OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E."

Transcription

1 LES ( T.C.E. ) ( T.C.E. ) OBJECTIFS: -Physiopathologie des T.C.E. -La surveillance clinique d un T.C.E. Dr. E.M. GUEYE Service de neurochirurgie C.H.U. de Limoges -Les différentes complications des T.C.E. et les principes de leur prise en charge. -Première cause de mortalité chez l adulte jeune -Risque majeur = H.T.I.C. -Prise en charge multidisciplinaire -Le crâne: Voûte RAPPELS ANATOMIQUES -Tout traumatisé crânien ayant perdu connaissance doit être gardé en observation au moins 24h -Pathologie en légère régression dans les pays développés en raison des mesures de sécurité routière ( ceinture de sécurité, limitation de vitesse, lutte contre les comportements d addiction, «airbags», ) - Coût élevé de la prise en charge -Le crâne: Base RAPPELS ANATOMIQUES RAPPELS ANATOMIQUES Le contenu intracrânien: 1

2 Physiopathologie: Physiopathologie: Physiopathologie: Physiopathologie et anatomie pathologique: Lésions immédiates: -œdème cérébral ischémie hypoxie HTIC ( cercle vicieux) -commotion cérébrale -contusion cérébrale -attrition dilacération -plaies cutanées,vasculaires et méningées -fractures du crâne -lésions des nerfs crâniens Physiopathologie et anatomie pathologique: Lésions secondaires: -Hématomes : H.E.D., H.S.D.A., H.I.C., H.S.D.C. -Œdème cérébral Etiologies: -Pratique civile: AVP ( 50% à 70% ), sport, travail (20% à 25% ), rixe -Pratique de guerre: plaies par arme à feu, explosifs 2

3 Bilan clinique initial: -Interrogatoire: circonstances du traumatisme, perte de connaissance, vomissements, convulsions, perte d urines -Antécédents du patient :alcoolisme diabète,insuffisance cardiaque ou rénale, traitement anticoagulant. -Examen: fonctions vitales+++, état de conscience ( score de Glasgow ), recherche d un déficit neurologique, recherche de lésions associées. Bilan paraclinique: -Radiographie standard -Tomodensitométrie ( T.D.M. ) ou scanner X -Angiographie cérébrale -I.R.M. ou angio-i.r.m. cérébrale -Biologie Surveillance: -Régulière, toutes les heures pendant 24 h; puis variable en fonction de la gravité du tableau clinique. -Evaluer :. Constantes. Etat de conscience (score de Glasgow +++). Etat des pupilles. Motricité. Sensibilité. Réflexes ( surtout du tronc cérébral ) REPONSE OCULAIRE ( /4 ) Ouverture spontanée = 4 Ouverture à la demande = 3 Ouverture à la stimulation douloureuse = 2 Pas d ouverture = 1 REPONSE VERBALE ( 5 ) Orientée = 5 Confuse = 4 Inappropriée = 3 Incompréhensible = 2 Absente = 1 REPONSE MOTRICE ( 6 ) Obéit = 6 Adaptée = 5 Orientée = 4 Flexion réflexe = 3 Extension réflexe = 2 Absente = 1 3

4 Examen des pupilles: -Myosis -Mydriase -Position intermédiaire -Anisochorie ET SEQUELLES DETRESSE RESPIRATOIRE OU CIRCULATOIRE AIGUE - Polytraumatisme? - Principe des «5 tuyaux» - Neurosédation - Monitorring hémodynamique, ventilatoire et P.I.C. - Rechercher et traiter des lésions associées: membres, thorax, abdomen, rachis DECOMPENSATIONS DE TARES: -Diabète -Alcoolisme ( D.T. +++) -Coagulopathie -Insuffisance respiratoire ou cardiaque PLAIE CRANIO-CEREBRALE ET EMBARRURE PLAIE CRANIO-CEREBRALE ET EMBARRURE 4

5 OEDEME CEREBRAL OEDEME CEREBRAL ENGAGEMENTS PLAIES DU SCALP BRECHE OSTEO-MENINGEE ET FISTULE DE L.C.S. - Morphologie - Pertes de substance? - Degré de septicité - Risques hémorragiques à suturer en urgence!!! BRECHE OSTEO-MENINGEE ET FISTULE DE L.C.S. Rhinorrhée BRECHE OSTEO-MENINGEE ET FISTULE DE L.C.S. Otorrhée 5

6 BRECHE OSTEO-MENINGEE ET FISTULE DE L.C.S. LES CONTUSIONS CEREBRALES Risques: céphalées, méningite à Pneumocoque, abcès, ventriculite, hydrocéphalie Traitement: vaccin anti-pneumococcique, antibiothérapie, réparation chirurgicale de la brèche, LES CONTUSIONS CEREBRALES HEMATOME EXTRA-DURAL: Pré- op. Post-op. HEMATOME EXTRA-DURAL: HEMATOME EXTRA-DURAL: 6

7 HEMATOME SOUS-DURAL AIGU HEMATOME SOUS-DURAL AIGU - Comitialité SECONDAIRES - INFECTIONS : abcès, empyèmes, méningites - Coma ( score de Glasgow < 8 ) - Paralysie de nerfs crâniens : oculomoteurs, facial, nerf optique, nerf olfactif SECONDAIRES - HYDROCEPHALIE SECONDAIRES - HEMATOME SOUS-DURAL CHRONIQUE 7

8 SECONDAIRES TARDIVES ET SEQUELLES - Fistule carotido-caverneuse - Syndrome post commotionnel - Complications liées au décubitus - Troubles neuro-psychologiques - Etats végétatifs persistants - Paralysies - Séquelles esthétiques - Epilepsie CONCLUSION - Savoir prévenir ou guetter les complications d un T.C.E. - Prise en charge précoce des lésions cérébrales FIN - Lourdes séquelles et coût socio-économique élevé - Prévention+++ 8

LES TRAUMATISMES CRANIENS. G.PARADOT, Service de Neurochirurgie, Hôpital Bicêtre

LES TRAUMATISMES CRANIENS. G.PARADOT, Service de Neurochirurgie, Hôpital Bicêtre LES TRAUMATISMES CRANIENS G.PARADOT, Service de Neurochirurgie, Hôpital Bicêtre DEFINITION Traumatisme crânien: «coup sur la tête» Problème majeur de santé publique Risques à court et long terme L'HTIC

Plus en détail

Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD

Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD Traumatisme crânien léger Recommandations SFMU (publiées 2012) Didier HONNART, Département de Médecine d Urgence SAMU-SMUR-SRAU-UHCD CHU de Dijon 2012 Le traumatisme crânien léger (TCL) Définitions multiples

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES Stéphane LITRICO nathalie Service de Neurochirurgie Hôpital Pasteur Épidémiologie Première cause d admission aux urgences 57 000 hospitalisations / an Accident de

Plus en détail

I Traumatismes crâniens

I Traumatismes crâniens I Traumatismes crâniens 100 à 300/100 000 par an 2 à 3 hommes pour une femme Pic 15-25 ans 2/3 < 30 ans AVP 60% > chutes 25% > accidents de sport,agressions et plaies par balles Critères de gravité? 72%

Plus en détail

PEC D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE

PEC D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE Q. PEC D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE PLAN : Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIQUE : I- Mécanismes II- Conséquences : A- Lésions

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES Florent PENNES Service de Neurochirurgie Hôpital Pasteur Épidémiologie Première cause d admission aux urgences 57 000 hospitalisations / an Accident de la Voie Publique

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application: 01062000 Réf.: CMUB- Pagination 1 / 5 pages COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 002 Rédacteurs Dr D. HONNART (Dijon) Date 22/05/00 Validation P.

Plus en détail

Traumatisme Cérébral et Médullaire. N. Sadeghi- P.David Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme

Traumatisme Cérébral et Médullaire. N. Sadeghi- P.David Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme Traumatisme Cérébral et Médullaire N. Sadeghi- P.David Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme TRAUMATISME CÉRÉBRAL Introduction 1.6 millions de trauma. crânien chaque année aux

Plus en détail

TRAUMATISMES CRÂNIENS

TRAUMATISMES CRÂNIENS TRAUMATISMES CRÂNIENS La prise en charge des traumatismes crâniens a été transformée par la généralisation de la tomodensitométrie (scanner) qui a permis une exploration non invasive des parties molles.

Plus en détail

TRAUMATISMES CRÂNIENS L ADULTE

TRAUMATISMES CRÂNIENS L ADULTE Dr amara korba Maitre assistant neurochirurgie CHU Constantine 1 TRAUMATISMES CRÂNIENS L ADULTE Objectifs : - Connaître la classification des traumatismes crâniens et l échelle de Glasgow - Connaître les

Plus en détail

N. Sadeghi Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme

N. Sadeghi Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme N. Sadeghi Clinique de Neuroradiologie Service de Radiologie Hôpital Erasme TRAUMATISME CÉRÉBRAL Introduction 1.6 millions de trauma. crânien chaque année aux US 50,000 de décès / an 70,000 de déficits

Plus en détail

I.Traumatismes Crâniens

I.Traumatismes Crâniens I.Traumatismes Crâniens 60% accidents de la voie publique 48% automobile 17% moto 18% piéton Autres 40% Chutes 13% ébriété AT 16% Agressions 4% Sport 3% Armes à feu Enfants battus Fc intrinsèques Accident

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES HEMATOMES INTRACRÂNIENS POST-TRAUMATIQUES

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES HEMATOMES INTRACRÂNIENS POST-TRAUMATIQUES Q.22 DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES HEMATOMES INTRACRÂNIENS POST-TRAUMATIQUES PLAN : Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION HEMATOME EXTRA-DURAL II- Evolution

Plus en détail

Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un service des urgences

Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un service des urgences Article publié dans le journal American Journal of Emergency Medecine en Mai 2012 Les traumatismes crâniens mineurs chez les sujets âgées à très faible risque : une étude rétrospective de 6ans dans un

Plus en détail

ÉVALUATION GRAVITÉ ET COMPLICATIONS PRÉCOCES D UN TRAUMA CRANIO-FACIAL

ÉVALUATION GRAVITÉ ET COMPLICATIONS PRÉCOCES D UN TRAUMA CRANIO-FACIAL ÉVALUATION GRAVITÉ ET COMPLICATIONS PRÉCOCES D UN TRAUMA CRANIO-FACIAL CAT Interrogatoire, proches ++ ATCD, anticoagulants Contexte et mécanisme du TC Perte connaissance initiale Aggravation secondaire

Plus en détail

Traumatisme crânien grave - l avis du neurochirurgien

Traumatisme crânien grave - l avis du neurochirurgien Traumatisme crânien grave - l avis du neurochirurgien Dr Zemmoura Dr Aesch Neurochirurgie CHU de Tours CMUC 17 novembre 2011 Dr ZEMMOURA - CHU Tours 1 Plan 1.Présentation du service 2.Lésions chirurgicales

Plus en détail

L HEMATOME EXTRA-DURAL HEMATOME SOUS DURAL. Mécanisme L HYPERTENSION INTRA-CRANIENNE AUGMENTATION DU VOLUME

L HEMATOME EXTRA-DURAL HEMATOME SOUS DURAL. Mécanisme L HYPERTENSION INTRA-CRANIENNE AUGMENTATION DU VOLUME HEMATOME SOUS DURAL L HEMATOME EXTRA-DURAL Collection sanguine constituée entre la dure-mère et l arachnoïde Epanchement sanguin entre la dure-mère et l os Version améliorée par la correction en cours

Plus en détail

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial Sommaire 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial situations d urgence et prise en charge Imagerie Radiologie du crâne : non indiqué (+-plaie

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

coma non traumatiques

coma non traumatiques coma non traumatiques Pr Gilles BERNARDIN Réanimation Médicale Hôpital de l Archet, CHU Nice définir un coma reconnaître ce qui n est pas un coma examiner un patient comateux prescrire les examens paracliniques

Plus en détail

Les comas non traumatiques

Les comas non traumatiques Les comas non traumatiques Insuffisance Cérébrale Défaillance cérébrale globale Trouble de la conscience F. Damas Unité de Soins Intensifs CHR de la Citadelle Définitions Coma Obnubilation Stupeur Coma:

Plus en détail

TRAUMAUTISME CRANIEN GRAVE

TRAUMAUTISME CRANIEN GRAVE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE CONSTANTINE 3 FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE DE CONSTANTINE

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIENS

LES TRAUMATISMES CRANIENS LES TRAUMATISMES CRANIENS Biblio: http://www.revuemedecine.com/recherche/resultat.phtml?recherche=traumatisme+cranien&x=0&y=0 AFMC Lagny Soirée du 10/05/2010 Intervenant Gaëlle MOUTON PARADOT Organisateur

Plus en détail

N INDICATIONS ET MODALITÉS D'APPEL DE L'ASTREINTE DE NEUROCHIRURGIE AU CHU DE DIJON PAR LES URGENTISTES . P R O C E D U R E..

N INDICATIONS ET MODALITÉS D'APPEL DE L'ASTREINTE DE NEUROCHIRURGIE AU CHU DE DIJON PAR LES URGENTISTES . P R O C E D U R E.. . P R O C E D U R E.. N 006 2015 INDICATIONS ET MODALITÉS D'APPEL DE L'ASTREINTE DE NEUROCHIRURGIE AU CHU DE DIJON PAR LES URGENTISTES RÉDACTEURS : RUB : Dr BARONDEAU-LEURET Agnès CMUB :. Dr FADDOUL Minerva.

Plus en détail

Physiopathologie du traumatisme crânien

Physiopathologie du traumatisme crânien Physiopathologie du traumatisme crânien Concepts fondamentaux Enceinte fermée Lésions primaires - lésions secondaires Lésions primaires Lésions de contacts Lésion d inertie Lésions de contacts (1) Aucun

Plus en détail

Référentiel National Collège des Enseignants de Neurologie Version du 30/08/02 1

Référentiel National Collège des Enseignants de Neurologie Version du 30/08/02 1 Référentiel National Collège des Enseignants de Neurologie Version du 30/08/02 1 EVALUATION DE LA GRAVITE ET RECHERCHE DES COMPLICATIONS PRECOCES CHEZ UN TRAUMATISE CRANIO-FACIAL (201) 1. Connaissances

Plus en détail

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES CRANIENS LEGERS AUX URGENCES PEDIATRIQUES DU C.H.U DE BORDEAUX.

EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES CRANIENS LEGERS AUX URGENCES PEDIATRIQUES DU C.H.U DE BORDEAUX. EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DES TRAUMATISMES CRANIENS LEGERS AUX URGENCES PEDIATRIQUES DU C.H.U DE BORDEAUX Dr BOMBARD Adrien I. INTRODUCTION Les traumatismes crâniens (TC) sont un motif fréquent

Plus en détail

Traumatismes crâniens mineurs (GCS 14-15) et modérés (GCS 9-13) Jean-François Payen Grenoble

Traumatismes crâniens mineurs (GCS 14-15) et modérés (GCS 9-13) Jean-François Payen Grenoble Traumatismes crâniens mineurs (GCS 14-15) et modérés (GCS 9-13) Jean-François Payen Grenoble Cas clinique AVP 19 ans, le 27/01/2012 18h50 : cycliste non casqué contre VL à haute cinétique banlieue de Grenoble

Plus en détail

Les Accidents Vasculaires Cérébraux

Les Accidents Vasculaires Cérébraux Semestre des urgences médico-chirurgicales Semestre des Cours urgences de 6 ème médico-chirurgicales année médecine Cours de Promotion 6 ème année 2016 médecine 2017 Promotion 2016 2017 Les Accidents Vasculaires

Plus en détail

TRAITEMENT DES MENINGITES BACTERIENNES. (Hors Antibiothérapie)

TRAITEMENT DES MENINGITES BACTERIENNES. (Hors Antibiothérapie) TRAITEMENT DES MENINGITES BACTERIENNES (Hors Antibiothérapie) Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Limoges Septembre 2009 CORTICOTHERAPIE Rationnel Avantages: Réduction de l inflammation des espaces

Plus en détail

Les traumatisés crâniens graves Dr F. LALOUA Clinique du Grésivaudan St Hilaire du Touvet

Les traumatisés crâniens graves Dr F. LALOUA Clinique du Grésivaudan St Hilaire du Touvet Les traumatisés crâniens graves Dr F. LALOUA Clinique du Grésivaudan St Hilaire du Touvet Congrès ANMSN 13 et 14 Novembre 2009 Grenoble Glasgow à 8 en France chaque année: 12 000 personnes en meurent 8

Plus en détail

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Céphalées de l enfant Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Objectifs du cours N 98. Céphalée aiguë et chronique chez l'adulte et l'enfant - Diagnostiquer une céphalée aiguë et une céphalée

Plus en détail

Cérébrolésion: quels examens médicaux?

Cérébrolésion: quels examens médicaux? REVIVRE, 19 mars 2011 Cérébrolésion: quels examens médicaux? Dr S. Boulvin, Neurologue, CTR Cérébrolésion Pathologies vasculaires Accident Vasculaire Cérébral ischémique = thrombose Hémorragie cérébrale

Plus en détail

Traumatismes crâniens

Traumatismes crâniens Traumatismes crâniens DES Neurochirurgie pédiatrique 15 mars 2016 Timothée de Saint-Denis Traumatic Brain Injury is defined as an altercation in brain function, or other evidence of brain pathology, caused

Plus en détail

CAS CLINIQUE

CAS CLINIQUE CAS CLINIQUE Un chauffard âgé de 21ans victime d un AVP a consulte aux urgences. L examen :victime en bon état de conscience. Pas d ATCD pathologique notable. Pas de prise médicamenteuse. Tension artérielle

Plus en détail

A. Des brulures étendues B. Des diarrhées et vomissements importants C. Une hémorragie cérébrale D. Un traumatisme abdominal important

A. Des brulures étendues B. Des diarrhées et vomissements importants C. Une hémorragie cérébrale D. Un traumatisme abdominal important Choix multiples 4.1 Choix multiples 4.2 Choix multiples 4.3 Choix multiples 4.4 Choix multiples 4.5 Choix multiples 4.6 Laquelle de ces manifestations isolées n est pratiquement jamais la cause d un état

Plus en détail

Traumatisme crânien en aparté: les lésions traumatiques

Traumatisme crânien en aparté: les lésions traumatiques Traumatisme crânien en aparté: les lésions traumatiques IFSI 2012/2013 Dr Melaine HIA Desgenettes En aparté hématome Epanchement de sang dans un tissu faisant suite à la rupture spontanée ou traumatique

Plus en détail

CAT FACE A UN TRAUMATISME CRANIEN

CAT FACE A UN TRAUMATISME CRANIEN Etiologies Docteur F. DEGROOTTE / SAMU 02 CAT FACE A UN TRAUMATISME CRANIEN AVP : 75 % (70 % de décès) Chutes : 20 % (âges extrêmes) Autres : 5 % (armes à feu) Mécanisme IMPACT DIRECT DEFORMATION DU CRANE

Plus en détail

Les méningites purulentes

Les méningites purulentes Les méningites purulentes Définition : - inflammation des méninges d origine infectieuse - syndrome infectieux et méningé - LCR trouble ou purulent peut être clair au début - Céllularité 10 éléments riche

Plus en détail

Traumatisme crânien bénin de l enfant : De la régulation au retour à domicile. Dr Richer olivier Urgences pédiatriques CHU Bordeaux

Traumatisme crânien bénin de l enfant : De la régulation au retour à domicile. Dr Richer olivier Urgences pédiatriques CHU Bordeaux Traumatisme crânien bénin de l enfant : De la régulation au retour à domicile Dr Richer olivier Urgences pédiatriques CHU Bordeaux Qu est qu un traumatisme crânien léger (TCL) En anglais : minor headtrauma

Plus en détail

Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S

Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S Le coma: généralités Définition: Perte prolongée de l état de conscience plus ou moins complète,difficilement

Plus en détail

03/01/2017. Le traumatisme crânien (TC) n est pas un traumatisme comme les autres: C est un traumatisme du corps

03/01/2017. Le traumatisme crânien (TC) n est pas un traumatisme comme les autres: C est un traumatisme du corps Institut méditerranéen de formation en soins infirmiers Les traumatismes crâniens légers (TCL) sont un motif de recours fréquents dans les structures d urgences ( incidence de 150 à 300/100 000 habitants).

Plus en détail

HEMATOME SOUS DURAL. Collection sanguine constituée e entre la arachnoïde

HEMATOME SOUS DURAL. Collection sanguine constituée e entre la arachnoïde HEMATOME SOUS DURAL Collection sanguine constituée e entre la dure-mère et l arachnol arachnoïde L HEMATOME EXTRA- DURAL Epanchement sanguin entre la dure-mère et l osl Mécanisme Une fracture de la voûte

Plus en détail

Prise en charge des Traumatismes Crâniens non chirurgicaux

Prise en charge des Traumatismes Crâniens non chirurgicaux Prise en charge des Traumatismes Crâniens non chirurgicaux 7 février 2005 Dr Sophie LAGARDE, S.A.M.U. 45 DMU CHR ORLEANS 1 Epidémiologie 100 000 consultations aux urgences 1500 TRAUMA CRANIENS 2 % SORTIE

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS Février 2012 n 3

DOSSIER DU MOIS Février 2012 n 3 DOSSIERDUMOIS Février2012n 3 Guillaume LEFEBVRE glefebvre@cours-galien.fr ANNEE 2011/2012 DOSSIER NEURORADIOLOGIE Une patiente de 42 ans est admise en salle de déchocage ou vous êtes de garde pour prise

Plus en détail

Prise en charge des TC légers aux urgences. Caroline de la Rivière DESC de médecine d urgences

Prise en charge des TC légers aux urgences. Caroline de la Rivière DESC de médecine d urgences Prise en charge des TC légers aux urgences Caroline de la Rivière DESC de médecine d urgences Définition: Le traumatisme crânien est défini comme tout traumatisme au niveau de la tête, à l exception des

Plus en détail

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie suspecte : que cache-t-elle? journée de neurochirurgie Michel W. Bojanowski, MD, FRCSC, et Nancy McLaughlin, MD Présenté par l Université de Montréal dans le cadre de La deuxième Journée du Département

Plus en détail

Imagerie des complications des méningites chez l enfant

Imagerie des complications des méningites chez l enfant Imagerie des complications des méningites chez l enfant H. Bouamri, K. Chbani, A. Benmoussa, S. Salam, L. Ouzidane Service de Radiologie Pédiatrique - Hôpital d Enfants A. EL Harouchi, CHU Ibn Rochd, Casablaca,

Plus en détail

Cas clinique. SAU Thionville

Cas clinique. SAU Thionville Cas clinique SAU Thionville Mme O, 64 ans, pas d ATCD particulier Adressée par MT pour céphalées, cervicalgies et déficit moteur du membre supérieur gauche En fait : céphalée datant d il y a 6 jours A

Plus en détail

113 Douleur EVA

113 Douleur EVA AIRWAY 100 Arrêt cardio-respiratoire Absence de pouls carotidien BREATH DIFFICULTES RESPIRATOIRES 101 Détresse respiratoire aiguë 200 Difficulté respiratoire nette 201 Hémoptysie 300 Dyspnée modérée ou

Plus en détail

Frédérique PRIEM Elodie MAZOCKY REANIMATION NEUROCHIRURGIE OUEST

Frédérique PRIEM Elodie MAZOCKY REANIMATION NEUROCHIRURGIE OUEST Frédérique PRIEM Elodie MAZOCKY REANIMATION NEUROCHIRURGIE OUEST CAS CLINIQUE Mr D, 49 ans, admis pour prise en charge d un anévrisme de la communicante antérieure, non rompu, asymptomatique, de découverte

Plus en détail

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA «J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA CEPHALEES Prévalence estimée à + de 90% dans la population occidentale Motif de 4% des passages dans les services d urgence International

Plus en détail

Traumatologie du RACHIS : Accidents sportifs PATHOLOGIES:

Traumatologie du RACHIS : Accidents sportifs PATHOLOGIES: Traumatologie du RACHIS : - fracture vertébrale - épidémiologie: avp accdt sportifs Accidents sportifs PATHOLOGIES: 1 Description 2 Causes, Mécanismes 3 Evaluation, Evolution 4 Conduite PRATIQUE 5 Traitement,

Plus en détail

Chapitre 1 Les traumatismes ostéo-articulaires

Chapitre 1 Les traumatismes ostéo-articulaires SOMMAIRE Chapitre 1 Les traumatismes ostéo-articulaires Les os Le tissu osseux Morphologie osseuse Développement et croissance des os Les muscles squelettiques Les articulations Innervation et vascularisation

Plus en détail

Traumatisme crânien. Objectifs Faire le bilan des lésions du cerveau, de la voûte, de la base du crâne, de la face et du scalp.

Traumatisme crânien. Objectifs Faire le bilan des lésions du cerveau, de la voûte, de la base du crâne, de la face et du scalp. 29 CHAPITRE Objectifs Faire le bilan des lésions du cerveau, de la voûte, de la base du crâne, de la face et du scalp. Technique l Série sans injection dans le plan axial. l Étude en fenêtre cérébrale

Plus en détail

CAS CLINIQUE Traumatisme abdominal en urgence 02/12/2011 Journée Médico-Chirurgicale Carpentrassienne Dr WIGT Dr MUNOZ

CAS CLINIQUE Traumatisme abdominal en urgence 02/12/2011 Journée Médico-Chirurgicale Carpentrassienne Dr WIGT Dr MUNOZ CAS CLINIQUE Traumatisme abdominal en urgence 02/12/2011 Journée Médico-Chirurgicale Carpentrassienne Dr WIGT Dr MUNOZ Motif d'admission Mr M. âgé de 57 ans Arrive aux urgences par ses propres moyens suite

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Déficit neurologique récent

Déficit neurologique récent 33 Item 192 Déficit neurologique récent I. LIMITES DU CHAPITRE II. CLÉS DU DIAGNOSTIC NEUROLOGIQUE III. DÉFICIT FOCAL CENTRAL TRANSITOIRE IV. DÉFICIT NEUROLOGIQUE CENTRAL CONSTITUÉ V. PARAPLÉGIE ET TÉTRAPLÉGIE

Plus en détail

Prise en charge initiale du traumatisme crânien grave

Prise en charge initiale du traumatisme crânien grave Prise en charge initiale du traumatisme crânien grave jacques.albanese@ap-hm.fr SAR et Centre de traumatologie Hôpital Nord, Marseille www.reanord.org Introduction BMJ 2000; 320,1631-1635 Introduction

Plus en détail

TRAUMATISMES CRANIO-ENCEPHALIQUES. Alain CZORNY. Neurochirurgien BESANCON

TRAUMATISMES CRANIO-ENCEPHALIQUES. Alain CZORNY. Neurochirurgien BESANCON TRAUMATISMES CRANIO-ENCEPHALIQUES Alain CZORNY Neurochirurgien BESANCON VESOUL 2010 Eléments en présence L élément noble: L encéphale «L emballage»: Le crâne Les méninges Les autres enveloppes La suspension

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Erik BOQUET Page 1 04/02/2008 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (Docteur Erik BOQUET) 1 RAPPELS Le tissu nerveux est formé de cellules appelées neurones qui ont la particularité de ne pas se reproduire

Plus en détail

Abcès cérébraux Aspects chirurgicaux

Abcès cérébraux Aspects chirurgicaux Abcès cérébraux Aspects chirurgicaux Pr Laurent Riffaud Service de Neurochirurgie CHU Rennes RICAI, 12 décembre 2016 Paris Appel service de Neurologie : Mr X, 40 ans, céphalées + hémiparésie G progressive

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE GENERALE

TRAUMATOLOGIE GENERALE Docteur Erik BOQUET Page 1 30/06/2008 TRAUMATOLOGIE GENERALE (Docteur Erik BOQUET) 1 TRAUMATISMES CRANIENS (TC) Devant un TC récent, il est important de reconnaître si le blessé doit être transporté rapidement

Plus en détail

46 cas de méningite bactérienne compliquée colligés sur 4 ans entre 2005 et Méningite confirmée biologiquement dans

46 cas de méningite bactérienne compliquée colligés sur 4 ans entre 2005 et Méningite confirmée biologiquement dans Les complications infectieuses de la méningite restent malheureusement fréquentes dans notre contexte. Elles peuvent être responsable de complications graves: séquelles irréversibles motrices et fonctionnelles.

Plus en détail

Cas clinique. Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06

Cas clinique. Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06 Cas clinique Franchitto Nicolas Séminaire Infectiologie 10/01/06 Motif d hospitalisation Mr T Bernard, âgé de 72 ans, est hospitalisé : en urgence, un triste samedi de février, en fin d après-midi, pour

Plus en détail

Les accidents Vasculaires cérébraux

Les accidents Vasculaires cérébraux Les accidents Vasculaires cérébraux Notes sur le cours du Dr Abraham Le 04/11/2009 1 Table des matières 1 Dierentes formes 4 2 Examen clinique 4 3 Conduite du raisonnement clinique 6 3.1 Accident vasculaire?..............................

Plus en détail

Enseignement I.F.S.I. Année universitaire

Enseignement I.F.S.I. Année universitaire Enseignement I.F.S.I. Année universitaire 2011-2012 Introduction aux Processus traumatiques Unité d Enseignement 2.4.S1 Pr Patrick PLAISANCE Service des Urgences Hôpital Lariboisière, Paris 1 Définition

Plus en détail

RMM Infectiologie, septembre 2013

RMM Infectiologie, septembre 2013 RMM Infectiologie, septembre 2013 Complications neurologiques des endocardites infectieuses (EI). Dr Levent. EOH Référent antibiotique.chsa. Dr Dewilde. Urgences, CHSA. Références bibliographiques. 1.

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES

PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES Dr Taurin Gregory, chef de service, unité de neurologie, Saint Malo Trucs et Astuces CONSULTATIONS TRES FREQUENTES ETIOLOGIES MULTIPLES

Plus en détail

LES TRAUMATISMES GRAVES

LES TRAUMATISMES GRAVES LES TRAUMATISMES GRAVES LES DEFIS DECISIONNELS Dr. Béchir HADDAD 25 03 2015 La prise en charge d'un traumatisé grave ne s'improvise pas et doit être préparée. Prise en charge non optimale Décès et Handicaps

Plus en détail

Introduction : I/ Prise en charge initiale d'un traumatisé crânien (= TC)

Introduction : I/ Prise en charge initiale d'un traumatisé crânien (= TC) TRAUMATISMES CRANIO- ENCEPHALIQUES Introduction : Pathologie la plus fréquente au SAU. Rentre parfois dans le cadre d'un polytraumatisme. I/ Prise en charge initiale d'un traumatisé crânien (= TC) a) Interrogatoire

Plus en détail

I - Les convulsions. Pathologies neurologiques. 1 La crise convulsive généralisée. La crise convulsive : 2 Les convulsions hyperthermiques

I - Les convulsions. Pathologies neurologiques. 1 La crise convulsive généralisée. La crise convulsive : 2 Les convulsions hyperthermiques Pathologies neurologiques I Les convulsions IV Les traumatismes crâniens V L hydrocéphalie 1 I - Les convulsions Crise paroxystique, d origine cérébrale, se traduisant par des contractions musculaires

Plus en détail

CAT devant un coma. Dr M Si Hocine-Département de Médecine Interne (Hôpital Saint Camille-Bry sur Marne)

CAT devant un coma. Dr M Si Hocine-Département de Médecine Interne (Hôpital Saint Camille-Bry sur Marne) CAT devant un coma Dr M Si Hocine-Département de Médecine Interne (Hôpital Saint Camille-Bry sur Marne) Définition Abolition de la conscience et de la vigilance insensible à toute stimulation. Tout coma

Plus en détail

Céphalées de l enfant aux urgences pédiatriques

Céphalées de l enfant aux urgences pédiatriques Céphalées de l enfant aux urgences pédiatriques Dr Dahmane Nabila Service de pédiatrie, CHU Bab El Oued 10 ème congrès de lutte contre la douleur 8-9 Octobre 2015, Hôtel El Aurassi Introduction Quelle

Plus en détail

Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017

Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017 Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017 Dr Porta Basile IMADIS TELERADIOLOGIE 24/06/2017 Un détenu en détresse Patient de 71 ans adressé pour suspicion d AVC thrombolysable Hémiparésie gauche

Plus en détail

CÉPHALÉES ET MIGRAINE. Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris

CÉPHALÉES ET MIGRAINE. Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris CÉPHALÉES ET MIGRAINE Dr Bertrand DELFINER NEUROLOGUE Fondation Rothschild Paris AMIFORM 17 et 18 Octobre 2012 GÉNÉRALITÉS Pathologie fréquente souvent sous estimée or : Menace parfois vitale Pronostic

Plus en détail

L ENFANT POLYTRAUMATISE

L ENFANT POLYTRAUMATISE L ENFANT POLYTRAUMATISE Dr Jean-Christophe BOUCHUT Hôpital Edouard Herriot - Lyon L enfant polytraumatisé Polytraumatisé = patient traumatisé dont le mécanisme lésionnel est susceptible d engendrer au

Plus en détail

!!! UE10 - Système Neurosensoriel Dr. Boniface. Sémiologie Coma, HTIC, Traumatisme crânien, HSDC, HPN. I/ Coma. II/ Hypertension iintracrânienne

!!! UE10 - Système Neurosensoriel Dr. Boniface. Sémiologie Coma, HTIC, Traumatisme crânien, HSDC, HPN. I/ Coma. II/ Hypertension iintracrânienne Date : 22/01/2016 Promo : DFGSM3 Ronéiste : Christophe HOARAU UE10 - Système Neurosensoriel Dr. Boniface Sémiologie Coma, HTIC, Traumatisme crânien, HSDC, HPN I/ Coma 1.Définition 2.Causes 3.Glasgow 4.Examen

Plus en détail

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une

Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une Cellulite orbitaire: affection grave et urgence thérapeutique. Met en jeu le pronostic visuel et vital. Peut compliquer un traumatisme oculaire, une sinusite ou être secondaire à une affection oculaire

Plus en détail

Les hématomes extra-duraux (HED)

Les hématomes extra-duraux (HED) Les hématomes extra-duraux (HED) L hématome extra-dural Entre la face externe de la dure-mère et la table interne de la voûte crânienne Le plus souvent temporo-pariétal, frontal ou occipital Souvent secondaires

Plus en détail

Les méningo-encéphalites virales du sujet âgé. Besançon, le 25 mars 2004

Les méningo-encéphalites virales du sujet âgé. Besançon, le 25 mars 2004 Les méningo-encéphalites virales du sujet âgé Besançon, le 25 mars 2004 Paradoxe Difficulté diagnostique «Facilité de traitement» Rappels Tissu nerveux «fonction neurologique» «support» Neurones Tissu

Plus en détail

Prise en charge des AVC

Prise en charge des AVC Prise en charge des AVC Cas clinique n 1 Monsieur P, âgé de 74 ans. Pas d antécédents connus en dehors d une insuffisance veineuse et d antécédents familiaux cardio-vasculaires. Il présente brutalement

Plus en détail

Pr. GARCH 4 ème année médecine 2015

Pr. GARCH 4 ème année médecine 2015 Fractures du Cotyle Pr. GARCH 4 ème année médecine 2015 Introduction - définition Solution de continuité qui interesse la cavité cotyloldienne +/- les structures osseuses adjacentes qui renforcent cette

Plus en détail

Définition classique. Prise en charge d un patient polytraumatisé. Mortalité en France. Définition utile. Critères de gravité

Définition classique. Prise en charge d un patient polytraumatisé. Mortalité en France. Définition utile. Critères de gravité Définition classique Prise en charge d un patient polytraumatisé Dr David Barouk Département d Anesthésie Réanimation CHU Pitié-Salpêtrière, Paris Patient traumatisé ayant plus d une lésion et dont au

Plus en détail

Les convulsions chez l enfant

Les convulsions chez l enfant Les convulsions chez l enfant aurore DARON - Service de Pédiatrie - CHPLT Verviers - Décembre 2005 Définitions Crise convulsive ou crise épileptique : phénomène paroxystique aigu secondaire à un dysfonctionnement

Plus en détail

TRAUMATISME CRANIEN A. CHADOUTAUD 2009

TRAUMATISME CRANIEN A. CHADOUTAUD 2009 TRAUMATISME CRANIEN A. CHADOUTAUD 2009 RAPPELS Cerveau = masse molle dans un contenant solide où s organisent les différentes voies de réception et de transmission d informations pour contrôler les différentes

Plus en détail

Comas. et autres troubles de la conscience. Définition du COMA

Comas. et autres troubles de la conscience. Définition du COMA Comas et autres troubles de la conscience Définition du COMA Altération importante de la conscience et de la vigilance. Concrètement : Dr Christophe LENCLUD http://www.lenclud.net/ifsi Octobre 2010 Aucune

Plus en détail

Encéphalopathie ischémique. Dodley Severe Juin 2007

Encéphalopathie ischémique. Dodley Severe Juin 2007 Encéphalopathie ischémique anoxique Dodley Severe Juin 2007 Etiologie Quelque soit son étiologie, toute SFA résulte d une anoxie Celle-ci a plusieurs conséquences 1- fonctionnelles: vasoconstriction fœtale

Plus en détail

Conduite à tenir devant une 1 ere crise chez un patient hospitalisé Pr Vincent Navarro

Conduite à tenir devant une 1 ere crise chez un patient hospitalisé Pr Vincent Navarro Conduite à tenir devant une 1 ere crise chez un patient hospitalisé Pr Vincent Navarro Unité d épilepsie et ICM Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris, France Contexte Patient admis dans un département

Plus en détail

COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE

COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE Camille Le Ray Maternité Port Royal, Paris Tous droits réservés - C. Le Ray HTA pendant la grossesse Morbidité sévère et mortalité

Plus en détail

Les céphalées secondaires Expérience de la consultation de neurologie à l EHS Ait Idir

Les céphalées secondaires Expérience de la consultation de neurologie à l EHS Ait Idir 8 ème congrès national & 3 ème congrès Pan Arabe de lutte contre la douleur Alger octobre 2012 Les céphalées Expérience de la consultation de neurologie à l EHS Ait Idir S. Bahbouh ; M. Ait Kaci Ahmed

Plus en détail

ÉTAT CONFUSIONNEL ET TROUBLE DE CONSCIENCE (199)

ÉTAT CONFUSIONNEL ET TROUBLE DE CONSCIENCE (199) Référentiel National Collège des Enseignants de Neurologie Version du 30/08/02 1 ÉTAT CONFUSIONNEL ET TROUBLE DE CONSCIENCE (199) Objectifs pédagogiques Diagnostiquer un état confusionnel et un trouble

Plus en détail

Physiopathologie en soins intensifs. Traumatologie (système nerveux)

Physiopathologie en soins intensifs. Traumatologie (système nerveux) Physiopathologie en soins intensifs Traumatologie (système nerveux) Dr P. Stammet Médecin Anesthésiste-Réanimateur Service des Soins Intensifs Polyvalents Centre Hospitalier de Luxembourg Mail: stammet.pascal@chl.lu

Plus en détail

Les TCC pédiatriques. Louis Crevier, MD Neurochirurgien pédiatrique CHU Ste-Justine Visioconférence en trauma 19 octobre 2011

Les TCC pédiatriques. Louis Crevier, MD Neurochirurgien pédiatrique CHU Ste-Justine Visioconférence en trauma 19 octobre 2011 Les TCC pédiatriques Louis Crevier, MD Neurochirurgien pédiatrique CHU Ste-Justine Visioconférence en trauma 19 octobre 2011 Je n ai aucune affiliation avec une compagnie ou autre tiers partie ayant trait

Plus en détail

Fractures du Cotyle. Pr. GARCH 4 ème année médecine

Fractures du Cotyle. Pr. GARCH 4 ème année médecine Fractures du Cotyle Pr. GARCH 4 ème année médecine 2014-15 Introduction - définition Solution de continuité qui interesse la cavité cotyloldienne +/- les structures osseuses adjacentes qui renforcent cette

Plus en détail

LE TRAUMATISME CRANIEN de la PCI au Trauma Grave

LE TRAUMATISME CRANIEN de la PCI au Trauma Grave LE TRAUMATISME CRANIEN de la PCI au Trauma Grave Dr Baptiste Vallé CCA Anesthésie / Réanimation 1 Urgences LE TRAUMATISME CRANIEN GRAVE C est QUOI? Agression Cérébrale Entraine une PERTE DE CONNAISSANCE

Plus en détail

Les traumatismes. Première partie : à quoi s attarder? L épidémiologie et la prévention. Par Mario Séguin, M.D., FRCSC

Les traumatismes. Première partie : à quoi s attarder? L épidémiologie et la prévention. Par Mario Séguin, M.D., FRCSC Les traumatismes Première partie : à quoi s attarder? Les traumatismes crâniens figurent en tête de liste des causes de mortalité chez les personnes âgées de moins de 45 ans. Inquiétant? Assurément, surtout

Plus en détail

2-Sexe et âge : le sexe masculin prédomine dans 70% des cas, plus de 50% ont des tramatismes crâniens à un âge ans.

2-Sexe et âge : le sexe masculin prédomine dans 70% des cas, plus de 50% ont des tramatismes crâniens à un âge ans. Neuro-chir Dr.Louat I-Introduction Les TCE constituent la plus fréquentes des affections du SNC. Le pronostic d un TC dépend de plusieurs facteurs : la rapidité et la qualité de PEC initiale ; la hiérarchie

Plus en détail