS CORRIGÉ ET BARÈME Compréhension de l oral 25 points Vous allez entendre trois documents sonores, correspondant à des situations différentes. Pour le premier et le deuxième

Plus en détail